Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Silas - Dead

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Silas - Dead le Lun 2 Mai 2011 - 12:33

Nom : Du Vatican (N'a pas de véritable nom)

Prénom : Silas

Surnom : Aucun pour le moment

Âge : 28 ans

Description physique :

Du point de vue du physique, le jeune Silas a absolument tout du chevalier parfait. D'une carrure très impressionnante, il mesure plus d'un mètre quatre vingt dix et son corps n'est constitué que de muscles. Entrainé à l'art du combat depuis l'âge de six ans, il a vite développé un musculature exceptionnelle sans pour autant tomber dans les excès grâce au régime très strict qu'on lui avait imposé. Ayant été élevé à Rome, il est également persuadé qu'une hygiène irréprochable est nécessaire pour faire de lui un bon chevalier. Aussi prend il au moins trois bains par semaine mais il lui arrive d'en arriver à bien plus. Bien qu'il n'ait pas été à la légion, il a prit l'habitude de se raser quotidiennement pour ne pas laisser un seul poil salir son visage.
Un visage qu'il a très fin d'ailleurs, les joues légèrement creusés et les lèvres petites et à peine discernables.
Petit détail qui a son importance, Silas est un albinos. De ce fait, toute sa peau est d'une pâleur abominable, au même titre que ses cheveux, qu'il garde très souvent le plus court possible. Pour la même raison, ces yeux sont d'un bleu glacé que l'on pourrait qualifier d'envoûtant. En effet, à bien y regarder, le jeune Silas est un bien bel homme et il pourrait séduire des dames si seulement il avait la moindre idée de ce que signifie le terme « Séduire » …

Description psychologique :

Beaucoup de gens qualifierait Silas de fanatique, cependant ce n'est pas exactement le cas bien que cela s'en approche beaucoup. En effet, le jeune homme a vécu toute sa vie sous l'influence de l'Église et ne se bat que pour elle et pour son Dieu unique. Il est prêt à sacrifier sa vie pour la quête du Graal et pour tout ce qui se rapporte de près ou de loin à la religion catholique. Cependant, et c'est en cela qu'il diffère du fanatique, Silas s'est juré de ne tuer que lorsque toutes les autres options auront été écartées. En effet, Dieu est bon et le jeune homme se doit donc d'essayer de faire de même, bien sûr, il aura toujours un peu de mal à interagir avec les personnes n'étant pas catholique, mais il ne les condamnera pas aussi vite que des personnages comme le Répurgateur.
Son obsession pour la religion pourront inciter certains à le prendre pour un simplet, ce serait une erreur monumentale car ce n'est pas du tout le cas de ce chevalier. Il a reçu une éducation très complète faisant de lui un homme très cultivé, même si les livres qu'il connait le mieux sont bien évidemment les Saintes Ecritures. D'une rare intelligence, il se plait à surprendre ces ennemis en usant de celle ci autant qu'en usant de sa force.
Cependant, cette éducation de l'église souffre d'une faiblesse, une grande faiblesse. En effet, Silas est d'une naïveté absolument incroyable. Très aisément manipulable dès qu'il s'agit de la religion, il n'est pas très à l'aise avec des concepts comme les choses de l'amour. Élevé pour un être un chevalier au service de Dieu, personne ne s'est jamais donné la peine de lui expliquer les choses du vraies monde. Il se comportera avec tout le monde comme avec un noble, même s'il a face à lui le plus puant des clodos.

Histoire :

Tout débute dans un des petits salons de la cité du Vatican. L'une de ces nombreuses salles qui ne sont accessibles qu'à ceux qui ont déjà quelques années d'ancienneté dans cette cité. L'une de ces salles où se décident des choses que personne ne doit savoir. Silas, le grand Silas. Le plus doué des jeunes hommes qui étaient élevés ici pour devenir les chevaliers de Dieu. Le plus fort et le plus impressionnant de tous. Le grand Silas était agenouillé là, revêtu de sa grande armure qu'il avait lustré pour l'occasion. La croix gravé sur la plaque du torse resplendissant comme jamais. Il avait ôté son heaume et l'on pouvait percevoir quelques tremblements au niveau de ces lèvres. Le grand Silas était ému, terriblement ému. Face à lui, sur un trône doré, était installé un vieil homme mais ce vieil homme n'était pas n'importe qui. Il était revêtu d'une tunique d'évêque mais on reconnaissait immédiatement la coiffe. Il s'agissait du Pape en personne et celui ci était en train de réciter une prière que le jeune homme en armure répétait à mi-voix.

Enfin, il redressa légèrement le crâne et fit le signe de croix sur son poitrail.

- Ad nominem et Patri et Fili et Spiritus Sancti.

Ses lèvres tremblaient de plus belle lorsqu'il prononca dans un souffle, en même temps que le vieillard.

- Amen.

Voilà, la fin de cette prière signifiait la consécration ultime pour Silas. Depuis qu'il avait été trouvé par un prêtre, il y a de cela 23 ans, il n'avait cessé de consacrer sa vie à l'église. Apprenant tout ce qu'on lui demandait d'apprendre, sculptant son corps pour devenir le chevalier le plus fidèle et le plus doué du Vatican. Toute sa vie, il n'avait fait que cela et voilà qu'enfin sa patience et son dévouement immense lui apportait l'ultime honneur.

Devant lui, le vieillard tendit sa main, un sourire amusé sur le visage. Doucement, presque cérémonieusement, le jeune homme posa ses lèvres dessus. Il tremblait encore pendant que le Pape s'avança vers lui et prit sa tête entre ses mains frêles et ridées, il gardait toujours un sourire enfantin sur son visage. Aux souvenirs de Silas, jamais le grand homme ne se départissait de ce sourire, pas même dans les pires situations. Se concentrant de nouveau sur l'instant présent, il laissa le vieil homme attiré sa tête vers lui et déposer un baiser sur son front. Il approcha ensuite ses lèvres d'une oreille de son jeune chevalier et murmura d'une voix éraillée, presque éteinte.

- Silas … Mon fils. Il est temps pour toi de partir sur les terres de Bretagne pour assister le Seigneur des Lieux dans la dure tâche que notre Seigneur à tous lui as confié.

Les lèvres de l'albinos tremblèrent de plus belle alors que des larmes s'écoulaient sur ses joues.

- Oui … Mon Père.

- Relève toi maintenant.

Essuyant ses larmes du revers de la main, le chevalier en armure se redressa de toute sa hauteur. A présent, il surplombait le vieil homme mais pourtant, il se sentait comme un nourrisson face à lui.

- Pars mon Silas. Pars.

Le jeune homme s'inclina très bas et se détourna de cette homme qu'il admirait tant avant de s'avancer vers la sortie, essuyant les dernières larmes qui coulaient sur ses joues. Il connaissait les couloirs du Vatican par cœur et ne mit que peu de temps à sortir de cette cité dans laquelle il avait passé toute sa vie. Une fois dehors, il remit son casque d'acier qui lui couvrit tout le visage, ne laissant percer que deux yeux d'un bleu glacé qui se fixèrent dans la direction du port. Quelques instants plus tard, il se dirigea vers lui, son armure neuve émettait un son métallique à chacun de ses pas et sa grande épée d'acier battait contre sa hanche.

Dans une semaine, il serait en Bretagne. Le lendemain, à la cour du Roi Arthur.

Post-ellipse : Après avoir été destitué de son titre de chevalier du Vatican, le jeune homme a quitté la Bretagne bien avant que le changement s’effectue. Personne ne sait où il est allé, il est donc encore officiellement encore sur les routes actuellement. Néanmoins, nombreux sont ceux qui l’ont entendus dire qu’il reviendrait, un jour ou l’autre ….

Métier : Guerrier errant.

Rang : /

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum