Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Mars 2014

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Mars 2014 le Dim 16 Mar 2014 - 9:57

Fin d'une discussion impliquant également Leomyd, qui vient de partir, qui se déroule dans la cabine du Capitaine Noun.



[20:24:21 06/03/14] Garth : * Regardant Léomyd partir, Caelin tremblote jusqu'a trembler du menton même et prendre un vase quelle jette en direction de la porte fermée. Alors elle jure et hurle, avant de se laissr glisser contre le mur et d'écraser une larme de nervosité avec sa main, quelle tente de faire passer pour autre chose, aux yeux de Noun situé à sa droite. Assise dans le coin de la cabine, le menton toujours tramblant, elle regarde Noun l'air de chercher son empathie, ou une reaction quelconque. *
[20:26:43 06/03/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine n'a pas bougé de sa place, se contentant de saluer le chevalier quand celui-ci est parti. Noun pousse ensuite un soupir, tournant son oeil unique vers la jeune fille.* Petite idiote impertinente. *Malgré les mots durs, le ton est doux et le Capitaine tapote la place à côté de lui.* Reviens t'asseoir. Tu ne devrais pas te mettre dans cet état pour si peu.
[20:35:47 06/03/14] Garth : * Le souffle court, elle bat des cils et ferme les yeux. * ... Je ne le devrais pas, mais mon coeur brule quand je sens n'avoir aucun poids sur mon destin. Ca me ronge de l'intérieur. * rouvrant les yeux, elle acquièsce à l'invitation de Noun et s'assoit à coté. Elle murmure, assise en tailleur et le dos vouté. * ... Je n'arrive pas à le hair.
[20:46:17 06/03/14] Capitaine Noun : Tu fais bien. Il vaut mieux haïr le maître qui tient le fouet que celui qui l'empêche de te frapper. *Noun se redresse pour ramasser le verre tombé au sol et le repose sur la table, puis elle se retourne vers la jeune femme, posant ses mains sur ses genoux.* Tu as TOUJOURS contrôle de ton destin, même enfermée. Parce que ce qui importe, c'est ce qui se passe là-dedans. *Elle lui tapote la tempe.* Tant que tu garde contrôle de cela, tout ira bien.
[20:56:03 06/03/14] Garth : C'est vrai. Mais j'ai si peur de l'avenir... Je ne me vois nulle part, capitaine. Comment pourrais-je garder le contrôle quand tout ce que l'on est n'a plus de sens ? * le regarde * Je ne peux pas continuer à servir le seigneur Léomyd... je... Je l'aime. Et il ne m'aime pas. Ca fait trop mal de continuer, et il ne sait pas ce que c'est...Quand j'ai fait la pire erreur de ma vie, j'ai vu son visage au dessus de moi.... Plus tard, je le vis à nouveau alors que j'étais aux portes de la mort. C'est un homme bien, et je ne peux pas assumer ca, si proche de moi. * Baisse la tête *
[21:00:04 06/03/14] Capitaine Noun : *La pirate a un étrange sourire, un peu compréhensive.* Je vois oui. Mais tu ne peux pas non plus fuir au risque d'être capturée... Et ce qu'ils te feront alors est encore pire. Je me trompe ? *Elle ne bouge plus, réfléchissant.*
[21:04:29 06/03/14] Garth : Si je fuis, cela scellera ma trahison de condamnation envers la reine, alors elle enverra des hommes à ma poursuite, qui me raméneront au chateau et je servirais d'exemple... Morgause la Sorcelleuse ne se permettrait pas de ne pas être prise au sérieux en m'epargnant une seconde fois... Les gens verraient un coup monté, un traitement de faveur parce que je suis la soeur du Maitre. Ce serait une fin qui arriverait un peu trop tôt à mon gout. * sourit tristement *
[21:07:41 06/03/14] Capitaine Noun : *Noun acquiesce doucement. Elle se relève et commence à tourner dans la salle, retournant à la porte pour ramasser les morceaux de vase. Elle semble lancée en plein débat interne. Lorsqu'elle revient, elle se mordille les lèvres, puis finit par se tourner vers la jeune fille.* Ok. J'ai peut-être *elle appuie bien sur le mot* une idée. Je peux peut-être demander une faveur à la Reine à ton sujet. Ne me demande pas comment ni pourquoi, mais si j'y arrive tu pourras travailler avec quelqu'un que tu n'aimes pas. *Elle reprend aussitôt, ton dure.* MAIS, j'imposerais mes conditions.
[21:09:34 06/03/14] Garth : * Relevant le nez, elle fronce les sourcils, interessée * ... Je vous écoute ?
[21:12:13 06/03/14] Capitaine Noun : SI, et je dis bien si, tu travailles avec moi, il n'y aura pas beaucoup d'option. Soit tu te fais passer pour un mousse, mais je ne peux pas prendre le risque de te faire dormir avec l'équipage. Soit tu te fais encore passer pour une putain, et je pourrais m'assurer de ta sécurité... *Alors qu'elle énonce les possibilités, la pirate les pèse elle-même.*
[21:14:10 06/03/14] Garth : En somme je dois soit ma travestir ou me faire passer pour ce que ma dignité n'accepterait pas longtemps ? Je n'ai pas beaucoups d'options, effectivement Monsieur... * Se recroqueville, sourire malsain * Mais vous savez au moins que je suis très bonne recelleuse, voleuse, espionne et assassine ? J'ai suivi un cursus.
[21:16:24 06/03/14] Capitaine Noun : Et selon toi, de quoi ais-je le plus besoin sur un navire ? Tu n'as pas grand monde à voler ici. *Le Capitaine sourit à son tour.* Ce n'est pas un sort enviable mais bon... Où tu pourrais simplement être une guerrière picte, je ne sais pas comment mes hommes le prendront mais tant que tu reste à leur niveau de la hiérarchie, ça ne posera pas de problème. Tu dormiras ici par contre. Et je le repète mais ce n'est qu'hypothétique.
[21:21:22 06/03/14] Garth : Mmh, un marchand qui paie les services d'une mercenaire picte, ca sonne banal et donc vrai. Vous ne trouvez pas ? * Penche la tête de coté, regard interrogatif *
[21:23:56 06/03/14] Capitaine Noun : Vu les hommes que je me tape, n'importe quoi sonnerait banal, ne t'en fais pas. Si j'arrive à obtenir l'accord de la Reine on fera ça, MAIS. *Elle s'avance de nouveau vers la jeune femme, posant ses mains sur ses genoux à nouveau.* Tu seras toujours une prisonnière de la reine, si elle veut te voir au château, je t'y emmènerais, et nous obéirons à ces demandes. Jusqu'à ce que tu sois libre à nouveau, c'est compris ?
[21:27:20 06/03/14] Garth : * Froncant les sourcils * ... Il fallait qu'il y'ai ce mais, hein ? Pourquoi ne négociez-vous pas ma libertée ? ... * Moment de silence * ... Mais au final, qui êtes-vous pour la reine ? Vous parlez de ce possible arrangement comme le ferait un second ou un serviteur...
[21:32:42 06/03/14] Capitaine Noun : Parce que je ne négocie que ce qu'il est possible que j'obtienne. Je ne suis pas en position de négocier une telle chose... pour l'instant. *Noun sourit, se penchant vers elle.* Qu'est-ce que j'ai dis ? Ne demande pas comment ou pourquoi, je le peux, c'est tout.
[21:38:50 06/03/14] Garth : .... * Caelin regarde Noun dans les yeux, sourit bizarrement * ... Vous êtes déja monté à l'étage des hauts placés et de la reine ?
[21:46:21 06/03/14] Capitaine Noun : *Noun fronce le sourcil.* Oui, ça m'est arrivé. Pourquoi ?
[21:47:51 06/03/14] Garth : Pour rien. J'accepte à la seule condition de pouvoir être votre garde du corps, ou vôtre collaboratrice proche et vous accompagner.
[21:49:33 06/03/14] Capitaine Noun : *La Capitaine ferme un instant les yeux, poussant un soupir et venant se rasseoir à côté de Caelin.* Tu veux tenter de la tuer à nouveau ?
[21:53:27 06/03/14] Garth : Non. Je le jure que non. * fait non de la tête, très sérieuse. *
[21:53:55 06/03/14] Capitaine Noun : Pourquoi veux-tu faire ça ? Je veux que tu me l'explique, pour que je puisse te faire confiance.
[21:56:31 06/03/14] Garth : Si cela engage votre confiance... * regarde le plafond, puis redescend et soupir * ... Je veux approcher le Maitre d'Armes.
[21:58:00 06/03/14] Capitaine Noun : Oh... *Elle a un petit sourire.* Pas pour le tuer, j'espère ? *Cette fois-ci, elle plaisante.* Ca devrait être possible.
[22:00:42 06/03/14] Garth : * Elle fronce les sourcils, l'air sombre * ... Ben si. Pourquoi ca vous fais rire ?
[22:02:24 06/03/14] Capitaine Noun : *Noun écarquille l'oeil. Elle reste figée un instant, cherchant à savoir dans le regard de Caelin si elle est sérieuse.* C'est non. Tu pourras tenter ça quand tu veux une fois libérée, mais pour l'instant, tiens-toi à carreaux le plus possible.
[22:04:32 06/03/14] Garth : Alors vous ne m'aideriez pas à tuer un meurtrier ? Vous n'avez pas un si grand coeur que ca, finalement. * soupir *
[22:05:50 06/03/14] Capitaine Noun : Je ne t'aiderais pas si ça contribue à te faire battre à mort dans l'heure qui suit, petite idiote. Et je n'ai pas de coeur, je suis marchand, pas chevalier.
[22:11:45 06/03/14] Garth : J'en ai rien à foutre de me faire battre à mort... * serre les dents se penchant vers lui * ... Ce salaud à massacré mon clan, MA famille, ils les à incendiés dans leurs propre forêt ! C'est un meurrier et un malade... Je dois les vengers. * regarde dans l'oeil de l'Egyptienne. *
[22:15:13 06/03/14] Capitaine Noun : *Les mains de l'egyptienne attrape brusquement le crâne de la picte, la forçant à l'approcher au plus près, plongeant son oeil sombre dans le sien.* Si tu meurs, il aura gagné, qu'il soit vivant ou mort. Si tu meurs, tout ton clan et toute ta famille seront morts. Alors tu va vivre, c'est la seule vengeance concevable, et c'est la seule qui vaille la peine d'être vécue, pigée ?
[22:18:24 06/03/14] Garth : Chacun ses victoires, capitaine. * la tête toujours engeoncé dans les mains du capitaine, elle reste de marbre et incorruptble * ... Moi, je suis deshonnoré de ce fléau à vie, et les dieux maudiront mon inaction. Je le fais aussi pour moi.
[22:19:41 06/03/14] Capitaine Noun : Tu le feras quand tu seras libre. Ne leur laisse pas la joie de voir qu'ils t'ont brisés. *Le sourire de Noun est mauvais.* Tout a meilleur goût quand on est libre, même la vengeance.




Rencontre au château :


[13:57:37 10/03/14] Mad' : *s'active dans les couloirs, elle transporte des plats de la cuisine à la chambre de sa maîtresse, la générale Melior, suivant un chemin qu'elle a apprit par coeur pour ne pas se perdre*
[14:01:25 10/03/14] Capitaine Noun : Hep ! *La jeune femme est interrompue par l'irruption soudaine d'un homme, habillé de façon bien plus rustique, le Capitaine Noun a même conservé son large chapeau en intérieur. Il rejoint en quelques pas rapides la servante et fait une rapide révérence.* Pardonnez-moi, Madame. Je crains de m'être égaré, vous sauriez m'indiquer le chemin du bureau de la Reine ?
[14:04:39 10/03/14] Mad' : *s'arrête et se tourne aussitôt vers l'homme* Euh ... Pas besoin de vous incliner, Monsieur. Je ne suis qu'une servante. *sourire gêné* Je peux vous aider mais .... Je ne sais pas si je suis la personne idéale, mon sens de l'orientation n'est pas ... parfait.
[14:08:08 10/03/14] Capitaine Noun : Servante ? *Le pirate hausse son unique sourcil avec un sourire amusé, détaillant la jeune femme de haut en bas.* Si vous le dites. Eh bien, puisque vous êtes la seule personne dans les environs, je m'en contenterais, cela vous va ?
[14:12:30 10/03/14] Mad' : Bien ... Bien sûr. Je peux tenter de retrouver par l'étage des chambres, si vous voulez bien me suivre. *sourire, gênée de nouveau, elle se remet en marche vers les escaliers*
[14:17:06 10/03/14] Capitaine Noun : *Le pirate emboîte rapidement le pas de la jeune servante, son regard surveillant les pièces qui défilent mais se reportant souvent au plat transporté par Mad', au bout de plusieurs minutes de silence, il ajoute soudainement.* Pardonnez-moi au fait, je ne me suis pas présenté. Je suis le Capitaine Noun.
[14:21:24 10/03/14] Mad' : Oh, ce n'est rien. *sourire* Je suis Madeleine, mais tout le monde m'appelle Mad'. J'ai entendu parler de vous.
[14:23:57 10/03/14] Capitaine Noun : Vraiment ? J'ignorais que ça allait si loin. *Il rit* Et vous travaillez pour qui exactement ? Quelqu'un de très riche, j'imagine.
[14:26:26 10/03/14] Mad' : Eh bien ... C'est exact , comment le savez ? *petit sourire* Je travaille pour Dame Melior,.
[14:28:14 10/03/14] Capitaine Noun : Quand vos servantes sont mieux habillées que certaines nobles, je pense qu'on peut considérer que vous êtes très riche. *Il éclate de rire.* Au moins, on peut être sûr que vous êtes bien traité... N'est-ce pas ?
[14:31:55 10/03/14] Mad' : Mais bien sûr ! Pourquoi ce ne serait pas le cas ? *réajuste sa manche machinalement*
[14:36:49 10/03/14] Capitaine Noun : *Noun lève les deux mains, innocentes.* Aucune idée, je demande juste, je suis un peu... tatillons, sur ce genre de sujet. *Il sourit.* Mais je me doute bien que ce n'est pas de vous que je devrais me soucier.
[14:38:53 10/03/14] Mad' : En effet. *sourire, un peu rassurée, s'arrête à un étage* Nous sommes au chambre. Il me semble que par là, on arrive à la salle de repos et les appartements royaux sont de l'autre côté.
[14:43:06 10/03/14] Capitaine Noun : La salle de repos ? *Le visage du pirate s'illumine.* Je saurais me repérer de là... Et c'est pas du tout dans cette direction qu'est le bureau royal. *Il pouffe de rire, s'incline de nouveau.* Merci beaucoup pour le voyage et le brin de causette, Mad'
[14:45:54 10/03/14] Mad' : *rosit légèrement et s'incline à son tour* Pas de souci, Capitaine. Bonne journée.
[14:49:16 10/03/14] Capitaine Noun : *Après un dernier sourire à la jeune femme, le pirate prend la direction de la salle de repos et disparaît rapidement dans les couloirs.*




Retour du fils prodige :




[16:45:09 10/03/14] Artheon : *depuis peu, la forêt toute entière semble exceptionnellement nerveuse, chaque animal frémissant au moindre bruit, un changement brutal que n'importe quel lycan n'aura pas remarqué de remarquer, pourtant, pas de trace d'un nouvel Ahroun autour de Hengstone*
[16:49:36 10/03/14] Siobhan : *un mouvement frtif dans les buissons, deux yeux ambrés brillant dans l'ombre. Prudemment, un gros loup brun quitte le couvert des buissons pour rejoindre les abords d'une petite clairière naturelle, la truff au sol et les oreilles attentives*
[16:53:49 10/03/14] Artheon : *un frémissement dans les buissons, un prédateur approche. la bête se dévoile lentement en quittant le couvert des arbres. C'est une reptile monstrueux, dressés sur quatre pattes et le cou levé, il atteint la taille d'un homme, dans son dos sont repliés deux grandes ailes membraneuses, ses écailles sont d'un rouge sombre, teintés du même or que ses yeux fendues. Malgré tout, il dégage une impression de jeunesse, notamment par les cornes courtes qui commencent à pousser vers l'arrière, au sommet de son crâne. Son regard étincelant se fixe sur le loup et une voix rauque échappe enfin de sa gueule.* Bonjour, mère.
[17:02:56 10/03/14] Siobhan : *le loup avait commencé à se hérisser, ses yeux s'ouvrant démesurément de fçon très humaine... jusqu'à ce quetrè rapidement la silhouette du loup se fonde en celle de Siobhan. Elle fait quelques pas vers le dragon, puis s'arrête* ... Arthéon ? *la voix tremble un peu*?
[17:04:38 10/03/14] Artheon : *la gueule du dragon se fige en une sorte de sourire* Je crois bien. En chair, en os et ... en écaille toute neuve. *fait quelque pas de plus vers la lycane*
[17:07:44 10/03/14] Siobhan : *la jeune femme s'avance encore et présente sa main au gros reptile* ... Tu as... beaucoup grandi, je... ... Ca a été rapide. .. Tu es un très beau dragon. *son ton est satisfait*
[17:09:16 10/03/14] Artheon : *avance la tête pour venir renifler sa main, posant son museau contre sa paume* Je sais, Alduor a dit que ma croissance serait très lente maintenant. *sourit encore* Il dit qu'il est mieux de m'installer dans un coin sans trop d'autres dragons
[17:11:29 10/03/14] Siobhan : Comment va t-il ? *petite hésitation, puis elle caresse la peau écailleuse avec précaution.. puis avec un sourire de plus en plus flagrant* ... Ca veu dire que tu reviens ? ... Ou bien c'est juste une étape ?
[17:13:48 10/03/14] Artheon : En pleine forme ... pour un vieillard. *le vocabulaire du dragon semble s'être un peu renforcé, par rapport au jeune homme qu'il était* Ca veut dire que je reviens dans le coin. J'irais prévenir la Reine, ne t'en fais pas. Mais je voulais d'abord te voir.
[17:17:41 10/03/14] Siobhan : C'est genil pur ta vieille mère. ... Je peux ? *elle a un léger rire, puis vient enlacer le col du dragon, posant son front contre la tempe de l'animal mythique* ... Je pensais ne plus jamais te revoir. Je suis heureuse de m'être trompée.
[17:19:41 10/03/14] Artheon : Tu n'es pas aussi vieille que lui. *pousse un grondement de contentement au câlin* Je suis heureux d'être rentré aussi.


et :





[13:55:05 11/03/14] Morgause : *La reine revient, accompagnée de plusieurs gardes et chevaliers, d'une visites de quelques jours dans plusieurs villages voisins. Morgause a sa tête des mauvais jours : la population a payé un lourd tribut à l'hiver, malgré les aides mises en place. Des enfants sans parents, des femmes sans maris... Cela n'est pas bon. Il faut trouver...*
[14:00:47 11/03/14] Artheon : *un frémissement dans les alentours, même les hommes se font soudain plus nerveux, quelque chose rôde dans le coin. Un battement d'aile puissant se fait entendre, puis un second, avant qu'on n'aperçoive enfin une créature voler à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du convoi, elle n'approche pas, signalant simplement sa présence.*
[14:07:13 11/03/14] Morgause : *avec un affolement certain,les hommes en armes forment un bloc autour de la Reine, puis celle-ci murmure quelque chose, et une sorte de bouclier opalescent apparait furtivement avant de disparaitre. Elle hèle la créature* Ola ! Si vous êtes capable de ma comprendre et de répondre, présentez-vous ! *son ton est assuré, les soldats se détendent. Sauf les lycans, et ceux parmi les humains qui ont un sens de l'empathie correct : sa voix tremble*
[14:09:56 11/03/14] Artheon : *la silhouette du dragon commence à mieux se dessiner alors qu'il descend progressivement, tournoyant autour du convoi, sa voix gronde dans les airs* Mon nom est Arthéon. Je vais me poser. Je n'attaquerais pas. Je ne saurais trop vous conseiller de faire de même.
[14:15:42 11/03/14] Morgause : ... Artheon ? ... Le fils de Siobhan devenu dragon ? *ton dubitatif* ... J'ignorais que votre croissance puisse être si rapide. *si personne n'attaque malgré la tension évidente, les gardes ne baissent pas... la leur.*
[14:18:06 11/03/14] Artheon : *le dragon se pose face au convoi, à quelques mètres tout de même, et il paraît un peu moins impressionnant maintenant qu'il est à terre et que sa taille est discernable. Il avance un patte et incline la tête jusqu'au sol* La présence d'autres dragons stimulent notre croissance, Majesté.
[14:24:01 11/03/14] Morgause : ... *après une hésitation palpable, la reine s'approche, sans descendre de cheval, jusqu'à quelques mètres de la créature. Elle l'observe un moment, puis demande, trop bas pour que les gardes l'entendent* En quelles circonstances m'avez vous sauvé la vie ?
[14:30:52 11/03/14] Artheon : *relève lentement la tête et baisse sa voix du mieux possible* Lorsqu'un soldat, fidèle à Arthur, tenta de vous tuer. Je l'ai interrompu quand il a tenté de vous poignarder, si je ne m'abuse c'était dans les jardins.
[14:42:38 11/03/14] Morgause : *Morgause sourit soudainement, et fait un signa aux soldats qui, cette fois ci, se remettent en repos* ... Bienvenue en Logres, Artheon. Je suis heureuse de constater que... vous vous adaptez à votre nouvelle condition. Vous êtes un dragon impressionnant.
[14:45:16 11/03/14] Artheon : Merci Majesté. *sourit à son tour, ou du moins il semblerait que c'est le cas* Maintenant que je sais parler. Alduor m'a conseillé de m'installer dans un endroit... Sans concurrence. Et je me suis dis que, peut-être, vous n'auriez pas de problème avec ma présence sur ces terres. *incline de nouveau légèrement la tête*
[14:50:22 11/03/14] Morgause : ... *elle semble réfléchir quelques instants* A titre personnel, non. Et les personnes qui ont déjà travaillé avec vous, sans doute non. ... Pour le peuple... Disons qu'un dragon est encore plus gros qu'un lycan et... se pose évidemment le problème de la nourriture. ... Vous aimeriez vous installer où ?
[14:53:15 11/03/14] Artheon : *relève la tête pour désigner une colline qui domine la forêt* J'ai fait quelques repérage et j'ai trouvé un endroit parfait pour un nid, un petit renfoncement de roche sur le flanc nord-est. *sourit de nouveau* Je me suis habitué au goût du mouton en offrande, mais je pourrais me contenter des cerfs et des sangliers, sans trop en voler aux lycans, si cela peut vous rassurer.
[15:00:02 11/03/14] Morgause : Le coin n'est pas trop près des villages, ni des pâtures, cela devrait déjà calmer les esprits. ... Et je tâcherai d'expliquer le concept du mouton de temps à autre... *regard en coin* en échange d'une surveillance aérienne du coin lors de vos promenades. ... Nous pourrions même... faire quelque chose d'un peu solennel dans la cour du château. Histoire que vous n'ayez pas de souci de chasseur de dragon.
[15:01:59 11/03/14] Artheon : *incline la tête avec un sourire* Avec plaisir Majesté. Je serais heureux de revoir le château, même sous cette forme.
[15:07:31 11/03/14] Morgause : *sourire satisfait* Eh bien voilà qui est acté. Considérez-vous pour le moment comme mon invité, et dès que nous aurons réglé ce détail de réception au château... Vous serez ici chez vous. ... *elle baisse à nouveau la voix* Je n'oublie pas mes dettes, Artheon. Mais vu votre... gabarit, je ne puis faire beaucoup mieux pour le moment.
[15:09:59 11/03/14] Artheon : Je vous remercie, Majesté. *sourit, baisse la voix* N'oubliez pas que je fus lycan, et que je n'oublie pas ce que vous avez déjà fait pour nous à l'époque. Vous n'avez guère de dette, Majesté. *la bête déploie lentement ses ailes*
[15:10:13 11/03/14] Artheon : Vous saurez où me trouver, j'en suis sûr.
[15:32:59 11/03/14] Morgause : *elle salue le dragon de la tête et fait demi tour calmement* ... Allez. Nous rentrons. ... Et pas un mot sur ceci pour le moment.
[15:34:25 11/03/14] Artheon : *décolle dans les minutes qui suivent et disparaît rapidement au-dessus de la forêt, en direction de la colline*


Rencontre à la taverne :




[21:21:40 14/03/14] Capitaine Noun : *Pour une fois, la taverne est relativement calme, il n'y a plus qu'un seul navire de Noun au port et l'affluence a considérablement diminué, au soulagement de plusieurs personnes. Cependant, le Capitaine vient leur rappeler qu'il est toujours là, entrant dans la taverne à grands pas pour rejoindre le comptoir, levant un doigt pour prendre la même chose que d'habitude, il épie la salle de son oeil unique, cherchant manifestement quelque chose.*
[21:36:11 14/03/14] Garth : * A une table sont assis deux hommes de Noun, discutant avec une jeune femme. Celle-ci, habillée comme une mercenaire, à les cheveux etroitement attachés et affute une épée, un genou posé contre la table. Caelin semble en grande discussion avec les corsaires. *
[21:39:40 14/03/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine récupère sa bière et fait rapidement le chemin jusqu'à la table, il prend une ou deux gorgées avant de parler.* Bonjour. Puis-je ? *Sans attendre de réponse, qui est de toute façon un "oui" univoque de la part de ses hommes, il s'installe en prenant une chaise d'une autre table.* Tout va bien ?
[21:41:47 14/03/14] Garth : * Levant les yeux alors que le capitaine s'approche, Caelin pose lentement son épée sur la table et se frotte les mains. * ... Vous pouvez. J'étais en charmante compagnie, vos hommes sont bien eduqués, finalement.
[21:46:00 14/03/14] Capitaine Noun : Je vois ça. *Il se tourne un moment vers ses hommes, sans rien dire, avant de finalement tourner son oeil vers elle.* Comment se passe les choses avec le château ? Je n'ai pas encore pu parler à la Reine.
[21:52:03 14/03/14] Garth : Vous n'aurez pas à parler à la reine, je la libère de mon service. L'autre soir m'a fais réfléchir plus que je ne l'aurais pensé. Je ne trouverais rien à attendre après ma libertée supposée, je la veux maintenant... Maintenant avant d'en crever, capitaine. Merci d'avoir été là pour moi. * hoche la tête, sourit et bois *
[21:55:12 14/03/14] Capitaine Noun : *Noun hausse son sourcil, et renvoit ses hommes d'un geste de la main, avant de s'installer face à la jeune femme, la fixant du regard.* Si tu fais, tu va te mettre dans la merde toute seule.
[22:01:53 14/03/14] Garth : Et j'assumerais d'être dans la merde toute seule. Je vais rejoindre certains amis, un peu plus au nord-est. Ils sont comme moi, des dissidents. * Hausse les epaules * ... Je vais me plaire avec eux.
[22:04:27 14/03/14] Capitaine Noun : *La pirate pousse un soupir, fermant un instant son oeil.* Pourquoi ne pas choisir le chemin le plus sûr ? Tu as tout ton temps
[22:12:09 14/03/14] Garth : Ce serait choisir votre chemin, la vision que vous préféreriez de moi, vous, Léomyd et la reine. * bois et la fixe, puis secoue la tête * Je ne veux pas être passive, et arréter de pleurnicher sur moi-même. J'ai écris une lettre au Gaulois. Quand il la lira, je serais partie.
[22:13:49 14/03/14] Capitaine Noun : Oui, quelle bêtise que de choisir de survivre. *Noun lève les yeux, enfin, son oeil, au ciel avant de se laisser tomber contre le dossier de sa chaise.* Mais à ton aise, et bonne chance.
[22:22:15 14/03/14] Garth : ... Merci capitaine. Je sais que vous pensez que c'est stupide, ce ne sera pas la première fois... Mais c'est un choix que je fais, et ca... Ca fait du bien. * se lève, contourne la table et se penche vers le capitaine, posant sa main contre la joue d'ebène du marin. Elle s'approche et pose delictament ses lèvres contre celles de l'egyptienne. *
[22:27:33 14/03/14] Capitaine Noun : *Les lèvres de l'égyptienne s'étire lentement en un sourire pendant qu'elle rend le baiser à la jeune femme, amenant sa main sur la joue de la picte. Noun attends quelques secondes avant de murmurer.* Mon navire est encore à quais quelques temps. N'hésite pas, si tu as besoin... mais discrêtement.
[22:31:42 14/03/14] Garth : Je le ferais...Noun... Je viendrais une nuit, une vraie, une dernière nuit. * elle murmure à son tour .Puis se redresse et laisse glisser ses doigts contre le visage du capitaine, presque avec une nostalgie précoce, et tourne les talons. *
[22:36:16 14/03/14] Capitaine Noun : Je serais là. *Sur un dernier sourire, le Capitaine détourne le regard, laissant glisser les doigts de la jeune femme, et il attends qu'elle soit partie pour déposer les pieds sur la table, et commander une autre bière.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Mars 2014 le Dim 16 Mar 2014 - 12:38

[11:30:17 15/03/14] Garth : * A quelques kilomètres de la région de Hengstone, quatres cavaliers fendent la campagne au galop, à la lisière d'un bois planté au pied d'un creux de montagne. Ralentissant l'allure, le cavalier de tête fait un geste de la main aux trois autres. L'homme levant la main est Garth, les trois autres des chevaliers du royaume, fleurons militaires de la couronne. Les chevaliers interrogent le picte * ... Maitre, nous ne continuons pas le pistage des trolls ? * le Precepteur, dos a ses apprentis héros fixe le creux de montagne, les yeux légérement dorés d'une lueur animale. Il grogne. * ... Jeunes gens, nous poursuivions des trolls, mais je flair ici quelque chose de bien plus dangereux. Au trot, à quelques mètres derrière moi. * le Maitre d'Armes est le seul à ne pas tirer l'épée, s'avancant entre les grands arbres eparses, les yeux rivés vers les flancs de montagne. *
[11:34:38 15/03/14] Artheon : *L'intuition du maître d'arme est confirmé quelques secondes plus tard, alors qu'une ombre se détache de la montagne, un cri perçant les cieux.* ... *la bête déploie des ailes membraneuses puissantes alors qu'elle explore la cime des arbres, au loin. le dragon pousse un nouveau cri et plonge brutalement entre les arbes, un brâme d'agonie retentit quelques secondes plus tard.*
[11:41:23 15/03/14] Garth : ... * Les mots leurs manquant, les trois chevaliers reculent tandis que leurs chevaux paniquent, mais Gareth regardent par dessus son epaule, les yeux défiant * ... Allons ! Il faut bien une première fois de voir un dragon dans votre vie ! Avec moi chevaliers, gonflez votre coeur et preparez-vous. * Garth fait donner de collier à son grand etalon noir et suit la trajectoire dans le ciel tandis que la chute du dragon fait plier les arbres. Bientôt arriver à l'endroit de la chute, le Maitre-roi fait signe aux chevaliers d'investir la clairière et de trotter autour de l'endroit, fomant un cercle. Garth lui, fait avancer Breggon, son fidèle destrier sombre. Il pose calmement la main à son glaive celte, posé contre sa cuisse. Ses yeux trahissent une excitation et un goût pour la possible furie du combat qui va s'ensuivre, sa chevelure d'argent battant l'air, evoluant sans peur à travers les copeaux de bois volant et la poussière voltigeante. *
[11:45:42 15/03/14] Artheon : *La bête est un jeune dragon aux écailles rouges sombres, de taille plutôt réduite puisqu'il atteint à peine la taille d'un homme. Il est penché sur le cadavre d'un cerf, le museau enfoncé dans son ventre. Le dragon interrompt son festin lorsqu'il renifle une odeur particulière.* ... *relève le nez, ses yeux d'or regardant partout autour de lui, lentement, sa voix gronde dans la petite clairière* Salutations, maître Garth
[11:49:21 15/03/14] Garth : * Entendant son nom, Garth fronce les sourcils et lève une fois de plus la main, faisant signe aux chevaliers de stopper leur approche d'encerclement. Le picte incline la tête sur le coté, réfléchissant un instant, puis descend de cheval souplement. Un des chevaliers s'écrie " Maitre ? Maitre, prenez garde ! " Le picte fait quelques pas, puis s'arrète, esquissant un très fin sourire * ... A.... Arthéon, c'est toi mon garcon ?
[11:56:33 15/03/14] Artheon : *se redresse sur ses quatre pattes, ses ailes repliés dans son dos, il s'écarte du cadavre et s'avance légèrement, une sorte de sourire se dessinant sur son faciès draconique. Même sa tête trahit sa jeunesse; les cornes ayant à peine commencé à pousser.* C'est moi, oui. Heureusement que je vous ai senti arrivé
[12:24:16 16/03/14] Garth : * S'approchant, il jette un coup d'oeil à ses chevaliers. * ... Continuez la route, montez le camp à la sortie de la forêt, je vous rejoindrais. C'est un ordre. * les hommes réfléchissent, puis s'executent avec méfiance. Garth revient à Artheon * ... J'avais entendu parler de votre disparition et de votre euhm... Evolution. C'est impressionnant. Que faites-vous à présent ? * pose une main sur les ecailles, curieux *
[12:28:48 16/03/14] Artheon : *ne bouge pas, docile, écartant même ses grandes ailes pour se dévoiler complètement* Maintenant que je suis à nouveau capable de communiquer, on m'a conseillé de m'installer dans un coin où les dragons sont rares, pour éviter la concurrence, vous comprenez. Et comme je connaissais la maîtresse des lieux, je me suis dit qu'ici, ce serait parfait.
[12:30:19 16/03/14] Garth : * Hochant la tête, réfléchissant * ... Vous avez rencontré Morgause ?
[12:33:26 16/03/14] Artheon : *acquiesce vivement* Nous avons déjà convenu de certains termes et il devrait y avoir une petite "cérémonie" au château, bientôt, pour officialiser tout cela... Et prévenir tout le monde. *a de nouveau cet espèce de sourire* Ca évitera que de braves chevaliers tentent de venir me pourfendre pour protéger les troupeaux voisins, n'est-ce pas ?
[12:36:33 16/03/14] Garth : C'est exactement ce à quoi je pensais, Artheon. * mince sourire * Vous avez fière allure, mon gars. Dites-moi, des gobelins qui elèvent des trolls dans les sous-sols et les lâchent en pleine campagne... Ca vous parle ? Vu du ciel, vous voyez des choses que seul les dieux peuvent apercevoir.
[12:40:42 16/03/14] Artheon : J'ai sentis des trolls oui, mais je n'en ai pas encore vu. *sourit* La Reine m'a déjà parlé de surveillance aérienne, je pourrais vous prévenir quand je verrais d'où ils sortent.
[12:44:54 16/03/14] Garth : Oui, cette affaire devient préoccupante et je peux dire sans mauvais jeu de mots que vous tombez à pic. Vous seriez certainement l'élément le plus essentiel à la defense du territoire d'Hengstone. Je pressent même qu'après un acceuil pour vous au chateau face aux gens, une petite reunion privée s'imposera. Il faut que je termine ma quète avec les chevaliers, et puis je penserais à aller voir la reine. * lui gratouille la tête *
[12:48:50 16/03/14] Artheon : Merci. Je pense que cela ne tardera pas, de toute façon. *émet un léger grondement, ses écailles, particulièrement au niveau de la tête, sont étrangement chaude, comme si un feu couvait en permanence en dessous*
[12:50:38 16/03/14] Garth : Oui. J'arrète de parler travail... Je suis content de vous revoir, Siobhan doit être ravie elle aussi. * Sourire curieux, regardant les ecailles pensivement *
[12:53:43 16/03/14] Artheon : Je suis content d'être revenu aussi, Garth. *relève un peu la tête* Mère était ravie, il faut que je pense à aller voir le reste de la meute. *tourne ses yeux dorés vers Garth* J'ai senti un autre lycan d'ailleurs, une odeur familière. Un membre du clan Fianna, je suppose ?
[12:58:55 16/03/14] Garth : Quand vous êtes allez-voir votre mère ? Et ce lycan était dans les parages ? * incline la tête sur le coté *
[13:02:02 16/03/14] Artheon : Il y a deux jours, quand je suis arrivé. *sourit* Je ne sais pas, il était encore là il y a peu en tout cas. Vous savez qui c'est ?
[13:04:12 16/03/14] Garth : Je n'ai croisé recément qu'un nouveau lycan, plutôt une. Freiya, du clan Fianna. Je ne saurais en dire plus. Peut-être n'état-ce pas elle ?
[13:09:24 16/03/14] Artheon : Si. C'était sans doute elle, son odeur avait quelque chose du clan. Je suppose que c'était elle. *regarde à nouveau la carcasse du cerf* Quel autre changement depuis mon... "départ" ?
[13:19:21 16/03/14] Garth : Quels changement ? Un royaume en paix, grâce à collaboration de beaucoups de gens, Arthéon. Des autres faits, je ne les ai pas en tête. Je dois vraiment poursuivre cette piste de trolls mon garcon, on t'expliquera ce que tu veux savoir, moi et ta mère. A ton retour.
[13:27:04 16/03/14] Artheon : Bien, parfait. *sourit, et se ravance un peu vers la carcasse* Et moi j'ai toujours un repas à terminer. Bonne journée et bonne chasse, maître Garth;
[13:28:42 16/03/14] Garth : * acquèsce, avant de remonter sur sa monture noire de jai. Il passe à coté du dragonnet et de sa proie. * ... Que le bon vent te fasse revenir à Hengstone, à bientôt ! * sort de la clairière au galop *

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Mars 2014 le Lun 17 Mar 2014 - 9:42

Réunion de famille :



[15:51:53 16/03/14] Siobhan : *profitant des dernières lueurs du jour, c'est une Siobhan à peine vêtue d'une chemisette et les cheveux humides qui prend le tiède devant sa maison, les doigts de pieds en éventail. Non lon d'elle un louveteau vaguement difforme aux yeux bleu vif joue à essayer de choper sa queue*
[15:54:34 16/03/14] Artheon : *Une ombre passe dans le ciel, un petit cri se fait entendre et la créature se rapproche du sol. L'atterissage est progressif : le dragon s'accroche d'abord aux branches d'un grand arbre avant de descendre progressivement, ses écailles rouges se mouvat lentement le long de l'arbre, pour finalemenr se poser au sol, dardant ses yeux dorés sur Siobhan, puis sur le louveteau* Salut !
[16:00:49 16/03/14] Siobhan : Coucou ARtheon ! *les yeux dorés ont suivi la descente avec attention. Un rictus dévoile une canine* J'ai cru que tu allais t'éclater au sol, mon fils. *le louveteau, médusé, observe le gros reptile de tous ses yeux avant de s'approcher en clopinant*
[16:08:45 16/03/14] Artheon : Eh, j'ai l'habitude des terrains forestier quand même. *baisse la tête jusqu'au sol en se rapprochant du petit loup* Salut Julian.
[16:30:37 16/03/14] Siobhan : *le loupiot le regarde avec attention... le contournant pour le renifler sous toutes les coutures* Je crois qu'il est de mon devoir de te prévenir que... *le loup lui saute sur le dos, s'accrochant au cou avec sses crocs, sans serrer* ... qu'il veut faire un tour sur ton dos. ... Ahem.
[16:33:43 16/03/14] Artheon : *le suit du regard en silence, jusqu'au saut où il relève brusquement la tête* Eh ! *sourit doucement* Sûr que tu veux le faire sous cette forme ? Ca pourrait secouer.
[16:46:04 16/03/14] Siobhan : *le loup semble réfléchir, et peu à peu, l'image se trouble, et sur le dos d'Atrhéon se tient un garçonnet au visage fin et aux grands yeux bleux... et butés* "Maman a dit qu'elle n'était pas sure que tu voudrais. ... Tu veux bien, alors ? Je voudrais voler." Tu ne veux pas laisser Artheon manger un bout d'abord ?
[16:49:33 16/03/14] Artheon : Bien sûr que je veux bien. *sourit doucement* Je veux bien manger un peu d'abord, d'accord ?
[16:51:00 16/03/14] Freiya : *Non loin de là, la jeune femme s'est arrêté en chemin et est descendue de son cheval : elle a senti une odeur inhabituelle. Lentement, elle approche de la maison de Siobhan, dissimulée dans les fourrés, le vent jouant pour elle.*
[16:55:28 16/03/14] Siobhan : *Siobhan rentre pour chercher leur pitance, et Julian grimpe le long du cou, pour s'accrocher aux cornes en train de pousser* "Tu vas devenir un dragon gros comment, dis ? Gros comme la maison ? Comme le château ?" *l'odeur de viande fraiche envahir soudain la clairière : Siobhan arrive avec un plat de charcuteries et un faon fraichement tué. Sourire* J'espérais ta visite. *Julian pousse un cri de guerre et se précipite sur sa mère, changeant de forme au passage*
[17:01:45 16/03/14] Artheon : Au moins la maison. Le château ce sera pour plus tard. *sourit, sa langue fourchue jaillissant pour se lêcher les écailles quand il sent l'odeur de viande* Il fallait bien que je revienne pour dire bonjour à tout le monde. *pousse un grondement satisfait en s'approchant à pas lent*
[17:07:02 16/03/14] Freiya : *Aux oreilles de Freiya parviennent le cri du petit garçon et le grondement de la bête, qu'elle n'identifie pas tout de suite mais l'odeur semble clair : un prédateur. Un dernier bond discret pour se rapprocher et elle l'aperçoit enfin : un dragon dont la vue l'empêche de réagir une seconde, puis elle saisit son arc, se redressant tout en le bandant pour encocher sa première flèche, visant déjà la bête.* Sio ! Ecarte toi !
[17:16:44 16/03/14] Siobhan : *Siobhan écarquille les yeux en voyant Freiya apparaitre, s'apprète à sourire... puis laisse tomber la nourriture pour courir, se cnageant en cours de route en glabro pour s'interposer entre le dragon et la lycane. Sa voix est un peu grondante* Freiya. Ce dragon est notre allié. Et l'un de mes enfants. Si tu le blesses, tu me blesses. ... Range ton arc, mon amie. Viens partager le repas des retrouvailles. *son ton est apaisant, mais tout son corps est tendu : pour absorber l'impact au cas où, et pour sauter sur Freiya, visiblement, si elle pète un plomb*
[17:20:00 16/03/14] Artheon : *se retourne brusquement à l'intervention de l'autre lycane, grondant alors que ses yeux d'ors aperçoient enfin l'intruse, il déploie ses ailes, et s'apprête à se dresser sur ses pattes arrière quand sa mère intervient, le grondement se fait plus doux et la bête semble se calmer, même si ses yeux sont toujours fixés vers l'intrus*
[17:23:43 16/03/14] Freiya : *L'attitude de Siobhan perturbe suffisamment la lycane pour qu'elle ne tire pas tout de suite et qu'elle ait le temps d'entendre tout ce qu'elle a à dire. Elle débande lentement son arc, malgré tout ce que son instinct lui dicte de faire, surtout quand le dragon continu de gronder, et range prudemment sa flèche, se rapprochant à petit pas.* Ton gosse ? *Elle penche la tête, observant mieux la créature.* Je crois que je vais avoir besoin d'une explication.
[17:37:00 16/03/14] Siobhan : .. *elle observe Freiya ranger son arc, puis se tourne à demi vers Artheon* Arrête de grogner toi. Ca angoisse. ... Je n'avais pas prévu de retrouvailles générales avant d'avoir pu parler de ma progéniture très particulière, Freiya. ... Voici donc Artheon. ... Tu veux manger un truc avec nous pendant qu'on apote ? *partlant comme si de rien n'était, amis se tenant toujours entre le dragon et la lycane, Siobhan se dirige vers la maison, poussant le gros reptile de l'épaule*
[17:41:26 16/03/14] Artheon : Désolé. *le bruit cesse et Arthéon sourit, dressant la tête pour mieux voir la nouvelle arrivante, renifle* Oh, tu es la lycane arrivé récemment, je me disais bien qu'il y avait un lycan de plus dans cette forêt. *s'écarte en suivant le mouvement de sa mère*
[17:45:13 16/03/14] Freiya : *La lycane se calme visiblement en s'avançant, finissant même par ranger son arc dans son dos.* Oui. Je suppose que c'est moi. *Elle a un maigre sourire, suivant chaque mouvement du dragon avec attention.* Je veux bien, Sio. *La chasseresse leur emboîte le pas, restant à distance respectable de la bête.* Désolée pour... la flèche, tout ça. Ca semblait un peu dangereux, de loin.
[17:52:52 16/03/14] Siobhan : Je suppose, oui. Les superprédateurs ont tendance à rendre tout le monde nerveux... même les AUTRES superprédateurs. *Julian, qui s'était tenu curieusement coi, regrimpe sur le dos d'Arthéon comme il peut... puis tire la langue à Freiya* Allez. Asseyez vous. Je vais passer un pantalon et chercher des bières. *elle les laisse seuls... mais fait en sorte que la porte reste ouverte*
[17:57:42 16/03/14] Artheon : Ce n'est pas grave. *sourit doucement, laissant le petit garçon s'installer* Je comprends bien l'impression que je peux donner. Vous n'avez pas tiré, c'est l'essentiel.
[18:02:07 16/03/14] Freiya : Salut Julian. *La lycane sourit au gamin, prenant la première chaise venue pour s'installer, son attention toujours focalisée sur le dragon.* Oui, heureusement. Et donc tu es... comment tu es devenu un dragon ? Je suppose que tu ne l'étais pas à la base. *Le ton est poli et curieux, Freiya fait des efforts pour bien se tenir.*
[18:06:02 16/03/14] Siobhan : *Julian se penche au dessus du crâne du dragon, se servant de ses cornes comme d'un guidon* "Il est mort ! Et revenu dans un oeuf !" Ouais. Pas un des moments les plus sympas de ma vie d'adulte. *Siobhan revient, plus décente, et porteuse de bière et de pain. Elle récupère le faon qu'elle pose sous le nez du dragon, puis la charcuterie qu'elle remet dans le plat* Bon appétit à tous.
[18:11:36 16/03/14] Artheon : Hum .... On peut résumer les choses ainsi oui. *léger sourire* C'est une longue histoire mais ça implique ma mort et ma métamorphose en oeuf puis une petite phase de croissance et... C'est à peu près tout. *se lêche de nouveau les écailles en observant le faon* Julian, recule toi un peu s'il te plaît. Bon appétit. *plonge directement la tête sur le faon, arrachant de gros morceaux de viandes d'une bouchée*
[18:14:56 16/03/14] Freiya : *La lycane suit l'histoire en affichant un air sceptique, attendant la confirmation de Siobhan pour répondre.* Je conçois que ça devait être dur pour toi, oui. Mais il est en vie maintenant et... probablement plus fort que jamais. *Elle se sert distraitement dans le plat de charcuterie.* Bon appétit.
[18:24:56 16/03/14] Siobhan : Pour expliquer un peu plus... Quand Artheon est... mort... on s'est aperçus que ses... pères dragons lui avaient légué la possibilité de... Enfin, d'avoir une seconde chance, sous forme dragon.*elle prend du jambon et s'en coupe une bonne tranche, quelle ronge consciencieusement* Et oui. Je dois être la seule mère loup à pouvoir dire que ses trois enfants sont esceptionnels à plus d'un titre.
[18:30:13 16/03/14] Artheon : Ensuite, mon "père" dragon m'a emmené pour que je grandisse avec d'autre membre de mon espèce et je suis revenu quand je fus assez grand, voilà. *sourit à Siobhan, tournant à demi la tête vers Julian* Tout à fait, n'est-ce pas, Julian ?
[18:35:42 16/03/14] Freiya : Eh bien, tes enfants ont de la chance, Sio. Tous. *Elle se prend un morceau de jambon à son tour.* Tu semble avoir une certain accointance avec les reptiles, tout de même.
[18:37:49 16/03/14] Siobhan : ... *elle éclate de rire* JE n'y avais jamais songé mais... c'est vrai. J'ai tendance à donner à mes petits la chance de garder un peu leur sang froid. ... Pour contrebalancer le côté loup. *regard spéculatif vers Julian* On m'a dit qu'on avait vu un dragon et que "Garth s'en était chargé". Je suppose que c'était toi ?
[18:42:24 16/03/14] Artheon : *replonge tranquillement pour prendre un autre morceau de barbaque* Oui, c'était moi. Ne t'en fais pas, il n'y a pas eu de souci, il m'a reconnu avant de tenter de m'embrocher.
[18:45:48 16/03/14] Siobhan : *reniflement agacé de Julian qui descend pour se choper une tranche de jambon tout en lorgant sur le faon* "s'il fait encore son papa avec moi, je le mords* ... Julian. C'est difficile, pour lui. Il n'a... plus de louveteaux. Et il ne sait pas trop s'y prendre en société. Par ailleurs, il fait tout son possible. Donc, sage. "Même toi, tu le supportes pas, des fois !" *regard noir qui fait se recroqueviller l'enfant avant qu'il ne relève le nez*
[18:50:42 16/03/14] Artheon : Oh, donc ce n'est pas qu'avec moi. *a un genre de rire, sourit à son petit frère* Mère a raison, Julian. Ce n'est pas grand chose après tout, il faut juste bien se conduire.
[19:14:16 16/03/14] Siobhan : D'autant qu'il ne cherchera pas à vous faire faire quoi que ce fut. ... Je crois qu'il vous aime bien, c'est tout. C'est plutôt bien que mon mâle vous apprécie, non ? *"... Oui. Et tu comptes tous nous les amener ?" L'enfant, de rage, donne un coup de pied dans une chaise et s'éloigne en grommelant* ... Je n'ai pourtant pas eu une vie SI remplie depuis le départ de son père... *elle semble perplexe* ... Bref. Tu as vu Morgause ?
[19:20:03 16/03/14] Artheon : *suit le petit du regard, un peu perplexe lui aussi quand il se tourne vers sa mère* Tu ne vas pas ... lui parler un peu ? *se tourne à nouveau vers Julian, plus bas* Oui, je l'ai vu, elle va organiser un petit truc au château pour clarifier la situation aux yeux de tout le monde.




Les affaires :




[21:07:42 16/03/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine commence enfin à connaître à peu près le château et ce n'est qu'après deux tentatives qu'il finit par retrouver le bureau de Morgause. Il vient se poster devant le garde avec un large sourire, annonçant calmement.* Capitaine Noun.
[21:17:08 16/03/14] Morgause : *grommelle "je sais". Il ouvre la porte "ma Reine ? Le capitaine Noun"* Qu'il entre. *Morgause est assise devant a fenêtre, une tasse fumnte en mains* ... Je pensais ne vous revoir que plus tard. Mais il est vrai... que nous n'avons pas donné de dates à nos rendez-vous.
[21:20:58 16/03/14] Capitaine Noun : Je suis navré Majesté. *Il sourit cependant, ne s'inclinant que très brièvement avant de rejoindre la position de la Reine.* Il s'avère que certains de mes navires ont déjà été très... productifs. Aussi, je venais vous communiquer les noms et drapeaux des navires rencontrés, afin que nous nous assurions qu'il n'y a pas eu de... malentendus entre nous.
[21:24:00 16/03/14] Morgause : Parfait. ... Il y en a beaucoup ? ... Vous avez fait uneliste écrite, ou bien orale ? *la servnte de Morgause sert un vin chaud à Noun* Asseyez-vous
[21:25:37 16/03/14] Capitaine Noun : Je préfère ne pas faire de liste écrite clair, cela m'évite d'avoir à les brûler. *Il prend le vin chaud avec un sourire et s'installe devant Morgause, jetant un regard à la servante avant de parler.*
[21:30:33 16/03/14] Morgause : C'est... inntelligent. Mais je n'en attendais pas moins de votre part : vous êtes quelqu'un de fin, j'en ai la certitude. *sr un autre ton, cela serait de la flagornerie. Avec ce ton désintéressé, ca semble juste factuel. Elle écoute la liste en silence, hochant la tête calmement* Cela semble bon.
[21:33:57 16/03/14] Capitaine Noun : Bien. *Il a un sourire lent.* Avez-vous des gens à me faire transporter ? Le Rê part dans quelques jours et il fera une étape sur le continent.
[21:35:26 16/03/14] Morgause : Non. Pas en ce moment. ... J'ai appris que mon champion avait perdu son éuyère à votre bénéfice...
[21:40:19 16/03/14] Capitaine Noun : Ce n'est pas... exactement ce qui s'est passé. Son écuyère est passé me voir, fréquemment. Et se plaignait d'un.. Certain nombre de chose. J'ai tenté de lui proposer de continuer à travailler pour vous, tout en ayant accès à plus de liberté, ce pourquoi je comptait vous voir à l'origine. *Il pousse un soupir.* Il s'avère cependant qu'elle désire tout simplement reprendre purement et simplement sa liberté, elle n'est donc pas... à mon bénéfice. J'en suis navré.
[21:45:37 16/03/14] Morgause : ... *Morgause a l'air peinée, une seconde, puis son visge se ferme à nouveau* Eh bien. Tant qu'elle se tient à l'écart des gardes royaux et ne se fait pas suffisamment remarquer pour que j doive lui envoyer son ancien maitre, son frère ou d'autres... persones aptes à la rcupérer... Elle vivra. *soupir* Vraiment, j'aurais aimé... ne pas avoir à prononcer son arrêt de mort. Encore. ... *elle boit une gorgée de vin* Il y a des fois, ù se dire qu'on a tout tenté.. ne rend pas les choses plus faciles. ... *elle se reprend* Vous repartez quand ?
[21:48:14 16/03/14] Capitaine Noun : Je crains d'être en partie responsable de tout cela Majesté. *Cela ne semble pas le peiner plus que cela mais il a la décence de ne pas sourire.* Le Rê repart dans 5 jours, mais je ne sais pas encore si je serais personellement à son bord, d'autres de mes navires doivent revenir dans les jours qui viennent.
[21:51:46 16/03/14] Morgause : Très bien. Tenez moi au courant pour... vos prises. ... Bonne journée. *le congédiement est poli, mais ferme : du reste, sa tasse vient lui être redemandée par la servante*
[21:53:32 16/03/14] Capitaine Noun : *Noun se relève lentement, avalant brusquement le reste de sa tasse avant de la rendre.* Bonne journée Majesté. *Il sort à pas pressé, se dirigeant vers l'escalier le plus proche pour sortir au plus vite du château.*
[21:58:29 16/03/14] Siobhan : Tiens, capitaine Noun. *Siobhan apparait opportunément au bout du couloir* Vous ici. J'espère que vous ne venez pas ennuyer la Reine. *le sourire est amical*
[21:59:58 16/03/14] Capitaine Noun : Oh, Capitaine Siobhan. *Le pirate s'immobilise, souriant.* Vous savez bien que ce n'est pas mon genre. Je venais simplement parler affaire, comme d'habitude.
[22:06:02 16/03/14] Siobhan : Je me disais bien. ... *sourire* La salle de repos est à peine un étage plus bas. Je vous propose un verre ?
[22:07:04 16/03/14] Capitaine Noun : Avec plaisir. *Il a un large sourire.* Je vous suis alors, je ne suis pas toujours sûr de mon chemin.
[22:11:35 16/03/14] Siobhan : Si je m'y prends bien, je peux vous perdre dans le château, donc. Bon à savoir. *elle prend d'autorité le bras de Noun pour l'emmener à l'étage du dessous, sans vraiment lui laisser le temps de donner son avis*
[22:15:50 16/03/14] Capitaine Noun : *Il se laisse emporter avec un rire amusé.* Je crois oui, mais je ne vois pas pourquoi vous auriez besoin de me perdre dans le château.
[22:20:43 16/03/14] Siobhan : Par jeu. ... Cherchez pas : je suis un peu ... nerveuse en ce moment, donc mon humour est déliquescent. *ils pénètrent dans la salle de repos, où quelques autres personnes se trouvent déjà. La lycane les salue de la tête, avant de se saisir de verres et d'une bouteille et d'entrainer Noun dans une alcôve dont elle tire à demi le rideau. Elle sert* ... Vous comptez rester un peu ?
[22:23:37 16/03/14] Capitaine Noun : *Noun saisit la bouteille des mains de la lycane et les sert, souriant toujours.* Au château, non. A Hengstone, quelques jours minimum, peut-être plus. *Il repose la bouteille.* Qu'est-ce qui vous rend nerveuse ?
[22:27:45 16/03/14] Siobhan : Affaires de famille, on dira. Mon plus jeune fils est.. contrarié, et je ne sais pas comment le prendre. *elle sert à boire, se penche pour parler à l'oreille de Noun* Comme tous les enfants, il a du mal à se faire à l'idée que ses parents aient... une vie sexuelle.
[22:29:49 16/03/14] Capitaine Noun : *Le pirate pouffe de rire, prenant son verre pour quelques gorgées.* Ca devait arriver, je suppose. Mais ils grandissent vite après tout, il s'y fera, non ?
[22:32:26 16/03/14] Siobhan : J'espère bien. *ton funèbre* Je ne tiens pas à devoir me refire une vertu juqu'à ce qu'il se préoccupe plus de la sienne que de la mienne ! ... A la vôtre. Je suis étonnée. On m'a dit que la petite picte n'avait pas embarqué ? *elle remplit à nouveau les deux verres*
[22:34:38 16/03/14] Capitaine Noun : Oh, je comprends. Ce serait là une tragique perte. *Noun a un grand sourire, en terminant son verre, le posant près de la bouteille pour la deuxième tournée.* Oui, elle a préféré la liberté pure. Et cela implique que je n'embarque pas une ennemie de l'état. Il semble que les jeunes ne cherchent qu'à nous ennuyer ces derniers temps.
[22:41:39 16/03/14] Siobhan : ragique est le terme. J'ai encore tant de choses à tester qu'il serait dommage que je doive mieux... celer mes actions. Je ne suis pas très douée por la dissimulation. *elle boit, repose son verre* Le pire eut été pour vous : Garth pense déjà que vous êtes un pirate, suborner sa soeur aurait été le pompon. *elle réfléchit* Ceci dit, Celin, abstraction faite de son carctère de merde, est charmante. *les yeux dorés se posent sur la machoire de Noun* Vous avez là un... *elle lui passe les doigts sur la joue, insistant* C'est parti.
[22:44:38 16/03/14] Capitaine Noun : Oui, cela aurait pu me mettre dans l'embarras avec Garth, mais soyons francs, charmante comme elle est, elle en valait le coup. *Il pouffe de rire et ne se dérobe pas au passage de l'index.* Vraiment ? Je n'avais pas vu *Il tourne son visage pour que SIobhan puisque en observer chaque angle.* Je n'en ai pas d'autre j'espère ?
[22:51:26 16/03/14] Siobhan : *les yeux rougeoient légèrement alors que son sourire s'accentue* Si. Ici. *elle tire légèrement sur les lacets de la chemise de Noun, découvrant la naissance de la gorge* ... Ah, pardon, ce sont des bleus. Votre métier est éprouvan physiquement, dites : on peut croire qu'on vous a battu. Vous devez être contusionné de partout. Vous savez qu'on a un alchimiste du tonnerre ? Je suis sure qu'il saurait fire quelque chose pour vous.
[22:54:23 16/03/14] Capitaine Noun : *Le pirate a un léeer frisson de peur, son regard se tournant vers les rideaux, de peur que d'autre puissent les voir.* Très éprouvant, oui. *Son oeil se tourne à nouveau vers Siobhan.* J'ai déjà été le voir, j'ai une pommade pour ça.
[23:02:07 16/03/14] Siobhan : Ca me semblr une sage précaution eu égard aux circonstances actuelles. *elle tire encore, à peine, sur le lacet, un sourire torve aux lèvres* Qui sait ce qui peut se passer. *elle remplit à nouveau es verres à ras bord, vide le sien* Allez vous organiser une vente sous peu ? Je suis à la recherche d'objets originaux.
[23:04:20 16/03/14] Capitaine Noun : N'est-ce pas ? *Elle sourit, son manteau s'ouvrant assez pour qu'on puisse distinguer la naissance de ses seins. La situation la met manifestement dans l'embarras, mais elle tente de conserver un calme confondant en continuant la conversation* C'est fort possible. Dites-moi ce que vous cherchez, je pourrais les mettre de côté.
[23:10:30 16/03/14] Siobhan : C'est un peu gênant. *elle se penche à nouveau vers Noun, chuchotant à peine* Des choses pour... prendre du plaisir. Quand on est une femme. Mais... Il faut que ce soit fait de façon discrète, vous comprenez... *elle pose uune main à plat sur le fauteuil de Noun, pile entre les jambes de celle-ci* Vous comprendrez sans doute mon besoin de discrétion : j'ai une certaine réputation et ne puis... Enfin disons que ce serait contrariant.
[23:16:17 16/03/14] Capitaine Noun : *La capitaine a un nouveau frisson, glissant dans son fauteuil.* Bien sûr, je tâcherais de voir ce que nous avons et de les... préparer pour vous. *Elle attrape brusquement la nuque de Siobhan et l'attire à elle pour l'embrasser, de façon... approfondie, jusqu'à perdre son souffle. Elle murmure alors.* Il y a... des gens pas loin. Attention.
[23:21:57 16/03/14] Siobhan : *Siobhan émet un petit rire* Pourquoi penses tu que j'ai choisi cette salle de repos, Noun ? ... *chuchote* Il y a des GENS, qui pevent te VOIR, que je choisisse l'intimidation... *elle tire plus fortement sur le lacet, révélant franchement le corset de la pirate* ou... l'intimidation. *elle fit glisser sa main de la chaise à la cuisse de l'egyptienne, juste avant d'y planter des griffes -légèrement* ... Je n'avais pas prévu le baiser. J'aime bien les surprises.
[23:24:12 16/03/14] Capitaine Noun : Tu ne demandais que ça. *Elle ne parle qu'en murmurant, luttant à chaque seconde pour s'empêcher de crier de peur de ne pas contrôler sa voix.* Et tu compte... m'intimider longtemps ?
[23:34:21 16/03/14] Siobhan : *elle renifle doucement son cou* Le seul a avoir eu aussi peur de moi sans s'enfuir en hurlant... Ca a été Eliam. Et j'ai eu du mal à pas le bouffer, au départ. Chez toi, en plus, c'est couplé au désir... *léger rire* Etonnant que la moitié des lycans de Hengstone ne se soient pas amassés dans la pièce, nous sommes assez.. primaires à ce niveau. *elle retire sa main de la cuisse de Noun, lui adresse son plus beu sourire... avant de lécher une infime trace de sang sur ses doigts* J'ai du travail ce soir. Dans mon bureau. *elle se lève, totalement calme* J'espère que vous trouverez ces objets rares promis, capitaine. Au plaisir de vous revoir très bientôt. *elle s'incline brièvement, et sort en saluant la salle entière*
[23:36:50 16/03/14] Capitaine Noun : *La pirate retombe dans son siège, suivant du regard la lycane.* Je ferais tout mon possible. Au plaisir. *Elle attend de longues secondes après que Siobhan soit partie pour relacer son haut et réajuster son costume, puis sort en arborant un large sourire à l'attention de toute la salle.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Mars 2014 le Mar 18 Mar 2014 - 14:22

[20:50:14 17/03/14] Capitaine Noun : *Après avoir demandé trois fois son chemin, le Capitaine Noun finit enfin par trouver le bon couloir, et débouche sur la bonne porte. Après une seconde de congratulations intérieures et privés, il toque fermement à la porte.*
[20:52:43 17/03/14] Howahkan : * De la fumée s'echappe du bas de la porte. On entends comme un rire murmuré derrière, et des clapotis de potions. Soudain, un bref * ... ENTREZ ?!
[20:53:44 17/03/14] Capitaine Noun : *Haussant son unique sourcil, le Capitaine ouvre la porte, remontant son col haut pour se protéger d'une éventuelle fumée.* Bonjour ?
[20:58:29 17/03/14] Howahkan : * A l'interieur, une fragrance et des volutes de fumée danse dans une pièce ensevelis de livres, d'étagères et de tables ou trônent toute sorte d'objets étranges : receptacles vibrants, crânes aux yeux cadavres vous surveillants et ...un immense corbeau passant à rat de la tête de Noun, pour aller se poser au coeur des vapeurs hallucinogènes. Un souffle expirant de la fumée, à mesure que Noun s'avance il peut enfin voir Howahkan. Ce dernier est allongé négligèment sur un bureau, une jambe remonté, et une longue pipe en bois d'ou s'echappe des volutes qui vous feraient des choses inconnus et délirantes. Les yeux rougis, Howahkan laisse trainer ses yeux lourds vers Noun * ... Mmmoui, c'est pour quoi ? Ooooh, capitaine. * se relève avec une lenteur iréel. *
[20:59:00 17/03/14] Howahkan : qui vous feraient voir *
[21:00:18 17/03/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine chasse de son mieux la fumée de sa main, le nez froncé, il finit par distinguer le guérisseur.* Je venais.. *Il tousse* renouveler mon stock, mais je crois que je dérange.
[21:06:28 17/03/14] Howahkan : * Decarrant la pipe de sa bouche pour la poser sur le bureau, le peau-rouge elargit un sourire ravi et se met debout, face à Noun, inclinant la tête * ... Pas du tout mon ami ! Je réfléchissais à la methode la plus adapté pour ameliorer ma potion anti-hemorragique en enlevant les effets secondaires... Erections soudaines pour les hommes, et evanouissement pour les femmes. Une potion que je devrais retirer du commerce pour le moment. * pouffe et tousse * Ah, oui ! Vos produits. Le commercant que je suis à pris soin de vous préparer mais le sujet de la reine que je demeure vous à d'or et déja envoyé quelques exemplaires gratuits supplémentaires à votre anvire. Non, non. Ne me remerciez pas, un plaisir d'être patriote. * disparait derrière une étagère. *
[21:06:54 17/03/14] Howahkan : de vous preparer une caisse *
[21:08:35 17/03/14] Capitaine Noun : *Le pirate pouffe de rire.* Votre méthode est intéressante. Merci pour les exemplaires gratuits, combien en avez-vous envoyé ?
[21:12:27 17/03/14] Howahkan : * Réapparaissant avec une sacoche defformé par une caissette coincé à l'interieur, il reprends sa pipe et réfléchir * Mmmh, une douzaine si je ne m'abuse. Non, non ! Pas de remerciements, c'est la maison qui offre. * Lui tends la sacoche * Je vous ai même prévu un sac bandouilière pour ne pas vous fatiguer à prendre ce fratras à bout de bras, messire.
[21:16:23 17/03/14] Capitaine Noun : *Le pirate prend la sacoche et l'inspecte longuement.* Merci bien. Je suppose qu'il y a un supplément, vous pouvez me vendre combien aujourd'hui ?
[21:19:12 17/03/14] Howahkan : * Howahkan inspecte du coin de l'oeil son corbeau, et acuièsce non pas pour Noun, mais pour l'animal * ... Oui, tu as raison de le souligner, Doba. * revient à Noun, * Si j'en croit ce petit être plumé doué d'intelligence, je peux vous en vendre 48 pour 280 pièces d'argents, monsieur.
[21:20:42 17/03/14] Capitaine Noun : *Le regard sombre de la pirate passe de l'oiseau à l'homme, puis inversement, avant de revenir à Howakhan.* Votre oiseau vous parle ? *Il laisse un moment de blanc, puis reprend.* Je ne vais pas en prendre autant, surtout si j'en ai déjà sur le Rê, gratuit. Combien de temps peut tenir un pot, environ ?

[21:25:42 17/03/14] Howahkan : * Avec un air soudain plus concerné * Ah ! Mais c'est ca : j"avais oublié que je ne faisais plus de potions pour les vikings. Veuillez m'excuser capitaine, il faut que je pense à mettre à jour mon rendement, les nordiques sont cents fois plus gourmands en potions cicatrisantes qu'ici. Pour répondre à votre question, un pot peu tenir trois séances d'applications.
[21:28:05 17/03/14] Capitaine Noun : Je vois. *Le pirate reste silencieux un moment, le regard vide et fixé sur les pots : il compte mentalement.* Je vais vous en prendre 10, cela nous fait combien ?
[21:31:42 17/03/14] Howahkan : * Hausse les epaules * Disons 72 pièces d'argent.

[21:33:14 17/03/14] Capitaine Noun : *La Capitaine se fend d'un large sourire et fouille ses poches pour en extirper sa bourse et se met à compter les pièces.* Marché conclu, mettez-les dans le sac pendant que je vous prépare la monnaie.
[21:34:14 17/03/14] Howahkan : * D'un sourire tout aussi large, il s'execute en carrant la pipe dans sa bouche. * ... Sinon... Besoin de rien d'autre ?
[21:34:57 17/03/14] Capitaine Noun : Je ne pense pas. Pourquoi ? *Il finit par ranger sa bourse, tendant les pièces en petite pile à l'alchimiste.* Vous pensez avoir quelque chose d'intéressant ?
[21:36:16 17/03/14] Howahkan : * Sans le regarder en prenant les pièces et les soupesant, petit sourire * ... Cela dépends de vos envies. J'ai des choses simples comme des choses... illégales.
[21:36:50 17/03/14] Capitaine Noun : Des choses illégales ? *Le Capitaine tourne lentement son oeil unique vers lui.* Comme ?
[21:41:03 17/03/14] Howahkan : Démon-poudre, Yeux d'anges, Petite-mort, Crêve-rêve... J'ai même quelque chose qui n'a pas de nom et qui vous donne les attributs d'une femme quand vous êtes un homme, et d'un homme quand vous êtes une femme. Assez malsain, je dois dire. * se gratte le menton imberbe *
[21:43:03 17/03/14] Capitaine Noun : *Noun affiche une mine plus que dégoutée.* Oui, plutôt en effet. Mais il faut bien que les gens s'amusent, je suppose. *Il retrouve le sourire, amusé comme jamais.* Je vais rester avec mes pommades de cicatrisation. *Le pirate prend le sac et le met en bandoulière.* Bonne journée.
[21:45:50 17/03/14] Howahkan : A votre guise capitaine ! Revenez quand vous voulez, je met les voiles nulles part... * eclate de rire, ostensiblement defoncé, titube jusqu'a son corbeau, ouvrant une boite et lui lancant des vers de terre, avant de s'affaler sur une pile de parchemin, dans la fumée. Noun se sentira nauséuse et aura surement des hallucinations elle-même en repartant jusqu'a son navire. *




[21:04:55 17/03/14] Freiya : *Dans la forêt qui entoure Hengstone, un gros loup gris se déplace lentement dans les fourrés, la bête traque une proie de belle taille depuis ce matin : un sanglier qui semble prendre un malin plaisir à faire perdre son temps à Freiya, qui commence à perdre patience.*
[21:12:28 17/03/14] Adélice : *derrière le loup une voix chuchote doucement * Il ne se laissera pas faire j'en ai peur. *Adélice semble être apparut par magie, elle croise les bras et regarde au loin. Un sourire paisible rayonne sur son visage.*
[21:17:21 17/03/14] Freiya : *Dans un éclair de fourrure, le loup se retourne en grognant, ses yeux d'or fixés durement sur la jeune femme. Puis, la forme canine se brouille et grandit pour prendre une forme humaine, Freiya se tient devant elle dans sa plus simple apparence, l'air toujours contrariée.* Vous ne devriez, vraiment, vraiment pas faire ça.
[21:23:33 17/03/14] Adélice : Oh vraiment ? Ah...j'ai compris. Je vous ai déconcentrée. Je suis désolé et ça n'a rien avoir avec le fait que je n'aime pas trop voir de gentils sanglier se faire manger. *hausse les épaules, baisse les yeux et finir par sourire, presque amusée*
[21:25:17 17/03/14] Freiya : *La lycane grogne quelque chose, reniflant la piste avant de revenir à la jeune femme.* Non, pas déconcentré, mais j'aurais pu vous arracher la tête, simple réflexe. Les accidents arrivent, petite humaine.
[21:30:30 17/03/14] Adélice : *léger rire* Non, vous ne pouvez pas m'arracher la tête, croyez moi. Même par réflexe. *L'observe du coin de l'oeil puis regarde les alentours attentive.*
[21:32:21 17/03/14] Freiya : *Freiya croise les bras sur sa poitrine, fermant les yeux en poussant un soupir las.* Ok, mettons. Alors, sur quoi je suis tombée cette fosi ? Une fille des dragons ? Une morte-vivante ?
[21:37:41 17/03/14] Adélice : Une morte-vivante ? *fronce les sourcils, l'air choqué* ... je savais que mon teint était trop maladif...*petit soupire* Et pour répondre à votre question euh...je suis Adélice. Une petite humaine...qui a juste eu une grosse promotion. *fin sourire*
[21:39:39 17/03/14] Freiya : *Elle fait la moue puis se penche brusquement, reniflant directement dans le cou de la jeune femme.* Je ne sens rien de spécial. Alors ? Et je suis Freiya, au fait.
[21:45:42 17/03/14] Adélice : Comment ça vous ne sentez rien de spécial ? ...Je vais finir par être vexée. *hausse les épaules* Mais ça serai de la fierté et de l'orgueil...donc je vais m'abstenir. Sinon mes supérieurs vont encore me crier sermonner. * marmonne pendant quelques secondes et secoue la tête* Enchanté Freiya ! Je suis contente de voir qu'il y a de nouvelles têtes ici.
[21:49:04 17/03/14] Freiya : Et qu'est-ce que je devrais sentir ? *La lycane recule à peine, affichant un air ostensiblement curieux et souriant.* Je suppose donc que vous êtes une vieille tête ?
[21:58:22 17/03/14] Adélice : Je ne suis pas vieille en réalité. Je suis même la plus jeune de mon clan à vrai dire. Je suis ...une prêtresse en quelque sorte. Je veille sur cette forêt et sur toutes celle de Bretagne. *léger sourire* A vous de sentir ce que vous voulez après.
[22:00:08 17/03/14] Freiya : Ah, vous êtes une religieuse, ça explique tout. *Le sourire de la lycane s'agrandit.* Eh bien, vous devriez savoir qu'il est dans l'ordre naturel des choses que le loup mange le sanglier, veillez à ne pas nous déranger quand on s'y prépare.
[22:03:10 17/03/14] Adélice : Oui...enfin une religieuse... *fait la moue* c'est pas très drôle dit comme ça. *hausse les épaules* Et je sais bien...mais c'est plus fort que moi. Je ne peux pas m'en empêcher.
[22:04:28 17/03/14] Freiya : Quel est le problème avec ce mot ? *Freiya s'adosse tranquillement à un arbre, le sanglier est déjà trop loin de toute façon.*
[22:07:28 17/03/14] Adélice : Ça me rappelle que j'ai des devoirs, des responsabilités et des obligations. Et que je doit être un modèle pour les gens. *mine songeuse* ...Ça me met la pression. Vous comprenez ?
[22:09:36 17/03/14] Freiya : *Pendant un moment, la lycane dévisage la jeune femme comme si elle était une sorte de chimère crachant du feu.* Oui... Evidemment. *Elle détourne le regard.* Bon, si vous n'étiez venu que pour sauver le sanglier, je crois que c'est fait maintenant, je vais peut-être y aller.
[22:15:03 17/03/14] Adélice : J'ai dit quelque chose qui ne fallait pas. Décidément... j'ai gâché votre journée on dirai. Désolé, encore une fois. *se mord la lèvre* ...Saluez Siobhan de ma part si vous la voyez. Et...bonne fin de journée. Ça va pas être difficile je suppose. *se racle la gorge, sourire timide puis commence à s'éloigner.*
[22:16:41 17/03/14] Freiya : Non, gamine, tu n'as rien dit. Ou plutôt, tu n'en as pas assez dit, ou trop dit, à toi de voir. *La lycane se force à sourire.* Je passerais le bonjour à Siobhan de ta part.
[22:18:34 17/03/14] Adélice : *mine désolé* Merci bien ! * secoue légérement la main pour la saluer, marche doucement et finit par disparaître.*
[22:20:20 17/03/14] Freiya : *La lycane fronce les sourcils, fouillant sa mémoire pour retrouver le dernier moment où elle se souvient avoir pris une pinte, c'était il y quelques temps pourtant. Après quelques secondes, sa forme se fait louve à nouveau et elle disparaît dans les hautes herbes.*






[21:57:03 17/03/14] Siobhan : *assise dans un des créneaux du château, Siobhan observe avec attention deux charettes se croiser sur le pont : l'une d'elles va finir par verser dans le gué, si ça continue, et il faudra alors aller récupérer tous ces gens avant qu'ils ne se noient, le grain avant qu'il ne soit perdu... La capitaine soupir*
[22:02:11 17/03/14] Garth : Ce n'est plus notre problème. A partir de cette heure, on se repose, capitaine. * Le Maitre s'approche en laissant glisser sa main sur les crénaux, regardant avec des yeux légérement dorés reflétant la lune, donnant à son visage des airs de héros fantômatique errant dans le présent, ses traits d'habitude durs plutôt adoucis ce soir-là. *
[22:08:02 17/03/14] Siobhan : *Siobhan se tourne vers lui, un sourire en coin ornant ses lèvres* Vous faites dans la transmission de pensée, c'est ça ? *elle se décale un peu, laissant une place au Maitre d'Armes*
[22:11:05 17/03/14] Garth : * Sautant agilement par dessus pour venir s'assoir à coté d'elle, il découvre aux yeux de Siobhan une bouteille d'alcool. * ... Non ma belle, à cette heure-là je fais dans la thérapie. * agite la bouteille, mince sourire. *
[22:13:07 17/03/14] Siobhan : ... *elle hausse les sourcils, de plus en plus souriante* Mazette ! Thérapisez tant que vus voulez tant que vous apportez toujours ce type e trucs avec vous. *elle tente de voler la bouteille*
[22:17:06 17/03/14] Garth : * Se penche en arrière pour sauvegarder la bouteille hors de portée de Siobhan, il rugit en montrent des crocs plus joueurs que menacant * ... Vous voulez ca ? Venez le prendre Siobhan des Fiannas !
[22:21:16 17/03/14] Siobhan : ... *Siobhan se ramasse ur elle même une fracton de seconde avant de se jeter sur Garth avec la force d'un petit taureau. Ce qui normalement n'aurait même pas du faire vibrer un cil du picte, mais par un concours de circonstances incongru, vu qu'il était en équilibre sur une fesse dans le recoin du rempart...les fait rouler tous deux un peu plus loin. Dans la bagarre, curieusement, les deux protagonistes n'ont pas manqué de protéger la dive bouteille avec méthode* Donnez moi ça, vous !
[22:27:38 17/03/14] Garth : * Un peu plus en bas, le picte ensserre d'une jambe la taille de Siobhan pour la plaquer contre lui avec une force sérieuse, et de son autre bras debouchonne la bouteille pour en boire au goulot, jusqu'a ce que Siobhan se délivre possiblement * ... On demande les choses gentilment à un roi, capitaine !
[22:34:37 17/03/14] Siobhan : Buvez pas tout, sinon, roi ou pas il vous en cuira ! *rire grondant pendant que la lycane essaie de ramper comme elle peut contr le corps e l'homme d'armes. Elle fait claquer ses dents près de son oreille, sa voix devenant doucement menaçante* S'il vous plait, Garth ? J'ai soif...
[22:39:21 17/03/14] Garth : * Riant à son tour, il fini par desserrer légerement l'etau de sa jambe et de faire glisser la bouteille entre les doigts de Siobhan. Il fixe la lycanne avec un immense sourire * ... J'aime mieux ca. Tenez.
[22:46:35 17/03/14] Siobhan : ... *elle boit qulques gorgées* Tout ça pour que je vous le demande gentiment . *elle prend ses aises sans sembler vouloir bouger* Qu'est ce qui vous amène ici à cet heure... en aussi bonne compgnie, Garth ? ... Ce n'est pas un rproche, hein ? Au contraire. *nouvelles gorgées*
[22:52:35 17/03/14] Garth : .... * tendant la main pour la bouteille, desserrant complétement l'eteau, restant allongé en dessous d'elle. * Les souvenirs. Du haut des remparts, j'arrive à me rememorer tant de choses du passé, ce que nous avons tous faits, ce que nous avons du, faire... Quand je cesse de regarder en contre-bas par contre et que je regarde au deuxième cercle de rempart, je vous voit au dessus de ma tête, assise sur ces crenaux. Alors je me demande ce que vous voyez vous. Vous qui vous asseyez entre les crenelets comme je le faisais quand j'étais capitaine comme vous. * Murmure presque, paisiblement *
[22:58:12 17/03/14] Siobhan : ... Je surveille. D'ici, je vois presque les souris bouger dans les fossés. Je peux tenter de voir sur les visages qui va agir comment. Je fixe dans ma mémoire les trognes des pickpokets, pour le jour où j'aurai besoin de l'un deux... Je vérifie combien d'hommes rentrent après une chasse aux trolls, ou à Excalibur. ... Et ensuite, j'ai mal au crâne, et il faut que je boive. Et vous débarquez avec une bouteille : la vie est bien faite.
[23:04:44 17/03/14] Garth : Peu d'hommes rentrent d'une chasse aux trolls, par destin tragiques. Peu d'hommes rentrent de la Quète d'Excalibur, par desertion, ou mort naturelle. Moi, je sais que je ne laisserais rien venir aux portes d'Hengstone. Et si les trolls et les gobelins viennent, alors Léomyd reviendra avec Excalibur et nous en finirons pour toujours avec ces peaux-vertes. Ce qui donne autant mal au crâne * bois à longues gorgés, puis laisse reposer son menton contre le crâne de Siobhan, soupirant. *
[23:17:16 17/03/14] Siobhan : Je sais que vous protègerez Hengstone, parce que c'est votre chez vous plus que pour beaucoup d'entre nous. ... Hey. *donne mollement une tape sur l'épaule de Garth* On devrait cesser de se prendre la tête. On n'est pas payés pour réfléchir. Tout juste pour penser. C'est pour ça qu'on a mal au crâne. *elle plonge ses yeux dorés dans ceux de l'homme* Et en plus on a fini notre service. Alors... *elle pique l bouteille et roule un peu plus loin, boit quelques gorgées, puis l'envoir rouler au sol* Déjà vide. ... Je suis teeeellement désappointée...
[23:22:48 17/03/14] Garth : ... Vous êtes une sacrée egoiste ! Déja plus rien... * rampe jusqu'a Siobhan et se met au dessus d'elle, grondant * ...Tout juste pour penser. A peine pour penser. * avance son visage et mord legèrement le cou de la lycanne, posant comme des pistons des deux bras musclés de part et d'autres, en posture de pompe, les cheveux d'argents enfouis dans le creux pris d'assaut de la lycanne. *
[23:31:16 17/03/14] Siobhan : *Siobhan clot à demi les yeux, offrant son cou légrement d'abord puis, sur un frisson, le lui abandonnant complètement. Elle accroche une main aux cheveux qui ruissellent sur son visage, lautre se posnt dans le dos du picte. Murmure* J'ai pas envie de rester là. Ni d'en rester là.
[23:36:13 17/03/14] Garth : Moi non plus... * relève les yeux, puis se redresse, enfin se met à genoux et lui tends une main. * ... Nuit blanche avec le loup blanc. Tentée ?


[23:40:39 17/03/14] Siobhan : *sourire plein de crocs* Plus que tentée, même. *elle prend la main tendue se relève en suivant le mouvement* Tout de suite me semble parfait, non ? *un sentiment d'impatience émane de la lycane, alors que ses yeux semblent briller plus fort*
[23:43:47 17/03/14] Garth : ... Tout me semble parfait, vous êtes face à moi. Tout l'est ! * lui fond dessus en envoyant valdinguer son gilet en cuir, conquerant par la même le corsage de la lycanne avec des gestes affamés et une bouche devorant la poitrine de sa partenaire. *


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Mars 2014 le Mer 19 Mar 2014 - 20:22

[16:06:37 18/03/14] Morgause : *Parée de ses atours faisant le plus ressortir sa beauté austère et son regard intelligent, la reine est assise à son trône. En face d'elle, une marche plus bas, un fauteuil. Morgause est actuellement en discussion avec un de ses sorciers, pendant que des victuailles sont placées sur une petite table entre les deux sièges. La pièce se vide peu à peu*
[16:11:04 18/03/14] PNJ-02 : *Deux gardes entrent dans la salle, escortant un homme en tenue byzantine bleue, lls viennent se poster devant la Reine, s'inclinant largement.* Majesté, l'ambassadeur Amphytrion de l'Empire Romain d'Orient. *l'ambassadeur s'incline à son tour, sourire* Pardonnez mon retard, Majesté.
[16:11:18 18/03/14] PNJ-02 : ( http://www.actucine.com/wp-content/uploads/2010/11/Martin-Freeman.jpg )
[16:19:43 18/03/14] Morgause : Vous venez de suffisamment loin pour que cela vous soit pardonné sans avoir besoin de réfléchir. *d'un geste, elle l'invite à s'asseoir* Votre voyage s'est-il bien passé ?
[16:21:49 18/03/14] PNJ-02 : *sourit aux deux gardes en les dépassant pour venir s'installer, s'époussète les genoux* Oh, oui, parfaitement bien, Majesté. Merci.
[16:25:18 18/03/14] Morgause : *deux servantes les servent puis s'éloignent jusqu'à la porte. Morgause fait un geste de la main, et l'ambassadeur a une seconde les oreilles qui sifflent* ... Nul ne nous entendra, maintenant. ... Nonobstant le fait que je suis ravie d'avoir un nouvel mbassadeur de mon allié le plus important en nombre... que me vaut votre visite aussi impromptue ? ... Vous cevriez goûter à la tourte à la viande.
[16:28:41 18/03/14] PNJ-02 : *a un air un peu surpris pendant une seconde, regardant tout autour de lui, puis a un sourire confus* Oh rien de grave, rassurez-vous. Cela faisait longtemps que notre Empereur envisageait d'envoyer un ambassadeur plus régulier ici, mais vous savez ce que c'est... *sourire plus large* Le Sénat est parfois lent, et avec la situation actuelle... Vous savez que nous sommes en guerre avec l'Empire Perse ? L'Empereur a jugé qu'il était temps de rappeler que nous ne sommes pas qu'une force guerrière mais que nous forgeons également des alliances.
[16:31:18 18/03/14] Morgause : Nous sommes bien loin de la Perse... Mais je comprends l'idée. La guerre en est où ? Vu d'ici, il est difficile de savoir s'il s'agit d'un "simple" désaccord ou de l'annexion de territoires.
[16:33:56 18/03/14] PNJ-02 : Oh, ne vous en faites pas, il s'agit d'une annexion de territoire tout ce qu'il y a de plus classique. *petit sourire tout à fait honnête* Cela faisait déjà plusieurs années que les tensions existaient, mais avec l'ajout des troupes echidnes et amazones, l'Imperator entend bien mettre une fin définitive à ces querelles.
[16:45:41 18/03/14] Morgause : *demi sourire* Et si quelqu'un est capable de ça, c'est bien Justinien. J'ai rarement rencontré de personnes avec autant d'obstination et de constance. On dirait un rocher lancé sur une pente. ... Et comment vont le prince héritier, la princesse et la petite princesse ? Clemantis nous manque.
[16:47:18 18/03/14] PNJ-02 : *croise les mains sur ses genoux, toujours souriant* Le Prince et la petite princesse vont très bien, la princesse Clémantis étudie sous les conseils des meilleurs précepteurs et de son père.
[16:49:44 18/03/14] Morgause : *les yeux ardoise brillent d'amusement* J'imagine. ... Que pouvons nous faire, selon Justinien, pour à nouveau démontrer notre alliance ? A part votre visite ?
[16:52:15 18/03/14] PNJ-02 : Oh, je ne pense pas qu'il y ait besoin d'en faire étalage. Vous serez probablement convié à quelques évènements, mais cela n'arrivera pas avant plusieurs années. En attendant, envoyer un de vos ambassadeurs serait sans doute grandement apprécié.
[16:59:27 18/03/14] Morgause : *soupir* Je vais être assaillie de demandes dès que cela se saure : les fastes de la cour de Byzance en font rêver plus d'un... mais je doute que mes diplomates arrivent à la chevile des plus novices parmi les vôtres. Il faudra ne pas trop me les... bousculer. *elle croque dans une tartelette* Nous avons quant à nous organisé un banquet -presque un repas de famille, rien d'ostentatoire- pour que vous rencontriez un peu tout le monde. Il y aura de tout, même des Pictes ou des Vikings, préparez vous à du... rustiquement raffiné.
[17:01:34 18/03/14] PNJ-02 : Oh, ne nous surestimez pas trop, Majesté. Nous avons de tout à Constantinople également. *sourit, buvant un peu de vin* Je pense, sans me vanter, être assez prêt, j'ai déjà parlementé avec les Perses et avec les Amazones durant l'année précédente.
[17:11:03 18/03/14] Morgause : Vous devriez survivre, alors. ... Nous vous avons fait préparer deux suites à l'étage des visiteurs, dans le doute quant au nombre de personnes composant votre suite. Vous verrez avec l'intendant ce qu'il convient de faire à ce sujet. ... Si vous avez l'habitude des Echidnae, je suppose que nos... particularités locales ne vous... étonnent guère.
[17:14:32 18/03/14] PNJ-02 : Je pense aussi, j'ai été .. informé a propos des lycans et Daces éventuels. Pour l'heure, je suis seul mais justement, un de mes accompagnateurs, si je puis dire ainsi, est un ambassadeur lycan d'une tribu d'Egypte.
[17:25:03 18/03/14] Morgause : (Juste un peu) *cachant son visage dans son verre, Morgause murmure* Ambassadeur Amphytrion... Comment va la princesse Deidre ? *elle boit quelques gorgées, repose son verre*
[17:31:02 18/03/14] PNJ-02 : *sourire gêné, il espérait ne pas avoir à répondre à cela, son regard parcourt de nouveau la salle avant de revenir à Morgause* La Princesse Deidre est porté disparue, officiellement elle est malade et ne fait plus d'apparition en public. J'espère que cette information restera secrête et que vous nous aiderez de votre mieux dans cette recherche.


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Mars 2014 le Jeu 20 Mar 2014 - 18:09

[23:42:29 18/03/14] Florimel : *assise devant une chopine à l'auberge u Rat bourré, c'est une Florimel au museau des grands jours. Autour d'elle, comme une vague odeur ferreuse, et elle semble un peu raide sur sa chaise* Hé ! Une autre bière !
[23:44:33 18/03/14] Freiya : Je vois qu'on s'amuse bien en mon absence. *La lycane se tient juste derrière sa partenaire, elle lève la main pour appeler l'aubergiste et tire une chaise de l'autre pour s'installer.* Comment ça va, gamine ?
[23:47:43 18/03/14] Florimel : *regar noir : la jeune fille ne sembla pas être d'humeur joueuse* Ca av super. Et toi ?
[23:48:50 18/03/14] Freiya : *Freiya hausse un sourcil, puis tourne son regard autour d'elles, cherchant une cause au tracas de la jeune femme.* Je vois ça, oui. Qu'est-ce qui t'arrive ?
[23:50:02 18/03/14] Florimel : ... Je me suis faite gauler. C'est la première fois. ... Alors j'ai toujours mes deux mains, tu vois ?
[23:52:42 18/03/14] Freiya : Je vois ça, oui. *Elle tente un sourire rassurant.* C'est la bonne nouvelle, ça. Qu'est-ce qui s'est passé exactement ?
[23:55:57 18/03/14] Florimel : Hé bien... La prsonne que j'attaquais était un genre de... gradé et... Et j'ai pa osé lui tirer dessus, donc il m'a chopée. *elle fait tourner sa cope entre ses mains* Comme ils ont vu que je suis pas... dangereuse, j'ai eu... seulement... dix coups de badine. ... Et ils m'ont gardé l'arc. ... *les larmes lui montent aux yeux, elle enfouit son nez dans sa chope* ... Ca tire un peu..
[23:58:08 18/03/14] Freiya : Oh. *Après un instant d'hésitation, la lycane passe un bras sur les épaules de la jeune femme.* On va te trouver un nouvel arc... Et je comprendrais si tu veux arrêter ça. *Puis, elle tente un petit sourire.* Et ça te fera des petites cicatrices de guerre, non ?
[00:00:31 19/03/14] Florimel : *sanglot -ou rire étranglé peut être- puis elle marmonne* On va dire ça, alors. ... Je veux bien qu'on cherche un autre arc, je peux même plus chasser... *elle pose sa tête surl'épaule amie*
[00:02:01 19/03/14] Freiya : Je partagerais les prises en attendant. *Elle tapote l'épaule de la rouquine.* Si tu n'as rien contre la chasse "au loup".
[00:12:00 19/03/14] Florimel : Je m'en fiche un peu, là, à vrai dire. Du moment que je peux préparer mon ragout... ... Si tu m'amènes un peu de viande, je te préparerai le ragout que fait ma mère. C'est plutôt bon. ... *elle s'est animée... puis redevient grognon* Je crois que je suis presque plus vexée et maheureuse qu'effrayée. C'est con, hein ? J'aurais pu perdre une main, et je suis vaxée à cause d'une fessée.
[00:13:29 19/03/14] Freiya : Du tout. *La lycane se fend d'un sourire amusé.* Tu as bien raison de te vexer, ils n'auraient pas dû prendre ton arc. J'ai hâte de gouter ce ragoût au fait, ne compte pas sur moi pour oublier cette proposition.
[00:19:19 19/03/14] Florimel : *léger rire* ... Ventre sur pattes. ... Ton voyage s'est bien passé ? *sans trop s'éloigner de la présence réconfortante, elle cesse de s'appuyer contre Freiya, tournant même le visage vers l lycane*
[00:21:55 19/03/14] Freiya : *Freiya pouffe à son tour, elle conserve le sourire.* Comme prévu, ce n'était qu'un salut auprès de vieux amis. Et toi ? A part ça, tu as eu des prises avant ? Des soucis ?
[00:38:52 19/03/14] Florimel : Petites. Quand tu n'es pas là, je ne tente rien de trop exotique. ... Et pas de souci. *sourire en coin* J'i croisé Mad', mais seulement au marché. Faut que je trouve par où elle rentre, juste histoire de l'embêter un peu.
[00:41:35 19/03/14] Freiya : *Elle ricane.* Pauvre fille va. Enfin, peut-être qu'elle ne s'en plaindra pas tant que ça. *La lycane se fend d'un petit sourire.* Allez. *Elle se relève, avalant d'un coup son verre de bière.* On va contempler tes cicatrices et te trouver un nouvel arc ?
[00:48:06 19/03/14] Florimel : J'ai pas l'impression qu'elle ait beaucoup de copines. Alors comme en plus j'ai découvertson sombre secret... *elle se lève lentement, grimaçant un peu* Tu m'invites ? Je suis à sec. *grands yeux de bébé phoue abandonné dans un désert à midi*
[00:50:14 19/03/14] Freiya : Un sombre secret ? Lequel ? *La lycane sourit et fait mine de lever les yeux au ciel.* Marché conclu, tu me rembourseras quand tu me feras ton ragoût.
[00:55:02 19/03/14] Florimel : Si je te le dis, c'est plus un secret. Et après, je ne peux plus la faire chanter. Aucun intérêt pour moi, cocotte. N'espère pas m'avoir en me faisant parler un jour où je suis en position de faiblesse ! *grand sourire, elle se dirige vers la porte, mimant l'attente* Bon. Tu te dépêhes de payer ? On a un après midi chargé.
[00:57:04 19/03/14] Freiya : Bah, son secret se sent chaque fois que tu la menace avec ton arc. *Elle sifflote innocemment et se retourne pour déposer les pièces sur le comptoir, puis se dirige vers la sortie.* Tu viens ?
[01:05:33 19/03/14] Florimel : ... Hééééé ! Tu veux dire quoi là ? Atteeeends !
[21:13:07 19/03/14] Freiya : *La lycane ouvre grand les portes de l'auberge pour sortir et fait quelques pas dehors avant de répondre avec un sourire.* Je veux dire que ça fait partie des trucs qui n'échappent pas à l'odorat d'un lycan. *Elle enchaîne comme si elle parlait du temps.* Chez toi ou chez moi ?
[21:16:25 19/03/14] Florimel : ... *Florimel prend le temps de réfléchir, puis elle grommelle* Je comprends rien à ce que tu dis. *elle jette un regard perplexe à la lycane, puis hausse les épaules en grimaçant* Au plus près ?
[21:19:37 19/03/14] Freiya : Chez toi donc. *Elle prend le chemin pour la maison de la rouquine, pousse un soupir une fois qu'elles sont seules.* Je peux sentir quand un humain est effrayé, je peux sentir quand il est excité. Je peux sentir quand il ressent les deux à la fois, c'est un mélange assez rare, mais intéressant.
[21:24:31 19/03/14] Florimel : ... *elle regarde sa compagne fixement avant de virer au cramoisi... et d'éclater de rire* Bon sang, ce doit être sacrément pratique pour ne pas passer ses nuits seule ! *elle réfléchit* Je sais pas ce qui m'épate le plus : qu'elle puisse avoir peur de moi... ou que ça la fasse triper. ... *elle hausse les épaules, pousse cette fois un genre de couinement* Meeeeeeerde. ... Ca m'apprendra à apprendre des trucs que je dois pas savoir. ... *regard en coin* Pourquoi, "intéressant" ?
[21:27:51 19/03/14] Freiya : *La lycane éclate de rire.* Disons que c'est une aide, mais ça n'est pas toujours un indicateur parfait, bien entendu. *Elle sourit.* Intéressant parce que, les deux odeurs sont cools. *Le sourire se fait volontairement flippant.* Et ça peut amener à des situations... intéressantes, mais je n'en dis pas plus, ce sont des choses que tu ne dois pas savoir.
[21:32:59 19/03/14] Florimel : *la rouquine a un frisson désagréable le long de l'échine, ce qui la fait se tendre... et à nouveau gémir. Tape sur le bras de Freiya* D'abord, joue pas au grand méchant loup avec ta partenaire. Ensuite... Pourquoi je devrais pas savoir, si c'est intéressant ? *le ton est boudeur, et ne déparerait pas chez une enfant de 8 ans*
[21:35:06 19/03/14] Freiya : *Freiya pouffe de rire et se penche un peu sur Florimel, moqueuse.* Parce que c'est le genre de chose que tu ne dois pas apprendre avec moi. Et je ne joue pas au grand méchant loup, crois-moi, tu aurais vraiment peur si je le faisais.
[21:39:40 19/03/14] Florimel : ... *grommelle* JE vais pas demander ça à Leith. Il fait pas peur, mon chéri. *sourire niaiseux, puis air perplexe* Mais pourquoi tu voudrais ça ? Je t'assure que moi, flipper me fait pas plaisir, donc tu perds ton temps. ... Quitte à renifler un truc cool, attends la pommade au camphre que tu vas me passer dans le dos ou l'odeur du ragoût. Tu seras moins flouée.
[21:42:05 19/03/14] Freiya : J'ai dit que je voulais te faire peur ? *Elle sourit.* Tu ne m'intéresse pas à ce point, je te laisse à ton mari. Oh, de la pommade au camphre, génial.
[21:46:38 19/03/14] Florimel : *regard blasé* T'as pas besoin d'être insultante non plus, hein. C'est pas parce que je fais partie d'une minorité capillaire redoutée qu'il faut de suite dire des trucs désagréables. *elles arrivent devant la petite maison, entrent* Sers-toi si tu veux boire ou manger, je vais aller chercher la pommade.
[21:48:36 19/03/14] Freiya : Minorité quoi ? *Elle éclate de rire, ébouriffant un peu plus les cheveux de la rouquine.* Oh non, j'adore ça, mais tu es un peu jeune pour moi. *Elle s'installe à la première chaise venue.* C'est ça.
[21:53:01 19/03/14] Florimel : *ouvre de grands yeux pleins d'étoiles* Je peux t'appeler "Mamie" alors ? J'ai toujours rêvé avoir une grand-mère gâteau ! *elle pose un petit pot sur la table, enlève son sur-tablier* J'ai piqué ça à un gars qui l'a acheté à un type basané qui prétend que ça guérit tout. Ca a intérêt, vu le prix que ça lui avait coûté... T'aimes le camphre ? J'aurais pensé que ça te broouillerait la truffe.
[21:55:17 19/03/14] Freiya : *Un grondement menaçant s'échappe de la gorge de la lycane.* Je ne te le conseille pas. *Elle saisit le pot, l'ouvrant d'un coup et reniflant avec une grimace.* Et tu avais raison. Allez, dépêchons. *Elle s'enduit les doigts de la pommade et se relève pour inspecter les cicatrices.*
[21:59:40 19/03/14] Florimel : *enlève sa chemise, tournant le dos à la lycane, et plaquant le vêtement contre son ventre.* Maiiiis, c'est toi qui insistes que je suis jeune ! Tu cherches ! *le dos est un entrelacs de traces fines : visiblement la correction a été "légère", mais le sang affleure par endroits, et l'ensemble du dos est bleui* Oui, fais vite, on se pèle, en plus.
[22:03:17 19/03/14] Freiya : Ne fais pas ta chouineuse. *La lycane se moque gentiment et commence à étaler la pommade du bout des doigts, insistant sur les endroits où le sang affleure et parcourant tout le dos.* Voilà, ça devrait aller un peu mieux maintenant
[22:06:47 19/03/14] Florimel : *soupir de soulagement, rhabillage* Merciii !
[22:07:48 19/03/14] Florimel : Pour l'arc, je peux en faire un... de secours. Mais je suis pas un maitre en la matière : il faudra en acheter un, à un moment donné. *elle le referme le pot de pommade*
[22:10:19 19/03/14] Freiya : Tu connais des gens qui en vendent dans le coin ? Il y a bien ce marchand qui vend presque tous les jours au port, mais ce n'est pas les marins qui fabriquent. Il vaudrait mieux qu'on demande à un artisan. *Elle s'essuie les mains et referme le pot.*
[22:15:33 19/03/14] Florimel : L'oncle de Camille est armurier. Je pourrai sans doute obtenir... un étalement de la dette, en passant par elle. ... On est plutôt en bons termes. *elle glousse, et rereferme le pot* Bon ça, va, j'éloigne ce truc effrayant.
[22:17:23 19/03/14] Freiya : Fais donc ça. *Elle se réinstalle sur la chaise.* Parfait, on en profitera pour te faire faire un bon arc, je prendrai un peu de mes économies, c'est pas grand chose mais ça évitera qu'on soit trop dans la merde.
[22:27:05 19/03/14] Florimel : ... T'endette pas pour moi. On sait pas quand... quand je pourrai te rembourser. *voix un peu affolée*
[22:29:19 19/03/14] Freiya : J'ai pas parler de m'endetter, je te parle de mes petites économies. Les trucs que je mets de côté. T'en fais pas que je vais pas me mettre dans la merde pour une voleuse. *La lycane pouffe de rire.*
[22:36:49 19/03/14] Florimel : *regard neutre, voix qui l'est tout autant* C'est pareil. ... Enfin, si on arrive à attaquer des gens, tu te rembourseras sur la bête, comme on dit.
[22:39:13 19/03/14] Freiya : On commencera par rembourser ton arc oui, il faut qu'on soit efficace si on veut espérer être tranquille après quelques temps. *Elle sourit, reniflant l'air.* Ah, je crois que l'odeur de camphre commence à se dissiper, on peut passer au ragoût
[22:55:47 19/03/14] Florimel : *le sourire refait surface avec difficulté* Oui, il mitonne. Je l'amène. *elle s'éloigne vers la cheminée, où un petit fait-tout est accoté aux braises*
[22:58:44 19/03/14] Freiya : Tu es parfaite. *Elle sourit de toutes ses dents, puis ajoute à voix haute quand Florimel est partie.* Tu sais que je plaisantais pour le "voleuse", n'est-ce pas ?
[23:05:45 19/03/14] Florimel : *bruit de couverts, odeur ma foi très appétissante, voix un peu étouffée* Non, je sais pas. On se connais pas tellement, hein.
[23:07:58 19/03/14] Freiya : Eh bien, maintenant tu le sais. *La lycane se relève d'un bond pour rejoindre rapidement la jeune voleuse.* Je m'endette pour ton arc si je veux, j'ai besoin de toi... Et on est une équipe, n'est-ce pas ?
[23:13:37 19/03/14] Florimel : ... *regard un peu méfiant au travers d'une mèche de cheveux roux* ... On est... une équipe. Je crois. ... Ouais. *un léger sourire vient orner ses lèvres et elle tend une grosse miche de pain évidée remplie de râgout à la lycane* Tiens. Mange ça, déjà.
[23:16:43 19/03/14] Freiya : *Elle inspire profondément et affiche un air extatique.* L'odeur est déjà délicieuse. *Elle mord avec enthousiasme dans la miche.* Pourquoi tu as fait voleuse et pas cuisinière déjà ?
[23:22:14 19/03/14] Florimel : C'est vachement plus compliqué la cuisine. Faut que tout soit parfait. Le vol, des fois, sur un malentendu ça peut passer, tu vois ? *elle même mange avec appétit* Mais j'y songerai ptêt demain quand je vais me réveiller sans pouvoir bouger. *léger rire* On bastonne pas les cuisinières.
[23:24:14 19/03/14] Freiya : Ca dépend du coin, il paraît. *Elle mange extrêmement vite même si elle fait de son mieux pour savourer chaque bouchée.* Ton mari est pas là ? Tu veux que je reste un peu ? Qu'on discute des coins qu'on va embusquer, ou d'autres choses ?
[23:31:05 19/03/14] Florimel : Tu peux rester un peu, Leith est en déplacement. On fait une carte ?


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Mars 2014 le Sam 22 Mar 2014 - 13:44

[21:28:10 21/03/14] PNJ-01 : *Dans la salle la moins bondée d'une taverne locale, un jeune homme ux cheveux roux et ux vêtements colorés bavarde avec deux jeunes femmes. Si l'une des deux est une prostituée, l'autre est une marchande, mais toutes deux semblent sous le charme*
[21:31:24 21/03/14] Freiya : *Intervint soudainement une autre jeune femme, fraîchement débarquée dans la salle et au look légèrement moins mondain puisqu'elle transporte de la fourrure sur le dos. En quelques pas élancés, elle rejoint la table et s'adresse directement à la marchande, après un bref salut de la main au reste de la tablée.* Salut. Marchandise, je dépose où ?
[21:40:29 21/03/14] PNJ-01 : *la jeune femme relève la tête, semble étonnée, puis se souvient "ah oui, les fourrures ! Laissez les sur la table, mon mari viendra les prendre" Le roux sursaute et se recule, manquant aterrir sur les genoux de la putain* Ma-mari ? ... Enchanté de le savoir. ... *rire un peu nerveux, puis à la lycane* Merci. Vous prendrez bien u verre pour les ennuis évités ?
[21:43:17 21/03/14] Freiya : Si vous payez, je ne refuse jamais un verre gratuit. *D'un geste rapide, elle saisit une chaise de la table proche et la tire en une seconde jusqu'à elle pour s'y installer, croisant les jambes et jetant ses fourrures, dans un gros "pouf" sur la table à côté.* A votre service.
[21:47:31 21/03/14] PNJ-01 : *le jeune homme jauge la lycne d'un regard appréciatif sans être vulgaire, puis il pousse vers elle une bouteille et un verre* A qui ai-je l'honneur ? Je m'appelle Random.
[21:48:57 21/03/14] Freiya : Freiya. *Elle saisit la bouteille au vol et remplit son verre, avant de prendre une gorgée avec un large sourire.* Enchantée.
[22:06:07 21/03/14] PNJ-01 : Vous êtes... chasseuse ? Vous avez l'air douée. ... *il entoure les épaules de la prostituée, naturellement*
[22:07:12 21/03/14] Freiya : Non, je récupère les peaux qui tombe toute seule dans la forêt. *Elle lève les yeux au ciel avec un rire amusé.* Oui, je suis douée.
[22:21:45 21/03/14] PNJ-01 : *les yeux du jeune homme brillent d'amusement, mais il évite la blague salace avec dextérité* Les animaux vous donnent leur plus beaux atours. C'est normal. On serait tenté de faire pareil. *là, il lui fait un clin d'oeil*
[22:27:13 21/03/14] Freiya : *Elle hausse un sourcil tout en faisant une moue un brin moqueuse.* La plupart du temps, les animaux en question ne s'en sorte pas vivant.
[22:35:17 21/03/14] PNJ-01 : Certains le tenteraient quand même, arguant que le jeu en vaut la chandelle. *eclat de rire semblant démontrer qu'il plaisante... ou pas. Puis son sourire se fait moins enjoleur et plus vrai* Je suppose que vous n'avez pas besoin d'un aide ? Pour la partie tannage.
[22:37:25 21/03/14] Freiya : *Elle pouffe de rire, puis se tourne vers les fourrures, avant de revenir au jeune homme, et hausse les épaules.* Non, je me débrouille très bien seule. *Elle termine son verre.*
[22:45:37 21/03/14] PNJ-01 : *grand soupir* Il va falloir que je tente autre chose alors. Comme boulot. *la prostituée lui chuchote quelques mots que la lycane peut saisir, où il est question d'un poste qui vient de se créer de job pour prostitué mâle. Le rouquin secoue la tête* C'est gentil mais ça je ne... peuxpas.
[22:47:51 21/03/14] Freiya : Pourquoi pas ? *Elle se resserre un verre.* Vous auriez des collègues formidables et vous vous amuseriez bien, non ?
[22:54:57 21/03/14] PNJ-01 : *pâle sourire* N-non, ça je ne... Je ne pourrai pas, je le sais. *il force encore un peu* Même si la compagnie serait agréable. *baiser pour couper la parole à la prostituée* ... Je trouverai autre chose.
[22:56:53 21/03/14] Freiya : *Elle a une nouvelle moue, amusée cette fois, et prend quelques gorgées de vin.* Vous avez demandé aux auberges du coin ? Elles ont toujours besoin de serveurs.
[23:02:45 21/03/14] PNJ-01 : Ah non. Mais je viens d'arriver, c'est pour ça. Merci du tuyau. ... *il adresse un signe à l'aubergiste* Futur patron ! Encore une bouteille ! Ca se fête.
[23:04:47 21/03/14] Freiya : Ah bah si vous prenez une autre bouteille. *Elle reprend l'autre et rempli de nouveau son verre, alors qu'il n'était pas terminé.*
[23:10:43 21/03/14] Camille : *La jeune fille entre dans l'auberge avec une mine déterminée. Sa grand hache dans son dos et ses cheveux blonds dévale sur sa poitrine. Elle s'avance dans la salle et regarde l'assemblée. Elle s’installe sur une table, juste derrière celle de la lycanne et du rouquin. Elle pose ( ou plutôt jette vu le bruit que ça à fait ) sa hache sur la table et s'assoit.* Tavernier ! Une pinte ! *Quelques regards se tourne vers elle, elle se contente de sourire, toujours ravie de faire dans la discrétion.*
[23:17:22 21/03/14] PNJ-01 : *Random la suit du regard avec intérêt* J'ai bien fait de venir. On m'avait dit que Logres était plein de créaturesétranges et de jolies filles... Pour les créatures, je ne sais pas, mai pour ce qui est des jolies filles, je suis servi.
[23:21:07 21/03/14] Freiya : *La lycane suit du regard l'entrée de la jeune femme mais cesse de la regarder une fois qu'elle est arrivée à sa table, elle sourit à Random.* Eh bien, vous n'aurez pas à aller bien loin pour les créatures. *Freiya sourit de toutes ses dents, qui semblent plus pointues soudainement, et une aura de menace émane lentement d'elle, oppressante et de plus en plus perceptible, jusqu'à faire couiner la prostituée.*
[23:24:13 21/03/14] Camille : *Se sentant observer, elle foudroie Random du regard * Un problème peut être ? * Elle attrape la bière que le serveur lui tends, elle sera surement de meilleur humeur avec un peu plus d'alcool dans le sang. Ele glisse un regard à Freiya et fronce les sourcils*
[23:25:30 21/03/14] PNJ-01 : *le jeune homme écarquille les yeux, ceux ci se remplissant de peur. Au léger cri de la prostituée, il s'interpose entre celle ci et Freiya* Du calme. J'ai pas cherché àêtre insultant. ...Et envers vous non plus, mademoiselle. ... Ne peut on être curieux ici ?
[23:29:16 21/03/14] Freiya : *La lycane éclate de rire et termine son verre en une seule gorgée, l'impression de menace s'estompant rapidement, elle se retourne vers Camille et lui sourit.* Aucun problème, demoiselle. Monsieur matais juste votre décolletée, rien d'inhabituel.
[23:30:31 21/03/14] @ Melior : (est-ce que vous pensez que Leith serait déplacé dans une telle scène ?)
[23:31:57 21/03/14] Camille : Si, mais soyez curieux d'autre chose. Et vous...*elle tourne ses yeux vers la lycane* Vous êtes bizarre. Ce n'est qu'un jugement comme un autre. Je n'ai rien contre les gens bizarres. *boit à grandes gorgées*
[23:35:18 21/03/14] PNJ-01 : *Random rougit légèrement* Grillé. Mais vous êtes tellement charmante que je me suis oublié. Navré. Je serai d'une discrétion de violette.
[23:37:51 21/03/14] Freiya : On ne peut pas lui en vouloir, quand même. *Elle sourit et regarde ostensiblement la poitrine de la jeune femme.* C'est un peu comme la pleine lune, on est obligé de regarder. *Elle pouffe et se serre de nouveau.* Ouais, je suppose que je suis bizarre.
[23:40:27 21/03/14] Camille : *relève le nez de son verre* ....de violette ? C'est discret une violette ? ... *regarde subitement Freiya d'une façon furieuse, sa main se pose sur ma hache.* Et vous, ne me provoquez pas.
[23:43:22 21/03/14] Leith : *C'est le moment que choisit un barde pour investir la taverne. De nombreux clients l'arrêtent pour échanger quelques mots, un peu comme si on ne l'avait pas vu depuis longtemps ; ainsi, sa progression jusqu'à l'estrade est assez lente.*
[23:45:52 21/03/14] PNJ-01 : *léger rire, ses yeux verts se mettat à pétiller d'amusement* Oui. C'est une toute petite fleur qui se cache dns des endroits sombres et humides. *soupir* Tout comme j'aimerais le faire.. ... Mais laissez cette hache, voyons : Freiya est d'accord avec moi ! Et nous allons avoir de la musique ! Ne gâchon pas l'instant par une échauffourée !
[23:48:27 21/03/14] Freiya : Oui, tu ne devrais vraiment pas commencer à agiter cette hache n'importe comment, ça pourrait mal finir. *Elle tourne sa chaise vers l'estrade, sans plus regarder Camille* D'autant qu'on va avoir de la musique.
[23:50:10 21/03/14] Camille : Mais j'en ai rien à foutre de la mu...*ses yeux se sont levés vers l’estrade* Oh Leith. * Laisse sa hache tranquille*
[23:53:23 21/03/14] Leith : *Avec un sourire éclatant, adresse un signe de main à Camille de l'estrade, tout en accordant sa mandoline, puis se fige en mode arrêt sur image. Apparemment, c'est Random qu'il regarde.*
[23:57:47 21/03/14] PNJ-01 : *le rouquin fixe ses yeux clairs sur le barde... et finit par hausser les sourcils et faire un sourire léger. Il fait semblant de jouer de la lyre en indiquant à l'aède celle qui, réelle se trouve non loin de lui*
[23:58:52 21/03/14] Freiya : *Le regard de la lycane passe du barde à Random, puis inversement, son sourire s'agrandit à chaque fois.* Vous êtes toujours sûr de votre décision sur ce boulot ? *murmure-t-elle au jeune homme.*
[00:02:02 22/03/14] Camille : *léger sourire vers le barde, suit discrètement ce qui se passe sous ses yeux et son sourire finit par s'agrandir, légèrement amusé.*
[00:05:33 22/03/14] Leith : *Leith suit du regard la direction indiquée par Random, regarde la lyre comme s'il n'avait jamais vu un machin semblable, puis semble se réveiller et prend l'instrument sur ses genoux en lieu et place de sa mandoline. Hourras du public, qui aime la nouveauté.* https://www.youtube.com/watch?v=lYFWyQggIa0
[00:07:59 22/03/14] PNJ-01 : *murmure à Freiya* Oui. Par contre, s'il paie pas, on peut s'arranger, je pense. *la prostituée couiine, Random lui parle à l'oreille en tripotant son décolleté habilement. A Camille* 'et un habitué des lieux ?
[00:10:52 22/03/14] Camille : De qui ? Leith ? ...Ça fait longtemps qu'on l'a pas vu dans le coin. *croise les bras* Pourquoi, il vous plait ?
[00:12:46 22/03/14] Freiya : *Freiya se redresse soudain à l'énoncé du nom.* Leith. *Elle sourit lentement, et de façon légèrement flippante.* Oh, ça va être drôle.
[00:13:43 22/03/14] Leith : *Tout en plaquant des arpèges sur ce qui s'avère finalement une harpe celtique, Leith articule silencieusement en direction de Freiya :* Quoiiii ?
[00:15:58 22/03/14] PNJ-01 : Il est pas mal, non ? Reconnaissez. *léger rire* Vraiment, venir en Logres fut une riche idée. Créatures, demoiselles et damoiseaux sont tous également délectables. *il se tourne vers Freiya* Ah. Vous refaites peur. Il y a un souci ? ... Le butez pas avant que j'ai tenté d'obtenir un autographe.
[00:16:44 22/03/14] Freiya : *Elle se contente de répondre par un sourire dévoilant une bonne partie de sa dentition, avant de se retourner vers Random.* Oh non, je ne manquerais cela pour rien au monde. Aucun souci.
[00:17:44 22/03/14] Camille : Logres ? Damoiseaux délectables ? Et ben...*recommande à boire un peu bruyamment*
[00:21:02 22/03/14] Leith : *Leith fait soudain démonstration d'une certaine force physique en soulevant la harpe pour aller se baigner dans le public tout en entamant le deuxième couplet. Passant - tout à fait par hasard, n'en doutons point - près du groupe, il renvoie à Freiya son sourire plein de dents, beaucoup plus avenant chez lui.* Salut, les filles. Random. Je.. suis... surpris de vous voir ici. *s'éloigne en trémolant que tri martolod yaouank, lalalalalilala*
[00:22:55 22/03/14] PNJ-01 : ... *la mâchoire du roux se décroche* Mais comment il connait mon... *il saute à demi sur ses pieds* Je dois le connaitre ! *yeux écarquillés, il reste debout tout en suivant le barde d'un regard halluciné et avide*
[00:26:22 22/03/14] Freiya : *Elle suit du regard le manège du barde, mais se tourne vers Random sitôt que son nom est prononcé. Elle attend cependant que Leith soit éloigné pour faire une remarque.* Vous devriez probablement vous rasseoir, les gens commencent à vous regarder... Vous ne vous souvenez pas de lui ?
[00:27:09 22/03/14] Camille : Ouais ça me fait pareille parfois. L'alcool tout ça...*petit soupire* ça peut créer quelques surprises.
[00:28:48 22/03/14] Leith : *a suivi du coin de l'oeil la réaction du rouquin. Amusé, lui décoche un clin d'oeil puis rejoint l'estrade où il bichonne en douceur le troisième couplet.*
[00:32:07 22/03/14] PNJ-01 : *suivant le conseil de Freiya, le roux se rassoit, puis il prend le temps d'écluser son verre et de le fire suivre par un second vant de répondre* Jai... Quelques problèmes de mémoire. Je... Enfiin, je ne me rappelle de rien avant... à peu près un an. .. Et je l'aurais pas... oublié si je l'avais rencontré depuis peu. ... Il me connait donc d'avant. *toute idée futile envolée, il néglige la prosituée qui grommelante, change de table*
[00:34:26 22/03/14] Freiya : Oh *La lycane se tourne totalement vers le rouquin, remplissant son verre.* Une amnésie donc ? Et vous étiez déjà ici, en Bretagne, dans le dernier souvenir que vous avez ?
[00:39:45 22/03/14] Camille : *tends l'oreille à la discutions, enchaînant les verres.*
[00:47:08 22/03/14] Leith : *Leith expédie le quatrième couplet, bâcle le dernier refrain et la trille finale, puis quitte l'estrade au grand dam du public. A la grande surprise de tous, c'est pour rejoindre la table de Camille, Freiya et Random.* Holà, tavernier chéri. Donne-moi de quoi humecter cette gorge apollonienne. ... Je m'en fous, que tu comprennes pas, mon brave. Amène de la gnôle. *Regard langoureux à Random.* Vous n'étiez pas censé rester à Byzance, vous ?
[00:48:34 22/03/14] PNJ-01 : Non, en hispanie. Il a fallu que je m'échappe... *son regard reste fixé sur le barde* C'est mon premier contact avec ce que je fus depuis... *halluciné, il observe Leith s'installer à leur table, puis cille* B-Byzance ? Pourquoi irais-je à Byzance ?
[00:50:47 22/03/14] Leith : *regards obliques à Camille et Freiya.* Hmmm, je vois. Non, je dois vous confondre avec quelqu'un d'autre. Au temps pour moi. *Sourire de star.* Ca n'empêche pas que vous ressemblez furieusement au roux le plus sexy que j'aie jamais rencontré ! Je vous paie un verre ?
[00:54:17 22/03/14] Camille : *coup d'oeil vers Leith* Je suis pas un roux sexy mais vous pouvez m'en payer un aussi ? *grand sourire*
[00:55:11 22/03/14] Freiya : *La lycane regarde un moment Leith et se lève rapidement.* Vous avez sûrement beaucoup de chose à vous dire. *Subtilement, elle embarque la bouteille.* Je vous laisse discuter. *Elle se faufile entre les tables, vers la sortie, la bouteille dans son dos.*
[01:00:28 22/03/14] PNJ-01 : Attendez... Leith, c'est ça ? PEut être qu'on se cconnait... Mais je ne m'en souviens plus... Vous ne voudriez pas me... parler un peu plus de cette personne ? S'il vous plait. *a Camille* Navré d'accaparer la star comme ça. Je vous offre un verre ? *il lui tend la bouteille restante*
[01:03:27 22/03/14] Camille : La star ? Je lui demande pas un verre parce qu'il joue de la musique, je lui demande parce que je suis ...économe. *prends la bouteille* Ah, merci.
[01:04:05 22/03/14] Leith : *se tourne vers Camille* Oh, mille excuses, divine demoiselle. Holà tavernier ! Donne à cette gente amie ce qui lui plaira. *regarde la bouteille tendue par Random et rigole* En plus de celle-là. *revient au rouquin, pose son menton dans sa main et l'examine, songeur.* Eh bien, c'était un noble de la suite byzantine. Et il s'appelait Random. Et il était roux, un peu fluet, et furieusement beau, comme vous.
[01:07:08 22/03/14] PNJ-01 : *Random écoute attentivement, rougissant tel un homard au compliment final. Il réfléchit quelques instants, puis demande, à voix très basse* Et... C'estit moi, ou... ? Parce que je parlegrec, voyez vous ?
[01:16:02 22/03/14] Leith : *Surveillant du coin de l'oeil la jeune fille qui s'endort, il pose son menton dans sa main et souffle, l'air de rien :* Vous lui ressemblez trait pour trait. De là à dire que c'est vous... Messire, je ne suis qu'un humble barde. Des problèmes de mémoire ?
[01:18:50 22/03/14] PNJ-01 : *il passe une main tremblante sur son visage pâli* Oui. Je me suis réveillé unmatin, avec une énorme bosse au front, sansles cles d'un navire, direction l'Hispanie, avec d'autres esclaves. Et j'ai fini par fuir et arriver ici. ... Il a de la famille c noble byzantin ? Vous l'avez bien connu ? ... Ca vus semble... possible que j sois... ?
[01:22:54 22/03/14] Leith : *se redresse, nettement inquiet.* Si vous êtes bien celui à qui vous ressemblez comme deux gouttes de bière ambrée... Vous pourriez bien avoir... des appuis assez puissants. Du genre, un mar... Hrmm... Du genre des proches puissants. *Apparemment sans lien avec la choucroute* Vous faites pipi debout ?
[01:28:40 22/03/14] PNJ-01 : ... *des sourcils se froncent... puis s'élèvent démesurément* Heu... oui. Je n'ai pas été castre non plus si c'est ce que vous voulez savoir. ... *rire nerveux* Vous êtes très mignon, mas là je suis un peu trop stressé pour... pour... Enfin . ... Donc, il est possible que je sois lui ? ... Il faudrait que je contacte Bysance..
[01:41:30 22/03/14] Leith : *Hoche vigoureusement la tête* Oui ! Il faudrait que vous... *Fait vigoureusement non de la tête.* Surtout pas. Ils ne vous reconnaîtraient pas sous cette... *sent poindre une migraine et serre l'arête de son nez entre deux doigts. Grand sourire.* Mais sinon, je comprends parfaitement. Pour le stress, et tout ça. Vous n'êtes pas mal non plus.
[01:47:40 22/03/14] PNJ-01 : ... *dépassé, suit les pérégrinations mentales de l'aède sans comprendre* Mais du coup... Je fais quoi ? ... Je... *ton décidé* Vous, je ne vouslâche plu tant que vous ne m'avez ps raconté tout ce que vous savez sur ce moi potentiel. ... *sourire amusé* Vous venez de gagner un nouveau meilleur ami.
[01:53:22 22/03/14] Leith : *on entendrait presque Leith ronronner, tandis qu'il se coule tout près de Random. Puis, air contrit.* Ah, zut, j'ai promis à ma femme de lui être fidèle. Je ne pouvais pas prévoir que vous alliez réapparaître. *remplit généreusement deux verres, se penche en confidence :* Vous avez de la chance, je n'ai pas assez bu pour abuser de la situation. Vous êtes bien assis ? Bon. Vous êtes une femme.
[01:57:17 22/03/14] PNJ-01 : *l'écoute en papillottant des yeux. Visiblement, le jeune homme peine à suivre. A la drnière phrase de Leith, cependant, il hausse les sourcils* Heu.... Je peux vous assurer que non. Ou alors, j'ai des illusion plurisensorielles. .... Vous sentez quelque chose, vous ? *il prend la main de Leith, et la pose sur un endroit stratégique de ses chausses bariolées* Moi, je sens un truc. Si vous, non, je suis une femme
[02:05:45 22/03/14] Leith : *laisse sa main un peu trop longtemps où on l'a placée, puis l'ôte avec un soupir de regret.* Aaah, Deidre. Dire que je ne vous aurai jamais connu bibliquement. Non; non, pas la peine d'insister, je suis un homme marié et heureux en ménage. *tapote l'épaule du rouquin* Vous avez bu une potion, ma chère. Pour une raison que je ne comprends pas, l'effet s'est prolongé.
[02:10:15 22/03/14] PNJ-01 : Mais je... *il cille, ecoue la tête* Je suis très heureux pour vous. ... Donc, je suis sensé m'appeler Deidre, tet être une femme byzantine ? ... Pas que je mette votre parole en doute, Leith mais... C'est qund même un peu dur à avaler. ... Félicitation pour votre bonheur conjugal
[02:13:07 22/03/14] Leith : Merci ! *sourire colgate* Bon, ça aura demandé quelques ajustements, mais elle est si totalement adorable. Je crois que j'aime les rousses. Qu'est-ce qu'on disait ? Ah, oui. Votre mari, Constantin - héritier de Byzance en toute modestie - doit être en train de vous chercher dans tous les recoins du monde connu. Et il ne risque pas de vous reconnaître, là, vu qu'il ignore que vous avez traficoté avec des potions pour vous balader en homme. *Pause* Non, je ne suis pas fou.


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Mars 2014 le Dim 23 Mar 2014 - 20:59

[16:19:51 22/03/14] Mad' : *Dans les couloirs de Hengstone, la jeune femme transporte un plateau de pâtisserie, empruntées directement à la cuisine, Mad' sourit aux gardes et aux serviteurs qu'elle croise et commence à connaître, jusqu'à atteindre la chambre de sa maîtresse, elle salue les gardes et entre.* Madame ! J'ai réussis à en trouver finalement.
[16:21:32 22/03/14] @ Melior : *s'étire félinement dans son lit puis plante son regard vert sur les pâtisseries.* Allez savoir pourquoi le printemps me donne envie de sucré. Approchez, ma toute belle.
[16:23:20 22/03/14] Mad' : *vient se glisser sur le lit, tendant le plateau à Melior avec un sourire* Il ne faudra pas trop en parler, les cuisinières ne savent pas, encore, que j'ai pris le plateau.
[16:25:28 22/03/14] @ Melior : *rire léger* Vous êtes la plus mignonne des cambrioleuses. *choisit un petit gâteau et se rapproche, tandis que sa chemise de nuit glisse sans vergogne le long d'une épaule.* Ouvrez la bouche !
[16:27:46 22/03/14] Mad' : *rosit légèrement, clignant des yeux en voyant la chemise glisser, elle met un temps à répondre* Hm ? Oh bien sûr, Madame *ouvre la bouche*
[16:31:57 22/03/14] @ Melior : *glisse le petit gâteau entre les lèvres qu'elle ferme d'un baiser avant de se reculer en gloussant.* Oh, pardon. *prend une seconde pâtisserie et la déguste avec un ronronnement de plaisir.*
[16:34:12 22/03/14] Mad' : *reste la bouche pendant un instant, assez long en fait, sans même mâcher le gâteau, elle l'avale presque en deux bouchées, avant de bredouiller, en rougissant* Oh non, pas .. pas de souci Madame, c'était... euh... C'était bien.
[16:48:50 22/03/14] @ Melior : *ton traînant* Vraimeeeent ? *sourire carnassier.* Je peux vous en donner un autre, alors ?
[16:50:05 22/03/14] Mad' : Oh ? *a les yeux brillants* Bien sûr ! *rosit intensément, baissant le regard* Enfin, je veux dire, oui, si vous voulez, Madame.
[16:52:42 22/03/14] @ Melior : *se rapproche d'un mouvement coulant, attrape la nuque de la jeune fille et gobe sa bouche pour un palot endiablé.* Maaad...
[16:54:46 22/03/14] Mad' : *se fait toute molle, se coulant contre la serpente, tout en rendant le baiser avec un certain enthousiasme, elle semble aux anges* Ouii ?
[16:56:38 22/03/14] @ Melior : *passe aux baisers dans le cou et laisse se promener ses deux mains un peu partout* Vous n'auriez pas un léger béguin pour moi, par hasard ?
[16:58:35 22/03/14] Mad' : Aah. *se tripote les mains sans oser toucher Melior, levant tout de même la tête pour lui laisser toute la place qu'elle veut, et ainsi l'empêcher de voir ses joues virer au pivoine* C'est ... fort possible, Madame.
[17:01:20 22/03/14] @ Melior : *passe une main dans le dos de Mad pour défaire les lacets de sa robe, tire sur les épaules pour dégager la poitrine, y pose ses lèvres.* Vous ne devriez pas, vous savez ? Je risque de vous blesser sans le vouloir. Etes-vous d'un tempérament jaloux ?
[17:03:00 22/03/14] Mad' : *frémit longuement, sa poitrine se couvrant de chair de poule* Oh oui ... Je veux dire, pas ... pas grave Madame. Je... Je ne suis pas jalouse.
[17:05:11 22/03/14] @ Melior : *revient face à face avec Mad et la fixe intensément, pendant que ses mains continuent de courir.* C'est très bien. Parce que... Je suis par essence tout à fait incapable de me refréner. *grand sourire, nouveau palot*
[17:06:35 22/03/14] Mad' : *elle lui rend avec plaisir, osant enfin amener sa main légèrement tremblante sur la joue d'ivoire qu'elle caresse doucement, avant de la passer dans les cheveux, jusqu'à la nuque de Melior* Je ... Je sais.
[17:09:08 22/03/14] @ Melior : *Heureusement que les suivantes serpentes sont parties de leur côté profiter du printemps ! La caméra se reporte pudiquement sur la fenêtre, d'où on aperçoit un petit oiseau qui chante à tue-tête sur une branche toute pleine de bourgeons en fleurs.*






[18:16:41 23/03/14] Garth : * Déja plusieurs dixaines de jours depuis la désertion de Caelin. A la lisière d'une forêt et des grands ormes feuillus, on apercoit une silhouette en sortir en courant. La jeune picte, en tenue de combat et le visage couvert de boue, tiens une lance entre ses deux mains et semble taché de sang noir. Au moment ou elle s'extirpe de la forêt, une vile créature ailée la rattrape pour poser ses griffes sur elle, mais... La picte s'est endurci très vite. Stoppant net sa course elle prends appui sur le sol et hurle sans peur à l'adresse de la bête vampire, et lance de toute ses forces son javelot qui bient transpercer la bête. Celle-ci s'écrase, la picte saute sur le coté à temps. Le souffle court, la jeune femme regarde le soleil de début de soirée, puis la bête noire. L'horrible chose fume, et brule par la lumière emanant du ciel. Caelin reprends son souffle, essui le sang sur son visage et crache sur le cadavre calcinant du démon volant. Elle siffle en se penchant et decochant sa lance * ... Connasse stupide.
[18:27:49 23/03/14] Siobhan : *un peu plus loin dans la forêt, une silhouette humanoïde s'est tendue quand la Stryge a tenté de sesaisir de la Picte, puis a eu un ricanement appréciatif* Pas mal. *elle s'avance à pas légers jusqu'à l'extrême bord des fourrés, pour mieux juger de l'état de la jeune fille, humant l'air*
[18:32:17 23/03/14] Garth : * Retournant vivement sa lance en direction de Siobhan, elle inspecte la lycanne et jauge la femme un instant. Quelque chose dans le regard de Caelin à changé. Elle incline la tête légerement, masquant un petit sourire vengeur. * ... Oui, pas mal. Mais j'ai honte de l'avoir vaincu ainsi. L'attirer au soleil était triché... Mais la chasse est ce quelle est, grande-soeur. * abaisse sa lance lentement. *
[18:39:01 23/03/14] Siobhan : *l'éclaireuse rejoint la jeune fille en quelques pas, hausse les épaules* Tout vient à point à qui sait attendre : dans quelques semaines, tu n'auras plus besoin du soleil. Ou tu seras morte. *elle tourne autour de Caelin* Je suis venue vérifier dans quel état tu étais.
[18:40:39 23/03/14] Garth : ... * La regarde faire, haussant un sourcil. * ... Et tu viens vérifer de la part de quelqu'un ou c'est par curiosité personnelle ? Qui parle, Siobhan ou la capitaine des rangers ?
[18:44:17 23/03/14] Siobhan : Je ne viens ni de la part de la Reine, ni de celle de ton frère. ... Mais je leur donnerai de tes nouvelles à tous deux, évidemment. Je viens pour moi. Tu sais que je t'aime bien.
[18:52:25 23/03/14] Garth : Je sais Siobhan. J'ai appris des choses auprès de toi. Mais je tiens à être un fantôme maintenant, loin du chateau. Je me suis rendu compte que plus j'y étais lié, à Hengstone et vous tous, plus je faiblissais et marchais dans votre ombre... J'ai decidé de mettre un terme à tout ca. Si la Reine mets ma tête à prix, j'accepterais mon sort. Seulement si elle peux m'attraper. * reste à bonne distance de la lycanne. *
[19:12:32 23/03/14] Siobhan : *Elle lève les yeux au ciel* Le jour où tu cesseras de voir le monde entier comme ton ennemi, il fera jour à la mi-nuit. *en un pas, elle est contre Caelin, yeux dans les yeux* La Reine mettra sans doute ta tête à prix, ne serait-ce que pour que sa politique reste logique. Sinon, on pourrait se demander pourquoi elle se refuse à poursuivre une presque régicide, ce qui mettrait ton frère en difficulté. ... *elle lâche un rire amusé* Et puis je pense que tu intéresses Morgause. Pas pour les mêmes raisons qui font que tu m'intéresses, mais je crois les comprendre aussi.
[19:15:37 23/03/14] Garth : * La défiant du regard * ... La reine fera ce que bon lui semblera, et moi je continuerais à survivre. Je vois le monde entier comme mon ennemi depuis que mon propre frère à massacré. Plus rien n'a d'innocence, et un jour... je me vengerais de ton compagnon.
[19:15:57 23/03/14] Garth : à massacré mon clan, MA famille. *
[19:21:50 23/03/14] Siobhan : *murmure grondant* Je ne sais rien des raisons qui l'ont poussé à le faire, et je sais que Gareth a un côté noir ou blanc un peu extrême. Et je ne m'immicerai pas dans vos... affaires de famille. Mais dans l'immédiat, si tu l'affrontes et qu'il se lâche, tu mourras à coup sur. Ton seul espoir est qu'il répugne à te faire du mal et... je suppose que ce serait le cas, mais sans en être sure. ... C'est Garth. ...*elle s'éloigne, s'assied sur une souche* Et Leomyd. Tu ne le voyais pas comme un ennemi, lui. S'il t'avait ouvert son coeur et son lit -et pas nécessairement dans cet ordre- serais tu partie ?
[19:25:53 23/03/14] Garth : * S'appui sur la hampe de sa lance. * Caelin serait morte au profit de quelqu'un plus ennuyeux, quelqu'un de mourrant. J'ai eu de la chance de ne pas avoir été accepté par son coeur... J'ai vu ce qu'était d'être sa femme. Attendre, des enfants braillant autour de toi, assise à une fenêtre telle une plante deperissante du retour d'un pantin de l'armée. Par les dieux, comme j'ai été chanceuse d'avoir été rejetée. * lui tourne le dos, regardant le soleil *
[19:32:34 23/03/14] Siobhan : *léger rire, retour dans le dos de la jeune fille, mains sur les épaules* Tu n'es pas obligée de te transformer en dame, quand tu aimes. M'as tu déjà vue me conduire ainsi, pour qui que ce soit ? ... La princesse est... une princesse. Mais si l'homme que tu aimes t'aime... il ne te demandera pas de changer. Pas à ce point.
[19:36:51 23/03/14] Garth : Je sais. * se retourne pour faire face à Siobhan, nez à nez. * ... Mais je ne suis pas obligé de continuer à souffrir de ne pas eu ce que je voulais plus que tout. Je me suis lassé d'espérer par un autre, mon coeur me dis de subvenir à mon propre destin. Toi Siobhan, tu est un idéal pour une fille comme moi. * sourire tristement desillusionné * ... Je veux faire ce que je peux à mon niveau, de mon coté, pour aider la Bretagne. Ca requiert de me forger loin de mon triste sort d'ecuyère. M'en veux-tu d'être partie ?
[19:43:25 23/03/14] Siobhan : *ébouriffage de crinière* Bien sur que non. La vie au village, puis au chateau a été un dur apprentissage pour moi, et je l'avais désiré. Il t'a été imposé, je crois voir ce que ça peut faire. ... Tu vois, ce que tu viens de dire "aider la Bretagne".. Je crois que c'est pour ça que Morgause ne te cherche pas très activement. Qu'elle t'aie comme alliée ou comme adversaire, elle est assurée que tu seras... bien, si tu gagnes. *regard qui s'adoucit* Si un soir, tu as envie de te retrouver dans un lieu ami... Passe chez moi : il ne te sera posé aucune question... enfin, sans doute que si, Julian est très curieux, mais ce sera fait sans malice.
[19:47:17 23/03/14] Garth : * Baisse le regard un instant et cligne des yeux, puis le relève, ton un peu dur * ... Je ne veux pas. Tu as l'odeur de Garth sur ta peau, tu dois l'avoir chez toi. Cela pourrait agir comme un repulsif assez violent selon mon humeur. * machoire se carrant, les dents serrés et la bouche ouverte. Mais ses yeux trahissent l'humour cynique. *
[19:53:28 23/03/14] Siobhan : Oh, une bonne bagarre ne serait pas pour me déplaire... mais APRES avoir mangé. ... Ma maison ne sent pas que Garth. Il se pourrait aussi que tu ne sois pas si contrariée. *léger rire*
[19:57:35 23/03/14] Garth : * Regard curieux * ... Ah, tu crois ? Je vais réfléchir à ta proposition alors. * lui tourne le dos, decochant sa lance du sol, déja prête à partir. *

[20:20:22 23/03/14] Siobhan : Salut à toi. Ne te fais pas tuer avant d'avoir gouté un lapin tué et préparé par nos soins, sauvageonne.
[20:22:23 23/03/14] Garth : * Demi-sourire pour elle même, sans se retourner. * ... Je ne me ferais pas tuée. En revanche je tuerais d'ici là... Je suis un Chasseur de Vampire à présent. * retourne dans la forêt, malgré la nuit. *

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Mars 2014 le Lun 24 Mar 2014 - 16:25

[21:07:32 23/03/14] Freiya : *La lycane se présente en fin de journée devant le magasin d'arme qu'on lui a indiqué. Elle entre à grands pas, rejoignant immédiatement le comptoir.* Excusez-moi ? *lance-t-elle à la cantonade*
[21:10:42 23/03/14] Camille : *La blonde entre dans la pièce et passe derrière le comptoir, loin d'être ravie. Regard vers la cliente. * Oh ! Vous êtes la meuf de la taverne, celle qui fait peur.
[21:12:10 23/03/14] Freiya : Oh, bonjour ! *Freiya sourit de toutes ses dents.* Oui, c'est moi. Camille, c'est ça ? *Son ton est familier mais pas particulièrement malpoli.*
[21:16:01 23/03/14] Camille : Ouais, ouais c'est ça....Camille. Je suppose que vous venez pour acheter ? * petit soupire* Je dois remplacer mon oncle, ce con est en déplacement. Comme si j'avais que ça à faire. Enfin bref. Je vous écoute. *faux grand sourire*
[21:19:00 23/03/14] Freiya : *La lycane pouffe de rire, mais fait non de la tête.* Je viens pour regarder, j'achèterai peut-être plus tard. *Elle se penche sur Camille.* Montrez-moi vos arcs.
[21:19:21 23/03/14] Freiya : *A noter que Freiya se balade déjà avec un arc long dans le dos, en parfait état.*
[21:23:02 23/03/14] Camille : Bien. *se dirige vers une étale consacrer aux archers : arcs, cordes, flèches, carquois tout ça.* La plupart de nos arcs sont ici. C'est pour vous ? *fronce les sourcils, les yeux rivés sur son arme*
[21:24:47 23/03/14] Freiya : Non, c'est pour une amie. *Elle examine attentivement chaque armes, en soulevant quelques unes, sans attendre l'accord de Camille, pour les tester d'une main experte.* Pas mal. Vous n'avez pas de plus petit modèle ?
[21:28:03 23/03/14] Camille : Si. Mais le rayon enfant c'est de l'autre côté. *montre vaguement de la main une étale à l'autre bout de la grande salle*
[21:29:19 23/03/14] Freiya : Je ne parle pas de ça. *Elle pouffe et se déplace de quelques pas.* Ah oui, voilà. *Elle empoigne des arcs plus courts, moins taillés pour la chasse.* Lesquels me conseilleriez vous ? *Elle semble amusée en posant la question.*
[21:30:55 23/03/14] Camille : J'y connais rien en arc. Je suis juste là pour faire jolie et pour surveiller le coin. *hausse les épaules* Désolé. Je préfère vous prévenir.
[21:32:35 23/03/14] Freiya : Ah oui. Eh bien, vous y arrivez plutôt bien... enfin je suppose, je ne saurais dire pour la deuxième mission. *Elle pouffe et examine encore quelques arcs d'un oeil averti puis repose le tout, passant aux carquois en silence étonnamment concentrée.*
[21:34:46 23/03/14] Camille : *la regarde faire et croise les bras* Je vous laisse regarder ? J'voudrais pas vous déconcentrer.
[21:37:40 23/03/14] Freiya : Oh, faites comme vous voulez. *Après quelques minutes d'investigation dans les carquois, la lycane relève la tête et vient saisir une douzaine de flèche à pointe d'acier qu'elle amène au comptoir.* Je ne prendrais que cela pour l'instant.
[21:41:19 23/03/14] Camille : D'accord. N'hésite pas à repasser, demain mon oncle sera là et il vous fera un plaisir de vous conseiller. *léger sourire* Oh et si vous pouviez, au passage, le féliciter pour mon professionnalisme et tout ça, ça m'arrangerai. *grand sourire* Une pièce de bronze s'il vous plait. *plus bas* Je vous ai fait un prix.
[21:43:51 23/03/14] Freiya : *La lycane éclate de rire et sort sa bourse pour lui lancer la pièce de bronze.* Ca marche, je vanterai ton talent de marchande. C'est pour ça le prix ?
[21:46:03 23/03/14] Camille : Non. C'est parce que je vous aime bien. Même si vous faites peur et que je vous connais pas !
[21:47:11 23/03/14] Freiya : *Freiya se calme un peu mais semble toujours diablement amusée.* Vraiment ? C'est étrange ça. *Elle prend les flèches et les ajoute à son carquois déjà bien rempli.*
[21:50:03 23/03/14] Camille : Vous n'êtes pas humaine, hein ? Vous faites quoi dans la vie ? Oh et je sais, je suis trop curieuse. Mais je vous aime bien alors je me sent obliger de vous connaitre un minimum. Sinon, c'est idiot. Vous comprenez ?
[21:52:43 23/03/14] Freiya : Je suis lycane. *Elle l'annonce sans chichis ou détours, fixant la jeune femme de son regard clair.* Et je chasse, essentiellement. *Freiya sourit de nouveau.* Je ne suis pas sûre de comprendre mais je peux essayer.
[21:55:14 23/03/14] Camille : Ooooh... lycanne. C'est cool ça ! Moi je suis juste humaine...mais ça ne m'empêche pas d'avoir la classe donc c'est pas grave. *léger rire*
[21:57:27 23/03/14] Freiya : Il n'y a aucune honte à être "juste" humain, si vous êtes les plus nombreux, c'est pour de bonnes raisons, vous savez ? *Elle sourit.*
[22:00:03 23/03/14] Camille : Vous avez des super-pouvoirs, nous non. Pas besoin d'être intelligent pour savoir qui est au dessus de qui... non ? *hausse un sourcil*
[22:01:01 23/03/14] Freiya : *Freiya perd le sourire et pousse un soupir las, plongeant son regard dans celui de la jeune femme.* Vous pouvez avoir des enfants. Nous pouvons mordre des gens. Si les choses étaient aussi simples...
[22:02:58 23/03/14] Camille : Mmmh...ouais vu sous cet angle c'est différent. *raclement de gorge*
[22:05:25 23/03/14] Freiya : Voilà. C'est ce que je pensais. *Elle retrouve un petit sourire en coin.* Je vais y aller, on se retrouve demain peut-être, Camille.
[22:06:35 23/03/14] Camille : Oui, pas de souci ! A bientôt ! *gentil sourire*
[22:07:33 23/03/14] Freiya : *La lycane rajuste son carquois et sa longue cape, puis se détourne et sort rapidement du magasin.* Bonne journée !

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Mars 2014 le Lun 31 Mar 2014 - 15:39

[14:46:50 31/03/14] Florimel : *se faufilant entre les chalands du marché, Florimel le traverse de part en part, et se dirige vers la sortie du gros bourg qu'est devenu Hengstone. Arrivée dans un endroit plus calme, elle se faufile derrière une palissade et tire 3 bourses de ses poches* Voyons voyons...
[14:52:05 31/03/14] Freiya : *Une ombre large se faufile dans la forêt toute proche. Lentement et bruyamment, une grosse louve sort des bois pour rejoindre à pas lents sa partenaire, elle renifle ouvertement les bourses volées et les mains de la voleuse.*
[14:55:23 31/03/14] Florimel : *la jeune fille s'était figée en entendant les bruits, puis elle se rassure en reconnaissant la louve, et achève de transvaser le contenu des bourses dans la sienne, avant de jeter les autres dans les fourrés* Eloignons-nous un peu. *elle range ses sous dans une poche et se dirige vers la forêt*
[14:58:20 31/03/14] Freiya : *L'animal suit la jeune fille et sa forme change alors qu'elle se fond dans les sous-bois, jusqu'à redevenir Freiya dans son plus simple appareil qui a un sourire à l'intention de la voleuse.* Belles prises.
[14:59:41 31/03/14] Florimel : C'est jour de foire. La première du printemps. Plein de gens, plein de marchands blindés de fric... Risque d'être pris : presque nul tant on peut à peine circuler. ... Tu as droit à la moitié, bien sur.
[15:01:45 31/03/14] Freiya : On devrait peut-être garder ça pour ton arc. *Une fois suffisamment éloignée de l'orée du bois, la lycane s'appuie contre un arbre.* Je suis passé à l'armurerie dont tu m'a parlé, il y a de belles pièces.
[15:08:18 31/03/14] Florimel : Chez l'oncle de Camille ? Oui, hein ? Le gars est un peu pénible, masi il a l'oeil : il sait choisir les bons matériaux pour ce qu'il fait et les meilleurs armes pour celles qu'il achète toutes faites. ... Mais il est cher.
[15:09:53 31/03/14] Freiya : Je n'ai pas vu le gars, j'ai vu la fille. *La lycane se gratte une barbe imaginaire.* Elle m'a fait un prix, si on revient un jour où elle s'occupe de la boutique, on peut espérer en avoir un autre, tu crois ? Ca restera cher de toute façon... Tu y passera ? Avec ou sans moi, pour choisir ton préféré ?
[15:16:40 31/03/14] Florimel : Avec toi, tant qu'à faire. Si tu lui as tapé dans l'oeil, autant en profiter... toutes les deux. *sourire innocent* Elle a des poumons très visiblement agréables.
[15:18:28 31/03/14] Freiya : *La lycane pouffe de rire, puis fait mine d'y repenser quelques secondes.* Je confirme, oui. Je viendrais alors, tu vois quand tu pourras être libre ?
[15:20:58 31/03/14] Florimel : Mais quand tu veux. Faudrait juste se caler sur ses heures de présence. ... Aujourd'hui mauvais plan par exemple : il y a trop de monde, donc son oncle sera là.
[15:25:14 31/03/14] Freiya : J'essaierais de me renseigner sur ses horaires. *Elle réfléchit encore quelques instant, le regard dans le vide, puis demande, très sérieusement.* Tu crois que si je la drague, on paiera encore moins cher ?
[15:27:20 31/03/14] Florimel : *elle regarde Freiya un moment, hésite. Elle répond en chuchotant* Ce que je sais, c'est que... comme elle boit beaucoup elle... n'a pas passé toujours de très bons moments au... enfin, tu vois. Les mecs bourrés, quand tu l'es aussi, ça n'a pas l'air terrible. ... Alors peut être que...
[15:30:27 31/03/14] Freiya : *La lycane écoute attentivement et finit par sourire.* Donc ça se tente. *Elle se redresse un peu, inspirant à fond.* Je pense pas lui avoir tapé dans l'oeil, mais au point où on en est... *Elle pose le dos de sa main droite sur son front dans une pose mélodramatique.* Je veux bien faire ce sacrifice
[15:33:42 31/03/14] Florimel : *sourire en coin* Dis plutôt que tu craques sur les blondinettes à gros seins. LA hache, c'est une option, ou c'est obligatoire ?
[15:37:33 31/03/14] Freiya : *La lycane pouffe à nouveau, abandonnant sa pose.* La hache est en option, tu veux te rassurer ? *Elle a un large sourire.*
[15:41:30 31/03/14] Florimel : Je pense pas qu'elle puisse grand chose contre toi, hache ou pas hache. Bon, on fait comme ça : on y retourne quand c'est Camille qui sert. En attendant, je te paie un repas et un godet à l'auberge ?
[15:44:02 31/03/14] Freiya : C'est vrai. *Elle rit, mais reprend vite un sérieux relatif.* Ca marche. On contourne où on traverse la foule ? ... Et il faut que je récupère mes vêtements d'abord.
[15:46:17 31/03/14] Florimel : M'en fous : ma bourse est piégée. ... Ah ? Dommage, on aurait sans doute eu du succès. Sans compter l'animation à l'auberge, ensuite... *le ton est déçu ostensiblement*
[15:49:10 31/03/14] Freiya : Alors on traverse. *La lycane sourit et lève les yeux au ciel.* Mauvaise idée, j'aurais été obligé de commencer à taper des têtes ensembles, on essaye de se faire discrète.
[15:50:42 31/03/14] Florimel : Mouais. Déjà que tu n'as pas un physique discret, si en plus tu l'affiches... Mais c'est dommage : j'aimerais bien voir comment tu te bats. *elle précise* Pour de faux, hein, pas dans un truc à mort.
[15:53:42 31/03/14] Freiya : "Pas un physique discret" ? *Freiya hausse un sourcil presque menaçant.* Ca veux dire quoi ça ? *Elle hausse ensuite les épaules et reprend leur marche vers l'intérieur de la forêt.* J'ai laissé mes affaires par là. On trouvera sûrement une occasion de te montrer, mais pourquoi tu veux voir ?
[16:02:18 31/03/14] Florimel : *totalement inconsciente du danger potentiel, la jeune fille répond* Ben tu es bien foutue. Il y a de quoi se mettre sous la... main. Donc les gens te remarquent. Ensuite... J'ai remarqué qu'une grande partie des lycans, vous marchiez comme si la rue vous appartenait.. C'est pas de la forfanterie, c'est juste... que vous êtes là, quoi. Et les gens s'en aperçoivent inconsciemment. ... Parce que des bastons non mortelles, j'aime bien. J'adorais voir mes frères s'entrainer.
[16:06:04 31/03/14] Freiya : Ah, bien foutue. *La lycane sourit.* Oui, on a tendance à se faire "voir", surtout les chefs de meute ou les solitaires. On est un peu loup tout le temps, en fait. *Elle s'arrête et se penche pour sortir un sac de toile de sous une racine.* Eh bien, j'essaierais de dégoter un lycan pour arranger ça.
[16:11:43 31/03/14] Florimel : Tu pensais que je voulais dire quoi ? *elle dé-"visage" la lycane de haut en bas avec curiosité* Tu pensais que je voulais dire quoi ?
[16:13:02 31/03/14] Freiya : *Freiya déballe tranquillement ses affaires et commence à enfiler ses chausses.* Que j'étais large. *Elle fait rouler ses épaules.* Trop de muscles.
[16:14:43 31/03/14] Florimel : T'es plus large que moi. Des hanches. Mais t'es vachement plus grande. Du coup, tu es équilibrée. ... Genre, on peut pas te confondre avec un gars, quoi.
[16:16:59 31/03/14] Freiya : Oui, bien sûr. *Elle sourit et termine de mettre son haut, installant ensuite sa cape.* Mais on sait jamais. On y va ?
[16:59:44 31/03/14] Florimel : Quand tu veux ! J'ai la dalle. Et soif. Toi aussi, je suppose ?
[17:04:35 31/03/14] Freiya : Evidemment. *Elle balance son sac sur son épaule et reprend la direction du village.* Dépêchons.






[14:22:03 31/03/14] Guilan : *en ce début de printemps il fait frais mais beau au château, et non loin de la à l'orée de la forêt la plus proche, une brise douce balaye l'herbe tandis qu'un jeune homme apparaît, semblant venir de nulle part* oh... Le château *le jeune homme sourit, il semble a peine avoir dix huit ans pourtant une aura émane à présent de lui, semblant plus fort et plus sur de lui qu'auparavant, ses yeux bleus rieurs et sa tunique blanche et simple donnant une sensation de douceur assez envahissante*
[14:24:27 31/03/14] Siobhan : *le gros loup qui se dorait au soleil comme un bienheureux sursaute violemment à l'apparition subite, et se dresse sur ses pattes. Il se fige, les oreilles pointées vers l'avant, puis trottine jusqu'à presque toucher le jeune homme du museau. Reniflage en règle*
[14:30:24 31/03/14] Guilan : *immense sourire, malgré l'excitation un calme...olympien... Semble émaner du garçon* siobhan ! Coucou ! *tend la main vers elle avec se même grand sourire* c'est chouette de vous voir ! Très chouette !
[14:42:13 31/03/14] Siobhan : *transformation lente, qui laisse apparaitre une Siobhan nue comme un ver* Guilan. ... Vous semblez... différent. ... Heureuse de vous revoir aussi , mon garçon.
[14:47:37 31/03/14] Guilan : *se regarde, rit* différent ? Oui *la regarde et sourit* c'est l'olympe qui fait ça, et mes nouveaux pouvoirs... J'ai des..*hesite* responsabilités, maintenant *rit* vous semblez... Toujours pareille mais, sans habits *rire taquin*
[14:49:32 31/03/14] Siobhan : Comme si ça changeait beaucoup. ... Vous avez quoi, comme responsabilités ?
[14:55:02 31/03/14] Guilan : Je dois guider les hommes ! Et exhausser des prière et assister a des événements dans le monde ! Qui est très grand !
[14:56:53 31/03/14] Siobhan : Tout ça ? Effectivement, c'est du taf. *elle penche la tête de côté* Vous exaucez quoi, comme type de prière ? Et... Guider les hommes vers quoi ? *elle va se percher sur une souche, écoute le demi-dieu avec attention*
[15:13:30 31/03/14] Guilan : Oh bah je dois répondre aux petites prières qui concernent tous les dieux, voir si elles sont biens ou pas et voir comment je peux les traiter ! Et c'est compliqué mais plutôt chouette. Et je dois guider les hommes vers les principes de l'olympe, les directives de zeus, mais je ne dois pas leur donner d'ordre ! On est pas des rois !
[15:17:33 31/03/14] Siobhan : .... Par exemple... Là, vous êtes là pour quelles prières, en gros ? ... Enfin, je suppose que vous êtes "appelé" là où on vous prie, mais je me trompe peut être lourdement...
[A suivre...]


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Mars 2014 le Mer 2 Avr 2014 - 5:23

[21:11:40 31/03/14] Capitaine Noun : *Après ses premières visites au château, certains habitants ont entendus parler des richesses apportées par le "marchand" Noun et beaucoup étaient intéressés par certains objets de valeurs. Il n'en fallut pas plus pour que la pirate organise à chaque retour de voyage une visite au château où elle revendait les objets précieux qui ne trouvaient pas d'autre acheteurs ailleurs. Noun était donc installé dans la salle de repos, déballant des bijoux d'or et de pierres précieuses et les donnant au plus offrant.*
[21:14:30 31/03/14] @ Scarlett : * Scarlett entre dignement dans la pièce ,entourée par ses suivantes. Elle s'avance vers les marchandises avec deux grands yeux brillants et un grand sourire, presque gourmand* Magnifique.
[21:20:53 31/03/14] Capitaine Noun : Bonjour Madame ! *Le pirate affiche un large sourire, se redressant pour observer la jeune femme de bas en haut.* Venue chercher de nouveaux bijoux ? Je pense avoir tout ce qu'il vous faut. *Rajustant son chapeau, le pirate rejoint Scarlett en quelques pas rapide, tenant dans la main un collier d'argent serti d'émeraude.* Permettez ? Je crois que ceci serait parfait.
[21:25:31 31/03/14] @ Scarlett : *La jeune femme fronce les sourcils* Le vert ne me va pas. Je n'en porte jamais. Ou alors des nuances de verts bleuté, c'est tout. Vous n'auriez pas des saphirs plutôt ?
[21:27:36 31/03/14] Capitaine Noun : *Loin de s'en montrer contrarité, Noun n'en affiche qu'un sourire plus grand.* Il s'avère que si, vous êtes chanceuse. *Il exhibe lentement un autre collier d'un moule différent, avec un magnifique saphir central.* Il est cependant un peu plus cher, je le crains.
[21:29:40 31/03/14] @ Scarlett : *léger rire* Aucun problème avec ça, vous pouvez même m'arnaquer un peu si vous voulez. *léger sourire*
[21:33:49 31/03/14] Capitaine Noun : Vraiment ? *Il s'essuie le front avec soulagement.* Heureusement qu'il y a des gens comme vous pour que je gagne un peu d'argent, si je n'arnarquais personne, je finirais à la rue. *Il sourit.* Vous permettez maintenant ?
[21:35:53 31/03/14] @ Scarlett : Je comprends parfaitement. Certains prennent ça pour de l’imbécillité, mais je gagne assez d'argent pour pouvoir le dépenser comme je veux. Alors autant en faire profiter tout le monde. *grand sourire* Oui !
[21:37:40 31/03/14] Capitaine Noun : Et vous avez plus que raison, Madame. Nous autre, arnaqueurs, en avons grandement besoin. *Avec un sourire, il contourne doucement Scarlett et dépose le bijou sur sa peau, dégageant doucement ses cheveux pour l'attacher sur sa nuque, puis il revient devant elle.* Magnifique, Madame. Et le bijou n'est pas mal non plus.
[21:39:58 31/03/14] @ Scarlett : *léger rire* Merci, je vais le prendre. Vous savez d'ou il provient ? *lève ses deux grands yeux curieux vers lui*
[21:42:28 31/03/14] Capitaine Noun : Oh, le Saphir vient probablement d'au-delà de l'Empire Romain, loin à l'Est mais.... *Il se penche un peu sur le bijou, et sur le décolleté de Scarlett.* Mais je reconnais cette taille entre mille : il a été travaillé en Egypte. C'est une pierre sacré chez nous. Il vous apportera Justice. *Le pirate sourit en se relevant.* Vous le prenez donc ?
[21:45:05 31/03/14] @ Scarlett : L'Egypte ? *léger sourire* Ma mère venez de là-bas, c'est marrant. *hoche la tête de haut en bas* Oui, je vous doit combien ?
[21:47:42 31/03/14] Capitaine Noun : Oh oui, c'est amusant, c'est aussi le cas de ma mère. *Il sourit et fait mine de réfléchir quelques secondes.* Eh bien, à une beauté comme vous, je peux le laisser à... *Il lâche un nombre de pièce d'or odieusement élevé.*
[21:47:48 31/03/14] Capitaine Noun : (J'ai aucune idée de ce que ça vaut xD)
[21:49:03 31/03/14] @ Scarlett : Ah oui quand même. *petit soupire* Mon mari risque de m'en faire reproche si il l'apprend. *hausse les épaules* Tant pis. *lui tends la somme demandé avec un petit soupire*
[21:50:56 31/03/14] Capitaine Noun : Allons, votre mari a maintenant deux fois moins de raison de se plaindre avec deux beautés pareilles près de lui. *Il rit et empoche l'argent.* Puis-je connaître le nom d'une si honorable cliente ?
[21:53:40 31/03/14] @ Scarlett : Scarlett Oreste. Épouse du champion de la Reine, duchesse d'Orcanie et ex...princesse de l'ancien empire Romain.
[21:55:46 31/03/14] Capitaine Noun : Oreste. *La simple mention du nom fait perdre le sourire au Capitaine.* Eh bien... *Il retourne à la place qu'il vient de quitter, reprenant quelques bijoux.* Ce fut un honneur et un plaisir, Madame. *Etrangement, toute trace de chaleur a quitté son ton malgré ses efforts pour faire comme si de rien n'était, il ne sourit plus.*
[21:58:41 31/03/14] @ Scarlett : *Ses deux grands yeux s'assombrissent, elle connait ce regard* J'ai oublié ce que pouvait provoquer ce nom. *Se rapproche* Il...il y'a un problème ?
[22:00:19 31/03/14] Capitaine Noun : *Le capitaine relève son oeil unique sur la jeune femme.* Aucun. Et ce n'est pas votre nom, rassurez-vous. N'importe quel nom romain aurait fait l'affaire.
[22:02:11 31/03/14] @ Scarlett : Ah, donc le problème vient du fait que je soit romaine ? *croise les bras*
[22:03:06 31/03/14] Capitaine Noun : Oui. *Il détourne les yeux sur les bijoux.* Rassurez-vous, je ne vais pas vous arnaquer plus ou moins maintenant que je le sais. Je ne suis pas comme ça.
[22:05:44 31/03/14] @ Scarlett : Je sais bien. C'est juste que...*hausse les épaules* Je ne voulais pas vous offenser, enfin je... *baisse la tête* Je vous dérange, excusez moi.
[22:08:00 31/03/14] Capitaine Noun : *L'oeil sombre se tourne de nouveau vers elle.* Vous ne m'offenser pas. *Il la dévisage longuement.* C'est juste... Rome. *Le pirate a mis tout le dégoût possible dans le nom de la ville.*
[22:08:56 31/03/14] @ Scarlett : *hausse les épaules* Entre nous, je n'aimais pas trop cet endroit moi aussi. *léger sourire*
[22:10:53 31/03/14] Capitaine Noun : Je suis... plutôt certain, que cet endroit vous aimait plus que moi. *Il a un nouveau sourire, mais celui-ci est amer.*
[22:13:54 31/03/14] @ Scarlett : Oh, n'en soyez pas trop certain. Je ne dis pas avoir vécu des choses atroces. Mais Rome ne m'aimait pas, l'empereur non plus d'ailleurs, mais bon ce n'est qu'une histoire de famille. *hausse les épaules*
[22:17:08 31/03/14] Capitaine Noun : Je suis sûr que ça a dû être terrible pour une pauvre princesse. *Le ton est clairement sarcastique.* Vous savez comment on traite les esclaves à Rome ?
[22:19:55 31/03/14] @ Scarlett : Non je ne sais pas. Je ne suis qu'une pauvre petite princesse pourrie gâtée qui trouve quand même le moyen de se plaindre parce qu'elle a trop manqué d'affections. *lève les yeux au ciel* Je vous interdis de me juger. Et je me fiche de vos histoires. *se retourne brutalement et se dirige vers la porte, un peu tremblante.*
[22:22:39 31/03/14] Capitaine Noun : Je ne juge pas, je constate. Peu importe la vie que vous ayez eu, je suis à peu près sûre que vous viviez dans un palais au chaud et pas dans les écuries à côté d'un âne. *Il se redresse à peine, tripotant une bague.* Vous devriez garder ça en mémoire.
[22:24:39 31/03/14] @ Scarlett : Vous ne savez rien de moi Monsieur. Au revoir. *sort de la pièce*








[22:42:33 31/03/14] Camille : *Camille a reprit son boulot de conteuse pour une soirée. Après avoir raconter l'histoire passionnante d'une guerrière viking chasseuse de dragon, elle s'assoit a une table et commende à boire*
[22:44:19 31/03/14] Freiya : Salut. *La lycane apparaît à côté de la table, souriant à la conteuse.* Je peux ? *Sans attendre, elle tire une chaise à côté d'elle et lève la main pour commander la bière.* Je ne suis arrivée qu'à la fin, chouette histoire.
[22:45:40 31/03/14] Camille : Bonsoir ! *grand sourire* Merci, je me suis inspirée de moi, à deux trois choses prêt ! *léger sourire* Vous allez bien ?
[22:48:40 31/03/14] Freiya : *Elle rit légèrement.* Très bien, et vous ? Et quels sont donc les deux, trois détails en question ? Je suis très curieuse de dragon en ce moment...
[22:50:42 31/03/14] Camille : Pas trop mal. *hausse les épaules* Euh...je suis pas viking, je n'arrive pas à me battre avec cinq haches en même temps, et je n'ai jamais approché un dragon de prêt. *léger rire, boit sa bière avec bonne humeur.*
[22:52:23 31/03/14] Freiya : *Elle prend sa propre bière et boit quelques gorgées.* Et est-ce qu'avec quatre haches, ça va ?
[22:54:54 31/03/14] Camille : *léger soupire* Non, j'ai encore beaucoup de progrès à faire malheureusement. Et mon prof est parti depuis des mois. *hausse les épaules* Je m’entraîne toute seule, avant quelques raids mais c'est tout.
[22:57:27 31/03/14] Freiya : *La lycane a une moue amusée.* Un entraînement viking, il faudra que vous me montriez ça. Surtout si ça implique des haches.
[23:01:48 31/03/14] Camille : *léger sourire* Ca en implique une surtout, la mienne. Mais en ce moment j'ai la flemme de m’entraîner. C'est dur de trouver la motivation. C'est de la faute de cette taverne, elle veut pas que je la lâche.
[23:04:10 31/03/14] Freiya : Ah oui ? *Freiya observe attentivement la jeune femme de son regard bleu sombre.* Qu'est-ce qui vous motiverait ?
[23:07:23 31/03/14] Camille : *hausse les épaules* Aucune idée... un bon professeur, un ami, une quête, un but...tout ce qui fait qu'un héro devient justement un héro. *léger rire un peu triste*
[23:10:20 31/03/14] Freiya : *La lycane réfléchit quelques instants, le nez dans sa bière, avant de reposer la chope vide. Elle a un grand sourire.* Eh bien, je ne suis pas un bon prof mais je suis sûre que je peux faire une excellente partenaire d'entraînement.
[23:14:23 31/03/14] Camille : *fronce les sourcils* Vraiment ? C'est...gentil. *petit sourire, ravie*
[23:15:32 31/03/14] Freiya : Oh, je vais aussi faire ça pour me dégourdir. *Elle fait craquer ses phalanges.* On reprend une bière ou vous voulez tester tout de suite ?
[23:18:09 31/03/14] Camille : Des bières, j'en boit depuis ce matin. On y va ?
[23:19:32 31/03/14] Freiya : *La lycane bondit de son siège avec un léger rire.* Si vous n'êtes pas trop beurrée, bien sûr.
[23:20:28 31/03/14] Camille : Mh... *se lève et fait mine de réfléchir* Non, je crois que c'est bon ! *se dirige vers la sortie.*
[23:22:12 31/03/14] Freiya : Génial. Je vous suis. *Elle paye pour sa bière et emboîte le pas de Camille avec un sourire.*
[23:24:40 31/03/14] Camille : Vous n'allez pas être trop dur hein ? Mon ancien prof était pas du genre tendre. *léger sourire, marche dans le village en direction de la boutique d'arme.* J'ai laissé ma hache chez moi.
[23:25:31 31/03/14] Freiya : Je vais essayer, je ne promets rien. *Elle rit et s'arrête devant la boutique.* Vous y travaillez toujours, de temps en temps ?
[23:26:53 31/03/14] Camille : Oui, quand mon oncle a besoin d'aide. Il me nourrit et me supporte, je peux bien faire ça pour lui j'imagine. *hausse les épaules. Elle ouvre la porte, entre et semble fouiller derrière le comptoir.*
[23:29:02 31/03/14] Freiya : *La lycane s'arrête à la porte et s'adosse au montant, souriante. Elle élève la voix pour être entendue de derrière le comptoir.* C'est gentil de votre part.
[23:30:52 31/03/14] Camille : *bruit d'une tête qui percute un meuble en bois* Aïeuh...* La jeune fille réapparaît avec une grande hache de guerre entre les mains* Ah voila ! *léger sourire* Et oui, il m'arrive d'être gentille.
[23:31:36 31/03/14] Freiya : Je vois ça. *Elle sourit et tend la main vers la hache.* Je peux voir ?
[23:33:04 31/03/14] Camille : Bien sur ! C'était celle de mon père. *lui donne l'arme*
[23:36:43 31/03/14] Freiya : *La lycane la prend en main, la soulevant sans grand effort et l'observant quelques instants avant de s'éloigner, la faisant tourner un peu.* Elle a l'air super efficace. *Elle lui redonne l'arme.* Je n'ai jamais su me servir de ce genre de truc.
[23:40:05 31/03/14] Camille : Chacun sa façon de combattre. Mais c'est vrai qu'elle est chouette. J'y tiens beaucoup. *regarde l'arme avec un sourire et relève les yeux vers la jeune femme* Prête ?
[23:43:04 31/03/14] Freiya : Oui, et vous pouvez y aller à fond, je ne crains pas les petites blessures. *La lycane ne sort pas d'arme, se contentant de se tenir prête à l'attaque.*
[23:49:23 31/03/14] Camille : * Se met en position puis fronce les sourcils* Euh....vous n'avez pas d'arme.
[23:51:08 31/03/14] Freiya : Eh bien, vous m'aviez dit que les lycans avaient des super-pouvoirs, je ne fais qu'équilibrer les choses. *Elle sourit.* Ne vous en faites pas pour moi. Montrez juste ce que vous savez faire
[21:18:53 01/04/14] Camille : Vous êtes sur de vous ? ... Enfin bon, d'accord. *hausse les épaules, se met en position d'attaque et tente une approche vers la gauche, faisant tournoyer sa hache avec une certaine maîtrise.*
[21:24:24 01/04/14] Freiya : *La lycane se contente de sourire en réponse, invitant la jeune femme à l'attaquer sans crainte. Elle reste en position un long moment, et ne se déplace que quand elle sent enfin la hache arriver, elle l'esquive alors souplement et se déplace sur Camille, menaçante sans attaquer.*
[21:26:55 01/04/14] Camille : *Recule lorsqu'elle voit la lycanne approché et se met en position de parade, par réflexe. Elle tente une nouvelle attaque, toujours sur la gauche.*
[21:29:00 01/04/14] Freiya : *Freiya esquive presque aussitôt, à petit pas extrêmement rapide et tend la main vers Camille dès qu'elle se remet debout normalement, simulant un coup d'estoc imaginaire.*
[21:34:26 01/04/14] Camille : *petit grognement* Vous allez trop vite pour moi....*recule par petits pas rapides et ré-attaque sur la droite, sa hache s'abaissant sur la lycanne.*
[21:35:16 01/04/14] Freiya : Je vais ralentir. *Elle dit ça dans un sourire, sautant en arrière pour esquiver souplement le coup de hache, elle se stabilise presque instantanément à l'atterissage.*
[21:38:08 01/04/14] Camille : *soupire puis enchaîne sur une série d' attaques, plus épuisantes qu'efficasses.*
[21:41:24 01/04/14] Freiya : *Cette fois-ci, la lycane n'esquive pas mais plonge plutôt et attrape le manche de la hache à deux mains, ne faisant aucun effort pour retenir Camille.* Trop forts ces coups-là, vous allez vous épuiser.
[21:44:28 01/04/14] Camille : Pas grave. J'attaque jusqu’à ce que je vous touche. C'est logique. Et je suis pas épuisé. *la regarde dans les yeux puis finit par baisser le regard* Enfin pas trop.
[21:48:34 01/04/14] Freiya : *Freiya sourit et relâche doucement sa prise.* Vous me toucherez pas... Et heureusement, je mettrais du temps à me remettre, alors pas besoin d'y aller si fort si c'est pour arrêter au bout de trois passes.
[21:51:23 01/04/14] Camille : Qui a parlé d'arrêter hein ? *se remet en position avec un sourire et tente une nouvelle série d'attaque, favorisant la précision des gestes plutôt que leurs puissances.*
[21:56:09 01/04/14] Freiya : Bien mieux. *La lycane se remet à esquiver en reculant, allant toujours beaucoup plus vite qu'une humaine mais un peu moins vite pour que Camille puisse suivre ses mouvements.*
[22:01:47 01/04/14] Camille : *Au fur et à mesure Camille tente de nouvelles attaques tout en faisant travailler ses appuies et la manipulation de son arme.*
[22:02:38 01/04/14] Freiya : Oh, joli. *La lycane se penche pour esquiver une attaque et recule aussitôt pour la suivante, elle suit du regard les mouvements de Camille et les commente de temps en temps, mimant parfois des attaques pour la forcer à reculer.*
[22:15:56 01/04/14] Camille : *Au bout d'un certain temps, la jeune fille s'arrête un peu essoufflée* Pause ?
[22:30:39 01/04/14] Freiya : *La lycane s'arrête presque aussitôt, et ne semble pas plus essoufflée que cela.* Bien sûr, pause.
[22:38:19 01/04/14] Camille : Merci beaucoup. *léger sourire* C'est gentil de votre part de m'aider un peu. *s'assoit à même le sol contre le mur de la maison.*
[22:39:28 01/04/14] Freiya : Mais non, c'est tout à fait normal. *Freiya sourit à son tour et s'installe en tailleur face à elle.* Ce serait bête que j'en profite pas pour me garder en forme aussi.
[22:43:57 01/04/14] Camille : Vous êtes déjà assez en forme comme ça si vous voulez mon avis. Ca fait peur à voir. *léger rire*
[22:45:42 01/04/14] Freiya : *La lycane pouffe de rire.* N'y faites pas attention, j'ai juste une endurance plus élevée que la vôtre, mais je triche.
[22:46:43 01/04/14] Camille : Vous faites quand même un peu peur. *hausse les épaules* Prenez le comme un compliment.
[22:47:19 01/04/14] Freiya : *Elle éclate de rire.* Je vais essayer, même si c'est assez bizarre, mais pourquoi pas.
[22:49:33 01/04/14] Camille : Je manque de logique. Mon oncle me le dit souvent. Il est infernal. *regarde sa hache, les yeux un peu dans le vide*.
[22:52:10 01/04/14] Freiya : Pourquoi ? Il est trop dur avec vous ? *La lycane penche un peu la tête, dans une attitude curieuse proche de celle du chien.*
[22:56:12 01/04/14] Camille : *léger rire* Non. Non, enfin... il me rend la vie dure et je râle souvent contre lui mais... *hausse les épaules* je ne suis pas la meilleure nièce du monde non plus. Je suis même carrément un fardeau parfois. *léger sourire*
[22:56:59 01/04/14] Freiya : Je suis sûr que non. *La lycane se redresse pour venir tapoter l'épaule de la jeune femme.* Tous les oncles sont comme ça, non ?
[23:02:27 01/04/14] Camille : Je ne sais pas. Je n'en connait qu'un. *hausse les épaules, ses yeux fixe la lycane.* Vous ne parlez jamais vraiment de vous.
[23:03:38 01/04/14] Freiya : *Freiya se rassoit, sans plus sourire, mais sa voix ne se durcit pas.* De moi ? Je n'ai rien à en dire.
[23:08:34 01/04/14] Camille : Oh, d'accord alors. *hausse les épaules* Comme vous voulez. *léger sourire gêné*
[23:09:35 01/04/14] Freiya : *La lycane sourit.* Ce n'est pas ce que je voulais dire... Qu'est-ce que vous voulez savoir ?
[23:12:35 01/04/14] Camille : Oh, je ne sais pas. Ce que vous voulez... d'où vous venez par exemple, vous n'avez pas toujours vécu ici, non ?
[23:15:04 01/04/14] Freiya : En fait si, enfin pas loin d'ici. Un village essentiellement lycan, un peu au Nord, c'est là que je suis née, mais j'ai pas mal voyagé ces dernières décennies. *Elle sourit.* Et je suis revenue pour m'installer quelques temps
[23:18:20 01/04/14] Camille : Ces dernières décennies ? *grand sourire* Waouh. Vous avez du vivre des voyages passionnants.
[23:19:02 01/04/14] Freiya : Ah oui, je suis un peu plus vieille que j'en ai l'air. *Elle rit doucement.* C'était sympa en tout cas.
[23:22:34 01/04/14] Camille : Tant mieux. *léger sourire* Je suis un peu fatiguée. Si ça vous dit on pourra...s’entraîner un peu plus une autre fois ?
[23:24:09 01/04/14] Freiya : Bien sûr, avec grand plaisir. *Elle se relève avec un sourire et tend la main à Camille pour l'aider à faire de même.* Il faudra que vous me disiez quand vous travailler à la boutique... si je veux passer vous voir.
[23:28:08 01/04/14] Camille : *lui prends la main et se relève puis fronce les sourcils* Vous voulez venir quand c'est moi pour que je vous fasse des réductions, c'est ça ? *léger rire*
[23:29:36 01/04/14] Freiya : Non.*Elle sourit de toutes ses dents en se rapprochant légèrement, sans lui lâcher la main.* Enfin, si,peut-être un peu aussi. Mais ça sûrement plus joli à regarder, sans méchanceté vis à vis de votre oncle.
[23:33:59 01/04/14] Camille : *rougit légèrement* ...Je le remplace surtout en fin de semaine, en début d’après midi. *léger sourire*
[23:35:50 01/04/14] Freiya : Superbe. *Elle relâche doucement la main de la jeune femme, sans s'éloigner.* Je vous laisse vous reposer maintenant ? *Elle a un sourire léger.*
[23:38:02 01/04/14] Camille : *se mord la lèvre* Oui...oui je ferai mieux d'y aller. *s'approche de la porte et l'ouvre, prête à rentrer.*
[23:40:34 01/04/14] Freiya : En fait. *En deux grands pas, la lycane est de nouveau tout prêt de la jeune femme, présence légèrement plus "imposante" qu'une humaine lambda.* Vous ne semblez plus si fatiguée, si ? *Le sourire et la voix sont étrangement doux en comparaison.*
[23:42:41 01/04/14] Camille : *la regarde d'en dessous avec un léger sourire surpris* Non...non plus vraiment. Quel sens de la déduction. *léger raclement de gorge.*
[23:46:11 01/04/14] Freiya : Encore une fois : je triche. *Elle se rapproche encore, saisit doucement la main de la jeune femme entre les siennes.* Deuxième round ? Sans hache cette fois. *La voix est basse, Freiya baisse à peine la tête pour la regarder en face à face.*
[23:47:58 01/04/14] Camille : Et bien...vous...avez l'air d'en avoir envie alors *hausse les épaules* pourquoi pas. *long sourire*
[23:52:42 01/04/14] Freiya : Juste parce que j'en ai envie ? *Elle attrape soudain les flancs de la jeune femme et la soulève légèrement pour la plaquer contre le mur, avec autant de douceur que possible. La lycane regarde à droite, puis à gauche.* Ca ne semble pas très juste si ce n'est que pour moi. *Cependant, elle ne se gêne pas pour embrasser la jeune femme, avec un enthousiasme... communicatif.*
[23:56:12 01/04/14] Camille : *petit sursaut, la jeune fille regarde Freiya avec deux yeux impressionnés* Croyez moi...ce n'est pas que pour vous. *Elle lui rend son baiser avec envie malgré le fait que la jeune fille tremble un peu.*
[23:57:37 01/04/14] Freiya : Tu as peur ? *Elle est passé au tutoiement de façon totalement naturelle, embrassant de nouveau la jeune femme. Elle murmure contre ses lèvres.* Je ne dirais pas que tu as tort mais... pourquoi ?
[00:01:32 02/04/14] Camille : Oui. Je...c'est assez nouveau pour moi c'est tout. Mais ça va aller. *passe une main sur la joue de la femme puis dépose un baiser sur son cou.*
[00:03:38 02/04/14] Freiya : Je l'espère pour toi. *Elle se décale légèrement vers la porte, emportant la jeune femme avec elle.* La première fois avec une lycane peut être un peu... rude, parfois. *Elle glisse ses lèvres contre sa tempe.* Je ferais attention... Dis-moi où aller.
[00:07:40 02/04/14] Camille : Tu prends l'escalier, première porte à droite. * se contente de regarder la lycane et de poser ses lèvres dans le creux de son cou.*
[00:09:28 02/04/14] Freiya : Parfait. *La lycane tourne un peu la tête pour lui offrir son cou et prend le chemin indiqué, ses mains toujours fermement arrimées aux flancs de Camille. Arrivées en haut, elle se penche pour l'embrasser de nouveau, profondément, avant d'ouvrir la porte.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum