Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

A force de crier "au loup !"...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas  Message [Page 2 sur 6]

26 Re: A force de crier "au loup !"... le Ven 25 Jan 2013 - 21:30

"Je vois."

L'homme se rapproche d'un pas, pour inspecter Perséphone sous le nez, mais se maintient à une distance respectable du cheval. La jeune romaine lui rend un regard aux beaux yeus gris semblant perdu, comme un chaton abandonné au bord du chemin. Le capitaine acquiesce distraitement, affichant un air désolé en se tournant vers Siobhan.

"Si vous trouvez pas, emmenez-la à La Motte, je connais quelqu'un qui a un cousin qui tiens une genre de baraque pour les orphelins, les trucs cassés, tout ça. Des gens biens."

Puis il fait claquer ses bottes et se retourne vers ses hommes.

"Allez les gars, c'pas aujourd'hui qu'on trouvera le Régicide."

Tous s'écartent de plusieurs bons pas et le capitaine libère le chemin.

"Bonne route, m'damoiselles."

Voir le profil de l'utilisateur

27 Re: A force de crier "au loup !"... le Sam 26 Jan 2013 - 16:06

- Merci, msieur. Si je vois que ça fonctionne pas, je l'amènerai là bas. ... Allez Cat, on repart.

Siobhan remonte en selle et fait avancer Faran lentement, en silence. Puis, au bout d'une centaine de mètres, elle murmure contre la nuque de Perséphone :

- Changement de plan. On va tenter de s'adjoindre à un groupe de personnes, de type des marchands ou des forains. Sinon, on va passer notre temps à se faire contrôler. ... Si ça te convient, on oblique au premier village.

---

Spoiler:
Si ça te va, tu peux faire un bond dans le temps jusque "presque au village des Fianna" Smile

Voir le profil de l'utilisateur

28 Re: A force de crier "au loup !"... le Sam 26 Jan 2013 - 21:22

Suite à l'incident, la jeune femme est restée étrangement silencieuse, et pour cause, elle passait une bonne moitié de son temps à dormir. Sa tête dodelinant de temps en temps, elle n'enchaînait jamais plus d'une demi-heure de sommeil, et se réveillait encore à chaque bruit qui semblait différer de la norme. Cependant, elle finit par rouvrir les yeux, et observe au loin les prémices d'un village, de la fumée qui s'élève au-dessus des arbres. Avec un baillement qu'elle ne prend pas la peine de contenir, elle se tourne vers son amante.

« On est arrivé ? »

Voir le profil de l'utilisateur

29 Re: A force de crier "au loup !"... le Dim 27 Jan 2013 - 11:57

Siobhan avait un sourire vissé sur le visage.
Sa maison était là. Ça sentait chez elle.
C'était chez elle, et elle y amenait quelqu'un qu'elle appréciait.
...
What else ?

- Oui. C'est mon village. Le village de ma tribu.

Elle remet Faran en route. Le gros rouan trottine presque gaiment : lui aussi a reconnu la maison.

***

Quand elles arrivent sur la placette centrale, tous les regards sont fixés sur elles, concentrés, jusqu'à ce qu'un concentré d'énergie poilu arrive au galop, saute, se transforme dans la foulée... et leur tombe dessus, les faisant dégringoler de cheval.

- Enfin ! Je me demandais si le Grand Méchant Loup ne vous avait pas croquées !!!

Voir le profil de l'utilisateur

30 Re: A force de crier "au loup !"... le Dim 27 Jan 2013 - 12:52

Même dans sa position, il était impossible pour Perséphone de ne pas percevoir le sourire qui était apparut sur les lèvres de la lycane. Elle avait toujours eu un peu de mal à comprendre cet attachement des gens à leur foyer, mais sans doute était-ce parce que le sien ne lui avait jamais fait envie. Elle n'éprouvait aucun plaisir à retrouver Rome et ses ruelles puantes, même si l'odeur s'était atténuée quand elle est devenue plus riche, elle lui restait toujours dans la gorge. Heureusement pour Siobhan, cet endroit était différent. Il avait l'air de sentir bon.

***

Elle salue chaque passant d'un bref signe de tête, en tentant de conserver une tête avenante sans pour autant sourire comme une idiote. Heureusement, un loup plein d'énergie vient brusquement lui offrir autre chose sur quoi se concentrer, il est simplement dommage que cela s'accompagne d'une chute. Ce qui n'empêche aucunement la jeune femme de rire, se redressant pour déposer un baiser sur le front de la jeune lycane.

« Salut Brod', contente de te voir aussi. »

La romaine se lève et s’époussette un instant.

« En fait, le Grand Méchant Loup m'a croquée plusieurs fois depuis ton départ, mais jamais pour me manger complètement. »

Elle adresse un grand sourire à la jeune fille, derrière elle Faran prend un air dégoûté.

Voir le profil de l'utilisateur

31 Re: A force de crier "au loup !"... le Lun 28 Jan 2013 - 14:54

- Salut Brod. Tu n'aurais pas pris du poids, depuis la dernière fois ?

Repoussant l'adolescente indignée d'un geste ferme, Siobhan se relève tranquillement, haussant un sourcil à la réponse de Perséphone.

- Notons que cela peut encore s'arranger. ... Où est Guillaume ? J'aimerais te présenter à lui en priorité.

La petite foule qui entoure les jeunes femmes n'est pas agressive, juste un peu oppressante -comme toutes les foules- Les enfants, peu nombreux, se collent aux jambes de Perséphone et Siobhan, frottant leurs museaux (canins ou non) contre elles.

- Allez, les gnomes. Allez le prévenir que nous arrivons. ... T viens, Cat ?

La prenant de façon quelque peu possessive par la main, la lycane commence à entrainer Perséphone vers le Sud du village.

Voir le profil de l'utilisateur

32 Re: A force de crier "au loup !"... le Lun 28 Jan 2013 - 15:52

La foule n'a pas l'air de déranger plus que ça la jeune femme qui est simplement un peu surprise de la familiarité des louveteaux, les gamins de ses souvenirs étant beaucoup plus prudent et timide. Pendant un temps, elle esquisse le geste de vérifier ses poches mais se retient à temps. Elle dispense donc caresses sur le coin du museau et ébouriffage de cheveux. Elle se sent cependant rapidement emporté par son amie et se contente de suivre, après un dernier geste de salut à Brod.

Sur le chemin, la Romaine semble constamment distraite par ce qu'elle voit et Siobhan devra sans doute tire une ou deux fois sur sa main pour ne pas la perdre, ce qui n'empêche aucunement la tueuse de parler.

« Dis, c'est qui Guillaume, et pourquoi tu veux le voir en premier ? »

Voir le profil de l'utilisateur

33 Re: A force de crier "au loup !"... le Mar 29 Jan 2013 - 17:52

Une fois sorties du bain de foule, Siobhan ralentit le pas, sans pour autant lâcher la main de Perséphone. Pas parce que c'est agréable, hein. Juste parce que c'est pratique.
Elle s'aperçoit que son amante semble aussi curieuse de son clan que son clan l'est d'elle, ce qui la fait sourire : les deux ne sauraient être déçus, elle a très bien choisi les deux. Elle resserre sa main sur celle de la romaine.

- Guillaume est le chef du village. Notre Ancien. *la fierté sonne dans sa voix* Et celui qui m'a recueillie. Il est très important pour moi. ... Mais je ne cherche pas à te mettre la pression.

Grand sourire.

Voir le profil de l'utilisateur

34 Re: A force de crier "au loup !"... le Mar 29 Jan 2013 - 18:10

Une fois un peu éloignée des gens, la jeune femme rattrape en quelques grands pas son amante, sans pour autant lui lâcher la main, et se focalise de nouveau sur elle. Un sourire amusé se peint lentement sur ses lèvres.

"Oui, je suis sûre que tu dis ça en toute innocence. Je serais sage alors. Enfin, j'essaierais."

Avec un petit rire, elle se remet à observer les alentours.

Voir le profil de l'utilisateur

35 Re: A force de crier "au loup !"... le Mer 30 Jan 2013 - 13:40

- Houlà, non ! Ne change surtout rien ! Je ne tiens pas à ce qu'il y ait tromperie sur la marchandise. *regard en coin, ton définitif* Et puis il n'y a rien à changer, de toutes façons.

Tout en baguenaudant, elles s'étaient avancées jusqu'à l'extrémité du village, où se trouvait une maison qui, sans être plus grande que les autres, semblait plus... imposante. Comme s'il en émanait de l'autorité, si si.
C'est de cette maison là qu'un homme sortit. Visiblement, il avait été de haute stature, mais s'était un peu tassé sous les effets de l'âge. Il sourit avec bienveillance aux deux jeunes femmes, tend les bras à Siobhan.

- Mon enfant... Je suis heureux que tu daignes enfin revenir chez toi.

Siobhan lâche doucement la main de Perséphone pour rendre son étreinte au vieil homme.

- C'est que j'attendais le bon moment. .. Et là, c'est le cas. ... Je te présente Cat.

Voir le profil de l'utilisateur

36 Re: A force de crier "au loup !"... le Mer 30 Jan 2013 - 17:10

De loin, la maison n'avait pas semblé très différentes des autres, bien au contraire, toutes semblaient à peu près identiques. Mais plus elles se rapprochaient et plus la jeune romaine sentait qu'il y avait quelque chose de plus. Outre sa position à l'extrémité du village, il se dégageait de la maison l'impression que celui qui y habitait était le chef. Un peu comme avec les villa romaines des Seigneurs du Crime pour qui elle travaillait, mais la menace en moins.

L'homme qui en sortit était lui-aussi bien éloigné de cela, un vieillard mais qui avait sans doute été un très bel homme, large et musclé, fut un temps. Il était encore sacrément en forme, peut-être pas si vieux que ça. Laissant son amante fêter ses retrouvailles, Perséphone attendit sagement quelques instants avant de s'avancer, exécutant une révérence qui n'aurait certes pas dénotée dans un château.

"M'sieur Guillaume. Je suis ravie de vous rencontrer."

Voir le profil de l'utilisateur

37 Re: A force de crier "au loup !"... le Jeu 31 Jan 2013 - 12:10

Guillaume, sans lâcher Siobhan, rend à Perséphone un regard pétillant d'humour et d'intelligence.

- Je suis pareillement ravi de vous rencontrer... Cat.
*sans nul doute : le fait que ce soit un faux nom ne lui a pas échappé, mais il semble tenir ça pour non important* Depuis le temps que nous attendions que notre Sio nous ramène quelqu'un...

- Guillaume tu vas lui faire peur. Ce n'est tout de même pas un crime que d'avoir jusque là choisi mes coups de cœur dans le village, si ?

La lycane se détache enfin du vieil homme, soulevant un sourcil amusé. Puis, elle se retourne vers Perséphone et lui fait un sourire d'excuse, vrillant son index sur sa tempe de façon à mettre en doute la santé mentale de son interlocuteur. Lequel se contente de lui écraser le pied, la faisant glapir de surprise.

- Entrez. J'ai fait du vin aux épices. Et il ne faut pas qu'il chauffe trop : tout l'alcool s'évapore.

Et il pénètre dans la maison, Siobhan sur les talons. Arrivée à l'intérieur, la lycane tend la main à son amante, avec un sourire d’encouragement.

Voir le profil de l'utilisateur

38 Re: A force de crier "au loup !"... le Jeu 31 Jan 2013 - 19:37

Avec un léger rire en voyant son amante se faire écraser le pied par son ... mentor, probablement, la jeune femme s'avance un brin.

"Navré Monsieur, c'est une vilaine, malgré tous mes efforts pour l'adoucir."

Et elle termine sur un très large sourire adressé à Siobhan, avant d'emboiter le pas du vieil homme, saisissant doucement la main de la lycane au passage. Elle semble un peu surprise de s'afficher et de parler ainsi sans gêne, alors qu'ils sont tout de même au milieu d'un village, mais elle ne fait aucune remarque, sachant que la culture est légèrement différente ici.

"Oui, ne faisons pas attendre le vin."

Voir le profil de l'utilisateur

39 Re: A force de crier "au loup !"... le Ven 1 Fév 2013 - 15:35

La maison de Guillaume est simple mais pas austère. Les meubles semblent confortables, il y a des tapis au sol, et une température plus qu'agréable y règne. Le vieillard indique de la main aux deux jeunes femmes un lit canapé recouvert de coussins,et lui même prend place dans un fauteuil recouvert d'un plaid usé.
Siobhan laisse Perséphone s'asseoir alors qu'elle même se dirige vers la cheminée, d'où une suave odeur d'épices semble provenir. Elle retire de sur le feu une petite bouilloire, et va servir trois gobelets de la mixture qu'elle contient, puis s'assied aux côtés de son amante.
Pendant ce temps, le vieil homme a dévisagé alternativement les deux femmes, un sourire intéressé sur les lèvres.

- Alors, mademoiselle Cat. Comment trouvez vous les lycans ?

Voir le profil de l'utilisateur

40 Re: A force de crier "au loup !"... le Ven 1 Fév 2013 - 16:03

La jeune femme n'a passé que quelques secondes à observer la pièce dans laquelle elles sont entrées, cela a l'air d'être un endroit confortable, accueillant, tout ce qu'elle ne connaît pas en quelques sortes. L'endroit lui paraissait presque étranger, c'était chaud, invitant bien loin des villas romaines ou du château breton elle ne savait trop comment s'y comporter. Aussi, elle s'assit sagement dès que son amante l'y invita, croisant ses mains sur ses genoux comme une gentille fille, laissant le vieil homme la dévisager sans rien dire. Elle attendit patiemment qu'il parle, et il ne le fit que lorsque Siobhan revient avec le vin chaud. Alors, la jeune femme se permit un petit sourire.

« Oh, ils ont bon goût. Et plutôt gentil, du moins ceux que j'ai croisé, quoiqu'ils soient parfois un peu … brutes. Mais on leur pardonne. »

Elle posa un regard très amusé sur Siobhan.

Voir le profil de l'utilisateur

41 Re: A force de crier "au loup !"... le Ven 1 Fév 2013 - 20:00

Siobhan se carre confortablement dans le canapé de Guillaume. Combien de fois y a t-elle passé la nuit ! Elle observe à la dérobée le vieil homme observer Perséphone, avec un brin d'angoisse. Pourvu que tout se passe bien !

Venir avec son amante était un coup de sloubi, pour ainsi dire. LE moyen ultime de la protéger de la curiosité des siens en la leur amenant directement, et de la protéger des humains qui la cherchaient toujours en lui offrant la protection de la Meute.

Mais pour cela, il faut qu'elle soit sure de l'accord de Guillaume. Les autres... Ce sera plus facile.

Elle jette un regard faussement vexé à Perséphone, avec une mimique disant clairement "attends ce soir, toi", puis Guillaume enchaine :

- Oui, par "un peu brutes", je vois de quoi vous voulez parler. Ou en partie du moins. Mais si certains sont uniquement dus à l'enthousiasme, d'autres sont utiles. ... Vous devez avoir une marque sur le flanc gauche qui indique que nul lycan ne peut vous prendre puisque l’un de nous vous a marquée. Et celle que j'aperçois sous votre oreille nous indique que nous vous devons assistance au cas où.

Ça... Siobhan n'avait pas vraiment prévu de signaler à Perséphone qu'elle lui avait dessiné une carte sur le corps invitnt à la baby sitter...

Voir le profil de l'utilisateur

42 Re: A force de crier "au loup !"... le Ven 1 Fév 2013 - 21:25

La jeune femme reste figé en entendant les remarques du vieil homme, elle n'imaginait pas un seul instant que les marques qu'elle arborait depuis sa rencontre avec Siobhan puisse vouloir dire quoi que ce soit. Et encore moins la dernière, le regard qu'elle jette à son amante montre clairement son embarras. D'une certaine façon, elle est extrêmement vexée ; la lycane croit-elle donc qu'elle a besoin de garde du corps ? D'un autre côté, c'est une marque destinée au lycan, donc le genre de truc utile en cas d'extrême urgence. Et puis, elle suppose que c'est un geste … affectueux ? Ou c'est juste que Siobhan craint de perdre son jouet. Finissant par choisir de prendre un air courroucé mais pas trop, elle jette un regard à son amante qui signifie que ce soir risque d'être explosif, dans tous les sens du terme.

« Tiens donc, j'ignorais que j'avais besoin de garde du corps ? Et les autres marques veulent dire quelque chose ? Si oui, je suppose que c'est un long roman que tu as écris là. »

Elle adresse un sourire moqueur à Siobhan, avant de se retourner vers Guillaume, inclinant légèrement la tête.

« C'est gentil à vous de me l’expliquer. Je suppose que cette marque est un … Cadeau important, j'en prends la mesure. »

Son regard se tourne par en-dessous vers Siobhan, semblant reconnaissant, elle ne précise toutefois pas de quelle marque elle parle.

Voir le profil de l'utilisateur

43 Re: A force de crier "au loup !"... le Ven 1 Fév 2013 - 22:41

Au regard de Perséphone, même s'il est juste... indicatif, Siobhan rentre la tête dans les épaules. Ouais. Elle aurait peut être bien du prévenir la romaine de ce qu'elle faisait. En plus, elle aurait été fichue de comprendre le concept. ... Tant pis : ce qui est fait, est fait.

- Les autres marq... hem eh bien... Pas toutes en fait. Certaines sont juste décoratives.

Grand sourire plein de dents... mais un peu crispé, quand même. Entendant un bruit étouffé, la lycane jette un regard vers Guillaume... et s'aperçoit que le bougre se marre. Silencieusement, certes, mais ces plis, là, et ces yeux brillants, ici... Pas de doute : il se moque.

- Ce n'est pas gentil, ce que tu fais là, Guillaume : tu tiens tant que cela à ce que je dorme sur ton canapé cette nuit ?


- Oh non. J'ai dans l'idée que tu me pourrirais mon sommeil. ... Alors, mademoiselle Cat, je ne tiens pas tant que cela à savoir qui vous étiez avant... mais il le faut. Pour connaitre vos capacités. Car si nous vous accordons... disons le titre honorifique de membre de notre meute... Cela peut se révéler utile.

- ... Je ne lui avais pas parlé de ça non plus. ... Tu es sur de ne pas le faire exprès ?

Voir le profil de l'utilisateur

44 Re: A force de crier "au loup !"... le Sam 2 Fév 2013 - 11:10

« Eh bien, j'espère que la déco te plaît. »

Apparemment, Siobhan avait oublié de lui parler d'un sacré nombre de truc. La romaine semble se méfier à présent, se demandant quelle est la raison de toutes ses cachotteries, elle se tourne vers Siobhan.

« Et pourquoi ne pas l'avoir dit, ça ? * puis à Guillaume * C'est quoi concrètement, un membre honorifique, tout ça ? »

Elle finit cependant par hausser les épaules, se tournant tranquillement vers le vieil homme et lâchant d'une voix tout ce qu'il y a de plus calme.

« Je m'appelle pas Cat. Mon nom est Perséphone, de Rome. Et j'ai commencé à tuer quand j'avais douze ans, c'est pour ça que je suis le plus doué, je pense. C'est à peu près tout ce qu'il y a à savoir, je suppose. »

Voir le profil de l'utilisateur

45 Re: A force de crier "au loup !"... le Dim 3 Fév 2013 - 10:26

Ah, merde. Perséphone fait vaguement le gueule, maintenant. Guillaume avait bien besoin de la mettre à cran, tiens. Alors que ses intentions sont pures et honorables ! Si si !!

Elle dédie un regard de cocker triste à la romaine, marmonne :

- Les morsures, c'est juste pour éviter que de gros lourds te prennent la tête et que je sois obligée de me battre pendant tout notre séjour. ... Comme la lame d'argent que j'ai emmenée pour toi. Et le titre, c'était sensé être une surprise et te faire plaisir, en fait. Tu n'as qu' à lui demander, si tu ne me crois pas.

Et elle se roule en boule sur le canapé, le menton sur les genoux, se demandant à quel moment elle était redevenue une adolescente couinante.

Guillaume rit doucement -encore- et confirme :

- Je pense qu'effectivement, c'est le but prévu, et que ce n'est pas trop mal pensé, en fait. ... Une tueuse, donc ? *il regarde Perséphone de haut en bas, plisse les yeux* Ou un assassin, plutôt. ... *il cille, regarde Siobhan* Tu es sûre de toi ?

- Relax, Guillaume. Je ne t'ai pas demandé de nous marier, juste de...

- ... prendre parti dans la politique humaine. Et je n'aime pas tellement ça, la politique humaine.

Voir le profil de l'utilisateur

46 Re: A force de crier "au loup !"... le Dim 3 Fév 2013 - 11:41

L'expression de la jeune femme passe instantanément de la colère à une moue penaude, alors qu'elle avance la main pour la passer dans les cheveux de Siobhan. Elle se penche ensuite pour déposer un baiser sur la tempe de la lycane, en se disant qu'elle cède beaucoup trop vite.

« Mais ça me fait plaisir … enfin je sais toujours pas ce que c'est mais puisque c'est une surprise, ça doit être bien. * puis elle murmure à l'oreille de la jeune femme * Me suis déjà plaintes de tes morsures, petit loup ? »

Ensuite, elle retourne son regard gris sur le vieil homme, haussant un sourcil au dialogue qui s'ensuit, son ton est beaucoup moins doux par la suite.

« La politique ? Cat ne s'en mêle pas, si vous voulez savoir. Et puis, il est un peu trop tard pour dire que vous vous en mêlez, le problème est réglé, si vous m'aviez aidé avant, là vous auriez fait de la politique, vraiment … Vous vous poseriez la même question si j'étais soldat ? »

Voir le profil de l'utilisateur

47 Re: A force de crier "au loup !"... le Lun 4 Fév 2013 - 12:38

Guillaume suit avec amusement la scène de réconciliation, suite à la bouderie la plus express qu'il ait jamais vue.
Siobhan se laisse consoler tout en le foudroyant du regard, le mettant au défi de dire un truc désagréable alors que TOUT EST DE SA FAUTE ! Le vieil homme secoue la tête et attend tranquillement qu'elles aient fini, et c'est sur ce ton calme qu'il répond à Perséphone.

- Si le soldat en question était recherché, absolument. ... Nous sommes un peuple guerrier, que vous même soyez une guerrière, même d'un genre différent, ne me perturbe pas. Il faut simplement prendre en compte le fait que votre acceptation dans notre clan implique que nous prenons acte de ce que vous avez fait par le passé. Et qu'on me dira sans doute que le fait que vous soyez en fuite peut causer des soucis au village. ... Cependant, je vois que... vous ne correspondez pas du tout à la description.

- Elle a procédé à des changements. Et nous avons croisé plusieurs patrouilles qui n'ont pas tiqué, même si l'une d'entre elle nous a arrêtées pour un contrôle.

- Cela peut suffire. Les rumeurs disent que... l'assassin est rentré chez lui. Même les ports sont moins surveillés. ... C'est que ce la fait plus d'un mois. ... Tu n'as pas honte de l'avoir retenue prisonnière si longtemps ?

Le ton de Guillaume est tout à fait neutre, et c'est sur le même que Siobhan répond :

- Et je l'ai battue tous les jours, en plus.

Puis, ils éclatent de rire.

Voir le profil de l'utilisateur

48 Re: A force de crier "au loup !"... le Lun 4 Fév 2013 - 16:02

Perséphone suit l'échange d'un air plus que dubitatif et finit par hausser un sourcil à l'éclat de rire final, apparemment l'humour lycan lui est encore un peu étranger. Elle tâche toutefois de répondre calmement.

« Même s'ils me trouvaient, ils me recherchent pas pour régicide, ils ont l'air d'imaginer qu'une femme peut pas buter leur Roi comme ça et que j'ai juste fait rentrer quelqu'un dans le château. »

A son ton, il est difficile de déterminer si elle est soulagée ou si elle est profondément vexée par cet état de fait.

Une fois ce point éclairci, et ne trouvant rien à rajouter, la jeune femme a un grognement mi-vexé, mi-amusé à l'intention de Siobhan, son regard gris lui intimant de faire attention ; c'est qu'elle pourrait se remettre à bouder.

Voir le profil de l'utilisateur

49 Re: A force de crier "au loup !"... le Lun 4 Fév 2013 - 21:08

- Certes. Mais régicide ou non, ils te tortureraient pour avoir des informations, et je devrais liquider la garnison pour te récupérer avant que tu ne douilles trop. Ce qui, tu en conviens, nuirait considérablement à notre désir de discrétion. De plus, comme mes frères sont un peu cabochards, certains m'accompagneraient sans doute. ... L'un dans l'autre, tu pourrais être le déclancheur d'une guerre humains / lycans. ... Ça te fait quel effet ?

Le ton, léger, ne masque absolument pas le côté définitif sous-jascent. Siobhan le ferait, sans aucun doute. Les yeux perçants de Guillaume se vrillent sur Perséphone.

Voir le profil de l'utilisateur

50 Re: A force de crier "au loup !"... le Lun 4 Fév 2013 - 21:55

La jeune femme ne sait manifestement pas comment réagir en entendant Siobhan, elle rosit même légèrement, à la manière d'une véritable jouvencelle.

« Tu ferais ça ? »

Puis elle se reprend et son regard se fait plus dur, elle se redresse, bombant à peine le torse.

« J'ai assez assassiné de gens important pour savoir ce que ça fait de déclencher une guerre. Et je refuse d'en déclencher une pour vous. Je me laisserais pas capturer. »

Le ton est résolu.

« Quand j'aurais mon argent, je trouverais un enchanteur sans trop de scrupules qui pourra encore modifier mon apparence s'il le faut. Ou au moins effacer le tatouage. »

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 2 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum