Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Mai 2014

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Mai 2014 le Sam 3 Mai 2014 - 6:25

[13:48:07 02/05/14] Artheon : *"Cling" fait la pièce d'or en touchant le sol de la grotte et en réveillant le dragon endormi qui entrouvre un oeil avant de se redresser lentement, faisant cascader des pièces sur et sous lui. Même si sa fonction n'est que de garder le trésor, il semble prendre un malin plaisir à dormir dessus. Artheon fait quelques pas vers l'extérieur, saluant du regard les serpentes qui gardent l'entrée*
[13:51:38 02/05/14] Siobhan : *un bruissement se fait subitement entendre, et une forme floue jaillit d'un buisson, et se met à courir vers le dragon. En regardant bien, on peut voir qu'il s'agit d'un louveteau brun aux yeux d'un bleu ciel d'été. A quelques pas du dragon, il saute et se métamorphose en garçonnet avant d'aterrir sur le saurien*
[13:55:38 02/05/14] Artheon : *les yeux d'or suivent le trajet du petit sans bouger et les serpentes ne réagissent même pas à l'intrusion, Artheon tend le cou à la réception* Julian ! Je me demandais quand tu allais venir
[13:58:21 02/05/14] Siobhan : *accroché au cou de son frère, l'enfant ne répond pas tout de suite. Puis, il recule d'un peu, et salue les serpentes, avant de faire un mince sourire à Arthèon* Cali et Sköl ont déterminé qu'il valait mieux m'occuper en permanence. Ils ont une maison du tonnerre, maintenant.
[14:04:49 02/05/14] Artheon : *penche la tête vers le jeune garçon, fronçant les yeux* T'occuper en permanence ? Qu'est-ce qui se passe ?
[14:08:21 02/05/14] Siobhan : ... Il y a eu une... dispute... entre M'man et... et Garth. Et il pensait qu'elle lui mentirait, alors il est venu... et m'a pris en otage pour la forcer à parler. *le ton est plat, mais les yeux un peu trop vides pour que ce soit honnête*
[14:09:48 02/05/14] Artheon : *ne réagit pas tout de suite, mais on peut distinctement entendre un grondement qui s'échappe de la gorge du dragon* Pardon ? Et que .. que voulait-il savoir ?
[14:12:31 02/05/14] Siobhan : Si elle voyait quelqu'un d'autre. ... Et c'était le cas. ... Maman lui a dit qu'elle lui en avait pas parlé parce que c'étaient pas ses oignons, mais je crois qu'elle a menti. Je crois qu'elle voulait pas qu'il se fâche. ... Tu penses qu'elle n'aime plus mon père ? *la dernière phrase est soufflée très bas, directement dans l'oreille du dragon*
[14:16:13 02/05/14] Artheon : Quoi ? *le dragon rapproche encore sa tête, jusqu'à cogner du museau contre le torse du garçon* Julian ... Non, je ne pense pas. Ce n'est pas parce que maman ... s'amuse avec d'autres personnes qu'elle n'aime plus ton père. Tu sais comme c'est compliqué avec ... son éloignement.
[14:21:24 02/05/14] Siobhan : ... Je sais. ... Elle a dit à Garth qu'il n'y aurait que mon père pour... pouvoir lui dire de ne plus... s'amuser. ... C'est vrai, ça ? ... *petit sourire* Sköl veut aller "parler" à Garth. Cali le lui a interdit, sans doute pour le faire elle-même. ... Ils crient beaucoup, et quand ils vont se réconcilier, ils feront encore plus de bruit... Je peux rester là ce soir ? Je ramènerai des lapins pour tout le monde !
[14:24:08 02/05/14] Artheon : C'est ... exact. C'est comme ça que les lycans fonctionnent en tout cas. *a un sourire qui dévoile toutes ses dents* Moi qui allait te proposer d'aller lui parler ... *tout en parlant, le dragon tourne la tête autour du garçon pour l'inspecter* Il ne t'as pas fait mal au moins ? ... Enfin je suppose qu'il y aurait eu des morts si ça avait été le cas. *il revient lui faire face* Si tu veux mais ramène peut-être aussi une couverture.
[14:28:35 02/05/14] Siobhan : Non. Il m'a fait peur, mais pas mal. ... Maman l'a frappé, dès qu'il m'a lâché. Pas suffisamment pour qu'il ait très mal mais beaucoup. ... Et ensuite... *il semble perplexe* Elle l'a emmené au village. Chez les Fianna, je veux dire.
[14:31:27 02/05/14] Artheon : C'est ... curieux ? Il était blessé ? Ou elle voulait ... en parler avec le chef. *semble tout aussi perplexe* Viens. *recule dans la grotte et tourne la tête vers quelques bûches déjà en partie calciné, il crache un torrent de flamme qui ravive le feu*
[14:34:37 02/05/14] Siobhan : Elle m'a dit qu'il était blessé. Pas par elle, par l'argent. *il frissonne* C'est peut être pour ça qu'il se transforme pas ? C'est le seul lycan qui semble avoir peur de changer de forme... *le suit, s'assied près du feu.
[14:37:52 02/05/14] Artheon : Hum ... Oui, je suppose qu'une lame d'argent le ferait souffrir encore s'il était impossible de la retirer. *déploit son corps autour du feu en s'installant derrière Julian, les yeux d'or semblent plongés en pleine réflexion* Ca n'excuserait pas ... ce qu'il a fait. *nouveau grondement de gorge*
[14:47:04 02/05/14] Siobhan : Non. ... Mais ça je crois que c'est parce qu'il comprend rien aux loups. Il pense comme un humain, seulement. *il secoue la tête* Il a été changé trop tard.
[14:49:37 02/05/14] Artheon : Tu parle du fait qu'il se soit énervé pour ça ? *tourne la tête vers le jeune garçon* Même pour les humains, ce n'est pas une excuse pour s'attaquer à un enfant.
[14:52:15 02/05/14] Siobhan : Ah ? ... J'y connais pas grand chose en humains, moi. ... Je devrais peut être... essayer d'en rencontrer plus, non ? Après tout, je suis quand même... au moins à demi humain non ? *il s'appuie contre le dragon*
[14:54:40 02/05/14] Artheon : C'est une bonne idée. *le dragon s'enroule presque autour de Julien, venant fourrer son nez dans le cou du garçon* Ils ne sont pas si différents, j'ai été transformé tardivement aussi, moi, tu sais.
[14:56:35 02/05/14] Siobhan : Oui mais toi... Toi tu as toujours été gentil. Maman dit qu'il lui a fallu environ deux minutes pour t'aimer, avant même qu'elle te transforme. *sourire taquin* Elle te l'a jamais dit, hein ?
[14:59:03 02/05/14] Artheon : *ricane longuement* Non, elle ne me l'avais jamais dit. *relève la tête, souriant* Mais il y a plein d'autres humains gentils ici. Ca ne devrait pas être difficile à trouver.
[15:01:15 02/05/14] Siobhan : *petite moue* J'espère. ... Au pire, s'ils sont méchants... Je les mange ! *grand sourire plein de crocs*
[15:02:50 02/05/14] Artheon : *rire grondant* Exactement ! ... Demande peut-être à maman, elle en connaît sûrement plus que moi.
[15:09:13 02/05/14] Siobhan : Mmhhmmoui. ... Ca te fait pas trop bizarre... d'être un dragon ? ... Je veux dire... Pour les câlins, c'est un handicap. ... Mais tu es très confortable !
[15:10:58 02/05/14] Artheon : C'est ... particulier en fait. *sourire léger* Je suis habitué maintenant, et merci. *en plus d'être confortable, le corps du dragon, sous les écailles fraîche, semble chauffer en permanence et plutôt intensément*
[15:28:01 02/05/14] Siobhan : Oui, j'imagine. ... Tu nous as manqué, tu sais ? Cali était très souvent grognon, Sköl savait plus comment la prendre... E,fin... ... Et Maman était triste. Et moi, tu me manquais. Même petit, tu était un dragon très cool.
[15:30:16 02/05/14] Artheon : Je suis désolé. *reserre la tête contre Julian* Mais je suis revenu maintenant. *relève la tête pour fixer ses yeux d'or sur ceux du garçon* Et je ne compte pas partir avant longtemps. *sourire plein de dents, qu'il perd rapidement* Tu sais comment va maman, maintenant ?
[15:40:29 02/05/14] Siobhan : Elle est fatiguée, et a perdu du poids. Elle fait l'aller-retour entre ici et chez les Fianna tous les jours. Je crois qu'elle veut pas laisser Garth... mais veut bien montrer que c'est pas lui qu'elle préfère, entre lui et moi. ... Elle n'a senti l'odeur de son amie qu'une fois, depuis. ... Et puis Sköl lui fait un peu la gueule, alors ça n'aide pas.
[15:44:07 02/05/14] Artheon : *fronce de nouveau les yeux* Pourquoi Sköll fait la gueule ? *semblant soucieux, il se met à fixer les flammes* Il faut qu'elle arrête de s'occuper de tout le monde ... que quelqu'un s'occupe un peu d'elle.
[15:48:29 02/05/14] Siobhan : Lui, il aurait tué Garth. ... Tu sais, quand j'étais petit, avant que mon père ne revienne ? Ben Sköl il est pareil. Il lui fera pas de coup en douce, mais il la tacle dès qu'il peut. ... J'ai un peu peur, aussi... Qu'elle doive tenter de lui taper dessus, tu sais ? Pour asseoir son autorité. *l'enfant est bien emmerdé*
[15:51:36 02/05/14] Artheon : *pousse un long soupir* Elle s'est fourré dans une sacré galère ... Et son ami, tu sais s'il pourrait faire quelque chose ? Lui faire penser à autre chose, lui tenir compagnie. *vague sourire* Elle en aurait sûrement besoin.
[16:01:59 02/05/14] Siobhan : Je sais pas si c'est son amie à ce point ou juste pour... Pour les câlins tu vois ? ... *il réfléchit* Ceci dit, je peux toujours aller lui en parler, je sais où son bateau est amarré.
[16:04:51 02/05/14] Artheon : Oui, je vois ... Mais il y a toujours ... quelque chose, même quand c'est que pour les câlins ... Enfin j'espère. *sourit et se tourne vers le jeune homme* Ah, c'est un marin. Si tu le connais, tu peux toujours essayer. On ne sait jamais. ... Je pourrais le faire, si tu ne ... préfère pas
[16:11:21 02/05/14] Siobhan : *il secoue la tête* Je ne l'ai jamais rencontrée. *sourire torve* Ca me donnera une occasion. Et je ferai passer un message, aussi. Du genre "cette fois, c'est pas totalement ta faute si maman est triste. Il ne doit pas y avoir d'autre fois", ou un truc du genre.
[16:14:36 02/05/14] Artheon : *nouveau rire grondant, il sourit de toutes ses dents* Très bonne idée. Il faut lui faire comprendre ça très tôt
[16:22:59 02/05/14] Siobhan : Mouip. *l'enfant est presque endormi, en fait* Je lui parlerai, et elle comprendra... *ronflote*
[16:24:23 02/05/14] Artheon : Elle ? *le dragon se tourne vers le gamin mais renonce à poser plus de question, souriant il fourre son museau contre le jeune homme et ne bouge plus, le laissant se reposer contre lui*






[23:06:09 02/05/14] Capitaine Noun : *Le célèbre Capitaine est attablé à une taverne, qu'il fréquente assidûment depuis quelques semaines, il y a même pris une chambre mais personne n'a osé en demander la raison. Il est revêtu d'une tunique sombre et d'un manteau long du même goût, et il porte encore un chapeau à bord large. Devant lui, un ragoût fort peu ragoûtant qu'il semble hésiter à manger, il reprend donc une lampée de bière avant.*
[23:07:59 02/05/14] Siobhan : Du haut de l'escalier, deux fentes bleues semblent le fixer... puis elles disparaissent, dans la direction globale de la chambre du capitaine*
[23:11:34 02/05/14] Capitaine Noun : *Prudemment, le Capitaine saisit un morceau de viande, le mâchouille dix secondes et fait une magnifique grimace au moment d'avaler. Grognon, il se relève en prenant sa bière et son plat, vidant sa chope et en commandant une nouvelle avant de grimper dans sa chambre, son assiette sur l'avant-bras et la bière dans la main, pour avoir l'autre main libre.*
[23:17:15 02/05/14] Siobhan : *la porte de la chambre est légèrement ouverte. L'atmosphère est un peu pesante, sans plus*
[23:19:27 02/05/14] Capitaine Noun : *Noun fronce un peu les sourcils mais ouvre tout de même la porte du bout du pied, la main portée à sa ceinture, il entre à petits pas.*
[23:23:59 02/05/14] Siobhan : *sur la table qui fait face au lit, un garçon d'environ 8 ans, totalement nu, est assis en tailleur. Il a un visage volontaire et sérieux, des lèvres pleines et des yeux bleu piscine. Il peut sembler vaguement familier à Noun* ... Je suis venu parler.
[23:25:43 02/05/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine reste immobile un moment, hésitant visiblement sur l'attitude qu'il doit adopter.* D'accord. *Calmement, il referme la porte d'un petit coup de pied et s'avance lentement jusqu'à la table pour y déposer son assiette.* Je peux savoir à qui j'ai affaire, jeune homme ? *Le ton est très sérieux.*
[23:31:36 02/05/14] Siobhan : Je suis Julian. *visiblement, ça semble suffire à l'enfant... puis il réfléchit et ajoute* Le fils de Siobhan.
[23:33:27 02/05/14] Capitaine Noun : *Visiblement, ça ne suffit pas au Capitaine qui le fixe en attendant une suite pendant quelques instants.* Ah, bien sûr. *Il a un sourire compréhensif et reprend sa chope de bière.* Comment va ta mère ?
[23:36:24 02/05/14] Siobhan : Elle va. *il hausse les épaules*La situation est un peu épineuse pour elle, et... disons qu'elle y laisse beaucoup d'énergie. ... *regard qui se pose sur Noun et qui semble la transpercer* Je me demandais si vous pourriez l'aider.
[23:38:09 02/05/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine s'interrompt en plein mouvement, le nez plongé dans sa chope, son oeil sombre se fixe sur le gamin.* Eh bien. *Il repose le verre.* Je ne vois pas trop ce que je pourrais faire exactement, mais je voudrais bien.
[23:39:42 02/05/14] Siobhan : Ce que vous faites en général toutes les deux serait sans doute déjà pas mal. *il hausse les épaules* Nous ne sommes pas faits pour... hé bien, vous savez. Être seuls.
[23:41:29 02/05/14] Capitaine Noun : Ah bon ? *Malgré la situation, elle se fend d'un sourire.* Ce n'est pas à proprement parler reposant, moi qui croyait qu'elle manquait d'énergie. *Elle redevient sérieuse et prend une chaise.* Je comprends, mais elle n'est pas venue depuis... un moment. Et je ne sais pas où elle est.
[23:48:26 02/05/14] Siobhan : *Julian n'a pas décroché un sourire depuis son arrivée. il touche son front* C'est LA qu'elle manque d'énergie. Pas dans son corps. ... Ses problèmes sont... plus ou moins internes à notre fonctionnement, vous y pourrez pas grand chose, je crois. Pour le reste... *il l'observe, hausse les épaules* Venez à la maison. Elle passe régulièrement. Vous lui sautez dessus quand elle arrive, je vais dormir chez mon frère, et baste.
[23:51:52 02/05/14] Capitaine Noun : *La pirate fronce le sourcil, faisant tourner sa bière devant elle.* Tu crois qu'elle apprécierais ? Moi oui, certainement, ce serait une... belle surprise. *Elle sourit, réfléchit un peu, et relève la tête.* Tu me montre où c'est ?
[23:53:29 02/05/14] Siobhan : Ce soir ? *il descend lestement de la table* Ou vous préférez remettre à demain ?
[23:55:13 02/05/14] Capitaine Noun : *Noun se relève et saisit sa bière pour la vider, claquant la chope sur la table, il va fouiller sous le lit pour en sortir un baluchon.* On est parti. Tu es sûr que ça ne la dérangera pas ? ... Et tu devrais t'habiller au fait.
[23:58:42 02/05/14] Siobhan : Elle va faire la tête. Mais je lui dirai que je vous ai menacée, donc, elle sera en colère contre moi, pas contre vous. ... Je n'en ai pas vraiment... besoin. *l'enfant saute sur le rebord de la fenêtre* Je vous attends en bas.
[00:01:27 03/05/14] Capitaine Noun : *La pirate pouffe de rire.* J'essaierais de lui faire oublier. *Quelques minutes plus tard, le Capitaine sort de la taverne et la contourne pour rejoindre la fenêtre en question.*
[00:03:37 03/05/14] Siobhan : *un louveteau brun en fin de croissance est couché sous la fenêtre et lui jette un regard impatient, avant de trottiner vers la forêt*
[00:04:47 03/05/14] Capitaine Noun : Ah oui, évidemment. Je suis bête. *Elle lui emboîte le pas rapidement, allongeant les foulées.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Mai 2014 le Mar 6 Mai 2014 - 9:10

[13:46:56 05/05/14] Capitaine Noun : *Bien installée dans la petite maison forestière, la pirate a pris ses airs en seulement deux jours et semble maintenant comme chez elle ou presque. En ce beau matin où les oiseaux chantent et le printemps frétille, ça se voit, elle sort de la chambre après une grasse matinée probablement méritée, pied nus et déambule dans la cuisine pour préparer le petit-déjeûner. Noun porte toujours son long manteau noir, dissimulant ainsi ses épaules et son dos, mais largement ouvert sur le devant, ce qui permet de voir qu'elle ne porte pas de tunique mais son corset, déjà en partie délacé pour lui permettre de respirer. De plus, elle porte des chausses étranges, moulantes et ne descendant qu'aux genoux, qui sont en fait conçus pour être portées en hiver sous de vraies chausses. Ainsi accoutrés, la capitaine rassemble des trucs à grignoter pour un petit déjeuner copieux.*
[13:50:57 05/05/14] Siobhan : *Quelques instants plus tard, Julian entre. Le garçonnet stoïque pose sur Noun un regard vaguement surpris, puis annonce* Elle ne devrait pas tarder à rentrer. Je vais filer chez Calli et Sköll. Bonne chance. *il prend une besace où il fourre un bout de pain, puis reprend* Il y a des lapins dans la glacière si elle veut pas chasser. ... Bonne chance ! *il sort tranquillement, laissant la pirate seule.*
[13:53:11 05/05/14] Capitaine Noun : Bonjour Julian. *La pirate lui sourit et acquiesce aux conseils, elle reste cependant dans la maison pour le moment et fouille quelques tiroirs pour trouver une tasse puis se relève à la recherche d'herbe pour les infusions.*
[14:07:05 05/05/14] Siobhan : *quelques minutes après le départ de l'enfant, une Siobhan dénudée, amaigrie et les sourcils vaguement froncés passe la porte. Elle dévisage Noun un instants, avant de se décider à grommeler* Bonjour toi. ... Je peux savoir ce que tu fais là ?
[14:09:07 05/05/14] Capitaine Noun : *La pirate s'est retournée à l'ouverture de la porte et elle répond à Siobhan par un grand sourire, tout en s'appuyant contre un meuble, séparée de la lycane par la table. Elle prend une voix traînante et douce.* Bonjouuuur. J'ai été kidnappé par ton môme.
[14:10:51 05/05/14] Siobhan : *elle cille* ... Je te demande pardon ?
[14:13:16 05/05/14] Capitaine Noun : *Isis pouffe de rire et se redresse pour contourner la table, se rapprochant à petits pas de la lycane.* Il jugeait que tu étais fatiguée et que je pouvais... aider un peu à ce niveau-là. *Elle tapote son crâne.* Alors il m'a gentiment invité à venir.
[14:15:27 05/05/14] Siobhan : *léger soupir de soulagement* Tu me soulages. Il n'aurait plus manqué que cela. ... *sourire en coin* Il tient de son père, niveau manigances, c'est terrible. *elle observe Isis s'approcher avec un sourire affectueux* J'aime bien comment tu es habillée.
[14:19:02 05/05/14] Capitaine Noun : Moi aussi. *Elle se fend d'un large sourire et triture les lacets de son corset.* Je respire mieux depuis que je n'ai pas besoin de le serrer. *Elle approche encore un peu de Siobhan, presque prudemment et s'arrête à 20 cm d'elle pour la regarder de haut en bas.* Tu as maigri. *Le ton est celui de la constatation mais la pirate prend ensuite une moue un peu contrariée.*
[14:25:47 05/05/14] Siobhan : *haussement de sourcil* Cela te déplait ? *elle s'observe un peu* J'ai encore un peu de marge avant d'être famélique... mais c'est vrai qu'on voit un peu mes côtes. *elle tend la main lentamant, fait glisser le manteau le long de l'épaule qu'elle a blessée* ... Tu vas mieux ?
[14:27:36 05/05/14] Capitaine Noun : Cela me contrarie. *La pirate se laisse faire : l'épaule est encore enveloppé dans un bandage mais celui-ci semble plus léger.* Bien mieux. Toi non, apparemment.
[14:33:10 05/05/14] Siobhan : *moue d'excuse* Je mange correctement, mais je cours beaucoup. *elle hésite, puis avoue* Et je... suis un peu nerveuse, aussi. Je suppose que ça joue. *elle remet doucement le tissu en place, puis attire Noun contre elle par les revers du manteau. Elle ferme les yeux, pose son front contre ceui de la pirate* Et quelle est la suite des opérations ?
[14:36:01 05/05/14] Capitaine Noun : Je pense que ça joue. *Le sourire de la pirate paraît compatissant. Elle se laisse attirer contre Siobhan et en profite pour enrouler ses bras autour de sa taille. Souriante, elle approche ses lèvres de celles de la lycane.* D'habitude, c'est toi qui décide. On peut... passer au programme habituel. Ou on peut commencer par parler.
[14:40:01 05/05/14] Siobhan : *elle fourre son nez dans les cheveux de la pirate, puis descend dans le cou, du côté non blessé. Murmure entroucoupé de baisers* Parler un peu, peut être ? Et ensuite, je te hisse sur mon épaule pour te faire tester le lit pour le repos des guerrières.
[14:43:09 05/05/14] Capitaine Noun : *La pirate se prête volontiers aux baisers, tournant la tête pour faciliter le travail de la lycane.* J'ai le choix ? *Elle ricane et fait descendre une de ses mains jusqu'à la hanche de Siobhan.* Parlons un peu alors. *Son autre main revient sur le flanc et caresse les côtes légèrement apparentes.* Cela va durer longtemps ?
[14:58:10 05/05/14] Siobhan : Pas vraiment, en fait. *petit sourire* Tu as bien parlé d'otage, non ? ... *soupir* Je sais pas. Les sorciers cherchent. Et Garth rouspète. Pour le moment, personne ne s'est disputé avec personne. Pourvu que ça dure.
[15:01:12 05/05/14] Capitaine Noun : C'est ce que j'ai dis, oui. *Elle sourit et pince un peu la peau de la lycane.* Je vais devoir profiter de ma présence ici pour te forcer à manger plus... Donc je vais devoir apprendre à faire à manger. *Le ton est contrarié avec humour. Elle relève l'oeil sur Siobhan.* Ton fils s'inquiète beaucoup je crois.
[15:12:43 05/05/14] Siobhan : Julian est un véritable amour. Un peu directif, mais ça, je ne vois pas comment j'aurais pu y échapper, vu l'atavisme. ... Pour manger, je peux le faire. Ou t'apprendre des trucs simples si tu veux. ... Tu comptes rester longtemps, ô mon otage ?
[15:17:36 05/05/14] Capitaine Noun : J'aimerais te dire "aussi longtemps que possible" mais mon équipage risquerait de s'inquiéter à force... *Elle sourit de toutes ses dents.* Alors je vais juste profiter du congé que je me suis offert pour me remettre d'une vilaine blessure à l'épaule. J'espère que ça te convient ?
[15:51:15 05/05/14] Siobhan : ... Parfaitement. *baiser, murmure contre les lèvres* Je savais que j'aurais du mordre plus fort... *ricanement* ... Tu veux qu'on commence par manger, aussi, peut être ? *elle relâche doucement Noun, va fouiller les placards* JE suis contente que tu sois là. Etonnée... Mais contente.
[15:53:54 05/05/14] Capitaine Noun : Je veux bien. *La pirate suit simplement Siobhan du regard et lui sourit.* J'aurais dû venir plus tôt, mais je ne te trouvais pas au château et je ne connaissais pas le coin.
[16:09:05 05/05/14] Siobhan : Tu n'aurais rien DÛ, ma souce. ... Cherche pas à te défiler : c'est juste gentil. ... Pirate. *cligne de l'oeil* Tu préfères du fromage, ou du plus consistant ?
[16:14:10 05/05/14] Capitaine Noun : Gentil ? Je suis en manque, je viens juste en profiter. *Elle lui répond avec un grand sourire, puis ajoute toujours sur le même ton plaisantin.* Tu vois, c'est ce que je regrette le plus depuis ça *Elle montre son bandeau à l'oeil.* Je peux plus faire de clin d'oeil. ... Juste du fromage.
[21:21:55 05/05/14] Siobhan : *sous forme lupine, Siobhan dresserait l'oreille* En manque ? Tu n'as pas pris de compagnie pour te faire dorloter ? ... Tu as pu refaire ton pansement correctement, du coup ? ... Tu peux faire des clins d'oeil. A condition de vérifier d'abord que ton chemin est dégagé, si tu te déplaces. ... Comment l'as-tu perdu, du reste ? Un abordage qui a mal tourné ? *elle revient avec du fromage et du pain, s'installe*
[21:28:20 05/05/14] Capitaine Noun : Non, je suis resté sage. Marcus est venu m'aider pour le bandage, il ne comprend pas bien ce que je fais mais il n'insiste pas. *Elle sourit et vient s'installer à côté de la lycane.* C'est vieux. J'étais jeune et bête, on avait volé le Rê depuis un mois à peine et on est tombé sur un navire d'esclavagistes, je n'ai pas hésité longtemps... Je me bats mieux maintenant. *Elle sourit de toutes ses dents.*
[21:33:09 05/05/14] Siobhan : Ooooh. Je ne me souvenais pas que l'un de tes hommes était au courant. *elle soulève légèrement une des jambes d'Isis pour la poser sur la sienne* C'est mieux, ceci dit. Elle se sert, puis passe la nourriture à la jeune femme* Je ne t'ai jamais vue te battre tiens, c'est vrai. ... *penaude* Et là, c'pas pour tout de suite.
[21:34:57 05/05/14] Capitaine Noun : Ils sont une poignée, mes seconds et capitaine. J'ai confiance en eux, surtout Marcus. *La pirate profite de sa nouvelle position pour se glisser à califourchon sur la lycane et croque goûlument dans le pain.* Tu es pressée ? Ce ne doit pas être très intéressant à voir pour quelqu'un comme toi.
[21:39:30 05/05/14] Siobhan : Il y... *sourit et recule pour qu'elles soient toutes deux totalement à l'aise* Il y a toujours des choses à apprendre, quitte à les adapter. Si ce n'est pour moi, peut être pour Julian, ou pour l'un des triplés.
[21:44:34 05/05/14] Capitaine Noun : Bon... *Elle pose ses avants bras sur les épaules de la lycane, joignant les mains sur sa nuque.* Je te montrerais peut-être un jour alors.
[21:52:47 05/05/14] Siobhan : ... *sourire en coin* Tu sais que ça devient compliqué de manger, là. Surtout avec ta peau contre ma peau. ... C'est de l'allumage, ou tu fais ça sans le vouloir ?
[21:54:44 05/05/14] Capitaine Noun : Moi ? Jamais je n'oserais faire un truc pareil ? *Elle se fend d'un large sourire et se colle un peu plus à Siobhan, mais décroche une de ses mains pour aller reprendre du pain et l'amener devant les lèvres de sa compagne.*
[22:02:19 05/05/14] Siobhan : *ricanement* D'accord. Je vois ce que c'est. *passant ses mains sous les cuisses d'Isis, elle se lève tranquillement. Elle le lâche une seconde, récupère du pain.... et se dirige vers la chambre* Tu l'auras voulu, mécréante. *elle ouvre la porte de la chambre d'un coup de pied et y entre avec son chargement*
[22:03:39 05/05/14] Capitaine Noun : *La pirate ricane à son tour et s'accroche fermement à la nuque de Siobhan, se laissant transporter sans coup férir.* Tu ne veux pas parler d'autre chose avant qu'on soit trop occupé pour ça ?
[22:09:07 05/05/14] Siobhan : Hmmmmm... Tu avais une idée ? *la pose sur le lit délicatement* Le fait que je me sente coupable de tout ce qui s'est passé ? Ca risque de me couper l'envie. Le fait que je me sente totalement bloquée ? Pareil. *elle retire son manteau à la pirate* Le fait que j'ai peur que Garth meure, mais que parfois je le tuerais bien moi même ? Aussi.
[22:11:22 05/05/14] Capitaine Noun : *Elle se laisse glisser sur le lit et entoure la taille de Siobhan de ses jambes.* Dans ce cas... *Elle fourre sa main dans les cheveux sombres et attire l'oreille de Siobhan contre ses lèvres.* Redis-moi plutôt ce que tu avais prévu pour moi une fois que tu m'aurais enlevé et ramené chez toi. Tu te souviens ? Ces choses innommables je crois...
[22:17:46 05/05/14] Siobhan : *grondement-rire* Pas de problème. *du pied, elle referme la porte, et cela vaut sans doute mieux pour nos chastes yeux*





[21:43:07 05/05/14] Rilath : *le soldat est assis dans la salle de repos ou on le voit rarement, en simple tunique rouge sombre, buvant un verre de lait en contemplant le feu qui brûle paisiblement dans la cheminée*
[21:48:24 05/05/14] @ Hyrion : * ... Qui se met à interrompre son ronflement pour un crepitement soudain, deux jolies pieds nus aparaissant là ou Rilath ne portait pas son attention, à droite du feu. Une longue robe d'un rouge similaire à celui du soldat, La dame du feu avance tranquillement vers Rilath, effleurant de deux doigts brulants la joue du jeune homme. * ... Alors voici le deuxième champion, celui du coeur de Morgause. Je là comprends, vous êtes un joli bout, mortel. * ne clignant pas des yeux, elle adresse un sourire desarmant de charme au breton. *
[21:50:42 05/05/14] Rilath : *leger sursaut, le garde porte sa main vers une épée qu'il ne porte pas et cligne, fixant la dame apparue* je vous ai déjà vue ... *le ton est suspicieux et ses yeux ne quittent pas la femme* ...je...*géné* ..je ne suis le champion de rien du tout... Vous me connaissez ?
[22:01:48 05/05/14] @ Hyrion : Bien-sûr que je vous connais, Morgause brule d'impatience à l'idée de vous rejoindre, elle transpire de plaisir quand elle est rassasié de vous. Et moi je me régale de vous deux. Je suis la Dame du Feu. N'ayez pas peur, je ne vous veux aucun mal, par chance je suis de votre coté. * grand sourire plein de dents aussi belles que seule les être divins peuvent avoir à cette époque du monde. *
[22:08:36 05/05/14] Rilath : Je n'ai pas de côté, je sers la reine...*la regarde, plutôt mal à l'aise* je me souviens de vous... Au camp, pendant la guerre. Si vous ne me voulez pas de mal que me voulez vous ? Et... Pouvez vous ne pas parler de morgause ainsi...
[22:19:56 05/05/14] @ Hyrion : * S'asseyant à coté de lui, toute proche. Sa cascade de cheveux noires tombant de son epaule fine, penchant la tête sur le coté. * ... Vous l'aimez, n'est-ce pas ? Que seriez-vous prêt à faire, pour elle ?
[22:21:22 05/05/14] Rilath : *la regarde, se décalant très légèrement* je l'aime oui... Et je ferais tout pour elle, tout ce que je peux faire... Mon métier au départ est déjà de me battre pour elle, et de mourir pour elle si je le dois...
[22:23:33 05/05/14] @ Hyrion : ... Touchant. Mais vous êtes-vous posé la question de savoir ce qu'ELLE serait prête à faire pour vous ? * le fixe intensément *
[22:32:29 05/05/14] Rilath : *ouvre la bouche puis hesite, semblant réfléchir * elle... Elle m'aime et elle est aussi ma reine, elle ne me doit rien... J'ai tenté de l'assassiner et elle m'aime malgré tout, et m'a laissé une chance de vivre.. C'est déjà beaucoup
[22:36:11 05/05/14] @ Hyrion : * Acquièsce * D'autres personnes ont tentés de l'assassiner, et pourtant tel certains dieux, Morgause pardonne et aime malgré tout. C'est ainsi. Mais pour vous, c'est différent... Elle ne veux pas que vous souffriez, plus que tout elle ne veux pas souffrir qu'il vous arrive malheur. Elle à demandé l'aide de forces très puissantes pour ca. Rilath, vous allez devenir quelqu'un de sensiblement différent. Rassurez-vous, vous ne sentirez pas grand chose.
[22:40:42 05/05/14] Rilath : ...de..*ecarquille les yeux* quoi ? Que..de quoi parlez vous ? *lui empoigne le bras, semblant plus vouloir une réponse clair que se montrer agressif*
[22:45:45 05/05/14] @ Hyrion : Je parle de vous protéger mieux quelle ne l'est elle-même. C'est son choix, le voeu est fait. * Ne bronche pas quand il lui empoigne le bras, haussant les sourcils, souriante * ... N'êtes-vous pas ravi de devenir le soldat le plus chanceux et invincible de Logres ?
[22:57:37 05/05/14] Rilath : ...pe..personne ne m'a jamais vaincu jusque-là je... Suis tout a fait capable de me débrouiller *pose une main contre sa tempe*... Ce..vœux... C'est.. Juste un cadeau ? *méfiant*
[23:09:16 05/05/14] @ Hyrion : Non, il y'a une contre-partie à ce cadeau, beau brun. * La femme se lève doucement, fait quelques pas et puis d'un sourire avoué et retor, elle regarde par dessus son epaule * ... Elle m'a vendu son âme.
[23:11:16 05/05/14] Rilath : Son âme ? ... Elle.. Ne devrait pas, elle n'aurait pas du ! *se lève* qu'est-ce que ça veut dire ? Qu'aller vous lui faire ?
[23:23:04 05/05/14] @ Hyrion : * Se retourne, tout sourire * ... Moi ? Ce que je veux, maintenant. Les dieux ne peuvent pas sauver les âmes qui appartiennent aux démons. Surtout chez Hyrion. * l'orage gronde dehors, et la femme brune se change en homme aux cheveux tirés en arrière, un bouc fin et un regard de feu. Petit sourire victorieux. *
[23:29:29 05/05/14] Rilath : *sursaute, le fixe néanmoins, les poing serrés de colère*.. Et moi ? Je deviens quoi...
[23:34:25 05/05/14] @ Hyrion : Vous ? Rien ne peux vous tuer, physiquement tout du moins. Par contre, vous devriez surveiller la reine... Maintenant que les dieux ne peuvent plus garder un oeil sur elle, je ne doute pas que toute les pires saloperies de l'enfer sortiront du sol pour venir l'attraper dans le noir, et puis venir trainer son corps aux portes fracassées d'Hengstone. Aux armes, soldat. Votre devoir vous appelle . * clin d'oeil, disparait dans les flammes. *
[23:40:57 05/05/14] Rilath : ...*le regarde disparaître, en colère, l'air désemparé* ...personne ne la touchera ! Personne... *jettant un regard noir aux flammes le garde sort de la salle en vitesse, en claquant la porte*




[22:57:39 05/05/14] Morgause : (Ahem) *après avoir signalé sa sortie à son compagnon, conformment à leur deal, la reine emprunte le passage secret qui quitte les appartements royaux pour sortir en forêt après moults détours dans un labyrinthe. Elle se dirige vers un champ de pierres fort ancien, le front chiffonné*
[23:01:26 05/05/14] Freiya : *Perchée au-dessus du cadavre d'un beau sanglier, venu apparemment trouver refuge non loin dudit champ de pierre, une grosse louve noire relève le museau en sentant un humain approcher. On jurerait voir un sourire sur les babines animales.*
[23:10:48 05/05/14] Morgause : *arrivée sur place la pâle reine fait le tour du site, de plus en plus contrariée. Elle finit par un soupir fatigué, ôte son manteau, restant en chemise et dépose le vêtement à l'abri d'un arbre. Elle revient ensuite au centre du cercle, tire une dague et se coupe sur toute la largeur de la paume. Le tonnerre gronde*
[23:12:53 05/05/14] Freiya : *Après quelques minutes de grosses hésitation : c'est qu'il y a beaucoup de viande sur le sanglier quoi, la louve finit par se détacher de son ancienne proie et se fond dans les fourrés pour resurgir derrière une pierre, elle examine la scène de son regard brillant et finit par s'avancer en entendant le tonnerre, parfaitement visible pour la Reine.*
[23:17:55 05/05/14] Morgause : *sursaut marqué : les lycans, c'est gros. La reine observe Freiya avec un peu de méfiance puis, l'animal ne manifestant aucune animosité, demande* Que me voulez-vous ? *Il semble douteux qu'elle reconnaisse Freiya sous sa forme animale*
[23:19:51 05/05/14] Freiya : *L'animal dévoile toutes ses dents dans une grimace semblable à un sourire, puis sa forme se trouble et grandit, pour devenir celle d'une jeune femme nue qui affiche un sourire très amusé.* Je venais vérifier qu'il n'y ait rien dans quoi vous auriez pu vous noyer, Anna.
[23:29:55 05/05/14] Morgause : *la reine se détend -un peu. Elle esquisse même un sourire à l'attention de la jeune femme* Vous veniez assister au spectacle, ou me tirer de l'eau par la peau du cou ? Il devrait bientôt beaucoup pleuvoir. Mais je ne sais pas si ce sera à ce point.
[23:31:57 05/05/14] Freiya : *Elle hausse les épaules et se rapproche nonchalamment.* Un peu des deux en fait. Je passais dans le coin. *Machinalement, elle s’essuie les lèvres.* Vous vous faites encore du mal ? *Son regard brillant tombe sur la main ouverte.*
[23:36:10 05/05/14] Morgause : *elle répond machinalement, ses yeux attirés par le geste de la lycane* Une offrande de l'officiant est demandée pour... attirer l'attention des forces avec lesquelles je travaille. Le sang... fonctionne sur presque tous les types de créatures, les matérielles comme les spirituelles. ... Et ne dites pas "vous vous faites encore du mal" sur ce ton, on dirait que je fais des... choses impures.
[23:38:16 05/05/14] Freiya : Pardon, pardon. *Elle sourit et lève les deux mains en signe d'apaisement.* Remarquez, je comprends. *Elle relève des yeux brillants sur la Reine.* Le sang attire plutôt bien, je confirme. Ils veulent pas du sang de bête ? Parce que j'ai un sanglier qui attends pas loin...
[23:42:51 05/05/14] Morgause : *sourire surpris* Non. C'est gentil. Il faut quelque chose qui est à moi. ... Vous voulez m'assister ? Normalement, vous ne risquez rien : je viens juste... recherger ce node.
[23:44:58 05/05/14] Freiya : Oh ? Je peux faire ça ? *En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, la lycane se trouve juste à côté de Morgause, la regardant avec la curiosité d'une gamine de dix ans.* Comment on fait ?
[23:52:07 05/05/14] Morgause : Mettez-vous face à moi. *elle indique l'emplacement à la lycane* Donnez moi vos mains. ... *une fois qu'elles sont en place, Morgause reprend* Je vais essayer de vous mettre en transe, puis je vous y rejoindrai. Ce sera plus facile comme ça. Ensuite, vous verrez le monde... différemment.
[23:54:01 05/05/14] Freiya : *La lycane suit les instructions avec soin et tend ses deux mains.* Une transe ? Je saurais comment ? *Elle pose la question plus pour la forme que pour obtenir une réelle réponse, attendant plutôt de voir ce que cela donnera.*
[23:59:01 05/05/14] Morgause : Regardez-moi. *les yeux ardoise sont curieusement profonds* Ne regardez plus que moi. N'entendez plus que ma voix. *peu à peu la lycane se sent happée, comme flottant face à d'immenses yeux gris* J'arrive, maintenant. *le temps d'un battement de coeur, et Morgause est avec elle, et elles flottent dans un paysage qui ressemble à l'endroit où leurs corps se trouvent... mais avec de curieuses lueurs traversant les choses... et un trou béant au milieu du champ de pierres*
[00:01:20 06/05/14] Freiya : *Pendant un instant, deux battements de coeur peut-être, la lycane gronde en regardant autour d'elle, suivant les lueurs du regard, elle ne connaît pas et réagit instinctivement, puis elle se calme et recommence à parler, prudemment.* C'est ce que vous voyez en permanence ?
[00:12:52 06/05/14] Morgause : *murmure* Quand je me concentre, oui. Ce sont les lignes de force du royaume de Logres. ... Et ce trou noir là bas... C'est ce que nous allons combler.
[00:14:11 06/05/14] Freiya : Et on va faire ça avec votre sang ? *Elle baisse la voix, pour imiter Morgause.* Parce qu'il a l'air gros quand même.
[00:19:09 06/05/14] Morgause : On va faire ça avec mon énergie. ... *hésitation infime dans la voix* Et peut être un peu de la vôtre parce qu'effectivement, il a l'air gros. ... Je commence. *l'avatar ferme les yeux et commence à luire faiblement, puis cette lueur coule en direction du trou en un flot lent mais ininterrompu pendant plusieurs minutes. Un observateur extérieur pourrait noter que son enveloppe corporelle devient cireuse*
[00:21:53 06/05/14] Freiya : Ah, c'est pour ça que vous aviez besoin de moi. *Elle sourit toutefois, sans rancune apparemment. Son regard suit le flot de lumière, et si elle ne le montre pas, elle est un peu inquiète quand à ce qui lui arrivera ensuite.*
[00:27:04 06/05/14] Morgause : Il faut... Toujours accepter les bonnes volontés. *la voix est un peu contrainte. Le trou noir semble presque comblé quand la luminescence de Morgause disparait* Désolée. JE vais devoir... vous fatiguer un peu. *elle se concentre, et c'est Freiya qui devient lumineuse. Mais là où la reine brillait comme une étoile, la lycane scintille comme un petit soleil.* ... J'aurais du commencer par vous, en fait. *la lumière coule vers l'endroit encore sombre. La sensation n'est pas désagréable : comme quand on se noie dans l'alcool*
[00:29:33 06/05/14] Freiya : Woah. *La lycane retient un mouvement de recul, elle ne sait pas s'il se serait répercuté dans le monde réel. Elle murmure.* Vous étiez déjà fatiguée en fait. *Son ton serait presque celui du reproche.*
[00:35:28 06/05/14] Morgause : *sourire d'excuse, mais Morgause ajoute* Oui. Mais vous auriez de toute façon brillé plus que moi. A cause de votre nature. Vous avez plus d'énergie. ... Voilà. C'est bon... pour cette fois. *l'écoulement cesse* Nous allons réintégrer nos corps. ... Hm. Si par hasard vous arriviez à me retenir, ce serait aimable. ... Prête ? *les deux femmes réintègrent leurs corps physique et, si Freiya se sent au pire un peu désorientée et fatiguée, Morgause a les yeux révulsés et s'effondre*
[00:37:45 06/05/14] Freiya : *Heureusement que la lycane a été prévenue parce qu'elle s'empresse de retenir la Reine et de l'attirer à elle pour la soutenir. Elle titube un peu et recule, s'écartant du centre.* Eh. Anna ? *Toujours en la tenant fermement, elle la force à lui faire face, posant la main contre son cou pour vérifier les battements de son coeur.*
[00:41:08 06/05/14] Morgause : *pas de réponse. Le coeur bat un peu trop vite, un peu pas assez fort*
[00:43:20 06/05/14] Freiya : Et merde. *La lycane se laisse tomber au sol et couche tout doucement la reine à ses côtés, elle prend ensuite son poignet pour vérifier en permanence le poul, apportant sa main au-dessus des lèvres royales pour s'assurer qu'elle respire toujours.*
[00:46:14 06/05/14] Morgause : *elle respire, lentement, plus ou moins comme si elle était encore en transe. Au bout de quelques secondes, elle ouvre les yeux et parait confuse* ... Qu'est ce que... ?
[00:52:00 06/05/14] Freiya : *Freiya pousse un soupir de soulagement et passe un bras derrière les épaules de Morgause pour la relever un peu.* Tout va bien, vous êtes en vie et en un morceau. Vous avez juste... fait une frayeur au public. Ca va ?
[00:52:51 06/05/14] Rilath : *le soldat arrive sur le lieux, une épée a la main toujours en tunique, l'air effrayé et en colère à la fois, visiblement il a courut* morg...m...majesté ! *pointe son épée en direction de freiya* que lui avez vous fait ?
[00:55:18 06/05/14] Freiya : *Dès que la lycane a senti arrivé l'homme - c'est à dire en retard à cause de la fatigue - elle se met à grogner et passe son autre bras autour de Morgause. L'aura qui se dégage d'elle alors évoque la bête en colère et très dangereuse, et elle ne se calme qu'un peu en écoutant Rilath.* Rien ! C'est elle qui.... *Elle cille. Une fois. Deux fois.* Majesté ?
[00:56:39 06/05/14] Morgause : Rilath ? *l'élocution est laborieuse* JE n'ai... rien et cette... demoiselle m'a aidée. Il n'y a pas... pas de problème. *elle tente de sourire*
[01:01:13 06/05/14] Rilath : *malgré l'aura de la lycane le soldat ne bouge pas d'un pouce et ne baisse son épée qu'après les explications de morgause, se précipitant vers elle pour la soutenir, lâchant son épée et lançant un regard rapide a freiya, le souffle bruyant de fatigue et de frayeur passée* pardonnez moi...
[01:03:41 06/05/14] Freiya : *Comme une louve protégeant sa portée, la lycane hésite visiblement à laisser le soldat approcher, mais finit par se décaler un peu, sans pour autant porter Morgause vers le haut.* Vous devez vous reposez, "Anna" *Le ton est un peu plus méfiant mais elle ne semble pas inquiété, ni par la potentielle révélation, ni par le soldat, bien qu'elle soit toujours nue comme un ver.*
[01:08:42 06/05/14] Morgause : ... Je sais. *elle tente de se relever, et on peut penser un instant qu'elle va y arriver... mais non. Elle siffle d'exaspération entre ses dents* ... Mon ami, je crois que vous allez devoir me porter... et prévenir que je n'assurerai pas les doléances demain matin. *elle se passe la main sur le visage, sourit à Freiya, un peu gênée* Anna est mon second prénom.
[01:13:11 06/05/14] Rilath : *l'information ne semble même pas l'intéresser et il soulève la reine comme on porte une mariée, sans effort apparant* ...je m'en assurerais... *il regarde la reine un moment, l'air inquiet et soucieux puis regarde freiya* je ne voulais pas me montrer agressif... Je fais mon devoir... Je vous aurait tuée si vous aviez été responsable. Mais merci... Du coup.
[01:15:57 06/05/14] Freiya : J'en doute. *La lycane se relève souplement sans plus montrer de signe de fatigue.* Vous auriez pu me prévenir. *Le ton est celui de la reproche amusée.* Je me suis foutue à poil devant la Reine... Deux fois. *Elle ne semble pas vraiment le prendre mal, puis fouille un moment sa mémoire.* Reposez-vous... Morgause ? Majesté plutôt, pardon, pas l'habitude. *Elle se tourne vers Rilath avec un sourire qui serait aimable sans toutes ses dents.* Pas de problème.
[01:20:02 06/05/14] Morgause : *haussement d'épaules* On a déjà tenté d'occire Morgause plusieurs fois. Anna, non. Je m'adapte. ... Pour la tenue, je vous pardonne. J'ai une générale qui réussirait à rendre la nudité pudique, et un certain nombre de lycans sous mes ordres directs. JE m'en remettrai. ... Merci Freiya. Je n'aurais pas réussi sans vous. ... *ces quelques phrases semblant avoir achevé de l'apuiser, elle noue les bras autour du cou de Rilath et pose sa tête sr son épaule* Rentrons...
[01:25:22 06/05/14] Rilath : *lui embrassant le front sans rien le moindre commentaire suite a la discussion le jeune homme salue la lycane d'un signe de tête et se retourne en direction du chateau* ... Si vous croisez quelqu'un qui parle de faire du mal à la reine, dites lui qu'elle a le soldat le plus chanceux et le plus invincible du royaume à ses côtés. Et que personne ne lui fait du mal...
[01:27:18 06/05/14] Freiya : *Freiya réprime difficilement un rire et se contente finalement d'un signe de tête sans commentaire, avant que sa silhouette ne devienne flou à nouveau, redevenant lentement le gros loup noir qui regarde le cortège partir.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Mai 2014 le Mer 7 Mai 2014 - 6:39

[11:46:34 06/05/14] Capitaine Noun : *Au premier jour de son kidnapping - si, si, promis - la Capitaine commence à prendre ses marques dans la petite maison de Siobhan, même si elle fouille plusieurs fois les tiroirs en faisant le tour de la table pour retenir leur emplacement, une fois laissée seule par le petit de la lycane. Elle se balade pied nus, ne portant pas de chausses mais une longue tunique beige, surmonté de son grand manteau noir.*
[11:51:25 06/05/14] PNJ-01 : *Plus ou moins sans préavis -autre que l'envol d'une famille de faisans quelques minutes plus tôt- un ENORME loup noir se matérialise à la porte. Et il n'est pas content, si on en juge par le grondement agacé qu'il émet*
[11:53:33 06/05/14] Capitaine Noun : *Noun se retourne en sursaut en entendant le grondement, sa main se porte par réflexe sur un tiroir mais elle se retient de l'ouvrir.* Oh euh... Pas Siobhan. De la famille peut-être ? *Elle ne bouge pas, prudemment, et se fend d'un sourire gêné.*
[11:58:00 06/05/14] PNJ-01 : *arrêt du grondement une seconde, puis retour. Le gros animal fait quelques pas dans la pièce, semblant chercher quelqu'un du regard, avant de renifler le sol en grondant un peu plus.
[11:59:09 06/05/14] Capitaine Noun : *La pirate suit du regard le loup mais ne bouge pas, lâchant même la poignée qu'elle avait attrapée. Elle fronce les sourcils mais finit par comprendre.* Julian est parti pêcher.
[12:02:42 06/05/14] PNJ-01 : ... *l'animal semble continuer à être perplexe, puis son image se brouille et apparait à se place un homme qui semble faire 2m sur 2, à la musculature sur-développée et aux yeux profondément enfoncés dans leurs orbites. ( http://mans-womans.com/images1/john-morrison-6.jpg ) Il toise Noun d'un oeil peu amène* Qu'est ce que tu fais là, femme ?
[12:10:23 06/05/14] Capitaine Noun : *La pirate ne recule toujours, semblant décidée à appliquer strictement les conseils de Siobhan, elle ne fait pas de gestes brusques puisqu'elle ne bouge pas.* Julian m'a amené pour... distraire Siobhan ? Qu'elle se repose un peu... Je crois.
[12:14:39 06/05/14] PNJ-01 : ... Distraire Siobhan. .... *il penche la tête sur le côté, tel le canidé perplexe moyen* Tu es... une saltimbanque ? ... Qu'est ce qui passe par la tête de ce gamin ?
[12:16:56 06/05/14] Capitaine Noun : Quoi, mais... *L'indignation semble redonner de la confiance à la jeune femme, à moins que ce ne soit de l'inconscience.* J'ai la gueule d'une saltimbanque ?! Non je suis sa... *Elle s'interrompt en s'empourprant.* Sa maîtresse. Ou plutôt elle est ma maîtresse. Ou plutôt... Enfin bref. Zut. *Le lycan pourra se vanter d'un exploit : avoir fait rougir la pirate.*
[12:23:41 06/05/14] PNJ-01 : *L'homme cille, puis plisse les yeux en observant Noun plus attentivement* Impossible. Sio n'a jamais été intéressée par les femelles. ... Et tu en es indubitablement une. *le regard du géant insiste ostensiblement sur le renflement des seins de la pirate*
[12:27:57 06/05/14] Capitaine Noun : Eh bien, elle semblait pourtant assez intéressé quand elle me... *La pirate tousse pour s'empêcher de parler plus longtemps.* Bref. Possible. *Elle rosit et détourne le regard, croisant les bras au niveau de sa poitrine.*
[12:37:46 06/05/14] PNJ-01 : ... *l'homme quitte enfin les seins de Noun du regard pour observer son visage. Et, curieusement, il sourit, découvrant tout un tas de dents* Tu es gênée.
[12:41:05 06/05/14] Capitaine Noun : *Si la pirate était un lycan, elle gronderait. Au lieu de cela, elle prend un air très contrarié.* D'habitude, je n'ai pas besoin d'en parler pour que les lycans le sachent. J'aime pas en parler.
[12:46:04 06/05/14] PNJ-01 : *à nouveau il incline la tête* Tu n'aimes pas parler de quoi ? Du fait que vous couchiez ensemble ? ... Ca s'estompe avec le temps et les lavages. *sourire* Si je te voyais nue, je verrais sans doute les marques qu'elle laisse, et je n'aurais pas posé la question. ... Là, tu as dormi dans son lit, donc tu sens son odeur, mais tu ne sens pas l'amour, donc comment tu veux que je comprenne ?
[12:48:42 06/05/14] Capitaine Noun : J'en sais rien moi, je sais pas comment ça fonctionne mais d'habitude, je croise un lycan et hop, il sait tout de moi et de ma sexualité. *Elle reprend un sourire mauvais et plein de dents.* C'est lassant. *Elle hausse les épaules.* Tu demanderas à Julian, il m'a senti sur sa mère plusieurs fois paraît-il. ... Je suis Noun, au fait. A qui ais-je l'honneur ?
[12:53:39 06/05/14] PNJ-01 : Bah évidemment, si tu le croises juste en sortant du lit de Sio... Ou d'ailleurs, hein... Là, c'est évident. *sourire en coin* Julian et Siobhan dorment ensemble en hiver. Et le petit est... "spécial". Si il te sentait en alternance avec l'autre con, ça a pu le surprendre. *l'homme nu bouge enfin, se dirigeant vers un coffre dans lequel il prend une paire de braies qu'il enfile* Et donc, tu es là pour lui changer les idées en lui roulant des pelles ? *il va se chercher un truc à manger dans le placard*
[12:53:51 06/05/14] PNJ-01 : Oh. Je m'appelle Sköll.
[12:56:18 06/05/14] Capitaine Noun : Spécial ? *Elle fronce un peu les sourcils.* Il m'a paru très éveillé pour son âge. *Elle perd le sourire et baisse un peu le regard.* Ouais, je suis la raison pour laquelle... "l'autre con" s'est énervé. *Elle relève l'oeil pour le suivre du regard.* C'est ça, entre autres. Et je suis aussi là pour me venger et lui faire payer en squattant sa maison et son garde-manger.
[13:05:45 06/05/14] PNJ-01 : *petit rire* Tres éveillé ? C'est rien de le dire. Il nous rend périodiquement tous fous avec ses questions et ses manières de faire. Sio a pris un mâle trop intelligent comme géniteur. ... Oh. Il a pas supporté la concurrence ? ... Quel con. *gros rire* Moi, j'aurais demandé à participer. J'aurais ptêt pris un pain, mais la tête de Siobhan aurait valu le coup. ... Lui faire payer quoi ? *il se sert en saucisse, et en tend un bout à Noun*
[13:08:57 06/05/14] Capitaine Noun : Il ne m'aimait pas trop de toute façon. *Elle hausse les épaules.* Je ne sais pas ce qu'aurait dit Sio, mais moi ce serait non. *Elle se fend d'un large sourire, prend le morceau et commence à le grignoter avant de faire glisser son bras droit hors de la manche de son manteau, puis tire sur la tunique pour dévoiler son épaule bandée. Sköll peut remarquer au passage qu'elle porte des traces de bleu et de petites morsures, anciennes, à la base du cou.*
[13:11:53 06/05/14] PNJ-01 : *L'homme fronce les sourcils et se penche rapidement, attrapant le bras de Noun et l'attirant vers lui inexorablement, sans paraitre forcer. Il semble préoccupé* C'est elle qui a fait ça ? ... Merde. ... Je parle de la morsure, hein. Le reste, c'est vos oignons.
[13:14:40 06/05/14] Capitaine Noun : Aîeuh. *Elle se laisse tout de même tirer sans opposer de résistance.* C'est rien. C'était juste après... la crise. Elle était énervée et elle n'a rien fait de plus.
[13:18:53 06/05/14] PNJ-01 : Ca lui ressemble pas. En général, les crises nerveuses, elle gère. Si elle t'aime bien, elle aurait jamais du te faire ça. PAs elle. .... Comment te dire. C'est probablement, de notre génération, celle du clan qui se maitrise le mieux.
[13:19:59 06/05/14] Capitaine Noun : Tu veux dire que secrêtement, elle m'aime pas en fait. *Le ton est amusé, mais l'oeil sombre paraît inquiet.* C'était une situation spéciale, ça arrive, même aux meilleurs.
[13:27:10 06/05/14] PNJ-01 : Je veux dire que ça n'allait vraiment pas. Je n'ai pas la moindre idée des sentiments potentiels qu'elle peur ressentir pour toi, mais... Vu sa capacité à se maitriser, c'est... bizarre. Tu m'aurais dit qu'elle avait détruit ton mobilier, ça aurait été cohérent. Ca... Moins. *par contre, il est évident qu'il ne remet pas en doute l'affirmation de Noun sur la personne qui l'a blessée*
[13:29:00 06/05/14] Capitaine Noun : Tu as raison, ça n'allait vraiment pas. Parce qu'elle a aussi essayé de détruire mon mobilier. *Elle a un sourire et remet sa tunique, puis son manteau en place.* C'est pour ça que je suis là ! Pour que ça aille mieux.
[13:35:18 06/05/14] PNJ-01 : ... Eh bien, espérons que tu es en forme. Parce que compenser du stress par le sexe, ça nous... motive. *ricane, puis il détaille Noun de haut en bas* JE vais te ramener de la viande fraiche, histoire que tu puisses... au moins survivre. *ça semble clairement le faire marrer, au final* Je viendrai quand vous aurez fini, et on verra dans quel état tu es. Ce sera marrant.
[13:37:42 06/05/14] Capitaine Noun : Tant mieux, j'aime bien quand elle est motivée. *Elle lui lance un grand sourire.* Merci pour la viande. Je suis sûre que ça sera très drôle, surtout si Siobhan est encore là.
[13:40:09 06/05/14] PNJ-01 : *sourire qui s'élargit* Oh oui. Très trèèèès marrant. *il se lève et se désape rapidement* Je vais chasser un peu, je te ramènerai de quoi te maintenair en forme. *il se transforme en ricanant, et l'énorme loup noir sort toujours agité de soubresauts*
[13:42:08 06/05/14] Capitaine Noun : *La pirate réprime un grognement puis se glisse vers la chambre pour attraper des chausses, parce que quand même.*






[14:14:56 06/05/14] Florimel : *Eh bien c'est jour de ménage aujourd'hui puisque la jeune femme n'a toujours pas retrouvé d'arc. D'humeur morose, elle astique la maison déjà propre dans un silence sépulcral*
[14:17:44 06/05/14] Artheon : *Aux alentours, les animaux fuit la forêt, appeurés par l'approche d'un gros prédateur, qui finit par passer la tête hors des bois, surveillant partout autour de lui avant de se décider à avancer, en se faisant aussi discret que possible. Arthéon contourne la maison jusqu'à la porte, lève la patte, hésite, relève la patte, hume l'air, lève encore la patte et finit par gratter tout doucement à la porte*
[14:20:55 06/05/14] Florimel : *un grommellement se fait entendre puis la porte s'ouvre largement, d'un geste sec. Florimel, un chiffon à la main, lance au dragon un regard peu amène... puis... se décompose, devenant blanche comme un linge. Elle pousse un couinement épouvanté avant de battre en retraite à l'intérieur. Bruit de meubles déplacés*
[14:23:40 06/05/14] Artheon : *moment de blanc en voyant qui lui ouvre, la suit du regard en la voyant reculer* Euh ... *avance doucement la tête dans la porte* Ce n'est pas ... Je ne viens pas pour ... *hésite manifestement sur la formulation* Florimel ? Je cherche juste quelqu'un.
[14:28:55 06/05/14] Florimel : ... *une tignasse rousse assortie de grands yeux bleus apparait derrière un coffre* ... Vous cherchez qui et pourquoi ? *bien qu'encore effrayée, il semble qu'elle pense qu'un dragon est moins dangereux s'il parle. Oui, le raisonnement est spécieux, parfaitement.*
[14:31:07 06/05/14] Artheon : *avance encore la tête et tourne son regard doré sur Florimel* Je ... Leith. ... Je suis Arthéon.
[14:38:53 06/05/14] Florimel : ... Arthéon ? *pour le coup, elle sort encore un peu de derrière sa barricade* L'ami loup transformé en dragon ? ... Leith n'est pas là en ce moment il... Il voyage beaucoup. *son ton est un peu triste* JE ne sais au juste quand il compte rentrer.
[14:39:59 06/05/14] Artheon : Oui, c'est moi. *recule un peu la tête* D'accord, tant pis. Je suis désolée ... pour le dérangement.
[14:41:44 06/05/14] Florimel : Non mais... C'est moi qui suis désolée... J'ai... réagi comme une sotte. Pardon. ... Vous vouliez le voir pour quelque chose de particulier ? ... Vous voulez... manger quelque chose ?
[14:43:27 06/05/14] Artheon : Non, non. Je voulais juste ... *difficile à voir de l'intérieur, mais il hausse les épaules, grattant un peu le sol* ... le voir, depuis le temps. C'est gentil, mais non merci.
[14:50:05 06/05/14] Florimel : ... Désolée. ... *elle se relève rapidement* Je ne voulais pas vous rendre triste. ... Vous avez été... *elle hésite* Très amis, non ?
[14:52:04 06/05/14] Artheon : Vous n'avez pas à l'être. *tourne son regard d'or vers la jeune femme et émet un petit ricanement un peu amer* On peut le dire, oui. Il ... va bien, quand même ?
[14:55:52 06/05/14] Florimel : Oui. Mais il bouge beaucoup. Pour son travail. ... *ses yeux se posent sur le reptile, et elle murmure* C'est pas trop compliqué... affectivement ?
[14:59:56 06/05/14] Artheon : Bien sûr, je comprends. *pousse un soupir bien visible* Disons qu'on s'y fait.
[15:14:47 06/05/14] Florimel : Ca n'a pas l'air. *elle se décide* Allez, entrez... ce que vous pouvez, j'allais me faire une tisane, je vous trouverai... enfin, je ne sais pas ce que vous mangez, en fait. Et on dira du mal de Leith puisqu'il n'est pas là, qu'il nous manque, et que c'est tout sa faute.
[15:16:27 06/05/14] Artheon : *a un rire grondant et finit par s'avancer, jusqu'à ce que ses ailes buttent contre l'encadrement de la porte, il a donc déjà les deux pattes avant dans la maison* Je mange de la viande habituellement. Vous n'êtes pas obligé de me trouver un truc, ça ira très bien sans.
[15:41:47 06/05/14] Florimel : C'est pas poli. *elle farfouille jusqu'à trouver un petit bout de petit salé* Par contre, je n'ai que ça. Je n'ai plus d'arc, et ma pourvoyeuse en viande habituelle n'est pas là. *elle met de l'eau à chauffer* ... Il a été très affecté quand vous... êtes disparu.
[15:45:05 06/05/14] Artheon : J'en suis désolé. *a une sorte de sourire gêné* Mais dites-vous que... je n'aurais pas grandi aussi vite si j'étais resté ici, et je ne serais peut-être pas encore capable de parler... même si je serais plus mignon, je l'accorde.
[15:48:44 06/05/14] Florimel : *léger rire* Je pense qu'il préfèrera pouvoir vous parler à tripoter un lézard de la taille d'un chat. ... Sauf vot' respect. *très vite* ... Comme il n'y avait pas que l'intérêt physique entre vous, ce sera plus satisfaisant.
[15:50:44 06/05/14] Artheon : *a un ricanement bref en retour* Pas de problème. *penche un peu la tête vers elle* C'est difficile de restreindre les choses au seul domaine physique ... *instant de blanc* Je ne sais pas si c'est une bonne chose de vous dire ça en fait.
[15:54:49 06/05/14] Florimel : *elle hausse les épaules* J'ai pris Leith en toute connaissance de cause. Et même si je suis loin d'être une spécialiste du... enfin, du sexe, je suppose que quand on a un partenaire régulier... On s'y attache un peu même sans s'en apercevoir ?
[15:58:37 06/05/14] Artheon : Bon. *sourit de nouveau* Oui, je pense que ça fonctionne comme cela. Il faudrait vraiment ne rien partager d'autre pour ne pas s'attacher
[16:01:10 06/05/14] Florimel : Et Leith est un gentil garçon amusant et intelligent... en plus d'être beau, bien sûr. ... Du coup, logique que tout le monde craque. *léger rire* ... Comment ça se passe, l'amour, chez les dragons ? Vous allez devoir chercher une dragonne ?
[16:08:21 06/05/14] Artheon : Euh ... *baisse un peu les yeux* C'est ... compliqué. Là, nous sommes au printemps, donc je suis un dragon. D'ici l'automne, je serais une dragonne jusqu'en hiver ... Chaque dragon a un rythme différent, mais sinon oui, il va falloir chercher une partenaire .... *relève les yeux, et déclare en prévision* Et c'est pas drôle
[16:11:02 06/05/14] Florimel : ....... *elle toussotte pour cacher le retroussis de ses lèvres* ... Ahem. En théorie, il "suffit" de trouver un autre dragon qui soit en opposition de phase... et avec lequel vous soyez en confiance, non ? ... Ben putain, c'pas gagné. Vous êtes beaucoup, comme race ?
[16:13:54 06/05/14] Artheon : Pas vraiment non. *fait de son mieux pour conserver sa dignité, relevant la tête* Mais on vit longtemps, je suppose que ça aide.
[16:15:59 06/05/14] Florimel : Bien sur. .... Ca change quoi, d'être une dragonne ? Vous changez physiquement ? ... *rougit brutalement* J'veux dire, en dehors de...
[16:17:26 06/05/14] Artheon : ... Ce sont des organes internes, vous ne verrez pas la différence. *sa dignité survit environ 5 secondes avant qu'il ne baisse la tête* Et je vais changer de couleur...
[16:22:08 06/05/14] Florimel : Oh ? Vous allez devenir de quelle couleur, alors ? Quelque chose d'aussi joli que ce vert là ?
[16:24:47 06/05/14] Artheon : En automne, je passe au rouge. C'est un autre style, moins pratique pour se camoufler en forêt ... mais aucun dragon ne fait ça de toute façon *hausse les épaules*
[16:29:17 06/05/14] Florimel : Ce serait crétin. ... *un éclair traverse son regard* Je peux m'approcher un peu ?
[16:30:50 06/05/14] Artheon : *tourne un peu la tête, curieux* Bien sûr, allez-y.
[16:31:35 06/05/14] Florimel : *elle s'approche, se penche sur le cou du dragon, caresse les écailles* ... Vous muez ?
[16:33:00 06/05/14] Artheon : *penche encore un peu plus la tête, tout en essayant de maintenir le contact visuel* Quelques écailles tombent, mais pas beaucoup, le reste change simplement de couleur. Pourquoi ?
[16:34:59 06/05/14] Florimel : Je me demande combien coûterait un collier en écailles de dragon. ... Elles sont dures ou souples ?
[16:36:16 06/05/14] Artheon : *a un rire amusé* Celles qui tombent sont dures. Et je pense que ça peut valoir pas mal, surtout auprès d'alchimiste ou de potionistes.
[16:37:32 06/05/14] Florimel : *elle relève de grands yeux pleins d'étoiles* Vous me laisseriez ramasser celles que vous perdez ? ... Leith est souvent loin, et on m'a... pris mon outil de travail. C'est un peu galère en ce moment : je vis plus ou moins aux crochets d'une copine...
[16:38:51 06/05/14] Artheon : *part sur un rire grondant et relève lentement les yeux sur elle* Bien sûr, aucun problème. J'essaierais de les garder et je vous dirais où venir les chercher. Ca devrait pas mal aider.
[16:41:05 06/05/14] Florimel : *avec un couinement ravi, elle saute au cou du dragon, lui colle un baiser sur le mufle* Merciiiii ! .... Heu... Ahem. *elle recule, toujours souriate* Désolée. J'ai un côté un peu primesautier même si je suis adulte.
[16:44:07 06/05/14] Artheon : *lui sourit en retour, dévoilant de nombreux crocs* Pas de soucis, bien au contraire. Ce n'est rien.
[16:46:09 06/05/14] Florimel : Vous êtes le genre de dragon à aimer les câlins, c'est ça ? ... *elle tend une main timide vers le cou du reptile et le caresse doucement* Ce genre là ?
[16:50:04 06/05/14] Artheon : *petit rire, il se prête volontiers à la caresse et tord un peu le cou* Moui, c'est agréable *grand sourire plein de dents*
[16:52:37 06/05/14] Florimel : *mi voix* Si on m'avait dit qu'aujourd'hui je tripoterais un dragon... Il y a un endroit qui est plus agréable ? Moi, j'aime qu'on me caresse les cheveux mais vous, hm...
[16:54:52 06/05/14] Artheon : Le cou c'est parfait. *ricane un peu* Le dessus de la tête est un peu dur, surtout avec les cornes. Le cou est plus souple. *tord le cou pour suivre le mouvement* Désolé pour le dérangement quand même, vous deviez être occupée
[16:57:55 06/05/14] Florimel : Je faisais le ménage. Autant dire que vous me sauvez la vie. *léger rire, elle continue un moment les câlins, gratouillant parfois. Quand elle cesse, elle a un sourire radieux* J'ai toujours aimé papouiler les a... *elle s'interrompt, réfléchit* Vous êtes pas vraiment un animal, du coup.
[16:59:46 06/05/14] Artheon : *a de nouveau ce ricanement amusé* Pas vraiment non, mais je comprends la confusion, c'est normal. *vient appuyer sa tête contre la jeune femme, son souffle est étrangement chaud*
[17:04:13 06/05/14] Florimel : *elle rit doucement, passe la main entre les deux cornes du reptile* Eh bien on va dire que j'aime papouiller les dragons alors. *elle clôt à demi les yeux* Et en hiver, ce doit être encore mieux. *elle recule un peu, repoussée par la tête d'Arthéon, avec un petit rire* On dirait un gros chat.
[17:07:29 06/05/14] Artheon : *le rire grondant fait vibrer la grosse tête* Les léchouilles sont un peu différentes *tire la langue, qui ressemble à celle d'un serpent en beaucoup plus grosse*
[17:10:01 06/05/14] Florimel : *elle écarquille les yeux* Houlà oui. J'ai pris mon bain dernièrement, je pense que ça va aller. *elle se met bien en face du dragon, son nez contre le mufle de la grosse bête* Et vous ça va aller ?
[17:15:22 06/05/14] Artheon : Ca ira très bien. *sourit doucement, et parle plus bas* Il y a une petite grotte, dans la grande colline, quand vous arrivez par l'est. Passez à l'occasion et j'aurais conservé les écailles.
[17:17:43 06/05/14] Florimel : Merci. Beaucoup. ... Je peux faire quoi pour vous, moi ? J'aime pas être en reste.
[17:21:15 06/05/14] Artheon : Donnez-moi des nouvelles de temps en temps. *large sourire* Cela suffira.
[17:22:45 06/05/14] Florimel : Ca, je peux le faire. ... Merci, Arthéon. Zêtes un chic dragon. ... *soudain perplexe* Et en dragonne, vous changez de nom ? PArce qu'Arthéon, c'est super viril, quoi.
[17:24:31 06/05/14] Artheon : *ses épaules s'affaissent, air presque blasé* Non, je garde Arthéon, les gens ne voient pas la différence, à part la couleur, de toute façon
[17:29:59 06/05/14] Florimel : Je me moquais, soyez pas triste. Je suis une affreuse. ... Je viendrai bientôt, promis. *elle fait un pas en arrière en lâchant le dragon, met ses mains dans le dos*
[17:33:01 06/05/14] Artheon : Tout va bien, ne vous en faites pas. *sourit de nouveau et commence à reculer pour sortir de la maison, lentement et prudemment* A plus tard alors *ses ailes se déploient* Bonne journée, Florimel.


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Mai 2014 le Ven 9 Mai 2014 - 8:23

Gros trou dans les archives, il manque au moins une moitié de rp, navré.

[Suite à une conversation Siobhan/Artheon, le dragon vient de lui dire qu'il change de sexe en fonction de la saison.]
[15:43:27 07/05/14] Artheon : *grondement sourd, le dragon se détourne avec dignité pour jeter le lapin sur les bûches puis un torrent de flamme jaillit de sa gueule pour cuire le pauvre lapin*
[15:46:24 07/05/14] Siobhan : *Elle s'appuie contre le flanc d'Arthéon* Tu sais mon grand, ça change pas grand chose, si ? A part la couleur et, j'imagine, des détails dont je ne tiens pas à avoir... le détail, tu es tout pareil, non ? J'ai pas l'impression que tu sois moins fort ou rapide rouge ou vert.
[15:48:08 07/05/14] Artheon : *s'arrête une fois la viande bien cuite* Non, ça ne change rien, sinon la couleur et des organes internes ... Mais les gens rigolent quand même ! *regard vexé*
[15:54:54 07/05/14] Siobhan : Parce qu'ils supposent que comme tu es un mâle, donc le top, être une femelle doit te sembler nul. Mais tu sais bien, toi, que les femelles sont pas moins bien, non ? *le ton contient un fooooond de légère menace*
[15:57:56 07/05/14] Artheon : Bien sûr maman. *sourire en coin* En tout cas, maintenant j'ai confirmation *grognement quand même* Je te laisse couper le lapin, moi j'y vais avec les dents d'habitude.








[16:51:47 07/05/14] Adélice : *Adélice est sur une plage de galets. Munie d'un petit panier, elle s'applique à ramasser quelques cailloux en chantonnant. La brise est légère, il ne fait pas froid malgré le soleil timide.*
[16:56:47 07/05/14] Artheon : *un battement d'aile puissant retentit, puis un second, et une grande ombre s'étend sur court instant sur la plage de galets, un dragon survole la zone, encore assez petit et aux écaillers vertes brillantes, il finit par se poser à quelques mètres de la jeune femme, les galets roulant sous son poids*
[17:01:39 07/05/14] Adélice : *Relève la tête et contemple la créature avec un sourire paisible.* Vous en avez mis du temps. *s'approche doucement vers le dragon*
[17:03:13 07/05/14] Artheon : *la bête a un sourire et tend le cou vers la jeune femme* Ce n'est pas facile de vous trouver, vous savez ?
[17:06:29 07/05/14] Adélice : *Pose une main délicate sur ses ecailles. Léger rire.* Vraiment ? C'est vrai que je me fait plutôt discrète ces temps si mais...pour un dragon, ça m'étonne. Je suis contente de vous voir. Vous êtes...resplendissant !
[17:08:42 07/05/14] Artheon : *rire grondant, le dragon avance la tête jusqu'à la poser contre la jeune femme* Moi aussi, je suis content de vous revoir. Cela fait trop longtemps.
[17:11:16 07/05/14] Adélice : Oui. Je suis bien d'accord. Alors, racontez moi. Qu'avez vous fait pendant tout ce temps ? A part grandir.
[17:12:59 07/05/14] Artheon : Eh bien ... Principalement grandir, en fait. C'est pour cela qu'Alduor m'a emmené, nous grandissons plus vite en compagnie de nos semblables. *sourire plein de dents* Je trouve ça plus pratique pour parler
[17:16:07 07/05/14] Adélice : Ça devait être sympa de rencontrer vos semblables. Et de pouvoir parler. *petit sourire* Vous comptez rester dans le coin maintenant ?
[17:16:58 07/05/14] Artheon : Exactement. *large sourire* J'ai obtenu de la reine l'autorisation de m'installer près de Hengstone, donc je n'aurais pas de problème.
[17:21:00 07/05/14] Adélice : Ah c'est une très bonne nouvelle ! Tant que vous n’effrayez pas tout le monde...mais je doute que ce soit le cas. Vous êtes, de loin, le plus rassurant dragon que je connaisse...même si je n'en connais pas beaucoup finalement. *fronce les sourcils*
[17:22:12 07/05/14] Artheon : *rire grondant* C'est tout à fait normal, nous sommes plutôt rares. Et je fais très attention à ne pas effrayer les gens
[17:22:29 07/05/14] Artheon : *sourire plein de dents, il relève la tête pour plonger son regard doré dans la sien* Et vous, qu'êtes vous devenu ?
[17:29:50 07/05/14] Adélice : Je suis devenue plus forte. Je suis partie...en formation on va dire. Je comprends mes pouvoirs et je les aie multipliés. *sourire satisfait* Je suis une prêtresse, j'apprends à mes semblables ce qu'elle peuvent et doivent faire de leurs dons. *hausse les épaules* C'est pas passionnant, mais je suis contente. Même si tout ces pouvoirs qu'il y a en moi et ...les responsabilités me font un peu peur.
[17:33:42 07/05/14] Artheon : Vraiment ? *relève la tête, le regard brillant* Quels sont-ils alors ? Et que devez-vous apprendre aux gens ?
[17:39:48 07/05/14] Adélice : Je peux soigner par exemple, enfin tout dépend de la blessure hein... il faut du temps pour que le don évolue et gagne en puissance. *hausse les épaules* Oh, je leur apprends à contrôler leurs dons et à les utiliser avec prudence. Ce genre de choses.
[17:42:33 07/05/14] Artheon : Ce doit être beaucoup de travail. *sourit doucement* Vous avez beaucoup d'élèves ? Je ne pensais pas qu'il existait tant de ... gens comme ça
[17:47:53 07/05/14] Adélice : J'en ai cinq. Et nous ne sommes pas plus d'une quinzaine sur l’île. Toutefois, c'est bien ici que nous sommes les plus nombreux. *léger sourire* Nous ne savons pas bien qui nous sommes. A part des humains...avec des pouvoirs et un gout prononcé pour les grands espaces, les animaux et les plantes. *léger rire*
[17:51:28 07/05/14] Artheon : Cinq, c'est déjà un certain nombre je trouve. *grand sourire, il cogne le museau contre l'épaule de la jeune femme* Vous avez bon goût, j'ai presque les mêmes, sauf les plantes *sourire plein de dents*
[17:53:41 07/05/14] Adélice : *léger rire* Je suis flatté qu'on partage autant de point commun. *passe ses deux bras autour du large cou du dragon.* Je suis contente que vous restiez.
[17:55:26 07/05/14] Artheon : *grondement de satisfaction* Moi aussi, je suis très content. Vous résidez toujours au village de Hengstone ?
[17:56:21 07/05/14] Adélice : Oui, la plupart du temps. *léger sourire*
[17:57:52 07/05/14] Artheon : *relève un peu la tête* Alors j'essaierai de passer vous voir quand cela m'est possible.
[18:07:29 07/05/14] Adélice : J’espère bien. *recule et reprend son panier* Je ne vais pas tarder a y aller. *lui sourit* A très vite ?
[18:08:32 07/05/14] Artheon : Je comprends. *baisse la tête comme pour un salut-révérence* A très bientôt, Adélice. *déploit déjà ses ailes pour s'envoler*






[21:20:44 07/05/14] Adélice : *La nuit est tombée sur le village. Devant une taverne, Camille regarde trois gros mecs l'encercler. Elle serre deux bouteilles fermement dans ses mains et fini par en lancer une sur un mec.* J'suis pas une grosse dinde !! *s'avance vers un autre avec fureur. Les mecs se contente de rire.*
[21:25:56 07/05/14] Freiya : *L'atmopshère se fait brusquement plus lourde autour d'eux et une silhouette apparaît derrière l'une des deux brutes, étrangement menaçante bien qu'elle ne paye pas de mine en face des deux hommes, bien qu'elle soit assez grande pour une femme. La lycane tapote l'épaule d'un des deux types, avec un calme trompeur.*
[21:27:47 07/05/14] Camille : *Sa tête viens s'entrechoquer avec le torse de l'homme, un peu sonnée, Camille se masse le crâne et dirige son regard vers la nouvelle arrivante. Elle sourit.*
[21:29:30 07/05/14] Freiya : *Les deux hommes ont cessés de rire, étrangement, mais cela ne les empêche pas de toiser la femme avec un sourire en coin "Qu'est-ce que tu veux la jolie." Freiya ne répond qu'avec un sourire mauvais et un coup de poing qui part brusquement dans le ventre de l'homme qui s'est tourné vers elle, avec une force suffisante pour le faire se plier en deux de douleur.* On ne touche pas.
[21:33:21 07/05/14] Camille : *Casse la deuxième bouteille sur le crane de celui qu'elle a en face d'elle et lui donne un coup de pieds dans la jambe. L'homme grimace mais s'apprête à répliquer.*
[21:35:59 07/05/14] Freiya : *Débarrassée du premier, la lycane attrape la main du second au vol et lui tord violemment le poignet jusqu'à entendre un cri de douleur. Elle lui crochète alors le pied pour le faire tomber au sol et le relâche. L'impression diffuse de menace qui se dégage d'elle est constante à présent, elle regarde autour d'elle pour prévoir un nouvel assaut.*
[21:39:05 07/05/14] Camille : *Les hommes se relèvent et s'éloignent en poussant quelques grognements et quelques insultes. Camille relève la tête en soupirant, un peu honteuse.* Merci...
[21:41:22 07/05/14] Freiya : *La lycane reste en alerte quelques minutes, l'air grave et ne se calme que pour sourire à la jeune femme.* Tout va bien ?
[21:43:57 07/05/14] Camille : Evidemment. Je maîtrisai la situation tu sais. *fronce les sourcils, s'approche d'elle*
[21:46:16 07/05/14] Freiya : *Freiya se fend d'un sourire amusé et un peu moqueur.* Vraiment ? A trois contre une, et avec seulement deux bouteilles ? Qu'est-ce qu'ils t'avaient fait ?
[21:48:04 07/05/14] Camille : Je me serai débrouillée. Mais...je supose qu'il faut quand même que je te remercie. *hausse les épaules* Il m'on provoqué. Pour une fois que je cherchai pas la merde.
[21:49:14 07/05/14] Freiya : Ne t'inquiètes pas, je comptais t'extirper des remerciements en temps voulu. *Le sourire de la lycane s'agrandit encore.* Je ne sais pas si je devrais te croire.
[21:51:56 07/05/14] Camille : *léger sourire* Tu commence déja à vouloir profiter de mes faiblesses. *la regarde* Je te promet. J'ai rien fait. Beaucoup de monde ne m'on pas à la bonne en ce moment.
[21:53:29 07/05/14] Freiya : A part moi, bien sûr. *Elle se rapproche de Camille, jusqu'à la coller à elle, son regard brille un peu dans la nuit pendant qu'elle regarde autour d'elles.* Je profite de toutes les faiblesses, c'est comme ça.
[21:55:01 07/05/14] Camille : Et moi j'en ai beaucoup. *baisse la tête* Je suis qu'une nulle en fin de compte.
[21:55:38 07/05/14] Freiya : Ne dis pas ça. *La lycane fourre son nez dans les cheveux blonds et dépose un baiser sur le haut du front.* C'est faux.
[21:59:15 07/05/14] Camille : Je voudrais me battre comme toi, être comme toi. Personne ne te cherche d'ennuie à toi, tu en impose. Moi je suis qu'une gamine qui fait peur à personne. *se blottit contre elle*
[22:02:01 07/05/14] Freiya : *La lycane se recule dans l'ombre du bâtiment et attire la jeune femme avec elle, la plaquant doucement contre le mur de bois.* C'est faux aussi. Tu n'avais pas ta hache, déjà. *Elle lui relève le menton de l'index.* Et tu n'es pas une gamine. *Elle l'embrasse, presque délicatement, sur les lèvres.*
[22:04:37 07/05/14] Camille : *lui prends la main, se laissant embrasser* Freiya... j'veux devenir comme toi, une lycane.
[22:07:25 07/05/14] Freiya : *La lycane blanchit soudainement et prend un peu de recul, sans pour autant lâcher Camille. Elle semble ne pas savoir comment réagir à une telle déclaration.* Ce n'est pas... C'est une décision importante, Camille. *Le ton de la lycane est devenu très sérieux.*
[22:09:08 07/05/14] Camille : Surement mais c'est ce que je veux. Je veux être plus forte. *hausse les épaules*
[22:10:52 07/05/14] Freiya : C'est... Je ne peux pas choisir pour toi. *Elle revient enlacer la jeune femme, appuyant son front contre le sien.* Je dois en parler à une amie, si tu veux bien.
[22:13:44 07/05/14] Camille : *hoche la tête* D'accord. Merci. *une main viens caresser la hanche de la jeune femme*
[22:16:27 07/05/14] Freiya : *Freiya se fend d'un maigre sourire et vient embrasser de nouveau la jeune femme, plus brièvement.* Ne me remercie pas tout de suite.
[22:20:49 07/05/14] Camille : Oui, c'est vrai. Il attendra alors...mais je suis contente que tu ne m'ai pas catégoriquement dit non. *une main viens lui caresser la joue alors que l'autre se dirige plus sur sa poitrine.*
[22:23:22 07/05/14] Freiya : *Une main ferme interrompt la main baladeuse et la serre lentement, mais sans agressivité.* Ce n'est pas à moi de faire ce choix. *Elle a cependant un petit sourire triste, venant chercher à nouveau les lèvres de la jeune femme.* Tu n'as pas besoin d'être lycane pour être exceptionnelle,Camille...
[22:25:56 07/05/14] Camille : *soupire, détourne son visage* Et ben c'est pas ce que je ressens en ce moment. Désolé.
[22:31:57 07/05/14] Freiya : *La lycane lui caresse la joue et lui fait tourner la tête pour la regarder dans les yeux.* C'est moi qui le suis. *Son autre main va caresser la hanche de la jeune femme et elle l'embrasse encore une fois.* Je te trouve bien assez exceptionnelle, veux-tu que je le prouve ? *Son expression passe du sourire d'excuse à un air un peu plus enjoué, lentement.*
[22:33:57 07/05/14] Camille : *lui rends son baiser et finit par hocher vivement la tête* Oui.
[22:37:42 07/05/14] Freiya : Je pensais bien. *En un instant, elle soulève Camille et la colle au mur pour un baiser un peu plus passionné, qu'elle interrompt presque à bout de souffle.* Il vaudrait mieux aller chez toi, en fait...
[22:40:13 07/05/14] Camille : Tu as raison. Allons-y. *lui prend la main et commence a marcher.*
[22:42:11 07/05/14] Freiya : *La lycane lui emboîte le pas et sa poigne sur la main de la jeune femme est une bonne indication de son impatience.* Tu crois que c'est une bonne idée de se tenir la main comme ça ? *Le regard brillant semble essayer de voir partout à la fois, par méfiance.*
[22:44:30 07/05/14] Camille : *hausse un sourcils* J''en sais rien. Mais j'en ai envie alors je le fait. Après si ça te dérange je peux toujours la lâcher. *la regarde avec un petit sourire*
[22:47:34 07/05/14] Freiya : Ne me tente pas. *Elle lui serre un peu plus la main en fait, et laisse passer un moment de silence avant de demander, dans un murmure.* Tu ne m'as jamais vu en louve, en fait.
[22:49:50 07/05/14] Camille : *Arrive enfin devant chez elle* Non c'est vrai...*ouvre la porte* jamais.
[22:51:00 07/05/14] Freiya : *A ce moment, elle lui relâche doucement la main et reste plantée devant la porte.* Tu voudrais ?
[22:54:04 07/05/14] Camille : *la regarde* Oui pourquoi pas ! *léger sourire*
[22:56:07 07/05/14] Freiya : *La lycane se fend d'un petit sourire et regarde autour d'elle, puis elle se défait rapidement de ses habits qu'elle laisse traîner en tas. Sa silhouette se brouille lentement pour devenir quadrupède, puis se couvrir de poils noirs sombres. C'est un loup assez impressionnant mais pas encore une montagne de muscle canin.*
[22:57:16 07/05/14] Camille : *ouvre deux grands yeux* Waouh. C'est bizarre. Enfin vous êtes une très belle louve hein mais...*s'approche* ça fait bizarre. *léger rire*
[22:58:35 07/05/14] Freiya : *Elle a un sourire canin et vient lêcher doucement la main de la jeune femme, de sa langue râpeuse.*
[23:00:45 07/05/14] Camille : *hésite puis caresse doucement la tête de la louve.*
[23:03:29 07/05/14] Freiya : *De nouveau, la silhouette de la louve se trouble et grandit pour redevenir celle de l'humaine. Pendant l'opération, il se dégage d'elle une sorte d'aura étouffante et un peu angoissante.* Nous avons d'autres formes mais je préfère ne pas les utiliser comme ça, elles demandent plus de contrôle...
[23:05:28 07/05/14] Camille : Oh. D'accord. Et puis je suis certaine que ma préférée reste celle là. *la regarde de haut en bas avec un sourire*
[23:06:34 07/05/14] Freiya : *La lycane pouffe de rire et récupère ses habits au sol, avant se rapprocher de Camille jusqu'à se coller à elle.* Qu'est-ce que tu attends alors ?
[23:09:30 07/05/14] Camille : *se mord la lèvre, elle lui prends les mains et avance dans les escaliers* Tu vas voir...*une fois à l'étage, ses mains se dirigent vers la poitrine de la lycane.
[23:11:33 07/05/14] Freiya : *Dès qu'elle entre dans la chambre, Freiya balance ses fringues dans un coin de la pièce et glisse ses mains sur les hanches de la jeune femme, refermant la porte d'un coup de pied qui repousse aussi la caméra.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Mai 2014 le Ven 9 Mai 2014 - 8:27

[17:21:51 08/05/14] PNJ-01 : *Un gros loup noir parait dans la petite clairière où la maison de Siobhan est construite. Il porte un gros lièvre dans sa gueule, et gratte à la porte*
[17:23:56 08/05/14] Capitaine Noun : *On vient ouvrir à petits pas : Noun est bien plus vêtue que la dernière fois : elle porte de nouveau son costume de capitaine mais l'arrondis de sa poitrine indique qu'elle ne porte pas son corset en dessous, ou alors qu'il est desserré.* Oh. *Passé le premier instant de légère peur, elle sourit.* Bonjour. *La pirate a une hésitation visible, craignant de se tromper, elle lance prudemment.* Sköll ?
[17:30:03 08/05/14] PNJ-01 : *hochement de tête, puis le loup entre sans hésitation. Il se transforme alors, avant de poser le lièvre sur la table.* Salut. Je venais aux nouvelles. Elle est passée, non ?
[17:33:18 08/05/14] Capitaine Noun : *La pirate referme la porte derrière lui et va s'appuyer contre la table avec un sourire.* Oui, elle est passée. Pourquoi ?
[17:35:49 08/05/14] PNJ-01 : Je vais te faire à bouffer alors. Reste assise. *si rien ne bouge sur son visage inexpressif, la voix charrie quant à elle tout un tas de messages, dont le plus évident est un "muhuhahaha !" clair et net*
[17:37:51 08/05/14] Capitaine Noun : Très drôle. *Malgré un air contrarié, la pirate n'hésite pas à tirer la première chaise venue pour s'asseoir avec un soupir de soulagement mal dissimulé. Elle tire une autre chaise pour y étendre les jambes, lentement.*
[17:41:27 08/05/14] PNJ-01 : Je t'avais prévenue : quand on veut oublier une contrariété au plum', c'est généralement plus sauvage, même quand on est humain, non ? ... Ban là, imagine un peu. *il ricane tout en vidant le lièvre et en le dépeçant* Je suis impressionné : tu es debout, déjà. Bravo.
[17:43:05 08/05/14] Capitaine Noun : C'est vrai. Et je ne me suis pas plainte. *Elle se fend d'un sourire amusé et suit les mouvements du lycan.* Je ne suis plus une novice, je commence à connaître.
[17:51:56 08/05/14] PNJ-01 : Bah. T'es une humaine. T'es pas bien grande même si t'es musclée... Donc elle peut pas initier le truc par une baston. Du coup, elle doit se rattraper autrement. *il... glousse* Je tiens le truc pour chambrer Sio jusqu'à la fin des temps. Et faire rougir ma douce épouse. ... Merci beaucoup. *il va fouiller dans la cuisine et revient avec du miel et des herbes dont il badigeonne le lapin avant de l'embrocher* Tu as besoin d'onguents, ou tu as ce qu'il te faut ?
[17:54:55 08/05/14] Capitaine Noun : *L'oeil de la pirate s'écarquille lentement, et si elle rosit légèrement, elle ne semble pas comprendre où veut en venir le lycan exactement.* Ahem. De rien. *Elle regarde ailleurs : la porte lui semble fascinante.* J'ai ce qu'il faut, j'ai prévu un stock.
[18:02:48 08/05/14] PNJ-01 : ... *il se mord les lèvres* ... Si tu... comptes rester... un peu... tu as sans doute bien fait... *il va planquer son fou rire dans la cheminée où il commence à cuire le lapin*
[18:05:17 08/05/14] Capitaine Noun : *Isis lève l'oeil au ciel avec un sourire amusé.* Ca vous fait tant rire que ça ?
[18:08:34 08/05/14] PNJ-01 : Moui. La souffrance digne peinte sur ton museau est hilarante. Et la tronche de Sio quand je vais lui reprocher de te laisser incapable de faire rôtir ton lapin... Ca va être quelque chose de grand.
[18:10:27 08/05/14] Capitaine Noun : *La pirate a une moue contrariée, mais digne.* Oh, je crois qu'elle en est plutôt fière, en fait. Mais vous pouvez toujours essayer.
[18:15:20 08/05/14] PNJ-01 : Si elle laisse sa femelle incapable de se sustenter en en étant fière, c'est MOI qui vais l'engueuler, alors. *il abandonne son lapin pour aller fouiller dans le coffre d'où il tire ses habituelles braies* Rappelle-le moi, quand je suis à poil. J'oublie.
[18:18:16 08/05/14] Capitaine Noun : *Noun pouffe de rire. Elle suit la cuisson du lapin du regard.* Bah, je commence à m'y habituer. Vous faites tous ça... Dommage qu'il n'y ait pas plus de lycanes qui passent dans le coin.
[18:23:08 08/05/14] PNJ-01 : Je t'enverrais bien Calli... mais je crains que tu ne me la dévoies. J'apprécie l'exclusivité.
[18:27:02 08/05/14] Capitaine Noun : Vous avez si peu confiance en votre femme ? *Le sourire de la pirate s'agrandit de plusieurs degrè.* Ou peur de moi particulièrement ?
[18:37:07 08/05/14] PNJ-01 : Ma Calli est serpente de naissance. Elle a un gros appétit u printemps particulièrement. ... Et si tu as réussi à tourner la tête de Sio, tu peux le faire à n'importe qui.
[18:37:22 08/05/14] Calliopé : *Un second loup trottine jusqu'à l'intérieur de la cabane, celui-ci fin, noir et doté d'yeux émeraude, un lapin dans la gueule itou. La bête s'assoit sur son arrière-train et considère la pirate ; on jurerait qu'elle hausse un sourcil.*
[18:38:43 08/05/14] Capitaine Noun : *La pirate éclate de rire, puis se remet une mèche en place avec un sourire flatté.* Merci... Je suppose. Une serpente alors, je suis curieuse de voir ça. *Son regard accroche alors la nouvelle bête, son oeil sombre va du loup à Sköll puis de Sköll au loup.* Bonjour ?
[18:40:18 08/05/14] PNJ-01 : ... Oups. Alors, hm... Calliopé, Noun, Noun, Calliopé. Ma femme. *Il insiste lourdement sur le terme*
[18:42:18 08/05/14] Calliopé : *La louve incline poliment la tête et va poser sa proie près de la cheminée, puis regarde Sköll.*
[18:43:31 08/05/14] Capitaine Noun : Oh. C'est amusant. *La pirate se fend d'un large sourire en suivant la louve.* Nous parlions justement de vous. Enchantée.
[18:45:22 08/05/14] PNJ-01 : Oui ma chérie ? Tu veux quelque chose ? *regard noir à Noun*
[18:45:35 08/05/14] Calliopé : *La bête semble pousser un soupir, puis se transforme en jeune femme à peine sortie de l'adolescence, mince comme un fil, cheveux noirs, yeux émeraude et menton volontaire. Un sourire taquin, une voix basse et rauque typiquement printanière :* Bon, puisque vous tenez tant que ça à voir une lycane à poil... Voilàààà ! *sourire innocent à Sköll*
[18:47:19 08/05/14] PNJ-01 : ....... *il se lève et va au coffre, en tire une tunique et se dirige vers Calli, pour l'habiller lui mêmevisiblement*
[18:49:24 08/05/14] Capitaine Noun : *Noun adresse un grand sourire à Sköll "à mon tour de rigoler" puis revient à Calliopé, qu'elle détaille de haut en bas d'un air appréciateur.* Ah ! C'est bien aimable à vous.
[18:53:57 08/05/14] Calliopé : N'est-ce pas ? Mais qu'est-ce que tu fais, m'amour ? Pas besoin de tunique, il fait chaud, là. Un lapin suffira, ou je dépiaute le mien ?
[18:56:15 08/05/14] PNJ-01 : Ma douceur, tu vas attraper froid je pense. Tu sais comme la température varie en ce moment. *il poursuit son chemin, inexorable* Vu que Sio devrait finir par rentrer... les deux ? Julian garde les petits ?
[19:00:12 08/05/14] Capitaine Noun : *La pirate cache dans sa manche son sourire plus qu'amusé, elle suit du regard la conversation sans intervenir. C'est qu'elle est pas encore folle.*
[19:06:15 08/05/14] Calliopé : *Elle hume l'air un moment.* Ca va rester doux encore quelques heures. *avec un sourire triomphant, elle file accrocher son lapin à un clou et commence à lui enlever la peau.* Ouip, Julian s'occupe des petits.
[19:15:00 08/05/14] PNJ-01 : *grommelle* J'ai PAS envie qu'elle te mate, moi. *regard TRES noir à Noun*
[19:17:52 08/05/14] Capitaine Noun : Mais mais mais... je ne regarde pas *Elle prend un air offensé et amène sa main devant son oeil unique, d'un air très sérieux... avant d'entrouvrir les doigts pour suivre le chemin de la lycane.* Juré.
[19:23:11 08/05/14] Calliopé : *hausse un sourcil altier* Je dis rien quand tu te promènes les bijoux de famille à l'air devant mademoiselle ! *sourire apaisant* Allez, ça va, je la mets, ta tunique. *enfile le vêtement puis se remet à préparer son lapin, l'ouvrant pour en ôter la tripaille.* Ça se passe bien avec maman, Noun ?
[19:29:13 08/05/14] PNJ-01 : Mais moi ça l'intéresse paaaaas ! *boude, puis se rassérène dès que le popotin de sa compagne est planqué*
[19:36:31 08/05/14] Capitaine Noun : *Noun éclate de rire et se cache vite derrière sa main pour retrouver un peu de calme, mais elle ne dissimule pas le soupir de déception qui suit la disparition du popotin.* Très bien. Je découvre l'air de la forêt quand Siobhan n'est pas là, quand elle n'est pas là je passe la journée à m'amuser et j'ai même des gens qui viennent faire la cuisine pour moi. Je n'ai pas besoin de gueuler toute la journée après des ivrognes et je peux même me balader sans mon corset. Je ne peux rien demander de plus... *Elle ajoute avec un petit sourire en coin.* Ou presque.
[19:49:01 08/05/14] PNJ-01 : *le colosse vient se poser sur le coin de la cheminée et tourne le lapin* Ouais, en gros, une vie de patachon quoi. Tu vas finir poule de luxe, Noun, fais gaffe. *ricane*
[21:04:43 08/05/14] Calliopé : *ricane elle aussi* La poule de luxe de m'man. *embroche le lapin et l'installe au-dessus des braises de la cheminée.* Pfiou, on crève de chaud, non ? C'est vraiment obligé, la tunique ?
[21:06:29 08/05/14] Capitaine Noun : Poule de luxe ? Allons : votre mère se charge de me maintenir en forme, je n'ai aucune crainte là-dessus. Et puis la mer finira par me manquer. *Elle se fend d'un grand sourire.*
[21:07:55 08/05/14] Siobhan : Je préfère aussi que tu gardes quelque chose sur toi, Calli. Je ne voudrais pas être obligée de sévir. *le ton est amusé* Les lapins vont finir par se plaidre du bruit. *Siobhan parait à la porte, habillée, elle*
[21:08:56 08/05/14] PNJ-01 : Salut Sio. Je commençais à désespérer. Elles sont intenables.
[21:13:54 08/05/14] Capitaine Noun : *La pirate se retourne en entendant la voix de sa maîtresse, retirant même ses pieds de la chaise.* Bonsoir ma douce. Tu réalises que tu viens de me donner une raison de plus de tenter de regarder ? *Le ton et les yeux sont remplis d'innocence, ou presque.*
[21:15:54 08/05/14] Calliopé : Pfffffffffff. Z'êtes pas marraaants... *Lueur provocatrice dans l'oeil* Je croyais que les lycans, c'était pas jaloux !
[21:20:13 08/05/14] Siobhan : Je suis pas jalouse. Je serais juste vexée que la personne qui partage ma couche mate quelqu'un d'autre en ma présence. *elle hausse les épaules* Quand je suis pas là, c'est différent. ... Désolée, Sköll, je peux t'aider que modérément sur ce coup. *elle vient s'asseoir sur la chaise que Noun a libérée* J'ai été attirée par l'odeur de nourriture presque cuite... Il y en a pour moiiii ?
[21:22:29 08/05/14] PNJ-01 : *Sköll se renfrogne* ... Je... ... *soupir* Si ça t'amuse. *Il croise les bras, et presque à son insu, il commencerait presque à être inquiétant*
[21:23:24 08/05/14] Capitaine Noun : Tu sais bien que je n'ai d'yeux... *Elle s'interrompt avec une moue de réflexion.* D'oeil... que pour toi. *Elle change de position, se trémoussant sur sa chaise pour être confortable.* Il y a pour tout le monde, paraît-il. Ils ont ramenés deux lapins. *Son oeil se détourne un instant de Siobhan pour surveiller Sköll.*
[21:26:48 08/05/14] Calliopé : *Surveille Sköll du coin de l’œil, de plus en plus amusée, puis délaisse son lapin en train de griller pour aller lui sauter au cou - et c'est une sacrée hauteur :* Je t'ai eu ! Je t'ai eu ! Tu verrais ta tête ! *gloussement ravi*
[21:33:09 08/05/14] Siobhan : *Siobhan prend délicatement une des jambes d'Isis et la pose sur ses genoux, lui massant délicatement le mollet* Vrai ? Mais vous êtes formidables les enfants : je sus morte de faim. *son ventre gargouille* Et puis... Je repars demain matin, il faut que je mange un peu plus pour le voyage. *regard par en-dessous à Isis*
[21:34:44 08/05/14] PNJ-01 : Grmph. *Il boude ostensiblement quelques secondes avant de l'enserrer entre ses bras musculeux* ... Tu es une peste. ... Pourquoi tu m'as pas prévenu que c'était un monstre avant que j'en fasse ma femme, Sio ?
[21:36:00 08/05/14] Capitaine Noun : *La pirate se laisse masser avec un sourire ravi, mais elle ne tarde pas à froncer les sourcils en regardant Siobhan.* Il va falloir faire plus à manger alors.
[21:37:09 08/05/14] Calliopé : *tire une langue fourchue à Sköll* Sss-sss ! Hihi. *se tourne vers Siobhan* Encore un voyage ? On te voit jamais...
[21:45:03 08/05/14] Siobhan : *sourire rassurant à la pirate* Il y a aussi du fromage et du pain. *A Sköll* Hey, pas de ça ! Je t'ai dit qu'elle avait un caractère de cochon privé de glands, je m'en souviens très bien !
[21:47:47 08/05/14] PNJ-01 : *Il se renfrogne, jetant un regard noir à la lycane aux yeux dorés par dessus l'épaule de sa femme* Tu vas te tuer pour cet espèce de crétin. Est-ce qu'il est conscient que tout le village se mobilise pour lui, au moins ?
[21:48:44 08/05/14] Capitaine Noun : *Noun s'avance en tirant la chaise avec elle avec sa jambe encore lire, elle prend le visage de Siobhan en coupe.* Tu prendras double portion alors, parce que j'ai bien l'intention d'essayer de t'épuiser avant que tu ne partes. *Elle se fend d'un large sourire, pouffant en écoutant la conversation entre les deux lycans, mais elle perd vite le sourire et tourne son regard vers Sköll, l'air plus grave.*
[21:54:14 08/05/14] Calliopé : *tire une langue pas fourchue à Siobhan.* Gruiik, gruiiik. *reprend son sérieux en même temps qu'Isis et attend la réponse à la question de Sköll.*
[21:58:21 08/05/14] Siobhan : ... *soupir* Je crois. Et je crois aussi qu'il est à deux doigts de tout envoyer valser. Il est convaincu d'être perdu, du coup plus rien ne lui importe, n'est ce pas. ... Si j'y vais, c'est pour qu'il ait toutes ses chances. J'arrive en général à le... désamorcer. *regard aux deux lycans* Je sais bien que vous pensez que c'est du sentimentalisme, et... c'en est sans doute. Mais jusque là, l'être m'a plus apporté que cela ne m'a coûté. Peut être au final que ce sera bénéfique. ... *elle rumine un moment, puis bifurque ostensiblement* Calli, tu est allée voir Arthéon, dernièrement ?
[21:58:52 08/05/14] PNJ-01 : *il renifle et ne répond pas, réfléchissant en silence*
[22:03:31 08/05/14] Capitaine Noun : *Sagement et usant de tous ses talents de diplomatie, la pirate n'ajoute rien, mais son autre jambe s'approche lentement et sûrement des genoux de Siobhan pour s'y installer à son tour.*
[22:04:53 08/05/14] Calliopé : *Sans commenter les explications de sa mère, elle se tortille dans les bras de Sköll.* Non, pourquoi ?
[22:08:20 08/05/14] Siobhan : *un sourire léger effleure les lèvres de Siobhan* Tu devrais. ... Il s'ennuie sans doute, tout seul. *elle continue son massage, à présent sur les deux jambes de la pirate* .... Bon. Et ces lapins ?
[22:09:26 08/05/14] PNJ-01 : *Il relâche Calli, la dépasse avec une légère claque sur le fessier, et va vérifier le degré de cuisson des lagomorphes* ... Bon pour le mien, manque cinq minutes pour l'autre. On peut passer à table.
[22:09:50 08/05/14] Capitaine Noun : ... C'est qui Arthéon ? *Elle attrape les bords de sa chaise des deux mains et la tire en avant pour se rapprocher un peu plus de Siobhan.* Ah ! Je commençais à avoir faim.
[22:11:09 08/05/14] Calliopé : C'est mon frère ! C'est un dragon. Bon, et aussi un lycan. *grand sourire, file surveiller le deuxième lapin. Penchée sur la cheminée, elle a la tunique qui remonte un peu à l'arrière.*
[22:13:13 08/05/14] Siobhan : *Siobhan se penche et récupère 4 écuelles sur l'étagère proche* J'ai trois enfants, oui. Je ne crois pas que nous ayons eu l'occasion de parler de ça.
[22:13:46 08/05/14] PNJ-01 : *Il récupère le lapin bien cuit et le ramène sur table, commençant à le découper*
[22:15:40 08/05/14] Capitaine Noun : Un dragon ?! *Elle se retourne vers Siobhan, oubliant de regarder Calliopé.* C'est vrai ? Tu m'avais parlé de plusieurs gamins, dont cette délicieuse enfant. *Elle désigne Calliopé d'un signe de tête.* Mais pas d'un dragon.
[22:22:00 08/05/14] Calliopé : *décoche un sourire suave à Isis en tournant son lapin*
[22:25:32 08/05/14] Siobhan : *regard à Calliopé* "Délicieuse" ? ... Sans doute. A la croque au sel. ... J'ai donc Julian que tu connais, et Artheon. Qui... a été sauvé une première fois de la mort parce que je l'ai transformé, et une seconde fois quand le sang de ses pères a agi pour le faire renaitre sous une forme reptilienne. ... Comme tu peux le constater, cent pour cent de mes gamins sont un peu têtus.
[22:26:30 08/05/14] PNJ-01 : Si si. Délicieuse. *sourire gourmand, que nous attribuerons au lapin et non à des pensées dévoyées qui auraient pu lui venir à propos de son adorable épouse*
[22:27:21 08/05/14] Capitaine Noun : Je les aime déjà. Têtus et qui savent ce qu'ils veulent. Comme je les aime. *Elle sourit doucement, autant à Siobhan qu'à Calliopé.* Tu veux peut-être que je te libère les jambes, ma belle ?
[22:34:23 08/05/14] Calliopé : C'est prêêêt ! *apporte son lapin sur la table et s'installe à moitié sur les genoux de Sköll, à moitié sur le banc.* C'est la soirée des compliments ! Délicieuse et têtue. Je vais plus passer les portes. *sourit et s'attaque à une cuisse. De lapin.*
[22:39:42 08/05/14] Siobhan : Eh bien... Bon appétit à tous alors. J'aime bien quand c'est les invités qui emmènent la bouffe... *elle se met à manger... avec un peu de fébrilité*
[22:40:21 08/05/14] PNJ-01 : *passe un bras autour des épaules de Calli et commence lui aussi à manger*
[22:40:58 08/05/14] Capitaine Noun : *Noun fronce un peu sourcil et commence à manger, surveillant Siobhan du coin de l'oeil. Elle attends quelques minutes avant de demander.* Tout va bien, Sio ?
[22:48:35 08/05/14] Calliopé : *relève le nez de sa viande et scrute Siobhan*
[22:52:39 08/05/14] Siobhan : *elle relève la tête* Moi ? Oui. J'ai juste... faim. ... Hé, c'est vous qui voulez que je me remplume, et maintenant vous avez peur que je vous ôte le lapin de la bouche ? *rire un peu nerveux et se remet à manger plus lentement*
[22:53:09 08/05/14] PNJ-01 : *il hausse les épaules et continue de manger son lapin*
[22:54:36 08/05/14] Capitaine Noun : Hum. *La pirate n'a pas l'air convaincue, du tout. Elle revient d'ailleurs à la charge, presque aussitôt après.* Vraiment ? Tu as l'air nerveuse.
[23:00:34 08/05/14] Siobhan : La lune, ma chère. La lune. Je suis une lycane, tout de même. *c'est visiblement une pirouette, mais elle n'en démordra sans doute pas*
[23:02:11 08/05/14] Capitaine Noun : *Elle repose ses couverts et hésite à poursuivre son interrogatoire. Puis elle sourit et dépose un baiser sur la joue de Siobhan.* D'accord. *Elle se tourne vers Sköll et Calliopé.* Et alors, qu'est-ce qui vous as poussé à passer de serpent à loup ?
[23:02:16 08/05/14] Calliopé : *avale soigneusement sa bouchée avant de suggérer tranquillement :* M'man a ptêt besoin de rester seule avec sa chérie. Dès qu'on a fini notre part, Sköll et moi, on file. *sourire*
[23:03:26 08/05/14] Calliopé : *re-sourit* C'est pas très drôle, comme vie, serpente. Long, mais chiant. *se lèche les doigts*
[23:08:16 08/05/14] Capitaine Noun : Ah bon ? *Elle pique à nouveau dans son lapin et le mâche lentement.* Qu'est-ce qui est chiant ? le sang froid ?
[23:18:20 08/05/14] Calliopé : Oui, et tout ce qui va avec : pas beaucoup d'émotions, voyez ? En plus, je servais de larbine à ma mère. Trop fun, de l'habiller, de lui peigner les cheveux et de lui faire chauffer son bain, six cents ans de suite.
[23:19:05 08/05/14] Capitaine Noun : Oh, ouais. *La pirate se fend d'un sourire en coin, son ton devient un peu plus dur.* Ca je peux comprendre, c'est jamais cool de faire la larbine.
[23:26:17 08/05/14] Calliopé : *hausse les sourcils* Vous avez déjà fait ça ?
[23:28:57 08/05/14] Capitaine Noun : La larbine ? J'ai été élevée pour faire ça. *Elle sourit et croque dans un morceau de lapin.* J'étais esclave, à Rome.
[23:32:27 08/05/14] Calliopé : Aaaah. Chez nous, les esclaves, c'est les hommes. Les femmes, elles sont juste larbines. *petite grimace.* Pirate, c'est quand même plus sympa, comme boulot.
[23:33:58 08/05/14] Capitaine Noun : *Noun pouffe de rire.* Il a l'air sympa votre pays. Je ne suis pas pirate à proprement parler. Je suis marchande, mais j'aide la Reine Morgause avec quelques... petits problèmes.
[23:36:36 08/05/14] Calliopé : *ouvre de grands yeux de petite fille* Pardon. C'est le bandeau sur l’œil ! Ça fait pirate, j'trouve.
[23:37:24 08/05/14] Capitaine Noun : *Elle éclate de rire et rajuste justement son bandeau.* Oui, il paraît. Remarquez, c'est ce que je fais, un peu, maintenant.
[23:38:44 08/05/14] Siobhan : *elle sourit légèrement* M'étonne pas que ça te plaise. Et ça confirme certains soupçons, tiens.
[23:44:27 08/05/14] PNJ-01 : A savoir ? *l'idée de rentrer dans son chez lui avec sa louserpente de femme semble pousser Sköll à manger vite et parler peu. Sans doute a t-il oublié Julian et les triplés*
[23:45:38 08/05/14] Capitaine Noun : Oui tiens, quels soupçons exactement ? *Elle reprend son plat, mâchant lentement en tournant son oeil unique sur Siobhan.*
[23:51:53 08/05/14] Calliopé : *soupçonneuse* Oui, quels soupçons exactement ?
[23:54:55 08/05/14] Siobhan : Hé bien... Apparemment, il y a des navires qui disparaissent en mer. Souvent des navires disons... originaires de pays pas très amis avec la Bretagne. ... Alors en gros, les gens se demandent qui les envoie par le fond. Tu es sur la liste des heureux présupposés, avec les Vikings et le Kraken.
[23:55:20 08/05/14] Siobhan : Ouais, Morgause a un ami Kraken selon certaines sources.
[23:56:07 08/05/14] Calliopé : *glousse joyeusement* Bien joué.
[23:57:29 08/05/14] Capitaine Noun : Moi ? Je serais incapable de faire une chose pareille. *La pirate prend un air choqué, qui ne dure pas très longtemps car elle sourit presque aussitôt.* Et les Vikings que je connais sont bien trop gentils pour ça, je parie donc pour le Kraken.
[00:02:20 09/05/14] PNJ-01 : *les yeux profondément enfoncés dans leurs orbites du colosse luisent d'amusement* Evidemment. En plus, c'est logique : à Logres, toutes les créatures sont protégées et admises. Ca doit être aussi le cas dans nos mers. *il ricane* Sacré Kraken. *incidemment, sa main remonte sur la hanche de sa douce, sous la tunique*
[00:03:32 09/05/14] Siobhan : C'est bien ce que je disais : on a de gentils Vikings -Wulfarth ne ferait pas de mal à une mouche- et tu es un marchand. La seule explication : le Kraken. *elle réfléchit* Ou un vortex géant. Ca aurait de la gueule.
[00:05:42 09/05/14] Capitaine Noun : Oh moi je trouve qu'un Kraken aurait encore plus de gueule. Un truc énorme avec des dents et des tentacules partout, comme les seiches !
[00:09:04 09/05/14] Calliopé : *se tortille bizarrement sur son banc.* Des... tentacules. Suggestif ! *gloussement échaudé*
[00:11:10 09/05/14] PNJ-01 : *impassible* ... Je préfère le Kraken aussi. *tiens, c'est tout doux, par là*
[00:12:20 09/05/14] Siobhan : Je note : à l'unanimité, ce sera un Kraken ! *elle rit doucement, jetant un coup d'oeil au couple* ... Par contre, si tout le monde a fini... J'ai pas mal de route, demain et...
[00:13:42 09/05/14] Capitaine Noun : *Les jambes de Noun sont soudainement de retour sur les genoux de Siobhan, très vite suivies par les fesses de la pirate qui s'installe sans gêne.* Et tu as beaucoup de boulot cette nuit. *D'autorité, elle passe ses bras autour du cou de la lycane.*
[00:14:48 09/05/14] Calliopé : *se tourne vers Sköll, personnification de l'innocence* Et nous, faut qu'on se couche tôt parce que... Parce qu'on se lève tôt ! Hein mon loup ?
[00:17:47 09/05/14] PNJ-01 : *il hoche gravement la tête* Tout à fait, femme. Nous avons des habitudes saines, nous autres lycans. *grand sourire plein de dents*
[00:19:45 09/05/14] Siobhan : *Tant de démonstrativité publique semble étonner la lycane... mais pas vraiment la déranger puisqu'elle sourit et entoure la taille de Noun dans un geste possessif. *A tes ordres. ... Hé bien alors... Bonne nuit ? *elle amorce le mouvement *
[00:21:56 09/05/14] Calliopé : *saute sur ses pieds* Je te rends ta tunique, m'man ! *elle passe le vêtement par-dessus sa tête, le plie soigneusement, le range dans le coffre, va embrasser Siobhan sur la joue puis glousse en voyant la tête de son mari.* A la prochaine, Noun. *Une louve noire trottine jusqu'à la porte.*
[00:23:17 09/05/14] Capitaine Noun : *La pirate se serre un peu plus contre la lycane et ne semble pas prête à se décrocher.* A la prochaine, Calliopé, Sköll. Bonne nuit !
[00:23:42 09/05/14] PNJ-01 : *c'est quasi dans un "pouf !" cartoonesque qu'un très gros loup noir prend la place du colosse et file derrière sa femelle sans même un regard aux deux femmes*
[00:25:12 09/05/14] Siobhan : Salut les enfants. ... *le ton est dégoulinant d'affection* ... Bon. Et qu'est ce que je vais faire de toi, maintenant ?


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Mai 2014 le Jeu 15 Mai 2014 - 12:42

[23:02:03 09/05/14] @ Eliam : *le duc est assis à son bureau dans ses appartements, lisant divers parchemin et buvant du vin, l'air concentré*
[23:04:46 09/05/14] Lileas : *Entre et pose son manteau sur un fauteuil. Elle s'avance vers lui et passe une main dans ses cheveux.* Bonsoir. *léger sourire* Je voulais aller marcher un peu, mais il fait trop mauvais temps.
[23:33:59 09/05/14] @ Eliam : *regarde vers la fenêtre puis sourit* ...Bienvenüe en Bretagne comme on dit *rit et se tourne pour l'embrasser*
[23:35:07 09/05/14] Lileas : *lui rends son baiser* Vous allez bien ? Vous faites quoi ? *regarde les parchemins avec curiosité*
[23:40:06 09/05/14] @ Eliam : ... Des comptes, et je relis la législation sur les mariages ducaux... Pour... Enfin afin que tout soit bien préparé pour le notre
[23:43:17 09/05/14] Lileas : Il y'a beaucoup de réglementation pour ce genre de mariage ? Je ne savait pas. Rien qui pose problème hein ? *lui sourit*
[23:48:51 09/05/14] @ Eliam : Non non... Vous faire inscrire sur quelques registres, la présence d'un témoin noble, l'aval écrit de la reine... Et d'autres petites clauses, la présence d'un blason royal si c'est un mariage publique... Un délai d'annonce... Rien de bien contraignant
[23:51:26 09/05/14] Lileas : Ah d'accord, je suis rassurée. J’espère que je serai à la hauteur...*s'assoit dans un fauteuil*
[23:58:22 09/05/14] @ Eliam : *se tourne vers elle* ... N'ayez pas d'inquiétude, il vous suffira d'être aussi belle que vous l'êtes tout les jours et de supporter les félicitation d'une bande de nobles hypocrites *sourire amusé*
[00:00:21 10/05/14] Lileas : Je crois que je peux le faire. *léger rire* Je suppose que vous souhaitez un grand mariage très festive ?
[00:02:45 10/05/14] Lileas : *festif --"
[00:11:33 10/05/14] @ Eliam : ...autant je déteste secrètement le protocole... Autant je dois jouer de mon image auprès de la cour, et puis je suis duc.... Pas un petit compte ou un baron, donc oui, il faudra que ce soit assez... Festif
[00:15:02 10/05/14] Lileas : D'accord.*hoche la tête* ...Très bien. Je comprends. *sourit légèrement* Je suis certaine que ça va être très bien.
[00:20:06 10/05/14] @ Eliam : ...hé bien j'avais pensé à un petit tournoi pour les fesitvitée mais au mariage du baron des Galles du Sud il y a eu trois morts *grimace puis rit*
[00:23:06 10/05/14] Lileas : *fronce les sourcils* Mais...mais c'est horrible ! Je ne veux pas que des gens se battent à notre mariage...enfin sauf si vous y tenez bien sur ! Oh et pour la cérémonie religieuse, j'ai commencé à réfléchir à pas mal de trucs....mais j'ai peur que ça soit un peu long.
[00:26:31 10/05/14] @ Eliam : ...déjà il faut déterminer si on veut un mariage chrétien ou druidique, et ne vous inquiétez pas, je plaisantais pour le tournoi
[00:28:29 10/05/14] Lileas : Vous...vous préférez un mariage druidique ? *le regarde avec une certaine anxiété*
[00:32:02 10/05/14] @ Eliam : * secoue la tête* non, je suis baptisé et j'avoue que les mariages chrétiens on un côté plus... Classe... Même si depuis morgause c'est moins à la mode
[00:33:42 10/05/14] Lileas : J'avoue que je penche plus pour le mariage chrétien, comme vous pouvez vous en douter. Mais je ne veux rien vous imposer. *se lève et s'approche de lui*
(A suivre...)






(Suite de quelque chose...)
[12:20:29 10/05/14] Florimel : *ton de l'évidence* Ben oui. Il y a un grand brun qui en a trop. Si je lui en pique un pas trop cher, il s'en apercevra même pas.
[12:22:47 10/05/14] Freiya : Un grand brun ? Qui vit au château ? Et tu veux lui voler un arc ? *La lycane prend un ton de plus en plus dubitatif.* Sans compter les risques, tu ne sais même pas où il les range, tu ne préfères pas attendre un peu ?
[12:28:54 10/05/14] Florimel : Mais siiiii, je sais qui c'est. *elle baisse la voix* Il s'appelle Eliam. Il se prétend meilleur tireur de tout Logres et... c'est vrai qu'il est pas mauvais. ... Mais en attendant, il a plein d'arcs et moi aucun, donc en plus je répare une injustice. ... Il a une chambre. Une suite au maximum, et les arcs, ça prend de la place, vous savez.. *elle lui tapote la main* relax. .... Je voudrais bien, mais là... Je commence vraiment à être raide, et j'aimerais autant éviter de devoir payer mes légumes en natures, si vous vouyez...
[12:36:26 10/05/14] Freiya : Eliam ? Je vois qui c'est. *Cela ne fait que lui faire froncer un peu plus les sourcils.* Il n'aime pas trop les brigands de ce que je sais. Si tu te fais repérer, tu passeras un très sale moment. *Si la lycane ne faisait pas son possible pour conserver un air impassible, son ton serait presque moralisateur.*
[12:41:32 10/05/14] Florimel : Le concept, justement c'est de ne PAS se faire repérer. Sinon, je passerai un sale quart d'heure, de toutes façons. Je te rappelle que je suis sous le coup d'une menace de coupage de main en cas de récidive, hein. ... *elle soupire* Que veux tu que je fasse. J'ai été széduite et abandonnée sans ressources, et c'est ça ou faire putain. ... Et j'ai pas encore assez de connaissances techniques pour ça.
[12:51:27 10/05/14] Freiya : *La lycane considère un moment sa partenaire, puis soupire à son tour.* Ok. Je comprends. *Elle relève le nez vers le château.* Mais pourquoi lui ? Il n'y a pas plus facile au village ?
[12:59:38 10/05/14] Florimel : Les autres en ont besoin. Lui... Il fait ça pour le côté classe. Je vais pas tous les lui voler, juste un. Le plus insignifiant possible. ... Vous sauriez me lencer sur ce toit, là ? *elle indique un toit à environ 3m de hauteur, de l'autre côté de la route*
[13:13:50 10/05/14] Freiya : Juste un, ça suffit pour mettre en colère les nobles. *Elle tourne la tête vers le toit en question.* Oui, je pourrais le faire. Il est pas si haut. C'est de là que tu démarrerais ?
[14:00:05 10/05/14] Florimel : Oui. Ca me place dans l'ombre, alors que ce mur est très exposé à la lueur des flmabeaux. ... Ensuite faudra juste grimper.
[14:42:40 10/05/14] Freiya : *Le regard de la lycane parcout le chemin approximatif que la jeune voleuse devra faire également.* Ouais, ça semble bon. Il te faudrait une distraction aussi, pour être sûr que les gardes puissent pas te voir... et il faudrait aussi être sûres que le Duc soit pas là.

[11:24:49 11/05/14] Florimel : Relax : j'en suis encore à la prépréparation. Mais tout ça serait utile. *regard en coin* Vous sauriez faire diversion ?
[11:25:53 11/05/14] Freiya : Je suis en train de réfléchir à ce que je pourrais faire pour ça sans que cela ne soit trop suspect. *La lycane fronce les sourcils, suivant le mur du château du regard jusqu'à la porte.*






[20:53:47 10/05/14] Garth : * Dans le mystérieux village lycan, on ne sais ni ou, ni à quel moment, Garth sangle des affaires sur la selle de son cheval en gromellant, le visage sombre * ... Perte de temps...
[20:57:09 10/05/14] Freiya : *Une silhouette fine se faufile dans son dos, silencieuse comme une ombre et parfaitement positionné par rapport au petit vent frais du soir, Freiya semble prendre un malin plaisir à ne pas se faire repérer quand elle approche.* Vous partez déjà, maître d'arme ? *Elle a un ton calme, juste curieux.*
[21:00:10 10/05/14] Garth : * Froncant les sourcils, reconnaissant son interlocutrice * ... Je me tâte. D'un coté je fais ca pour Siobhan, mais de l'autre je ne vois pas ce que je fais ici chez des lycans. Et je cherche Siobhan depuis hier soir. Vous ne l'auriez pas vu, vous ?
[21:03:46 10/05/14] Freiya : De ce qu'on m'a dit, vous êtes là pour être soigné, je me trompe ? *Elle s'avance de quelques pas, caressant distraitement le col du cheval.* Pas depuis un moment, elle doit être retournée chez elle, il paraît qu'elle fait des allers-retours entre ici et Hengstone presque quotidiennement.
[21:06:28 10/05/14] Garth : * Levant les yeux au ciel* Et bien je suis rassuré de ne pas trop lui prendre de temps. * se tourne vers elle * On ne vous à pas exactement bien renseigné, je suis ici pour montrer à Siobhan que je ne peux pas être soigné, mon mal me maintient en vie. Elle ne veux pas comprendre la verité.
[21:11:35 10/05/14] Freiya : Il faut bien qu'elle s'occupe de son gamin. *On peut sentir une légère - très légère - touche de colère dans cette phrase. Elle croise les bras et hausse les épaules.* Eh bien, si vous voulez lui prouver, attendez que les sages aient rendus leurs verdicts, ça la convaincra.
[21:14:01 10/05/14] Garth : J'attendrais pas plus de trois jours. J'ai un devoir à accomplir, et personne ne l'execute aussi bien que moi, à Hengstone. J'ai hâte de pouvoir la convaincre, et de rentrer. * ton nerveux *
[21:15:22 10/05/14] Freiya : Vous pourriez aussi lui dire ça. Cela ira peut-être plus vite. *Elle s'avance un peu, jusqu'à pouvoir poser la main sur la selle.* Vous partez alors ?
[21:18:24 10/05/14] Garth : * Tapotant pensivement la salle, puis poussant un caillou du bout de sa botte, songeur * ... Non. J'attendrais au moins son retour pour le lui faire comprendre. Je n'ai strictement rien à faire ici. D'ailleurs tout le monde s'en portera bien mieux. * regard méfiant par dessus son epaule. C'est vrai que dans l'air, l'ambiance et lourde et les villageois alertes à la présence du picte. *
[21:19:55 10/05/14] Garth : la selle *
[21:23:14 10/05/14] Freiya : Bien. J'aurais détesté annoncer à Siobhan que vous vous étiez barré durant son absence. *Elle fronce un peu le sourcils et se retourne, puis elle revient au maître d'arme avec un sourire.* De ce que je sais, vous n'avez pas été très tendre avec notre peuple, on peut les comprendre.
[21:25:58 10/05/14] Garth : Vous apprendrez très vite que je n'ai été tendre avec personne, en fait. On à milles raisons de vouloir ma mort, mais milles autre de me laisser en vie. * sans sourire, ton néamoins un peu moins sec. *
[21:27:59 10/05/14] Freiya : Ah bon ? Je cherche encore pour les secondes. *Elle se fend d'un petit sourire qui assure que tout ceci n'est que plaisanterie.* Méfiez-vous quand même, les Fianna sont des gentils mais tout le monde n'est pas... aussi tendre justement.
[21:30:45 10/05/14] Garth : J'ai l'habitude. Je respecte votre peuple, mais ils ne me font pas peur. Vous devriez partir, si des compatriote vous verraient discuter avec moi, vous terniriez votre réputation.
[21:33:08 10/05/14] Freiya : Quelle réputation ? *Elle pouffe de rire.* Vous oubliez qui je suis ?
[21:34:31 10/05/14] Garth : Ah oui c'est vrai. * Il s'approche d'elle et s'incline. * ... Nous sommes entres parias. Je me sens mieux compris, maintenant.
[21:40:53 10/05/14] Freiya : N'en faites pas trop quand même. *D'un signe de tête discret, elle désigne le village derrière son épaule.* Ce sont des tendres, ils finissent par accepter les parias. Il faut de la patience, c'est tout.
[21:44:21 10/05/14] Garth : De la patience pour quoi ? Ne plus savoir qui à été le premier à souffrir entres vous, eux, ou moi ? Il n'y a depuis le commencement de tout ca, plus de raison d'être sur ses gardes. Les lycans sont des morts-vivants, tout comme les humains d'ailleurs. Bientôt dans la terre avec les autres... Il faut de la patience, c'est tout. * se tourne vers son cheval. *
[21:48:09 10/05/14] Freiya : Oui. *Elle tourne un peu la tête et ne semble pas comprendre ce qu'il veut dire.* Comme tous les êtres vivants, en fait. Pas besoin d'ajouter le "mort" devan
[21:51:53 10/05/14] Garth : Pour certains, comme moi, si. Vous pouvez avoir besoin d'ajouter le " mort" devant. * grimpe sur son cheval * ... Je vais faire un tour, en attendant Siobhan.
[22:01:16 10/05/14] Freiya : Si vous tenez tant à ce qu'on vous définisse par ça, maître d'arme. *La lycane se recule lentement du passage.* Bonne balade.


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Mai 2014 le Jeu 15 Mai 2014 - 12:55

[13:00:02 11/05/14] Siobhan : *Au village Fianna, Siobhan vient de rentrer. Elle a à peine pris le temps d'enfiler une tunique : on lui a annoncé que les guérisseurs sont parvenus à une conclusion, et qu'ils vont en faire part à Garth incessamment... et peut être à elle si elle se met pas trop loin de la porte, dans le sens du vent et qu'elle ouvre grand. ... Marrant le nombre de gens proches de la maison où cette réunion a eu lieu, et qui font silence. Les lycans sont de gros curieux*
[13:08:05 11/05/14] Garth : * Dans la grande tente ou fument des effluves mystiques mélée au mutisme des sages assis en face de plusieurs lycans, le silence règne avec le grondement des voix chuchotantes. Garth est assis en tailleur au milieu, les plus puissants lycans et les plus respectés, peu loin derrière lui, tel Finn et certains autres. Les sages requièrent l'attention générale par un geste de la main. L'un d'eux parle lourdement * ... Maudit. Voilà ce qui pourrait convenir le mieux pour décrire ton sang, Picte. Nous autres Fiannas percons le secret de l'Animal en nous grâce à notre sang. Le tiens est ton propre ennemi, il enferme l'Animal dans ton corps. Tu n'est PAS un lycan. Mais on ne peux pas dire que tu est un humain... * Garth défie du regard le sage, qui lui réponds avec un sourire * ... Oui, tu peux appeler ca être batârd. Mais nous sommes plus indulgent sur ton cas, moi je dirais plutôt un mutant. * Garth va pour répondre, un des autres sages lui coupe la parole * ... Tais-toi, picte. Tu mérite cette malediction,
[13:10:41 11/05/14] Garth : tu as pris la vie de nombres de frères, le destin t'a rappelé à l'odre et t'a infligé l'Argent dans ton sang. Tu DOIS t'éloigner de la voie du loup pour rester en vie, voici notre réponse. Rien ne peux te soigner, tu est ton propre sauveur pour la suite. * Les lycans chuchotent entres eux, Garth baisse un peu la tête, l'un des sages reprends * ... Ou achève ta souffrance en essayant de te prendre pour l'un des nôtres. * la "cruauté" que font transparaitre les sages ettonne la plupart des gens présents, même le chef. *
[13:20:22 11/05/14] Siobhan : *C'est sans doute pourquoi nul ne s'interpose quand Siobhan entre dans la maison, le visage de marbre, mais des vagues de colère émanant d'elle comme des vagues de chaleur pesante. Même si elle n'est clairement pas la lycan le plus imposant de la salle, les réponses spontanées d'une grande partie des présents est la soumission, plus que le défi. Certains cependant restent neutres, dont Finn -dont c'est un peu le job, quand même* ... Je ne vous l'ai pas amené pour un jugement. *elle se campe à côté de Garth, croisant les bras en un geste de défiance* Je vous l'ai amené pour une estimation médicale, donc, tenez votre langue quant au reste. C'est le deal avec notre chef, et il ne vous appartient pas de le changer. *le ton est clairement méprisant, et le vieil homme visé s'empourpre* Vous avez donné votre conclusion, soyez remerciés pour tous vos efforts. Point. *elle leur tourne le dos, regardant vers Finn* A toi merci, frère. Ma part du marché sera accomplie en son temps. ... *regard à Garth* Je...
[13:20:53 11/05/14] Siobhan : Je suppose que nous n'allons pas nous attarder. Le temps de récupérer affaires et cheval, et ce sera bon.
[13:28:38 11/05/14] Garth : * Tandis que le ton monte, la présence de Siobhan est appuyé par un aura inquétante, celle de Garth. Les yeux dorés presque blanc, il fixe le vieil homme. Beaucoups de lycans se sentent mal à l'aise, d'autres sur leurs gardes, les deux autres sages sont presque à donner un regard d'ordre aux gardes lupins. On croirait presque que les yeux du mutant fument de fureur, l'iris doré commun au lycans se mélangeant avec un blanc de nacre argenté pas banal. Sa colère amère fait presque plier l'échine de l'assemblée, ettonné d'être contredis sur le point du sage : il est bien lycan, mais d'un genre empoisonné et dangereux car fragile. Garth cligne des yeux quand il s'apercoit que Siobhan lui parle. Ses yeux sont normaux l'instant d'après. Par contre, ses mains posés au sol ont arrachés le bois du plancher comme du vulgaire papier. Il se lève et réponds à Siobhan * ... Oui, allons-nous en. S'ilvousplait.
[13:33:08 11/05/14] Siobhan : Allez-y. *elle laisse l'homme passer, puis se dirige à son tour vers la sortie. Dehors, les lycans qui avaient tenté un dialogue avec Garth viennent le saluer -Brodwynn, par exemple, l'adolescente insupportable- puis ils passent dans la maison où Garth a séjourné et y récupèrent ses affaires. La tension de la lycane n'a clairement pas diminué, mais elle s'arrange pour ne pas effrayer les enfants*
[13:38:06 11/05/14] Garth : * Garth regarde l'adolescente un instant puis ne lui adresse finalement qu'un regard etranger et fugitif. Le picte se dirige vers son cheval après avoir recupéré les affaires en compagnie de Siobhan. Garth parle à voix basse à Siobhan, mais avec un ton plus doux, et de compassion. * ... Siobhan ? Je vous l'avais dis, je suis empoisonné. Je dois faire profil bas de ma nature, ne pas l'utiliser, comme ils l'ont dit. * Regardant autour de lui, il pose sa main sur l'epaule de la lycanne. * ... Oublions cette histoire et rentrons à Hengstone.
[13:44:52 11/05/14] Siobhan : ... *long soupir, puis elle hoche la tête, et se dirige vers la porte du village. A ce moment, on l'appelle : Finn.* ... Oui, chef ? *l'homme arbore le sourire franc qui est le sien de toute éternité, et prend Siobhan aux épaules* "Quelques soient les circonstances, toi et les tiens êtes les bienvenus ici. .... *il se tourne vers Garth, un ton plus froid* JE ne peux pas en dire... tout à fait... autant de vous. ... Cependant... Eu égard à votre nature, disons, particulière... Si vous sentez que vous perdez le contrôle : venez. Pas pour vous. Pour les humains que votre charge vous pousse à protéger. ... Je ne puis faire mieux." ... Merci Finn. Je... repasserai.
[13:52:26 11/05/14] Garth : * Montant sur Breggon, son grand cheval noir de jais, Garth se contente de saluer Finn * ... Merci pour l'acceuil, chef. J'ai au moins eu la réponse de la bouche de proffessionnels. Si je perds le contrôle, alors on me tuera, comme je l'ai demandé aux humains. Je ne viendrais qu'hanter vos vieux sages. * sourire narquois, puis attends de suivre Siobhan pour le retour. *
[14:03:11 11/05/14] Siobhan : *Siobhan passe en forme semi-homme, faisant craquer sa tunique aux entournures, puis elle détale prestement, restant sur le chemin, mais à distance respectable du Picte. Apparemment, elle ne tient pas à papoter*










[14:33:45 11/05/14] Freiya : *Dans la forêt, un gros loup noir s'approche de la cabane occupée par Siobhan et son fils, la louve s'arrête cependant à distance respectable et se positionne dans le vent pour prévenir de son arrivée.*
[14:39:29 11/05/14] Siobhan : *au bout de quelques secondes, la porte s'ouvre "toute seule" et une voix se fait entendre* Viens, j'ai les mains prises !
[14:40:58 11/05/14] Freiya : *La lycane s'approche donc à petit pas et se transforme en chemin, ainsi c'est une Freiya qui arbore un air presque gêné qui entre chez Siobhan.* Salut.
[14:48:58 11/05/14] Siobhan : *en simple tunique, la lycane est en train d'enrouler avec attention des cordelettes de façon à minimiser au maximum le risque de noeuds. Elle doit être satisfaite du résultat, si l'on en croit le sourire qui s'attarde sur ses lèvres, jusqu'à l'arrivée de Freiya, où il est remplacé par un air perplexe* Salut. .... Ca va ?
[14:52:32 11/05/14] Freiya : Ca va oui... Et toi ? *Elle fronce les sourcils en refermant la porte et se tourne vers la porte qui mène à la chambre avant de se fendre d'un sourire moqueur.* J'espère que je n'interromps rien ?
[14:54:53 11/05/14] Siobhan : *elle ronronnerait presque* Comme tu peux le constater, nous avions fini. Pour le moment. J'ai encore un peu de stress à... évacuer. ... Assieds toi. Tu veux boire une goutte ?
[14:57:17 11/05/14] Freiya : *Freiya rit en tirant la première chaise à sa portée pour s'installer.* Non merci, je ne vais pas t'importuner longtemps si tu as du... stress à évacuer. *Et pour le prouver, elle décide de mettre directement les pieds dans le plat.* Comment avancent les choses avec Garth ?
[14:59:25 11/05/14] Siobhan : *son visage se ferme* ... C'est précisément ça, le stress. ... Les guérisseurs confirment que... globalement, il est lycan... Mais que s'il se transforme, il est un lycan mort. ... Il lui reste la force surhumaine, mais... Ce n'est pas super réjouissant, tout de même. ... Nous nous sommes quittés sans un mot, je ne sais même pas si... nous sommes sensés nous saluer dans les couloirs.
[15:04:24 11/05/14] Freiya : *La lycane a une moue désolée et baisse un peu les yeux sur la table.* Je vois. Tu devrais dire salut quand même, au moins pour être polie. *Le sourire de Freiya indique que c'est une tentative d'humour, puis elle semble hésiter.* Je ne vais peut-être pas t'embêter alors...
[15:06:42 11/05/14] Siobhan : *léger sourire* Tu m'embêtes bien plus rarement que la plupart des lycans du voisinage. ... Et je dis pas ça parce qu'il s'agit de ma famille et de mon ex. ... Raconte.
[15:08:45 11/05/14] Freiya : *Elle lève les yeux au ciel et sourit à son tour.* C'est à propos de Camille. La fille avec qui je... Je ne sais pas si tu la connais. *Elle hausse les épaules et se met à pianoter distraitement sur la table puis pousse un soupir.* Elle dit qu'elle veut devenir lycane.
[15:16:48 11/05/14] Siobhan : ... *elle se lève, va chercher une flasque d'alcool et deux verres, les pose entre elles sur la table* ... Pourquoi ?
[15:21:01 11/05/14] Freiya : *Freiya lui adresse un maigre sourire et prend la flasque pour les servir avant d'avaler cul sec son verre.* De mauvaises raisons. Elle pense qu'elle n'est pas assez forte, qu'elle doit être lycane pour être exceptionnelle, ce genre de chose... *Elle pousse un autre soupir et remplit de nouveau son verre.*
[15:24:02 11/05/14] Siobhan : ... C'est de très mauvaises raisons. ... Tu lui as dit qu'on pouvait mourir lors de... l'expérience ? Que son "parent" devrait lui ouvrir la gorge, pour ça ? ... Que vu qu'on est plus forts, on doit avoir plus de contrôle ? ... *plus doucement* Lui as-tu montré ta forme de combat ?
[15:29:25 11/05/14] Freiya : Oui, je lui ai parlé de tout cela, y compris de notre problème pour... enfanter. *Elle soupire et prend son verre en main pour le faire tourner entre ses doigts.* Non, je ne lui ai pas montré ça, tu crois que... ?
[15:33:22 11/05/14] Siobhan : Ca fait peur. ... Parle luia aussi des efforts que tu fais pour ne pas la bouffer quand vous faites 'amour. Du fait de devoir toujours garder la tête froide dans ces moments là. Ca parle bien aux jeunes filles. ... Si c'est une question de force : entraine la.
[15:35:32 11/05/14] Freiya : C'est ce que je fais déjà. *Elle plonge à demi les lèvres dans son verre.* Je ferai ça, en insistant bien sur les détails... Et si elle veut toujours ?
[15:51:43 11/05/14] Siobhan : ... Tu me l'amèneras. Et on essaiera de vérifier s'il y a des chances pour qu'elle survive. ... Et si oui, j'irai demander la permission à la reine. .... Parce que si elle meurt, ce sera égorgée par un lycan. Ca va pas le faire.
[15:55:56 11/05/14] Freiya : Oh, ça mettrait de l'animation. *Elle tente de rire mais n'est pas très convaincante. Elle finit son verre.* Ok. Je vais m'occuper de ça... Tu crois que si j'arrête de la voir, elle se sortira cette idée de la tête ?
[16:13:34 11/05/14] Siobhan : Non. *elle secoue la tête* Elle pourrait passer par quelqu'un d'autre de moins... scrupuleux. Et puis, elle te plait. Ce serait dommage de te priver d'une de tes compagnes de lit pour ça. *regard expectatif*
[16:15:56 11/05/14] Freiya : Ouais. *Elle hausse les épaules avec un air fataliste et repose son verre.* Je disais ça comme ça. *Elle commence à se lever.* Je vais te laisser du coup, je ne suis pas la personne idéale pour te déstresser.
[16:17:12 11/05/14] Siobhan : Tu devrais foutre une peignée à quelqu'un, ou baiser. ... Ou les deux. ... Tu n'as pas de partenaire, chez nous ? C'est le moyen le plus sur de repartir vidé de façon... positive, tout de même.
[16:19:42 11/05/14] Freiya : J'ai personne à tabasser, et personne à baiser, chez les lycans. *Elle sourit en repoussant la chaise.* Ce n'est pas grave. Je vais me trouver quelque chose à faire en attendant.
[16:23:50 11/05/14] Siobhan : Passe au village, ma grande. Tu pourrais avoir des surprises, au moins pour une des deux occurrences. ... *plus bas* Tu ne nous déranges pas, si tu veux rester bouffer, on papotera, hein.
[16:27:33 11/05/14] Freiya : J'y suis déjà passé, j'ai vu quelques personnes intéressantes. *Elle sourit de toutes ses dents.* J'y retournerai. *Elle réfléchit à la proposition quelques secondes puis hausse les épaules.* Naan. Je vais te laisser t'... déstresser. *Elle prend le chemin de la sortie.* Si je veux manger, je passerai ce soir. A plus Siobhan !
[16:33:56 11/05/14] Siobhan : Freiya ? ... Tu aimerais, toi, qu'elle soit lycane ?
[16:35:42 11/05/14] Freiya : *La lycane s'immobilise très nettement la main sur la poignée de la porte et perd immédiatement son sourire.* Je... ne sais pas. Je ne crois pas. Je... l'aime bien comme ça. *Elle tourne un regard un peu gêné sur Siobhan.* J'ai peur que ça la change.
[16:42:06 11/05/14] Siobhan : Tu as peur qu'elle soit... comment ?
[16:44:00 11/05/14] Freiya : Je ne sais pas... Différente ? Je veux dire.. *Elle pousse un soupire et lâche la poignée de la porte.* Tu es toujours un peu différent quand tu te transforme. PEut-être qu'elle sera plus... *Elle cherche le bon mot.* Agressive ?
[16:44:56 11/05/14] Siobhan : Elle a tendance à ça ? ... Et puis il suffit de ne pas en faire un Ahroun. Regarde : suis je agressive, moi ? *sourire plein de crocs*
[16:48:49 11/05/14] Freiya : Non, justement. *Elle sourit et tourne son regard vers la porte de la chambre à nouveau, où l'on a entendu un petit bruit.* Ce n'est pas le mot que j'emploierai. *Elle hausse les épaules.* Je lui en parlerai, écoute. On verra bien. C'est son choix avant tout, pas le mien.
[16:50:39 11/05/14] Siobhan : ... D'accord. ... Le cas échéant, tu voudras la... changer ?
[16:52:10 11/05/14] Freiya : Être son parent ? Je suppose que ce serait à moi de le faire puisque c'est un peu à cause de moi qu'elle en a envie, même si je suis pas sûre d'apprécier.
[16:58:02 11/05/14] Siobhan : ... T'es pas sure de pouvoir continuer à... zvoir une relation, c'est ça ? .... Ecoute : commence par... lui parler. Les détails techniques, ensuite.
[17:01:53 11/05/14] Freiya : Ouais, je me dis que ça pourrait être compliqué. Et puis, j'ai jamais trouvé que planter mes dents dans quelque chose jusqu'à lui arracher la gorge et presque la tuer soit très romantique. *Elle a un sourire amer.* On verra pour tout ça plus tard. *La lycane pose la main sur la poignée de la porte.* Je peux cette fois ?
[17:23:57 11/05/14] Siobhan : *elle lui lance un torchon* Va t'en, sale gosse. ... Et viens manger cette semaine.
[17:24:46 11/05/14] Freiya : *Elle rattrape le torchon au vol et le relance, plus doucement, vers Siobhan.* C'est ça. A plus !
[17:31:06 11/05/14] Siobhan : *soupire* Encore des problèmes...
[17:33:42 11/05/14] Capitaine Noun : *Un petit bruit se fait entendre derrière la porte qui mène à la chambre et finalement, celle-ci s'ouvre lentement sur une petite tête à l'oeil bandé. Isis tourne son regard sur Siobhan.* Un problème ?
[17:34:29 11/05/14] Siobhan : Pffffffffmoui. Sans doute. Mais je ne sais pas jusqu'à quel point c'en est un.
[17:36:09 11/05/14] Capitaine Noun : Ah bon ? *La pirate se glisse hors de la chambre. Elle ne porte qu'une tunique qui devait appartenir à Siobhan puisqu'elle est trop grande pour Isis. Elle se rapproche à petit pas lent de la lycane, se penchant un peu en avant.* Envie d'en discuter ?
[17:38:20 11/05/14] Siobhan : Si tu veux, oui. *elle fait une place sur le banc qu'elle occupe à la jeune femme* Si tu as entendu, une des amies de Freiya aimerait être transformée. ... Et c'est quelque chose que nous n'accordons pas à la légère, notre malédiction.
[17:41:13 11/05/14] Capitaine Noun : *Elle se glisse d'abord gentiment sur le banc, puis après un instant de réflexion s'installe sans gêne sur les genoux de Siobhan.* J'ai entendue oui. *Elle penche la tête d'un air curieux.* Mais si quelqu'un en a envie en étant consicent des risques, vous pouvez le faire ? *Elle sourit.* Je dois t'avouer que j'imaginais ça plus... clanique ?
[17:47:56 11/05/14] Siobhan : *elle secoue la tête* Nous avons du mal à nous reproduire. ... Beaucoup. Du coup, les lycans ne disparaissent pas uniquement parce que nous pouvons nous multiplier ainsi. ... Artheon est devenu lycan pour éviter de mourir, et Calli parce qu'elle voulait sortir de sa condition. *elle hausse les épaules* Il faut juste... Beaucoup parler, avant.
[17:49:48 11/05/14] Capitaine Noun : *La pirate tripote distraitement la tunique de Siobhan, la réajustant sur les épaules de la lycane.* Je vois, cela supprime le lien de filiation classique en fait. C'est ça ? *Elle sourit et enroule ses bras autour du cou de Siobhan.* Donc, pourquoi c'est un problème ici ?
[17:53:35 11/05/14] Siobhan : *ricanement* Freiya a à mon avis peur de se retrouver, ELLE, attachée au lit. Elle est... plutôt dominante, de fait, surtout vu son auspice. ... *elle pose ses mains sur les hanches de l'egyptienne, la rapproche encore un peu*
[17:56:22 11/05/14] Capitaine Noun : Oh. *Isis ricane à son tour et se laisse tranquillement porter et vient embrasser le cou de la lycane.* Je ne vois pas pourquoi on devrait avoir peur de ça. *Elle sourit de toutes ses dents.* C'est quoi son auspice ?
[18:03:44 11/05/14] Siobhan : Il faut avoir confiance en les autres.. et en soi, pour accepter d'être liée. ... Bon, toi, j'te demande pas ton avis, certes. *le sourire dévoile bien trop de canines* Mais en général, il faut.. connaitre l'autre... Tout ça... Et bon... il y a des trucs dans.. dans l'histoire de Freiya qui la... fragilisent un peu. ... Un auspice, c'est sous quelle lune tu es devenue garou. Je suis philodox, je suis sensée trover toujours le juste milieu entre la colère de la bête et la réflexion. Calli et Sköll sont des Ahroun : ils ont tendance à s'énerver TRES vite. Freiya est Ragabash : elle a tendance à ne pas se faire remarquer.
[18:08:12 11/05/14] Capitaine Noun : *La pirate intègre les informations et sourit tout en se redressant.* Donc tu es sensée être la sage du groupe ? Je suis bien tombée alors ? *Elle embrasse la lycane, puis murmure en posant son front contre le sien.* J'ai confiance en toi.
[18:15:44 11/05/14] Siobhan : Pourquoi tu crois que je suis plus ou moins le chef ? *léger rire* En temps de guerre, c'est Calli et Sköll qui dirigeraient, et si nous devions entrer en cladestinité : Freiya. Nous sommes terriblement organisés. *rire grondant* Mais oui, je suis la plus sage. Il parait. ... *un sourire presque timide se forme sur les lèvres de la lycane* Ah ? La première fois, je t'ai pas demandé ton avis. Il y a peu de temps j'ai tenté de t'arracher la jugulaire. Et tu as confiance en moi ? ... In consciente, va ! *ses mains migrent jusqu'aux fesses de son amante*
[18:18:41 11/05/14] Capitaine Noun : C'est intéressant comme structure. J'aime bien. *Elle sourit et se redresse, glissant à califourchon sur les hanches de la lycane, pour l'embrasser de nouveau.* La première fois, je crois me souvenir que je t'ai bien encouragé dans cette direction après que tu ai commencé. *Elle vient poser ses mains sur les joues de Siobhan et dépose une série de baiser sur ses lèvres.* Oublie cette histoire de jugulaire et d'épaule, arrête de te torturer avec ça, veux-tu ?
[18:23:41 11/05/14] Siobhan : Je ne me torture pas. JE ne dois pas faire comme si ce n'était rien. Si tu avais fait quelque chose, je ne verrais aucun inconvénient à te rouster -en fonction de ce que tu peux encaisser- mais là tu n'avais rien fait. C'est à moi que j'en voulais. ... *soupir, puis elle répond aux baisers d'Isis avec gourmandise*
[18:27:00 11/05/14] Capitaine Noun : *La pirate penche à nouveau la tête pour poser son front contre le sien.* C'est difficile de se punir soi-même, tu sais ? *Elle l'embrasse et se serre contre elle, pour demander d'une voix prudente.* Et à propos de Garth, tu n'as rien dit quand tu es revenue.
[18:33:22 11/05/14] Siobhan : ... Sans doute. *elle a un long silence au cours duquel ses mains courent le long de la colonne vertébrale de l'égyptienne* ... S'il se transforme, il meurt. C'est un... lycan sans transformation. L e truc le plus... nul au monde. ... Et certains parme ces débiles bichaient, à cause de la guerre. ... Putain. *elle soupire,serre Isis un peu plus fort, une côte proteste*
[18:35:22 11/05/14] Capitaine Noun : Eh. *Doucement, elle caresse la nuque de la lycane de façon apaisante.* Plus doucement s'il te plaît. *Elle attend de pouvoir respirer pour enchaîner sur un ton plus léger.* Il est en danger immédiat ?
[18:36:59 11/05/14] Siobhan : Tant qu'il ne se transforme pas, à priori, non. Mais.... Tu ne peux pas comprendre ce que c'est que de... la sensation de liberté que cette forme procure. *silence* Ou si, peut être, à cause de ton bateau... Tu t'imagines ne plus pouvoir le commander ?
[18:39:39 11/05/14] Capitaine Noun : Ah ! Essayez seulement de m'en empêcher ! *Elle sourit et embrasse la lycane.* Je comprends. *Elle laisse passer quelques secondes, front contre front, puis sourit et reprend un ton plus léger.* Ca veut dire que tu sera ici un peu plus souvent, ça ?
[18:41:17 11/05/14] Siobhan : Oui. Quand j'ai fini de travailler, je reviens ici. ... Tu penses tenir le choc ?
[18:43:51 11/05/14] Capitaine Noun : Ce sera dur. Peut-être que j'irais rendre visite à ces serpentes au château. *Elle y réfléchit sérieusement.* Mais je pensais aussi à une de tes idées. *Avec un sourire trop grand pour être honnête, elle vient caresser la joue de Siobhan de l'index.* Cela impliquait toi qui travaillait et moi qui restait au lit une journée, je crois...
[18:49:36 11/05/14] Siobhan : *les yeux dorés virent à une jolie couleur métal chauffé, ses mains sinsinuant sous la tunique de Noun* Vraiment ? Tu tiens à ne plus pouvoir marcher que comme une petite vieille pendant quelques jours ensuite ?
[19:08:55 11/05/14] Capitaine Noun : *La pirate est parcourue de frissons en sentant les mains de la lycane sous son habit, elle a un bref moment d'hésitation, ponctué par une respiration manquée, puis murmure.* Si tu me porte jusqu'ici ensuite, je passerais mes derniers jours de repos bien tranquille.
[19:12:16 11/05/14] Siobhan : *gloussement* "Bien tranquille", tout est relatif. Disons que tu auras des... souvenirs pour tes semaines en mer. *ricane* Je me demande si je ne vais pas acheter une ceinture de chasteté, tiens. Juste pour te récupérer de mauvais poil, certes, mais... chaude bouillante. *et puisqu'on parle de porter, elle soulève l'egyptienne et se dirige vers sa chambre, tranquillement*
[19:22:40 11/05/14] Capitaine Noun : *Pas plus dérangé que ça par le soudain changement d'altitude, et de lieu, elle enroule ses bras autour du cou de la lycane et sourit de toutes ses dents.* Comme si tu avais besoin de ça pour me retrouver ainsi. Tu sais que je ne trouve pas beaucoup de femme, en mer, hein ? *Elle ricane et embrasse Siobhan.* Si tu trouve ça, il t'en faudra une aussi, sinon ce n'est pas drôle.
[19:37:32 11/05/14] Siobhan : *gronde vaguement* Et je me transforme comment, créature infernale ?
[20:14:01 11/05/14] Capitaine Noun : Ah ça, c'est ton problème, c'est toi qui a eu cette idée de ceinture. *Elle arbore un sourire beaucoup trop insolent pour être sincère.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Mai 2014 le Jeu 15 Mai 2014 - 12:56

[14:23:14 14/05/14] @ Eliam : *dans ses appartement le duc semble attendre quelque chose, le visage impassible, buvant un verre de vin en parcourant la pièce*
[14:24:09 14/05/14] PNJ-01 : *on frappe à la porte* C'est moi monseigneur. Avec le jeune homme.
[14:27:30 14/05/14] @ Eliam : *le duc va ouvrir et sourit poliment* merci... Euh... L'ami... Tiens, pour la course *donne une pièce au serviteur et salut random de la tête* Random... Comment allez vous ? J'espère que cette invitation soudaine ne vous a pas inquiété
[14:31:22 14/05/14] PNJ-01 : *à voir son teint un peu pâle et son regard en biais : si. Il s'efforce cependant à sourire* J'ai supposé que soit vous aviez une folle envie d'une poupée qui couine... soit... vous aviez très envie d'une poupée qui couine grandeur nature. *sourire impudent PRESQUE vrai*
[14:35:33 14/05/14] @ Eliam : *leger rire* entrez donc, vous voulez boire un verre ? J'ai du vin, de l'eau de vie et du lait *se décale pour le laisser entrer* ... Et ne vous inquiétez pas mes meubles n'attaquent pas les gens du peuples *sourire taquin*
[14:38:31 14/05/14] PNJ-01 : Ca dépend. On va parler de choses légères, ou inquiétantes ? ... Dans le doute, je veux bien du vin, Votre Grâce. *Les yeux verts suivent Eliam du regard, partagés entre l'inquiétude et... un intérêt très net*
[14:43:24 14/05/14] @ Eliam : *le duc se dirige vers un buffet en bois rare et sort une bouteille de vin poussiéreuse ainsi qu'un verre qu'il rempli et lui tend avec un sourire peiné* hé bien on peut parler de tout et de rien, rester sur du léger un moment, mais il y a des choses ... Plus sérieuse dont je devrais vous informer, vous pouvez vous assoir si vous voulez *indique un fauteuil et un sofa confortable* ...comment ça se passe votre boulot ?
[15:01:49 14/05/14] PNJ-01 : ... *S'assied sur le sofa après un temps d'hésitation* Mon boulot ? ... Bien. Les poupées ont beaucoup de succès comme publicités, et le retour du dragon a donné plein d'idées d'histoires au vieux conteur. L'un dans l'autre, c'est une bonne période. ... Et vous, ça se passe, hm... bien ?
[15:06:05 14/05/14] @ Eliam : ...mon duché se porte bien et pour ce qui est de mes activitées nocturnes... Hé bien je ne suis pas mort, donc ça va *amusé, finit son verre et s'en sert un autre* ...et niveau... Souvenirs, ça va comment ?
[15:07:32 14/05/14] PNJ-01 : *son visage se ferme, et il regarde ailleurs* Rien de neuf. ... Enfin, presque. J'ai vu passer un gars que j'ai bien cru reconnaitre. Mais au final, je crois m'être abusé.
[15:12:15 14/05/14] @ Eliam : ...un gars ? A quoi ressemblait-il ?
[15:15:41 14/05/14] PNJ-01 : Un type en armure. Il semblait crevé. Il rentrait d'une expédition pour trouver l'Epée, je crois. ... Mais je l'ai vu genre vingt secondes.
[15:25:48 14/05/14] @ Eliam : ...ça pourrait être leomyd ...*semble pensif, boit* ... Il a toujours l'air crevé. *soupire*.
[15:27:45 14/05/14] PNJ-01 : *il hausse les épaules* Je saurais pas vous dire. ... C'est tout, donc. ... *il fait tourner le vin dans son verre, soupire* Allez. Venez en au fait, Eliam. Je pense pas que ma compagnie vous manque au point que vous vouliez me voir spontanément. Quel est le souci ?
[15:45:08 14/05/14] @ Eliam : ...mon amie, Deidre, elle est portée disparue, des rumeurs pour beaucoup... Mais une certitude pour moi. *long soupire, s'assoit en face de random et le regarde*
[15:50:33 14/05/14] PNJ-01 : *il roule les yeux au ciel* ... Arrêtez. Le fait d'être cette femme... causerait plus de problèmes que ce n'en résoudrait. ... D'abord, on n'en est pas surs, ensuite si c'est vrai, je vais être... un peu encombrant pour les Byzantins, ensuite... Vous me voyez en princesse, sérieux ? ... ... Elle... a des enfants, votre amie ?
[15:53:35 14/05/14] @ Eliam : Oui, une petite fille, Clémantis (je crois bien que c'est ça ^^ ) *hausse les épaules* les byzantins tout comme moi on vu plus étrange que cette situation... Si elle s'avérait vraie. kaa... hengstone est un endroit plein de découvertes, pas toujours très fun d'ailleurs *rire nerveux, boit*... Le prince de byzance a des pouvoirs et pourrait peut être confirmer ou infirmer ma théorie mais... On ne fait pas déplacer le prince de byzance pour des suppositions
[15:57:23 14/05/14] PNJ-01 : *pointe le doigt vers Eliam* Exaaaaaactement. Donc, fin de la discussion, non ? *il se lève, semblant désireux de filer à toutes jambes. Mais... il baisse les yeux vers Eliam et bloque* ... *petite voix* Vous êtes sur qu'elle était pas un peu amoureuse de vous, votre copine ?
[16:01:16 14/05/14] @ Eliam : ...*hausse un sourcil, puis les epaules, mal a l'aise* non... C'est moi qui.. était amoureux d'elle. Elle, elle aime son prince, et c'est très bien comme ça. *le regarde* pourquoi ?
[16:04:36 14/05/14] PNJ-01 : ... *hésitation* Vous me plaisez beaucoup trop pour un homme que j'ai rencontré trois fois dans ma vie et qui... enfin, n'est pas attiré par moi. ... *il se baisse, puis s'accroupit en face d'Eliam* ... J'ai l'impression de sentir la soie de vos cheveux dans ma main. ... C'est complètement... perturbant. ... *soupir, tente de se reprendre* Vous attendez quoi de moi, au juste, en m'expliquant ça ?
[16:08:44 14/05/14] @ Eliam : ...*semble un peu paumé, se passe une min sur le visage* je sais même pas... Quelque chose... Une réaction, un effet ... Je sais pas... J'ai peur, peur pour elle, peur de la perdre plus que ce n'est déjà fait. *baisse la tete* si je ne suis pas complètement fou vous êtes la seule chose qui me raccroche a elle, j'ai du mal à dormir depuis que je sais qu'elle a disparu...
[16:15:08 14/05/14] PNJ-01 : *doucement* Déjà que vous dormiez peu avec vos activités nocturnes... Vous tenez le coup ? *il hésite, puis pose une main sur l'épaule d'Eliam en tentant d'éviter de toucher ses cheveux ou sa peau. Le contact semble lui être... presque douloureux* Et au cas où je serais... que voudriez vous faire ? Parce qu'indubitablement, je suis un homme. ... Et je ne suis pas très sur d'être suffisamment... royal pour pouvoir continuer à prétendre être... "impérial".
[16:21:17 14/05/14] @ Eliam : *le regarde*... Si vous êtes une femme changée en homme il n'y a pas de raison pour que ce ne soit pas réversible... Je pense, et le prince et moi connaissent quelques magiciens/druides... Et autres trucs magiques... *hausse les epaules* ouais je tiens le coup... Les potions de force aident pas mal. Je vous remercie de votre attention et de votre patience *lui tapote la main* même si je me plante vous êtes quelqu'un de bien
[16:26:01 14/05/14] PNJ-01 : *plus bas* J'ai été esclave. Pensez vous que ce que j'ai du faire serait compatible avec... ? *rire nerveux* Vaut mieux pas que j'y pense trop, c'est... angoissant. *il observe un moment le visage du duc* Il risque pas d'y avoir un contrecoup ? Si vous en prenez souvent ? Genre vous finirez par être trop musclé, ou tout noué ou... ? *sourire triste* Je suis plutôt sympa, c'est vrai, mais... Là, j'y trouve un ontérêt.
[16:29:18 14/05/14] @ Eliam : ...pas que je sache *le regarde, lui pose une main sur le bras, peiné* ... Je me doute que ça... N'a pas du être facile mais si vous êtes cette personne alors vous l'êtes... Et personne ne vous l'enlèvera, et personne ne vous dira rien, et si c'est le cas et que quelqu'un le fait il a intérêt à savoir éviter les flèches...
[16:34:43 14/05/14] PNJ-01 : ... *léger rire* Vous êtes un véritable ami pour cette dame. Je suis presque jaloux. ... Il l'aime, son prince ? Parce que pour pouvoir lui faire avaler cette possibilité, il va falloir être persuasif.
[16:41:49 14/05/14] @ Eliam : Il l'aime, oui *baisse a nouveau les yeux, hausse les epaules* ... Et elle le mérite, et il l'aime de tout son cœur. Et je suis quelqu'un de persuasif
[16:49:24 14/05/14] PNJ-01 : *cette fois ci, il ne résiste plus à l'envie de caresser légèrement une mèche sombre en soufflant* J'en suis persuadé. ... Est ce que vous êtes heureux, Eliam ? Vous êtes duc. Vous avez des activités nocturnes amusantes. Une fiancée charmante parzait il. Et je vous sens... très fragile, pourtant. *sa main se pose sur la nuque et y fait de petits cercles du bout des doigts*
[16:57:21 14/05/14] @ Eliam : *secoue la tête, sans relever la tête* j'ai tout pour... J'aime ma fiancée, j'aime ce que je fais la nuit... Mais... J'ai comme un vide, cette impression que j'ai raté des portes, que j'ai escaladé les mauvaise barrière et que je suis arrivé au mauvais endroit... Aussi beau soit il.
[17:02:26 14/05/14] PNJ-01 : Et cet endroit... même s'il n'est pas celui auquel vous pensiez aller au départ... Vous vous y sentez bien ? Parce que si c'est le cas : est ce si important de ne pas être où vous devriez ? ... *il poursuit ses caresses apaisantes* Et... Vous mettriez le début de ce "vide" à quel moment ?
[17:07:27 14/05/14] @ Eliam : ...ça... Dépend des jours... Je... Je dirais que c'est le jour ou j'ai décidé que c'était mieux d'être quelqu'un qu'on voit comme... Quelqu'un de bien. J'ai changé, beaucoup, grâce à quelqu'un, pour quelqu'un... Et même après plus de sept ans je ressens ce virage et que toute ma vie actuelle part de ce même point.
[17:09:19 14/05/14] PNJ-01 : Et aant, vous étiez comment ?
[17:11:03 14/05/14] @ Eliam : J'étais un connard, prétentieux, aveugle, élevé pour écraser les autres et convaincue que l'argent et la beauté donnait tout et que blesser les gens était un bon moyen d'assoir sa supériorité. J'étais.. Une belle enflure.
[17:14:13 14/05/14] PNJ-01 : *léger rire* Je vois le genre. Vous méritiez des baffes, en fait, c'est ça ? *les caresses se changent en massage* Et donc, vous avez changé, et... Vous regrettez de ne pas avoir continué dans cette voie ?
[17:15:38 14/05/14] @ Eliam : *secoue la tête, fermant les yeux* non, je n'arrive juste pas a oublier pourquoi je l'ai choisie, même si c'est idiot de penser ainsi
[17:17:59 14/05/14] PNJ-01 : ... *se mordille les lèvres* Et vous l'avez choisie pourquoi ?
[17:22:10 14/05/14] @ Eliam : ...parce que je voulais plaire a Deidre, je voulais être un homme qu'elle mérite et qui lui plait et... D'abord je me suis pris au jeu puis c'est le jeu qui m'a attrapé.
[17:24:22 14/05/14] PNJ-01 : Vous avez peur de ne pas être ce que vous montrez, en fait ? *il semble réfléchir* Ou bien vous avez l'impression de ne pas avoir eu la "récompense" promise ? ... Ou je... m'égare ?
[17:30:07 14/05/14] @ Eliam : J'ai eu cette impression... Un temps, d'avoir fait ça pour rien, de vouloir revenir en arrière, mais je ne peux plus penser ça, j'ai mon fils, ma vie, ma fiancée. Mais au fond de moi je me demande a quel point la volonté de bien faire reste une trace de ma volonté de plaire a deidre. Et... C'est perturbant, parfois... Quand j'y pense... Quand je me souviens
[17:30:25 14/05/14] @ Eliam : Ma volonté*
[17:33:24 14/05/14] PNJ-01 : Ca n'a pu être qu'un déclancheur. Si vous aviez été réellement un connard... vous auriez lâché l'affaire quand elle a choisi le prince de poche. Quand vous n'aviez plus espoir de la mettre dans votre lit. *son ton est un peuvide, probablement parce qu'il semble en train de lutter pour retirer ses doigts de la nuque du duc* ... Disons plutôt qu'elle vous a remis sur votre chemin alors que vous étiez un peu perdu.
[17:36:02 14/05/14] @ Eliam : ...peut être *soupire, redressant un peu la tête pour le regarder* sûrement... Votre présence est agréable, vos conseils aussi... *sourire un peu triste* j'aimerais vous rendre la pareille a l'occasion, même si vous n'êtes que vous
[17:39:06 14/05/14] PNJ-01 : ... *se mord les lèvres, prend une grande inspiration... se lève précipitamment* Eh bien si j'ai besoin d'un conseil, je... Je viendrais vous solliciter, pas de problème. ... *là pour de bon on le sent à la limite de l'affolement* ... Hé bien... tenez-moi au courant, hein, si vous prévenez... le prince ou si vous voulez faire des tests pour voir si je suis... Enfin, voilà.
[17:40:36 14/05/14] @ Eliam : *le regarde se lever* j'ai dis quelque chose de déplacé ? *le retiens sans force par le bras, interrogateur*
[18:28:47 14/05/14] PNJ-01 : Non, Eliam. C'est juste compliqué pour moi de... *soupire* Quelque part, au fond, vous aimez toujours cette Deidre, quelque soit l'amour que vous portez à votre fiancée. ... Et que moi, en tant que... que moi, je... je craque sur vous. Si je ne suis que Random, je l'ai dans le baba. Si je suis votre amie, au fond de moi... Vous imaginez le bordel que ça va être ? Pour moi ? Pour vous ? ... Pour... il s'appelle comment, l'ange ?

[20:02:17 15/05/14] @ Eliam : ... J'aimerais pouvoir vous dire que vous vous trompez *soupire* ...Constantin mais... Je ne me souviens pas avoir parlé d'ange
[20:22:52 15/05/14] PNJ-01 : *réfléchit* D'ange ? N-nnooon, pas que je sache. .... *pour lui même* Pourquoi j'ai dit ça moi ? ... Bref : Constan tin, ça me dit rien. Peut être que c'est... bon signe.
[20:24:30 15/05/14] @ Eliam : ...*fronce les sourcil*... Euh... Oui.. Sauf que c'est un ange.. En fait, pour de vrai
[20:32:58 15/05/14] PNJ-01 : *blanc* Vous vous foutez de ma gueule ? ... Les lycans, ok. Les sorciers pourquoi pas. Les petites fées... Bon. Mais les ANGES ? Ça veut dire que le dieu chrétien existe : pas sur que mon ouverture d'esprit aille jusque là.
[20:36:58 15/05/14] @ Eliam : ...ça veut juste dire que ce que la bible décrit à propos d'ange existe, pas le reste... *le regarde* ... J'ai vus trop de choses pour avoir à en inventer. Et si vous êtes deidre, ce qui semble soudain plus probable... Vous aussi
[20:48:58 15/05/14] PNJ-01 : *tape du pied au sol* Zut à la fin ! Puisque ça n'apporterait que des emmerdes vous pouvez pas... Oublier ça un peu ?
[21:02:01 15/05/14] @ Eliam : ...non ! Non je ne peux pas... J'ai passer ma vie a intriguer et a élaborer des théories... Et la c'est juste *se passe une main sur le visage* fou... Mais tout concorde, votre ressemblance, votre caractère, votre histoire, sa disparition... L'ange, le fait que vous aviez eu l'impression de m'avoir déjà vu... Je suis sur que si vous rencontriez des gens.. Qu'elle connaît... Je comprend que vous soyez paumé mais... Ça a du sens !
[21:08:38 15/05/14] PNJ-01 : *il pousse un gémissement/grognement exaspéré, puis se raccroupit devant le duc. Il parle à voix basse* Et quel bien y a t-il à le prouver ? Putain, je suis un mec. L'ange a du refaire sa vie -vous savez très bien qu'il pourrait pas rester sans gonzesse trop longtemps, rapport à son rang, je me suis renseigné, vous voyez- vous voulez quoi ? Savoir pour savoir ? ... Je suis pas un cobaye pour noble désoeuvré, bordel !
[21:13:34 15/05/14] @ Eliam : ...et je ne laisserai pas potentiellement la femme que j'aime passer à côté sa vie ! Et laisser son mari et ses enfants seuls... Son mari, ses enfants ! Si je voulais un cobaye je ferais chier un serviteur avec un passé compliqué... Et... Je n'en tire aucun plaisir a vous dire des choses pareilles...
[21:19:13 15/05/14] PNJ-01 : *il clot la bouche d'Eliam de ses mains (z'avez eu peur, hein ?) et murmure* Mais taisez vous, putain ! ... Et si vous avez raison et que... je peux pas redevenir une fille ? Je vais savoir qu'il y a un homme qui m'aime et... vous n'aviez pas parlé d'une fille seulement ? ... Et si je redeviens une fille, mais sans aucun souvenir ? Vous y avez pensé ?
[21:22:15 15/05/14] @ Eliam : ...le princes a deux enfants que deidre aime beaucoup. Je ne sais pas quoi vous dire... Je veux juste aider
[21:28:33 15/05/14] PNJ-01 : *les mains glissent, et prennent le visage d'Eliam en coupe. Silence plutôt long où les yeux verts fouillent les traits d'Eliam, accrochant ses yeux. Voix très douce* Vous m'aidez pas vraiment, pour le coup, sweetie.
[20:04:13 18/05/14] @ Eliam : *baisse les yeux, recule un peu la tête avec un rire nerveux, lui posant une main sur le bras* si vous saviez a quel point c'est étrange pour moi... Je me dis que ça ne peut être que vous. Et je m'en veux de vous mettre dans cette situation
[20:18:29 18/05/14] PNJ-01 : Ouais. Mais que vous vous obstinez quand même. ... Zêtes chiant. *il soupire, puis offre un sourire rayonnant totalement faux au duc* Mais je crois que j'aime les chieurs. Trouvez un moyen de me donner apparence qui vous intéresse si je suis bien celle que vous croyez, je ferai cobaye sans broncher. .... A une condition.
[20:19:58 18/05/14] @ Eliam : ...laquelle ? *curieux*
[20:21:25 18/05/14] PNJ-01 : *il s'approche, pose l'index sur le torse du duc, puis remonte... et lui donne une pichenette sur le nez* Une nuit tous les deux. Quelque soit ma forme au final.
[20:34:53 18/05/14] @ Eliam : *le regarde, l'air égaré, semblant réfléchir* ... C'est... Je.... D'accord *rempli son verre de vin, le vide*
[20:36:40 18/05/14] PNJ-01 : *bloque quelques secondes, l'air aussi égaré qu'Eliam* Quoi ?? ... *réfléchit puis reprend avec difficultés son air machiavélique* Vous avez bien conscience que c'est une promesse, hein ?
[21:05:42 18/05/14] @ Eliam : Je fais sûrement une bêtise mais...*agite un main de manière désinvolte, presque las* ..j'ai même pas envie d'être raisonnable
[21:09:09 18/05/14] PNJ-01 : *hausse un sourcil* Chieur ET désagréable. Je ne comprends même pas pourquoi vous me plaisez. *il se passe une mèche derrière l'oreille* Vous me prévenez quand il faut venir ?
[21:23:31 18/05/14] @ Eliam : ...c'est le côté mauvais garçon qui plait *taquin, rit* ...je vous dirais oui, et je passerais aussi voit le nouveau spectacle des pupis. Peut être avec mon fils *sourit*
[21:28:36 18/05/14] PNJ-01 : *sourire plus "vrai"* Chouette. On mettra double dose de dragon pour votre gamin, alors. ... *il hésite* Je vais y aller. ... Je vous laisse. ... *il va jusqu'à la porte, puis s'arrête* Hm... Ca... va ? Je rajoute pas à votre sinistrose ? *le regard qu'il lui jette est curieusement amical, ni joueur ni fermé, réellement... concerné*
[21:57:24 18/05/14] @ Eliam : ...ça... Va, je vous assure... Je vais gérer *lui sourit*
[22:15:22 18/05/14] PNJ-01 : Oh. ... *ses yeux retrouvent leur air un peu moqueur* Gérez ça avec le reste, Duc. *trois pas suffisent à lui faire atteindre Eliam devant lequel il ploie le genou... pour l'embrasser, juste une seconde. Il se relève ensuite d'un bond, et file jusqu'à la porte* C'était une avance sur paiement. A bientôt, Votre Grâce ! *il sort*
[22:24:48 18/05/14] @ Eliam : A bientôt *leger soupire, se passe une main sur le visage et rempli son verre de vin*
[22:31:08 18/05/14] PNJ-01 : *s'appuie à la porte, dos à elle, et se passe une main tremblante sur le visage* ... Mais qu'est ce que je suis en train de faire, au juste ? ... *titube jusqu'aux escaliers*



Dernière édition par Constantin le Lun 19 Mai 2014 - 5:18, édité 1 fois


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Mai 2014 le Sam 17 Mai 2014 - 8:43

[22:15:32 15/05/14] Camille : *Le soir est tombé. Camille entre dans le village, sa hache dans son dos, du sang sur les mains et une vilaine griffure sur la joue. Elle avance sur le chemin, en direction de la place, sans aucune expression particulière sur le visage*
[22:18:56 15/05/14] Freiya : *La porte de la taverne s'ouvre assez brusquement et en sort une Freiya a l'air décidé qui rejoint la place en quelques pas rapides pour y retrouver Camille. Elle se campe devant elle et son regard passe par différentes nuances d'or avant qu'elle ne prenne une inspiration pour parler.* Que s'est-il passé ? Ca va ? *Le ton est sincèrement inquiet mais recèle encore une certaine nervosité.*
[22:21:20 15/05/14] Camille : Des gobelins. Ils m'ont donnés du fil à retordre mais j'ai finit par leurs arracher tous la tête. C'était bien. *très léger sourire, se dirige vers l'entrée de la taverne.*
[22:22:41 15/05/14] Freiya : Ah, super. *La lycane se fend d'un sourire nerveux et prend les mains de Camille, son regard fixé sur le sang, elle déglutit.* Tu pourrais... te laver les mains ? Et après... Il faudrait que je te parle, en privé.
[22:26:26 15/05/14] Camille : *soupire, se dirige vers un abreuvoir à chevaux un peu plus loin et trempe vaguement ses mains dedans.* Me parler de quoi ?
[22:27:44 15/05/14] Freiya : Des lycans. *Freiya semble soulager de voir le sang disparaître, ses yeux retrouvent une teinte plus habituelle.*
[22:30:48 15/05/14] Camille : *Camille s'assoit contre le mur de la taverne* J'vous écoute.
[22:32:27 15/05/14] Freiya : Pas ici. *Elle recule un peu vers la forêt.* Il faut qu'on soit... vraiment tranquille, d'accord ? Je dois te montrer quelque chose aussi. *Elle lui adresse un sourire d'excuse.*
[22:34:18 15/05/14] Camille : *Soupire une nouvelle fois, se relève et la suis, sans rien dire.*
[22:35:39 15/05/14] Freiya : Tu me dis si ça t'emmerde hein.
[22:39:01 15/05/14] Camille : ...Excuse moi... *tout en marchant, passe une main sur sa hanche et lui embrasse la joue.* Je suis un peu tendue je crois.
[22:40:06 15/05/14] Freiya : *Elle a un maigre sourire et se retourne vers la jeune femme une fois qu'elles sont arrivées dans une petite clairière. Freiya lui embrasse le front.* Je suis désolée, il faut que je t'en parle maintenant, j'hésite depuis longtemps.
[22:40:57 15/05/14] Camille : *fronce les sourcils* Me parler de quoi ? Tout vas bien au moins ?
[22:42:07 15/05/14] Freiya : Oui, tout va bien. J'ai parlé à une... amie à propos de ton envie de.. nous rejoindre. *Elle pousse un soupir.* Il faut que tu sache certaines choses avant, je t'ai déjà parlé de notre incapacité à avoir des enfants, sais-tu ce que nous devrons faire pour te transformer ?
[22:44:03 15/05/14] Camille : Je sais pas, me griffer, me mordre, un truc du genre non ? *croise les bras, attentive*
[22:45:14 15/05/14] Freiya : Te mordre, oui. La gorge. Jusqu'à ce que tu sois presque morte. En fait, il est possible que tu meurs. Ce.... C'est un risque que tu ne dois pas écarter.
[22:47:12 15/05/14] Camille : Ah.Oh...d'accord. Quand même... Quelque chose d'autre ?
[22:48:45 15/05/14] Freiya : Oui. Il faut que tu sache quelque chose... *Elle pousse un soupir et se rapproche un peu, prenant les mains de la jeune femme dans les siennes.* Tu sais qu'au lit je suis un peu... agressive. Eh bien, je dois toujours me restreindre quand je suis avec toi. Pour ne pas te faire mal, parce que... la situation est telle qu'il est très difficile de contenir la bête. Nous devons nous contrôler en permanence dans ses moments là.
[22:50:22 15/05/14] Camille : Tu te restreint ? J'ose pas imaginer ce qui...*petit raclement de gorge* C'est noté. *la regarde vaguement dans les yeux*
[22:53:33 15/05/14] Freiya : *Elle rit un peu et a un sourire presque reconnaissant envers la jeune femme.* Oui je me restreint, sans ça.... Je pourrais t'arracher la tête. *Elle soupire et se recule, puis commence à retirer son haut.* Une dernière chose à te montrer.
[22:56:00 15/05/14] Camille : Mais justement si je suis comme toi...tu n'aura plus à craindre de me faire mal.*La regarde faire* Euh, tu m'as déjà montré tes seins, tu sais, plein de fois même. *sourire amusé*
[22:58:59 15/05/14] Freiya : C'est vrai, oui. J'y ai pensé aussi. *Elle se défait aussi de ses chausses.* Je te préviens, ça peut faire peur. *Le corps de la lycane se tend brutalement, comme si tous ses muscles étaient contractés en même temps, et Camille peut se sentir d'un seul coup comme si elle était en présence d'un prédateur extrêmement dangereux. La lycane grandit lentement et se couvre de poils, son aura devenant de plus en plus effrayante, jusqu'à ce que se tienne devant Camille une créature mi-louve mi-humaine, massive et aux poils sombres, qui la fixe d'un regard rougeoyant, la respiration lente et difficile.*
[23:00:27 15/05/14] Camille : *recule un peu, ose à peine regarder la créature dans les yeux* ...Waouh.
[23:02:55 15/05/14] Freiya : *La créature s'avance à pas lourd et lents, mais à mi-chemin elle change de nouveau et c'est Freiya qui arrive finalement face à Camille. Mais une Freiya qui a prit dix centimètres et qui semble déjà plus musclée, elle respire lentement.* Il est très, très difficile de se contrôler en forme de combat. Et même comme ça, c'est dure.
[23:05:52 15/05/14] Camille : *fronce les sourcils*...Je comprends. *la regarde dans les yeux*...Je crois que je vais avoir besoin d'y réfléchir.
[23:07:05 15/05/14] Freiya : Tu as tout le temps que tu veux. *Elle lui prend les mains de nouveau, sa poigne est forte mais pas douloureuse, et elle l'embrasse.* Quand tu seras décidée, si tu en as toujours envie. Nous irons voir mon amie pour savoir si tu peux survivre à ça. D'accord ?
[23:08:31 15/05/14] Camille : *hoche la tête, l'embrasse doucement et la regarde dans les yeux* Tu penses que je suis trop faible pour tout ça, pas vrai ?
[23:10:47 15/05/14] Freiya : *Freiya écarquille les yeux, restant bouche-bée quelques secondes.* Que... ? Mais bien sûr que non. Je suis sûre que tu pourrais y survivre ! *Elle prend son visage entre ses mains et la colle à elle.* J'ai peur de ce que tu deviendras une fois lycane...
[23:13:09 15/05/14] Camille : *Entoure ses bras autour de sa taille* Comment ça ?
[23:14:05 15/05/14] Freiya : Peut-être... Sûrement que tu seras plus agressive, moins... *Elle se mord la lèvre et soupire.* Oublie, je suis juste idiote.
[23:15:39 15/05/14] Camille : Je suis déjà agressive. Enfin...tout dépend de qui j'ai en face de moi. *la regarde* Moins quoi ?
[23:17:08 15/05/14] Freiya : Plus agressive envers moi, je veux dire. En... Certaines circonstances. *Fait assez rare pour être noté, la lycane rougit et colle son front contre celui de Camille.*
[23:19:40 15/05/14] Camille : Je veux être forte pour être comme toi. Pas pour te faire du mal. *pose une main sur sa joue et lui mordille gentiment la lèvre*
[23:20:42 15/05/14] Freiya : Je n'ai pas dit que c'était ce que tu voulais. *Elle a un sourire un peu triste et l'embrasse à nouveau, la serrant contre elle, plutôt fort.* Nous verrons ça. Dis-moi quand tu es sûre.
[23:23:00 15/05/14] Camille : Je vais réfléchir. Mais...tu sais, je veux pas te faire de mal. Jamais. *lui caresse le dos* Tu es très importante pour moi. Vraiment. *la regarde dans les yeux*
[23:25:21 15/05/14] Freiya : *La lycane rougit un peu et perd de son volume, regagnant sa forme normale. Elle semble hésiter, sans rien dire pendant presque une minute, ses yeux cherchant en tout sens. Mais elle finit par murmurer.* Merci.
[23:27:39 15/05/14] Camille : Oh et j'arrive à te mettre mal à l'aise en plus ! *léger rire, enfouie sa tête dans le cou de la jeune femme*
[23:29:24 15/05/14] Freiya : Ne t'en vante pas trop. *La lycane la serre contre elle et caresse doucement les jolies boucles d'or.* On va chez toi maintenant ?
[23:31:55 15/05/14] Camille : Chez moi ? Je la trouvais bien cette petite clairière. *grand sourire, l’embrasse longuement*
[23:32:51 15/05/14] Freiya : Oh, mais si tu y tiens. *Elle reprend un peu de confiance et pousse lentement Camille vers un arbre.* Je peux te montrer un tas d'autre choses.*








[21:39:54 16/05/14] Capitaine Noun : *Chez Siobhan, la pirate réfugiée est rester au lit une bonne partie de la journée, et hésite encore beaucoup à se lever. Elle pousse cependant un grognement pour s'extirper et enfin des draps et enfiler difficilement ses chausses : c'est qu'elle s'est promis de retourner au port au moins aujourd'hui... ou peut-être demain.*
[21:42:10 16/05/14] Siobhan : *quelqu'un entre, visiblement un grand machin. Pour Noun qui commence à être habituée : c'est Sköll, a priori. Du reste, on parle* Hey ! Je t'ai amené de quoi manger

[21:49:57 16/05/14] Capitaine Noun : *Il faut attendre quelques minutes pour que la pirate daigne sortir la tête de la chambre.* Salut ! *Elle pose ses vêtements sur une chaise : elle est encore en train d'enfiler son corset et marche lentement.* Merci pour la bouffe. *Elle prend une grande inspiration avant de serrer les lacets jusqu'à comprimer au maximum sa poitrine.*
[21:52:48 16/05/14] Siobhan : *Il mate avec un sourire goguenard* Je t'en prie. Si tu as besoin d'aide pour enfiler quelque chose... ... Enfin. Un vêtement. Je suis ta nounou pour le temps qu'il faut. *il ricane et commence à poser des victuailles sur la table* T'as pas de... contusions, blessures, coupures, tout ça ? ...
[22:02:41 16/05/14] Capitaine Noun : Pas besoin, merci. *La pirate rosit, mais il est difficile de savoir si c'est à cause de son vêtement qui l'empêche de respirer ou de la blague de Sköll. Elle finit par reprendre des couleurs et avance jusqu'à la table, avec une démarche un peu raide.* Oh noooon. *Outre la cicatrice ancienne qui va de l'épaule gauche au sein gauche, elle porte de multiples traces de griffes, principalement concentrées au-dessus de ses seins, et probablement sous le corset aussi.* Enfin, pas plus que d'habitude... pas trop. *A noter cependant qu'elle ne porte plus qu'un très léger bandage là où Siobhan a mordu.*
[22:07:06 16/05/14] Siobhan : Sinon, j'ai des machins. Des trucs à base de camphre pour les bleus, des eaux de fleurs pour les coupures.. *il lève les yeux au ciel* Il y a des machins pour les trucs internes aussi, mais tu as l'air de te déplacer normalement, alors je suppose que ça va. *le sourire va d'une oreille à l'autre. Il termine de poser toute la nourriture de façon curieusement esthétique, puis va s'asseoir au coin du feu* Et tu finis tout.
[22:13:28 16/05/14] Capitaine Noun : J'ai déjà mes produits, et j'ai mis double dose. *Elle ne se rend compte qu'après l'avoir dit du sens de sa phrase et grogne quelque chose en baissant les yeux sur la nourriture.* Je vais manger ouais. *Elle grogne de nouveau et enfile son pardessus au-dessus du corset, avant de grignoter quelque chose.*
[22:15:54 16/05/14] Siobhan : .... *le colosse éclate de rire, bafouillant des trucs où il est question de "petite nature" et de "double dose mouhouhahaha". Au bout d'un temps, il se calme, et s'essuie les yeux* ... Tu comptes bouger aujourd'hui ? Tu es déguisée.
[22:18:15 16/05/14] Capitaine Noun : *La pirate s'empourpre et plonge le nez dans la nourriture pour ne pas avoir à regarder le colosse pendant quelques minutes, puis se redresse un peu.* Si mes estimations sont bonnes, le Râ devrait revenir au port dans la nuit ou demain matin, j'aimerais bien être là. *Dans son ton, on sent de l'impatience mais un soupçon de déception.* Siobhan va passer ce soir ?
[22:22:39 16/05/14] Siobhan : Pour une raison que j'ignore, elle avait du boulot en retard. ... Mais je suppose que si on lui rapporte l'arrivée d'un de tes rafiots, elle viendra te chercher. ... Tu veux que je la contacte ? Genre si tu veux y aller même si le bateau n'est pas là ?
[22:25:09 16/05/14] Capitaine Noun : *Noun détourne le regard et tousse dans sa main, rosissante à nouveau.* Ah bon, du boulot ? *Elle reprend à manger.* Tu crois qu'elle viendra me chercher ici ?
[22:27:44 16/05/14] Siobhan : *Il lève les yeux au ciel* J'espère. Je suis sensé garder ton corps jusqu'à ce qu'elle rentre. J'ai pas que ça à faire, moi : j'ai des loupiots à éduquer, tout ça. ... Au pire, je t'accompagne jusqu'au château. ... Tu trouveras bien le chemin de son bureau, non ? *ton over innocent*
[22:31:35 16/05/14] Capitaine Noun : *La pirate rosit une fois de plus et baisse le nez.* Comme tu préfères, si ça t'arrange... Mais ça ne risque pas de la déranger. *Elle se relève tout de même pour enfiler son grand manteau noir puis repousse ses cheveux vers l'arrière et pose son chapeau sur sa tête.*
[22:37:23 16/05/14] Siobhan : Alors... Tout dépend. Tu risques de la déconcentrer, oui. Mais je ne pense pas que ça la "dérange", si tu me suis bien. Hinhinhin. *il se lève, chope un bout de saucisse pour la route et pousse Noun devant lui* Il y a Faran à l'curie. Tu te sens plus de marcher ou de monter à cheval ? ... Il y a aussi l'option où je te porte version sac à patates.
[22:41:35 16/05/14] Capitaine Noun : *Manifestement, le choix est Cornélien pour la pirate, mais elle finit par pousser un soupir.* Marchons, doucement. *Elle réajuste son costume et son chapeau, puis reprend soudainement sa "voix du Capitaine"* En avant moussaillon. *Et elle avance, à petits pas. Tout doucement.*
[22:43:48 16/05/14] Siobhan : .... *il ricane* Putain, on dirait un petit vieux. Retourne en mer, Noun, à terre c'est trop dangereux pour tes fesses... *claque amicale dans le dos, transformation en gros loup noir qui se fond dans le sous bois*
[22:45:07 16/05/14] Capitaine Noun : Je t'emmerde ! *Elle retrouve un peu de l'assurance du Capitaine et ses intonations de voix. Après quelques minutes de remarche, elle réussit à reprendre une démarche à peu près normale, juste un peu plus lente, qu'elle maintient jusqu'au château.*
[23:00:33 16/05/14] Siobhan : *du haut du rempart Ouest, Siobhan coordonne l'entrainement des éclaireurs. Un humain ordinaire et une créature, fonctionnant un binôme indissociable, et se connaissant par coeur. Le capitaine lance ses ordres avec régularité*
[23:02:31 16/05/14] Capitaine Noun : *Conduit ici par un garde à qui il a demandé son chemin, le pirate débarque sur le haut du rempart et adresse un salut amusé aux gardes présents et aux soldats en contrebas. Il s'approche à pas lents de la capitaine des éclaireurs.* Bonsoir, Capitaine Siobhan.
[23:05:10 16/05/14] Siobhan : Capitaine Noun. *à peine un regard, puis plusieurs ordres avant qu'elle n'annonce* Combat libre binômes contre binômes. Aucune arme, tolérée, même naturelle. Foutez vous une peignée, vous faites pas mal. ... *elle se tourne vers Noun, un sourire discret aux lèvres* Qu'est ce qui me vaut la joie d'avoir une visite de votre part ?
[23:08:14 16/05/14] Capitaine Noun : *Noun s'est retourné vers les combats et sourit à son tour à l'intention de Siobhan. Elle regarde doucement autour d'elles.* Le Râ devrait revenir cette nuit. *A nouveau, ce ton d'impatience mêlé de déception.* Alors comme j'allais probablement y retourner, je pensais qu'il faudrait passer vous voir avant.
[23:10:11 16/05/14] Siobhan : ... C'est gentil. *elle lui fait signe de venir s'accouder à la balustrade à son côté et quand c'est fait, se rapproche jusqu'à ce qu'elles soient épaule contre épaule* ... Vous partirez loin, cette fois-ci ?
[23:12:13 16/05/14] Capitaine Noun : *Le pirate ne se dérobe pas au contact, bien au contraire. Noun sourit de toutes ses dents.* Pas plus que ça, mais ton lit va me manquer. C'est pas si mal la forêt en fin de compte.
[23:14:32 16/05/14] Siobhan : Seulement la forêt ? Je vais me vexer gravement. *léger rire, toujours sans la regarder* ... Je suis persuadée qu'une fois sur ton bateau, tu vas ne plus penser à rien... de négatif.
[23:18:47 16/05/14] Capitaine Noun : Oh, je vais adorer. Enfin. *Elle en a presque les mains tremblantes.* Mais... Ce fut tout de même une période très... agréable, Siobhan.
[23:23:43 16/05/14] Siobhan : *regard en coin, amusé* Relax, Noun. Tu n'es pas obligée de justifier ton amour pour ton bateau, les voyages ou ton statut de Capitaine. Je suis très contente pour toi maintenant, comme je l'ai été de t'avoir à portée de patte quelques temps. *elle se lèche inconsciemment les babines* Je suis réellement contente pour toi. *elle lui tapote la main*
[23:26:56 16/05/14] Capitaine Noun : Merci. *Elle sourit et se retourne, s'adossant à la balustrade mais penchant la tête en arrière pour regarder Siobhan.* Et tu m'auras à portée de pattes bien assez souvent comme ça.
[23:32:04 16/05/14] Siobhan : "Bien assez souvent" ? *léger rire* Tu te lasses, c'est ça ? *elle regarde Noun, puis elle l'envisage de haut en bas. Froncement de truffe* Ce corset m'emmerde.
[23:35:10 16/05/14] Capitaine Noun : Oh que non ! Jamais. *Elle sourit d'une oreille à l'autre.* Mais il faut que je réapprenne à marcher correctement. *Il éclate de rire.* Il est nécessaire, tu t'en remettras.
[23:37:22 16/05/14] Siobhan : Je m'en remettrai si je veux, Capitaine. *ton pincé* C'est bientôt pleine lune, me taquine pas trop. ... Mais sinon, on dirait que tu t'es assis sur un nid de fourmis rouges. ... C'est assez amusant. *le visage est neutre, le ton aussi... pourquoi sent on qu'elle se moque ?*
[23:38:52 16/05/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine se redresse avec un rosissement marqué, il appuie de l'index sur l'épaule de la lycane.* Ca c'est entièrement de ta faute. Et tu auras l'occasion d'arracher ce corset si je réussis à en trouver de rechanges.
[23:47:03 16/05/14] Siobhan : Je te trouverai un bon artisan du cuir. Il se trouve que j'en connais des bons. ... Faudra juste suivre le patron de celui ci, ensuite. *protégée par la balustrade, passe un brans autour de la taille de Noun* Tu sais au moins de quel côté vous allez aller ? C'est pour savoir de quel côté le Kraken sera vu.
[23:49:20 16/05/14] Capitaine Noun : *Inquiète une seconde, elle finit par se rapprocher encore un peu plus de Siobhan.* On va longer les côtes de Gaule je pense, un peu plus à l'Ouest d'ici.
[23:55:27 16/05/14] Siobhan : D'accord. *ses doigts trouvent un interstice, et vont caresser la peau de la pirate, sur environ 2cm2* .... Tu voudras que je passe, te voir à l'auberge ce soir ? Si ton navire n'est pas à quoi ? ... *sourire* S'il l'est, je te laisserai à tes retrouvailles.
[23:58:42 16/05/14] Capitaine Noun : *La pirate se contorsionne de surprise, puis se calme et sourit, se laissant faire sans rien dire.* Oh oui ! On pourrait l'attendre ensemble. *Pendant quelques secondes, elle a repris sa voix normale mais elle rentre aussitôt le cou, regardant autour d'elles.*
[00:00:31 17/05/14] Siobhan : *murmure* Ceux qui peuvent t'entendre se doutent dejà de quelque chose. ... Veux tu que je tue le garde qui est à 10 mètres pour plus de sécurité ? *Elle plaisante. ... Sans doute.*
[00:01:40 17/05/14] Capitaine Noun : On va éviter de se faire plus remarquer que ça... *Elle reprend un sourire mais reste très gênée.* Je t'attends au port alors ?
[00:04:51 17/05/14] Siobhan : Voilà. *elle relâche lentement sa prise, remettant le tissu bien en place* Je viendrai gratter dès que j'aurais tout mis en oredre.
[00:09:33 17/05/14] Capitaine Noun : D'accord; *La pirate se redresse un peu et jette un regard vers les combats en contrebas, puis se retourne brusquement vers Siobhan pour lui attraper les joues entre les mains et lui voler un long baiser, du genre qui laisse sans souffle et qui retourne les cerveaux. Elle murmure ensuite.* Autant pour la discrétion...
[00:12:34 17/05/14] Siobhan : ... *rire nerveux* ... Ceci dit... Que le capitaine de Rê couche avec le Capitaine de la garde ne pose pas de problème, si ? D'autant que ça faisait un très long moment que je ne touchais plus une nana... et c'était pas dans la même région. *soupir* Par contre, ça arrangera pas l'humeur de Garth... si quelqu'un ose lui en parler.
[00:16:36 17/05/14] Capitaine Noun : Je suis désolée. *Elle semble sincère.* J'avais... une envie. *Elle se recule prudemment de quelques pas.* On se retrouve au port.
[00:20:07 17/05/14] Siobhan : File, mauvaise graine. *le ton est apaisant* Je gèrerai s'il y a lieu. A ce soir. *du reste, aucun éclaireur ne regarde vers le rempart. Sont prudents, les éclaireurs.*
[00:22:08 17/05/14] Capitaine Noun : Oui, tu me parlerais de cette nana et de cette région. *Avec un sourire espiègle, elle se retourne et se retire toujours lentement, mais son pas semble plus joyeux.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Mai 2014 le Lun 19 Mai 2014 - 5:23

[22:37:18 18/05/14] Morgause : *Il fait nuit, mais la reine est ENCORE seule dehors, sans Champion ni amoureux. A croire qu'elle cherche les prob... Ah. Rectifions. Ah cadavre de gobelin semi carbonisé à ses pieds, les problèmes l'ont trouvée. Blême, elle fait trois pas de côté et vomit dans les buissons. Une fois ceci finit, elle titube un peu plus loin, jusqu'à des pierres couchées recouvertes de mousse. Elle se laisse tomber sur une d'elles la tête entre les mains*
[22:45:24 18/05/14] Garth : * Quelques secondes après, un gobelin mugissant surgit des buissons en sautant par dessus son camarade mort. Elevant sa cimeterre rouillé, il fond sur Morgause mais un hurlement strident déchire la nuit alors qu'une ombre collé à une longue lance tombe des arbres pour venir empaler le dos de la créature, qui hoquette et ne bouge plus. Juché sur le cadavre du peau-verte, une petite silhouette collé à la lance arbore un masque sinistre auquel sont collés des sorte de dread-locks de tissus, tombant sur son dos. Relevant le masque alors quelle saute par dessus le cadavre devant la reine, le masque est enlevé et dévoile Caelin, la peau recouverte de peinture bleu-nuit, le regard féroce. Elle se colle à Morgause, pose une main sur la bouche de la reine. * ... Shhhhttt..... !! * Des lumières de torches et des gargarismes immondes se font entendre derrière elles et les buissons. *
[22:51:05 18/05/14] Morgause : *en voyant Caelin fondre sur elle, Morgause avait levé une main entre elles, celle-ci s’auréolant de lumière dorée... mais elle la repose aux bruits autour d'elle, jetant des regards qui deviennent de plus en plus froids autour d'elle. Elle hoche la tête, signe qu'elle a compris, puis se concentre un instant. La guerrière et elle-même se trouvent entourées d'une bulle qui disparait bientôt. Caelin peut sentir qu'elle est toujours là, mais invisible. Murmure* Ma protection ne durera pas contre une charge frontale.
[22:58:16 18/05/14] Garth : * Caelin regarde Morgause dans les yeux, lui répondant en chuchotant * ... Alors j'éspère qu'il vous reste la force de balancer encore un peu de magie. Ils savent que nous sommes là...Restez derrière moi Madame. * Caelin propose une longue et fine lame à Morgause quelle pose contre ses hanches, puis elle se lève et se retourne, car les gobelins traversent les buissons, les torches entourant nettement la scène, les immondes orcs scrutant les cadavres de leurs congènere. Invisible, Caelin tire l'épée doucement. Un des gobelins regarde dans sa direction le rien qui vient pourtant d'emettre un faible son. Il grogne, s'approche, s'approche, s'approche... Caelin est là invisible et debout, elle peux sentir l'haleine ecoeurant de la bête qui se demande quelle présence lui fait face. La picte regarde par dessus son epaule, et aquièsce du menton envers Morgause, prête à tout. *
[23:05:50 18/05/14] Morgause : *la Reine ne répond rien, encore un peu étonnée de la tournure des évènements. Elle scrute le ciel et sourit en voyant des nuages au loin. Elle pose la main sur son amulette, et murmure de façon presque imperceptible* Tenez le temps qu'il faut. *elle ferme les yeux et ne parle plus. Au loin, les nuages font des petits, qui se dirigent à pas de géant et roulements de tonnerre vers Hengstoneet sa région*
[23:13:59 18/05/14] Garth : * La barrière d'invisibilité tombant, Caelin décapite d'un coup d'épée le gobelin devant elle et pousse d'un coup de pied son cadavre sur ses congénères, avant de se ruer dans la bataille, à une contre vingt. Les gobelins, forts mais maladroits, affrontent une sauvegonne agile, tournoyante et mortelle. Alors que la reine se concentre, Caelin entends un craquement et jette un regard horrifié en direction de Morgause, un troll aparaissant d'entre les arbres, une massue prete à s'abbattre sur la reine de Logres. La picte, deconcentrée, essuie un coup d'épée sur l'epaule qui estafile sa chair, mais elle court vers la reine * MORGAUSE !!
[23:20:02 18/05/14] Morgause : *la reine ne semble pas avoir conscience du dange, cependant qu'elle se lève et dresse au ciel la lame fournie par la picte* FULMINEZ ! *Et pour fulminer... ca fulmine. Le tonnerre éclate et des éclairs se mettent à tomber touchant arbres, trolls et gobelins avec une régularité effrayante. Tout ce qui porte du métal la reine exceptée en fait. Après un moment d'hésitation, elle tend un bras à la jeune fille, l'invitant à se rapprocher d'elle*
[23:25:48 18/05/14] Garth : * Se rapprochant d'elle en regardant le ciel, elle jette un regard abasourdi aux victimes du cataclysme magique *
[23:30:42 18/05/14] Morgause : *Morgause lui saisit le coude et s'appuie lourdement sur elle, continuant malgré tout à appeler l'électricité autour d'elles. Au bout d'un temps semblant très long -quelques minutes à peine en vérité- tout s'arrête. Murmure exténué* S'il en reste des vivants qui n'ont pas fui, ils sont pour vous, chère enfant. *Morgause glisse le long du corps de Caelin et s'assied au sol*
[23:34:50 18/05/14] Garth : * Aquièscant à sa proposition, elle s'en va batailler les derniers debouts et achevers ceux qui meuglent de douleur. Après un temps, Caelin revient le souffle court et la lame ensanglanté, se laissant tomber assise aux cotés de Morgause * ... Madame ? Il faut y aller avant que les Stryges n'arrivent. Là, on ne pourra rien faire d'utile.
[23:37:33 18/05/14] Morgause : Je vais... essayer. *Elle se relève, utilisant la lance d'un des gobelins comme béquille* Suivez- moi. Il y a une grotte non loin que vous connaissez sans doute... *elle se met en marche lentement* Et il y a un passage secret.
[23:46:49 18/05/14] Garth : Je sais..., vous, suivez-moi. * tente un sourire * ... Lachez-ca madame, je suis une meilleure bequille. * prenant la lance, elle l'envoi valser et passe un bras autour de Morgause. Caelin est plus musclée, mais plus maigre qu'avant. Elle force le pas de la reine quand elle fait mine de ne pas entendre les battaments d'ailes dans la nuit, ce que fais sans doute également Morgause. Passant entre les arbres silencieusement, Caelin sursaute quand elle apercoit au dessus d'aile une créature humanoide ailée, noire comme les tenèbres, deux yeux jaunes s'approchant du sol. * ... Merde ! * Arrivées près de la grotte, Caelin pousse la reine à l'interieur * ... Vous courrez, VOUS COURREZ madame ! * La picte fait comprendre d'un regard à Morgause le differenciel d'importance entre sa vie et celle de la souveraine *
[23:58:35 18/05/14] Morgause : *Morgause fait quelques pas en trébuchant puis, la terreur aidant, elle court jusqu'à un point précis de la grotte pour actionner le mécanisme, une porte s'ouvrant alors devant elle* CAELIN ! Venez ici tout de suite ! *le ton est suffisamment épouvanté pour que l'ordre passe pour une supplique -ou le contraire*
[00:07:19 19/05/14] Garth : * A l"entrée de la grotte, on entends des bruits sourds, des coups portés, un grognement sourd, des battements d'ailes, un gemissement. Puis la silhouette de Caelin revient au bout du tunnel tandis que Morgause active le mecanisme d'entrée, après la supplique de la reine. On pourrait croire quelle se serait ruée vers Morgause pour rentrer mais la picte marche lentement, voir titube. Une main sur son ventre, un bras caressant febrilement la paroi en pierre de la grotte, elle evolue à pas faibles jusqu'a Morgause, du sang tachant sa main compressé sur son ventre. Elle tends sa main valide vers Morgause, laissant tomber un genoux à terre, la voix etteinte * ... Je... J'vois trouble...V-votre main...?
[00:13:51 19/05/14] Morgause : ... *considérant un instant la jeune fille et les bruits résiduels extérieurs, la reine secoue al tête et revient, délaissant l'abri du passage secret* Venez, petite sorcière. *elle l'aide à se remettre debout* Nous devons toutes deux aller voir quelqu'un. *elle attire l'adolescente dans l'étroit couloir, alors que des battements d'aile se font entendre juste à l'entrée de la caverne. Le passage se referme sur les deux femmes qui titubent vers l'autre côté du passage* Je vous emmène chez mon guérisseur personnel. Tenez jusque là, vous m'entendez ?
[00:15:56 19/05/14] Garth : * Aquiescant en oubliant toute combattivité, d'une voix lointaine avant de sombrer dans l'inconscient * ...Voui...










[22:34:27 18/05/14] Freiya : *Une heure après le coucher du soleil, l'orée de la forêt semble s'être vidée non loin d'un des murs du château. L'explication arrive sous la forme d'une lycane qui sort de l'ombre pour rejoindre en vitesse le mur, rapide et silencieuse. Il se dégage cependant de son corps grand et plus musclé que d'habitude une impression de menace quasi constante. Freiya est pourtant parfaitement en contrôle quand elle s'adosse au mur, scrutant l'obscurité à la recherche de sa complice.*
[22:38:43 18/05/14] Florimel : *murmure* Tu fais peur aux bestioles. Je viens de voir passer 3 musaraignes, un chat, deux corneilles, un castor et un faon. ... Et quelques ratons laveurs. ... Et tu ME fiches les jetons, aussi. Tu as quoi ?
[22:40:57 18/05/14] Freiya : *La lycane se fend d'un trop large sourire, avec trop de dents pointues.* J'ai adopté une forme plus pratique pour ce genre d'exercice. Elle fait aussi ce genre d'effet. On y va ?
[22:42:41 18/05/14] Florimel : *elle recule d'un pas, se reprend* O-ok. Gentille Freiya, hein ? *les yeux sombres scrutent la lycane un instant* Tu vas pas m'exploser dans le mur pour manger mon corps encore chaud, hein ?
[22:44:35 18/05/14] Freiya : *Les yeux d'or brillants se lèvent vers le ciel pendant que la lycane pousse un soupir las, mais amusé.* Si je voulais le faire, ce serait déjà fait. *Elle se dirige vers un angle du mur.* Tu voulais débuter par là n'est-ce pas ?
[22:46:58 18/05/14] Florimel : *s'ébroue et la suit en trottinant* Yep. Ca me semble plus facile à escalader. ... Pas facile-facile, mais moins dangereux. ... *soupir* Faut monter jusqu'à la fenêtre là haut celle où il y a un foulard accroché.
[22:54:08 18/05/14] Freiya : Bon, on commence par la courte échelle pour cette corniche. Le reste se fera tout seul. *Elle arbore un grand sourire et s'agenouille pour tendre ses deux mains à Florimel.*
[22:55:31 18/05/14] Florimel : *l'adolescente met un pied sur les mains croisées, le visage concentré* On y croit. A l'assssaut !
[22:57:06 18/05/14] Freiya : *La lycane se relève alors et projette Florimel dans les airs, sans déployer trop de force elle arrive à lui faire atteindre la corniche pour qu'elle s'accroche, puis murmure.* C'est bon ?
[23:03:07 18/05/14] Florimel : *la jeune fille s'accroche comme elle peut, ses dons de monte-en-l'air lui étant très utiles en l'occurrence* ... Parfait, merci !! *elle commence à se déplacer souplement, son parcours semblant presque aisé à voir sa rapidité. ... Mais... Soudainement, elle glisse et se retrouve suspendue par une main dans le vide, presque arrivée au but. Couinement de panique*
[23:05:21 18/05/14] Freiya : *La lycane suivait en silence derrière, plutôt agile pour se suspendre aux différentes pierres du château. Elle suit Florimel d'un bon train jusqu'à la sentir faillir.* Merde ! *La lycane fait presque un bond le long du mur et attrape la voleuse par les fesses, sans ménagement pour la faire remonter et la soutenir.* Accroche toi.
[23:10:47 18/05/14] Florimel : *elle patine un peu, puis se rétablit en un soupir de soulagement* ... Merci. *trois pas prudents... Et elle atteint le foulard, su'elle décroche et cache dans sa poche* La fenêtre doit être ouverte... si tout va bien.
[23:13:32 18/05/14] Freiya : Il y a plutôt intérêt. *La lycane suit toujours à distance, se soulevant ensuite jusqu'à Florimel.* On prend le truc et on se casse. Pas plus de trois minutes.
[23:15:39 18/05/14] Florimel : *ouf, c'est ouvert. L'agile demoiselle se faufile dans la pièce. Il s'agit a priori du salon de la suite du Duc, plus que de sa chambre* Ouf. Vous pouvez v'nir. *le murmure est discret*
[23:18:44 18/05/14] Freiya : *Freiya renifle autour d'elle et surveille le haut des remparts avant de poursuivre son ascension jusqu'à rejoindre le rebord de la fenêtre. Elle s'y installe et inspecte l'intérieur de la pièce, elle murmure aussi.* Tu sais où c'est ?
[23:22:02 18/05/14] Florimel : *hésitation* Mmmmoui. Il en a plusieurs, et c'est gros, un arc. Je devrais pouvoir mettre la main dessus assez vite. Ca doit sentir le duc plus que ses draps : il s'entraine beaucoup avec et ça ne se lave pas, bien sur. ... Vous pourriez pas chercher aussi ? *regard d'enfant perdu dans la neige sans même une alumette*
[23:23:53 18/05/14] Freiya : *La lycane sourit et déploie ses jambes pour rentrer dans la salle.* Ouais. Je vais par là. *Elle désigne un coin au hasard et s'y dirige déjà.*
[23:24:26 18/05/14] @ Eliam : Vous cherchez un arc ? J'en ai un sur moi... *le duc se tiens debout a la droite de florilège, dans l'ombre, torse nu, un bas de tunique et en main un arc et une flèche encochée pontée sur la jeune femme*... Bonsoir mesdames, vous savez qu'il y a un registre pour me rendre visite
[23:28:00 18/05/14] Florimel : *couinement et figeage*
[23:28:46 18/05/14] Freiya : *Sitôt après le premier mot prononcé, Florimel peut sentir une ombre massive glisser à côté d'elle, et Eliam n'a pas fini sa phrase que cette silhouette menaçante l'a rejoint, ponctuant sa présence d'une poigne de fer sur la main qui tient la flèche. Freiya serre jusqu'à briser le bois entre les doigts du duc et semble avoir assez de force pour faire de même avec les doigts en question. Son autre main se porte déjà vers la bouche du noble pour le faire taire. Il ne s'est écoulé que quelques secondes et même la lycane semble abasourdi.* Je ne l'ai pas senti arrivé...
[23:35:17 18/05/14] @ Eliam : *aussitot les mains de freiya plaquées elle peut sentir une dague en argent se plaquer contre son cou tandis que l'arc lâché tombe, le duc regarde la lycane de ses yeux bleus trop brillant, parlant derrière la main, detendu* ...vous êtes moins diplomate que siobhan... *le duc écarte légèrement les doigts de la main bloquée par la lycane et même si il est loin d'avoir la force d'un lycane, freiya peu sentir l'effet de la potion de force*
[23:39:42 18/05/14] Florimel : *a crié quand Freiya a bondi et a sursauté quand Eliam lui a répondu. Elle recule de plusieurs pas vers la fenêtre, la regarde d'un air tenté... Puis soupire et se laisse tomber au sol* Vous êtes aussi flippants l'un que l'autre. ... C'est moi qui voulais vous voler des trucs. Elle elle est juste là pour... vérifier qu'il n'arrive pas ce qu'il arrive. Laissez la filer.
[23:44:22 18/05/14] Freiya : *Au contact de la lame en argent, les yeux de la lycane se transforme en deux braises rougeoyantes et le grondement qui échappe à ses lèvres est clairement plus animal qu'humain. Sa main se déserre à peine des doigts d'Eliam, avant que son pied gauche ne vienne percuter violemment le plexus solaire offert du duc pour qu'elle le lâche complètement et enchaîne sur un bond en arrière.* ... *Sa respiration est forte et elle a l'air encore plus grande et musclée qu'elle ne l'était au début de l'ascension, sa voix part d'ailleurs beaucoup plus dans les graves.* Aucun lycan n'est diplomate avec une arme en argent. Encore moins quand ce n'est pas son auspice, elle devrait vous avoir expliqué ça.
[23:50:27 18/05/14] @ Eliam : *projeté contre une étagère le duc disparaît sous les débits, le duc attrape une ceinture dans une de ses poches et la boucle, c'est un immense loup noir qui emmerge des débrits d'un bond qui l'amène a un mettre a peine de la lycane, d'un coup de pâte la ceinture est débouclée et le duc se tiens debout devant la lycane, toujours vêtu de la même façon, sa dague a la main* vous voilà bien donneuse de leçon pour une cambrioleuse. J'accueille le tout venant d'une flèche dans la tête, j'accueille le lycan moyen avec de l'argent s'il rentre chez moi la nuit... Et pourtant je ne vous ai pas blessée, ni appelé la garde *il lâche la dague* alors mesurez vos paroles
[00:00:35 19/05/14] Florimel : *l'adolescente fait le dos rond pour éviter les projections diverses, et c'est d'une voix brouillée de larmes qu'elle demande* Vous pourriez pas gagner du temps et me faire arrêter sans vous entretuer en plus ?
[00:03:05 19/05/14] Freiya : C'est ça. *La remarque ne reçoit qu'un rire grondant en réponse, suivit d'un sourire qui dévoile des dents devenues extrêmement pointues.* La prochaine fois que je cambriolerais quelqu'un, je serais plus gentille. *La lycane semble se calmer un peu en entendant Florimel et se rapproche doucement d'elle, sans pour autant perdre en menace.* Personne ne va t'arrêter. On va partir.
[00:09:14 19/05/14] @ Eliam : ...si vous partez assez vite je peux même vous promettre de ne pas refaire de discours moralisateur *rire un peu froid* ...la prochaine fois que vous ME cambriolez je vous tire dans la tête des que vous passez la tête par la fenêtre *sourire moqueur, cette fois le duc plaisante* ...passez par les escaliers, la ronde est de l'autre côté du château à cette heure. *a florimel, plus doucement* vous devriez sérieusement reconsidérer votre choix de carrière petite dame, vous êtes charmante et pleine de volonté mais le banditisme va au mieux vous faire finir au cachot...*haussement d'épaules, ton presque détendu et aimable* revenez me voir si vous aimez les arcs, en frappant a ma porte. Dites au gardes de la porte que vous venez aider en cuisine pour la saison des banquets
[00:15:28 19/05/14] Florimel : *l'adolescente se relève, un peu raide, et s'essuie les yeux d'un revers de manche. Elle considère le duc en silence quelques instants, puis va prendre la main de Freiya* Ramenez-moi, s'il vous plait...
[00:19:23 19/05/14] Freiya : Eh... *La lycane perd presque aussitôt en volume et attire la jeune femme à elle, puis relève son regard brillant vers Eliam. Elle hésite manifestement entre la colère et les remerciements. Lorsqu'elle parle, sa voix est déjà plus calme, mais toujours un peu froide.* Elle a besoin de cet arc, ils lui ont confisquées mais comment vous voulez vivre sans à part en faisant pute ? *Etonnamment, le reproche n'est pas directement fait à Eliam, dont elle se détourne assez vite pour se diriger vers la porte en emmenant Florimel.*
[00:29:22 19/05/14] @ Eliam : *soupire nerveux*...hey... *le duc les rejoint, son arc en main* c'est mon arc de chambre... Celui pour les voleur *sourire taquin* il est un peu grand mais vous avez du talent... Et arrêtez de voler... Vous avez sûrement plus constructif a faire, les forestier peuvent vous avoir du travail, ou vous pourriez donner des cours a ceux qui veulent apprendre.
[00:29:39 19/05/14] @ Eliam : *lui tend l'arc *
[00:33:16 19/05/14] Florimel : *l'adolescente jette un regard en coin à Freiya signifiant clairement "je peux ?"... mais bon c'est quand même tentant, hein... elle prend l'arc avec révérence et un soupir de ravissement* ... Merci, vous êtes... gentil. *notons qu'elle a hésité quant au terme à employer. Sourire timide* Merci beaucoup.
[00:35:36 19/05/14] Freiya : *Freiya répond par un grand sourire et lui lâche la main pour qu'elle puisse soupeser correctement l'arc. Elle incline vaguement la tête en direction d'Eliam.* Merci. *Elle laisse à Florimel le loisir d'inspecter son acquisition mais garde une main tendue dans sa direction.*
[00:44:54 19/05/14] Florimel : (Dodoooooooooooooooooo ! é.è) *elle met l'arc en bandoulière après un moment d'hésitation, puis reprend la main de la lycane, un sourire éclatant aux lèvres* Allons y.
[00:50:46 19/05/14] @ Eliam : *le duc sourit et tourne les talons* a la prochaine... *apres un bâillement le duc se dirige vers sa chambre, soupirant en vouant les débrits puis grimaçant en remarquant un énorme bleu en formation aux niveau de ses côtes* ... Tsss *avec un haussement d'épaules douloureux le duc va se coucher*
[00:52:55 19/05/14] Freiya : *Sans un mot de plus, la lycane emmène sa... manifestement protégée, avec elle dans les couloirs, et elle prend le chemin le plus court possible pour sortir du château.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Mai 2014 le Mer 21 Mai 2014 - 14:51

[21:40:11 19/05/14] Morgause : *titubante et couvertes de sang, Morgause et Caelin plus qu'à demi inconscientes passent par des couloirs obscurs pour finir devant une épaisse porte où Morgause donne du poing, Caelin glissant lentement mais surement de ses bras sans force*
[21:52:37 19/05/14] Howahkan : * Un corbeau croasse, et la porte s'ouvre à la volée, comme si l'alchmiste venait d'être mis au courant de l'arrivée des deux femmes. Il ne dis absolument rien ni n'a un air etonné. Il passe au milieu des deux femmes, coule ses bras entre leurs tailles et les poussent à rentrer et à s'allonger sur des couches epaisses et hautes, de beau confort. L'endroit sent la fumée de pipe, le monde est autrement chez Howahkan. La faiblesse des deux femmes n'aidera pas cette sensation extra-terrestre. Toujours silencieux, Howahkan disparait en se dépechant. Le corbeau surveille les deux victimes. Le visage fermé et humble, l'indien se poste près de la reine, ton bas * ... Si vous m'entendez Majesté, pressez ma main. Si vous le faites, vous me comprenez. * Pose sa main sur celle de Morgause. *
[21:58:13 19/05/14] Morgause : *Morgause regarde autour d'elle, la yeux mi clos, serre la main* Occupez vous de la jeune fille : le sang est le sien. J'ai juste besoin de plus de force... *son amulette est presque éteinte, signe que l'indien a fini par assimiler à une grande faiblesse physique et mentale, même si Morgause prétend qu'il n'en est rien*
[22:07:38 19/05/14] Howahkan : Tout de suite ma reine. * Jetant pourtant un regard inquiet à l'amulette de Morgause, il se penche finalement sur la sauvageonne et l'inspecte. La paupiere, le pouls, puis enfin le ventre, auquel il y pose sa main... Avant de la retirer en un sursaut. L'alchimiste murmure * ... Magie noire. Mmmh. * Il se redresse, prends des bandages, un pot de crème et une fiole de liquide incolore et s'attèle à ce qu'il sait faire de mieux : préserver la vie. Au bout d'un temps, le grand corbeau posé non loin prends son envol et coince dans son bec une petite gemme brillante, qu'il viens déposer en caquetant dans la paume de la reine. Howahkan, sans se retournet et d'une voix douce * ... C'est une Pierre de Recours, Majesté. Serrez-là, et elle vous permettra de ne pas vous enfouir dans l'inconscient, et de garder intact et vivace le peu de magie qu'il vous reste. Je suis à vous après.
[22:15:23 19/05/14] Morgause : *Morgause serre de façon obéissante la pierre, respirant difficilement* Gobelins... Troll... Mais elle a été... Stryge. *la pierre et son toucher remettent une touche de couleur aux joues de la reine* Faites votre mieux Maître Howakan...
[22:21:21 19/05/14] Howahkan : * Acquiescant toujours de dos * Vous m'avez choisi pour ca, Majesté. Faites-moi confiance, cette enfant ne s'etteindra PAS. * il rehausse la tête de Caelin inconsciente, et lui force à avaler le fameux liquide incolore. Elle ne réagit pas, la bouche inerte. * ... * L'indien inspire, puis enlève proffessionnellement sa prope veste l'air de n'avoir pas dit son dernier mot. Son dos se voute, il pose une main sur la joue de la picte, l'autre sur son ventre bandé. * ... ...
[22:24:29 19/05/14] Morgause : *la reine observe le guérisseur avec attention, essayant de comprendre ce qu'il fait... et qui lui échappe toujours. Elle soupire et ferme les yeux, luttant pour ne pas sombrer dans un semi-coma*
[22:28:47 19/05/14] Howahkan : * Soupirant finalement, il se redresse et se tourne vers la reine, l'oeil agacé mais le ton sûr. * ... C'est une blessure de Stryge. Je n'aurais pas de resultats à mes parades avant demain-matin. A nous. * Approchant son tabouret du lit de la reine, le peau-rouge enlève doucement la pierre de recours de la main de la reine, observant l'objet d'un air ironique. * ... Vous êtes gourmande en ressources, Majesté. Impressionnant... * Ce faisant, il pose dans les mains de Morgause une gemme toute nouvelle que le corbeau lui aura rapporté au bec, sans qu'on lui donne d'ordres. *
[22:30:53 19/05/14] Morgause : *soupir* J'ai rempli un node, puis déclenché un orage... Maintenant, il me faut assez de forces pour l'éloigner de peur qu'il ne noie les récoltes. ... Ce soir. *elle ouvre ses yeux ardoise et les plante dans ceux de l'homme rouge* C'est important.
[22:37:08 19/05/14] Howahkan : * Plantant son regard d'ebène dans celui de Morgause, * ... J'ai recu des ordres approuvés de la garde et des conseillers. Vous ne devez pas risquer votre vie pour des recoltes noyées, fussent-elles importantes pour demain... Vous êtes plus importante que ca, Majesté. A titre personnel, je ne vous renverrais pas dehors... Laissons l'orage être ce qu'il est. * pose ses deux mains sur le bras de la reine. *
[22:48:34 19/05/14] Morgause : C'est moi la reine, Howakan. C'est MOI qui décide ce qui doit être sauvé. Tant que vous arriverez à me rapetasser suffisamment, j'arriverai à maintenir un semblant d'équilibre en Logres. ... *plus doucement* Je sais qu'il me faudrait de l'aide mais... pour le moment, nul ne m'en propose. ... Remettez moi debout. C'est un ordre.
[22:53:30 19/05/14] Howahkan : * Moment d'hésitation * ... A vos ordres Majesté. * Hochant de la tête, puis se relève et va pour fouiller dans ses armoires. * Gardez le Recours bien contre vous, videz-le magiquement. Dans quelques minutes, vous pourrez marcher Majesté. Et je vous accompagnerais bien volontiers. * ton gentil. *
[22:58:44 19/05/14] Morgause : *l'éclat de "colère" l'ayant épuisée, la reine garde la pierre de recours entre ses mains et ferme les yeux* La petite... Nul ne doit savoir qu'elle est là.
[23:09:10 19/05/14] Howahkan : Entendu; nul ne saura. Mais je dois savoir qui je cache dans mon bureau, majesté. * S'assoit près de Morgause, lui tendant une fiole. * ... Buvez ca. Potion de santé artisanale. Dilution de sang de licorne, 1 pourcent. * Tente de faire de l'humour, petit sourire * ... C'est bien parce que c'est vous. C'est la préparation de toute une année.
[23:11:47 19/05/14] Morgause : *elle roule sur le côté, la pierre ternie tombant de ses mains quand elle les tend pour prendre la fiole* Caelin. Une princesse picte odieusement pénible. ... Et la sœur du Maître d'Armes. *elle boit, la couleur revenant vite à ses joues creuses* ... Je me sens déjà... un peu mieux. *Elle tente de s'asseoir*
[23:16:41 19/05/14] Howahkan : Oh. J'épère quelle n'est pas aussi violente et autoritaire que son rustre de frère. Même si il me ramène de quoi travailler, j'aurais du mal à supporter une autre vision de cet odieux barbare. * Regard de méfiance envers la picte inanimée. *
[23:22:00 19/05/14] Morgause : *rire étouffé* C'est le même genre, en plus joli. ... Attachez la dès qu'elle pourra se trainer, sinon, elle filera comme le vent. .... Cependant, un serment peut la retenir. Un temps. ... Quant à Garth, il ne DOIT pas la voir. Pour le moment.
[23:24:46 19/05/14] Howahkan : Le meilleur moyen de ne pas laisser filer quelqu'un est de ne pas lui donner envi de filer. Je trouverais quelque chose, les jeunes gens aiment pleins de choses. Entendu, je pressens risquer de me prendre un poing sur la figure, si il voit cette fille, j'me trompe ? * Grimace, l'air de crainte *
[23:27:42 19/05/14] Morgause : Et un ravage de votre atelier. Et une fois qu'il aura compris que vous agissez sur mon ordre, ça risque de tourner au vinaigre. ... Je lui parlerai, à lui, dès qu'elle sera en état. Et je veux être là dès qu'elle sera réveillée. ... Pour une raison que j'ignore, elle m'est venue en aide, et... je n'aime pas ignorer des choses.
[23:32:17 19/05/14] Howahkan : Si je peux vous aiguiller ma reine, je n'hésiterais pas à la mettre dans de bonnes dispositions pour un questionnaire. J'ai tout un tas de potions pour ca. * S'incline *
[23:34:58 19/05/14] Morgause : Si cela ne lui fait pas de mal... Volontiers. ... Suis je assez solide pour regagner mes quartiers ? Ou dois je encore attendre ?
[23:39:16 19/05/14] Howahkan : Vous pouvez tout à fait regagner vos quartiers à présent Majesté. * Acquièsce * Je veillerais sur la fille.










[21:44:27 19/05/14] Camille : *Camille sifflote gaiement, marchant sur un des sentiers de la forêt. Elle tiens sa grande hache fermement dans sa main, prête à toute apparition sauvage.*
[21:48:28 19/05/14] Siobhan : *derrière elle, au lointain d'abord puis plus près, un trot de cheval. Quand celui ci la rattrape, elle peut voir qu'il s'agit d'un énorme cheval rouan, surmonté d'une mince cavalière en armure. Le cheval ralentit* Hey. On vous a pas dit que les bois sont pas fréquentables, en ce moment ? Hache ou pas hache ? ... Il y a eu un problème avec les gobelins, hier.
[21:51:20 19/05/14] Camille : *fronce les sourcils, fixe la femme avec un regard perçant.* Les gobelins je les défonce. Allez surveiller quelqu'un d'autre.
[21:55:55 19/05/14] Siobhan : *lève les yeux au ciel* Gnagnagna. Je vous croise sur la route, jeune fille, je ne surveille personne... ce soir en tous cas. Vous avez un souci avec l'autorité, ou c'est juste votre hache qui vous rend téméraire ? Un nid de gobelins, c'est BEAUCOUP de ces vermines.
[21:59:01 19/05/14] Camille : Je suis pas une jeune fille. Et je dirais...*fait mine de réfléchir* les deux en fait. C'est beaucoup oui, mais je m'en fiche. Je saurai m'en sortir, pas d’inquiétude. *faux sourire*
[22:02:00 19/05/14] Siobhan : *la mate de haut en bas sans aucune vergogne* Hmmmm... Pourtant, vous êtes jeune. Et à voir vos nibards, fille. Le reste n'est que vue de l'esprit, que vous soyez pucelle ou putain. *le sourire en coin de la lycane indique clairement qu'elle trouve la discussion amusante* Je ne suis pas inquiète. Mon job est d'éviter les morts : il y en a eu suffisamment avec la guerre.
[22:04:23 19/05/14] Camille : *Les sourcils de Camille se fronce un peu plus, elle n'aime pas tellement l'air que prend la jeune femme* Eviter les morts ? Ça changera rien à votre vie si je crève, croyez moi. Vous êtes quoi au juste ? Un garde forestier ?
[22:09:12 19/05/14] Siobhan : Tout juste. Et muni d'assez de pouvoir pour vous donner l'ordre de filer en ville, ou chez vous, jeune andouille. Filez. *Siobhan tourne la tête vivement, d'un autre côté*
[22:12:09 19/05/14] Camille : ...Non ! *air outrée* J'veux pas partir, j'ai toujours marché sur ce sentier les soirs où j'en ai envie. Ça va pas changer maintenant. *La jeune fille semble prendre presque plaisir à contester les ordres de Siobhan*
[22:22:14 19/05/14] Siobhan : *roule des yeux exaspérés, et tend la main à la jeune fille* Montez, je vous ramène.
[22:25:54 19/05/14] Camille : *Se tourne complètement vers elle* Et comment je pourrais vous faire confiance ? Hein ? J'vous connais pas après tout. *Accroche sa hache dans le dos et crois les bras, non sans un petit regard de défi.*
[22:29:10 19/05/14] Siobhan : *elle tapote sur son armure* Armures spéciales des gardes de Hengstone. A ma taille. ... Pour une gamine travaillant chez un armurier, vous êtes pas observatrice. ... Montez. *le ton est plus autoritaire*
[22:32:02 19/05/14] Camille : ...*Elle attrape la main de la jeune femme et monte sur le cheval* Comment vous savez ça ??? ...
[22:34:16 19/05/14] Freiya : *On entend une toux fort mal dissimulé dans les fourrés proche du cheval. Une Freiya nue comme un verre se tient là, assise sur une souche, et serait probablement en train de siroter un soda s'ils existaient déjà.* Ne vous dérangez pas pour moi, je ne fais que passer.
[22:40:41 19/05/14] Siobhan : *arrête Faran, et toise Freiya avec un sourire amusé* Hé bien ? Tu attendais ta femelle ? Ou bien tu la suivais en douce ?
[22:43:53 19/05/14] Camille : *observe Freiya avec un léger sourire* ...Mais... *Regarde l"une, puis l'autre* Vous vous connaissez ? ...Pourquoi j'ai toujours l’impression d'être à la ramasse... ? *léger soupire*
[22:46:28 19/05/14] Freiya : *La lycane répond par un sourire amusé et déploie ses jambes pour se rapprocher du cheval.* Je l'attendais, je ne suis jamais personne en douce. *Avec un grand sourire, elle tend successivement la main vers les deux femmes.* Siobhan, voici Camille. Camille, Siobhan est ma... soeur. *Elle a manifestement hésité sur le terme mais le prononce avec conviction.*
[22:50:43 19/05/14] Siobhan : *demi sourire* Yep. Salut, Camille. J'ai reconnu votre odeur, moi : j'ai un peu triché. *a Freiya* Des traces des peaux vertes ?
[22:52:09 19/05/14] Camille : Votre sœur ? ...*hausse un sourcil* Et ben elle est énervante. C'est quoi des peaux vertes ?
[22:53:34 19/05/14] Freiya : *Freiya éclate de rire.* Oui, elle est énervante. C'est pour ça que c'est ma soeur. *Elle se fend d'un immense sourire à Siobhan, puis redevient sérieuse.* J'en ai senti dans le coin, ils devraient encore y être. Mais pas assez proche pour que je les entende. *Elle grogne.* Ils ont foutus leur odeur partout dans la forêt.
[22:57:22 19/05/14] Siobhan : J'allais te dire que ta dulcinée avait un caractère de merde, ça équilibre. *son visage redevient calme* Je crois qu'ils creusent des galeries. C'est pour ça que leur odeur diffuse.
[22:58:36 19/05/14] Freiya : *Freiya ajoute à l'intention de Camille.* Les Gobelins.
[22:59:29 19/05/14] Camille : *nouveau regard outré* Et ! C'est pas vrai. *regarde Freiya* J'peux vous aider à les tuer ? *regard de chaton suppliant* J'aime bien tuer des gobelins.
[23:02:25 19/05/14] Freiya : *La lycane sourit mais se garde bien du moindre commentaire, elle se tourne ensuite vers Siobhan.* Je n'avais pas prévu de chasse ce soir, mais pourquoi pas ?
[23:08:47 19/05/14] Siobhan : A combien évaluez vous vos chances de tuer un gobelin en moins de 3 coups, Camille ? ... Et pas de mensonge, parce que je le saurai. *la lycane descend de cheval et commence à enlever son armure*
[23:13:12 19/05/14] Camille : Pourquoi ? J'peux bien le massacrer pendant deux heures, on s'en fiche ...le but c'est qu'il crève non ? *descend du cheval en marmonnant*
[23:14:23 19/05/14] Siobhan : *le ton est glacé* Le but c'est qu'on ne meure pas en vous défendant.
[23:15:22 19/05/14] Freiya : Elle se débrouille Siobhan. On aura pas besoin. *La lycane fait de son mieux pour paraître parfaitement neutre au moment de son assertion.*
[23:17:12 19/05/14] Camille : *léger sourire* Voila, merci. Et ne vous inquiétez pas...je ne vous mettrai pas en danger, je suis pas aussi idiote que ça.
[23:18:25 19/05/14] Siobhan : *elle la dévisage une seconde, puis secoue la tête* Je me mets en binôme avec mademoiselle la forte tête. *soupir* Je me doute que vous ne feriez de rien de votre propre volonté dans ce sens, Camille, mais... *elle s'interrompt* ... Vous avez entendu ? *elle hume l'air en fermant les yeux*
[23:26:20 19/05/14] Freiya : Comme tu préfère, Siobhan. *La lycane se retourne aussi et ses muscles roulent déjà sous sa peau.* Ils approchent. *La lycane sourit étrangement.*
[23:28:56 19/05/14] Camille : En binôme avec moi ? Comme quoi vous m'...*s'arrête et tend l'oreille, tout bas* ...j'entends rien...
[23:34:04 19/05/14] Siobhan : C'est pas grave. Tirez votre hache. Ils nous encerclent. *curieusement, elle sourit, elle aussi* Ca va être un carnage. ... Camille... Au cas où l'une d'entre nous tenterait de vous prendre pour un gobelin : vous nous parlez... et vous vous soumettez. Compris ? *sa voix devient plus sourde alors qu'elle grandit*
[23:37:29 19/05/14] Freiya : *Freiya commence elle aussi sa métamorphose mais prend tout de même le temps de se tourner vers Camille.* Montre la gorge et tout ira bien. *Le corps nu se couvre de poils et de muscles, sa machoire se renforce et elle commence à gronder.*
[23:38:54 19/05/14] Camille : Oui...*léger rire, dégaine sa hache doucement et se met en position. Elle les entends se rapprocher.*
[23:50:33 19/05/14] Freiya : *Quand les peaux-vertes débarquent sur les trois femmes, la lycane est déjà dans sa forme de combat et elle n'attend pas une seconde pour se jeter sur le premier venu dont la vie s'achève sur une couinement de douleur, ponctué par des griffes acérées tranchant son torse. Freiya ne s'attarde pas plus de trois secondes et se jette sur la prochaine vague.*
[23:50:56 19/05/14] Freiya : (A noter, pour ceux qui liront plus tard, que pour une Ragabash, elle est très brutale et agressive)
[23:53:02 19/05/14] Camille : *Camille se donne pour défi d'aller le plus vite possible : Elle fait voler sa hache vers les créatures avec une certaine puissance. Un sourire de ravissement apparaît quand elle leurs tranche la tête.*
[23:59:00 19/05/14] Freiya : *L'air de rien, la lycane tourne quand même son regard dans la direction du binôme, entre deux coup de griffes et arrachage de tête avec les dents, mais elle prend bien garde à ne jamais s'approcher de trop près.*
[00:04:39 20/05/14] Camille : *Camille continue mais son rythme ralentit un peu au fur et à mesure. Sa tunique semble être couverte de sang de gobelins. Elle pousse un grognement et empale son arme dans le crâne d'une des créatures*
[00:09:19 20/05/14] Freiya : *La lycane mord profondément dans la gorge d'un gobelin, jusqu'à lui arracher la tête. Elle se tourne vers Siobhan mais ne fait pas un mouvement vers Camille, s'occupant elle-même de son côté de la masse grouillante de peaux-vertes.*
[00:11:25 20/05/14] Camille : *Elle tourne son regard une seconde sur la lycane. Elle pousse un gémissement, un gobelin vient de s'attaquer à sa jambe, elle l'expulse tout de même d'un coup de hache.*
[A suivre...]


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Mai 2014 le Mer 21 Mai 2014 - 14:53

[15:20:44 20/05/14] Freiya : *En fin de soirée, la lycane traverse les couloirs du château, hâtant le pas sans avoir l'air de trop y toucher, elle veut être sortie au plus vite de l'endroit. Elle tient la main de Florimel mais ne lui adresse la parole qu'une fois dehors et éloigné d'une bonne dizaines de mètres des murs du château.* C'était... pas si mal.
[15:30:27 20/05/14] Florimel : ... Je ne... sais pas. ... D'accord j'ai l'arc et... une promesse d'embauche si j'ai bien compris mais... *sa main se resserre sur celle de la lycane* J'ai eu terriblement peur !
[15:32:28 20/05/14] Freiya : *Freiya fronce les sourcils mais ne relâche pas la main de la jeune femme.* J'ai réagit un peu vite, peut-être. Mais il allait te tirer dessus.
[15:33:58 20/05/14] Florimel : ... *plus bas* J'ai eu peur à ce moment là aussi. Mais vraiment, j'ai cru que vous alliez vous entretuer... tout ça pour un arc ! ... Je ne me le serais jamais pardonné, si vous aviez été blessée.
[15:35:38 20/05/14] Freiya : Les choses peuvent vite dégénérer dans ce genre de situation, un arc c'est toujours plus qu'un quignon de pain et j'ai vu bien pire pour un quignon... *Elle hausse les épaules.* J'aurais guérie, pas d'inquiétude.
[15:37:04 20/05/14] Florimel : *hausse les épaules* Même. Je déteste que les gens soient... heurtés par ma faute. Blessée... Ben ça m'aurait pas plu. ... Il est abominable, non ? ... Mais il m'a donné son arc. *elle caresse l'arme, perplexe*
[15:40:03 20/05/14] Freiya : *Elle lève les yeux au ciel.* C'est un nobliau. Ils sont tous comme ça. *Elle se fend d'un vague sourire.* Ceinture qui transforme en loup, potion qui bloque son odeur, potion de force aussi je pense, il peut tout acheter s'il le veut.
[15:43:44 20/05/14] Florimel : ... Ca doit être sympa... *le ton est rêveur* ... Bon. En tous cas, on peut commencer à bosser, maintenant !!
[15:46:24 20/05/14] Freiya : Ouais. *Elle lève les yeux au ciel avec le sourire cette fois.* Si ça t'intéresse toujours en tout cas.
[15:50:39 20/05/14] Florimel : Bien sûr ! ... Au moins pour étrenner cette jolie chose. ... Et puis je lâche pas mes associés. *au sens strict du terme, du reste, puisqu'elle lui tient otoujours la main* ... Merci. Sans vous, je serais d'abord tombée... Et puis j'aurais fini au mieux au cachot.
[15:52:43 20/05/14] Freiya : *La lycane éclate de rire et amène la main de la jeune femme à ses lèvres pour un bisou innocent.* C'est comme ça que font les associés. On ira s'installer sur la grande route dès demain, il faudra prendre des capuches pour qu'on évite de se faire reconnaître.
[15:57:05 20/05/14] Florimel : Oui, ce serait con. Et... *soupir à fendre l'âme* j'attacherai mes cheveux. D'accord, il y a beaucoup de rouquines au niveau local, mais peu avec autant de poils que moi. ... *sourire rayonnant* Ca va être chouette !!
[15:58:15 20/05/14] Freiya : Oui, il faudra cacher ça, trop reconnaissable. *Elle sourit de toutes ses dents.* On va pouvoir s'installer bien confortablement.
[16:05:16 20/05/14] Florimel : Ca va être chouette, je commençais vraiment à être raide. ... Je vais aller m'entrainer un peu pour voir comment il est. Il est bandé pour un homme à la force supérieure à la norme, possible que j'arrive pas DU TOUT à le tendre.
[16:07:19 20/05/14] Freiya : Dans ce cas, on ira en acheter un chez Camille d'accord ? Plus d'excursion au château si c'est pour tomber sur ce genre de truc, ok ?
[16:08:19 20/05/14] Florimel : Ca se gère, ça, vous inquiétez pas. J'ai l'habitude. Ca fait partie de ce que tout bon archer sait faire...*regard en coin, sourire* ... Maman.
[16:14:15 20/05/14] Freiya : *La lycane lui jette un regard en coin et gronde un peu, mais pas de façon effrayante.* Attention, hein.
[16:20:43 20/05/14] Florimel : Vous allez vous y faire. Et puis, ça vous préparera quand vous aurez des vrais, quand ils arriveront à l'adolescence. Vous aurez toutes les bonnes habitudes.
[16:26:33 20/05/14] Freiya : Ca veut dire que je dois commencer à distribuer des claques maintenant ? *Elle se fend d'un sourire mauvais.* J'ai le droit ?








[20:44:30 20/05/14] Capitaine Noun : *Le Rê mouille depuis quelques heures dans un petit port côtier, les voiles noires rabattues ne permettent plus d'observer le motif de l'Ankh. Pendant que ses hommes montent des provisions et descendent le paiement aux autorités, le Capitaine est paisiblement assis sur la balustrade et surveille le port du regard.*
[20:53:23 20/05/14] Aquyla : * En bas sur le quai, un homme au crâne rasé, les yeux bleus et le regard fanatique et percant,, lève les yeux vers le capitaine du Rê. Il est clair que ses amples vétements cachent des armes, et une carrure de guerrier. Mais plus que tout, il y'a quelque chose dans son regard qui dérange, une absence d'emotion, de peur. Scrutant la balustrade et son capitaine encore quelques secondes, il se repporter sur le second de pont barrant le passage de la passerelle. Il parle avec, et le second à un moment d'hésitation avant de monter consulter Noun pour une question : " Capitaine, y'a un type louche qui demande à rallier la Bretagne, moyennant paiement. Il est louche, il fous les j"tons. " Le second à un ton assure cette dernière phrase. *
[20:57:13 20/05/14] Capitaine Noun : Hm ? *Noun s'arrache à sa contemplation pour tourner son oeil unique vers Marcus puis vers ledit homme louche.* Je vois Marcus, retourne à ton post. *Le Capitaine saute à bas de la balustrade et s'avance à pas rapide vers Aquyla pour se planter devant lui sans que son oeil sombre ne manifeste de peur.* Besoin d'un transport, l'ami ? *Noun fait son possible pour rester stoïque mais elle fait de son mieux pour détailler l'homme et l'évaluer lentement.*
[21:01:49 20/05/14] Aquyla : * L'homme réponds d'un ton placide et indifférent * ... Ouais. Possible ? J'paye. * Il cligne souvent des yeux, son allure ferait penser à un dangereux toxico skinhead en manque si nous etions au XXI eme siècle.*
[21:03:54 20/05/14] Capitaine Noun : C'est possible ouais. *Noun recule d'un pas et prend le temps d'observer l'individu de bas en haut, sans se cacher cette fois.* J'aurais besoin d'un nom et de votre prix. *Le marchand se fend d'un grand sourire.*
[21:06:21 20/05/14] Aquyla : ...13 pièces d'argent, c'était le prix d'Italie à Gaule. * Il commence à montrer des signes d'impatiences. * ... Mes... Camarades m'appellent Aquyla.
[21:32:22 20/05/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine sourit de toutes ses dents et tend une main.* 13 pièces feront parfaitement l'affaire, mon brave. *Noun recule cependant un peu sa main.* Êtes vous armé ?
[21:35:17 20/05/14] Aquyla : * Ecartant sa lourde cape pour montrer une tenue de cuir simple. Des tatouages sinistres aux motifs draconiques depassent de son cou et de ses aisselles. * ... Nan, j'cherche du travail, bricolage, tout ca.
[21:38:03 20/05/14] Capitaine Noun : Vous devriez. La Bretagne est une terre dangereuse ces derniers temps. *Noun rit et retend simplement sa main.* Nous partons dans une heure. Vous dormez avec l'équipage.
[21:42:00 20/05/14] Aquyla : * L'homme pose sans douceur une bourse dans la main du capitaine. Ses phalanges sont rougies de contusions. L'etranger à cogner de la viande il n'y a pas longtemps. Il depasse le capitaine en hochant la tête * Entendu. J'vais à l'avant du rafiot si vous m'cherchez.
[21:46:46 20/05/14] Capitaine Noun : Faites donc. *Noun empoche la bourse en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire et laisse l'homme passer, puis il se rend auprès de son second.* Tu surveilleras le zozo de près. On fait pas de détours et on rentre directement à Hengstone, on a déjà fait assez de profits. *Le grand romain acquiesce sans discuter, levant tout de même un regard un peu inquiet sur l'homme à l'avant du navire.*
[21:49:33 20/05/14] Aquyla : * Droit comme un soldat, l'homme regarde l'horizon marin en tapotant sur la rambarde d'un doigté nerveux. *








[22:55:01 20/05/14] Morgause : *dans le salon de réception, vide puisque les ambassadeurs sont promenés et qu'il n'y a pas doléances, la reine est mollement posée sur un banc dans une alcôve. Son teint est encore plus pâle qu'à l'ordinaire, et ses yeux paraissent un peu vagues. Sa robe austère comme à son habitude est pour une raison ou une autre dégrafée, laissant paraitre un peu de peau. Elle s'évente de la main*
[22:59:47 20/05/14] Capitaine Noun : *A la porte paraît une tête à l'oeil bandé qui inspecte la salle jusqu'à tomber sur la Reine. Noun a alors un grand sourire et ouvre grand la porte pour entrer.* Bonjour Majesté ! *Le Capitaine est toujours vêtue de sa tenue longue et sombre, son pas semble particulièrement joyeux aujourd'hui. Lorsqu'il approche, son regard se fait concerné.* Vous semblez fatigué, ma Reine.
[23:04:02 20/05/14] Morgause : *elle ne sursaute même pas, se contentant de dévisager le capitaine comme si elle ne l'avait jamais vu, puis* Oh. Capitaine Noun. ... Ce n'est rien. Un... léger contrecoup de... ce qui... ... Enfin. Votre voyage fut fructueux ? *elle ne bouge pas, restant dans une position semi allongée qui est totalement non-Morgausienne*
[23:09:37 20/05/14] Capitaine Noun : Ce n'était pas réellement le mien, Majesté. Je suis resté à terre cette fois, un petit souci de santé. Mais mes hommes ont rapportés beaucoup de choses et ont tenus une liste. *Il se fend d'un grand sourire et tire un banc à lui pour s'installer face à Morgause.* Avec tout votre respect, cela semble un peu plus que rien, Madame.
[23:14:07 20/05/14] Morgause : Oh. .. J'espère que vous allez mieux. *elle balaie l'histoire de la liste de la main* Je suis sure que tout a été fait pour le mieux. ... *elle observe Noun, soupir* Je suis aussi affreuse que ça ?
[23:18:14 20/05/14] Capitaine Noun : Tout va pour le mieux Majesté comme vous pouvez le voir. *Il croise les jambes et croise les mains sur ses genoux, puis avance la tête vers la Reine.* Pire encore, Madame. Vous avez besoin de repos.
[23:21:31 20/05/14] Morgause : *léger rire* Si cela était possible... ça se saurait. *elle se passe une main lasse sur le visage* La malédiction des souverains : ne pas savoir déléguer. Je... ne peux pas me reposer, pas alors que les choses... sont sur le fil du rasoir.
[23:24:02 20/05/14] Capitaine Noun : Dans ce cas... *Le pirate décroise les jambes et tape dans ses cuisses avant de se relever.* Il faut au moins essayer de vous détendre.
[23:27:27 20/05/14] Morgause : Me... Détendre ? *elle hausse les sourcils avant de laisser échapper un léger rire* Oui, peut être. Mais organiser un spectacle est si... long...
[23:30:18 20/05/14] Capitaine Noun : Je pensais à un moyen plus direct et plus efficace votre Majesté. *Noun s'avance et s'incline très poliment.* Vous permettez ? *Il fait mine d'enjamber le banc pour passer derrière elle.*
[23:35:53 20/05/14] Morgause : *elle cille et penche la tête de côté* Plus direct ? J'avoue ne pas... Oui, oui, faites. *elle semble ne pas réussir à réellement rassembler ses idées*
[23:37:57 20/05/14] Capitaine Noun : C'est pourtant très simple Madame. *Il parle tout en enjambant le banc et vient se positionner derrière Morgause.* Tous les grands souverains en bénéficient. *Le Capitaine amène ses mains au-dessus des épaules de la souveraine.* Un bon massage, cela détendra vos muscles... même si je sais qu'ils ne sont pas incriminés, cela vous fera du bien. Puis-je ? *Le ton a légèrement changé depuis le début de la conversation, devenant plus doux.*
[23:41:30 20/05/14] Morgause : ... Je ne... suis pas sure que ce soit convenable. ... *soupir* Enfin. C'est moi qui dis ce qui est convenable ou pas... *temps de réflexion* Faites. Que je voie si cela est aussi délassant que ça.
[23:45:07 20/05/14] Capitaine Noun : Convenable ? *Il sourit.* C'est à vous de décider en effet. *Sans demander une seconde fois, le Capitaine amène ses mains sur les épaules de la Reine et commence à faire courir ses doigts fins sur les muscles des épaules et de la nuque, lentement. Le geste est manifestement issu de l'expérience et l'ancienne esclave est encore assez douée dans cette discipline.*
[23:48:39 20/05/14] Morgause : *elle ferme les yeux* ... Vous avez la main légère... On dirait que vous avez fait ça toute votre vie... *elle pousse un léger soupir à un passage particulièrement réussi, puis a un rire gêné* Ce n'est définitivement pas convenable.
[23:52:46 20/05/14] Capitaine Noun : *Les doigts s'attardent doucement sur la nuque de la souveraine.* J'ai fait ça une partie de ma vie, Madame. *Elle sourit à la remarque et penche un peu la tête, ses mains ralentissant clairement.* C'est pourtant le signe que ça fonctionne, Majesté. Dois-je arrêter ?
[23:55:01 20/05/14] Morgause : ... N-non. Je suis encore plus engourdie, mais j'ai moins mal à la tête, c'est donc un réel mieux. *elle se tourne à demi vers Noun* Mais si vous fatiguez, je vous en prie, cessez.
[23:56:43 20/05/14] Capitaine Noun : *Le pirate a un rire clair.* Vous êtes trop bonne Madame, je ne me fatigue pas aussi vide. *Il relève la tête et ses doigts reprennent leur ballet le long des muscles de la Reine, s'arrêtant strictement aux épaules et sans descendre sous les omoplates.*
[00:01:29 21/05/14] Morgause : ... *un moment passe en silence, Morgause se détendant lentement. A dire vrai, Noun ne l'aura jamais vue aussi peu roide qu'à ce moment précis. Elle finit par demander* Comment est-ce, d'être libre ?
[00:03:25 21/05/14] Capitaine Noun : *Un peu surprise par la question, la pirate ne répond pas tout de suite, continuant son massage entre les omoplates.* C'est la meilleure chose qui soit, Majesté. Pourquoi cette question ?
[00:07:29 21/05/14] Morgause : Pour savoir ce que cela fait. *elle contemple ses mains quelques secondes avant de reprendre, sur un ton trop primesautier* Mais oublions cela. Vous avez dit avoir été malade, vous êtes totalement rétabli, j'espère ?
[00:10:27 21/05/14] Capitaine Noun : C'est très gentil à vous de vous en inquiéter mais tout va bien, votre Majesté. Je vous remercie. *La pirate reste silencieuse un moment puis ajoute, à voix basse et en baissant la tête.* Il fut un temps où j'étais esclave, Madame. Je goûte la liberté plus que beaucoup en ce monde, parce que j'ai connu son absence totale.
[00:24:53 21/05/14] Morgause : *là encore, la reine tord le cou pour observer Noun un court instant* ... Oh. Je crois que je peux très bien imaginer ce que cela fait. Dans des conditions de vie sans doute bien meilleures, cela va sans dire. .... Et vous vous en êtes sorti et êtes maintenant un capitaine marchand prospère et reconnu. Les choses... s'arrangent parfois.. *à son ton, on comprend qu'elle subodore que son cas ne sera pas si simple*
[00:28:02 21/05/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine offre un beau sourire à la Reine et incline la tête.* Les choses ne s'arrangent pas seules, vous le savez mieux. Il faut parfois leur donner un gros coup de pouce. D'autant plus pour vous qui souffrez en plus des responsabilités. *Elle penche la tête sur le côté, dans une attitude un peu... lycane.* Je me trompe ?
[00:36:50 21/05/14] Morgause : *le regard gris se trouble et elle détourne le regard* ... Si nous continuons à bavarder ainsi, je devrais vous tuer avant que vous ne quittiez la pièce, et j'aimerais éviter : vous êtes d'une compagnie agréable. ... *soupir* Je crois qu'il faut que je nomme... réellement plus de gens à des postes clés. Je ne PEUX plus à la fois faire mon travail de reine le jour, et mon travail de sorcière la nuit... Je ne vais pas tenir, à ce rythme.
[00:40:12 21/05/14] Capitaine Noun : Ce serait regrettable en effet, je me préfère quand je respire. *La voix s'adoucit encore et ses doigts remontent jusqu'à une nuque trop longtemps délaissée.* Oui Majesté, il est impossible de maintenir un tel rythme pendant si longtemps, je peux en témoigner. *Le Capitaine sourit.* Vous devez bien avoir des personnes de confiance auprès de vous.
[00:48:25 21/05/14] Morgause : *Morgause ferme les yeux au massage sur la nuque* ... Le pire, c'est que... oui. Même si ce ne sont pas des gens qui... feraient les choses exactement comme moi... J'ai des gens en lesquels j'ai confiance. ... Je dois être un peu stupide.
[00:51:33 21/05/14] Capitaine Noun : *Noun sourit de nouveau et penche un peu la tête pour que son oeil puisse regarder Morgause.* Je ne pense pas Madame, vous avez juste le sens des responsabilité... Un peu trop, peut-être.
[00:55:04 21/05/14] Morgause : *rire étouffé* Vous êtes gentil. Un massage, et des conseils avisés, et des... compliments... Vous êtes une perle. Je vais finir par vous bombarder quelque chose à ma Cour, faites attention.
[00:59:31 21/05/14] Capitaine Noun : Voyons Madame, ce ne serait pas convenable non plus. *Le pirate rit à nouveau, plus fort et plus clair que la Reine.* Je ne serais pas un membre de la cour très présent.
[01:08:15 21/05/14] Morgause : Parce que vous croyez que les membres de ma Cour le sont ? Le seul à rester à demeure, c'est cet adorable parasite de Duc Eliam, je crois que son duché l'angoisse, et moi je le trouve rafraichissant. ... Vous aussi vous êtes rafraichissant. Je crois que je vais réfléchir à la question.
[01:11:26 21/05/14] Capitaine Noun : *Le pirate éclate franchement de rire cette fois et il s'agenouille derrière le banc, sans interrompre son massage.* Ce sera un honneur, Majesté. Je suis moi aussi... rafraîchi quand je viens ici.
[01:13:59 21/05/14] Morgause : Pourquoi ? *le ton est sincèrement curieux. Le mouvement de Noun semble l'intriguer aussi, mais elle est suffisamment détendue pour ne pas s'en préoccuper plus avant*
[01:15:48 21/05/14] Capitaine Noun : Je passe de mon navire à un grand château, c'est déjà assez rafraîchissant. *La pirate sourit de toutes ses dents.* Et vous intriguante, votre Majesté.
[01:18:36 21/05/14] Morgause : Oui, je sais. Reine, sorcière, veuve, tout ce... fatras me rend étonnante, même avec les changements qui ont été faits dans notre société. ... Qu'est ce qui vous intrigue, vous ?
[01:20:59 21/05/14] Capitaine Noun : Ni la Reine, ni la Sorcière, ni la veuve. *Noun se redresse lentement sur un genou pour s'assurer un meilleur maintien.* Vous êtes quelqu'un d'intéressant, votre Majesté. Dans votre volonté de bien faire et votre acharnement, bien que certains idiots voudraient confiner le métier de souverain à un métier d'homme.
[01:27:13 21/05/14] Morgause : *Morgause ne se retourne pas : ses yeux viennent de se remplir de larmes. Elle attend que son moment de faiblesse soit passé pour répondre à mi-voix* Ce n'est pas une question de sexe. Je pense que l'acharnement, la volonté de tout donner de soi... ça provient de Mère. *le ton baisse encore* Arthur avait la même tare. Et on a vu où cela l'a mené. ... Znfin, je suis heureuse de voir qu'au moins certains s'aperçoivent que je... ne paitrise pas tout, mais qu'au moins... je fais des choses.
[01:32:19 21/05/14] Capitaine Noun : *Percevant le trouble de la reine, le pirate interrompt son massage mais ne s'écarte pas d'elle et laisse même ses mains posées sur ses épaules.* Majesté... Si vous permettez. *Sans vraiment attendre, le Capitaine attire le dos de Morgause contre lui, resserrant à peine les bras autour d'elle pour un "câlin" extrêmement sage, il murmure.* Personne ne maîtrise quoi que ce soit. Vous n'êtes pas obligé de faire les même erreurs que votre prédécesseur, car vous n'êtes pas lui. Vous faites forcément différemment.
[01:39:08 21/05/14] Morgause : *Stupéfaite -on ne la câline plus depuis ses 6 ans- -sauf Rilath, mais c'est pas pareil- Morgause se tend tout d'abord... puis, presque bercée par la voix calme, se détend peu à peu* ... J'espère. ... *elle se redresse un peu brisant lentement l'étreinte amicale, puis se tourne à demi vers le capitaine, le dévisageant longuement* Merci, Capitaine. Pour tout. Et... *elle se lève* Voyez, je vais même suivre vos conseils et aller m'étendre. *elle lui tend la main pour l'aider à se relever*
[01:41:17 21/05/14] Capitaine Noun : *L'oeil sombre la suit du regard et le Capitaine tarde à saisir la main tendue. Il ne se relève pas avant d'y avoir déposé un baise-main et sourit à la souveraine.* Sage décision Majesté. Reposez-vous bien. J'espère que nous nous recroiserons bientôt.
[01:42:43 21/05/14] Morgause : A la prochaine fête donnée à la Cour où vous ne serez pas en mer. *sourire* Je ne menace jamais en vain.
[01:44:22 21/05/14] Capitaine Noun : J'y serais, Madame. Sans faute. *Le pirate se fend d'une révérence bien polie. Puis il enjambe de nouveau le banc.* Bon repos, Majesté.


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Mai 2014 le Mar 27 Mai 2014 - 7:10

[22:07:46 21/05/14] Freiya : *Montée sur son cheval au poil sombre, la lycane sort du bois pour rejoindre le village des Fianna au pas. Elle porte son armure de cuir et sa longue cape termine sur la croupe de son cheval. Freiya se dirige naturellement vers la cabane du chef pour avertir de son arrivée, parce qu'elle est polie.*
[22:16:27 21/05/14] PNJ-01 : *Finn sort, comme s'il était prévenu de son arrivée, son habituel sourire de bienvenue aux lèvres* Freiya ! Quel bon vent t'amène ? ... Tu aurais du prévenir, nous aurions préparé quelque chose de festif.
[22:19:16 21/05/14] Freiya : *La lycane saute au bas de son cheval et se fend d'un sourire à son père.* Je n'habite pas si loin, si vous commencez à faire la fête chaque fois que je me pointe, on aura pas fini.
[22:25:49 21/05/14] PNJ-01 : Tu sais bien que nous ne ratons jamais une occasion de boire quelques bières, ni de faire la fête. Ca nous aurait donné une excuse valable. *Il s'approche, et serre un instant la jeune femme dans ses bras* ... Tu restes un peu, ou tu es en transit ?
[22:27:00 21/05/14] Freiya : Je vais rester un petit peu, mais guère longtemps. *La lycane a l'habitude d'être évasive quant à son temps de séjour.* Je ne gène pas, j'espère ?
[22:33:40 21/05/14] PNJ-01 : Absolument pas. *ton neutre* Tu dors à la maison, ou on te cherche une place ailleurs ?
[22:34:25 21/05/14] Freiya : *La lycane arbore un sourire encore plus grand.* Réserve moi une place au cas où, mais je vais peut-être essayer de m'incruster ailleurs.
[22:37:31 21/05/14] PNJ-01 : Pas de problèmes. ... Les chasseurs vont bientôt partir, si tu veux te joindre à eux. Sinon... Il te reste la taverne. *soupir* Moi, j'ai une réunion. Si j'avais su qu'être chef était si canulant, j'aurais dit non au poste !
[22:39:30 21/05/14] Freiya : Ils ne t'auraient pas laissé le choix. C'est ton job après tout. *La lycane tape gentiment l'épaule de son père.* Je vais installer mon cheval et boire un coup. Amuse-toi bien. *Elle s'éloigne sur un rire moqueur.*
[22:46:24 21/05/14] PNJ-01 : Sale gosse. *regard noir surjoué, puis il rentre. Sur le chemin, tout le monde salue poliment Freiya, certains venant même lui demander de ses nouvelles. Il semblerait que la jeune femme ait fait beaucoup d'effet, les fois précédentes. La taverne est plus petite et bien mieux tenue que celles de Hengstone : pas de rats crevés dans les barils de bière par exemple. Il y a plusieurs lycans présents, ainsi que des adolescents non encore décidés dans leur choix. La serveuse s'approche de Freiya avec un grand sourire* Salut ! Qu'est ce que je te sers ?
[22:49:40 21/05/14] Freiya : *Freiya répond à tout ceux qui l'aborde, poliment et gentiment, mais toujours avec une sorte de recul, comme si elle n'y croyait pas totalement. Elle sourit tout de même à ceux qui la salue et vient s'installer au bar, tirant une chaise.* Une bière, pour commencer. *Elle sourit à la serveuse et détache quelques lanières de son armure pour se mettre à l'aise.*
[22:55:32 21/05/14] PNJ-01 : Une bière pour commencer ! *la voix de la jeune femme est claironnante, et elle ne semble pas pressée d'aller chercher la bière* ... Tu es Freiya, n'est ce pas ? La fille du chef ? *les yeux noisette n'en peuvent plus de briller de curiosité*
[22:58:22 21/05/14] Freiya : *La lycane sourit et étend les jambes devant elle.* C'est mon nom, oui. Et toi ? Je n'ai pas l'honneur de te connaître. *Les yeux dorés la détaillent de haut en bas.*
[23:01:26 21/05/14] PNJ-01 : Brodwynn. Je bosse ici en ce moment, mais en général, je suis plus dans l'information. *chuchote* C'est la taverne de mon P'pa. Je suis obligée ! *le tavernier gronde : "Brod ! La bière ! ... Et n'embête pas les clients !"*
[23:03:03 21/05/14] Freiya : *La lycane éclate de rire et s'appuie dans son siège pour crier.* Elle m'embête pas ! Mais je veux bien la bière quand même.
[23:05:05 21/05/14] PNJ-01 : Je vais la chercher ! *la jeune fille s'éloigne, et peut être qu'on comprend pourquoi elle est coincée au village : elle boite de façon prononcée, même si elle trotte rapidement. Elle revient avec la bière et la pose devant Freiya* ... Et tu vas rester longtemps ?
[23:08:28 21/05/14] Freiya : Je sais pas encore. *Elle saisit la bière et prend une gorgée, avant de fixer ses iris bleus sur la jeune femme.* Alors, tu es une Ragabash, c'est ça ?
[15:53:44 01/06/14] PNJ-01 : Une Ragabash au chômage technique, mais... oui. *elle a un instant persu son sourire, mais il est revenu plus fort que jamais* Tu nous honores de ta présence longtemps ? *petite moue* Tu restes qu'avec les vieux, en général.
[15:55:54 01/06/14] Freiya : Ce temps n'est pas encore le nôtre. *La lycane se fend d'un sourire amusé.* Il faut nous montrer patiente, ça viendra toujours. *Freiya repose sa bière et réfléchit un peu en la regardant.* Quelques temps, je ne sais pas encore. *Elle relève les yeux avec un sourire.* Oh mais ce sera un plaisir de connaître les jeunes.
[16:06:09 01/06/14] PNJ-01 : Ouais. Mais ma patte prendra encore quelques lunes avant d'être opérationnelle, et je te promets que j'en ai marre. *elle finit par s'asseoir carrément* Tu sais... C'est sympa que tu viennes plus souvent. On pensait qu'avec la fin de... du couvre-feu on aurait plus de visites, mais pas trop, en fait. Je ne sais pas si le message passe.
[16:10:27 01/06/14] Freiya : *La lycane pouffe de rire et vient tapoter l'épaule de la jeune femme.* Il t'en reste une de pattes, c'est déjà pas mal. *Avec un sourire, elle reprend un peu de bière.* Les gens ont du mal à saisir le message je suppose, il faudra du temps. *Elle désigne la table vide devant Brodwyn.* Un truc à boire ?
[16:21:02 01/06/14] PNJ-01 : *a nouveau sourire* Si tu proposes, je me ferai pas -trop- engueuler. P'pa ? Une bière, steplé ! *elle se penche vers Freiya* Alors ? Il parait que tu es allée très très loin ? Tu as vu des choses... intéressantes ?
[16:24:23 01/06/14] Freiya : Je la paye. *La lycane se penche au-dessus de la table comme en confidence.* J'ai vu l'Egypte et le désert du Sahara. Si tu penses que Stonehenge est grand, il faut voir les Pyramides, ces machins sont immenses.
[16:28:18 01/06/14] PNJ-01 : ... *soupir* Oh, oui, j'adorerais visiter les déserts chauds. Ici, c'est un peu... sinistre. ... *elle la jauge du regard* Certains vieux disaient que tu voulais prendre la place de Finn. ... Tu n'as pas l'air pressée de le faire. Et tu complotes même pas en cachette.
[16:31:27 01/06/14] Freiya : Après un moment, ils deviennent trop chaud, tu verras. *La lycane écarquille les yeux et éclate d'un rire bien franc.* Pas pressée du tout, ouais. Le poste de Finn ne m'intéresse pas vraiment.
[16:40:29 01/06/14] PNJ-01 : J'en ai eu l'impression oui. *les yeux pétillants deviennent sérieux un instant, comme tentant de faire passer un message* Tu es trop occupée avec ton entreprise de... libre circulation des biens, c'est ça ? *le masque de l'adolescente revient en place*
[16:42:12 01/06/14] Freiya : *Nouvelle surprise pour Freiya qui reste une seconde sans réagir, avant de se fendre d'un sourire dévoilant toutes ses dents.* C'est bien possible. Tu semble t'y être intéressée de près, non ?
[16:45:02 01/06/14] PNJ-01 : *voix de miel* C'est mon taff. *regard d'avertissement : son père arrive et pose une pinte sur la tble* Merciiiiiii ! *l'homme s'en va en grommelant* Je suis curieuse, comme fille. *elle ment, mais tellement mal qu'il semble évident qu'elle le fait exprès*
[16:46:47 01/06/14] Freiya : Merci Monsieur. *Freiya termine sa bière et repose sa pinte avant de poser ses coudes sur la table, joignant les mains pour poser son menton dessus.* Je vois ça, mais curieuse à propos de quoi au juste ? Mon entreprise ?
[17:07:30 01/06/14] PNJ-01 : Entre autres. *son regard redevient prudent* Si tu veux, je te montrerai une ou deux pistes de chasse, pas loin d'ici. Tu pourras t'amuser un peu. Et c'est... tranquille.
[17:09:30 01/06/14] Freiya : Oh c'est vrai ? *La lycane se fend d'un large sourire.* Je n'attendais que ça, de découvrir des pistes de chasse tranquille, dans le coin. Quand pourras-tu me montrer ça ?
[17:16:36 01/06/14] PNJ-01 : Quand tu veux. ... *elle boit* Tu es installée ? ... Par contre, ce n'est pas gratuit, le... partage de mes pistes de chasse. *elle a un sourire qui se veut machiavélique et lui fait perdre quelques années, en fait*
[17:17:48 01/06/14] Freiya : Je suis installée, oui. On peut partir dès que possible. *Freiya étrécit les yeux mais sourit largement à la jeune femme.* Je payerai ce qu'il faut. On pourra discuter du prix.
[17:37:11 01/06/14] PNJ-01 : C'est pas négociable : je veux que tu me parles de tes voyages. *ses yeux brillent*
[17:41:50 01/06/14] Freiya : *Un instant surprise, Freiya enchaîne sur un nouveau rire et étend les jambes devant elle.* Ca marche, mais ça pourrait durer.
[17:51:33 01/06/14] PNJ-01 : *elle baisse les yeux* J'ai... tout mon temps. ... *sourire* Demain ?
[17:58:07 01/06/14] Freiya : *La lycane hausse un sourcil contrarié et se penche au-dessus de la table pour poser sa main sur l'épaule de la jeune femme.* Ca marche. Ici ou ailleurs ? je te laisse choisir le terrain.
[18:35:06 01/06/14] PNJ-01 : Devant les portes ? A l'aube ? On chasse et on mange en chemin ? *pour un peu, elle sautillerait*
[18:39:29 01/06/14] Freiya : Parfait. J'amène le manger. *Elle se rassoit confortablement.* Une autre bière ? J'en prends une moi.





[21:01:10 25/05/14] Capitaine Noun : *A une heure déjà bien avancée de l'après-midi, le Rê approche du port de Hengstone, après un voyage plutôt court pour ses habitudes. Le navire revient peu chargée en richesse mais avec un passager à son bord, passager qui justifie le calme de la traversée au retour. Malgré une certaine impatience des hommes, personne n'a jugé utile d'aller asticoter le bon chrétien qui a élu domicile à bord et c'est donc avec un sourire presque bienveillant que le Capitaine le rejoint.* Nous arrivons, si vous voulez descendre rapidement.
[21:04:48 25/05/14] Aquyla : * Se retournant, l'homme aux yeux bleus et brillant comme l'orage hoche de la tête, se mettant à marcher jusqu'a lui. * ... Le Roi des Bretons est mort. Qui commande en Bretagne, sa femme ?
[21:06:10 25/05/14] Capitaine Noun : *Noun acquiesce avec le sourire et se tourne vers le rivage.* Oui, la Reine Morgause est souveraine de Bretagne. Pourquoi cette question ?
[21:07:38 25/05/14] Aquyla : Pour savoir chez quel taulier je mets les pieds. Je dois trouver du travail. * Se craque le cou en s'appuyant sur le bastingage *
[21:14:19 25/05/14] Capitaine Noun : Je comprends. *Le pirate a un rire.* Mais à moins que vous ne comptiez travailler au château, je pense que ça n'aurait pas changé grand chose que le Roi soit encore en vie ou non. Et même en travaillant au château, en fait...
[21:18:57 25/05/14] Aquyla : * Tourne son regard vers le capitaine * ... J'connais pas le fonctionnement des Bretons, mais pour moi, ca changera quelque chose. La Sorcière d'Hengstone ne tisse pas de grandes toiles sans manger les mouches qui lui barrent le passage. J'aimais bien le Roi, il était innoffensif, lui. On pouvait faire les affaires qu'on voulaient.
[21:21:32 25/05/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine fronce un peu les sourcils et tourne lentement la tête vers Aquyla, comme s'il avait du mal à le suivre.* Vous parlez du Roi Loth... Ou de celui qui l'a précédé ?
[21:23:20 25/05/14] Aquyla : * Sur le ton de l'evidence * Loth. Arthur lui ne persecutaient pas les chrétiens et ne donnaient pas des maisons à des démons.
[21:26:09 25/05/14] Capitaine Noun : *Noun a un petit sourire, presque rassuré.* Je n'ai pas encore vu de démon dans le coin, mais il est vrai que je n'ai pas croisé beaucoup de chrétien aussi fervents que vous, mais il paraît que la Bretagne accueille tout le monde. *Il hausse les épaules.* Bonne chance.
[21:29:35 25/05/14] Aquyla : ... Et il parait que les simples humains, qui regardent encore vers le ciel, se compte sur les doigts de la main dans le coin. ...J'ai pas entendu tout le monde, moi. On à pas du entendre les mêmes rumeurs. * Descends sur la passerelle, empruntant les quais avec un regard à Noun. * ... Au fait, j'ai menti pour les armes. * il enlève sa cape de laine pour l'enrouler, se faisant on peux apercevoir une hache coincé dans un fourreau dorsal, brillante et aiguisé. *
[21:34:16 25/05/14] Capitaine Noun : *Cette fois le pirate a un franc éclat de rire et s'accoude tranquillement à la balustrade.* Brillant. Je ne l'aurais soupçonné. *Il se fend d'un sourire sarcastique et se redresse pour s'affairer sur le pont.* Bonne chance quand même, Aquyla !

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum