Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

 » HRP » Flood » Séance du divan

Séance du divan

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Séance du divan le Lun 17 Déc 2012 - 22:32



___________________________________________


Séance du divan




J'aimerais vous proposer un petit " jeu " de découverte et pour apprendre à connaitre nos styles rôlistiques . En effet cela fait longtemps pour certains que nous possédons nos personnages ( ou pas, ce qui ne change rien à la question ) et les jouons, régulièrement ou non... Mais ils reprennent toujours vie de leurs même personnalité lorsque nous les réanimons pour un Rp de plus .




Peu importe.

Dites-moi - Avec un petit paragraphe long ou non - Pour chacun de vos personnages (en liste les un après les autres), ce qui vous poussent à les jouers, ce qui peux vous demotiver ou vous motiver chez eux, avez-vous placé une partie de votre personnalité dans l'un deux, exorcisez-vous parfois quelque chose de vous même à travers eux ou bien simplement vous sentez-vous proches de certains de leurs comportement, ainsi que de leurs aspirations... ? C'est une manière simple et ludique de découvrir ou faire découvrir aux autres nos facons propres sur nos personnages.


Rôlistes, à vos divans !


____________________

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Séance du divan le Lun 17 Déc 2012 - 22:56

*Sautille* Owiiiii ! Quelle bonne idée ! Ma curiosité totale et absolue trouve cette idée fascinante !
Et pour la peine, je me lance.

Deidre : Chronologiquement mon premier perso, et celui qui me correspond le plus. Le côté fureteur, curieux, indigné, prompt à vouloir aider... et gaffeur, grognon et pas toujours très doué, c'est bien moi. XD C'est le personnage qui m'est le plus facile à jouer.

Cassandre : Elle par contre j'ai beaucouuuuuuuup de mal à y accrocher. Pourtant, je l'avais réfléchie mais... Elle manque et a toujours manqué d'âme. Je suis très contente de Moloch, par contre.

Siobhan : C'est mon côté chef scout. Sio, même pensée solitaire au départ, je savais qu'elle finirait maman. Je la joue facilement aussi parce qu'elle est un peu plus "détachée" que Deidre et que son côté bourrin est marrant. ^^

Morgause : Le perso qui a le plus de background. Je l'aime parce qu'elle est encore en devenir. Et qu'elle est totalement tarée, aussi. Et heureusement, nous n'avons pas trop de traits communs... sauf l'humour parfois.

Florimel : Ma rouquinette d'amour ! Elle est la conjonction de plusieurs trucs qui m'ont intéressée : un design de perso, un caractère sympa, une profession rigolote... Et surtout, c'est plus ou moins la seule à ne pas être chroniquement déprimée.

***

Cependant, si je devais choisir qui me ressemblerait le plus (pas physiquement hélas), ce serait Sio.

Valà !
A vous ! http://www.ruedusmil


Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Séance du divan le Mar 18 Déc 2012 - 14:39

super sujet Gareth ^^ très bonne idée.

Leomyd: mon premier perso chronologiquement, qui a eu plusieurs caractères au début et quelques dérives. Mais pour parler de ce qu'il est actuellement je dois direque ça me surprend moi même mais que j'adore le jouer, il est souvent posé et très humain, loin d'être parfait mais toujours volontaire. Oui il a vraiment ce coté humain, fragile et simple finalement mais j'aime en tirer des aspects profonds quand je le peux. Il fait peu d'humour, est peu démonstratif et toujours discret, et jouer cette grande sobriété doit probablement m'apaiser beaucoup. C'est loin d'être moi avec sa vie de famille et sa simplicité de caractère, sa discrétion mais quelque part la difficulté que je peux avoir a rentrer dans le personnage contraste avec le résultat reposant qu'il suscite chez moi.

Eliam: Aaah, le gros morceau je dirais. Eliam c'est pas mal de moi, beaucoup de ce que j'aimerais être et aussi de ce que je pourrais être sans le vouloir. De la répartie, de la fausse vantardise, du second degré et une certaine tendance a tirer de grandes phrases sur la vie dès que l'occasion se présentes, une vision froide mais pas dénuée de certains principe et une bonne capacité d'analyse... ça c'est du moi. Le tir a l'arc c'est ce truc cool que j'aimerais probablement savoir faire et de beaux cheveux long aussi (sniff ^^ ). Son coté depressif viens probablement de la période de sa création ou re-création qui ne devaient pas être des plus joyeuses pour moi. Je pense que j'exorcise pas mal a travers lui. c'est mon personnage que je considère comme le plus abouti au niveau de sa personnalité. C'est aussi le plus polyvalent pour moi.

Guilan: Un autre cas interessant, A la base voleur désinvolte vite devenu demi-dieu dépourvus de bases sentimentales. Ce que j'aime chez lui c'est son décalage et son détachement. Complètement amoral et finalement ne servant que son intérêt ou celui de ses amis les plus proches il n'a aucun alignement. Son manque de culture me permet a la fois de le posé en poseur de questions (super pour assouvir sa curiosité ^^ ) et aussi parfois jouer la surpris en amenant chez lui une reflexion. Le fun a jouer ce personnage viens de là: construire une personnalité avec une base de reflexion et une vision du monde complètement éloignée de la mienne, mais aussi son optimisme quasi-constant et une certaine forme d'innocence. Pour ce qui est de son coté dragueur ça découlait pour moi de l'image du voleur immature et insolent, ça s'en un peu plus justifié avec le coté demi-divin. Le coté divin justement j'y ai pensé assez tard mais ça me plaisait de mettre en opposition une parenté divine et donc une puissance et un potentiel respect qui en découle avec le caractère simple et enfantin de Guilan.

Akashak: Akashak, a la base il devait être une sorte d'anti-Eliam, jouant lui aussi sur l'analyse et truc du genre pour mettre la bretagne au pieds du vatican. Le soucis étant que la capacité d'analyse a l'écrit c'est pas des plus simple a appliquer. J'ai donc préfèré jouer le coté fanatique a tendances gros taré, sadique et perturbé avec beaucoup de moyen et de soutiens de la pars du vatican. Je ne pourrais pas dire ce qui m'a poussé a le créer sinon le manque de méchant, j'ai eu beaucoup de mal a le jouer mais c'est un personnage que je ne regrette pas aux sens ou il a eu son petit rôle a jouer.

Dremard: Dremard, permier perso créé post-ellipse, Vulgaire, bourrin, humain, un vrai défouloir pour joueur. Que c'est plaisant de le faire aligner les insultes et les grossièretés ! J'aime beaucoup ce personnage car sa personnalité m'est venue très vite et que j'adore l'étoffer. Pas grand chose a en dire mais c'est le but, je le joue très instinctivement avec un plaisir intarissable, c'est le personnage dont je prend le plus de plaisir a écrire ses répliques.

Rilath: Riltah, un peu un echec celui là, je me souviens plus exactement de mon intention de départ mais je trouvais plaisant de poser un pro-Arthur chez Morgause, discret et peu sociable mais sérieux et motivé. Sauf qu'a faire trop discret je sais plus trop quoi lui faire dire moi, donc pour l'instant un grand merci a Morgause pour m'avoir aidé a lui apporter un peu d'interet, a suivre.

Stène: Alors un perso récent mais auquel je tiens beaucoup. Difficile a jouer vu le débit du bonhomme mais pour lequel je vois déjà un caractère bien posé. JE sens que je vais m'amuser a le mettre dans la merde lui ^^ humain au possible, jeune et avec pour seul talent celui de parler tellement qu'on aimerais l'assommer. Il a quelques atouts dans sa manches, du potentiel. j'ai de bons espoirs pour lui.

Merlin: le seul perso Arthurien que je joue, auquel je tenais a cause de toutes les options possible pour le jouer. Je l'ai voulus peu humain comme dans le film Excalibur avec un certain coté... dangereux découlant de sa curiosité et de son envie de tester des trucs, chose qui bizarrement m'est venue du dessin animé Merlin l'enchanteur. J'ai aussi plaisir a jouer un personnage "puissant" même si ce n'est pas ce


_________________________________________________
J'ai pas taxé dans le stock de bouffe... j'ai un alibi : je mangeais.
Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Séance du divan le Mer 19 Déc 2012 - 18:59

Cool cette idée, j’aime parler.


Scarlett : Mon premier personnage. Je l’aime beaucoup (que de modestie…). En fait je crois que c’est parce que je l’admire énormément et que j’aimerai bien lui ressembler. Malheureusement ce n’est pas vraiment le cas, à part le côté râleuse et angoissée par pas mal de chose… là je m’y retrouve. Je trouvais que le côté princesse libérée et rebelle était un concept vraiment pas mal et je ne suis pas déçu. Son côté petite peste me faisait rire, et même aujourd’hui où elle est plus calme, plus posée…je ne m’en lasse pas. Je trouve que la Scar’ adulte est assez intéressante, elle semble forte et plutôt bien dans sa vie, même si elle est nostalgique du temps où elle faisait chier le monde et où elle pouvait librement fantasmer sur les blonds du château. Et derrière tout ça, on sait qu’il se cache pas mal de trucs moches et durs dans son passé, on s’en douterait pas et c’est ça qui fait son charme. Les gens du château la prennent pour une petite princesse gâtée qui s’est transformé en poule pondeuse, et bien tant pis pour eux…ils ont tort. J’aime bien son côté épouse et mère dévouée qui contraste pas mal avec la fille qu’elle était avant. Même avec pas mal d’évolution, elle reste un peu ma chouchoute. Et puis elle est belle et drôle, et pour ça elle a carrément du bol. En vrai je crois que c’est le genre de personne que je pourrais facilement détester mais du coup c’est bien, elle me cadre…à chaque peste que je vois je peux me dire « Calme toi…c’est peut être une Scarlett. »

Adélice : Ah Ad’…je crois que j’ai beaucoup d’affection pour elle. (Comment ça je suis schizophrène ?) J’aime son côté complétement décalée et en même très sage et très sain. De manière générale j’aime beaucoup les gens, (enfin…j’en connais pas des masses mais bon), qui font attention à ce que tout le monde ignore, qui aiment tellement les gens qu’ils peuvent se rendre compte de ce qu’ils ont vécu, qui trouvent toujours les mots justes. Ad’ est vraiment une fille qui lit dans les esprits des gens, et loin du don magique, j’ai tendance à penser que c’est avant tout un don humain. La fille voit tellement de choses que les autres ne voient pas…qu’elle arrive à lire dans les yeux des gens. Et son rapport à la nature est aussi vraiment chouette, qui ne rêve pas d’avoir pour ami le vent ? Encore une fois Ad’ est le genre de personne à laquelle j’aimerai ressembler. Sans vouloir passer pour une tarée, j’ai passé mon enfance à parler aux arbres (qui a rigolé ?!) et j’aurai vraiment aimé qu’il y en ait un d’assez aimable pour me répondre. Et puis son côté hippie celte n’est pas pour me déplaire.

Lileas : Lileas est inspiré de petits bout de gens que je connais mais aussi pas mal de petits bouts de moi. En fait, je me suis dit un jour que je trouvais ça débile d’avoir toujours des héroïnes rebelles, libres, belles et indépendantes. Pourquoi on ne laisserait pas sa chance à une fille complètement banale, timide, réservée et qui, en « aucun cas » ne voudrait se détourner de ce qu’on appelle le droit chemin, et qui malgré un passé lourd, ferme sa gueule. Au début c’était un peu dur, parce qu’en effet …interagir avec un perso timide et complexée ce n’est pas toujours évident. Donc j’étais à l’origine un peu démotivée, et puis il y a eu le nouveau background…et là pas mal de chose ont changé. Elle a perdu ce qu’elle avait de plus cher et elle a pu se révéler. Evidemment un duc a bien aidé à la manœuvre donc…merciiiii Eliam et au final merci tout le monde, et même Gareth qui a bien fait souffrir ma timide jeune fille pure. Je trouve son côté mystique et philosophique passionnant, elle aurait même pu être personnage de roman de Chateaubriand ou de Goethe (Et oui, je me la pète) non …mais elle a un côté doucement pessimiste, un peu morose et désabusée que je trouve vraiment cool. Le côté « je n’ai pas ma place dans ce monde » « allons contempler l’infinie de la voûte céleste », bref romantique à tout prix …ce genre de trucs débiles, me font vraiment penser à moi. Et du coup ça m’éclate.

Camille : Ah Camille…et bien plus j’y réfléchie plus je me dis qu’en fait c’est elle qui me ressemble le plus (Sauf que je ne tiens pas aussi bien l’alcool). Ce qui n’est, je l’avoue, pas très rassurant. On ne la connaît pas encore parfaitement mais je la sens vraiment bien. Je crois que j’avais besoin d’une fille complètement taré, feignasse et…alcoolique, accessoirement. Une fille qui peut se permettre de dire n’importe quoi à n’importe qui, a parlé à des inconnues et à dire toutes las absurdités possible. A chanter des trucs douteux dans une taverne blindée. Et le fait de toujours vouloir se faire passer pour ce qu’elle n’est pas lui donne un peu de profondeur et je trouve le « principe » intéressant… rajouté à sa le côté multifacettes et de la repartie et je me retrouve la dedans.


(C’est marrant quand je me relie, je me rends compte que les deux persos qui me ressemblent le plus sont Lil et Camille…je vais donc de ce pas consulter un spécialiste…C’EST PAS NORMAL.)

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

 » HRP » Flood » Séance du divan

Sujets similaires

-

» Divan viril
» Sur le divan

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum