Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Juillet 2014

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Juillet 2014 le Mer 2 Juil 2014 - 11:55

[10:43:01 01/07/14] Freiya : *En sortant du marché où elle a vendu quelques peaux de bêtes, la lycane se rend à la taverne du village. A un horaire et un jour pareille, l'endroit paraît un peu déserté mais cela ne la dérange pas.Elle commande une bière et va s'installer à une table éloignée.*

[10:57:02 01/07/14] Leith : *Dans le rayon de soleil près de la fenêtre, un blondinet est installé confortablement, sa chaise en équilibre sur deux pieds, un talon sur la table, une mandoline entre les mains dont il tire de temps en temps quelques arpèges, plongé dans des pensées qui ont l'air agréables. Devant lui, une cervoise entamée (et oubliée).*

[10:59:16 01/07/14] Freiya : *Une fois sa bière reçue, la lycane prend le temps de renifler autour d'elle et son regard se tourne vers le blond. Elle se fend d'un sourire et se lève pour traverser la salle jusqu'à lui.* Bonjour. Je peux vous embêter une minute ? *Sans attendre de réponse, elle tire une chaise pour elle.*

[11:01:32 01/07/14] Leith : *relève le nez et sourit d'un air accueillant, ce qu'il ferait pour à peu près n'importe qui ; la perplexité se lit cependant dans ses yeux qui scrutent la lycane.* Je vous en prie. Votre visage me dit quelque chose, mais alors, je suis navré, je ne vous remets pas. *sourire contrit et désarmant*

[11:04:01 01/07/14] Freiya : *La lycane fronce les sourcils, perplexe à son tour, avant de comprendre.* Ah oui, nous nous sommes croisés une fois, c'est vrai. *Elle évacue le souvenir d'un geste de la main et sourit au jeune homme.* Vous êtes le mari de Florimel, non ?

[11:08:58 01/07/14] Leith : *sourire éclatant* J'ai cette chance, en effet. *tend la main* Leith, de Vannes. Vous connaissez donc ma délicieuse épouse ?

[11:09:53 01/07/14] Freiya : *Elle tend la main pour serrer la sienne, d'une poigne forte mais pas encore de fer.* Freiya, des Fianna. J'ai travaillé avec elle, à l'occasion.

[11:13:24 01/07/14] Leith : Des Fianna ? *l'examine une deuxième fois* Remarquez, j'aurais dû m'en douter : vous avez ce côté, heu, vous savez ? Impressionnant et animal. *fait mine de secouer sa main et de souffler dessus.* Elle m'a parlé de vous, en effet. En bien. *re-sourire colgate*

[11:17:30 01/07/14] Leith : (*Gaunes, pas Vannes, donc. Mémoire de poisson rouge...)

[11:17:39 01/07/14] Freiya : *La lycane rit à la plaisanterie et reprend un peu de sa bière.* C'est gentil, mais j'ai fait attention pourtant. *Elle se fend d'un sourire amusé.* Vous êtes donc familier d'autre membre du clan ? *Plus bas, elle ajoute.* Elle m'a parlé de vous aussi, rassurez-vous.

[11:19:19 01/07/14] Leith : Mais pas en bien ? *tâche de masquer son anxiété réelle en la surjouant.* Oui, je connais un peu Siobhan et Sköll, et leurs familles respectives.

[11:20:37 01/07/14] Freiya : *La lycane fait mine de réfléchir sincèrement à la question.* Ah, ça dépend de ce qu'on entend par bien. *Pour bien appuyer la plaisanterie, la lycane a un sourire jusqu'aux oreilles*

[11:21:37 01/07/14] Leith : Heu, je ne sais pas... "C'est un merveilleux amant", "il fait bien la cuisine", "il a de belles dents"... Ce genre de chose. *petit rire*

[11:23:46 01/07/14] Freiya : Eh bien... C'est vrai. Vous avez de belles dents. *Elle pouffe de rire et plonge le nez dans sa bière, surveillant quand même du coin de l'oeil la réaction.*

[11:26:05 01/07/14] Leith : *les montre dans un sourire éclatant de playboy.* Pour mes talents au lit et aux fourneaux, je conçois que vous ne puissiez pas vérifier. Bon, je vous inviterais à déjeuner avec plaisir, mais à coucher, ce serait un peu plus délicat. *plaque un accord dramatique sur sa mandoline.*

[11:27:55 01/07/14] Freiya : C'est gentil de proposer, mais je ne suis pas intéressée. *Elle repose sa chope.* Votre cuisine en revanche, je ne dis pas non.

[11:30:15 01/07/14] Leith : Je suis quelqu'un de très gentil. Mais l'homme d'une seule femme. Au grand désespoir de toutes les autres, évidemment. *chuchotant* Vous pourriez au moins faire semblant, roooo ! *pose son instrument et attrape sa chope pour la lever en direction de Freiya :* Vendu. Venez quand vous voulez. Vous savez où nous habitons, au moins ?

[11:32:09 01/07/14] Freiya : *La lycane se fend d'un sourire moqueur.* Je ne suis pas très douée pour la comédie. *Elle reprend sa chope pour la lever et la cogner contre celle du barde.* Je connais le chemin, oui. Votre charmante épouse m'a montré.

[11:34:30 01/07/14] Leith : *fronce un sourcil* Ah oui ? *sirote une gorgée en réfléchissant* Et vos relations sont, donc, strictement professionnelles ?

[11:36:39 01/07/14] Freiya : *Elle pouffe de rire mais prend le temps d'y réfléchir.* Amicale, plutôt.

[11:38:24 01/07/14] Leith : *pose le menton dans sa main, boudeur.* Et vous la trouvez charmante ?

[11:39:51 01/07/14] Freiya : *Freiya s'amuse manifestement beaucoup, un beau sourire ourlant ses lèvres.* Bien évidemment, pas vous ?

[11:43:26 01/07/14] Leith : *se récrie* Plus que charmante. Ensorcelante. Mais j'ai le droit, moi ! J'ai épousé. *tâche de prendre une voix grondante de grosse brute macho, ce qui passe à peu près avec son baryton.* C'est MA meuf, okay ? Même pas tu la r'gardes. *reprend un ton normal* Vous croyez que je devrais exiger qu'elle se voile pour sortir ? *rêveur* Les Maures le font bien.

[11:48:00 01/07/14] Freiya : *La lycane répond par un léger grondement, mais surtout un sourire en coin.* Ce serait fort dommage, je trouve... Pas pour moi ! Bien sûr, mais pour elle. La visée serait bien plus complexe.

[11:50:46 01/07/14] Leith : *demi-sourire amusé* Je vous l'accorde. Et puis, si je l'aime tant, mon feu follet, c'est entre autres parce qu'elle est libre. *gros soupir* L'inspiration me saisit pour composer une ballade à propos d'un mari jaloux qui est assez culotté de l'être... Vous m'excusez ? *reprend sa mandoline et se met à tester des mélodies*

[11:53:23 01/07/14] Freiya : Je vous en prie. *La lycane se renfonce dans son siège et écoute d'une oreille attentive, tout en finissant sa bière.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Juillet 2014 le Mer 2 Juil 2014 - 12:00

[13:48:07 01/07/14] Freiya : *Comme on le lui a si gentiment proposé, la lycane se rend un soir chez sa partenaire, ne serait-ce que pour vérifier si cette cuisine est si bonne que ça. Elle s'est délesté de son arc et de ses flèches mais conserve son armure de cuir sur elle. Arrivé à la porte, elle frappe deux fois.*

[13:54:49 01/07/14] Florimel : *une délicate odeur flotte dans l'air, et c'est la voix bien connue de Florimel qui lui répond* Entreeez !

[13:59:26 01/07/14] Freiya : *La lycane entre donc et renifle autour d'elle avec un sourire.* Salut ! *Elle ne s'avance pas trop dans la maison en attendant d'avoir entendu la réponse de la jeune femme.*

[14:14:05 01/07/14] Florimel : *Florimel goûte le contenu d'un plat, et se retourne avec un grand sourire* Hey ! C'est ce soir que vous vous décidez ? Leith sera mortifié : il est sorti. Mais il revient vite. ... Asseyez-vous.

[14:17:54 01/07/14] Freiya : *La lycane sourit de toutes ses dents et s'avance jusqu'à une chaise.* J'ai l'art de choisir mes soirs, on dirait. *Elle tire la chaise et s'installe.* Je ne dérange donc pas ?

[14:21:19 01/07/14] Florimel : Mais non. *hausse un sourcil* Et si vous dérangiez, je ne vous aurais pas dit d'entrer, hé. ... Ca va ? *la regarde en coin*

[14:24:36 01/07/14] Freiya : Tu savais que c'était moi ? *Elle se fend elle-même d'un sourire.* Ca va bien, et toi alors ? Le château, ça se passe comment ?

[14:27:03 01/07/14] Florimel : Non. Mais il y a peu de chances que ce soit quelqu'un d'autre : on reçoit peu. ... Et dans tous les cas, si je vous fais pas entrer, je fais pas entrer non plus les autres !! Le château, ça fait un peu peur... Et les gamins sont bien, par contre. Même si... *elle se tourne complètement, et Freiya peut constater qu'elle a un oeil au beurre noir*

[14:29:22 01/07/14] Freiya : *La lycane se montre surprise et se relève pour venir inspecter le visage de la jeune fille.* Un môme ? Plutôt fort pour son âge. C'est des gosses difficiles ?

[14:37:37 01/07/14] Florimel : Nooon. Enfin un peu. Mais entre eux. J'ai voulu intervenir, et le gosse a dérapé. *elle se laisse inspecter* Il était hyper consterné après, donc je les ai juste un peu punis. *elle pouffe* Leith n'a pas encore vu ça. Il risque la crise cardiaque : je vais continuer à garder les cheveux dans le visage un moment...

[14:40:41 01/07/14] Freiya : *Freiya pouffe de rire et se recule un peu.* Bah, rien de grave. Tu te remettras. J'espère qu'ils sont plus attentifs quand il s'agit de viser à l'arc quand même.

[14:48:04 01/07/14] Florimel : *roule des yeux* Ouiiii, heureusement, oui. Il y en a même de très prometteurs. ... Et vous, que devenez vous ?

[14:53:21 01/07/14] Freiya : J'espère bien. *Elle retourne à sa place sans manquer d'afficher un sourire moqueur.* Moi ? Rien de spécial, je chasse. Je vends. Je fais quelques allers-retours entre ici et le clan. Pourquoi ?

[15:10:38 01/07/14] Florimel : Ben... Je m'inquiète de vous, tiens ! On est partenaires, non ? *moue attristée* Et je vous ai un peu laissée tomber alors je... culpabilise, voilà !

[15:13:52 01/07/14] Freiya : *La lycane éclate de rire.* Bien sûr qu'on est partenaire, mais je peux survivre sans toi, t'inquiètes pas. *Elle a un sourire moqueur mais redevient sérieuse.* Je me débrouille bien.

[15:18:33 01/07/14] Florimel : *lui lance un torchon au visage, écarlate* Mais j'imagine bien, que vous pouvez survivre sans moi, même si me le dire est très vexant, je signale. ... Je m'inquiète, c'est tout. *elle baisse un peu le ton* J'ai pas des tas d'amis, hein. Et j'avais l'habitude d'être très entourée. Du coup, je reporte mon attention sur les quelques personnes que j'aime bien.

[15:22:04 01/07/14] Freiya : *Freiya récupère le torchon en lui lançant un sourire amusé, elle se relève.* C'est très gentil de ta part, mais ne t'occupe pas de moi. *Elle lui ébouriffe - un rien plus - les cheveux.* On va faire un marché, je te donne des nouvelles mais en échange, tu devra m'en donner aussi chaque fois qu'on se voit, d'accord ?

[15:27:13 01/07/14] Florimel : Heeeeeeyyyy ! *repousse en riant la main ébouriffante, maintenant sa tignasse* ... Ca me va. Mais moi, à part "je n'veux plus d'enfants" et "mon mari est au top"... Je pense que ça av être assez plat. ... Vous vous allez pouvoir... faire ce qui était prévu ou bien non ? *elle semble hésiter*

[15:29:01 01/07/14] Freiya : Parce que tu crois que je vais avoir beaucoup de chose à dire ? *Elle sourit et lui tend son torchon.* Non, probablement pas. Pas dans l'état tout du moins, mais je garde l'idée dans un coin de ma tête. On ne sait jamais

[15:38:17 01/07/14] Florimel : Eh bien je ne sais pas. Lycan, tout ça. Liberté. Non ? *elle a un sourire léger, puis va touiller la marmite d'où émerge la bonne odeur* Comment va Camille au fait ? Vous la séquestrez ? Cela fait plusieurs fois que je vais au "Rat qui pêche" et qu'elle n'y est pas.

[15:42:36 01/07/14] Freiya : Il n'y a pas que les lycans qui sont libres. *Elle sourit et retourne doucement à sa place.* Je la retiens jamais trop longtemps, rarement plus d'une journée. Alors je ne peux pas être tenu responsable, elle a des raids en ce moment. *Elle se fend d'un sourire amusé.* Elle va bien.

[15:48:52 01/07/14] Florimel : Je note le choix du verbe "retenir". *ricane* Je sens que j'aurai de quoi la faire rougir de façon satisfaisante à notre prochaine rencontre... *réfléchit* Encore qu'il faudrait sans doute que je m'abstienne de m'amuser à faire rougir mes camarades à chaque fois que j'en vois une, non ? Ca va finir par faire jaser.

[15:51:51 01/07/14] Freiya : Je ne vois absolument pas de quoi tu veux parler. *La lycane s'appuie sur le dossier de sa chaise avec un sourire parfaitement innocent.* Elle n'a pas du tout à rougir... Tu t'amuses à faire ça à tout le monde ?

[15:56:37 01/07/14] Florimel : Naon. A ceux pour lesquels ça marche. Vous, faudrait vraiment quelque chose de... terriblement croustillant. Mais sur Camille et Mad... *elle ricane* Elles deviennent rapidement pourpres quand je leur parle, en toute innocence, bien sur. *grand sourire*

[15:57:49 01/07/14] Freiya : Bien sûr. Tu es très vilaine. *Au sourire qu'elle affiche, cela n'a pas l'air de la déranger vraiment.* Tu peux chercher longtemps avant de trouver assez pour me faire rougir.

[16:00:37 01/07/14] Florimel : *bat des cils* On me le dit souvent, mais pas avec cette intonation... *elle dresse l'oreille* C'est un défi ? Parce que si c'en est un... Ca ne se passera pas comme ça !

[16:01:32 01/07/14] Freiya : Tu veux que je change d'intonation peut-être ? *Elle se fend d'un sourire mutin.* Si tu veux relever le défi, je t'en prie.


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Juillet 2014 le Mer 2 Juil 2014 - 12:01

[14:08:08 01/07/14] Morgause : *la reine, en pleine réflexion, déambule dans les couloirs de Hengstone, en direction de la salle d'entrainement. Elle y pénètre et observe sans mot dire la jeune fille qui s'y trouve*

[14:13:00 01/07/14] Garth : * Au fond de la salle d'armes, Caelin soupir et range dans sa ceinture d'armes deux longues dagues. Elle fait jongler l'une d'elle entre ses doigts, puis la range définitivement. Habillée d'une tenue sérrée de cuir noir et d'un pourpoint brun, les cheveux sévèrement attaché et relevés, elle à des airs de mini-Morgause paré pour la bataille. Se retournant, elle sursaute légèrement en s'apercevant de la présence de la reine. * ... * Elle s'incline l'instant d'après * ... Majesté.

[14:15:55 01/07/14] Morgause : Coeur qui soupire n'a pas ce qu'il désire. ... Comment-allez vous, Caelin ? *elle s'approche avec un sourire* Votre entrainement ne se passe pas comme prévu ?

[14:30:19 01/07/14] Garth : J'ai tout ce que je devrais désirer madame, vous prenez tous bien soin de moi... C'est juste que... * Quelque chose vibre dans la poche de la reine. Caelin laisse un silence interrogatif planer en detaillant la reine de haut en bas. Puis elle reprends, hésitant * ... C'est juste que je ne sais pas ce que vous comptez faire de moi, en tout cas ce que je peux faire pour vous, pour vous remercier Majesté. Je ressens une profonde gène et de la gratitude à me ballader librement ici, après ce que j'ai fais dans le passé.

[14:45:50 01/07/14] Morgause : *haussement de sourcils, elle plaque sa main sur sa poche, murmurant quelque chose qui réduit le bourdonnement* Caelin. ... Ce que vous avez fait dans le passé, vous l'avez payé. Et repayé en me sauvant la vie. Ne vous cherchez pas d'angoisses inutiles à ce sujet. *léger sourire* Quant à ce que vous pourrez faire pour moi... Je suis sure que je trouverai quelque chose, dans le futur.

[14:51:43 01/07/14] Garth : * Elle acquièsce puis à un sourire amusé * ... Vous êtes une reine abeille aussi, c'est ca ? Vous bourdonnez madame. * La jeune femme regarde la poche un instant, puis revient à la reine * ... Vous croyez que mon frère me laissera intégrer une escouade d'eclaireurs ? Il à lancé un appel de postes récement, mais j'ai peur de devoir feindre d'être quelqu'un d'autre pour pouvoir sortir dans la nature quand je veux. Il dis qu'il à besoin de trouver certaines réponses à une énigme, et qu'il ne veut pas que je sorte la nuit. * Le medaillon bourdonne encore *

[15:02:27 01/07/14] Morgause : *elle sourit, s'apprête à répndre puis sursaute et retire prestement la main de sa poche* ... Il... y a des raisons, pour que vous ne sortiez pas de nuit. Il est possible que l'attaque qui vous a laissée amnésique ne soit pas... un hasard. Qu'on vous a attaquée, vous. Et nulle autre. C'est pourquoi nous nous affolons tous un peu quand vous découchez. *léger sourire, qui rappelle à la jeune fille l'émoi suscité par sa nuit chez William* ... Si vous voulez vous pourriez nous aider à comprendre en quoi vous intéresser les gens qui vous cherchent ?

[15:08:17 01/07/14] Garth : Mais... Majesté, comment pourrais-je le faire si je reste derrière les remparts de la citadelle ? Comment pourrions-nous comprendre ce que j'ai pu faire ? * Elle baisse les yeux, puis regarde ailleurs * ... Je me demande d'ailleurs ce que j'ai pu faire pour avoir à chaque fois l'impression d'être épié dans les coins d'ombres des rues à chaque découche. * songeuse, puis hausse les sourcils, petit regard à la Reine * ... Désolé d'ailleurs, à ce propos. J'essairais de ne pas le refaire, promis. * utilisation des grands yeux verts choupi-kawai. *

[15:16:33 01/07/14] Morgause : C'est un fait. *elle tapote de l'ongle contre son médaillon, pensive* Peut être pourrait on tenter de retrouver votre trace à partir de l'endroit où nous nous sommes croisées, et la remonter ? Nous arriverions ainsi à voir où vous logiez, éventuellement avec qui... Et pour cela, vos connaissances de pisteuse -si elles sont revenues- et celles de votre frère -ou d'un autre... d'une autre personne capable de suivre une piste à l'odeur- pourrait être... appréciable. *elle tapote doucement la joue de la jeune fille* Je sais que vous essaierez. Vous avez toujours tenté de faire pour le mieux.

[15:25:07 01/07/14] Garth : * Vrai sourire, Caelin incline docilement le menton. Puis arrète son geste et recule, ( Un electrochoc du medaillon, il à fait noir pendant une seconde, et un homme était à coté d'elles ) sursautante et criant * ... C'était quoi, ca ?! * La jeune femme dégaine sa dague * C... C'est vous qui nous avez mis dans le noir, à l'instant ? Avec cet homme là ? J'ai peur du noir, pourquoi vous avez fait ca Madame ?! * Elle hausse une voix paniquée, les gardes de la reine entre dans la salle, intimant à la jeune fille de baisser son arme *

[15:25:44 01/07/14] Garth : incline docilement le menton quand elle lui touche la joue *

[15:30:51 01/07/14] Morgause : *geste de Morgause, toutes les armes sont maintenant pointées vers le plafond, fermement* Du calme, TOUS. ... *voix étale* Le bourdonnement, c'est celui d'un artefact bizarre qui fait avoir des... visions et sensations étranges, Caelin. ... *elle fronce les sourcils* Vous avez peur du noir ? C'est ennuyeux ça. Il faudra voir ce que vous et Howakan pouvez faire pour cela. ... Si tout le monde est calmé, peut être pourriez vous tous ranger vos armes ? *lesquelles sont de toutes façons inutilisables et figées*

[15:35:56 01/07/14] Garth : * La jeune femme secoue la tête, tentant d'incliner son arme sans succès. Elle secoue lentement la tête à l'explication de Morgause, murmure pour la reine et les gardes * ... Je... Je veux voir Howahkan. Laissez-moi tranquille... ! * Elle abandonne son arme figé magiquement et s'enfui en bousculant les gardes avec une gestuelle nausèeuse et un regard perdu. *

[15:40:42 01/07/14] Morgause : *la reine regarde la jeune fille partir, un air las sur le visage. Elle délie les armes du sortilège, celle de la Picte tombant au sol, aussitôt ramassée et tendue à elle par un des gardes* ... Bien. Quel est la prochaine halte prévue ? "Doléances, madame" ... *soupirante, elle enfouit l'arme dans une de ses manches* Allons-y, alors. *ils sortent*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Juillet 2014 le Ven 4 Juil 2014 - 12:55

[17:23:07 01/07/14] Morgause : *Fin des doléances. Morgause finit de régler quelques dossiers, s'entretenant à mi-voix avec un mystérieux personnage au visage voilé et vêtu d'une longue cape. Elle finit néanmoins par partir, se rendant vers son bureau, où il semblerait qu'elle soit en retard*


[17:24:28 01/07/14] Capitaine Noun : *L'attendant déjà devant son bureau, le pirate est adossé au mur et fait la conversation au garde posté là, qui tente de rester le plus monosyllabique possible tout en conversant avec le corsaire. Noun se redresse en voyant Morgause arriver.* Majesté.


[17:26:53 01/07/14] Morgause : *sourire aimable* Capitaine. Merci d'être venu si vite. *elle entre dans la pièce en coup de vent, se dirige vers un coffre d'où elle sort rapidement une fiole bleue dont elle boit le conenu d'un coup* ... Voulez-vous boire quelque chose ?


[17:29:42 01/07/14] Capitaine Noun : *Avec un dernier sourire au garde, Nounlui emboîte le pas et se dirige déjà vers le bureau.* Non, merci, je n'ai pas soif. Que puis-je faire pour vous ?


[17:36:00 01/07/14] Morgause : *elle referme le coffret* Il est possible qu'une partie de la Cour et moi-même ayons à nous rendre à Byzance prochainement. Ce n'est pas encore sur, mais c'est quelque chose de probable.... Vos navires sont-ils équipés de cabines pouvant loger, même sommairement, des Bretons aux moeurs peut être moins... délicates que les nobles du Sud ?


[17:39:39 01/07/14] Capitaine Noun : Je suis prêt à parier que vous avez des moeurs aussi délicates, si ce n'est plus, que les nobliaux du sud. *Il sourit et redevient sérieux.* A ce jour, non. Nous n'avons qu'une cabine par bateau et c'est celle du capitaine. Je peux cependant faire aménager la cale de certains navires pour héberger des cabines et un équipage réduit, cela ne demandera pas trop de travaux.


[17:49:49 01/07/14] Morgause : Bien. .. Compte tenu des aménagements demandés... Quel prix demanderiez-vous pour une traversée ? Il faut que je répercute aux nobles qui voudraient venir, et cela vous permettrait de prévoir au plus juste.


[17:50:55 01/07/14] Capitaine Noun : Je n'oserais jamais vous faire payer vous pour une traversée majesté. *Il se fend d'un sourire charmeur et incline la tête, en profitant pour réfléchir.* 20 pièces d'argent par tête... 40 avec le retour


[17:55:15 01/07/14] Morgause : *l'oeil de la reine brille d'amusement* C'est fort aimable à vous. 20 pièces, très bien. *elle a un léger rire* Cela dissuadera les plus fanfarons de venir à la tête d'armées de suivants. Les soldats prendront les navires de guerre pour vous encadrer. *elle réfléchit* Je pense qu'il me faudra... un peu de place pour ma suite et moi-même. Je crains que nous ne soyons une bonne vingtaine.


[18:01:18 01/07/14] Capitaine Noun : *Noun relève le nez, et les yeux vers le plafond pour réfléchir à nouveau.* Le Râ est mon plus gros navire, sa cale acceuillait autrefois les esclaves venus de Nubie, je peux facilement aménager des suites à l'intérieur. *Il sourit de nouveau à Morgause.* Tant que vous me laissez ma cabine.


[18:12:32 01/07/14] Morgause : Je ne voudrais pas vous chasser. D'autant que si vous vous trouvez là, j'aurais le plaisir de votre compagnie aux repas. Des recommandations pour des longs voyages ?


[18:16:09 01/07/14] Capitaine Noun : Ce sera un grand plaisir... et honneur pour moi d'être avec vous. *Il semble déjà réfléchir et faire des calculs.* Prévoyez de l'argent pour les repas justement, nous ne pourrons pas emporter beaucoup de chose, il nous faudra faire un certain nombre d'étapes.


[18:18:25 01/07/14] Morgause : *Sourire* Du facile à transporter, alors. Je note. Cela nous permettra de goûter aux diverses spécialités locales. ... Autre chose ?


[18:21:01 01/07/14] Capitaine Noun : Rien d'inhabituel je présume, prévoyez une garde robe simple et fournie. Et bien sûr... assurez vous qu'aucun membre de votre suite n'a le mal de mer


[18:24:47 01/07/14] Morgause : ... *léger rire* Je m'assurerai de savoir soigner ceux qui me sont utiles et pourraient en souffrir. Mais... ne garde robe simple ? *hausse un sourcil* Je vais voir en Empereur, mon cher. Si je parais vêtue en pauvresse... Il convient de l'impressionner, certes, mais pas dans ce sens.


[18:29:09 01/07/14] Capitaine Noun : Pour la durée du voyage, j'entends majesté. *Le pirate sourit de toutes ses dents.* Les dieux savent que j'aimerais admirer votre plus belle garde de robe mais l'air marin a tendance à abîmer le tissu, prenez ce que vous avez de moins précieux.


[18:36:06 01/07/14] Morgause : *légère moue, assez étonnante chez la reine si pragmatique* ... Bien. C'est vous qui savez comment les choses se passent en mer. ... *elle regarde la porte, murmure* Dans les... cas exceptionnels je puis... influencer le temps. ... Mais cela me fatigue énormément. ... Il valait mieux que vous le sachiez, au cas où.


[18:38:30 01/07/14] Capitaine Noun : *Noun fronce le sourcil, puis opine lentement de la tête.* Merci majesté. Mais l'on va tâcher de tout faire pour que je n'ai pas votre fatigue sur la conscience. Je me détesterai si je devais vous mettre en pareil état


[18:49:49 01/07/14] Morgause : *demi sourire* Cela ne me tuerait pas, rassurez vous. Cela... m'indisposerait tout au plus quelques jours. Gardez ça présent à l'esprit... au cas où. Et prions que votre dextérité nous évite de devoir recourir à la sorcellerie. ... Si tous mes sujets savent que je peux faire des choses, peu l'ont vu. Et... Les gens sont parfois bizarres quand ils ont peur.


[19:04:07 01/07/14] Capitaine Noun : Je m'en voudrais aussi de vous indisposer quelques jours. *Toujours souriant, le pirate se redresse un peu.* Je vais faire préparer ça au plus vite, combien de navires vous faudrait-il ? Si je dois immobiliser tous les miens, il y aura un supplément.


[19:18:35 01/07/14] Morgause : Il faut que je voie combien de membres de ma cour vont tourner de l'oeil en prenant vos tarifs en compte... surtout sachant que je ne les défraierai pas. Je vous tiens au courant. *elle sourit à Noun, s'appuyant à son siège : pas de doute, l'entrevue touche à sa fin*


[19:21:27 01/07/14] Capitaine Noun : Très bien madame. *Le pirate se relève et s'incline profondément.* Ce fut, comme toujours, un plaisir et un honneur. Bonne journée. Si vous avez besoin d'autres choses, n'hésitez pas.


***


[21:52:55 02/07/14] Garth : * Penchée sur la balustrade en pierre, les jambes croisées et tendues en arrière, Caelin fixe l'horizon du soir de ses yeux couleur forêt, en faisant tourner sur lui-même un couteau contre le roc ou elle est appuyée. Fixant les dernières lueurs du jour, la belle se passe pensivement une main dans les cheveux et expire par le nez bruyamment. * ... Cinq, quatres, trois, deux, un.... * Au loin, dans les vallées boisées, les cris stridents du reveil de plusieurs stryges se font entendre. tout du moins leurs echos à plusieurs lieues. Il faudrait bien tendre l'oreille pour s'en rendre compte. L'amnésique arrète de tourner son couteau, puis recommence, obsessionnellement. *


[22:00:56 02/07/14] Capitaine Noun : *Le capitaine pirate approche par derrière, rejoignant le balcon. Il a déjà dans les mains une coupe de vin à demi pleine. Sans intervenir, il observe un temps le manège de la jeune femme puis s'approche pour s'accouder à côté d'elle.* Bonsoir. Vous surveillez vos ennemis de loin, dites.


[22:05:35 02/07/14] Garth : * Baissant le regard et observant le nouveau-venu par-dessus son epaule, elle frissonne maintenant sortie de ses pensées. Elle sourit à peine * Qui vous dit que ce sont mes ennemis ? Je ne me souviens pas qu'il m'ai fait quelque chose. * Tentant un trait d'humour, puis soupire finalement* Je ne sais pas même de quel côté je suis censée être, car beaucoups de gens d'ici me regarde avec hostilité. Et il ne m'est jamais rien arrivée quand j'ai découvert le monde extérieur, par deux fois il y'a peu.


[22:10:56 02/07/14] Capitaine Noun : *Noun se retourne pour s'adosser à la pierre, mais garde l'oeil fixé sur la jeune femme.* Tant qu'il ne font que vous regarder avec hostilité. Vous êtes sous la protection de la reine, si j'ai bien compris. *Noun prend un peu de vin puis tend doucement la main pour un tapotage d'épaule compatissant.* Vous allez comment ?


[22:17:00 02/07/14] Garth : * Mi-voix, se tournant vers le pirate * Je me sens comme enfermée dans une cage ou l'on aurait fait passer les barreaux pour des oreillers. Heureusement qu'il y'a la salle d'entrainement. J'ai hâte que mon sort me soit révélé, que l'on me dise ce que je fiche-là... Et qu'enfin j'aille me battre, pour quelqu'un ou pour moi-même. Vous savez, être moi en ce moment c'est comme être un patient avec quelque chose d'enorme sur le bout du nez, impossible à décrire pour le medecin, et ce dernier vous refuse pourtant de vous dire ce que c'est. * Lève les yeux au ciel, air las *


[22:25:32 02/07/14] Capitaine Noun : Si c'est impossible à décrire et qu'il ne vous dit rien, peut-être ne sait-il tout simplement pas de quoi il s'agit. *Il lui sourit.* Une cage avec des oreillers est toujours préférable à une cage avec des barreaux. Et puis, ce médecin a l'air de réellement se soucier de ses patients, je l'ai déjà vu à l'oeuvre. S'il vous garde, il a ses raisons.


[22:33:54 02/07/14] Garth : * Se mordant la lèvre et posant soigneusement son couteau, voix adoucie * En effet capitaine, mais il est extrémement désorientant pour moi de me faire une idée de mon avenir.* Elle rit nerveusement * Chaque jour je dois virevolter entre la froideur mystique de la reine, la bizarre mais bienveillante sagesse de l'alchimiste et la rudesse brutale du maitre d'armes. Ils me rendent tous folle... J'aimerais comprendre le monde qui m'entourent, mais ce genre de personnes m'en empechent. Au moins vous, capitaine, arrivez à me l'expliquer simplement. * esquisse de sourire *


[22:43:29 02/07/14] Capitaine Noun : Je n'ai pas autant de responsabilité qu'aucun d'entre eux, cela doit être ça. *Le capitaine se fend d'un sourire amusé.* Le monde est complexe, croyez-le bien, mais il est parfois plus utile de le voir simplement. *Il se tourne vers elle avec un regard curieux.* Qu'a dit l'alchimiste quant à votre état de santé général ?

[22:53:51 02/07/14] Garth : * Elle hausse les epaules * ... Il se demande si mon rétablissement n'est pas dû à quelque chose de plus indépendant que son talent de guérisseur. Parfois, il dis que j'ai vraiment la tête de celles qui revient d'entre-les-morts. Et qu'aucune personne n'est sortie vivante d'une attaque aussi violente de la part d'une stryge. Ca me fait froid dans le dos, je n'aime pas quand il me dis ca. Ma blessure au ventre se guérit lentement... * Elle passe la main dessus, regardant Noun * Mais comme une femme enceinte à qui on aurait volé son bébé, j'ai l'impression que cette stryge m'a volée quelque chose, je dirais mon innocence. * Tourne lentement de l'oeil * ... Et je vais arréter de m'attarder sur cette pensée précise, ca me donne des vertiges.


[22:56:41 02/07/14] Capitaine Noun : Vous m'avez l'air bien vivante à moi. *Le sourire du capitaine est rassurant.* Ne vous bourrez pas trop le choux avec ça, vous avez survécu à ce qui se fait de pire dans le royaume et vous êtes maintenant hébergée dans un beau et grand château. Il y a pire comme destin.

[23:04:20 02/07/14] Garth : * Elle opine, peu convaincu mais docile à la réponse * Moui. Je veux simplement que la reine aille bien, et qu'il ne lui arrive rien par ma faute. J'ai une dette envers elle. Le fait est que l'on m'a seulement raconté que je l'ai sauvée ne me rends pas meilleur. On me l'a juste raconté. Ce que j'ai vécu, c'est la reine m'ayant mise à l'abri, aux bon soin d'un formidable toubib et m'a permise de rester. Voilà ce que j'ai vécu, voilà pourquoi j'ai une dette envers elle. * Elle regarde vers l'horizon * ... Je voudrais certainement veiller sur elle dans l'avenir, ou au moins ce qui lui est chère, comme ce royaume.


[23:05:57 02/07/14] Capitaine Noun : Dans ce cas, vous devriez en apprendre plus sur ce royaume justement. *Le pirate se rapproche d'un pas.* Et quel meilleur endroit qu'ici, auprès de la reine justement ? Apprenez, intégrez et protégez là au plus près, jusqu'à ce que tout soit éclairci et que vous puissiez retourner à vos massacres de Stryges


[23:11:04 02/07/14] Garth : * Elle rit soudainement, et pose sa main sur l'avant-bras du pirate * J'apprendrais auprès des grands, ceux qui massacrent vraiment des stryges, comme Siobhan ou autre. Je ne serais jamais comme eux, et je crois que je cherche autre chose qu'à me venger des stryges. Je dois aller dehors, Noun, mais j'irais en quète de l'origine de tout ce qui m'est arrivée. * Se retourne vers l'horizon * ... Mais vous avez raison pour un point. Quel meilleur endroit qu'ici... Pour se préparer.


[23:15:34 02/07/14] Capitaine Noun : Je comprends. *Le corsaire vient tapoter la main de la jeune femme.* Vous avez le temps d'apprendre avant de vous jeter à corps perdu dans une bataille, croyez-en mon expérience. *Il relève la main pour montrer du doigt le bandeau qui cache son orbite vide.*


[23:19:50 02/07/14] Garth : Oh, alors vous avez vraiment perdu un oeil, capitaine ? Je croyais que c'était pour impressionner les filles, donner un air mystérieux et tout. * Detaille un instant le visage du pirate comme si elle croyait y avoir déchiffré quelque chose de supplémentaire * Bon alors blessure de guerre hein ? Racontez.


[23:22:28 02/07/14] Capitaine Noun : *Noun éclate de rire.* Je ne nie pas que ça me donne un charme supplémentaire, mais en avais-je réellement besoin ? *Il se fend d'un sourire jusqu'aux oreilles.* Une attaque d'un navire esclavagiste, le Seth maintenant, à l'époque où je ne savais pas encore très bien me battre. Ca m'apprendra.


(A suivre)

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Juillet 2014 le Ven 4 Juil 2014 - 12:58

[21:59:47 03/07/14] Calliopé : *La porte de la taverne s'ouvre à la volée sur un tout petit gabarit qui semble cependant prendre beaucoup d'espace. Des yeux verts brillants comme si des bougies étaient allumées derrière, une tenue de cuir noir élimée, une tignasse noire en bataille... et une voix d'ado qui aurait la bronchite.* Une cervoise, vite, Nailina, j'me dessèche ! *La serveuse acquiesce en souriant et la louserpente va se poser sur une chaise. Elle semble avoir du mal à rester immobile.*


[22:02:25 03/07/14] Capitaine Noun : *Une partie des individus déjà présents se retournent à l'entrée spectaculaire, les marins du Rê sont tous attablés au fond de la salle, y compris leur capitaine qui reconnaît la lycane. Il laisse alors ses hommes au coeur d'une partie de carte et serpente entre les tables pour la rejoindre, sa chope de bière à la main.* Bonsoir. *Son sourire est avenant et sa voix, ainsi que son apparence, ont bien changés de ce qu'elle a vu chez Siobhan.* On ne vous voit pas souvent par ici.


[22:05:04 03/07/14] Calliopé : *Sourit largement à la pirate et lève la chope qu'on vient de lui apporter dans sa direction.* Salut, capitaine. La forme ?... Ouais, ça occupe, trois louveteaux et un grand gamin... Je veux dire un homme, bien sûr. *demi-sourire narquois, puis froncement de sourcils* En parlant d'homme, z'êtes bizarrement fringuée.


[22:07:08 03/07/14] Capitaine Noun : *Si le capitaine a commencé par rire, il perd vite le sourire et se dépêche de prendre une chaise à côté d'elle pour se pencher et murmurer.* Officiellement, je suis un homme ici. Donc si vous pouviez y aller doucement là-dessus


[22:09:39 03/07/14] Calliopé : *se plaque la main sur la bouche puis fait mine de s'être étranglée avec une gorgée de cervoise. Tout en s'envoyant des coups de poing sur la gorge, elle a un sourire furtif.* Désolée, j'en rate pas une. Ca roule avec maman ?


[22:12:05 03/07/14] Capitaine Noun : *Noun éclate de rire et se remet assis correctement, l'air parfaitement détendu.* Ce n'est pas grave. *Il sourit de toutes ses dents.* Oui, ça se passe bien je pense.


[22:16:01 03/07/14] Calliopé : Et, dites, tant qu'j'vous ai sous la main... Vous pensez quoi de Julian ? *attend la réponse avec anxiété*


[22:17:52 03/07/14] Capitaine Noun : Julian ? *La question semble le prendre un peu au dépourvu, il prends donc quelques secondes pour réfléchir.* Il a l'air... vif comme garçon. Pour son âge en tout cas. Le genre qui risque de poser des problèmes en grandissant. *Il sourit pour signifier qu'il ne parle pas de grave problème.* Pourquoi ?


[22:19:19 03/07/14] Calliopé : Bah... *joue un moment avec sa chope* J'suppose que vous êtes au courant, m'man va aller à Byzance. Et j'suis pas sûre qu'elle l'emmène.


[22:21:23 03/07/14] Capitaine Noun : Oui je le sais, c'est moi qui l'emmène. *Son sourire se fane rapidement.* Vraiment ? Elle ne peut pas ? Je ne sais pas tout mais... ça devrait lui plaire au gamin, non ?


[22:25:17 03/07/14] Calliopé : Ah bon, elle sera sur vot'bateau ? Coool... *sourit puis se renfrogne* Ben, vous savez, elle y va pour le boulot, comme escorte de la reine, et tout ça. Alors, ça risque d'être compliqué avec un tout p'tit bonhomme. *semble avoir oublié que Julian est bien parti pour lui manger la soupe sur la tête.* Sûr que ça lui plairait, surtout que... *s'interrompt* Heu... Elle vous a dit qui est l'père de Julian, m'man, ou pas ?


[22:27:09 03/07/14] Capitaine Noun : J'ai toujours un peu de mal à y croire, mais oui elle me l'a dit. *Le pirate a un sourire rassurant.* C'est un grand garçon, si Siobhan est d'accord, je pourrais le faire embarquer, discrètement ou non.

[22:29:28 03/07/14] Calliopé : *soulagée* Ah, ça me rassure. Pas qu'ça m'aurait ennuyée d'le garder avec nous, hein. C'est mon p'tit frère chéri. Mais il aurait été malheureux comme les pierres.


[22:30:38 03/07/14] Capitaine Noun : Je n'ai encore rien promis, il faut l'accord de sa mère. *Noun prend un peu de sa bière.* Au fait, vous ça va ? Vous aviez l'air un peu... nerveuse à votre arrivée

[22:38:21 03/07/14] Calliopé : *grand sourire plein de dents* Hier, c'était la pleine lune. Vous n'avez pas vu m'man hier, hein ? Non. Vous seriez pas en si bon état.

[22:39:49 03/07/14] Capitaine Noun : Non, pas hier malheureusement. *La pirate se fend d'un grand sourire.* Je serais curieux de voir ce qu'elle donne à la pleine lune tiens.

[22:48:09 03/07/14] Calliopé : *secoue la tête* Non. Vous ne voulez pas savoir. *petit sourire* A moins que vous ne teniez pas tellement à la vie ?

[22:48:50 03/07/14] Capitaine Noun : Vous êtes une rabat-joie. *La pirate pouffe de rire et reprend un peu de bière.* Tant pis alors.

[22:56:20 03/07/14] Calliopé : *se penche pour tapoter le bras de Noun* Même pas vrai hé ! C'est que je tiens à vos abattis. J'vous aime bien mieux que le partenaire précédent de m'man. *sourire*


[22:58:11 03/07/14] Capitaine Noun : *La corsaire éclate de rire et vient toquer sa chope contre celle de la lycane.* Je vais prendre ça comme un compliment. Enfin, la relation est différente tout de même, je pense.


[23:02:07 03/07/14] Calliopé : Je sais pas. Vous êtes amoureu... x ?


[23:04:20 03/07/14] Capitaine Noun : *La pirate écarquille l'oeil, prise par surprise.* Je... ne pense pas qu'on puisse dire ça, non.


[23:08:06 03/07/14] Calliopé : Zut. Tant pis. Ou tant mieux, vu que vous allez voir Justinien, là-bas. *finit sa chope* J'l'aime bien, lui aussi. C'est con qu'il aie un empire à diriger à l'autre bout du monde connu.


[23:09:37 03/07/14] Capitaine Noun : "Zut" ? Cela vaut mieux non ? Ce serait compliqué pour nous deux. *Il sourit.* Ouais, ça doit pas être un gars simple à vivre.


[23:14:12 03/07/14] Calliopé : Oh si ! C'est juste qu'il est obligé d'habiter loin.


[23:15:21 03/07/14] Capitaine Noun : Ah ouais ? Je sais pas, j'imaginai... par rapport à sa fonction. *Noun fronce le sourcil, consciente que la lycane a esquivé sa première question, mais elle ne fait pas la remarque.*


[23:21:04 03/07/14] Calliopé : *hausse les épaules* Elle lui pèse. Avec m'man, il pouvait oublier un peu qu'il était empereur.


[23:22:38 03/07/14] Capitaine Noun : Ouais, j'imagine. Les nobles ont tendance à sentir leur fonction leur écraser les épaules en permanence. *Elle a un rire légèrement moqueur.* Il va la revoir, il sera content, et elle aussi... j'imagine.


[23:24:46 03/07/14] Calliopé : *petite grimace* Ben, je suppose que oui. Et Justinien sera très content de revoir Julian, et réciproquement. Il l'aime ce gosse vous savez ? *non non, elle n'a pas détourné la conversation. Pas son genre !*


[23:27:14 03/07/14] Capitaine Noun : *Noun fronce de nouveau le sourcil, sans aucune étincelle de jalousie au fond de l'oeil, du tout. Elle ne se jette pas du tout sur l'opportunité de changer de conversation.* Ah oui ? C'est bien ça. Julian doit l'aimer aussi, je suppose.


[23:29:07 03/07/14] Calliopé : *fait vivement oui de la tête* Je me demande s'il a des souvenirs très précis ? Ca commence à faire un bail.


[23:30:15 03/07/14] Capitaine Noun : Combien de temps déjà ? *Noun se trémousse un peu sur sa chaise et termine sa bière en quelques lampées*


[23:37:34 03/07/14] Calliopé : Ca doit faire un an. *moue d'ignorance* Mes enfants grandissent pas vite, je vieillis pas, et mon homme a pas pris de rides. Alors j'ai du mal à mesurer le temps qui passe, voyez ?


[23:39:44 03/07/14] Capitaine Noun : Ouais, je vois. *Elle a un sourire amusé.* Ca doit être pratique quand même, de pas vieillir.


[23:43:17 03/07/14] Calliopé : *petit sourire contrit* Je vous dirai ça dans trente ou quarante ans, quand j'aurai pas changé et que mon homme sera un vieillard. *vide sa chope pour masquer une émotion et l'agite en direction de la serveuse pour en avoir une autre.*


[23:44:48 03/07/14] Capitaine Noun : Ah... Ouais. *Le capitaine choisit sagement de ne pas revenir dessus et commande lui aussi une autre bière.* Buvons.


[23:46:28 03/07/14] Calliopé : Oh oui, buvons ! C'est une belle nuit pour se mettre minable. *sourit* Vous êtes cool, capitaine !


[23:47:40 03/07/14] Capitaine Noun : Presque toutes les nuits sont faites pour se mettre minable. *Il pouffe de rire et lève sa chope.* Vous êtes cool aussi, Calliopé.


[23:49:26 03/07/14] Calliopé : Aaaah, Neilina, je vous aime. *Cette déclaration à la serveuse est sans doute due au fait qu'elle apporte sa commande.* Santé ! *trinque avec Noun - pas pour la dernière fois de la soirée...*

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Juillet 2014 le Lun 7 Juil 2014 - 13:13

[15:05:56 04/07/14] Morgause : *accompagnée de plusieurs gardes -dont l'indispensable Rilath- la Reine est en déplacement à plusieurs jours d'Hengstone, presque au centre du pays de Logres. La région, encore mal remise de la guerre, reste assez désolée, et c'est stupéfait que l'aubergiste d'un minuscule village reçoit la délégation. Laissant les hommes s'occuper de tout ce qui reste à faire et suivie par Rilath et un autre homme d'armes, Morgause se dirige sans hésiter vers la forêt avoisinante et, au coeur de celle ci, dans une clairière. Arrivée là, elle descend de cheval, fait signe aux hommes de ne plus bouger, et fait quelques pas dans la lumière* ... Adélice ?


[15:10:58 04/07/14] Adélice : *Adélice sort doucement de l'ombre des arbres et s'avance vers le coeur de la clairière. Son visage est paisible malgré l’absence de sourire. Elle regarde la reine, elle l'attendait.* Majesté. J’espère que vous vous portez bien. *baisse la tête en signe de salutation.*


[15:32:33 04/07/14] Morgause : Oui. Un peu... fatiguée. *Adelice peut en effet percevoir des fluctuations dans l'aura de la Reine, comme si celle ci était au bord de l'épuisement* ... Marchons, voulez vous ? *elle s'enfonce dans les bois, attend que la jeune fille la rejoigne, baisse la voix* Quelles nouvelles ? ... Les nodes du côté de Hengstone sont régulièrement vidés, et je dois faire appel à toute mon énergie pour les remplir. ... Je n'ai pas vos pouvoirs, ils se peut que je doive arriver à des... actes magiques que j'aurais aimé éviter pour maintenir le pays en l'état.


[15:40:09 04/07/14] Adélice : J'ai connus des jours meilleurs, des pires aussi. Cependant, sans vouloir me vanter, cette région va un peu mieux depuis que je suis arrivée....enfin mieux d'un point de vu magique; pour le reste...je suis bien moins puissante. *petit soupire* Quels sorte d'actes ? *regard curieux*


[15:54:31 04/07/14] Morgause : Je ne vais plus pouvoir maintenir la région à flots seule : je vais devoir prendre de l'énergie à... d'autres personnes. *elle soupire* ... Vous n'avez personne à m'envoyer en... support, pour que j'évite d'en arriver là ? C'est une option relativement... dangereuse.


[15:59:52 04/07/14] Adélice : Je peux toujours essayer. Je vais même faire mon maximum...Il serait, en effet, dommage que vous en arrivez là. Mes semblables sont assez occupés mais je vais tenter de les convaincre...ils m'écoutent en général. Et nous savons tous que la stabilité de la Bretagne est une chose importante, une des plus importantes même. Je peux aussi vous envoyer mes élèves mais je vous prévient ... ils ne sont pas encore aller au bout de leurs capacités.


[16:02:03 04/07/14] Morgause : Ce pourrait être juste pour m'épauler. Avec quelqu'un de formé, il y a peu de chances que ça se passe mal. ... Merci pour l'aide. ... *silence* Il y a autre chose.


[16:24:07 04/07/14] Adélice : De rien. *léger sourire* Allez-y je vous écoute. *fixe son regard sur les grands arbres*


[16:44:58 04/07/14] Morgause : Il est possible que je doive partir quelques temps. ... La politique. ... Je ne peux laisser Hengstone sans gardien des nodes, et mon régent aura besoin d'aide pour... certains sujets. De quelqu'un qui ne le craigne pas, parce qu'il est un peu... soupe au lait. De quelqu'un d'ouvert. ... Vous comprenez où je veux en venir ?


[16:51:21 04/07/14] Adélice : *fronce les sourcils* Vous avez pensé à moi ? Et bien....*réfléchit un peu* C'est...un honneur. J’espère juste...être à la hauteur. *La jeune fille semble légèrement en douter*


[16:54:08 04/07/14] Morgause : Garth a ma confiance pour les affaires séculaires, mais il est bien trop âpre pour... d'autres. En dehors du fait qu'il serait incapable de gérer un node. ... *mi voix* Et je ne veux pas de node effondré ou de guerre quand je reviendrai. ... Quand pouvez vous vous dégager de vos engagements ici pour venir au château prendre vos marques ?


[16:57:27 04/07/14] Adélice : Euh...je ferai mon possible. *passe une main sur l’écorce d'un arbre* ... Je serai au château d'ici trois jours.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Juillet 2014 le Mer 9 Juil 2014 - 21:49

[21:39:03 07/07/14] PNJ-01 : .. Maman semble pas le croire. Et des fois, vous êtes cool. Mais quand même, je comprends pas comment vous avez pu penser que c'était une bonne idée. *petite moue* Je trouve vos arguments faciles. "C'pas ma faute, on fait comme ça chez moi". *ça, ça l'agace* On n'est pas que comme nos origines le veulent. On est nous. Vous, vous avez des problèmes parce que vous êtes pas vous. Vous êtes un picte, un général, un lycan... jamais vous. C'pour ça que vous êtes un peu fou.
[21:44:31 07/07/14] Garth : * Il est esquisse un sourire un peu plus tiede, inclinant la tête lentement *... Tu es le premier avec de rares autres, malgré ta jeunesse d'esprit, à avoir compris ce qui désagrège le sens de mon esprit. Mais je n'ai pas dis que ce n'était pas ma faute par tradition de mon clan. J'ai dis que je te donnais le cadeau de la vengeance. Mais tu as eu la sagesse de le décliner. * Observe le garcon, puis baisse lentement les yeux vers le sol *
[21:46:38 07/07/14] PNJ-01 : ... Maman n'aimerait pas. Et puis... *hésitation* Avant ça, vous avez... été gentil. Et maintenant, je ferai attention si on se voit. ... Vous êtes qui, se soir ? *curieux*
[21:49:57 07/07/14] Garth : Le picte, le général et le lycan. Les trois se sont mis d'accord à venir te voir, ce soir. * Déglutissant * Si seulement tu pouvais te rendre compte à quel point il m'a été difficile de venir ici, plus difficile que milles batailles Julian. Crois-moi, je n'aurai jamais eu la force de faire cela pour n'importe qui.
[21:54:06 07/07/14] PNJ-01 : Oh. *semble sincèrement impressionné* ... Hé bien... C'est... gentil... à vous trois. ... *il réfléchit* Vous voulez que je dise à Maman et aux autres qu'on s'est vus ? ... Enfin. Ca changera sans doute pas grand chose : on est du genre têtu, familialement.
[22:00:27 07/07/14] Garth : A ta guise, mon grand. * Il s'approche et tente de poser sa main sur le genoux de l'enfant * Il... Il faut que tu sache que c'est moi qui protégera le royaume quand ta mère, la reine et les autres seront partis. J'aurais le coeur plus léger si le garcon déja si grand qui se tient devant moi acceptait de me faire confiance pour cela. J'ai mal agi de nombreuses fois Julian, envers toi dernièrement. Ca n'arrivera plus jamais, je le jure sur ma vie.
[22:13:09 07/07/14] PNJ-01 : ... *il le regarde très sérieusement, ses yeux semblables à ceux de Justinien soutenant le regard du Loup Blanc* ... Personne ne nie vos capacités. Mais... Moi, j'ai peur que tous vos vous ne se disputent quand vous serez presque le roi. Et que vous fassiez des choses que vous regretterez après. ... Vous pensez ça possible ?
[22:19:58 07/07/14] Garth : * Il hoche lentement de la tête, sa voix defaillant légèrement * C'est pourquoi j'ai besoin de la seule personne qui ai reussi à symbioter mes personnalités. Moi aussi j'ai peur de ca, Julian. Accepterait de venir me visiter au chateau ? Ta sagesse m'aiderait à la fois à mieux comprendre des facettes d'un monde plus doux que mon quotidien, et de comprendre mon propre coeur. Si tu étais plus agé, tu mériterais d'être un conseiller, tu as l'etoffe d'être la conscience de tout un peuple. Je ne vois pas d'enfant devant moi, en vérité. * esquisse un sourire presque jamais vu sur le visage de Garth, le sourire d'un homme doux, ce qui frappe par son exclusivité. *
[22:30:29 07/07/14] PNJ-01 : *l'enfant écarquille les yeux* Quoi ? Mais je... *regarde l'homme, cette fois honnêtement paniqué* J'ai 6 ans ! ... *il hésite, tergiverse, réfléchit, puis* Je demanderai à Maman. Je sais pas si elle voudra.
[22:38:57 07/07/14] Garth : Et tu as l'élocution et la présence d'esprit d'un apprenti d'académie d'une vingtaine d'année. Ne dois-je pas être celui qui dois être le plus surpris ? Nombre de vieux sages hantent les temples eparpillés aux quatres coins du monde... Et pourtant, ils ne l'ont pas rendu meilleur. * Il se redresse et soupire * Ce n'est pas tant que tu accepte, ni que ta mère accepte, qui importe. C'est que tu comprenne ce que je veuille dire. Tu n'est pas à ma place, tu n'a ni mon âge et pourtant tu meriterait dix fois plus mon rôle en Bretagne actuellement. * Il recule *
[22:55:13 07/07/14] PNJ-01 : ... *le gamin semble stupéfait* Je... ... Merci. Je suppose. ... Herm. ... Je... vous tiens au courant. *le ton se veut sérieux* Et bonne chance, en tous cas. ... Bon retour au château, Garth-Loup-Blanc.



[15:04:25 09/07/14] Siobhan : *devant la maison de Siobhan, Julian, torse nu, est en train de couper du petit bois. Malgré son âge tendre, sa croissance rapide fait qu'il manie la hachette avec une dextérité assez fascinante. Sérieux comme un pape, il semble très concentré... mais lève soudain la tête, les narines frémissantes*
[15:09:34 09/07/14] Capitaine Noun : *Un pirate s'avance sur le chemin qui amène à la maison, Noun regarde de temps en temps derrière lui pour s'assurer qu'il n'est pas suivit, et se fend d'un grand sourire en apercevant le garçon.* Julian ! Bonjour. *Il change de voix après s'être rendu compte qu'il avait gardé celle de l'homme.* Ca va ?
[15:13:34 09/07/14] Siobhan : *il termine de fendre sa buchette avant de répondre* Bien, cap'taine. .... Personne vous suit, pas de problème. Sköll vous a laissée passer, pas sur qu'il en fasse autant avec d'autres. ... Vous voulez voir Maman ?
[15:16:04 09/07/14] Capitaine Noun : *Le pirate sourit et vient s'installer sur une souche non loin du garçon.* Oui, mais pas que. Je venais aussi te voir, toi. *Tout en causant, il ouvre son pourpoint et glisse la main dessous, pour délacer un peu son corset, elle pousse un soupir de soulagement.*
[15:17:51 09/07/14] Siobhan : Moi ? *il semble d'abord surpris, puis amusé* Vous venez vous aussi me dire que j'ai l'étoffe d'un conseiller de la couronne ?
[15:21:01 09/07/14] Capitaine Noun : *Isis fronce le sourcil.* Euh... Quelqu'un t'a dit ça ? *Elle lève la main avec un sourire.* Pas que je le conteste hein, j'en sais foutre rien, mais non c'est pas pour ça.
[15:25:06 09/07/14] Siobhan : Oui, oui. On m'a dit ça. ... Et donc vous... C'est pour quoi ? *il va s'asseoir sous le porche, indiquant à Noun un second tabouret*
[15:27:19 09/07/14] Capitaine Noun : *La corsaire se relève et vient s'asseoir sur le tabouret en question.* Qui t'a dit ça ? *Sans attendre la réponse, elle enchaîne en souriant.* C'est à propos du voyage à Constantinople, je m'étais laissée dire que ça te botterait d'y aller.
[15:30:30 09/07/14] Siobhan : C'est... *léger blanc quand Noun enchaine* Bien sur ! Ca me permettrait de voir... *il a un blanc, ne sachant pas trop si Noun est au courant* ... des gens que je connais.
[15:33:04 09/07/14] Capitaine Noun : C'est ce que je pensais. *Elle se fend d'un sourire et se penche un peu vers le jeune homme.* C'est moi qui vais embarquer la reine et ta maman, elle t'en a parlé, pour t'emmener ? Ou il faut qu'on aille lui demander ?
[15:39:34 09/07/14] Siobhan : ... Je pense qu'il faut lui en parler. Parce qu'elle a l'air toute coincée quand elle me parle du départ, et donc qu'elle a peur que je veuille venir. Et de devoir dire non. ... On ferait comment ? Je serais un passager clandestin déclaré ? Ou je devrais m'angager comme mousse ?
[15:40:38 09/07/14] Capitaine Noun : On ira lui demander alors. *La corsaire sourit de toutes ses dents.* Je prendrais le blâme s'il faut. Mousse serait plus simple mais on avisera en fonction de ce qu'elle préfère, et de ce que tu préfères.
[15:47:46 09/07/14] Siobhan : Je pense pas que ça la fâchera, que vous pensiez à me rendre un service, vous savez. *clin d'oeil* Par contre... Pourquoi vous faites ça ? C'est très gentil, mais... *il penche la tête de côté* Pas la peine de m'amadouer, vous savez : Maman choisit ses compagnons comme elle veut.
[15:50:51 09/07/14] Capitaine Noun : Et quoi ? On ne peut plus être gentille sans avoir d'arrière pensée maintenant ? *Elle prend une mine vexée mais la perd rapidement pour sourire.* Tu m'as rendu service en m'amenant ici quand ta mère allait... pas bien. Et tu lui as rendu service aussi, tu mérite bien ça.
[15:59:33 09/07/14] Siobhan : *grand sourire* C'est vrai, c'que vous dites. Je suis tellement gentil que je mérite une récompense. *ses yeux se teintent de nostalgie* Et puis, c'est pas comme si l'occasion allait se représenter souvent...
[16:02:04 09/07/14] Capitaine Noun : C'est l'esprit qu'il faut avoir. *Elle lui ébouriffe machinalement les cheveux.* Il faut que tu en profite.
[16:04:47 09/07/14] Siobhan : *haussement sourcil* ... Vous... en parlez vous, à Maman ? Ce sera plus... simple. *regard de bébé chat plein d'espoir*
[16:06:10 09/07/14] Capitaine Noun : *La corsaire éclate de rire.* Ca marche. J'irais lui en parler. Elle travaille là ?
[16:11:05 09/07/14] Siobhan : Non, elle est à la rivière pour ramener de quoi manger. *regard en coin* Si vous marchez plein est, vous pourrez pas la rater : elle est dans l'anse.
[16:21:15 09/07/14] Capitaine Noun : Tu veux que j'y aille tout de suite ?
[16:36:17 09/07/14] Siobhan : ... Ce serait bien, non ? Vous comptiez partir sans la voir et risquer son ire ? *sourire en coin*
[16:38:31 09/07/14] Capitaine Noun : Ne te moque donc pas, petit impertinent. *Elle se relève en lui ébouriffant les cheveux, puis hésite à partir. Elle ouvre un peu plus son pourpoint pour se faire un décolletée, tire un peu sur le manteau puis se met en route, plein est.*
[16:44:31 09/07/14] Siobhan : *ricane avant de se retourner vers son bois*
[16:45:27 09/07/14] Siobhan : *Dans l'anse de la rivière, effectivement, Siobhan pêche. Façon loutre ou ours, en sautant dans l'eau à grands renforts d'éclaboussures*
[16:46:54 09/07/14] Capitaine Noun : *La pirate s'approche à pas rapides, sans se soucier d'être discrète puisque Siobhan la sentira arriver, elle s'installe sur la rive et sourit en attendant de la voir surgir de l'eau.* Ah c'est comme ça que tu pêche en fait ?
[16:56:33 09/07/14] Siobhan : *elle sort de l'eau à demi, puis se rapproche d'Isis... avant de s'ébrouer tout près de la jeune femme. Sourire plein de dents* Quand j'ai du temps à perdre : oui. Ca développe les réflexes. ... Tu devrais essayer, ça t'éviterait peut être l'humidification ?
[16:57:35 09/07/14] Capitaine Noun : *La corsaire ne réagit même pas à la pluie de goutte d'eau.* L'éviter ? Pourquoi faire ? Je vis en mer, tu sais. *Elle se fend d'un grand sourire.* Ca va bien ?
[17:00:21 09/07/14] Siobhan : Mouaip. *elle jette un poisson sur la rive* Tu manges avec nous ? Je te pêche un truc ?
[17:04:22 09/07/14] Capitaine Noun : Je veux bien. *Elle jette un regard au pauvre poisson.* Je suis venue te parler du voyage aussi.
[17:07:33 09/07/14] Siobhan : Oh ? Il y a des trucs à savoir ? *elle plonge pour réapparaitre plusieurs mètres plus loin, un poisson entre les babines*
[17:08:57 09/07/14] Capitaine Noun : Des trucs à changer peut-être. *Elle attend que Siobhan soit sortie.* Ton fils veut peut-être venir, non ?
[17:11:57 09/07/14] Siobhan : ... *léger blanc, jet de poisson sur les galets* Ah ça... J'imagine qu'il aimerait beaucoup.
[17:13:21 09/07/14] Capitaine Noun : *La pirate sourit en voyant la réaction de son amante.* Et toi, tu voudrais ? Parce qu'on peut le faire embarquer en cachette, ou lui trouver une place de mousse, sur le Râ évidemment.
[17:15:40 09/07/14] Siobhan : *sourire étonnament doux* Si je voudrais ? ... Bien sur. On ne sait pas s'ils auront l'occasion de se revoir avant longtemps, ce serait triste de s'en priver.
[17:16:59 09/07/14] Capitaine Noun : Alors parfait. *La pirate se redresse un peu.* Mousse ou clandestin ?
[17:22:24 09/07/14] Siobhan : *petit rire* Mousse, enfin. Je ne veux pas donner le mauvais exemple, et un peu de travail ne fait de mal à personne. *elle penche la tête de côté* Il faudra juste ne pas oublier qu'il a six ans et pas dix comme il en a l'air...
[17:23:45 09/07/14] Capitaine Noun : C'est vrai qu'il est très grand pour son âge. *Elle fronce un peu le sourcil.* Je veillerai à ce que mes hommes gardent ça en mémoire, entre autres choses.
[17:27:16 09/07/14] Siobhan : A savoir ? *elle vient se laisser tomber aux pieds de Noun*
[17:27:59 09/07/14] Capitaine Noun : Entre autre, le fait que je serais très très en colère s'il lui arrive quoi que ce soit. *Elle sourit de toutes ses dents.* Enfin, il y aura aussi l'équipe de la reine.
[17:31:35 09/07/14] Siobhan : *légère augmentation de la tension ambiante* Dis aussi que JE serais très en colère s'il lui arrivait quoi que ce fut... Et juste avant le départ, je prends le plus costaud des bourrins stagnant sur le port et je le pulvérise. Histoire de donner à penser.
[17:33:24 09/07/14] Capitaine Noun : *Isis sourit et se laisse glisser jusqu'à Siobhan.* Je ferai passer le message aussi, mais évite de démolir mon équipage, on en a besoin pour tirer les voiles et pour ramer, surtout les costauds.



[17:31:10 09/07/14] Aphria : *Sur la petite route qui mène du port au village, une petite carriole amène les voyageurs trop fatigués pour faire le chemin à pied. Parmi eux, deux jumelles à la chevelure de feu, dont l'une qui ne cesse de bouger en bout de carriole pour observer la forêt qui entoure la route.* Oh c'est génial Alyson, c'est génial !
[17:39:55 09/07/14] Alyson : *la seconde rousse regarde sa soeur s'agiter, un franc sourire aux lèvres* T'emballe pas encore ma p'tite sauvageonne, ce n'est que le début de la découverte ! *elle l'embrasse sur la joue puis toise avec intérêt les autres occupants de la carriole* Pas trop mal, ce qui arrive...
[17:44:54 09/07/14] Aphria : *La druidesse, toute sourire, embrasse à son tour sa jumelle puis sort la tête pour essayer d'apercevoir le château, elle n'a presque pas regardé les autres occupants.* On dit que la reine Morgause est une grande magicienne, et qu'il y a des changeformes qui vivent dans ces bois, tu te rends compte ?
[17:52:17 09/07/14] Alyson : *se retourne vers sa soeur, un brin sarcastique* J'en sais trop rien, mais je ne pense pas que la Reine te fera l'honneur de sa présence à ton arrivée ! *son visage se fige tout à coup* On ne m'a pas dit ce que tu comptais faire à Hengstone, dis-moi. Tu as un endroit où aller ?
[17:54:18 09/07/14] Aphria : Oh non, elle droit être très occupée de toute façon. *Aphria n'a pas l'air d'avoir saisis le sarcasme.* Oui, ne t'en fais pas. Mamie m'a donné de quoi prendre une chambre, à très lon séjour.
[17:58:13 09/07/14] Alyson : J'espère que j'aurai le droit de sortir assez longtemps, pour te voir. Je ne sais pas encore comment ça va se passer exactement... *elle glisse sa main au creux de son corsage où on entend tinter une bourse remplie de pièces* Si tu as besoin de quoique ce soit, je ne veux pas que tu hésites, surtout ! Et je parle sérieusement !
[18:00:48 09/07/14] Aphria : Tu me le diras dès que tu sauras ! *Elle se désintéresse de l'extérieur et revient embrasser sa soeur.* Je n'hésiterai pas si tu promets de faire pareil. Promis ?
[18:06:13 09/07/14] Alyson : *le visage d'Alyson se mut en une expression soudain rayonnante* Promis ! *elle rit* Si tu veux, je te prêterai des vêtements ! Ca te changera un peu, de toutes ces tenues bizarres et sombres que tu portes. Et puis, il faudra que j'arrange un peu tout ça, on ne voit pas du tout tes hanches ! *elle contemple sa soeur avec un air mutin puis lui arrange ses cheveux qui tombent sur ses épaules*
[18:08:34 09/07/14] Aphria : Ils sont très pratiques mes vêtements ! C'est beaucoup mieux pour les balades en forêt. *Elle sourit et se penche sur sa soeur pour observer sa tenue.* Pourquoi faudrait-il qu'on voit mes hanches ?
[18:13:10 09/07/14] Alyson :  *elle tapote doucement le visage d'Aphria tout en les rythmant de ses paroles* Par-ce-que-c'est-plus-joli-à-re-gar-der *puis elle se met à rire de nouveau* Je t'apprendrai tout cela... Maintenant nous avons l'occasion de nous voir plus souvent et ça me fait tout drôle...Tu sais, je suis contente que nous nous entendions si bien, malgré ton manque épouvantable de style !
[18:15:21 09/07/14] Aphria : *La jeune femme se renfrogne avec une moue boudeuse.* Il est très bien mon style. *Elle retrouve assez vite le sourire.* Oui, c'est super même si c'est loin de chez nous.
[18:17:14 09/07/14] Alyson : *elle retrouve une mine plus sérieuse, ses yeux s'assombrissent* Wenda t'as expliqué pourquoi tu devais partir ?
[18:19:04 09/07/14] Aphria : Oui, un petit peu. *Elle baisse la voix et se rapproche de sa soeur.* C'est en rapport avec les nodes de cette région, ils faiblissent.
[18:22:33 09/07/14] Alyson : *se penche pour écouter les chuchotements de sa soeur puis parle tout aussi doucement* Oh ! Je vois... *ses yeux se rivent sur le collier en pierre noire d'Aphria* Tout... tout doit être en rapport... en tout cas, fais bien attention à toi, quelque soit ton... ton état.
[18:23:58 09/07/14] Aphria : *La jeune fille sourit et vient ajuster le colier sa soeur, comportant la même pierre noire, mais moins décorée.* Ne t'en fais pas pour moi, je serais prudente. Et toi, tout ira bien ?
[18:26:58 09/07/14] Alyson : *son visage se fend d'un sourire apaisé* Tout ira bien : j'ai foi en l'avenir. Rien ne pourra être pire que ce qui m'attendais si je devais rester là-bas.
[18:28:45 09/07/14] Aphria : Tu crois ? *Elle se réinstalle sagement à côté de sa jumelle.* Tu aurais fait quoi ?
[18:32:57 09/07/14] Alyson : Eh bien... *elle commence à se ronger les ongles* Ca commençait à devenir un peu difficile... pour nous toutes... je ne sais pas ce qu'est devenue Maman, mais il était clair que le commerce n'allait pas faire long feu. Il fallait que je parte, pour continuer à vivre. *elle jette négligemment un des ongles qu'elle avait réussi à croquer*
[18:34:25 09/07/14] Aphria : *La druidesse lui prend les mains.* Arrête de t'arracher les ongles comme ça, tu abîme tes mains. *Elle lui maintient les mains entre les siennes.* Et ici, ça ira mieux, n'est-ce pas ?
[18:38:12 09/07/14] Alyson : *se rend soudain compte que sa soeur a raison et secoue la tête* Oui, il faut vraiment que j'arrête avec cette manie ! Entre ça et la couture... *elle garde ses mains bien au chaud dans celles d'Aphria* Venir ici me garanti d'avoir un toit sur la tête ! C'est pas que je n'ai pas envie de vivre dans la forêt, comme toi... mais... je ne peux pas... c'est au-dessus de mes forces ! Alors oui, cette fois j'aurai un toit, et pas qu'un peu ! *sa voix se fait plus basse* Ca reste secret, mais j'envisage de réussir à monter moi-même MON propre toit !
[18:40:40 09/07/14] Aphria : *La jeune femme sourit et tapote les mains de sa jumelle.* Ce n'est pas grave, mais la forêt est très acceuillante, tu sais ? *Elle se penche pour l'écouter et écarquille les yeux.* Oh mais ce serait super !
[18:43:50 09/07/14] Alyson : Aahah, très accueillante, peut-être, mais crois-moi, je sais où est ma place *elle retire sa main et tapote son coeur avec fierté* En plus comme ça, si j'obtiens ma propre maison, tu seras la bienvenue autant que tu voudras ! En tant que... cliente spéciale de Madame Erlina *elle lui fait un clin d'oeil*
[18:46:24 09/07/14] Aphria : *La rouquine rit et relâche l'autre main de sa jumelle.* Ce serait vraiment sympa. J'espère que tu y arrivera.
[18:48:50 09/07/14] Alyson : *la carriole arrive en coeur de ville puis passe près de petites ruelles étroites* Je pense que je vais bientôt devoir y aller... Je reconnais les estaminets qu'on m'a indiqué. *se retourne une nouvelle fois vers sa soeur pour l'embrasser, un peu nerveuse* Une nouvelle vie nous attend ! N'oublie pas que je suis là, sous le nom d'Erlina...
[18:50:27 09/07/14] Aphria : Je viendrais te voir dès que possible. *Elle se relève pour l'embrasser et la regarde s'éloigner à mesure que la carriole reprend son chemin.* On se revoit vite !
[18:51:59 09/07/14] Alyson : *Alyson saute hors de la carriole après avoir grassement payé le conducteur à l'aide de pièces sorties tout droit de son franc décolleté, puis adresse un petit signe de la main à sa soeur* A très vite...



[21:16:26 09/07/14] Leith : *Toujours aussi fée du logis, le ménestrel s'est pas mal éloigné de chez lui, aujourd'hui. Pour ramasser des mûres dont il emplit un panier en fredonnant son répertoire.*
[21:19:56 09/07/14] Aphria : *Dans le même coin de la forêt se balade une jeune femme fraîchement arrivée, dont les vêtements verts sont déjà tâchés de boue. Elle est accroupie presque en permanence observant des traces visibles et invisibles au sol et sur les arbres. Elle se rapproche en entendant fredonner, surprise.* Oh, bonjour.
[21:23:34 09/07/14] Leith : *relève la tête et semble interloqué une seconde, puis sourit.* Bonjour ! Vous ne seriez pas la soeur de ma femme, vous ?... Non, je plaisante, elle n'a que des frères. Mais vous avez les mêmes cheveux : un incendie sur la tête !
[21:26:39 09/07/14] Aphria : Oh non, je ne crois pas, ma soeur n'est pas mariée. *Elle se resaissit en comprenant la plaisanterie et sourit.* Je vous rassure, ni moi ni votre femme ne souffront de brûlure.
[21:30:35 09/07/14] Leith : *rit de bon cœur* Me voilà rassuré ! Je vais enfin cesser de lui verser des seaux d'eau sur le crâne dès qu'elle rentre à la maison. *tend la main* Leith, troubadour et homme au foyer.
[21:31:42 09/07/14] Aphria : *La jeune femme s'avance prudemment pour lui tendre la main.* Aphria. Je suis... Je viens d'Irlande. Enchantée. Je n'aimerais pas être votre femme... pour les seaux d'eau je veux dire.
[21:35:00 09/07/14] Leith : *lui serre délicatement la main, un peu perplexe.* Je plaisantais, vous savez. C'est joli, Aphria ! Qu'est-ce qui vous amène à Hengstone ?
[21:35:58 09/07/14] Aphria : Je sais bien ! *Elle éclate de rire à son tour.* Je viens euh... j'accompagne de la famille. Et je viens visiter la forêt.
[21:42:05 09/07/14] Leith : Visiter la forêt ? *regarde autour de lui d'un oeil neuf* C'est, heu... assez pauvre en monuments. Druidesse ? Lycane ?
[21:44:15 09/07/14] Aphria : *Elle rosit, se sentant un peu idiote, et recule d'un pas, presque inquiète.* Juste druidesse, un petit peu.
[21:48:44 09/07/14] Leith : *lève un sourcil* Quoi ? Oh ! *rit* Non, je ne suis pas lycan, moi. Du reste, ceux qui habitent par ici sont très fréquentables. Nous avions une druidesse autrefois, une charmante jeune fille... Mais on ne l'a pas revue en ville depuis un moment. Normal pour une druidesse, vous me direz. Vous avez faim ? Je vous invite à partager mon déjeuner, si ça vous dit. Je n'habite pas très loin.
[21:49:53 09/07/14] Aphria : Oh c'est très gentil à vous mais je ne voudrai pas commencer à abuser des habitants. *Elle se retient quelques secondes à peine avant d'enchaîner.* Il y a vraiment des changeformes alors dans cette forêt ?
[21:52:58 09/07/14] Leith : Mais oui ! Toute une famille. Enfin, deux familles liées. Vous verrez, ce sont des gens bien. *geste d'invite dans la direction de sa cabane.* Oh, s'il vous plaît ! J'ai horreur de manger seul et ma bien-aimée ne revient qu'au soir. En plus, j'ai un tas de viande de bœuf à finir !
[21:53:53 09/07/14] Aphria : *Elle a l'air passionnée par l'idée de croiser ces fameux lycans, mais hésite tout de même un moment avant d'emboîter le pas de Leith. Elle demande timidement.* Vous êtes sûr hein ?
[21:58:32 09/07/14] Leith : Certain ! Et ce n'est même pas une manœuvre de drague. Je n'aime qu'une seule femme ! *rit un peu puis sifflote* Donc vous êtes venue avec de la famille ? Ils vous laissent partir toute seule en forêt ?
[22:00:23 09/07/14] Aphria : Ôh bien sûr. *Elle a un rire amusé.* Je connais bien mieux la forêt que ma famille ne la connaît. Ils n'ont pas peur pour moi.
[22:06:37 09/07/14] Leith : Bon. Attention aux bandits, quand même ! Il y a de vils détrousseurs dans le coin... De fières amazones aux cheveux de flamme qui vous planteraient une flèche entre les deux yeux, paf ! à cinq cent coudées.
[22:08:27 09/07/14] Aphria : Oh ! *Elle est sincérement impressionnée.* Je ferais très attention alors, mais elles sévissent en forêt ? Ce n'est pas un peu... trop peu fréquenté comme endroit ?
[22:13:25 09/07/14] Leith : Nooon. La route pour la Calédonie passe en plein milieu. *grand sourire inexplicable* Ah ! Voilà mon palais. *ils débouchent en effet devant sa maisonnette.*
[22:16:01 09/07/14] Aphria : Ah... D'accord. *Elle s'arrête pour observer la petite maison.* C'est très joli, monsieur Leith.
[22:17:57 09/07/14] Leith : Merci ! C'est moi qui l'ai construite. *fiérot* Et je ne suis pas un monsieur, Aphria. Appelez-moi Leith, sinon je vais avoir l'impression d'être un vieillard !
[22:21:10 09/07/14] Aphria : Vous êtes doué ! *Elle tourne un peu autour de la maison.* D'accord... Leith. Je vais essayer. *Elle lui sourit gentiment.*
[22:27:23 09/07/14] Leith : A la bonne heure. *entre dans la maison* Il fait beau, on mange dehors ? Grillades ?
[22:29:09 09/07/14] Aphria : Oh oui ! *La perspective semble l'enthousiasmer encore plus que la visite de la maison qui avait pourtant l'air de l'intéresser, tant elle s'empresse de le suivre.*
[22:32:52 09/07/14] Leith : *farfouille un moment dans le cellier avant de revenir chargé de deux belles pièces de bœuf. La maison est vite visitée, puisqu'elle se compose pour l'essentiel d'une seule pièce. Une échelle mène bien à un étage, mais il sert visiblement de débarras *
[22:34:53 09/07/14] Aphria : *La jeune fille reste sagement dans un coin mais observe très attentivement la maison.* C'est très gentil, vraiment. Je peux vous aider ?
[22:38:21 09/07/14] Leith : Hmmm... Traînez-nous donc cette petite table dehors. *la précède à l'extérieur, où deux fauteuils en bois les attendent déjà sous le porche... et un barbecue. Si, si.*
[22:40:28 09/07/14] Aphria : *La druidesse empoigne la table et la pousse lentement à l'extérieur où elle l'installe entre les fauteuils.* Comme ça ?
[22:45:18 09/07/14] Leith : Parfait. *allume le feu, souffle sur les braises.* Dites, vous qui... sentez ce genre de choses... La forêt ne vous semble pas, en danger, ou, inquiète, quelque chose comme ça ?
[22:46:40 09/07/14] Aphria : *Elle fronce le sourcil, surprise de trouver quelqu'un qui sait quelque chose à ce sujet.* Le flux de vie connaît des perturbations ici, la forêt le sens et cela se répercute partout sur elle. Il y a en effet quelque chose qui ne va pas correctement.
[22:58:07 09/07/14] Leith : *hoche sombrement la tête puis s'occupe du feu un moment.* Il y a... des attaques. De plus en plus souvent. Venant de créatures magiques. Et on ne sait pas pourquoi elles sont si agressives soudain, et puis si bien organisées. *petit rire* Je vais nous gâcher notre déjeuner avec ce sujet lugubre.
[23:00:57 09/07/14] Aphria : Non, c'est important à savoir. A quel point ses attaques sont-elles récentes ? *Elle s'approche de lui et surveille le feu du coin de l'oeil.*
[23:04:45 09/07/14] Leith : Ça ne peut pas faire plus d'une ou deux lunes. *attrape les pièces de boeuf avec une fourchette à deux dents, puis les pose sur la grille.* Pourquoi ?
[23:08:14 09/07/14] Aphria : Pour savoir, la forêt a l'air perturbée depuis plus longtemps... *Elle fronce visiblement les sourcils mais retrouve vite un visage doux et un sourire calme.* Enfin, je ne suis pas là depuis longtemps, je me trompe peut-être.
[23:11:02 09/07/14] Leith : *petit sourire* Les lycans pourraient certainement vous en dire plus, d'autant que Siobhan dirige les éclaireurs de la reine. Elle est en première ligne. Moi, je ne suis qu'un ménestrel ! *une appétissante odeur commence à monter de la viande.* Et un bon cuisinier. En toute modestie.
[23:15:03 09/07/14] Aphria : D'accord. Je tacherai donc de les trouver si je veux en savoir plus. Merci. *Elle sourit et renifle un peu le fumet de la viande.* Cela a l'air très bon en effet !
[23:21:11 09/07/14] Leith : Je pourrais même vous montrer leur logis, mais... Siobhan n'a pas installé sa maison au fin fond de la forêt pour que je donne son adresse à tout un chacun. Le mieux est encore d'aller la trouver au château. Vous l'aimez saignante ? La viande, hein, pas Siobhan.
[23:23:43 09/07/14] Aphria : Je ne connais pas assez Siobhan pour me prononcer. *Elle rit.* Pas trop saignante non. Et ne vous en faites pas, je les trouverai.


[21:43:35 09/07/14] Freiya : *La lycane sort lentement de la forêt, après avoir tourné pendant presque une heure autour des ruines. Elle n'a pas senti la moindre odeur autre que celle de la mort, et se décide enfin à sortir du bois pour venir vérifier plus avant ce qu'il s'est passé. Elle s'avance entre deux cabanes en ruines.*
[21:50:11 09/07/14] Aquyla : * Entre les deux cabanes en ruines, un homme en manteau à capuchon et au crâne rasé enjambe la séparation maintenant ecroulés des deux édifices, en fredonnant. Il ne devait pas être là il y'a une minute, comment s'est ramené si discrètement ? Se penchant au milieu du salon de la seconde cabane brulé, il marque à la craie le milieu. Posant une main sur un liquide eparpillé sur le sol noicie, il le porte à son nez, renifle, porte à ses lèvres, goute puis crache. Enfin, ses yeux bleus percant tournent mecaniquement vers Freiya *
[21:53:04 09/07/14] Freiya : Bonjour. *La lycane est simplement debout sur le mur écroulé, son regard bleu sombre fixé durement sur l'homme. Elle lève la main pour désigner la trace de craie.* Qu'est-ce que ça signifie ?
[22:03:12 09/07/14] Aquyla : * Se redressant sans quitter des yeux la lycanne, le romain fronce légèrement les sourcils et fini par se tourner vers son dessin à la craie. * Ca signifie que j'essai de comprendre un truc. Elles reviennent toujours déposer les cadavres qu'elle ont bouffés, ca veut dire qu'elles ont pas de cache pour le moment, donc pas de chef pour les mener pour le moment, en tout cas celles qui ont foutu le bordel ici, j'entends. * s'approchant, grognant * ... Y'a pas de femmes se promenant seules le soir par ici, qui soient humaines ou bien fragiles. A votre allure, j'obterais pour un eclaireur d'la citadelle. Nan ? Vous êtes ?
[22:07:25 09/07/14] Freiya : Je vois. *Sans plus lui prêter attention, elle se déplace dans les ruines et observe les cadavres et les traces laissées par les attaquants.* Je ne suis pas éclaireur, désolée.
[22:13:25 09/07/14] Aquyla : * Levant un doigt vers une direction du champ de ruine * J'ai aligné les cadavres d'origines lycantrhopiques. Il devait y avoir une sorte d'escouade permanente de garde, dans ce hameau. Fiannas, si j'en croit les broches qu'ils portaient aux capes. * Il lève les yeux vers le ciel s'achevant de tomber, puis se permet un sourire contenant certaines dents en plombs *ir ... Si vous êtes d'origine vampire, je vous le dis tout de suite, trêves de bavardage et mettons nous-y tout de suite. Permettez que je m'echauffe ? * se frotte les mains *
[22:15:33 09/07/14] Freiya : Bien sûr, je vous en prie, échauffez-vous. *Elle se détourne complètement de lui pour aller examiner les cadavres lycans sur lesquels elle se penche pour les examiner un par un, avec un calme troublant.*
[22:19:39 09/07/14] Aquyla : J'ai promis à l'equipe de Siobhan des Fiannas que je leur ramènera un joli collier de canines de suceurs de sang, ca fera plaisir à leur patronne qu'ils ont dit ! * farfouille dans son sac *
[22:21:55 09/07/14] Freiya : Je suis sûre qu'ils adoreront, oui. Mais ça ne compensera pas ça. *Elle continue son inspection méthodique et lente des cadavres.* Comment se fait-il que vous, vous vous baladiez seul en pleine nuit ?
[22:24:10 09/07/14] Aquyla : Moi ? Oh, le travail. Une vie de mercenaire, ca oblige un peu aux ballades solitaires. * s'approche avec sa pince arraceh-dent, puis s'arrète en faisant comme elle, se pencher sur les cadavres lupins * ...Ca ne compensera pas quoi ?
[22:25:46 09/07/14] Freiya : Leurs morts. Ni à eux, ni aux autres. *Elle se redresse.* Vous risquez de croiser des suçeurs de sang qui n'auront pas envie de lâcher leur canines. Faites gaffe.
[22:29:05 09/07/14] Aquyla : Ca compensera ma bourse. * Jauge Freiya, puis passe un doigt le long de la tunique de Freiya, puis recule * .... Ah ! Vétements tièdes. N'êtes pas un suceur. Décu, pas de sport. * range sa pince *
[22:30:29 09/07/14] Freiya : *Elle lève les yeux au ciel.* Vous n'aviez pas encore saisi ? Je pensais qu'ils étaient plutôt simple à reconnaître pourtant, il dégage tellement de... morts. *Elle crache presque le mot.*
[22:36:28 09/07/14] Aquyla : En fait, si je le savais. Cette lueur dans vos yeux, y'a que les lupus pour avoir ca. Je me demandais juste combien de temps vous mettriez avant de trouver insultant que je vous dise être une vampire. Visiblement, z'êtes du genre platonique. C'est vrai qu'ils refoulent du gosier la charogne, les suceurs. * Fouille un des cadavres sur la droite, le bas du pantalon, en sort deux pièces salies par la cendre. * Tiens ! Je les avaient pas senti celles-là !
[22:39:36 09/07/14] Freiya : Les insultes qui sont fausses ne peuvent pas réellement me toucher, vous savez. *Elle sourit et jette un regard aux pièces.* Elles ne lui serviront plus à rien où il va. Les vampires ne sont pas intéressés par l'argent non plus... Ils ne cherchent même pas à se fondre dans la populace, vous croyez ?
[22:44:33 09/07/14] Aquyla : * Se redressant et fourrant les deniers dans sa bourse, lui rendant un sourire égal * Je connais pas grand chose au vampires, je viens de débarquer. Avant, on me demandais de débusquer des humains, des simples humains, dangereux ou innofensifs. C'est tout nouveau comme branche proffessionnel pour moi, les vampires. * Lui tends le deuxième denier qu'il venait de trouver * Sympa, vous. On partage ?
[22:45:43 09/07/14] Freiya : *Elle hausse les épaules et accepte le dernier.* Pourquoi pas. *Elle balaye de nouveau les ruines d'un regard circulaire.* Ils sont de pire en pire, méfiez-vous.
[22:50:02 09/07/14] Aquyla : C'est ce qu'on m'a raconté. C'est gentil de soucier d'ma geule, bretonne, mais Dieu veille sur moi. Les vampires sont des démons, ca se traque les démons. Jusqu'a ce que mort s'en suive. Et puis y'a le pognon aussi. * ouvre sa gourde et boit, ca n'a pas l'air d'être de l'eau. *
[22:52:00 09/07/14] Freiya : Si Dieu veille sur vous alors. *Elle sourit presque et se détache vers la forêt.* Je vais retourner vers le village de Hengstone, si vous allez par là aussi...
[22:54:02 09/07/14] Aquyla : Allez, y fera presque noir et j'y verrais que dalle dans ce bourbier, t'facon. Faut pas déconner, la justice divine à ses soirs de congé tout de même. J'vous suis au village, c'est effectivement ma route.
[22:55:15 09/07/14] Freiya : Ils ne reviendront sûrement pas sur les lieux pour deux pauvres âmes comme vous et moi. Vous pouvez prendre congé. *Elle commence à marcher directement vers la forêt et le village.* Je suis Freiya, au fait.
[22:59:08 09/07/14] Aquyla : Ouais, d'autant que moi mon âme bah elle s'est barré y'a longtemps, qu'ils ont dit au tribunal. * Salut à la romaine * Aquyla. J'vous paye un verre ?
[23:02:21 09/07/14] Freiya : Une autre fois peut-être, je vais rentrer chez-moi dès que j'aurais atteint le village. *Elle fait quelques pas de puis avant de demander.* Vous avez été jugé pour quoi ?
[23:04:54 09/07/14] Aquyla : Sil fallait que je vous raconte tout, alors il faudrait que je vous paye un verre. * fait un grand geste devant lui, ricanant *
[23:08:40 09/07/14] Freiya : *Elle rit à son tour.* Alors vous me raconterez autour d'un verre la prochaine fois, qu'en dites-vous ?
[23:10:06 09/07/14] Aquyla : Très bien Freiya. Mais faut me promettre de me renseigner sur vos ennemis héréditaires quand on causera, histoire que je m'en sorte plus longtemps pour vous raconter mon histoire, okay ?
[23:12:35 09/07/14] Freiya : Je ne peux pas promettre de vous apprendre grand chose, Aquyla, mais je peux essayer. Ca marche.
[23:14:11 09/07/14] Aquyla : Vous m'assurez déja de venir prendre un verre, ma vie à déja rallongé ! * Signe de la main, eclatant de rire sèchement *

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Juillet 2014 le Ven 11 Juil 2014 - 8:46

[14:11:48 10/07/14] Florimel : *encombrée de plusieurs carquois et arcs de petite taille, la jeune fille est en route vers la salle d'entrainement, sans doute pour tout ranger. Elle sifflotte gaiement sur le chemin*

[14:14:52 10/07/14] Mad' : *débarque d'un couloir adjacent, en belle robe verte claire* Bonjour Flora. Vous allez bien ? *la jeune servante semble ne rien avoir à faire à l'instant*

[14:22:14 10/07/14] Florimel : Yep, fort bien. Et vous ? *elle manque perdre un carquois* Je pose tout ce tas de trucs et on file en cuisines grignoter quelque chose, ou vous êtes occupée ?

[14:23:53 10/07/14] Mad' : Je ne suis plus occupée. *tend la main pour tenter de rattraper le carquois* Je vous aide ?

[14:31:50 10/07/14] Florimel : Vous êtes un amour. *transfère un arc ou deux chez Mad, puis reprend sa route* Je meurs de faim. Je crois qu'ils devaient préparer des tartelettes pour ce soir, on devrait pouvoir en chiper quelques unes. *en dépit de son âge avancé et de son travail respectable, la jeune fille continuait parfois à être un tantinet chahuteuse*

[14:33:40 10/07/14] Mad' : Alors dans ce cas il faut se dépêcher, ils auront bientôt terminé une partie de la distribution et ils sont beaucoup moins attentifs à ce moment-là. *ne fait pas de commentaire sur la façon dont elle a obtenu de pareilles informations et réajuste les arcs qu'elle porte* En plus elles sont bonnes leur tartelettes.

[14:36:48 10/07/14] Florimel : *grand sourire* Mouip. *elles arrivent à la salle d'entrainement et, une fois tout rangé, en ressortent direction les cuisines. Florimel prend d'autorité le bras de Mad* Alors. Que vous arrive t-il d'intéressant en ce moment, ma chère ?

[14:39:56 10/07/14] Mad' : *se laisse prendre le bras et, étonnament, se laisse guider par Florimel à travers les couloirs du château* Eh bien ... Je vais bientôt partir, pour quelques temps

[14:43:22 10/07/14] Florimel : Quoi ? *elle s'arrête, fait face à Mad* Pourquoi ? Il y a un problème ? *les grands yeux bleus sont écarquillés*

[14:45:05 10/07/14] Mad' : Mais non. *petit sourire, elle prend un ton rassurant* J'accompagne Dame Melior en voyage, c'est tout.

[14:50:53 10/07/14] Florimel : ... Le voyage à Byzance ? *son ton a tout du couinement* Si loin ?

[14:56:04 10/07/14] Mad' : Oui, le voyage a Byzance. *petit sourire désolé* Ce n'est que pour quelques temps, ne vous en faites pas.

[14:57:20 10/07/14] Florimel : *froncement de truffe* Je ne m'en fais pas. Du tout. Enfin ! *elle se remet en marche, un pli contrarié au front* ... Ca va durer plusieurs mois, quand même.

[14:58:55 10/07/14] Mad' : Eh bien ... oui *semble surprise de la réaction de son amie* Mais je vais revenir après, ce ne sera pas si long. Hein ?

[15:07:05 10/07/14] Florimel : Bah, si, quand même. .... Mais... *soupir, puis sourire presque naturel* ... ça vous fait plaisir, donc...

[15:08:23 10/07/14] Mad' : Eh. *la rattrape et l'arrête cette fois-ci elle-même* Je suis désolée, je ne pensais pas ...

[15:19:25 10/07/14] Florimel : Vous ne pensiez pas que quoi ? *elle la regarde en face, un peu perplexe* Que cela m'affecterait ? *elle hausse les épaules* Eh bien, c'est le cas : pas la peine d'en faire un plat.

[15:23:22 10/07/14] Mad' : Mais si enfin ! *rosit un peu, perplexe* Mais pas ... comme ça. *tente un petit sourire en penchant la tête;* Je vous rapporterai plein de trucs.

[15:27:36 10/07/14] Florimel : Pas comment ? *rire un peu triste* Je vous aime bien, Mad. Et il n'y a pas grand monde à Hengstone que j'aime bien. ... En fait, il y a quatre adultes et demi qui rentrent dans la case des "plus". Et heureusement, plein de gosses pour s'y ajouter.

[15:30:10 10/07/14] Mad' : Mais moi aussi je vous aime bien, Flora. *hésite puis finis par la prendre dans ses bras, murmure* Je reviendrai vite, avec un bel arc amazone et plein de pâtisserie byzantine

[15:33:42 10/07/14] Florimel : *pose son menton sur l'épaule de Mad, les yeux un peu trop brillants* Mais... J'espère bien. Et avec de nombreuses histoires à raconter, en plus. *elle la serre un peu plus contre elle, puis la repousse doucement et reprend leur chemin* Et vous serez nombreu..ses à partir ?

[15:38:17 10/07/14] Mad' : *tapote doucement les épaules de son amie* Autant d'histoires que possible, je vous le jure. *reprend leur route à son cour* Une partie de la cour de Dame Melior, je crois. Au moins Briséis, Lydia, Hélèna *elle prononce quelques noms de plus*

[15:43:08 10/07/14] Florimel : Bon, ça va. Vous ne serez pas toute seule. ... Et, ça va aller ? Enfin : vous avez déjà voyagé, vous, donc ça ne doit pas vous inquiéter autant que moi.

[15:44:36 10/07/14] Mad' : Non, tout ira bien. Ne vous en faites pas pour moi. *sourit* C'est un long voyage mais il a l'air bien organisé, et ce sera sur des bâteaux plus solides que celui que j'ai pris pour revenir en Bretagne.

[15:50:04 10/07/14] Florimel : J'espère. Je serais obligée, au cas où il y aurait un souci, d'avoir deux mots à dire à votre maitresse. *elles arrivent devant les cuisines* ... Vous les distrayez et je chipe, ou l'inverse ?

[15:55:09 10/07/14] Mad' : *rit doucement* Vous n'aurez pas à le faire, rassurez-vous. *s'arrête devant la porte* Euh ... Distrayez-les, vous. Elles se méfient un peu de moi.

[16:01:36 10/07/14] Florimel : Pourquoi ? *l'archère interrompt le geste d'ouvrir la porte*

[16:02:57 10/07/14] Mad' : Eh bien parce que je leur ai déjà chipé des pâtisserie, à l'occasion *rosit, puis se rectifie* Enfin, elles le croient. Il n'y a pas de preuve !

[16:17:55 10/07/14] Florimel : *léger rire* Je le savais, que vous étiez une coquine. Je ne me suis pas trompée. *elle entre, presque sautillante*

[16:47:50 10/07/14] Mad' : Je ne suis pas une ... ! *s'interrompt et se glisse à la suite de Florimel, beaucoup plus discrète*

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Juillet 2014 le Ven 11 Juil 2014 - 8:49

[14:48:15 10/07/14] Aphria : *Au coeur de la forêt de Hengstone, sur un ancien chemin emprunté autrefois par les druides qui mène à un vieux cercle de pierre, un petit animal au poil roux passe de fourrés à fourrés en petit bonds successifs, furetant tout autour de lui.*

[14:51:29 10/07/14] Calliopé : *Trop "on est les rois de la forêt tawu" pour prêter attention à un renard, quatre loups passent, le museau pointé vers une autre piste : une adulte, fine et souple, et ses trois louveteaux, tous d'un noir d'encre. Le louveteau de queue fait un petit écart pour aller renifler la truffe du renard, vite rappelé à l'ordre par un jappement de sa mère.*

[14:54:08 10/07/14] Aphria : *La renarde renifle attentivement la piste laissée par les loups, puis glapit à l'attention du louveteau. Elle court rapidement à sa suite, plus légère que lui et lui donne un petit coup de truffe, apparemment joueur.*

[15:02:39 10/07/14] Calliopé : *Le louveteau ne peut résister à un tel appel au jeu et saute sur le renard, langue pendante. La louve s'arrête, s'assied sur son arrière-train, ses yeux émeraude exprimant toute la lassitude des mères-de-trois-enfants-remuants. Un instant plus tard, c'est une jeune fille uniquement vêtue de sa chevelure noire, assise sur le sol, qui appelle sur un ton d'avertissement :* Slaaaaine... *Le louveteau est soudain un petit garçon d'environ cinq ans, les cheveux noirs ébouriffés sur des yeux aussi émeraude que ceux de sa mère. "Mais m'maaan. C'est pas un renard normal."* Ah ? *scrute le renard avec un haussement de sourcil.*

[15:07:42 10/07/14] Aphria : *La renarde roule avec le louveteau avec un jappement joueur et elle aurait probablement continuer à jouer si ce n'était l'interruption. Ses yeux verts passent de la mère à l'enfant, puis le renard s'approche en effet de la maman d'un air prudent et sa fourrure se met à scintiller un peu. Quelques secondes plus tard, c'est une jeune fille aux longs cheveux roux qui se tient devant elle, tout aussi habillée.* Je suis désolée, madame.

[15:12:16 10/07/14] Calliopé : *sourit* Tiens, je savais pas qu'il y avait des changeformes renards. Surtout dans le coin. J'me coucherai plus savante ! *elle tend la main à la rousse* Je suis Calliopé. Voici mes enfants, Sanae, Sadwyl... et Slaine, que vous connaissez déjà un peu. *Les deux louveteaux de tête se changent respectivement en une fille aux yeux noirs et un garçon aux yeux verts, plus élancé que son frère. "Bonjour madame !"*

[15:15:31 10/07/14] Aphria : Je ne suis arrivée que récemment, Calliopé. *Elle lui serre la main, puis se tourne pour saluer les deux autres enfants.* Bonjour Sanae, Sadwyl, Slaine. *Elle revient doucement à la mère.* Je ne voulais pas vous perturber, mais je devais parler à un changeforme de cette forêt. *Elle ajoute après une seconde.* Le don nous vient de la magie, il est un peu différent de celui des lycans.

[15:19:23 10/07/14] Aphria : Je suis Aphria (Ajouté après le Bonjour, j'avais oublié)

[15:24:15 10/07/14] Calliopé : N'importe quel changeforme ? Eh bien, je suis là. *sourit, tandis que les enfants, voyant une conversation d'adultes se profiler à l'horizon, reprennent leur forme lupine et se mettent à fureter dans la clairière.* Oh, je vois. Vous êtes une magicienne. La reine aussi, mais à ma connaissance, elle ne sait pas se changer en animal. *réfléchit* Ou alors, elle ne voit pas l'intérêt. Peu importe : en quoi puis-je vous être utile, Aphria ?

[15:27:36 10/07/14] Aphria : Tous les magiciens ne peuvent pas, c'est un don rare. *Elle rougit un peu avec un sourire.* Mais la reine en est sans doute capable. *Elle redevient sérieuse et tourne la tête autour d'elle.* La forêt est atteinte, la magie n'agit pas normalement ici. Certains courants sont affaiblis, d'autres beaucoup trop forts, et l'on parle d'attaque de plus en plus fréquentes. *Elle revient à Calliopé.* Savez-vous ce qui est à l'oeuvre ici ?

[15:31:36 10/07/14] Calliopé : *Secoue la tête avec un air navré* Non, je ne comprends pas plus que vous. Je... sens quelque chose du genre de ce que vous dites. Des perturbations, des fluctuations. Et si je les sens, c'est peut-être à cause de ma nature magique. Mais je ne sais pas à quoi attribuer ces... *claque des doigts* La reine, justement ! Elle est calée dans ce domaine. Vous devriez demander audience. *réfléchit* Ma mère dirige ses éclaireurs, ce sera peut-être plus simple en passant par elle.

[15:34:38 10/07/14] Aphria : *La jeune druidesse écoute attentivement, puis opine doucement de la tête.* Dame Siobhan, dont on m'a déjà parlé. Je crois. Je vais faire mon possible pour la rencontrer. *Elle sourit ensuite.* En espérant ne pas perturber sa chasse comme je l'ai fait avec vous, encore désolée.

[15:41:33 10/07/14] Calliopé : Oui, c'est bien elle. *sourit* On ne chassait pas... vraiment. C'était plutôt une sortie éducative. *jappements de protestation des louveteaux.* Oui mes amours, je sais que vous savez déjà très bien chasser... Bon. La vérité ? Vous ne teniez plus en place à la maison. *On jurerait que les louveteaux rigolent.* Bande de monstres ! *Calliopé rit aussi puis se lève.* Je ne pense pas qu'elle soit chez elle à cette heure-ci, mais on ne sait jamais. Vous me suivez ? Hé, mes chéris, on va chez mamie. *Bondissements de joie des louveteaux, qui filent dans une direction précise.* Pas la peine de leur dire deux fois...

[15:48:38 10/07/14] Aphria : *La jeune druidesse éclate de rire et surveille du regard les mouvements des louveteaux.* C'est très gentil à vous, merci. *Elle se redresse à son tour et commence à serrer son collier dans ses mains.* Je peux vous suivre, allez-y. *La silhouette de la jeune femme commence déjà à rétrécir.*

[15:52:32 10/07/14] Calliopé : *file sous forme de louve à la suite de ses enfants. Se retournant de temps en temps pour vérifier si le renard suit, elle ne tarde pas à déboucher devant la maison de Siobhan, où attendent déjà les louveteaux en rang d'oignons. Elle jappe brièvement en guise d'appel.*

[15:54:21 10/07/14] Aphria : *La renarde suit en effet à toute vitesse, et pile sitôt arrivée dans la clairière. Elle reste en arrière par rapport à Calliopé et attend gentiment.*

[15:58:18 10/07/14] Siobhan : *voix off* J'arrive ! *effectivement, rapidement Siobhan apparait. Vêtue uniquement d'une tunique, les cheveux humides, elle fait quelques pas hors de sa maison et pose un genou à terre en ouvrant les bras* Salut vouuus !

[16:09:50 10/07/14] Siobhan : *après avoir câliné les petits et gratouillé les oreilles de sa fille, la lycane se tourne vers le renard, l'oeil intéressé* Tiens tiens tiens, que voilà quelque chose d'intéressant.

[16:11:22 10/07/14] Calliopé : *Calliopé fait ronron sous les gratouilles, puis :* M'man, voici Aphria. Elle voudrait te parler de la forêt et de ce qui ne va pas avec elle.

[16:12:59 10/07/14] Aphria : *La renarde jappe joyeusement, puis son corps change rapidement et elle redevient une jeune femme aux cheveux roux.* Dame Siobhan, désolée de vous déranger.

[16:19:23 10/07/14] Siobhan : ... Joli. Mais de grâce, si vous me donnez du "dame", je vais devoir me fâcher. Asseyez vous quelque part. *quant à elle, elle s'assied sur un tabouret, récupérant un des petits et le prenant sur ses genoux* Expliquez moi.

[16:21:30 10/07/14] Aphria : C'est d'accord, Siobhan. *Elle la suit et prend à son tour un petit tabouret.* Je cherche simplement à comprendre ce qui s'est passé ici, la magie est... différente, perturbée. On m'a dit que vous pouviez m'aider ou, au moins, transmettre ses interrogations à la reine.

[16:32:04 10/07/14] Siobhan : Je peux répondre à certaines questions, et transmettre les autres à la reine, voire vous demander audience. ... D'après ce que j'ai compris, il y a un truc avec les nodes. Ils se vident trop rapidement.

[16:34:05 10/07/14] Aphria : Ca me serait d'un grand secours, je vous remercie. *Elle suit l'explication et acquiesce en réfléchissant.* Oui, ça expliquerait les perturbations des flux, vous ou la reine savez ce qui en est la cause ?

[16:40:14 10/07/14] Siobhan : Moi non. Vous savez, je SUIS magique, pas magicienne. La reine, par contre, aura au moins une idée, je pense, si elle n'a pas la cause exacte. ... Vous venez d'arriver, sans doute ? Je n'aurais pas manqué de remarquer un renard changeforme et, même si la proportions de rousses locale est importante, je pense ne vous avoir jamais vue.

[16:42:11 10/07/14] Aphria : *Elle sourit.* Je viens d'arriver en effet, je viens d'Irlande. La druidesse qui m'a tout appris m'a envoyé ici. Vous pensez que vous pourriez entretenir la reine au sujet de cette forêt, ou obtenir audience ?

[16:44:58 10/07/14] Siobhan : Oh oui. Vu la tête de déterrée qu'elle a, je dirais qu'elle a bien besoin d'un peu d'aide. Magique, l'aide. Donc, audience il y aura. Comment se nomme votre professeur ?

[16:47:03 10/07/14] Aphria : Wenda, Wenda la sorcière, on l'appelle. *Elle rosit un peu d'un air gênée.* Je ne suis pas sûre d'avoir les compétences pour aider une sorcière de son envergure mais je ferais mon possible.

[16:57:42 10/07/14] Siobhan : Je pense qu'au point où elle en est, tout aide lui sera profitable, vous savez. ... Sinon, je puis aussi vous mener jusqu'aux tanières des gobelins. Mais en lisière, seulement. Vous ne faites pas très... violente, humainement ou goupilesquement.

[16:59:47 10/07/14] Calliopé : M'man, c'est quoi les nodes ? *s'assied par terre, le menton dans sa main, tandis que deux louveteaux sur trois couinent en posant les pattes sur les genoux de Siobhan, tandis que le privilégié qui y est installé fait semblant de rien.*

[17:02:52 10/07/14] Aphria : Je m'en passerai pour l'instant, je pense, mais ce sera peut-être nécessaire plus tard. *Elle réfléchit, puis hausse les épaules.* Je ne suis pas très porté violence, en effet. *Elle sourit et se tourne vers Calliopé.* Grossièrement, ce sont des points où la magie est plus forte, c'est un noeud au coeur des flux magiques. On y trouve souvent des cercles de pierre ou autres autels anciens.

[17:05:20 10/07/14] Calliopé : Haaa, ça. D'accord. *sourit* Merci. Décidément, je me coucherai moins bête ce soir.

[17:05:38 10/07/14] Siobhan : ... ou des villages lycans. *clin d'oeil*

[17:07:25 10/07/14] Aphria : Oh, ça je l'ignorais aussi. *Elle pouffe de rire.* J'aurais appris quelque chose alors, merci beaucoup.

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Juillet 2014 le Ven 11 Juil 2014 - 8:49

[21:50:31 10/07/14] Aphria : *La druidesse s'est enfoncée un peu plus loin encore dans la forêt et examine un arbre où un cerf a laissé de belles marques contre le tronc en nettoyant ses bois. Elle s'agenouille ensuite et pose sa main au sol en fermant les yeux, elle capte alors l'énergie des êtres vivants qui entourent l'endroit, vérifiant quelque chose.*

[21:58:04 10/07/14] Garth : * Dans la captation de auras, Aphria n'aura pas manqué de remarqué l'intrusion dans son champ d'une force béstiale colossale et approchante. L'aura est bien connu, c'est celle d'un lycan, mais elle peut sentir autre chose, l'odeur du poison et de la mort sur le lycan approchant. Un lycan empoisonné ! Du jamais vu. Déchirant le calme relatif de la forêt, la grande bête blanche comme la lune apparait en défoncant les arbutes autour d'elle, haute et longue, vieille mais puissante. Galopant la geule enlgobé de sang, son propre sang, le crinos ralenti sa course, epuisé, et fini s'écrasant aux pieds d'Aphria, d'épuisement. Le choc fait gronder le sol et fuir les oiseaux alentours. *

[22:02:35 10/07/14] Aphria : *La jeune femme a fait un bond en arrière de peur d'être percuté par la chute de la bête, mais elle se rapproche bien vite ensuite.* Que t'es-t-il arrivé à toi ? *Elle parle toute seule comme elle le ferait avec n'importe quel bête, bien qu'elle ait reconnu la signature d'un lycan. Elle se met à genoux dans la boue près du col de la créature et passe une main douce dans la fourrure blanche.* Tu es blessé ? *Dans le corps du vieux loup se diffuse une énergie étrange, calme et douce, qui repousse la douleur s'il en existe.*

[22:18:42 10/07/14] Garth : * Comme un couteau invisible que l'on ferait tourner entre ses homoplates, la bête mugit de douleur crache une gerbe de sang à ses pieds éttalés. Mais fortuitement, l'energie calmante diffusé par la jeune femme semble calmer la folie empoisonnant le lycan. Incapable de comprendre ni de répondre à ce dis la druidesse, le crinos cligne des yeux et gronde, puis mugit encore, plus faiblement, et crache encore une gerbe de sang dégoulinante de ses babines claquantes. Elle se calme lentement, mais ne donne toujours aucun signe d'intelligence ni de réponse, étrange pour un lycantrope.*

[22:19:01 10/07/14] Garth : à ce que dis *

[22:20:56 10/07/14] Aphria : Tout va bien. *Le ton est plus machinal que sincère, mais la jeune femme ne bouge pas et appose même son autre main dans le cou de la bête, elle lève les yeux vers les étoiles et surtout la lune.* Elle n'est pourtant pas si ronde cette nuit...

[22:26:00 10/07/14] Garth : * Comme en réponse aux mots de la druidesse, la bête gonde, puis soupir et mincit lentement. Le changeforme se tourne sur lui même et se recroqueville légerement à mesure qu'il réduit et devient un humanoide. Retourné à l'apparence humaine, c'est un homme bien conservé, marqué de cicatrices, fin et musclés et aux cheveux ebouriffés gris qui est allongé là, nu. La nuque posé sur la main de la jeune femme, la bouche entre-ouverte, il murmure les yeux voilés * Aaaahh...... Ou suis-je...

[22:27:47 10/07/14] Aphria : *La jeune rousse reste au-dessus de lui et lui offre un sourire rassurant.* En forêt monsieur. Vous avez perdu le contrôle de la bête pendant un moment. *Elle ajoute avec une intonation inquiète.* Et vous êtes empoisonné.

[22:32:37 10/07/14] Garth : * Passant le dos d'une main tremblante pour essuyer le sang autour de sa bouche, il louche sur son propre sang, et pose les yeux sur la jeune femme avec une grimace qui à des airs de faible sourire. Murmure rauque * J'ai jamais eu le contrôle de la bête, mademoiselle.... Et, oui, je suis empoisonné. Je me suis empoisonné moi-même. * Il tousse, déglutit * C'est une longue histoire... Par contre, ma... Ma bête ne m'a jamais conduite aux pieds de quelqu'un. Vous... Qui êtes vous...

[22:38:21 10/07/14] Aphria : *Elle a un sourire un peu triste.* Je suis Aphria. *Elle appuie un peu sa main contre la nuque du lycan et fronce le sourcil.* Je ne peux pas vous soigner, et je ne peux pas vous soulager, ou à peine. Que vous est-il arrivé ?

[22:45:02 10/07/14] Garth : Aphria ? Aphria... C'est joli. Je suis Garth, et peut-être est-ce la fatigue que me pousse à me confesser à vous, ou peut-être ai-je l'impression de pouvoir tout vous dire... J'ai voulu tué la race lycane, car quelqu'uns uns ont devorés mon enfance. Alors j'ai crée une arme, une arme mortelle... Et elle s'est retourné contre moi. J'ai commis l'erreur d'essayer de tuer un lycan, je n'ai reussi car en abbattre un autre. Moi. N'est-ce pas ironique, Aphria ? * Il fini par veritablement sourire, mais sans bonne âme bien-sûr, sans conviction. *

[22:48:58 10/07/14] Aphria : *Elle écarquille les yeux, incroyablement choquée qu'on puisse ne serait-ce que tenter une chose pareille. Pourtant quand elle s'adresse de nouveau à lui, c'est d'une voix douce.* Les dieux ont le sens de l'ironie, paraît-il. Peut-être voulait-on vous faire comprendre l'horreur de votre projet.

[22:55:39 10/07/14] Garth : Les dieux n'ont pas été ironiques, ils ont étés justes avec moi. Ils m'ont donnés la lecon que je mérite. Pourtant, j'aimerais encore du temps, encore un peu de temps, au moins plusieurs saisons. Comme je regrette, Aphria, comme je regrette. * Il secoue la tête lentement et redresse le haut de son corps *

[22:57:14 10/07/14] Aphria : Vous aurez le temps. Votre corps est encore fort, vous pourrez résister encore longtemps Garth. Ne vous laisser pas envahir par le regret et le désespoir. Vous êtes en vie : cela veut dire qu'ils veulent encore quelque chose de vous.

[23:04:10 10/07/14] Garth : * Il acquièsce, inspirant * Je ne fais pas un metier facile, j'éduque la Bretagne. Ironique, ca par contre ca l'est, non ? Eduquer... Je suis le plus mal placé. Et bientôt, je devrais la protéger. Les Dieux veulent encore quelque chose de moi, cela me rassure. J'ai encore un rôle à jouer. Vous êtes.... C'est dingue, Aphria. Vous êtes la personne que je devais rencontrer, je sens la Bretagne couler à flots en vous. J'ai l'impression de me confesser à la terre qui m'a vu naitre, et que j'ai décu. * esquisse un sourire *

[23:08:40 10/07/14] Aphria : *La jeune femme a un petit sourire, les joues rosissantes de gênes.* Je ne suis qu'une druide, Garth. Vous aviez simplement besoin de dire cela, et vous ne m'avez pas déçu. *Elle sourit.* La Bretagne va à l'encontre d'épreuve difficile, la forêt le hurle. Si vous êtes là, c'est peut-être que vous êtes le mieux placé pour l'aider.

[23:15:09 10/07/14] Garth : Sous les pierres des pelouses de la forêt, des siècles d'histoire demeurent. Je suis content de rencontrer un druide, cela fait si longtemps. Je protégerais tout ce qui nous est chèr, je le défendrais de ma peau. Je suis navré de ne pas reussir à retirer les saloperies qui hantent cette terre, les gobelins, et toutes ces créatures dans la nuit... J'ai peur d'échouer et de décevoir non pas le royaume de la reine, mais le vrai peuple de bretagne...Celui qui respire entre chaque arbres, le long de chaque ruisseau. Un peu comme vous. * se met en position assise *

[23:17:51 10/07/14] Aphria : *La jeune femme reste à genoux et penche la tête vers lui pour reprendre d'une voix douce.* Vous n'échouerez pas. On n'échoue jamais à protéger ceci *Elle englobe la forêt d'un grand geste de la main.* Elle vous le rendra.

[23:21:25 10/07/14] Garth : * Vrai sourire, son visage rocaileux acquièscant * C'est vrai. Plus jamais je ne douterais de comprendre que je suis l'épée et le bouclier, quand je rencontre l'armure qui protège celui qui protège. * ferme les yeux, soupirant, les rouvres et observe Aphria. *

[23:24:33 10/07/14] Aphria : Vous avez raison. *Elle lui sourit et se relève lentement.* Reposez-vous Garth. *Elle lui tapote l'épaule.* Vous devez retourner en pleine forme à vos responsabilités. *A pas lents, elle commence à s'éloigner.*

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Juillet 2014 le Mar 15 Juil 2014 - 23:18

Il manque tout le début...... Sad


00:53:07 12/07/14] Capitaine Noun : *La capitaine se rapproche de la jeune prostituée à pas rapides, le ton est doux mais un peu moqueur.* Qu'est-ce qui t'étonne ? Tu devrai savoir gérer aussi un corps comme ça, non ? *Elle sourit de toutes ses dents.*

[00:58:15 12/07/14] Alyson : *encore surprise, le souffle court* Mais, c'est... mais c'est... *son regard parcourt le corps de la jeune femme présentée face à elle* C'est... *elle éclate soudain d'un grand rire franc, à en tomber à la renverse sur le lit* Alors là, si j'avais su que je tomberais sur un truc pareil ! T'es géniale ! *elle se dandine d'avant en arrière, secouée par son rire incontrôlable*


[01:00:59 12/07/14] Capitaine Noun : *La pirate hausse un sourcil et rit à son tour.* On ne me l'avait pas encore faite celle-là mais il est vrai que je suis géniale. *Elle s'approche du lit et sourit à la jeune femme.* Je rajoute une pièce pour ton silence, rien de plus.


[01:02:40 12/07/14] Alyson : *la jeune femme tente de se calmer, une main sur son coeur, l'autre essuyant ses larmes* Pour... pourquoi tu fais ç-ça ?


[01:04:54 12/07/14] Capitaine Noun : *Noun s'assoit sur le lit avec un soupir.* Tu as déjà vu beaucoup de femmes chez les marins ? Dans l'armée ? *Elle hausse les épaules d'un air fataliste.* Les femmes sont à peine tolérées en mer alors se faire respecter de plusieurs équipages. *Elle montre son déguisement du doigt.* C'est plus efficace.


[01:09:03 12/07/14] Alyson : *tentant de reprendre un air plus sérieux* Des femmes, je n'en ai vu que dans mon ancienne maison, tu sais. *elle ajoute en riant à nouveau* Je te mentais pas en te disant que tu pourrais être mon professeur. J'connais pas bien tout ce dont tu me parles, j'ai seulement eu des échos de quelques clients. Mais surtout, pourquoi avoir accepté de me payer ?


[01:12:21 12/07/14] Capitaine Noun : *Elle fronce un peu le sourcil.* Eh bien, ce n'est pas parce que je suis une clientE que je ne dois pas te payer si je veux m'amuser. *Elle sourit.* J'essaye d'être discrète donc une pièce de plus me semble raisonnable.


[01:15:51 12/07/14] Alyson : *après un grand soupir pour achever de se calmer* Eh beh, ma foi... moi, tu m'as bien amusée ! Tu peux compter sur moi. Si tu savais tous les secrets que mon coeur garde... fiou ! Je l'aurai peut-être même oublié et tu pourras me refaire le même coup d'ici quelques temps !


[01:18:35 12/07/14] Capitaine Noun : Si c'est vrai, il faudra que j'y réfléchisse. *Elle rit et se redresse pour rejoindre la jeune femme, elle avance ses mains douce sur la robe de la prostituée.* Alors dis-moi, à quoi ais-je droit pour trois pièces ?


[01:26:24 12/07/14] Alyson : *la rouquine se fend d'une moue ironique en la voyant s'approcher* Que dis-tu d'un aller simple pour les dunes irlandaises ?

***

[15:44:47 14/07/14] Siobhan : *le soir, sur le port. La capitaine trace vers le Rê, choisissant par habitude les zones d'ombre pour se déplacer. Arrivée presque devant le navire, gardé comme à son habitude, elle hésite : passer par la passerelle ? ... Ou pas ? Apparemment, c'est pas, puisqu'elle fait un dernier détour pour se trouver face aux écoutilles de la cabine de Noun. Elle prend alors un élan, s'accrochant aux cordages, et monte jusqu'à l'une des fenêtres entrouvertes. Elle écoute pour vérifier que son amante est bien seule : entrer par effraction oui, la déranger, non*


[15:47:33 14/07/14] Capitaine Noun : *Le Rê est exceptionnellement bruyant ce soir, amarré là depuis presque une semaine, le bateau est en proie à une grande agitation depuis qu'il est en cours d'aménagement. Mais dans la cabine du capitaine, pas un bruit, Noun est assise à son bureau, en chausse et corset, son pourpoint posé sur la chaise et un compas dans la main, elle est penchée sur une grande carte très approximative de l'Europe.*


[15:50:40 14/07/14] Siobhan : *elle se glisse silencieusement par la fenêtre, ses yeux prenant des tons rougeâtres et brillants, et un sourire d'anticipatif jouant sur ses lèvres. Elle avance à pas de... loup jusque dans le dos de Noun, puis lui pince rapidement les côtes en lui grognant un "bouh !" dans l'oreille... et en se tenant prête à éviter l'égorgement*


[15:55:06 14/07/14] Capitaine Noun : *La pirate pousse un cri de surprise et sursaute au point d'envoyer son compas dans les airs, elle-même se redresse d'un coup et attrape une petite dague posée sur le bureau. Elle arrête son mouvement au moment où elle voit Siobhan. La corsaire s'immobilise alors debout sur la chaise, la main déjà levée pour frapper.* Espèce de folle ! *Elle grogne et repose son arme, puis croise les bras avec une mine boudeuse.*


[15:58:11 14/07/14] Siobhan : *éclate de rire, manifestement ravie* Oui. C'est ce qu'il parait. ... *elle s'avance pour poser son nez dans le cou de Noun* Et tu as vraiment eu peur. Quel délice ! *aucun regret, clairement, même dans les mordillements de cou. Elle désarme cependant Isis, presque machinalement, et s'assied sur son bureau, repoussant les cartes* Ca avance ?


[16:01:43 14/07/14] Capitaine Noun : *Elle grogne encore mais ne fait pas le moindre geste pour repousser la lycane, entourant même sa taille de ses bras pour lui embrasser le front. Elle se laisse ensuite glisse de nouveau assise sur la chaise face au bureau et pose ses mains sur les cuisses de la lycane.* Demain ce sera terminé et on sera prêt à partir quand la reine sera prête, ainsi que les autres bateaux qui ne sont pas de mon ressort.


[16:04:55 14/07/14] Siobhan : Parfait. *léger sourire, son regard glissant, un peu lointain* ... Ca fait arriver quand à Byzance ? *elle tend une main pour saisir une mèche ébène, commence à jouer avec*


[16:07:48 14/07/14] Capitaine Noun : Eh bien, compte tenu des calculs que tu as si gentiment interrompu... *Elle sourit de toute ses dents.* Je dirais que nous arriverons dans un moi et demi, plutôt deux mois.


[16:10:13 14/07/14] Siobhan : Deux mois sur un bateau ? ... Heureusement que la distraction est fournie à bord, sinon j'aurais craint de ne pas supporter... Il y aura des escales, je suppose ?


[16:11:52 14/07/14] Capitaine Noun : Bien sûr, je les ais comprises dans mon calcul. *Elle sourit et attire Siobhan à elle, puis pose la tête contre sa poitrine.* Une bonne vingtaine au minimum.


[16:16:17 14/07/14] Siobhan : *referme les bras sur Noun, pose son men ton sur son crâne* Parfait. ... Pour les pleines lunes, hm.. Faudra que Julian et moi on s'isole un peu. Mais je gèrerai à ce moment là


[16:21:24 14/07/14] Capitaine Noun : C'est noté, tu me préviendras quand ce sera le cas. J'ai déjà soumis le plan du bateau à la reine qui a approuvé. Il devrait y avoir moyen de vous caser à ce moment.


[16:23:54 14/07/14] Siobhan : *elle continue de caresser les mêches sombres en silence* ... Et.. une fois à Byzance... Tu vas faire quoi ?


[16:26:17 14/07/14] Capitaine Noun : *La corsaire tourne la tête pour regarder un peu Siobhan.* Eh bien, visiter je pense. Je n'aurais pas grand chose d'autre à faire sur place. Pourquoi ?


[16:30:19 14/07/14] Siobhan : Il parait que ça vaut le détour. *la réponse semble la satisfaire* Tu... n'as pas peur de rencontrer des gens que tu connaitrais ?


[16:32:30 14/07/14] Capitaine Noun : A Constantinople ? Je ne crois pas. *Elle a un petit sourire.* Eventuellement des esclavagistes mais je saurais me tenir, promis.


[16:38:56 14/07/14] Siobhan : S'il y a quoi que ce soit... tu me préviens, et je règle le problème discrètement, hein ? ... Promis ?


[16:43:23 14/07/14] Capitaine Noun : *La pirate fronce le sourcil et se redresse un peu.* Je n'ai besoin de personne pour régler ce genre de problème, mais merci. *Elle l'embrasse.* Tu t'inquiètes beaucoup on dirait.

[17:01:28 14/07/14] Siobhan : Mais non. *un peu trop vite* Tu es une grande fille, et les voyages, tu connais. .... Peut être suis je nerveuse pour moi. Ou pour Julian. Ou parce que là bas, je ne sais pas quand on pourra se voir. ... Je sais pas.


[17:03:40 14/07/14] Capitaine Noun : Ah oui ? *Elle relève doucement le nez pour regarder Siobhan dans les yeux.* Alors, raconte-moi tout ça.


[17:06:44 14/07/14] Siobhan : ... J'aurais préféré éviter, en fait. Quand on on ne parle pas de certaines choses, elles disparaissent. Des fois. ... *elle hésite* Même durant ma... fuite, je n'ai que fugitivement quitté la Bretagne. Julian contrôle mal ses métamorphoses. ... J'appréhende un peu notre arrivée là bas d'un point de vue... personnel.

[17:09:56 14/07/14] Capitaine Noun : Ce n'est qu'un voyage, tu verras nous retrouverons bientôt ta chère Bretagne. *Elle sourit et parle d'un ton rassurant.* Julian ira bien, c'est un gamin intelligent. *Elle tourne un peu la tête.* Personnel comment ?


[17:14:02 14/07/14] Siobhan : ... *petite grimace* Je ne m'attendais pas à revoir Justinien si vite. En fait... je crois que je ne m'attendais pas à revoir Justinien, tout court. ... Je ne sais pas comment ça peut se passer, sur ce territoire, là, le sien. Dans le doute, je ferai sans doute profil bas... mais je ne sais pas comment mon loup va le tolérer. Notre situation est inédite.


[17:15:12 14/07/14] Capitaine Noun : Ton loup ? *La pirate fronce encore le sourcil et tourne la tête.* Comment ça ? Qu'est-ce qui pourrait mal tourner dans votre situation


[17:18:10 14/07/14] Siobhan : C'est le père de mon fils. En théorie... Il est à moi, et je suis à lui. C'est comme ça depuis... toujours. Et je suis plus lycane que presque tous les lycans existants, donc tu penses que c'est bien ancré dans ma caboche. ... Et que ce soit l'Empereur et moi rien, ça importe peu. ... Quand il n'est pas là, le problème ne se pose pas, mon instinct est en sommeil. Mais là... Je crains un peu que ça merde.


[17:20:50 14/07/14] Capitaine Noun : Oh oh ? *La corsaire ricane et se fend d'un petit sourire moqueur.* Ca veut dire que tu me toucheras pas pendant qu'on sera à Byzance ?


[17:23:41 14/07/14] Siobhan : *perturbée* Je sais pas ce que j'arriverai à faire, à qui, ni comment. *resserre ses bras sur Isis* J'espère déjà ne pas casser la gueule à ses potentielles... compagnes. *grogne vaguement*


[17:26:39 14/07/14] Capitaine Noun : *Elle pouffe de rire et se serre contre la lycane.* Parce qu'il en a ? *Elle l'embrasse dans le cou.* Je pourrais essayer de me réfréner pendant le séjour mais je ne te promets rien.


[17:31:16 14/07/14] Siobhan : *grogne à nouveau* ... Je VAIS frapper des gens pendant ce séjour. Obligée. ... Je sais que c'est pas... rationnel, hein. Mais... Je suis déjà agacée, là.


[17:33:44 14/07/14] Capitaine Noun : Du moment que ce n'est pas moi... *Elle rit à nouveau puis se relève complètement pour s'asseoir aux côtés de Siobhan sur le bureau, elle pose la tête sur son épaule.* Il va falloir que tu discute avec lui tout de suite, je pense.


[17:37:53 14/07/14] Siobhan : *blasée* Pour dire quoi ? "Majesté, si je sens une odeur féminine sur votre peau, j'rai faire la sienne à la personne qui l'a laissée" ? ... Un peu trop violent non ? Et puis... il a sans doute besoin de se remarier. Pour l'Empire. ... Quant à toi, il n'y a aucun problème, bien sur. Le cas échéant, je tuerai personne, je t'emmènerai aux thermes, et on profitera de la vapeur d'eau.


[17:42:14 14/07/14] Capitaine Noun : *La pirate éclate de rire.* Je suis sûre que tu peux être plus raisonnable que ça, qui sait, s'il ne s'est toujours pas remarié, c'est peut-être pour une bonne raison. Peut-être qu'il le fera jamais. *Elle prend la main de Siobhan et l'embrasse.* Va pour les thermes, dans un premier temps. Mais du coup, s'il est à toi et que tu es à lui, je devrai peut-être t'éviter pendant le séjour ?


[17:58:45 14/07/14] Siobhan : ... *tout bas* Son épouse est morte dans des circonstances.... épouvantables. Il n'avait pas pris de femme dans son lit depuis quinze ans environ quand je lui ai arraché poliment ses vêtements. ... *gênée* Je ne sais pas du tout comment je vais réagir. Peut être que je ne pourrai pas... faire quoi que ce fut, peut être que je me fais du souci pour rien et que ta présence sera, comme maintenant, plus que souhaitée. ... Je ne sais pas. *Elle attire Noun à elle, se met à lui mâchouiller le cou... mais pensivement, pas de façon récréative*


[18:00:13 14/07/14] Capitaine Noun : Oh. Nous verrons bien alors. *Elle passe une main dans les cheveux noirs et tripote pensivement quelques mèches.* On improvisera là-bas, on est douées pour ça. Surtout toi.

[18:32:31 14/07/14] Siobhan : *petit rire* Comment ça, surtout moi ? Je dois mal le prendre, ou bien.. ? ... MAis effectivement, on verra : c'est pas comme si je pouvais me baser sur des données fiables. ... En attendant... *les mordillements se font plus ciblés* Tu as fini, avec tes cartes ?


[18:34:54 14/07/14] Capitaine Noun : Mais non, au contraire, c'est un compliment. *Elle sourit puis frémit insensiblement, elle dégage une mèche de cheveux pour ne pas gêner Siobhan.* Je crois que oui.... Oui, c'est sûr.


[18:39:14 14/07/14] Siobhan : Parfait. *elle pose pied à terre et prend Isis aux bras, telle une jeune mariée* Parce que j'ai envie d'improviser un truc pendant que te hommes font trop de bruit pour se préoccuper de quelques couinements de plus. *deux pas solennels... puis elle jette Noun sur son lit, d'un bout à l'autre de la cabine, avant de la rejoindre d'un bond*

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Juillet 2014 le Mar 15 Juil 2014 - 23:23

[21:58:10 14/07/14] Enyo : *Le puits, sur la place du village, entouré de commères comme à l'habitude. Des murmures saluent l'arrivée d'Enyo, qui a passé la journée à ôter les manches et le col haut d'une de ses robes. Sans être indécente du tout, elle montre beaucoup plus de peau qu'à l'habitude, et une ceinture large serre sa taille fine. "Que vous vlà ben dépoitraillée, l'Enyo !" Rougissement jusqu'aux cheveux de la jeune femme.* Ben quoi ? C'est l'été, il fait chaud. *se met dans la file pour remplir son seau, menton haut, pendant que les commères échangent des regards entendus.*


[22:02:56 14/07/14] Capitaine Noun : *Sur ce arrive justement un homme qui est loin de suivre le code vestimentaire estival, le capitaine Noun est couvert de la tête au pied et seul ses mains fines décorées chacune d'un bracelet d'or, ainsi que son visage en partie caché par le bandeau rouge, permettent d'apercevoir sa peau bronzé. Il salut les commères d'une petite révérence.* Mesdames, mesdemoiselles, bonjour. *Il sort une petite coupe de bronze d'on ne sait où et adresse un large et beau sourire à la cantonade.* Permettez que je que je fasse la queue aussi, il fait chaud et la taverne est pleine et cher. *Sans attendre de réponse, il se glisse derrière Enyo et parle plus bas.* Bonjour Madame, je n'ai pu m'empêcher de vous remarquer, excusez-moi.


[22:06:08 14/07/14] Enyo : *Gloussements des commères - surtout les plus jeunes - qui se mettent à chuchoter entre elles en décochant des œillades au beau capitaine. Enyo n'avait pas sitôt repris sa couleur miel habituelle qu'elle reprend celle d'une tomate bien mûre. Sourire hésitant.* Bonjour, capitaine. Je... n'ai rien de remarquable.


[22:11:29 14/07/14] Capitaine Noun : *Le pirate sourit et incline la tête poliment.* Voyons, Dame Enyo. Vous avez tant et plus de remarquable, je ne peux pas vous laisser dire ça. La chaleur vous insupporte ?


[22:13:33 14/07/14] Enyo : *s'évente avec sa main* C'est ça ! On étouffe, non ? *a pas trop mal réussi son air innocent*


[22:15:49 14/07/14] Capitaine Noun : Pour ma part, je la supporte bien. *Il sourit de toutes ses dents.* Mais cela doit venir de mon sang, je viens d'un pays bien plus chaud. *Le sourire devient mutin.* Je ne peux cependant me plaindre des horizons que m'ouvre cette chaleur.
[22:17:48 14/07/14] Enyo : *regarde autour d'elle pour tenter d'apercevoir les mêmes horizons, puis se décide à suivre le regard que le pirate dirige sur la naissance de sa gorge, et se surprend à glousser comme les autres.* Polisson ? *Oui, ça ressemble plus à une question qu'à une protestation.*


[22:21:20 14/07/14] Capitaine Noun : *Le corsaire fait une nouvelle révérence et lui retourne un sourire charmeur.* On ne peut que le devenir en pareille présence, madame.


[22:31:46 14/07/14] Enyo : *rosit encore une fois puis se retourne vers le puits et change autant de sujet que de point de vue :* On dit que vous partez bientôt pour Byzance ?


[22:35:12 14/07/14] Capitaine Noun : *Le pirate ne se plaint pas du changement et baisse un peu les yeux pour admirer la taille de la jeune femme.* C'est exact. Je regrette déjà les femmes bretonnes mais rassurez-vous, je reviendrai bien assez tôt.


[22:44:25 14/07/14] Enyo : *Hausse une épaule* Je suis grecque. *sourire dans la voix* Ah, mais non, il faut que vous restiez au loin très longtemps. Comme ça, moi, je reste une honnête femme.


[22:46:57 14/07/14] Capitaine Noun : Oh ! Mais vous me rassurez alors, si toute la Grèce est ainsi. *Il ajoute après une seconde d'hésitation.* Non, je crains que ce ne soit pas le cas. Ah ça madame, je ne peux pas vous le promettre, rien que l'idée d'être si loin me peine déjà, je serais forcé de vous revoir.


[22:55:36 14/07/14] Enyo : *se retourne vers le pirate, l'air interrogateur, vraisemblablement pour vérifier s'il plaisante ou pas.* Mais... Peiné ? A ce point-là ?


[22:56:35 14/07/14] Capitaine Noun : *Il sourit de toutes ses dents et poursuit d'un ton amusé.* Au moins un petit peu, tout homme le serait à moins.


[22:58:19 14/07/14] Enyo : *secoue la tête, soulagée* Une femme dans chaque port, capitaine ?


[23:00:15 14/07/14] Capitaine Noun : Pas encore mais c'est une bonne idée. *Il pouffe de rire et murmure.* Je vous proposerai bien le travail, mais ce serait faire de vous une femme malhonnête, et vous savez que je ne suis pas comme ça.


[23:02:51 14/07/14] Enyo : Je me demande... *le regarde rêveusement* Au fond je ne vous connais pas. Peut-être que c'est votre plaisir, de corrompre les épouses fidèles ?


[23:03:58 14/07/14] Capitaine Noun : Ce serait un plaisir bien malhonnête, madame. *Pourtant son sourire est toujours amusé, et même charmeur.*


[23:08:16 14/07/14] Enyo : Je ne vous le fais pas dire. *laisse son regard traîner du haut en bas du marin puis se retourne à nouveau vers le puits. Tiens, c'est son tour. Penchée sur la margelle, elle offre une vue assez intéressante...*


[23:10:20 14/07/14] Capitaine Noun : *Le pirate ne manque évidemment pas d'admirer la vue qui s'offre à lui et ses lèvres pleines s'ourlent d'un nouveau sourire.* Mais le crime peut parfois semble très tentant, en particulier pour une femme telle que vous, dame Enyo.


[23:14:51 14/07/14] Enyo : *se consacre entièrement à son seau et aux efforts nécessaires pour le remonter* Bah, pour vous, le crime ne serait pas bien grand, vous n'êtes pas marié. Ou si ?


[23:16:51 14/07/14] Capitaine Noun : Non, je ne suis pas marié. Vous dites vrai. *Il contourne lentement la jeune femme et se penche pour l'aider à remonter le seau, il en profite pour murmurer.* Vous avez conscience que vous me soulagez d'un poids en disant ceci ?


[23:18:40 14/07/14] Enyo : *petit sourire triste* Vous, peut-être, mais pas moi... Merci, capitaine. Vous pouvez boire dans mon seau, si vous voulez.


[23:21:09 14/07/14] Capitaine Noun : Je vous remercie, Enyo. *Il remplit en effet son verre et le boit en une gorgée.* Je vous ai sans doute trop importuné pour aujourd'hui, je devrais vous laisser. *Sans faire mine de partir, il se penche pour lui attraper une main et la baiser.*


[23:28:43 14/07/14] Enyo : *rougit* Vous devriez, en effet. Et peut-être même que vous devriez m'éviter jusqu'à votre départ. Pour m'épargner la tentation, vous voyez ? *lance un regard noir aux commères qui ont gloussé et chuchoté de plus belle au baisemain.*


[23:31:08 14/07/14] Capitaine Noun : *Le pirate se relève et rajuste son bandeau.* Je ne peux vous promettre une telle chose madame, mais j'essaierai peut-être. Bonne journée. *Avec un dernier sourire, il se détourne et s'éloigne.*


[23:33:06 14/07/14] Enyo : *Assez fort pour que le pirate et la jeune femme entendent, une femme commente : "Pour une ancienne pute, elle est bien godiche avec les hommes celle-là."* Je vous remercie, Megan, c'est très... élégant. *soulève son seau et s'éloigne, les joues roses et les mâchoires serrées.*

***

[20:38:56 15/07/14] @ Leomyd : *le chevalier arpente les jardins vêtu d'une tunique du vert sombre et sobre, allant se poser sur un banc avec un sacoche dont il sort un livre et un petit panier de nourriture, fermant les yeux un instant avant de pousser un leger soupire et de regarder autour, l'air un peu ailleurs*


[20:44:02 15/07/14] Garth : * Voix approchant derrière lui * ... On raconte qu'Arthur aimait se plonger dans les livres et sa propre réfléxion, sous l'arbre là, sur ce banc ou vous vous trouvez. * Contournant le chevalier pour lui faire face, Caelin lui esquisse un sourire. Elle est plus pâle qu'avant, mais son visage à gagné en sérieux. *


[20:49:18 15/07/14] @ Leomyd : *la regarde, un peu surpris, sourit, l'air un peu triste, regardant le banc et l'arbre*... Pas aussi souvent qu'on le dit... Mais... Il aimait bien cet endroit oui *la regarde a nouveau* comment allez vous caelin ? *sourire chaleureux et voix douce, cependant son regard semble soucieux*

[20:53:36 15/07/14] Garth : Mon frère m'a raconté de nombreuses histoires sur Arthur. Il dit que vous lui ressemblez, qu'il pense à lui quand il vous regarde. * s'assoit à coté de lui, elle est effectivement très pâle, sans pour autant paraitre malade. * Je m'ennui ici, et certaines personnes me font peur.


[20:55:52 15/07/14] @ Leomyd : *baisse un peu la tête* votre frère...*rire gêné*... Aime exagérer les choses je pense... Mais c'est gentil de sa part de dire ça *tapote le banc a côté de lui* vous voulez vous assoir un moment ? ...*hausse un sourcil* des gens vous font peur ?

[21:01:08 15/07/14] Garth : Je ne sais pas, je ne connais pas cet homme, si ca se trouve ce n'est pas mon frère du tout. * Elle soupire, puis coule un regard vers Léomyd, mi-voix * ... La reine me terrorise, j'ai l'impression qu'une ombre s'abat sur moi quand elle m'observe du haut de chaque escalier ou de chaque balcon, quand je me promène. Sa silhouette est telle une statue de la mort envahissante et silencieuse, et son regard sonde mon âme. Ca me donne des frissons, je ne sais pas ce que je lui ai fais.

[21:10:58 15/07/14] @ Leomyd : ...oh je...je comprend ça soit être perturbant, peut être garde elle simplement un œil sur vous... D'après le doc vous revenez de loin. *sourire peiné* ...je ne suis pas très fort pour ces problèmes la je.... Sais jamais trop quoi dire, mais si vous avez besoin hésitez pas a m'en parler. Mais je pense pouvoir vous assurer que la reine ne veux pas vous effrayer...

[21:18:22 15/07/14] Garth : Je n'aime pas être surveillé comme je le suis... Entre Garth et Morgause je me sens coincé entres les deux entités qui hantent ce chateau. Je veux partir, genre dans la forêt, et puis me ballader la nuit. * soupir, posant son menton sur sa main. Elle murmure, plus pour elle même * J'en ai marre de ces tours... Et du soleil toute la journée.


[21:22:35 15/07/14] @ Leomyd : *hausse un sourcil*... Les tours je comprend...*rire* mais le soleil ? C'est agréable un peu de soleil, surtout ici en bretagne *lui sourit, compatissant*...je vous emmènerais en forêt si vous voulez...


[21:24:45 15/07/14] Garth : * Son visage s'éclaire, elle detaille Léomyd et ouvre grand la bouche d'un air surprise * ... Vous... Vous m'emmeneriez, vous demanderiez à Garth et Morgause de pouvoir m'emmener en forêt ? Mais, mais je croyais que vous n'ayez jamais du temps pour vous, je vais vous en sucrer ! * Elle bat des cils toute excitée *

[21:31:18 15/07/14] @ Leomyd : ...*hausse les epaules* je patrouille parfois en forêt, vous viendrez avec moi, la partie des bois la plus proche est assez sûre *sourit* ça me fera de la compagnie... Vous... Savez vous défendre ?


[21:34:51 15/07/14] Garth : * Lui saute soudainement au cou en eclatant de rire * Bien-sûr que je sais me défendre, j'ai perdu mes reflexes d'avant mais je les réapprends, et je vais doubler l'entrainement ! * posant sa tête contre son epaule, mi-voix * Merci sire, vous ne savez pas combien ca coûte pour moi.

[21:41:55 15/07/14] @ Leomyd : ...*surpris, lui pose une main rassurante sur le dos*... Oh je... De rien... Mais il faudra faire attention a vous quand même, je n'aimerai pas vous voir blessée a nouveau...


[21:46:56 15/07/14] Garth : * Le lachant, elle sourit et acquièsce en se reprennant un peu. * C'est promis, je ferais bien attention. J'ai une dette envers vous maintenant ! Que pourrais-je faire ?

[21:56:31 15/07/14] @ Leomyd : *la regarde, sourit*... Ne prenez pas de risque, restez en vie et ne jugez pas trop vite la reine et votre frère parce qu'ils s'inquiètent... Et on sera quittes *sourit*

[22:01:05 15/07/14] Garth : Je ferais ce qui est necessaire. * Se lève et lisse sa robe noire en ayant un air géné * Bien, je... Je vais rentrer, Howahkan va s'inquiéter.


[22:02:27 15/07/14] @ Leomyd : ...vous ne voulez pas manger un morceau ? Je vous excuserai auprès de lui si vous le voulez *leger rire*


[22:04:13 15/07/14] Garth : Oh, je... Je n'ai pas faim. * Semble vraiment vouloir prendre la tangeante, d'un coup. Elle garde un sourire géné, s'eloignant de quelques pas * ... Il faut vraiment que j'y aille, Léomyd.


[22:08:55 15/07/14] @ Leomyd : ..d...d'accord, prenez soin de vous *la salue de la tête, un peu étonné* passez le bonjour a howakhan...


[22:11:56 15/07/14] Garth : Je le ferais ! * Elle part en courant *


[22:13:46 15/07/14] @ Leomyd : *la regarde partir, haussant un sourcil puis soupire un peu en prenant son livre*

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Juillet 2014 le Mar 15 Juil 2014 - 23:28

[21:26:40 15/07/14] Capitaine Noun : *Sur le pont de son navire, le capitaine passe en revue les derniers ajustement. Il tourne longuement autour du mat et fait abaisser, puis lever la voile. Il fait le tour du bastingage en notant plusieurs petits mots sur un papyrus. De temps en temps, il braille quelque chose à l'intention d'un membre de son équipage, qui semble assez réduit aujourd'hui.*

[21:32:42 15/07/14] @ Melior : *Descendant d'une litière, voici venir l'ex-reine de Lydie, flanquée de soldates à cheval. Elle vient sans doute inspecter l'Hygia, navire qu'elle a fait affrêter en jetant par les fenêtres l'argent que, du reste, elle ne sait pas comment dépenser. Apercevant le capitaine, elle lui adresse un grand sourire et un signe de son éventail.*

[21:37:33 15/07/14] Capitaine Noun : *Le capitaine vient s'appuyer sur le bastingage et adresse un beau sourire à la serpente.* Bonjour générale, votre navire est prêt ?


[21:40:33 15/07/14] @ Melior : C'est ce que je viens vérifier, capitaine. Et le vôtre ? *regard caressant* Vous n'êtes jamais si beau que sur un navire. Si vous avez un jour douté de votre vocation, n'en doutez plus : vous êtes fait pour cela.


[21:43:30 15/07/14] Capitaine Noun : *Il éclate de rire et se dirige lentement vers la passerelle pour descendre.* Je vous remercie générale. Je ne peux vous retourner le compliment, vous n'êtes jamais si belle que lorsque vous êtes devant mes yeux. Mon navire est prêt à accueillir la reine et sa suite.


[21:49:57 15/07/14] @ Melior : *s'évente en considérant le navire d'un air approbateur, mais revient assez rapidement au capitaine - le regard étant toujours aussi approbateur.* Il m'en semble digne. Ma petite coque de noix arrivera-t-elle à suivre ? *sourit : Melior comme Noun savent pertinemment que la générale s'est payé le meilleur bateau de Bretagne, après le Rê, bien sûr.*


[21:53:21 15/07/14] Capitaine Noun : Sans aucun doute madame, le Rê est vieux et retapé des dizaines de fois. *Il tapote avec affection le bastingage avant de descendre du navire.* Mais il fera honneur à la reine, je pense.

[21:57:05 15/07/14] @ Melior : Ne l'a-t-elle pas choisi de préférence à tout autre ? Il est vrai qu'un capitaine de confiance a peut-être autant pesé dans la balance que la qualité du navire. Me rendriez-vous le service de voir l'Hygia ? J'apprécierais un oeil d'expert... Les nôtres ne sont pas de grandes navigatrices.


[21:57:52 15/07/14] Capitaine Noun : Ce sera avec plaisir générale, j'apprécie toujours de voir de nouvelles coques. *Il tend la main vers le coin du port où est amarré le navire, puisqu'il l'a déjà observé plusieurs fois.* Par là, n'est-ce pas ?


[21:59:35 15/07/14] @ Melior : Absolument. Oh ! Je vois que la figure de proue est montée. *Effectivement, on peut voir la sculpture de bois recouvert de feuilles d'argent, fixée sur l'avant du navire. Cette femme splendide mais effrayante, dont la moitié inférieure, serpentine, s'enroule artistement autour de la coque, est sans doute Echidna.*


[22:01:21 15/07/14] Capitaine Noun : *Le capitaine emboite donc le pas de la procession et pose un oeil intéressé sur le navire.* Belle figure de proue, très détaillée, un peu fragile peut-être. *Il sourit de toutes ses dents.* Mais magnifique au demeurant.

[22:05:50 15/07/14] @ Melior : *a un sourire presque contrit* J'avoue être plus sensible à l'esthétique qu'aux détails pratiques. Mais je m'estimerai heureuse si nous ne perdons que notre figure de proue pendant le voyage. *Des soldates serpentes saluent le duo et s'écartent de la passerelle, Melior la franchit et considère les activités sur le pont.* Ca sent encore la sciure, mais ça m'a l'air terminé. Et à vous ?


[22:09:21 15/07/14] Capitaine Noun : *Noun ne répond pas immédiatement, il fait le tour du navire en baladant sa main sur le bastingage. Au bout de quelques mètres, il saute sur ce dernier et avance jusqu'à la figure de proue, puis fait l'autre côté du bastingage, il descend et vient tâter le mat, soupesant un cordage.* Il m'a l'air très bien, jeune mais terminé.

[22:22:58 15/07/14] @ Melior : *sourit* Il paraît que le chargement des vivres et les finitions de l'aménagement intérieur seront terminés dans deux jours. Et pour le Rê ?


[22:25:24 15/07/14] Capitaine Noun : Nous avons terminé le chargement de tout ce que nous pouvions faire, ne reste que les denrées les plus périssables que nous chargerons le jour même du départ. Le Rê est prêt, il n'attend que ses passagers.


[22:34:45 15/07/14] @ Melior : Grands dieux. J'espère pouvoir partir en même temps que vous ! Croyez-vous utile que je menace les ouvriers, ou que je leur promette une prime ? *réfléchit* Ou les deux ?


[22:36:14 15/07/14] Capitaine Noun : Je pense qu'aucun des deux ne sera nécessaire. *Il se tourne vers la générale et sourit.* Il faudra encore du temps avant le départ, s'il ne restait que deux jours nous serions prévenus


[22:45:10 15/07/14] @ Melior : Vraiment ? Bon. Vous me rassurez. *La serpente a l'air aussi stressée qu'une serpente peut l'être, ce qui équivaut, pour un être humain normal, à une sieste sous un cerisier.* Vous avez vu Siobhan ces derniers jours ?


[22:47:19 15/07/14] Capitaine Noun : *Les lèvres de la pirate s'ourlent en un beau sourire.* Oui, un peu. Pourquoi ?


[22:51:45 15/07/14] @ Melior : Oh, pour savoir comment elle va, je ne l'ai pas croisée moi-même depuis... *sourire gourmand* Depuis la dernière fois.


[22:53:13 15/07/14] Capitaine Noun : Oh, elle va très bien. Vous pouvez vous rassurer. *Si elle n'a pas commenté sur la dernière fois, l'étincelle dans ses yeux et le sourire mutin le font assez pour elle.*


[22:55:26 15/07/14] @ Melior : Ainsi vous voyagerez sur le même navire ? Savez-vous que je serais presque jalouse ? *à en croire son air taquin, non, elle ne l'est pas.*


[22:57:52 15/07/14] Capitaine Noun : Je n'ai aucun doute à ce sujet madame, mais je ne pouvais pas vous demander à mon bord. Le voyage aurait été... insoutenable.


[23:05:50 15/07/14] @ Melior : Vous croyez ? *y réfléchit un instant* Oui, sans doute. Siobhan est plus exclusive qu'elle ne veut bien l'avouer. *sourit* Je ne suis pas une briseuse de couples, capitaine. Je me contenterai donc de ce que je trouverai sur mon navire. *regarde ses matelots d'un air de maquignon.*


[23:06:33 15/07/14] Capitaine Noun : Vous croyez ? *Le pirate n'a pas l'air si surpris que ça de l'affirmation.* Peut-être bien...


[23:11:16 15/07/14] @ Melior : A quoi pensiez-vous, si ce n'est à des tensions dues à la jalousie ? *sourit, amusée* Ne me dites pas que vous aviez peur de négliger vos devoirs et le sommeil à cause de nous deux ?


[23:13:16 15/07/14] Capitaine Noun : Qui n'en serait pas effrayé, générale ? *Il sourit de toutes ses dents.* Le temps peut parfois paraître long sur un navire mais je tenais à arriver à Constantinople en forme.


[23:19:33 15/07/14] @ Melior : *lui tapote le bras* Je vous comprends. Vous savez qu'à l'occasion, je changerai de navire pour dîner avec la reine ? *rire léger* Ne craignez rien. J'économise la potion de ma sœur et n'en reprendrai qu'à Byzance. Moi aussi, je tiens à arriver... en forme.

[23:21:33 15/07/14] Capitaine Noun : *Il pouffe de rire.* Nous vous acceuillerons pour le dîner avec plaisir, et pour tout ce que vous voulez, bien sûr. *Le sourire se fait mutin.* Nous arriverons tous en grande forme, c'est parfait.

***

[23:46:50 15/07/14] @ Eliam : *vetu de ses vêtements habituels,a savoir une coûteuse tunique noire et argent, sans chercher a dissimuler son identité, le duc arrive sur le quai ou se trouve le navire du capitaine noun sous les regard au mieux indifférents des marins présents, regardant le navire, cherchant à savoir s'il doit attendre ou y monter*


[23:48:34 15/07/14] Capitaine Noun : Je peux vous aider ? *Le capitaine est accoudé au bastingage, toujours vête de son pourpoint et de son manteau indécemment long pour la saison, il darde son oeil unique sur le duc.*


[23:54:13 15/07/14] @ Eliam : *redresse la tête, sourit un peu* oui je vous cherchais, je dois monter ou vous descendez ? *lève les mains avec un sourire amusé* ce n'est pas une tentative d'abordage


[23:56:11 15/07/14] Capitaine Noun : *Il hausse les épaules.* Montez donc. *Le pirate se déplace jusqu'en haut de la passerelle pour l'attendre.*


[23:57:43 15/07/14] @ Eliam : *hoche la tête et avance vers la passerelle, hésitant un instant, le regard indéchiffrable, puis pose le pied sur la passerelle et avance vers le bateau, tendant la main a noun, amical*


[23:58:33 15/07/14] Capitaine Noun : *Il lui serre la main.* Serez-vous des nôtres ? La reine ne m'a pas encore donné la liste exacte des passagers du Rê ?


[00:06:15 16/07/14] @ Eliam : ...oui, je le serais, c'est pour ça que je viens... Je pensais plus correct de vous en informer moi même, et parler des formalités du voyage *sourire*


[00:07:05 16/07/14] Capitaine Noun : Ah il faudra surtout en parler avec la reine, j'applique ses directives. Je suppose que vous serez logé dans une des petites cabines que nous avons aménagé dans la cale. *Il sourit.*


[00:12:06 16/07/14] @ Eliam : ...oui mais voyez vous la reine n'est pas spécialement... Ma pote... Du coup je suis venu parler confort et aussi du fait que la dernière fois que j'ai mis les pieds sur un bateau on a presque réussi a m'assassiner... *rire nerveux*... Donc je venais humblement demander si les directives étaient aménageables moyennant une certaine somme *sourit*


[00:15:06 16/07/14] Capitaine Noun : Confort ? *Il fronce le sourcil avec un air un peu curieux mais pas convaincu pour un sou.* Vous aimeriez quoi exactement ?


[00:22:36 16/07/14] @ Eliam : ...hé bien j'aurais tout d'abord voir une de ses cabines... Pour me rassurer. *soupire* ne le répétez pas mais j'appréhende beaucoup le fait de reprendre la mer.. *jette un regard vers l'horizon* ...donc vu que ça va être un long voyage... *regarde a nouveau le capitaine*...ensuite il y a une autre forme de service qui me serait utile... J'aimerai emmener avec moi un bagage qui ne doit ni être vu a l'embarquement, ni approché par l'équipage, ni vu au débarquement... C'est une malle assez imposante.


[00:27:30 16/07/14] Capitaine Noun : Je veux bien vous montrer. *Il aboit un ordre en latin puis se retourne vers lui pendant qu'on ouvre l'accès à la cale.* Vous avez bien conscience qu'aucune somme d'argent ne peux me faire accepter une chose pareille ? *Il énumère sur ses doigts.* D'abord j'ai demandé à ce qu'on ne charge pas mon navire, les aménagements lui pèsent déjà, ensuite vous me dites que vous n'êtes pas un ami de la reine et enfin vous voulez emmener une malle qui ne doit être vue de personne. Revenez avec l'autorisation de la reine et un paquet d'or et j'y réfléchirai peut-être.


[00:34:52 16/07/14] @ Eliam : ...elle n'est pas lourde, juste grande... Et je n'ai pas dis que vous ne la verriez pas, le contenu n'est pas secret, juste sa présence.. Et ce n'est pas a la reine que je veux le cacher... Donc oui je pourrais lui demander la permission si il ne faut que cela. En plus du gros paquet d'or... *rit un peu*


[00:37:34 16/07/14] Capitaine Noun : Bien sûr, si seule sa présence est secrête alors tout va bien. *Le sourire est ironique.* Demandez à la reine. *Il se dirige vers la cale et descend, l'endroit a été complètement transformé et présente un petit couloir avec plusieurs portes où il faudra sans doute qu'Eliam se baisse pour entrer, ce qui n'est pas le cas de Noun.* Voilà, c'est ça. *C'est un espace clos très restreint, comportant une paillasse modeste, un peu de place pour ranger des affaires et un seau d'eau.*


[00:43:54 16/07/14] @ Eliam : ...*jette un œil*... C'est.. Sympa *sourire ironique*... Je ne me moque pas hein.. *léger rire*... Je voyage avec ma fiancée, il est possible de simplement faire apporter une paillasse plus grande ? *se tourne vers noun* comprenez moi, je ne veux pas jouer les nobles agaçant, j'ai déjà dormi en forêt, dans des cachots... Mais je suis comment dire... Hyper flippé a l'idée de me retrouver en mer... Et vous imaginez pas ce que ça me coûte de l'admettre... *sourire nerveux*


[00:45:53 16/07/14] Capitaine Noun : Ah mais vous venez en couple, il fallait me le dire tout de suite. *Il se retourne et ferme la porte, en ouvre une autre. Une cabine un peu plus grande avec effectivement une paillasse plus grande est installée.* Voilà. Sauf si vous n'avez pas prévenu la reine de la présence de votre fiancée et là je ne peux rien pour vous, le nombre de passagers a été décidé et fixé.


[00:51:28 16/07/14] @ Eliam : ... Elle est prévenue *regarde la cabine* oh c'est mieux... *sourit* je.. Devrais pouvoir m'y faire *demi sourire un peu inquiet*... J'espère que les murs sont épais, je n'aimerai pas qu'on m'entende pleurer pendant la traversée *rit, visiblement il plaisante*


[00:56:04 16/07/14] Capitaine Noun : Non, ils ne sont pas épais du tout, on a un peu raccourci pour rajouter de la place pour votre fiancée, du coup vous ferez gaffe il y a de l'eau qui s'infiltre dans le fond, c'est normal. *Il a débité le tout sur un ton très sérieux mais ne parvient pas à réfréner son sourire plus longtemps.*


[00:57:46 16/07/14] @ Eliam : ...de l'eau qui rentre ? *cille, visiblement pas rassuré*...bieeeen... Bien bien bien... Ça va être un super voyage...*rire nerveux*


[00:58:18 16/07/14] Capitaine Noun : Je plaisantais duc. Les murs sont aussi épais que possible, il n'y a aucun risque.


[00:59:12 16/07/14] @ Eliam : ...oh..ah..*rit* ...vous m'avez fait...assez peur *le regarde* dites, vous me connaissez pas spécialement mais... Ça peut rester entre nous cette histoire de... Peur en mer... Tout ça...?

[01:01:25 16/07/14] Capitaine Noun : *Il lui tapote gentiment l'épaule.* Je n'en dirais mot à personne. A vous de bien vous cacher pendant la traversée maintenant


[01:02:59 16/07/14] @ Eliam : ...oooh bah je dirais que la vue des autres êtres humains m'indispose *rit* ça ne choquera personne !

[01:03:48 16/07/14] Capitaine Noun : Bien. *Il referme la porte.* On remonte ?


[01:07:09 16/07/14] @ Eliam : *hoche la tête* ..oui, merci pour la visite *commence a remonter*


[01:10:19 16/07/14] Capitaine Noun : Pas de problème. *Il suit le jeune homme et ordonne, toujours en latin, qu'on referme derrière eux.*


[01:11:53 16/07/14] @ Eliam : ...je vais demander a la reine si il est possible de s'arranger pour cette histoire de malle... *sourit* et je vous tiendrai au courant


[01:14:13 16/07/14] Capitaine Noun : Je vous remercie. *Il l'accompagne jusqu'à la passerelle de nouveau et lui tend la main.* Bonne soirée


[01:16:55 16/07/14] @ Eliam : *lui sourit*...c'est moi qui vous remercie *lui serre la main* bonne soirée a vous capitaine *retourne sur le quai*

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Juillet 2014 le Jeu 17 Juil 2014 - 10:49

[22:08:26 16/07/14] Alyson : *à l'orée d'un bois, la jeune Alyson avance à pas timides, le corps ponctué de spasmes involontaires* Mais qu'est-ce qui m'a pris d'accepter de la rejoindre en pleine forêt !! *elle s'enfonce doucement à travers les arbres, tous les sens aux aguets, agrippant ses mains sur sa tunique colorée* A... Aphriia ?

[22:12:48 16/07/14] Aphria : Ici ! *Une tête dépasse soudain, à l'envers, du feuillage d'un grand chêne, la jeune femme est toute sourire.* J'arrive ! *Elle disparaît à nouveau mais elle ne tarde pas à apparaître sa soeur, glissant le long du tronc jusqu'à lui faire face, elle enroule aussitôt ses bras autour d'elle. Sa tenue verte est couverte d'écorchure dû à des ronces.* Tout va bien ?

[22:16:58 16/07/14] Alyson : *Alyson sursaute en entendant la voix de sa soeur, puis se tourne pour lui faire face* Aaah, tu es là ! *plus sereine, elle attend qu'Aprhia descende de son perchoir et répond à son accolade, le visage tout à coup illuminé* Quel plaisir de te voir, ma sauvageonne *ne peut-elle s'empêcher d'ajouter en remarquant toutes ses écorchures* Comment vas-tu ?

[22:19:56 16/07/14] Aphria : *Elle se recule un peu pour ajuster sa tenue et sourit.* Oh très bien ! J'ai presque tout visiter. *Son geste englobe la forêt, elle ne parle certainement pas du village.* Et toi, comment ça se pase ?

[22:24:28 16/07/14] Alyson : Génial ! Je me faisais pas de souci pour toi, va *elle donne un petit cou amical sur la joue de sa soeur* Moi ? Ben, je t'avouerai que la ville abrite de drôles de personnages ! Ca change vraiment de la maison... mais je m'en sors plutôt bien *clin d'oeil appuyé*

[22:31:15 16/07/14] Aphria : *Elle a un rire amusé, mais sans être sûre de comprendre l'allusion.* Tant qu'ils ne sont pas dangereux, ça va. *Elle ajoute soudain, toute excitée.* J'ai rencontré des lycans ! Des vrais changeformes !

[22:32:24 16/07/14] Alyson : *très étonnée par la révélation, elle écarquille les yeux* C'est vrai ? Des gens qui peuvent être comme toi ? Raconte, raconte !!

[22:33:50 16/07/14] Aphria : Mieux que moi, ils n'utilisent pas la magie comme je le fais. Ils sont... ils sont la magie en fait, c'est naturel. *Elle sourit, le regard encore pétillant.* Il y a plusieurs familles, au moins deux, avec des tout jeunes.

[22:37:24 16/07/14] Alyson : Et sous quelles formes ils apparaissent ? *elle aussi ses yeux pétillent* T'as trouvé un beau renard ? *son ton de voix se fait volontairement plus mutin*

[22:38:46 16/07/14] Aphria : Mais non ! *Elle lui appuie gentiment l'index sur le nez.* Les lycans ne peuvent se transformer qu'en loup. Des gros loups, plus gros qu'un vrai.

[22:43:03 16/07/14] Alyson : Arf ! *elle se tape la tête avec la main* Mais quelle idiote ! D'accord ! Je savais pas ! Bon, s'ils t'ont acceptée et tant que tu puisses faire ce que tu as à faire ! Comment ont-ils pris la nouvelle ? Que t'étais renarde, je veux dire ?

[22:45:09 16/07/14] Aphria : Oh, ils avaient l'air... curieux surtout. Apparemment je suis la première changeforme à visiter la forêt depuis la forêt, en tout cas à leur connaissance. *Elle tire un peu la langue avec un clin d'oeil amusé.* Je crois que c'est la première renarde qu'ils croisent.

[22:54:16 16/07/14] Alyson : Fais attention à toi, en tant que nouvelle fraîchement débarquée et naive comme tu l'es... *elle rit doucement* Crois-moi, cette cité révèle son lot de surprises. J'ai hâte de voir plus de clients, ils sont tous si étonnants les uns que les autres !

[23:03:19 16/07/14] Aphria : Ne t'inquiètes pas, je fais attention. Une lycane va peut-être m'obtenir de rencontrer la reine. *Elle fait moins la fière et plus l'impressionnée à la mention de Morgause.* Je n'ai pas rencontré beaucoup d'habitants du village, ils sont gentils ?

[23:07:15 16/07/14] Alyson : *est franchement impressionnée à la mention de Morgause* La reine ?! Eh beh ! Moi qui disait pour rire que ça serait quasi impossible... comme quoi... *songeuse, elle se tait quelques instants, puis se resaisi face à la question de sa soeur* J'ai principalement vu des vieux habitués lubriques affamés, des gens de passage, il y a beaucoup de mouvement... *elle se met à rire* Beaucoup de monde, pas de chichis, moi c'est tout ce que je demande !

[23:09:55 16/07/14] Aphria : Bah ce n'est pas grand chose en fait : on peut aussi la voir en doléance, tu sais ? *Elle tente elle-même de s'en convaincre mais n'a pas l'air convaincue.* Bon, alors tu réussis ? *Son sourire est un peu gêné.*

[23:13:07 16/07/14] Alyson : J'en savais fichtrement rien du tout ! *elle rit de plus belle* Aahah, un de ces jours elle me verra, elle me jalousera *son ton se fait crapuleux* Oui, ça se passe bien. Les gens sont attirés par la nouveauté même au bordel ! Surtout au bordel, je dirais même ! *elle mêle leurs cheveux* La nouveauté a un parfum grisant !

[23:15:23 16/07/14] Aphria : Eh ben maintenant tu le sais. *Elle rit en coeur avec sa soeur et la laisse s'amuser avec ses cheveux.* Oui mais tu réussiras quand même quand tu seras plus une nouvelle, hein ?

[23:19:50 16/07/14] Alyson : *elle arrête immédiatement son petit jeu avec les cheveux de sa soeur pour se reculer et bomber le torse* Qu'est-ce que tu crois ? Je vais me rendre indispensable, ils ne me verront plus que comme la chaussure à laquelle accrocher leurs crasses !

[23:21:53 16/07/14] Aphria : Euh... C'est super... Je crois. *Elle éclate de rire, puis vient faire un nouveau câlin à sa soeur.* Ne prends pas trop de crasses quand même.

[23:24:49 16/07/14] Alyson : *elle rit de plus belle* Ne t'en fais pas, j'ai l'habitude de ça... *elle enlace une dernière fois sa soeur* Je suis ravie d'avoir pu te revoir si vite ! La prochaine fois, passe à la taverne !

[23:26:07 16/07/14] Aphria : D'accord. *Elle se recule un peu.* J'essaierai de te faire prévenir avant. *Avec un clin d'oeil et un sourire mutin, elle commence à briller légèrement.* Je suis contente de t'avoir revu vite aussi.

[23:28:26 16/07/14] Alyson : Oui, passe dès que possible ! Tu découvriras la ville et ses drôles d'habitants... *elle se recule à son tour face à sa soeur étincelante*

[23:29:55 16/07/14] Aphria : *La druidesse rétrécit rapidement et se couvre de poil, c'est finalement une petite renarde rousse qui s'extraie de la pile de vêtement et sautille un peu en glapissant vers sa soeur.*

[23:34:19 16/07/14] Alyson : *Alyson regarde la transformation s'opérer, les yeux de plus en plus pétillants, ses dents apparaissant sous ses lèvres étirées en un sourire radieux. Elle bat des mains alors que sa soeur gambade autour d'elle* Alors, Madame, vous m'invitez à dîner chez vous ?

[23:39:49 16/07/14] Aphria : *Le renard glapit de plus belle et tourne autour des jambes de la jeune femme, la poussant un peu du museau.*

[23:42:00 16/07/14] Alyson : Tu veux que je te suive ? *sa voix se fait moins assurée* Bon, je suppose qu'avec toi ça ira...

[23:43:32 16/07/14] Aphria : *La renarde s'éloigne quelques secondes pour pousser ses anciens habits dans un recoin des racines de l'arbre, puis prend un chemin précis en se retournant de temps en temps pour vérifier que sa soeur la suit bien.*

[23:46:53 16/07/14] Alyson : *Alyson suit tant bien que mal les pas de la renarde, à coups de "Hé, pas si vite !", se prenant la robe dans de multiples branches*

[23:49:10 16/07/14] Aphria : *Elles finissent par débarquer dans une petite clairière, très bien éclairée, où sont entreposés des paniers d'osier. La renarde gambade jusqu'à l'un d'eux et le pointe du museau, il s'en dégage une bonne odeur de pain frais et de pâtisserie.*

[23:55:03 16/07/14] Alyson : *Tandis qu'elle tentait d'arranger ses vêtements pour qu'ils ne fassent pas obstacle à son avancée, Alyson reste stupéfaite en arrivant au coeur de la clairière* Ouah ! C'est donc ici que tu vis ? *elle regarde la renarde gambader autour des différents paniers et le nez d'Alyson renifle l'odeur aléchante qui en sort avec gourmandise. Elle s'en approche et découvre leurs contenus avec extase* Du pain frais ! Des pâtisseries ! Je t'adore, Aphria ! *elle rit puis se sert une part de gâteau et tend l'autre à la changeforme*

[23:56:35 16/07/14] Aphria : *La renarde croque avidement dans la part qu'on lui tend, puis vient se rouler en boule pour profiter de son repas, au pied d'Alyson.*

[23:57:59 16/07/14] Alyson : *tout en mastiquant - sans aucune délicatesse - le pain frais, elle caresse d'une main la tête de la renarde, puis lui chatouille derrière les oreilles*

[23:58:28 16/07/14] Alyson : *en guise de remerciement*

[23:59:49 16/07/14] Aphria : *La renarde relève une petite tête aux yeux mi-clos, elle ronronnerait presque aux caresses.*

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Juillet 2014 le Ven 18 Juil 2014 - 9:49

[23:46:53 17/07/14] Freiya : *La lycane revient de chasse, avec plusieurs peaux à revendre et elle n'est venue au marché que pour ça. Elle a esquivé les étalages pour rejoindre son client, qui achète les peaux de tous les chasseurs du village. En grande discussion avec lui sur le prix, elle agite la peau d'un chevreuil de belle taille pour le convaincre de sa qualité.*


[23:54:08 17/07/14] Dremard : *a quelques mètres de la c'est un dremard aux cheveux, a la barbe et a la tunique enfin lavés qui s'agite devant l'étal d'un marchant de bottes*... Garde tes savates...je suis pas venu ici pour acheter tes trucs en peau de mouton pourries...alors montre moi des trucs en cuir correct a un prix qui pue pas le charlatan comme les putes près du bois sente la marée... Parce que sinon je peux toujours te faire bouffer toute tes merdes...


[23:56:01 17/07/14] Freiya : Oh et puis merde ! *La lycane jette brusquement la peau à la tête de l'acheteur et saisit au passage la bourse qu'il proposait. Elle se retourne avec un grognement et rajuste sa longue cape sur ses épaules, pour tomber sur Dremard.* Tiens donc, je ne suis pas la seule à avoir des problèmes avec les prix.


[23:59:50 17/07/14] Camille : *Pendant ce temps, Camille tente de se faufiler discrètement derrière une étale non loin de la lycane. Elle glisse un coup d'oeil derrière elle, un peu plus loin tout une étale d'armes a était renversé et un monsieur à l'air un peu énervé. La jeune fille sourit, fière d'avoir fait un peu chier la concurrence.*


[00:06:38 18/07/14] Dremard : *se tourne vers la lycane avec un sourire tendu* j'ai aucun problème *attrape le marchand par dernière la nuque et lui frappe la tête contre son étal avant de le laisser basculer en arrière après un bruit sourd*... Plus maintenant *regard noir au marchand étalé par terre*.. Trou du cul *regarde a nouveau la lycane* z'auriez du faire pareil... Ces type sont des connards...*ricane et se penche a nouveau vers le marchand* si tu te relève je re-cogne ! *jette un œil au marchand d'arme énervé un peu plus loin* ... Aaaah bah visiblement je suis pas le seul a penser ça, bordel *sourire*


[00:09:30 18/07/14] Freiya : Je ne fais jamais ça, je suis une non-violente convaincue. *Elle ricane cependant, puis s'arrête et renifle l'air, pour se fendre d'un nouveau sourire.* Je crois que la cause est tout autre autre. *Son regard bleu sombre se met à parcourir la foule à la recherche de son amie.*


[00:12:01 18/07/14] Camille : *Deux grands yeux bleus et un joli sourire apparaisse au dessus de l'étale voisine.* Bonjour !


[00:17:49 18/07/14] Dremard : ... Non violente ? Et moi je suis prêtre et je viens juste d'aller bénir un bordel ! *ricane puis sursaute* ...Arf... Tu veux me tuer petite ? Ou te faire tuer ? *grognement agacé très exagéré* ... Mais bonjour...


[00:19:39 18/07/14] Freiya : Je l'avais bien dit. *Avec un large sourire, elle rejoint Camille et se penche... pour un chaste baiser sur la tempe dont elle s'est souvenue au dernier moment.* Je vous invite à boire un coup ?


[00:23:01 18/07/14] Camille : *regarde Dremard et l'imite en poussant quelques grognements. Grand sourire. Plus timide lors du rapprochement avec Freiya.* Avec plaisir. Mais vite un, sinon il va m'retrouver.


[00:33:45 18/07/14] Dremard : ...on lui pétera les genoux *tapote l'épaule de Camille avec un sourire amusé puis hausse un sourcil en regardant freiya*... Non violenté je sais pas mais je vous imaginais pas du genre bisous... Ça désacralise un peu le côté lycans qui bouffent le cul des promeneurs innocents *ricane* je suis compris dans l'invitation ?


[00:37:54 18/07/14] Freiya : Vous ne me connaissez pas assez bien pour commencer à imaginer des trucs sur moi, Dremard. *Elle lui sourit puis opine de la tête en prenant la direction de la taverne. Celle-ci est presque vide puisque la population traverse les étalages du marché.* Cette table ? *Elle prends déjà la direction d'une petite table près de la cheminée et retire sa cape sur le chemin.*


[00:40:52 18/07/14] Camille : * fronce les sourcils* ...C'est très câlins un lycan, parfois... *s'assoit, presque gênée.* Mh...désolé je pensait à voix haute.


[00:50:50 18/07/14] Dremard : ...tatatata petite, je veux rien savoir de ce qui est câlin et de ce qui ne l'est pas, pas envie de vomir dans une taverne sans y avoir vidé l'équivalent de mon poids en pinard *s'assoit*


[00:52:08 18/07/14] Freiya : Ah oui ? *La lycane sourit à la jeune femme, puis à Dremard.* Un problème avec les câlins. *Elle reste debout.* Je vais chercher les bières, sinon on va attendre une heure. *Elle va en effet jusqu'au comptoir pour prendre 3 bières.*


[00:54:38 18/07/14] Camille : C'est vrai ça...pas la peine de vomir. C'est très bien les câlins. *regarde Freiya s'éloigner et revient sur Dremard*

[23:48:03 27/07/14] Dremard : ...ouais ouais... Les câlins, les fleurs... Tsss j'ai l'impression de prendre le thé *regarde autour* même pas de bagarre *semble presque bouder*


[00:01:12 28/07/14] Freiya : *Après une longue discussion avec le barman, la lycane finit par revenir avec un plateau emprunté à la taverne et trois bière installées dessus.* Et voilà ! Désolée pour le temps, j'ai un peu négocier. *Elle s'installe avec un grand sourire.* Alors, quoi de neuf ?

[00:03:21 28/07/14] Camille : *regarde Freiya avec un sourire* Dremard veux de la bagarre. Du coup je me demande si j'en déclenche une maintenant ou si j'attends un peu plus. Mais j'crois bien que je vais attendre....et boire. *se sert*

[A suivre...]



Dernière édition par Constantin le Ven 1 Aoû 2014 - 8:37, édité 1 fois


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: Juillet 2014 le Sam 19 Juil 2014 - 15:58

[13:18:11 18/07/14] @ Deidre : *dans la forêt, un charmant jeune homme à la tenue bigarrée se fraie un chemin dans les broussailles* Aïeuh ! Mes cheveux, saloperie de ronce ! C'est les miens ! *il tire sur sa tignasse, et s'extrait du bosque pour arriver devant une habitation... d'où part un sentier. Il le contemple avec résignation* ... Et il y avait une route. Bravo. T'es pathétique, Randy. ... Ohé ? Quelqu'un ?

[13:24:19 18/07/14] @ William : *de derrière la maison, on entend le "chop" régulier de la hache qui s'abat sur les rondins de bois, le bruit s'interrompt à la question* Ouais, j'arrive ! *débarque alors du coin d'un mur l'ancien soldat, la hache portée d'une main et posée dans le creux de l'épaule, le torse nu à peine rougi par la chaleur, sans doute à cause des dizaines de cicatrices qui le parcoure, le jeune homme observe l'inconnu de haut en bas* J'peux vous aider ?

[13:26:16 18/07/14] @ Deidre : *petit blanc -en regardant l'homme ou sa hache, on sait pas trop- puis grand sourire* Bonjour monsieur ! On m'a chargé de faire passer un message du château chez vous ! Vous voulez l'entendre ?

[13:28:20 18/07/14] @ William : *pousse un soupir et pose le tranchant de sa hache au sol, s'appuyant sur le manche pour se pencher vers le messager* J'vous écoute.

[13:31:27 18/07/14] @ Deidre : *il toussotte* Vous êttes bien le sieur William ? ... On m'avait vaguement parlé d'un ours et... vous faites seulement mi-ours, là. *sourire amusé*

[13:34:31 18/07/14] @ William : *lève les yeux au ciel* Pourquoi tout le monde dis ça ? *lève la main pour effleurer ses joues imberbes* Je me suis rasé depuis, c'est sûrement ça.

[13:37:06 18/07/14] @ Deidre : Je vais faire comme si vous étiez qui vous prétendez être. *regard impertinamment amusé* Ahem. La reine Morgause fait cette proclamation : "Compte tenu des nombreux morts laissés par la dernière guerre, il faut repeupler Logres. Trop de Bretons ont perdu époux ou épouse, et sont restés seuls avec leur chagrin. Il est organisé plusieurs jours de festivités où le vin coulera à flots. Tout mariage célébré le lendemain du dernier jour des fêtes vous vaudra un écu. Tout enfant né neuf mois après vous vaudra deux écus." ... Voilà.

[13:39:42 18/07/14] @ William : Ah oui, c'était donc pour ça. *petite moue, il finit par pousser un soupir* Ouais bah c'est noté. C'est quand ?

[13:40:54 18/07/14] @ Deidre : La semaine prochaine. La reine fera l'ouverture avant de prendre la mer. ... Vous avez quelqu'un en vue, pour régulariser une amourette en vous mettant des sous dans la poche ?

[13:43:24 18/07/14] @ William : Non. *très calme, il commence à resoulever sa hache* Je sais pas si j'irais. Merci pour l'info quand même;

[13:47:47 18/07/14] @ Deidre : *hausse les sourcils* Ah ? Pourquoi ? Même sans compagne, vous pourrez vous bourrer le museau gratis. Et vous trouver de la compagnie pour le temps qu'il vous plaira à tous deux. C'est dommage. ... *zieute l'homme, fait la moue* 'sont miro, les Bretonnes. ... Ou bien vous vous exprimez uniquement par grognements quand vous allez au marché, peut être ? Ca expliquerait pourquoi j'ai été désigné d'office pour vous porter la nouvelle ? *le tout dit sans respirer*

[13:51:37 18/07/14] @ William : *nouveau soupire, il passe une main dans ses cheveux blonds trempés de sueur* Ah ouais, y a du vin, j'y réfléchirai alors. *fronce les sourcils et examine de nouveau Random de haut en bas* Ils vous ont désignés vous pour vous envoyer vers un ours ?

[13:58:39 18/07/14] @ Deidre : Yep. Parait que je suis désarmant, comme gars. Toujours dans les emmerdes, et je m'en tire sans une égratignure ! ... Ou au pire avec un oeil au beurre noir. C'est pas visible, que je suis increvable ? Zêtes vexant. ... Et puis je suppose qu'ils ont profité du fait que je ne vous avais pas vu barbu pour éviter que je ne fuie dant la tâche. *grimace souriante*

[14:00:23 18/07/14] @ William : J'ignorais que je faisais si peur que ça. *pour la première fois, il a un vague sourire* Depuis quand l'increvabilité est visible de loin ?

[14:04:00 18/07/14] @ Deidre : *trottine jusqu'à une distance de un bras + une hache + 10cm* Et de là, vous voyez mieux ? *éclate de rire* Vous avez souri, ce doit être un signe.

[14:06:04 18/07/14] @ William : *hausse un sourcil, sans sourire plus mais sans perdre le sourire non plus* J'vois toujours pas d'increvabilité non plus, si ce mot existe.

[14:09:50 18/07/14] @ Deidre : *fait la moue* Bah, disons que je suis un tantinet... survolté, et que personne ne m'a tué... jusqu'à présent. Je crois que c'est considéré comme un signe de chance insolente au vllage. Et c'est pour ça qu'on me charge des gens de mauvais poil. Le pire qu'on m'ait fit, c'est lâcher les chiens. *frissonne* Vous avez pas de chien vous, hein ?

[14:12:13 18/07/14] @ William : "Un tantinet" oui, j'ai vu ça. *sourit franchement, puis tourne sur lui-même* Non, pas de chien ici. On vous as lâché les chiens parce que vous veniez apporter la nouvelle ?

[14:19:10 18/07/14] @ Deidre : Parce que je cause trop. *réfléchit* Ou que je suis trop curieux. Je sais plus. Un truc du genre. *emboîte le pas à l'homme* Vous venez d'où vous ?

[14:20:48 18/07/14] @ William : Du Nord. *élude manifestement la question en répondant très vaguement, il boitille jusqu'à la souche dont il se sert pour couper son petit bois* Les gens sortent les chiens pour rien en ce moment

[A suivre...]


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Juillet 2014 le Sam 19 Juil 2014 - 15:59

[13:25:34 19/07/14] Mad' : *après avoir demandé trois fois son chemin, alors que c'était une ligne droite, la jeune servante finit par atteindre le quai de l'Hygia et s'en approche doucement, traînant une grosse malle derrière elle, pour s'arrêter devant la passerelle* Bonjour !

[13:27:33 19/07/14] @ Melior : *s'accoudant à la balustrade, une fine blonde aux cheveux lâchés jusqu'à la taille, portant le chiton vert pâle des suivantes de Melior, regarde approcher la jeune fille en souriant, légèrement moqueuse.* Madeleine. Pourquoi n'avez-vous pas demandé de l'aide ? Nous aurions été heureuses de vous aider à porter votre malle.

[13:29:53 19/07/14] Mad' : *relève les yeux et sourit timidement* Bonjour Briséis. C'est que je viens du village, vous avez sûrement à faire ici. *regarde la passerelle, puis sa malle, puis à nouveau la serpente* Vous pouvez m'aider à la monter ?

[13:35:27 19/07/14] @ Melior : Mais bien sûr. *dévale souplement la passerelle et saisit une poignée de la malle.* Tout de même, je persiste : vous auriez dû me faire appeler. *sourire presque maternel.* Vous avez une cabine individuelle, chanceuse. Communiquant avec celle de ma tante.

[13:38:20 19/07/14] Mad' : Mais non, ne vous en faittes pas ... *sourire léger, elle commence à tirer sur la malle* Vraiment ? C'est vraiment gentil de sa part mais ... vous n'en avez pas ?

[13:45:08 19/07/14] @ Melior : Moi ? Non, bien sûr, je partage une cabine avec les autres suivantes. *a l'air de trouver ça très naturel ; sans avoir la force de ses mère et tante, Briséis possède celle d'un homme entraîné, et tire la malle sans difficulté.* Ma tante a besoin de câlins, bien que le printemps soit passé. Il est bien compréhensible qu'elle vous garde près d'elle.

[13:47:48 19/07/14] Mad' : C'est vrai mais ... nous sommes sur un bateau, je peux rester près d'elle sans avoir besoin d'une cabine entière pour moi *sourire gêné* C'est presque trop.

[13:53:04 19/07/14] @ Melior : *rire léger* Quand vous verrez la taille de la dite "cabine entière", vous chanterez une autre chanson. Je ne suis même pas sûre qu'il y ait la place pour votre malle !

[13:55:55 19/07/14] Mad' : Ah bon. Ca va alors. *sourit alors qu'elles arrivent sur le pont* C'est par où ? Et vous au fait, vous n'êtes pas trop à l'étroit ? *elle semble un peu inquiète*

[13:56:11 19/07/14] Freiya : (Bonjour !)

[13:57:14 19/07/14] @ Melior : (coucou !)

[13:57:41 19/07/14] Mad' : (Salut ^^)

[13:58:33 19/07/14] Freiya : (Comment ça va ?)

[13:59:44 19/07/14] @ Melior : *regarde la jeune fille en souriant* Ma parole, vous vous inquiétez pour nous ? *désigne du doigt l'escalier qui mène à l'entrepont* Par là. Non seulement nous avons sans doute plus de place que vous, mais nous sommes habituées à la promiscuité. Nous ne vous envions pas vraiment la faveur de Madame, croyez-moi !

[14:00:43 19/07/14] Mad' : (Bien, et toi ? ^^)

[14:01:56 19/07/14] Mad' : *prend la direction indiqué et rougit à la remarque* Je m'inquiète de qui je veux !

[14:02:14 19/07/14] Freiya : (Bien aussi !)

[14:07:15 19/07/14] @ Melior : *rit de bon coeur* Bien sûr. Etes-vous rassurée à notre sujet ? *tire lma malle dans l'escalier*

[14:09:15 19/07/14] Mad' : Si vous me dites que vous préférez comme ça, alors oui. *petit sourire pendant qu'elle aide de son mieux avec la malle*

[14:16:08 19/07/14] @ Melior : (sorry, tel)

[14:17:59 19/07/14] @ Melior : *arrive dans la coursive* Vous avez prévu des vêtements pour les grosses chaleurs, j'espère ? Au pire, nous pourrons vous prêter des chitons.

[14:19:04 19/07/14] Mad' : J'ai pris ce que j'avais de plus léger, mais je ne sais pas si ce sera assez là-bas. Je vous demanderai peut-être *sourire timide*

[14:20:56 19/07/14] @ Melior : N'hésitez pas ! A Constantinople, en été, on ne peut supporter que la soie et le lin. *grand sourire* J'ai hâte de voir la capitale de Justinien ! Pas vous ? *ouvre la porte d'une grande cabine aménagée avec luxe, probablement celle de Melior*

[14:25:52 19/07/14] Mad' : Oh sii ! On dit qu'elle est immense, et pleine de vie, et sur les deux rives d'un canal, et ... *s'interrompt pour regarder autour d'elle* Où est la porte qui mène à la mienne ?

[14:30:25 19/07/14] @ Melior : Ici ! Derrière la tenture. *Soulève l'épais tissu, fait glisser une porte coulissante dans son rail et dévoile un placard - ah non, une chambre : un lit sous lequel tiendra la malle, une étroite allée qui permet d'aller jusqu'au hublot, une étagère.* Vos appartements, Madame ! *est arrêtée par une pensée* Ce n'est pas un bras de mer, plutôt ?

[14:32:55 19/07/14] Mad' : Ah ! Super *glisse la malle au sol puis sous le lit où elle se calle parfaitement, la jeune rousse fonce ensuite vers le hublot pour regarder dehors* Euh ... si peut-être, je sais pas *rosit avec un sourire gêné* Je connais pas bien tous ces termes.

[14:34:37 19/07/14] @ Melior : *tapote l'épaule de Mad' en souriant* Nous verrons bien sur place. Savez-vous, si l'emploi du temps de Madame nous en laisse le temps, nous aurons le droit de visiter notre région d'origine ! La Lydie ! *bat des mains comme une petite fille* Oh, comme j'aimerais la voir. Vous viendriez ?

[14:37:00 19/07/14] Mad' : C'est vrai ?! *se retourne en battant des mains à son tour* Ce serait génial ! Bien sû que je viendrais

[14:42:11 19/07/14] @ Melior : *embrasse la joue de Mad', d'enthousiasme.* Il paraît que les serpentes n'aiment pas voyager. Eh bien, moi, je vous le dis, toutes celles qui sont à bord n'attendent qu'une chose : le départ. Ca va être grandiose ! Devez-vous retourner au château ?

[14:44:48 19/07/14] Mad' : J'ai très hâte aussi, nous partons bientôt ? *sourire doux* Non, je n'ai rien à faire avant le départ, on m'a laissé le temps pour me préparer. Mais je peux y aller si vous avez besoin.

[14:49:23 19/07/14] @ Melior : Nous attendons le signal de la flotte royale. C'est une question de jours, deux encore, je pense. *repasse dans la plus grande cabine.* Oh, non, je n'ai rien à vous y faire faire. Je voulais vous proposer de visiter la nôtre, de cabine. Artémia et Mérope sont en train de s'installer.

[14:51:31 19/07/14] Mad' : Oh, mais avec plaisir. *trottine rapidement derrière Briséis, mais s'arrête pour remettre la tenture bien en place* Je vous suis

[14:58:21 19/07/14] @ Melior : *Dans la cabine des suivantes, située en face et effectivement assez vaste, trois lits superposés sont fixés au mur. Deux d'entre eux sont occupés : l'un par une Mérope souriante, qui lève le nez d'un parchemin pour faire un signe joyeux à Mad', l'autre par une Artémia somnolente, enceinte jusqu'aux yeux et aussi vive qu'une flaque de gelée.*

[15:01:21 19/07/14] Mad' : Bonjour Mérope ! *grand sourire et petit signe de la main à son tour, mais elle se hâte auprès d'Artémia* Salut ! *tend la main* Je peux ? Je peux ?

[15:04:01 19/07/14] @ Melior : *Artémia soulève une paupière avec difficulté, puis, encore plus difficilement, une main.* Allez-y... *Apparemment, saluer est un effort trop intense. Briséis fronce le sourcil :* Et voilà pourquoi Madame refuse que nous enfantions tant que nous sommes à son service, Madeleine. *à voir le regard las qu'Artémia glisse à sa soeur, ce n'est pas la première fois qu'elle entend des reproches.*

[15:07:37 19/07/14] Mad' : *avec un sourire enfantin et comblé, elle caresse délicatement le ventre de la serpente* Oh ne soyez pas méchante, Briséis. *sourire encore plus grand quand elle vient embrasser le front de la future mère* Tout va bien ? Ils sont pour quand ?

[15:11:44 19/07/14] @ Melior : *rire de Mérope :* Ah, vous, les humaines, vous êtes tellement sentimentales avec les enfants. Encore un peu moins d'une semaine, et Artémia laissera sa couvée au fond de la cale. On reviendra quelque temps plus tard, voir s'il en reste. *Artémia n'a que la force d'acquiescer. Briséis, toujours sévère :* Et ils grignoteront les tonneaux pour boulotter les réserves de viande. Non, vraiment, Artémia, tu as mal choisi ton moment.

[15:12:17 19/07/14] @ Melior : *nb : le ventre d'Artémia n'est pas rond et ferme comme celui d'une femme humaine enceinte, mais irrégulier et un peu mou*

[15:14:17 19/07/14] Mad' : Oh. *malgré une moue un peu déçue, Mad' ne retire pas sa main du ventre* Ce n'est pas un peu dangereux, pour les réserves je veux dire ?

[15:16:15 19/07/14] @ Melior : *encore un geste vague de la main, venant d'Artémia, qui rassemble son énergie pour une phrase entière :* Je ne les jetterai pas à l'eau, Briséis. N'insiste pas. Je les nourrirai. *Mérope, haussant les épaules :* Qu'est-ce qu'on ne ferait pas quand on est amoureuse du père

[15:18:22 19/07/14] Mad' : Oooh. *se rapproche encore de la serpente* C'est qui ? C'est qui ? C'est qui ?

[15:22:09 19/07/14] @ Melior : *Briséis et Mérope éclatent de rire. Artémia a un sourire niais :* Kean. Il est garde de la reine. Il vient avec nous. Pas sur le même navire.

[15:24:23 19/07/14] Mad' : Hum ... *lève les yeux au plafond en réfléchissant* Kean, Kean, Kean ... Ouii ! Je vois qui c'est. Il est mignon comme tout. Vous avez de la chance *petit sourire*

[15:28:59 19/07/14] @ Melior : *Briséis :* Oh, oui, quelle chance. Il va se retrouver avec cinq ou six serpenteaux sur les bras, parce que mademoiselle n'aura jamais le coeur de les laisser s’entre-tuer comme la nature le commande. *hausse les épaules mais va chercher de l'eau pour humecter les lèvres de sa soeur enceinte, une sollicitude en total désaccord avec ses paroles.*

[15:30:27 19/07/14] Mad' : Oh. *sourire gêné, elle se recule pour laisser faire Briséis* Je suis sûre que ça se passera bien, Artémia. *son regard passe successivement sur les trois serpentes* Je peux faire quelque chose pour vous ?

[15:33:09 19/07/14] @ Melior : *Mérope, souriante :* Je ne crois pas, Madeleine. Mais c'est toujours un plaisir de vous voir. *Artémia a un sourire reconnaissant et attrape la main de Mad' pour l'empêcher de partir.* Restez un peu. Vous au moins, vous n'êtes pas fâchée contre moi. Ça change.

[15:35:17 19/07/14] Mad' : *sourit et se laisse glisser assise auprès de la future mère* Oh je ne me fâcherai jamais contre vous, vous le savez. *sourire à Mérope* C'est toujours un plaisir de vous rendre visite, à toutes.


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: Juillet 2014 le Sam 19 Juil 2014 - 16:00

[14:55:03 19/07/14] Enyo : *Fredonnant vaguement un air improvisé, Enyo se fraie un chemin sur le sentier menant au moulin, une main relevant ses jupes et l'autre serrée autour d'un panier plein de riches tissus.*

[14:58:27 19/07/14] Capitaine Noun : *Sur le même sentier, fraîchement sorti de la forêt, le capitaine se hâte de rejoindre la silhouette aperçue, il sourit sitôt qu'il est assez proche.* Dame Enyo, quelle surprise. *Le ton est amusé mais sincère, il ne s'attendait pas à la voir ici.*

[15:00:31 19/07/14] Enyo : *Pendant un moment, la surprise, le plaisir et le déplaisir se disputent les traits d'Enyo.* Capitaine... Suis-je condamnée à vous croiser ? Je crois pourtant avoir évité les quais et le château. *soupire et reprend sa marche en se touchant les joues du dos de la main.*

[15:02:38 19/07/14] Capitaine Noun : Il semblerait madame, croyez-bien que j'en suis désolé. *Cela ne l'empêche pas de lui emboîter le pas.* Ce n'est pas de mon fait, croyez-moi. Mais je ne vais pas non plus me plaindre de vous voir. Vous amenez des tissus au moulin ?

[15:05:51 19/07/14] Enyo : Vous n'avez pas l'air extrêmement désolé. *regard et sourire en coin* Mais je vous crois. Vous avez mieux à faire que de me suivre partout. *lève un peu son panier* Tout juste. La deuxième fille du meunier se marie.

[15:07:28 19/07/14] Capitaine Noun : Je confesse : je ne suis pas extrêmement désolé. *Il rit et penche le nez sur le panier.* De beaux tissus pour un beau mariage. *Il se fend d'un sourire en relevant le nez vers elle.* J'aimerais pouvoir vous suivre pour vous regardez toute une journée mais en effet le devoir m'en empêche.

[15:14:12 19/07/14] Enyo : *a l'air déçue :* Déjà ? *C'est sorti tout seul : elle se masque la bouche avec la main puis prend un air digne.* Eh bien, bonne journée, capitaine. Et bon voyage, je suppose.

[15:15:41 19/07/14] Capitaine Noun : *Il éclate de rire et se glisse auprès d'elle.* Je ne voulais pas dire tout de suite mais en général, mais je suis flatté. Je vais vous accompagner un peu pour la peine.

[15:17:34 19/07/14] Enyo : *rosit de plaisir et tâche vaguement d'avoir l'air contrariée.* Si vous voulez. *quelques pas en silence, puis :

[15:18:18 19/07/14] Enyo : * Savez-vous que votre compagnie est épuisante ? Je n'arrive jamais à savoir si je suis heureuse ou malheureuse de vous voir.

[15:20:29 19/07/14] Capitaine Noun : *Le pirate suit la route mais bifurque souvent, ceuillant des fleurs au hasard sur le bord du chemin. Il revient vite à Enyo.* Vraiment ? Votre compagnie m'est toujours agréable à moi. Et vous aviez l'air assez déçue de me voir partir, pourtant.

[15:25:48 19/07/14] Enyo : *sourit en coin, d'un air de reproche indulgent* Vous savez bien pourquoi. Vous me plaisez, mais je serais une très mauvaise fille si je trompais mon mari.

[15:28:13 19/07/14] Capitaine Noun : C'est vrai. Mais tout le monde aime les mauvaises filles et en plus... *Il fait un autre détour pour ramasser une grande fleur rouge puis amène le tout devant le nez de la jeune femme.* Vous seriez une ravissante mauvaise fille.

[15:29:40 19/07/14] Enyo : *rosit, gênée.* Vous avez entendu ce qu'a dit Megan, l'autre fois, n'est-ce pas ? A propos de ce que je faisais avant ?

[15:31:57 19/07/14] Capitaine Noun : Oui, il se pourrait que j'ai entendu quelque chose à ce sujet. *Il tend son autre main pour effleurer la joue de la femme.* Je comprends que vous ayez arrêté, tout l'or du monde ne vaut pas une heure avec pareille beauté.

[15:35:40 19/07/14] Enyo : *glousse bêtement, flattée, puis s'immobilise pour regarder le pirate.* Vous... Vous avez les mains fines.

[15:36:44 19/07/14] Capitaine Noun : C'est exact. *Il recule doucement sa main et joue un moment avec ses doigts.* Fines mais très efficaces, je vous l'assure.

[15:40:34 19/07/14] Enyo : *devient encore plus rouge* Je... n'en doute pas. Mais quel polisson ! *un rire hésitant*

[15:43:07 19/07/14] Capitaine Noun : Moi qui espérais que vous demandiez vérification. *Il sourit de toutes ses dents et se glisse de nouveau à côté d'elle.* Je suis polisson avec les jolies femmes, je ne peux pas m'en empêcher.

[15:47:57 19/07/14] Enyo : *fait encore quelques pas* Et je résiste très mal aux garçons fins qui ont l'air de pirates. Rien que de vous écouter sans vous gifler, je suppose que je suis déjà pécheresse ?

[15:50:31 19/07/14] Capitaine Noun : *Il éclate de rire.* Je ne sais pas, madame. Je ne connais pas bien cette confession. *Il lui tourne autour pour venir lui faire face.* Vous voulez peut-être me gifler ? Vous voulez que je tende la joue ? Ou autre chose ?

[15:53:19 19/07/14] Enyo : *sourit* Ah, vous connaissez au moins le principe de tendre la joue. *fait mine de donner une claque à Noun, mais ça se termine en caresse.* Voilà ! Je vous ai giflé. L'honneur est sauf.

[15:56:04 19/07/14] Capitaine Noun : *Il rit et attrape la main d'Enyo pour porter ses doigts à ses lèvres et les embrasser.* Vous êtes trop bonne, mais tant que votre honneur est sauf.

[15:59:30 19/07/14] Enyo : *tout en laissant sa main dans celle de Noun, se penche sur le côté pour déposer son panier, attrape la nuque du pirate et approche son visage tout près.* Doigts ou lèvres, au point où j'en suis...

[16:04:21 19/07/14] Capitaine Noun : *Avec un sourire amusé, le pirate entoure la taille de la jeune femme et écarte lentement sa main.* C'est vrai, vous êtes une pécheresse. *Il s'avance pour capturer ses lèvres, presque gentiment au début.*

[16:10:26 19/07/14] Enyo : *avec beaucoup moins de retenue, s'offre un superbe baiser à la romaine, une main fermement enroulée autour des tresses du marin - des fois qu'il lui vienne à l'idée de s'enfuir - puis se recule, le souffle un peu court.* Je me confesserai !

[16:12:18 19/07/14] Capitaine Noun : *Il l'empêche de trop reculer en gardant sa main autour de sa taille, et l'attire de nouveau à lui une fois son souffle repris.* Vous avez intérêt, je n'ai presque pas l'impression d'être le corrupteur ici.

[16:15:55 19/07/14] Enyo : *re-rosit et baisse les yeux,* Un dernier pour la route. *comme c'est le dernier, elle y met toute sa fougue, puis s'échappe souplement d'entre les mains de Noun, attrape son panier et part en courant.* Désolée pour la corruption, capitaine ! Bon voyage, cette fois.

[16:18:05 19/07/14] Capitaine Noun : *Il lui rend le dernier baiser avec enthousiasme, mais bien parce que c'est ce dernier, et la laisse s'échapper avec le sourire.* Bonne journée, madame ! *Il lui fait un dernier signe de la main avant de se détourner.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: Juillet 2014 le Dim 20 Juil 2014 - 8:25

[21:25:52 19/07/14] @ Constantin : *à la lisière de la forêt, un loup anormalement grand semble patrouiller, reniflant les fleurs et les arbres du coin avec une curiosité toute canine, il parcoure ainsi tout le pourtour de la forêt de Hengstone depuis ce matin*

[21:28:46 19/07/14] Freiya : *Au plus profond, c'est un autre genre de loup qui suit une piste toute autre, le museau collé au sol pour suivre l'odeur laissé par sa proie. Mais alors qu'il se rapproche de la lisière, il renifle une autre odeur et relève le nez, puis gronde et bondit vers l'avant, courant vers la limite des arbres. Il surgit juste devant l'autre loup, depuis un fourrés.*

[21:31:37 19/07/14] @ Constantin : *bondit en arrière devant l'apparition, gronde à son tour mais s'interrompt en reniflant* ... *a un sourire canin et le grand loup noir se rapproche alors pour renifler l'autre de plus près, il paraît plus maigrichon, sur ses longues pattes fines*

[21:34:28 19/07/14] Freiya : *La grosse louve gronde toujours mais le laisse approcher, puis elle se calme et recule, sa forme se modifiant peu à peu de louve à celle d'une femme dans son plus simple appareil.* Je ne m'attendais pas à te voir ici. *Elle s'exprime d'un ton calme et un peu curieux.*

[21:38:28 19/07/14] @ Constantin : *la regarde à faire et la suit d'un regard vert avant de changer de forme à son tour pour reprendre celle d'un homme du sud au sourire d'un blanc trop parfait* Je ne peux pas en dire autant, on m'avait dit que tu étais dans le coin. Tu va bien depuis le temps ?

[21:43:34 19/07/14] Freiya : *Elle se fend d'un sourire et s'installe dans l'herbe, en tailleur et sans pudeur excessive.* Très bien, je suis rentrée au pays. Je retrouve des gens. Et toi ? Et comment va ta soeur ? *Au moment d'en parler, elle penche la tête pour surveiller attentivement la réaction de l'homme.*

[21:47:35 19/07/14] @ Constantin : *serre les dents mais se contente de faire quelques pas dans l'herbe* Elle va bien, ne t'en fais pas pour elle. Quant à moi ... *retrouve le sourire et écarte les bras* Je suis ambassadeur ici, auprès de ton clan, et des autres, plutôt pas mal non ?

[21:50:45 19/07/14] Freiya : Ambassadeur ? Carrément. *Elle pouffe de rire, mais le ton n'est pas moqueur pour un sou.* Tu as fait du chemin, ouais. Ca se passe comment ? Tu as rencontré Siobhan, j'imagine ?

[21:54:10 19/07/14] @ Constantin : Siobhan, oui. Dès mon premier jour, en fait. J'ai aussi admiré les bataillons qui incluent des nôtres, très intéressants. J'étais surpris de ne pas t'y voir. *la dernière phrase est clairement une pique*

[21:57:28 19/07/14] Freiya : *Elle rit encore.* Pas mon genre, ces trucs. On m'a proposé pourtant, mais ils en parlent à tous les lycans je parie. Tu va passer au village j'espère ? Il faut que tu parle à notre chef.

[22:00:59 19/07/14] @ Constantin : J'en ai entendu parler, oui. Bien sûr je compte y aller, mais je suis un peu retenu ici pour l'instant, le voyage à Byzance se prépare. Mais un jour, j'irais le voir.

[22:04:19 19/07/14] Freiya : Quoi tu repars à Byzance ? *Elle sourit.* Après si peu de temps passer chez nous ?

[22:07:12 19/07/14] @ Constantin : Non, grands dieux. Tout de même pas, mais on transmet les informations, en tant qu'ambassadeur, on prépare comment ils seront acceuillis là-bas. Tu ne repars pas, toi au fait ? Pas à Byzance je veux dire mais ailleurs ?

[22:15:51 19/07/14] Freiya : *Elle sourit et se redresse un peu.* Pas beaucoup de boulot alors, c'est pour ça que tu viens fouiner ici. La Bretagne te plaît ?

[22:18:56 19/07/14] @ Constantin : C'est un pays intéressant. Un peu froid je dirais, même pendant ce que vous appelez l'été, mais si cela vous plaît comme ça alors pourquoi pas. *ajoute, avec un sourire amusé* Et toi ? Elle te plaît ?

[22:25:11 19/07/14] Freiya : *Elle fronce un sourcil intrigué et finit de se relever, pour sourire ensuite.* Ca va, je m'y fais en tout cas. Et ça fait du bien d'être de retour au pays, un peu.

[22:35:27 19/07/14] @ Constantin : Bon, c'est une bonne nouvelle. *approche pour tapoter gentiment l'épaule de la jeune femme* J'espère te revoir dans le coin, peut-être pourras-tu passer au château ?

[22:37:32 19/07/14] Freiya : *Elle tourne le regard vers la main du lycan puis hausse les épaules.* On verra. La forêt me convient aussi. *Elle recule de quelques pas.* Je vais te laisser, ma proie est sûrement trop loin maintenant mais je peux toujours essayer.

[22:41:16 19/07/14] @ Constantin : *sourit et lève les mains pour reculer d'un pas* Comme tu préfères, je ne te force à rien. *la regarde de haut en bas, sans lubricité aucune* Bonne chasse dans ce cas.

[22:44:50 19/07/14] Freiya : Merci. Toi aussi bonne... *Elle regarde autour d'elle.* ...promenade, je suppose. *Sa forme se floute et elle reprend rapidement celle de la grosse louve sombre qui se fond dans la forêt en un instant.*

[22:49:07 19/07/14] @ Constantin : Promenade, oui. *sourit en la regardant partir, et ne tarde pas à se transformer à son tour*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: Juillet 2014 le Lun 21 Juil 2014 - 10:15

[11:32:23 20/07/14] @ Deidre : *sifflotant -un peu nerveusement- le rouquin remonte les couloirs en direction de celui des "invités permanents" du château. Il porte un petit balluchon mais semble décidé... même si mort de trouille. Arrivé devant la porte de la suite d'Eliam et Lilleas, il frappe*

[11:34:47 20/07/14] @ Eliam : *le duc ouvre la porte, vêtu d'une tenue simple, tunique noire et pantalon et sourit* oh bonjour, vous allez bien ? Entrez... Je viens de recevoir du vin romain, vous allez adorer. *se décale*

[11:38:14 20/07/14] @ Deidre : *se détend un peu* Vous avez décidé que saoul, je serais moins à même de résister aux effets des potions ? Soit. *il entre* Je vous avoue que je suis terriblement... nerveux.

[11:42:13 20/07/14] @ Eliam : ...non, j'ai décidé qu'on vin de cette qualité se devait d'être partagé *rire taquin, indique un fauteuil*... Mettez vous a l'aise *lui sourit et va chercher un petit présentoir avec dessus quelques potions de couleurs différente qu'il regarde avec un sourire amusé avant de le poser sur la table, visiblement, le duc aime les potions* ...ne vous inquiétez pas, elles sont de très bonnes qualités, il ne vous arrivera rien de dramatique... *rempli un verre de vin et lui tend* ça ça vaut toutes les potions pour les nerfs

[11:51:07 20/07/14] @ Deidre : Mouais. Notre définition de "rien de dramatique" est elle vraiment la même ? *cependant il s'assied, et avec le sourire, encore* Merci. ... *il regarde nerveusement les potions, vide son verre en quelques gorgées* Très... bon. *n'a manifestement rien senti* ... Elles vont pas interagir entre elles non ? Il me semble avoir entendu dire que les potions peuvent avoir des effets bizarres sur... *il semble chercher* le gens. ... J'ai connu ce type de problèmes, si je suis celle sue vous pensez que je suis ?

[12:04:14 20/07/14] @ Eliam : ...pas que je sache *sourire rassurant*... Non j'ai bien demandé quand je les aient achetées, et je fais confiance a la personne qui les fabrique

[12:08:33 20/07/14] @ Deidre : Bon. ... Commençons, alors ?

[12:11:04 20/07/14] @ Eliam : * hoche la tête et prend la première potion* potion de révélation... Ça défait les charmes et les illusions de magie mineure.. Buvez une gorgée

[12:15:19 20/07/14] @ Deidre : *prend une grande inspiration et la fiole, boit* ... Ca picote vaguement, là. *indique un point au niveau de son sternum. A part une légère brillance fugitive, rien de plus ne se passe*

[12:17:52 20/07/14] @ Eliam : ...ça réagis visiblement... *fronce les sourcils* mais ça ne change rien... *deuxieme potion*... Une goute de celle ci, c'est un antidote, si c'est une potion qui est a l'origine du problème ça peut le résoudre

[12:26:44 20/07/14] @ Deidre : *le roux laisse tomber une goutte de potion sur sa langue.... et rien, cette fois* ... Vous vous rappelez bien les termes de notre accord, hein, duc ? Que je ne fasse pas ça sans espoir de récompense ? *le ton nerveux indique plus une volonté de penser à des trucs futiles qu'un réel intérêt. ... Pour le moment*

[12:32:14 20/07/14] @ Eliam : *léger rire, un peu nerveux*... Oui je m'en souviens *sourire*...ça va aller, ne stressez pas... *prend une autre fiole*... Alors ça c'est une des plus puissantes, buvée la en entier... C'est une potion qui peut permettre de ramener les choses altérées a leur forme originale... Après ça peut ne pas marcher selon le charme, le type de magie... Ou si je me trompe depuis le début *nouveau rire*

[12:35:03 20/07/14] @ Deidre : ... Bon. C'est bien parce que c'est vous. *il boit la potion en grimaçant* Pouah ! Mais il y a quoi là dedans ? De la crotte ? C'est imm... Ah ! *il se plie en deux, laissant échapper la fiole*

[12:37:57 20/07/14] @ Eliam : ...c'est...*fronce les sourcils et se précipite pour lui poser une main sur l'épaule*... Random... Ça va aller ?! Qu'est ce qu'il se passe ?

[12:54:19 20/07/14] @ Deidre : Je ne sais pas... Ca brule ! *il glisse à genoux au sol, plié en deux, gémissant* Avouez... Vous voulez... bordel... m'éliminer...

[14:44:08 20/07/14] @ Eliam : *secoue la tête, paniqué* non...non ! ...ce n'est pas du poison... Tenez le coup...

[14:53:16 20/07/14] @ Deidre : *pose ses mains au sol, ses cheveux l'envleppoant comme un cocon* Bordel, j'ai... *semble s'affaisser lentement sur lui-même et ne bouge plus*

[16:00:13 20/07/14] @ Eliam : *eliam ne dis plus rien et recul, les yeux écarquillé d'inquiétude, semblant résigner a attendre et voir*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: Juillet 2014 le Lun 21 Juil 2014 - 10:15

[22:07:20 20/07/14] @ Melior : *Une silhouette élancée recouverte d'une cape vert sombre à capuche se glisse d'un pas sûr entre les buissons du sous-bois. Un pas qui ralentit au bout d'un moment ; la silhouette paraît écouter, puis émet un très léger sifflement.*

[22:11:23 20/07/14] Freiya : *Des ténèbres du sous-bois émerge une autre silhouette, qui semble un instant plus massive. Freiya se rapproche à pas discret mais fait assez de bruit pour se faire repérer, de façon parfaitement volontaire. Elle s'arrête à quelques mètres de la première silhouette.* Vous cherchez quelqu'un ?

[22:13:02 20/07/14] @ Melior : *Reste encore un instant immobile, seul un mouvement rapide dans le bas de son visage est perceptible. Enfin elle rejette sa capuche en arrière, dévoilant un sourire tranquille.* Nous nous sommes déjà rencontrées, il me semble. Je me rends chez ma fille, Calliopé.

[22:17:42 20/07/14] Freiya : Oh. *Elle renifle l'air et se fend d'un sourire.* Oui. Dame... Melior, c'est ça ? *Elle incline un peu la tête.* Pardonnez-moi, je suis toujours aussi curieuse.

[22:20:07 20/07/14] @ Melior : C'est cela. Et vous... Freiya, non ? *a l'air assez fière de s'en souvenir.* Oh, c'était juste de la curiosité ? Je pensais que vous commenciez à vous montrer protectrice à l'égard de ces lieux. Comment vous portez-vous ?

[22:21:15 20/07/14] Freiya : C'est bien cela. Tous les lycans sont protecteurs vis à vis de leurs forêts. *Elle sourit mais a répondu à côté pour esquiver.* Je me porte bien, et vous-même ?

[22:26:48 20/07/14] @ Melior : *a un sourire entendu mais ne commente pas. Se remettant en route, elle lève les yeux vers le ciel.* Fort bien. La lune est en son dernier quartier, c'est heureux. J'ai une chance de trouver mes petits-enfants relativement calmes. Vous les connaissez ?

[22:32:52 20/07/14] Freiya : *Elle lui emboîte le pas.* Oui, je les ai déjà croisés une ou deux fois. Trois petites terreurs. Vous avez choisi le bon moment pour venir les voir.

[22:38:56 20/07/14] @ Melior : C'est-à-dire que je n'ai guère le choix. Je pars incessamment pour Byzance. Si je veux leur dire au revoir, lune pleine ou nouvelle, c'est maintenant. *vague sourire* Non que je sois vraiment la bienvenue.

[22:43:58 20/07/14] Freiya : Oh oui, le fameux voyage. *Elle lui offre un beau sourire.* Bonne chance pour ça, ce sera long mais vous l'avez déjà fait après tout. *La lycane fronce les sourcils.* Vous n'êtes pas la bienvenue ?

[22:51:02 20/07/14] @ Melior : Merci ! *rend le sourire* Oh, vous savez ce que c'est... Les relations mère-fille. Un peu houleuses parfois. Surtout quand la mère est reine et la fille sujette. Mais il y a du mieux, j'y travaille...

[22:52:55 20/07/14] Freiya : Oh, oui. J'imagine que ça peut être compliqué. *Elle rajuste sa cape et se tourne vers la direction de chez Calliopé.* Elle n'est plus votre sujette après tout, si ?

[22:57:15 20/07/14] @ Melior : Oh, elle ne l'était déjà plus, que j'étais encore reine. Du jour où elle a choisi sa mère lycane, elle a, comment dire, changé d'allégeance ? Non, ce n'est pas tout à fait ça. Disons, rejoint une autre nation. *léger soupir* Aujourd'hui, elle commence à m'accepter à moins de cent toises de ses enfants, c'est un grand progrès.

[22:58:41 20/07/14] Freiya : Elle est devenue bretonne, en quelques sortes. *Elle sourit et se rapproche un peu de Melior, esquissant une tape compatissante sur l'épaule mais se retient avant.* Si ça progresse, c'est bon signe. Avec votre espérance de vie, ça ira beaucoup mieux très vite.

[23:05:01 20/07/14] @ Melior : Bretonne ? Un peu, sans doute. Mais lycane, surtout. *sourit* Je ne me plains pas : j'ai été dure avec elle, et elle avait quelques raisons de m'en vouloir. Et puis, vous avez raison : nous devrions avoir tout le temps de nous rabibocher, si les dieux le permettent.

[23:06:17 20/07/14] Freiya : Si les dieux le permettent ? On dit que vous êtes la fille de l'un d'eux, vous devriez pouvoir négocier assez facilement. Non ?

[23:10:55 20/07/14] @ Melior : *léger rire* Ma mère Echidna a quasiment violé mon père, fils de Zeus, pour nous avoir, mes soeurs et moi. Elle et son mari ne sont pas exactement les bienvenus à la table des dieux. Personnellement, le seul que je connaisse à peu près, c'est Hermes, et il n'était pas en Bretagne pour mes beaux yeux.

[23:18:38 20/07/14] Freiya : Oh. Pardon, je ne connais pas bien les affaires de famille divine. *Elle se fend d'un sourire un peu moqueur et donne cette fois-ci une tape compatissante à la reine.* Ca ira bien quand même

[23:20:41 20/07/14] @ Melior : *renvoie gentiment une tape sur la main à Freiya* Mais oui. Tout va très bien pour moi, en général. Je vous souhaite de n'avoir que des problèmes de la taille des miens, Freiya des Fianna.

[23:21:59 20/07/14] Freiya : *Elle se fend d'un sourire amusé.* Oh, je n'ai jamais de problème. Ou presque, le dernier en date a été réglé.

[23:24:12 20/07/14] @ Melior : Vraiment ? *curieuse* Quel genre de problème; et quel genre de règlement ?

[23:24:51 20/07/14] Freiya : Il s'appelait le Vulk. Règlement définitif, et mortel. Pas par moi en plus.

[23:25:06 20/07/14] Freiya : *Il s'appelait Vulk

[23:27:14 20/07/14] @ Melior : Ah... Vulk. Vous n'étiez pas la seule à qui il posait des problèmes, semble-t-il. Est-ce que c'était... votre père, à vous aussi ?

[23:28:59 20/07/14] Freiya : Pas de la même façon que Siobhan. Il a transformé Siobhan, il a engrossé ma mère. *Elle hausse les épaules.* Mon père lycan n'est pas le même.

[23:31:35 20/07/14] @ Melior : Je vois. Mais cela fait de vous deux des soeurs, d'une certaine, et étrange façon. Non ?

[23:33:35 20/07/14] Freiya : Oui, on peut penser les choses ainsi. *Elle tourne la tête vers Melior, curieuse.* Pourquoi ?

[23:34:55 20/07/14] @ Melior : *sourit* Comme ça. Ma fille appelle Julian son petit frère, bien qu'ils ne soient pas tous deux issus de Siobhan de la même manière.

[23:37:41 20/07/14] Freiya : Oui, mais les enfants issues de lycans comme le sont Julian et les triplés sont rares alors... Frères et soeurs, cela semble logique, nous le disons déjà pour les autres lycans. *Elle sourit.* Je suis donc de votre famille en fait, de loin.

[23:39:00 20/07/14] @ Melior : *rire léger* Mais c'est pourtant vrai. N'espérez pas hériter, cependant !

[23:44:04 20/07/14] Freiya : *Elle se tape dans la main avec un air déçu.* Tout ce plan qui tombe à l'eau. *Elle rit ensuite.* Tant pis, je trouverai une autre... je ne trouve pas comment vous appelez en fait. Tante ? Cousine ?

[23:46:53 20/07/14] @ Melior : *réfléchit* Belle-mère ? *froncement de nez* Pas transcendant. Heureusement qu'il y a "belle" dedans.

[23:52:59 20/07/14] Freiya : *Elle pouffe de rire puis regarde de nouveau Melior.* Il devrait y avoir belle dans tout ce qu'on vous applique. Belle-tante ?

[23:55:37 20/07/14] @ Melior : *regarde Freiya différemment, puis sourit* Vous êtes fort aimable. Il faudrait que nous nous revoyions, un printemps prochain. Va pour belle-tante, ou belle-ce que vous voudrez.

[23:57:34 20/07/14] Freiya : Au printemps ? *Elle fronce les sourcils puis la lumière se fait.* Oh oui, d'accord. Le printemps. *Elle sourit de toutes ses dents.* Ce sera un plaisir. Après votre voyage, sans doute, belle-dame.

[23:59:24 20/07/14] @ Melior : Eh bien, malheureusement, je n'aurai guère de temps avant... A moins de renoncer à ma visite de ce soir, mais vous comprendrez que... si séduisante que vous soyez... *air désolé*

[00:00:29 21/07/14] Freiya : *Elle éclate de rire.* Bien sûr, je ne vaux pas trois enfants et votre fille, je le comprends bien. *Elle lui offre un beau sourire.* Je ne suis pas pressée.

[00:05:08 21/07/14] @ Melior : *lui rend son sourire* Tant mieux. Portez-vous bien, belle lycane, et à bientôt, j'espère.

[00:05:52 21/07/14] Freiya : *La lycane s'incline complaisamment.* A bientôt, belle dame. Passez une bonne soirée.


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

22 Re: Juillet 2014 le Mar 22 Juil 2014 - 10:19

(suite de la tentative d'Eliam pour que Randy retrouve une apparence plus féminine)


[14:53:16 20/07/14] @ Deidre : *pose ses mains au sol, ses cheveux l'enveloppant comme un cocon* Bordel, j'ai... *semble s'affaisser lentement sur lui-même et ne bouge plus*

[16:00:13 20/07/14] @ Eliam : *eliam ne dis plus rien et recul, les yeux écarquillé d'inquiétude, semblant résigner a attendre et voir*

[15:19:32 21/07/14] @ Deidre : *le toucher fait tressaillir le roux, et rou(x)ler sur le côté, puis en position assise. Les yeux verts le fusillent du regard* Putain, Eliam ! vous voulez ma peau ou quoi ? J'ai cru que mon corps fondait ! *... De fait... Il ne s'en aperçoit pas vu de l'intérieur mais... Eliam se trouve indubitablement face à Deidre. Une Deidre qui aurait passé un sale quart d'heure mais... Le fait qu'elle flotte dans les vêtements de Randy et le discret renflement de ses seins ne laissent pas grand doute*

[15:24:43 21/07/14] @ Eliam : ...*semble sous le choc, entrouvre la bouche pour parler mais aucun son ne sors, cillant* ...vous...je...ça.... Ça a marché... *le duc semble a peine y croire lui même*

[15:30:26 21/07/14] @ Deidre : *fronce les sourcils* Huh ? Qu'est ce que vous racontez ? Qu'est ce qui a... ? *elle baisse les yeux vers son corps... reste silencieuse une seconde... puis glapit en se relevant d'un bond* Mais.... Maismaismais... ! *elle arrache les vêtements dont elle est affublée, et s'approche, nue, d'un miroir en pied. Elle se contemple, affolée... et finit par dire d'une voix bien trop calme pour être honnête* Je suis une femme. .... Et... C'est normal, le trou de la taille d'un poing au niveau de mon sternum ? *effectivement, en creux, une blessure presque cicatrisée et ronde*


[15:35:09 21/07/14] @ Eliam : ...*détourne d'abord la tête par réflexe puis fronce les sourcils et se lève pour aller voir, sous le choc* ...a...aucune idée je... C'est ...*réfléchit* sûrement quelque chose que l'annulation du charme a... rétabli.. Qui avait du guérir... On va faire examiner ça *pâle, le duc se passe une main sur le visage et détourné a nouveau les yeux*


[15:39:05 21/07/14] @ Deidre : *lève les yeux au ciel* Oh, ça va, Eliam. Vous avez déjà vu des femmes à poil, non ? *réfléchit* Ce moi là, si ça se trouve. *néanmoins, elle récupère la tunique trop grande et l'enfile* ... On fait quoi ?


[15:44:11 21/07/14] @ Eliam : ...oui mais la c'est vous donc..*agite une main et se tourne vers elle*... Bref... Qu'est ce qu'on fait ? On se pose, et on discute... Parce que la... On a un soucis, un soucis... Impérial...


[16:00:07 21/07/14] @ Deidre : "Donc là c'est vous" ? Ben quoi ? Je vous signale que c'est VOUS qui risquez de passer un mauvais quart d'heure, moi, je ne risque visiblement rien. *sourire un peu forcé, elle va se poser sur le lit* Ouais. ... C'est sensé... être définitif ? Je vais pas faire jour/nuit jour/nuit toutes les cinq minutes, hein ? ... Et je vous rappelle que si je suis APPAREMMENT celle que vous pensiez que j'étais... dans ma tête, je suis toujours Randy, esclave mâle en fuite, et ayant craqué sur votre petite personne. Aucun souvenir des Impériaux, navrée.


[16:06:33 21/07/14] @ Eliam : *s'assoit a côté* je ne sais pas si c'est définitif, tout dépendra de la nature du changement a l'origine... Mais au moins j'ai ma preuve... *soupire* je vois ça... Toujours amnésique... Mais la donne a changée et il y a a byzance des gens qui pourront mieux que moi régler se problème la... Mais ce n'est pas aussi simple. Que vous vous en souveniez ou pas vous êtes une princesse impériale, on parle d'une des personnes les plus importantes de byzance, z'etes pas juste femme de duc ou du roi de je ne sais quel petit pays pourri... *la regarde, peiné* je sais que ça doit sembler fou mais... Ce n'est plus une hypothèse la.


[16:16:59 21/07/14] @ Deidre : *elle balance ses pieds dans le vide* ... Je sais. C'est flippant. *petite grimace* A divers niveaux, je... suis pas certaine d'être ce qu'il faut pour mettre sur un trône, v'voyez ? Surtout un truc aussi... gros. ... Et puis visiblement j'ai... des ennemis, non ? Des gens qui essaient de me tuer, ou au pire de me rendre amnésique et envoyer en esclavage sous une fausse identité ! Reconnaissez que... *sa voix se brise, et elle essuie rageusement ses joues* ... Je veux un câlin. Maintenant.


[16:19:17 21/07/14] @ Eliam : *la prend dans ses bras, rassurant*... Oui, c'est pour ça que personne ne doit être informé, et que je vais vous ramener moi même a byzance...


[16:32:53 21/07/14] @ Deidre : *elle s'accroche à sa tunique en fermant les yeux* Si vous tentez de me planquer dans votre malle, je vous promets de ronger tous vos beaux atours. ... ... *voix plus basse* leur princesse... elle a disparu il y a combien de temps ? ... Je veux dire... Ils n'ont peut être plus besoin de moi, si ?


[19:47:24 21/07/14] @ Eliam : ...*lui caresse le dos, voix rassurante* je ne sais pas exactement combien de temps mais... Des enfants ça a toujours besoin de leur mère, et un mari aimant aussi *rire nevreux* non je vais pas vous mettre dans une malle... Quoi que j'ai des malles ou on pourrait en ranger trois comme vous *sourire taquin, lui caresse les cheveux*


[20:03:14 21/07/14] @ Deidre : ... "Des" ? Je croyais qu'ils n'avaient qu'une fille ? ... Pas. De. Malle. *un pinçon par mot, sans que la jeune femme change de position* ... Dites, si... si ils me veulent pas... vous... me ramènerez avec vous ? *elle relève la tête et scrute Eliam avec intensité* ... Je sais que vous êtes fiancé et tout, mais... Si je suis sage ?


[20:09:16 21/07/14] @ Eliam : ...*la regarde, s'apprêtant à répondre spontanément puis rit nerveusement *... Il voudront de vous, mais je ne vous laisserais jamais seule, jamais, si ça devait arriver... Et ne me pincez pas sinon c'est dans un sac que je vous transporte *taquin*... Une fille, et deux enfants adoptifs, histoire compliquée... D'autre vous expliquerons ça mieux, la bas *lui pose une main sur la joue* n'ayez pas peur, aux yeux des gens je ne brille pas par ma fiabilité mais... Je ne vous laisserai pas tomber, et tout vas bien se passer


[20:32:23 21/07/14] @ Deidre : J'espère bien que vous serez fiable avec moi ! Vous êtes la seule bribe de fiabilité dans un monde qui s'effrite sous mes doigts... *elle se mord les lèvres, nerveusement, la voix un peu rauque* ... *elle appuie sa joue sur la main d'Eliam, sans rien dire, et le regard attentif* Mais si je reviens... je vous occasionnerai des tas et des tas de soucis, vous le savez ?


[20:41:12 21/07/14] @ Eliam : ....peut être... J'arriverai a gérer, a quoi sers la prétention si elle ne donne pas un peu de courage *rire puis la regarde plus sérieusement* je le serais... Je vous le promets.


[20:48:01 21/07/14] @ Deidre : *simplement, avec un sourire fondant* Merci. ... *elle reste un moment à le regarder, puis recule lentement, baissant les yeux* Faut pas rester comme ça. Votre fiancée aurait toutes les raisons de faire la tête : je suis très tentée par vous rouler un patin. ... Très. ... Hm. Et si je reste comme ça, je passe comment, sur le bateau ? En tant que servante ? ... Et si je redeviens... moi ?

[20:54:08 21/07/14] @ Eliam : Si vous restez ainsi je pourrais peut être vous faire engager comme servante oui... En vous déguisant un peu *réfléchit* sinon j'ai peut être une autre solution... Une connaissance qui peut voyager par des moyens magiques...

[20:59:39 21/07/14] @ Deidre : *petite grimace* La magie ? Encore ? Je ne sais pas si... je suis très tentée. ... Je ne suis pas malade en bateau. Et puis si ça se trouve, je vais redevenir normal sous peu... ... Enfin. Normal... Façon de parler. *elle remonte ses genoux sous son menton, passant ses jambes dans sa tunique* ... Et... On fait quoi, là ? Sous cette apparence, j'ai plus de travail ni rien... J'ai pas de quoi m'habiller... ... Oh bordel, quelle prise de tête...


[21:05:16 21/07/14] @ Eliam : ...c'est un demi-dieu, c'est un peu plus fiable que la magie, mais si vous préférez le bateau je trouverai un moyen *semble réfléchir, regard peiné*... C'est vrai... Pour les vêtements je peux vous en prêter, ceux de ma fiancée conviendront je pense... Et je peux aussi compenser financièrement la perte de votre travail, la seule chose que je ne peux pas faire c'est vous rendre votre autre apparence, ne sachant pas par quel moyen vous vous êtes retrouvée comme ça *va pour tendre a nouveau une main rassurante a la jeune femme, hésitant* je... Suis désolé que les choses soit ainsi, les choses devaient être déjà assez compliquées avant....


[21:14:03 21/07/14] @ Deidre : *elle esquisse un sourire en coin, amer* Si je lui pique ses robes, elle va VRAIMENT me haïr, Eliam. ... Il doit y avoir moyen de reprendre les vêtements de ma... part masculine, et de les mettre à ma taille. Un bonnet... Et je peux passer pour un jeune paysan. Si j'ai bien vu. *elle se relève, retourne se mirer dans la glace, s’examine sans complaisance* ... Je suis maigre comme un coucou, et j'ai pas de seins. Je préfère les femmes plus... Vous voyez ? ... Mais là, ça nous arrange : je peux sans problème passer pour un gars. *elle se retourne vers le duc, une main sur la hanche, dans une position involontairement féminine* ... Soyez pas navré, Eliam. C'est pas votre faute.


[21:17:34 21/07/14] @ Eliam : ...*léger rire*... Il va falloir... Travailler ça un peu quand même... Vous êtes une femme, même si vous n'en avez pas encore complètement conscience...*sourire amusé*


[21:19:02 21/07/14] @ Deidre : *hausse un sourcil altier* Vous vous payez ma fiole.


[21:21:42 21/07/14] @ Eliam : ... Un peu *la regarde, son regard semblant s'égarer un peu, comme la voyant vraiment comme ça pour la première fois*.. C'est ...bon de vous revoir... Même si vous ne vous en rendez pas compte...

[21:25:29 21/07/14] @ Deidre : ... Vous semblez un peu perdu. ... Ça va ? *son regard s'inquiète, et elle franchit les quelques pas la séparant du duc pour lui prendre les mains*


[21:29:40 21/07/14] @ Eliam : ...c'est juste.. Vous *rire nerveux, baisse un peu la tête* je vous ai déjà parlé de ce qu'il en était pour moi... Ce que je pouvais... Ressentir. Ça plus le soulagement... La peur de me tromper et de vous avoir perdue qui s'envole *longue inspiration*... Je suis un peu perdu oui

[21:34:17 21/07/14] @ Deidre : *lentement, elle lâche une main, et pose la sienne sur le crâne du jeune homme, en une caresse très douce* ... Je suis content...e que vous m'ayez retrouvée, puisque ça vous fait plaisir. *léger rire* Et vous savez que j'ai de... l'affection pour vous donc je suis... TRÈS contente, en fait. *le regarde à la dérobée, puis ses yeux furètent dans la chambre, s'arrêtant sur chaque détail qui montre bien qu'une femme habite réellement ici. A chaque fois, son visage devient plus triste*

[21:45:37 21/07/14] @ Eliam : ...*ferme les yeux un instant puis la regarde, posant une main sur la sienne, l'air peiné*... Je suis surtout heureux que vous soyez sauve. Et... Pour ma promesse de... Enfin vous voyez laquelle.. Je ne pense pas... Pouvoir la tenir, je suis navré..

[21:54:44 21/07/14] @ Deidre : *elle le regarde... finit par avoir un sourire en coin un peu amer* Et comment je suis sensée vous croire pour le reste de vos promesses, moi ? ... *elle pose un doigt un peu tremblant sur les lèvres du duc, et continue* Cette promesse, je vous l'ai extorquée pour vérifier si vous étiez déterminé à... aller jusqu'au bout. ... Même si je ne vous cache pas que j'aurais aimé... que j'aimerais... *soupir* Enfin. Tout ça pour dire que je ne suis pas du genre à abuser de vous. Sauf si vous m'en suppliez à genoux. Évidemment. ... Non ? ... Tant pis. *elle relâche la pression de son index, enchaine* Par contre : je veux un baiser. Je suis... très... raisonnable, et vous m'envoyez quand même dans un endroit où je ne connais personne, où on a visiblement tenté de me tuer... alors que je suis en train de tomber amoureuse de vous ! ... Un baiser, c'est pas cher payé, je trouve.


[21:58:27 21/07/14] @ Eliam : ...d'accord... Juste comprenez... Je suis fiancé, et vous.. Vous êtes mariée au deuxième homme le plus puissant du monde connu, politiquement *baisse un peu la tête*... Et je ne laisserai personne vous tuer. Mais pour le baiser... Je.. D'accord *la regarde, pose une main un instant sur la joue de la jeune femme, hésitant, puis glisse sa main sous ses cheveux et approche pour l'embrasser, d'abord étrangement timidement puis tendrement, posant son autre main sur sa hanche*


[22:11:39 21/07/14] @ Deidre : *apparemment il s'agissait là encore d'un coup de bluff puisque quand Eliam passe sa main contre sa nuque, elle écarquille les yeux, un frisson la saisissant. La douceur du baiser lui fait fermer les yeux, une larme roulant sur sa joue. Elle entoure sagement le cou du duc de ses bras, et l'attire le plus possible contre elle. Elle ne rompt le long et doux baiser que lorsque respirer devient vraiment urgent, et pose son front contre celui du jeune homme* ... Par tous les dieux. ...


[22:16:34 21/07/14] @ Eliam : ...je...*semble lutter pour ne pas prolonger le baiser, sa main toujours sur sa nuque, fermant les yeux, la respiration bruyante, ne cherchant pas a se dérober a l'étreinte de la jeune femme*...je... *son autre main viens caresser son dos*...ça va ?


[22:21:52 21/07/14] @ Deidre : Non. *elle crispe ses mains dans le cou du jeune homme, frotte son nez a l'aristocratique appendice nasal d'Eliam, picore un, puis deux baisers, légers et presque innocents* Non, je... ... Dites moi que vous avez un truc à faire très vite. Que votre fiancée va arriver. N'importe quoi. *baiser* Mais vite. Parce que j'ai peur, que vous me plaisez, que je vous désire... ma résolution s'effrite...

[22:32:45 21/07/14] @ Eliam : ...je...j'ai un truc a faire.. Très vite... Je..*lui rend certains de ses baisers, ne semble pas arriver a bouger, a fuir*...j'ai peur aussi, envie, peur...


[22:38:03 21/07/14] @ Deidre : *pouffe* Vous êtes pas... convaincant... pour deux sous. ... *elle le regarde en se mordant les lèvres* ... Voilà ce qu'on va faire : un dernier pour la route... et puis on met plus d'un mètre entre vous et moi. Ça vous va ? *ses mains viennent doucement caresser la nuque du Duc*

[22:40:57 21/07/14] @ Eliam : *hoche la tête*... D'accord *a nouveau sa main caresse les cheveux de deidre alors qu'il l'embrasse tendrement, plus passionnément*

[22:49:59 21/07/14] @ Deidre : *un -oh très léger- gémissement lui échappe, et cela semble la décider à reculer d'un bond, les cheveux décoiffés et les lèvres rougies, ses yeux trop brillants fixés sur le duc* Byzance, fiancée, tout ça. ... ... Mais un mot de vous et j'oublie ça... encore.

[23:11:48 21/07/14] @ Eliam : *la regarde, le regard égaré, beaucoup trop*...deidre... Je...*tend une main vers elle*... Je suis désolé *s'approche, les yeux humides, et l'embrasse a nouveau, ses mains contre son coup et son dos*


[23:19:10 21/07/14] @ Deidre : *comme si elle n'attendait que ça -ce qui est sans doute le cas- la petite rousse s'accroche à lui de toutes ses forces pour prolonger le baiser* Pas... moi... Donc ne le soyez pas !


[23:21:43 21/07/14] @ Eliam : *hochement infime de la tête, sa main viens caresser la joue de deidre alors qu'il l'embrasse a nouveau, la serrant contre lui*

(Et fondu au noir, tout ça.....  Twisted Evil )



Dernière édition par Deidre le Mar 22 Juil 2014 - 10:26, édité 1 fois


_________________________________________________
Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: Juillet 2014 le Mar 22 Juil 2014 - 10:24

[21:43:45 21/07/14] Aphria : *La jeune druidesse contourne un grand chêne en prenant bien soin d'enjamber chaque racine massive qui dépasse du sol. Elle s'arrête ensuite devant un frêne plus modeste et s'agenouille dans les broussailles pour examiner de plus près les traces laissées dans l'écorce par les défenses d'un sanglier de belle taille.*


[21:47:44 21/07/14] Adélice : *Adélice est fraîchement arrivée au château, elle en profite pour retrouver sa forêt préféré. Cachée derrière un arbre elle observe une jeune fille avec un sourire amusé; et presque nostalgique finalement. Elle sort de sa cachette et s'avance vers elle" Bonjour. Aphria. *Joli sourire*


[21:50:59 21/07/14] Aphria : *La jeune fille se redresse d'un bond pour se tourner vers l'origine du son.* Euh... Bonjour. *Elle penche la tête d'un air curieux.* Vous me connaissez ?


[21:54:18 21/07/14] Adélice : *fronce les sourcils et semble réfléchir.* Mmmh....non je ne pense pas. Sinon je le saurai. Non je crois bien que c'est la première fois que je vous croise. *hausse vaguement les épaules avec un sourire*

[22:00:13 21/07/14] Aphria : *Elle recule d'un pas pour se mettre dos au tronc, et fronce les sourcils à son tour.* Alors pourquoi vous connaissez mon nom ?


[22:01:54 21/07/14] Adélice : Disons que je l'ai deviné. Je devine beaucoup de choses. Sans me vanter bien sur. *toujours avec un sourire léger.* Vous venez d'arriver ? Vous aimez les arbres ? Je peux vous en présenter certains si vous le voulez.

[22:05:02 21/07/14] Aphria : Je... Euh... *Elle se décale d'un pas, mais sans se rapprocher, et commence à tourner autour de la nouvelle venue.* Je suis druide, je... protège la forêt. Je ne faisais qu'inspecter cet arbre.


[22:10:54 21/07/14] Adélice : Vous protégez la forêt ? *se met à rire comme si c'était la chose la plus marrante qu'on lui ai dite.* ... Oh, pardon...vous étiez sérieuse...je n'ai pas eu le temps de m'en rendre compte...*mine un peu gênée.* Je suis Adélice, servante de la Nature, fille du Vent et Grande Druidesse. Mais ne retenez que le Adélice. *lui tends la main* Enchantée !

[22:12:51 21/07/14] Aphria : *La jeune femme rosit de colère et fronce les sourcils. Elle lui serre à peine la main avant de la ramener le long du corps.* Aphria. rien besoin de retenir.


[22:21:20 21/07/14] Adélice : ...Je vous ai énervé non ? *La regarde, inquiète et curieuse à la fois.* Je suis désolé...je...voulais pas hein. Je suis du genre spontané et je ne réfléchit pas trop avant d'agir.


[22:23:44 21/07/14] Aphria : ... *Elle l'inspecte de haut en bas, sans rien dire, puis de bas en haut.* Qu'est-ce que vous me voulez ?

[22:26:25 21/07/14] Adélice : ...Euh je ne sais pas... On est de la même branche, enfin un peu prêt. Je me suis dis que ça serait intéressant de se connaitre un peu...surtout que je connais très bien cette forêt et ces arbres... Mais bon, tant pis. Je comprendrai très bien que vous n'ayez pas envie de me parler. *hausse les épaules sans aucune tristesse mais avec un peu de déception.*


[22:29:38 21/07/14] Aphria : Je ne vois pas pourquoi je discuterai avec quelqu'un qui se moque de moi, madame. *Elle ne recule pas pour autant mais tout dans son attitude signale qu'elle est prête à partir en courant s'il le faut.*


[22:34:22 21/07/14] Adélice : ...Me moquer de vous ? Je vous ai déjà dis que j'avais mal compris. Ça m'arrive. *hausse les épaules* Je suis comme ça. Vous auriez surement préféré que je reste figée et polie ? Et bien non. J'ai ris parce que ....en ce moment même...ce n'est pas vous qui protégez cette forêt c'est elle qui vous protège. Ce n'est pas méchant. Ce n'est pas moqueur. C'est la vérité.


[22:38:06 21/07/14] Aphria : En effet, polie eut été un bon début. *Elle croise les bras d'un air boudeur.* Si vous avez quelque chose de précis à me dire, allez-y, sinon j'ai à faire.

[22:43:31 21/07/14] Adélice : Je suis là pour vous aider. C'est tout. Je ne suis pas quelqu'un de méchant. Vous pouvez leur demander. *La jeune fille lève les yeux vers l'arbre examiné plutôt par Aphria.* Iludw... dites lui...que je suis gentille. *Une branche du frêne s'agite doucement, dans un petit craquement d'écorce, on croit entendre un petit "oui". Ah !! Vous voyez. *croise les bras* C'est bien ce que je vous disait.


[22:45:39 21/07/14] Aphria : *Aphria tourne son regard vers l'arbre et opine de la tête. Lorsqu'elle revient à Adélice, elle ferme les yeux et prends de longues inspirations pour détendre son corps. Enfin, elle rouvre les yeux et sourit.* Bien. Savez-vous quelque chose sur les pertes que subissent les nodes de cette forêt ? *Si le ton n'est toujours pas extrêmement gentil, elle a au moins abandonné son attitude défensive pour rester professionnelle.*


[22:53:54 21/07/14] Adélice : Je n'en connais pas les sources exactes, enfin pas vraiment. Elle peuvent être diverses et complexes. Mais j'y travaille. Et je sais comment y remédier...mes élèves et moi nous travaillons à les remplir, à renouveler les nodes. Mais si je ne trouve pas la raison originelle de tout ça, si je ne retourne pas à la source...je ne ferai que retarder l'inévitable. J'ai réveiller ces arbres, je les ai réconcilié avec le peu de magie qui leurs restaient....et je ne supporterai pas de voir tout ça disparaître.


[22:59:06 21/07/14] Aphria : D'accord. *Elle a une moue un peu déçue.* Je ne suis pas extrêmement douée dans le remplissage de node, mais je peux aider. Je peux surtout aider à ralentir leur dépérissement. *Elle hausse les épaules.* Mais il faut trouver vite.


[23:01:01 21/07/14] Adélice : Merci de votre aide. On en aura besoin. Sincèrement. Et encore une fois, désolé pour mon manque de discernement. Si vous avez un souci, une question, quoi que ce soit. Pensez-y et je viendrai. *sourire aimable* Et bienvenue ici druidesse.


[23:02:51 21/07/14] Aphria : Ce n'est pas grave. *Son sourire reste tout de même gêné.* Je vous remercie, et j'y penserai.


[23:04:57 21/07/14] Adélice : A bientôt ! *S'éloigne pour s'enfoncer un peu plus dans la forêt, une brise légère l'accompagnant.*


***


[00:05:37 22/07/14] Enyo : *fredonnant sur un ton insouciant qui tromperait tout le monde, sauf son mari - c'est pas comme s'il avait vécu dans sa tête quelques mois, après tout - Enyo passe la porte de son foyer, panier vide à la main.*

[00:16:55 22/07/14] @ Eliam : *en train de cuisiner, le jeune homme tourne la tête vers sa femme et lui sourit * ...oh vous étête déjà la, je voulais que ce soit prêt quand vous arriveriez *hausse les epaules avec un leger rire, manque de se couper avec un couteau de cuisine*...oups...*rit puis la regarde a nouveau avec un fin sourire curieux* tout va bien ?


[00:20:17 22/07/14] Enyo : *pose son panier près de la porte et s'empresse d'attraper la main droite d'Ewan, vérifiant qu'il n'a aucune coupure.* Vous me rendrez cardiaque, mon amour. *hausse les sourcils* Tout va bien. Maîtresse Feitana a payé sans discuter sa robe d'épousailles.


[00:28:22 22/07/14] @ Eliam : ...*rire nerveux* ...oh mais non, je fais attention *l'embrasse tendrement sur la joue*... Oh parfait *grand sourire* ...je serais payé après demain moi *regarde le repas qu'il prépare* ..ce soir, haricots et du porc, ça vous va ?


[00:36:22 22/07/14] Enyo : *a un sourire machinal* Parfait. *va jusqu'à son fauteuil près de la fenêtre, constate qu'il fait trop sombre pour broder, revient vers son mari.* Dites ? Ewan ?


[00:40:56 22/07/14] @ Eliam : *tourne la tête p, haussant un sourcil avec un sourire* oui ?


[00:43:01 22/07/14] Enyo : Vous n'avez jamais eu envie de, je ne sais pas moi, d'aventure ? *étant donné qu'elle est en train de mettre la table, Enyo ne présente guère les traits typiques d'une aventurière.*


[00:50:08 22/07/14] @ Eliam : ...d'aventure ? Vous voulez dire... Voyager ? *réfléchit* si... Bien sur *sourit en continuant de cuisiner calmement, un peu pensif*


[00:51:07 22/07/14] Enyo : Voyager. Ouiii, par exemple. *l'enserre par-derrière* L’Égypte, ça vous dirait ?

[01:14:49 22/07/14] @ Eliam : *tourne la tête, sourit, étonné* ..l'Égypte ? O...oui pourquoi pas p, ça a l'air amusant. Mais d'où vous viens cette envie soudaine ?


[01:17:35 22/07/14] Enyo : *rosit* Je... On m'en a parlé en passant. Les pyramides, le Nil, tout ça.


[01:19:38 22/07/14] @ Eliam : ...hé bien il faudrait faire les comptes et regarder combien ça coûterait mais... J'aime l'idée !


(A suivre !)


_________________________________________________
Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: Juillet 2014 le Lun 28 Juil 2014 - 16:51

[21:42:24 25/07/14] Howahkan : * Baigné par l'animation de la foule, le célèbre port d'Hengstone est en effervescence. Sur le pont du batiment principal de Noun, un grand corbeau se pose sur son plancher et caquète près des marins affairés. L'un de ces derniers ouspille l'animal " Allez oust, sale bête ! " Tandis que le corbeau s'envole, ses grandes ailes dévoilent qu'un parfait inconnu se tiens au beau milieu du pont. Les marins hèlent les gens d'armes de Noun, qui interceptent l'individu marchant tranquillement pour aller à la cabine du capitaine. Sa peau intrigue l'assistance, ni d'ébène, ni de jais, ni de sienne. " Halte ! Retournez au quai, c'est un batiment privé ! " L'indien s'arrète, intrigué. *

[21:45:56 25/07/14] Capitaine Noun : Laissez-le. *L'ordre sec a surgi de derrière les marins, la porte de la cabine est ouverte et le capitaine est adossé à l'encadrement.* Bonjour docteur. Vous allez bien ? *Il s'approche à pas lents et fait écarter ses hommes.* Je peux vous aider peut-être ?

[21:49:03 25/07/14] Howahkan : * Au simple mot de "docteur", les marins jettent l'éponge et reprennent leurs affaires. Les corsaires en font de même par ordre mais non une once de méfiance eu égard à la singularité du peau-rouge. Ce dernier s'incine, un air poli, sans sourire. * Ah ! Capitaine, vous le pouvez. J'aimerais un mètre carré sur l'un de vos navires pour le fameux voyage. Je ne prendrais pas trop de place, c'est promis.

[21:52:21 25/07/14] Capitaine Noun : *Le capitaine hausse un sourcil et se fend d'un sourire amusé.* Ah mais je crains de ne pas pouvoir vous aider : nous vous avons déjà réservé une petite cabine, d'un peu plus d'un mètre carré. Sur ordre de la reine. *Il pouffe de rire.* Vous voulez que je vous montre ?

[21:54:17 25/07/14] Howahkan : * Esquissant un vrai sourire à présent, il agite une main * Mais c'est parfait ! La science pourra prendre un peu plus de place dans ce cas ! Montrez-moi, vite vite !

[21:56:14 25/07/14] Capitaine Noun : *Il contourne le médecin et l'invite à le suivre avec un sourire.* C'est à la cale venez. *Celle-ci est déjà ouverte et des marins s'affairent déjà à y descendre les affaires de plusieurs nobles qui partent avec Morgause.* Ce n'est pas bien grand non plus, mais vous comprenez que nous n'avons pas de place. *Il longe un couloir étroit jusqu'à une grande porte, mais prend celle qui la précède sur la droite du couloir, et l'ouvre sur une toute petite cabine sombre.* C'est ici.

[22:00:14 25/07/14] Howahkan : * Entrant dans la cabine, il fait un tour sur lui même et inspire * C'est parfait. Les vikings ne m'avaient pas fait ce don là, lors de ma dernière traversée en mer. Ils ne m'avaient fait aucun don en fait. * Il ressort * Je dois avoir un accès prioritaire à la reine, comme convenu. La Garde royale est déja au courant mais je ne veux pas qu'il y'ai de méprise si je croise un de vos sabriers.


[22:02:23 25/07/14] Capitaine Noun : Ne vous inquiétez pas pour ça, nous avons déjà réglé les problèmes avec la reine, c'est pour cela que votre cabine est juste à côté de la sienne. *Il affiche un air rassurant et désigne la grande porte au fond du couloir.* Ce sera ses gardes qui assurent la sécurité ici, vous n'aurez pas de souci. Aurez-vous besoin d'autre chose ?


[22:07:02 25/07/14] Howahkan : Moi, je n'ai besoin de rien sinon que les autres doivent avoir. Il va sans dire que je suis au service du batiment dans son entiéreté et qu'aucun de vos hommes ne devra hésiter à passer me voir si tout mal se présente. * Simple sourire, son visage expressif haussant de fin sourcils lui donnant un aspect de chouette farfelu. *


[22:09:25 25/07/14] Capitaine Noun : Je leur transmettrai l'information. *Il sourit et passe la tête dans la cabine.* Vous devriez vous dépêchez de vous installer, nous partons bientôt. *Changeant de sujet du tout au tout, il se tourne d'un coup vers Howakhan.* Avez-vous toujours de cette crème pour apaiser les bleus ?

[22:14:11 25/07/14] Howahkan : Plus qu'il n'en faut capitaine, je commence même à faire produire par deux apprentis. Mes ventes ont doublés, depuis le printemps étrangement. Ca dois être... La chaleur. Je vous prépare une cassette pleine ? * Le fixe, aggrandissant un sourire déja bien entamé. *


[22:15:59 25/07/14] Capitaine Noun : Les attaques de gobelins peut-être, paraît-il qu'elles ont doublés depuis quelques mois. *Il lui sourit.* Une cassette, ce sera parfait. Je vous paye au départ ?


[22:23:35 25/07/14] Howahkan : Non, à l'arrivée. Gage de confiance. * Il va pour sortir et hausse les epaules * ... Croyez-moi capitaine, si la medecine ne coutait pas aussi chère, je vous donnerais tout gratuitement, et de bonne volonté. Je prodiguerais tout gratuitement, et je donnerais de ma main à une autre sans qu'elle ne réclame quelque chose en retour. * Toujours souriant, mais pensif *


[22:25:35 25/07/14] Capitaine Noun : Comme vous voudrez. *Il lève les mains avec un sourire.* Pour moi, cela ne changera rien. Allons, c'est normal... *Il l'invite vers la sortie.* ... tout le monde doit gagner sa vie, même les soigneurs.


[22:29:28 25/07/14] Howahkan : C'est tristement vrai. * se dirige vers la sortie, se retourne une fois sur le pont extérieur * ... Dites-moi, la fumée ne vous gène pas j'éspère ? Il faudra prévenir les hommes de ne pas s'affoler d'en voir s'immiscer en dehors de ma cabine. Je sais que le feu est mal réputé sur un batiment tout de bois construit. * sourire géné *


[22:31:59 25/07/14] Capitaine Noun : *Cette fois le capitaine perd le sourie et fronce un peu les sourcils.* Plutôt oui. Je peux savoir ce que vous comptez faire exactement ? Question de sécurité.


[22:35:14 25/07/14] Howahkan : * Il s'approche de Noun, puis décoche de son manteau un long étui de bois, voix basse * ... Fumer ma pipe ! C'est une fumée inoffensive. Sauf pour mon cerveau. * sourire jusqu'aux oreilles *


[22:36:11 25/07/14] Capitaine Noun : Oh. *Les lèvres du capitaine s'ourlent d'un lent sourire.* Dans ce cas, je devrais pouvoir laisser passer, ne vous inquiétez pas.

[22:42:43 25/07/14] Howahkan : Hihihi. * claque des doigts contre sa pipe, celle-ci gresille et s'allume. Il la carre dans sa bouche, clin d'oeil à Noun puis se dirige vers la sortie * .. Je vou'gh g'aime bien, capich'taine.Je fais préparech mes j'affaires. * Lève un bras vers le ciel, son corbeau se pose sagement sur l'equerre de son coude. *


[22:45:11 25/07/14] Capitaine Noun : *Il penche un peu la tête vers la pipe d'un air curieux, mais se redresse vite et adresse un sourire et un signe de la main à l'indien.* On ne part pas sans vous, doc'. Bonne journée !

***

[22:01:02 25/07/14] @ William : *après une longue journée de chasse, l'ancien soldat passe au village et s'arrête à la première taverne venue, poussant la porte doucement, il entre en boitillant et va jusqu'au comptoir pour prendre un tabouret, attendant que le tavernier se tourne vers lui pour commander* Une bière


[22:06:51 25/07/14] Alyson : *Alyson, qui errait dans la taverne à la recherche d'amusement, trouve le nouvel arrivant accoudé au comptoir et s'approche de lui tout en lui jetant un regard provocateur*

[22:10:17 25/07/14] Dremard : *pour le moment le bandit est a l'autre bout de la salle, jouant a un jeu de carte avec deux type a l'air plus saouls que lui, ce qui relève de l'exploit* Erik... T'es trop saoul pour tricher, alcoolique, range cet atout bordel *ricane et tape sur l'épaule, renversant une bière*.. Merde, putain de fils de troll de... *soupire*.. Je vais en chercher une autre, ce jeu est naze de toute façon. *se lève*.


[22:11:32 25/07/14] @ William : *vient de recevoir sa bière et tourne un regard vert d'émeraude sur la jeune femme, il la détaille longuement mais d'un air froid* Oui ? *prend une gorgée de sa bière*


[22:14:51 25/07/14] Alyson : *elle se laisse admirer, tout en notant le ton froid qui lui est adressé* Une envie de se détendre ? Je peux t'y aider... *elle approche sa main vers la choppe pour la caresser doucement*


[22:22:41 25/07/14] Dremard : *se faufile sans précaution jusqu'au bar et s'accoude près des deux autres*... Bière ! Bière ! ...*regard vers les deux autres*...aaaah l'amour a la bretonne *ricane, attrapant sa bière*


[22:25:15 25/07/14] @ William : *fronce les sourcils et baisse les yeux sur la main étrangère avec l'air de se demander ce qu'il doit en faire, il finit par reculer un peu son bras* Non merci. *tourne son regard assombri vers l'homme, mais ne dit rien et reprend un peu de sa bière*


[22:31:30 25/07/14] Alyson : *elle se met à rire doucement devant le refus de l'ancien soldat* Ohoh, je vois, je vois... *puis en murmure pour elle-même* Un nouveau pas encore saoul, ceux-là sont les plus difficiles à débaucher... il m'en faut un autre... *elle se retourne vers Dremard, pouffe de rire en entendant sa remarque* Qu'est-ce que tu connais de l'amour à la bretonne, toi ?

[22:39:14 25/07/14] Dremard : ...bah ça fait vingt ans que je baise des putes... En bon défenseur de la diversité, jeunes, vieilles, grandes, petites, blondes, brune... Et aussi une fois cette gauloise... Bref... Si ça c'est pas un aperçu de l'amour *rit, boit*


[22:41:48 25/07/14] @ William : *s'est retourné sur son siège pour terminer sa bière mais retourne ses yeux verts brillants vers Dremard en l'entendant, il a un sourire faible* Pas de rousse ? Il manque une corde à votre diversité. *désigne Alyson du menton* Profitez en.

[22:45:12 25/07/14] Dremard : ...*rit et lève sa pinte pour saluer william* ...et des rousses, bordel pardon pour l'oublie, que seraient les bordels sans ces chère rousses *ricane*.. Celle la est magnifique, une putain de statue comme font ces tarlouzes de grecs.. *boit* mais le prix doit aller avec...


[22:45:30 25/07/14] Alyson : *elle rit à l'écoute de Dremard puis fronce soudain les sourcils* Hé ! Et les rousses ? *William vient à sa rescousse et elle se remet à sourire* C'est vrai, ça ! Je n'aime pas le favoritisme, il va falloir que tu me paye ça !

[22:49:07 25/07/14] @ William : Je me disais bien. *distraitement, il tape sur le comptoir avec sa chope pour réclamer une nouvelle bière, puis inspecte de nouveau Alyson du regard* A vue de pif, je dirais au moins 4 pièces d'argent. Je me trompe de combien, mademoiselle ? *si le ton est toujours un peu froid, il a au moins le mérite d'être respectueux*


[23:04:06 25/07/14] Alyson : Tsss, une statue grecque, hu hu ! *elle hoche la tête pour se donner des airs supérieurs, mais elle pouffe tellement de rire qu'elle ne peut s'empêcher de la rebaisser aussitôt* C'est vrai que l'amour rend poète ! *elle s'étonne ensuite au ton respectueux de William* Eh ben... *sa main s'entortille dans une mèche de ses cheveux, elle tente de masquer son ravissement gêné* 4 pièces pour l'un, 8 pour les deux, si jamais ta bière t'hurle de changer d'avis...


[23:07:15 25/07/14] Dremard : ...ouais, quatre pièces... On ressemble a des mecs qui peuvent mettre quatre pièces sur le comptoir pour se reposer la main droite..*ricane* le jour ou je pourrais me payer une pute a ce prix la je me les ferais livrer... *vide sa bière en riant*


[23:09:49 25/07/14] @ William : petit sourire* J'estimais bien. *désigne Dremard avec sa chope* L'a pas tort, 4 pièces c'est pas mal, même si je conteste pas que vous les valiez. J'ai pas l'habitude de payer pour ça *se détourne pour reprendre sa bière et murmure en plongeant le nez dedans* Mais va ptètre falloir que je m'y mette...


[23:13:17 25/07/14] Alyson : ... *elle hésite un peu, puis reprend un ton de femme d'affaire* J'ai oublié de préciser... 4 pièces l'heure. Alors, je suis une grosse quiche en mathéma... mathémachin, mais si je compte bien, ça fait 2 pièces la demie-heure. *elle rapproche sa mèche de cheveux entortillée pour la mordiller doucement entre ses lèvres* Ma générosité est sans borne. *elle appuie sur le terme pour démontrer son double-sens*


[23:20:34 25/07/14] Dremard : ...*pensif* ouais... Si la chambre est comprise c'est honnête. Une demi heure c'est cool putain, c'est pas comme si on comptais parler philosophie...*commande trois bières* ...et si les deux te veulent juste pour lui ?... On fait des enchère ou il y a combat a mort ? *rit, moqueur*.


[23:23:03 25/07/14] @ William : Je n'en veux pas. *pour compenser la relative brutalité de sa déclaration, il ajoute* Non pas que vous déplaisiez, demoiselle. *vague sourire* Mais je ne paye pas. *lève sa chope vers Dremard* Amusez-vous.


[23:29:08 25/07/14] Dremard : Hé mais t'en va pas par contre.. *sourit* moi je réfléchit encore *regarde Alyson*.. Vous êtes belle comme le moment ou je regarde le soleil se lever a poil devant ma cabane.. *regarde Will a nouveau* .. Cette discussion est amusante, t'es vraiment jamais allé aux putes ?


[23:30:59 25/07/14] Alyson : *elle ouvre de grands yeux devant la commande triple de Dremard mais ne fait aucune réflexion* Bien sûr qu'il y a la chambre, comme tu l'as dit, je mérite mieux que le mur plein de pisse qui sent la mort ! *elle ressert le noeud de son corset* Adjugé, vendue ! Le gentilhomme a parlé ! Je suis à toi quand tu veux, mon poète ! .. Mais c'est à charge de revanche si tu-vous reviens une prochaine fois *ajoute-elle à William, maladroitement*


[23:33:11 25/07/14] @ William : *repose sa chope* Jamais eu besoin. *esquisse un sourire qui laisse deviner qu'en effet, fut un temps, il ne devait pas avoir de problème à ravager les coeurs, il ajoute poliment à la jeune fille* Laissez tomber pour moi.

[23:40:29 25/07/14] Dremard : ...hé l'ami *etrangement amical* y a pas de honte hein, mais on a plus tout la patience d'en trouver *rit* ... Mais bon courage a toi *regarde Alyson* bon... Il se trouve que j'ai sûrement 3 pièces d'or... Et que je ne vais pas payer ces trois bière *ricane*...on peut dire marcher conclu. *entame sa bière*


[23:48:20 25/07/14] Alyson : *elle sourit tristement devant William* C'est vrai que c'est pas gai, ça... ou bien ça cache une histoire d'amour bretonne typiquement passionnée, et passionnante...! *elle se rapproche de Dremard et enroule ses bras autour de lui* Je savais qu'on allait bien s'entendre...


[23:50:14 25/07/14] @ William : *ricanement amer* C'est ça, une histoire d'amour passionnée. *commande une nouvelle bière, puis, à Dremard :* J'ai pas dit que j'en cherchais


[23:55:33 25/07/14] Dremard : *sobrement*... Tu devrais *boit, posant une main sur la hanche de Alyson*... Je suis bien placé pour savoir qu'il faut pas être seul tout le temps, bordel *sourire a Alyson*...ça commence bien comme histoire d'amour *rit*

[00:12:25 26/07/14] @ William : Payez de la compagnie n'empêche pas d'être seul. *se relève sans terminer sa bière, petit signe de tête à Dremard* Bonne soirée, m'sieur. *puis vers Alyson* Mademoiselle. *incline un peu la tête puis s'en va en boitillant vers la sortie*


[00:13:22 26/07/14] Dremard : ...je cognerais un barde pour qu'il écrive une chanson dessus ! *ricane et jeté un regard au décolleté de la demoiselle*... Je me sens pas seul du tout ! *a Will*...bonne nuit ! *sourire*

Voir le profil de l'utilisateur

25 Re: Juillet 2014 le Ven 1 Aoû 2014 - 8:36

[21:48:59 27/07/14] Rilath : *le garde royale arrive vers le navire de noun et s'arrête devant la passerelle*... Je viens voir le capitaine. Mission royale. *salut l'homme et avance sur la passerelle, sobre, en bon soldat*

[21:50:22 27/07/14] Capitaine Noun : *Un homme attendait en haut de la passerelle et se retourne aussitôt sans un mot. Il vient frapper à la porte de la cabine et Noun en sort quelques secondes plus tard, dardant son oeil unique sur le soldat.* Oui ? Que puis-je faire pour la reine ?

[21:51:55 27/07/14] Rilath : *incline respectueusement la tête* capitaine noun, je suis le garde royale en charge de vérifier la sécurité de la reine *esquisse un très sobre sourire* ... Un simple formalité.

[21:53:43 27/07/14] Capitaine Noun : Ah oui. Je vous ai déjà croisé une ou deux fois. *Il lui sourit.* Que voulez-vous donc ?

[22:05:11 27/07/14] Rilath : ...je dois vérifier ou se trouve et a quoi ressemble la cabine de la reine pour élaborer les mesures de sécurité... Donc la visiter

[22:06:33 27/07/14] Capitaine Noun : Je vois. Suivez-moi. *Noun sourit et prend la direction de la cale qu'il fait ouvrir par ses hommes. Il descend donc et suit un couloir, manifestement installé depuis peu, jusqu'à une belle porte de bois ouvragée.* C'est ici. *Il ouvre sur une cabine d'assez belle taille, qui épouse les formes du navire mais ne comporte qu'un hublot.*

[22:11:43 27/07/14] Rilath : *jette des coups d'œil pendant tout le trajet, regardant les hommes, le couloir, la porte, et entre dans la cabine*...un seul hublot... Le couloir *regarde la porte*.. Sera t'il possible d'ordonner a vos hommes de ne pas stationner devant la porte sans raison vitale ?

[22:12:51 27/07/14] Capitaine Noun : Leurs quartiers sont à l'autre bout de la cale et ils ne sont pas là pour faire la sécurité, donc ils ne devraient passer dans le coin que dans des cas très exceptionnels. *Le capitaine parle d'un ton apaisant en marchant un peu dans la cabine.*

[22:20:44 27/07/14] Rilath : ...*va inspecter les murs, le hublot, sans trop s'attarder ou sans chercher a montrer une quelconque connaissance en matière de navire*... Très bien... Vous... Il y aura aussi un verrou avec deux clés... Et je devrais faire des vérifications de sécurité pendant le voyage. Ne me pensez pas inquiet, mais il s'agit de la reine et de beaucoup de nobles... Je dois prendre toutes les précautions

[22:22:34 27/07/14] Capitaine Noun : Bien évidemment. *Il incline un peu la tête et revient à la porte pour lui montrer les gonds.* De l'acier de forge, fait récemment. Je vous laisse installer les serrures en revanche.

[22:29:33 27/07/14] Rilath : *regarde les gonds* c'est solide ça...*la porte* et si besoin je peux défoncer le panneau de bois...*regarde le capitaine*.. Je ne vais pas vous embêter très longtemps capitaine, mais j'aurai besoin d'autre informations lors de l'embarquement. Il faudra que quelqu'un me fasse faire un tour du bateau et m'explique quelques choses... Je ne suis pas marin *hausse les epaules*

[22:31:09 27/07/14] Capitaine Noun : Bien sûr. *Il invite d'un geste le soldat à sortir de la cabine pour la refermer derrière eux.* Dites-moi simplement ce que vous avez besoin de savoir.

[22:34:44 27/07/14] Rilath : ...les endroits ou quelqu'un peut se cacher, ou peut on cacher une arme, les points sensibles d'un navire... Si je dois vous prévenir avant d'interroger un suspect... Des formalités *hesite*... La reine doit être en parfaite sécurité, tout le temps *le ton semble étrangement moins professionel que le reste*

[22:43:21 27/07/14] Capitaine Noun : Ne vous en faites pas, j'ai très à coeur la sécurité de la reine. *Il lui sourit et commence à remonter sur le pont.* Je vais préparer un de mes hommes à vous faire la visite et à répondre à vos question. Je profiterai des derniers aménagements pour vérifier les points sensibles et les cachettes.

[22:46:11 27/07/14] Rilath : ...*hoche la tête, reconnaissant*... Je vous remercie capitaine, au nom de sa majesté, et de ma part aussi. Nous souhaitons comme vous que cette traversée se passe pour le mieux...

[22:47:40 27/07/14] Capitaine Noun : C'est mon travail. *Noun rajuste son col puis tend la main au jeune homme.* J'espère que nous vous verrons embarquer bientôt et en parfaite sécurité.

[22:49:30 27/07/14] Rilath : *serre sa main*... J'espère aussi, bonne fin de journée *le salue de la tête*

[22:50:00 27/07/14] Capitaine Noun : A vous aussi soldat. *Il le raccompagne poliment jusqu'à la passerelle et lui offre un dernier signe d'au-revoir.*

[22:50:48 27/07/14] Rilath : *fait de même et salue l'homme a la passerelle avant de s'éloigner sur le port*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum