Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Mars 2013

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Mars 2013 le Mer 6 Mar 2013 - 13:39

[13:58:50 04/03/13] Rilath : *le soldat maintenant garde du corps est posté prêt de la tente de morgause, en tenue de combat, la main sur son épée, surveillant les alentours avec attention*

[14:12:20 04/03/13] Morgause : *un des suivants de la reine sort et s'adresse ausoldat sans le regarder* Entrainement magique. Maintenant. *il rentre*

[14:15:11 04/03/13] Rilath : *hoche la tête et entre, s'inclinant respectueusement* ..Majesté.

Morgause : *la reine est en train d'enlever le haut de son armure habituelle, restant en robe rembourrée, les cheveux collés au visage par la chaleur. Elle se tourne vers Rilath, semblant surprise, puis comprend et esquisse un léger sourire* Rilath. C'est l'heure alors ? *un des suivants hoche la tête* Un peu d'eau, d'abord. ... Nerveux ?

[14:23:02 04/03/13] Rilath : *la regarde un instant puis regarde autour, hésitant* ..non... mais je m'inquiète de ne pas être a la hauteur.


[14:29:24 04/03/13] Morgause : Pas d'inquiétude. C'est un premier teste. Il serait stupéfiant d'atteindre quelque chose aujourd'hui, de fait. *a nouveau, sourire furtif* Si nous nous en sortons sans dégâts, ce sera un étonnement pour nous.

[14:30:34 04/03/13] Rilath : *hésite, lâchant un demi-sourire* ..d...d'accord. Qu'est-ce que je dois faire ?

[14:33:09 04/03/13] Morgause : Nous allons nous placer de chaque côté du petit feu, là... Nous donner la main, puis vous ferez le vide dans votre esprit. *elle hésite* Vous risquez de sentir... comme quelqu'un dans votre tête. Si ça fait mal... Dites-le moi, et on s'y prendra autrement.

[14:34:43 04/03/13] Rilath : ...je...pense que ça ne fera pas mal *cligne* ...Je m'installe ? *indique le feu*

[14:37:38 04/03/13] Morgause : Oui. *prend place et lui tend les mains* ... N'hésitez pas. .. Et puis de toutes façons, je le sentirai, si vous souffrez.

[14:39:08 04/03/13] Rilath : *s'installe et prend les mains de la reine, la regardant, cillant un instant* ..d'accord... alors..je dois penser a rien...*se concentre un instant, visiblement il y arrive plutot facilement*

[14:41:51 04/03/13] Morgause : *ses yeux se ferment et sa respiration devient plus lente. Au bout de quelques secondes, Rilath peut effectivement sentir quelqu'un aux portes de son esprit, qui pousse doucement pour entrer. Ce n'est effectivement pas douloureux, pas encore, peut être*

[14:42:49 04/03/13] Rilath : *n'oppose aucune resistance, fermant les yeux, complètement détendu*

[14:49:50 04/03/13] Morgause : *au final, il y a une légère douleur, puis Rilath peut sentir quelque chose effleurer ses pensées doucement. Et la raison de vider son esprit devient compréhensible : tout ce à quoi il pense est immédiatement su par cette présence. dès qu'il réalise ça, son invitée lui envoie un peu de réconfort pour éviter qu'il ne se rebelle, puis elle essaie de créer une jonction plus forte entre eux deux. Extérieurement, ils sont entourés d'une très légère lueur*

[14:52:40 04/03/13] Rilath : *dans l'esprit du soldat la seule idée qui emmerge et celle de bien faire les choses de ne pas se tromper ainsi qu'un sentiment de sécurité, le soldat ne bouge pas et ne se rebelle pas*

[15:00:08 04/03/13] Morgause : *au bout de quelques temps, la présence se retire graduelleemnt, laissant un sentiment de solitude assez vif. Morgause cille et vacille un peu. Elle a l'air à la fois satisfaite et un peu désorientée. Tous deux sont assis et on leur apporte de quoi manger et boire*

[15:01:47 04/03/13] Rilath : *cligne, sensible au sentiment de solitude, la regardde, l'air un peu égaré* ..je..*baisse a tête et attrape un verre d'eau qu'il vide d'un trait*


[15:09:53 04/03/13] Morgause : *tend la main vers lui... puis la repose, fronçant les sourcils* ... *elle boit sans le quitter du regard, réfléchissant* Comment vous sentez vous ?

[15:11:08 04/03/13] Rilath : ...bien. *boit un autre verre* ...non, je me sentais bien. Là....c'est un peu vide. C'est étrange.

[15:19:18 04/03/13] Morgause : C'est juste que... vu que vous êtes mon focus... nos esprits sont exceptionnellement accordés et que partager quelque chose comme son esprit c'est assez... particulier, comme expérience. *aux sorciers* Je pense que l'accord est vraiment exceptionnel.

[15:20:27 04/03/13] Rilath : ...*hoche la tête* ...je comprend...un peu. *hésite* ...c'est pour ça que j'ai eu l'impression.. de connaitre cette sensation ?

[15:29:20 04/03/13] Morgause : ... *blanc. Hésitation* J'ai forcé votre esprit quand je vous ai soigné. Mais... J'ai tenté de faire en sorte que la douleur ne soit pas ce que vous ressentiez le plus. Et puis j'ai rajouté un apaisement, et.... Bref, oui, c'est sans doute pour cela. Nos esprits se connaissent, si vous voulez.

[15:30:30 04/03/13] Rilath : ...d'accord...c'est..agréable, Majesté. Merci encore pour vos soins. *infime sourie*

[15:39:27 04/03/13] Morgause : *a un air franchement coupable un instant avant de finir par sourire, un peu* Je suis heureuse de l'avoir fait. Et pas seulement parce que vous me rendrez plus forte. ... Reposez-vous encore un peu, si vous voulez. *son regard se pose sur le feu et elle semble réfléchir*

[15:40:43 04/03/13] Rilath : ...Je suis quand même reconnaissant, c'est pour ça que je vous servirai toujours et que je suis fier d'être a votre service. *baisse un peu la tete, baille*

[15:44:57 04/03/13] Morgause : *sans le regarder* Allez vous coucher. Votre service ne reprendra que demain à l'aube.

[15:46:31 04/03/13] Rilath : *se lève et s'incline* ..reposez vous bien aussi, majesté. *la regarde un instant et sort*

***

Siobhan : *Il est tôt. Les éclaireurs restants vont bientôt partir éclairer, mais avant, ils se restaurent dans la tente dédiée à cet effet. Les soldats sont presque de bonne humeur, et taquinent Siobhan sur sa spectaculaire bonne humeur. Elle les envoie gentiment chier.*

[14:26:55 04/03/13] Gareth : * Derrière l'epaisse toile de tente, un grondement sourd s'elève et des bruis attenués de pas lent dans l'herbe se font sentir. Tandis qu'un courant d'air vient balayer l'endroit alors que les tentures s'ecartent de peu. Ce peu laisse entrevoir au dehors la frayeur d'une fourrure epaisse et blanche comme la neige, tandis que le râle de bête baisse de volume et que l'entrevoyure de la bête à qui appartient cette fourrure blanche se rabaisse. Quelques dixaines de secondes après, l'entrée de la tente s'ouvre sur Gareth, torse nu et recouvert de poussière et de terre. Il se frotte les mains avec un chiffon alors qu'il penètre l'endroit, un sourire limite bestial et canin aux lèvres, haussant les sourcils * ... Alors, ca rigole ca rigole ? Ca va, soldats ?

[14:31:45 04/03/13] Siobhan : *les éclaireurs présents, hors Siobhan qui ne moufte pas mais observe Gareth avec intérêt, penchent tous de façon quasi automatique leur tête de côté, afin de démontrer qu'ils ont reconnu l'autorité du nouvel arrivant. Siobhan rit doucement en recommençant à manger* Tsss. Moi qui aurais voulu voir votre première transformation, me voilà bien déçue.

[14:40:21 04/03/13] Gareth : * D'une voix - fait incroyable - détendu et douce, il sourit à Siobhan en se posant sur une caisse de vivres alors qu'il prends un bout de pain. Son regard transpire la bestialité nerveuse mais ces gestes sont apparament sereins. Il esquisse un demi-sourire * ... Je sais que je vous ai décu, mais il me fallait gambader de mes autres jambes. Vous savez cela n'est-ce pas, il y'a en nous une fureur qui demande des besoins dantesques, et j'ai eu cette nuit l'occasion d'avoir eu quelque chose de très important pour notre campagne. Je vous le dirais plus tard.

[14:44:01 04/03/13] Siobhan : Ah ? *les yeux ambrés se posent sur l'homme avec intérêt* De bonnes nouvelles, pour changer, ou encore des emmerdes ? ... N'hésitez pas à forcer sur la viande, hein. Histoire de ne pas mâchouiller le harnais de votre cheval machinalement. Ou votre cheval, peut être. *son ton est amusé, mais visiblement, ça a déjà du arriver, vu que les rires légers des lycans ne sont pas moqueurs mais appréciatifs* Nous pourrons en parler quand ?

[14:49:36 04/03/13] Gareth : * Regardant l'assemblée de fiannas autour de lui avec un air tout aussi amusé. Il fini par soupirer après la question de Siobhan et finir de machouiller son bout de pain. Se redressant, il s'eclaircit la gorge * ... Je vais en parler maintenant. Je n'ai rien à vous cacher à tous, notre sang est commun et nous versons la même sueur chaque jour, et je me fiche du secret militaire. Avant l'aube ce matin, j'ai reussi à attirer l'attention... D'Attila en personne. Il leva sa cimeterre haute au dessus de ma tête, et la rabaissa jusque dans ma direction sans lacher une seule seconde son regard du mien. Gangréné par l'esprit de competition, il me chargea frontalement avec ses hommes tête baissé. Attila et ses forces s'epuisent Siobhan, il ne réfléchi plus la tête froide. Son sens tactique à complètement disparu, Siobhan. * fixe la lycanne dans les yeux, un sourire convaincu aux lèvres. *

[14:58:26 04/03/13] Siobhan : *un lent sourire prend forme sur les lèvres de Siobhan, tandis que le groupe prend note de la valeur de l'information avec un grondement apprèciatif généralisé* Ooooh. Parfait. Les bourrins bornés sont tellement plus faciles à maitriser que les bourrins avec un plan. ... Dommage que vous soyez blanc, je ne peux pas vous proposer de venir avec nous pour un petit peu plus de repérage... *le ton est taquin*

[15:03:51 04/03/13] Gareth : * Claquant de la machoire, Gareth retorque * ... Mmh. Je sais. Le blanc est la couleur des rois vous savez, je devrais être roi parmis les loups et mener la Chasse. Les dieux m'en soient temoins. * Hausse les sourcils, très peu sérieux sur ses propres dires. *

[15:11:38 04/03/13] Siobhan : La royauté, c'est très surfait. D'autant que nous ne fonctionnons heureusement pas comme ça. Les humains sont si... sectaires de ce point de vue que c'en est navrant. *elle s'étire, et fait un clin d'oeil à l'homme* Et n'essayez pas de fonder une nation garou, hein ?

[15:17:20 04/03/13] Gareth : Je ne ferais pas cela. Breggon rayonnera car elle sera la cité des armes, le lieu cosmopolite ou toute guilde de guerriers, compagnies mercenaires et clans sauvages viendront en apprendre des autres. Les Fiannas y auront une maison, si vous voulez. Il y'a de la place pour tout le monde. * Air certain et imaginatif, un sourire borné aux lèvres *

[15:27:06 04/03/13] Siobhan : Ca par contre, ce peut être intéressant, Gareth. ... Vraiment. *elle réfléchit un peu, sourire aux lèvres, puis elle a un signe de tête presque imperceptible, et les éclaireurs sortent tranquillement* .... Vous vous sentez comment, transformé ?

[15:33:46 04/03/13] Gareth : Ce sera très intéressant Siobhan. Mais vous devrez maider à la liberer, sans vous tous je ne ferais pas exister ce rêve. * Regarde sortir les eclaireurs, croise et les bras et fait quelques pas vers Siobhan. * Transformé ? Pas vraiment. Car les poils et les griffes ne sont qu'un ajout à ma nature déja bien assez violente et libre. En revanche, je souffre l'enfer et du sang se promène dans ma bouche sans que j'ai besoin de mordre des cous. Oui... Ce carreau d'argent, sera une blessure immortelle. * se masse le coté en froncant les sourcils, deglutissant. *

[15:44:08 04/03/13] Siobhan : *elle fronce les sourcils, se lève et s'approche de Gareth* Depuis si longtemps ? Votre corps n'a pas rejeté cet objet ? ... Et cela vous fait plus mal sour votre forme loup ? Et qu'en est il de votre forme de combat ?

[15:50:34 04/03/13] Gareth : * Secouant la tête, grognant * à toute forme que je puisse exposer. Cela me fait un mal de chien, et vous savez que je ne suis pas quelqu'un de douillet. Mais... Je sens que je répugne déja à l'idée de recommencer à me transformer Siobhan. Je ne serais jamais complètement un des vôtres. * Air un peu amer et étrange *

[16:01:52 04/03/13] Siobhan : .... Montrez-ça. *sourcils froncés*

[16:07:34 04/03/13] Gareth : Non. * Air de défi, la fixant soudainement *

[16:11:17 04/03/13] Siobhan : *lève les yeux au ciel* Je couinerai pas, je blêmirai pas, j'aurai pas pitié. Juste pour voir si je dois vous conseiller d'aller voir un de nos médecins ou non.

[16:13:45 04/03/13] Gareth : J'ai dit, non. * rictus haineux, va pour sortir, tournant les talons * Je ne compte pas faire de ma vie un quotidien avec des longues dents et des touffes de poils dans les oreilles, de toute facon. Vos médecins ne me sont pas utiles.

[16:16:46 04/03/13] Siobhan : *le chope par le bras, suffisamment fort pour le stopper momentanément* Je ne vous laisserai pas avoir mal non stop parce que vous n'aimez pas vous couvrir de poils de temps en temps. *le ton est trèèès calme*

[16:23:32 04/03/13] Gareth : Lâchez ce bras Siobhan. * Ton sans appel, rapproche son front du sien, nez à nez * ... Vous voulez insister encore ? Il faudra me défier pour ça. Lâchez. Ce. Bras. ... Tout de suite.

[16:26:02 04/03/13] Siobhan : Vous essayeriez de me frapper parce que je m'inquiète pour vous. ... *secoue la tête* Sombre abruti. Vous mériteriez qu'on se foute sur la gueule, ce serait amusant. *sourire qui commence à remonter vers les yeux*

[16:33:47 04/03/13] Gareth : * La fixant de même de même, des canines ceignant ses lèvres crispées * ... Vous êtes la sombre abrutie, vous même. Vous me feriez plus de mal que je n'oserais vous en faire. En tenant mon bras, vous me touchez et ca ne me donne pas envie de vous frapper... Mais de vous embrasser. S'ilvouplait, lachez ce bras Siobhan. Je n'aime pas les douleurs qui ressortent et qui ne sont pas physiques. * Ne fronce plus les sourcils, mi-voix *

[16:57:27 04/03/13] Siobhan : *cille et le lâche dans un même mouvement* ... *soupire* Vous êtes... mais vous êtes... *lève les yeux au ciel* Un jour, je vous assommerai avec un banc. *retourne s'asseoir sans le quitter des yeux*

[17:41:58 04/03/13] Gareth : Je suis... Ce que je suis Siobhan. Un homme rien de plus; et les hommes peuvent mourir percés d'une seule flèche de vous. Je préfère la douleur du carreau d'argent... * Baisse le menton, secoue la tête et sort en se tenant le front, écartant d'un bras fébrile la tenture devant lui. *

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Mars 2013 le Mer 6 Mar 2013 - 13:54

[19:02:26 04/03/13] Gareth : * Avachi sur un siège de camp, Gareth est maintenant habillé d'une tunique de cuir noirci et d'une cape de fourrure. L'air blasé et amorphe, il ecoute à demi-attention un de ses hommes qui semble lui transmettre son rapport. Le soldat prends peine à attirer l'attention de son seigneur, ce dernier regardant le vague et un air melancolique et quelques peu demotivé sur l'instant. *

[19:06:13 04/03/13] Siobhan : *l'air se charge de tension, palpable. Siobhan entre, et pour une fois, on ne peut la confondre avec une humaine : ses yeux brillent, elle semble plus massive, elle avance entourée d'une aura de prédateur reconnaissable et sa cible est tout à fait reconaissable. Elle murmure à l'homme de Gareth * Sors. *et aussi discipliné soit il l'homme fait effectivement quelques pas vers la sortie avant de se rappeler que, merde... Siobhan ne lui donne pas d'ordres. Elle tend à ce moment là le bras et le pousse dehors* S'il vous plait. MErci. *puis elle rabat l'ouverture de la tente et considère Gareth, les bras croisés*

[19:09:58 04/03/13] Gareth : * Considère à son tour Siobhan, se lève de sa chaise en laissant glisser sa cape de fourrure. Fait un pas devant elle. Voix monocorde * Il semble mieux valoir qu'il sorte, je suppose... ?

[19:28:55 04/03/13] Siobhan : Ca ne va pas le faire, Gareth. ... Vous pouvez pas rester blessé comme ça. Donc. Soit on regarde si on peut extraire cette saloperie... Soit je vous assome et je regarde comment on peut extraire cette saloperie. En butant vos hommes quand ils vont venir vérifier ce que je vous fais.

[19:31:55 04/03/13] Gareth : * Voix sèche, desormais irrité véritablement, la tension montant d'un cran pour lui aussi. * ... On ne peut pas extraire cette saloperie. L'argent liquide à formé un dépot dans ma chair qui me massacrera de l'intérieur si je tente de devenir complètement lycan. Je suis lucide, et je connais ma chimie. Tentez d'extraire cette saloperie... Et vous devrez aussi enlever mes organes vitaux.

[19:34:47 04/03/13] Siobhan : Ca, ça peut s'arranger. *le ton est plat* ... Gareth. Qu'avez vous à y perdre, bordel ?

[19:36:08 04/03/13] Gareth : ... Vous me prendez pour quelqu'un que vous ne comprendriez jamais si je vous le disais. * Voix calme, cille des yeux *

[19:40:02 04/03/13] Siobhan : *exaspérée* JE ne vous ai JAMAIS compris, Gareth. Il m'est arrivé de deviner ce qu'il fallait faire pour ne pas vous faire sortir de vos gonds, mais jamais pourquoi. ... Je ne mérite pas un embryon d'explication ?

[19:42:48 04/03/13] Gareth : * Tape violement du poing sur la paume de son autre main, pour ne pas frapper autre part, criant * JE NE VEUX PAS extraire l'argent ! Je veux qu'il reste ! Ca me fera une obligation de pouvoir garder mon identité ! Je ne veux pas être un lycan ! JAMAIS ! Ca fait mal mais cette saloperie aura été une chose très bénéfique pour enrayer ce que je porte comme une malediction !

[19:48:13 04/03/13] Siobhan : *elle cille, recule d'un pas comme s'il l'avait giflée, puis se maîtrise au prix d'un visible effort et reprend d'une vox calme* Vous nous avez vus, Gareth. Nous ne sommes pas tous des exterminateurs de villages. C'est comme condamner le genre humain sur le fait qu'Attila existe, par exemple. ... De plus, ce truc finira par vous tuer si vous ne l'enlevez pas. Il existe des moyens moins mortels de ne pas se transformer.

[19:53:44 04/03/13] Gareth : Non, il n'y en à pas. Car je sais que le contrôle ne fait pas partie de ma nature. Siobhan... Je SUIS DANGEREUX. Mais en tant qu'humain, je fais un effort pour devenir meilleur, pour moi et les autres. Mais en lycan, j'a senti une soif que j'ai hai au premier gout, j'ai vu le miroir dans l'eau du lac de la figure de ceux qui ont massacrés ma famille. Je ne serais pas un quart de seconde la parenté de ces enflures. Jamais. Je prefère aller avec mes parents, mes frères et ma soeur dans l'autre monde. Ils sont avec les dieux, quand je mourrais, seront-ils là à acceuillir leurs fils qui porte le même sang que leurs assassin ? * se penche vers elle, la sondant du regard. *

[20:11:41 04/03/13] Siobhan : ... *elle tapoe le devant de la tunique de l'homme avec exaspération* Vous me prenez pour une conne ? Vous avez maintenu la Bête planquée en vous des années durant ! Et vous pourriez à nouveau le faire. Même si vous l'avez déjà expérimentée : vous pourriez la dompter. ... Certains y arrivent plus facielement que d'autres, et avec votre caractère de merde, vous avez un avantage certain.

[20:20:51 04/03/13] Gareth : ... Je suis desolé, c'est non. * regarde vers le coté, evitant au mieux celui de la jeune femme. * ... Mais... Vous êtes Siobhan. Alors, c'est non, p-pour... Le moment. * voix rauque et eraillé par une emotion relativement contenue. *

[20:25:30 04/03/13] Siobhan : ... *LE rougissement de Siobhan disparait à vitesse grand V, n'empêche que... Elle murmure* Tout ce que je vous demande, c'est de... *elle fronce les sourcils* ... c'est de penser que vous voir mourir rongé par l'argent me ferait de la peine, alors que vous tuer moi même si vous perdiez le contrôle me semblerait normal... si vous promettiez de me rendre la pareille si c'est moi qui dérapais.

[20:28:10 04/03/13] Gareth : Vous plaisantez. J'en serais incapable. * tourne son regard vivement vers elle, l'air alerte, froncant les sourcils * ... Vous n'avez pas interêt à mourir avant moi. On enterre pas les cadets, c'est une cruauté insondable pour mon coeur. * sa voix s'adoucit, allant presque à la douceur *

[20:35:26 04/03/13] Siobhan : *elle hausse un sourcil* Si je me mettais à bouffer des enfants, je ne serais plus moi, non ? Et je serais horrifiée par cela. Donc... *la réponse semble cependant la faire sourire*

[20:37:54 04/03/13] Gareth : * Ne peut s'empecher d'esquisser un maigre sourire * ... Ca, c'est degeulasse quand même. Bon, pour ce cas exceptionnel, je verrais ce que je pourrais faire.

[20:44:16 04/03/13] Siobhan : Voilà. On a un accord ? Vous réfléchissez à vous faire enlever ce truc... Et moi, je vous surveille, et vous me surveillez. *elle lui tend la main*

[20:46:31 04/03/13] Gareth : Eh, ce n'est pas equitable, j'ai deux tâches à realiser et vous seulement une. Non, je ne suis pas d'accord. * belaye lentement la main de Siobhan avec la sienne, puis croise les bras. *

[20:50:17 04/03/13] Siobhan : Alors vous ne me surveillez pas. *ramène sa main* Gareth. M'obligez pas à vous supplier.

[20:52:25 04/03/13] Gareth : ... Ca marche. * Serre la main, mais pose la deuxième aussi un instant, souffle, les retirent febrilement. * .... Je vous deteste autant que je vous aime ? Oui, c'est une question.

[20:55:53 04/03/13] Siobhan : Je ne sais pas. Je sais qu'à peu près à chaque fois où je pensais que vous alliez me taper dessus -ou au moins le tenter- vous ne l'avez pas fait. ... Et moi, je ne vous déteste pas.

[20:59:46 04/03/13] Gareth : Je pense que je ne vous deteste pas pour de mauvaises raisons. C'est une différence honorable. Et je ne pense pas posseder la force de vous frapper, le coeur n'y serait pas. Surtout pas le coeur. * soupir, froncant les sourcils * ... Siobhan, je compte utiliser presque la totalité de ma fureur lycanne quand Atttila sera dans ma ligne de mire. Ce sera dangereux, je veux que vous ne m'en veuilliez pas.

[21:06:07 04/03/13] Siobhan : *écarquille les yeux* Et quelles bonnes raisons avez vous de me détester, grands dieux ? Vous me voyez... perplexe. ...... Arrangez vous pour survivre, et je ne vous en voudrai pas.

[21:08:48 04/03/13] Gareth : .... Très bien, je m'arrangerais pour survivre. Au moins, si je survit je pourrais vous revoir. De près ou de loin. * acquièsce, se rasseyant * C'est tout ce qui importe.

[21:10:23 04/03/13] Siobhan : ... Pourquoi... quand vous êtes parti... L'avez vous fait sans... sans m'en parler ? ... Même pour juste me dire "je pars". ... C'est idiot mais... J'ai pas bien compris. Et je comprends encore moins avec votre... comportement actuel.

[21:13:37 04/03/13] Gareth : J'avais peur. Peur que vous puissiez me hair comme un etranger lorsque j'aurais pris des décisions qui vous repugnerais. J'avais peur de vous voir comme ca, en face moi.

[21:17:47 04/03/13] Siobhan : JE pense qu'effectivement nous aurions fini par nous séparer. *léger rire* Cela aurait été bizarre de manger avec des gens tuant mes frères de race. Mais au moins, j'aurais compris. .... Enfin, c'est fait, à présent. ... Nous nous reverrons avant le combat de demain ?

[21:22:17 04/03/13] Gareth : Si j'avai su mon erreur en faisant, je vous jure que je n'aurais jamais pris cette voie. Je regrette tellement. * soupir, acquièsce lentement * ... Oui, avant le combat de demain si vous voulez. Je dois aussi voir votre reine, negocier un transfert urgent de fantassins bretons pour une operation.

[21:23:51 04/03/13] Siobhan : Je lui dis que vous passerez la voir, ou bien vous voulez le faire en plus grande pompe ? *élude la première partie de la réponse*

[21:26:53 04/03/13] Gareth : Non, dites lui simplement que je vais passer. Rien d'officiel, on s'en fou des grandes pompes en cette periode. * rire rauque * Marre de la procédure.

[21:29:34 04/03/13] Siobhan : A plus tard alors, Gareth. *la voix est très douce, et la jeune femme disparait, laissant entrer des Pictes hautement contrariés*

[21:31:56 04/03/13] Gareth : A plus tard Siobhan. * regarde entrer les pictes. De dehors, la voix de Gareth tonne " Oh ca va, hein ! Elle fait ce quelle veux ! Assez. Mais fermez-là, merde ou je vous meule la face à coup de pelle sur un kilomètre de fossé ! " ! *

***

[22:16:23 04/03/13] Guilan : *le jeune voleur apparait devant la cabane de sio et approche de a porte, frappe, passe la tête par la porte* ....y a quelqu'un ? Arthéon-dragon ? comment on dit bonjour en dragon... grrrr ? *léger rire*

[22:17:38 04/03/13] Artheon : *au coin du feu, le petit dragon est lové contre une bûche brûlante, sans avoir l'air particulièrement dérangé, il relève la tête au son, poussant un petit grognement en plantant ses prunelles d'or dans le nouvel arrivant*

[22:19:20 04/03/13] Guilan : ...salut...euh...*entre, vérifiant qu'il n'y a personnne d'autre* ...t'es tout seul ? *approche* ...je sais pas si tu comprend quand j'parle..tu comprends ?

[22:20:44 04/03/13] Artheon : *la bête, qui fait maintenant la taille d'un chat adulte, se déplie lentement, tendant un peu le cou vers le jeune homme, elle finit par acquiescer visiblement*

[22:23:15 04/03/13] Guilan : ..ok...tu piges...tu veux..t'es pas très grand comme dragon. *rit* ..pardon.... tu veux manger un truc ? *fait apparaitre un petit rongeur agité qu'il tend au dragon* ..tu manges les souris ?

[22:24:04 04/03/13] Artheon : *détourne la tête, affichant ce qui ressemblerait presque à un air dégoûté humain*

[22:29:00 04/03/13] Guilan : ...ouais...c'est pas top..*s'assoit par terre près du dragon et réfléchit* ...et une brochette de chevreuil au vin ? *fait apparaitre la dite brochette* ...je... en fait j'suis venu te voir parce que.. bah on avait un peu discuté quand t'était pas encore un dragon.. et t'es sympa, alors comme j'étais pas passé... et puis... je pourrais donner des nouvelles a adélice ausi. *sourire peiné* ...;tu te souviens d'adélice hein ?

[22:29:55 04/03/13] Artheon : *le dragon dédaigne aussi la brochette mais sans afficher le même air, il acquiesce ensuite vivement, tournant des prunelles clairement interrogative vers Guilan*

[22:33:42 04/03/13] Guilan : ..t'as peut-être pas faim *croque dans la brochette* en plus elle est froiide *la fait disparaitre* ...Oh tu t'en souviens...*toujours un peu peiné* ...tu lui manques, je crois... enfin je sais que tu lui manque... même si on en parle pas beaucoup. Elle avait perdu la mémoire... mais je lui ait montré mes souvenirs ou elle me parlait de toi... et elle se rappelle maintenant. Je peux lui demander de passer te voir si tu veux.. ça te ferais plaisir ? ...je crois qu'elle aussi ça lui ferais plaisir.

[22:47:27 04/03/13] Artheon : *le dragon acquiesce vivement, s'avançant de quelques petits pas vers le jeune homme*

[22:49:03 04/03/13] Guilan : ..je lui dirais alors *sourire, tend la main vers le dragon* ...elle...je suis sûr qu'ellevoulaitt passer mais comme elle avait oublié tout... tout le monde...elle a pas put. *penche la tête sur le coté* .c'est...c'est bien d'être un dragon ?

[22:50:43 04/03/13] Artheon : *le petit dragon pousse un léger grognement, mais il ne semble pas particulièrement énervé, on dirait presque qu'il hausse les épaules*

[22:52:09 04/03/13] Guilan : ...ah...et...du coup tu vas...rester comme ça ? ...pas petit hein... dragon...

[22:56:38 04/03/13] Artheon : *acquiesce de nouveau, baissant un peu la tête*

[22:59:06 04/03/13] Guilan : ...pas..pas trop chouette alors. *lui tapote la tête du bout du doigt, compatissant* ...hé...tu sais...si toi aussi tu veux venir voir Adélice tu peux hein ! je sais pas si tu peux voler... mais moi je pourrais t'emmener. *petit sourire, semble soudain pensif* Y a des filles dragons ?

[22:59:57 04/03/13] Artheon : *écarte lentement ses petites ailes membraneuses, et les agite sans résultat, mais finit par opiner encore du chef*

[23:03:02 04/03/13] Guilan : ...alors je t'emmènerais. *sourit* ..hé bah si y a des filles dragons tu va toutes les faire craquer ! *rit* ...je connais des blagues sur les dragons si tu veux, pour les faire rire c'est pratique !

[23:04:40 04/03/13] Artheon : *penche un peu la tête sur le côté, manifestement curieux*

[23:06:40 04/03/13] Guilan : ..par exemple tu peu leur dire.."qu'est-ce qui est petit, très dangereux, qui crache du feu et qui est couvert de plumes"....*sourit* ....un bébé dragon qui viens de dévorer une poule !

[23:08:29 04/03/13] Artheon : ... *ne bouge pas, a semble-t-il du mal à intégrer l'humour*

[23:11:13 04/03/13] Guilan : ..hum..peut-être que les dragons comprennent pas ces blagues... parce que sinon y a celle du chevalier qui marche sur la patte du dragon et le dragon lui fait "hé ! vous manquez pas de souffle !" *rit*

[23:13:45 04/03/13] Artheon : ... *ne bouge toujours pas, mais semblerait presque blasé*

[23:17:00 04/03/13] Guilan : .;elle est bien celle la pourtant... *se gratte la tête, pensif* ..ça raconte des blagues les dragons d'habitude ?

[23:18:30 04/03/13] Artheon : *hausse de nouveau les épaules, puis finit par faire non de la tête*

[23:21:38 04/03/13] Guilan : ...oh alors il faut tout jouer sur le charme ! ..tu sais cracher du feu ? ..ça doit les impressionner ça, les ptites dragonnes...genre "hé, t'as vu ma grosse flamme !" ...et là...pshhhhouf... tu crâme une ferme !

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Mars 2013 le Mer 6 Mar 2013 - 14:14

[23:08:37 05/03/13] Camille : *Il fait presque beau. C'est chouette...enfin non, Camille, elle, elle s'en fou. Elle finit juste d'ouvrir les stands devant la boutique de son oncle; sans expression spéciale sur le visage.*

[23:10:51 05/03/13] Dremard : *marchant dans la rue d'une démarche trainante, le bandit avance dans sa directon, sa démarche et l bouteille qu'il tiens a la main montrant clairement qu'il désaoule a peine.*

[23:13:03 05/03/13] Camille : *finit par l'apercevoir, hausse un sourcils.* En grande forme à ce que je vois...*poursuit son travail avec un léger sourire*

[23:16:18 05/03/13] Dremard : *lève les yeux vers elle*..oh...*sourit, ricane un peu* ... la forme, plus en forme qu'une bite le matin ! ..et toi p'tite coupeuse de bois ? *rire taquin*

[23:18:54 05/03/13] Camille : *hausse les épaules en souriant* La forme aussi malgré ma curieuse sobriété...

[23:21:30 05/03/13] Dremard : ...fait gaffe c'est un effet vicieux de la sobriété, tu pense que tu es en forme, tu trouve ça amusant alors ça dure, et tu te met a boire de l'eau, du coup tu trouve un mari et t finit avec des gosses..et tu finit par mourir dans ton sommil a 80 piges...*grimace* ...eurk..

[23:23:39 05/03/13] Camille : *léger rire* Olala... oui, quelle horreur !! On pourrait pas faire pire ! *petit soupire amusé, oui elle se fou un peu de sa gueule*

[23:26:22 05/03/13] Dremard : ..Si ! tu pourrais de laisser tomber ta hâche sur la tête pendant le prochain entrainement *ricane* ..ce qui arrivera surement si tu continue a te battre comme une truite cul de jatte.

[23:27:52 05/03/13] Camille : *le foudroie du regard* La truite vous emmerde...!

[23:32:08 05/03/13] Dremard : ..cul de jatte. la truite.. cul de jatte *souri* ...t'as tes emmerdements mensuels que tu dis des vilains mots pareil a un honnête bandit ? *rire*...bon...tu veux aller croiser le fer un peu ?..castagne ? ...et j'paye ma tournée a la taverne après.

[23:34:25 05/03/13] Camille : * fronce les sourcils* Alors t'arrête de me rabaisser comme tu le fais tout le temps. *s'avance vers la porte de la boutique et prend se hache, posée contre le mur.*

[23:37:05 05/03/13] Dremard : ...ça s'appelle de l'humour ça...*rit*...allez...aujourd'hui je te donne une leçon rapide sur ce qui se passera si tu perd ton arme au combt, et comment éviter de la perdre Un guerrier sans arme c'est comme un mec qui va au bordel en oubliant ses couilles: c'est pas foutu mais c'est tout de ssuite moins fun.

[23:40:43 05/03/13] Camille : C'est un humour de merde. Et arrête aussi ce genre de comparaison. En fait, apprends moi des trucs et tais-toi. *très léger sourire*

[23:42:23 05/03/13] Dremard : ...nan, pas question que je ferme ma gueule..et mon humour est très bien ! *rit, se dirige vers le terrain d'entrainement*

[23:44:20 05/03/13] Camille : *soupire* Vivement que je sache bien me battre pour que je puisse enfin...te défoncer la tronche. *le suit puis le dépasse en le bousculant gentiment*

[23:48:08 05/03/13] Dremard : ...je te battrais toujours avec les mains attachées, j'ai buté un griffon avec un marteau a ferraille moi... c'est pas la prncesse des tavernes qui va me botter lle cul *grogne, avance jusqu'au terrain* ...met toi en place et échauffe toi, leçon du jour: Comment qu'elle fait la fifille pour quand même démonter la gueule de l'autre si elle perd son arme.

[23:50:45 05/03/13] Camille : *s'échauffe en souriant* Très bonne question professeur...

[23:51:31 05/03/13] Dremard : ...hé bah tu va avoir les réponses, met toi en garde.

[23:53:36 05/03/13] Camille : * s’exécute, concentrée*

[23:57:45 05/03/13] Dremard : ...bon imaginons, tu perd ton arme. *avance d'un pas, tirer son épée qu'il plaque contre le manche de la hâche qu'il fait pivoter aavec force jusqu'a faire lâcher camille* ..que fais tu ? et là encore c'est juste une botte simple a contrer. Mais tu peux perdre ton arme parce que tu as pris une flèche dans le bras, ou que tu viens de perdre ton bras..*ricane*

[00:01:35 06/03/13] Camille : Ben je...court. Vite et loin si possible. *hausse les épaules*

[00:04:49 06/03/13] Dremard : ...et tu expose ton dos a un type armé... nan ! ..tu as trois choix, l'attaque...risqué, la défense... technique, et la fuite intelligente... efficace mais peu glorieux.. *sourire amusé* ...quelle solution t'inspire le plus ?

[00:07:39 06/03/13] Camille : *léger rire* la fuite. Je crois bien... malheureusement.

[00:10:40 06/03/13] Dremard : ...la fuite. Y a une manière inteligente de fuir. Tu es désarmé,je m'avance vers toi, tu bascule en arrière au dernier moment, la tu choisis entreme jeter de la terre dans les yeux ou me donner un coup de talon dans le ventre, et sans réfléchi tu roule sur le coté, et tu fuit dans la directon a laquelle j'tourne le dos. pigé ? allez... *avance d'un pas, levant son épée*

[00:12:43 06/03/13] Camille : Il faut que je fasse tout ça là ? *soupire, recule, imite un coup dans le ventre et...* c'est quoi après ? Le truc ou faut que je roule c'est ça ?

[00:16:58 06/03/13] Dremard : *soupire approche, baissantt son épée* ...nan, *sourit* tu bascule en arrière tu te met tes miches au sol, tu t'appuie sur tes mains. vas y, fait le.

[00:18:32 06/03/13] Camille : *le fait tout bien mais manque de rapidité dans ses gestes*

[00:20:35 06/03/13] Dremard : ..bien, relève toi, soit plus vive. tu t'assoit et tu bascule un peu en arrière.

[00:21:20 06/03/13] Camille : *Le refait, essayent d'aller plus vite*

[00:23:49 06/03/13] Dremard : ...maintenant soit tu me lance de la terre dans les yeux, soit tu me frappe au ventre. *avance, se penche, soulève la jambe de camille par le pied et viens en caler le plat contre sa tunique, au niveau du foie.* là...c'est là que tu dois taper. fort et vite. tu as compris ?

[00:27:29 06/03/13] Camille : *hoche la tête* D'accord !

[00:28:41 06/03/13] Dremard : relève toi...j 'attaque encore. *recule de quelque pas, attaque ensuite a nouveau, levant son épée.*

[00:32:17 06/03/13] Camille : *se relève avec un air très concentré. Elle exécute toute la parade sans trop de problème; mimant le coup de pieds puis s'éloignant de la portée de l'épée.*

[00:34:52 06/03/13] Dremard : ....pas mal. C'qui faut que tu pige, c'est que désarmée le plus urgent c'est de prendre de la distance et créer la surprise. donc tu bascule pour t'éloigner de la lame, tu désoriente, avec la terre, du sable, un coup de pied, une pierre qui traine, et tu file dans son dos. compris ?

[00:35:32 06/03/13] Camille : Oui, je crois. *se relève*

[00:37:12 06/03/13] Dremard : .;tu veux travailler l'attaque maintenant ? c'est des trucs qui te servirons aussi si tu te bas a la taverne, avec tes poings. tu sais te battre avec tes poings ? en face a face ?

[00:38:05 06/03/13] Camille : Euh non...*regarde ses mains* enfin j'ai jamais essayer. Mais ça pourrais m'être très pratique !

[00:38:46 06/03/13] Dremard : ...bien..alors la base, met moi un coup de poing, pour de vrai, au visage.

[00:42:52 06/03/13] Camille : Pour de vrai ? Mais...et si ça te fait mal ?

[00:43:58 06/03/13] Dremard : ..je dirais"aie !" .*hausse les épauules*

[00:46:18 06/03/13] Camille : Bon...ok...*lui met donc un pain dans la tronche. Le geste à beau de pas être très précis, il y a une certaine puissance*

[00:50:59 06/03/13] Dremard : *encaisse le coup et grogne un peu, se frottant la joue* ...Bon..d'la force t'en a... mais on va travailer le mouvement *lui prend le bras et le bouge* ...tu dois cogner sec, et court.. comme une flèche dans le cul d'un fuyard.. tac...tu arme en contractant *lui mondre* ..tu avance le deuxième poing pour défendre ou tenir a distance et tac... tu abats le coup, droit, sec et tu laisse pas trainer ton bras, plus tu frappe court mieux c'est Et tu vise le nez, la machoire ou la tempe. Recommence.

[00:53:19 06/03/13] Camille : *hoche la tête* Mais...*petit soupire, marmone* j'ai pas envie de te frapper...

[00:56:00 06/03/13] Dremard : ...allez, on s'entraine là... je t'en colle une après...Ou avant, si ça peut te donner bonne conscience... et puis ça t'apprendra a encaisser ...

[01:00:43 06/03/13] Camille : Non. Non...c'est bon ! Tu me colles rien du tout. Bon...*se met en position et frappe sec sur la mâchoire*

[01:05:21 06/03/13] Dremard : *tourne un peu la tête pour mieux encaisser. Grogne a nouveau* ;..mieux..putain de merde...bien mieux....tu travaille ce coup...parrtout ou tu peux le porter. Avec le poing tu peux aussi frapper par en dessous au menton *mime un uppercut* ..et au plexus. *mime un coup au plexus* ...ton plexus a toi étant vachemet bien protégé, t'as un avantage *ricane* ...la prochaine fois je te parlerais des coups de pieds, mais eux aussi peuvent frapper au plexus, a la machoire et a la tempe..entre autre.

[01:09:38 06/03/13] Camille : D'accord...merci et désolé si...si je t'ai fais mal. *grimace*

[01:11:14 06/03/13] Dremard : ..t'inquiète pas, j'ai déjà pris de mandales par des orcs des montagnes.. *rit* ...mais t'as un bon punch...oh et si tout ça ne suffit pas, n'oublie jamais de taper dans les noix...

[01:12:50 06/03/13] Camille : *léger rire* Non, non je n’oublierais pas. Promis.

[01:14:34 06/03/13] Dremard : ...c'est sympa les entrainements *ramasse se gourde de vin, boit* ..tu voudrais pas dev'nir bandit ? *ricane*

[01:16:21 06/03/13] Camille : Oula...non merci. C'est une proposition intéressante mais...c'est pas pour moi. Ça me fatiguerai trop. *léger rire*

[01:17:38 06/03/13] Dremard : ..d'ac;.. c'est sûr que t'es pas du genre a aimer te fatiguer *sourire taquin*

[01:20:28 06/03/13] Camille : C'est certain. Je resterai une grosse feignasse. *hausse les épaules* A bientôt alors.

[01:21:43 06/03/13] Dremard : ...a plus la terreur des caves a bière. Entraine toi tout les jours.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Mars 2013 le Mar 26 Mar 2013 - 21:46

[20:34:32 24/03/13] Gareth : * Plissant les yeux, elle jete de petits regards autour d'elle, arque lentement les jambe en fixant Léomyd, faisant semblant de poser son arme à terre. Mais au dernier moment, sa posture arqué lui donne la parfaite position pour l'élan d'un sprint quelle engage en tentant de detaler aussi vite quelle le peux dans la direction inverse, son manteau en peaux de loups tombant voletant dans les airs. *

[20:39:21 24/03/13] @ Leomyd : *sans perdre une seconde le chevalier s'élance a sa poursuite, courant rapidement malgré son armure même si l'effort semble lui couter.* ..stop ! Gardes ! Gardes ! arrêtez cette femme ! stoppez là !

[20:44:20 24/03/13] Gareth : * Courant à tout rompre dans le noir des sentiers de ce camp quelle ne connait pas du tout, cette dernière se mord la lèvre de sa bétise. Mais alors quelle esquive comme elle peut les gardes tentant de lui barrer le passage, l'un des suivant lui assène un coup de lance dans la figure, ce qui à pour effet de la stopper net dans son élan, dans un petit bruit assez désagreable. La jeune femme titube et n'a pas le temps de porter sa main à son visage saignant quelle tombe sur le coté en gemissant sourdement, à moitié inconsciente sous le choc violent. *

[20:47:23 24/03/13] @ Leomyd : *arrive quelques seconde après, soufflant et plaque son épée contre la gorge de la jeune femme, s'adressant au garde* ...bien joué...*se tourne vers la jeune femme, soupirant* ...maintenant vous allez me suivre et répondre a mes questions, qu'on m'amène des fers !

[20:56:28 24/03/13] Gareth : * Cillant des yeux et voyant trouble, la jeune femme essui d'une main tremblante son nez degoulinant de sang, et se redresse lentement les mains levées de par et d'autres, le regard farouche mais plein de nervosité,alternant un regard stressé entre le chevalier et les autres gardes, cherchant une solution. *

[20:59:50 24/03/13] @ Leomyd : ...si...si vous tentez de courir je devrais ordonnez qu'on vous abatte... Que quelqu'un me suive avec une arbalète. Et donnez moi votre nom... *ton autoritaire, fixant la picte*

[21:04:51 24/03/13] Gareth : * Les mains toujours levées, la picte se renfrogne et ne bouge pas, surement pour sa survie selon les dires de Léomyd. Mais elle fait lentement non de la tête alors qu'il lui ordonne de se nommer *

[21:08:45 24/03/13] @ Leomyd : ...bon, je vais vous emmener avec les autres prisonnier. On a des sorcier, l'un d'eux pourra surement vous faire parler... même si vous ne voulez pas *soupire un peu*

[21:11:56 24/03/13] Morgause : *un mouvement de foule sur la gauche. Plusieurs gardes dont -on suppose- Rilath un peu en retrait. Puis, des sorciers vêtus de noir. Tous ces gens s'écartent, et Morgause apparait* ... Seigneur Leomyd. Quelle est la raison de tout ce vacarme ?

[21:12:12 24/03/13] Morgause : (Elle est sapée comme ça, modulo le chapeau et même si c'est pas d'époque : http://images.search.conduit.com/ImagePreview/?q=regina%20once%20upon%20a%20time&ctid=CT3128284&searchsource=3&CUI=SB_CUI&start=35&pos=21 )

[21:14:51 24/03/13] @ Leomyd : *se tourne vers la reine et incline la tête* ...Majesté, cette femme a tenté de penetré dans votre tente, une dague a la main, elle a fuit et refuse de dire qui elle est.

[21:23:24 24/03/13] Morgause : ... *regarde enfin la jeune femme, hausse un sourcil* Une tribu picte est arrivée il y a quelques heures. ... Il faudrait leur demander s'il ne leur manque pas une de leur membres, J'ai été prévenue qu'ils étaient... radicaux.

[21:25:16 24/03/13] Gareth : * Ouvre enfin la bouche, dans un breton haché au couteau * ... C'est MA tribu, femme. Que Cernunnos te piétine ! * crache par terre, se redresse en soufflant sur une des mèches de ses cheveux plusieurs fois de suite, fière. *

[21:26:33 24/03/13] @ Leomyd : ...Vous vous adressez a la reine ! faites attention a ce que vous dites.

[21:32:07 24/03/13] Morgause : Oh. Vous êtes la soeur du seigneur Gareth. *la regarde de haut en bas, inexpressive* Une certaine ressemblance dans le haut du visage, effectivement.

[21:33:25 24/03/13] @ Leomyd : ...la soeur de...*fronce les sourcils* ..Je croyais que le seigneur gareth n'avait plus de famille.

[21:33:32 24/03/13] Gareth : * Se raclant la gorge, elle lui rétorque en tentant d'avancer vers elle * ... La soeur de qui ? Connais pas.

[21:33:51 24/03/13] @ Leomyd : *retient la picte de la pointe de son épée*

[21:36:22 24/03/13] Morgause : Le seigneur Gareth. Le fondateur de Breggon. ... Qui n'a pas cru bon de me prévenir que vous risquiez de tenter de me tuer. *sourire froid* Donc. Vos hommes sont au courant de votre action, que je sache combien de bûchers je dois préparer ?

[21:41:09 24/03/13] Gareth : * Secouant la tête, elle la défie du regard * Pas d'hommes ici à moi, ils ont disparus dans la brume plus vite que votre idée de les brulers. Aurez-vous les moelles pour me tuer, hein ? Eh non, par les bourreaux c'est ca ? Morgause la Fausse ne fait jamais rien elle même, bien caché derrière... Trois rangées d'archers, on risque pas grand chose. On à même le temps de finir ses petites tartines. * serre les dents d'un air cynique *

[21:45:15 24/03/13] Morgause : *la reine hausse les épaules d'un air distrait, franchit les quelques pas la séparant de la Picte en tirant une dague de sa ceinture, et la plante sans fioritures dans le ventre de la jeune femme, puis recule de quelques pas en laissant l'arme où elle est* ... Plait-il ? *le ton est poli*

[21:45:48 24/03/13] @ Leomyd : *ne bouge pas d'un pouce hormis un haussement de sourcil surpris*

[21:48:44 24/03/13] Gareth : * Deglutissant, elle recule au contact net et sans bavure du coup de dague, mettant un genoux à terre et une main sur son ventre, grognant * ... Même pas de combat singulier.... La garce...

[21:50:24 24/03/13] @ Leomyd : ...*fronce les sourcils* ...Vous le perdriez.

[21:51:33 24/03/13] Morgause : *demi sourire* Vous plaisantez ? Vous projetiez de m'assassiner. JE ne donne mon respect qu'aux gens respectables. *aux soldats* Prévenez le seigneur Gareth, s'il veut offrir à cette femme une cérémonie funèbre picte...

[21:52:48 24/03/13] Gareth : * Se tordant sur elle même, elle chuchote * ... Je me suis ravisé. Je me suis ravisé.

[21:54:24 24/03/13] @ Leomyd : ...*a morgause* ...je ne sais pas si elle dit vrai, elle était immobile devant la tente..; peut-être...qu'elle hésitait. oui.

[21:58:14 24/03/13] Morgause : ... *réfléchit, puis tranche* La dague n'était pas empoisonnée. Les blessures au ventre mettent longtemps à être fatales. Soignez la. Mais qu'elle ne puisse s'échapper. Ou je serais.... Terriblement désappointée. *s'éloigne dans un claquement de cape en cuir*

[22:00:35 24/03/13] @ Leomyd : *hoche la tête, ordonnant aux gardes d'emporter la picte vers la tente d'infirmerie.* ...Je veux un arbalétrier et deux lanciers pour la surveiller. En permanence.

[22:00:41 24/03/13] Gareth : * Relevant avec peine le visage, elle ne réponds rien à Morgause mais lève ses yeux vers Léomyd, le regardant droite dans l'iris. Elle cille un moment, et un eclair d'impression et de gratitude traverse son regard, alors quelle dévisage le chevalier. Un imperceptible mouvement de menton suit *

[22:03:27 24/03/13] @ Leomyd : *la regarde un instant puis détourne le regard* ...si vous recommencez ou que vous tentez de vous échapper c'est moi que vous affronterez, et je gagnerais. *soupire*

[22:06:45 24/03/13] Gareth : * Se faisant forcer de se relever et de s'eloigner par les gardes, la jeune femme pose une main sur l'avant-bras du chevalier, plaquant son sang contre le metal de celui-ci en empreinte parfaite. Elle murmure * ... Dette... Merci.... Merci... * à voix plus haute, les gardes l'emportant * ... Ca reste à voir, chevalier ! * la jeune femme rit, les gardes la brusque et la font disparaitre *

***

[22:37:41 24/03/13] Merlin : *un souffle magique monumental balaye le paysage autour de stonhenge avec un grondement grave et puissant. puis le silence et enfin un jurons lâché d'une vois forte au milieu du site* ...Et Merde !

[22:39:47 24/03/13] Merlin : ( gaga: https://www.youtube.com/watch?v=u7nUxIn5I8w )

[22:39:53 24/03/13] @ Constantin : (Et hooper ! ....*silence* ... Non ?)

[22:40:30 24/03/13] Camille : (Y'a des arbres à Stonhenge ?)

[22:40:31 24/03/13] Gareth : ( Merlin, tu te doute bien que je l'ai déja vu, muahaha, j'en loupe aucune ^^ )

[22:41:47 24/03/13] Merlin : ( ouais mais elle est juste épique of the dead ! )

[22:42:17 24/03/13] Merlin : ( mais oui Cam ^^ sur KNG y a des arbres ou on veut )

[22:42:51 24/03/13] @ Constantin : (Leur apparition dans Noob était fun ouais, un moment rafraichissant pour moi qui ne suit plus trop cette série)

[22:47:21 24/03/13] @ Constantin : *les ombres projetés par les immenses rochers semblent se mouvoir lentement, de façon clairment non naturelle*

[22:49:04 24/03/13] Merlin : *l'enchanteur se gratte la tête* ...je savais ! ...les champignon après une semaine c'est plus bon a rien...*long soupire, regarde autour* ...tiens, ça c'est pas de moi... *regarde a nouveau autour* ...si quelqu'un se dissimule magiquement par ici je le prie de se dévoiler, sans quoi je pourrais en venir a le carboniser.

[22:51:03 24/03/13] @ Hyrion : Carboniser mon beau Merlin ? Allons, vous ne conaissez ce sujet qu'en surface. * voix non loin, la dame approchant l'air de rien. *

[22:52:27 24/03/13] Merlin : *long soupire de l'enchanteur* ...j'aurais du me douter qu'un sort pareil serait une invitation a voir débarquer des créatures dans ton genre... mais il n'y a pas que toi.

[22:53:26 24/03/13] Constance : *Une brise se lève autour du cercle de pierre, allant s'enrouler gaiement dans la barbe de Merlin et repart. La jeune fille de blanc vetue, apparaît au centre du cercle. Elle regarde un instant, impassible la scène sous ses yeux* Merlin.

[22:53:36 24/03/13] @ Constantin : *une ombre se détache lentement d'un des monolithes, se matérialisant progressivement pour prendre la forme d'un jeune homme, tranquillement appuyé sur sa canne* En effet ... et je doute que vous puissiez me carboniser aussi facilement, si je puis me permettre.

[22:55:28 24/03/13] @ Hyrion : Vous carboniser, il ne faudrait pas. Ce serait du gachis, bel ange. * vient se placer tranquillement non loin de Constance *

[22:56:04 24/03/13] Adélice : *Assise sur une branche d'un arbre, tout prêt d'eux. Les regarde tous avec deux yeux brillants de curiosité* Oh c'est cool. Tellement de ...magie rassemblé en ce lieu. *frappe joyeusement dans ses mains* Continuez, faites comme si je n'étais pas là.

[22:57:02 24/03/13] Merlin : ...bon bon...*les regardent tous* ...je carbonise personne.. *regard presque noir a Constance puis hochement de tête poli a l'adresse de constantin* ...Pourtant notre combat s'est soldé par une égalité... je pourrais avoir progressé, je suis Merlin, rien de moins *léger rire, regard las a Hyrion* ...la féminité te donne un style des plus perturbant... *coup d'oeil a Adélice* ...Booon... j'ai pas fait sauté la bretagne hein, vous pouvez tous rentrer chez vous.... c'est pas un pique nique.

[22:58:12 24/03/13] Constance : *Un éclat de rire joyeux retentit dans le cercle. Constance regarde la scène, à la fois amusée et antipathique à l'égard de Merlin* Je suis navrée de ne pas exceller dans les arts du feu, pour ne point vous retourner cette politesse, Merlin.

[22:58:26 24/03/13] @ Constantin : Je n'ai jamais dit le contraire ... mais pourquoi seriez-vous le seul à avoir progressé ? *petit sourire amusé, regard indifférent à la dame du feu et la dame en blanc* .... Et vous avez fait quoi exactement ?

[22:59:22 24/03/13] @ Hyrion : La feminité ? Oh il faut juste vivre avec son temps Merlin, et ne pas mal vieillir. * sourire ardent, s'assoit sur un galet plat et croise les jambes, sa cascade de cheveux noirs s'electrisant derrière elle *

[23:00:13 24/03/13] Adélice : Ils sont mignons hein. J'aime bien les observer. Ils sont à la foie plein de talent, d'orgueil et de mystère. C'est très drôle. *semble parler à l'arbre*

[23:01:30 24/03/13] Merlin : ...une invocation majeur sensé régler un problème de climat qui pourrait nous toucher d'ici trois mille an... mais c'est pas pour cette fois. *a Hyrion* ...je suis plus jeune que toi. Et je n'ai pas besoin de ressembler a un jeune jouvenceau, je pourrais pourtant. *s'assoit par terre, sort une gourde et bois* ...la p'tite qui cause aux arbres dit vrai... c'est pas tout les jours qu'on se croisent. Vous pensez que le monde va imploser si on se sert la main ? *ricane* ...La bretagne et les gens qu'elle rassemblent me surprendra toujours.

[23:02:34 24/03/13] Constance : *S'assoit dans l'herbe, non loin de l'arbre dans lequel est assise Adélice, la regardant d'un air bienveillant avec une pointe de naïveté enfantine. S'amusant à faire perler des gouttes de rosée sur les feuilles des arbres. Indifférente à ce sommet exceptionnel*

[23:02:46 24/03/13] @ Constantin : Remarquez que si vous faites souvent ce genre d'expérience, ce n'est pas si étonnant qu'elle rassemble ces gens-là *petit sourire, léger coup d'oeil à Hyrion, un peu plus curieux cette fois-ci*

[23:03:50 24/03/13] Merlin : ( putain ça fait carrément réunion des avengers ^^ )

[23:04:19 24/03/13] Constance : (On est beaaaau)

[23:04:23 24/03/13] @ Constantin : (Qui fait Hawkeye ? Pas moi déjà *troll*)

[23:04:45 24/03/13] Adélice : Je savais qu'il fallait que je vienne. Tu vois je te l'avais dis que ça serait intéressant. *l'arbre semble hausser les épaules, enfin...hausser les branches plutôt.*

[23:04:56 24/03/13] @ Hyrion : J'ai senti le long frisson chaud d'un pouvoir excitant parcourir ma nuque, alors je suis venu voir qui avait soufflé ces bougies, trop de chaleur ici ... Pas assez ailleurs... Il à fait si froid sous ma robe quand Merlin à volé un peu du chaud de ce monde. * bascule sa tête en arrière, soupirant de sa voix brulante *

[23:05:05 24/03/13] Morgause : (*mate avant d'aller se doucher*)

[23:05:12 24/03/13] Morgause : (Du tout beau rp !!!)

[23:07:27 24/03/13] Merlin : ...m'est avis que tu trouvera de quoi réchauffer le dessous de ta robe avec une allure pareille *regard froid* ...et en ce beau début de printemps vous n'avez rien eu de mieux a faire que de venir jouer les curieux, votre reine n'est t'elle pas en train de mener une guerre ?

[23:08:06 24/03/13] @ Constantin : Je n'ai pas de reine, Merlin.

[23:09:05 24/03/13] Constance : *Une nouvelle brise se lève pour jouer avec la barbe de Merlin encore une fois. Constance les regarde successivement, fine observatrice, une pointe d'amusement brille dans ses yeux d'ambre. Soupire, se moquant ouvertement de l'enchanteur*

[23:10:17 24/03/13] Adélice : *Descend de son arbre et viens s’asseoir prêt de Constance* Salut. *léger sourire*

[23:10:21 24/03/13] Constance : Il est tellement plus plaisant de venir contempler tes échecs. *

[23:11:42 24/03/13] Constance : *Adresse un sourire gracieux à Adélice, la saluant d'un signe de tête, accompagné d'une petite brise entendue entre elles*

[23:12:51 24/03/13] @ Hyrion : ( Constance va faire choper la pneumonie à tout le monde avec ses rafales )

[23:13:54 24/03/13] Constance : (Des BRISES, rohlalalala, les frileux.)

[23:14:32 24/03/13] @ Hyrion : Ma reine ? Je n'ai pas d'imperatif, ne m'insulte pas Merlin. * grand sourire, cligne des yeux * ... Ce petit bout de femme est tellement passionnant et attirant, je me dois de la cageôler. Et tes echecs, et l'errance de ton élu, comment vont-ils ?

[23:14:39 24/03/13] Adélice : *Sourit un peu, se concentre. Un vent énorme souffle sur Constance pendant quelques secondes. Elle pouffe de rire. L’arbre aussi tiens.*

[23:16:22 24/03/13] Merlin : ..;constance, peut tu cesser ça... Et mes echecs sont largement du niveau de tes soit disant prédictions * a Adara* ...mon élu prend des vacances pendant que ton petit bout de femme joue a la reine. *boit a nouveau a sa gourde, regarde tout le monde* .... Bon, puisque vous ne comptez pas partir je vais faire les présentations, par pure politesse que le statut partiellement humain de certain oblige... Moi je suis l'enchanteur de bretagne envoyé des dieux, nous avons là un élémentaire de feu particulièrement changeant, dangereux et imprévisible tout comme l'élément qu'il incarne. Une... déesse supposément omnisciente qui a osé se pointer pour m'expliquer que je me plantais sur tout les points, un jeune fille qui ...semble servir les arbres et parler au vent, et pour finir le prince constantin, a moitié ange, qui a eu l'audace de ne pas perdre en combat singulier contre moi. Alors honnêtement votre compagnie ne m'enchante pas mais la discussion pourrait se révéler interressante.

[23:17:46 24/03/13] Merlin : ( imaginez qu'il plaisante en parlant de Const' hein ^^ )

[23:18:08 24/03/13] @ Constantin : Si vous bloquez toujours sur ce combat, je vous rappelle que j'ai quand même abandonné le tournoi par après, ce qui a fait de vous le vainqueur ... Et vous n'avez qu'à vous dire que je tiens de mon paternel. *large sourire* Sinon, enchanté tout le monde *vague révérence*

[23:18:20 24/03/13] Constance : *Ses tresses de vestale se détachent sous l'effet de la rafale d'Adélice, déployant une impressionnante chevelure blonde. Pouffe de rire complicement avec elle... et avec l'arbre, se fichant visiblement de la litanie de Merlin*

[23:19:26 24/03/13] @ Hyrion : Saoyez polie, les filles. Ces messieurs annoncent les cordialités. * regard vers les deux femmes, une lourdeur ettouffante planant au dessus d'elle, la chaleur se promenant dans le vent maintenant desagreable et humide de chaleur *

[23:20:44 24/03/13] Adélice : En fait...je sert la nature, pense par le vent et parle aux arbres. Mais c'est compliqué, des trucs d''...*fronce les sourcils et se tait.*

[23:22:24 24/03/13] Constance : La politesse envers ces hommes n'a jamais été une force. Pardonne nous, Adara, mais ne nous inflige pas tes forces. *Refais tomber une fraîche humidité sur l'atmosphère* Que répondre après une telle présentation Merlin ? Si ce n'est la joie de voir ton entêtement contre mes vérités. *Salue poliment Constantin et Adara d'un sourire*

[23:24:54 24/03/13] Merlin : ...voilà, la nature, le vent, tout ça... par contre je remarque que seul le prince et moi somme capable de mener une rencontre cordiale sans faire joujoue avec les forces de la nature. *leger soupire* ...bon bon bon... d'accord je peux pas dire que tout se passe bien de mon coté, Arthur, la prophétie..; tout ça... mais on peut arrêter les vannes là dessus. Je suis le seul qui galère un peu parfois ? vos vie magique sont elle pavée de fleurs et de succès permanents...?*grogne un peu*

[23:26:22 24/03/13] Constance : *Hausse les épaules* Oui, quand je choisis d'entendre les évidences de l'histoire qui se présente, et non les orgueils des hommes. *Sourire crispé à Merlin*

[23:26:25 24/03/13] @ Constantin : *léger rire , presque narquois pour le coup* On voit que vous n'avez pas connu mon père, j'peux vous assurer que ça n'a pas été facile ... Et notez que je ne bouge pas les forces de la nature parce que je ne maîtrise pas de force de la nature, du coup ...

[23:27:07 24/03/13] @ Hyrion : Vous marquez un point maitre Merlin, pour ma part j'ai été banni une fois je le reconnais. * lève les yeux au ciel, gemissant * expérience très désagreable, on à tenté de violer tellement de fois ma chair reèlle que j'en ai perdu le compte. Ah, les hommes et leurs cuisses.

[23:28:56 24/03/13] Merlin : ...Bien... des détails sexuels dont on se passerait bien, des relations paternelles compliquées...*regarde Constance* et...une autre vanne... wahoo... faudrait qu'on discute plus souvent *haussement de sourcil sarcastique* ...quelqu'un veux du vin ? *lève sa gourde*

[23:30:05 24/03/13] Adélice : *tout bas à Constance* Je joue avec rien moi, j'ai pas de pouvoir. Le vent n'a pas besoin de moi pour jouer. Ni Agac d'ailleurs ! Hein ?! *sourire à l'arbre*

[23:30:59 24/03/13] @ Constantin : Non merci, c'est bien aimable *léger rire, se tourne vers Constance* Qui est exactement cette douce dame au sens de l'humour si particulier ? Elle semble beaucoup vous appréciez

[23:34:37 24/03/13] Constance : *Passe une main maternelle dans les cheveux d'Adélice, lui souriant puis s'avance vers Constantin* Cher Constantin, nous n'avons pas encore été présenté. Je suis Constance, celle qui fait renaître le monde des ténèbres. *Lui sourit puis se retourne vers Merlin* Adara à raison, vous marquez un point. Et quant à mes remarques sarcastiques, j'estime comme vous, que vous en avez eu votre compte. L'histoire a été écrite, Merlin, et nul n'y peut rien à présent. C'est ainsi qu'elle devait se dérouler. Et vous en avez été le parfait personnage.

[23:36:11 24/03/13] @ Constantin : Le monde des ténèbres, rien que ça ? ... Remarquez, je n'ai pas de remarque à vous faire à ce sujet, chacun son passe-temps hein *léger sourire*

[23:37:45 24/03/13] @ Hyrion : * Apparait sur la branche d'Adélice, lorgnant la jeune femme d'un air glouton, la belle brune caressant le bois de l'arbre * ... Et bien, et bien. Le bois c'est beau, j'ai toujours trouvé ca beau de s'en occuper. Il y'a tellement de vie dans les arbres. Mais le bois, ca.... Brule.

[23:39:34 24/03/13] Merlin : ...ne vous laissez pas impressioner par les termes employé, la dame ici présente est déesse du soleil qui se lève *rit, mais le ton est poli, regarde Adara et adélice* ...tu vas faire peur a la petit dame... le feu dépend du combustible autant qu'il le consumme. *léger sourire taquin*

[23:40:10 24/03/13] Adélice : *fronce les sourcils en direction D'Adara* Ne lui faites pas de mal...

[23:42:57 24/03/13] @ Hyrion : * Se tourne vers Merlin * .. Quelle logique materialiste et alchimiste. Vous me desolez, maitre Merlin parfois. * grand sourire pourtant, se tourne vers Adélice * Mais il à raison, vous ne devez pas avoir peur. Je suis aussi le feu qui rechauffe les coeurs et rassure les êtres. Je n'ai pas de raisons de bruler ce bois. Et cet arbre me semble être très sympathique.

[23:44:44 24/03/13] Adélice : Il l'est. Et il est encore très jeune. Il avait perdu pratiquement toute sa magie. Mais maintenant qu'il reprend espoir, la magie qui est en lui renaît un peu. *passe une main sur l'arbre avec un sourire* Je l'ai soigné.

[23:47:12 24/03/13] Merlin : ...bien...il serait fâcheux que l'un de nous commence a brûler des choses, imaginez qu'on en vienne aux mains et qu'on reduise l'île en cendre...*hausse les épaules* ...ce serait fâcheux. Oh, j'ai une question est-ce que l'un d'entre vous s'y connait en très ancien cultes celtes, ceux d'avant mon existence, ceux d'avant les civilisations... les plus vieux... cultes celtes...?

[23:48:17 24/03/13] @ Hyrion : Mmmh, je suis desolé mon coeur mais malheureusement non. J'etais en Egypte, à cette époque. * soupir, regardant vers l'horizon *

[23:48:39 24/03/13] @ Constantin : Non plus, je n'étais pas là .

[23:49:30 24/03/13] Constance : *Regarde l'Enchanteur, silencieuse, un fin sourire sur les lèvres* Que recherches-tu Merlin ? Je suis née avec la Terre et ses astres. Mes parents les titans pourront peut-être accéder à ta requette.

[23:50:02 24/03/13] Adélice : Je peu vous parler du temps ou les arbres dansaient pour ouvrir les portes des autres monde si vous voulez ! C'est...vieux. Je...je... crois. *baisse un peu la tête, presque timide*

[23:52:59 24/03/13] Merlin : ...mais tu n'as pas l'oeil sur tout a tout moment...*soupire, regarde Adélice, sourire poli* ...pas assez, jeune fille. pas assez. Je cherchais des champignon il y a plusieurs semaine, je suis tombé sur un site, un lieu de culte fraichement mis a jour par la main humaine... des symbole...plus vieux que les runes celtiques anciennes... une pierre immense près d'une cascade, maintenant recouverte par la terre et les bois... seul le clair de lune les rend visible tellement les gravures sont fines. Et il y avait des traces de pas, Deux personnes, l'une est une humaine ordinaire dont j'ai identifié la présence par magie, mais ça n'a pas marché pour la seconde, et pourtant se sort s'applique a tous.

[23:55:45 24/03/13] Constance : *Rit doucement puis se tait, laissant Merlin raconter son histoire en reprenant son statut d'observatrice*

[23:55:57 24/03/13] Adélice : Il suffit de demander a l'humaine ordinaire alors. Non ?

[23:56:55 24/03/13] Merlin : ...je compte le faire *semble néanmoins préoccupé*

***
[21:20:29 25/03/13] @ Hyrion : * A l'ombre des pierres dressés du site sacré de Stonehenge, un eclair foudroyant déchire le ciel ombrageux de Bretagne et vient percuter le sol en son centre. Fumante et noircie, la zone d'impact voit remonter quelque chose d'indistinc comme si le sol n'etait en fait qu'un puit sans fond. Rampant et se redressant, fait de deux jambes et de deux bras le corps se meuve et se dresse de toute sa hauteur, de long cheveux noircis par le charbon s'ettalant sur sa figure sombre. Peu à peu alors que ses traits s'affinent, l'être s'envelloppe d'habits noirs et argentés au couleurs d'une nuit d'encre et d'une lune brillante. Les mains appuyés contre le corps, la figure inspire longuement et ouvre les yeux, tordant un sourire grimacant pour lui même et cherchant quelque chose du regard, alors qu'il fait quelques pas silencieux. *

[21:40:56 25/03/13] Constance : *Haut dans le ciel, une éclaircie transperce le ciel ombrageux, à l'endroit même où l'éclair s'est formé, dévoilant un pleine et pâle lune. Puis, une importante humidité tombe dans le cercle, enveloppant les pierres dans un brouillard épais, d'une blancheur surnaturelle. Constance, naissant des brumes, apparaît près d'Hyrion, bien qu'il ne puisse la voir dans le brouillard. Elle marche silencieusement, pansant l'herbe des blessures infligées par le feu, faisant renaître la vie. Une brise imperceptible s'est levée, faisant lentement se dissiper la brume et les nuages du ciel. La lune trônant au dessus du cercle, éclaire la robe blanche de Constance, créant une aura autour d'elle, ses yeux ambrés transperçant l'obscurité. Elle s'avance dans le dos d'Hyrion, pose une main fine sur son épaule* Entends-tu leurs chants ? Cette nuit est leur plus belle nuit. C'est ainsi que s'achève ce cycle... Par leurs chants.

[21:41:21 25/03/13] Constance : (Elle est richement vêtue comme sur l'avatar, là : http://images6.fanpop.com/image/photos/32200000/Holliday-as-Sophia-in-Merlin-BBC-holliday-grainger-32224331-330-495.jpg )

[21:47:55 25/03/13] @ Hyrion : * Regardant par dessus son epaule alors quelle approche, le corps d'Hyrion laisse s'echapper une aura de vapeur chaude alors que Constance pose sa main sur lui. Tel deux candélâtres fumant le feu, ses iris rougeoyantes et dorés inspectent Constance. Il parle d'une voix plus grave et plus suintance qu'auparavant, ses sourcils semblant naturellement plus inclinés en diable et son regard plus sevère * ... Ah, cela fait plusieurs années maintenant et me revoilà à voyager dans le feu qui nourri les celtes. Arthur à retiré l'épée, Camelot devient forte et le monde des bretons s'affolent en bas de ses murs. Il est confiant, je me demande seulement si il ne verra pas Morgause trop tard. Il ne faudra pas que ses sens le trahissent. *

[21:48:04 25/03/13] @ Hyrion : * -

[22:03:06 25/03/13] Constance : *Plonge longuement son regard d'ambre dans ses yeux, se nourrissant de la force de son feu dans l'obscurité de la nuit. Son visage est serein, ses yeux confiants. Soupire* Ô Hyrion... *Elle passe quelque doigts dans ses cheveux noirs de charbon, puis se met à marcher pour se retrouver face à lui. Un doux rire retentit, comme si les pierres avaient pris vie et participait à leur échange* Le peuple verra ce que leurs Dieux leur présenteront. L'histoire des hommes est longue et faite d'erreurs. Il est dans leur nature d'être trompés, sinon ils ne seraient point des hommes et mon existence ne serait qu'un néant éternel. Un jour ils l'aimeront comme ils aiment en cette nuit Arthur.

[22:14:01 25/03/13] @ Hyrion : L'ordre et la fédération d'Arthur font naitre la paix dans le royaume, comme je m'ennui. Il n'y a plus de guerres et plus de cris, que des chants et de l'eau qui coule dans les ruisseaux. Je devrais peut-être me rendormir et les laissers se refroidir jusqu'a ce qu'ils reprennent les armes, baisent leurs putains et boivent le sang de leurs frères dans des coupe faites d'os. Mais pourquoi ne suis-je pas lésé de l'evènement d'Arthur ? Cela devrait me faire rager, et pourtant... Comme je me languis de la passion qu'avait les barbares à chercher au fond du sang la raison de leurs forces, ici alors qu'Arthur construit des tours et des maisons de guérisons, les hommes deviennent des sages et les femmes s'occupent de leurs horribles enfants toute la journée. * esquisse un sourire cynique, fixe Constance un moment puis détourne le regard vers l'horizon, sifflant * ... Comme je hais la paix !

[22:37:42 25/03/13] Constance : * Un fin sourire triste apparaît sur ses lèvres * Hélas, mon cher, je ne peux te promettre de nouvelles guerres avant le fratricide. Leur paisible séjour nourrit ta haine et les hommes auront besoin de ta rage pour conquérir leur nouveau royaume. Le sang remplacera tôt l'eau qui goutte, et les rivières se gorgeront de leur semence. * Elle attrape doucement les mains d'Hyrion dans les siennes * Aveuglé par la paix tu ne vois plus leurs faiblesses. Ne sens-tu pas l'odeur de la chair roussie, la vengeance qui bouillonne en silence dans les tréfonds du royaume ? * Ses mains deviennent plus chaudes, serrant celle d'Hyrion dans les siennes. Son corps se gorge d'une lumière blanche, éclairant les ténèbres. Elle ferme paisiblement les yeux, sa voix se transforme en murmure * Sens la, comme je sens sa haine qui n'attends que la tienne pour accomplir son destin. * Les mains d'Hyrion resplendissent de la même lumière blanche que celle qui irradie le corps de Constance. Un doux vent, qui enroule sa chevelure blonde...

[22:38:02 25/03/13] Constance : ... autour du corps d'Hyrion vient sceller cette transmission, tandis que la brise murmure : * Sens la, sens la...

[23:08:04 25/03/13] @ Hyrion : N'essai pas d'exercer ton accalmie sur moi, Constance. Tu lève les jours et aime le soleil du matin, et tu sais que je veux qu'il termine dans mon ventre à tout jamais. Nous n'etions pas censés nous rencontrer et nous parler, aucun des dieux n'avaient prévu ce fait. Je pense que nous nous faisons du mal chère amie. Ma faim ne souffre pas d'être tu par la paisibilité d'un moment. * Enlève ses mains chaudes et serre doucement les poings, dardant un regard sevère pour Constance alors qu'il recule d'un pas et coule un regard de coté comme un geste ambigu de refus *

[23:23:14 25/03/13] Constance : *Laisse un profond silence s'installer, ses mains retombant contre son corps. Sourit doucement à la sévérité du regard d'Hyrion et lève les yeux vers la Lune, méditative. Sa voix tranche enfin le silence* Le bien et le mal sont les lots de la morale humaine. Penses-tu que nos semblables se soucient de l'aurore qui embrase le feu sacré ? Les humains, eux, seraient courroucés par leurs croyances mises à mort. *Un rire franc frappe les pierres. Constance avance d'un pas, comblant leur écart. Elle disparaît dans une raffale de vent chaude, estivale, pour réapparaître dans son dos, son corps frais collé à son être chaud, soufflant sur sa nuque*Tu es la chaleur qui relie les charmes et la chair. *Elle disparaît à nouveau dans une raffale glacée pour réapparaître de l'autre côté, dans son dos. Elle passe une main dans ses cheveux noirs, et souffle à son autre oreille* Alors que je ne suis que l'humus frais qui ennivre les sens. *Elle se déplace lentement autour de lui, ses cheveux volant derrière elle*

[23:30:25 25/03/13] @ Hyrion : * Soupir, sa chevelure noire s'élevant un peu dans l'air devenu electrique. Il instaure une aura désagreable et intimide autour de lui, comme une force polarisante contraire et mauvaise qui empèche de s'en approcher plus. * ... N'a tu pas peur ce que je suis capable de faire ? Ne me touche pas, aurore. Je pourrais défigurer tes matinées si tu continue à t'obstiner à la fatalité que tu excerce sur les humains. Ils sont avec moi, moi avec eux et je les comprends. Il n'y a pas de bien et de mal chez les humains, j'en suis la preuve.

[23:30:36 25/03/13] @ Hyrion : intimidante *

[23:41:11 25/03/13] Constance : *Elle lui lance un regard lassif, mi empli de tristesse, mi amusé par son rejet* Ne crois pas avoir compris les hommes comme je les observe. Même leurs pires défauts déteignent sur nos êtres spirituels. J'en suis l'exemple même. *Son expression devient plus mélancolique, elle fait volte face, lui tournant le dos, par pudeur. Baissant légèrement la tête, elle le regarde par dessus son épaule* J'ai espéré que tu m'écoutes et que tu comprennes que notre rencontre n'était pas le fruit de paramètres hasardeux... Mais qu'elle était la volonté de la fatalité que tu répudies... Afin de t'instruire des événements qui se profilent à l'horizon... Sentant ta présence et ton rôle dans leur réalisation... *Elle soupire longuement*

[23:47:55 25/03/13] @ Hyrion : Il n'y a pas de destin pour les hommes, ces derniers ont le libre-arbitre de determiner leurs propre prophétie Ce que nous ne saurons jamais faire car nous sommes les pantins des informes plus puissant que nous. Les futurs que tu entrevoient peuvent être changés à tout instant, ne vient pas dire que j'aurais un rôle à jouer si je décide d'aller massacrer Les deux enfants maintenant. Notre rencontre n'est le fruit de rien, et je crache sur tes augures. Je compte rebeller contre la volonté maitresse du monde, et les hommes m'aimeront pour ca. * Ne la regarde même pas se retourner, emboitant un pas decidé vers le vide d'ou il se laisse plonger en se rependant en etincelles brillantes d'ou jaillissent un phenix mystique fumant *

[23:48:34 25/03/13] @ Hyrion : Je compte me rebeller *

[00:01:01 26/03/13] Constance : ... Jusqu'à ce que la fatalité ne rappellent tes ardeurs, flamme insaisissable. *Elle se retourne vers le phoenix, s'asseyant en face de lui dans l'herbe humide. Une confiance inaltérable émane de son être, emplissant le cercle de pierre* Mais des ténèbres, le soleil renaît éternellement, malgré les caprices des Dieux. *Elle soupire, souriant à l'oiseau de feu* Comme la vie qui renaît des cendres. *Constance reste assise dans le cercle jusqu'au bout de la nuit. Jusqu'à ce que le soleil n'avale la lumière de la lune, jusqu'à ce que la brume et la rosée habille la Bretagne d'un fin manteau blanc*

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Mars 2013 le Dim 31 Mar 2013 - 19:50

[21:47:17 28/03/13] Siobhan : *soirée
"détente" au camp. Autour du feu, les éclaireurs, lycans ou non
chantent et boivent -un peu- plus que de raison. En retrait, Siobhan
boit une bière. Un lapin grillé trôna dans un plat à côté d'elle*

[21:51:13 28/03/13] Gareth : ....
Capitaaaaaine ! * petits bruits de mécontement, plusieurs guerriers
buvant se faisant ecarter sans ménagement par un homme au souffle court,
deratant à toute jambe et cherchant d'un regard affolé la lycane. La
seconde d'après, il dégluttit, reprends son souffle et l'apercois, avant
de venir se flancher la respiration haletante devant la jeune femme...
Les fers de la prisonnière picte dans les mains * ... Elle... Elle s'est
barré... Je... Chais pas comment elle à fait !

[21:55:06 28/03/13] Siobhan : ...
*moment de blanc* ... Deux par deux. Un lycan, un non lycan. Trouvez la
AVANT que G... qui que ce soit s'en aperçoive. *au soldat* Toi, tu
fermes ta mouille. *Siobhan se déshabille en parlant, et passe en forme
loup rapidement. Les éclaireurs lycans font de même, et dans le silence,
chacun commence la traque* *** *Siobhan a commencé par retourner à la
tente qu'occupait la prisonnière, et le très gros loup a maintenant le
nez au sol et trotte*

[21:58:24 28/03/13] Gareth : *
La piste mène dans la forêt, alors que les sentiers au fur et à mesure
de la traque devoile une odeur étrange Au loin, la piste semble
déboucher sur l'entrée d'un bosquet peut-être *

[22:02:30 28/03/13] Siobhan : *le
gros animal avance en se tapissant. Des duos d'éclaireurs sont un peu
plus loin, mais elle préfère ne pas les attendre et s'avance sans se
mettre à découvert*

[22:07:00 28/03/13] Gareth : *
L'odeur, l'odeur de mort partout. Mais une mort pâle et froide comme la
mort. Dans le bosquet découvert, des ombres par dixaines, par
vingtaines... Par trentaine, même plus. Et la plupart regarde fixement
vers l'endroit ou se trouve Siobhan, comme si ils savaient et la voyait
sans mal. ... Car toute cette compagnie silencieuse à le visage de
cadavres insensibles, et des longues dents brillantes dans le noir,
alors que leurs yeux vampiriques fixe en multitude Siobhan, un fin
sourire aux lèvres.... Des Daces. Des Daces absolument partout, et au
beau milieu de cette epouvante, l'un d'eux empoigne une Caelin
silencieuse et effrayée, se debattant en vain à l'intérieur du bras à
l'etau mortel d'un des vampires silencieux. *

[22:11:03 28/03/13] Siobhan : *le
souci avec les lycans, c'est que même les plus posés ont une tendance
très nette au pétage de plombs. Et visiblement, des Daces aussi proches
d'eux que ça... Ca agace Siobhan très, très fort. Ca qui implique un
hurlement de rage à faire dresser les cheveux sur la tête, auxquel
répondent aussitôt les hurlements du reste des éclaireurs, puis, au
camp, celui des lycans restés sur place. Siobhan passe en Crinos en une
seconde et commence à taper dans le tas*

[22:11:37 28/03/13] Siobhan : (Elle vient de péter un plomb, hein : elle sera pas spécialement attentive)
[22:15:10 28/03/13] Gareth : *
Au plein coeur de la nuit, la bataille fait rage entre les Daces
embusqués dans le noir et les eclaireurs lycans rejoignant l'appel à la
rage. Mais l'obscurité est l'ami le plus sûr du vampire, le visage
mortifiée et effrayé de la jeune picte disparait dans les manteaux noir,
se repliant et s'eloignant pour disparaitre avec elle en l'emportant
dans les lignes arrière, ne laissant plus de trace des ravisseurs de la
fille alors que les daces au devant ne semble faire que protèger leur
butin en ne chargeant pas les lycans, sinon pour les repoussers quand
ils attaquent, des dagues d'argent et des dents pointues sifflant et
crachotant comme des poisons dans l'air froid. *

[22:17:33 28/03/13] Siobhan : (Les lycans voient dans le noir, hé :p)
[22:17:53 28/03/13] Siobhan : (Je reviens : je sers à manger à mon mâle revenant du charbon ^^)
[22:18:59 28/03/13] Gareth : (
Oui je sais comme toute bonne créature prédatrice, mais je considère
les vampires comme maitre dans l'air de faire partis des ombres après
tout, je pense qu'ils doivent être assez imbattable même contre des
nyctalopes )

[22:21:06 28/03/13] Gareth : ( Okay )
[22:48:35 28/03/13] Siobhan : *Ceux
des Daces qui finissent au sol sont promptement égorgés et réduits en
petits morceaux, sauf un qui n'est qu'amputé de ces quatre membres.
Siobhan se transforme devant lui, de bête de cauchemar devenant
simplement femme-loup* Elle gronde* Où l'emmenez vous ?

[22:59:40 28/03/13] Gareth : *
Ecartant un immense sourire mesquin, le dace amputé ferme les yeux et
ne bouge plus, emettant un rire strident pour toute réponse, noyant sa
gorge dans son sang noir pour s'ettouffer lui même. Au loin, de grands
battements d'ailes se font entendre, alors que la figure de grandes
chauves-souris cauchemardesques planent dans les airs en s'eloignant *

[23:09:45 28/03/13] Siobhan : (Je pense qu'on considère qu'ils rentrent au camp ?)
[23:11:13 28/03/13] Gareth : ( Vouip... Le tintamare à du reveiller du monde ^^ )
[23:14:59 28/03/13] Siobhan : (*blasée* Préparez le nopron pour Gareth please.
[23:16:45 28/03/13] Gareth : ( Buahaha. )
[23:18:21 28/03/13] Gareth : *
Le camp s'agite comme une fourmilière. A l'entrée, de nombreuses
torches se font voir, alors que de la grande tente rouge dans un coin
sort Gareth, l'air ensommeillé, rejoignant ses hommes et les autres,
mugissant * ... Oooh, ohh, quelqu'un peux me dire se qu'il se passe ici ?
En ordre, soldats !

[23:18:23 28/03/13] Siobhan : (Tu veux qu'on fasse le passage à tabac ou non ?)
[23:18:27 28/03/13] Siobhan : (^^)
[23:19:50 28/03/13] Gareth : ( Le passage à tabac ? )
[23:19:56 28/03/13] Siobhan : *un
garde un peu mieux informé que les autres* Des Daces, il parait. Les
éclaireurs sont sortis à leur suite, mais certains reviennent blessés.
Il parait qu'il auraient pénétré le camp ! Il faut tout fouiller. ...
Seigneur Gareth. *il s'esbigne*

[23:20:09 28/03/13] Siobhan : (Il va bien prendre la chose ? Ben merde)
[23:23:37 28/03/13] Gareth : *
Froncant les sourcils, il cri au soldat qui s'en va * ... Des daces,
daces ?! * Prenant un air courroucé, il hurle au tout venant, en
choppant parfois un soldat par le col * ... Que quelqu'un me trouve le
capitaine Siobhan et que ca saute ! Rendez-vous au centre du camp !
Fermez un cordon de securité autour de la tente de la reine ! * ne
prends pas la peine de s'habiller, torse nu et juste vetu d'un pantalo,
pieds nus. Fait de grands pas decidés jusqu'au centre du camp *

[23:26:40 28/03/13] Siobhan : *Quelques
temps plus tard, du bruit provient des portes : sans doute les
éclaireurs restants qui rentrent. Plusieurs minutes après, Siobhan
apparait dans le champ de vision de Gareth. Elle a pris le temps de
s'hbiller, elle, et lace le devant de sa tunique avec un air furieux.
Elle se dirige vers la tente de Morgause tel un ouragan directionnel*

[23:28:50 28/03/13] Gareth : * Levant les bras dans sa direction, froncant de plus en plus les sourcils, voix grondante * ... Alors, des daces ?
[23:32:28 28/03/13] Siobhan : *sans
s'arrêter, lui fait signe de la suivre* Tout un putain de troupeau. Et
j'aimerais bien savoir pourquoi ils sont venus jusqu'au milieu du camp
*elle s'arrête, lui saisit le bras et lui souffle de sorte que tout le
camp n'entende pas* pourquoi ils ont pénétré le camp juste pour enlever
votre soeur... C'est quoi encore ce bordel, Gareth ?

[23:36:24 28/03/13] Gareth : *
La suivant, il s'arrète peu après et l'écoute, avant de ne plus bouger
et d'avoir les yeux brillant comme deux chandelles. * .... * Il penche
la tête vers elle, avec une voix spectral * ....Les....Daces ont
enlevés ma soeur ?

[23:39:20 28/03/13] Siobhan : *mi
voix toujours * Ils ont subi des pertes importantes et ont abattu mes
hommes pour la sortir, vivante, du camp. Pourquoi, Gareth, POURQUOI ?

[23:41:41 28/03/13] Gareth : ....
* Murmure lentement, les lèvres très legèrement pincées * ... Et ben,
on va aller leurs demander. Qu'est-ce que vous en dites ? * ne bouge
plus, la fixant avec serenité *

[23:41:59 28/03/13] Constance : (Ça va les loulous ? Vous vous éclatez depuis hier ? ^^)
[23:43:24 28/03/13] Siobhan : (Grou ? ^__^)
[23:43:49 28/03/13] Gareth : ( Grrouu Smile )
[23:44:34 28/03/13] Siobhan : ... Nous avons besoin d'un plan : foncer dans le tas nous mènera à rien.
[23:52:16 28/03/13] Gareth : *
Enlève doucement la main de Siobhan de son bras. S'ecartant un peu,
voix douce * ... J'en ai rien à foutre. Je vais chercher ma soeur. Vous
savez quand je vous ai dit que qui je ne partirais jamais en chasse
sinon en tant qu'humain j'aaaai.... * grandit, sa carrure
s'epaississant * ... J'aaaii MENTI ! * Sa voix se gutturant alors que
sa taille atteint des proportions altières et impressionnante pour un
lycan. Il soulève un rugissement impérieux, du poil blanc recouvrant son
corps à présent muté par la sauvagerie suprème de sa condition. Les
soldats humains reculent dans un cri de stupeur et panique, la bête
piétine et frappe la terre à la manière des bêtes enragés, soulevant la
poussière et l'herbe dans un fracas, tandis qu'il ecarte les bras en
sortant les griffes, sa carrure depassant le pic de la tente royale *
LA CHASSE EST OUVERTE!!! RAAAAAH ! * La créature blanche fait paniquer
les bretons et le commun des mortels qui prennent et s'ecartent alors
que celle-ci fend les rangs pour

[23:53:38 28/03/13] Gareth : galoper
quatres à quatres hors du camp. Malgré Siobhan et son statut, il est
étrange de constater que des crinos lycans sortent des rangs pour hurler
avec le lycan blanc et le suivre dans sa cavalcade, prise de folie dans
l'ouverture de la rage chasseresse. Le camp devient un veritable bordel
de cohu. *

[23:54:28 28/03/13] Gareth : qui prennent peur *
[00:06:22 29/03/13] Siobhan : *après
quelques pas vers l'avant, entrainée par la Rage de Gareth, amplifiée
par le chaos ambiant et les hurlement des hommes, Siobhan s'arrête,
malgré des yeux luisants et des crocs surdimensionnés. Elle vacille et
tangue, puis secoue la tête comme pour écarter une mouche importune.
Puis, son regard redevient totalement humain, et elle contemple le
bordel ambiant avec fatalisme.* Il fallait bien que ça arrive. Toi ! *A
un garde Picte hébété* Toi et les tiens réparez les [barrières] (bordel,
je trouve plus le mot !!) du campement, ce n'est pas le moment
qu'Attila en profite. Et toi... *à un jeune soldat tétanisé* Va
prévenir Sa MAjesté que les éclaireurs et le Seigneurs Gareth vont... la
débarrasser d'un groupe de Daces. ... Vite. *ceci fait, elle commence à
courir, d'abord au petit trop, puis elle sprinte et se transforme

[00:06:43 29/03/13] Siobhan : tout en courant, à grandes foulées souples, pour rattrapper la meute furieuse*
[00:08:14 29/03/13] Gareth : ( palissades, sweetie )
***


[13:50:25 30/03/13] Guilan : *le
jeune demi-dieu est assis dans un tas de paille près de la taverne, sa
lyre a la main, jouant quelques notes qu'il maitrise maintenant très
bien, essayant de chanter juste par dessus, le résultat n'est pas très
brillant d'autant qu'il semble inventer les paroles au fur et a mesure
et que ces dernières parlent essentiellement de boisson et de filles*

[13:54:25 30/03/13] Jehanne : *Venant
de l'Église, et marchant rapidement, Jehanne ralentit son pas en
entendant de la musique. Repère Guilan et l'observe un moment avec un
air amusé et bienveillant. S'avance pour le rejoindre, et se met à
chanter par dessus sa mélodie, inventant également des paroles, dans sa
langue natale, en Occitant, ne maîtrisant pas encore assez le Breton
pour ce genre d'exercices*

[13:58:16 30/03/13] Guilan : *la
regarde sans cesser de jouer et sourit* ...coucou ! t'as vu je sais
jouer ! *rit, fait une fausse note* ...oups...*sourire d'excuse*

[14:01:02 30/03/13] Jehanne : *Éclate
de rire, et saute dans la paille pour s'asseoir à ses côtés* C'est
super ! Tu as beaucoup progressé ! Je suis impressionnée ! J'ai du
soucis à me faire avec toute cette concurrence. *Lui fait un clin d'oeil
amusé* Alors, comment vas-tu mon Guilan ? *Pose sa main sur son épaule,
visiblement plus décontractée que les fois précédentes*

[14:05:25 30/03/13] Guilan : *lui sourit* ...ça va ! je vais bien... je joue beaucoup avec la lyre que tu m'as offert. *joli sourire* et toi ?
[14:07:45 30/03/13] Jehanne : *Hausse
les épaules avec un petit sourire évasif* Ca va, ça va. *Lui fait un
sourire beaucoup plus franc* Alors tu connais d'autres morceaux ? Tu as
fait chavirer le coeur des filles avec ta musique ?

[14:08:59 30/03/13] Guilan : oh
oui ! elles aiment beaucoup ! ...elle me regardent jouer et après elles
rient et souvent elles viennet me voir. C'est chouette ça. ça t'arrive
toi des fois ?

[14:10:55 30/03/13] Jehanne : *Rit doucement, les joues un peu rouges* ... Hem... Oui, assez souvent... Mais... Enfin... Tu comprends... *Grimace amusée*
[14:12:37 30/03/13] Guilan : ...oui... mais...pourquoi tu fais ça ? *penche la tête sur le coté, curieux* ...pourquoi tu fais croire que t'es un garçon ?
[14:16:09 30/03/13] Jehanne : Je...
*Perd son sourire et son enthousiasme, ses yeux devenant plus tristes,
et son visage grave* C'est compliqué... J'ai du me cacher, de là où je
venais... Là-bas les gens ne toléraient pas que je sois une fille... et
que je fasse de la musique. Et il y a eu d'autres événements... *L'air
sombre* ... Et j'ai du m'enfuir et me cacher. Pour continuer à faire de
la musique j'ai du me déguiser... Et voilà. Aujourd'hui les gens me
connaissent comme ça... J'ai peur d'être rejetée une nouvelle fois si je
révèle ma vraie identité. *Sourire mélancolique*

[14:18:18 30/03/13] Guilan : ...oh...*un
peu peiné* ... mais tu peux leur expliquer aux gens, ici c'est pas
grave si t'es une fille et que tu fais de la musique. Et puis les gens
ils aiment beaucoup ta musique, ils s'en ficherons que tu sois pas un
garçon *léger rire*

[14:23:07 30/03/13] Jehanne : J'aimerais...
*Soupire* Mais... Je ne sais pas si ça serait si simple. Je sais que
les moeurs ici en Bretagne sont différentes... Mais... Je ne sais pas.
J'ai peur de prendre ce risque...

[14:24:55 30/03/13] Guilan : ...je
comprend...un peu. Je dirais rien, t'inquiète pas *sourit* ...je m'en
fiche si tout le monde crois que j'ai embrassé un garçon *rit* ...les
gens en parlent même plus.

[14:26:38 30/03/13] Jehanne : Peut-être
un jour pourras-tu leur raconter que tu as embrassé unE barde. *Rit un
peu* Peut-être dévoilerais-je ma vraie identité... En plus c'est une
femme qui gouverne ici... Les gens comprendront.

[14:29:51 30/03/13] Guilan : ...oui, mais si tu veux pas tout de suite tu as le droit ! ...dans la vie il fait faut faire comme on veut. *sourit*
[14:33:15 30/03/13] Jehanne : Oui... *Sourire rêveur* Un jour je chanterais pour la reine, et je serais une fille.
[14:36:12 30/03/13] Guilan : ...ça serait chouette ! je viendrais te voir *sourit*
[14:41:55 30/03/13] Jehanne : Mieux ! *grand sourire* Tu m'accompagneras avec ta lyre !
[14:42:59 30/03/13] Guilan : ... oui ! mais faut chanter des chanson que je connais alors !
[14:45:00 30/03/13] Jehanne : ...
Chanter on verra plus tard... *Veut pas le vexer* Mais on peut
apprendre des morceaux ensemble à la lyre en commençant ton
apprentissage vocal.

[14:47:34 30/03/13] Guilan : ...ah bon ? cool ! ...c'est dur ça ?
[14:49:02 30/03/13] Jehanne : *Rit,
amusée* Un peu oui. Enfin, je sais pas. Moi j'ai toujours chanté. Mais
ça s'apprend un peu. Surtout si tu veux chanter devant la reine. Finis
les chansons sur les tavernes avec des belles filles dedans.

[14:49:55 30/03/13] Guilan : ...ooooh mais c'est les mieux ça !
[14:50:49 30/03/13] Jehanne : *Hausse les épaules*... Quand même, il y en a des plus jolies !
[14:52:59 30/03/13] Guilan : ...bah je sais pas... je connais que les chansons de taverne moi...
[14:55:03 30/03/13] Jehanne : *Sourit doucement* Tu veux que je t'en apprenne d'autres ?
[14:56:53 30/03/13] Guilan : *hoche vivement la tête* ...oui avec plaisir !
[15:02:48 30/03/13] Jehanne : *Réfléchit
un instant et commence à se lever du tas de paille* Viens ! Mon
instrument est à la taverne ! Je vais t'apprendre une chanson, où on
jouera tous les deux !

[15:12:44 30/03/13] Guilan : ...ok ! *se lève a son tour avec un grand sourire* ...mais si les gens aiment pas ce que je joue ?
[15:19:25 30/03/13] Jehanne : Ils
aiment bien ce que je joue ! ... Enfin je crois... Alors pourquoi
n'aimeraient-ils pas ce que je t'apprends ? *Le conduit dans la taverne,
montant l'escalier qui mène aux chambres. Rentre dans sa chambre et
attrape sa viole, s'asseyant sur le lit*

[15:34:51 30/03/13] Guilan : *la suit et s'assoit a coté d'elle, enthousiaste*
[15:37:36 30/03/13] Jehanne : *Place l'instrument * https://2img.net/h/i649.photobucket.com/albums/uu213/violedegambe/wordpress/DESSUSWP1/1.jpg
* entre ces jambes, commençant à l'accorder avec son archer. Puis se
tourne vers Guilan* Tu joueras de la lyre, pendant que moi je jouerais
ça. Si je te fais une note, tu saurais la retrouver sur ta lyre ?

[15:40:04 30/03/13] Guilan : *hoche la tête, concentré*
[15:41:00 30/03/13] Jehanne : *Commence à jouer un petit air, lentement, regardant Guilan en même temps, puis l'invite à rejouer cet air après elle*
[15:42:19 30/03/13] Guilan : ( coucou scar ! )
[15:42:42 30/03/13] @ Scarlett : (Coucou !)
[15:42:47 30/03/13] Guilan : *rejoue l'air, d'abord avec difficulté, les dents serrées, puis plus juste, plus facilement*
[15:44:08 30/03/13] Jehanne : (Coucou ! Smile )
[15:45:50 30/03/13] Jehanne : *Joue
la suite du morceau, l'invitant après elle à répéter jusqu'à ce que
Guilan le connaisse bien. Après quelque temps de travail concentré*
Bien, bien. Voilà, c'est ce que tu devras jouer. Moi je jouerais autre
chose par dessus. Si tu veux, je chante une fois la chanson, et après je
te l'apprends.

[15:46:34 30/03/13] Guilan : ...o...oui ! d'accord *l'écoute avec attention*
[15:48:43 30/03/13] Jehanne : *L'invite à commencer le morceau, puis joue de la viole. Commence à chanter de sa voix claire et pure : https://youtu.be/gY3qcM02UiE *
[15:49:19 30/03/13] Jehanne : (les paroles sont un peu plus bas dans les commentaires)
***

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum