Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Septembre, Octobre et Novembre 2014

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Septembre, Octobre et Novembre 2014 le Mer 10 Sep 2014 - 15:06

[17:12:11 09/09/14] Siobhan : *dos à la porte, Siobhan observe Noun en train de passer sa veste* ... Je me demandais... Est-ce que ça t'ennuierait si je te disais au revoir de façon très ostentatoire ?


[17:13:26 09/09/14] Capitaine Noun : *Le pirate termine de rajuster sa large veste au-dessus de ses vêtements d'homme, il attrape son chapeau et le passe sur sa tête.* De façon très ostentatoire ? C'est à dire ? *Noun parle toujours avec une voix de femme, dans laquelle on peut percevoir son sourire.*


[17:15:44 09/09/14] Siobhan : Main aux fesses -au mieux- roulage de pelle et regard de braise, le tout dans une forme un peu moins... civilisée que celle-ci. J'ai besoin que les Byzantins me pensent à demi sauvage... *elle hésite* pour tout un tas de raisons. *sourire* Et toi, ça te fera une réputation de "dompteur de bêtes sauvages", tu sauras plus où donner de la tête.


[17:17:42 09/09/14] Capitaine Noun : *Le capitaine éclate d'un beau rire et vient reprendre sa ceinture posée sur le lit, pour y accrocher ses armes.* Eh bien oui, pourquoi pas. Pourquoi as-tu besoin que les byzantins te voient comme ça ?


[17:20:40 09/09/14] Siobhan : Ils se croiront bien plus intelligents que moi. Et je dois essayer d'avoir un coup d'avance : je veille sur la vie de la reine. Une bête à demi sauvage et pour laquelle la cour et ses trucs sont inconnus est plus trompable que... moi. *Noun la connait : il y a un autre truc... pas si compliqué à deviner*


[17:27:19 09/09/14] Capitaine Noun : *Le capitaine se fend d'un sourire lent et moqueur.* Bien sûr. Quelle excellente stratégie. *Il se dirige vers la porte.* On y va ? Je suis impatiente de te voir sauvage.


[17:31:01 09/09/14] Siobhan : *haussement de sourcil* Te moque pas de moi, Isis. C'est... *elle hésite* Ça compte au moins pour moitié dans mon choix. ... Passe le premier. *elle ferme les yeux et l'impression d'oppression familière envahit l’égyptienne pendant que Siobhan se met à remplir plus que de raison sa tenue de cuir. Quand elle rouvre ses yeux dorés, ils luisent d'une inquiétante faim animale* File, et j'arrive.


[17:34:45 09/09/14] Capitaine Noun : *La pirate se tourne à demi vers son amie et lui sourit.* Je ne me moque pas. *Elle frissonne en sentant la transformation, mais ne bouge pas.* Je t'attends. *Elle ouvre la porte et se dirige déjà vers le bastingage.*


[17:38:28 09/09/14] Siobhan : *la lycane passe une main dans ses cheveux ornés de tresses savantes et sauvages et sort sur le pont, claquant la porte derrière elle. Les hommes, sur le pont, écarquillent les yeux et s'écartent prudemment quand elle marche vers le bord du bateau -et incidemment, vers le capitaine. La jeune femme force un peu ses manière de rouler des muscles et on sent clairement qu'une partie des gens pense à la fuite. Les Bretons débarquant le font plus vite, et un cordon de Byzantins se déploie lentement*


[17:41:42 09/09/14] Capitaine Noun : *Appuyé sur le bastingage près de la zone de débarquement, le capitaine se fend d'un sourire en observant le monde s'agiter. Il se retourne ensuite lentement pour attendre son amante, l’œil brillant.*


[17:45:44 09/09/14] Siobhan : *Siobhan s'arrête près du capitaine* ... Merci pour ce moment, Noun. *sa voix grondante prend des accents plus rauques encore, et elle saisit Le marin par le nuque pour un baiser impérieux, ne lui laissant nulle chance de le refuser. Son autre main quant à elle a voltigé un peu partout, un rien trop vite pour qu'on puisse la suivre, avant de se stabiliser sur le fessier en soulevant à demi Noun. Elle le relâche lentement, se lèche les babines en le regardant d'un air gourmand* J'espère vous revoir au retour, capitaine.


[17:49:35 09/09/14] Capitaine Noun : *Le pirate se laisse faire et passe les mains sur les épaules de la lycane, en caressant les muscles nouvellement gonflé. Noun sourit à la jeune femme avec le même regard brillant de gourmandise.* Et probablement avant, gente dame.

[18:27:29 09/09/14] Siobhan : *elle le lâche doucement, et descend. Aux hommes voulant l'intercepter, elle gronde * Siobhan. Capitaine de sa majesté Morgause. Vous tenez vraiment à ce que je me trace un chemin jusqu'à elle ? *après concertation et recherche sur la liste des "invités", Sio peut enfin passer. Elle se retourne ensuite vers le bateau, et offre un sourire à Noun, et un clin d’œil à l'un des matelots, un mousse cradingue aux yeux bleu saphir qui la regarde en se gondolant*


[18:30:02 09/09/14] Capitaine Noun : *Noun se retourne vers son équipage, qui ont pour certains oubliés ce qu'il devait faire.* Qu'est-ce que vous regardez ?! Au travail bande de fainéasses !!


***

[12:28:18 10/09/14] @ Deidre : *Par le fenestron, Random observe avec appréhension le port de Byzance. Puis, avec un soupir, il retourne à son travail : ranger la nombreuse garde-robe d'Eliam pour la faire tenir dans ses malles. Il en profite pour mettre dans son paquetage personnel une paire de gants appartenant au duc. L'androgyne est habillé à la façon bretonne, mais avec des couleurs profondes à la mode byzantine : vert intense et doré se partagent sur ses habits. Ses cheveux sont lâchés, histoire de pouvoir facilement cacher son regard trop reconnaissable*


[12:34:57 10/09/14] @ Eliam : *le duc entre dans la cabine, s'arrête un instant* vous savez.. C'est surtout une ruse, vous n'êtes pas vraiment obligé de faire mes valises *approche, regarde random*... Comment allez vous ?


[12:41:34 10/09/14] @ Deidre : Qui va s'occuper de vous si ce n'est pas moi qui fais vos bagages, hmmm ? éjà que votre fiancée pourrait trouver louches mes longues heures de liberté si elle n'était pas si innocente, je ne vais pas lui donner l'occasion d'avoir des certitudes angoissantes. *regard velouté* On m'a déjà fait comprendre que vu mon physique, mon... changement d'affectation était louche. *sourire en coin* J'ai eu un nombre de tentatives d'approches et de pelotages doublé depuis que je suis à vous. *il continue à ranger comme si de rien n'était, surveillant l'effet que ses paroles "innocentes" pourraient avoir sur le Duc* ... Je suppose que nous serons logés au Palais ? ... Je devrais ne pas avoir trop de mal à me perdre dans les couloirs...


[12:50:38 10/09/14] @ Eliam : ...de tentatives ? *hausse un sourcil* prévenez moi si certains... font plus que tenter et pour les rumeurs et bien disons vulgairement que je ne suis plus a ça près niveau... commérages *hausse les épaules puis semble pensif, secouant lentement la tête* ...oui mais il faudra m'écouter, éviter les imprudences et les trop longues balades


[12:57:39 10/09/14] @ Deidre : Ce n'est pas toujours désagréable. *léger rire de gorge* Je vous préviendrai si je ne suis pas d'accord. ... *le regard se fait plus doux, plus... concerné* Je ne tiens pas à ce qu'on vous cherche des... ennuis. Je ne.. enfin moi, ça ne m'embête pas toujours, qu'on me tripote. Vous, je parie que si. *grommelle* Parce que si moi en mâle je ne vous fais rien et qu'un autre si, je vais vraiment être fumasse... ... Ahem. *grand sourire* Je devrai vous appeler Papa, aussi ? Que voulez vous qu'il m'arrive ? Je ne vais pas tenter de voler le trésor impérial : juste tenter de croiser la petite princesse et... Et... Enfin. Mon "époux". Sans qu'ils me remarquent. Rien de tragique : ils doivent avoir l'habitude des serviteurs tout partout, non ?


[13:02:03 10/09/14] @ Eliam : ...oui, bien sur, des serviteurs roux aux yeux verts venus de bretagne qui vont les fixer curieusement... c'est une super idée *léger soupire* je n'aime pas dire ça mais le prince est...au moins...aussi futé que moi *rire gêné* et non, évitez de m'appeler papa *sourit*...et au moins vous pouvez vous targuer d'être le seul ... homme... que le graaand duc Eliam a embrassé.


[13:07:02 10/09/14] @ Deidre : Sans être bourré, en plus. *semble être rasséréné à cette idée, s'assied sur le lit* Et donc, vous me conseilleriez de faire quoi ? Puisque je suis venu jusque là, je ne vais pas rester à ne rien faire, non ? ... Et peut être que la petit sera plus approchable que son père ? ... Niveau cervelle, elle a plus pris de moi ou de son côté paternel ? Si c'est de moi, ça devrait pouvoir aller non ?


[13:12:19 10/09/14] @ Eliam : ...encore une fois je pense que le concept de reconnaitre sa maman sous les traits d'un hommes alors qu'elles est disparue depuis des plombes soit une activité saine pour un enfant... vous me suivez ? et puis je ne connais pas la sécurité du palais mais serviteur de duc breton ne vous garantira pas une liberté incroyable...*réfléchit* ...passez du temps avec la délégation bretonne, suivez moi de près quand c'est possible et laissez moi le temps d’enquêter un peu...de parler au prince moi même. Quelqu'un a essayé de vous tuer, de se débarrasser d'une personnalité impériale puissante, ce n'est pas rien, ce n'est pas... petit, ni a prendre a la légère et...si cette personne réessaie et y arrive vous savez que je ne m'en remettrais pas... votre famille non plus


[13:16:28 10/09/14] @ Deidre : ... *a baissé la tête, de plus en plus, jusqu'à ce qu'Eliam ne distingue plus que ses cheveux* ... L'attente me pèse, Eliam. J'ai l'impression d'un trou en moi qui me grignote, petit à petit. *il touche son sternum, juste à l'endroit où se trouve sa blessure sous forme féminine* ... Mais d'accord, je... tâcherai d'être patient, je ne veux pas que... qui que ce soit soit malheureux alors que j'aurais pu l'éviter. *léger regard en coin* En échange... Je veux être tenu au courant de tout en temps réel. Et que vous ne preniez pas de risques. Sinon... Je ferai des bêtises, exprès.


[13:30:12 10/09/14] @ Eliam : ...vous savez quand on a du talents les risques ça s'appelle des aléas du métier *rire tentant de détendre un peu l'ambiance, lui pose une main sur l'épaule* je vous dirais tout sur tout, en temps réel, promis... Mais vous devrez être raisonnable, hein... Et... Il faudra que je vous donne quelques conseil si le prince croit a mon histoire. Vous savez mentir ? *semble en douter, sans moquerie*


[13:32:15 10/09/14] @ Deidre : Heu... Ça dépend. Vous comptez lui dire quoi, au juste ?


[13:35:11 10/09/14] @ Eliam : Et bien a peu près la vérité, mais vous voyez nous avons quand même commis un léger double adultère, disons que je compte sur vous pour arrondir les détails de l'histoire qui pourraient laisser penser que j'ai couché et qu'accessoirement je suis aussi amoureux de la femme du prince héritier du plus grand royaume du monde connu...*sourire nerveux*... Je ne tiens pas a être pendu.. Ou brûlé... Ou quoi que ce soit qu'on utilise pour punir ce genre de crimes ici


[13:41:09 10/09/14] @ Deidre : Hey ! *fronce les sourcils et tape la main posée sur son épaule* Vous avez pas couché avec moi. *croise les bras* On a fait l'amour. Nuance. .... Mais bon, je vois où le bât peut blesser. Je ferai en sorte que, s'il veut bien de moi... Il ne vous en veuille pas. Soit que j'arriverai à le cacher, soit que je dirai que ça a eu lieu sous cette forme ci, et que donc vous n'aviez pas compris que j'étais réellement... moi. ... Et puis de toutes façons, ce n'est pas important pour la suite de l'histoire, non ? Je veux dire, vous n'avez rien découvert d’extraordinaire en explorant mon corps que vous n'auriez pu faire à distance, si ? *sourire vaguement rêveur* A part le fait que nous soyons très compatibles bien sur.


[13:43:18 10/09/14] @ Eliam : *sourire gêné, rougis* ...a part ça... j'ai...effectivement obtenu peu d'indice durant cette exploration mais.. le moindre petit indice serait un trop gros risque alors soyons prudent


[13:52:03 10/09/14] @ Deidre : *sourire goguenard* Vous avez rougi. Petite nature. ... Donc, en gros : je suis arrivé en Bretagne. Pupis. Rencontre. Violette plus ressemblance, doutes. Je vous raconte mon amnésie. Vous utilisez vos sous pour me transformer, puis pour me ramener à mon propriétaire légitime de façon à me protéger un maximum. ... Et s'il se doute d'un truc, on dira que tout le côté physique, ça a été avant qu'on discute réellement, que vous vouliez juste vous taper un truc roux, et que j'étais là. ... Je mens mieux quand il y a une pointe de vérité.


[13:56:05 10/09/14] @ Eliam : ...on va prier pour ne pas avoir a utiliser cette option,... ça fait quand même une sacrée coïncidence... et *marque une pose, croisant les bras* ...je n'ai pas rougis... c'est le soleil de ce climat...ça...rougis les joues


[14:02:00 10/09/14] @ Deidre : Pas une coïncidence. Justement parce que je me ressemble. Vous n'auriez jamais rien fait si vous aviez su, mais vous n'aviez pas moyen de deviner que sous mon corps d'éphèbe se cachait en fait une femme. Et comme ça, vous ne trompiez pas "réellement" votre compagne. ... Psychologiquement, ça se tient. ... Oh, c'est le soleil ? *il se lève, frôlant Eliam tout du long, et lui murmure* Je vais chercher une crème pour éviter que cet affront se reproduise. Votre pâleur aristocratique serait mise à mal par un coup de soleil sur le nez. *il va fouiller dans une des sacs, ses épaules tressautant sous l'effet d'un rire silencieux*


[14:12:04 10/09/14] @ Eliam : ...on parle de politique la, et d'un eeempire... ils on pas besoin d'être sûrs et certains...*boudeur* ...et ne vous moquez pas. Et ma peau est parfaite ! comme mes cheveux... et mes vêtements


[14:15:05 10/09/14] @ Deidre : S'ils vous font du mal, je fais un scandale, ce sera aussi simple que ça. *le ton est définitif* Je traumatise la petite, je révèle que le prince préfère les mecs et tout ce type de choses. *il revient vers Eliam avec du liniment, et lui en étale généreusement sur le nez* Je sais... Vous ÊTES parfait. Des pieds à la pointe des cheveux. ... Rassuré ? *pouic sur le nez*


[14:20:00 10/09/14] @ Eliam : *le regarde, semblant a la fois touché et peiné, fermant les yeux quand elle le tartine* ...oui... mais le mieux c'est que tout...tout ça...reste secret *le regarde, ses yeux dans les siens* ...pour le bien de tous


[14:23:29 10/09/14] @ Deidre : Je sais Eliam. *le ton est tout doux* Même si je n'ai aucun souvenir de ces gens, je ne leur souhaite aucun mal. Pas plus que je ne voudrais que Lilleas soit blessée, c'est une gentille demoiselle, et... *long soupir* elle vous aime, elle aussi. ... *ses yeux dérivent vers les lèvres du duc, puis il secoue la tête, se forçant à remonter vers les yeux bleus* S'ils envisagent de vous faire quoi que ce soit... Je serai horrible. Les Calédoniens sont des terreurs quand on s'en prend à ce qui est à eux.


[14:25:37 10/09/14] @ Eliam : ...je sais, deidre, je sais...*lui sourit, semblant un peu triste* ...merci, ça me touche beaucoup


[14:27:43 10/09/14] @ Deidre : *fronce les sourcils* Pourquoi vous êtes triste ?


[14:28:25 10/09/14] @ Eliam : ...parce que vous allez me manquer, et que chaque seconde je m'en rend compte un peu plus


[14:30:19 10/09/14] @ Deidre : Vous manquer ? *rire nerveux* Je vous rapporte que des emmerdes. Je suis sur que vous allez avoir des ulcères.


[14:31:33 10/09/14] @ Eliam : ...ouais mais...peu importe *hausse les mains* ...le temps passé avec vous c'est... un bonheur, même quand vous boudez *taquin*


[14:34:31 10/09/14] @ Deidre : *écarquille les yeux* Je boude -presque- jamais ! ... D'accord, c'est parce que ce serait louche, mais... *les yeux verts s'emplissent de douceur* un bonheur, vraiment ? ... Vous devriez... peut être... tenter de ne plus vous souvenir de moi, non ? Avec une po... *fronce les sourcils* J'ai une impression de déjà vu bizarre.


[14:42:39 10/09/14] @ Eliam : C'est parce que j'ai déjà essayé *sourire gêné*... Je suis parfois un peu idiot


[14:47:11 10/09/14] @ Deidre : ... *l'entoure de ses bras, caressant sa nuque* Un adorable idiot. ... On pourra... s'envoyer des lettres, non ? Pour maintenir... le contact ? ... Et votre ami magicien pourrait nous permettre de nous voir plus souvent ? ... *un temps* Enfin : si je reste. Sinon, je viens m'installer en face d'Hengstone, et puis c'est tout.

[14:55:30 10/09/14] @ Eliam : ...ne dites pas ça, et oui.. On pourra s'envoyer des lettres *lui sourit, lui tapotant le dos*


[14:58:12 10/09/14] @ Deidre : *grogne* Je dis c'que j'veux. Je suis... je suis impératrice, moi, Môssieur. *rire nerveux* ... Et je suppose que ça veut dire que non, on se verra pas via magicien ? *ton boudeur, lui pince les côtes sans bouger*

[15:07:06 10/09/14] @ Eliam : On pourra... Une fois peut être... Mais, il faudra faire profil bas je pense...


[15:11:03 10/09/14] @ Deidre : *il frissonne, resserre les bras autour de l'homme brun, fermant très fort les yeux quelques secondes.* ... D'accord. ... *le roux recule lentement, regard au sol* Faut que je termine de refaire votre malle. Vous devriez... aller faire autre chose.


[15:12:48 10/09/14] @ Eliam : *hoche la tête* oui... C'est mieux..b, bon courage *lui sourit et s'esquive*


[15:14:30 10/09/14] @ Deidre : *Random s'assied sur le lit, lissant machinalement de la main une tunique noire, puis s'essuie les yeux et reprend son travail*

[15:23:07 10/09/14] Lileas : *La jeune fille entre dans sa cabine avec un petit sourire légèrement impatient. Elle tombe donc nez à nez avec le grand roux.* Bon...jour !


[15:25:51 10/09/14] @ Deidre : *relève ses yeux vert trop clair et son nez rouge vers la jeune fille* Bonjour mademoiselle. Pardonnez mon... mon retard j'ai... Enfin j'ai bientôt fini. *il baisse les yeux et continue de plier les affaires, les mains tremblantes*


[15:27:24 10/09/14] Lileas : *léger rire* Mais enfin, il n'y a aucun souci. Prenez le temps qu'il vous faudra. *fronce les sourcils en l'observant* Est ce que tout va bien ?


[15:29:54 10/09/14] @ Deidre : ... Je... J'ai un peu peur, mademoiselle. ... Non, en fait, je suis terrifié. *il prend une grande inspiration pour chasser le tremblement de sa voix, et recommence à plier*


[15:31:27 10/09/14] Lileas : Oh. *S'assoit prêt de lui* Ça tombe bien, je m'y connais en peur. *sourire réconfortant* De quoi avez vous peur exactement ?


[15:34:26 10/09/14] @ Deidre : ... *regard en coin* ... Je suis... Enfin ma famille habite à Byzance. ... Et moi j'ai tout oublié. Et votre... *légère crispation* votre fiancé a réussi à trouver qui était ma famille, et me ramène là bas. ... Mais entre temps, j'ai été... amené à faire des choses et... ils ne voudront peut être plus de moi. ... Et moi, je suis pas sur de vouloir d’eux non plus. ... C'est horrible....


[15:36:14 10/09/14] Lileas : *ouvre grands ses yeux* Waouh. Ça m'a l'air d'être une histoire compliquée. Vous...vous ne vous souvenez de rien ? Et vous avez peur quand revoyant votre famille...rien ne vous revienne ?


[15:41:10 10/09/14] @ Deidre : ... *il secoue la tête* De rien. Du tout. ... Peut être que certaines... impressions que j'ai parfois me viennent de là bas, mais je n'ai aucune certitude. ... Et oui. J'ai peur que... Que mon esprit reste un gouffre, sans rien dedans.


[15:46:38 10/09/14] Lileas : Je comprends. C'est normal que vous ayez peur... *hésite puis lui tapote l'épaule* Je...je suis pas certaine de pouvoir faire grand chose, mais je suis là si jamais. Et puis, je vous promet une chose : Vous ne serez pas seul. Si vous ne vous souvenez de rien.... on sera là, avec vous. C'est pas grand chose. Mais c'est toujours mieux que de traverser une épreuve tout seul, je crois...*mine désolée*

[15:51:50 10/09/14] @ Deidre : *sanglot étranglé, mêlé de rire nerveux* Merci mademoiselle. Vous êtes... trop gentille. *éclate en sanglots*


[15:54:54 10/09/14] Lileas : Oh mince. *Un peu paniquée, lui tapote l'épaule un peu plus.* Pleurez pas...s'il vous plait. Ça ne va pas nous avancer. *raclement de gorge gênée* ...Ça va aller.


[16:02:40 10/09/14] @ Deidre : Je.. Je... Je saiiiiiis ! *les pleurs sont curieusement peu masculins, mais finissent par se tarir* ... Je suis... désolé, mademoiselle. *il s'essuie le museau, se lève d'un bond* Je vous mets en retard...


[16:08:17 10/09/14] Lileas : ...Ne soyez pas désolé ! Je ne sais pas si j'en ai le droit, mais je vous interdit d'être désolé. *léger sourire* Dorénavant je serai la pour vous aider. Et je ne le ferai pas si je n'en avait pas envie.


[16:11:16 10/09/14] @ Deidre : *le jeune homme la regarde d'un air coupable une seconde, puis opine du chef* C'est... trop gentil. Vraiment. Je ne le... mérite pas.


[16:14:16 10/09/14] Lileas : Et pourquoi vous ne le mériteriez pas ? Toute personne qui a besoin d'aide mérite de l'aide. C'est aussi simple que ça. Qu'importe la personne.


[16:17:09 10/09/14] @ Deidre : *sourire triste* Je ne suis pas... très... gentil, moi. Je préfère avoir des remords que des regrets et du coup... Parfois je... c'est trop.


[16:19:12 10/09/14] Lileas : ...Vous acceptez l'aide de mon fiancé mais vous avez du mal a accepter la mienne...c'est étrange mais enfin...*hausse les épaules* Vous êtes libre, je suis là...sachez le. *sourire aimable*


[16:21:45 10/09/14] @ Deidre : *rire nerveux* Il m'a imposé son aide, voyez vous. Et vous savez que c'est quelqu'un de persuasif. ... Merci en tous cas. Je m'en... souviendrai, promis. *curieusement, il lui tend la main pour sceller cet accord, absolument pas de façon servile, mais comme d'égal à égal et cela, naturellement*


[16:25:36 10/09/14] Lileas : Il ne m'en a pas du tout parler en plus. Je le sous estime...*leger rire. Fronce légèrement les sourcils et finit par lui serrer la main.*


[16:27:43 10/09/14] @ Deidre : *lui serre la main quelques secondes, puis regarde autour de lui* A me lamenter j'ai pris un de ces retards... Vous étiez venue chercher quelque chose ? Je sais à peu près où tout se trouve.


[16:33:47 10/09/14] Lileas : Oh non en fait je chercher le Duc. Il a tendance a se volatiliser en ce moment, enfin il a toujours etait un peu comme ca. Je vais poursuivre mes recherches. *léger sourire* Bon courage !


[16:35:55 10/09/14] @ Deidre : Il est passé puis reparti. Je ne sais pas où, je suis navré, mademoiselle. ... Merci. *il attend que Lileas soit sortie pour se pincer le nez des doigts* Eeeeeet merde.



Dernière édition par Deidre le Lun 24 Nov 2014 - 11:01, édité 1 fois


_________________________________________________
Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Septembre, Octobre et Novembre 2014 le Sam 4 Oct 2014 - 16:01

[18:34:29 17/09/14] Florimel : *A la fin d'une journée un peu tendue -on a parlé d'un nid de stryges détruit, mais au prix d'encore quelques morts chez les alliés- Florimel range le matériel d'archerie : un de "ses" gosses ayant perdu son frère et étant venu malgré cela, elle a préféré qu'ils partent tous ensemble pour faire groupe autour du jeune garçon. Elle essuie rageusement les larmes de ses joues, tapant du poing sur une caisse* Et merde !


[18:44:36 17/09/14] @ Garth : * Ouvrant la porte soudainement, Garth adoucit nettement son geste d'approche et se mord la lèvre, venant à elle à pas hésitants. * ... Hey, schhhhtt. Ne craquez pas maintenant... Il ne faut pas. * Pose une main sur l'epaule de l'archère. *


[18:50:02 17/09/14] Florimel : *elle sursaute vivement, se repasse le museau dans sa manche, puis se retourne et souriant bravement, les yeux tous luisants encore* Je ne craque pas du tout. ... Je pensais que... que... *son museau se désappointe* ... que la porte était fermée, en fait. ... Mais ça... va passer. Je vais rester là le temps de... me calmer et je... *elle a du mal à parler*


[18:58:48 17/09/14] @ Garth : Je n'ai pas pu m'empécher d'entrer à vrai dire, en ... sentant votre désarroi. La porte était effectivement fermée.* Il marque un temps de pause, puis la fixe longuement * ... Ce genre de malheur est un passage obligé pour les enfants dans un conflit aussi sordide que celui-ci. Vous n'avez pas à souffrir à la place de ce garcon. Cela ferait trop plaisir à l'ennemi. * Equisse un sourire rassurant, puis soupire en essuyant du bout de sa manche les joues de la rouquine. * ... Je connaissais son frère, c'est encore un de perdu parmis les miliers que j'ai formé ici. Chaque rajout à la liste grave mon coeur d'une nouvelle responsabilité,... Gravé au fer rouge. Ce n'est pas à vous de porter ce fardeau.


[19:04:41 17/09/14] Florimel : *elle hoche la tête pour faire signe qu'elle comprend, mais en même temps, de nouvelles larmes coulent* C'est une si brave famille ! Qui va aller moissonner pour eux cet été ? *rire nerveux* Enfin... si nous avons pu planter, avant. Et si ces saloperies ne nous bouffent pas, avant, aussi. *Garth peut sentir lentement sa peine se changer en une émotion moins paralysante mais tout aussi emmerdante : la colère* Ces saletés devront payer, pas vrai ? *elle ne dit plus rien, mais son visage s'est fermé* ... Vous devriez pas porter ça tout seul vous savez ?


[19:16:00 17/09/14] @ Garth : Et elles paieronts. Mais quoi que nous fassions, nous sommes face à un ennemi qui n'a pas peur de la mort, ni ne la pleure. Nous irons jusqu'au bout pour leur montrer ce qu'il en coûte de toucher à notre survie. Ensemble, nous leur resisterons, et nous les battrons. Vous êtes jeune et belle, Florimel... Ne desesperez pas, je préfère vous voir en colère et determinée, là c'est mieux. * demi-sourire * C'est mon rôle, je suis le gardien du royaume et du trône; je porterais cela seul et assumerais mon rôle. En revanche, je sais que je suis assisté dans ma tâche, par des gens comme vous... Des gens biens, qui ne succombent pas au malheur, et vous êtes bonne.

[19:23:11 17/09/14] Florimel : *demi sourire* Je me mets facilement en colère, ça m'aide bien. ... *doucement* Je ferai tout ce que je pourrai pour vous être utile, et ne pas peser, monsieur. Mais parfois... C'est difficile de ne succomber ni au désespoir, ni à la haine. ... *elle soupire* Je suis navrée que vous vous soyez déplacé pour moi.

[19:29:49 17/09/14] @ Garth : Je sais que c'est difficile, mais il ne faut pas succomber à la haine. La colère est une bonne chose, elle vous aide à bander plus fort ( * tousse * ) votre arc. Je me deplacerais encore si il le faut, si vous avez besoin de quoi que soit, venez me trouver. Vous pouvez aussi me parler, je suis là pour ca également. * hoche la tête *


[19:38:19 17/09/14] Florimel : *sourire confiant d'enfant* Ca, je sais, que vous écoutez. ... Vous avez rencontré une jeune druidesse, au fait ? Un fille aussi rousse que moi ? ... Je l'ai croisée tantôt en ville, je lui ai conseillé de venir, on a besoin de ce genre de pouvoirs, non ? ... Et je ne deviendrai pas remplie de haine... Même si je ne sais pas comment je régirais si je croisais une de ces créatures. *elle réfléchit* Enfin : je serai sans doute morte.


[19:46:40 17/09/14] @ Garth : * Froncant les sourcils, intrigué * Une druidesse... Oh, oui c'est exact. Vous la connaissez ? Elle n'était pas réapparu depuis que je l'avais croisé ce soir là. Vous faites bien de m'en parler, dites-lui de venir si elle veut se sentir utile , arrangez-nous une rencontre et nous fixerons son emploi parmis nous. Nous avons besoin des serviteurs de la magie autant que de leurs dieux. * ... Baissant les yeux un instant, detourne le regard pensivement, puis revenant à Florimel * ... Si vous croisez une de ces créatures, courrez vous cacher, des lycans finiront par vous sortir de là. Sinon, priez pour vos talents d'archère et calez-leurs une flèche en plein coeur. Mais ces créatures ne sont jamais seules, alors je vous conseille la première option.


[20:04:46 17/09/14] Florimel : D'accord. Si je peux encore courir, c'est ce que je ferai. *léger sourire* Et pour la druidesse, je lui passerai le mot. Elle semblait désolée de ne pas avoir de choses à faire, c'est exactement l'état d'esprit qu'il nous faut non ? *elle finit de fermer le coffre*


[20:07:44 17/09/14] @ Garth : ... Elle aura fort à faire alors en venant ici. Howahkan est parti avec la Reine, nous avons un manque cruel d'initiés en magie blanche et connaissances naturelles. Elle sera fort bien acceuillie.

***


[17:10:20 19/09/14] Rilath : *le soldat porte une lourde malle qu'il viens poser sans broncher près du lit de la reine puis se retourne pour surveiller que les porteurs suivent bien avec le reste des affaires, impassible malgré le cadre luxueux*


[17:14:27 19/09/14] Morgause : *la reine quant à elle est en train de se mettre à l'aise -comprendre changer de robe et se passer à l'eau- et elle parle de derrière un paravent* Tout est là, Rilath ?


[17:21:25 19/09/14] Rilath : *hoche la tête* oui majesté... *a un porteur*... Posez ça près de l'armoire, ensuite vous pourrez tous sortir *le serviteur s'exécute et incline la tête, rilath se tourne vers le paravent*... Vous voulez que je vérifie chaque malle pour être sur ? *les serviteurs sortent en fermant la porte*


[17:23:08 19/09/14] Morgause : Non. *elle sort, vêtue d'une robe byzantine coupée dans un riche tissu. Elle semble hésitante* ... Vous en pensez quoi ? *elle va s'assoir, un peu raide, sur un sofa*


[17:29:53 19/09/14] Rilath : ...*entrouvre la bouche, la suivant du regard*... C'est... Très très beau... *sourit* mais je préfère quand vous portez du rouge..( je vais imaginer qu'elle est pas rouge la robe hein ^^ )


[17:36:07 19/09/14] Morgause : *sourire qu'elle réserve aux grandes occasions, en général aux personnes qu'elle va bouffer toutes crues* Je ferai en sorte de m'en faire faire une en rouge, alors. ... Il est dommage que votre tenue officielle ne puisse changer autant que la mienne... *soupire, puis baîlle*


[17:44:51 19/09/14] Rilath : *regarde ses propres vêtements, curieux* ...je ne me suis jamais posé la question... Ils sont bien ? *sourire, puis la regarde et viens s'assoir près d'elle*... Tout va bien ? Vous avez l'air fatiguée... *soucieux*

[18:57:04 19/09/14] Morgause : Ils sont bien... pour Hengstone. Ici, vous risquez de mourir de chaud. ... Je verrai avec les couturières locales.*elle pose la main sur le genu du jeune homme, baisse les yeux* ... Il y a quelques nuits, sur le bateau... J'ai eu une visite inattendue.


[19:00:56 19/09/14] Rilath : Je pourrais ...couper les manches *pose une main sur celle de morgause*... Une visite ? *fronce les sourcils*... Qui ça ?


[19:09:10 19/09/14] Morgause : ... Merlin. L'enchanteur Merlin. Il... Il a dit que la Bretagne était en danger. Que la situation était lus grave encore que nous ne l'imaginions. ... *elle fronce les sourcils à propos d'autre chose* Et il a confirmé ne pas m'aimer, mais qu'il faudrait qu'on travaille ensemble. *le ton est trop léger*


[19:44:59 19/09/14] Rilath : ...*soupire*... Je me vois mal vous soulager de ce poids a moi seul...*la regarde* ...est ce qu'il a dis autre chose ?


***

[19:33:54 22/09/14] Siobhan : *le lendemain de l'arrivée des Bretons, une ombre se promène dans les couloirs, ne cherchant nullement à se cacher. Arborant peaux de bêtes, plus de peeau nue que d'habitude et os tressés dans les cheveux, Siobhan dégisée en sauvage sauvage épouvante les serviteurs en les contemplant de son regard jaune savamment allumé. Elle s'invite dans la salle d'entrainement et observe en silence ceux qui s'y échauffent*


[19:37:39 22/09/14] @ Eliam : *dans un coin de la salle le duc en tunique d'entraînement noire qui dois bien coûter le prix d'une tenue de cour luxueuse est en train de tirer vivement avec un arc court byzantin dans de toutes petites cibles de bois, souriant, ayant l'air, encore une fois, un peu trop en forme pour un humain qui viens de faire des semaines de voyage*


[19:46:19 22/09/14] Siobhan : *Grognement peu amène et déplacement juste derrière Eliam* Vous abusez. Je suis persuadée que vous allez vous rendre malade avec vos saloperies. ... Et ici en plus, ça vous sert à rien. Devriez en profiter pour décrocher.


[19:50:31 22/09/14] @ Eliam : *la regarde, sourit*... Vous portez des fourrures mais juste pas assez pour que tout le palais parle de vous et c'est moi qui fait dans l'excès ? Cette tenue vous va a ravir d'ailleurs, je vais rougir *rire taquin, décoche une flèche qui touche sa cible*... Et vous savez... Je ne suis pas en vacances *plus sérieux un instant puis sourit a nouveau*... Vous êtes venue pour une petite bagarre ?

[20:15:51 22/09/14] Siobhan : *rosit un peu et camoufle ça derrière un rire amusé* Ouais. Au moins, on parle de moi pour ma barbarie, pas pour quoi que ce fut d'autre. ... Et ouais. Un léger échauffement ne me fera pas de mal. *elle penche la tête de côté* Mais vous voulez pas garder votre... forme extraordinaire secrète ?

[20:18:03 22/09/14] @ Eliam : *grand sourire*...nooon, trop de secret ça attire l'attention sur les vrais secrets *pose l'arc*... On parle aussi de vous pour les parties ou il n'y a pas de fourrure *rire taquin*

[22:49:25 22/09/14] Siobhan : *elle ne se donne pas la peine de répondre et donne un coup de pied en direction des hanches du Duc*


[22:54:28 22/09/14] @ Eliam : *bloque le coup en levant le genou, grimace brièvement mais le coup est bloqué*... Vexée ? *rire taquin, avance d'un pas, coup sec en direction du ventre*


[22:57:52 22/09/14] Siobhan : *dévie le coup de l'avant-bras, eveloppant celui d'Eliam pour lui saisir l'épaule et l'envoyer valser un peu plus loin en souplesse, se tournant vers lui avec un sourire en coin* Nan. Ca veut dire que ma tenue est appropriée à ce que j'entendais en faire. *son museau se rengrogne* Vous allez continuer à courir les toits ?


[23:01:23 22/09/14] @ Eliam : *roule pour amortir et est déjà redressé et face a elle, se massant le cou avec enthousiasme*... Faire peur a la moitié de la cour et susciter autre chose chez l'autre moitié ? *se met en garde* oui... Je vous l'ai dis, pas de vacances *un pas, feinte un coup de pied latéral qu'il retiens et envoi vivement en direction du visage de siobhan*


[23:14:09 22/09/14] Siobhan : *éclate de rire* Précisément. Et si vous me dites que ça marche... C'est parfait. *quelque chose l'embête, pourtant, mais elle enchaine* Vous allez sortir à partir de quand, pour faire du repérage ? *elle pose un genou au sol pour éviter la coup de pied, et crochète le second*


[23:30:45 22/09/14] @ Eliam : ... Demain soir je pense, j'ai besoin de connaître mieux le palais...*tire fort sur sa jambe pour la dégager, très fort, très très fort pour un humain, et envoi son poing vers le flanc de siobhan*


[23:36:49 22/09/14] Siobhan : *encaisse avec un "hmph" résigné, mais en profite pour retenir le bras du Duc contre son flanc. Elle donne ensuite une impulsion qui les fait rouler tous deux au sol dans un maelstrom de bras et de jambes. Plus ou moins emmêlés, elle lui souffle* Il y a des trucs que vous dites pas, et c'est typiquement là que vous faites des conneries. J'aime pas.


[23:39:13 22/09/14] @ Eliam : *mumure*... Et vous savez que malgré tout j'ai toujours de bonnes raisons de le faire, ma chère *sourire insolent, glisse un genou en lui et siobhan et tend la jambe pour essayer de la faire basculer plus loin*


[23:46:53 22/09/14] Siobhan : *la lycane résiste juste le temps de rajouter* Je vais devoir vous surveiller, c'est ça ? Garnement. *puis elle se laisse repousser et se relève souplement, attendant que le jeune homme en fasse autant*


[23:49:28 22/09/14] @ Eliam : *se relève vivement, se recoiffe en souriant*... Vous allez essayer, je suppose *écarte les bras* suis je le seul adulte ici a qui on ne permet pas de faire des bêtises ? *amusé*... Vous avez fini de vous échauffer ?


[23:58:53 22/09/14] Siobhan : *léger rire* Voilà, essayer. *son regard se fait un peu inquiet une seconde* Vous êtes celui dont les bêyises sont les plus dangereuses pour lui-même. On n'est pas chez nous, ici, nous avons tous des limites plus... importantes. .... *elle soupire, s'ébroue* Oui. *bond fulgurant en avant, griffes sorties vers l'abdomen d'Eliam, dans un grondement flippant*


[00:02:23 23/09/14] @ Eliam : ...parce que j'essaye d'aider, quelque soit le prix... *se campe solidement sur ses jambes pivote vivement pour esquiver et envoi souplement un vif coup de pied vers le visage de siobhan, près a en envoyer un second puis a reculer*...et croyez moi, les limites, selon les circonstances, c'est une notion a oublier..


[00:09:03 23/09/14] Siobhan : *le coup de pied d'Eliam porte, mais il a l'impression de frapper dans un mur -qui saignerait du nez, mais bon- et la lycane se décale par contre pour éviter le second avant de saisir un tabouret et de le jeter en direction d'Eliam avec -beaucoup de- force, puis de se jeter sur lui. Elle attend d'être au contact pour gronder* Je suis pas prête à ce que vous payiez un quelconque prix, moi. *des cheveux noirs volent, quand les griffes frôlent le visage pâle*


[00:15:14 23/09/14] @ Eliam : *evite le tabouret en se penchant et empoigne siobhan lorsqu'elle arrive au contact, évitant les coups, plus serieux*...si vous tenez a moi, si on est ami, vous devriez pouvoir comprendre.. Non ? J'ai besoin de soutien, ce n'est pas parce que va a l'air de m'amuser que c'est une partie de plaisir... *enchainement de coups de genoux et de coup de poing pour pouvoir se dégager et reculer*


[00:20:12 23/09/14] Siobhan : *la lycane recule, s'essuie le nez dans sa manchette en fourrure* C'est parce que je comprends le problème que vous n'êtes pas déjà à fond de cale aux fers dans le vaisseau de Noun. Et croyez-moi, j'ai réfléchi à la question sérieusement. *ce moment de pure émotion est interrompu rapidement, Siobhan récupérant une lance qu'elle envoie au Duc* Essayez avec ça.


[00:24:53 23/09/14] @ Eliam : *attrape la lance et la fait tourner entre ses mains*... Pourquoi pas *teste la portée de la lance et sourit puis regarde siobhan, sincère un instant*... Cette fois ci siobhan, j'ai les meilleurs raisons du monde de vouloir prendre des risques, alors renoncez a m'en empêcher, et aidez moi *un pas en avant, coup d'estoc porté de loin visant le flanc et sans pause un second coup balayant vers le haut*


[00:29:40 23/09/14] Siobhan : *elle évite les deux coups sans forcer, et hausse un sourcil* Ne le fais je pas toujours, à mon corps défendant ? *elle entre dans la garde du Duc et lui donne un coup de botte dans la cuisse, pour la tétaniser*

[00:35:00 23/09/14] @ Eliam : *encaisse le coup avec une grimace, brise la lance et frappe siobhan au visage avec la partie la plus courte dans un mouvement large, lâchant l'autre moitié*...si bien sur... Mais... *regarde autour d'eux*

[01:19:42 23/09/14] Siobhan : *évite -presque- le coup, un coin plus pointu qu'un autre lui entaillant le visage du menton à la pommette* Hey ! Vous avez décidé de me défigurer aujourd'hui ? *coup de la paume de la main au plexus, deux fois, puis elle saisit les cheveux d'Eliam pour le jeter en direction de la table* Mais... ?


[01:29:40 23/09/14] @ Eliam : ... Pardon, réflexe *sourire effacé par les deux coups et se laisse entraîner un instant avant de passr son bras autour du coup de siobhan pour la bloquer contre lui, murmurant doucement* ...je ne sais pas quel est le niveau des espions byzantins, mais... Comment dire *tente de donner quelques coups a siobhan pour la forme, tachant d'utiliser un breton soutenu*...j'ai retrouvé deidre, et je l'ai ramenée ici


[01:46:52 23/09/14] Siobhan : *la surprise lui fait lâcher prise un instant puis elle se reprend, feignant de lutter au corps à corps, en rangeant opportunément les griffes* Quoi ? Comment ? Quand ? ... Et surtout, bordel, où... ??


[01:54:31 23/09/14] @ Eliam : *balaye la jambe de siobhan pour la faire tomber au sol, une fois fait il parle le plus bas possible, feignant toujours d'essayer de la bloquer au sol, murmurant le plus bas possible contre son oreille*...le serviteur roux, trouvée il y a plusieurs semaines... Danger de mort, gouvernement, complot... Longue histoire... Besoin d'enquêter. *la regarde, grave*


[02:01:32 23/09/14] Siobhan : ... Je vous aiderai si besoin est. Tenez moi au courant. *elle se laisse bloquer au sol quelques secondes avant d'échanger leurs positions* Je chercherai auprès des... barbares, si vous voulez.


_________________________________________________
Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Septembre, Octobre et Novembre 2014 le Sam 4 Oct 2014 - 16:04

[23:12:07 29/09/14] Rilath : *le soldat est adossé a un couloir, probablement en repos a une heure ou la reine est occupée ailleurs, probablement une rencontre diplomatique ou il n'est pas convié, le soldat fixe ses mains et réajuste sa tunique brune au manches raccourcies pour le climat et chantonne un air a peiné audible, pas de manière très juste*


[23:20:43 29/09/14] Siobhan : *une porte qui claque, un couinement effrayé, et une silhouette passe le coin d'un couloir. Siobhan, toujours dévêtue de fourrures, arpente les couloirs comme s'ils lui appartenaient -et plus encore. Elle ralentit devant le soldat, va le regarder sous le nez* Vous chantonnez.


[23:47:26 29/09/14] Rilath : *lève les yeux, la fixant sans ciller, lâche un semblant de sourire* c'est une comptine... C'est la seul chanson que je connais. *la salut de la tête* ... Vous essayez de faire peur aux gens ?
***


[13:44:55 30/09/14] Morgause : *Dans une toute nouvelle tenue de satin bleu assorti à ses yeux, coiffée presque à la Byzantine, avec juste ce qu'il convient de rudesse pour rappeler qu'elle fait partie d'un peuple froid et fier, et tout ça, Morgause, suivie de sa garde rapprochée et de quelques nobles de sa cour, s'approche du lieu de réception "discret" pour empereurs et autres rois choisi par Justinien. Au fur et à mesure, elle abandonne une partie de ses gardes et de ses nobles partis sécuriser / bavasser avec d'autres, et s'approche de l'Empereur accompagnée de deux seuls gardes. (L'un est Rilath, l'autre le plus vieux membre de sa Garde, un genre de vétéran sympathique)


[13:50:08 30/09/14] @ Constantin : *Justinien est installé à une petite table que vient de quitter un prince d'orient en habits chatoyants, l'Empereur n'a qu'une seule garde qui surveille Morgause d'un regard calme pendant qu'un héraul annonce l'arrivée de Morgause, le byzantin se relève pour la saluer.* Votre Majesté. Je vous en prie, installez-vous. *désigne un petit siège tout en coussin, près du sol*


[13:54:20 30/09/14] Morgause : *la reine s'incline avec un sourire, puis hésite un instant avant de visualiser les personnes assises qu'elle a croisées et de prendre une position à peu près convenable, exposant cependant un peu plus de cheville que prévu dans la manoeuvre, ce qui lui fait froncer les sourcils* Votre Altesse. Je suis charmée de votre revoir au sein de votre magnifique ville, au coeur de votre immense Empire. ... *sourire qu'étonnamment Justinien ne se rappelle pas avoir vu sur ses traits à Hengstone* Le soleil vous va mieux que le crachin breton.


[13:58:14 30/09/14] @ Constantin : *sourit à peine et plante son regard bleu dans les prunelles grises de la Reine* Je vous remercie, le soleil vous va à ravir également. J'espère que les dieux nous offriront un long et beau mois. Que me vaut l'honneur de votre visite, aujourd'hui ?


[14:04:07 30/09/14] Morgause : Aujourd'hui, j'aimerais que nous parlions des ennuis de mon peuple avec les Daces, d'un entretien que je voudrais solliciter auprès de votre fils pour des raisons personnelles, et de ce que je peux vous proposer dans des recherches qui vous sont personnelles. Dans l'ordre que vous voudrez.


[14:09:18 30/09/14] @ Constantin : Les Daces ? *apparemment, le premier sujet est trouvé et l'Empereur se penche un peu au-dessus de la table* Qu'en est-il exactement ?


[14:23:01 30/09/14] Morgause : Il en est que ces créatures ont déterminé que nous étions indésirables sur "leurs" terres, et ont lancé tout ce que la Bretagne abrite de créatures de la nuit contre nous. Ils sont exaspérés par notre alliance avec les lycans, aussi. De nombreuses personnes ont déjà perdu la vie, même si nous savons maintenant vaincre une partie de ces créatures, les plus vieilles nous sont encore intouchables. ... Leur chef a demandé un entretien à Garth. Je ne sais ce qui en ressortira.


[14:28:40 30/09/14] @ Constantin : Hum ... Nous avions entendu rumeurs et avertissements mais rien qui n'atteignent un tel niveau. Savez vous comment leur troupe sont constituées ? Ou leur nombre exact ? *se frotte le menton distraitement* Et que puis-je faire pour vous ?


[14:34:24 30/09/14] Morgause : Ils grouillent, sortent de tunnels inconnus, comme de la vermine. Leurs seigneurs, par contre, viennent de contrées continentales. Vers chez vous. Dans des montagnes peuplées de légendes sur des "vampyrii". Cela vous dit il quelque chose ?


[14:35:52 30/09/14] @ Constantin : Oh. Oui je les connais. Au Nord, dans des territoires que nous ne maîtrisons pas réellement. Ils sont venus avec Attila, si je ne m'abuse ? *tapote sur le bois de la table du bout des doigts* J'ignore comment les tuer, malheureusement.


[14:41:07 30/09/14] Morgause : C'est cela, avec Attila. *son regard se teinte de fatigue* Il me faudra donc envoyer des... espions en ces contrées, en espérant qu'ils y parviennent et en reviennent à temps pour sauver cette pauvre Bretagne... Et le reste. *elle se penche vers l'Empereur, son pendantif attirant de façon presque ostentatoire l'oeil sur son décolleté -tout aussi surprenant que son sourire- sans qu'elle paraisse s'en rendre compte. Une toux d'un des deux soldats plus tard, et Morgause rectifie un peu sa position* Une fois qu'ils nous auront réduits à l'état de poupées de sang, ils s'en prendront au reste du monde. Et ils ont le temps.


[14:53:11 30/09/14] @ Constantin : *son regard reste fixé sur les yeux de Morgause, avec un calme confondant, et il ne s'autorise qu'un seul coup d'oeil à sa garde du corps* Je vois. Est-ce que l'envoie d'une ou deux légions vous rassurerait quelque peu ? J'ai également des lycans qui ont rejoins officiellement l'Empire, récemment.


[15:03:46 30/09/14] Morgause : (Donc) Ce qui me rassurerait, ce serait que vous ayez un grand bâton de foudre pour tous les carboniser jusqu'au dernier. ... En l'absence de ça... *rire sans joie* Deux légions et de nouveaux apports lycans seront sans doute bienvenus. ... Si par ailleurs, vous entendez de par votre Empire quelqu'un se vanter de les avoir tués... au moins un... j'accueille tout témoignage probant, et le récompense s'il est corroboré.


[15:07:27 30/09/14] @ Constantin : Je n'ai pas encore de bâton de foudre à disposition mais je penserais à vous prévenir dès que ce sera le cas. *après une seconde de réflexion* Parlez également à mon fils de ce... problème. Si vous avez le temps lors de ce futur entretien.


[15:12:04 30/09/14] Morgause : *léger sourire* Je n'y manquerai pas. Les avis éclairés de votre fils ont toujours été très précieux, tant à moi qu'à mes prédécesseurs. ... Et... pour le dernier point que je souhaitais aborder ?


[15:13:51 30/09/14] @ Constantin : Oui. De quels recherches parlez-vous exactement ?


[15:18:49 30/09/14] Morgause : La princesse. J'ai amené des... personnes qui pourraient peut être aider. Dont je fais partie.


[15:21:27 30/09/14] @ Constantin : Oh. *relève les yeux pour regarder les alentours, et notamment les deux gardes amenés par Morgause* Et de quel façon ?


[15:28:25 30/09/14] Morgause : *la reine touche son médaillon et secoue imperceptiblement la tête, rassurante* Je peux parler à certaines forces de la NAture. J'ai amené mon Capitaine, une lycane si vous vous souvenez, qui est elle-même venue avec un jeune homme qui est parait il un excellent pisteur. J'ai éventuellement des alchimistes. Comme je ne savais pas ce que vous aviez tenté, j'ai pris... *mouvement d'épaules encore une fois presque tendancieux au vu de son changement de tenue, nouvelle toux, et regard cette fois surpris vers les deux hommes* ... j'ai pris un peu tout le monde. *elle n'ose visiblement plus bouger*


[15:33:02 30/09/14] @ Constantin : Je me souviens oui. *très léger sourire, mais détourne très vite la tête pour réfléchir* Eh bien, toute l'aide disponible est la bienvenue, je vous remercie.


***


[20:41:32 03/10/14] Cassiopée : *Perchée sur l'un des innombrables balcons du palais impérial, la jeune Amazone contemple les lueurs mouvantes des torches suivant les patrouilles dans la cité en contrebas. Cassiopée inspire profondément l'air frais et pur de la nuit qui tombe encore. Elle est vêtue d'une belle robe pourpre qui affine sa silhouette, son buste rappelle son ascendance en étant complétée de deux plaques d'acier sous la poitrine et elle fleure bon le citron et les fleurs car elle sort d'un bain pris pour se débarasser de l'odeur de son cheval.*


[20:45:56 03/10/14] @ Constantin : *on entend un battement d'ailes et soudainement une petite silhouette se tient à l'autre bout du balcon, des yeux vairons se posent sur la jeune femme, le prince est encore vêtu de sa toge aux couleurs de l'empire et si lui ne présente aucune trace de fatigue, l'habit a clairement été enfilé au matin et conservé sur lui toute la journée* Princesse Cassiopée. *le ton est poli, mais sans plus*


[20:51:05 03/10/14] Cassiopée : *La princesse sourit déjà en entendant le bruissement de plume et elle se retourne déjà pour offrir un beau sourire au byzantin.* Mon prince. *Elle fait quelques pas vers lui et tire les pans de sa robe pour une révérence en bonne et due forme.* On me dit que vous avez encore passé la journée à accueillir les invités, ils ne vous ont pas trop épuisés, j'espère ?


[20:54:49 03/10/14] @ Constantin : *sourit à peine mais incline poliment la tête, et va s'accouder à côté d'elle pour regarder la ville, à ce moment là seulement elle peut apercevoir les petites ailes repliées dans son dos* Il m'en faut plus pour me fatiguer réellement ... Et la bonne nouvelle c'est que nous n'attendons plus personne.


[20:58:47 03/10/14] Cassiopée : *Cassiopée semble rassurée par la présence des plumes et retourne s'accouder, puis glisse sur la rampe jusqu'à toucher le prince.* Ils vont donc arrêter de vous enlever à moi toute la journée ? *Elle rit.* Peut-être désirez-vous prendre un peu de temps pour vous reposer, une balade à cheval peut-être ?


[21:04:45 03/10/14] @ Constantin : *sourire léger, tourne à demi la tête vers elle* Je ne serais qu'un tout petit peu moins occupé avec tous les dîners à venir mais vous serez sans doute de la partie aussi. *soupire légèrement et regarde de nouveau la ville* La balade me paraît donc exclue.


[21:07:51 03/10/14] Cassiopée : Oh oui. C'est vrai que nous allons commencer à manger comme des cochons du soir au matin et du matin au soir. *La perspective semble considérablement l'amusé, elle se colle encore contre le prince et lui pince le ventre à travers la toge.* Vous allez peut-être enfin prendre un peu de poids !


[21:11:48 03/10/14] @ Constantin : *sursaute un peu, se retournant en une seconde vers Cassiopée, un instant interloqué mais il finit par sourire doucement* C'est à espérer, mais je crains que ce soit simplement fatiguant. Nos parents auront en revanche une excellente raison de se voir plus souvent.


[21:18:44 03/10/14] Cassiopée : *La jeune amazone pouffe de rire et se retourne soudain pour s'adosser à la balustrade, penchant le buste et la tête vers l'arrière pour regarder le prince.* Au grand désespoir de votre père, j'en suis sûre. *Elle lève la main pour l'empêcher de répondre, presque à lui toucher les lèvres, puis murmure.* J'ai entendu dire que la délégation bretonne était arrivée ?


[21:23:54 03/10/14] @ Constantin : *louche sur la main tendue mais ne fait pas de commentaire, si ce n'est le sourire qu'elle dissimule* C'est exact. Je les ai accueilli au port, hier matin. Pourquoi cette question ?


[21:27:15 03/10/14] Cassiopée : Par curiosité, mais aussi... *Elle se rapproche encore et lui offre un sourire doux, mais ses yeux sombres sont sincèrement inquiets.* Les avez-vous déjà interrogés sur le... problème ?


[21:31:25 03/10/14] @ Constantin : *sourire un peu triste, se retournant lentement pour s'adosser aussi à la balustrade, levant les yeux vers les étoiles* Je ne pense pas qu'ils pourront beaucoup m'aider, mais je n'oublierai pas de demander.


[21:37:22 03/10/14] Cassiopée : *La jeune femme laisse passer une seconde de silence, puis profite de la nouvelle position de Constantin pour venir effleurer les plumes blanches.* J'admire votre dévouement et votre obstination, mon prince.


[21:41:26 03/10/14] @ Constantin : *les plumes s'hérissent légèrement sur le passage de ses doigts mais le prince ne la repousse pas, sourire un peu amer* Vraiment ? Vous n'êtes pas ennuyée ?


[21:44:54 03/10/14] Cassiopée : *Elle fronce les sourcils, comme vexée qu'on puisse seulement imaginer cela, et elle retire sa main, détournant le regard.* Bien sûr que non, Constantin. Et vous le savez. Je comprends parfaitement.


[21:49:08 03/10/14] @ Constantin : *baisse les yeux et affiche un sourire désolé* Pardonnez-moi, Princesse. Je n'aurais pas dû dire ça. *se redresse et fait quelques pas pour lui faire face et s'incliner* Je réparerais ça, comme toujours. *petit sourire*


[21:52:52 03/10/14] Cassiopée : *La princesse reste le regard loin de lui quelques secondes, mais finit par afficher le même sourire complice.* Continuez à me promettre la même réparation et vous allez finir par passer une journée entière à me porter dans les airs. *Elle penche la tête d'un air curieux.* Vous êtes sûr que ça ne vous dérange pas ?


[21:58:18 03/10/14] @ Constantin : *léger sourire* J'en suis certain, mais bien que la nuit soit belle, ce ne sera pas pour ce soir. Il me faut me reposer, tout de même. *s'incline et tend la main pour prendre la sienne, y déposant un rapide baiser*


[22:03:06 03/10/14] Cassiopée : *Elle offre sa main au baise-main sans rechigner et sourit. Cassiopée attrape les joues de Constantin dès qu'il se redresse pour se coller contre lui. Elle sourit et se penche pour un chaste baiser sur la joue.* Bonne nuit, mon prince.


[22:07:16 03/10/14] @ Constantin : *resté figé pendant quelques secondes, le prince finit par se décider à sourire mais recule de quelques pas sans rendre le baiser, inclinant de nouveau la tête* Bonne nuit, Cassiopée. *la silhouette fine du jeune homme ne tarde pas à disparaître à l'intérieur du palais*


_________________________________________________
Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Septembre, Octobre et Novembre 2014 le Ven 7 Nov 2014 - 12:07

[03:12:41 17/10/14] @ Deidre : *lui rend son baiser avec une sorte de besoin. Murmure* Si je vous avais pas forcé la main, vous auriez rien fait, hein ?
[03:13:36 17/10/14] @ Eliam : ...en fait, j'avais la même idée... *nouveau baiser*
[03:16:52 17/10/14] @ Deidre : *rire léger* On est tarés. *s'assied sur le lit* Mais, hm... Les lycans qui sont avec la Reine... ils fermeront leur bec ? Si j'ai tout saisi, ça a un bon odorat, ces gens ? *tire sur sa ceinture*
[03:18:57 17/10/14] @ Eliam : ...oui, j'ai une bonne amie lycane *leger rire, la déshabille lentement*... On est taré oui, complètement
[03:22:52 17/10/14] @ Deidre : *lui rend la pareille avec un rire un peu nerveux* Alors si c'est votre copine... *elle l'embrasse, lui prend le visage en coupe* ... Et ensuite, nous serons à nouveau très sages... pour toujours, alors... faisons ça bien : soyons vraiment fous.
[03:27:11 17/10/14] @ Eliam : ...*rire taquin*...c'est un défi ? *commence a la couvrir de caresse, l'embrassant dans le cou, les mains toujours plus baladeuses*... Pour toujours
[03:29:00 17/10/14] @ Deidre : C'est un ordre. *se laisse glisser sur le lit, l'attirant à elle* Pour toujours...
[03:29:22 17/10/14] @ Deidre : (... Glips)
[03:29:49 17/10/14] @ Deidre : (D'ABORD il est 3h30 et j'avais dit "court", vilain)
[03:30:23 17/10/14] @ Eliam : ( je suis responsable de rien !)
[03:30:24 17/10/14] @ Deidre : (ENSUITE faudrait réussir à ce que tu coinces Const, quand même ^^)
[03:33:35 17/10/14] @ Deidre : (Et ENFIN... Dodo ! Bibizzz !)
[03:33:53 17/10/14] @ Eliam : ( neunuit !)
[13:02:05 17/10/14] @ Garth : ( Oh les petits cochons. )
[21:52:28 18/10/14] Alyson : *à l'orée de la forêt, Alyson se trotte à petits pas pressés pour rejoindre le sentier principal. Comme toujours les hardes parsemés de rubans excentriques, enroulés les uns dans les autres, ses cheveux sont en revanche totalement laissés à l'abandon, se déroulant le long de son dos. La jeune rousse s'apprête à pénétrer dans l'espace vert quand soudain elle tourne la tête, les yeux plissés, et arrête sa marche, comme si elle avait entendu quelque chose...*
[21:57:00 18/10/14] Freiya : *Quelques secondes plus tard, un énorme loup jaillit des fourrés juste devant elle et se plante sur son chemin. La bête n'a fait aucun effort pour dissimuler son approche et se tient fièrement sur le chemin de la jeune femme, sans gronder mais en l'empêchant de passer. Elle est plus large et plus haute qu'aucun loup normal, sa fourrure est sombre et ses yeux brillent d'or.*
[22:01:32 18/10/14] Alyson : *à la vue de la louve, Alyson a un mouvement de recul et s’apprête à déguerpir aussi sec. Cependant, ne quittant pas la bête des yeux, elle voit bien qu'elle n'a pas l'attitude sauvage à laquelle elle s'attendrait habituellement. Elle se contente donc de la fixer elle aussi, incapable de bouger* Heu... *se rappelant ce qu'on a pu lui raconter sur les créatures de la forêt, elle se décide d'entamer la conversation à voix basse* Bon... bonjour...
[22:06:00 18/10/14] Freiya : *La louve montre les dents dans une sorte de sourire, puis sa silhouette se trouble et se redresse, jusqu'à ce qu'une jeune femme en tenue d'Eve bien connue se tienne devant Alyson.* Bonjour Alyson, vous allez bien ?
[22:09:26 18/10/14] Alyson : *ses yeux forment deux gros ronds lorsque la louve se métamorphose en humaine. Elle n'avait jamais vu de manifestation magique, à part avec sa soeur.* Wo... wouah... *nullement gênée par l'apparence de Freiya, la bouche bée se tire en un sourire éclatant* Freiya ! Ca fait plaisir de te voir, mais bon sang, évite de me faire des peurs pareilles !
[22:12:57 18/10/14] Freiya : Il le fallait. *Elle lui sourit et s'avance vers elle pour la guider vers l'orée de la forêt.* Je ne pouvais pas te laisser aller là-dedans, tu n'as pas été prévenue ? C'est trop dangereux avec tout ce qui y rode - et je ne parle pas de moi. Même ta soeur n'y va plus sans escorte.
[22:15:21 18/10/14] Alyson : *elle se laisse guidée, son air concentré contrastant avec son visage juvénile* Dangereux ? Escortée ? Comment ça ? Non, je ne suis pas au courant ? Elle va bien, au moins ?
[22:16:52 18/10/14] Freiya : Il y a plein de truc qui se sont réveillés et qui vivent en forêt, des gobelins, des Daces, le genre pas commode. Elle va bien oui, parce qu'elle ne va plus en forêt seule et tu devrais faire de même.
[22:20:23 18/10/14] Alyson : *son corps frissonne à l'idée de penser à toutes ces créatures bizarres. Elle joint les mains autour de son cou d'un air angoissé* Mais quelle horreur... Elle aurait dû me le dire, je l'aurais hébergée, on se serait arrangées... *elle sursaute comme si elle revoyait Freiya pour la première fois* Mais et toi, qu'est-ce que tu vas faire ?
[22:21:57 18/10/14] Freiya : *La lycane sourit, touchée que la jeune femme pense à elle mais aussi amusée.* Je sais me défendre toute seule, et on est plein de lycans dans ces bois. T'inquiètes pas.
[22:27:47 18/10/14] Alyson : *ses mains s'abaissent et son visage se détend à vue d'oeil* C'est vrai... tu m'as toujours parue du genre robuste... *elle sourit* Le royaume compte sur vous pour se débarrasser de la vermine ? Comment ça se passe ?
[22:32:46 18/10/14] Freiya : *Elle éclate de rire.* On se débrouille en robustesse, ouais. *La lycane hausse les épaules alors qu'elles atteignent l'orée.* Je ne sais pas trop, je bosse pas vraiment pour le royaume. Moi je trouve des trucs et je les tue, le plus souvent.
[22:34:57 18/10/14] Alyson : Allez ! *elle cogne l'épaule de la lycane pour la charrier avec douceur* On se débrouille, on se débrouille... je suis sûre que personne ne peut te résister *elle éclate de rire à son tour* Mais qu'est-ce que je fais à traîner avec toi ! C'est peut-être toi, le danger... !
[22:41:32 18/10/14] Freiya : Bien sûr que personne ne peut me résister. *Elle sourit d'un air légèrement ambigu, puis change brusquement d'inclinaison. Elle se porte sur Alyson en une seconde et la soulève brusquement par les flancs.* Bien sûr que je suis le danger. Et c'est trop tard.
[22:44:21 18/10/14] Alyson : *elle lâche un regard mi-amusé, mi-étonné sur la lycane tout en se laissant porter* Ohoh ! Qu'est-ce que ça veut dire ?
[22:51:33 18/10/14] Freiya : Je ne sais pas encore, en fait. *La lycane détourne les yeux pour réfléchir, sans lâcher la jeune femme qu'elle porte sans sembler y mettre la moindre force.* Je pourrais te dévorer, là tout de suite et personne n'en saurait rien.
[22:55:04 18/10/14] Alyson : Oh... ! *elle saisit enfin le sous-entendu dans le sens sensuel du terme et se met à rire* T'es sérieuse, là ? *sans en donner l'air, ses mains s'agrippe doucement sur les épaules de la lycane* C'est pas comme si j'ouvrais ma porte à tout le monde. *elle rit de plus belle et fait semblant de se débattre*
[23:01:46 18/10/14] Freiya : Sérieuse ? Non. *Elle sourit de toutes ses dents.* Quoique, maintenant que tu le dis. *Elle resserre un peu ses mains et colle Alyson contre elle, la soulevant toujours un demi-mètre au-dessus du sol.* Je n'ai pas l'intention de payer.
[23:06:47 18/10/14] Alyson : *elle se débat de plus belle, faisant la moue* Dans ce cas, lâche-moi ! *ses secousses ne sont toutefois pas aussi brutales que si elle se défendait réellement* Même pas en rêve ! Repose-moi par terre ! *à force, ses rubans se défont d'eux-même*
[23:08:33 18/10/14] Freiya : *La lycane rit mais desserre son étreinte et repose la jeune femme, sans pour autant la lâcher.* Attention, tu va perdre tes rubans, ce serait bête.
[23:13:37 18/10/14] Alyson : Humm... *elle continue de faire la moue en regardant la lycane dans le fond des yeux d'un air taquin* Oui, ce serait bête. *elle commence à resserrer les nœuds, puis, soudain, décide d'en défaire un lentement, toujours les yeux plantés dans ceux de Freiya, l'invitant clairement à réagir*
[23:16:59 18/10/14] Freiya : *Les yeux de la lycane suivent avec attention le moindre mouvement de la jeune femme, et ils brillent de manière fugitive quand elle commence à défaire le noeud, prenant une teinte d'or. Freiya amène sa main sur celle d'Alyson et tire elle-même sur le ruban.* Oups.
[23:22:13 18/10/14] Alyson : *elle frappe gentiment la main de Freiya* Pas touche. *sa première couche de vêtements se défait entièrement et atterrit entre les bras de la lycane (puisqu'elle tiens encore Alyson)*
[23:23:56 18/10/14] Freiya : Eh ! *La lycane fait la moue et gronderait presque si le tissu ne lui arrivait pas dans les mains. Elle retire alors ses mains pour emporter les vêtements loin du corps qu'elle prend alors le temps de regarder.* Le danger ne t'effraie plus, finalement ?
[23:28:50 18/10/14] Alyson : *son regard se fait interrogateur. Elle croise les bras autour d'elle* C'est moi qui l'ai cherché, non ? Mais je me demande... *elle s'approche soudain* ... si tu sais résister... au fait qu'on te résiste... *elle s'éloigne tout aussi vite*
[23:33:42 18/10/14] Freiya : *La lycane hausse le sourcil et sourit, amusée. Elle se déplace encore plus vite, laissant tomber les rubans sur le sol pour rattraper la jeune femme et la soulever comme tout à l'heure.* J'apprends vite aux gens qu'il ne faut pas me résister. *Son sourire dévoile toutes ses dents et ses yeux brillent de façon continue maintenant.*
[23:48:38 18/10/14] Alyson : Et comment t'y prends-tu, pour le montrer... ? *son corps est totalement relâché, elle tomberait presque si elle n'était pas retenue*
[23:50:19 18/10/14] Freiya : Je punis. *Elle fourre brusquement son nez dans le cou d'Alyson.* Je mords. Je griffe... A propos, je risque de faire ça aussi sans vouloir te punir, c'est grave ?
[23:56:06 18/10/14] Alyson : Aaah, c'est comme ça ! *elle pose sa main sur la tête de la lycane pour la pousser plus bas* Très bien alors, montre-moi comment tu punie.
[23:58:33 18/10/14] Freiya : *Légèrement surprise par l'autorité d'Alyson, la lycane n'en baisse pas moins la tête docilement et commence à mordiller la peau tendre et douce de la poitrine offerte.*
[14:45:29 26/10/14] @ Deidre : (scar ?)
[14:56:34 26/10/14] @ Scarlett : ( hiiiiiiiiiiiiiiii <3 )
[23:10:32 26/10/14] @ Deidre : (*grommelle*)
[23:11:50 26/10/14] @ Deidre : (Bon. Chuis dispo quasi tous les jours de... 13h à 17h, parfois aussi en soirée. Skypez moi !! Je veux pas trop du tout que ce forum s'épuise totalement...)
[23:21:23 26/10/14] @ Scarlett : ( je suis en vacances je serai plus dispo, j'essaye de te skyper demain )
[23:33:03 26/10/14] @ Eliam : ( coucou !)
[13:36:19 29/10/14] @ Deidre : *dans un des nombreux jardins du Palais, le jeune homme roux observe, le visage traversé d'émotions contradictoires, une petite fille rousse qui joue avec des... serpents (???) un peu plus loin. Clairement, il ne devrait pas être là, mais il a déployé des trésors d'ingéniosité pour se faufiler entre les tours de garde en pouvant prétexter le non-connaissance des règles. Sauf que, perdu dans sa contemplation ébahie, il ne pense pas à tout surveiller*
[13:40:06 29/10/14] @ Constantin : Bonjour. *la voix froide surgit de derrière lui, où un homme semble être simplement apparu dans l'ombre d'un vieil arbre, il devait pourtant être difficile à rater car deux immense ailes blanches sont déployées dans son dos, un regard vairon froid et calme se pose sur le jeune homme*
[13:45:59 29/10/14] @ Deidre : *sursaut généralisé, retournement acrobatique. Il porte la main à sa ceinture où rien ne pend -parce que bon, être surpris à deux pas de l'Heritière avec une arme, même Randy a pensé que ce serait mal perçu- et il recule d'un pas. Un oeil avisé notera qu'il se décale de façon à être entre l'enfant et le nouveau venu, mais vu les distances, c'est sans doute une coincidence. Des yeux verts agrandis par la surprise se posent sur le Prince, et passent rapidement de la tenue aux ailes en passant par le regard glacé... et ils se baissent immédiatement, en même temps que le roux pose un genou à terre* ... Votre Altesse Impériale...
[13:53:24 29/10/14] @ Constantin : *les yeux vairons passent de la ceinture au visage du jeune homme sans faire montre de la moindre surprise mais le Prince a clairement un temps d'arrêt avant de reprendre toujours calmement* Vous n'êtes pas sensé être là. *simple constatation sans trace de menace* Appartenez-vous à la délégation bretonne ?
[14:03:12 29/10/14] @ Deidre : Oui Majesté. *le grec est fluide, avec une trace d'accent bien présente* Je fais partie de la suite du Duc Eliam. ... Je me suis... égaré, veuillez me pardonner, s'il vous plait. *le ton... n'est pas raccord avec les phrases : il a l'air plus assomé que réellement effrayé*
[14:07:09 29/10/14] @ Constantin : *le regard dur est fixé presque physiquement sur le jeune homme* Relevez les yeux. *une fois obéis, les yeux vairons semblent se faire encore plus pesants une seconde puis le Prince semble se détendre légèrement, et même s'il ne sourit toujours pas, son ton est plus calme que froid lorsqu'elle reprend* Je vous pardonne. Il n'est pas facile d'esquiver tout ces gardes.
[14:15:38 29/10/14] @ Deidre : *Visiblement, le contact oculaire se fait à contrecoeur, et les yeux verts se sont agrandis de nervosité quan il a eu lieu. Le jeune homme a ensuite cillé, puis dégluti, avant de fixer à nouveau le sol* J'ai eu peur de me faire expulser de façon... violente, voire de créer des ennuis à mon maître si j'étais surpris ici. Surtout qu'and j'ai vu qui... *il indique Clémantis d'un geste vague de la main*
[14:22:09 29/10/14] @ Constantin : C'est compréhensible, la Princesse est très bien protégée. *cette fois il s'agit d'un peu plus qu'une constatation* Mais cela n'arrivera, que vouliez-vous donc voir de si important dans ses jardins ?
[14:26:30 29/10/14] @ Deidre : ... *la question le prend de court* ... Mais... Rien de particulier. Je... suis du genre curieux et il me manquait ces jardins, et... je pensais qu'ils seraient gardés mais quand je me suis aperçu de à quel point ils l'étaient... Eh bien j'étais plus ou moins coincé. *il fait nerveusement passer une mèche tressée derrière une oreille, dévoilant plusieurs plumes allant du blanc le plus pur au noir charbon coincées dans les nattes. Oh, et accessoirement, il semble bien qu'il ne dise pas totalement la vérité*
[14:29:59 29/10/14] @ Constantin : Vraiment ? *fronçage de sourcil passager, le regard passe sur les nattes et le Prince arbore un air curieux pendant une seconde* Permettez que je vous raccompagne alors, cela vous évitera une mauvaise rencontre avec la garde.
[14:37:31 29/10/14] @ Deidre : *les yeux verts réapparaissent, vaguement affolés* Ne vous donnez pas cette peine Majesté, je vous en prie ! Ce n'est pas... votre rôle de raccompagner les individus suffisamment idiots pour se perdre en intérieur ! ... *se mord les lèvres et change de sujet* J'ai réussi à les éviter à l'aller, je le ferai bien au départ non ? *le jeune homme regarde le Prince par à coups, comme s'il avait du mal à s'en empêcher. Ce n'est pas si différent de ce qui peut arriver quand il croise une adolescente prépubère, comme réaction*
[14:39:22 29/10/14] @ Constantin : Je vous en prie, les Princes ont les rôles qu'ils se donnent. Vous aviez dit la suite du Duc Eliam, c'est cela ? Il s'avère que je le connais, si vous permettez. *petit sourire que les yeux vairons démentent*
[14:44:26 29/10/14] @ Deidre : *ton découragé* Oui, je sais, votre Majesté. Il m'a dit que vous vous étiez rencontrés en Bretagne. *il se relève et jette un dernier regard à la petite silhouette rousse, avec un curieux froncement de museau, comme pour contrer une subite envie de pleurer* Je vous suis. *le dern iers mots sont dits en un souffle*
[14:52:21 29/10/14] @ Constantin : *nouveau froncement de sourcil qui ne semble que renforcer la détermination du jeune Prince à emmener l'inconnu loin d'ici* Je crains de ne pas avoir entendu votre nom, vous êtes ?
[14:54:34 29/10/14] @ Deidre : *inocemment* Random, Majesté. ... Ce n'est sans doute pas le moment de vous embêter avec cela alors que je suis déjà compromis, mais... le Duc a déposé une demande d'entrevue avec Votre Majesté il y a plusieurs jours, et...
[15:01:02 29/10/14] @ Constantin : *écarquille les yeux et le prince ralentit le pas, au point de ne pas répondre pendant plusieurs secondes* Ah oui ? Vraiment ? *reprend d'un ton aussi normal que possible* Je vais faire mon possible pour accélérer les chose, merci de m'avoir prévenu
[15:05:50 29/10/14] @ Deidre : Heu... Oui. C'est ce qu'on m'a dit, en tous cas. *semble noter que le Prince a un souci mais n'ose clairement rien dire. Puis a enfin un sourire* Vraiment ? Merci, il... s'inquiétait. *il rebaisse les yeux et tord ses doigts : visiblement, le Duc n'est pas le seul à s'inquiéter*
[15:06:56 29/10/14] @ Constantin : Je ne cherche pas à l'éviter, vous pourrez le lui dire. *sourire vague, cette fois-ci le ton est lui aussi amusé* Qu'il ne s'inquiète plus.
[15:08:44 29/10/14] @ Deidre : *affolé* Je n'ai pas sous-entendu cela ! ... *temps de réflexion* Même si la question a été posée. Mais pas longtemps ! *le grec se fluidifie lentement... et l'accent se modifie imperceptiblement*
[15:14:25 29/10/14] @ Constantin : Tant que ce n'es pas longtemps, alors... *nouveau sourire, le jeune homme accélère insensiblement le pas , comme gêné* Le Duc se plaît à Byzance, et vous-même ?
[15:19:16 29/10/14] @ Deidre : El... Le Duc Eliam et sa fiancée s'y plaisent beaucoup, Majesté. Ils ont trouvé de nouvelles parsonnes avec lesuelles discuter, cela les change un peu. ... Moi.. *le ton se charge de mélancolie* Je trouve tout très beau. Je pense que j'ai décidément du venir ici, avant. C'est dommage que je ne m'en souvienne pas. ... *retour du sourire* Enfin : j'ai retrouvé une partie de mes souvenirs de Bretagne, peut être est ce que ce sera la même chose ici...
[15:21:15 29/10/14] @ Constantin : *cette fois le Prince s'immobilise complètement au milieu d'une allée et il intime au jeune homme de s'arrêter, le ton est redevenu un peu froid* Vous êtes amnésique ?
[15:24:18 29/10/14] @ Deidre : *il cille, hésite* Je... Enfin, ça n'intéresse sans doute pas vraiment... votre Majesté ? *les yeux verts n'évitent plus le regard de Constantin et se font suppliants*
[15:28:13 29/10/14] @ Constantin : Si je vous le demande. *les yeux vairons s'étrécissent sans quitter Random du regard, comme cherchant à y déceler quelque chose*
[15:31:02 29/10/14] @ Deidre : ... Oui Majesté. Je... Enfin, oui. *il semble décidé à ne pas faciliter les choses du tout à Constantin*
[15:35:25 29/10/14] @ Constantin : Et de quoi vous souvenez vous, exactement ?
[15:37:32 29/10/14] @ Deidre : D'ici ? Des lieux, parfois. Je savais où trouver la cuisine et les bains. Certains serviteurs... *le ton est un peu rêveur* Le bas-relief du mur ouest du Palais, aussi. Ce n'est pas très... probant. Ceci dit, en Bretagne, cela a suivi le même cheminement.
[15:46:25 29/10/14] @ Constantin : *fait un pas vers le jeune homme, penchant la tête d'un air curieux qu'il n'arrive pas à dissimuler* Le Duc Eliam ne vous as rien dit à ce sujet ?
[15:47:53 29/10/14] @ Deidre : *recule d'un pas* A quel sujet Majesté ? Du bas-relief ? Non.
[15:51:05 29/10/14] @ Constantin : De votre amnésie. *ton patient, autant que faire se peut*
[15:59:33 29/10/14] @ Deidre : ... Il pense... Enfin nous sommes surs... que ça a été consécutif à... un choc. Et qu'elle est en partie d'origine magique. ... *la voix devient très douce* Mais je pense que cette conversation ne devrait PAS être menée sans Eliam. Parce que lui seul peut vous expliquer le cheminement de sa pensée et... ça fait partie de ce dont il veut vous parler. En privé.
[16:06:47 29/10/14] @ Constantin : *pour la première fois depuis le début de l'entretien, le Prince bat des cils, hésite et se décide à reculer d'un pas* Je comprends bien. Dites-lui que je le recevrais au plus tôt, avec vous. *détourne le regard vers la sortie* Vous retrouverez votre chemin ? *la question est posée à contrecoeur*
[16:10:51 29/10/14] @ Deidre : ... *le regard suit le bon chemin, mais la réponse fuse* En fait... pas vraiment. ... Je sais que j'abuse mais...
[16:12:08 29/10/14] @ Constantin : Je comprends bien. Si vous voulez... *l'invite d'un geste à le suivre et reprend sa marche, un peu plus éloigné du jeune homme cette fois*
[16:16:15 29/10/14] @ Deidre : *le suit, en silence, se mordant les lèvres* Vous êtes contrarié.
[16:19:03 29/10/14] @ Constantin : Je suis curieux, simplement. Je parlerai à Eliam dès que possible.
[16:22:38 29/10/14] @ Deidre : *avec des regards furtifs dans lesquels passe parfois une ombre, le jeune homme suit le prince au travers des jardins sans ajouter un mot jusqu'à la sortie, ou presque* ... Dites... Les serpents... c'est un secret ?
[16:25:07 29/10/14] @ Constantin : Oui. Je vous serais très reconnaissant de ne pas en parler, à quiconque, quoi qu'il arrive. *ton calme, mais sans froideur excessive*
[16:26:08 29/10/14] @ Deidre : Oui Majesté. ... *un curieux demi sourire* J'en conclus que vous n'allez définitivement ni me faire fouetter, ni exécuter tout de suite ?
[16:27:11 29/10/14] @ Constantin : Nous ne sommes pas de ce genre là, nous sommes plus discrets. *le sourire élimine toute possibilité de menace* Je pense que nous nous reverrons, nous pourrons en discuter à ce moment là.
[16:35:31 29/10/14] @ Deidre : *Il s'incline dans une très légère odeur de violette* Bien sûr. Navré d'avoir abusé de votre temps. ... Oh. Majesté ? ... Mon amnésie... elle comprend aussi... les gens que je côtoyais. Et... c'est celle qui... met le plus de temps à revenir. ... Je tenais à ce que vous... y pensiez. *le ton est désolé mais ferme*
[16:38:14 29/10/14] @ Constantin : J'n prends très bonne note, monsieur Random. *le ton est un peu éteint, en fait le Prince entier semble moins "matériel" que la seconde d'avant* Bonne journée.
[16:48:30 29/10/14] @ Deidre : *soupir* Majesté. *il s'éloigne nerveusement*
[22:28:44 30/10/14] @ Garth : ( Y'a quelqu'un ? )
[22:46:35 30/10/14] @ Deidre : (Voui !)
[23:05:26 30/10/14] @ Deidre : (Ah ben non -_-)
[23:05:50 30/10/14] @ Deidre : (Je suis sur Skype ! Couinez ! )
[11:39:38 31/10/14] @ Deidre : (*passe le balai*)
[13:24:01 31/10/14] Florimel : *Arc brandi, Florimel suit par la voie des airs un petit groupe : un guerrier picte, épée brandie, deux soldats de la garde, et un jeune druide qui s'accroupit devant une pierre pour y déverser son pouvoir. Il exsude la peur. Les deux gardes mettent leurs boucliers sur lui, au cas où. Personne ne parle, et tous sont aux aguets...*
[13:33:40 31/10/14] @ Garth : * Dans ce coin de verdure devenu le no man's land de ces temps troublés, l'escorte discipliné n'arrive tout de même pas à contenir leur nervosité tremblante. Les deux soldats de la garde portent des casques, le guerrier picte regarde autour de lui. Le jeune druide termine sa tâche en se relevant d'un soupir soulagé. Prêt à reprendre la route avec ses compagnons, il fait signe aux compagnons qu'ils peuvent repartir. Les deux soldats de la garde se placent derrière le druide, et le picte ouvre la marche. Quelque chose cloche, l'un des deux gardes anonymes de son casque est le seul a marcher en regardant ses pieds, les mains jointes sereinement dans son dos l'air de se ballader. *
[13:35:30 31/10/14] Florimel : *l'archère finit par repérer ce comportement suspect et fonce les sourcils. Elle lance* A terre ! *elle observe le comportement du personnage étrange*
[13:53:36 31/10/14] @ Garth : * A cet appel de l'archère, le guerrier picte et le druide s'executent mais le garde étrange siffle et retire son casque pour montrer un visage blafard irrité par la lumière du jour, sa machoire aux longues canines prête à bondir pour mordre le druide à la nuque. Mais au dernier moment, le second garde masqué empoigne le vampire par le cou et le soulève du sol. L'homme à la force surprenante retire son casque d'un mouvement de tête en arrière. Une longue chevelure grise tombe sur les epaules d'un Garth aussi menacant que le vampire lui faisant face. La créature de la nuit se dégage de son agresseur et prends en otage le druide. Garth rugit comme un lion et se cambre en avant, ses yeux luisant, sa machoire epaississant, ses cheveux s'electrifiant par la tension lui donnant un aspect de lion face à la hyenne. Le vampire n'a pas remarqué Florimel, Garth compte là-dessus au mondre mouvement des négociations. *
[13:55:48 31/10/14] Florimel : *l'adolescente étouffe un cri.. mais bande vaillamment son arc, attendant la moindre ouverture dans la posture du vampire. Elle s'est perfectionnée, depuis son arrivée à Hengstone, et pourrait presque en remontrer à Eliam. Il manque... juste un chouîa pour qu'elle puisse l'avoir dans 'oeil....*
[14:03:15 31/10/14] @ Garth : * Garth régule son souffle pour donner à sa voix un semblant d'humain pour se faire comprendre. * ... Dace, tu tue ce druidre, tu n'en sortira pas sans que je rattrape. Je courirais plus vite que toi. * En réponse, le Dace ricane et se tranforme en stryge aux ailes grandissantes, de sa voix venimeuse : " Mais tu ne peux pas voler, loup blanc ! " Prenant son envol, il tente d'embarquer le druide dans son decollage. Garth mugit * Florimel, MAINTENANT !
[14:03:31 31/10/14] @ Garth : que je te rattrape *
[14:10:07 31/10/14] Florimel : *Deux flèches partent presque coup sur coup, l'une crevant la membranure d'une des ailes, l'autre heurtant une de ses serres sans s'y planter. LEs deux font couler un sang noir et épais. Mais la jeune fille n'en reste pas là : la Stryge trop proche, son arc ne sert plus à rien, elle saute donc directement sur la créature, la lardant de coups de coutelas. ... La peur fait faire des trucs bizarres...*
[14:17:42 31/10/14] @ Garth : * Le druide balloté dans tout les sens tombe par le chox provoqué par les tirs, il est receptionné dans sa chute par le guerrier picte. Garth bondissant à son tour sur la Stryge, son poids allié à celui de Florimel fait vaciller la bête dans les airs mais elle continue de vouloir s'envoler. Alors Garth démoli la machoire du dace d'un revers du poing et l'étrangle d'une clé de bras fermé et ettouffante. Le vampire suffoque, Garth hurle dans le brouhaha aérien * Le coeur, Florimel, frappez-le dans le coeur !
[14:17:48 31/10/14] @ Garth : choc *
[14:22:10 31/10/14] Florimel : *La jeune fille essaie d'obéir et change la localisation de ses coups, frappant à présent la cage thoracique à coups redoublés* Mais tu vas crever créature de merde ? *elle doit finir par toucher un truc parce que le Stryge continue à perdre de l'altitude. Il se défend cependant, griffant tout ce qu'il peut : la cuisse de la jeune fille et son visage s'ornent bientôt de trainées sanglantes... mais elle ne lâche pas. La Stryge est aà présent presque au sol*
[14:27:43 31/10/14] @ Garth : * Le dernier coup prodigué par l'archère achève dans un hurlement la Stryge qui hoquète et se laisse abbattre en direciton du sol à une vitesse dangereuse. Garth lâche alors sa prise et avant qu'ils s'écrasent tout les trois, le demi-lycan aggripe la jeune femme et se met face à elle, ses mains se posant sur le crâne de la rouquine, son corps barrant la chute entre elle et le sol. La stryge s''écrase, sans vie. Eux aussi s'écrasent, Mais Garth evite à Florimel une chute probablement mortelle pour un humain en amortissant le sol. Il grogne sous le choc, serrant Florimel contre, surtour au niveau du crâne. Le calme accompagne la poussière environnante, les oiseaux se remettant à chanter en sentant la menace s'évanouir. * ...
[14:28:08 31/10/14] @ Garth : contre lui *
[14:30:11 31/10/14] Florimel : *la jeune fille ne bouge pas pendant quelques battements de coeur, puis elle ouvre un oeil, sans changer de position* ... Tout le monde est vivant ?
[14:33:28 31/10/14] @ Garth : * Clignant des yeux, Garth murmure nez à nez à Florimel * ... J'ai....Connu des jours meilleur. Rien de cassé, Tueuse de Daces ? * esquisse une grimace qui ressemble à un sourire fier de la jeune femme *
[14:43:01 31/10/14] Florimel : J'ai... mal partout. Mais pas à hurler, donc... *elle se redresse un peu, et grimace immédiatement* Rectification. J'ai TRES mal, là. *elle a crispé les mains sur les vêtements de Garth*
[14:48:11 31/10/14] @ Garth : Vous vous y habituerez, avec le temps vous ferez encore plus mal, mais vous en souffrirez moins. C'est une sensation étrange, croyez moi. * grimacant, le souffle court, il se redresse également et hausse les sourcils en regardant les mains aggripés de la rouquine * ... J'vous ferais cadeau des frais de repassage, je dirais à mes servants que vous etiez une "fan" acharnée. * Se lève et la lève d'un bras avec lui pour la remettre doucement sur pied. *
[14:48:21 31/10/14] @ Garth : vous vous ferez *
[14:51:01 31/10/14] Florimel : *rougit éperduement et le lâche d'un coup, reculant d'un pas* Ah mais non ! Je ne voulais pas... *elle prend appui sur sa jambe blessée qui ploie sous son poids et serre les dents. Elle grimace même un sourire* Ca va aller. *elle se tourne vers le druide* Et vous ?
[14:56:58 31/10/14] @ Garth : * Le druide s'approchant aidé du picte le soutenant, le jeune homme agite la tête positivement . Garth lui, s'approche du cadavre du dace, reniflant de dédain * ... Je le traquais depuis hier après-midi. Cela faisait deux jours qu'il se faisait passer pour un des gars de la garde. Le pauvre homme à qui il à pris l'apparence et l'armure doit être mort, d'ailleurs. * L'homme se tourne vers Florimel * ... Votre dextérité nous à sauvés, merci . * Le jeune druide remercie également timidement l'archère, puis le guerrier picte, chaleureusement. Garth incline le menton devant Florimel *
[17:09:52 31/10/14] Florimel : (Garth : pardon. Souci de nains toquant à ma porte... )
[20:37:49 31/10/14] @ Garth : ( Pas de soucis, si tu es là ce soir, bip skype ^^ )
[15:05:39 02/11/14] @ Deidre : (Je suis... là... sur Skype)
[19:19:37 02/11/14] Morgause : *A Byzance. A sa toilette, la reine en robes de nuit coiffe ses longs cheveux noirs. De profondes cernes ombrent ses yeux, et elle semble lasse*
[19:23:35 02/11/14] Guilan : *leger bruit de courant d'air suivit d'un petit claquement et guilan se tiens dans la pièce derrière elle. Si le demi dieu semble toujours éternellement juvénile et absolument dépourvu de toute mauvaise intention, son regard et son aura très discrète laisse maintenant une impression de force assez troublante. Par contre il semble avoir repris sa tenue de bandit qu'il portait en Bretagne* coucou... Je dérange pas, reine de Bretagne ? *sourire, aussitôt qu'il parle il fait plus penser a un adolescent curieux qu'à un être demi divin*
[19:28:42 02/11/14] Morgause : *elle sursaute, sur la défensive une seconde... pous reconnait Guilan et laisse lentement redescendre la pression* Tiens. Notre dieu des chapardeurs. Vous ne dérangez jamais, Votre Divinité. *le ton est à mi-chemin entre le respectueux et le moqueur* Vous représentez plutôt une visite sympathique parmi toutes celles impromptues, que je reçois. Que me vaut l'honneur ?
[19:36:44 02/11/14] Guilan : ...z'etes pas obligée de m'appeler votre divinité hein *rit puis reprend, presque boudeur* et je suis plus messager que dieu d'un truc...*finit par hausser les epaules et sourit a la reine*... J'viens vous dire que nous, enfin ceux que vous vous appelez les dieux grecs, on est plus trop... Enfin vous savez, avec toutes les nouvelles religions ont est plus les plus puissants.... Et tout le bazar qu'il y a en Bretagne c'est pas trop notre truc *semble lui même connaître peu de détails a ce sujet*... Mais moi je leur ai dis que en Bretagne vous étiez quand même tous très chouettes, et que c'était pas cool si on filait pas un coup de main... *hausse les épaules et viens s'asseoir sur une commode*... Parce que j'y suis allé y a pas longtemps, c'est pleins de connard la... Les daces, y en a qui ont voulus me tuer, je les aient envoyés tomber de très haut dans l'océan... *tente de se recentrer sur le sujet* ..et du coup c'est pour vous dire que je peux vous donner un coup de main... Si besoin *sourit*
[20:13:35 02/11/14] Morgause : ... *elle ouvre de grands yeux au fur et à mesure du monologue du jeune demi dieu. A la fin de celui-ci, elle se tourne vers lui et ombe, un genou au sol, lui prenant la main au passage pour y poser ses lèvres. Elle tremble très clairement, et elle est subitemnt prise d'un fou rire qu'elle essaie de contenir*
[20:15:24 02/11/14] Guilan : *hausse les sourcils, rire nerveux, lui prend le bras avec douceur pour l'inviter a se relever*... Héhé, faites pas ça, c'est vous la reine, z'etes pas obligée *penche la tête sur le côté* j'ai dis un truc drôle ?
[20:21:08 02/11/14] Morgause : *ne lui lâche pas la main, lui sourit, essayant de calmer son fou rire* Et vous, vous êtes un... même messager des dieux qui vient de me proposer de l'aide contre des ennemis plutôt monstrueux, alors... *elle le prend dans ses bras, puis éclate en sanglots, murmurant une litanie de* Mercimercimercimercimercimercimercimercimerci...
[20:21:16 02/11/14] Morgause : (Tu la fais craquer)
[20:24:29 02/11/14] Guilan : *la serre contre lui, d'abord un peu gêné puis fini par sourire et l'étreindre pour la rassurer*... Bah oui, mais c'est normal, on peu pas laisser les méchant gagner non ? *lui sourit*
[21:45:33 02/11/14] Morgause : *Elle recule au bout d'un moment, se laissant retomber sur le tabouret qu'elle avait quitté plus tôt. Elle s'essuis les yeux* Oui mais... C'est la première chose vraiment encorageante qu'on m'ait dite ces derniers... mois, en fait. Et rien que pour cela...
[22:04:37 02/11/14] Guilan : *agite une main* ...oh bah content de rendre déjà service *sourit*.. Mais s'il vous plait, soyez pas si... Polie et dire merci autant, je dois bien ça a la Bretagne *rit* vous devriez juste sourire et rire un bon coup
[22:09:19 02/11/14] Morgause : *elle a un demi sourire* On ne vous a jamais dit que j'étais un peu... coincée ? J'aurais cru, pourtant. ... *elle lui indique le lit* Asseyez-vous. Et dites moi quelles sont vos capacités. Il faudra que j'en informe Garth, et ce serait mieux si... ... En fait, si VOUS lui faisiez une démonstration.
[22:14:38 02/11/14] Guilan : *apparait assis sur le lit* je sais faire ça *lui sourit* garth c'est celui qui est toujours de mauvais poil ? *rit* il essayait de m'attraper quand j'étais voleur
[22:22:17 02/11/14] Morgause : *léger sourire* Oui, je crois que "toujours de mauvail poil", c'est ce qui le définit le mieux, en fait. Il se pourrait qu'il veuille malgré tout vous attraper maintenant, faites attention. ... Et quel poids pouvez vous... transporter ? Sur quelle distance ? Il faut que vous soyez au contact ?
[23:02:22 02/11/14] Guilan : ...au contact oui *reflechit*.. Je peux transporter deux personne ou trois personnes... Et euh la distance... Je fais hengstone a byzance en deux trajets... Mais je sais pas combien ça fait. Je suis plus fort et plus rapide qu'un humain, en fait presque personne n'est rapide comme moi, mais je suis pas aussi fort que les daces, et je suis pas immortels, je crains presque pas la magie mineure.. *rit* il ne m'attrapera pas, je suis pas un dieu très puissant mais personne ne m'attrapera *grand sourire*
[23:06:48 02/11/14] Morgause : Je note qu'on ne vous fera pas faire du massacre de masse mais... Vous serez utile contre un nombre limité de ces choses. Ce sera bien, pour la défense du palais. Ce qui m'ennuie est que vous deviez les toucher par contre.
[23:14:24 02/11/14] Guilan : *en un clin d'œil la reine peu voir guilan disparaître, un léger contact et dans un courant d'air probablement désagréable pour morgause ils se retrouvent tout deux dans une plaine, probablement a plusieurs kilomètres de la* ... Ça ne change pas grand chose *rit* ...et puis j'y suis allé doucement la
[23:26:24 02/11/14] Morgause : *elle couine et se raccroche à lui avec épouvante* .... D'accc... D'accord. ... Vous pouvez me ramener ?
[23:26:43 02/11/14] Morgause : (J'ai pensé lui faire dire "et vous êtes aussi rapide pour tout" mais bon...)
[23:44:39 02/11/14] Guilan : *un instant et avec la même sensation ils sont dans la chambre de morgause*...oui *rit* ...je peux facilement envoyer les daces tomber dans l'océan, mais je ne suis pas un guerrier, je pourrais pas me battre contre trop de monde ou contre des magiciens trop puissant...

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Septembre, Octobre et Novembre 2014 le Ven 14 Nov 2014 - 12:52

[13:07:22 07/11/14] @ Garth : * Pénétrant dans la salle des bains après avoir revue les troupes, pris les doléances et s'être occupé d'entrainer les jeunes espoirs de la cité, Garth s'étire les epaules avant qu'une servante vienne à lui. " Le bain est prêt, Sire. " le picte acquièsce d'une volonté encouragé par l'idée de l'eau chaude, et s'approche du baquet. * ... Merci, laissez-moi seul. * Moue visiblement décue de la servante qui s'attendait apparament à quelque chose d'autre que d'être congédié. Mais le loup blanc ne semble pas être d'humeur, soit. La porte fermée, le chef de guerre se déshabille, pose un pied dans l'eau savoneuse, puis l'autre... Puis enfin libère un râle de satisfaction à faire trembler les murs. Se laissant glisser comme un cadavre, il se passe une main humide sur le visage, et délivre un regard à demi-mort sur la pièce vide en face de lui. *


[13:11:44 07/11/14] Morgause : *C'est comme une sensation de bruit de fond, comme une abeille qui taperait contre les murs. Puis, ça devient plus fort. Les sens de Garth lui indiquent clairement que quelque chose le cherche... le trouve. Morgause -ou plutôt son fantôme- apparait debout dans le baquet, de l'eau jusquà mi-cuisses. L'apparition hausse les sourcils* .... Oh. Je tombe mal. *le ton est sincèrement désolé... avec une pointe d'amusement inusitée chez Morgause*


[13:15:54 07/11/14] @ Garth : WHOW ! * Splashant l'eau d'un revers de bras instinctif, il pose une main sur son coeur en froncant les sourcils, pointant du doigt la reine en soufflant pour reprendre son calme * ... Pffffffftain. Vous savez que je deteste la magie, hein ? Vous êtes une grande malade, Madame. * se detend en ecartant les bras de part et d'autres, nullement géné de sa position subtilement provocatrice en guise de revanche. *


[13:25:06 07/11/14] Morgause : *laquelle étrécit les yeux, visiblement décidée à ne pas être gênée du tout, ah mais. Elle le détaille, même. De haut en bas, en passant par le milieu, parfaitement. Ce qui pourrait être amusant voire plus est clinique* ... Vous avez maigri. Vous vous nourrissez convenablement au moins ? J'ai laissé des instructions pour qu'on ne vous laisse pas vous tuer à la tâche, je vois qu'elles ne sont pas suivies d'effets...


[13:30:38 07/11/14] @ Garth : Oui, j'ai maigri. Tout le monde le dit, certains vont même dire que je fais aussi peur que la famille de suceurs de sangs blafard que je tente de jarter de notre paillasson. Vous allez pas vous y mettre. * soupir, regard de coté * ... On à perdu quelques gens bien ici,l'ambiance n'est pas au beau fixe. Je manque d'alliés. Je manque de moyens.


[13:37:57 07/11/14] Morgause : *elle serre les dents, s'assied sur ce qui semble être le rebord du bac* Qui est mort ? ... Justinien va envoyer des gens dans le pays d'origine de ces créatures pour chercher des renseignements sur eux et... il nous prête des légions. *elle lève les mains* Je sais que vous n'aimez pas ça. Mais c'est le seul chef d'état auprès duquel je n'aurai pas besoin de me prostituer pour arriver à un prêt de soldats, alors... *elle se penche vers Garth, le regarde mieux, soupire. Il peut voir qu'elle se concentre : son image perd un peu de substance. Soudain, un genre de vague douce le submerge, effaçant un peu de fatigue et faisant surgir son appétit* Je veux que vous mangiez. Je n'ai confiance qu'en vous, vous me claquerez pas entre les pattes.


[13:45:18 07/11/14] @ Garth : C'est un conflit étrange, chaque jour ils nous surprennent, infiltrant nos rangs, usurpant milles identitées, chacun d'entres nous regarde l'autre avec méfiance. Je ne reflète que l'image d'Hengstone. Amaigrie, mais elle se battra jusqu'à la mort. * inspire et profite de l'onde réparatrice * Quelles nouvelles du monde moderne ?


[13:57:14 07/11/14] Morgause : Ce que je vous ai dit. Ils construisent un bâtiment oeucuménique où venir prier quelque soit votre religion. J'ai un demi dieu farceur qui veut bien nous aider et prendra sous peu contact avec vous. ... Et c'est tout. Et vous ?


[14:06:10 07/11/14] @ Garth : De mon coté ? Et bien, comme si cela ne suffisait pas, des héros du monde entier ménent la quète d'Excalibur et convergent vers ici. Je leur demande de prouver leur réelle valeur en m'aidant à apaiser le royaume. Les héros n'en font rien, ils s'entretuent sur le bord de routes pour être les premier à la trouver. ... Moi, j'aimerais la trouver, pour la briser. Pour que tout cela cesse,. Mais je m'en servirais d'abord pour irradier les vampires de sa magie, et ainsi venger ma soeur. Dieux quelle me manque. * Lâche ces derniers mots dans un murmure, s'enfoncant dans le baquet. *


[15:33:17 07/11/14] Morgause : *elle lève les yeux au ciel* Peut-être devrais je demander à Guilan de se charger d'Excalibur ? Pour un voleur, ce serait un drole de trophée... *son visage se brouille, et son image s'agenouille dans l'eau, dans -ou au moins sur- Garth. Sa main immatérielle vient se poser sur la joue de l'homme* ... Je suis désolée. Nous aimions tous Caelin. ... Il vous faut vous changer les idées. *elle regarde vers la porte, et son image s'amenuise un peu* ... Je vous ai commandé nourriture et... divertissement. Que vous prendrez. C'est un ordre direct, pas une suggestion. ... S'il vous plait.


[15:42:54 07/11/14] @ Garth : Très bien. Je guetterais la venue de Guilan, ce chapardeur pourrait nous aider. * déglutissant, il s'eclarcit la gorge et evapore ses pensées sombres d'un battement de cil, puis fait reculer imperceptiblement sa joue de la main ethérée de la reine. * ... Morgause ? Je sais que la disparition de votre protectrice la dame du Feu est lié au retour de celui qui donne de la force aux vampires. Il n'y a qu'Hyrion pour promettre une nuit eternelle aux daces. * Il fronce les sourcils * ... Que s'est-il passé exactement ?


[15:48:13 07/11/14] Morgause : *la reine se relève rapidement et tourne le dos à Garth. Sa voix est altérée* Je ne sais. Je ne sais pas pourquoi la Dame a laissé à nouveau place à Hyrion. Quand je l'ai appelé de mes voeux, il était déjà lui et plus elle. *elle hausse une épaule* Encore un... mystère divin. Ou démoniaque.


[15:54:39 07/11/14] @ Garth : Oui. On ne peut que se douter que dace et démons font copains copains, après tout qui se ressemble s'assemblent. * sort du baquet et s'essuit, et mange un bout de la nourriture apportée, en grognant * ... Ces saloperies ont vendus leurs âmes au diable.


[15:58:34 07/11/14] Morgause : ... *elle baisse la tête* ... Il y a tant de raisons de le faire.... Si on vous proposait de faire revenir Caelin, ne jugeriez vous pas que c'est un échange parfait, votre âme contre votre soeur ? ... *soupir* Laissez tomber. *on frappe* Ah. Voici de quoi satisfaire vos appétits.


[16:09:28 07/11/14] @ Garth : * Il fixe intensèment Morgause et jauge ce quelle dit, d'un air interloqué, puis interrogatif. * Morgause vous... Ah ! Je m'en vais me charger de ca. Vous feriez mieux de disparaitre sans quoi vous provoqueriez de fausses joies aux gens du coin. * se dirige vers la porte lentement en inclinant le menton vers Morgause *


[16:12:34 07/11/14] Morgause : Adieu, Garth. JE tenterai de revenir bientôt... Si possible à un meilleur moment. Profitez bien, mon vieil ami. *elle disparait sans un mot de plus, et sans se retourner*

***

[22:06:45 09/11/14] @ Constantin : *installé dans une petite salle munie de sa propre bibliothèque, le prince est penché sur une grande carte du territoire romain*


[22:11:02 09/11/14] Morgause : *un garde entre "Majesté, la reine Morgause".Il s'écartepour laisser passer la reine de Bretagne, laquelle s'incline en une révérence appuyée* Prince Constantin.


[22:12:47 09/11/14] @ Constantin : *rangeant soigneusement ses papiers, le jeune homme se redresse pour s'incliner à son tour* Votre Majesté. Installez-vous, je vous en prie.


[22:16:08 09/11/14] Morgause : JE vous remercie. *elle s'assied face à lui, une nervosité certaine lui faisant se tordre les mains* ... Votre Altesse, vous... enfin, vous croyez au domaine du spirituel, je suppose ?


[22:19:50 09/11/14] @ Constantin : *relève ses yeux vairons sur la porte, comme pour s'assurer qu'elle est bien fermée, s'asseyant ensuite calmement* Oui, je crois à pas mal de chose. Pourquoi ?


[22:20:33 09/11/14] Morgause : Aux démons ? Au fait qu'ils puissent... prendre nos âmes en échange de voeux ?


[22:22:21 09/11/14] @ Constantin : *hausse un sourcil surpris* Aux démons, oui. Pour ce qui est des histoires d'âmes, je suppose que je n'ai pas de raison de ne pas y croire mais ... pourquoi cette question ?


[22:30:11 09/11/14] Morgause : ... *elle baisse les yeux* Je vous en parle à vous parce que vous êtes un angee... et que vous savez ce que c'est que d'aimer quelqu'un de plus démuni, de plus faible que soi. *elle ose enfin croiser son regard* J'ai... un compagnon. Que j'aime. J'ai eu peur pour sa vie ; il est soldat et un peu trompe la mort. Et avec les Daces... ... Quand il m'a proposé le marché, j'ai dit oui.


[22:31:59 09/11/14] @ Constantin : *fronce les sourcils, mais reste extrêmement silencieux durant l'exposé* Je comprends mais ... *relève les yeux sur elle* Qui ça, "il" ?


[22:42:00 09/11/14] Morgause : Le démon. Celui qui était ma Dame du Feu. ... Hyrion. *elle murmure le nom avec crainte* Celui qui hante la Bretagne depuis des années maintenant...


[22:49:56 09/11/14] @ Constantin : Oh. *baisse les yeux, réfléchissant en silence pendant un moment* Et vous lui avez offert ... votre âme ?


[22:57:22 09/11/14] Morgause : Oui. ... Et la protection semble marcher donc je suppose... que le paiement aussi. ... Je ne veux pas que Rilath perde sa protection, je voudrais savoir si on peut... trouver un terrain d'entente avec un démon pour... pour se racheter.


[22:59:26 09/11/14] @ Constantin : *plonge son regard vairon dans les yeux de la Reine* Je ne ... Je ne sais pas. Je n'en ai pas assez côtoyé pour vous le dire mais je crains que cela soit ... compliqué. Ce genre de pacte est fait pour que vous y perdiez.


[23:05:11 09/11/14] Morgause : *elle cille, puis baisse les yeux* Oui. C'est ce que je pensais. Et je suppose que c'est aussi fait pour que, comme je n’ai plus rien à perdre je... cède à tous les penchants que j'aurais réprimés sinon. *rire tremblant* ... Auriez vous quelque chose à boire ? De fort ?


[23:09:36 09/11/14] @ Constantin : Je vais faire apporter ça. *se lève pour ouvrir la porte et interpeller un garde* Restons positif. Il sera peut-être possible de négocier, mais ce ne sera pas des plus simples. Avez-vous une idée de ce qu'il veut ?


[17:17:47 11/11/14] Morgause : Il a donné apparemment la conviction aux Daces qu'ils règneraient bientôt sur la Bretagne.


[17:18:54 11/11/14] @ Constantin : Les daces ? Mais je pensais ... *soupire une seconde, baissant les yeux* Savez-vous s'ils en sont réellement capable ?


[17:21:33 11/11/14] Morgause : *elle a un rire froid* Ils en sont capables. Nous peinons à les repousser. Le soeur de mon Intendant a été tuée, et l'une de ces créatures a pris sa place dans nos murs durant plusieurs semaines. ... Je ne sais pas pourquoi. Elle avait l'occasion de tuer plusieurs d'entre nous, plusieurs fois. ... Comme je protège Logres magiquement... Peut être veut il m'affaiblir pour que les choses se passent plus vite ?

[17:26:08 11/11/14] @ Constantin : Etrange stratégie. Vous êtes sûr qu'elle n'a rien laissé dans le château ? Même quelque chose de magique, comme un portail ? *réfléchit un moment puis relève son regard vairon vers Morgause* Si ce sont des êtres magiques, c'est avec ça qu'il faut les combattre, non ?

[17:34:35 11/11/14] Morgause : J'ai cherché, et je n'ai pas trouvé. ... *elle regarde ses mains* La magie offensive est... rare. Nous n'avons pas Excalibur. Nous faisons ce que nous pouvons. ... Je... suis une sorcière par apprentissage, Prince, pas par essence. Et même si j'ai progressé au-delà des limites admises... Je ne peux faire ça seule. ... D'autant que les Daces en ont après les lycans, ce qui leur donne une raison de plus de nous écraser.

[17:37:43 11/11/14] @ Constantin : Je vois. Puisque tout ceci est l'oeuvre d'un démon ... Voudriez-vous que je passe en Bretagne, pour observer ou faire un peu plus ?


[17:44:03 11/11/14] Morgause : *elle relève les yeux, semblant surprise... puis un sourire passe sur ses lèvres* Vraiment ? Vous feriez ça ? ... Ce serait vraiment... fort aimable à vous, vraiment. *la pierre qui orne son cou se met à pulser fortement, signe d'émotion plus que vive*


[17:46:47 11/11/14] @ Constantin : Je peux oui, cela ne me demande plus autant d'effort de me déplacer. J'ai fait quelques progrès, moi aussi. *son sourire reste calme et presque froid* Je tâcherais de voir ce que je peux y trouver. Et éventuellement, ce que je peux faire contre les Daces, on dit qu'ils n'aiment pas la lumière, ils vont me détester


[17:51:54 11/11/14] Morgause : ... Merci. Quoi qu'il arrive, je vous suis cent fois redevable. Puisque mon sort ne semble pas pouvoir être évité... autant préserver ce qui peut l'être. *elle se redresse en disant cela, refoulant toute détresse personnelle*


[17:53:16 11/11/14] @ Constantin : Morgause. *s'interrompt et reprend* Votre Majesté. Je tâcherai aussi, que ce soit ici ou en Bretagne, de me renseigner sur votre sort justement, s'il est possible ... de faire quelque chose.


[17:57:32 11/11/14] Morgause : *elle écarquille les yeux une seconde, puis hoche la tête avec un sourire léger* Merci. Définitivement merci. ... Je pense que vous pouvez m'appeler par mon prénom. Vous entrerez dans un cercle très fermé.


[18:03:10 11/11/14] @ Constantin : *sourire léger, se redressant sur son siège* Je partirai demain matin sûrement. Vous comprenez que je ne pourrais rester bien longtemps, mais une fois les festivités ici terminées ... Nous verrons.


[18:06:13 11/11/14] Morgause : *elle soupire de soulagement* Parfait. *se lève* Hé bien, je... ne vais pas vous ennuyer plus longtemps. JE dois aller prévenir de votre venue, puisaller visiter votre Temple oecuménique.


[18:09:25 11/11/14] @ Constantin : Prévenir de ma venue ? Vous avez un moyen de communiquer si rapidement ? *le ton est celui de la plus pure curiosité, ne mettant pas du tout en doute Morgause, il se lève pour l'accompagner*


[18:15:46 11/11/14] Morgause : *elle hoche la tête* Deux, en fait. Un magique, et l'autre semi-divin. *son sourire devient amusé à la mention du second*


[18:20:00 11/11/14] @ Constantin : Je vois. *sourit doucement* Bonne journée alors, Votre Majesté. *vient lui ouvrir la porte*


[18:22:40 11/11/14] Morgause : *elle sort après un dernier signe de tête respectueux*

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Septembre, Octobre et Novembre 2014 le Mer 19 Nov 2014 - 11:32

[21:04:17 14/11/14] Adélice : *Sur la plus grande place du village, la jeune femme observe la nature au lointain. Elle à l'air fatiguée et moins enjouée que d'habitude. Le jour ne va pas tarder à tomber.*


[21:11:46 14/11/14] Aphria : *Surgissant d'entre deux maisons, la jeune fille trimbale un panier remplie de fruit et légume, elle a le pas léger et rapide, la jupe virevoltant autour d'elle. Apercevant Adélice, elle la rejoint en quelques pas.* Bonjour ! Je ne vous ai pas vu depuis un moment. Vous allez bien ?


[21:17:32 14/11/14] Adélice : Pas vraiment. Enfin disons que...on a connu mieux. *hausse les épaules* Mais c'est ainsi.


[21:22:14 14/11/14] Aphria : Nous avons tous connu mieux avec ce qui arrive en ce moment, enfin j'espère... *Elle tourne son regard dans la même direction qu'Adélice.* Je n'ai pas peur pour elle, vous savez ?


[21:24:18 14/11/14] Adélice : Moi si. Et ce n'est pas dans mes habitudes. Je suis toujours si...optimiste. *petit soupire* Mais là je ne sais pas...j'ai l'impression que quelque chose est...différent. *la regarde* pas vous ?


[21:29:01 14/11/14] Aphria : Différent pour moi, pour vous aussi peut-être mais pour elle... *La jeune druide désigne de nouveau l'horizon du menton.* Elle est plus vieille que nous tous et en a connu d'autres. Sûrement des pires.


[21:31:41 14/11/14] Adélice : Mais il y a quelque chose qui m'inquiète... à chaque guerre ou conflit...j'avais l'impression que la Nature se rebellait contre ce mal et ça me faisait espérer. Là...*tout bas* j'ai l'impression qu'elle ne se bats pas.


[21:35:13 14/11/14] Aphria : Elle est affaiblie. *Elle ne sourit plus et sa voix baisse.* Elle est affaiblie depuis des mois maintenant, peut-être des années. Il lui faudra du temps pour redevenir forte.


[21:37:07 14/11/14] Adélice : J'ai voué toute ma vie à cette cause...*rire nerveux* Je pensais que ça aller mieux, que je pouvais contrôler la situation mais... certaines choses m'échappe encore même si mes pouvoirs ne font que grandir. J'ai besoin de gens comme vous, enfin...Elle en a besoin, surtout. *léger sourire*


[21:39:14 14/11/14] Aphria : Peut-être que ça ira mieux. Rome ne s'est pas faite en un jour, il paraît. *Elle se fend d'un petit sourire.* Je ne pense pas que vous ayez besoin de moi, ou de quiconque.


[21:45:08 14/11/14] Adélice : Oh si. J'ai affronté des guerres, des pays, des nuits entières et des jours de marches....mais...*hausse les épaules* Pour la première fois de ma vie je me sent vraiment fatiguée...


[21:47:38 14/11/14] Aphria : *Timidement, la jeune fille pose sa main sur l'épaule d'Adélice puis se rapproche un peu.* Vous êtes aussi fatiguée qu'elle, mais comme elle cela reviendra.


[21:52:47 14/11/14] Adélice : Vous avez raison. *lui sourit* Un peu d'optimisme enfin.


[21:54:39 14/11/14] Aphria : *La druidesse sourit doucement.* J'essaye. Je me débrouille bien, je crois.


[21:57:17 14/11/14] Adélice : Très bien. C'est simple on dirait moi plus jeune. *léger rire* ...Oh non...je viens de faire une allusion au temps qui passe. Quelle horreur. *léger rire*


[21:58:21 14/11/14] Aphria : *Elle rit à son tour.* Vous ne devriez pas en plus, vous avez encore l'air très jeune.


[22:00:59 14/11/14] Adélice : Je le suis. Indéniablement. *léger sourire* Mais la difficulté me fait vieillir. A moi de reprendre le dessus.


[22:02:57 14/11/14] Aphria : Ah oui ? *Elle tourne autour d'Adélice pour lui faire face et sourit de toutes ses dents.* Vous n'avez pas trop vieilli encore, ça va.


[22:07:36 14/11/14] Adélice : *nouveau petit rire* Non mais dans la tête beaucoup. Encore un mois comme ça et je vais finir par être aigrie !


[22:20:29 14/11/14] Aphria : Allons. *Elle rit et lui frotte un peu les épaules.* Ca va aller !


[22:23:43 14/11/14] Adélice : Vous êtes gentille. Merci pour tout. *sourire affectueux*


[22:27:37 14/11/14] Aphria : Je n'ai même pas besoin d'essayer ça. *Elle sourit.* Vous voulez passer à la maison manger, un de ces soirs ?)

[22:29:50 14/11/14] Adélice : Oh oui pourquoi pas, avec plaisir. Je pense que ça me ferait du bien !

[22:31:50 14/11/14] Aphria : Super ! *Elle la relâche et récupère son petit panier de légume.* Vous me direz quand ! N'attendez pas trop

[22:34:00 14/11/14] Adélice : Pas de soucis. Bonne nuit à vous. *La jeune femme s'éloigne un peu plus souriante*


[22:38:10 14/11/14] Aphria : *La druidesse la rattrape, toute souriante, et lui pique une bise sur la joue.* Bonne soirée et bonne nuit Adélice.

****

[14:46:52 15/11/14] @ Garth : * Prévenu de l'arrivée imminente d'une foule de personnes migrants du pays, le commandement de Hengstone descend les marches l'air grave. A sa tête, le Seigneur provisoire des lieux enjambes à grands pas la distance qui le sépare de l'entrée du chateau qui s'ouvre sur un groupe de bléssés sur des chariots suivit d'une cohorte de gens apeurés. Garth fait signe à la garde de faire un demi-cercle pour stopper le flux . L'Intendant lève une main pour faire taire la masse paniqué et gemissante * SILEEENCE. * Il fait un pas de coté, murmure à un de ses officiers * ... Allez me chercher un druide compétent.


[14:55:46 15/11/14] Aphria : *Il fallut un long moment pour que l'officier déniche la jeune druidesse au village et ne la traîne jusqu'au château malgré ses maigres protestations. La jeune fille contourna la foule en collant aux basques du soldat pour rejoindre l'Intendant, elle semblait peu rassurée même devant le visage familier.* Monsieur ?


[15:00:36 15/11/14] @ Garth : Ah ! Enfin quelqu'un qui s'y connait. * il pose ses deux mains sur les frèles epaules d'Aphria en l'invitant à regarder vers la foule, à voix basse. * ... J'ai besoin de savoir qu'ils sont bien ce qu'ils prétendent être, qui est vraiment blessé, qui est humain ou non... Et si quelqu'un à été MORDU. * à voix basse il insiste sur ses mots. *


[15:22:11 15/11/14] Aphria : *La jeune femme ne bouge pas, sans même tressaillir. Ses yeux verts regardent tout de même à droite et à gauche, comme si elle n'était pas sûre qu'on était en train de lui parler.* C'est que... Je peux essayer mais mes sens peuvent être trompés monsieur...


[15:26:02 15/11/14] @ Garth : * Il murmure à l'oreille d'Aphria tandis qu'il se place à son coté en l'invitant à approcher des gens * Je n'ai que vous... Les autres personnes doués de sens magique sont soit trop loin, soit avec la reine, soit morts en faisant leur devoir. Les autres protègent la barrière magique de la citadelle. Essayez, je vous en prie. * Tapote son épaule, inclinant le menton avec une expression d'assurance qu'il ne lui arrivera rien. *


[15:32:13 15/11/14] Aphria : *Elle écarquille d'abord les yeux, mais finit par se détourner de lui, remuant les épaules pour se détacher de lui et se glisser dans la foule.* Comme vous voudrez. *Sans grande peur, ni même hésitation, elle approche de chaque personne l'une après l'autre, parfois en les regardant simplement, parfois en les effleurant de la main. Certains semblent brutalement soulagé au contact, mais elle ne reste jamais trop longtemps. Elle finit par revenir calmement vers Garth.* Tous vivants, des blessés, des malades mais aucun n'a été atteint par quoi que ce soit de surnaturel.


[15:36:22 15/11/14] @ Garth : * Long silence parmi la foule - gardes et locaux compris - puis quand Aphria revient faire son rapport, l'Intendant soupire de soulagement et fait un signe de tête à ses officiers, qui se chargent de les faire rentrer en bon ordre. Il se tourne vers Aphria * ... Merci de votre sollicitude. C'était un cas d'urgence.


[15:40:09 15/11/14] Aphria : *La jeune femme incline poliment de la tête. Elle suit du regard l'avancée de la foule.* C'est normal, Lord Intendant.


[15:44:18 15/11/14] @ Garth : * Il fait un signe de tête en retour, observe la foule un instant * Je dois m'assurer qu'ils seront bien pris en charge. Quant à vous, n'hésitez pas à vous servir en eau, nourriture ou matériel à l’intérieur. Je sais que vous n'êtes pas une grande amatrice de la vie citadine. * sourit *


[15:51:39 15/11/14] Aphria : Je vais bien être obligée de m'y faire. *Elle se fend d'un sourire timide et se tourne vers l'intérieur.*

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Septembre, Octobre et Novembre 2014 le Lun 24 Nov 2014 - 10:48

[21:58:18 23/11/14] @ Constantin : *plusieurs jours après sa rencontre avec le dénommé Random, le prince a fini par accéder à la requête du Duc et un garde est venu le chercher pour le conduire à ce qui doit servir de bureau à l'héritier de Byzance*


[22:02:23 23/11/14] @ Eliam : *le duc entre dans le bureau et s'incline bas et respectueusement avant de se redresser et d'adresser au prince un discret hochement de tête pour le saluer a nouveau de manière moins formelle* Votre Majesté.... un honneur et une joie de vous revoir *jette un coup d'oeil autour de lui, comme pour chercher a savoir si l'endroit est sûr*
[22:04:05 23/11/14] @ Constantin : *penché sur le bureau, le prince prend le temps de terminer de cacheter une lettre avant de se redresser, saluant Eliam* Moi de même Duc Eliam, moi de même. Installez-vous je vous en prie, vous vouliez me voir ?


[22:07:48 23/11/14] @ Eliam : *s'assoit en face du prince, le fixant un instant* oui... mais je sais que vous êtes un homme occupé, alors je n'ai pas insisté autant que je l'aurait voulu... et je pense que vous avez une idée de ce qui m'amène mais...*nouveau regard autour d'eux* ...loin de moi l'idée de mettre en doute votre système de sécurité mais a quel point cette pièce est-elle sure ? niveau espionnage... fuites...

[22:10:44 23/11/14] @ Constantin : Il n'existe pas de pièce plus sûre ici, et dans le reste du monde je pense. *croise les bras sur la table* Je vous écoute.


[22:12:35 23/11/14] @ Eliam : *changement de ton, moins formel, plus sérieux* ...j'ai retrouvé votre femme, elle est ici.... *laisse un temps de réaction au prince* ...mais j'étais inquiet, si quelqu'un a pu l'atteindre ici.. malgré vous et votre père... je ne pouvais me fier a personne...


[22:18:14 23/11/14] @ Constantin : Ma femme ? *écarquille les yeux mais le reste du corps trahit une certaine lassitude* Vraiment ? Elle n'a rien à craindre dans cette salle, si ça peut vous rassurer.


[22:22:52 23/11/14] @ Eliam : ...elle n'est pas... elle même, et amnésique mais... avec la potion adéquat elle retrouve son apparence d'origine, je vous laisserai faire tester la potion si vous en doutez...*hésite* ...vous l'avez dejà vue, il y a quelques jours... *baisse la tête* ...vous imaginez bien que je ne vous aurais pas dérangé si je n'étais pas sûr, et je m'excuse d'avoir eu a la faire passer pour un serviteur... mais j'avais peur qu'il lui arrive du mal si elle était découverte... vous pouvez dire a un de vos garde d'aller la..;enfin pour l'instant le chercher... elle attend a un couloir d'ici...


[22:24:51 23/11/14] @ Deidre : *a quelques couloirs de là, Random a une crise d'éternuements.*


[22:25:32 23/11/14] @ Constantin : *les yeux étrangement vides, le jeune homme appelle un garde et lui donne quelques ordres en grec, ce dernier se dépêche de vérifier le couloir en question* Aucun souvenir vous dites ?


[22:28:57 23/11/14] @ Eliam : ...très peu, elle a eu une impression de déjà vu en me voyant, parle breton avec un accent calédonien et fait des poupée qui font "pouic"... et elle se souviens de ce qui s'est passé après sa transformation..; enfin de certaines choses, je pense qu'elle ...*hésite a nouveau, l'air désolé* ...elle a du vivre des choses peu agréable, elle a été vendue comme esclave il me semble... avant d'arriver en Bretagne. et elle est blessée sous sa forme d'origine, mais pas lorsqu'elle est en homme... je dois avouer que mes compétences en magies sont limitées donc...je n'ai pas d'explications


[22:31:08 23/11/14] @ Deidre : *quelques instants plus tard, on frappe à la porte* "Majesté ? C'est le serviteur du Duc Eliam, je l'ai trouvé"


[22:33:10 23/11/14] @ Constantin : ... Vous n'avez aucune idée sur l’identité des responsables ? *c'est la seule chose qu'il demande avant l'arrivée du garde* Faites-le entrer !


[22:34:08 23/11/14] @ Eliam : ... n... non mais.. *se tait et se tourne vers la porte*


[22:40:45 23/11/14] @ Deidre : *le garde ouvre et laisse passer Random. Celui-ci semble intensément nerveux, et garde les yeux baissés en se mordant les lèvres. Révérence.* ... B-bonsoir. Votre Altesse.


[22:42:00 23/11/14] @ Constantin : Bonsoir Sieur ... Random, c'est ça ? *maigre sourire* Alors comme ça, vous seriez ma femme ? *la plaisanterie serait sans doute plus drôle si le ton convenait*


[22:44:18 23/11/14] @ Eliam : *complètement impassible le duc se lève et tend la potion a random* ...montrez lui *se rassoit, nerveux, regardant random puis constantin, semblant guetter leurs réactions*


[22:49:34 23/11/14] @ Deidre : ... Franchement... Je ne sais pas si vous devriez l'espérer, votre Majesté. *le roux soupire, passe une mèche de cheveux derrière son oreille... puis s'exécute, après un bref regard au Duc. Il a le temps de reboucher la fiole avant que son visage ne se crispe et qu'il s'agrippe à la table en jurant en calédonien. Puis, il semble perdre quelques centimètres alors que son visage s'arrondit un peu, et que son corps se féminise -un peu. La jeune femme doit retenir son pantalon avant qu'il ne tombe... soupire et finit par l'enlever, la tunique de Random la couvrant jusqu'au dessus des genoux* ... Et voilà.


[22:56:00 23/11/14] @ Constantin : *le prince reste figé un long moment, les yeux vairons grands ouverts, suivant attentivement la transformation de Random* ... *se lève et contourne le bureau sans faire attention à Eliam, approchant la main de Deidre mais la retenant avant de la toucher* Vous êtes blessée, m'a-t-on dit ? *malgré ses efforts pour conserver les apparences, sa voix est troublée*


[22:57:38 23/11/14] @ Eliam : *regarde deidre sans rien dire, essayant de se montrer rassurant, comprenant que le prince ne veux probablement pas qu'il réponde a la place de Deidre*


[23:01:18 23/11/14] @ Deidre : *elle a suivi l'approche de la main avec une nervosité perceptible, puis lève les yeux vers Constantin en entendant sa voix. Elle le considère un moment en plissant les yeux, comme fouillant le visage du jeune homme... puis elle secoue la tête et dénoue lentement les lacets de la tunique. Elle en écarte les deux pans -sauvegardant toutefois ce qu'il reste de sa pudeur- et montre à Constantin un rond de chair noircie, pile au niveau du sternum. On dirait une marque de brûlure, avec un début de nécrose au centre. Du reste, la jeune femme s'en aperçoit et blêmit* ... Eliam ? .... Ça a grandi, je crois. ...


[23:05:50 23/11/14] @ Constantin : *tend la main vers la chair blessée* Je peux ? J'ai quelques dons de guérison. *il n'attend pas et tend l'index jusqu'à la partie nécrosée, une chaleur bienfaisante se propageant alors de là*


[23:08:03 23/11/14] @ Eliam : ...*hausse un sourcil, se demandant s'il doit insister sur le fait qu'il a pu observer plusieurs fois cette blessure, finit par soupirer* ...oui... on dirait oui...


[23:15:14 23/11/14] @ Deidre : *la jeune femme retient un pas en arrière quand le Prince tend le doigt vers elle... puis son visage se décrispe sous le coup de la surprise. Lentement, trèèès lentement, la peau semble redevenir saine sous le toucher du byzantin. Et au bout d'un moment, il ne reste plus rien de la brûlure magique, sauf une ombre qui disparaît à son tour* ... Comment... Comment avez vous fait ça ? *elle s'observe, sidérée, puis relève de grands yeux ébahis* On m'avait parlé de vos pouvoirs *regard à Eliam* mais là... ... Merci... *le mot est soufflé, avec un léger sourire. La Deidre normale aurait sans doute déposé un baiser sur la joue de son sauveur, quelqu'il soit. Celle là se borne à caresser la peau saine avec un sourire léger, jetant en alternance des regards aux deux hommes*


[23:19:32 23/11/14] @ Constantin : Rien qu'un peu de magie. *éludant rapidement la question, il effleure de nouveau la zone en tournant le regard vers Eliam* C'était une blessure magique mais pas transmise par un être extrêmement puissant. C'est déjà une bonne nouvelle. Ça vous faisait mal ?



TBC !!


_________________________________________________
Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Septembre, Octobre et Novembre 2014 le Mar 30 Déc 2014 - 17:16

[22:40:15 07/12/14] @ Constantin : Moi aussi, j'ai hâte. *ton froid pendant une seconde pus amène sa main sur la joue de la jeune femme, caressant du pouce la peau douce*
[22:54:17 07/12/14] @ Deidre : *elle ferme les yeux en un sursaut... puis penche la tête pour coincer la main entre joue et épaule. Sans rouvrir les yeux elle murmure* Ca... oui. La douceur de cette main, je m'en souviens. JE me souviens qu'elle tremblait. ... *elle rouvre les yeux avec un sourire qui les fait un peu pétiller* Ce n'est plus le cas. ... C'est mieux.
[23:01:05 07/12/14] @ Constantin : *sourit, gardant la main contre sa joue et caressant du bout des doigts* C'était il y a longtemps. Vous avez guéri ça. *sa voix tremble un peu*
[23:04:12 07/12/14] @ Deidre : (.)
[23:04:50 07/12/14] @ Deidre : *elle plisse les yeux* Refaites ça.
[23:07:12 07/12/14] @ Constantin : Ca quoi ? *nouvelle caresse, du bout des doigts* Ceci ?
[23:10:38 07/12/14] @ Deidre : Non. Avoir l'air... plus... enfin... moins froid. *son ton devient plus doux* C'était votre regard peut être. Ou votre voix mais...
[23:17:00 07/12/14] @ Deidre : (.)
[23:18:54 07/12/14] @ Constantin : Mon regard fait pas mal de chose, il paraît. *sourit doucement, attirant d'un coup Deidre à lui, quelques secondes* Oh, désolé, je ...
[23:26:27 07/12/14] @ Deidre : *elle écarquille les yeux... semble vouloir le repousser une seconde... puis au contraire le retient* Non ! ... Bougez pas. *Elle pose son front contre l'épaule du jeune homme, puis son nez dans son cou* Ca aussi... Ca me dit... ... Un homme pour lequel je n'ai pas besoin de tabouret pour l'embrasser dans le cou... *le ton est rêveur, comme si elle caressait l'idée de le faire*
[23:29:33 07/12/14] @ Constantin : *sourire gêné, finissant par refermer ses bras autour de la jeune femme* Je ne bouge pas. *sourire doux* Vous avez le droit.
[23:35:10 07/12/14] @ Deidre : *hésitation, son regard glissant sur Eliam* ... Juste pour voir si la mémoire du corps raméne celle du cerveau, d'accord ? *elle pose ses lèvres dans le cou du Prince, doucement. Pas de réaction une seconde, puis elle exhale un soupir en en déposant un autre* ... Oui je... *elle recule de deux pas, trébuchant, et rouge écarlate* ... J'ai déjà fait ça oui. Clairement. *elle s'évente et évite les regards des deux jeunes gens* ... Pourquoi faut il que ce soit CE type de souvenirs entre tous ? Jamais on prend le café ensemble ?
[23:37:27 07/12/14] @ Constantin : *rit légèrement, rougissant intensément* Eh bien, ça arrive ... Parfois. *toussote* Au moins, les souvenirs vous reviennent. Ce sera progressif, peut-être.
[23:44:29 07/12/14] @ Deidre : C'est pas... si clair que ça vous savez ? Je... sais que ce que je "vois" est juste. Et même si c'est... i ntéressant c'est... Enfin, ce qu'il faudrait ce serait ce qui... est de l'ordre du sentiment, vous voyez ? ... JE voudrais pas que vous héritiez d'une princesse au rabais. ... Eliam me soutient que... enfin qu'on s'aime. Passionnément. C'est vrai ?
[23:50:49 07/12/14] @ Deidre : (.)
[23:50:56 07/12/14] @ Constantin : *hausse un sourcil curieux, souriant tendrement au bout de quelques secondes* Oui, c'est vrai, complètement. *fait un pas vers elle* On va trouver, pour vos souvenirs.
[23:54:05 07/12/14] @ Deidre : *regard en coin* ... Ok. J'espère. ... Mais... Si ça ne fonctionne pas... ou que je ne parviens pas à garder ma forme féminine... Soyez gentil : me faites pas tuer d'accord ? ... Je serai jamais un danger pour... pour la petite fille.
[23:08:25 12/12/14] @ Eliam : ( coucou !)
[22:00:12 14/12/14] Florimel : *la jeune archère marche d'un bon pas en direction de la Grotte du Lézard. Enfin, du dragon, en vérité, mais ce n'est pas le nom officiel. Arrivée en vue de celle ci, elle marque une pause, et hèle* Hé hooooo ! Arthéon ?
[22:11:13 14/12/14] Artheon : *grondement sourd en provenance de la grotte et quelques secondes plus tard, un gros lézard aux écaille rouges en sort, bondissant ssur un rocher pour rejoindre l'archère* Florimel, bonjour. *penche la tête en pliant absurdement son cou pour la regarder* Vous allez bien ?
[22:13:17 14/12/14] Florimel : *elle sourit de toutes ses dents* Vouip ! Vous, je demande pas vous êtes... bondissant. On dirait un cabri. Un GROS cabri, mais bon. Du nouveau dans le coin ? Trolls, gobelins, Daces, stryges, autres merdes ? *elle sort de sa gibecière un truc enroulé dans plusieurs torchons. A l'odeur, du rôti de porc mariné au miel, encore tiède*
[22:19:29 14/12/14] Artheon : *la bête glisse le long du rocher jusqu'à faire face à la jeune femme* Plus de gobelins depuis le dernier incident. *sourire draconin* C'est pour moi ?
[22:25:54 14/12/14] Florimel : Oui ! Tenez ! *elle enlève tous les tochons, et pose le rôti sur un d'entre eux devant le dragon* Ben tant mieux. Chez nous ça se ralentit.. un peu. J'espère que ça n'augure pas d'une attaque de masse.
[22:27:49 14/12/14] Artheon : Je pourrais toujours aider un peu, si besoin. *le dragon se lèche une fois les babine puis gobe en le rôti en deux bouchées puissantes* Délicieux. Vous venez avec d'autre cadeau ou c'est juste pour le plaisir de me voir ?
[22:31:50 14/12/14] Florimel : Vous savez bien que je suis toujours ravie de discuter avec une personne sensée n'exister que dans les contes de fées. *elle tend la main, toujours prudemment, pour caresser lentement le cou écailleux* Et puis si vous avez des écailles en rab, on a découvert que ça fonctionne aussi contre les éternuements.
[22:33:45 14/12/14] Artheon : C'est vrai que les princes charmant comme moi sont rares.*gronde et tend le cou avec plaisir* Vous allez finir par devoir me les retirer à la main si elles valent tant. Les dernières d'été sont tombées, je les ai préparés pour vous.
[22:35:56 14/12/14] Florimel : Je ne vous arracherai pas les écailles sur le dos. Ca doit faire mal. *elle fronce les sourcils, ses gratouillis remontent vers la tête* ... Ah, c'est gentil à vous, ça. .... Et... Les prochaines seront pour quand ?
[22:37:10 14/12/14] Artheon : Oh, il en tombe régulièrement, mais moins que ça. *baisse la tête pour se laisser grattouiller, se tournant ensuite vers la grotte* Vous venez ?
[22:41:37 14/12/14] Florimel : Je vous suis. *elle récupère ses torchons, puis trottine à côté du dragon* J'aime bien venir vous voir. Indépendamment du fait que je me fais jeter quand je le fais, je sais maintenant que des lycans m'accompagnent sans se faire voir donc je... Je me sens plus en sécurité que presque partout.
[22:44:10 14/12/14] Artheon : Oui, ils paraît qu'ils n'aiment pas que des gens se baladent en forêt sans défense, c'est gentil de leur part. *sourire de dragon, ils atteignent la grotte ou un petit tas d'écailles virant du vert au rouge est entassé dans un coin* Ca devrait vous valoir pas mal, je crois. Tout se passe bien au village ?
[22:47:26 14/12/14] Florimel : *elle ramasse les écailles et les range dans son sac* C'est comme les arbres ? A un moment, vous allez ne plus avoir d'écailles du tout ? Ou ça se stabilise ? ... Oh, dernièrement, je les donne aux druides et autres soigneurs. On a plus besoin de remèdes que moi d'argent, je crois. Et oui, ça va. Les gens s'habituent même à avoir peur, en fait. C'est... triste, mais comme ça.
[22:50:10 14/12/14] Artheon : Cela vaut sans doute mieux pour tous. *ton un peu plus doux, se dirigeant vers la lumière de la sortie* Non, elles se renouvellent en permanence mais beaucoup plus vite à mon âge. Vous en avez encore pour quelques décennies.
[23:19:46 14/12/14] Florimel : Je parlais de votre changement de couleur. Vert en été et rouge en automne. Je voulais savoir si vous aviez un hiver. ... Le climat de la Bretagne étant ce qu'il est, je me voyais déjà tricoter des caleçons longs pour dragon...
[16:53:06 17/12/14] Florimel : (Hop !)
[16:55:49 17/12/14] Artheon : *grondement ressemblant à un gros rire humain* C'est ma couleur d'hiver. Je n'ai que deux couleurs : une pour le printemps et l'été, l'autre pour l'hiver. Désolé.
[17:10:07 17/12/14] Florimel : Rhaaaa zut. Ça aurait été marrant. ... *elle semble tilter quelque chose* Oh. Ooooooooooooooh. ... Donc, là, techniquement vous êtes... différent de d'habitude, c'est ça ?
[17:16:14 17/12/14] Artheon : *le dragon pousse un soupir qui semble faire grimper la température générale d'un ou deux degrès, regard blasé* Voilà, c'est ça.
[17:18:15 17/12/14] Florimel : Ooooh ! *air ravi* Et ça fait quel effet ? Alleeeeez, vous pouvez en parler ; chuis une tombe.
[17:24:16 17/12/14] Artheon : Bah là, ça ne change pas grand chose. Rien en fait, j'ai juste les écailles vertes. *la dragonne sourit et tire une langue reptilienne vers Florimel* Autant pour les discussions entre filles...
[17:26:22 17/12/14] Florimel : Tssss. Et je peux même pas vous proposer de soirée pyjama en vous peignant les écailles. *elle se passe la main sur le visage, soudain fatiguée* ... J'ai pas de nouvelles de Leith depuis plusieurs semaines.
[17:37:31 17/12/14] Artheon : *la bête se couche jusqu'à elle, la fixant de son regard doré* Il partait pour une tournée ? Composer de nouvelles chansons ?
[17:40:03 17/12/14] Florimel : Officiellement. Mais aussi pour... enfin, des infos, quoi. ... Et ça arrivait jusqu'à moi, de proche en proche. Et là... Silence. 4 semaines. C'est rien mais c'est foutrement long. ... Et comme c'est pas un type "intéressant", s'il est mort ou capturé, on le saura jamais... *elle baisse les yeux*
[17:46:51 17/12/14] Artheon : Je suis sûr que tout va bien pour lui. Il est juste allé chanter encore plus loin que d'habtiude. *s'avance encore jusqu'à s'enrouler une fois autour de la jeune femme* Il s'en est toujours bien sorti jusque là
[18:47:23 17/12/14] Florimel : C'est un fait. ... Il est malin, et il a du bagout, mon Leith. Mais c'est tellement... dur.. *elle renifle vaguement* Dites... Vous qui avez été humain, puis lycan, puis dragon maintenant... Est-ce que vous ressentez les choses pareil ?
[18:52:22 17/12/14] @ Scarlett : (Hello !)
[18:53:59 17/12/14] Florimel : (Scaaaaar !)
[19:00:28 17/12/14] @ Scarlett : (♥♥♥)
[19:03:29 17/12/14] Florimel : (Chava ?)
[19:04:27 17/12/14] @ Scarlett : (Ouiiii je suis en vacances. Enfin j'attaque le boulot dimanche mais c'est un détail :3 Et toi ? )
[19:04:59 17/12/14] Florimel : (Les nains sont en vacs vendredi et j'ai pas encore emballé les paquets ôO)
[19:05:05 17/12/14] Florimel : (Sinon ça va :p)
[19:05:12 17/12/14] Florimel : (Quoi, comme boulot ?)
[19:07:08 17/12/14] @ Scarlett : (caissière comme cette été ... la semaine de Noel en plus je sent que ça va être chiant ^^)
[19:07:15 17/12/14] @ Scarlett : (*cet)
[19:13:04 17/12/14] Florimel : (Oo)
[19:13:10 17/12/14] Florimel : (Je te plains d'une force...)
[19:14:37 17/12/14] @ Scarlett : ( ouais )
[19:23:17 17/12/14] Artheon : (Hey ^^)
[19:24:28 17/12/14] Artheon : Je ... Je suppose que oui ? *approche sa tête de celle de la jeune femme en tentant de conserver un ton doux* Il vous reviendra, ne vous en faites pas
[19:27:30 17/12/14] @ Scarlett : (Mais bon du coup ça m'a permis de faire des folies niveau cadeau en prévention du salaire, je vais offrir à ma nièce une putain de robe d'Anna de la reine des neiges. Je suis jalouse :') )
[19:28:39 17/12/14] Artheon : (xD La chance :p)
[19:29:27 17/12/14] Florimel : *elle pose sa tête sur la tête du dragon* Ouais. En attendant, c'est bientôt la Noël, et je sens que je vais pouvoir demander à être de garde. ... Enfin. C'pas grave.
[19:29:53 17/12/14] @ Scarlett : (dommage je ne fais plus du 5 ans depuis un moment :/ )
[19:30:13 17/12/14] Florimel : (Même en forçant un peu ?)
[19:31:49 17/12/14] Florimel : ( http://www.priceminister.com/offer/buy/449685617/robe-anna-adulte-deguisement-costume-la-reine-des-neiges-motif-brodes-a-la-main.html )
[19:31:56 17/12/14] Artheon : Vous pourriez venir le passer avec nous. Si vous avez un don avec les gosses, il y a des triplés qui ont besoin de discipline.
[19:32:42 17/12/14] @ Scarlett : (Oh mon Dieu.... *-* Je vais la prendre.)
[19:35:46 17/12/14] Florimel : (Elle est zolie, hein ?)
[19:36:27 17/12/14] Florimel : ... Avec vous ? *elle réfléchit* Oh, avec votre famille ? ... Ca ne se fait pas, de s'incruster dans la famille des autres, pour Noel.
[19:36:38 17/12/14] @ Scarlett : (tellement :') )
[19:45:02 17/12/14] Artheon : (Pardooooon)
[19:45:47 17/12/14] Artheon : Ca ne se fait pas de laissser quelqu'un tout seul pour Noël. *lui pousse un peu la tête du bout du museau*
[19:59:55 17/12/14] Artheon : (Tu va bosser toute la semaine Scar ?)
[20:09:02 17/12/14] Florimel : ... Merci. *elle pose un gros baiser plein d'émotion sur le nez du dragon* Et, hm... Pour une famille aussi... composée, j'amène quoi ? Du pudding ?
[20:13:26 17/12/14] Artheon : *grondement amusé* Vous pouvez apporter tout ce que vous voulez, mais il est possible que la viande soit appréciée. *Florimel a droit à une léchouille de langue râpeuse*
[20:26:38 17/12/14] Florimel : "Possible", hein ? *petit rire* D'accord, je ferai ça. ... Vous faites ça où ? Que je sache où vous rejoindre.
[20:27:55 17/12/14] Artheon : On s'est installé plus près du village, avec toutes ces histoires de gobelins, je vous montrerais.
[14:36:23 21/12/14] @ Garth : ( Hi ? )
[14:45:35 21/12/14] Florimel : (Hello !)
[15:04:25 21/12/14] Florimel : (Pas hello ?)
[15:08:20 21/12/14] Artheon : (Hello ^^)
[15:25:16 21/12/14] @ Garth : ( Mais si, hello. )
[10:40:29 24/12/14] Florimel : (Passez tous une excellente soirée de Noël, amusez vous et tout ça ! Bises !)
[12:00:35 25/12/14] @ Garth : ( Le whisky, ca fait mal à la tête. Vraiment. )
[13:23:08 27/12/14] Florimel : (Boarf. Surtout si on prend un coup de bouteille sur la tête, non ?)
[13:33:25 27/12/14] Artheon : (Hello ! ^^)
[13:36:55 27/12/14] Florimel : (Coucou !)
[14:01:18 27/12/14] Artheon : (Ca va ? ^^)
[14:15:58 27/12/14] @ Eliam : ( joyeux noel en retard !)
[14:17:05 27/12/14] Artheon : (Joyeux Noël ^^)
[14:26:09 27/12/14] Florimel : (Toupareil ^^)
[14:33:15 27/12/14] Artheon : (Quoi de neuf ?)
[14:35:17 27/12/14] Florimel : (Mmmmh... C'est toujours Noël !!)
[14:35:23 27/12/14] Florimel : (Et chez toi ?)
[14:36:18 27/12/14] Artheon : (Plus ou moins pareil, on fait un tarot tous les deux jours :
[14:37:02 27/12/14] Florimel : (Et tu gagnes ?)
[14:41:35 27/12/14] Artheon : (Etonamment : oui :p)
[14:41:37 27/12/14] Artheon : (Pour l'instant)
[14:43:34 27/12/14] Artheon : (D'ailleurs, j'y retourne ^^)
[22:15:19 27/12/14] Siobhan : *Perchée sur un toit du palais Impérial, Siobhan regarde sans bouger le soleil disparaitre. Elle attend quelques minutes avant de se laisser glisser le long d'une sculpture pour rebondir sur une autre et ainsi s'approcher de fenêtres bien spécifiques... sans se faire repérer par les gardes passant en(dessous*
[22:18:16 27/12/14] PNJ-02 : *installée dans une chambre bien spécifique du palais impérial, la garde du corps se redresse en percevant un son, elle se lève alors et va rejoindre une grande chambre adjacente, surveillant les entrées d'un regard calme et froid*
[22:20:58 27/12/14] Siobhan : *la première fenêtre étant fermée, la lycane grommelle et bondit jusqu'à une corniche voisine pour atteindre la seconde fenêtre. Ah : celle là est ouverte ! Elle passe les jambes à l'intérieur, l'une après l'autre, et se laisse glisser dans la pièce. Elle hume l'air discrètement*
[22:29:12 27/12/14] PNJ-02 : *derrière elle, une forme est appuyée contre le mur, un grand sourire aux lèvres* Bonsoir.
[22:34:49 27/12/14] Siobhan : *léger sursaut, puis Siobhan se retourne, les mains prudemment éloignées de sa taille, mais avec un sourire léger* Bonsoir. ... Je serai jamais assez silencieuse pour vous, pas vrai ?
[22:39:29 27/12/14] PNJ-02 : On ne me paye pas pour rien. *sourire léger* Alors, qu'est-ce qui vous amène ici à une heure si tardive ?
[22:55:37 27/12/14] Siobhan : L'envie de voir le paysage de cette fenêtre précisément, enfin. *léger sourire* ... Bah. J'voulais voir Justinien, un peu. ... Cela fait plusieurs jours que...
[23:01:08 27/12/14] PNJ-02 : *petit sourire d'excuse* Oui, je m'en doutais. Il n'est pas là malheureusement, avec toutes les visites actuelles, il court un peu partout dans le palais.
[23:03:23 27/12/14] Siobhan : *soupir* Bon. ... C'est un peu frustrant, chez vous. Il était plus facile d'accès en Bretagne. *le ton est sans acrimonie, mais indéniablement déçu* Ca a l'air compliqué, la vie d'Empereur.
[23:04:35 27/12/14] PNJ-02 : *éclate de rire* C'est que le moment est encore plus complexe que d'habitude. La Bretagne ne lui demandait pas autant de temps, vous voulez l'attendre ?
[23:05:28 27/12/14] Siobhan : Vous moquez paaaas. *regard de reproche* ... Si c'est possible...
[23:07:49 27/12/14] PNJ-02 : Je vais essayer *reste souriante et vient s'asseoir sur un petit tabouret, désignant le grand lit à Siobhan* Installez-vous. Je crois qu'il est avec un Goth, ou la Reine Amazone peut-être ...
[23:16:02 27/12/14] Siobhan : *grommelle un truc entre ses crocs, qui n'a pas l'air aimable DU TOUT*
[23:16:44 27/12/14] PNJ-02 : *haussant un sourcil, elle a un sourire amusée* Oh elle vous embête ?
[23:23:44 27/12/14] Siobhan : Elle le touche donc il sent elle. ... Et il la touche aussi, donc elle sent lui. ... Alors, c'est pas évident pour un non lycan mais... C'est comme si vous voyiez votre compagnon le bras autour de la taille d'une autre. En toute "innocence". *le ton n'est qu'à demi convaincu, et elle soupire*
[23:28:59 27/12/14] PNJ-02 : Ah ... Si ça peut vous rassurer, ils ne se touchent pas ... de cette façon je veux dire. Même si elle est plutôt insistante. *petit sourire*
[23:32:44 27/12/14] Siobhan : *léger grondement* J'vais la tuer. ... *puis le son s'éteint, et elle baisse la tête* ... Enfin... Ceci étant... Ce n'est pas à moi de décider si... il a besoin d'une épouse à temps plein, hein. *grooos soupir* ... Et vous, ça va ?
[23:34:16 27/12/14] PNJ-02 : De ce que je sais, il essaye d'éviter ça, du coup ça risque de retomber sur le fiston, enfin ... *sourire tranquille* Oh moi, toujours vous savez. Il n'y a pas de raison.
[23:40:27 27/12/14] Siobhan : Sur le fiston ? Mais ce n'est pas... uh-ooooh... *elle semble réfléchi, tout en se déchaussant pour se mettre en tailleur sur le lit* Tssss. Vous pouvez pas être aussi étale que ça. Mais je suis heureuse si vous allez bien. ... *elle prend un coussin sur ses genoux, joue avec les franges* ... Insistante comment ?
[23:42:48 27/12/14] PNJ-02 : Eh bien .... Elle a plusieurs fois rappelé qu'elle était encore féconde et bien portante. Elle assure qu'une telle union conforterait définitivement la place d'Unificateur de Justinien au sein de l'Empire. Elle lui parle politique quoi. *grand sourire* Vous lui parlez d'autres choses, il s'y intéresse plus.
[23:45:17 27/12/14] Siobhan : *quelques franges restent dans sa main* Il n'a pas besoin d'une épouse fertile, il a Constantin et Ishla. *le ton est ferme... mais devient spéculatif*Pour le reste, elle a raison. Malheureusement. *elle a un léger sourire* Yep. Chuis un rayon de soleil, c'est ça ?
[23:50:51 27/12/14] PNJ-02 : Exactement *se lève et se rapproche à grands pas* Vous n'avez pas à vous en faire à son sujet, elle traîne déjà ici depuis un moment et il n'y a même pas eu de fiançailles.
[23:59:37 27/12/14] Siobhan : C'est sensé me rassurer ?? "Même pas de fiançailles" ? *elle se passe la main sur le visage* ... Enfin. Je n'ai pas vraiment à... être jalouse, de toutes façons. C'est pas comme si... *elle se mordille les lèvres*
[21:54:32 29/12/14] Siobhan : (Je proteste hein !)
[21:58:02 29/12/14] Siobhan : *c'est le soir de la fête de Noël, et celle du solstice d'hiver. A Byzance, multi-religieuse, certains le fêtent d'autres non, mais tous sont pris d'un genre de frénésie de bonne humeur, qui se sent du haut en bas de l'échelle sociale. Enfin. Visiblement, Siobhan n'est pas touchée. Assise à une table dans la salle de réception, elle fixe le bois d'un air mélancolique.*
[22:11:42 29/12/14] @ Eliam : *le duc entre dans sa plus belle tunique noire et argent, discutant en byzantin avec un autre noble, il aperçoit siobhan et tapote l'épaule de son interlocuteur avec un rire et s'éclipse pour se glisser en face de la lycane avec un sourire* joyeux noel ! *rit* c'est l'expression a la mode, ça durera pas *nouveau rire, attrape un verre de vin, la regarde avec un sourire peiné* z'avez l'air triste...
[22:13:56 29/12/14] Siobhan : ... *soupir* Non, triste, non. Je vais passer la soirée avec Julian, et sans doute Noun même s'il n'est pas encore au courant. Donc ça devrait... être sympa. C'est juste... *soupiiiiiiiiir* Bah rien. Laissez courir.
[22:15:02 29/12/14] @ Scarlett : (Hello !)
[22:15:19 29/12/14] Siobhan : (*couine*)
[22:19:57 29/12/14] Siobhan : (Alors, ce Noyël ?)
[22:22:35 29/12/14] @ Eliam : ( coucou ! )
[22:24:04 29/12/14] @ Eliam : *boit et hausse un sourcil et se penche pour approcher de siobhan*...non je laisse pas courir, dites moi tout ou je vais devoir vous faire boire...
[22:29:05 29/12/14] Siobhan : *regard prudent* ... Je tiens mieux l'alcool que vous, cuistre. *cependant, elle se détend un peu* ... Je suis jalouse.
[22:37:38 29/12/14] @ Scarlett : (Très bien, et vous ??)
[22:42:54 29/12/14] Siobhan : (Nickel)
[22:43:07 29/12/14] Siobhan : (Noel s'est bien passé ? Tu avais été sage ?)
[22:44:57 29/12/14] @ Eliam : *la regarde, surpris* jalouse ? Développez... *leger rire* et je tiens mieux l'alcool que vous même sans manger avant !
[22:54:53 29/12/14] @ Scarlett : (Bien sur, comme toujours enfin :'( )
[22:56:18 29/12/14] Siobhan : (Genre)
[22:56:23 29/12/14] Siobhan : (On y croit tellement)
[22:58:18 29/12/14] @ Scarlett : (C'est quoi ces préjugées sur ma personne là ? Tsss...)
[22:58:30 29/12/14] Siobhan : *très doucement, les mains devant sa bouche* Je suis jalouse d'un homme qui à ma connaissance d'a pas d'aventures quand on ne se voit pas... Alors que moi, si. ... Et c'est MOI qui grogne juste parce qu'une femelle s'approche. ... Je dois être tarée. .... Tenez, buvez, puisque vous vous croyez costaud. *elle lui sert un hanap rempli d'un alcool transparent qui doit faire dans les 90°*
[23:01:10 29/12/14] @ Eliam : *boit et sourit avec une légère grimace* costaud... *lui tapote le bras* ça s'appelle être humain ça... Rien de grave
[23:03:54 29/12/14] Siobhan : C'est surtout être injuste. Et... *elle secoue la tête* Je n'aime pas me découvrir de nouveaux défauts. ... Et vous ? Vous n'êtes pas en train de fêter... Ce qu'il y a à fêter ce soir ?
[23:11:17 29/12/14] @ Eliam : *rire amusé*... La naissance du fils de dieu ? *ricane* ... J'aime bien l'ambiance mais j'y crois qu'à moitié
[23:22:03 29/12/14] Siobhan : C'est pas y croire. C'est l'ambiance, justement. ... Et puis si on croit aux anges et ici... il est difficile de ne pas y croire, pourquoi ne pas croire aux dieux ? Et faire des cadeaux aux gens qu'on aime, c'est plutôt... agréable, non ? ... Vous avez prévu quelque chose pour votre fiancée ? ... *elle aurait une autre question, mais s'abstient*
[23:35:13 29/12/14] @ Eliam : ... Oui mais la on me demande de croire en un seul dieu, d'où viens le reste alors ? Hyrion, guilan, merlin... *sourire triste* ça gâche l'ambiance quand on sait qu'on brûle des gens au nom de l'homme né aujourd'hui...
[23:39:25 29/12/14] Siobhan : Les hommes sont des cons. Ce qu'ils font à partir de choses potentiellement belles... c'est inimaginable. ... Vous êtes ENCORE en train de déprimer, hein. C'est pas que cette histoire de Dieu Unique. ... Moi, j'suppose que c'est une vaste arnaque. Qu'ils existent tous. Et qu'il y en a des plus prétentieux que d'autres voilà.
[23:53:28 29/12/14] @ Eliam : Je déprime pas... Je cogite, je réfléchis trop... Et pas de la bonne façon *bois, grimace* c'est fort votre truc quand même
[00:15:07 30/12/14] Siobhan : Le concept, c'est de vous dérider ou de vous tuer, j'crois. Vous pensez à quoi, Duc ? *elle même a les joues plus roses qu'à l'ordinaire, et c'est à noter : elle tient généralement TRES bien l'alcool*
[00:19:59 30/12/14] @ Eliam : .. Dans les deux cas l'intention est louable *rit*... Je pense a... Tout ça... Deidre, le prince, ma fiancée, la situation en Bretagne.. *leger rire* a vous aussi, j'ai pas mal pensé a vous je me suis dis que vous étiez toujours la pour moi et que j'étais un idiot désinvolte de pas vous en remercier plus... Ça doit être la magie de noel *boit* ou l'alcool... *rit*
[01:03:47 30/12/14] Siobhan : *les yeux dorés, pleins d'empathie, s'écarquillent de surprise quand Eliam la mentionne* Non mais... Ca va, Eliam. J'vous assure. Vous êtes un grand couillon mais... c'est comme ça qu'on vous aime, vous savez. ... *plus doucement* Et puis vous êtes là vous aussi, en cas de besoin.
[01:30:36 30/12/14] @ Eliam : Oui mais je fais toujours comme si je m'en fichais *sourire d'excuse, boit*.. C'est comme ça qu'on m'aime hein ? *rit* ...ça fait plaisir
[01:33:34 30/12/14] Siobhan : *elle tend la main, caresse doucement les cheveux bruns et laisse couler sa main jusqu'au menton pour relever la tête du jeune homme* ... Vous avez très bien compris ce que je voulais dire. Les gens qui vous aiment savent que sous votre façade de petit duc à prendre à claques se cache un des plus gentils garçons que je connaisse. Prêt à plein de choses totalement folles pour ses amis. ... Me faites pas dire ce que je n'ai pas dit.
[01:40:07 30/12/14] @ Eliam : *ecarquille un peu les yeux de surprise lorsqu'elle lui touche les cheveux et sourit doucement, une lueur de surprise brillant encore dans ses yeux*.. Merci beaucoup sio *pose un instant la main sur la sienne puis l'enlève pour prendre son verre et boire*... Ça vous dirait de faire un truc fou un de ces soir ? *rit* ce n'est pas une proposition sexuelle, je vous assure
[01:46:39 30/12/14] Siobhan : *elle fait claquer sa langue* Ah ben zut alors. Me voilà déçue. *moue de Chat Potté qui finit en un sourire canaille* Mais... je suis disponible pour tout truc un peu barré, vous le savez bien. ... *elle se penche vers lui* J'ai failli arriver à pénétrer les appartements impériaux par la fenêtre !
[01:54:04 30/12/14] @ Eliam : Moi j'ai repéré toutes les rondes et les archers, mais je galère, j'ai peur des protections magiques...*encore plus bas* il ne faut pas faire l'erreur de croire que Constantin ignore ce que nous faisons, il est trop malin et nous connais tous, personne n'est venu a byzance pour le paysage et ce n'est pas l'esprit de noel qui va changer ça... Je pense que la révélation de deidre au prince va attirer l'instigateur de tout ça.. Il faut tenter quelque chose *serieux puis rit*... Et ne faites pas cet air la, vous allez le faire fondre
[02:01:57 30/12/14] Siobhan : *Siobhan sourit doucement* Quel air ? Et fondre, vraiment ? ... J'y songerai, du coup. Un jour où j'aurai beaucoup plus bu que ça. *elle finit son hanap d'un seul coup* Je n'en doute pas. J'ai ressenti des... vibrations étranges en certains endroits. Mais je pense que la sécrité est... un peu assouplis à l'égard de certains. .. Enfin, pour moi elle l'a été en tous cas.
[02:04:23 30/12/14] @ Eliam : Si Constantin nous laisse avancer il ne doit pas cacher quoi que ce soit, ou le faire trop bien... Mais j'ai dans l'idée que celui qui cherche a nuire a deidre la fera surveiller, alors je vais la surveiller aussi... Parfois les anges sont trop hauts pour voir correctement ce qu'il se passe, mais je vais avoir besoin de votre aide *vide son verre*... Deuxième tournée ? *rit*
[02:07:57 30/12/14] Siobhan : Vous pensiez qu'il y aurait un souci avec les Byzantins ? *elle semble réfléchir* Franchement je ne... crois pas. Mais je suis trop impliquée émotionnellement, peut être. ... Et il est évident que je vous aiderai à protéger votre amie. ... Et... Deuxième tournée. *elle sert le Duc, puis elle* Si vous tombez le nez dans votre verre, je vous laisse là.
[02:14:33 30/12/14] @ Eliam : *goute* oh je ne suis un lycan mais je sais boire, je pourrais tirer a l'arc dans le noir *rit*... Si la cible est large. *plus sérieux*... Va falloir qu'on se balade plus furtivement que jamais, et qu'on sois prudents
[02:19:34 30/12/14] Siobhan : Je suis toujours prudente, Duc de pacotille ! Vous pensez que je serais arrivée à mon âge canonique, sinon ? Tsss. *elle observe Eliam, a un sourire amusé* Ouais. Pas sure que vous me toucheriez, même sous forme Crinos. J'ai vraiiiiment des doutes.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum