Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Juin 2014

Aller à la page : Précédent  1, 2

Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: Juin 2014 le Lun 30 Juin 2014 - 8:38

[22:11:42 28/06/14] Mad' : *tardivement, la servante monte prudemment les escaliers en tenant une tasse brûlante entre les mains, elle se dirige vers l'étage des chambres*

[22:14:40 28/06/14] Capitaine Noun : *Le capitaine sort justement d'une chambre, ses mains affairées à remettre son plastron puis sa veste en place, il salue du regard les deux gardes puis se dirige vers les escaliers et manque de percuter la forme qui en sort. Ses réflexes lui permettent cependant d'éviter la tasse brûlante.* Oh ! Pardonnez-moi, mademoiselle.

[22:17:04 28/06/14] Mad' : *sursaute presque mais réussit tout de même à ne rien renverser, puis relève les yeux noisettes vers Noun* Oh, bonsoir Capitaine. Ce n'est rien, ce n'est rien.

[22:20:39 28/06/14] Capitaine Noun : *Le corsaire termine de rajuster son col et fait une petite révérence avec un grand sourire.* Madeleine, c'est cela ? Oh mais oui, vous m'aviez dis que vous travailliez pour dame Melior, n'est-ce pas ?

[22:24:54 28/06/14] Mad' : *un brin surprise, s'incline à son tour avec un sourire timide* Mad', Monsieur. Vous pouvez m'appeler Mad'. Je travaille pour Dame Melior, oui. Pourquoi ?

[22:30:01 28/06/14] Capitaine Noun : Mad', d'accord. *Il sourit toujours et ne manque pas d'examiner la jeune femme de haut en bas.* Je sortais justement d'un rendez-vous avec elle, charmante dame. J'espère qu'elle vous traite bien. *Il a un nouveau long regard sur elle.* Mais je suis sûr que oui.

[22:33:16 28/06/14] Mad' : Oh, euh ... *rosit un peu mais a un sourire amusé* Bien sûr, Monsieur. Dame Melior me traite bien. Vous veniez ... vous entretenir d'affaire maritime ? *sincérement curieuse*

[22:36:58 28/06/14] Capitaine Noun : Bien, il serait dommage de mal traité pareil beauté. *Le corsaire se fend d'un sourire charmant et s'incline de nouveau.* Oh du tout, je venais m'entretenir d'affaire marchande. De bijoux, essentiellement. *Il avise ceux que la jeune femme porte aux poignets.* Mais je vois que vous êtes une connaisseuse.

[22:41:09 28/06/14] Mad' : Oh je ... *rosit de nouveau et tente de rajuster discrètement ses manches, ce qui n'est pas facile quand on a les mains prises* Merci, capitaine. J'espère que ce fut fructueux pour vous et ma maîtresse.

[22:45:50 28/06/14] Capitaine Noun : Vous êtes bien aimable. *Le pirate semble bien amusé par les réponses de la jeune suivante et ne se décide pas à poursuivre son chemin.* Ce fut, je pense, assez intéressant pour nous deux. Mais je vous retarde, peut-être ? Je m'en voudrais de vous causer du tort.

[22:51:20 28/06/14] Mad' : Oh oui. *se redresse et commence à contourner le Capitaine* Je dois ... rejoindre ma maîtresse. C'est important. *prend quand même le temps de s'incliner* Je vous remercie de votre compassion, Capitaine. Bonne journée

[22:56:35 28/06/14] Capitaine Noun : Bien sûr, je vous laisse. *Il se tourne légèrement pour laisser passer la jeune femme et la salue d'un geste de la main portée à son chapeau.* Bonne journée Mad', à la revoyure.

Voir le profil de l'utilisateur

27 Re: Juin 2014 le Lun 30 Juin 2014 - 8:39

[13:28:16 29/06/14] Florimel : *Le poil en désordre, la jeune fille est en train de se passer de l'eau sur le visage, sans cesser de surveiller une dizaine de galapiats de 8, 9 ans armés de petits arcs. Deux d'entre eux arborent les stigmates d'une bagarre et regardent le sol. Florimel elle-même a une pomette fortement enflée. elle termine et vient se planter devant les gamins, bras croisés* ... Demain, vous deux vous commencerez la journée par le nettoyage de la salle d'entrainement. ... Et vous avez de la chance : je ne parlerai peut être pas à Maître Garth de votre insupportyable penchant à vous battre pendant les cours. ... Filez. Tous. *ils détalement, et l'archère soupirant va s'asseoir à l'ombre*

[13:30:53 29/06/14] Mad' : *débarque dans la salle la jeune suivante, vêtue d'une robe verte d'été* Florimel ! *lui sourit et se hâte de venir la rejoindre pour s'asseoir à côté d'elle* Je peux vous embêter un peu ?

[13:32:31 29/06/14] Florimel : *grand sourire* Affirmatif. Ca changera un peu comme ça. ... Vous avez l'air en forme, vous.

[13:33:19 29/06/14] Mad' : Plus que vous, c'est sûr. *se penche sur sa pomette* Qu'est-ce qui vous est arrivé ?

[13:36:23 29/06/14] Florimel : Je suis intervenue dans une bagarre d'honneur entre deux mâles de respectivement 9 et 10 ans. Et ils ont pas assez de... réflexes pour retenir les coups quand quelqu'un se met entre eux... Le petit Jon a une bonne droite, en tous cas, j'ai vu les étoiles. *demi sourire qui se change en grimace* Quoi de neuf chez vous, ma belle ?

[13:38:25 29/06/14] Mad' : *rit doucement et examine la pomette enflée* Plutôt bonne pour son âge en effet, ça va aller ? *sourit doucement* Oh, rien de spécial. Le boulot habituel.

[13:41:39 29/06/14] Florimel : *sourire amusé* Je vois, oui... Coquine. *ricanement* Sinon... Vous avez demandé, pour apprendre à vous défendre ? *tilt* Votre maitresse elle sait se battre, non, elle est générale ? Elle vous donnerait pas des tuyaux ?

[13:43:58 29/06/14] Mad' : *écarquille les yeux en rougissant intensément* Mais ... Non enfin ! Enfin si ... un petit peu ... Nous sommes en été voyons ! *baisse le regard et reprend d'un ton hésitant* Si mais je ne sais pas si je pourrais lui demander, elle doit avoir d'autres choses à faire

[13:49:31 29/06/14] Florimel : *fait la moue* C'est une noble. Ca fait pas grand chose, en général, ces bestiaux-là. Vous avez qu'à demander au bon moment, ça glisse tout seul. *grand sourire* Leith a beaucoup de mal à me résister à certains... moments.

[13:51:22 29/06/14] Mad' : Oh ! *ses joues rosissent intégralement* Vous êtes ... vilaine ! *petit sourire, puis réfléchit* Je pourrais demander à ses gardes, quoiqu'en ce moment, elles sont un peu fatiguées ...

[14:00:24 29/06/14] Florimel : Absolument : vilaine. C'est pour ça que vous m'aimez bien non ? *grands yeux innocents* Vous pouvez sans aucun doute demander aussi aux gardes mais à ce moment là, choisissez en bien une qui ait trèèèèèès envie de plaire à votre patronne. Elle fera ça bien. ... Qui l'eut cru, qu'on s'en trouverait là, hein ?

[14:02:59 29/06/14] Mad' : *réfléchit pendant un moment* Les filles de Mélusine sont gentilles, peut-être Lydia ? Ou Héléna ? *se tourne vers Florimel avec un sourire* Oui, on a eu de la chance, je trouve.

[14:09:50 29/06/14] Florimel : *elle remonte ses genoux contre sa poitrine, ses lèvres s'ourlant d'un sourire délicat un peu étonnant qui la rend plus femme qu'adolescente, pour une fois* Ouais. Déjà, je m'imaginais pas mariée avec le gars le plus improbable du monde. Et le plus adorable, aussi. Quant à me penser professeur de tir à l'arc au château... *regard en coin* Quant à vous, si je fais le listing de ce que vous êtes, vous allez encore partir dans des tons de carmin...

[14:12:47 29/06/14] Mad' : Et il paraît que vous vous débrouillez très bien avec les enfants, en dehors de ça *pointe la pomette avec un sourire moqueur puis rosit un peu et proteste en souriant* Je ne suis qu'une suivante ! Avec une très bonne position auprès d'une demi-déesse, mais une simple suivante !

[14:16:46 29/06/14] Florimel : Marrant que vous parliez de position... *sourire plein de quenottes* Suivante préférée -et on la comprend, la générale- s'il vous plait. Avec de jolies robes, de beaux bijoux... ... Ne vous reste plus que l'amour et vous avez atteint le top. *regard en coin*

[14:18:36 29/06/14] Mad' : Mais mais ! *rougit intensément, mais ne tarde pas à baisser les yeux* Oui, ça n'arrivera pas.

[14:19:55 29/06/14] Florimel : *fronce les sourcils, se penche pour chercher le regard de son amie* Et pourquoi je vous prie ?

[14:21:11 29/06/14] Mad' : *relève un peu le nez* Mais parce que ... la générale n'est pas ... comme ça. C'est tout. Ce n'est pas ... son genre.

[14:23:29 29/06/14] Florimel : L'amour ? ... C'est dommage : elle pourrait tomber bien plus mal. Et faire l'amour, c'est bien plus agréable quand on aime.*parle avec la conviction de ceux qui n'ont pas vraiment testé d'autres trucs de toutes manières*

[14:24:55 29/06/14] Mad' : Eh. C'est pas si mal sans ça *prend aussitôt une couleur carmin* Enfin je veux dire ....

[14:30:45 29/06/14] Florimel : *éclate de rire* Vous êtes une sacrée coquine en fait, sous vos airs de sainte nitouche. Elle doit s'éclater, dame Melior.

[14:32:38 29/06/14] Mad' : Mais noooon *se cache les joues dans les mains* Je ... c'est juste que ... je l'ai jamais fait avec quelqu'un qui m'aimait de toute façon

[14:37:33 29/06/14] Florimel : ... *s'interrompt immédiatement* Oh. C'est pas si grave. Faudra juste le tenter une fois que vous aurez trouvé celui... ou celle dont vous serez amoureuse et où ce sera réciproque. *elle passe un bras autour des épaules de la jeune suivante* Dame Melior c'était pas votre première quand même ? *semble héiter entre supposer une intense vie de débauche à Mad, ou la prendre pour une oie blanche*

[14:40:23 29/06/14] Mad' : *petit sourire* Non, bien sûr. C'était ma première femme, mais ma deuxième ... partenaire. *rougit un peu* Quand même Florimel, j'ai 20 ans, je ne plus une enfant.

[14:42:45 29/06/14] Florimel : Oh ça va hein. *pince la hanche de Mad* J'ai connu le loup qu'avec Leith, hein ? Et j'ai juste 16 ans. On n'est pas obligés de fréquanter à 12 ans comme toutes les autres. *boude* ... C'était qui, l'autre ?

[14:44:41 29/06/14] Mad' : 16 ans, c'est très bien, même si un peu tard *sourire moqueur, puis bisou sur la joue* Oh le premier vous voulez dire ? Un fils de fermier en Gaule, il était gentil.

[14:57:09 29/06/14] Florimel : *la repousse un peu, vaguement vexée* Et il a abandonné ses.. habitudes pour moi. Alors que je lui demandais pas. J'ai bien fait d'attendre, non ? *elle tire la langue* ... Et c'est.. comment, la différence ? Entre coucher avec un gars, et avec une femme ?

[14:58:44 29/06/14] Mad' : *rit doucement* Vous avez très bien Flora, je plaisantais. *rougit de nouveau et se tripote les doigts* Ben euh ... C'est ... différent. Avec le ... truc et le machin et ... enfin. Vous voyez ?

[14:59:27 29/06/14] Florimel : *perplexe* Nan.

[15:01:32 29/06/14] Mad' : Mais je peux pas expliquer ça ! *la jeune femme ne saurait être plus rouge que ça* C'est différent, mais c'est bien.

[15:05:26 29/06/14] Florimel : Ben j'espère pour vous. *semble dubitative* C'est comme, heu... au début de quand on couche avec un homme et que ça ? Si c'est ça, c'est pas la peine de virer au rouge vif, hein : je connais. *ton suffisant*

[15:07:41 29/06/14] Mad' : Mais noooon. C'est pas que ça, il y a aussi ... *redevient hésitante, et rouge aussi* Tout le truc ... Et le ... Enfin plein de choses.

[15:16:58 29/06/14] Florimel : *hausse un sourcil, se met quasi nez à nez avec sa comparse* Vous en dites trop ET pas assez. Parlez. ... Sinon, heu... *cherche*

[15:19:05 29/06/14] Mad' : *bégaye encore plusieurs secondes, puis fixe les yeux de la jeune femme* Eh bien ... ça implique beaucoup de doigté et une bonne maîtrise de la langue, et beaucoup de câlin

[15:23:18 29/06/14] Florimel : Muh ? *cille, perplexe, puis on peut entendre les rouages de son petit cerveau se mettre en route et elle rougit brusquement, un sourire coquin aux lèvres* Ca a l'air bien, en tous cas. *léger rire* Et du coup... Pour le grand amour.. Faut que je vous présente des filles ou des garçons ?

[15:24:43 29/06/14] Mad' : C'est très bien ! *sourit en essayant de ne pas trop rougir, puis écarquille les yeux* Euh ... les deux ?

[15:35:21 29/06/14] Florimel : ... Je note : coquine ET gourmande. Vous allez avoir du succès. ... *elle se lève* Vous viendrez manger un bout à la maison, un de ces soirs ? C'est mon chéri qui cuisine : on vous dressera une liste des bons c.. plans potentiels.

[15:39:16 29/06/14] Mad' : Mais pas en même temps ! *rosit intensément et boude un peu, puis sourit à l'invitation* Oh bien sûr, avec plaisir. Mais euh ... je crois que ça va aller pour l'instant ... pour les plans *se lève à son tour*

Voir le profil de l'utilisateur

28 Re: Juin 2014 le Lun 30 Juin 2014 - 8:40

[22:09:31 29/06/14] Capitaine Noun : *Dans la salle de repos, le capitaine pirate se dépêche de récupérer une bouteille de vin et une grappe de raisin, avant de retourner s'affaler près de l'ancienne reine de Lydie. Il lui adresse un beau sourire et prend une gorgée de vin.* Pardonnez-moi, une petite soif. *Il se glisse un peu plus contre elle, l'air de rien.*

[22:12:19 29/06/14] @ Melior : Mais je vous en prie, *feule la serpente - bien que les serpents ne feulent pas en temps normal, je vous l'accorde. Allongée sur le côté, sourire paisible aux lèvres, les joues agrémentées d'un soupçon de rose, Melior semble presque humaine.*

[22:16:45 29/06/14] Garth : * La porte s'ouvre, Garth entre et arrète son geste en haussant les sourcils. * ... Mesdames. Capitaine. Générale. J'me disais bien que ca sentait quelque chose de tiède, du couloir. * Yeux légerement dorés, le maitre d'armes marche trèèès lentement avec un regard circulaire, amusé, vers les canapés. Il n'est vétu que d'une chemise marron sans manche, laissant entrevoir ses rudes bras de vétéran saillants et scarifiés à maints endroits. *

[22:20:30 29/06/14] Capitaine Noun : *Le pirate s'apprêtait à se pencher sur la serpente pour lui proposer le raisin quand la porte s'ouvre, il relève la tête et se fend d'un sourire.* Maître d'arme. Je suis agréablement surpris, vous arrivez encore à reconnaître ce genre d'odeur ? *Noun se redresse tout de même sur le canapé et reprend sa coupe.*

[22:24:24 29/06/14] @ Melior : *se redresse, un sourire d'anticipation aux lèvres, et pose les mains sur le dossier du sofa, puis le menton sur ses mains, pour considérer Garth.* Maître d'armes. "Mesdames" ? Notre si viril capitaine pourrait s'estimer offensé. Comment vous portez-vous ?

[22:27:17 29/06/14] Garth : Mmmh. * Se sert un verre * ... J'ai bien dis mesdames, génrérale; verifiez bien la plomberie avant d'escompter vous servir d'un robinet. * Bois, à Noun * Oh oui je la reconnais cette odeur, les putes du bordel du village sont gratuites pour moi, alors j'en profite. Je les protègent, elles rendent service. * contourne le comptoir et se sert à manger *

[22:31:44 29/06/14] Capitaine Noun : *Le corsaire ne manque pas de rire en terminant son verre, à Melior.* Laissez, madame. Ce n'est rien. *Il se retourne vers Garth avec le sourire.* Je suis très content pour vous, c'est une bonne chose qu'elles se dévouent ainsi pour nos soldats.

[22:35:55 29/06/14] @ Melior : *sourire suave* La plomberie a été dûment vérifiée, maître d'armes, et vous n'en attendiez pas moins de moi, je suppose. C'est juste... comment dire... Une question de discrétion. *examine ses ongles en se donnant l'air évaporé :* Se dévouer, voilà le mot juste. Pauvres filles. *air compatissant*

[22:40:09 29/06/14] Garth : * Aux deux * Oh, vous savez ici, pas de pitié pour les secrets. Personne ne s'étonnera plus de rien si on révelait votre euh... Votre identité secrète ? * ironique, à Noun. * C'est une vrai foire ici, pas besoin de discrétion. * Il passe avec un regard somptueusement satisfait pour Mélior, avant de sortir sur le balcon avec son assiètte. *

[22:43:42 29/06/14] Capitaine Noun : *Noun le suit du regard jusqu'à sa sortie, puis se tourne vers Melior en levant les yeux au ciel.* Il peut parler de foire. *Il reprend avec un petit sourire.* Merci de votre sollicitude tout de même

[22:46:32 29/06/14] @ Melior : *hausse les sourcils* Heu, je vous en prie ? En réalité, je ne cherchais pas spécialement à vous défendre. Garth et moi avons... un passif. *air désolé*

[22:48:35 29/06/14] Garth : * A l'exterieur, Garth pose son assiette sur la balustrade et inspire, avant de froncer les sourcils, et de se retourner, coudes contre le muret * A propos de passif, comment vont mes lardons ?

[22:50:16 29/06/14] Capitaine Noun : *Le corsaire éclate d'un rire joyeux et reprend un peu de raisin.* Je vous remercie quand même. *Il se redresse pour lui voler un baiser, puis se tourne vers le balcon pour écouter.*

[22:53:59 29/06/14] @ Melior : *répond avec sensualité, mais sans s'attarder, au baiser du pirate, puis considère Garth ;* Vous voulez dire, ceux que vous avez essayé de tuer parce qu'ils n'étaient pas tout à fait humains, et que j'ai dû soustraire à votre fureur ? Aux dernières nouvelles, ils vont bien. *sourit aimablement*

[22:55:29 29/06/14] Garth : * Sur un ton detaché * J'aime choisir quand je laisse des traces de mon passage. Les lardons, p

[22:56:47 29/06/14] Garth : pas mon truc. * Fixe melior, puis esquisse un immense sourire * La fureur, ca à du bon, comme ca je n'ai pas eu à les cherchers, vous les avez eloignés de mon champ de vision pour moi. Quand on grogne, y'a toujours un résultat. * retourne à son auge *

[22:58:00 29/06/14] Capitaine Noun : *Le pirate se redresse sur son siège.* Ah mais je comprends mieux, c'est une habitude de menacer les mômes en fait. D'accord. *Il se fend d'un sourire moqueur.* Un résultat en effet. C'est sûr.

[23:01:35 29/06/14] @ Melior : *semble sincèrement intriguée* Oh, vous voulez dire que... les gagneuses que vous rackettez ne risquent pas de se présenter un jour à votre porte avec un nouveau-né dans les bras ? C'est curieux. J'irai leur demander leur secret.*à Noun :* Ne vous en faites pas pour les enfants de Garth : ils sont élevés en Lydie.

[23:01:53 29/06/14] @ Melior : Du moins, ceux qu'il a eus avec moi. Les autres, je ne sais pas.

[23:07:02 29/06/14] Garth : Il n'y a pas de secret; Les gagneuses seront perdantes si elles m'emmerdent avec ca. Elles s'occuperont de les laisser voguer sur le lit de la rivière, pour disparaitre à jamais. * Agite une main *

[23:07:56 29/06/14] Capitaine Noun : Je ne parlais pas vraiment de ces enfants là. *Elle fronce le sourcil, puis hausse les épaules et se lève pour remplir son verre à nouveau.*

[23:09:17 29/06/14] @ Melior : *sourit, amusée* Tels autant de Moïse. *La remarque de Noun lui fait changer d'humeur aussitôt, et d'agréable joute verbale, la conversation tourne au vinaigre.* Julian ?

[23:26:10 29/06/14] Capitaine Noun : *Le pirate tourne son regard vers le balcon, puis vers Melior.* Julian.

[23:36:48 29/06/14] @ Melior : Oui, Julian, vous savez, le fils de Siobhan. Le frère de ma fille, donc techniquement, un peu mon fils, aussi. Dois-je comprendre que vous lui avez fait payer l'amour que sa mère a eu pour son père ? Non. Même venant de vous, ce serait trop pathétique.

[23:41:13 29/06/14] Garth : Oh non, je n'ai pas touché à un seul de ses cheveux, au gosse. Ce qui était pathétique, c'est ce que je fasse partie de votre... Comment vous dites déja ? Techniquement votre famille. Ca aurait clôt le tableau déja bancal de la famille mutante. Venant de moi, tout est possible Melior. Même la pathétique. Vous en êtes surprise ? * rentre avec son assiette terminé. *

[23:43:48 29/06/14] Capitaine Noun : Je confirme, pas un seul de ses cheveux, je n'ai parlé que de menace. *Le pirate enfonce son nez dans sa coupe avant d'ajouter.* Et c'était pour me faire payer moi à sa mère. *Il retourne s'asseoir auprès de Melior.*

[23:46:12 29/06/14] @ Melior : *regarde Noun* Eh bien, "techniquement", vous n'en faites plus partie. Alors, tout est bien. *semble surprise à la précision de Noun, puis moins surprise.* Ah ? Encore mieux... Menacer l'enfant pour atteindre la mère, quelle élégance. Rappelez-moi pourquoi Morgause vous fait confiance ?

[23:54:55 29/06/14] Garth : * Il s'arrète un instant, fixant Mélior, ton eloigné et neutre * Rappelez-moi qui vous êtes déja, de quelle sombre contrée lointaine vous venez ? Depuis combien de temps crechez-vous ici ? * se met à sourire lentement * C'est moi qui ai supervisé la construction de ce chateau à l'époque, c'est moi qui ai installé le berceau d'Arthur et Morgause. C'est moi qui ai eliminé Calogrenant le plus grand soutien d'Arthur ennemi de notre reine. C'est moi qui ai éduqué la plupart des chevaliers qui veillent sur les couloirs ou vous crechez et ou vous vous amusez à vous lécher la glotte. C'est moi qui empèche le roi des Vikings de fondre sur la Bretagne pour nous engloutir tous. * Il s'approche et se penche vers Melior * Il est des questions si stupide qu'il vaut mieux éviter de se les poser, Mélior de Lydie. Et des limites de questionnement à ne pas franchir. * Ne sourit plus, parfaitement inquiètant maintenant, même pour n'importe qui d'assez insensibe. *

[23:58:51 29/06/14] Capitaine Noun : *Noun relève à peine son oeil vers le maître d'arme, il se tourne vers Melior de temps en temps. A sa mâchoire serré, il se retient de dire quelque chose, mais se contente prudemment de ne rien dire et de surveiller attentivement la réaction de Melior.*

[00:04:23 30/06/14] @ Melior : *reste parfaitement calme, bien consciente - et Garth l'est sans doute aussi - que dans une confrontation physique elle ne serait pas forcément perdante.* Le préjugé envers l'étranger, après celui envers les "mutants"... Qu'est-ce que vous allez me servir, la prochaine fois, brute épaisse ? Vous avez servi Arthur, oui. Puis Morgause. Vous avez haï les lycans puis accepté d'en être un. Vous avez essayé de tuer vos enfants, puis vous avez reconnu leur existence. Je ne vous juge pas sur vos paroles, Garth, mais sur vos incessants revirements. Et ne feignez pas d'ignorer que je dirige les armées serpentes de la reine. Ou que je ne l'ai jamais trahie. A ce petit jeu vous perdriez.

[00:14:33 30/06/14] Garth : * Garth secoue la tête et se redresse * ... Ce sont les armées humaines qui sont le coeur de ce royaume, encore aujourd'hui et ce malgré tout. Cette armée humaine qui m'est autant loyale qu'a Morgause, ils ont un devoir envers la reine, mais ils sont tous mes hommes, mes apprentis. Je les ai dans le creux de ma main et je pourrais les faire exploser dans cette citadelle comme je l'ai fait autrefois. Morgause le sait... Et je n'en ai rien fait, voilà pourquoi elle me fait confiance. * Il s'éloigne vers la sortie, ton calme et presque désolé, aux deux femmes * Je ne suis pas là pour faire pousser des comparatifs de puissance, mesdames. Mélior, vous savez pourquoi la reine me fait confiance ? Parce que c'est MOI qui vient de manger en hâte comme chaque soir pour retourner à la surveillance des remparts, alors que vous êtes au chaud ici générale. Moi. Pas vous. Et je ne vous en veux même pas. Bonne soirée mesdames. * hochement de tête, detourne le regard et referme la porte derrière lui, disparaissant. *

[00:17:14 30/06/14] @ Melior : *a un rire léger dans le dos du maître d'armes.* Quel dommage que vous ne possédiez pas nos moyens, à Morgause et à moi, de surveiller le territoire. Ca vous permettrait au moins de manger tranquillement. *se tourne vers Noun :* Où en étions-nous ? Ah, oui. A nous lécher la glotte, je crois.

[00:22:25 30/06/14] Capitaine Noun : *Noun attend patiemment que le maître d'arme ait quitté la salle pour reposer son verre de vin et prononcer une longue phrase dans un vieil égyptien. Puis elle se retourne vers Melior avec un sourire.* Je crois bien que c'était ça. *Elle se penche pour venir chercher la glotte susdite.*

Voir le profil de l'utilisateur

29 Re: Juin 2014 le Mer 2 Juil 2014 - 11:53

[13:46:46 30/06/14] @ Melior : *Comme tous les jours sauf le samedi, Melior supervise l'entraînement d'une dizaine de serpentes blondes dans la salle d'armes, rectifiant ici l'angle d'une lance, là faisant répéter une attaque, ailleurs passant un savon à une soldate trop pataude. La routine habituelle, quoi.*

[13:50:30 30/06/14] Capitaine Noun : *Au détour de ses pérégrinations dans les couloirs du château, le capitaine corsaire arrive dans la salle d'arme. Il connaît déjà l'endroit mais assiste pour la première fois à l'entraînement des échidnées. Son sabre oriental à la ceinture et une pomme dans la main, il rase les murs pour ne pas déranger et va s'installer sur une caisse près du râtelier d'arme, puis jette un regard souriant à Melior.*

[14:02:15 30/06/14] Siobhan : *un éclaireur arrive en trottinant et s'incline impeccablement devant Melior* Générale, notre Capitaine voudrait savoir si vous pourriez partager la salle avec deux ou trois d'entre nous qui on t été blessés, et dont Si... le Capitaine doit resuperviser l'entrainement. Elle dit qu'ils prendront pas beaucoup de place.

[14:09:06 30/06/14] @ Melior : *adresse en passant un sourire paisible à Noun, sans s'interrompre ; puis, aux paroles de l'éclaireur, elle désigne la salle d'un large geste du bras - il y reste plein de place.* Dites-lui qu'elle est la bienvenue, ainsi que ses éclopés et tous ceux qu'elle voudra. *Dès que l'estafette a tourné les talons, elle décoche un clin d'oeil à Noun.*

[14:10:38 30/06/14] Siobhan : *l'estafette détale*

[14:11:19 30/06/14] Capitaine Noun : *Le corsaire relève le nez en voyant l'éclaireur arrivé et sourit en entendant la question puis la réponse de Melior. Il s'installe plus confortablement en s'appuyant contre le mur et croque dans sa pomme.*

[14:17:04 30/06/14] @ Melior : *se rapproche du pirate et murmure en souriant :* Dites, je ne risque pas de me faire arracher la tête ?

[14:18:16 30/06/14] Siobhan : *une petite dizaine de minutes après, un groupe de 4 éclaireurs entre. Visiblement, ce sont deux groupes de coéquipiers, et tous présentent des traces de blessures -boîteries, mains encore bandées...- et, pour Melior, il y a autant d'humains que de lycans. A leur suite, Siobhan en braies et tunique légère, cheveux tirés et air concentré... qu'elle perd une fraction de seconde en apercevant Noun. Elle esquisse un sourire, agite la truffe... hausse un sourcil* Merci pour votre amabilité, générale. *le ton est uni, mais les deux concernées peuvent y déceler une certaine perplexité*

[14:20:22 30/06/14] Capitaine Noun : *Le pirate pouffe de rire.* Oh non,Siobhan n'est pas si vilaine. Au pire, c'est moi qui payerai. *A voir son sourire, ce n'est pas une éventualité qu'elle redoute, bien au contraire.* ... *Elle se redresse en apercevant Siobhan et lui adresse un grand sourire et un petit signe de la main.*

[14:24:51 30/06/14] @ Melior : *Melior, quant à elle, est vêtue d'un chiton blanc et court serré à la taille par une ceinture d'or ; spartiates aux pieds, chignon enserré dans une résille de fils d'or.* Allons, allons, Siobhan. Ca me fait une occasion de vous voir, et elles ne sont pas si courantes. *regarde les éclaireurs se mettre en place, songeuse.* Vous croyez qu'ils gagneraient à affronter mes serpentes ? Elles, oui : elles sont trop prévisibles les unes pour les autres.

[14:32:28 30/06/14] Siobhan : *réflexion* Bien sur. A condition toutefois de ne pas y aller à fond : les blessures infligées par les Stryges sont vraiment très pénalisantes, et cet entrainement a pour but de voir si leur foutu venin a été évacué de façon satisfaisante. ... Combats à un contre un, ou deux contre deux ? Les miens se battent plutôt en équipe, mais peuvent s'adapter. *elle se rapproche de Melior et Noun, s'adosse au mur* Ca vous va ? *regard de biais à Noun, un peu inquisiteur*

[14:36:20 30/06/14] Capitaine Noun : *Noun examine Siobhan tandis qu'elle approche,tournant complètement la tête pour pouvoir le faire et vérifier que ses blessures à elle ont guéries. Elle se redresse sur sa caisse avec un large sourire à l'attention de la lycane.* Oh moi ça me va très bien. Ce sera sûrement un beau spectacle.

[14:43:16 30/06/14] @ Melior : Je suis curieuse de voir ce travail d'équipe. *elle lance quelques ordres, et quatre serpentes vont remplacer leurs lances par des bâtons d'entraînement, puis se placent deux à deux face aux éclaireurs. Tournant le dos à Siobhan et Noun, Melior feint de s'absorber dans l'entraînement pour les laisser à leurs signau

[14:48:56 30/06/14] Siobhan : *les éclaireurs font de même et, au signal, les deux groupes commencent à échanger des coups. Les éclaireurs semblent clairement rouillés, toutefois on peut noter une cohésion presque parfaite entre les deux membres d'un même binôme, l'un compensant sans y penser les manques de l'autre. Le spectacle est effectivement très intéressant* ... *mi-voix, pour Noun et Melior... et sans doute aussi pour les lycans, même si le combat ne leur laisse sans doute pas trop la possibilité de se concentrer sur leurs oreilles* Alors, tu as décidé de tester tous les changeformes locaux ? *léger sourire* Enfin. Internationaux, dans ce cas précis. *le ton n'est pas fâché... pas trop*

[14:53:25 30/06/14] Capitaine Noun : *Le capitaine se fend d'un beau sourire qu'il tente de rendre aussi innocent que possible.* Décidé, pas vraiment. Je me suis retrouvé, par hasard, à tenter un certain nombre de chose. *Il pouffe de rire et ajoute encore plus bas.* Tu me connais, je suis curieux de nature.

[15:00:43 30/06/14] @ Melior : *sourit, amusée, sans quitter du regard le quatuor de combattants.* Prenez-en de la graine, échidnées : voilà ce qui s'appelle se battre en équipe. *Mine chiffonnée des serpentes. Melior se tourne vers le duo :* Cela vous contrarie, Siobhan ?

[15:09:11 30/06/14] Siobhan : *léger sourire aux serpentes* Il faut pas mal de temps pour trouver deux éclaireurs compatibles. Mais une fois que c'est fait, ça fonctionne bien. *son regard se voile une seconde* Mais ça rend plus difficile tout... remplacement. *silence, puis retour à un sourire plein de canines* Pas vraiment. Pour que j'entrave les gens il faut un contexte. Le capitaine et moi même ne sommes liées par aucun voeu... sauf celui de se faire plaisir. *demi sourire* Promis, je ne vais pas tenter de vous mettre au menu, Melior. Je suis une lycane civilisée.

[15:13:37 30/06/14] Capitaine Noun : Oh, pas même assez contrariée pour une punition ? *Le corsaire a pris un ton amusé et un sourire de circonstance, il croque dans sa pomme à nouveau et son regard passe d'une changeforme à l'autre.* Tu ne perdrais rien à la mettre au menu pourtant, elle a bon goût

[15:16:54 30/06/14] @ Melior : *prend une mine scandalisée :* J'allais le dire. Et puis, cela fait bien longtemps que vous ne m'avez plus mise à votre menu, oublieuse lycane. *sourire amical* Je vous remercie, Noun... Pourtant, il paraît que je suis venimeuse.

[15:25:24 30/06/14] Siobhan : ... *le regard de Siobhan se pose sur Melior un instant, puis elle sourit* Un instant. Je me permets... *elle s'avance vers un quatuor de combattants, suggère un aménagement aux serpentes et une feinte au nom baroque aux éclaireurs, puis retourne observer les combattants de sa placeprécédente* Désolée. ... Pour répondre à vos suggestions... J'aurais tendance à dire que tu pourrais être punie... en présence de ce par quoi tu as péché. ... Si tu l'oses. *elle claque dans ses mains et les combats cessent* Une minute de pause !

[15:30:23 30/06/14] Capitaine Noun : Vous êtes peut-être venimeuse, mais sûrement pas vénéneuse, pour sûr. *La corsaire rit et ne s'interrompt qu'à la proposition de Siobhan, le sourcil levé et l'oeil brillant.* C'est une véritable question ? Ce n'est même plus une punition dans ce cas.

[15:33:59 30/06/14] @ Melior : *Amusée, Melior constate que les huit serpentes non concernées par l'entraînement avec les éclaireurs se sont interrompues aussi, et leur indique d'un geste qu'elles ont bien fait.* Quelle autorité, ma chère. *sourire candide* Ce par quoi elle a péché ne demande pas mieux. *se met une main devant la bouche.* Pardon : "il".

[15:44:09 30/06/14] Siobhan : *sourire presque candide* J'ai beaucoup d'entrainement à l'autorité, maintenant. *elle glisse légèrement sur le côté, de façon à être contre la caisse où Noun est assis(e). Sourire plein de quenottes* Parfait. Qui invite, alors ? ... J'ai tendance à dire que chez moi, les voisins ne se plaindront pas... Mais est ce suffisamment cossu pour vous très chère ? *lueur amusée dans le regard qu'elle lance à Melior*

[15:46:57 30/06/14] Capitaine Noun : *Noun glisse à son tour pour être prête à sauter de la caisse, toute proche de Siobhan.* C'est évidemment hors de question chez moi. Les deux autres options me vont très bien. *Son oeil se tourne vers Melior, très curieuse.*

[15:50:21 30/06/14] @ Melior : *inspecte ses ongles, l'air profondément ennuyé.* Je crains, en effet, que votre rustique maisonnette ne convienne guère à une personne de mon rang. *un sourire éclaire ses traits :* Et surtout, chez moi, c'est beaucoup plus près, et la punition ne saurait souffrir aucun retard. Briséis ! *Une des serpentes se détache du peloton et vient se mettre au garde-à-vous devant Melior.* Je te charge de la suite de l'entraînement. Ne me déçois pas. *Rose de fierté, l'échidnée acquiesce et s'en va houspiller ses pareilles avec enthousiasme.*

[15:58:36 30/06/14] Siobhan : *haussement de sourcils étonné, puis son oeil scintille curieusement rouge. Les deux lycans tournent brutalement la tête dans leur direction, puis affichent un sourire goguenard auquel Siobhan répond par un regard valant tous les "occupez vous de vos fesses !" du monde* Vous quatre, suivez l'entrainement des serpentes. Vous êtes responsables les uns des autres : je ne vous veux pas demain plus crevés qu'aujourd'hui. Compris ? *les éclaireurs opinent du chef, pendant que Siobhan s'empare délicatement mais fermement du bras de Noun. *murmure* Suis nous sans faire d'histoires, ce sera plus facile pour tout le monde.

[16:01:28 30/06/14] Capitaine Noun : *Noun pouffe de rire en interceptant les regards entre les lycans, puis saute au bas de sa caisse à l'instant où elle se fait saisir le bras.* Je n'ai pas besoin de faire plus d'histoire que ce qui s'est déjà fait. *Elle a un sourire goguenard à l'attention de Siobhan.*

[16:02:21 30/06/14] Siobhan : *léger grondement*

[16:13:18 30/06/14] @ Melior : *Sa gravité et son air sévère contribuant à donner l'impression que Siobhan procède à l'arrestation du pirate, Melior passe dignement une courte cape sur son chiton et ouvre le chemin.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

30 Re: Juin 2014 le Mer 2 Juil 2014 - 11:54

[16:50:19 30/06/14] Morgause : *Forêt. Il fait jour, et la reine sur son destrier est accompagnée, de loin, par un seul homme d'armes au visage impassible. Elle se rapproche d'un petit étang, puis regarde autour d'elle, semblant se concentrer*

[16:53:43 30/06/14] Freiya : *La louve était en chasse lorsqu'elle a ressentie l'intuition étrange qui l'a fait se détourner. C'est donc assez rapidement qu'un gros loup noir s'approche de l'étang, elle renifle avant d'approcher puis, reconnaissant l'odeur de la reine, se dépêche de sortir des fourrés pour se montrer, à quelques mètres de distance*

[16:56:08 30/06/14] Morgause : *l'homme en armes se tend, mais la reine lui adresse un geste impérieux de la main* Paix. *elle descend de cheval et s'approche de la louve* ... Bonjour. Je suis venue... parler affaires. Pourriez-vous reprendre forme humaine quelques instants pour bavarder ? Ce ne sera pas long.

[16:58:55 30/06/14] Freiya : *Le regard doré de la bête se tourne d'abord vers l'homme en arme, mais se reporte vite sur Morgause une fois l'autorité de celle-ci assurée. Freiya reprend alors forme humaine et sa campe simplement devant Morgause, sans s'inquiéter de sa tenue, avec même un sourire.* Je suppose qu'il ne serait pas sage de le refuser à une reine, n'est-ce pas ?

[17:02:56 30/06/14] Morgause : *sourire léger* J'ai depuis longtemps abandonné l'idée de me faire obéir sans discuter par vos semblables, vous auriez pu faire partie des gens auprès desquels je dois m'imposer, reine ou pas. ... Marchons un peu, voulez vous ? *elle prend un pas de promenade entre les arbres, s'éloignant de l'homme et du cheval, mais en restant en vue*

[17:05:53 30/06/14] Freiya : Comme vous voulez. *La lycane lui emboîte le pas sans faire de commentaire, jetant à peine un regard à l'homme.* De quoi vouliez-vous m'entretenir ?

[17:10:08 30/06/14] Morgause : J'ai... besoin de gens comme vous. *elle ne la regarde pas, est concentrée sur ce qu'elle a à dire* Je voudrais vous proposer du travail... discrètement.

[17:11:48 30/06/14] Freiya : De gens comme moi ? *Elle sourit.* De quel genre de gens ? Et de quel genre de travail ?

[17:14:23 30/06/14] Morgause : De gens ne faisant pas partie des éclaireurs de façon ostensible, mais qui auraient pour mission de m'informer des choses qui leur paraissent importantes sur le territoire de Logres. J'ai déjà... un certain nombre d'espions officiels, mais tout le monde les connait. Je vous propose le rôle d'espion afficieux. En plus de ce que vous faites dans la vie, quoi que ce fut.

[17:18:10 30/06/14] Freiya : *Freiya laisse passer un silence, puis éclate de rire.* Vous vous adressez à la bonne personne. Vous le savez sans doute mais je suis ragabash, c'est ma... spécialité. *Elle sourit et se garde bien d'accepter tout de suite.* Quel genre de chose voudriez vous qu'elles vous soient rapportées ?

[17:25:58 30/06/14] Morgause : Tout et rien. Ce que dit le peuple. S'il y a des choses qui les heurtent. ... Vraiment, je veux dire. ... S'il y a des villages trop pauvres pour payer l'impot. Si des voyageurs bizarres arrivent en masse, et où ils logent. Tout est bon à prendre, je ferai le tri a posteriori.

[17:30:01 30/06/14] Freiya : Je ne voyage pas tant que ça en Bretagne, mes informations se concentreront autour de Hengstone et sur les voyageurs mais rien de plus. *Elle ralenti et se tourne vers la reine avec un sourire.* Quelle est la paye ?

[17:31:39 30/06/14] Morgause : 5 sols l'information de base. Si elle m'est utile, je rajoute 15 sols. Vous n'aurez pas à... intervenir vous même pour régler les problèmes que vous détecterez peut être. ... Qu'en pensez vous ? (c'est plus qu'intéressant)

[17:33:27 30/06/14] Freiya : C'est plus que valide, majesté. Comment dois-je vous transmettre l'information ? Je dois attendre que vous tentiez de nouveau de vous suicider par épuisement de force vitale ? *Le ton est respectueux mais la lycane arbore un sourire moqueur.*

[17:36:27 30/06/14] Morgause : ... *elle cille. Visiblement, elle manque d'habitude dans le sarcasme dont elle serait victime* ... Je... ... Venez aux doléances pour vous plaindre de quelque chose. Je vous retrouverai le soir au premier node où nous nous sommes rencontrées.

[17:40:29 30/06/14] Freiya : *La lycane a un soupir amusé.* Il va donc falloir que je trouve un sujet à me plaindre régulièrement ? Mais pour qui vais-je passer ? *Elle pouffe de rire.* Je veux bien majesté

[18:18:05 30/06/14] Morgause : Pour une emmerdeuse, comme beaucoup de mes sujets. *sourire* Mais vous, ce sera uniquement du théatre, n'est ce pas ? *ton innocent*

[18:20:07 30/06/14] Freiya : Bien sûr, majesté. M'avez-vous déjà vu venir vous emmerder ? *Elle se fend d'un grand sourire.*

[18:27:05 30/06/14] Morgause : *son sourire se fait presque vrai* Allez, retournez à vos occupations. Mon garde va croire que vous me faites du mal, il est du genre nerveux. *elle fait demi tour calmement* Et surtout, n'hésitez pas. Certains viennet à TOUTES les doléances., donc vous passerez inaperçue.

[18:29:04 30/06/14] Freiya : *La lycane s'incline à peine et emboîte le pas de Morgause sur quelques mètres.* Je n'hésiterai pas. *Sa forme humaine se trouble et elle se couvre rapidement de poil pour redevenir louve et s'éloigner à petits pas.ù

[18:36:54 30/06/14] Morgause : *la reine rejoint le garde qui l'examine sous toutes les coutures. Elle se laisse patiemment faire, puis sourit* Rentrons. *ils reprennent le chemin du château*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum