Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Avril 2014

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Avril 2014 le Jeu 3 Avr 2014 - 16:21

[20:55:32 01/04/14] Howahkan : * Dans son bureau, le chaman est allongé sur sa table de bureau, lisant un parchemin d'un air absent. Apparament, il ne sait pas bien à quoi sert une table. La jambe se balancant dans le vide, il sifflote, le grand corbeau agitant ses plumes sur un pied en bois, tout près de lui. La porte du bureau est entre-ouverte, involontairement. *
[21:28:39 01/04/14] @ Leomyd : *le champion royal pousse la porte, passant la tête, vêtu de son armure et cape de champion, ton poli* bonsoir...*hesite a entrer*
[21:33:50 01/04/14] Howahkan : Ah ! * Tournant la tête vivement, le corbeau croâssant désagréablement. L'amerindien se redresse et examine le chevalier * ... J'ai vu la Reine et le Roi, j'ai vu leurs Fous, leurs Tours, mais le Cavalier n'est jamais venu, jusqu'a maintenant, même les Pions pris leurs cures... * Se met debout sur la table, ecartant les bras*, l'excentrique peau-rouge s'inclinant * .... Bienvenu dans mon humble espace, Champion.
[22:05:54 01/04/14] @ Leomyd : *un peu étonné devant le personnage, le gaulois passe doucement la porte, hésitant, jetant un regard surpris au corbeau avant de se tourner vers l'homme avec un sourire fatigué, le ton poli* merci.. Enchanté.. Comment dois-je vous appeler ? Je ne sais pas si il y a des titres dans votre branche... *regarde autour, curieux*
[22:13:04 01/04/14] Howahkan : * Haussant les epaules, le peau-rouge s'approche du chevalier, alors que sur une étagère un crâne semble avoir bougé légerement pour suivre du regard les deux hommes. * Je n'aime pas trop le pompeux, Ser Léomyd. Moi je suis Howahkan, simplement Howahkan. Mais les bretons ont du mal à retenir ce nom, alors si vous souhaitez rendre ca facile, appelez-moi Alchimiste, ou Doc'. Que puis-je pour vous ? * joint ses mains. *
[22:23:27 01/04/14] @ Leomyd : ...euh..Doc' ? Pourquoi pas... *hausse les epaules* je...*regarde à nouveau autour de lui, visiblement ce n'est pas le genre d'environnement le mettant à l'aise* je travaille beaucoup... Et j'ai du mal à dormir malgré la fatigue,.. *s'arrête, visiblement un peu gêné de parler de ses soucis*
[22:30:08 01/04/14] Howahkan : * Froncant les sourcils, l'Alchimiste s'approche du gaulois et le regarde dans les yeux, ceux du peau-rouge semblant être chargé en consommation regulière d'herbe à pipe. Posant un doigt sous l'oeil du chevalier, il pose son autre main sur sa nuque, ou il appui à différent endroits. * ... Chevalier, je suis tenu au secret proffessionnel depuis que je suit au service de sa Majesté. Il vaut mieux que pendant que je prenne soin de vous au mieux, vous m'en parliez plutôt que d'être muet. * fronce encore plus les sourcils, insistant avec ses doigts sur la nuque du gaulois, jusqu'a stopper et aller vers une étagère, cherchant quelque chose. *
[22:36:46 01/04/14] @ Leomyd : *d'abord assez mal à l'aise le gaulois fini par soupirer* ...la quête dexcalibur, le travail... J'ai toujours su faire, et j'aime ça, mais maintenant j'ai l'impression que tout me fatigue, mes vieilles blessures me refont parfois mal et j'ai des maux de tête... J'ai..l'impression d'être ... A mes limites et je ne sais pas quoi faire, le physique je gère mais la tête... Je ne sais pas faire
[22:43:29 01/04/14] Howahkan : Mmmh. * s'arrétant de chercher, il pose un coude contre une étagère, doigt contre sa bouche, tapotant. * ... Vous subissez un surmenage conséquent, infligeant un stress chronique à votre mental faisant augmenter votre adrénaline même quand il faut dormir. Ce n'est pas bon, un jour vous allez lâcher. Ce genres de mode de vie peux même rendre une personne aussi en forme que vous... Cardiaque. Mais traitons avant d'arriver à ca. Vous portez un lourd fardaud, champion. Vos retines trahissent un vieillissement prematurée de votre epiderme aux contours de vos paupières. Vous serez ridé, chèr ami ! * ton de plaisanterie, puis fini par prendre une fiole large et petite. * Nous allons tricher, mais le seul vrai remède serait de songer à vous reconvertir, ou d'alléger vos charges, de devoirs ou de sentiments. Il est clair que vous souffrez. Attendez une seconde. * toujours la fiole en main, s'empare d'un livre. *
[00:41:51 02/04/14] @ Leomyd : *malgré son air toujours géné le chevalier hoche la tête, semblant comprendre*... C'est que j'ai jamais appris à vivre autrement...*montre la fiole du doigt, légèrement inquiet* qu'est ce que c'est ?
[A suivre...]


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Avril 2014 le Jeu 3 Avr 2014 - 16:23

[20:12:38 02/04/14] Freiya : *Le soleil est déjà levé depuis un moment mais ses rayons viennent à peine d'atteindre la fenêtre de Camille, éclairant des cheveux auburn en bataille sur les draps. La lycane responsable finit par ouvrir les yeux dans un grognement contrarié. Elle tend la main sous les draps et atteint la jeune femme à côté d'elle. Avec un sourire, elle attire Camille à elle et profite que la jeune blonde soit dos à elle pour fourrer son nez dans les cheveux d'or. Freiya profite du matin.*
[20:16:10 02/04/14] Camille : *grognement, la blonde semble marmonner*...j'aime pas l'soleil. *ses bras s'étirent, ses yeux s'ouvrent à peine et ses jambes se calent contre celles de la lycane.*
[20:19:17 02/04/14] Freiya : *La lycane sourit, les yeux fermés. Elle farfouille une seconde pour déposer un baiser sur la nuque de la jeune femme.* Moi non plus. Je suppose qu'il va être l'heure de se lever. *Pourtant, elle ne fait pas le moindre geste, si ce n'est une main qui vient glisser sur le flanc de Camille.*
[20:22:13 02/04/14] Camille : Mmh...non. Impossible. J'peux pas bouger. *frisonne suite au baiser et finit par sourire, se tourne doucement vers Freiya.* J'ai l'impression de revenir d'une semaine de raids intensifs. *léger rire, encore un peu endormie.*
[20:23:43 02/04/14] Freiya : *Freiya pouffe de rire, sa main effleure une trace de griffure laissée la nuit passée.* N'exagère pas, je n'ai pas été SI terrible... si ? *Pour l'empêcher de répondre immédiatement, elle dépose ses lèvres sur les siennes.*
[20:26:45 02/04/14] Camille : *lui rends son baiser et lui sourit* Un peu quand même. Mais...je te pardonne. J'aime bien quand tu es terrible. *léger rire*
[20:29:25 02/04/14] Freiya : Ah ? Tant mieux. *La lycane replace ses mains sur les épaules de la jeune femme, puis la fait rouler brusquement pour se retrouver à califourchon sur elle, souriante.* Parce que je ne prévois pas de changer. *Elle se penche pour l'embrasser à nouveau.*
[20:33:02 02/04/14] Camille : *déguste le baiser avec plaisir* ...ouais... mais fais gaffe à moi quand même. Je suis pas en sucre mais bon, c'est pas loin. *passe ses mains sur les hanches de la lycane avec un sourire*
[20:35:21 02/04/14] Freiya : J'ai bien vu que tu n'étais pas en sucre, rassure-toi, même si tu as... *Elle vient embrasser son cou.* Un goût tout aussi intéressant. *La lycane reste ainsi un moment, embrassant simplement la jeune femme, ses mains glissant sur ses flancs, elle finit par murmurer.* Je devrais sans doute partir avant que ton oncle me trouve ici.
[20:39:28 02/04/14] Camille : *Camille reste souriante, ses mains se baladent sur le corps de la jeune femme. Puis elle s'arrête.* Oh...mon oncle...j'avais oublié...*soupire*
[20:41:53 02/04/14] Freiya : *Freiya sourit et vient embrasser la jeune femme encore une fois.* Désolée de te le rappeler. *Pendant qu'elle parle, elle dépose plusieurs petits baisers sur ses lèvres.* Je pense que c'est mieux qu'il ne me voit pas, n'est-ce pas ?
[20:45:01 02/04/14] Camille : Honnêtement... je ne sais pas comment il réagirai. Soit très calmement, soit complètement l'inverse. Il a plus l'habitude de voir des hommes sortirent de ma chambre...enfin c'est pas comme si ça arrivait souvent mais bon. Enfin bref. *l'embrasse avec envie* ...je parle trop.
[20:47:12 02/04/14] Freiya : *La lycane rit et empêche Camille de parler plus en l'embrassant profondément durant de longues secondes, puis murmure.* Et je devrais déjà être partie. Si je continue comme ça, on va repartir pour un tour et vraiment se faire repérer. *Encore une fois, elle ne fait pas un geste pour sortir du lit.*
[20:51:01 02/04/14] Camille : *lui sourit, une main ne pouvant s'empêcher de se diriger vers la poitrine de la lycane* C'est toi qui es sur moi, je te ferai remarquer. *lui sourit* Tu reviendras hein ?
[20:53:08 02/04/14] Freiya : *Freiya se mord la lèvre, le corps frémissant sur le passage des mains de sa compagne.* Tu plaisante ? *Elle se penche à nouveau, front contre front.* Qu'est-ce que tu fais ce soir ?
[20:54:25 02/04/14] Camille : *passe une main dans ses cheveux* Rien. Rien du tout. *long sourire*
[20:57:21 02/04/14] Freiya : Maintenant, tu fais quelque chose. Touuute la nuit. *Elle sourit de toutes ses dents, puis se détache à contrecoeur de son amante, se glissant hors du lit, se dressant dans sa glorieuse nudité pour rechercher ses vêtements éparpillés.*
[21:02:07 02/04/14] Camille : *se redresse et s'assoit au bord du lit, observant non sans désir la jeune femme.* ...J'ai hâte. *se lève à la recherche d'une tunique*
[21:04:57 02/04/14] Freiya : *Freiya finit par trouver son haut et l'enfile rapidement.* Oh, moi aussi. *En quelques pas, elle rejoint Camille, l'observant de bas en haut avec un grand sourire, le regard brillant, elle l'embrasse à nouveau.* Je passerai par la fenêtre, d'accord. *Elle se penche ensuite pour récupérer ses chausses et retourne vers le lit pour finir de se rhabiller.*
[21:06:49 02/04/14] Camille : Par la fenêtre ? *petit rire* C'est presque romantique. *enfile sa tunique verte et noue sa tignasse blonde avec un sourire particulièrement ravi.*
[21:10:58 02/04/14] Freiya : N'est-ce pas ? *Ayant finit de se rhabiller, la lycane reprend sa cape et ses chaussures, regardant vers la fenêtre.* Et je vais sûrement repartir par là aussi. Mais avant. *Elle enroule un bras autour de Camille et l'attire d'autorité tout contre elle pour l'embrasser profondément. Puis, elle murmure contre ses lèvres.* A ce soir.
[21:19:22 02/04/14] Camille : * Lui rends son baiser, une main se posant sur la joue de la jeune femme* Passe une bonne journée. *léger clin d'oeil et un dernier baiser rapide*
[21:21:00 02/04/14] Freiya : Toi aussi. *Elle profite du dernier baiser, puis se détache lentement et se hâte vers la fenêtre, sautant souplement pour atterrir au sol, elle disparaît quelques secondes plus tard.*




[suite d'un rp disparu : Freiya se baigne, Random (Deidre) apparaît non loin)

[22:46:57 02/04/14] @ Deidre : *l'homme aux cheveux cuivre affiche un large sourire, pas repentant pour deux sous* J'ai préféré me montrer, histoire que vous ne me découvriez pas de vous même... en supposant à tort que je vous aurais espionnée au bain.
[22:49:35 02/04/14] Freiya : Ce que vous ne faites pas du tout ouvertement, maintenant, n'est-ce pas ? *Le ton de la lycane n'est pas réellement agressif, plutôt curieux. Elle se tient debout dans la rivière, ses parties les plus intimes heureusement cachées sous la surface.*
[22:51:25 02/04/14] @ Deidre : Si. Mais je ne me cache pas : vous pouvez m'envoyer chier ou simplement vous fourrer dans l'eau jusqu'au cou. Je suis rès attetif à la notion de choix et... *son regard se fait très doux* vous êtes agréable à regarder.
[22:53:59 02/04/14] Freiya : *La lycane a un sourire en coin, puis replonge dans l'eau pour réapparaître près de la rive où elle a laissé ses affaires, elle prend un pain de savon et commence à se laver méthodiquement.* Merci, je suppose.
[22:58:37 02/04/14] @ Deidre : *il hausse les épaules* J'vous en prie. ... C'est pas si je m'attendais à un youpi enthousiaste depuis que vous avez assisté à cette conversation hallucinante entre le barde blond et moi à la taverne. .... *soupir*
[23:02:54 02/04/14] Freiya : *Elle sourit, se couvrant les mains de savon avant de les plonger dans l'eau pour passer aux jambes.* Je n'ai pas tout écouté, en fait. Qu'est-ce qui vous fait dire que l'inverse m'aurait fait pousser un "youpi" ?
[23:07:05 02/04/14] @ Deidre : Ben en général, les gens aimet bien savoir exactement le sexe des gens qui les draguent. ... Selon ce gars, je suis plus ou moins... indéterminé. Ce qui est bizarre, non ? Même pour une lycane. ... Pourtant, quand même... Je ressemble bien à un type. Pas super viril, mais j'ai pas de seins, et un service trois pièces en état de fonctionner... Mais il avit l'air si sur de lui... ... Et le prénom... *moue boudeuse* Bref. ... Vous voulez que je vous frotte le dos ?
[23:09:59 02/04/14] Freiya : Non. *Elle sourit toujours et se passe rapidement le savon dans le dos.* Pour être tout à fait franche, vous sentez bizarre pour un humain. Pas un mélange mais... bizarre. Mais si cela peut vous rassurer, vous avez tout à fait l'air d'un mâle, alors je suppose que l'odeur n'est pas si importante.
[23:15:00 02/04/14] @ Deidre : Mouais. Ca me rassure pas vriment, en fait. Mais... Je ferai avec, je suppose. *regard en coin* Je suis pas votre type, c'est ça ?
[23:16:10 02/04/14] Freiya : *Freiya pouffe visiblement de rire, plongeant de nouveau dans l'eau pour retirer tout le savon, quand elle remonte, c'est toujours le sourire aux lèvres.* Non, pas vraiment non. *Elle tend les mains vers d'autres produits.*
[23:19:18 02/04/14] Camille : * Un petit rire s'échappe de derrière eux. La jeune fille est debout, adossée contre un arbre. Un long sourire malicieux s'affichant sur son visage.*
[23:20:31 02/04/14] @ Deidre : Dommage. J'ai besoin de câlins, en ce moment. *ne semble pas plus contrarié que ça. Il se retourne au rire , affiche un sourire de bienvenue* Ah, la demoiselle à la hache.
[23:22:20 02/04/14] Freiya : *La lycane se retourne elle-aussi, alors qu'elle s'étalait une crème dans les cheveux.* Oh, salut ma jolie. Tout va bien ? *Elle ne tourne plus le dos à l'autre rive à présent, et semble au contraire se montrer intentionnellement à la jeune femme.*
[23:24:39 02/04/14] @ Deidre : *les yeux verts passent d'ue jeune femme à l'autre, puis il les lève au ciel* Vous venez pour le frottage de dos, vous aussi ? *le ton est amusé* Vous urez peut être plus de chance que moi.
[23:27:06 02/04/14] Camille : Bonjour le rouquin. Désolé je vous appelle comme ça, je me souvient plus de votre nom *S'approche et s'assoit au bord de la rivière* Tout va bien. Je suis en pause. Entre quoi et quoi je ne sais pas par contre. *léger rire. Se tourne vers le jeune homme.* Je passai juste enfin. Je n'ai aucune idée derrière la tête.
[23:31:52 02/04/14] Freiya : *Freiya sourit au jeune homme, sans bouger, elle inspecte chaque mèche de cheveux.* Bien sûr que non enfin, qu'allez-vous imaginer ? *Elle traverse lentement la rivière, veillant à ne pas se mouiller les cheveux.* Quoique, je suppose que tant qu'à se faire frotter le dos, je préférerais que ce soit par une autre femme, pour qu'il n'y ait aucune... tension inappropriée.
[23:36:49 02/04/14] @ Deidre : Et une tension inassouvie, cela fait très mal, je vous le confirme. *de lui n'émane cependant aucun désir, ni dans sa gestuelle, ni dans son odeur. A Cam* Franchement, vous devriz l'aider. On doit as laisser les genrs dans le besoin, comme ça.
[23:39:53 02/04/14] Camille : *échappe un petit rire suite au paroles de Freiya* ...Je n'accorde mon aide que si on me la demande. *long sourire* Alors comme ça, vous êtes du genre à regarder des jeunes femmes se laver sans invitation ? C'est marrant.
[23:44:19 02/04/14] Freiya : *La lycane pouffe de rire.* Monsieur se fait voir en fait, c'est tout de même plus polie que ceux qui regardent en croyant qu'on ne les sent pas arrivé. *Lentement, elle se déplace vers Camille.* Tu pourrais m'aider un peu avec le dos, pendant que mes cheveux sèchent un peu ? *Elle lui offre son plus beau sourire avant de lui présenter son dos.*
[23:48:33 02/04/14] @ Deidre : Voilà. Je suis poli et charmant. Le gendre idéal. Sauf que je suis roux et amnésique. Mais nul n'est parfait. *il observe Freiya, soupire* Encore que...
[23:53:14 02/04/14] Camille : Ne la regardez pas comme ça. Elle doit bien avoir deux trois défauts aussi, ne vous en faite pas. *sourit en direction de Freiya alors qu'elle s'applique a lui frotter le dos, semblant plutôt ravie par ce contact.*
[23:56:11 02/04/14] Freiya : *La lycane éclate de rire, tenant ses cheveux en l'air pour faciliter la travail de Camille.* Bien sûr, je ne suis ni polie, ni charmante. Et être roux n'est pas un défaut, qui plus est.


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Avril 2014 le Ven 4 Avr 2014 - 11:04

[22:02:05 03/04/14] Capitaine Noun : *Tard le soir, le Rê semble complètement éteint, l'équipage ayant réussit à retrouver le chemin entre la taverne et le navire s'étant endormi sur les couchettes ou directement sur le pont. Seule une petite lueur émerge de la fenêtre de la cabine du Capitaine, où Noun est assise au bureau, sa veste ouverte et son corset desserré pour être confortable, elle annote méthodiquement une carte de la manche.*
[22:06:36 03/04/14] Garth : * La porte du bureau de Noun, s'ouvre. Sans autre forme d'invitation, un pied penètre à l'interieur, puis le reste du corps de Caelin. Le visage tourné vers l'exterieur, aux aguets. Rentrant finalement, elle referme doucement la porte et cherche du regard le capitaine. Elle fixe Noun, et hoche de la tête * ... Ce fût facile. Vos hommes perdent la vue le soir, capitaine. * esquissant un imperceptible sourire * Je... Ne prendrais pas un tel risque de revenir ici, si ce n'était pour vous.
[22:08:48 03/04/14] Capitaine Noun : *Noun pose doucement sa plume et range la carte avant de se relever pour tourner son oeil vers la jeune femme. Elle sourit.* Ils ont tendance à picoler un peu trop, quand nous rentrons au port. *Elle hausse les épaules, approchant de la picte.* Je suis réellement flattée, j'espère que tu as tout de même pris tes précautions ?
[22:12:42 03/04/14] Garth : * Fixant de deux yeux brillants l'egyptienne, Caelin s'approche à son tour * ... Et vous, marin, avez-vous pris vos précautions ? * baisse le regard vers le pantalon de Noun *
[22:14:49 03/04/14] Capitaine Noun : *La pirate ne bouge pas, suivant rapidement le regard de la jeune femme, elle sourit.* Je prends toujours mes précautions.
[22:32:01 03/04/14] Garth : Je ne sais pas si c'est la fonction, mon capitaine, mais vous êtes le genre de femme à rarement me faire d'effet, et pourtant vous m'en faites. * se collant à Noun, elle va pour poser une main sur la poitrine de l'egyptienne. *
[22:33:45 03/04/14] Capitaine Noun : *Noun décide apparemment de l'aide puisqu'elle laisse sa veste glisser au sol, dévoilant entièrement le corset extrêmement serré qui maintient en place sa poitrine opulente. Elle passe ensuite ses mains autour de la taille de la jeune picte et lui pique un baiser sur les lèvres.* Quel est ton genre habituel ?
[22:38:01 03/04/14] Garth : * Ne se laissant pas embrasser si facilement, la jeune femme pose ses deux mains contre la poitrine de Noun, reculant son visage de quelques centimètres. * ... Le genre qui serait assez gentille pour me dire ou se trouverait la salle au trésor du chateau ?
[22:39:29 03/04/14] Capitaine Noun : *La pirate hausse les sourcils, le regard un instant brillant.* Il y a une salle au trésor à Hengstone ?
[22:42:06 03/04/14] Garth : * Hochant la tête * ... Comme dans toute citadelle. On dit quelle ferait la joie du plus paresseux des dragons. Je veux savoir ou elle est, et qui la garde.
[22:43:31 03/04/14] Capitaine Noun : Je pourrais essayer de me renseigner, mais je ne promets rien. Aux yeux de Morgause, je ne suis qu'un simple marchand et j'ai bien l'intention que ça continue comme ça. *Elle hausse les épaules.* Navrée.
[22:46:29 03/04/14] Garth : * L'air ostensiblement décue, elle recule lentement. * ... Comme vous voudrez. * lui tourne le dos *
[22:48:24 03/04/14] Capitaine Noun : Je veux oui. *Elle récupère sa veste et l'enfile à nouveau.* Si je veux voir des putains, il y en a des moins chères à l'auberge. Bonne chance pour ton casse. *Elle fait mine de retourner à son bureau.*
[22:53:22 03/04/14] Garth : Merci capitaine. * totalement neutre, elle ouvre la porte et sort *
[22:54:46 03/04/14] Capitaine Noun : *Une fois installée, Noun ressort sa carte et trempe de nouveau sa plume dans l'encre, reprenant tranquillement son travail.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Avril 2014 le Lun 7 Avr 2014 - 6:38

[16:09:05 06/04/14] Siobhan : *Jour de soldes sur les bateaux du capitaine N oun : ils repartent bientôt vers de nouvelles aventures ramener des objets fabuleux en Logres, et les cales se doivent d'être les plus vides possibles. C'est dire si la foule se presse sur les ponts, et si l'équipage est aux aguets pour prévenir larcins et bagarres. Ciobhan et deux éclaireurs, tous trois en civil, montent à leur tour, repoussant sans effort la marée humaine. Les deux soldats vont chiner de façon un peu mécanique -difficile de fouiner dans des objets quand on doit aussi regarder autour de soi- et Siobhan se dirige vers la porte de Noun où elle s'apprête à toquer*
[16:11:54 06/04/14] Capitaine Noun : *Noun est installé sur le pont supérieur, interdit à la foule. De là il peut regarder ceux qui s'invitent sur son bateau sans être dérangé. Son oeil capte l'arrivée des éclaireurs et il suit Siobhan du regard jusqu'à la porte.* Bonjour Capitaine Siobhan. *Il saute depuis la rembarde devant la lycane et lui sourit.* Je peux vous aider peut-être ?
[16:16:00 06/04/14] Siobhan : Sans doute oui. *le ton est calme mais formel* En un endroit un peu plus... calme qu'ici ? Votre cabine suffira, ce ne sera pas long.
[16:18:16 06/04/14] Capitaine Noun : *L'oeil du Capitaine brille un instant. Noun a l'air curieux, il regarde derrière Siobhan, surveillant les deux autres éclaireurs.* Bien sûr, Capitaine. Avec plaisir. *Il ouvre la porte et rentre en premier, puis invite la lycane à rentrer avant de fermer.*
[16:33:10 06/04/14] Siobhan : *elle entre, puis hume l'air* ... On m'a bien informée. ... Caelin est venue ici. *soupir* Je vous croyais plus... prudent dans le choix de vos... coups de coeur. *elle se rapproche de Noun, se penche pour respirer son cou et ses vêtements*
[16:34:39 06/04/14] Capitaine Noun : Eh ! Je ne l'ai pas touché *Il s'interrompt en voyant Siobhan s'approcher et s'immobilise dès qu'elle approche le nez.* Enfin... Pas trop. Vous pouvez le sentir aussi, ça, non ?
[16:38:45 06/04/14] Siobhan : Hm hm. *le ton est distrait, la lycane insistant tout particulièrement sur la zone sous l'oreille du capitaine* Vous l'auriez touchée que ça n'aurait pas été si grave. Enfin. Garth aurait peut être mangé votre foie sous vos yeux, mais sinon... Si vous n'avez pas *sa voix devient plus grondante et elle semble grandir un peu, avançant d'un pas, presque à touche Noun* Que venait-elle faire ici ?
[16:41:44 06/04/14] Capitaine Noun : *La Capitaine manque une inspiration et tente de reculer d'un pas elle aussi, mais elle y renonce. Son corps se tend visiblement et Siobhan peut sentir une légère peur, mais elle tente de garder une voix égale.* Je... Elle voulait juste parler.
[16:49:57 06/04/14] Siobhan : *la main de la lycane se pose sur la nuque de Noun, et vu leur position, on peut croire que la lycane est sur le point d'embrasser la gorge du capitaine. Mais la poigne qui s'est refermée sur la nuque fine est un poil trop ferme pour ça. Voix très douce, directement dans le lobe de l'oreille* Discuter de quoi, capitaine ?
[16:52:53 06/04/14] Capitaine Noun : *Noun manque une nouvelle respiration et ne peut plus reculer de toute façon, à présent. Elle se mord la lèvre, ses mains cherchant le soutien du mur dans son dos.* Oh de... du château, de la liberté acquise, ce... ce genre de chose.
[17:01:48 06/04/14] Siobhan : *très léger grondement* Et pourquoi une régicide en puissance viendrait vous voir pour discuter de cela ? *la main se resserre légèrement, le pincement se faisant douloureux, puis d'un geste presque désinvolte, la lycane envoie voler Noun. LE capitaine manque de peu le coin du bureau et bascule sur le lit. Siobhan s'approche en faisant craquer ses phalanges* Je sens... qu'il y a autre chose. Je ne sais pas quoi, mais vous allez me le dire.
[17:03:58 06/04/14] Capitaine Noun : Wouah ! *La pirate atterrit sur le dos et tente aussitôt de reculer vers le montant du lit.* Non mais... Elle avait juste besoin de parler ! C'est parce que... On en avait parlé avant, avec son chevalier. Il n'y a rien... rien de plus.
[17:08:29 06/04/14] Siobhan : Son chevalier ? *perplexe un instant* Ah, Leomyd. ... Vous me dites qu'elle vient vous demander des conseils de... drague, ou des trucs pour ôter Leomyd de sa tête, c'est ça ? *Il y a de l'amusement dans la voix qui gronde. PAs assez pour qu'elle ne soit plus flippante, mais...*
[17:11:30 06/04/14] Capitaine Noun : Non. Pas vraiment. Elle voulait que je l'aide à s'évader au début mais... je ne pouvais pas. *Noun atteint finalement le montant du lit et s'immobilise.* C'était juste un peu de discussion, rien de grave. *Elle tente un sourire mais paraît gênée.* De quoi d'autre elle aurait pu parler avec moi de toute façon ?
[17:16:37 06/04/14] Siobhan : C'est bien ce que je me demande. *elle pose un genou sur le lit, puis l'autre, et progresse en s'aidant des mains vers Noun. La démarche, qui devrait la rendre ridicule, donne une impression de menace de plus en plus précise* Mais vous allez me le dire. Et tout de suite ! *elle saisit le capitaine par le chemise en un mouvement brusque, et l'attire à elle, faisant voler boutons et craquer quelques coutures. A présent nez à nez avec l'egyptienne, Siobhan articule pesamment* Je vais finir par me fâcher.
[17:20:43 06/04/14] Capitaine Noun : *Après une dernière tentative d'esquive, qui échoue lamentable, la pirate se laisse emporter et ferme l'oeil, tremblant légèrement. Elle finit par lâcher précipitamment.* Elle voulait savoir où est la salle du trésor du château ! Je lui ai rien dit, je lui ai rien dit parce que j'avais aucune foutre idée qu'il y avait une putain de salle du trésor dans ce château. *Elle rouvre lentement l'oeil, interrogeant la lycane du regard.*
[17:27:57 06/04/14] Siobhan : ... *moment assez long où la lycane semble réfléchir, puis elle finit par gratifier Noun d'un sourire plein de crocs* Vous vous seriez épargné tellement de soucis en me répondant ainsi tout de suite... Des travaux de couture, entre autres... *elle laisse retomber sa main... arrachant au passage le reste des boutons de la chemise, puis repousse Noun à plat dos. Elle pose ensuite ses mains sur les genoux du capitaine et les laisse glisser jusqu'à ses hanches, se penchant au dessus d'elle. Murmure* Réveillez pas le Grand Méchant Loup, Capitaine. Ou à vos risques et périls.
[17:30:54 06/04/14] Capitaine Noun : *Noun soupire en baissant les yeux sur sa chemise grande ouverte sur son corset.* Oui, je suppose... *Elle sourit toutefois en relevant les yeux vers Siobhan, bien qu'elle dégage toujours de la peur.* Cette gamine a peut-être des idées stupides mais je ne voulais pas qu'elle ait le Grand Méchant Loup aux trousses. *Elle ajoute, plus doucement.* Je prends moi-même le risque, dans ce cas-là.
[17:38:05 06/04/14] Siobhan : *elle lève les yeux au ciel* Tout ce que Caelin risque de moi, c'est une fessée, Noun. Je ne touche pas les petites filles... et surtout pas celles qui sont pas totalement inutiles. Ou qui le deviendront. *elle pose un doigt à l'ongle aigu entre les seins de Noun, juste au dessus du corset* Vous risquez beaucoup plus d'ennuis qu'elle. *elle se relève et s'étire, ses proportions se faisant beaucoup plus humaines* Et laissez-tomber cette histoire de Salle du Trésir : j'en parle à Sa MAjesté dès que je la vois. Vous pouvez éteindre cette petite lueur intéressée dans vos prunelles. *demi sourire* Même si je ne vous cache pas ue ça me fait fantasmer moi aussi.
[17:42:12 06/04/14] Capitaine Noun : Des ennuis ? *Le frémissement de la pirate est perceptible sous le doigt de la lycane.* Je n'ai rien fait d'autres que l'envoyer chier dès qu'elle m'a posé la question, et je n'avais pas les moyens de l'arrêter moi-même. *Elle sourit en se redressant une fois libéré.* Quelle lueur intéressé ? Oh, celle-ci... *Elle sourit un peu plus.* Non, je ne pensais pas au trésor, désolée. Mais fantasmez tant que vous voulez.
[17:52:30 06/04/14] Siobhan : Je ne vais pas me gêner, promis. *elle a un léger ricanement* Et je pense que vous devriez vous changer : entre votre mise et ce que vous... dégagez, d'aucuns pourraient vous trouver... irrésistible. *elle s'incline, puis sort*
[17:54:04 06/04/14] Capitaine Noun : *La pirate pousse un étrange soupir une fois Siobhan sortit, et se relève pour aller fouiller ses meubles. Elle réajuste ses chausses et son corset avant d'enfiler un nouvelle veste. Elle met un chapeau et rajuste son bandeau, puis prend de longues secondes pour se calmer, avant de sortir.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Avril 2014 le Mar 8 Avr 2014 - 13:42

[12:37:52 07/04/14] Morgause : *Dans la plus grande cour du château tout est paré : décorations aux fenêtres, aux murs, soldats briqués et rasés de frais tous en ordre dehors, nobles sur les gradins, vendeurs de saucisses à tous les coins de rue, gradins prévus aussi pour le menu peuple. Autant de bordel que pour l'arrivée d'un diplomate doublé d'un tournoi. Au centre de tout ceci, un genre de scène, pavoisée aux couleurs de Logres. Personne pour l'instant, mais des sonneries de trompettes s'approchant semblent indiquer que les officiels débarquent. Et c'est le cas puisque Ducs, Duchesses, Ambassadeurs,champion(s) arrivent et se postent autour de la scène, en une chorégraphie très étudiée. Soudain, les gongs retentissent et Morgause parait, roide comme une planche et vêtue de noir, ses yeux ardoise brillants ne déviant pas une seconde de la route devant elle. Elle se dirige vers un fauteuil apparu comme par magie sur la scène*
[12:43:22 07/04/14] Artheon : *Un rugissement lointain retentit alors, faisant frissonner tout ceux qui l'entendent, alors que le brouhaha s'éteint rapidement. Beaucoup tournent le regard vers le ciel, juste à temps pour apercevoir l'ombre massive qui passe au-dessus du château. La créature refait un passage, accompagné d'un nouveau cri, mais plus bas, de sorte que l'on distingue mieux son corps sinueux et ses écailles rougeoyantes. Enfin, un dernier cri s'accompagne d'une colonne de flamme, bientôt traversée par le dragon qui atterit, la gueule encore fumante, juste devant la scène. Arthéon replie ses ailes et tourne son regard d'or vers la souveraine, avançant de quelques pas, massifs.*
[12:50:23 07/04/14] Morgause : La reine a levé la tête vers le spectacle aérien, et les plus proches d'elle ont pu noter son sourire en coin. En attendant la fin des voltes draconiques, elle est allée se poster, debout, devant son trône. Quand Artheon s'avance, elle le hèle* Artheon, fils d'Alduor, soyez le bienvenu en Logres. Quelles sont vos intentions ? *la garde n'effectue aucun mouvement préventif, tout le ponde peut clairment voir qu'il s'agit d'une chorégraphie*
[13:23:33 07/04/14] Artheon : *La créature s'immobilise en entendant Morgause, et elle tourne lentement la tête vers les gardes, avant de revenir à la Reine.* Je n'ai aucune intention malveillante à votre intention, ou à celle de vos gens, Reine Morgause. *Il s'avance encore de quelques pas, baissant la tête comme pour une révérence.* Je ne cherche qu'un refuge.
[13:33:32 07/04/14] Morgause : *Morgause incline la tête* Quelle prétentions avez vous quant à votre refuge ? Et qu'offrez vous en contrepartie ?
[13:35:44 07/04/14] Artheon : Je ne désire qu'une grotte dans une colline proche, et n'ait besoin de rien d'autre. *un semblant de sourire se peint sur la gueule du jeune dragon* Je n'ai à offrir que mon souffle, mes griffes et mes ailes
[13:43:50 07/04/14] Morgause : Et comme tribut de nourriture, que prélèverez vous ?
[13:44:59 07/04/14] Artheon : Je ne préleverais ma nourriture que dans les forêts. *dévoile ses dents en un sourire plus grand* Bien sûr, si l'on tient à m'offrir quelques moutons, je ne m'en montrerai que plus bienveillant encore
[13:51:18 07/04/14] Morgause : *sourire sui manque se voir, regard de reproche* Bien. Nous vous accordons donc, en échange de votre présence dans nos cieux pour nous aider dans la protection de Logres et de ses habitants la jouissance de la grotte connue sous le nom de "Grottes aux Sylfes". Il y a un cours d'eau à côté, et c'est en forêt. Cela vous convient-il, Artheon fils d'Alduor ?
[13:54:28 07/04/14] Artheon : *s'incline à nouveau, la tête bien bas* Tout à fait, votre Majesté. C'est un honneur et un plaisir de m'installer dans Logres.
[13:58:53 07/04/14] Morgause : Parfait. *sa voix se fait entendre sans effort de l'autre côté de la cour* Qu'il soit noté qu'en ce jour nous accueillons Artheon fils d'Alduor en nos terres comme un de nos citoyens, et que nos lois... adaptées... lui seront appliquées. Sans faillir. Tant à son avantage qu'à son désavantage. .... J'ai dit. *sur ce, la Reine s'assied, et de la musique se fait entendre, accompagnée de son lot de jongleurs et autres vendeurs de gourmandises... ce qui fait que tout le monde se concentre sur autre chose. Morgause fait un signe, et à manger est servi sur la tribune officielle. Pas moins de deux faons pour le dragon : un cuit et un cru. Visiblement, en cuisine, on hésite un peu*
[14:01:24 07/04/14] Artheon : Je vous remercie, votre Majesté. *s'avance alors et, après une brève hésitant, plonge ses dents dans la chair brûlée, en arrachant un gros morceau avant de continuer son repas*
[14:06:05 07/04/14] Morgause : *léger sifflement dans l'orille du gros lézard: "Vous choisissez ce que vous voulez, vous savez ? Les dames s'évanouiront de toutes façons à votre départ, et chevaliers et soldats ont vu voire fait pire que manger de la viande crue. Sans parler du personnel lycan." Pourtant Morgause semble manger tout à fait calmement... son médaillon clignotant faiblement*
[14:08:18 07/04/14] Artheon : *léger grondement émanant de la gorge du dragon, il se redresse un peu et tourne son regard vers la scène* Vous transmettrez mes compliments à vos cuisiniers, Majesté. *il replonge aussitôt le museau dans le cadavre et en arrache à nouveau une belle part, ce n'est qu'une fois terminé qu'il se tourne vers la viande crue*
[14:12:03 07/04/14] Morgause : *nouveau léger sifflement "j'aimerais vous demander un service, en sus de ceux évoqués. J'aimerais vous l'exposer, puis vous réfléchirez et... me direz ce qu'il m'en coûtera. Voilà : on m'a rapporté que d'aucuns -heureusement peu nombreux à ma connaissance- convoitaient le Tresor Royal. J'aimerais que vous... jetiez un oeil sur lui. Nous le déménagerions évidemment."*
[14:14:21 07/04/14] Artheon : *ne réagit pas immédiatement, il se contente de cracher des flammes pour calciner le second faon et commence à manger, puis il tente de penser à voix haute* Où l'emmeneriez vous ? Vous voulez que je sois aussi souvent que possible avec lui ?
[14:17:04 07/04/14] Morgause : *" A peu de distance de votre grotte, il y en a une autre, une mine. avec des portes et, sensément, des spectres, ce type de choses. Je voudrais le déposer là, et que vous passiez souvent... compte tenu de la proximité de votre logis"*
[14:20:26 07/04/14] Artheon : *"Je vois ... ce serait un plaisir, Madame. Je ferais de mon mieux pour le tenir à l'abri. Et ... je ne sais pas encore ce qu'il vous en coûtera." son ton est amusé "Je vais y réfléchir"*
[14:24:06 07/04/14] Morgause : *elle hoche simplement la tête, se replongeant dans les facéties des jongleurs avec un calme né d'une grande habitude*





[14:39:50 07/04/14] @ Constantin : *l'ambassadeur de Constantinople est installé depuis plusieurs jours au château et semble s'y déplacer à sa guise. Aujourd'hui, il se rend au bureau de la chef des éclaireurs, revêtu d'une toge d'un pourpre qui ne peut-être que romain, il contourne quelques éclaireurs à côté desquels il paraît bien menu, avant de frapper à la porte.*
[14:43:11 07/04/14] Siobhan : *voix off* Entrez ! *quand la porte s'ouvre, Siobhan est penchée sur un parchemin qu'elle déchiffre en fronçant les sourcils, concentrée*
[14:44:01 07/04/14] @ Constantin : *ouvre aussitôt et entre sans hésitation, il se campe devant la porte une fois celle-ci fermée* Capitaine Siobhan, bonjour. Je suis l'ambassadeur Amphytrion de Byzance, j'esspérais pouvoir vous parler rapidement.
[14:47:29 07/04/14] Siobhan : *elle lève les yeux, un rien surprise* Hé bien... Cela peut s'arranger puisque vous êtes là. Asseyez-vous. *elle indique un fauteuil semblant usé mais confortable à l'ambassadeur* Vous voulez boire quelque chose ? *pour le profane, elle est très polie, sans plus. Pour les autres, son oeil s'est allumé à l'entrée de l'ambassadeur*
[14:52:15 07/04/14] @ Constantin : *légère inclinaison de la tête, il vient s'installer face à la lycane* Merci bien mais je ne prends rien, ce ne sera pas long. *fouillant une seconde dans sa toge, il en sort une grosse enveloppe* L'Imperator voulait que je vous transmette quelque chose.
[14:53:35 07/04/14] Siobhan : *elle cille* Oh ? Qu'est ce que... ?
[14:55:22 07/04/14] @ Constantin : Je l'ignore Madame. Je l'ai simplement vu y glisser une carte de notre Empire. *le ton reste parfaitement neutre* Je crois que c'est adressé à votre fils.
[14:59:52 07/04/14] Siobhan : *la lycane fixe l'enveloppe des yeux, puis remonte jusqu'à l'ambassadeur* Je suppose que je dois vous laisser en vie quand même, ou il y a marqué quelque part que je dois me débarrasser du messager ? *le ton est poli... mais on sent la question sérieuse. Elle tend lentement une main vers l'enveloppe*
[15:02:45 07/04/14] @ Constantin : *lui tend simplement l'enveloppe et la lâche dès qu'elle la tient* Il est préférable de me garder en vie, je vais travailler un moment ici. *sourit doucement* Notre Empereur ne m'a pas confié cette mission pour rien, vous pouvez me faire confiance.
[15:05:40 07/04/14] Siobhan : Très bien. *elle pose l'enveloppe à côté d'elle : visiblement, elle ne l'ouvrira pas en présence de l'Ambassadeur* JE réitère néanmoins ma proposition de boisson. Si en plus vous êtes amené à siéger un moment ici...
[15:08:40 07/04/14] @ Constantin : C'est très aimable à vous, mais je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps. *se redresse mais s'immobilise soudain* Oh, j'oubliais. Un autre ambassadeur ne devrait pas tarder à arriver au château, il viendra en particulier vous voir, je pense. Pour des raisons différentes.
[15:11:09 07/04/14] Siobhan : Oh ? *sourire* Vous préparez une invasion d'ambassadeurs ? ... Quelle est la raison pour laquelle il voudrait me voir, moi, si c'est vous qui... *tilt* Oh...
[15:12:49 07/04/14] @ Constantin : C'est un ambassadeur lycan, oui. *sourire neutre* Comme vous faites partie des lycans les plus gradés à Hengstone avec le Commandant Garth, je devine qu'il viendra vous voir.
[15:14:43 07/04/14] Siobhan : Intéressant. Savez vous de quelle tribu... Enfin peu importe : si loin au Sud, je n'en aurai probablement jamais entendu parler. *elle frétille presque* Je l'attends, donc.
[15:18:03 07/04/14] @ Constantin : Non, je l'ignore. *sourit à nouveau* Si mes calculs sont exacts et qu'il n'a pas perdu plus de temps sur le continent, il devrait arriver dans quelques jours.
[15:21:47 07/04/14] Siobhan : Merci pour toutes ces nouvelles très... intéressantes, messire Amphytrion. Je vous fais raccompagner ou vous retrouverez votre chemin ?
[15:25:21 07/04/14] @ Constantin : C'est mon travail. Merci de m'avoir reçu, bonne journée. *se dirige enfin vers la porte et ouvre* Je trouverai seul, merci encore. *sort à petits pas*
[15:29:22 07/04/14] Siobhan : *restée seule, Siobhan ouvre l'enveloppe, en tirant une carte et deux enveloppes plus petites. Remettant à leur place l'une d'entre elles et la carte, elle fait tourner un moment entre ses doigts celle qui lui est adressée, puis finit par l'ouvrir avec précaution*





[15:48:26 07/04/14] PNJ-01 : En ce clair après midi de printemps, le jeune homme roux, un peu débraillé, est appuyé sur une barrière et regarde passer les gens, leur souriant parfois avec facilité. Il est toujours vêtu avec extravagance, dans des tons où dominent le pourpre et le violet. Il a un gros bleu à la mâchoire, ce qui ne semble pas le gêner outre mesure*
[15:50:31 07/04/14] Mad' : *une jeune femme, habillée d'une robe vertes au tissu fin et probablement couteux, revient du château, arborant un magnifique sourire aux lèvres, elle avise l'homme à la barrière et lui sourit largement avec un petit signe de la main*
[15:53:46 07/04/14] PNJ-01 : *son sourire s'accentue, il se penche et cueille une fleurette avant de la tendre à la jeune femme* Votre sourire a transpercé mon âme. Comment allez-vous cet après midi ?
[15:57:58 07/04/14] Mad' : *la jeune servante aux cheveux éternellement courts s'arrête pour prendre la fleur* Oh merci ! *la sent avec un sourire* Je vais très bien et vous ? *fronce les sourcils en distinguant le bleu* Que vous est-il arrivé ?
[16:00:34 07/04/14] PNJ-01 : Je vais bien, j'ai enfin trouvé travail à ma mesure. *rire de dérision* J'aide le montreur de pupis. Il avait un assistant qui est parti et il prétend qu'il ne s'en sort plus sans beau jeune homme pour l'aider à montrer les spectacles et à passer la sébille ensuite. .... Ca ? Ce n'est rien. Il faut juste que j'apprenne à complimenter les gens loin des oreilles de leur moitié.
[16:05:31 07/04/14] Mad' : Oh les pupis, c'est mignon ! *rit doucement en écoutant l'explication* Oh je vois, c'est en effet une bonne idée.
[16:09:01 07/04/14] PNJ-01 : *air penaud* Mais je l'avais pas vue, moi, cette dame ! Elle faisait deux fois ma taille ! *éclate de rire* Elle m'a traité de dévoyé, croyez vous ? *regard qui frise* Je tiens à préciser que je ne le suis qu'à mi-temps.
[16:12:29 07/04/14] Mad' : Une Dame ? *penche la tête sur le côté avec un regard curieux et intrigué* Dévoyé ? Oh... D'accord, je ne savais pas que... D'accord. *petit sourire* Au moins vous n'avez pris qu'un coup.
[16:17:45 07/04/14] PNJ-01 : Il faut être ouvert d'esprit parait il, mademoiselle. *sourire un peu froid* JEt puis à mi temps, vous dis je : la vie est trop courte pour s'abstenir d'admirer les belles choses sous des prétextes fumeux. ... Tenez. *il lui donne une pupi minitature, sans fils ni rien, mais qui tient dans la main. Quand on la serre, la pupi émet un genre de léger couinement* Si vous donnez ca en venant nous voir, le spectacle sera moins cher pour vous et un invité.
[16:20:04 07/04/14] Mad' : Oh mais je ne disais pas ça pour ... *rougitOh, ça a l'air intéressant. *elle appuie sur la poupée, qui couine aussitôt* Je ne sais pas trop qui inviter ... mais merci !
[16:20:08 07/04/14] Mad' : (Raaah)
[16:20:30 07/04/14] Mad' : Oh mais je ne disais pas ça pour ... *rougit* Désolée. *elle tend la main vers la poupée* Oh, ça a l'air intéressant. *elle appuie sur la poupée, qui couine aussitôt* Je ne sais pas trop qui inviter ... mais merci !
[16:22:44 07/04/14] PNJ-01 : *haussement de sourcil* Vraiment ? Je suis surpris. Les locaux ne sauraient ils apprécier si jolie fleur ? Je viendrais, moi... Bon. L'inconvénient c'est qu'il faudrait que je travaille. *petit rire* Emmenez un enfant de votre entourage. Vous vous ferez un ami.
[16:24:18 07/04/14] Mad' : Oh non, ce n'est pas que... *rougit encore* Peu importe. Merci pour l'idée en tout cas, et pour la poupée *pouic*
[16:26:47 07/04/14] PNJ-01 : *la dévisage* Vous êtes adorable quand vous rougissez. *le ton est presque sérieux, et le sourire, tendre* ... Allez-vous en, demoiselle sans merci, je n'arrive pas à me concentrer sur mon travail en votre présence ! *clin d'oeil* Et venez nous voir : le spectacle est tout nouveau, on étrenne un dragon.
[16:29:34 07/04/14] Mad' : Oh, d'accord. *elle serre la poupée contre elle et commence à s'éloigner* Bonne journée et bon travail, Monsieur. Je ne manquerais pas de venir voir le dragon.
[16:32:58 07/04/14] PNJ-01 : Moi qui espérais que vous viendriez pour moi, cruelle ! ... *il éclate de rire, puis retourne à son observation*
[16:34:19 07/04/14] Mad' : *rit doucement en s'éloignant, se retournant pour lui envoyer un dernier sourire*

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Avril 2014 le Mar 8 Avr 2014 - 13:43

[18:05:59 07/04/14] PNJ-01 : *un bras se glisse sous le sien, un baiser se pose sur sa joue* Salut vous
[18:21:47 07/04/14] Mad' : *petit sursaut de surprise* Oh ! Salut, vous allez bien ? *grand sourire*
[18:22:49 07/04/14] Florimel : Bien, oui. J'ai une nouvelle partenaire, mon mari est de retour... Je me demandais ce que vous deveniez.
[18:25:36 07/04/14] Mad' : Oh ? Vous travaillez en équipe maintenant ? C'est super ! *grand sourire* Oh moi, toujours pareil, je travaille au château *semble bien enthousiaste à cette idée*
[18:34:31 07/04/14] Florimel : Holà ! Que voilà un sourire bien guilleret pour parler de... "travail"! *elle grimace* Ne me cachez rien : vous avez trouvé un galant qui a su chiper votre coeur et pincer votre... taille de guêpe ?
[18:35:18 07/04/14] Mad' : *rougit intensément* Oui, il y a un peu de ça...
[18:36:51 07/04/14] Florimel : Taux de rougissement : optimal. Il n'y a pas "de" ça, il n'y a "que" ça. Racontez à Tata Florimel, elle est morte de curiosité, et aussi muette qu'une tombe. ... Et je vous achète avec une brochette au miel, même.
[18:39:37 07/04/14] Mad' : Oh non non non ! *elle appuie le mot avec la tête* Je ne peux pas *commence à se triturer les mains* Je ne peux pas en parler
[18:44:33 07/04/14] Florimel : Deux brochettes au miel ? *elle penche la tête de côté* Ou bien j'attends de vous attaquer un de ces soirs avec mon associée ? .... Nan, j'déconne. Allez, dites en gros. J'essaierai de deviner de qui il s'agit, ce sera encore plus drôle, et vous aurez pas vendu la mèche.
[18:47:11 07/04/14] Mad' : *refait non de la tête, se mordillant la lèvre* Il y a trop de raison pour lesquelles je ne devrais pas le dire.
[18:54:24 07/04/14] Florimel : Vous n'êtes pas drôle. *lui pince les côtes* Un tout petit indice ? Et je vous donne un gage ? ... Pas de sous, hein, vous en avez plus que moi. *une main se faufile à la recherche de la bourse de la jeune fille mais... trop ostensiblement, clairement par jeu*
[18:55:48 07/04/14] Mad' : *tape le dos de la main de la jeune femme, elle rosit doucement et tourne lentement un regard contrit vers Florimel, se mordant la lèvre* Ce ... Ce n'est pas un galant.
[19:00:09 07/04/14] Florimel : *elle penche la tête de côté, les rouages de son cerveau apparaissant presque, jusqu'au "tink !" final* Ooooooooh. Eh bien l'essentiel c'est que vous ayez trouvé quelqu'un hein. C'était dommage que vous soyez obligée de... enfin vous savez, pour prendre du plaisir. Même ça, ça doit être plus sympa à deux. ... Ben du coup, vous connaissez ptêt ma partenaire. Doit pas y avoir tant de... dames comme ça à Hengstone. *mi-voix* Encore que le petit nombre supposé de bougres n'a jamais empêché Leith de se trouver un endroit où dormir, donc si ça se trouve...
[19:01:52 07/04/14] Mad' : Mais je ne savais pas qu'on pouvait ... entre ... Enfin ! *elle rosit un peu plus, puis murmure* Ce n'est pas votre partenaire, sûre et certaine.
[19:05:51 07/04/14] Florimel : *lui tapote la tête, avec affection* Vous êtes mignonne. Pour faire des bébés, faut un homme et une femme. A ma connaissance. Pour tout le reste... On fait avec qui on veut. Parce que si la personne est douée, et mieux, si on l'aime... Ben c'est top. ... Vous êtes amoureuse ?
[19:07:36 07/04/14] Mad' : Je ne sais paaaas. Je ne devrais paaaaas. *rougit encore, tripotant compulsivement ses mains* Ce n'est que pour le printemps de toute façon...
[19:10:15 07/04/14] Florimel : Huh ? Une visiteuse du château ? Elle pourrait vous emmener dans ses bagaes en plus du 7e ciel !
[19:12:37 07/04/14] Mad' : Nooon. C'est ... C'est ... *pousse un soupir* Les echidnae ne ressentent de désir que pendant le printemps. *elle lâche ça dans un murmure, comme si ça allait provoquer un cataclysme*
[19:17:39 07/04/14] Florimel : Oh. Une serpente ? *réfléchit* C'est sur qu'elles sont canon. Mais rester sur sa faim 3 saisons sur quatre... *elle grimace* ... Je ne vois plus qu'une solution trouvez vous une autre chérie -puisque ça semble votre truc- pour le reste du temps. ... Ou alors, oui, votre copine peut quand même vous rendre le service de vous... enfin... empêcher de bouger, non ? Et revenir vous détacher ensuite ? ... L'avantage, c'est qu'elle devrait pas vous dévaliser, elle. *sourire pas du tout gêné*
[19:19:23 07/04/14] Mad' : Il faudra qu'on reparle de ça. *grognement vexé, elle semble réfléchir à plein régime* Je pense pas que je pourrais faire ça, c'est ... C'est ma maîtresse.
[19:21:52 07/04/14] Florimel : *nouveau baiser sur la joue* Faites pas la gueule. Comme ça, j'ai pas maté. Vous auriez préféré ? ... Ben oui. Votre amante, vous pouvez lui demander des services, c'est comme ça que ça se passe.
[19:22:38 07/04/14] Mad' : Non, je veux dire ... *rougit intensément* Rien. Je ... verrai avec elle.
[12:38:30 08/04/14] Florimel : ... Je sens qu'il y a anguille sans feu. *elle s'arrête brusquement et fait face à Mad, posant son front contre celui de l'autre rouquine* Je vous ai à l'oeil. C'est quoi, le souci ?
[12:40:53 08/04/14] Mad' : Je vous l'ai dit *voix faible, elle détourne le regard en se mordillant les lèvres* C'est ma maîtresse ...
[12:41:52 08/04/14] Florimel : Voui, j'ai compris, votr... *elle pose une main sur sa bouche, l'autre sur celle de Mad, écarquillant les yeux* Oooohmmmmphhhh!?
[12:43:41 08/04/14] Mad' : *baisse les yeux, poussant un long soupir, mais acquiesce lentement à l'intention de la jeune femme*
[12:49:48 08/04/14] Florimel : *siffle* Mazette. *elle reprend le bras de Mad, réfléchissant en marchant, nez en l'air* Alors bon... Moui, elle est TRES canon, moui. Elle est pas un rien dangereuse. .... *éclate de rire* Ah ouais, pardon. C'est sans doute un des trucs qui vous font craquer, ça. De pouvoir être mangée toute crue. ... Elle est gentille ? *le ton est sérieux, soudain*
[12:53:00 08/04/14] Mad' : Mais, mais.... *rosit intensément, n'osant pas répondre aux premières remarques de l'archère, elle ne réagit qu'à la dernière, et très vite* Oh oui ! Elle est très gentille, ne vous en faites pas.
[12:59:53 08/04/14] Florimel : Ben tant mieux. Je pourrais vite devenir ophiophobe, sinon. ... Et vous comptez faire quoi, du coup, pour les trois autres saisons ? Du macramé ?
[13:01:57 08/04/14] Mad' : Hm ? Oh, je vais continuer de travailler, bien sûr. Je ne vois pas pourquoi j'arrêterai.
[13:26:22 08/04/14] Florimel : ... *elle lui pince la joue* De votre CORPS, andouille.
[13:33:57 08/04/14] Mad' : Ah euh ... Je ne sais pas. Rien de spécial, j'imagine. *hausse les épaules*
[13:40:01 08/04/14] Florimel : ... Vous êtes en bois ?
[13:40:46 08/04/14] Mad' : Hein ? *regard d'incompréhension* Je ne comprends pas
[13:42:33 08/04/14] Florimel : Quand Leith n'est pas là... Je change complètement de rythme. Sinon, il me manque trop. Et pas qu'affectivement, si vous voyez ce que je veux dire. *coup de coude* Ca va pas vous faire bizarre de continuer à la laver et la peigner sans pouvoir, hm...
[13:45:54 08/04/14] Mad' : *long soupir* Je ne sais pas ... Je préfère ne pas y penser pour l'instant.
[13:49:03 08/04/14] Florimel : Ouais. ... Allez. Faites pas cette tête. J'vous emmène boire un coup pour fêter que vous soyez devenue une femme ! *plusieurs personnes se retournent, yeux ronds. Florimel leur tire la langue*
[13:51:18 08/04/14] Mad' : *rougit intensément et se cache la tête dans les mains* Maiiiis ! *suit quand même Florimel*

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Avril 2014 le Mer 9 Avr 2014 - 8:23

[20:32:52 08/04/14] Camille : *Camille marche depuis le port et arrive devant chez elle. Elle semble assez fatiguée et porte sa hache sur son épaule.*
[20:35:26 08/04/14] Freiya : *Dans son état, impossible de distinguer la forme qui la suit depuis un moment mais reste toujours dans l'ombre, invisible. Elle finit par dépasser Camille pour contourner la maison et sauter jusqu'à la fenêtre de la chambre de la jeune femme. La créature s'y cache alors, attendant.*
[20:38:06 08/04/14] Camille : *Camille ne remarque rien, elle rêve d'un énorme morceau de fromage, d'une bière et d'un lit. Et peut être bien d'une lycane. Elle entre dans la maison. Le magasin est fermé.* Y'a quelqu'un ? *pas de réponse, elle monte les escaliers, ouvre la porte de sa chambre et se dirige vers son lit.*
[20:40:12 08/04/14] Freiya : *Une forme sombre se détache du mur derrière elle et la rejoint en quelques pas, sans un bruit. Un bras puissant l'entoure et l'attire contre la silhouette, retenant ses bras pour l'empêcher de réagir, une voix murmure alors à son oreille.* Bonsoir.
[20:42:03 08/04/14] Camille : *sursaute, fronce les sourcils puis se déride. Petit sourire.* Bonsoir. Tu es très discrète.
[20:45:06 08/04/14] Freiya : *La lycane dépose un baiser sur son oreille.* Merci, c'est ma spécialité. *Sans qu'elle ne la lâche pour autant, son autre main vient caresser doucement le bras droit de la jeune femme.* Tu dois être fatiguée.
[20:47:12 08/04/14] Camille : Ouais....je suis épuisée. C'était bien mais...fatiguant. Et je peu pas me permettre de traîner la patte sinon ça handicape tout le monde. Du coup...je suis plus crevée que les autres. *sourit au caresse*
[20:49:43 08/04/14] Freiya : Ma pauvre... *Sa voix, comme ses mains, est caressante et elle vient doucement prendre la hache de la jeune femme pour la déposer au sol.* Tu permets que je te débarrasse alors ? *Sans attendre de réponse, elle amène ses mains sous le haut de la jeune femme, le remontant progressivement.*
[20:52:30 08/04/14] Camille : *petit soupire satisfait, presque un ronronnement.* Tu es...adorable.
[20:55:52 08/04/14] Freiya : *La lycane a un petit rire satisfait.* Tu m'as manqué. *Elle se recule juste assez pour lui permettre de retirer la tunique de Camille et la jette sur le lit, mais la recolle aussitôt à elle.* Ne bouge pas. *Elle s'agenouille, de sorte que l'apprentie Viking puisse sentir son souffle contre le bas de son dos, pour lui retirer ses bottes une à une.*
[20:58:00 08/04/14] Camille : *léger rire* Toi aussi... Mon patron est du genre mignon pourtant... *son sourire prends un air plus taquin. Elle se laisse déshabiller avec bonheur.*
[21:02:08 08/04/14] Freiya : *Les gestes de la lycane sont doux, bien que n'attendant jamais l'assentiment de son amante. Une fois les bottes retirées, elle se relève et serre la jeune femme contre elle.* Plus mignon que moi ? *Alors qu'elle pose la question, elle amène ses mains sur le lacet de ses chausses et commence à le défaire à gestes lents, elle glisse même, par hasard, le bout des doigts sous les chausses.*
[21:06:59 08/04/14] Camille : Il est très mignon en fait. Mais ...je crois bien que tu l'es encore plus. *passe une main de les cheveux de la jeune femme. Finit par rougir en souriant*
[21:09:30 08/04/14] Freiya : *Freiya ne répond d'abord que par un sourire, elle s'agenouille de nouveau pour lui retirer ses chausses, et dépose à ce moment un baiser sous le nombril.* Je préfère ça. *Une fois Camille dans son plus simple appareil, elle se relève enfin et l'embrasse longuement.* Tu veux dormir maintenant ?
[21:13:11 08/04/14] Camille : Tu serai jalouse ? ... *s'avance vers le lit et s'y allonge, glissant un regard vers la lycane pour qu'elle vienne la rejoindre.*
[21:16:14 08/04/14] Freiya : Eh bien... *La lycane fait glisser sa cape au sol, avant de retirer rapidement son haut et de glisser hors de ses chausses.* Tu sais comment sont les loups... *En quelques pas, elle rejoint le lit et enjambe la jeune femme.* Nous avons du mal à partager nos repas. *Elle lui offre un sourire plein de dents.*
[21:18:15 08/04/14] Camille : ...Comment tu parles de moi...je devrais me révolter. *petit sourire, elle l'attire vers elle et l'embrasse longuement*
[21:20:55 08/04/14] Freiya : *Freiya répond goulûment au baiser, le sourire aux lèvres.* Vraiment ? Eh bien, qu'attends-tu ? *Elle passe une main dans les cheveux d'or, tout en continuant de l'embrasser ponctuellement, tendant légèrement vers le mordillement.*
[21:27:34 08/04/14] Camille : *Léger rire, elle fait rouler sa partenaire et s'installe à califourchon sur elle. Camille la regarde avec un grand sourire et l'embrasse une nouvelle fois*
[21:30:24 08/04/14] Freiya : *Freiya pose ses mains sur les hanches de l'apprentie Viking et lui rend son baiser avec enthousiasme.* Ce n'est pas trop mal comme rébellion. Dis-moi... *Elle dépose de légère caresses sur la peau de son amante.* tu as envie d'être encore plus fatiguée avant de dormir ? Ou repos tout de suite ?
[21:33:31 08/04/14] Camille : *soupire* Je risque de ne pas être très satisfaisante là...tout de suite. Mais je...*moue gênée* voudrais pas que tu soit venu pour rien...
[21:35:38 08/04/14] Freiya : *La lycane éclate de rire, et fait de nouveau basculer la jeune femme, cette fois-ci pour qu'elles soit toutes les deux sur le côté. Elle en profite alors pour se serrer un peu plus contre elle, entremêlant leurs jambes.* Tu crois que je ne suis venu que pour ça ? *Elle embrasse son cou.* Je viens aussi squatter le lit.
[21:38:18 08/04/14] Camille : *regard de chien triste* maaais....je vais finir par être vexée.
[21:39:41 08/04/14] Freiya : Pourquoi ? *Tout en glissant une main sur la hanche de Camille, elle approche ses lèvres de son oreille et murmure.* Tu remarqueras que je ne squatte que quand tu es là...
[21:41:12 08/04/14] Camille : *se retient de rire* Bah et heureusement !! Il manquerai plus que ça...
[21:43:23 08/04/14] Freiya : Donc... Ce n'est pas vraiment pour le lit que je viens. *Elle ponctue l'affirmation d'un baiser sur l'oreille.*
[21:45:07 08/04/14] Camille : D'accord. Donc...ça ne te dérange pas si...si...on ne fait rien ce soir ? *la regarde en souriant*
[21:49:22 08/04/14] Freiya : Non, pas du tout. *Elle pose son front contre celui de la jeune femme et lui sourit.* Je profiterai de tes courbatures demain.
[21:53:25 08/04/14] Camille : *léger rire* Si seulement j'avais une meilleure condition physique... *l'embrasse tendrement*
[21:55:09 08/04/14] Freiya : *La lycane la regarde lentement de haut en bas, puis de bas en haut. Elle lui offre un sourire canaille.* Je trouve ta... condition physique excellente, moi.
[22:00:09 08/04/14] Camille : *pouffe rire* Si elle te plait, c'est l'essentiel ! *se blottit un peu contre elle*
[22:04:12 08/04/14] Freiya : *Freiya rit à son tour.* Maintenant, reposes-toi. Je profites. *Elle glisse une main exagérément pelotante sur l'arrière-train de la jeune femme.* Tu dois être exténuée.
[22:06:31 08/04/14] Camille : *ferme les yeux avec un sourire* Et ne m'empêche pas de dormir hein... *dépose tout de même un baiser au creux du cou de la lycane.*
[22:08:25 08/04/14] Freiya : Je vais essayer. *Elle remonte sa main et la dépose au creux des reins de Camille, et ferme les yeux à son tour.*






[22:35:47 08/04/14] @ Scarlett : * La nuit vient de tomber. Dans les appartements du champion, Scarlett est assise sur son lit en train de s'affairer à un travail de couture. Elle surveille du coin de l'oeil ses deux filles à moitié endormies sur le lit. Léger sanglot. Rose semble s'amuser à mettre ses petits doigts dans les yeux de sa soeur.* Arrête ça... *elle regarde le bébé avec affection*
[22:40:25 08/04/14] @ Leomyd : * le champion entre dans la pièce, venant visiblement des bains, une serviette à la main* bonsoir ma princesse *sourire fatigué* ...mes princesses
[22:44:23 08/04/14] @ Scarlett : Je ne sais pas si elles méritent ce titre. *léger rire, se lève et dépose un baiser sur la joue de son époux. Se dirige vers le buffet, s’apprêtant à lui servir un verre de vin.*
[22:48:08 08/04/14] @ Leomyd : P... Pas de vin ma belle, je.. Fais attention, avec la fatigue *se penche vers ses filles* elles seront toujours des princesses, pour moi
[22:52:32 08/04/14] @ Scarlett : *regard surpris, repose le verre* Oh...parfait. *se redirige vers le lit* Je vais aller les coucher. *léger sourire, les prends délicatement dans ses bras.*
[23:00:49 08/04/14] @ Leomyd : *la serre contre lui, fort, posant sa tête contre le cou de sa femme* moi aussi mais... Restez un peu éveillée avec moi.. *lui sourit*
[23:04:09 08/04/14] @ Scarlett : *rougirait presque* Bien sur. *Elle s'échappe quelques minutes avec ses filles et revient dans la chambre* Voila, elles dorment. *s'assoit sur le lit*
[23:24:38 08/04/14] @ Leomyd : *viens l'embrasser dans le cou et lui caresse les cheveux* je crois que je suis... Très fatigué *rire un peu nerveux, sourire peiné* je n'ai plus 18 ans et... Être champion c'est tout une affaire
[23:27:28 08/04/14] @ Scarlett : *sourire un peu triste* ...Je suis désolé...j'imagine que ça ne doit pas être...facile. J'aimerai tellement vous aider mais...*hausse les épaules* Je ne sais pas comment. *lui caresse la joue* Ça m’énerve.
[23:35:18 08/04/14] @ Leomyd : ...vous n'y êtes pour rien... Il.. *ferme les yeux* parfois je me dis qu'il faudrait que je fasse autre chose... Mais je ne sais rien faire d'autre...
[23:40:00 08/04/14] @ Scarlett : Vous...vous pourriez apprendre aux autres ce que vous savez. Devenir... maître d'arme. Vous êtes doué au combat, et vous êtes plutôt bon professeur, je vous ai vu avec Hadrian. *hausse les épaules*
[23:56:32 08/04/14] @ Leomyd : *hausse les epaules* je pourrais enseigner mais... Pas regarder les autres partir au combat ou en quête et rester la... J'ai été élevé pour ça et j'aime ça, c'est juste qu'en ce moment c'est trop... *la regarde* et... Et vous ? Ça... Comment ça va ? Je ne parle que de moi... Pardon
[00:04:20 09/04/14] @ Scarlett : Alors ralentissez votre rythme. *le regarde puis hausse les épaules* Ne vous excusez pas. Je suis là pour vous écouter. Et non l'inverse. Ne vous inquiétez pas pour moi.
[00:07:29 09/04/14] @ Leomyd : Et pourtant... *lui pose une main sur la joue* je sais que je ne suis pas assez présent et que... Vous en souffrez.. Et je m'en veux, je ne veux pas faire de vous une femme m'attendant à la fenêtre quand je pars chercher excalibur...
[00:11:33 09/04/14] @ Scarlett : Moi non plus je n'ai pas envie d'être cette femme là. Mais si je suis comme ça parfois, c'est pas réellement de votre faute. Vous n'y pouvez rien en fin de compte. Je... *léger soupire* je suis ...parfois énervé contre vous. Mais... je sais bien que vous n'y êtes pour rien. *léger sourire* Et je n'ai pas réellement de raisons de me plaindre de ma vie, je pense.
[00:22:07 09/04/14] @ Leomyd : ...je..non mais... C'est juste que.. Vous savez... Enfant je rêvais d'aventures et la je suis... Perdu, mon aventure me fatigue et être loin de vous me rend malheureux, mais des que je reste dans ce château à faire le ministre j'ai l'impression de fatiguer encore plus... Que mon cerveau va lâcher et que... Je vais craquer *soupire*
[00:26:11 09/04/14] @ Scarlett : *le serre contre elle* Je me suis toujours promis de faire votre bonheur...je ne m'étais pas rendu compte à quel point vous...vous vous sentiez mal.
[00:31:26 09/04/14] @ Leomyd : *se laisse faire et se blottit contre elle* je.. Je devrais y arriver... Je sais faire tout ça c'est juste que... Le monde est trop grand, trop magique, trop étrange... Je ne sais plus ou est ma place et ce que je dois y faire... Je suis juste un type avec une épée et une armure... Et j'essaye de bien faire, ce qu'on m'a appris a faire.. Me battre, servir, aider les autres, aimer ma femme et élever mes enfants mais... Au milieu de tout ça, des sorciers, dieux, prophéties, destinées, j'ai l'impression d'être un caillou qu'on jette contre une muraille...
[00:36:16 09/04/14] @ Scarlett : Alors vous êtes un caillou vachement important. Parce que croyez moi...de nombreuses personnes ont besoin de vous. Moi, vos enfants, la reine, le peuple. *hausse les épaules* Vous êtes loin d'être futile. *l'embrasse doucement* Ne l'oubliez pas.
[00:40:03 09/04/14] @ Leomyd : *lui rend son baiser* je... Je le sais... '..merci mais... Je l'oublie, je flanche et en doute de moi... Parfois j'ai... Parfois j'ai envie de partir, loin... Pour que ma tête arrête de surcharger... Pour pouvoir penser a nouveau *reste contre elle, tenant sa main *
[00:46:37 09/04/14] @ Scarlett : Vous...vous voulez qu'on parte ? Ailleurs ? *passe une main dans ses cheveux*
[00:47:43 09/04/14] @ Leomyd : ...* hausse les epaules* ce n'est pas possible... J'ai du travaille ici... Je ne peux pas laisser tomber la Bretagne et... Ou irions nous ?
[00:50:27 09/04/14] @ Scarlett : Ce n'est pas les endroits qui manquent. *hausse les épaules et le regarde en souriant* Si je peux faire quoi que se soit pour vous aider, je le ferai.
[00:52:31 09/04/14] @ Leomyd : ...je vais... Y réfléchir *lui sourit, l'embrasse* merci d'être la pour moi
[00:54:25 09/04/14] @ Scarlett : C'est la moindre des choses. *léger sourire* Vous voulez dormir maintenant ?
[00:56:38 09/04/14] @ Leomyd : *hoche la tête* enfin... Au moins se mettre au lit... peut être que je ne suis pas trop fatigué *sourire un peu amusé, glissant ses mains sur les hanches de sa femme*
[01:05:03 09/04/14] @ Scarlett : *grand sourire* Je vous aime encore plus quand vous me dites des choses comme ça. *l'embrasse longuement*
[01:06:14 09/04/14] @ Leomyd : *lui rend son baiser avec passion et la soulève légèrement pour l'allonger sur le lit, glissant un main contre son cou*
[01:09:18 09/04/14] @ Scarlett : *glisse ses mains sous les vêtements du chevalier tout en embrassant tendrement le creux de son cou.*
[01:13:14 09/04/14] @ Leomyd : *retirant ses vêtements et la couvrant de baisers* je vous aime, je vous aimerais toujours...


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Avril 2014 le Sam 12 Avr 2014 - 16:23

[14:39:23 09/04/14] PNJ-02 : *Nouvellement arrivé au château, l'ambassadeur ne s'est embarassé que d'une rapide visite à Morgause avant de se lancer dans les couloirs du château pour y retrouver la Capitaine lycane. Il la retrouve sur les remparts surplombant la cour où s'entraîne une partie des éclaireurs. Parfait opposé de son collègue, c'est un homme de grande taille, au port moins noble mais qui inspire le respect, il porte une tenue sombre composée d'une longue tunique qui descend jusqu'à ses genoux, a col ouvert. Rejoignant Siobhan en quelques pas, il la salue brièvement avant de planter son regard vert dans le sien.* Capitaine Siobhan ?
[14:50:10 09/04/14] Siobhan : *les éclaireurs -du moins les lycans- ont ralenti leurs gestes, lorgnant sur l'homme avec curiosité manifeste. Siobhan leur jette un regard froid, et ils se remettent à leurs entrainements avec précipitation... et un murmure excité. La lycane lève les yeux au ciel, puis se dirige vers l'ambassadeur, surprenant un de ses hommes bavassant et l'envoyant valser contre un mur tranquillement* Bossez en silence, et sortez vous les doigts du cul. Maintenant !! ... Oui, c'est moi. Et vous, vous êtes ?
[14:55:58 09/04/14] PNJ-02 : *son regard s'égare sur les rangs, surveillant particulièrement les lycans, à tel point qu'il oublie une seconde de répondre à Siobhan* Oh pardon. *revient à elle avec un sourire, tendant la main* Je suis Achoris. "Ambassadeur" *accentue lui-même les guillemets* On m'a dit que vous étiez chef de ... l'unité lycane du château ?
[14:59:16 09/04/14] Siobhan : L'unité mixte du château, oui. Comme vous le constatez, les paires sont composées d'un humain et de... hé bien pour le moment, seulement de lycans, mais il nous est arrivé de bosser avec des serpentes. Ca permet de descendre le niveau de stress des humains en présence de... Bref. C'est moi, oui. ... Et je suis ambassadrice de mon clan, détachée auprès de la reine Morgause.
[15:03:00 09/04/14] PNJ-02 : Je vois cela, oui. *tourne de nouveau son regard vers la cour d'entraînement* Ambassadrice du clan Fianna, c'est cela ? Amusant ... *sourit légèrement*
[15:27:07 09/04/14] Siobhan : *hausse les sourcils* Pourquoi "amusant" ? Vous nous connaissez ?
[15:34:52 09/04/14] PNJ-02 : C'est un bien grand mot, mais j'ai rencontré un membre de votre clan, au pays. *sourit et s'adosse au mur* Mais j'oublie mes devoirs : je vous présente les salutations de Ptolémée du clan Eukanos, notre chef.
[15:43:02 09/04/14] Siobhan : Je suis enchantée de recevoir vos salutations, et je les transmettrai à Finn, notre chef. A moins que vous ne préfériez le rencontrer vous même. *elle dresse l'oreille* Oh ? Qui donc ? Notre clan a beaucoup essaimé avant... le changement de politique locale. Nous restons plus sur place, maintenant.
[15:49:46 09/04/14] PNJ-02 : S'il est possible de le rencontrer, je n'y manquerai pas, mais je pense pouvoir me contenter de votre promesse. *sourit doucement* Notre chef espère que la ... situation nouvelle, permettra de maintenir contact entre les différents clans, il pense que nous y gagnerons tous. *se tourne vers Siobhan, amusé* Une certaine Freiya, charmante enfant. *légèrement sarcastique sur les bords*
[15:58:54 09/04/14] Siobhan : *léger rire* Freiya a son caractère, mais elle est généralement fort bien éduquée. *petit rire* Je lui transmettrai la nouvelle de votre venue, nul doute qu'elle appréciera de vous revoir. ... Voudrez vous chasser avec nous, un de ces jours ? ... Sous quelque forme que ce soit ? *les éclaireurs lèvent la tête là encore. N'étant pas tous des Fianna, mais à l'origine des solitaires, ils comprennent fort bien que Siobhan propose à Achoris une "fiannisation" honoraire pour lui éviter d'avoir à répondre aux provocations d'autres solitaires*
[16:03:20 09/04/14] PNJ-02 : Elle est ici ?! *écarquille les yeux* Je croyais que ... bah, je suis sûr qu'elle sera ra-vie. *écarte rapidement le sujet* Bien sûr, ce sera un plaisir de vous voir chasser. J'ai cru comprendre que notre forme louve était légèrement différente, mais peut-être était-ce simplement Freiya.
[16:09:39 09/04/14] Siobhan : *Elle secoue la tête* Non. Nous sommes de gros bestiaux plus ou moins dans le même genre. Avec des nuances dans le poil, bien sur. J'ai hâte de voir quelles sont ces différences. Et aussi celles entre nos méthodes de chasse. Comment est le paysage, par chez vous ? *elle fait un signe, et l'entrainement change : les lycans passent en forme gros loup, et les humains essaient, un par un, de montrer comment ils s'y prendraient pour combattre ou fuir*
[16:13:51 09/04/14] PNJ-02 : Ah, très bien. *observe avec attention les lycans* Nous sommes plus ... fins, le poil plus sombre et plus court, et les pattes plus longues. Enfin, je pourrais vous montrer. *sourit en pensant à son pays* Imaginez la mer, mais en sable et vous aurez une bonne idée de notre paysage. Seuls les bords du Nil sont irrigués et ont droit à un peu de verdure et de champ.
[16:44:32 09/04/14] Siobhan : Mmmh, alors effectivement, on dait pas chasser pareil. Ce sera amusant. *large sourire* Vous voulez vous dérouille un peu ? Le voyage en bateau a du vous ankyloser.
[16:48:06 09/04/14] PNJ-02 : *se tourne vers les hommes puis vers la lycane, sourire lent* Sous quelle forme ?
[16:56:04 09/04/14] Siobhan : Comme vous le sentez. Et précisez aussi si vous voulez une grosse baston ou quelque chose de plus souple.
[16:59:51 09/04/14] PNJ-02 : *retire d'un coup sa tunique sombre, dévoilant un torse taillé par des muscles fins et secs* Commençons souplement.
[17:10:45 09/04/14] Siobhan : Souplement ? *elle sourit et dégrafe sa ceinture, continuant de se déshabiller en discutant* Eh bien je PEUX faire ça. *une fois dévêtue, elle se transforme en le gros loup brun aux yeux dorés bien connu*
[17:18:30 09/04/14] PNJ-02 : Très bien. *délaçant ses chausses, l'homme change brusquement de physionomie et bientôt se tient devant Siobhan un grand loup, au museau et aux oreilles fins et aux longues pattes noires, il a en effet la fourrure moins épaisses et semble plus grand mais moins massif que ses congénères. Il se penche en avant, les yeux d'or curieux.*
[17:23:26 09/04/14] Siobhan : *Siobhan commence par un tour préliminaire, toute curiosité dehors : la truffe aux aguets, elle pose son nez sur la fourrure du loup élancé, avec intérêt. Puis elle recule et jappe, avant de commencer à tourner autour de l'ambassadeur*
[17:26:16 09/04/14] PNJ-02 : *renifle à son tour l'autre loup, puis bondit au jappement, souple et rapide, il se met à tourner à son tour, sans quitter la lycane du regard, bondit en premier pour donner un coup de pattes à l'épaule*
[17:33:39 09/04/14] Siobhan : *saute sur le côté. Essaie de passer SOUS le loup à longues pattes pour lui donner un coup de têt dans le poitrail*
[17:35:36 09/04/14] PNJ-02 : *se dresse très vite sur ses pattes arrière pour esquiver, essayant de contrôler sa retombée pour donner un coup de museau sur le dos du gros loup*

TBC...

***

[14:18:27 10/04/14] Capitaine Noun : *De retour de voyage, le Capitaine Noun s'est presque directement rendu au château, laissant un homme de main revendre une part des bijoux trouvés, il s'enfonce dans les couloirs du château pour retrouver l'étage des geôles. Son visage toujours en partie dissimulé par son large chapeau, il salue les éclaireurs qu'il croise avec un large sourire et s'arrête finalement pour frapper à la porte du chef des éclaireurs.*
[14:22:27 10/04/14] Siobhan : *voix off* Entrez ! *En train d'aiguiser son coutelas, son baudrier de cuir encaustiqué de frais posé à côté d'elle sur le lit de camp, Siobhan lève à peine les yeux à l'arrivée de Noun* ... Permettez, je remets mes affaires en état. Faut donner le bon exemple, en tant que chef, vous devez savoir ça, vous. ... Vous voulez boire quelque chose ?
[14:24:43 10/04/14] Capitaine Noun : Bien sûr, je passe mon temps à donner un excellent exemple à mes hommes. *Le pirate referme la porte derrière lui.* Un verre de vin ne me ferait pas de mal, nous venons juste d'accoster, voyez-vous.
[14:28:08 10/04/14] Siobhan : Je sais. *elle pose tout son matériel, va chercher une bouteille et deux verres "planqués" dans un coffre au pied du lit. Remplissant les verres, elle ajoute* Les nouvelles vont vite, et vous arrivez généralement pleins de choses à cheter, de nouvelles merveilleuses et d'argent à dépenser pour vos hommes. *elle lui tend son verre. Son ton est exagérément poli, et si son regard est calme, on peut, tout au fond, y lire de l'amusement*
[14:32:46 10/04/14] Capitaine Noun : Oh, c'est étonnant. *Il s'avance pour prendre son verre et reste planté face à elle pour en boire la première gorgée.* Je m'attendais à un comité d’accueil, en réalité ?
[14:41:55 10/04/14] Siobhan : ... *hausse les sourcils, boit une gorgée* Oh, pardon. Vous avez croisé des navires... qui ont connu une fin désolante ? Effectivement, j'aurais du venir alors. Ou envoyer quelqu'un. Mais je n'y ai plus pensé, étant... occupée, comme vous l'avez vu. *sans quitter Noun des yeux, elle reprend une gorgée *
[14:43:42 10/04/14] Capitaine Noun : Oh oui, mais ce n'était pas vraiment à cela que je pensais en réalité. *La pirate termine son verre, et se rapproche de Siobhan pour le poser sur le coffre.* Vous étiez si occupé ?
[14:50:06 10/04/14] Siobhan : *sourire en coin* Franchement ? Non.
[14:50:59 10/04/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine relève un peu son chapeau, avec une moue presque vexé, il fait un pas de plus vers la lycane.* Alors, pourquoi ?
[14:52:35 10/04/14] Siobhan : *elle enlève le chapeau de la pirate, le pose sur le bureau* ... Pour ça. *elle indique la pirate du menton. Son sourire est carrément amusé à présent*
[14:54:49 10/04/14] Capitaine Noun : Quoi ? *Noun hausse son unique sourcil.* Vous vouliez que je vienne ici ? Ou vous vouliez que je sois vexée ? *Elle a un ton vaguement amusé mais garde la même moue alors qu'elle examine Siobhan de bas en haut.*
[15:00:18 10/04/14] Siobhan : *Je voulais que ce soit toi qui viennes. *le ton est amusé* Je pensais que ça prendrait plus de temps. Vous n'avez pas fait d'escales ? *se main caresse doucement la chevelure de jais avant de se referme sur elle au niveau de la nuque, utilisant cette prise pour faire bouger la tête de la pirate à son gré et l'examiner* Tu as l'air d'être en un seul morceau.
[15:03:25 10/04/14] Capitaine Noun : J'étais pressée. *Elle se laisse manipuler sans opposer de résistance, et sourit même à Siobhan.* Bien sûr, tu sais comme je suis prudente.
[15:06:07 10/04/14] Siobhan : *hochement de tête* Un toubib au courant, sur ton rafiot, ne serait pas du luxe. ... J'étais un peu fâchée, au départ. C'est pour ça que je ne suis pas venue dire au revoir : j'aurais pu... aller au delà de ce qui est autorisé. Et une fois suffit. *elle fronce les sourcils*
[15:09:52 10/04/14] Capitaine Noun : Ooh. *Elle a un sourire attendrie et amène ses mains sur les joues de la lycane.* Tu sais que ne m'as pas fait si mal, cette fois-là. *La pirate fronce le sourcil à son tour.* Pourquoi, fâchée ?
[15:16:56 10/04/14] Siobhan : Tu m'as menti. Dans l'exercice de mes fonctions certes. Mais... autant l'omission est tolérée, pour ne pas inutilement perturber les gens, autant nous vivons très mal le mensonge direct. Et en plus, il y avait encore l'odeur de Caelin sur toi. ... Tu fais ce que tu veux, entendons nous bien, et c'est très bien comme ça. J'ai un compagnon, j'ai le père de mon fils, je ne vais pas te demander quelque chose que je ne ferai pas moi même mais... *elle plisse le nez* J'ai la truffe sensible.
[15:20:39 10/04/14] Capitaine Noun : Je ne pensais pas que... *Elle sourit, et vint poser ses doigts sur la nuque de la lycane.* Je prendrais l'habitude de me laver soigneusement alors, et je te rappelle que moi, je n'ai rien fait avec Caelin. *Elle relève les yeux vers ceux de Siobhan et murmure.* J'ai menti parce que je ne connaissais pas ton opinion à son sujet, si j'avais su... *Son sourire s'agrandit soudain.* Avoue cependant, ce fut... amusant, non ? *Si la pirate avait encore ses deux yeux, elle arriverait presque à imiter un regard mignon.*
[15:28:59 10/04/14] Siobhan : *elle lève les yeux au ciel* Caelin a très bien joué, pour son évasion. Mais sérieusement, penses tu qu'elle puisse échapper à notre odorat éternellement, pour peu qu'on la cherche ? Je l'ai déjà trouvée une fois, et je pense que son frère doit avoir un oeil dessus. Même si elle est déterminée, elle n'a pas encore les moyens de ses ambitions. *demi sourire* Elle les aura sans doute un jour, mais elle aura aussi pris du plomb dans la tête. Enfin, faut espérer. Et puis, je tue pas les gamines, t'façons. ... Amusant ? *demi sourire* Parce que j'étais vraiment en colère et que je t'ai jetée sur un lit ?

[15:37:38 10/04/14] Siobhan : *elle hoche la tête* Il m'a été difficile de repartir. Mais... mes hommes auraient vraiment trop profité du spectacle, audio et odeurs, et je pense qu'ils aurainet fait la gueule. *sa main se resserre encore un peu sur les cheveux de la pirate* Ici, par contre... Pas grand monde ne descend. *elle tire sur les cheveux de l'autre femme, et se penche pour souffler* Sans être en colère... Je suis encore contrariée.
[15:40:56 10/04/14] Capitaine Noun : J'oublie toujours que tes hommes peuvent sentir ce genre de chose. *La pirate a un grognement contrarié et penche la tête en arrière pour suivre le mouvement imposé par Siobhan.* J'ai bien fait de venir alors. *Elle pose ses mains sur les hanches de la lycane.* Pour me faire pardonner.
[15:46:55 10/04/14] Siobhan : Précisément. *utilisant la prise sur Noun, elle se déplace avec elle et la pousse contre le bureau. L'instant d'après, tout est au sol, et Noun assise dessus* Et tu as du taf.
[15:49:22 10/04/14] Capitaine Noun : *Noun pousse un nouveau grognement quand elle est poussée sans ménagement sur le bureau, ses mains s'accrochent au col de Siobhan et l'attire à elle.* Alors, je commence tout de suite.


***

[19:44:10 10/04/14] @ Leomyd : *dans une taverne à peine plus "correcte" que le rat bourré le champion est assis au comptoir, devant une chope de bière pleine a laquelle il n'a visiblement pas touché, fixant le mur l'air pensif, soupirant un peu, sortent un instant une petite potion de sa poche, l'air hésitant puis la remet à l'intérieur, buvant une légère gorgée*
[19:44:46 10/04/14] @ Leomyd : + De bière*
[20:03:55 10/04/14] Garth : Tavernier, une bière. * S'asseyant non loin de Léomyd, une silhouette à la voix bien reconnaissable et encapuchonné s'appui contre le comptoir. A coté de la jeune femme masqué, un gros bonhomme lui adresse la parole : " Sauvage, tu nous à promis les armes du forgeron, donne-nous la clé. " La picte, passant un regard vers l'homme, ne bouge pas et secoue lentement la tête. * ... J'ai une meilleure idée, et si je vous dénnoncais à la Garde de dévoiler ce que vous projetez de faire ? Tes recherché, le prix de ta tête vaux plus que les armes qu'on trouvera. * Le gros homme, ecarquille les yeux et fulmine " ... Espèce de petite salope !! " A ce moment, le gaillard sort un gourdin, mais Caelin enfonce une fine dague longue dans la main posé sur le comptoir du brigand. Celui-ci hurle, les gens s'ecartant, Caelin enfonce la dague jusqu'a la garde *
[20:06:34 10/04/14] @ Leomyd : * haussement de sourcil, tournant la tête vers la jeune femme, Long soupire lors du début de la bagarre, le chevalier se tourne et tire son épée avec laquelle il désarme facilement l'autre main de l'homme avant de la ranger et de se tourner a nouveau vers le comptoir*
[20:20:13 10/04/14] Garth : * Voyant la manoeuvre de Léomyd, Caelin se recule, rabaissant son capuchon et rangeant sa dague. * ... Et ben, merci soldat. Si vous appeliez vos collègue, histoire de me faciliter la tâche pour ma prime ?
[20:27:50 10/04/14] @ Leomyd : Chevalier, pas soldat, et je suis pas en service, débrouillez vous.. *bois* et faites attention a ce qu'il n'ait pas d'amis, caelin.
[20:32:29 10/04/14] Garth : Les militaires sont les militaires, Léomyd. Si vous n'êtes pas en service, je ne demande qu'aux vautours de trouver de la meilleure nourriture. * Hèle la salle * Les gars, je partage ma prime avec ceux qui livreront à la citadelle ce gros porc ! * De suite, quatres hommes embarquent le brigand assomé, et Caelin se retourne vers le Gaulois * ... Les ivrognes courent après la monnaie pour leurs jeux, et une vie meilleure. Ca va vite. * prends sa bière * ... On est en terrain neutre, si vous êtes pas en service, pourquoi vous tenez à ce que je vous appelle chevalier ? Vous avez votre devoir dans la peau ? * petit sourire, nullement sarcastique *
[20:38:15 10/04/14] @ Leomyd : C'est mon titre, ça ou champion, et ce même quand je ne suis pas en train de travailler, et normalement je suis toujours en train de travailler... Mais la, je fais une pause... Enfin appelez moi leomyd si vous le voulez, je suis plus a ça près avec vous *boit, la regarde* bon réflexe la dague dans la main *boit, commande une autre chope, poussant la vide vers le tavernier*
[20:42:37 10/04/14] Garth : Merci, j'ai été à bonne école fût un temps. * fini sa bière, penche la tête sur le coté en observant le chevalier. * ... Vous m'en voulez ?
[20:45:41 10/04/14] @ Leomyd : Oui... Beaucoup * boit, la regarde* j'avais l'espoir... De vous aider, d'arriver a mener quelque chose a bien au milieu d'une quête dexcalibur qui ne donne rien et les conflits contre les peaux vertes qui n'en finissent pas... Mais je vous ai juste donner l'impression de vous punir et de vous enfermer, je m'en veux à moi aussi. *boit* ...tant pis hein ?
[21:01:47 10/04/14] Garth : Vous ne devez pas vous en vouloir. Tout était de ma faute, je ne savais pas ce que je voulais, maintenant je le sais. * sourit * ... Au service de personne, je suis efficace, à semer le chaos, hein ? Chasseuse de prime me convient, je fais ce que je veux. Je ne regrette que de n'être pas sortie pas la grande porte, mais la reine m'aurait tuée n'est-ce pas ? ... Ou vous ? ... * lève les yeux, iris verts et grands cils expressifs * ... La reine va me faire rechercher ?
[21:07:01 10/04/14] @ Leomyd : Je ne sais pas... Moi je.. Je ne lèverai jamais la main sur vous. la reine vous poursuivra peut être mais elle a plus urgent à gérer que votre fuite. *continue de boire* ...si ça vous convient alors tant mieux, mais vous prenez des risques, vous en prenez toujours. Et je n'ai plus la force d'aller contre ça, plus l'envie.
[21:19:45 10/04/14] Garth : Je bénie les dieux de ne pas être une affaire de premier ordre pour la reine. * hoche la tête, soupirant puis fronce les sourcils, devisageant Léomyd * ... Vous n'avez pas le même regard que d'habitude, je le sens. Votre coeur est faible, votre âme et sale et votre corps transpire la lassitude. Vos yeux disent tout cela en même temps. *se rapproche et se voutant, posant une main hésitante contre le bras de Léomyd * ... Léomyd ?
[21:21:57 10/04/14] @ Leomyd : *detourne le regard, ferme les yeux quand elle lui pose une main sur le bras* ...je..je suis un peu en... Surmenage... Je crois, rien... Rien de grave
[21:27:37 10/04/14] Garth : * Fronce les sourcils plus avant, se redressant * ...Faites...Faites attention à vous, d'accord ? Allez-y doucement. * deglutissant, elle regarde autour d'elle, puis se penche pour poser un baiser sur la tempe du chevalier. *
[21:31:48 10/04/14] @ Leomyd : *cligne, la regarde* oui je... C'est que... *boit* je n'aime pas... craquer, je n'aime pas ne pas aller bien... Et qu'on le voit *se yeux brillent un peu, sûrement à cause de la bière*
[21:35:38 10/04/14] Garth : Et moi je ne voudrais pas subir la douleur de devoir pleurer sur la tombe de l'homme que j'admire le plus. Vous êtes à fleur de peau... * ferme les yeux, les rouvrent. * ... Demain, je demande une audience à la reine. Je vais aller plaider votre cause en privé.
[21:37:28 10/04/14] @ Leomyd : Non ! Vous seriez arrêtée et.. Je suis assez grand pour parler à la reine si j'en ai besoin... Merci mais, ne vous mettez pas en danger pour moi je... Je ne suis pas mourant...
[21:40:48 10/04/14] Garth : * Secoue la tête * Vos yeux ne disent pas la même chose que vos mots. Il faut stopper ca, vous êtes la fine fleur de la chevalerie, champion du royaume et Héros de Bretagne. Moi je sais me mettre en danger toute seule. Mais pour quelqu'un, je connais pas... Et j'ai envie de connaitre. * lui caresse le bras, finissant sa bière *
[21:50:17 10/04/14] @ Leomyd : Alors le fait pas pour moi, fait le pour des amis, pour un homme, pour des gens qui en ont besoin... Je fatigue mais... Je ne supporterais pas de ne rien faire, de laisser d'autre en charge d'excalibur ou de mes responsabilité...*soupire, la voix un peu tremblante* ...j'ai juste besoin d'arrêter de penser un peu et j'espère que la potion aidera...
[21:50:29 10/04/14] @ Leomyd : Ne le faites*
[21:56:26 10/04/14] Garth : Vous vous faites soigner ? ... Très bien, j'espère que ca fonctionnera. * Ton de repproche * Et ne portez pas le poid du monde sur vos epaules. Vous êtes la seule personne qui me relie à la civilisation moderne, avec ces gens nouveaux, et ces hautes tours. Ne m... Ne nous lâchez pas maintenant. * esquisse un sourire fermé, puis laisse une pièce sur le comptoir avant de tourner les talons. *
[21:59:11 10/04/14] @ Leomyd : ...*lui attrape le bras* je ne lâche personne, c'est pour ça que je suis dans cet état... Je n'arrive pas a lâcher les gens, a pars Arthur, qui ne méritait pas que je le lâche *long soupire* mais... D'habitude je lâche personne alors, bah... Je vais continuer de... Faire mon possible. *finit sa bière*
[22:01:44 10/04/14] Garth : Je sais, gaulois. Je voulais être sûr que vous restiez le Léomyd que j'ai connu, combatif jusque dans vos moindres principes. * regarde son bras, voix douce. * Je dois filer * tourne les talons *

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Avril 2014 le Mer 16 Avr 2014 - 10:22

Coalition féminine :

[13:12:59 15/04/14] Florimel : *robe remontée par des jarretelles dévoilant bas de laine, chaussures solides et un peu de peau, la jeune fille progresse à travers la forêt. Remarquablement silencieuse -pour une humaine- ses yeux ne quittent le sol que rarement, semblant suivre quelque chose... difficilement, si l'on en croit les jurons colorés qui lui échappent. Après avoir farfouillé un moment, elle pose les mains sur ses hanches et crie* FREIYAAAAAA ! Où z'êtes ! Je suis perdue !!
[13:15:41 15/04/14] Freiya : *Il lui faut attendre de longues minutes pour qu'une voix ne lui réponde, à quelques mètres dans les fourrés.* Ici. *La lycane avance rapidement, uniquement vêtue d'une tunique et de chausses enfilées à la va-vite.* Qu'est-ce que tu cherchais ?
[13:19:15 15/04/14] Florimel : Ben vous. *évidence* Mais votre piste est chiante à suivre. Je me disais que vous me laisseriez pas seule et sans armes dans le bois, donc j'ai crié. *grand sourire*
[13:20:21 15/04/14] Freiya : *La lycane lève les yeux au ciel, mais affiche tout de même un sourire amusé à la jeune femme.* Bon réflexe. *Elle baisse un instant les yeux sur la piste en question.* Tu voulais me parler ?
[13:26:33 15/04/14] Florimel : Oui. J'm'ennuie, et je suis tout juste assez armée pour tirer des bourses discrétos. Je me disais qu'on pourrait peut être réfléchir à un truc à faire ? *grands yeux implorants* Leith est reparti, et Mad est chez sa maitresse...
[13:28:11 15/04/14] Freiya : *Freiya fronce les sourcils une seconde.* Je ne me ferais jamais à cette habitude d'appeler les nobles comme ça quand tu travaille pour toi. *Elle sourit toutefois.* J'ai pas mal avancé dans notre plan pour te trouver un nouvel arc à bas prix.
[13:30:01 15/04/14] Florimel : Ah ? * elle sautille* Oui, vraiment ? Comment ? Chez qui ? Ca implique quoi ? Faut pleurer ? .... Ca vous embête si on va... si ce n'est chez vous, du moins plus loin ? J'ai des ronces qui s'accrochent à mon arrière-train, là.
[13:32:11 15/04/14] Freiya : Eh bien ? Tu ne te souviens pas ? Chez l'oncle de Camille, mais on y va quand c'est elle qui sert. Et pleurer aidera peut-être maintenant que tu le dis. *Elle se fend d'un large sourire et prend le bras de Florimel pour l'aider à se défaire des ronces en avançant vers chez elle.*
[13:34:38 15/04/14] Florimel : Camille, elle est sympa. Elle est triste quand elle boit trop, mais elle est sympa. ... *suit la lycane à bon pas* Faudra pleurer pour dire quoi ? "bouhouhou, je vais mourir de faim" ? Elle va dire que c'est pas sa faute, et elle aura raison. C'est moi qui me suis faite gauler.
[13:36:56 15/04/14] Freiya : Elle a l'alcool triste ? Elle est très sympa pourtant. *Elle se fend d'un sourire amusé.* C'est vrai. Je m'en occuperai alors.
[13:50:43 15/04/14] Florimel : Ben quand elle boit, elle est comme tout le monde, elle perd un peu, hm... contrôle. Et des fois ben c'est pas super. Mais elle boit quand même. ... Une fois, je lui ai présenté un garçon AVANT qu'elle soit complètement partie, juste pour qu'elle puisse... choisir, quoi. ... Il lui faudrait... Chais pas moi. Sa maman sur place. Ou tomber amoureuse. C'est tout de suite plus cool. ... Vrai ? Chouette. Même si je vais finir par croire que vous êtes ma maman de substitution, en fait.
[13:53:18 15/04/14] Freiya : Ne t'en fais pas pour elle, va. Elle peut très bien choisir quand elle est sobre. *Freiya affiche un sourire mystérieux.* Et elle a un peu moins de choix, maintenant. Et ne m'appelle plus jamais "maman" *Le ton est amusé.*
[13:56:07 15/04/14] Florimel : Huh ? *elle hausse les sourcils* Va falloir que j'aille la cuisiner ? Ca a marché sur Mad. Ca peut le faire sur elle aussi ptêt. *son museau frétille d'avance* Ben, c'est pas insultant. On est d'êge... et puis vous êtes très gentille. *sourire enfantin* Et bien moins chiante que M'man. *coup de pied dans un caillou*
[13:57:44 15/04/14] Freiya : La cuisiner ? Oh non, pas besoin. *De nouveau, elle sourit et suit le caillou du regard.* Ah oui ? Dis-moi donc ce que peut bien t'avoir fait ta mère. *Elle ralentit.* Nous sommes arrivés. *En effet, devant elles se dresse une sorte de cabane appuyé sur la roche d'une petite falaise.*
[14:05:14 15/04/14] Florimel : Elle... a des idées très arrêtées sur tout. Ce qui se fait, sur ce qui ne se fait pas... Les gens, tout. ... Elle voulait que je me marie. Alors que les garçons qu'elle m'a présentés étaient tous plus mauvais que moi. .... Au tir à l'arc. Je les connaissais pas, en plus. ... Alors, je suis partie. Je crois... qu'elle sera calmée, si je lui envoie un message, mais c'est pas sur.
[14:11:25 15/04/14] Camille : *Lendemain de soirée alcoolisée à la taverne. La jolie blonde s'est roulée en boule sur le lit de la lycane. Les yeux clos, la jeune fille semble profondément endormie. Il faut croire qu'elle avait très envie de venir squatter ici.*
[14:13:14 15/04/14] Freiya : Oh... Je vois ce que c'est. *Elle sourit.* J'aime ta façon de choisir les mecs en tout cas, c'est... intéressant. *Elle se tourne un bref instant vers Florimel.* Tu devrais essayer le message, ça ne coûte rien. *Elle ouvre la porte de la cabane, observant l'intérieur une seconde, puis elle baisse la voix, très légèrement.* Installe-toi.
[14:18:31 15/04/14] Florimel : Ben oui. Faut que j'admire mon mari. Ceux pressentis, c'étaient... mes frères et moi... en moins doués. *moue* Quel intérêt. ... Leith et moi, on n'est pas bons pour les mêmes trucs, au moins, on se concurrence pas. *nouveau sourire enfantin, qui finit en grimace* ... Et si... Si elle répond pas ? Je sais pas ce que je préfère, en fait. *soupir* Dedans, ou dehors ?
[14:21:48 15/04/14] Freiya : Dedans, bien sûr. *Elle sourit et ouvre plus largement la porte, elle tire une chaise à la jeune femme et ouvre la porte qui amène à la grotte, fouillant l'endroit du regard.*
[14:24:51 15/04/14] Florimel : *Florimel s'assied volontiers et commence à enlever les épines de son jupon* C'pour ça que comme maman de substitution, vous êtes bien. ... Mais je le dirai pas devant témoins, promis.
[14:26:45 15/04/14] Freiya : Tu as plutôt intérêt. *Elle lui lance un sourire amusé et avance encore un peu dans la grotte.* Attends-moi une seconde. *En quelques pas, elle rejoint le lit improvisé et se glisse doucement contre la forme roulée en boule. La lycane passe ses mains sur les bras de la jeune fille.* Bonjour, ma belle.
[14:31:05 15/04/14] Camille : *Camille sursaute, elle est à deux doigts de tomber du lit mais s'immobilise.* Aaaah...mais c'est vous. *sourire rassuré*
[14:32:11 15/04/14] Freiya : *La lycane pouffe de rire et serre un peu la jeune femme contre elle, embrassant sa nuque offerte, puis elle murmure.* Il y a une invitée à la maison, si vous voulez venir grignoter quelque chose.
[14:34:46 15/04/14] Camille : Une invitée ? Elle est gentille ? *fronce les sourcils* De toutes façons je meurt de faim. *s'étire*
[14:36:38 15/04/14] Freiya : C'est Florimel, elle est très gentille. *Freiya se détache de la jeune femme et se redresse.* Je te prépare quelque chose alors. *Elle se dirige de nouveau vers l'entrée pour rejoindre sa coéquipière.* Voilà, tu veux manger quelque chose ?
[14:40:05 15/04/14] Camille : Ooooh Flormiel ! *léger sourire, la jeune fille trottine pieds nu vers l'entrée. Elle regarde la rouquine avec un sourire presque timide.* Bonjour...
[14:42:19 15/04/14] Florimel : Huh ? *Flora s'interrompt dans la cuillette des épines* Tiens, Camille ! On parlait justement de vous c'est marrant que vous... soyez juste...ment... là... *son élocution se ralentit au fur et à mesure qu'elle comprend* Ooooooooooooooooooh. ... *éclat de rire* Effectivement, je comprends mieux. Ceci dit, j'ai amené assez de pain et de fromage pour trois.
[14:44:45 15/04/14] Freiya : *La lycane éclate de rire tout en fouillant dans ses tiroirs.* J'ai du saucisson séché aussi, acheté hier au marcher. On va pouvoir se faire un casse-dalle digne de ce nom.
[14:46:44 15/04/14] Camille : Comment ça...vous parliez de moi ? Et pourquoi vous faites "Ooooooh" comme ça ? *regarde Florimel puis Freiya avec un air inquiet*
[14:48:08 15/04/14] Florimel : On disait plein de mal. *le sourire jusqu'au oreilles dément cette assertion meiux que tout autre chose* Et hm... Freiya me disait que vous aviez du gout. En gros. .... Enfin. Pas sous la langue ! *Elle écarquille les yeux, rougit, et agite les mains*
[14:50:27 15/04/14] Freiya : *La lycane pouffe de rire, déposant la viande séchée sur la table.* Oh si, sous la langue aussi. *Elle a un large sourire à l'attention de Camille.* Et elle faisait "Oooh" parce qu'elle vient de comprendre ce que.... eh bien ce qu'il y a entre nous.
[14:53:34 15/04/14] Camille : *rougit aux paroles des deux femmes, s'assoit tranquillement malgré ça* Oh. D'accord. Je comprends mieux. *rougit encore un peu plus*
[14:58:39 15/04/14] Florimel : Misère. *elle pose son front sur ses bras, rit encore un peu* J'ai bien fait de venir. ... Ceci dit, je note que j'ai intérêt à faire plein de nains. Le nombre de couples de gens de même sexe explose à Logres. ... Heureusement qu'on n'est pas chrétiens, ça sentirait le bûcher, dites.
[15:01:07 15/04/14] Freiya : *La lycane sourit en voyant son amante sourire, elle se penche rapidement vers elle pour déposer un baiser dans les cheveux d'or.* Rien à craindre donc. *Elle s'installe ensuite à côté d'elle et commence à découper le pain et le fromage.* Bof, j'ai voyagé en terre chrétienne une bonne partie de ma vie et j'ai jamais eu de souci, il suffit de se faire discrets.
[15:04:44 15/04/14] Camille : De toutes façons si quelqu'un est pas content, je le découpe en tranches. *léger sourire* Aucune envie de brûler. *frisonne presque*
[15:12:44 15/04/14] Florimel : Nan, mais c'est plutôt cool... Personne n'a tenté de brûler Leith alors que bon... *elle toussotte* JE crois que Logres s'ouvre, c'est tout.
[15:16:04 15/04/14] Freiya : *La lycane a un léger rire pendant qu'elle prépare ses sandwich, ajoutant ensuite de la viande séchée.* Vous ne brûlerez pas, ma belle. Peut-être que c'est Logres, en effet.
[15:17:43 15/04/14] Camille : J'ai toujours sut que j'avais bien fais de vivre ici. *regarde Florimel avec un sourire* Et...vous vous connaissez depuis longtemps ? Vous deux ?
[15:31:38 15/04/14] Florimel : Hmmm.... Pas TANT de temps que ça, en fait. Mais disons que nous avons des intérêts communs. *léger sourire*
[15:33:02 15/04/14] Freiya : Oui, depuis quelques semaines en fait. *La lycane sourit, présentant un casse-dalle à Camille avec un sourire.* Mais il nous arrive de travailler ensemble.
[15:34:01 15/04/14] Florimel : Elle veut pas m'adopter.
[15:36:08 15/04/14] Freiya : Eh ! On avait dit qu'on reparlait pas de ça ! *La lycane pouffe de rire et lui tend un autre casse-croûte.*
[15:48:31 15/04/14] Florimel : Ouais, mais à elle, on peut, puisque vous êtes ensemble. ... Enfin je crois. Du coup, c'est pas pareil. Non ? *prend le sandwich avec appétit* Merciiii ! *mord dedans* ... ET on che demande pourquoi che veux être adoptée ichi...
[15:54:52 15/04/14] Freiya : *Elle lève les yeux au ciel, souriant ensuite de toutes ses dents.* Tout le monde peut faire des sandwich comme ça. Et non, c'est pas pareil, mais... attention quand même. *Le ton de la reproche est particulièrement mal imité.*
[15:57:25 15/04/14] Florimel : Ben non ! Un sandwich fait avec amour comme ça ! Sacrilège ! Rien ne peut l'égaler ! .... Sans vouloir être négative, je crois que votre belle se la joue au Bois Dormant. *désigne Camille rendormie le nez dans son sandwich*
[15:59:41 15/04/14] Freiya : *Freiya pouffe de rire, reposant son propre sandwich.* Elle a eu une rude nuit. *Délicatement, elle retire le sandwich de Camille de ses mains et passe ses bras autour d'elle pour la soulever façon princesse, avant de se diriger vers le fond de la cabane.* Je reviens. *En effet, elle revient quelques secondes plus tard et se rassoit.* Et mes sandwich ne sont pas fait avec amour, ils sont fait avec des produits de qualité.
[16:03:49 15/04/14] Florimel : *rosit à l'évocation de la nuit, mais se concentre sur son sandwich et est remise quand Freiya revient* Tsss. Ca se sent, ça. ... Bon. Ceci dit, je comprends comment on va pouvoir faire baisser le prix, là. Faut juste qu'il reste cohérent vis à vis de son oncle.
[16:06:42 15/04/14] Freiya : Bien sûr, nous ne sommes pas là pour les arnaquer, juste pour nous refaire un petit peu. *Elle sourit de toute ses dents, croquant enfin dans son sandwich.*
[16:15:33 15/04/14] Florimel : ... *mange en silence* Bon. Ça règle plus ou moins le souci, non ? On va faire ça quand ?
[16:16:51 15/04/14] Freiya : Fin de semaine. C'est là qu'elle a le plus de chance de s'occuper de la boutique. *Elle se fend d'un large sourire.*
[16:17:42 15/04/14] Florimel : Bon. Entre temps... Va falloir que je continue de truander les gars à l'auberge ou au marché. *fait la moue* C'est la vie.
[16:18:26 15/04/14] Freiya : *La lycane pouffe de rire.* Ce sera bientôt fini.
[16:19:51 15/04/14] Florimel : Ouais. *elle finit, se lève* Allez. Je vous laisse retourner vous coucher... Je rentre. Bonne journée... je crois. *sourire coquin*
[16:24:54 15/04/14] Freiya : *La lycane éclate de rire.* Tu retrouveras le chemin ? *Elle se lève et commence à ranger.* Bonne journée.
[16:27:08 15/04/14] Florimel : Oui, avec la trace que j'ai laissée... Vous devriez brouiller un peu les pistes, si vous voulez... être tranquille. *sort, voix off* Et passez le bonjour à Belle !

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Avril 2014 le Mer 16 Avr 2014 - 10:25

[23:46:05 14/04/14] @ Eliam : *aux abords du marché le duc grignote une brochette proprement en regardant autour de lui, veut d'une tunique simple mais visiblement luxueuse comme l'indique les bordures argentées sur le tissu noir. Ses yeux bleus parcourent la foule et il semble ne pas porter d'arme.*
[23:50:24 14/04/14] PNJ-01 : *attroupement dans un coin du marché. une voix claire se fait entendre* Reprise du spectacle après le repas de l'artiste ! Dans une heure environ ! *la foule s'écartant, un jeune homme trop mince, à la chevelure flamboyante et vêtu de rouge et mauve parait. Il recompte la monnaie qu'il vient de ramasser, en prélève une partie et donne le reste au montreur de pupis* Je vais acheter des brochettes ! *il se dirige vers le stand à côté d'Eliam*
[00:00:28 15/04/14] @ Eliam : *le duc suit le jeune homme du regard, haussant un sourcil et sourit lorsqu'il arrive à sa hauteur* bon choix, elles sont excellentes *salut de la tête, souriant* je ne sais pas si vous vous souvenez mais on s'est déjà croisés, je portais une armure noire et je jouais au justiciers au lieu de dormir *amusé*
[00:18:36 15/04/14] PNJ-01 : *grand sourire, regard de haut en bas* Je me souviens, oui. Vous gagnez en esthétique à chaque couche de vêtement enlevé ? ... Je me rappelle plus votre nom, par contre. Moi, c'est toujours Random.
[00:22:56 15/04/14] @ Eliam : *ne le quitte pas des yeux, l'examinant*... Eliam. Et merci... Vos vêtement à vous ont de bien belles couleurs... *simple sourire* vous participez au théâtre des marionnettes ?
[00:42:16 15/04/14] PNJ-01 : Oui, j'ai trouvé un... travail dans mes cordes. Je n'ai pas la carrure pour bucheronner, par exemple. Et ma manière de m'habiller attire l'attention il parait. ... J'aime bien ces couleurs : elles sont chaudes. ... Vous venez assister à la représentation ? 'ttendez ! *il fourre ses brochettes dans les mains du duc, fouilles ses poches et en tire une mini-pupi dragon* C'est un tout nouveau spectacle. Si vous me montrez la bestiole vous et une invitée paierez moins cher. Sinon, vous aurez gagné un jouet pour vos enfants. *il fait l'échange brochettes / dragon en frôlant les mains du duc* Appuyez sur le bestiau, allez. *sourire qui fait pétiller ses yeux*
[00:44:26 15/04/14] @ Eliam : ...*regarde la poupée, sans rien dire, le visage fermé, l'air absent*... Je n'ai pas d'enfants. *appuie sur la poupée après une légère hésitation*
[00:52:32 15/04/14] PNJ-01 : *la poupée couine* ... C'est moi qui ai trouvé comment faire ce bruit. Le vieux monsieur, ça le fait rire. Il dit que les gens n'oublieront pas le spectacle.
[00:57:10 15/04/14] @ Eliam : *fixe la poupée un instant, le regarde ensuite* c'est... Très bien fait, je... Vous...*rire étrange, regarde à nouveau la poupée* vous me rappelez quelqu'un...
[00:59:07 15/04/14] PNJ-01 : Merci. *il prend ses brochettes dans une seule main, pose celle qui est libre sur l'avant bras d'Eliam* Vous vous sentez bien ? On dirait que vous avez vu un mort ! Venez vous asseoir. *il l'entraine vers un muret*
[01:06:42 15/04/14] @ Eliam : *imperceptible cillement, relève la tête avec un sourire détendu impeccable* pardon, des souvenirs...*faux rire gêné de comédien professionel, le suit et s'assoit, le regarde, son jeu d'assurance laissant à nouveau un infime instant percevoir une curiosité et un certain égarement dans son regard*
[01:10:10 15/04/14] PNJ-01 : *regard vert qui devient très sérieux, le saltimbanque se penche, l'enveloppant dans une suave odeur de violette, lui murmure* Vous mentez. Mais... *il se rassied dans un mouvement souple* C'est pas mes oignons. Par contre, je vous offre à boire, histoire que vous vous évanouissiez pas, d'accord ?
[01:13:58 15/04/14] @ Eliam : *cligne, nouveau regard, plus sérieux, ses yeux bleus fixant les yeux verts, hoche la tête* d'accord... *hésite* vous êtes déjà allé en calédonie ?
[01:16:34 15/04/14] PNJ-01 : A ma connaissance : non. Mais à ma connaissance, je ne parlais pas breton, et... il s'avère que oui. Donc je ne parierais pas dessus. Bougez pas. Tenez. Gardez moi mes brochettes. *le jeune homme s'éloigne vers le marchand de boissons, sans quitter Eliam d'un regard préoccupé, comme s'il s'attendait à ce que le duc s'évanouisse*
[01:21:31 15/04/14] @ Eliam : Votre accent breton, il est calédonien *le duc croque machinalement dans une brochette et le regarde tandis qu'il s'éloigne un instant*
[01:29:22 15/04/14] PNJ-01 : *le roux revient, porteur de deux petites gourdes* Eau de vie. *il récupère la brochette non croquée* ... Ce serait marrant que je sois revenu sans savoir que j'étais d'ici, non ? Comme un genre de pigeon voyageur... *rire nerveux* ... La personne que je vous rappelle... elle vous angoisse, ou quoi ? Je sais pas si vous êtes plus curieux que terrorisé. Et je terrorise pas les gens avec des yeux comme les vôtres. *sa plaisanterie tombe à plat... principalement parce qu'il a l'air inquiet lui aussi*
[01:33:35 15/04/14] @ Eliam : ...merci *prend la gourde et bois, sans même une grimace* ce genre de chose arrive *deuxieme gorgée, sourit, plus détendu* non c'est une personne que j'apprécie énormément et... Qui me manque, qui est partie habiter loin et les souvenirs me rendent un peu mélancolique *leger rire* et la mélancolie me va mal, paraît il... *le regarde, léger sourire* qu'est-ce qu'ils ont mes yeux ?
[01:38:25 15/04/14] PNJ-01 : Ils sont beaux. *clair et net* Et... vous dites que la mélancolie vous va mal mais... *il tend une main timide et souligne le dessous d'un des yeux du duc* Vous respirez pas la joie. Vous devez pouvoir être canon. Quand vous avez un vrai sourire. Je suis sur que vous pouvez faire mieux que ce petit sourire tout minuscule. *le ton est doux et bien que gentil... indubitablement séducteur*
[01:49:38 15/04/14] @ Eliam : *si éliam n'était pas éliam il rougirait jusqu'aux oreilles, néanmoins ses yeux se ferment un instant au contact et il lâche un rire gêné, lâchant du même coup un sourire mi-amusé mi-gêné mais assez sincère* waho.. Je... C'est un tout petit peu bizarre mais... Je souris, généralement je souris *boit, nouveau rire de gêne*..et je ne ris pas comme le premier des idiots *rire un peu plus moqueur, revenant à son auto dérision habituelle*... Parce que je suis duc quand même, c'est censé être classe ! *sourire colgate*
[18:47:59 15/04/14] PNJ-01 : Pourquoi bizarre ? Le fait que je vous caresse la joue, ou celui que vous ne vouliez pas me casser la figure ? *sourire en coin* On n'a pas fini de parler, attendez voir. ... Et vous riez nerveusement parce que vous etes troublé. *sourire ravi* Et ça, c'est très gentil de votre part. ... Wow, duc. .... Vous comptez pas ma faire bastonner, j'espère ? Lèse majesté, tout ça... *il baisse enfin sa main*
[18:53:38 15/04/14] @ Eliam : Un peu les deux... Et si je voulais vous faire quoi que ce soit je le ferait moi même, je cogne sur des bandits la nuit, je n'ai besoin de l'aide de personne pour bastonner les gens *rire taquin* surtout que vous êtes pas bien costaud *amusé*... Noble ça veut pas forcément dire qu'on fait pendre le premier qui nous touche, une amie a moi était duchesse, et c'était un vrai cœur.... Même avec les pécores *rire*
[19:01:43 15/04/14] PNJ-01 : *sourire en coin* Si vous devez me faire quelque chose, je préfèrerai sans doute que vous ne déléguiez pas. *sourire en coin* Et non, il me faut bien avouer n'être pas très... viril. Je devrais peut être me raser les cheveux. ... Encore que vous, ça va malgré vos... si je dis que vous avez AUSSI une belle chevelure, ça fait trop, non ? ... Donc... un noble coeur. Magnifique. Et votre amie, elle est jolie ?
[19:05:41 15/04/14] @ Eliam : ...oh vous pouvez, mes cheveux sont parfaits *immense sourrie* mais je vais finir par croire que vous me draguez *leger rire* mon amie ? Oui, très jolie, et c'est peu dire
[19:12:05 15/04/14] PNJ-01 : Ahh... Mais c'est le cas. *très sérieux* Mais ce n'est pas la peine de fuir, hein. Je me contenterai d'avoir effleuré votre joue. .... Enfin. *long soupir mélodramatique* Et votre amie jolie et gentille, elle serait sensible à mes charmes, elle ? J'ai énormément d'affection à donner. *il regarde autour de lui, son sourire s'évanouissant peu à peu* Et... Je... Enfin, il y a peu de gens qui me semblent suffisamment réels pour que j'aie envie d'être affectueux, vous voyez. ... *retour du sourire* Sauf vous.
[19:13:24 15/04/14] @ Eliam : ...*regarde autour, puis lui* je comprend... Un peu. Et mon amie non, elle est l'épouse du prince de byzance et ils ont de beaux enfants, loin d'ici...
[19:17:40 15/04/14] PNJ-01 : Ah oui, non, une princesse, mariée... Trop le gratin pour moi. Même avec mes beaux vêtements et tout propre sorti de la rivière, elle risque de tiquer. ... Encore la mélancolie, Eliam. *il lui tapote l'épaule* Je veux pas vous miner le moral alors que vous remontez considérablement le mien. Quelque chose vous ferait plaisir ?
[19:21:49 15/04/14] @ Eliam : ...oh non ça va vous savez, je suis quelqu'un qui passe assez vite par la mélancolie, ça veut pas dire que je ne vais pas bien... *sourit* et puis vous en avez plus besoin que moi, vous n'avez pas l'air d'avoir passé des moments très joyeux avant d'arriver ici et vous devez être perdu sans souvenirs *air peiné* j'ai déjà été amnésique quelques temps... Et mort aussi, mais ça c'est encore moins drôle
[19:24:27 15/04/14] PNJ-01 : *ouvre de grands yeux* Hein ? ... Je savais la Bretagne apte à plein de trucs étranges, mais... mort ? *grimace* Oui, j'imagine que c'est encore moins drôle qu'être ... un peu paumé. *sourire* Alors... Vous me dites un truc qui vous ferait plaisir... et moi, je vous dis un truc qui pourrait me faire plaisir, et on le fait. Ca vous va ?
[19:29:41 15/04/14] @ Eliam : Ça me va, mais je ne sais pas trop... Quoi que.. Vous viendriez vous balader avec moi, maintenant ? La foule c'est distrayant, je regarde tout le monde du coin de l'œil, j'observe, c'est épuisant... Déformation du boulot d'espion
[19:32:26 15/04/14] PNJ-01 : ... *éclate de rire* Je comptais vous réclamer la même chose, en fait. Mais pas pour l'espionnage. Parce que j'aime bien parler avec vous sans avoir à crier. *il va vers le montreur de pupis, lui dit deux mots et revient vers Eliam* C'est bon. Montrez-moi des endroits sympas.
[19:38:40 15/04/14] @ Eliam : *reflechit, se lève* ...hé bien allons y... *sourit et prend une allée les éloignant de la place du marché, les amenant vers le calme des rues bordant l'orée de la forêt*
[19:40:49 15/04/14] PNJ-01 : *nez au vent, le roux le suit* ... Donc, vous avez pas d'enfants. Marié ?
[19:45:36 15/04/14] @ Eliam : Fiancé... *le regarde* et j'ai un fils mais sa mère en a la garde
[19:48:15 15/04/14] PNJ-01 : Emmenez-le voir le spectzcle. Les gosses adorent le dragon. ... Fiancé. *loooooong soupir* Je suis toujours en retard.
[19:51:01 15/04/14] @ Eliam : ...je dois vous avouer que je ne suis pas porté garçons de toute façon *leger rire* ... J'amènerai mon fils alors, mais il risque de vouloir tirer sur le dragon avec son arc, une fois il a tué une poule au château avec, avec deux autres garnements *amusé*
[20:13:54 15/04/14] PNJ-01 : *élude la question d'un geste de la main* Ca, ça se gère sur place. Vous pourriez pas être porté garçons, mais être porté moi ? *sourire léger* Je suis pas spécialement intéressé par l'un ou l'autre sexe, mais par les gens qui... sortent du lot. *à nouveau, voix douce* Vous, vous brillez comme une lumière dans la nuit. ... Désolé de vous ennuyer, avec ça : je ne tenterai de toute façon rien de... Voilà. Mais c'est dommage.
[20:19:07 15/04/14] @ Eliam : ...je *un peu gêné* ...voilà oui.. *hausse les epaules* je ne sais pas quoi dire... *rire* merci pour tout ces compliments... En tout cas *ils arrivent près d'un sentier forestier* vous voulez aller par la ? Il y a un joli lac et plus de bandits depuis une bonne semaine *sourire fier*
[22:20:46 15/04/14] PNJ-01 : *sourire un peu triste* Banco pour le lac. Sans bandits. ... Vous les avez tués ?
[22:24:14 15/04/14] @ Eliam : Non, je ne tue pas les gens... Je l'ai fais pendant la guerre, mais je n'aime pas ça, et quand on peut toucher une jugulaire a 30 mètres on peut tout aussi bien toucher une épaule... Ou une jambe *hausse les epaules* je veux aider les gens, pas me prendre pour dieu, ou pour un bourreau...
[22:49:43 15/04/14] PNJ-01 : *sourire en coin* Et... ils font quoi, ensuite, ces gens, pour bouffer ? ... J'dis pas ça pour vous mettre la pression, il y a sans doute des vrais salauds dans le lot mais... Ils mangent, s'ils font pas les bandits ? *un peu gêné* Il m'est arrivé de voler, entre l'Hispanie et ici.
[22:52:43 15/04/14] @ Eliam : ...je m'occupe uniquement des bandes organisées, des meurtriers et des violeurs, les petits brigands et les gens dans la merde je les laissent tranquilles, certains sont même mes indicateurs...*le regarde* ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous tirez dessus si vous piquez une pomme ou un poulet
[22:56:21 15/04/14] PNJ-01 : *rire* Hé, j'ai un travail respectable, monsieur ! Mon patron est content de moi et tout ! ... Et c'est pas u peu... dangereux, tout ça ? Ou vous êtes trop fort ?
[22:59:27 15/04/14] @ Eliam : ...je suis le meilleur archer de Bretagne et je sais me battre... Et je triche un peu aussi... Avec quelques potions. *le regarde* ce ne serait pas drôle si ce n'était pas dangereux...*sourit*
[23:00:27 15/04/14] PNJ-01 : Où est le danger, si vous trichez ? ... Jejugepasjedemande !
[23:02:51 15/04/14] @ Eliam : *le regarde, surpris, puis rit* j'ai pas de potions d'invincibilité, juste une qui augmente les réflexes, et une de force qui me permet de ne pas me péter les deux jambes quand je saute d'un arbre en armure
[23:05:48 15/04/14] PNJ-01 : ... *se mord les lèvres pour ne pas sourire* Hmmmm... Je vois. Presque pas triché, alors. ... Le coin est joli, c'est vrai. ... Ca vous fait quoi, d'être un... redresseur de torts ? Pourquoi vous laissez pas ça aux chevaliers et aux soldats ?
[23:12:02 15/04/14] @ Eliam : Les chevaliers mènent des guerres, cherchent des épées, et la garde attend que les criminels leurs passent devant... Envoyez quinze hommes en armures cueillir des bandits et vous pouvez être sur qu'ils auront foutu le camp avant la première épée tirée. les hommes de la reine sont compétents mais ils n'ont pas le temps de monter les bonnes équipes, et avec excalibur et ceux qui la cherchent ont voit de plus en plus de bandits et de pirates... *regarde autour* je veux juste que ce coin reste joli et que les gens n'aient pas peur... Ça me donne l'impression d'être utile, ça m'occupe, ça me rend vivant.
[23:14:43 15/04/14] PNJ-01 : *doucement* Ca donne pas l'impression d'être utile. Ca l'est, si ce que vous me dites est vrai. ... Et si ça concourt à vous... rendre heureux... Continuez. *Il se pose sur un rocher, observe les bois* Un jour... J'espère trouver un truc pour lequel je serai bon, moi aussi. ... A part créer des poupées qui couinent.
[23:19:04 15/04/14] @ Eliam : ...*machinalement* vous trouverez sûrement...*le regarde et s'arrete* vous savez... Je ne sais pas qui vous êtes mais, que je sois juste confiant ou juste idiot... Je pense que vous êtes quelqu'un qui a des choses a faire, et en attendant... Les poupées qui couinent, ça a le mérite de faire sourire les gens *sourit, regarde autour* .. On est pas loin du lac, ça sent l'eau sur les galets.
[23:26:48 15/04/14] PNJ-01 : *observe longuement Eliam, un sourire se peignant lentement sur ses lèvres* ... Moui, on entend le bruit, aussi. De l'eau.
[23:30:13 15/04/14] @ Eliam : Vous venez *lui sourit* les jolis paysages ça aide parfois à trouver l'inspiration... Quand on cherche son passé ou ce qu'on va faire de son avenir
[23:41:39 15/04/14] PNJ-01 : *il se relève* Je ne cherche plus mon passé. Plus réellement. Visiblement, il s'imposera à moi... quand il le désirera. Je ne vais pas forcer le destin. Par contre... pour la réflexion sur le futur... Ce pourrait être utile. Oui. ... Comment s'appelle votre fils ?
[23:45:34 15/04/14] @ Eliam : ... Je l'espère pour vous. *passe une rangée d'arbre donnant sur une très grande clairière ou un lac de taille moyenne est bordé d'un côté d'une petite prairie et de l'autre d'un mur de roche, une petite plage en pente douce amenant au bord depuis la forêt* ...Ewen, il s'appelle Ewen
[23:52:26 15/04/14] PNJ-01 : Oooooooh... *le roux écarquille les yeux puis trottine jusqu'à l'eau en envoyant valser ses chaussures, et trempe ses pieds* ... Magique : l'eau est fraiche pile comme il faut. ... Une petite baignade, monseigneur ? *sourire taquin* ... Et sa mère vit à Hengstone, ou dans votre duché ? Pour savoir s'il faut préparer plusieurs dragons dans l'hypothèse de sa venue.
[23:57:16 15/04/14] @ Eliam : Elle vit au village, avec son mari *sourit* un type bien... *le duc retire ses bottes et avance jusqu'à l'eau* c'est une femme bien, a qui j'ai fait du mal... Sans le vouloir *regarde le jeune homme*... Je n'ai jamais rien contre une baignade, mais faites attention, le lac est profond au milieu... *retire sa tunique et la jette sur la plage, étrangement un bruit métallique retentit*
[00:01:26 16/04/14] PNJ-01 : Je sais nager. Je crois. Ai pire, vous viendrez me sauver, non ? Je suis un poids plume, et vous un héros. *il ôte sa tunique pourpre, puis un collier au dessin étrange terminé par trois plumes (un dreamcatcher, en gros) puis jette son pantalon avec le reste* Votre tunique est matelassée de mailles ?
[00:03:29 16/04/14] @ Eliam : ...oui, et une dague y est cachée *avance dans l'eau* joli collier... D'où vient il ?
[00:08:06 16/04/14] PNJ-01 : Comme les poupées. De moi. J'ai un trip, avec les plumes. *il frissonne en entrant dans l'eau* Je vous verrais bien avec des trucs en plume dans les cheveux, pendant vos... expéditions nocturnes. Des plumes de chouette. Cela vous rendrait... encore plus er... exotique. *il plonge, réapparait un peu plus loin* Hey, il y a des écrevisses !
[00:11:18 16/04/14] @ Eliam : ...oui, comme dans tous les lacs de la régions *rit* des plumes ? *nouveau rire* pourquoi pas... *avance en nageant*... Du moment que ça n'abîme pas mes cheveux !
[00:14:47 16/04/14] PNJ-01 : Mais non. Ca se tresse à la base d'une mèche ou deux. JE vous montre une fois, vous saures le faire la suivante. Ou votre... fiancée, au pire. Vous verrez. Faut juste trouver le s plumes ad hoc. *replonge, et réapparait près d'Eliam... l'éclabousse copieusement, s'éloigne en ricanant*
[00:21:47 16/04/14] @ Eliam : ...d'accord *lui sourit* hé ! *nage a sa poursuite* vu votre carrure je pourrais vous noyer ! *rire taquin*
[00:25:30 16/04/14] PNJ-01 : J'y crois pas un instant. Zêtes un héros, l'oubliez pas : vous ferez pas de mal à un pauvre montreur de pupis. ... Et si ça se trouve, je suis super costaud. .... Non, ça c'est pas crédible, vous m'avez vu à poil, là. Si ça se trouve je suis très... rapide. *s'arrête brusquement*
[00:27:24 16/04/14] @ Eliam : ...*arrive a sa hauteur* ... JE suis très rapide *rit* qu'y a t'il ?
[00:30:12 16/04/14] PNJ-01 : *air troublé* ... R-Rien. ... d'important. ... J'ai l'impression... d'avoir déjà fait ça. C'est... troublant.
[00:31:31 16/04/14] @ Eliam : *le fixe* vraiment ? ...je... Comme un souvenir ? *lui pose une main sur le bras*
[00:38:24 16/04/14] PNJ-01 : *hoche la tête* ... Mais... C'est complètement... taré. Il y avait *touche le sternum d'Eliam du bout du doigt* vous... et de l'eau. Et... je crois qu'on jouait. Mais... C'était pas ici. ... Ca devient flippant. *lui serre la main fort, puis le relâche brusquement en se dirigeant vers le bord* Je crois que je vais rentrer.
[00:40:34 16/04/14] @ Eliam : *le regarde, serieux* je me suis baigné dans un lac, avec quelqu'un qui faisait des poupées ! ...*le suit, lui attrape le bras, sans forcer* ...c'était il y a plus de cinq ans
[00:43:09 16/04/14] PNJ-01 : *s'arrête, la respiration haletante, tremblant légèrement* ... Et c'était... ?
[00:46:41 16/04/14] @ Eliam : Une femme, une calédonienne, rousse avec les plus beaux yeux verts qu'il m'ait été donné de voir... Deidre
[00:49:07 16/04/14] PNJ-01 : ... *se tend à nouveau* Le barde... Il m'a parlé d'une Deidre, aussi. *il se retourne légèrement vers Eliam* Vous vous y connaissez, en magie, vous. ... C'est possible, ça ? ... Dites non.
[00:53:44 16/04/14] @ Eliam : J'ai vu plusieurs fois deidre prendre une potion pour se changer en homme pour fuir ses responsabilités... Et ...écoutez je ne veux pas vous effrayer, mais... Vous lui ressemblez, vous fabriquez les même poupées, parlez le breton avec un accent de calédonie et portez les couleurs de byzance, ou elle vie maintenant... *soupire* vous devez me prendre pour un fou mais... Je n'ai pas reçu de lettre d'elle depuis longtemps... Et si de près ou de loin vous êtes liée à elle... *le regarde, l'air egaré* ne fuyez pas... Je vous en prie...
[01:00:13 16/04/14] PNJ-01 : *tremble maintenant violemment* C'est complètement... fou. Je ne... enfin, je suis un homme ! J'ai des habitudes masculines, je parle pas de moi au féminin, je peux avoir de la barbe... Mais... Enfin la coïncidence serait... ... *ferme les yeux* Je crève de trouille, Eliam. Je vois pas où je fuirais mais... je... *il regarde le duc avec exaspération et amusement* Dire que je vous ai parlé juste pour vos putains d'yeux !
[01:04:01 16/04/14] @ Eliam : ...et mes cheveux aussi *leger rire malgré la tension dans sa voix* écoutez... Je comprend... Je.. Peut être que c'est la coïncidence du siècle et que je ne suis qu'un idiot, mais... Vous comprenez qu'avec tout ces éléments mis ensemble ça ... Donne de quoi se poser la question... *lui tapote le bras se voulant rassurant* je veux pas vous faire flipper... Au contraire...
[01:06:19 16/04/14] PNJ-01 : *il hoche la tête, plusieurs fois* Oui. Mais... il faudrait peut être d'abord... savoir comment se porte votre amie calédoniobyzantine, non ? Lui écrire ?
[01:08:38 16/04/14] @ Eliam : ...je vous l'ai dis... Je n'ai plus de réponse depuis un moment... Mais je le ferais. J'ecrirais aussi à Constantin, son mari, il pourra peut être contredire mon hypothèse...
[01:14:29 16/04/14] PNJ-01 : Faites. *baisse la tête* Restez discret, avec le mari. Si par hasard c'est... vrai... Pas sur qu'il veuille récupérer une femme dans cet état. *indique son corps*
[01:18:45 16/04/14] @ Eliam : Je suis duc et espion, je sais demander des choses subtilement... Juste en attendant ne vous tracassez pas trop avec cette histoire et... Si vous n'y arrivez pas n'hésitez pas a venir me voir. Et pardonnez moi si j'ai rendu votre quotidien encore plus étrange que peut l'être celui d'une personne amnésique *air peiné* cette femme, Deidre... Je tiens énormément à elle...
[01:23:03 16/04/14] PNJ-01 : Ne pas me tracasser ? *rire étranglé* Je viens de passer de "tu étais esclave à Bzance, sans doute calédonien et tu as pris un coup sur la tête dans un transport vers l'Hispanie" à... tout ça : changement de sexe, Byzance et... Je suis totalement paumé. ... *nouveau rire, toujours comme assomé* Vous demander un câlin serait excessif ?
[01:25:54 16/04/14] @ Eliam : *secoue la tête et le serre contre lui* ça... Doit pas être simple..
[01:30:32 16/04/14] PNJ-01 : *pose le front contre l'épaule du duc* Non. Si vous m'avez fait peur pour rien... Ca finira mal pour vous. *tente de plaisanter, mais son ton est peu crédible* ... Enfin. J'aurai au moins eu un câlin. *léger rire nerveux, puis il recule* Vous tenez à elle... comment ?
[01:35:10 16/04/14] @ Eliam : ...*baisse la tête* trop... Déjà trop à l'époque et... Maintenant que le temps a passé... Beaucoup trop
[01:40:10 16/04/14] PNJ-01 : ... J'en suis navré. L'amour, pour ce que j'en ai vu, c'est jamais simple. ... *il tend une main rapide, passe une mèche nire derrière l'oreille de son propriétaire* ... Dommage que vous aimiez pas les mâles. Une telle constance est... admirable, même si... vous devez être triste. ... Je vais me rhabiller avant que vous ne soyez obligé de me rouler dans l'eau froide pour l'empêcher de vous rouler un patin. *se détourne vers la rive* Et elle... elle vous aime comment ?
[01:43:07 16/04/14] @ Eliam : ...je ne roule personne dans l'eau froide...et elle... m'aime comme un ami...
[01:44:50 16/04/14] PNJ-01 : *ralentit, puis secoue la tête* Dites pas des trucs comme ça, je pourrais choisir de mal interpréter. ... Elle n'a aucun goût, votre amie.
[01:47:48 16/04/14] @ Eliam : ...au point ou j'en suis aujourd'hui *rire nerveux* me dites pas ça... Me dites pas ça tant que mon hypothèse n'est pas contredite
[01:51:16 16/04/14] PNJ-01 : Vous dire quoi ? Que vous êtes beau, courageux et fidèle, et qu'elle a les yeux tout pourris ? Bah si elle est moi, je dis ce que je veux... Sinon, je demanderai pardon pour m'être mêlé de trucs me concernant pas. ... Et si j'ai votre permission... *demi tour rapide, il se plante devant le duc et, après une hésitation à peine perceptible... l'embrasse*
[03:03:46 16/04/14] @ Eliam : *le duc ouvre de grand yeux géné, clignant un instant il semble comme laisser tomber et ferme les yeux pour rendre le baiser doucement, sa main venant même se poser machinalement sur le bras du jeune homme*

[16:28:53 16/04/14] PNJ-01 : ... *Random recule à peine, et laisse échapper un rire tremblant* Même si c'est un baiser par procuration... Je suis heureux de l'avoir eu... et de l'avoir donné. *il relève les yeux, le plante dans ceux d'Eliam* Ca... va aller ?
[16:35:41 16/04/14] @ Eliam : *baisse la tête* je.. Je suis désolé... Je.. Oui *hoche la tête sans relever les yeux, rire nerveux* ...je fais n'importe quoi aujourd'hui
[16:46:13 16/04/14] PNJ-01 : Pourquoi être désolé ? Pour vous c'est sans doute choquant, je pense, mais moi je pense que c'est... quelque chose dont j'avais envie. *se penche, essaie d'accrocher le regard du duc* Hey. Je vais pas vous tripoter, détendez vous. Vous allez pouvoir oublier tout ça très bientôt.
[16:51:44 16/04/14] @ Eliam : *le regarde* c'est juste que... Je sais bien mais, c'est perturbant pour moi oui *sourire gêné*
[16:53:33 16/04/14] PNJ-01 : Respirez : c'était juste un baiser et... Je suis sur que ce n'est pas à moi que vous pensiez. *sourire doux* Vous êtes adorable comme ça. *il fait demi tour et retourne sur la rive, commence à s'habiller rapidement*
[16:58:17 16/04/14] @ Eliam : ...*hausse un sourcil*... Hé ! Je suis tout le temps adorable ! *avance lui aussi vers la rive et récupère sa tunique* bah... C'est juste que les raisons de ce baiser et le fait que... Vous êtes un homme, rend la chose un peu étrange pour moi mais... Je vais m'en remettre
[17:01:49 16/04/14] PNJ-01 : Vous êtes tout le temps agréable à regarder. Quand vous avez l'air gêné, vous êtes adorable. Nuance. ... Et je suis heureux de constater que le fait que je sois un homme vienne en second sur le chapitre de vos préoccupations. *sourire satisfait* ... Quelles en sont les raisons, au juste ? A part... une légère perturbation ?
[17:13:46 16/04/14] @ Eliam : ...vous me faites penser a quelqu'un d'autre, si je me trompe c'est déplacé envers vous... Si j'ai raison c'est... Déplacé envers vous aussi...
[17:18:32 16/04/14] PNJ-01 : Pour la première des choses, ça ME regarde. Je préfère un baiser qui ne m'est pas destiné à pas de baiser du tout, en l'occurrence. Et si vous avez raison... C'est... un moyen pour vous de... toucher quelque chose à laquelle vous aviez renoncé, non ? Puisque vous l'avez laissée partir.
[17:24:30 16/04/14] @ Eliam : Ouais mais c'est une chose a laquelle je ne devrais pas toucher, même d'aussi loin *remet sa tunique et ses bottes* ... Je suis fiancé, et j'aime ma fiancée
[17:28:26 16/04/14] PNJ-01 : Genre. On peut pas aimer plusieurs personnes. Monsieur le duc, vous êtes... *il secoue la tête, remet son collier* Je suis convaincu que vous aimez votre dame. Mais... *soupir* Pas mes oignons. On n'est même pas amis, et je viens de vous voler un baiser, et j'aimerais vous voler beaucoup plus. Fermer ma mouille. .... Merci de m'avoir amené là, en tous cas. C'était gentil à vous et... vous saviez pas sur quel genre de tordu vous alliez tomber.
[17:36:41 16/04/14] @ Eliam : ...je sais bien, c'est juste que ça me tracasse un peu, vous comprenez. Et on va en rester au baiser hein... C'est déjà assez inattendu pour moi je vais éviter le cumul de nouveautés *rire nerveux* oh et de rien, si vous aviez été un tordu je vous aurait cassé la gueule *grand sourire*
[17:39:39 16/04/14] PNJ-01 : *éclate de rire* Le "cumul de nouveautés" je trouve ça mignon. Et ça laisse presque de l'espoir. Presque. *clin d’œil* Je note qu'on peut vous embrasser sans être un tordu. ... Duc Eliam, je suis votre plus grand fan. Vous voulez une autre poupée qui couine ?
[17:45:14 16/04/14] @ Eliam : ...j'en ai une, la prochaine sera pour notre prochaine rencontre *sourit* ... Et pour ce qui est du plus grand fan vous avez de la concurrence vous savez *rire faussement fier*
[18:26:16 16/04/14] PNJ-01 : Cruel. *se pose une main sur les yeux, tragique* Vous réduisez tous mes espoirs à néant. ... *sourire* Je vous en ferai une jolie, alors. Nous y allons ?
[18:30:07 16/04/14] @ Eliam : *hoche la tête*... Oui allons y *sourire* et si on croise des bandits je vous prend comme associé et je vous apprend le métier sur le tas *rire taquin* vous feriez un bon appât
[18:36:29 16/04/14] PNJ-01 : Un appât ? Moi ? *il se regarde de haut en bas* Ça se voit pas que je n'ai pas un rond ? Je suis flatté. *il reprend le chemin du village*
[18:41:14 16/04/14] @ Eliam : ...non pas trop *sourire* ...si j'ai raison, vous êtes pas fauché non plus *amusé*
[18:43:26 16/04/14] PNJ-01 : Eliam... Si vous avez raison... Le mari de votre amie -le mien, donc- devra me faire buter. Je serai donc riche, mais mort. Je me préfère maintenant.
[18:52:59 16/04/14] @ Eliam : ...il ne ferait jamais ça, même si les dieux eux même le lui demandait.
[18:56:52 16/04/14] PNJ-01 : Je ne serais pas présentable en épouse. *sourire triste* Il serait obligé. Donc bon. *il ferme un instant les yeux* Ça y est, je repanique. ... *regard en coin* Pas de câlin, cette fois ci je suppose ?
[19:19:32 16/04/14] @ Eliam : *lui tapote l'épaule sincèrement rassurant*.. Hé, dites vous que je me plante et que je ne suis qu'un taré, tout ira bien *sourit*
[19:22:15 16/04/14] PNJ-01 : Ce doit être ça. *rire léger mais faux* Rentrons alors...

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Avril 2014 le Ven 18 Avr 2014 - 13:50

[20:14:59 17/04/14] Freiya : *Comme un loup sortant du bois, la lycane arrive au village, revêtue de sa tenue de chasseresse habituelle, alors que le soir tombe. Elle se dépêche de la traverser pour atteindre le magasin d'arme avant qu'il ne ferme et y rentre rapidement, avec un tonitruant.* Bonsoir !
[20:22:46 17/04/14] Camille : *Camille est en train de ranger quelques articles au fond de la salle. Elle se retourne vers la nouvelle cliente.* On va bientôt...*petit sourire* fermer. Mais c'est pas grave du tout !
[20:24:19 17/04/14] Freiya : Je ne sais pas pourquoi, mais je m'en doutais. Je viens renouveler mes flèches. *Elle a un large sourire à Camille et vient saisir les flèches en acier qu'elle prend d'habitude, puis vient l'attendre gentiment au comptoir.*
[20:26:20 17/04/14] Camille : *léger rire, elle passe derrière le comptoir et annonce un prix symbolique.* Je suis de plus en plus généreuse avec les prix moi. *léger rire* Je vais me faire engueuler.
[20:29:02 17/04/14] Freiya : Tu ne devrais pas. *Elle se penche au-dessus du comptoir et embrasse la jeune femme, avant de glisser des pièces sur le comptoir, d'un montant supérieur à ce qu'elle a demandé.* Ne te fais pas engueuler pour moi.
[20:32:09 17/04/14] Camille : Je me fais engueuler si je veux. *lui sourit, réfléchit et soupire* ... *prends l'argent* Merci.
[20:32:54 17/04/14] Freiya : Je préfère ça. *Elle prend les flèches et les range dans son carquois, puis regarde à nouveau Camille.* Vous faites quelque chose ce soir ?
[20:34:18 17/04/14] Camille : Je fais peut être des trucs mais je peux toujours...m'arranger. *sourire amusé*
[20:36:24 17/04/14] Freiya : Vraiment ? Bah... tant pis, je ne voudrais pas vous déranger. *Après un soupir mélodramatique exagéré, elle se retourne vers la porte de sortie, avançant lentement.*
[20:39:11 17/04/14] Camille : *Arrive derrière elle et pose une main sur sa hanche, elle lui glisse à l'oreille.* Je ferai tout ce que tu veux. *joli sourire*
[20:42:03 17/04/14] Freiya : *La lycane se retourne instantanément.* Je préfère ça. *Elle embrasse de nouveau la jeune femme, puis passe doucement son index sur ses lèvres.* Je vais attendre la fermeture, dans ta chambre, d'accord ? *Sans attendre la réponse, elle se dirige vers l'arrière boutique et l'escalier.* Ne tarde pas trop !
[20:46:00 17/04/14] Camille : * Hoche la tête en souriant. Quelques minutes plus tard, elle ouvre la porte de sa chambre, une bouteille de vin et un peu de pain dans les bras.* Je suis là !
[20:48:38 17/04/14] Freiya : *Freiya a soigneusement rangé ses affaires, suspendant son arc et son carquois avec sa cape, son armure de cuir bouilli est au sol de même que sa tunique verte et ses chausses sont étendues un peu plus loin, ses bottes sont au pied du lit. Quant à elle, la lycane est étendue sur les couvertures de fourrure, en tenue d'Eve.* Et je suis là. *Elle se tourne à demi vers Camille, lui souriant de toutes ses dents.* Oh, tu as apporté de quoi manger un peu... Viens.
[20:49:40 17/04/14] Camille : Ah tu t'es déja...*finit par sourire, rougit un peu. Elle s'avance pose la bouteille et le pain sur sa table de chevet.*
[20:51:42 17/04/14] Freiya : Mise à l'aise, oui. *Elle pouffe de rire et roule sur le ventre, camouflant ainsi ses parties les plus intimes, elle a un sourire mutin à l'adresse de la jeune femme.* C'est pour voir combien de temps tu arriveras à tenir. *Elle tend le bras vers le pain.* Bonne journée ?
[20:54:43 17/04/14] Camille : Pas mal mais ...tellement triste comparé à ce qui va suivre. *léger sourire* J’espère. *Enlève ses bottes* Et toi ?
[20:58:09 17/04/14] Freiya : *La lycane rit en découpant son pain, grignotant un morceau.* Oh, journée tranquille dans l'ensemble. J'ai un peu chassé. *Elle agite légèrement le bas du dos, à l'attention de la jeune femme.* C'est pour quand ton prochain raid ?
[21:01:06 17/04/14] Camille : *Une fois ses chausses et son pantalon enlevés, elle monte sur lit et embrasse le cou de la lycane.* Aucune idée. Pourquoi ? Je vais te manquer ?
[21:03:59 17/04/14] Freiya : *Freiya se retourne doucement, et amène ses mains sur les hanches de la jeune fille, souriante.* C'est fort possible. *Elle l'embrasse à nouveau et l'attire contre elle.*
[21:07:32 17/04/14] Camille : *lui rend son baiser, passant une main dans les cheveux de la jeune femme* Je vais finir par être indispensable. *petit rire*
[21:10:43 17/04/14] Freiya : *La lycane ricane et se met à lui mordiller les lèvres.* N'en fais pas trop quand même ? Mais au fait... je ne te manquerais pas, moi ? *Une main presque griffue se resserre sur une fesse.*
[21:12:38 17/04/14] Camille : *rougit* Si... un peu quand même. *l'embrasse avec envie*
[21:14:11 17/04/14] Freiya : Je préfère ça. *La lycane les fait rouler toutes les deux pour se retrouver au-dessus et commence à lui embrasser, presque mordre en fait, le cou.*
♥♥♥

[21:16:58 17/04/14] Camille : *Un certain temps après, Camille est nue, allongée sur son lit. Elle soupire en souriant doucement.*
[21:19:23 17/04/14] Freiya : *Freiya est dans son dos, et elle passe un bras autour d'elle avant de tirer la couverture au-dessus d'elles. Puis elle dépose un baiser sur l'épaule de la jeune femme, sur une petite trace de morsure.* Alors... votre but est de devenir Viking ? *Elle sourit et lui embrasse la nuque.* Parce qu'il va falloir vous endurcir pour ça.
[21:22:27 17/04/14] Camille : Ce n'est pas mon but. Et...je fais ce que je peux. *hausse les épaules*
[21:24:27 17/04/14] Freiya : Eh, je plaisantais ma belle. *Elle fourre son nez dans les cheveux blonds.* Alors, vikings à temps partiel, vendeuse à temps partiel et conteuse à temps partiel. Tu n'as pas peur de te surmener ?
[21:26:11 17/04/14] Camille : *léger sourire* Je sais. Et justement...non...j'ai même plutôt l'impression de tourner en rond. Constamment.
[21:27:06 17/04/14] Freiya : Pourquoi ça ? *Elle la serre doucement contre elle.*
[21:28:22 17/04/14] Camille : J'crois que j'ai du mal à...m'épanouir sur le long terme. *léger rire, se tourne vers elle avec un léger sourire.*
[21:32:09 17/04/14] Freiya : Avoir du mal... ça veut juste dire qu'il faut plus de temps pour réussir. *Elle l'embrasse à nouveau.* Tu y arriveras.
[21:33:03 17/04/14] Camille : *fronce les sourcils* Tu te considère comme épanouie toi ?
[21:33:52 17/04/14] Freiya : Je ne suis pas un bon exemple à suivre. *Elle rit légèrement.* Et en fait, je me considère comme... bien. Je suis bien, là.
[21:37:59 17/04/14] Camille : D'accord. *lui sourit* Tant mieux. *l'embrasse tendrement*
[21:40:23 17/04/14] Freiya : Il suffit de ça, être bien. *Freiya sourit et roule à nouveau, pour installer Camille au-dessus d'elle.* Tu vois du pays avec tes Vikings ?
[21:43:14 17/04/14] Camille : *sourit* Mmh oui un peu ! Des petites îles perdues parfois. Mais bon en général...on ne fait que piller des trucs de valeurs et repartir. *hausse les épaules*
[21:48:04 17/04/14] Freiya : C'est sûr que ça n'encourage pas le tourisme. *Elle pouffe et passe ses mains dans le dos de Camille.* Dommage. *Elle lui embrasse la tempe.* Depuis quand tu es à Hengstone ?
[21:51:46 17/04/14] Camille : Depuis.... un peut prêt un an je crois. *sourire* J'étais très contente de venir ici. Surexcitée même.
[21:54:49 17/04/14] Freiya : Ah ouais ? Parce que c'est la capitale ? Ou il y a quelque chose de particulier qui t'intéresse ici ? *La lycane montre une curiosité innocente, pendant qu'elle caresse les épaules de son amante.*
[21:58:40 17/04/14] Camille : Parce que c'est l'endroit dont on rabat les oreilles à tout les enfants bretons. Ça fait rêver. Et puis il y'a de l'animation, des gens qui viennent d'un peu partout ! De jolies lycanes. *lui mord la lèvre*
[22:03:59 17/04/14] Freiya : Oh, il y avait déjà de jolie lycane à l'époque ? *Elle sourit et l'embrasse, murmurant ensuite contre ses lèvres.* Parce que je n'étais pas encore là.
[22:06:24 17/04/14] Camille : Non pas tout de suite, c'est vrai. C'est pour ça, je suis bien contente de t'avoir trouver, et que tu soit venue ici. *enfouie sa tête au creux de son cou*
[22:10:28 17/04/14] Freiya : Dis plutôt que c'est moi qui t'ai trouvé. *Elle pouffe de rire en emmêlant ses mains dans les cheveux de la jeune femme.* J'aime bien le coin, j'avoue.
[22:14:23 17/04/14] Camille : J’espère que tu vas y rester. *léger sourire* longtemps, j'veux dire. C'est triste quand les gens partent, mais il le font tous un jour. *petit soupire*
[22:17:49 17/04/14] Freiya : Eh bien... Je suis déjà parti pendant un long moment et là... *Elle relève doucement la tête de Camille pour l'embrasser.* Je n'ai pas de raison de partir.
[22:19:27 17/04/14] Camille : *léger sourire* Tant mieux alors. *petit rire gêné* J'aime bien quand tu es là.
[22:22:54 17/04/14] Freiya : Heureusement ! *Elle roule en riant, se mettant cette fois au-dessus de Camille et se redresse à genoux. Elle tend la main pour prendre la bouteille de vin et un verre, puis commence à le remplir.* Un verre ?
[22:24:16 17/04/14] Camille : Avec plaisir. *en profite pour passer une main sur la hanche de la jeune femme avec un sourire*
[22:27:23 17/04/14] Freiya : *Elle lui tend le verre une fois rempli et en prend un autre pour elle.* Du vin, et des "jeux", tout ce qu'il faut pour le peuple.
[22:30:23 17/04/14] Camille : *léger rire, se redresse un peu et boit, sa main se baladant un peu sur le corps de la lycane.*
[22:34:20 17/04/14] Freiya : *Freiya sourit en avalant lentement son vin, elle finit par reposer le verre, vide, sur la table et se penche lentement sur Camille.* Tu t'amuses bien ?
[22:35:51 17/04/14] Camille : *pose son verre* Bien sur que je m'amuse. *petit sourire innocent*

***
[13:21:13 18/04/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine se rend au château, comme souvent après le retour d'un de ses navires, accompagné de quelques hommes qui portent bijoux et autres objets précieux qu'il revend à la noblesse. Noun est vêtue de façon similaire à ses hommes, manteau long de cuir et chausses usés, mais il dégage une odeur de propre qui indique une hygiène irréprochable, à la limite du suspect pour un marin comme lui. Saluant les gardes qu'ils croisent sur son chemin, il atteint rapidement la salle de repos et s'y installe, cherchant déjà une bouteille de vin qu'il compte se servir dans un calice d'or.*
[13:27:42 18/04/14] Garth : * Assis sur les fauteuils dans le coin, le Maitre et deux chevaliers du royaume sont en train de manger. Garth, apercevant Noun, s'essuit la bouche, boit une coupe de vin et pose delicatement son chiffon sur son genoux. L'expert regarde la corsaire un instant, puis s'eclarcit la gorge * ... On me dit que vous faites très bon profit de votre commerce. J'espère que vous reversez une part à la citadelle. * Comme à son habitude, il semble d'une humeur étrange. Le loup blanc occille entre la sevérité exploisive et le calme cynique. Les deux chevaliers debarassent avec une toute respectueuse nervosité, puis s'eclipsent en saluant Noun. Le dos bien droit et dans une posture presque samourai en tailleur, il fini par deccrocher un infime sourire à l'attention de Noun. *
[13:30:50 18/04/14] Capitaine Noun : Tiens, bonjour Maître Garth. *Tout sourire, le pirate se sert un grand verre de vin.* Je vous sert quelque chose ? *Il surveille ses hommes du coin de l'oeil tandis que ceux-ci préparent les objets d'or et d'argent.* Plus qu'une simple part, en fait. J'ai tout un contrat qui me lit à la Reine Morgause. *Noun mime une petite révérence à cette occasion.* Et nous en sommes tous deux pleinement satisfait.
[13:33:44 18/04/14] Garth : Cela permet à un loup tel que vous de manger officiellement dans la bergerie, et ce en apportant un bouquet de fleurs à chaque diner. * lève son verre * ... Santé, j'ai déja mon verre.
[13:37:54 18/04/14] Capitaine Noun : Un loup ? *Noun éclate de rire.* Voilà une comparaison bien choisie de votre part, maître Garth. *Il fait tourner le vin dans son verre, puis avale une gorgée.* Non, je côtoie des loups, surtout depuis que je suis arrivé ici, mais actuellement, je suis un chien obéissant. *Avec un large sourire, le pirate lève son verre d'or.* Santé.
[13:41:26 18/04/14] Garth : Votre diligence à servir le royaume vous honore, capitaine. Vous devriez songer à postuler à la place d'amiral. Le costume mettrait vos formes plus en valeur. * ôte son regard de Noun, découpe avec ses couverts la viande de son assiètte, ouvrant un bouche ou deux belles canines s'entrevoient furtivement. *
[13:45:33 18/04/14] Capitaine Noun : Oh, je suis sûr qu'un certain nombre de personnes apprécieraient de me voir essayer le costume. *Le pirate s'assied sur un meuble en indiquant à ses hommes comment poser les divers calices récupérés.* Mais je suis un animal apprivoisé, pas élevé au château.
[13:49:48 18/04/14] Garth : Pourtant, un homme tel que vous refuserait une paye continue en sus des trésors de guerre ? Je croyais vous autres attirés par l'appât du gain. Les choses qui brillent, comme des corbeau vous vous jetez dessus. Approchez capitaine, j'ai haussé la voix toute la journée, parlons nez à nez.
[13:54:49 18/04/14] Capitaine Noun : Ah, nous autres marchands n'avons pas bonne réputation, c'est vrai. *Il se relève d'un bon, saisit deux gobelets d'argent dans le butin et en lance un à chaque homme, ordonnant dans la langue étrange qu'il partage avec ses hommes : * Allez vous amuser en ville, je m'occupe du reste ici. *Puis il se retourne vers Garth et se rapproche, attrapant la bouteille de vin au passage.* Vous ne savez peut-être pas, Maître Garth, que je suis déjà payé. Certes, pas autant qu'un Amiral, mais suffisamment.
[14:00:00 18/04/14] Garth : Vous n'avez en reputation que la réalité qui vous sied. * se sert à boire * ... J'ai une mission pour vous. Non remunéré bien sûr, elle fait partie d'une demande de Hengstone. J'appriecerais que vous acceptez.
[14:02:28 18/04/14] Capitaine Noun : Je vous écoute. *Noun se resert à son tour.* Je verrais si elle rentre dans nos attributions.
[14:05:02 18/04/14] Garth : Vous n'avez pas manqué de remarquer les deux moineaux qui mangeaient avec moi toute à l'heure. Et bien ce sont des futurs chevaliers, et ils doivent, car la Bretagne est avant tout une île, effectuer un stage dans la marine. Je vous serais gré de me les prendre pour deux mois. Ils doivent voir les ficelles du métier, les quètes de héros se trouvent aussi en mer que sur terre.
[14:08:50 18/04/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine hausse son unique sourcil, et termine son verre avant de répondre.* Eh bien, je vous conseillerais de leur faire effectuer un stage... dans la marine. Et pas sur un de mes navires. *Il pose son verre puis relève l'oeil sombre vers Garth.* J'en parlerais à la Reine, mais pour ma part, c'est un non. Pour l'instant. Je rends des services à Hengstone, je ne suis pas là pour former vos combattants.
[14:23:44 18/04/14] Garth : Vous n'aurez pas à vous occuper d'eux. La marine est ININTERESSANTE pour toute personne en besoin d'aventures et d'épreuves. Ils ne font généralements que des patrouilles. J'aurais aimé pouvoir les diriger vers des navires effectuant autre chose que des barbottement sur l'eau. Un chevalier doit risquer de mourir, ou au moins d'en baver. Son apprentissage ne peux en être autrement. Je forme des combattants pour la Reine et ses citoyens, pas pour moi, capitaine. Ils doivent être polyvalent et parés à toute épreuve. Ce n'est pas une milice privé comme vos hommes, ce sont des militaires de professions au service du Trône.
[14:26:19 18/04/14] Capitaine Noun : C'est pour ça que je ne comprends pas pourquoi vous voulez les envoyer chez moi. Ils ne parlent même pas la langue de mes hommes ! Envoyez-les faire un boulot de militaire, pas le nôtre. Mais je vous l'ai dit, j'en parlerais à la Reine. Si elle juge cela opportun, alors je réviserai mon jugement, ça vous va ?
[14:34:22 18/04/14] Garth : Non ca ne me va pas, si vous collaborez avec la reine, apprenez à fonctionner avec ses collègues. * ton calme, pose ses couverts * ... Voyez-vous, je suis le Formateur au service de la chef de l'Executif. Je ne souhaite pas que la reine ai son mot dans mes méthodes que je juge efficaces. L'equilibre de cette collaboration va de pair avec notre paix mutuelle, à moi et à Morgause. Je suis indépendant ici, j'offre de bon gré ma préstation et mes services. C'est entre moi et vous capitaine. Ma demande à été rejeté. En ce sens je ne saurais vous être utile si vous demandiez quelque chose un jour, ce dont je doute.
[14:42:55 18/04/14] Capitaine Noun : La notion de collaboration doit être bien étrange à vos yeux. Je travaille avec la Reine. Point. Je ne vais pas me plier en quatre à la moindre envie d'une des centaines de personnes qui appartient à sa cour, et je ne prends mes ordres que de la Reine. Si ça ne vous plaît pas. *Il hausse les épaules et se redresse.* J'en suis navré Maître Garth.
[14:45:51 18/04/14] Garth : J'en suis le premier navré, car nous autres celtes d'Hengstone fonctionnont comme une equipe. J'ai eu tord de penser que vous puissiez être autre chose qu'un mercenaire parmi des centaines de mercenaires qui appartient à sa cour. Bonne journée. * lève son verre, boit. *
[14:50:46 18/04/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine pouffe de rire, récupérant son calice d'or pour se servir à nouveau.* Je suis sûr que vous trouverez un bon équipiez pour faire vivre à vos chevaliers des aventures palpitantes. *Il boit un longue gorgée, rejetant un instant la tête en arrière, ce qui laisse apercevoir pendant un quart de second une marque bleue à la base de son cou.* Bonne journée. *Il s'éloigne vers ses biens.*

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Avril 2014 le Ven 18 Avr 2014 - 20:52

[15:18:58 18/04/14] Garth : * Dans les jardins privés de la reine, Garth fait les cents pas, habillé d'une tenue volontairement plus civilisé que celle habituelle. S'approchant d'un des silencieux garde d'exterieur, Garth fixe le soldat dans les yeux en murmurant un air * .... Le premier... qui rougit ...aura un ...coup de tête.
[15:21:08 18/04/14] Morgause : ... Vous... Chantez. Maître Garth. Je crois que le soleil va cesser de tourner autour de la Terre. *Morgause fait son apparition, en grand deuil* Et vous terrorisez ce jeune homme. Vous n'avez pas assez de vos recrues ?
[15:25:14 18/04/14] Garth : Je chante pour passer le temps, petit qu'il me reste de vivre.* Se retournant vers la reine, il ne s'incline pas mais salue cette dernière d'un signe de tête. * ... Je n'aurais jamais assez de tester la fiabilité de chacun des hommes que je confie pour être à vos petits soins. * son visage de roc se ride d'un sourire aimable là ou ses yeux froids comme la mort observe de haut en bas la souveraine. *
[15:31:34 18/04/14] Morgause : *celle ci hausse les sourcils* Faut-il que ce soit moi que vous testiez aujourd'hui ? Vous semblez d'humeur à vous laissez tenter par une ou deux pointes de lèse-majesté. Un souci ?
[15:41:39 18/04/14] Garth : Je semble d'humeur à me demander quelle est la place que vous octroyez à certaines personnes selon d'autres, madame. Avec tout le respect que je vous dois, vous avez certainement entendu parler de ma demande qui m'a été refusé par votre corsaire. J'aimerais que nous en parlions. A moins que je ne me trompe, ce serait à votre mercenaire d'atribuer la faute de lèze-majesté à mon égard. De ceci vient d'autres mots que je tiens à dire Majesté : je suis un Roi Allié... fédéré mais, Maitre des Armes de votre citadelle. J'ai porté le drapeau de Bretagne d'une main, et vous bébé de l'autre il y'a plusieurs dixaines d'années. Je ne tolérais pas qu'un de vos sous-fifres me considère comme un même sous-fifre.
[15:47:14 18/04/14] Morgause : Hm... Alors lèse majesté... C'est juste pour moi, ici puisque vous avez abandonné votre titre pour servir Logres -et pas moi, croyez bien que j'en prends bonne note- donc nul ne peut vous faire de crime de lèse majesté... Tout au plus vous contrarier, ce qui est déjà regrettable. *elle avance, s'éloignant des gardes, lui faisant signe de la rejoindre* ... De plus... Considérez ce que votre demande a d'extravagant : vous connaissez l'existence de la mission de Noun puisque je vous ai fait assez confiance pour vous en parler, à vous et à à peine une autre personne pour le moment. Il ne serait pas arrangeant du tout que deux de vos hommes infiltrent son navire., et l'apprennent. ... Je comptais demander au prince Wulfrath de venir manger à ma table demain soir, pour mettre enfin au point ce que nous pouvons faire sans son père expressément. Peut être, lui, pourrait il prendre vos hommes sur ses navires... en tant qu'Amiral de la flotte.
[15:55:37 18/04/14] Garth : * Serre les dents * Ce petit prétentieux idéaliste ? Je souhaitais que les chevaliers apprennent ce qu'est la rude vie en mer, pas se vautrer dans le parfum des bordels en dilapidant l'argent de son père. C'est tout juste si je regrette de m'être proposé son parrain, eu égard à mon amitié pour son père. Je ne lui fais pas confiance, c'est une tarlou... Hum, un garcon volage et pacifiste. * lève les yeux au ciel, ce mot lui étant difficile en bouche *
[15:56:21 18/04/14] Garth : ( Gart, ou Léodagan Next Gen )
[16:01:42 18/04/14] Morgause : *elle hausse les sourcils... puis un sourire apparait sur ses lèvres. Sourire qu'elle tente de réprimer... avant d'éclater de rire* Vous êtes... Vous êtes... *elle cache son visage dans ses mains pour que nul ne voie cet amusement inconcevable* ... *elle finit par s'essuyer les yeux, son sourire tremblotant encore* Bon. Je ne sais pas quoi vois proposer, du coup. Noun attaque des vaisseaux de pays avec lesquels nous ne sommes pas ouvertement en guerre. Ses hommes ne comprennent rien, et lui il voit du côté où la tartine est beurrée. Nos chevaliers, ce serait pas la même. ... Je vais réfléchir. Eventuellement en demandant un stage aux Byzantins. Ils combattent sur les mers, eux aussi.
[16:11:49 18/04/14] Garth : Les Byzantins c'est pas mal, mais mes apprentis ne porteront pas la jupe, rassurez-moi ? * croise les bras, fin sourire *
[16:13:28 18/04/14] Morgause : Je demanderai une exception à Justinien. ... Vous n'êtes plus en colère contre moi, ou il y a un une seconde couche ? *elle croise les bras, plantant ses yeux gris dans ceux du Maitre d'Armes*
[16:19:36 18/04/14] Garth : Non Madame, je n'ai rien contre vous en particulier de toute manière. Parfois je ne comprends pas vos choix d'entourage, mais je les respecte. * soupir à demi-voilé, inclinant le front d'une voix plus posé. *
[16:23:52 18/04/14] Morgause : ... Vous avez toujours préféré Arthur. Il est.. tellement plus cohérent et direct. Il correspnd mieux à votre manière de faire. *elle avance d'un pas et prend la main du lycan dans les siennes* Mais vous savez... que je fais toujours passer Logres avant tout. N'est ce pas ? ... *elle baisse à son tour les yeux* ... Mon entourage. Vous êtes certain de parler du capitaine Noun, là ? *murmure*
[16:31:03 18/04/14] Garth : * La laisse faire, froncant les sourcils * ... Arthur avait sa méthode, il ne déléguait pas de manière ascendante mais créait des equipes, autour d'une table, faisait des votes, collaborait avec des personnes qui ne se sentaient pas inférieurs à lui, mais le suivant par passion de la lumière. Je sais que vous ferais toujours passer Logres avant tout, mais ne perdait son identité en cours de route... La foule vous voit de moins en moins, votre haute tour est vos songes ne sont accessibles qu'a vous. * Baisse son regard sur elle * .. Et vos desseins ne sont devoilés que par ceux qui par ceux qui partagent votre lit. Vous êtes loin de nous, Ma Reine. * regarde les mains de la femme en cillant d'un regard voilé. *
[16:38:16 18/04/14] Morgause : "Ceux" ? *le ton est ébahi* Je ne... *elle serre les mains de Garth à se faire mal* Quelle est cette nouvelle fable ? Je sais bien qu'il est inutile de cacher que je ne vis pas recluse, mais... un seul homme partage ma couche. Et je le tiens aussi éloigné que possible des jeux du pouvoir : il n'y est pas bon. *elle plante son regard dans celui de Garth* Vous devez le sentir, n'est ce pas ? Siobhan l'a su immédiatement, malgré les parfums. ... *sa voix devient amère* Arthur s'est perdu dans la lumière, parce que les gens ont besoin d'être dirigés. Hors certains, dont vous par exemple, la plupart préfèrent l'ordre à la coopération. Je m'adapte. ... Et peu importe qu'ils me détestent, pour peu qu'ils obéissent. *elle baisse la tête : visiblement, ce n'est pas tout à fait vrai, et elle aimerait bien cumuler amour et obéissance. Elle lâche lentement la main du Maître d'Armes* Et vous n'avez pas nié. Je me perds peut être... mais je comprends trop bien les gens qui m'entourent.
[16:47:55 18/04/14] Garth : Je ne VEUX pas savoir, même mes sens aiguisés sont tenus volontairement à l'écart de ce genres d'informations. Je ne veux pas même me dire qui est concerné, même si je le sais, car je le sens. Faites attention ma reine, vous pouvez détruire la vie de quelqu'un que vous aimez même si vous le tenez eloignez du triste sort que nous conaissons nous autres, personnes d'états. Les gens à défaut de savoir, font marcher leurs imagination, et finissent par invoquer que vous en prenez plusieurs... L'obscurantisme gagne le peuple à mesure que l'on ne voit plus faire des bains de foule, tendre la main aux miséreux en simple robe dans un village... Votre charisme doit inspirer une obeissance volontaire et généreuse, c'est là que vous vous ferez aimer. Vous le savez madame, votre puissance et votre autorité ne vous permets pas d'avoir amour et devoir en même temps. Certains le peuvent car ils avaient compris quelque chose d'essentiel, soyez un symbole aux yeux de tous, pas un symbole perché dans les tours drapés derrière des tentures que personne ne peut s'imaginer ce qu'il s'y passe, par crainte de vos secrets, de votre magie. * pose un doigt sur son talisman * ... Près des yeux, vous serez près du coeur, ma fille.
[16:56:23 18/04/14] Morgause : *murmure* Ils me traitent de sorcière, en oubliant que mon pouvoir, je l'utilise pour stabiliser la terre et faire fructifier les champs, malgré la guerre. Ils n'ont pas vu qu'ils ont survécu à l'hiver alors qu'ils n'auraient pas du. Je... n'ai pas l'habitude de m'ouvrir aux gens, Garth. On m'a longtemps tenue en dehors... et je ne sais pas... ouvrir mes bras à un enfant ou parler sans lui faire peur à l'épicier, ou *elle se pince le nez* Je ne vois même pas en quoi cela me touche. Je suis en glace, il parait. ... Près des yeux, je serai près du coeur ? *rire bas* Mensonge. Il y a eu deux personnes qui m'ont aimée, à ce jour. Et j'ai tenté de tuer les deux. Les autres, ceux qui me côtoient.. le font par intérêt ou par obligation, point.
[17:03:14 18/04/14] Garth : ... * voix rauque, clignant des yeux * ... Moi, je vous aime. Je ne veille pas pas sur vous par obligation ou interêt. Vous n'êtes pas en glace, vous êtes fait du sang des puissants, de la Destinée et de la lignée de ceux qui marqueront l'histoire à jamais. Ils ne comprennent pas le poids que vous supportez sur vos epaules. Votre tâche est grande, et humblement pour ma part je veille à ce que rien ne se mettre en travers de votre chemin. Car j'aime la Bretagne... Et que vous êtes la Bretagne. * pose sa seconde main sur celles de Morgause. *
[17:16:06 18/04/14] Morgause : *la respiration de la Reine se bloque quelques instants.. puis reprend, tentant de rester calme* Je ne voulais pas... vous cacher cette histoire avec Noun : du reste, vous le saviez. Je n'ai pas de... sombres secrets, enfin... Pas pour vous, pas si vous posez la question. ... ... Pour ce qui est de... la personne qui partage ma vie. Que me... conseilleriez vous ? ... Je ne pourrais pas... complètement me séparer de lui, je préfère vous prévenir. *voix subitement douce* Je l'aime.
[17:24:14 18/04/14] Garth : Je vous conseillerais de le mettre en sureté... Si cela venait à se savoir... Les ennemis du royaume se précipeterait pour l'assassiner, c'est un humain... Ils trouveront cela plus facile et ca blessera votre coeur, ce qui vous affaiblera, vous et la force du royaume. Il faut trouver une solution... J'ai tenté deux fois de faire les ragots parmi l'armée mais ca ne suffit pas, il ne faut pas que cela atteigne les oreilles ennemies. Soit il faut le proclamer roi, mais après la mort mmh,... Naturelle de votre mari, ca passera pour un complot de placement. Soit il faut le proclamer champion, mais il y'en à déja un. Quoique cela allégerait la charge de Léomyd, il est epuisé madame. Sinon, faites en sorte de le rendre puissant, que rien de ce qui peux le toucher lui et pas vous, ne vous sépare.
[17:29:58 18/04/14] Morgause : ... C'est compliqué de protéger un homme, vous savez ? Je ne veux pas lui donner l'impression d'être un enfant. Même s'il est, de fait, plus... faible que moi, ce ne doit pas être quelque chose qui pèse entre nous. ... Je vais réfléchir à votre idée : j'ai même... LA personne qu'il faut, pour ça. ... *elle relâche enfin les mains de Garth, relève la tête* ... Un des derniers plans de Caelin est de... cambrioler la chambre forte de Hengstone.
[17:34:34 18/04/14] Garth : * Fronce les sourcils * ... Pardon ? La petite garce... Il est temps que je m'occupe d'elle personnellement. J'ai... Senti l'odeur de ma soeur sur Noun,... Il y'a t-il un lien ? Avez-vous su cela par le biais du corsaire ?
[17:38:32 18/04/14] Morgause : Par Siobhan, qui surveille Noun. ... J'ai... donné un nouveau gardien au trésor de Logres. *sourire froid* Mais je lui ai demandé de ne pas mager votre soeur, soyez rassuré : vous pourrez la... confronter vous même le cas échéant.
[17:40:00 18/04/14] Garth : ... Un gardien de trésor.... Un dragon ? * esquisse un sourire curieux * Oh, ou un golem peut-être ?
[17:42:50 18/04/14] Morgause : Un dragon. Artheon m'aide... un petit peu, et je sais qu'il est de confiance. Il ne tuera personne, mais... à ce moment là, soyez au courant avant moi, officiellement.
[17:45:04 18/04/14] Garth : J'l'aime bien ce petit, je suis content qu'il nous soit revenu. Il n'aura pas le temps de poser ses crocs sur la cambrioleuse, je vais mettre un terme au délire de cette fille. * soupir *
[18:34:12 18/04/14] Morgause : *elle pose à nouveau sa main sur celles de l'homme* Je tiens à ce qu'elle reste en un seul morceau. .... Je prévois certaines choses pour elle, et j'ai besoin qu'elle survive jusqu'à ce qu'elle soit assez mûre pour apprendre. *Garth peut sentir... pas une compulsion à obéir, non... juste un "faites moi confiance" muet mais insistant*
[18:35:58 18/04/14] Garth : ... * Froncant les sourcils * ... Bien alors je suppose que je dois vous faire confiance Majesté. Je la laisserais en vie. Mais je ne promets pas de ne pas lui mener la vie dure. * incline le menton, machoire carré *
[18:37:51 18/04/14] Morgause : *sourire matois* Oh, mais je compte sur vous pour ça. Je la veux forte. Très forte. Redoutable. Et libre. Pourrez vous faire ça ?
[18:39:36 18/04/14] Garth : ... * Incline la tête sur le coté * ... Je ne le ferais pas tant que je ne saurais pas ce que vous avez derrière la tête, madame.
[18:43:13 18/04/14] Morgause : ... *soupire* Pourquoi est-ce que vous ne faites jamais confiance, Garth ? ... ... J'ai besoin de gens intelligents. Avec, ou contre moi, pour pouvoir tracter. Si elle ne veut jamais être qu'une force d'opposition soit : je veux qu'elle soit formée, qu'elle connaisse le pays de Logres intimement, et que si un jour elle gagne... Je puisse mourir tranquille, me disant qu'elle connaitre le pays sur le bout des doigts.
[18:48:41 18/04/14] Garth : Elle ne gagnera pas, elle à le coeur mais pas la tête, son esprit est anarchique. Elle est inutile Majesté. La suppression de son clan aurait dû lui faire perdre toute idée combattive. Je l'ai sous-estimé. Enfin... A votre guise, je vais lui mener une vie d'enfer. * acquièsce *
[18:50:53 18/04/14] Morgause : Nul n'est nutile. *sourire froid* Chaque pion a sa place : et il peut même devenir Reine. Emmerdez-la bien, Garth. *elle se détourne, se dirigeant vers la porte de ses appartements* Au fait... Pourquoi cet affort d'habillement ? ... Pas pour moi, j'imagine ?
[18:52:16 18/04/14] Garth : Ben... * se regarde, renifle. * ... Si. Ca vous plait pas ? * l'air de ne pas du tout être sur son terrain psychologique, se craquant les doigts *
[18:53:55 18/04/14] Morgause : *elle se retourne à demi, le regarde de haut en bas* Vous êtes encore plus intéressant que d'habitude. Merci de votre effort. *le ton est... affectueux. Pour Morgause.*
[18:56:48 18/04/14] Garth : * Sourire grimacant, ecartant une mèche grise devant son nez, s'eclaicissant la gorge, il la regarde partir en soupirant. Le garde non loin de lui se permets un rictus moqueur. Garth se tourne vers lui puis s'approche tranquillement. * ... Un deux trois, coup de tête. T'a souris, t'a perdu. * bruit sourd *


***


[19:09:19 18/04/14] Garth : * La maison de Siobhan. Le chant des animaux au soir accompagne les feuilles colorés d'un printemps encore timide. De la cabane, la porte est entre-ouverte, et on peux sentir une legère tension dans l'air. Personne ne vient acceuillir la lycane à son retour. *
[19:11:40 18/04/14] Siobhan : *fronçant les sourcils, la lycane pose sa musette, et entreprend de faire le tour de la maison, ses yeux fouillant le sol, et le nez humant l'air. Sans qu'elle s'en rende compte, elle gronde*
[19:15:17 18/04/14] Garth : Regarde Julian, ta mère est rentré. * derrière Siobhan, on voit Garth et Julian. Le picte à sa main entourant la nuque du petit bonhomme. Ce dernier semble ne pas avoir le courage de faire preuve de bienvenu envers sa mère... Peut-être est-ce l'ambiance, ou peut-être est-ce la main du loup blanc capable d'être un eteau mortel si l'enfant se décidait à rejoindre sa mère. Garth s'abaisse, gardant sa main là ou elle est. * ... Tu sais ce qu'il ne va pas chez ta mère Julian ? ... Elle ne tient pas en place.
[19:18:35 18/04/14] Siobhan : *les yeux de Siobhan passent immédiatement à l'orange feu* Lâchez. L'enfant. *elle fait un pas vers eux. Bravo : si Garth voulait faire voler en éclats tout le contrôle que Siobhan a sur son loup, il y a réussi : émane d'elle une odeur de colère et de panique presque palpable*
[19:22:15 18/04/14] Garth : * Garth lui, à toute reserve de contrôle pleine même si la tension est palpable. Il fait sentir que si Siobhan bondit, lui tord le coup du garcon en une demi-seconde. Des griffes s'allongent sur la main encore humaine de Garth, très tranquille. * ... T-t-t-t-t. Vous allez tout d'abord répondre à deux questions. Ca vous va ?
[19:23:47 18/04/14] Siobhan : Si vous le touchez, vous mourrez, Garth, soyez en sur, même si vous ne faites que griffer sa joue. *elle reprend contenance, c'est son travail après tout* Posez vos questions.
[19:27:54 18/04/14] Garth : Je suis déja mort Siobhan, depuis le jour ou de l'argent coule dans mes veines. Les bêtes mourrantes sont les plus dangereuse près du trépas, mais ca vous le savez. Vous perdrez plus en me touchant car le petit mourra. Autant discuter tranquillement. * bouge sa machoire, la faisant craquer et se passer la langue sur les lèvres. * ... Première question. Pourquoi m'avez-vous doublé ? Je n'aime pas passer après quelqu'un d'autre, surtout une étrangère borgne.
[19:31:03 18/04/14] Siobhan : *la question semble tellement le surprendre qu'elle se détend presque* Quoi ? .... Je ne vous ai pas... "doublé" quoi que ça veuille dire. Je prends un plaisir avec elle différent de celui que je prends... *froncement de sourcils* prenais... avec vous. Et j'ai fait bien attention de choisir une maitresse et non un amant pour ne pas que vous soyez en compétition, justement. *elle penche la tête de côté* Je ne comprends pas la question, peut être.
[19:35:02 18/04/14] Garth : Elle est très simple, mais nous ne venons pas du même monde. Chez moi, l'adultère exige un sacrifice. Mais nos culture se mélangent, alors je vais décider de ne plus entendre parler de vous, ou du lien qui pouvait nous unir. Moi et vous, je nous croyait unis d'un lien fort. J'étais amoureux, pas vous ?
[19:38:01 18/04/14] Siobhan : ... *nouveau bug* Mais... oui. Mais jamais il n'a pu être question de... mariage entre nous puisque le seul que je pourrais épouser... ce serait son père. Et que c'est impossible. ... L'amour n'a pas grand chose à voir avec le sexe, pourtant.
[19:43:17 18/04/14] Garth : Chez moi si, l'extraction de ce fait est incompatible. Je voulais prendre la place qui me revenait, celle de son père, celui de votre compagnon. Nous n'avions pas les mêmes idées alors. * baisse les yeux vers Julian, puis enlève sa main et le laisse partir. *
[19:49:00 18/04/14] Siobhan : ... *elle attire l'enfant à elle, le vérifie sous toutes les coutures, murmure* Va chez Skoll et Calli, dis leur de ne pas venir. C'est un ordre. ... *une fois l'enfant parti, elle se projette sur Garth, s'arrête à le toucher, tremblant à nouveau de rage contenue* Comment pouvez vous penser jouer le rôle de son père et l'utiliser comme bouclier contre moi alors que, putain, je. Suis. Moins. Forte. Que. Vous !! *chaque mot est ponctué d'un coup. Qu'il porte ou non peut importe, elle cherche juste à évacuer sa rage*
[19:53:02 18/04/14] Garth : * Parant les coups avec des paumes ouvertes, il s'en recoit certainement la moitié mais ne bronche pas même si il saigne, Il rugit * ... Voilà c'est mieux ! Enfin je vois ou vous êtes ! Je voulais que vous m'apparteniez. Je voulais savoir si ca vous feriez quelque chose de vous sentir en danger, Fianna. Il n'y a que votre fils qui vous fait ressentir quelque chose ou n'ai-je pas été assez aimant pour avoir droit à ma récompense ? * La fait reculer en la poussant, puis ecarte les bras * ... Je ne me transformerais pas, alors visez bien. * crache un jet de sang, s'essuit la bouche. *
[20:06:44 18/04/14] Siobhan : *elle revient vers lui et lui envoie une claque à décoller la tête, puis s'arrête, hors d'haleine* Vous PENSEZ que je ne me sens pas assez en danger, c'est ça ? Espèce de con, j'ai l'habitude de ça. Mon fils a six ans, vous m'entendez ? Et une grande partie de mon temps je cherche à lui donner une vie plus douce et moins effrayante que ne le fut la mienne. *nouveau coup, puis elle s'arrête, haletante* Bien sur que je ressens des choses. J'ai été amoureuse, plusieurs fois. J'ai des amis. J'ai cessé de détester des gens : vous êtes le seul à passer régulièrement de ceux que j'aime à ceux que je voudrais étendre à mes pieds. ... *voix plus calme* Et vous ne vous servirez pas de moi pour vous tuer, alors cessez ce jeu. .... Quelle est votre seconde question, Seigneur Garth ?
[20:09:32 18/04/14] Garth : * s'essuyant le visage et se massant la machoire, il passe un doigt sur son arcade explosé * ... C'est de la triche, je ne guéris pas, moi. * relève les yeux * seconde question, CAPITAINE. Ou et quand avez-vous apercu la hors-la-loi Caelin pour la dernière fois ? Je sais que vous vous êtes vus.
[20:11:36 18/04/14] Siobhan : ... *elle croise les bras* Vous avez plus d'otage. Pourquoi vous répondrais je ? *elle jette un regard ennuyé aux blessures de Garth, puis renifle* J'aurais pu frapper à des endroits plus douloureux.
[20:16:31 18/04/14] Garth : Parcequ'elle est en danger, que je la connais... Que je sais quelle est du genre à aller au bout de ses idées stupides, et que ca la tuera. J'ai un coup d'avance sur la reine... Elle croit que Caelin va cambrioler la chambre forte. Elle ne va pas faire ca, je la connais... Elle à laissé ce bruit filer pour mettre en place autre chose. Sauf que je ne veux pas que la reine se sente en danger. Je suis sûr de ce que j'avance, Caelin fonctionne par ce biais. Je dois la rattraper.
[20:21:29 18/04/14] Siobhan : *elle scrute l'homme un instant, puis soupire* Je peux vous emmener là où je l'ai vue pour la dernière fois. Et je préférerais être là si vous la trouvez : vous avez tous deux un tel caractère... Asseyez vous, je vais vous soigner, et nous partons. *elle se dirige vers sa maison, puis se retourne à demi* Au fait. Pour Noun... C'est moi qui l'ai prise : elle ne m'a pas... fait la cour en connaissant votre existence. Vous laissez pas aller à être désagréable. *elle franchit sa porte, voix off* Et NON, je ne dis pas ça parce que je l'aime plus que vous.
[20:27:57 18/04/14] Garth : Pas de soin. Laissons les blessures, j'aime me souvenir de ce que je mérite. Je vous suis. Maintenant capitaine. * commence à marcher *
[20:30:11 18/04/14] Siobhan : *elle ne ressort quelques instants après* Hey. Vous pourrez pas y aller sans moi. Donc : si je dis que je vous soigne, je vous soigne. Je ne veux aucun mal, ni à votre soeur, ni à Morgause, mais je peux moi aussi jouer les chieuses.
[20:37:57 18/04/14] Garth : * Soupir, s'assoit sur un troncon d'arbre. Regarde le ciel couchant * ...
[20:42:33 18/04/14] Siobhan : *elle vient vers lui avec un linge, de l'alcool et de l'eau, commence à le "soigner" avec des gestes un peu brusques. Visiblement, même si elle est ennuyée, elle est encore en colère* ... Vous vous attendiez à quoi, en menaçant mon fils ? A ce que je vous bute ? Ou vous vouliez me buter directement ? Vous êtes plus fort que moi, sans transformation.
[20:45:21 18/04/14] Garth : ... Je crois que je jalouse votre vie. Votre famille, cette maison au milieu des bois, votre longevité, ... * Sa réponse à pour vocation d'a l'a fois répondre à sa question et de l'éluder en même temps par un autre sujet. *
[20:58:25 18/04/14] Siobhan : ... *elle soupire, ses gestes se font plus doux* Vous avez toujours été le bienvenu ici, Garth. Là... Ça sera... plus compliqué. Pour ce qui est de ma famille, j'ai toujours eu l'habitudde de rassembler des gens autour de moi. Des gens que j'apprécie. Vous pouvez faire de même. ... Pour ma longévité... *elle cesse de le soigner, demande* Vous souffrez ?
[21:02:12 18/04/14] Garth : * Relève le nez * ... De quoi, de vos soins ? Vous me prenez pour qui, j'suis pas un bleu !
[21:04:17 18/04/14] Siobhan : Abruti. De votre blessure. *ton blasé, elle appuie un peu plus fort sur l'arcade* Comment je fais pour vous supporter, c'est vraiment un mystère. *elle semble effectivement... très apaisée, pour quelqu'un qui l'aurait bien mis en pièces quelques intants plus tôt*
[21:09:45 18/04/14] Garth : Oui. Chaque jour que les dieux font... Lorsque j'essai de me sentir lycan, et de l'être un peu plus de 5 minutes. Je suis allé voir l'alchimiste, il m'a dit qu'une exposition prolongé me conduirait à la mort la plus douloureuse qu'un changeforme puisse subir. * regarde ses cicatrices sur ses bras * Ah Siobhan, si vous pouviez sentir ce que je sens, me sentir à la fois si fort, et si faible. Si puissant chez les hommes et si vulnérable.chez les lycans. Parfois l'inverse. Ma condition me tourmente jusqu'a me demander ce que je suis finalement.
[21:17:06 18/04/14] Siobhan : ... *elle continue de tamponner la plaie en silence* ... Vous êtes tout sauf vulnérable. J'ai frappé très fort, et vous avec à peine quelques traces de coups. *elle ment à peine* ... Si vous n'aviez pas tourmenté Julian, je vous aurais dit de discuter avec lui : ce qu'il vit depuis sa naissance ressemble à ce que vous décrivez, peut être auriez vous pu... *soupir* Pourquoi vous m'en avez pas parlé ?
[21:26:15 18/04/14] Garth : Parce que je ne souhaitais pas que vous fassiez partie de mon malheur, jusqu'a ces derniers jours ou je... Ou vous commenciez à prendre une place encore plus special dans mon coeur.
[21:32:34 18/04/14] Siobhan : *elle serre les lèvres* Vous mentez. A vous même ou à moi, mais quand on aime, on partage. J'aurais pu tenter de vous aider. *elle range flacons et linges dans sa musette* Et, prenez-le ou jetez-le : mais mes sentiments envers vous n'ont pas changé... même si je pourrais encore vous frapper jusqu'à me briser les mains. *elle hausse les épaules* Voyez si pour le coup vous préférez être humain ou lycan. ... Allez. C'est un peu loin, et nous ne sommes pas surs qu'lle y soit encore.
[21:34:31 18/04/14] Garth : Je ne prefère rien. Je m'en fous maintenant. * se lève et commence à marcher * ... Je vous suis.
[21:37:16 18/04/14] Siobhan : *haussement d'épaules* Votre choix. *elle se met à marcher d'un pas rapide*


***


[19:20:35 18/04/14] Capitaine Noun : *Un peu plus tôt dans la journée, le pirate attend devant la porte du bureau de Morgause, adossé au mur à côté d'un garde à côté duquel il fait bien petit. Noun est en train de grignoter consciencieusement une belle pomme rouge et en tiens une autre dans la main gauche, il s'adresse au soldat.* Sûr ? Parce que je suis sûr que vous avez le droit de bouffer pendant le service. *Après quelques secondes, l'homme finit par tendre la main et Noun lui envoie la pomme entre les doigts, avant de croquer à nouveau la sienne.* Bon appétit. *Il regarde un instant la porte.* Ca devrait pas tarder.
[19:25:05 18/04/14] Morgause : *la porte s'ouvre sur un des gardes, qui regarde Noun avec lassitude* La Reine veut bien vous recevoir. 10 minutes : elle a doléances, ensuite. Entrez. *il se pousse, dégageant le chemin*
[19:29:27 18/04/14] Capitaine Noun : Grands merci. *Il empoche le trognon et tapote gentiment l'épaule du garde avant de rentrer à grands pas.* Majesté ! *Il s'incline bien bas.* Merci pour votre temps, je suis sincèrement navré de cette intrusion un peu imprévue.
[19:32:09 18/04/14] Morgause : *Morgause est en train -encore- de lire puis signer des parchemins. Elle lève à peine la tête* Faites vite. J'ai... énormément de travail aujourd'hui.
[19:35:39 18/04/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine vient rapidement s'asseoir face à la Reine.* C'est à propos des gens que vous informez de notre petit arrangement. Bien entendu, je laisse cela à votre discrétion, mais j'aimerais éviter qu'ils ne viennent tous me demander des services par la suite.
[19:42:39 18/04/14] Morgause : Plait-il ? *pour le coup elle cesse d'écrire* Vous pourriez... expliquer ?
[19:45:14 18/04/14] Capitaine Noun : Eh bien, le Maître d'arme Garth est venu me demander d'accepter deux chevaliers à mon bord pour les former à la Marine. Comme je ne savais pas à quel point il était au courant pour notre arrangement, et à quel point les deux chevaliers pouvaient l'être aussi, j'ai naturellement refusé en trouvant quelques prétextes. Il l'a d'ailleurs assez mal pris. *Le pirate a un étrange sourire.* Mais bref, je ne savais pas trop comment réagir, je préférerais savoir quoi dire s'il doit y avoir une prochaine fois.
[20:01:20 18/04/14] Morgause : ... Maitre Garth est un de mes proches conseillers. Il sait, pour vous. Mais... Il ne m'a certes pas parlé de cette idée : je ui aurais expliqué que vous étiez... sous couverture, on dira. ... Vous prenez vos ordres de moi, a priori. ... Sauf si on vous donne ce mot de passe : Ex Nihilo. On ne sait jamais.
[20:03:58 18/04/14] Capitaine Noun : *Le pirate incline très largement la tête.* Merci bien, Majesté. Je suis sûr qu'il ne pensait pas à mal. *Le Capitaine se lève et commence à se retourner vers la porte mais finit par faire un tour complet pour faire de nouveau face à Morgause.* Il reste encore cinq minutes : nous avons trouvé ça, lors d'une... opération. *Se fendant d'un large sourire, il sort d'une poche un petit pendentif au mailles d'or finement ciselées, formant plusieurs motifs géométriques emboités les uns dans les autres, au centre, un losange recèle deux petits Saphirs brillants.* J'ai pensé qu'il vous irait très bien.
[20:09:34 18/04/14] Morgause : *elle regarde un instant le précieux pendentif, son sourire apparaissant légèrement* Auprès de quel ambassadeur ne dois je pas porter ce présent ? C'est la rançon d'un roi.
[20:14:21 18/04/14] Capitaine Noun : Eh bien, nous l'avons trouvé sur un navire burgonde. Je ne sais pas si c'est un de leur artisan, cependant. *Il sourit et approche d'un pas du bureau pour lui tendre le pendentif.*
[20:17:39 18/04/14] Morgause : *elle tend la main et le bijou entre en lévitation, quittant les mains de Noun délicatement* ... Merci. C'est très.. délicat de votre part.
[20:19:06 18/04/14] Capitaine Noun : *Le pirate ouvre grand son oeil et a un sifflement impressionné, puis il s'incline à nouveau.* C'est tout naturel, Majesté. *Il se retourne à nouveau vers la porte.* Bonne journée et bonnes doléances.

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Avril 2014 le Lun 21 Avr 2014 - 19:49

[22:39:15 18/04/14] Siobhan : *le port, presque silencieux : il fait nuit noire, et deux heures viennent de sonner. Un bonk" sonore se fait soudain entendre sur le Rè. Suivi de deux autres, de plus en plus proches de la cabine du capitaine, donc la porte ne tarde pas à s'ouvrir, à la volée, sur une créature un poil trop grande pour être humaine, et aux yeux brûlant dans le noir. Un grondement bas l'entoure, et elle regarde autour d'elle*
[22:41:42 18/04/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine Noun s'est aussitôt relevé, au premier bruit. Noun est en vêtement léger mais a eu le temps de passer sa veste sur ses épaules, elle tient un sabre court à la main, l'air interloqué.* Sio... Siobhan ? Qu'est-ce qui se passe ? *A l'instant présent, elle ressent surtout de la peur, le navire commence à s'agiter également.*
[22:48:39 18/04/14] Siobhan : *la porte est refermée avec une délicatesse exagérée, et la créature s'avance vers Noun, sans un mot, ses épaules roulant de façon inquiétante. (NB : Sio est largement plus proche du passage à la case "loup de combat" que n'importe quand depuis que Noun l'a rencontrée) *le bureau se trouvant étant entre sa proie et elle, il se retrouve brusquement repoussé contre un mur, dans un craquement désagréable*
[22:51:16 18/04/14] Capitaine Noun : *Noun suit du regard son meuble avec une légère grimace, puis elle se retourne vers le fauve et laisse tomber son arme au sol. Elle déglutit visiblement, et retire sa veste pour étirer son cou et le présenter à la bête, sans la quitter des yeux.* Ce n'est que moi... Tu vois ?
[22:56:58 18/04/14] Siobhan : *en un instant, le loup est sur elle, son nez dans don cou. Un instant sans rien dire, puis la créature fait un noeud dans son poing avec les cheveux de Noun pour préciser encore le mouvement de tête en un étirement douloureux. Elle repose à nouveau son visage contre l'épaule... Et finit par mordre dedans, au point que le sage commence à couler, sans queSiobhan y réagisse autrment que par une prise accrue sur les cheveux. Elle relâche ensuite la prise de ses crocs, et remonte un peu plus sa bouche. Plus ou moins sur la jugulaire*
[22:59:26 18/04/14] Capitaine Noun : *Sans se débattre, la pirate se laisse faire en serrant les dents, jusqu'à la morsure où elle écarquille l'oeil, contenant un grognement de douleur entre ses lèvres. Elle s'empêche de bouger malgré ses jambes et ses bras tremblants.* Siobhan... ?
[23:01:27 18/04/14] Siobhan : *flottement. Puis la lycane jette Noun par les cheveux, sur son lit tout en allant se réfugier à l'autre bout de la cabine, où sa taille diminue brutalement* ... PuTAIN de MERDE ! *Siobhan tombe assise au sol, le front sur les genoux*
[23:08:08 18/04/14] Capitaine Noun : *Noun pousse d'abord un grand soupir de soulagement, puis se redresse un peu pour observer Siobhan. Et elle se relève aussitôt pour courir jusqu'à la lycane, sans presque un regard à sa blessure.* Eh... Eh, qu'est-ce qui s'est passé ? *Le ton est incroyablement doux, malgré la panique encore perceptible à travers tous les pores de sa peau.*
[23:13:08 18/04/14] Siobhan : *elle ne répond d'abord pas, puis elle relève un peu la tête et cille. Murmure catastrophé* Isis ! Qu'est ce que je t'ai fait ? *elle attire Noun à elle et examine la plaie, éludant complètement la question* ... *un brouhaha se fait enstendre devant la porte. "Capitaine !!" La lycane gronde en resserrant ses bras sur l'Egyptienne*
[23:15:25 18/04/14] Capitaine Noun : Ca va, ça va. *Elle fronce les sourcils et se retourne vers la porte, hurlant en reprenant sa voix d'homme.* Du calme les trous du cul ! Retournez vous coucher, vous bossez demain !! Et que je vous entende pas ! *Elle attends quelques secondes qu'on entende les hommes se disperser puis se retourne vers Siobhan.* Qu'est-ce qui t'es arrivé, à toi ? *Doucement, elle amène sa main sur la joue de la lycane.*
[23:18:32 18/04/14] Siobhan : *elle commence par secouer la tête, puis soupire* Garth a compris, pour nous. Il a menacé mon fils pour vérifier s'il avait raison. Il m'a plaquée. Et il risque de bientôt mourir. ... Sale journée.
[23:20:08 18/04/14] Capitaine Noun : Oh. *L'égyptienne se mordille la lèvre pendant quelques secondes d'hésitation, puis elle serre résolumment les bras autour de Siobhan, étouffant un gémissement en bougeant l'épaule mordue.* Désolée.
[23:24:09 18/04/14] Siobhan : C'est moi. ... Rien de tout cela n'est de ta faute, j'ai pas à débouler comme ça... Surtout pour te faire mal. *néanmoins, elle accepte le câlin* ... *elle serre Isis contre elle et se relève, soulevant l'egyptienne* Je vais regarder ça.
[23:26:02 18/04/14] Capitaine Noun : *Isis a un petit sursaut de surprise en étant soulevé.* Ce n'est pas la première fois que tu me mords. *La tentative d'humour est accompagné d'un sourire qui se veut convainquant, elle dépose un baiser sur la joue de Siobhan.* Ton fils va bien ?
[23:29:39 18/04/14] Siobhan : Oui. Sinon, Garth ou moi serions morts. ... *plus bas* Je n'ai jamais voulu te faire mal, jusque là. Si j'avais mordu plus haut...
[23:32:28 18/04/14] Capitaine Noun : Tu ne l'as pas fait. *Elle passe une main dans les cheveux de la lycane.* Tu as blessé Garth ? Pour qu'il risque de bientôt mourir ?
[23:36:45 18/04/14] Siobhan : *elle improvise un pansement, nettoie avec de l'alcool* Je l'ai frappé, oui, mais ce n'est pas ça qui... ... Ce n'est pas mon secret. ... Désolée. *elle soupire* J'ai un peu assomé tes hommes en passant, aussi.
[23:38:23 18/04/14] Capitaine Noun : *Elle resserre les dents, tout son corps se contractant au contact de l'alcool.* Aah.... D'accord, j'en demande pas plus. *Elle inspire profondément, plusieurs fois.* Ils t'ont vu ? Sinon, je les engueulerais demain pour le manque de vigilance.
[23:41:00 18/04/14] Siobhan : Le premier, non. Les autres sont venus à cause du bruit. Mais ils ont aucun réflexe contre les lycans. Pourtant, il y en a aussi au Sud. ... *ses yeux s'assombrissent et ses gestes se font plus doux* Pardon.
[23:43:11 18/04/14] Capitaine Noun : Nous n'en avons jamais croisé, ou que ce soit. *Elle sourit.* Non, c'est bon. *Elle bouge uniquement l'autre bras, caressant la joue de la lycane.* Je suis quand même contente que tu sois venu ici, même inconsciemment. *La pirate a un rire amusé.*
[23:46:15 18/04/14] Siobhan : *hausse les sourcils* Ah ? On ne peut pourtant pas appeler ça une réussite.
[23:48:06 18/04/14] Capitaine Noun : Eh, je suis toujours en vie au moins. *Une fois le pansement bien en place, Isis se redresse assise sur le lit.* Tu sais ce qu'il va faire, Garth ? Il m'avait déjà en grippe avant alors là.
[23:51:43 18/04/14] Siobhan : ... *elle tapote du doigt dur le montant du lit* Je pense qu'il va avoir sous... très peu autre chose à penser. Tiens toi juste à carreaux au port, et... ça devrait aller. Il viendra à priori pas te taper dessus, il sait votre différence de force. Mais au cas où... Envoie quelqu'un me chercher.
[23:54:03 18/04/14] Capitaine Noun : D'accord et... *Elle change soudain d'expression et se mord la lèvre, elle a maintenant un air coupable.* D'ailleurs c'est... parce qu'il y avait quelqu'un d'autre ? Parce que je suis une femme ? ou parce que c'est moi ?
[23:56:31 18/04/14] Siobhan : Heu.... *elle réfléchit* ... Les trois, je dirais. Mais je ne pense pas qu'il l'aurait mieux pris si tu avais été un homme. ... Et de mon point de vue, c'était impensable. Conflit d'intérêt. ... *soupir* J'oublie... J'oubliais tout le temps qu'il n'est pas.. qu'il n'a pas la même cultutre que moi.
[23:59:04 18/04/14] Capitaine Noun : On l'a vraiment énervé alors. *Elle part sur un rire nerveux, puis essaye d'attirer de nouveau Siobhan à elle d'une main, sa voix se fait douce.* Et toi, qu'est-ce que tu va faire ?
[00:02:28 19/04/14] Siobhan : ... *ton déterminé* L'éloigner de Hengstone quelques temps. Pour son propre bien... et pour que tu puisses dormir tranquille. Ensuite, hé bien... *elle hausse les épaules* Finn va recommencer à me faire chier pour que je me trouve un partenaire. Et je l'enverrai chier.
[00:05:24 19/04/14] Capitaine Noun : *Elle pouffe de rire.* Bon... Si tout va bien alors. *Son sourire est sarcastique.* Tu dors ici cette nuit ?
[00:06:41 19/04/14] Siobhan : *elle hausse les sourcils* Tu es sure ? ... Enfin, normalement, je ne devrais pas me transformer pendant la nuit pour te bouffer, mais...
[00:08:11 19/04/14] Capitaine Noun : *Elle hausse les épaules, s'arrachant à elle-même une nouvelle grimace.* Si tu veux, moi je suis sûre. *Puis elle réfléchit une seconde.* Euh, ton fils dort où du coup ?
[00:12:29 19/04/14] Siobhan : Chez sa soeur, avec mon beau fils et leurs 3 enfants. *demi sourire* Pas de danger. Et j'ai attendu qu'il dorme pour aller casser des trucs. ... Je reste un peu, alors.
[00:13:59 19/04/14] Capitaine Noun : Ah, bon. *Elle sourit et dépose un baiser, presque timide, au coin des lèvres de Siobhan.* Tu veux boire quelque chose avant ? Manger quelque chose ? ...Moi excepté. Je sais que tu en as toujours envie, ça.
[00:20:18 19/04/14] Siobhan : Non. Merci. Je suis... nouée. *elle observe Noun, lui relève doucement le visage du bout des doigts* ... Il faut que je manque te tuer pour que tu sois SI douce ?
[00:23:01 19/04/14] Capitaine Noun : Eh ! *Elle frappe, gentiment, l'épaule de la lycane.* Je suis TRES douce, tout le temps. *Elle se glisse à demi sous les draps, sourit et embrasse la main de la lycane.* Tu n'es pas dans ton assiette,alors je fais attention à toi.
[00:25:13 19/04/14] Siobhan : *léger sourire* C'est gentil. *elle se déshabille rapidement, se glisse sous les draps, attirant la jeune femme contre elle, très délicatement* Dors.
[00:26:50 19/04/14] Capitaine Noun : *Elle ricane et se serre contre la lycane pour fourrer son nez dans le creux d'une épaule.* Si c'est un ordre...
[00:27:41 19/04/14] Siobhan : Absolument. *baiser sur le front*
[00:29:19 19/04/14] Capitaine Noun : *Isis a un nouveau rire et dépose un baiser là où elle peut.* Essaye de dormir et de te reposer aussi. Demain, tu te lève à un horaire de Capitaine.
[00:30:10 19/04/14] Siobhan : Ne t'inquiète pas. Je récupère très vite. Lycane, tout ça. ... Dors.

***


[11:27:03 19/04/14] Siobhan : .... Rrrr... ZZzz... Rrr... ? *un oeil doré s'entrouvre : les odeurs sont familières, mais les lieux, non. Pis c'était pas prévu au planning. Dans le pâté, la lycane se démêle lentement des bras de Noun et tente de se rappeler ce qu'elle fait là, avant d'ouvrir des yeux horrifiés* ...
[11:29:36 19/04/14] Capitaine Noun : *Sitôt qu'elle sent ses bras bouger dans son sommeil, la pirate ouvre l'oeil et tombe fatalement sur Siobhan. Isis se redresse sur le bras gauche et baille avant de se tourner vers elle.* Tu pars déjà ?
[11:39:37 19/04/14] Siobhan : ... Non, je vais... D'abord refaire ton pansement, et ensuite je partirai.
[11:41:50 19/04/14] Capitaine Noun : *Isis lève l'oeil au ciel, avant de regarder sa blessure. Elle tente de bouger un peu le bras droit et grimace.* D'accord... Mais tu auras droit à quelque chose aussi, avant de partir.
[11:55:47 19/04/14] Siobhan : ... *petite grimace* Oh... A quoi ? *le ton est prudent, presque... repentant, tiens*
[12:00:41 19/04/14] Capitaine Noun : *La Capitaine se fend d'un sourire et se redresse pour embrasser la lycane.* Un massage, il faut que tu te détende. Et ce n'est pas négociable tu es sur mon navire. *La pirate se redresse à genoux sur le lit et retire son corset.* Alors, ce pansement ?
[12:03:24 19/04/14] Siobhan : ... Isis... *elle soupire, commence à défaire le pansement* ... Comment se fait il que tu n'aies pas... plus peur que ça ? J'ai réellement failli t'arracher des bouts de toi non remplaçables, hier. ... Bon, j'aurais sans doute tenté de te transformer, mais déjà ça ne marche pas toujours, et puis je... Je ne suis pas comme ça.
[12:07:34 19/04/14] Capitaine Noun : *La pirate grimace à peine quand elle lui retire le pansement, elle étend même le bras pour rendre la tâche plus facile.* Oh, mais j'avais peur. Tu ne l'as pas senti ? Mais c'était quand tu n'étais pas en contrôle. Là... tu l'es. *Elle sourit et vient lui caresser la joue de la main gauche.* Tu l'as dit, tu n'es pas comme ça, je doute que ça t'arrive souvent.
[12:18:27 19/04/14] Siobhan : *murmure* Jamais depuis très... très longtemps. *elle examine la plaie* J'ai rien déchiré d'important, tu auras le bras raide pendant... quelques semaines. J'ai du mal à... savoir combien de temps ça prend chez vous. ... Oui, j'ai senti ta peur. *ses yeux brillent* A la fois ça me... Ca m'excite et à la fois ça me fait... mal. ... *elle désinfecte encore, soupire* Je suis tellement désolée... Que... pourrai-je faire pour me faire pardonner un peu ? *sourire triste* Tout ce qui se passe au lit excepté : tu n'as pas besoin de demander, pour ça.
[12:22:54 19/04/14] Capitaine Noun : Humhum. *La pirate réfléchit un peu en observant la plaie, sans se plaindre cette fois. Elle a même un sourire coquin.* Dommage, j'avais plein d'idées... *Elle réfléchit à nouveau.* Tu n'as pas à te faire pardonner, va. Cependant... Je vais sûrement rester à terre pendant ce temps, inutile de prendre des risques, et inutile que les hommes me voient comme ça. Tu pourrais me payer ma chambre ? *Elle se fend d'un large sourire.*
[12:35:18 19/04/14] Siobhan : Pas de problème. *elle hoche la tête* Tu me diras où tu es descendue et le prix de ta chambre, et je te... ferai parvenir l'argent correspondant. *elle commence à refaire le pansement, avec des linges propres* Je serai surement absente quelques temps, mais j'espère pouvoir tester tes draps à l'auberge avec toi. ... Et si tu reçois, n'oublie pas de faire changer les draps, s'il te plait.
[12:40:30 19/04/14] Capitaine Noun : J'y penserai. *Elle rit un peu.* Et je me laverais très attentivement. Et je mettrais même du parfum, s'il le faut. *Isis serre à peine les dents pendant l'installation du nouveau pansement, elle dépose un baiser sur la joue de Siobhan.* Et je plaisantais, je te ferai pas payer pour tout le séjour. Ne m'offre jamais de l'argent comme ça, tu sais que nous sommes cupides. *Elle pouffe de rire.*
[12:45:26 19/04/14] Siobhan : "Nous" ? Ça y est tu utilises le pluriel de majesté ? *elle termine le pansement, prend le visage de Noun en coupe entre ses mains* Je ferais bien plus que ça, s'il le fallait. ... Tu le sais bien, du reste.
[12:47:53 19/04/14] Capitaine Noun : "Nous" comme dans "mon équipage et moi" *Elle rit à nouveau et profite de sa nouvelle position pour embrasser Siobhan.* Je sais, mais il ne le faut pas, Siobhan. Tu as perdu le contrôle, tu ne dois pas t'en vouloir pour ça. D'accord ? J'ai déjà subi bien pire, et avec des gens qui avaient le contrôle. D'accord ?
[12:59:02 19/04/14] Siobhan : ... Tu voudras en parler, un jour ? *le ton est prudent : visiblement elle y a pensé depuis un moment mais n'a jamais osé poser la question. Elle embrasse Noun, délicatement* ... *murmure et changement de sujet* Il a dit qu'il m'aimait. Tu crois que c'est possible, d'aimer et d'oublier quelqu'un comme ça ?
[13:03:56 19/04/14] Capitaine Noun : *Elle hausse un sourcil. Isis ne comprend visiblement ce qu'il y a de si important que ça justifie ce ton prudent.* Ouais, si tu veux. *La pirate sourit en lui rendant le baiser et murmure à son tour.* Je ne sais pas. Je pense que c'est... possible, mais difficile. Tout est difficile avec ça.
[13:08:42 19/04/14] Siobhan : *ses épaules s'affaissent un peu* ...
[13:11:54 19/04/14] Capitaine Noun : Eh eh eh ! Viens ici va. *Elle enroule ses deux bras autour de la lycane pour la serrer contre elle.* Ça va bien se passer, d'accord ? *Elle reprend une voix très douce, murmure dans son oreille.* Tu veux bien ton massage ?
[13:26:41 19/04/14] Siobhan : ... Moui. Je... veux bien. *elle présente son dos à l'egyptienne* ... Si tu veux... Je peux t'accorder le prix du sang, aussi.
[13:28:11 19/04/14] Capitaine Noun : *La pirate a un sourire compatissant et amène ses deux mains sur les épaules de la lycane, appuyant doucement sur ses muscles pour les détendre progressivement.* Le prix du sang ? C'est quoi ça ?
[13:31:21 19/04/14] Siobhan : Tu peux réclamer ce que je t'ai pris. ... En gros, tu peux me blesser proportionnellement. Ca... soulage parfois, tant la victime que l'agresseur
[13:33:11 19/04/14] Capitaine Noun : *La Capitaine reste silencieuse un moment, jusqu'à ce que Siobhan puisse sentir son souffle sur son épaule droite.* Comme ça, tu veux dire ? *Elle lui mordille gentiment la peau et continu son massage, avant de pouffer de rire.*
[13:38:13 19/04/14] Siobhan : *dans un déplacement d'air, la lycane s'est retournée et a étendu la pirate sur le dos, la maintenant ainsi sans forcer. Ses yeux fixent l'oeil unique de Noun sans aménité* Comment peux tu être aussi... *elle se penche et l'embrasse, de ce genre de baiser qui fait tourner les têtes et manquer plusieurs respirations*
[13:40:36 19/04/14] Capitaine Noun : Eh ! *Elle manque une respiration au moment de se faire étendre. Et quelques unes de plus quand elle répond au baiser de la lycane, avec un bel enthousiasme. Elle passe sa main gauche dans les cheveux sombres, allant jusqu'à caresser la nuque, jusqu'à pouvoir respirer à nouveau.* Je peux... C'est tout.
[13:44:06 19/04/14] Siobhan : Je vais devoir te faire parler, parce que j'aime pas ne pas comprendre... Tu en as conscience ? *baiser dans le cou -doux, très doux- et mains qui effleurent le corps allongé sous elle*
[13:46:59 19/04/14] Capitaine Noun : *La pirate frissonne visiblement, se trémoussant un peu sous les mains de Siobhan.* Encore, Capitaine ?
[13:50:03 19/04/14] Siobhan : Comment résister ? *une main migre vers la poitrine, l'autre contourne le nombril et continue sa descente sinueuse*
[13:51:58 19/04/14] Capitaine Noun : Mais-eh, le massage ? *Les protestations sont plus pour la forme que sincère, en témoigne les caresses sur la nuque, qui descendent progressivement dans le dos.*
[13:55:07 19/04/14] Siobhan : Après. *les mains atteignent leurs objectifs, fondu au noir*


***




[14:03:24 20/04/14] Siobhan : *un gros loup brun se faufile dans la forêt. Il porte un lapin de taille respectanle entre ses dents. Arrivè presque en vue de la hutte de Friya, il se met dans le sens du vent et reprend sa marche avant d'aller s'asseoir devant la porte, avec calme.*
[14:05:42 20/04/14] Freiya : *La porte ne tarde pas à s'ouvrir sur une Freiya fraîchement réveillée et simplement vêtue d'une longue tunique qui descend jusqu'à ses cuisses. Elle inspecte le loup de son regard sombre un moment, puis s'écarte un peu de la porte.* Salut Siobhan.
[14:14:28 20/04/14] Siobhan : *un loup commence à entrer, mais c'est une femme qui pose le lapin sur la table* Bonjour. ... Je te réveille ?
[14:15:46 20/04/14] Freiya : Du tout. *Elle se fend d'un sourire, mentant horriblement mal. Elle sort d'un placard deux chopes et les rempli d'eau.* Alors, pourquoi ce cadeau si tôt dans la journée ?


[14:26:09 20/04/14] Siobhan : J'ai un... service à te demander. *A vue de pif, elle est horriblement nerveuse, et ne doit qu'à son habitude du contrôle de ne pas faire les cents pas* Il faudrait que tu ailles passer un message à Finn.
[14:28:54 20/04/14] Freiya : Ah oui ? *La lycane boit un peu d'eau, inspectant le lapin du regard.* Ca me plaît pas beaucoup de repartir si vite. *Elle hume l'air un instant, puis fixe Siobhan.* Mais dis toujours.
[14:31:05 20/04/14] Siobhan : ... J'ai besoin des guérisseurs. Pour examiner un patient... récalcitrant. Donc : mobilisation des guréisseurs... et probablement des guerriers. Enfin... pas tous, hein. *rapidement*
[14:33:48 20/04/14] Freiya : Hm. *Freiya sort du pain de la veille et grignote en réfléchissant.* D'accord, combien alors ? Et pour quel patient ?
[15:22:27 20/04/14] Siobhan : ... *elle fait tournicoter son pied sur le sol* Garth. Il est... malade et... Bref.
[15:24:51 20/04/14] Freiya : C'est d'accord, j'irais prévenir Finn. *Freiya fronce les sourcils et se relève pour regarder Siobhan.* Qu'est-ce qui s'est passé ?
[15:34:01 20/04/14] Siobhan : En résumé... Ce n'est plus mon compagnon. Je l'ai cru plus lycan qu'humain et en fait... non .
[15:36:12 20/04/14] Freiya : *La lycane hausse les sourcils.* Je comprends pas, il a un problème avec les lycans ? Dans quel sens ? *Elle finit par hausser les épaules, indiquant à Siobhan qu'elle n'est pas obligée de répondre.*
[15:41:39 20/04/14] Siobhan : Il a pas accepté. Pour Noun. Alors que techniquement, le seul à pouvoir faire la gueule est le père de Julian. ... Du coup... *l'air de ne pas totalement y croire* Il m'a plaquée.
[15:45:02 20/04/14] Freiya : Noun ? *Elle fronce les sourcils et s'avance vers Siobhan, humant l'air à nouveau.* Le marchand, là ? *Elle semble également ne pas comprendre.* Il est chrétien peut-être ? Ces gens aiment que les choses aillent par trois mais uniquement à l'église.
[15:47:45 20/04/14] Siobhan : Pourtant, vu qu'il est très... mâle, j'avais pris la précaution de prendre une amante, et pas un autre amant. ... Enfin. De GARDER une autre amante. ... Et maintenant, non seulement il m'a plaquée mais en plus il fait la gueule : ça risque de nuire à notre efficacité au boulot. ... *grommelle* Pourtant, c'était bien équilibré...
[15:52:02 20/04/14] Freiya : Ah oui, une amante. *Freiya prend quelques secondes pour réfléchir.* Oooh. D'accord. C'est bizarre en effet. *Elle se penche un peu sur Siobhan.* Et toi, ça va aller ? Je te sens tendue.
[15:57:19 20/04/14] Siobhan : ... D'abord... Il m'a plaquée, quoi. Et pas contre un mur ! ... Et il l'a fait en... utilisant Julian. *augmentation du malaise* ... Ensuite... J'ai pas envie qu'il meure. Il est chiant, têtu, borné, insupportable, agressif et malpoli... MAis je veux pas qu'il meure.
[16:01:45 20/04/14] Freiya : *Elle reprend un verre d'eau, pensive.* Je ne l'ai pas trouvé si malpoli. *Puis elle fronce les sourcils, grondant presque.* Ton gamin ?
[16:09:38 20/04/14] Siobhan : Oui. *augmentation du malaise, encore* Il disait qu'il lui ferait du mal si je ne répondais pas à ses questions. ... Cependant, il ne l'a pas touché. ... Sinon, l'un de nous deux serait mort.
[16:12:00 20/04/14] Freiya : Oh. *Freiya tire une chaise et s'installe près de Siobhan.* Et comment il se sent, Julian ?
[16:13:24 20/04/14] Siobhan : *reniflement* Pas bien. Il s'habituait vaguement à Garth. Pas comme à un père, mais au moins comme... à un mâle sur lequel compter. Sköll est un peu TROP bourrin, et... Justinien... si loin... C'était bien. Là, c'est un peu la merde.
[16:14:37 20/04/14] Freiya : J'imagine. *Elle fourre son nez dans son verre, provoquant un silence de quelques secondes.* Et par rapport à... Noun ?
[16:20:05 20/04/14] Siobhan : Pour Julian ? *étonnée* Ils n'ont pas été en contact. *elle réfléchit* Garth avait envie de s'impliquer dans notre vie... familiale, je crois. Patriarche, tout ça. Avec Noun, c'est moins, ahem... On ne projette pas de faire des petits ensemble tu vois ?
[16:22:13 20/04/14] Freiya : J'espère bien. *Elle pouffe de rire.* Tu risquerais d'avoir du mal. Je demandais plutôt comment il prenait le fait que tu vois quelqu'un d'autre, mais il le savait peut-être déjà. *Elle vide son verre.* Peut-être que tu pourrais les mettre en contact, en fait. *Manifestement, c'est une idée qu'elle jette au hasard.*
[16:26:02 20/04/14] Siobhan : *elle hausse les épaules* Julian a bien plus mal pris le fait que je voie Garth, au départ. Vis à vis de son père. Je lui avais alors expliqué comment nous gérons les choses. C'est pourquoi, même s'il appréciait Garth, il avait bien compris les choses. ... LUI. ... Ouais, peut être. Je sais pas si Isis aime les gamins... et Julian n'a peut être pas envie de rencontrer une autre personne avec laquelle je couche, là. Mais... Je verrai.
[16:29:10 20/04/14] Freiya : Attends, Isis ou Noun ? *La lycane a un air confus.* Evidemment, si tu le sens pas pour lui, il vaudra mieux éviter. C'est ce qui compte. *Elle se tape les cuisses et se lève.* Bon, je vais me préparer pour partir.
[16:30:50 20/04/14] Siobhan : Noun, c'est son nom officiel. *un peu gênée* Isis, c'est son... vrai nom. Pour autant que je sache. ... Donc... Tu vas transmettre le message ? Je voudrais vous l'amener vite, et il... y a possibilité qu'il soit fumasse. ... Si ça se trouve, pas du tout, hein. *blasée* Je capte rien à ce mec.
[16:32:29 20/04/14] Freiya : *Freiya reste un instant silencieuse puis annonce avec sa délicatesse habituelle.* Tu as un faible pour les gens compliqués, non ? Je leur dirais de se préparer pour un Ahroun potentiellement en colère alors.
[16:38:11 20/04/14] Siobhan : Quel intérêt aux gens tout d'un bloc ? *léger sourire* ... Dis leur de garder un ou deux guérisseurs pour moi, aussi. On sait jamais. *soupir, puis elle se lève* Je suis contente que tu te sentes bien dans le coin.
[16:42:30 20/04/14] Freiya : C'est noté, je pars dès que je suis prête. *Elle vient ouvrir la porte à Siobhan.* Moi aussi je suis contente. J'espère que ça se passera bien pour toi et ton gosse.
[16:45:42 20/04/14] Siobhan : Nous survivons toujours. *sourire froid*



Dernière édition par Morgause le Lun 21 Avr 2014 - 19:55, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Avril 2014 le Lun 21 Avr 2014 - 19:50

[16:54:05 20/04/14] Garth : * Allongé sur un lit de feuilles, Garth regarde le ciel et sa lumière filtrer entres les arbres de la clairière ou il se trouve. Les mains posées derrière la tête, il tient entre ses dents un medaillon d'argent qu'il mordille pensivement. Le remettant sous son veston, il prends un moment pour regarde l'amulette et degluttir de mauvais souvenirs. Il ferme les yeux, bouge et s'allonge sur le coté. *[16:57:23 20/04/14] Siobhan : *des pas se rapprochent, pas spécialement discrets. C'est une Siobhan tout juste vêtue d'une courte tunique et pieds nus qui fait son apparition. Elle contemple un moment l'homme, soupire* Venez. Je n'ai que trop tardé : je vous emmène voir les guérisseurs.
[16:59:11 20/04/14] Garth : * Rouvrant les yeux, il se tourne et se redresse un peu * ... Mais de quoi parlez-vous ?
[17:00:51 20/04/14] Siobhan : Nous sommes amenés assez souvent à avoir des soucis avec l'argent, tout ça. J'y connais rien, je vous raconterais des conneries, et il est vrai que vous êtes... un genre de lycan bizarre. Mais on ne sait jamais. ... J'ai convoqué tout ce qu'on connait comme guérisseurs lycans. On verra ce que ça donne. .. Ils n'attendent plus que vous.
[17:02:17 20/04/14] Garth : ... Ça ne donnera RIEN. J'ai déjà payé pour trouver une solution, capitaine. * marche vers elle, s’arrête en face de Siobhan. * ... Ne me faites pas perdre mon temps, ni le vôtre. Je vous suis.
[17:05:10 20/04/14] Siobhan : *elle cille, puis soupire. De soulagement* Tant mieux. J'évite la possibilité de me prendre une raclée. ... Par contre... Il va falloir aller vite. .... En forme Crinos, je veux dire. *elle hésite, reprécise* Je vais devoir vous porter. *elle lève les mains* Je n'avais vraiment pas prévu que vous seriez aussi...
[17:08:55 20/04/14] Garth : Parce que je veux vous prouver que vous ne m'êtes d'aucune utilité, vous et les lycans. * il siffle fort, un cheval noir s'approche, les rennes pendante et la selle prête. Garth renifle * ... Breggon ira aussi vite que le vent.
[17:13:39 20/04/14] Siobhan : Comme vous voudrez. *elle ne passe du coup qu'en mode intermédiaire, plus rapide, moins costaux, mais capable de communiquer* Si vous cherchez par là : les humains non plus ne vous sont pas utiles. Vous voulez chercher de l'aide chez les Daces ? *elle commence à s'avancer dans les bois, progressant par bonds et à-coups*
[17:20:59 20/04/14] Garth : En oscillant chaque jour entre la vie et la mort, je me sens plus proche d'un mort-vivant comme les Daces, plutôt qu'un lycan. Peut-être devrais-je essayer ? * cynique, la suit au galop *
[17:30:46 20/04/14] Siobhan : ... Jouez pas au crétin. *le chagrin est perceptible dans la voix* ... Si on ne peut vous guérir, peut être stabiliser la chose, au moins ?
[17:32:53 20/04/14] Garth : C'est impossible Siobhan. Ma seule chance est de ne pas faire partie du monde des lycans. Je veux survivre, comme tout le monde.
[17:34:46 20/04/14] Siobhan : Vous l'avez déjà fait, ça, ne pas faire partie de notre monde. ... Jusqu'à tenter de nous exterminer. *pas de reproche : juste une constatation*
[17:38:17 20/04/14] Garth : Je reconnais que ce ne fût pas la bonne méthode d'approche. Je suis du genre en colère contre les mauvaises surprises concernant ma nature... Peut-être ai-je un peu ... exagéré ma réaction. * regarde autour de lui *
[17:42:50 20/04/14] Siobhan : Ca ressemble presque à des regrets, Garth. Faites gaffe. ... *elle regarde autour d'eux* Un souci ?
[17:46:52 20/04/14] Garth : Nous sommes bientôt arrivés ? * se tourne vers elle *
[17:48:36 20/04/14] Siobhan : Grands dieux, non. Pourquoi ? *elle tourne le regard autour d'eux, sa truffe humant l'air et ses oreilles pointant en divers sens*
[17:53:14 20/04/14] Garth : Hâtons-nous, parce qu'à deux ou trois kilomètres, les daces nous suivent. Le vent est derrière eux, concentrez-vous Siobhan. * glisse un regard de reproche à l’éclaireuse *
[18:04:29 20/04/14] Siobhan : *sourire plein de crocs* Je pensais aller plus vite, même chargée de votre corps inconscient. Et je peux très bien me défendre contre ceux qui sont restés, enfin. *elle accélère brusquement*
***
[18:07:34 20/04/14] Garth : * Le regard perdu et oscillant entre l'hostilité pour protection et la curiosité masqué, le lycan maudit observe le nouvel environnement, son cheval se cabrant d’appréhension sous autant de présence bestiales. Garth gonfle le torse et inspire, inspectant les lieux. *
[18:13:24 20/04/14] Siobhan : *un homme parait soudainement devant eux. Presque encore adolescent, il sourit. "Salut Sio. Je m'attendais à plus de baston. Entre ce que tu nous as dit de ton ami et les Daces qui vous suivent..."* JE cherche pas les emmerdes. Elles me trouvent toutes seules. *à Garth* Laissez-lui votre cheval. Sinon, il va fondre un boulon. On va le mettre avec les autres, au Village-du-dessous.
[18:16:33 20/04/14] Garth : * Fronçant les sourcils, il observe l'adolescent et aquièsce à Siobhan. Se passant une main nerveuse dans ses cheveux gris méchants sur son front plissé, il descend de sa monture et la confie avec un regard appuyé au palefrenier, lourd de menaces si il lui arrivait quoique ce soit. Observant les villageois, Garth sent les aura, différentes, pesantes ou paisibles, guerrières ou passives. Ils croisent des regard dorés, des figures courageuses. Ces dernières observent du coin de l'oeil le loup-blanc. Il se rapproche silencieusement de Siobhan, mâchoire serrée. *
[18:21:53 20/04/14] Siobhan : *soupir, puis à voix plus haute* Salut à vous tous. Où est Finn, pour lui présenter nos respects ? *"il aide à préparer la Maison du Conseil pour ton ami." La jeune fille brune qui répond tient deux minutes avant de se jeter dans les bras de Siobhan, qui la réceptionne avec un sourire amusé, et se met en marche* Bron. Tu devais pas arriver en formation à Hengstone sous peu ? *"Si. MAis..." regard au Maitre d'Armes "Justement. Je voulais savoir..."* ... Je vois. *Le village n'étant pas grand, ils arrivent rapidement à une grande hutte centrale, d'où proviennent des bruits de dispute* ... Vlà autre chose.
[18:24:15 20/04/14] Garth : * Jaugeant la gamine du regard, il regarde par dessus son épaule puis suit Siobhan jusqu'a la grande hutte, voix rauque et basse * ... Il se passe quoi, Siobhan ?
[18:37:40 20/04/14] Siobhan : *mi voix* Vous imaginez même pas ce que j'ai du promettre pour que vous soyez examiné. Pas jusqu'à mon premier né, mais presque. On a voté, et... j'ai gagné, donc, ce sera fait mais... il y a des grandes gueules partout. *elle lui saisit le bras et lui murmure, directement dans l'oreille. De loin, on pourrait jurer qu'elle l'embrasse dans le cou* J'ai omis le sujet Julian. Faites en autant. Et si vous supportez d'être considéré comme mon compagnon encore un peu, ce sera un plus. Certains ont perdu des frères ou des amis, dans votre croisade.
[18:42:10 20/04/14] Garth : Que Julian me pardonne. Qu'il ai le bon sens de ne pas me pardonner, en fait. ... J'ai l'impression d'être venu ici pas pour moi, mais pour vous. * regard sombre, il place néammoins sa main autour de la taille de Siobhan. *
[19:12:33 20/04/14] Siobhan : ... Je ne veux pas vous perdre. Même si... *elle reprend sa contenance en voyant Finn sortir, l'air furieux... qui se transforme en sourire aimable en les voyant* Sio ! Messire Garth ! Je vous attendais en... largement plus mauvais état, l'un et l'autre.
[19:16:18 20/04/14] Garth : * Sans plus d'amabilité que son naturel, Garth fixe Finn et hoche la tête pour tout salut. * ... Et bien, il faut croire que nous avons moi et Siobhan fait preuve de sagesse, jusqu'ici. * glisse un regard à la lycanne. *
[19:34:27 20/04/14] Siobhan : Il veut bien tenter le coup... Même s'il ne croit pas à une possible amélioration de son état. *elle hausse les épaules* Tu connais mon naturel optimiste. ... Et il a bien voulu, pour moi, faire l'effort de venir se frotter à nos guérisseurs, et à nous. ... J'espère que tout se passera correctement. *le ton recèle un avertissement, que le chef du village perçoit, puisqu'il hoche la tête en souriant. "Absolument. Il y aura sans doute des grincements de dents, mais sans plus. Et ils ont tous hâte de vous voir, Garth. Vous êtes semble t'il une curiosité médicale." Siobhan grimace un peu, prend dans sa main celle qui enserre sa taille* ... On a un endroit où crécher ? J'ai besoin de fringues avant tout.
[19:43:12 20/04/14] Garth : Finn, je ne suis pas une curiosité médicale. Je suis un courant d'air dans votre village, familier de Siobhan. Pour lui faire plaisir. * regarde les deux, puis s'attarde sur Finn * ... Vous veillerez à ne pas me prendre à rebrousse poil, hein ? * Puis revient à Siobhan * ... J'ai besoin d'un bain.
[19:47:10 20/04/14] Siobhan : *sourire chaleureux. " Les amis de Sio sont les miens. Nous mangerons ensemble et je vous raconterai quelle petite louve elle fut. ... Mais après votre bain, donc. ... Tu les accompagne, Bron ?" L'adolescente acquiesce et leur fait signe de la suivre. Siobhan est curieusement silencieuse. Quelques pas et ils arrivent devant une sortie du village. "Sio, tu as besoin, ou je vous laisse un peu de... ?"* Tu peux nous laisser. Je connais le chemin. *Sans lâcher Garth, elle s'engage sur un chemin bien dégagé*
[19:55:49 20/04/14] Garth : * Au moment ou la jeune fille prends congé des deux et qu'ils s'eloignent du village, Garth lâche la taille de Siobhan et marche en prenant ses distances d'un mètre. * ... Finn à l'air de quelqu'un de bien.
[20:00:01 20/04/14] Siobhan : ... Il l'est. Vous n'aurez pas à vous... vous forcer, avec lui, il devine plein de trucs, et suppose juste l'autre moitié. ... *elle va en silence jusqu'à une petite étendue d'eau, fumante, où elle commence à se déshabiller en silence avant d'aller se poser dans un coin, posant sa tunique sur son visage* ... Il y a des herbes à savon sur le pourtour du basin.
[20:06:08 20/04/14] Garth : Alors peut-être que je respectais ce personnage, de peu que je le connaitrais. J'ai souvent été décu des personnes rencontrés dans ma vie actuel. Ceux de mon passées, me hantent et me manquent. * Adresse un regard furtif à Siobhan, il va à quelques mètres de là, se déshabille et d'entrer dans l'eau. Une récente balafre bleue à fait son apparition sur l'homme, dans son dos cette fois-ci. La balafre dégage une odeur, magique, vampirique, et maudite. Tout comme il s'en dégageait de sa première balafre bleu, sur le torse du vétéran. Il ferme les yeux et frissonne dans l'eau. *
[20:09:06 20/04/14] Siobhan : *elle se garde de tout commentaire en serrant les dents* ... Vous avez encore été blessé. Comment cela a t-il eu lieu ? *elle n'a pas bougé, cependant, elle parait plus nerveuse... comme si elle était.. contrariée de n'avoir pas su*
[20:14:33 20/04/14] Garth : ... * Moment de silence * ... Cela vous intéresse plus que les siestes dans les cabines de navire ? * pose ses coudes de par et d'autre de la rive. *
[20:22:22 20/04/14] Siobhan : *montée en flèche de l'agacement* Oui. ... Je ne vous ai pas "remplacé", Garth. Noun et moi... prenons chez l'autre ce que nous ne POUVONS pas demander à nos autres partenaires, et nous nous apprécions, aussi. Mais pour moi, ça ne... changeait rien à... l'affection que... *elle soupire* Bref. Comment cela est-il arrivé ?
[20:27:11 20/04/14] Garth : * Ne réagit pas à son agacement, se contentant de la fixer, puis de répondre sur un ton monolithe. * ... J'ai perdu mes deux apprentis-chevaliers, hier. Un seigneur vampire. Egalement un excellent nécromancien, je ne l'ai jamais affronté avant. * Laisse planer involontairement une pause, une ombre d’échec cuisant dans le regard * ... J'ai tenté de récupérer le corps de mes chevaliers. Il à fendu mon armure jusqu’à ma peau. C'était la première fois, dans la nuit. j'ai senti la même douleur, et le même goût de défaite dans ma salive.
[20:27:34 20/04/14] Garth : C'était LUI la première fois, dans la nuit *
[20:30:39 20/04/14] Siobhan : *elle ôte sa tunique de son visage* ... J'en parlerai à Finn. Et je vous encourage à en parler à la Reine, pour qu'elle en discute avec ses sorciers. Votre blessure pue. *elle secoue la tête* ... Et désolée pour vos hommes. C'est toujours... dur.
[20:36:22 20/04/14] Garth : Elian et Josh aurait au moins été en sécurité, en mer. J'ai donné une semaine de deuil et de jours libre à mes apprentis. J'irais voir la reine. Et j'irais également voir le Comte. Peut-être en apprendrais-je mieux auprès de Kâlt. * Regarde son reflet dans l'eau * ... Ce dace m'a declaré la guerre. Il s'en souviendra.
[20:39:34 20/04/14] Siobhan : Savez vous pourquoi il vous a choisi, hors votre caractère de cochon ? Parce que je n'ai pas souvenir d'autre cas que le vôtre. ... Blessure de griffes, ou de crocs ? *elle fait le geste d'aller voir, mais stoppe son geste*
[20:46:11 20/04/14] Garth : Vous pouvez venir voir capitaine. * acquièsce, se redressant un peu hors de l'eau * ... Ni l'un ni l'autre, ce maitre-vampire porte à sa ceinture une épée maudite. Je ne doute pas quelle soit ensorcellée. Elle aurait tuée un simple mortel par sa sorcellerie. Elle ne me procure que des mauvais rêves certaines nuits. * passe sa main sur sa récente balafre *
[20:48:37 20/04/14] Siobhan : *elle hésite clairement, puis s'approche. Elle pose les mains sur la blessure testant sa chaleur, si elle pulse... puis se penche pour la humer en fronçant le nez* ... Pas terrible. Parlez- en aux sorciers, aussi. ... *elle considère sa main sur la peau de l'homme, soupire et se détourne* Vous êtes bien abîmé mon pauvre ami. *elle retourne s'asseoir*
[20:51:13 20/04/14] Garth : Abimé, mais encore fonctionnel et prêt pour chaque bataille. Ce ne sont que des plaies physiques, elles ne sont pas fatales celle-ci. * regarde les mains de Siobhan le palper, soupir *
[21:02:31 20/04/14] Siobhan : ... Je suis navrée, Garth. Pour... tout ça.
[21:08:49 20/04/14] Garth : * Son visage s'adoucit légerement, il s'abaisse vers elle dans l'eau et pose son front contre le sien. * ... Non, moi je suis navré. Navré d'avoir cédé à la facilité du coté brutal des réponses que l'on veux - ou pas - entendre. Navré que nos mondes ne nous reunissent que d'une manière que je ne peux supporter... Je suis navré de beaucoups de choses, j'ai été navré le jour ou j'ai senti que je n'étais pas assez vertueux pour être roi ou chevalier, pas assez chanceux pour être lycan... Et pas assez réaliste pour avoir confiance en des chimères. * se dégage lentement et sort de l'eau, le visage contrit et le regard en fureur-sourde. *
[21:32:13 20/04/14] Siobhan : ... *hésitation... puis elle se lève rapidement, le rattrape... le serre contre elle sans le retourner, fonrrant son nez entre les omoplates de l'homme* ... Vous êtes... insupportable, agressif, désagréable. Vous avez... fait des choses impardonnables. Mais... Je ne veux pas vous perdre, même si vous ne voulez plus de moi. Si ces guérisseurs là ne marchent pas... je trouverai autre chose. Jusqu'à la fin. ... *baiser sur la nuque, puis elle le relâche et redescend dans l'eau*
[21:51:49 20/04/14] Garth : Pour le moment il n'y a pas de fin. Je compte être aussi attendu qu'un immortel par la mort. Et elle attendra longtemps, j'ai d'abord milles choses à régler en Bretagne. Vous êtes jeune, mais je serais toujours là. Les pictes n'existent pratiquement plus, les anciennes traditions et les arts martiaux sont à sauvegarder de ma mémoire, que je redonne aux futurs héros. Je suis du genre tenace, mon amour. * s'eloigne le visage bas, les cheveux devant la figure et sans se retourner malgré que toute son âme elle, s'est bien retournée pour rendre un baiser à Siobhan. *

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Avril 2014 le Mer 23 Avr 2014 - 16:24

[21:35:27 21/04/14] Morgause : *au coeur de la nuit, dans la chambre de Morgause, un raclement de pierre se fait entendre. Un passage souvre à côté de la cheminée, qui laisse passer Morgause en catimini. Elle fait quelques pas jusqu'à sa coiffeuse et y laisse tomber sa cape, révélant une chemise trempée. Elle jette un coup d'oeil vers le lit, et file vers le paravent pour se changer*
[21:41:06 21/04/14] Rilath : *rabattant les couvertures du lit ou il semblait dormir le soldat regarde la reine, à la fois inquiet et surpris, visiblement il n'a pas dormi* ma Reine... Il est si tard.. Vous étiez seule dehors ?
[21:43:34 21/04/14] Morgause : *elle s'arrête net... puis va se cacher derrière le paravent avant de répondre* Oui. *on entend des bruits de frottements de tissu, puis la reine semble hésiter. Elle finit toutefois par sortir, en chemise de nuit, et s'assied sur le lit* Navrée de vous avoir... inquiété.
[21:55:23 21/04/14] Rilath : ... Je.. Sais que vous n'êtes pas sans défense... Mais, je m'inquiète... Toujours. *baisse la tête* ... Vous pourriez me réveiller et même si je ne suis pas... Convié... Me rassurer *le ton reste doux, il pose une main sur sa cuisse*
[22:01:00 21/04/14] Morgause : ... *elle pose sa main sur la sienne, murmure* Regardez-moi. *elle attend qu'il le fasse* Je n'ai que l'habitude... de faire les choses en douce. Elles n'intéressent personne, voire on chercherait à m'empêcher d'agir. ... Pas vous mais... Presque tous, jusqu'à ce jour. ... Mais... Je vous ai choisi. ... Vous pouvez donc me demander des comptes... sans baisser les yeux. *elle pose son autre main sur la joue basanée* A l'extérieur, je ne dis pas mais... Dans ma chambre à coucher, nous sommes amants, compagnons... pas Reine et soldat.
[22:08:47 21/04/14] Rilath : *la regarde* je sais... Morgause, je le sais... Mais tout comme vous avez vos habitudes j'ai les miennes... Mais je ne suis pas *cherche ses mots* ... Je suis bien conscient de ça et j'ai juste été surpris, parce que j'ai peur *lui caresse la main*
[22:12:12 21/04/14] Morgause : Mais peur de quoi mon amour ? Je suis juste allée consolider... les bases magiques du château. Je n'ai pas été aux geoles... Je n'ai rien fait de...
[22:14:49 21/04/14] Rilath : ... De la magie, du destins, de ces choses qui semble tout diriger... Le champion partage mes appréhensions. Mais à titre personnel je craint toujours que la fin des temps se déclenche sans prévenir... J'ai peur de perdre le peu que j'ai.
[22:28:59 21/04/14] Morgause : Quand ce sera la fin des temps... Les dieux nous préviendront, pour être surs que nous ayions peur et que nous les prions. *elle lui caresse les cheveux* Ca n'arrivera pas comme ça. *son regard se voile quand il parle du "peu qu'il a", mais elle reprend calmement cependant* Je sais que Leomyd a peur, lui aussi. Qu'il croule sous le travail. Qu'il serait plus heureux à être chef gaulois que champion, qio est le titre qu'il porte comme une croix depuis que je le lui ai imposé. Mais... J'hésitais à le... laisser partir, puisque j'ai besoin de lui... Pensez vous que je devrais lui rendre sa liberté ? ... Pensez vous que je devrais vous rendre la vôtre ?
[22:41:10 21/04/14] Rilath : ... Vous n'avez pas pris ma liberté et.. Quand je dis que j'ai peu c'est tellement de choses parce que c'est vous... Et je n'ai pas peur d'être auprès de vous, d'être lié à vous, j'ai peur pour vous... Et pour leomyd je dirais que *reflechit* ... Beaucoup l'aiment et beaucoup s'inquiètent ... Il est toujours efficace mais il me fait penser a un homme qui ne va bien, et qui fatigue
[22:52:28 21/04/14] Morgause : *soupir* Bien. Demain, j'enverrai mon champion en ambassade en Gaule. Avec son épouse et sa remuante mais mignonne marmaille. ... Deux mois ? On verra s'ils rentrent, ensuite. .... *elle pose son front contre l'épaule du soldat* Je vous promets que je fais attention. Quand je ne le faisais que pour la Bretagne, je me gardais de toutes mes forces. Maintenant, je le fais pour la Bretagne et vous, et rien ne peut m'atteindre. Promis. ... Est ce que ça vous... aiderait de m'accompagner pour me protéger quand je dois sortir discrètement ?
[22:54:35 21/04/14] Rilath : *hoche la tete* je serais plus rassuré oui... Et je ne m'imaginerais pas tout et n'importe quoi *sourire*
[23:01:45 21/04/14] Morgause : *léger sourire* Alors... Je ferai ça. Je vous emmenerai. Si vous êtes sage. *un sourire doux -que peu peuvent se vanter d'avoir vu et survécu- parait sur ses lèvres* Vous pensez pouvoir faire ça ?
[23:06:50 21/04/14] Rilath : *lui sourit et l'embrasse* très sage *sourire amusé* .. Vous êtes très belle *lui caresse la joue*... Et si quelqu'un approche je le tue direct ou je demande ?
[23:11:35 21/04/14] Morgause : Sauf contrordre -enfant par exemple- vous tuez directement. Nul n'a besoin de connaitre les endroits où la magie doit être renforcée. ... Merci. Vous êtes... beau, aussi. Vous feriez un consort... acceptable. *réfléchit*
[23:15:23 21/04/14] Rilath : *la regarde* vraiment ?... Je ... Suis surtout un soldat vous savez *semble gêné*
[23:17:49 21/04/14] Morgause : Et que pensez vous que sont les rois, ou les consorts royaux, en général ? ... Loth excepté. Arthur, en plus d'être un visionnaire, est un soldat. L'empereur Justinien en a été un. Et sans chercher si loin, tous les rois de la confédération pratiquent le métier des armes.
[23:21:39 21/04/14] Rilath : ... Mais je ne sais faire que ça moi *la regarde* j'ai peut être pas ma place à côté trône
[23:27:02 21/04/14] Morgause : *ne cherche pas la polémique* Nous verrons cela. ... Tant que je ne suis pas obligée de me remarier, vous sauvez votre liberté. ... Pensez y. *elle l'embrasse puis l'enjambe pour aller se coucher*
[23:32:12 21/04/14] Rilath : *la regarde* ...ça veut dire pas de nuit de noces ? *d'abord faussement sérieux, il finit par sourire, amusé, oui ! Rilath viens de faire l'humour* ...pardon *rit, l'embrasse dans le cou*
[23:47:58 21/04/14] Morgause : *elle l'attire vers elle, un sourire sarcastique aux lèvres* Oh, il n'y a aps de mal... mais nous pouvons faire des dizaines de nuits de non-noces, si vous voulez, par contre... *rit doucement en réponse au baiser, puis fait un geste de la main, et les flammes de la cheminée se mettent en sourdine*
[23:51:36 21/04/14] Rilath : Des dizaines ? Je prend mon service dans seulement 5 heures... *rit* pardon a nouveau *l'embrasse et glisse ses mains dans son dos* ... Je vous aime
[23:56:23 21/04/14] Morgause : Il faut donc... en profiter au maximum. *les tentures du lit se délient, les enfermant dans un cocon de tiédeur et de quiétude*


***




[20:18:39 22/04/14] Capitaine Noun : *Dans une taverne du village, le Capitaine Noun est installé à une table, apparemment seul. Il tient une chope de bière à la main et attend manifestement quelque chose, un oeil attentif pourra remarquer une légère raideur de son bras droit.*
[20:22:46 22/04/14] Howahkan : * Encapuchonné, le Prince entre dans la taverne, suivit de très près pars de grands blonds barbus faussement habillés de guenilles de voyages. Repérant le capitaine Noun, le membre de la famille royale nordique fait signe à ses sbires d'aller s'installer ou ils veulent. L'explorateur aux cheveux de blés vient s'assoir à la table de la corsaire, relevant très légerement son capuchon. * ... Capitaine, ravi de vous revoir. J'ai intercépté votre message, j'espère que vous ne m'avez pas fait déplacé pour rien ?
[20:27:41 22/04/14] Capitaine Noun : *Noun se fend d'un large sourire et relève un peu son chapeau pour inspecter de son regard sombre le Viking.* Croyez-vous que je vous aurais fait déplacer si je n'étais sûr de moi ? *Il se penche en avant et murmure plus bas.* Cela a pris un peu de temps mais j'ai trouvé une compagnie qui pourrait vous convenir. Ils sont réputés pour leur silence et sont actuellement au Nord des colonnes d'Hercules.
[20:31:27 22/04/14] Howahkan : Mmh, alléchant. Pourriez-vous me donner une estimation des effectifs ? Quelle genre de compagnie est-ce ? * Yeux brillants mais inconvaincu *
[20:33:46 22/04/14] Capitaine Noun : Environ 1500 hommes, ce sont des guerriers du désert, qui viennent d'Egypte. Mais ils ont déjà servis dans le combat naval. De ce qu'on dit, ils ont travaillés avec l'Empire Romain dernièrement, et je parle de celui d'Orient, mais ce ne sont que des rumeurs, leurs contrats ne sont pas bien connus.
[20:38:09 22/04/14] Howahkan : C'est parfait, ils n'ont donc aucune conscience. Si je gagne cette guerre au nord, ce sera grâce à votre contact. Vous recevrez une belle somme d'argent et serez invité en ma Scandinavie. Je férais grand banquet. * sourire plein de dents, puis il perds son sourire, l'observant * ... Mmh, vous vous tenez bien raide, mon bon monsieur. Surtout ce bras. Des problèmes avec les Bretons ?
[20:43:01 22/04/14] Capitaine Noun : Ce sont des mercenaires, la conscience n'est pas leur fort en effet. *Noun sourit et porte un toast.* Ce sera un plaisir, je me tiendrai informé de l'avancée de cette guerre alors. *Le pirate fronce un peu le sourcil.* Oh, ce n'est rien qui ne soit déjà réglé. Merci de vous en inquiéter.
[20:47:55 22/04/14] Howahkan : * Porte également un toast * A nos collaborations futur cher ami. Je reste en Bretagne pour les cinqs prochaines semaines, le temps de contre-carrer mes adversaires depuis des bases solides. * se lève, buvant, mais s'interrompt. * ... Oh, j'oubliais. Vous commencez à être familier du coin, non ? J'aurais une question pour vous : Savez-vous quelque chose sur les loups-garoux ?
[20:50:11 22/04/14] Capitaine Noun : Je ferai donc venir cette compagnie, sur d'autre bateau que les miens. Vous n'aurez aucun mal à les contacter. *Le Capitaine termine sa bière et hausse son sourcil avant de reposer sa chope.* Je connais quelques trucs. Que voulez-vous savoir ?
[20:55:15 22/04/14] Howahkan : Et bien, je me disais que si vous connaissiez quelques trucs, vous fréquenteriez certainement un des leurs. La chose est la suivante : j'ai besoin d'en apprendre sur leurs forces, leurs faiblesses, leurs aptitudes à la survie. Je cherche quelqu'un pour tenir un journal de ces informations. Cette personne sera grassement recompensé. Voyez-vous un collaborateur direct serait parfait et eviterait de placer des espions chez ces monstres pour qu'ils se fassent attraper à la première occasion. Je ne peux demander ca à un Breton, ils sont en harmonie avec ces créatures. Ne parlons pas de la reine. Qu'en dites-vous ?
[20:56:52 22/04/14] Capitaine Noun : Je pense que si vous avez besoin d'un espion pour connaître les faiblesses des loups-garous, vous ne devez pas poser beaucoup de questions aux gens. Vous avez essayé l'argent ? *Il éclate de rire et commande une autre bière.* Je plaisante, Majesté. Mais je décline cette offre, tenir un journal ne m'intéresse pas.
[21:02:34 22/04/14] Howahkan : Je ne veux pas tuer de loup-garou, capitaine. Je souhaiter en enrôler des centaines pour en faire taire un. Je ne peux pas vous en dire plus. * petit sourire * Mais pour ce faire, j'ai besoin d'une mine d'informations, que je veux obtenir de la manière la plus discrète possible. Le temps me manque, il faut que je trouve quelqu'un. * réfléchis pour lui-même * Oh, mais merci d'avoir été franc. Je ne voudrais pas accaparer vos services, capitaine. * remet plus avant son capuchon, simple sourire. *
[21:04:12 22/04/14] Capitaine Noun : Vous devriez essayer de trouver un loup-garou dans ce cas. Je ne suis pas assez familier avec eux pour connaître ce genre d'information. *Il reçoit sa bière et commence à la siroter.* Bonne chance pour vos recherches.
[21:09:31 22/04/14] Howahkan : En effet. Ils doivents vivre en société, non ? Ils doivent bien avec des clans, des chefs. Des conflits. Je trouverais bien, merci de votre temps. * dépose sur la table un petit rubis, ce qui fait un peu trop pour une bière commandé. De quoi racheter l'etablissement. Tandis que le prince s'en va lui et ses hommes, les clients de la taverne lorgnent la gemme avec des yeux ébahis, silence soutenu dans la salle * ...
[21:12:36 22/04/14] Capitaine Noun : *Le pirate lorgne lui aussi sur la gemme, mais prend le temps d'ajouter à l'intention de l'homme.* Essayez les éclaireurs ! *Une fois cela dit, il rafle le rubis pour l'amener à son oeil et l'inspecter, puis il le fait disparaître dans ses poches. Il jette alors un regard circulaire à l'auberge, avisant notamment quelques uns de ses hommes disséminés ça et là.*

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: Avril 2014 le Mar 29 Avr 2014 - 13:30

[14:33:30 24/04/14] Morgause : *atmosphère pesante. Dans l'eau froide jusqu'à la taille, en ,chemise, Morgause semble être concentrée... su quelque chose d'invisible qui lui résiste. Elle a les sourcils froncés, et ses mains sont crispées sur son amulette. Son souffle est court, sans que l'on puisse savoir s'il y a un rapport entre la froideur de l'eau, ou sa luminescence incongrue, qui bat au rythme du coeur de la Reine*
[14:36:01 24/04/14] Freiya : *Les fourrés se mettent soudainement à bouger à mesure qu'une créature approche de la rivière, mais la bête reste étrangement silencieuse pour sa taille et ne sort la tête qu'au bout de longues minutes. Le loup pose des yeux bleu sombre intrigués sur la Reine mais n'ose manifestement pas avancer plus que cela et reste sur la rive, sans perdre une miette du spectacle.*
[14:40:40 24/04/14] Morgause : *Morgause fait un pas en avant... un pas qui lui coûte, si l'on en croit le grognement mécontent qui lui échappe... puis un second, et un troisième... avant de poser un genou dans l'eau et d'y plonger une main. Son corps est alors secoué de spasme pendant quelques instants, ses yeux se révulsant. Elle vacille ensuite... avant de se relever dans une désagréable odeur d'ozone, et d'aller se laisser tomber sur le bord.*
[14:44:24 24/04/14] Freiya : *Le gros loup noir fronce le museau et recule de quelques pas. Manifestement par réflexe car il s'avance ensuite de nouveau, se transformant au passage en femme au long cheveux auburn, qui s'agenouille pour aider à tirer Morgause hors de l'eau et l'inspecter du regard, à la recherche d'une blessure.*
[14:47:53 24/04/14] Morgause : Qui est ce qui... ? *les yeux gris sont voilés, les cheveux collés sur le visage par l'eau et la sueur. Il émane de la femme une odeur de magie... très faible, même si elle esquisse un geste pour se défendre, ses mains émettant quelques vagues éclairs avant de cesser. Elle ferme les yeux un instant* Qui êtes vous ?
[14:50:01 24/04/14] Freiya : Pas une ennemie. *La lycane saisit les poignets de la Reine et les ramène au sol, d'autorité mais Morgause remarquera qu'elle a frissonné en voyant les éclairs. Sa voix se fait douce, mais curieuse alors qu'elle écarte un peu les cheveux trempés du visage de Morgause.* Vous avez besoin de quelque chose ?
[14:58:28 24/04/14] Morgause : *elle a un halètement de surprise et de colère en sentant ses poignets maintenus, mais se calme en vonstatant que l'inconnue ne semble pas hostile* ... Ma pelisse se trouve sur ce rocher. J'ai froid et la mégié m'épuise. *Vu leur proximité, elle remarque la "tenue" de Freiya, hausse un sourcil* Lycane, je suppose ?
[15:01:06 24/04/14] Freiya : *Freiya sourit de toutes ses dents.* Tout à fait. Je vais vous chercher ça. *Elle se relève et ramène la pelisse en quelques bonds, en couvrant la Reine. Puis elle commence à lui frotter vigoureusement les épaules pour la réchauffer.* Et vous, qui êtes vous ?
[15:06:10 24/04/14] Morgause : *la reine ne se dérobe pas au contact... mais c'est juste parce qu'elle est soufflée et contemple la lycane avec effarement* Je.. Je suis une... Une élémentaliste. Et je pratique la magie des nodes, aussi *du menton, elle indique la rivière* Ce node -ce point de puissance magique- quelqu'un y puise. Du coup, ça le déstabilise.
[15:09:50 24/04/14] Freiya : Un problème ? *Elle ne la lâche pas pour autant et se permet même un nouveau sourire.* Maintenant que l'on connaît nos fonctions respectives : je suis Freiya. *Elle se place assise derrière Morgause et essaye de lui sécher au moins les épaules.* Qui puise dedans ? Et vous devez vous mettre dans cet état pour chaque... node ?
[15:16:12 24/04/14] Morgause : ... Anna. *elle ne résiste pas au séchage, finissant progressivement par se détendre au fur et à mesure qu'elle se réchauffe* Je ne sais pas qui y puise. Quelqu'un qui possède déjà des pouvoirs magiques, mais veut ponctuellement les augmenter. C'est à ça que ça sert, mais... si proche du village, c'est dan gereux. Et il y en a un autre plus loin, c'est totalement... irresponsable. ... Non. Mais celui là est particulièrement rétif. *elle eut un sourire* Et comme j'étais nerveuse à l'idée de ne pas y arriver, ça n'a pas aidé.
[15:19:48 24/04/14] Freiya : Tout cela m'a l'air bien compliqué, Anna. *La lycane ralentit progressivement ses mouvements et penche un peu la tête vers elle.* Et vous y êtes arrivé finalement ? Peut-être que vous ne devriez pas faire ça toute seule, vous pourriez finir dans un pire état la prochaine fois.
[15:22:50 24/04/14] Morgause : *elle regarde la lycane, se trouble, regardant ses mains qu'elle noue nerveusement* Je... ne peux demander cela à personne. C'est... dangereux. Trop. Et... Oui, j'y suis arrivée.
[15:25:48 24/04/14] Freiya : Eh bien j'étais là, et rien de dangereux ne m'est arrivé. Amenez au moins quelqu'un pour vous réchauffer la prochaine fois que vous plongez dans une rivière d'eau froide comme ça. *Elle sourit et reprend un peu ses frottements.* Ca va mieux ?
[15:32:32 24/04/14] Morgause : *hoche la tête, relève prudemment les yeux* Oui. ... Vous êtes gentille. ... Vous venez souvent spontanément au secours de... personnes mentalement différentes qui plongent dans l'eau glacée ?
[15:34:29 24/04/14] Freiya : Non, pas très souvent. Mais allez savoir pourquoi, ces personnes se font rares. *Elle pouffe de rire et rajuste la pelisse sur les épaules de Morgause.* Ce n'est pas de la gentillesse, c'est du bon sens.
[15:39:25 24/04/14] Morgause : *sourire en coin* Heureusement. ... Du bon sens ? D'aucuns vous diraient qu'une sorcière de plus ou de moins... *elle tente de se relever, vasille et finit par rester assise en grommelant* Trop tôt... ... Et ce n'est pas parce que les vôtres ont été... longtemps massacrés que vous êtes plus ouverts aux autres. C'est même plutôt le contraire./
[15:41:05 24/04/14] Freiya : Moi qui allait vous faire un grand discours sur le fait qu'on a longtemps dis ça des lycans. *Elle pouffe de rire et reste assise, venant s'installer à côté de Morgause.* Je ne réfléchis pas vraiment à ça en fait, je ne connais presque rien des sorcières.
[15:43:33 24/04/14] Morgause : Il ne faut pas se leurrer : il y a des bons et des mauvais côtés aux sorciers. On peut faire des trucs formidables, et des trucs... immondes. Et parfois... *sa voix baisse* pour obtenir un résultat formidable, il faut faire des trucs immondes. ... Cependant, nous sommes relativement utiles. ... Pour les nodes, par exemple.
[15:45:11 24/04/14] Freiya : Pour l'instant, je vous ai vu convulser dans une rivière et faire des petits éclairs avec les doigts, c'est pas vraiment immonde ou formidable. *Elle rit un peu.* Mais je vous crois, même si j'y comprendrais rien, personnellement.
[15:52:49 24/04/14] Morgause : *regard noir* Laissez-moi deux minutes et... .... *soupir* Et les sorciers sont généralement susceptibles quand il s'agit de leurs capacités. ... Dans le côté immonde... Je peux... prendre toute l'énergie de quelqu'un pour m'en recréer à moi. Je peux faire ça de façon agréable, ou le transformer en torture. Deux en un. ... Je puis aussi imposer ma volonté aux gens, plus ou moins facilement. Ou me faire entendre d'une foule sans hausser ma voix. ... Les points positifs, c'est que l'énergie, je m'en sers pour que ces terres ne tombent pas en ruines, ou pour interroger des espions, ou peur les retourner contre leurs maitres. Il n'empêche... que ce n'est pas beau.
[15:55:39 24/04/14] Freiya : *La lycane fronce les sourcils à mesure que le discours avance.* Interroger des espions ? Quel genre de sorcière êtes vous ? Vous travaillez pour le château ?
[15:56:58 24/04/14] Morgause : *petite grimace, puis elle hoche la tête en soupirant* Voilà. Alors, la politique, ça... finit par faire faire ça.
[15:59:06 24/04/14] Freiya : *Freiya acquiesce pensivement.* Ouais, je suppose que c'est pas étonnant. J'ai des collègues lycans qui bossent pour le château aussi. Un peu de politique là-dedans.
[16:01:56 24/04/14] Morgause : Oui, le groupe des éclaireurs ? Ils sont bien. L'intérêt, j'ai l'impression, c'est que vous... cachez moins de choses que nous. Du coup, il est plus simple d'avoir une... idée de votre loyauté. Plus simple pour les instances. ... Et puis les éclaireurs ont été très utiles pendant la guerre.
[16:03:50 24/04/14] Freiya : Vous êtes super bien renseignée en fait. *Elle sourit.* Ouais, on a tendance à être plus directs... parce qu'on peut difficilement se cacher des choses entre nous. C'est une habitude.
[16:06:00 24/04/14] Morgause : *sourire mystérieux* Sorcière, vous dis-je. Et très intéressée par tout ce qui est êtres ou créatures magiques. Ou apparentés. ... Hengstone héberge, au moins : un dragon, un démon des flammes ou du désir, des lycans, un Dace, des Echidnae. Nous avons eu un ange, aussi. Comprenez que tout ceci me passionne.
[16:08:02 24/04/14] Freiya : Ouais.C'est vrai. *Elle a aussi un sourire.* Je suppose que ça doit être un super terrain de jeu, au château. Surtout maintenant que c'est officiel et acccepté.
[16:13:05 24/04/14] Morgause : Oui. ... Sans compter que c'est plus logique. Il n'y a pas eu d'accident majeur en 6 ans. Il suffisait... d'éduquer les gens, c'est tout
[16:15:15 24/04/14] Freiya : En six ans ? Oh, laissez-moi deviner. Vulk ? C'est ça ?
[16:20:57 24/04/14] Morgause : Voilà... Et les lycans n'étaient pas encore acceptés. C'est suite à cet épisode que j'ai pris... *blanc* pris la décision de rejoindre les conjurés. Voilà.
[16:21:20 24/04/14] Morgause : *Ce qu'elle dit n'est pas totalement faux*
[16:22:15 24/04/14] Freiya : *Freiya fronce un peu les sourcils suite au blanc, hésitant manifestement sur la réponse à donner, puis elle a un rire quelque peu moqueur.* Si mon père savait ce qu'il avait amené finalement.
[16:25:17 24/04/14] Morgause : Votre père ? ... Vulk était votre père ? *elle s'écarte de Freiya, pour la jauger du regard. la lycane peut notre que son souffle s'est accéléré, et que son amulette pulse trop vite* Et vous êtes venue pour... ?
[16:28:39 24/04/14] Freiya : *La lycane éclate de rire, puis plonge son regard sombre dans celui de la reine.* Je suis là depuis des mois, et je n'ai encore rien ravagé. Je ne suis pas venue pour reprendre le flambeau.
[16:34:54 24/04/14] Morgause : ... *le rythme se calme, mais pas totalement* ... Je vois. Pourquoi, alors ? Vous vouliez profiter de la tranquilité bretonne ?
[16:37:24 24/04/14] Freiya : Je suis venue m'installer quelque part près de mon clan... mais pas trop près non plus. Hengstone est l'endroit idéal pour ça. Et si vous vous demandez pourquoi, dites-vous que votre réaction est plutôt commune. *Elle lui sourit simplement et reste assise dans l'herbe.*
[16:43:55 24/04/14] Morgause : Oui, je sais par Siobhan que Vulk n'est pas seulement considéré comme une calamité que par nous, mais par au moins une partie des vôtres aussi. ... Mais pas tous. C'est bien cela ?
[16:46:13 24/04/14] Freiya : Une grande majorité je dirais, mais l'homme avait du charisme, il a encore quelques fidèles parmi les miens. Je n'en suis pas une, si vous voulez savoir. Vous pourrez demander à Siobhan.
[16:52:20 24/04/14] Morgause : ... *elle hoche la tête* C'est cohérent. Vulk ne m'aurait pas sauvée. ... *elle sourit* Je suppose que Siobhan vous a déjà proposé d'intégrer les éclaireurs ?
[16:54:48 24/04/14] Freiya : Mon père n'était pas de ce bois, en effet. *Elle rit.* Oui, et je lui ai déjà dit non, nulle besoin de réitérer l'invitation.
[16:58:38 24/04/14] Morgause : Dommage. J... Il y a toujours besoin de gens de valeur. *agacée par ses bévues oratoires, elle fait claquer sa langue, et tente de se lever*
[17:01:44 24/04/14] Freiya : *La lycane hausse un sourcil et se lève pour lui proposer sa main et son aide, mais demande à ce moment.* Vous n'oubliez pas de me dire quelque chose, Anna ?
[17:02:55 24/04/14] Morgause : *elle se lève avec l'aide de Freiya, plongeant ses yeux gris perplexes dans ceux de Freiya* A quel sujet ?
[17:05:58 24/04/14] Freiya : *Freiya la regarde dans les yeux un long moment, cherchant à y déceler quelque chose.* ... Le prochain node que vous ferez... Il sera dans une rivière aussi ?
[17:08:14 24/04/14] Morgause : *elle réfléchit* LE moins stable pour le moment est celui des ruines du monastère de Tristram. ... Si personne ne touche à rien, non, ce sera hors de l'eau. .... Dans une grotte, par contre, ce qui n'est pas plus agréable. Pourquoi ?
[17:09:41 24/04/14] Freiya : Pour savoir si je devrai surveiller les rivières et y repêcher un corps à demi gelé dans les jours à venir. *Elle sourit de toutes ses dents.*
[17:11:11 24/04/14] Morgause : ... *elle fronce les sourcils, ouvre la bouche, réfléchit... a un demi sourire* Oh. Vous me taquinez. C'est ça ?
[17:16:02 24/04/14] Freiya : *La lycane éclate de rire.* Oui, je taquine. Mais sérieusement, essayer de prévenir quelqu'un. Si c'est si important et que vous faites ça seule, vous allez vous tuer sinon.
[17:18:11 24/04/14] Morgause : ... D'accord. C'est... effectivement important, et je ne... peux pas me permettre de mourir bêtement noyée dans une flaque. ... *léger sourire* Rassurée ?
[17:20:33 24/04/14] Freiya : Je préfère ça en tout cas. *Elle sourit de toutes ses dents.* Je vous laisser... Vaquer à vos occupations alors. A une prochaine fois peut-être. *La silhouette humaine commence à se brouiller.*
[17:26:24 24/04/14] Morgause : Au revoir Freiya. Bonne nuit, et encore merci. *elle observe la femme se transformer en loup avec fascination, et sans s'écarter*
[17:27:55 24/04/14] Freiya : *La bête se tourne vers la reine et aboie simplement, avant de disparaître dans les fourrés proche.*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Avril 2014 le Mer 30 Avr 2014 - 7:09

[15:37:48 29/04/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine Noun est installé dans la salle de repos, avachi dans un fauteuil, un parterre de bijoux installé devant lui et une coupe de vin à moitié vide dans la main gauche. Son bras droit repose sur l'accoudoir et semble un peu plus raide que d'habitude. Le pirate affiche un sourire assez satisfait, car il a déjà écoulé une partie de son stock et une partie de la bouteille de vin rouge posée non loin de lui.*
[15:41:41 29/04/14] Mad' : *Une jeune servante fait son entrée, plutôt timide, dans la salle de repos, sa robe est plutôt luxueuse pour une femme de son rang et elle semble chercher quelque chose du regard, elle finit donc par tourner ses yeux noisettes sur le Capitaine* Oh, bonjour monsieur. Excusez-moi. *traverse la salle vers une commode où elle fouille*
[15:45:42 29/04/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine relève l'oeil de son verre de vin et se tourne vers la jeune femme. Il lui adresse un sourire aimable tout en prenant une nouvelle gorgée de son verre.* Ne vous excusez pas Mademoiselle, je ne suis pas propriétaire de la salle. *Il rit.* Bonjour. Vous cherchez quelque chose ? *Il fronce un peu le sourcil en examinant plus attentivement la servante.*
[15:52:09 29/04/14] Mad' : Juste... juste un peu de vaiselle, Monsieur. *relève les yeux en croisant le regard de Noun, elle empile sur un plateau quelques coupes qu'elle range soigneusement* Un problème ?
[15:54:01 29/04/14] Capitaine Noun : Moi ? Oh non, pas du tout. *Il se fend d'un sourire charmeur et pose son verre de vin avant de se relever.* Je me demandais juste lequel de mes bijoux vous conviendrait le mieux. Un rubis, peut-être ?
[16:01:34 29/04/14] Mad' : *rougit, mais termine son travail et se redresse avec le plateau dans les mains* Merci Monsieur, mais ce n'est pas vraiment de mon rang. *fait la révérence*
[16:04:39 29/04/14] Capitaine Noun : *Le pirate éclate de rire et se rapproche rapidement de la jeune femme, l'inspectant cette fois de haut en bas.* Vraiment ? Pourtant avec une telle robe ? *Il tourne son oeil vers le plateau de vaisselle.* Votre course est-elle pressée ? Vous devriez prendre un peu de temps pour vous tant que vous êtes là.
[16:11:03 29/04/14] Mad' : *s'arrête face à lui, rougissant encore* Je ne suis que suivante Monsieur, mais je dois bien être habillée aux côtés de ma maîtresse. *hésite un long moment* Ce n'est pas pressé mais je ne voudrais pas ... vous importuner ou vous distraire.
[16:13:54 29/04/14] Capitaine Noun : *Noun rit à nouveau et se détourne de la servante, pour aller prendre un verre et lui tendre ensuite.* Vous ne m'importuner pas voyons. Prenez donc un peu de temps et un verre de vin, ça vous aidera pour le reste de votre journée. *Il lui offre un sourire presque étincelant, mais il tient le verre de la main gauche et rechigne à utiliser la droite pour quoi que ce soit.*
[16:20:35 29/04/14] Mad' : *après une hésitation, prend le verre en déposant son plateau sur la table la plus proche* Pas longtemps alors. *rosit un peu, elle regard les bijoux et objets dorés* Vous ... Vous vendez beaucoup de choses, Monsieur ?
[16:25:50 29/04/14] Capitaine Noun : *Le pirate lui sourit et débouche la bouteille de vin avec une grimace au moment de tirer sur son bras droit, puis rempli le verre de la servante.* Cela dépend des jours, aujourd'hui cela a bien commencé, mais vous m'avez déçu. *Il lui fait un clin d'oeil.* Rien ne vous intéresse, vraiment ?
[16:35:08 29/04/14] Mad' : *rire gêné* Oh non, vraiment. Ce n'est rien qui soit pour moi, Messire.
[16:40:18 29/04/14] Capitaine Noun : *Le pirate se fend d'un sourire amusé.* Même pas pour votre maîtresse, ce serait un beau cadeau, n'est-ce pas ?
[16:50:46 29/04/14] Mad' : Oh euh ... *se penche à nouveau sur les bijoux, trempant à peine les lèvres dans le vin qu'on lui a offert* Certains, peut-être. Je lui parlerai de vous, si vous voulez.
[16:54:31 29/04/14] Capitaine Noun : *Le pirate pouffe de rire et se retourne pour aller s'avachir à nouveau dans son fauteuil.* J'en suis sûr. Ne soyez pas timide, regardez mieux.
[17:01:50 29/04/14] Mad' : *se rapproche à petits pas pour observer les bijoux en question, elle reste silencieuse, le regard baissé sagement*
[17:03:48 29/04/14] Capitaine Noun : *Le pirate masque un sourire derrière son verre de vin et lève une seconde l'oeil au ciel.* Vous travaillez pour qui, si je peux demander ?
[17:12:17 29/04/14] Mad' : La Générale Melior, Monsieur. *se relève et boit rapidement son verre*
[17:17:41 29/04/14] Capitaine Noun : Ah oui, je vois. Une serpente, c'est bien cela ? *Il se penche à son tour sur sa collection et désigne quelques colliers aux tons d'émeraudes.* Ceux-ci peut-être ?
[17:23:48 29/04/14] Mad' : Euh ... Oui, c'est ravissant. *petit sourire, elle repose son verre et s'agenouille pour observer de plus près les bijoux.* J'en parlerai à Dame Melior, soyez en certain, Messire Noun.
[17:30:09 29/04/14] Capitaine Noun : "Messire" ? *Il éclate de rire.* Juste Monsieur voyons, ou même seulement Noun si vous osez.Je serais ravi d'acceuillir votre maîtresse si elle tient à renouveler son stock.
[17:33:42 29/04/14] Mad' : *s'incline poliment tout en reculant pour aller reprendre son plateau* Je ... je lui dirais, Mes ... Monsieur. Bonne journée.
[17:40:23 29/04/14] Capitaine Noun : *Le Capitaine rit de nouveau et lève son verre pour saluer la jeune femme, il la suit du regard quand elle s'éloigne.* Bonne journée.


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: Avril 2014 le Jeu 1 Mai 2014 - 9:02

[20:37:56 30/04/14] Artheon : *au sommet de sa colline, le jeune dragon se dore les écailles au solei, ou ce qu'on pourrait appeler un soleil, étalé sur une grande pierre non loin de l'ouverture de sa caverne*
[20:41:56 30/04/14] Freiya : *De la forêt en-dessous surgit un gros loup noir qui tient entre ses dents un petit panier, Freiya s'avance tranquillement vers le haut de la colline. Elle s'est placée de façon à ce que le vent apporte son odeur au dragon afin qu'il ne soit pas surpris de son arrivée.*
[20:44:14 30/04/14] Artheon : *relève la tête en sentant arriver la lycane, il se déploie lentement et se tourne dans sa direction pour l'attendre, dardant ses yeux d'or sur elle dès qu'elle est à moins de 10 mètres, sa voix gronde mais n'est pas agressive* Bonjour. Freiya, c'est cela ?
[20:51:19 30/04/14] Freiya : *Le loup dépose son panier et sa silhouette se trouble jusqu'à redevenir celle d'une femme qui tire de son panier une longue tunique.* C'est ça, bonjour Artheon. *Elle lui sourit et enfile son vêtement, approchant ensuite à petits pas prudents.*
[20:53:25 30/04/14] Artheon : *la laisse approcher sans rien dire, se glissant le long de son rocher pour se poser au sol, sans la quitter du regard* Que me vaut l'honneur de ta visite ?
[20:58:08 30/04/14] Freiya : *La lycane se fend d'un large sourire et tend son panier.* Juste discuter un petit peu, puisque tu es le fils de Siobhan, je me sentais obligé.
[21:02:28 30/04/14] Artheon : *avance le museau pour renifler le panier et examiner la jeune femme de haut en bas* Discuter ? *penche un peu la tête sur le côté, curieux* Pourquoi pas.
[21:09:33 30/04/14] Freiya : *Le panier contient de la viande fraîche accompagné de charcuterie bien conservée. Freiya contourne lentement le reptile pour s'adosser à un rocher et se laisser glisser pour s'asseoir au sol.* J'étais curieuse aussi, j'espère que ça te dérange pas ? Les dragons, ça m'intrigue. *Elle lui offre son plus beau sourire.*
[21:15:28 30/04/14] Artheon : *a une mimique ressemblant à un sourire en coin, il s'installe au sol, enroulant sa queue autour de ses pattes* Je comprends, oui. Ca ne me dérange pas. On n'a pas eu beaucoup d'occasion de parler depuis que tu as tenté de me tirer dessus
[21:21:01 30/04/14] Freiya : *Loin d'en rougir, la lycane pouffe de rire et sort des morceaux de viande qu'elle tend au dragon, sans avoir peur.* C'est vrai, un regrettable malentendu. Alors, comment c'est arrivé déjà ?
[21:24:36 30/04/14] Artheon : *attrape le bout de viande presque au vol et le gobe en une seconde* Ma transformation ? Je suis mort, mais comme j'étais ... lié à un autre dragon, de famille. Il a pu ... arranger un peu ça.
[21:28:41 30/04/14] Freiya : Impressionnant. *Elle plonge la main dans son panier et commence à grignoter un saucisson.* Et alors, qu'est-ce que ça fait d'être un dragon ?
[21:33:49 30/04/14] Artheon : *a un haussement d'épaule* C'est ... correct. Je ne me plains pas hein, mais bon ... Je ne suis plus du tout humain, ça change le rapport aux gens. *son sourire dévoile toute ses dents, il avance la tête vers Freiya, renifle* Tu es de la famille de Vulk, hein ? *ton un peu plus "doux" qu'avant*
[21:37:36 30/04/14] Freiya : *La lycane s'immobilise totalement à la mention de son père. Elle relève le nez vers le museau draconique et lui adresse un sourire amusé.* Je suppose que ça n'allait pas durer bien longtemps. Oui, je suis sa fille. Pas lycane, mais humaine.
[21:42:41 30/04/14] Artheon : *nouveau sourire, tourne la tête en reprenant son expression curieuse* Donc tu connais ma mère depuis longtemps ? Ou il t'as ... eu plus tard ?
[21:45:25 30/04/14] Freiya : Je connais Siobhan depuis que nous sommes enfant. *Elle se redresse un peu, sans montrer de trouble particulier.* Je ne me suis jamais entendu avec mon père, si ça peut te rassurer.
[21:49:53 30/04/14] Artheon : *de nouveau, le dragon a une sorte de haussement d'épaule* Pas de problème, si ma mère te fait confiance, je ferai de même. *sourire en coin*
[21:53:38 30/04/14] Freiya : C'est gentil de ta part. *La lycane se fend d'un large sourire.* Il paraît que tu as reçu une mission spéciale, au fait ?
[21:54:54 30/04/14] Artheon : *ricanement qui termine dans une sorte de grondement* C'est exact, mais je ne peux pas en parler, ni en dévoiler l'emplacement.
[21:58:10 30/04/14] Freiya : *Freiya pouffe de rire à son tour.* J'aurais au moins essayé. *Elle hausse les épaules et tourne le visage vers la forêt.* Je vais devoir y aller.
[22:01:19 30/04/14] Artheon : Alors, au revoir. Freiya des Fianna. *se rapproche un peu et pousse un léger grondement, en se tournant lui aussi vers la forêt en contrebas*


_________________________________________________


"Vita Scientia Est"
Constantin ~ Just so curious

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum