Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Novembre et Décembre 2012

Aller à la page : Précédent  1, 2

Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: Novembre et Décembre 2012 le Mer 12 Déc 2012 - 9:55

[20:51:55 11/12/12] Guilan : *le
jeune demi-dieu est assis sur un grand lit avec quelques jeunes
filles, un oud en main, et n'a visiblement pas hérité du talent de sa
famille pour la musique*

[21:04:55 11/12/12] PNJ-01 : *Mélusine
entre. Elle semble complètement indifférente à la nombreuse assemblée
féminine, mais grimace quand les fausses notes lui arrivent aux
oreilles.* Bonjour, cousin. Que vous a fait cet oud ?

[21:08:43 11/12/12] Guilan : coucou cousine ! *grand sourire, hausse un sourcil* ...il m'a rien fait... pourquoi ?
21:13:07 11/12/12] PNJ-01 : Comme
ça. *lui sourit, lui prend le oud des mains, et en tire des sons
beaucoup plus harmonieux sans y prêter attention. C'est facile aussi de
faire la maline quand on a eu des siècles pour s'entraîner.* Etes-vous
bien, ici ?

[21:13:52 11/12/12] Guilan : *hoche
la tête* ...oui, mais je vais pas rester très longtemps. *la regarde
jouer* ...ah vous quand vous jouez ça ressemble a de la vraie musique
*rit*

[21:18:13 11/12/12] PNJ-01 : *sourit
au compliment, modeste.* Moi non plus, je ne comptais pas rester très
longtemps. Puis-je vous demander de me ramener, si ça ne vous ennuie pas
? Sinon, je prendrai le bateau.

[21:20:11 11/12/12] Guilan : oh
oui pas de soucis ! *se redresse, hormis sa chemise, qui a la décence
d'être plutot longue, le jeune voleur ne porte pas d'autre vétement*
...vous voulez qu'on y aille tout de suite ?

[21:20:24 11/12/12] @ Scarlett : (Oui, je suis dans un lycée ou les profs se droguent plus que les élèves ^^ Ça à son charme !)
[21:22:23 11/12/12] PNJ-01 : *pose
le oud, surprise.* Peut-être pas à la minute... Vous ne voulez pas dire
au revoir à Melior, d'abord ? ... et passer des chausses ?

[21:25:35 11/12/12] Guilan : de
chausses ? oh... ça doit être par la...j'ai jeté mes habits...et...oh
sur le lustre ! *rit* ...oui il faudrait que je dise au revoir a Melior
alors...

[21:30:04 11/12/12] PNJ-01 : *se lève et lui tend la main.* Allons-y, alors. Désolée, mesdemoiselles...
[21:32:10 11/12/12] @ Scarlett : (Guilan: Camille est allez faire dodo chez Flo, elle peut croiser Drem ? )
[21:32:22 11/12/12] Guilan : *prend
la main de Mélusine et la suit en saluant les jeunes filles de la main*
..;au revoir ! *a Mélusine* ...et pour mes vètements sur le lustre ?

[21:32:58 11/12/12] Guilan : ( euh c'est ou chez flo maintenant ? )
[21:33:57 11/12/12] @ Scarlett : (Euh, bonne question.)
[21:34:49 11/12/12] PNJ-01 : Oh,
mince.*fait un signe, et ses arrière-arrière, etc, petites-nièces
montent sur le lit pour récupérer le vêtement ; l'une d'elles le lui
tend.* Je ne sais pas si Melior aurait beaucoup apprécié de vous voir
arriver en chemise. Ici, malgré tout ce qu'elle en dit, elle est
reine...

[21:35:04 11/12/12] Guilan : ( sinon tu pourrais lui faire rencontrer mon PNJ mystère ! c'est pas un méchant le mien )
[21:35:23 11/12/12] PNJ-01 : (c'est chez Flo et Leith ^^ mais ça doit pas être très loin de chez Drem, c'est en bordure de forêt)
[21:37:06 11/12/12] Guilan : *enfile ses vétements* ...elle m'a déjà vu sans vétements. *rit*
[21:37:40 11/12/12] @ Scarlett : (ah oui, j'aime les pnj mystère !)
[21:39:42 11/12/12] PNJ-01 : *sourit* C'est vrai. Et de toute façon, il est impossible d'être longtemps fâché contre vous.
[21:40:48 11/12/12] Guilan : ( par contre faudrait quelqu'un en danger... c'est mieux )
[21:41:36 11/12/12] Guilan : ...vous devriez aller dire ça aux maris de certaines filles avec qui je fais des galipettes...*rit*
[21:44:23 11/12/12] Camille : (C'est à dire ? Parce que Camille peut être en danger )
[21:46:36 11/12/12] Guilan : ( il faudrait que quelqu'un se fasse attaquer ... un de tes personnages ^^ ou menacer )
[21:47:32 11/12/12] PNJ-01 : (je peux dépêcher vilain-PNJ si Camille doit être en danger :p)
[21:47:56 11/12/12] Camille : (Oh ouais !)
[21:48:51 11/12/12] Guilan : ( ça t'embête si on te le blesse ton PNJ ? )
[21:48:56 11/12/12] PNJ-01 : *amusée* Oui, peut-être, quand on est un homme, et cocu par vous, ça doit être plus facile. *arrive dans la salle du trône*
[21:49:18 11/12/12] PNJ-01 : (non, pas trop, mais pas mortellement hein, j'en ai pas fini avec lui ^^)
[21:50:35 11/12/12] Camille : *Camille
est sortie du village, vers la lisière de la forêt, prête pour sa
petite promenade du soir. Elle à , disons le, un peu d'alcool dans le
sang. Et sa hache sur son épaule*

[21:50:53 11/12/12] Guilan : *la
suit, finissant d'attacher sa ceinture, puis regardant la salle avec de
grands yeux vu qu'il n'est bien sûr pas sorti du lit depuis son
arrivée* ...waaaah...c'est chouette.

[21:51:19 11/12/12] PNJ-01 : (imagine un truc genre Grèce antique, bien sûr ^^)
[21:52:55 11/12/12] Guilan : ( t'inquiète pas je visualisais pas buckingham palace ^^ )
[21:53:10 11/12/12] PNJ-01 : (on peut dire que le rp Guilan/Mélu est fini, et qu'ils sont rentrés, non ? ^^ Y a pas assez de PNJ sinon :p)
[21:53:20 11/12/12] PNJ-01 : (nianiania Very Happy)
[21:53:28 11/12/12] PNJ-02 : ( ouaip on peut ^^ )
[21:53:37 11/12/12] PNJ-02 : ( commencez je re dans 5 minutes )
[21:56:13 11/12/12] PNJ-01 : *suit
le même chemin et aperçoit Camille ; accélère donc pour arriver à sa
hauteur et appuie sur le bout de la hache d'un doigt, déséquilibrant la
jeune fille.* Hé, mais c'est Machine. Gaëlle ? Alors on s'promène, joli
cul ? *bien qu'amusé, le ton est menaçant.*

[21:57:54 11/12/12] Camille : *bascule
un peu, soupire* Toi, ferme ta gueule. Va faire chier quelqu'un
d'autre...*détourne le regard et trace sa route. Peur ? Oui un peu. *

[22:03:05 11/12/12] PNJ-01 : Laisse-moi
réfléchir... Ouais, non. Ce soir, c'est toi que je vais faire chier.
*marche vite pour rester à sa hauteur, grand sourire plein de dents. Ne
la dissuade surtout pas de continuer vers la forêt : y aura moins de
monde.*

[22:05:06 11/12/12] Camille : *S'arrête*
Pourquoi tu fais ça ? T'attends quoi de moi ? Si tu réponds des trucs
qui se rapprochent de prêt ou de loin a du cul...Va te faire voir.
*soupire*

[22:12:09 11/12/12] PNJ-01 : *lève
les yeux au ciel* Genre on t'a demandé ton avis. *s'estime suffisamment
loin du village et la prend à bras-le-corps, lui immobilisant les
bras.* Câlin ? *a l'air de s'amuser*

[22:13:27 11/12/12] PNJ-02 : *un carreau d'arbalète viens se planter dans le mollet de l'agresseur, semblant tiré depuis un point plus élevé*
[22:14:48 11/12/12] Camille : *Stupéfaite* Oh ben...*yeux de merlants fris, regarde en direction du point qui semble être à l'origine de tout ça.*
[22:17:33 11/12/12] PNJ-01 : *est très occupé à se rouler au sol en vagissant de douleur, les mains autour de la blessure*
[22:20:57 11/12/12] PNJ-02 : *une
silhouette sombre saute d'une branche a mi-hauteur d'un arbre,
approchant, vétu d'une armure de plaque semblant très légère,
entièrement noire et le visage dissimulé par un capuchon ne laissant
voir que ses yeux noir. L'inconnu porte une fine arbalète noire a la
main. Ignorant Camille il se penche et pose sa botte a coté de la
blessure de l'homme, appuyant un peu*

[22:22:28 11/12/12] Camille : *defroisse sa tunique et prends sa hache. Air digne.* Merci...Mystérieux sauveur
[22:24:05 11/12/12] PNJ-01 : Aieeeeeeeeeeeuh !
[22:26:25 11/12/12] PNJ-02 : *voix
grave et calme* ...recommence et je te toucherais en pleine tête...*se
redresse et se tourne vers camille* ...la prochaine fois, lâchez votre
hache trop lourde et courez, appelez a l'aide. Vous n'aurez pas a me
dire merci.

[22:28:30 11/12/12] Camille : Courir ? Non...*soupire* J'ai le droit de lui couper les parties génitales avec ma hache ?
[22:30:36 11/12/12] PNJ-02 : vous
faites ce que vous voulez, a vous de savoir si vous voulez être aussi
idiote que l'homme qui viens de tenter d'abuser de vous. *se penche a
nouveau vers l'homme et retire le carreau, habilement mais sans chercher
a lui épargner quelques souffrances*

[22:31:47 11/12/12] Camille : * fronce les sourcils*...Je suis tombé sur un sauveur rabat-joie. Cool. *petit soupire* Désolé....j'peut savoir votre nom ?
[22:32:51 11/12/12] PNJ-01 : *pousse un magnifique hurlement de douleur qui se termine par* Putains de bons samaritains de merde !
[22:33:02 11/12/12] PNJ-01 : (scusez mon langage.)
[22:34:20 11/12/12] PNJ-02 : ...pardonnez
moi, vous auriez probablement passé une meilleure soirée si je n'avais
pas été là. *ton neutre* ...non...je porte un capuchon qui masque mon
visage, je ne vais pas vous dire mon nom. ce serait idiot.

[22:34:43 11/12/12] PNJ-02 : ( ...je joue dremard je te signale ^^ si je devais m'excuser a chaque gros mot ^^)
[22:36:55 11/12/12] Camille : Et....je
rigolais. Je vous suis...reconnante....reconnaissante. C'est comme ça
qu'on dit hein ? ...*hausse les épaules* Moi je m’appelle Camille...et
j'vous dit merci. *regarde l'homme a terre en soupirant*

[22:40:04 11/12/12] PNJ-02 : ...oh
d'accord, c'était très drôle alors *ça ne le semble pas* ...Camille,
soyez plus prudente. Et partez avant qu'il reprenne ses forces
*s'éloigne vers le village puis disparait au coin d'une ruelle*

[22:42:22 11/12/12] Camille : Je...*soupire*
tant pis...j'irai boire un coup toute seule. Il faut que j'arrête les
promenades moi...*marche en direction du village*


_________________________________________________
Voir le profil de l'utilisateur

27 Re: Novembre et Décembre 2012 le Mer 12 Déc 2012 - 9:56

[23:12:22 11/12/12] @ Deidre : ([23:36:34
10/12/12] Leith : *réfléchit* Moi qui me croyais accro aux blondinets
fluets. *soupir tragicomique.* ... Disons qu'elle est très déterminée à
me laisser ma liberté sur ce point. [23:37:33 10/12/12] @ Deidre : Et
vous ? Elle est très libre aussi, ou bien ça vous est réservé ?)

[23:12:47 11/12/12] Leith : *a
l'air interloqué un moment* Tiens, on n'en a jamais parlé, comme si la
question ne se posait pas pour elle... *réfléchit, légère moue* J'aurais
mauvaise grâce à lui faire la gueule si elle faisait un écart, non ?

[23:13:37 11/12/12] @ Deidre : ( https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=u3dmwXDL-90#! )
[23:15:15 11/12/12] @ Deidre : Disons
qu'elle serait en droit de vous rire au nez. Enfin, c'est mon avis, et
il parait que j'ai mauvais fond. *pousse la porte du Rat Bourré* ...
Quelle ambiance. On ne va pas choper le scorbut au moins ?

[23:20:12 11/12/12] Leith : Le
scorbut est la moindre de vos inquiétudes, ici. *enjambe un type affalé
par terre pour gagner une table, puis se retourne vers Random.* Sûr ?
Vous détonnez vraiment dans le tableau.

[23:21:41 11/12/12] @ Deidre : ... *prend une grande inspiration, les yeux verts agrandis par l'inquiétude cherchent un moment ceux de Leith* ... Sûr.
[23:27:14 11/12/12] Leith : *semble
se faire à l'idée d'apparaître comme l'homme fort et rassurant du duo,
et s'assoit, faisant signe à Random de s'installer à côté de lui. NB :
ils sont dos au mur...* Hmmm, je crois que la bière n'est pas tout à
fait imbuvable, ici. Laissez tomber l'idée même du vin, et attention au
tord-boyaux, il tabasse.

[23:30:29 11/12/12] @ Deidre : *hoche
la tête et s'assied à la place désignée* .... C'est assez... peu
ventilé, non ? On se croirait dans une ménagerie... Et pas seulement à
l'odeur. *il observe avec une consternation mêlée de fascination deux
hommes en train de se rouler dans la paille pas très fraiche du sol,
dans le but à priori de se la faire manger*

[23:34:50 11/12/12] Leith : Content d'être venu, je suppose ? *sourire amusé, lève un bras pour appeler la serveuse.*
[23:37:01 11/12/12] @ Deidre : Je
vous en prie. Je suis déjà venu dans ce type de bouges. Mais pas...
tout à fait comme ça. *curieusement, ça sonne tout à fait vrai* Vous...
Vous avez l'air habitué. Pourtant, vous n'avez rien en commun avec...
ces gens. Enfin. Peut être ont ils des qualités de coeur ou d'esprit qui
ne me frappent pas à première vue...

[23:37:38 11/12/12] Perséphone : (Répondu Nyonyo !)
[23:39:44 11/12/12] Leith : (okiii)
[23:40:37 11/12/12] Leith : *regarde Random en tentant de cacher sa surprise.* C'était un beau compliment, ça. Je peux vous embrasser ?
[23:41:28 11/12/12] Perséphone : (Je me suis permis un peu plus de liberté, j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur :p)
[23:43:23 11/12/12] Leith : (non non, ça correspond bien avec ce que je voulais faire, donc impec :p)
[23:43:42 11/12/12] Leith : (*ricane dans un accès de sadisme envers son perso*)
[23:44:01 11/12/12] Perséphone : (Quel perso ? Pas Nyo quand même ? :p)
[23:44:12 11/12/12] @ Deidre : ... *demi sourire* En tout bien tout honneur alors.
[23:44:38 11/12/12] @ Deidre : (Oui parce que là... Ca se passe plutôt bien, non ? *très contente de son nouveau décodeur*)
[23:47:41 11/12/12] Leith : (si si Nyo ^^)
[23:48:23 11/12/12] Leith : Promis. *sourire jusqu'aux oreilles, se penche, soulève la chevelure de Random et lui dépose un bisou dans le cou.*
[23:48:40 11/12/12] Leith : (Deidre : xD)
[23:49:56 11/12/12] Perséphone : (Béh pourquoi éh ? Pers' a payé, elle fait ce qu'elle veut :p)
[23:51:53 11/12/12] @ Deidre : *rosit
clairement avec un léger frisson* Ah parce que vous embrassez dans le
cou en tout bien tout honneur, vous ? *rire étranglé, salue l'arrivée de
la serveuse avec effusion*

[23:53:48 11/12/12] Leith : *prend
un air faussement fâché* C'est un baisemain qu'il vous fallait ? Deux
cervoises, ma chère, je vous prie. *la serveuse bugge en s'entendant
apostropher comme au château, puis hausse les épaules et retourne vers
le comptoir.*

[23:54:19 11/12/12] Leith : (tu verras *suspense insoutenable*)
[23:55:18 11/12/12] Perséphone : (Je verrais vite ou pas ? Parce que je vais sans doute aller me pieuter, mais si la réponse est pour bientôt, je reste :p)
[23:55:31 11/12/12] @ Deidre : Mais
nooon. C'était très bien, vous fâchez pas. *lui tapote la main* ...
Bon. Je peux me détendre, jusque là, nul Byzantin en vue.

[23:56:03 11/12/12] Leith : (je vais tenter de faire vite ^^)
[23:57:10 11/12/12] Leith : Nul Byzantin et nulle âme assez sobre pour s'offusquer d'un bisou. Du coup... Vous me prêtez votre joue ?
[23:59:47 11/12/12] @ Deidre : ...
*hausse un sourcil* Moi qui pensais être du genre tactile... Vous êtes
certain que personne ne va vouloir nous foutre sur la gueule ? Jeme sens
pas de me faire marcher dessus par qui que ce soit, hein... ... *léger
rire* Et dérapez pas, hein ?

[00:00:44 12/12/12] Leith : (valaaaa)
[00:02:13 12/12/12] Perséphone : (Bah, elle se plaint toujours pas :p)
[00:03:13 12/12/12] @ Deidre : (Ou alors c'est très sous entendu... rendeer)
[00:04:14 12/12/12] Leith : *Après
un rapide regard circulaire, il désigne du menton deux hommes occupés à
se rouler une galoche, à l'autre bout de la salle.* Je ne crois pas,
non. ... Je tâcherai. *glisse une main dans les cheveux roux, s'approche
et frôle de ses lèvres le cou, puis la mâchoire, puis la joue... Pas
décidé à s'éloigner, visiblement.*

[00:04:18 12/12/12] Perséphone : (Je répond et j'vais me coucher ^^)
[00:04:27 12/12/12] Leith : (grands dieux mais que vient faire ici un cerf à nez de clown ?)
[00:04:39 12/12/12] Leith : (Nyo est pas contrariante...)
[00:06:45 12/12/12] Perséphone : (Elle a pas intérêt pour une pièce d'argent *sort*)
[00:07:32 12/12/12] Leith : (hahaha Smile)
[00:07:43 12/12/12] @ Deidre : *a
les yeux qui papillottent : visiblement Random n'a pas menti en parlant
de tactilité* J'ai dit oui à un bisou... Là, c'est de l'allumage en
bonne et due forme... *ne se dérobe pourtant pas*

[00:10:54 12/12/12] Leith : Je vous allumerais si je vous lâchais à ce stade... *gobe les lèvres du jeune homme, en tout bien tout honneur, évidemment.*
[00:13:23 12/12/12] @ Deidre : *écarquille
un peu les yeux, profite du baiser environ 4 secondes puis l'interrompt
en repoussant Leith des deux mains* ... Vous avez triché. Et moi...
*s'avachit sur la table la tête sur les bras* Je suis un monstre.

[00:14:41 12/12/12] @ Deidre : (Faut visualiser Raiponce en mode bipolaire, là)
[00:16:21 12/12/12] Perséphone : (Répondu à Enyo et à Sio :p)
[00:16:44 12/12/12] Perséphone : (Prenez votre temps pour répondre ^^)
[00:17:13 12/12/12] Leith : Mais non... Enfin... Ce n'était qu'un baiser. Un tout petit. Et en tout bien tout honneur, en plus. *lui tapote l'épaule*
[00:19:34 12/12/12] Leith : (oui ça sera sûrement demain pour moi ^^)
[00:21:17 12/12/12] @ Deidre : *tourne
la tête vers lui, toujours vautré sur la table* Eh ben putain. Je ne
veux MÊME PAS imaginer ce que ça peut donner "pas en tout bien tout
honneur", sinon je risque d'être gêné aux entournures. ... Elle doit
être contente, votre fiancée. Et vos... amis aussi.

[00:24:23 12/12/12] Leith : *pose
sa tête sur ses bras repliés, pour avoir les yeux à la hauteur de ceux
de Random. Léger sourire.* Il ne tient qu'à vous de faire partie de ces
heureux. *Visiblement, la serveuse les a oubliés...*

[00:27:54 12/12/12] @ Deidre : ...
*léger rire* Non. Ou alors, demain, faudra me repêcher dans le puits.
*le ton est léger, mais l'intention très claire. Il passe une main
douce sur la joue de Leith* ... Et je ne pense pas que ce serait un bon
plan. ... Si les bières ne viennent pas, je vais déssoûler.

[00:33:58 12/12/12] Leith : Je
m'en voudrais d'abuser de vous. Même sobre. *soupir de regret, se
redresse* Elles viennent ces cervoises, ou vous êtes partis cueillir le
houblon ? *sa voix de barde porte jusqu'au comptoir sans problème,
réveille même quelques ivrognes, et casse le moment d'émotion, net, en
tout petits morceaux*

[00:34:58 12/12/12] Perséphone : (Youps, bye bye !)
[00:36:38 12/12/12] @ Deidre : ...
*l'observe un instant avec un sourire amusé* Vous êtes un gentleman.
C'est rare. Surtout avec une proie qui ne couine pas beaucoup *pour lui
même* J'ai désappris à couiner. C'est mal, ça. Tssss. *la serveuse
arrive avec les bières et repart illico*

[00:38:55 12/12/12] Leith : *hausse
une épaule* Je n'ai pas envie de vous repêcher dans un puits. Pourquoi
vous avez désappris à couiner ? *semble authentiquement curieux*

[00:41:14 12/12/12] @ Deidre : Parce
que j ne marivaude plus. *boit quelques gorgées* Je suis
authentiquement très sage, je n'ai donc plus... ma vertu à protéger.
Pourtant c'est utile. Surtout en trainant avec des demi inconnus
séduisants. *sourire plein de quenottes*

[00:43:08 12/12/12] Leith : *pose son menton dans sa main, légèrement boudeur* Et tout ça pour un type qui n'en profite même pas. C'est trop injuste.
[00:45:05 12/12/12] @ Deidre : *regarde
son verre* Je pense qu'il ne sait pas ce... que ça pourrait représenter
pour moi. *léger rire* En situation de stress, je ne suis pas très...
clair, en général. ... Et quand il s'agit de lui, moins encore si c'est
possible.

[00:49:40 12/12/12] Leith : *grommelle*
Je m'en vais aller lui parler, moi, vous allez voir. Ou, non, mieux :
je vous montre, comme ça, après, vous êtes plus sûr de vous pour lui
montrer à lui. Non ? *air candide*

[00:51:07 12/12/12] @ Deidre : ... *fait tourner sa bière dans son verre* .... Chiche ?
[00:52:28 12/12/12] Leith : oh, ce n'est pas à moi que ça pose un cas de conscience, hein. *ouvre les mains, paumes en avant, désarmant.*
[00:53:59 12/12/12] @ Deidre : *se lève, finit sa bière d'un coup et tend la main à Leith* Venez. Sortons prendre l'air.
[00:56:29 12/12/12] Leith : *jette quelques pièces sur la table, prend la main tendue et suit, sans avoir touché à sa bière.*
[00:59:44 12/12/12] @ Deidre : *fait
quelques pas dehors, sans lâcher la main de Leith, puis s'adosse à un
mur* ... Je vous préviens : il est possible que je change encore d'avis
mais... Je m'efforcerai de la faire vite, le cas échéant.

[01:03:48 12/12/12] Leith : *a déjà le museau dans son cou, une main dans ses cheveux.* En tout cas, vous n'êtes pas frileux. *sourire dans la voix*
[01:06:07 12/12/12] @ Deidre : Mmmmh
? Il faisait trop... chaud, là dedans. *a posé ses mains sur la taille
de Leith et remonte doucement dans le dos, en cercles délicats. Frotte
sa joue contre celle du barde*

[01:10:32 12/12/12] Leith : *ne
tarde pas à re-gober les lèvres du rouquin, visiblement très stimulé
par la situation. Non, mais je veux dire, il y a des détails anatomiques
qui ne trompent pas, surtout quand deux corps sont serrés l'un contre
l'autre, comme ça. Cela dit, on peut sentir que le barde se retient d'y
aller comme un fou furieux.*

[01:13:21 12/12/12] @ Deidre : *émet
ungémissement surpris, pose son front sur l'épaule de Leith, respire
rapidement* Ah ben pu... Pardon. ... Les sensastions sont...
subtilement... différentes. *léger rire nerveux, tremblerait même un
peu, tiens*

[01:16:14 12/12/12] Leith : Différentes
? *n'a pas l'air franchement en état de soutenir une conversation, mais
fait des efforts. Il est cependant probable qu'il n'écoutera pas un mot
de la réponse. Qui sera d'ailleurs couverte par son souffle précipité.*

[01:21:35 12/12/12] @ Deidre : Oui...
*trouve un intérêt fascinant et soudain à ce qui se trouve sous la
tunique du barde, option mains froides en sus, puis roule un palot tout à
fait convaincant à Leith. Murmure* Attendez... Juste un instant.

[01:24:01 12/12/12] Leith : *pris de court* Heu... J'attends. *redonne quelques centimètres de marge au jeune homme*
[01:29:58 12/12/12] @ Deidre : ...
*léger rire un peu crispé* ... Je.. Je... ... Oh bon sang, je suis
juste... un idiot. *repousse doucement le barde, remettant les vêtements
de celui ci en place sans cesser de parler* Je ne peux pas. C'est pas
que ce ne soit pas bien -d-ailleurs vous avez du le constater, hein-
mais c'est juste que ce n'est pas BIEN. Je ne peux pas faire ça sans
même lui avoir proposé la chose, c'est idiot et... Et je suis désolé,
Leith, je me comporte comme le roi des cons. ... Je vais y aller.
*rapidement, fouille dans ses cheveux, en tire quelque chose qui
ressemble à des plumes enchâssées de pierres et les fourre dans les
mains du jeune barde* Si vous avez besoin de quelque chose. Quoi que ce
soit. N'importe quoi, vous entendez ? Demandez à parler à Sigurd, la
garde du corps des Byzantins. Elle transmettra, et je ferai... le
maximum. ... *se dégage doucement*

[01:34:09 12/12/12] Leith : *finit
par lâcher le jeune homme avec un début de rire nerveux.* Vous m'aviez
prévenu que vous pourriez changer d'avis, mais... *secoue la tête* Ca
vaut sans doute mieux pour votre santé mentale. *rapide caresse sur la
joue.* Bonne chance...

[01:36:26 12/12/12] @ Deidre : Merci. *soupir consterné* Je suis navré, vraiment, je... Pardon. *fait un demi tour rapide et part en courant presque*


_________________________________________________
Voir le profil de l'utilisateur

28 Re: Novembre et Décembre 2012 le Jeu 13 Déc 2012 - 12:28

[15:51:40 12/12/12] Gareth : ... Un soucis d'ordre familial, oui. J'ai du ménage à faire. Vos soldates, elles sont à quels postes ? * se penche vers elle *
[15:54:53 12/12/12] Morgause : Eh
bien, elles constituent l'essentiel de mon armée, à dire vrai. *hausse
un sourcil* Je ne peux donc que vous suggérer de ne pas penser à les
molester. ... En quoi vous gênent-ils, G-seigneur Gareth ? *le ton est
calme et ne traduit aucun jugement de valeur*

[15:57:25 12/12/12] Gareth : Pourrais-je
embarquer l'une d'elles pour lui poser quelques questions ? * Ton
neutre * Elles me gènent pas, j'ai besoin que l'une d'elles m'indiquent
ou s'est barrée Melior et sa frangine.

[15:59:51 12/12/12] Morgause : Pas
elles. "Ils". ... Mélusine me les a montrés. ... Et elles sont en
Lydie. Une terre appartenant à Byzance, ce qui me fait vous suggérer
d'un parler à l'Empereur, puisque nous l'avons sous la main, avant d'y
emmener des troupes.
*le ton est toujours étal. Un peu de curiosité, toutefois, luit dans les yeux ardoise*
[16:02:08 12/12/12] Gareth : Elle
à bien placée ses pions hein la garce ? Putain. * Se lève de sa
chaise, visiblement contrarié. * J'irais voir cet empereur alors.

[16:04:07 12/12/12] Morgause : ...
Ca me semble sage. ... Pourquoi vouloir les éliminer, les enfants ? Si
cette paternité vous contrarie, vous pouvez ...

[16:09:30 12/12/12] Gareth : Je
n'ai pas à me justifier de mon droit, Reine Morgause. C'est mon droit,
et je n'en dirais pas les raisons. Et au lieu de me passer des conseils
sur quels boulets laisser trainer dans son sillage et en parlant de ca :
Trouvez donc ou est Arthur, et rayez-le de la carte une bonne fois pour
toute. * regard noir *

[16:14:10 12/12/12] Morgause : ...
C'est votre droit, et vous n'avez pas à en dire les raisons. *le ton
est toujours terriblement calme* De la même manière, vous n'êtes
nullement en droit de me dire que faire, puisque nous ne sommes pas
amis, et juste, quoi ? Alliés de circonstance ? *détourne la tête et
regarde le feu* Melior et Mélusine appartiennent à ma Cour. Leur faire
du mal me contrarierait fortement. ... Si vous en avez fini... *elle
indique vaguement la porte de la main*

[16:16:58 12/12/12] Gareth : Nous
ne sommes pas alliés. Et oui, j'en ai FINI. * Lèchez-vous bien les
bottes entres-vous, de bestioles à rois, de rois à empereur. Je
retrouverais Melior et Mélusine. * s'en va en bousculant une des
servantes au passage, en toute gratuité cela va sans dire. *
[16:21:43 12/12/12] Morgause : *pousse
un loooong soupir* Allez me chercher mon écritoire, voulez vous ? *Elle
entreprend ensuite de prendre un bain calmant avec une double dose
d'Atarax tout en envoyant une missive à Melior et un message à
Justinien*

***

[18:14:03 12/12/12] @ Deidre : *Les
étuves du château. L'air y est chaud et humide. Un bain y est préparé,
aux effluves un peu entêtantes de menthe et de pin. Dans un coin,
Random est assis sur un tabouret, face qu miroir, torse nu. Visiblement,
il a commencé à se doucher à demi habillé, et l'eau n'est pas très
chaude vu qu'il frissonne encore. Il laisse tomber le seau qu'il tient à
la main dans un coin et soupire*

[18:17:40 12/12/12] @ Constantin : *une
ombre derrière le miroir semble soudainement bouger, sans que rien ne
l'y destine normalement, elle prend progressivement une forme en trois
dimensions, une forme humaine qui prend lentement les traits du Prince
de Byzance, des traits totalement fermés, sa voix est étrangement douce*
Je ne dérange pas j'espère ?

[18:19:50 12/12/12] @ Deidre : *sursaute de façon presque comique. Ferme les yeux. Répond d'une voix vaguement résignée* Jamais.
[18:21:29 12/12/12] @ Constantin : *le
jeune homme se tait pendant un long moment, son regard varion
inspectant Random de haut en bas, une ou deux fois, ou plus, il finit
par demander d'une voix étrangement inquiète* Vous .... ça va ?

[18:24:52 12/12/12] @ Deidre : *hausse
une épaule* ... Oui... Oui. ... Et vous ? ... *enlève ses bottes
trempées et les jette dans un coin. Ne s'est toujours pas retourné*

[18:25:40 12/12/12] @ Constantin : *se rapproche doucement et s'agenouille à côté de lui, le ton est encore inquiet* Vous êtes sûr ?
[18:26:41 12/12/12] @ Constantin : (Répondu ^^)
[18:29:06 12/12/12] @ Deidre : *tourne vers lui des yeux verts embrumés de larmes... et d'alcool, un peu, aussi. Ne répond pas à la question* Vous étiez là ?
[18:32:40 12/12/12] @ Constantin : Non. *le ton est sérieux mais dégage une étrange douceur* Mais quelqu'un d'autre ...
[18:34:24 12/12/12] @ Deidre : *rire
sec* Je ne sais pas ce que je préfère, en fait parce que ça laisse
libre champ à votre imagination, du coup. *se passe une main lasse sur
le visage*

[18:35:43 12/12/12] @ Constantin : *fronce
les sourcils, ses yeux semblent en pleins doute* Vous n'avez pas été
... forcé ? Brusqué ? Hein ? *apparemment, quoique la personne qui
surveillait ait dit, le jeune homme s'est fait des idées

[18:35:46 12/12/12] @ Constantin : *
[18:40:47 12/12/12] @ Deidre : *relève
la tête* Non ! Je ne me suis même pas pris une claque après m'être
barré comme un malpropre. Si vous avez envoyé quelqu'un tuer Leith, vous
pouvez le rappeler, s'il vous plait ? *visiblement inquiet*

[18:41:56 12/12/12] @ Constantin : *a
un profond soupir de soulagement, se relève d'un coup* Je voulais
d'abord m'en assurer ... j'y serais allé moi, si ça avait été le cas *le
ton se refroidi nettement* Donc, c'était pour m'inquiéter, m'énerver,
ou juste une bêtise ?

[18:42:59 12/12/12] @ Deidre : C'était pour abandonner une idée idiote. *visiblement pas désireux d'en dire plus*
[18:43:37 12/12/12] @ Constantin : Je vous demande pardon ? *ton toujours glacé*
[18:49:51 12/12/12] @ Deidre : *fait
rouler son pantalon sur ses hanches puis lui fait rejoindre ses bottes*
Ce n'est pas parce que je vous aime et vous désire sous toutes vos
formes que la réciproque est vraie. ... Et... *le regarde franchement*
En aucun cas ce n'est un reproche, c'est juste moi qui... Suis idiot.
Idiote. Enfin. Les deux, en fait. *se dirige vers la baignoire et tâte
l'eau du bout des doigts*

[18:51:46 12/12/12] @ Constantin : *fronce les sourcils, sans manifestement comprendre* Si vous pouviez être plus claire.
[18:54:37 12/12/12] @ Deidre : ...
*long soupir* Quand nous nous sommes rencontrés... Et que nous sommes
tombés amoureux.. Même si au départ ça n'avait pas d'importance puisque
les choses devaient rester purement charnelles... ... Disons que
j'aurais aimé pouvoir m'offrir à vous. Symbolique, vous voyez ? Vous
m'avez donné un truc que je ne peux pas vous rendre.

[18:57:12 12/12/12] @ Constantin : *semble
faire un gros effort de visualisation, puis ses yeux s'éclairent
brusquement, en même temps que son teint blanchit considérablement* Oh.
*il fait un effort manifeste pour durcir ses traits et conserver un ton
un minimum froid* Ce ... n'est pas le moment de parler de ça. Vous étiez
obligé de tester avec un autre ?

[19:01:29 12/12/12] @ Deidre : *le
ton est doux* Vous angoissez pas. J'ai bien compris que cette forme là
vous botterait jamais. C'est juste que pendant que je me promenais, j'ai
pu noter que... c'était intéressant, comme sensations. Et que du coup,
j'ai eu encore plus de mal à abandonner l'idée de... Enfin voilà. Et là,
ce soir c'était ma dernière sortie. Et.. *hausse une épaule entre dans
la cuve avec un sifflement *

[19:06:22 12/12/12] @ Constantin : *semble
hésiter à continuer de l'engueuler, finit par pousser un soupire, se
rapproche de la cuve, parle doucement* Je ne ... pense pas que
j'arriverais à aimer, en effet, mais si ça vous botte, et vous plaît de
vous balader comme ça. Ne vous gêner pas pour le faire de temps en
temps, Constance ne sort pas que pour coucher avec vous, vous savez ?
*il a un vague sourire* Mais vous ferez attention hein ? Et puis ... pas
de bisous, ou je serais fâché *si le faciès semble contredire
totalement cette possibilité, le ton est très sérieux*

[19:12:13 12/12/12] @ Constantin : (Et vais miamer, à tout" ^^)
[19:12:38 12/12/12] @ Deidre : Non.
J'ai aimé les sensations. J'ai eu de la chance de tomber sur un type...
bien. Et j'aime aussi les filles, je vous rappelle. Et la tentation et
moi.... *secoue la tête* Je veux pas me donner à d'autres par défaut,
une fois où j'aurai bu, ou serai en colère, ou juste... un peu paumée.
Ce serait mal pour... plein de gens. *lève une main indéniablement
masculine devant ses yeux* C'était la dernière sortie de Random.

[19:12:44 12/12/12] @ Deidre : (Bonap !)
[19:35:37 12/12/12] @ Constantin : ...
Comme vous voudrez *se penche un peu, dépose un baiser sur le crâne du
jeune homme, puis murmure à son oreille* Ne vous y trompez pas, je boude
toujours *se recule un peu* Je vais vous laisser à votre bain, je
pense.

[19:43:21 12/12/12] @ Deidre : ... Comme vous voudrez. Je... me roulerai à vos pieds le temps qu'il faudra, vous en avez conscience ? *on sent un semi sourire*
[19:44:12 12/12/12] @ Constantin : J'en
ai conscience, et vous savez bien que je ne tiendrais pas ... trois
jours *petit sourire, la silhouette s'estompe lentement*

[19:45:50 12/12/12] @ Deidre : *écarquille brusquement les yeux* Trois jours ?!? Const !!! *se retourne sur le vide, pousse un gémissement consterné*
[19:46:39 12/12/12] @ Constantin : (xD, C'te fin :p)
[19:47:15 12/12/12] @ Constantin : (Répondu à Sio)
[19:47:54 12/12/12] @ Constantin : *réapparaît
soudainement à côté du bain, comme s'il avait oublié quelque chose* Au
fait, il faudra sans doute s'expliquer, voire s'excuser, à ce brave
Leith. Vous voulez que j'aille le terroriser ?

[19:48:06 12/12/12] @ Constantin : *le sourire indique clairement que ce ne sera pas le cas*
[19:49:57 12/12/12] @ Deidre : *lui
attrape un pan du vêtement, sans chercher de réel contact physique*
Nanan. Vaut mieux que j'y aille. C'est mes conneries, hein. ... *hausse
les sourcils* 3 jours ?

[19:52:58 12/12/12] @ Constantin : Vous sous-estimez tant ma capacité à bouder ? *vague sourire*
[19:55:21 12/12/12] @ Deidre : Vous sous estimez ma capacité de roulage à vos pieds. *petite voix* C'est long trois jours et au final j'ai été sage !
[19:57:25 12/12/12] @ Constantin : Mettons deux jours alors ... et je suis gentil, trop gentil
[20:00:18 12/12/12] @ Deidre : Vous êtes un ange. *sourire tout à fait reconnaissable* ... A... tout à l'heure alors ?
[20:01:37 12/12/12] @ Constantin : Oui, sans doute. Je serais roulé dans un coin du lit *disparaît de nouveau progressivement*
[20:06:35 12/12/12] @ Deidre : *a un sourire qui perdure pendant un moment puis au final, commence à pleurer en silence en entreprenant de se laver*

Voir le profil de l'utilisateur

29 Re: Novembre et Décembre 2012 le Jeu 13 Déc 2012 - 12:31

[20:34:01 12/12/12] @ Eliam : *le
duc traine près d'une taverne pas bien réputée, vétu d'un long manteau
de cuir brun, buvant a une gourde qui ne contient certainement pas la
bière immonde que vend la dite taverne.*

[20:36:10 12/12/12] PNJ-01 : *Un
échalas sort, accompagné de deux gouapes de son espèce, et les trois se
mettent à fomenter des trucs louches à voix basse. Le grand machin
jette de fréquents coups d'oeil à Eliam, intrigué sinon méfiant.*

[20:39:25 12/12/12] @ Eliam : *le
duc boit une longue gorgée puis, faisant mine de tituber sous l'effet
de l'alcool, fait quelques pas mal assurées vers les trois homme et
s'adosse maladroitement a un mur proche, le regard vers le sol*

[20:42:13 12/12/12] PNJ-01 : *Le
dégingandé se repenche vers ses partenaires pour un nouvel aparté, puis
s'approche nonchalamment du faux ivrogne, la main dans sa chemise.* Hé,
l'ami, tu as besoin d'aide ?

[20:43:56 12/12/12] @ Eliam : *le
duc redresse légèrement la tête, feignant une alcoolémie avancée* ...ça
dépend... quelle aide tu...vous...tu...offres ? j'suis en pleine
forme...

[20:49:35 12/12/12] PNJ-01 : *peu
téméraire, l'échalas préfère tâter le terrain :* En pleine forme ? Si
tu le dis. Mais si tu as du mal à rentrer chez toi, je peux te prêter
une épaule. *sourire angélique*

[20:53:59 12/12/12] @ Eliam : *sourit* vous feriez ça !? *feint de manquer de glisser*
[20:56:39 12/12/12] PNJ-01 : Pourquoi pas ? Z'avez pas l'air frais. Bon et honnêtement, si vous me filez la pièce à l'arrivée, je cracherai pas dessus.
[21:00:36 12/12/12] Leith : *De
la petite cabane en bordure de forêt, rien ne s'échappe, à part la
fumée de la cheminée. Apparemment, le barde n'est pas en pleine
répétition. Ni en pleine action avec sa fiancée. Est-il même là, du
reste ?*

[21:00:58 12/12/12] @ Eliam : ...la pièce ? aaaaah la pièce...j'ai des pièces ! *se redresse un peu* ...bah tope là !
[21:01:58 12/12/12] @ Constantin : *une
ombre sort du bois, rampant lentement jusqu'à la porte avant de s'y
arrêter, surgissant du sol pour former la silhouette d'un jeune homme,
plutôt petit et a l'air on ne peut plus innocent, il frappe gentiment à
la porte*

[21:02:22 12/12/12] PNJ-01 : *sourire
torve, attrape le poignet d'Eliam et sort son stylet de sa chemise.*
Adieu, l'ami. *Ses acolytes approchent pour l'encadrer, tandis que le
stylet vole vers la gorge du faux poivrot.*

[21:04:06 12/12/12] Leith : *vient
ouvrir la porte, souriant, puis son regard se baisse de deux dizaines
de centimètres pour découvrir le visiteur.* Heu... Bonjour ? *largement
ouverte, la chemise du barde laisse voir de vilaines cicatrices
parallèles.*

[21:05:02 12/12/12] @ Eliam : *de
sa main libre, empoigne vivement le poignet de l'homme tenant le
stylet avant qu'il n'atteigne sa gorge, souriant* ...pourquoi donc ?
vous partez déjà ?

[21:06:05 12/12/12] @ Constantin : Bonjour Leith, c'est possible de vous parler deux minutes ? *sourire avenant*
[21:08:27 12/12/12] PNJ-01 : *une
furieuse mêlée plus tard, Bevan se retrouve le nez dans la boue,
immobilisé par une clé au bras dans le dos, tandis que ses partenaires
gisent au sol, assommés ou morts. Grommelle :* J'ai pas de bol avec les
gens honnêtes, en ce moment.

[21:09:36 12/12/12] Leith : Mais
vous êtes... l'ange ? Oui, entrez, je vous en prie. *ouvre grand la
porte, très étonné de revoir l'inconnu ailé en luxueuse tenue
byzantine.*

[21:10:57 12/12/12] @ Constantin : C'est
moi oui. Je ne pensais pas que vous vous souviendriez *entre à pas lent
puis fixe son regard vairon sur le visage de Leith, entamant
directement* Random, ça vous dit quelque chose ?

[21:12:38 12/12/12] @ Eliam : ( arf j'avais l'intention de faire faire un truc précis a Eliam...tant pis ^^ )
[21:12:50 12/12/12] Leith : *rosit
violemment* Oui. Pourquoi ? *se détourne en remerciant in petto tous
ses dieux que Flora ne soit pas là. Sans mot dire, il désigne un siège
et sort du vin, puis des verres.*

[21:13:16 12/12/12] @ Eliam : ...je suis pas des plus honnêtes, quand je veux... tu as deux minutes pour causer ou tu préfère rester dans la boue ?
[21:14:20 12/12/12] PNJ-01 : C'est bon pour la peau. *lève les yeux au ciel* Si vous me lâchez, je serai super ouvert au dialogue. Promis.
[21:15:01 12/12/12] @ Constantin : Disons que je le connais aussi, très bien même *le sous-entendu est clair, et le ton assez froid*
[21:15:30 12/12/12] @ Eliam : ...parfait *sourit et se redresse, lâchant l'homme*
[21:18:27 12/12/12] Leith : Oh
pu... rée. C'est vous, le... ? *rire nerveux, s'assoit, sert deux
verres et en vide un cul sec.* Je suppose que j'ai droit à une dernière
volonté ?

[21:20:05 12/12/12] PNJ-01 : *se
remet debout et débarrasse tant bien que mal ses vêtements de la boue
qui les recouvre.* J'suis tout ouïe, monseigneur. Oh, et si vous pouviez
m'rendre le stylet... L'a comme qui dirait une valeur sentimentale.

[21:21:27 12/12/12] @ Constantin : Oui,
c'est moi "le" *ne dis rien un moment, fixant toujours le jeune homme*
Mettons que ce ne sera pas nécessaire pour cette fois.

[21:22:18 12/12/12] @ Eliam : non...on
va discuter d'abord. Je suppose qu'agresser les poivrot a la sortie des
tavernes ne reflète pas l'ensemble de vos occupations.

[21:24:50 12/12/12] Leith : *lève
les yeux vers Constantin, a presque un éclair de colère dans le
regard.* Vous êtes trop bon. Et donc, je suppose que je ne suis plus
censé m'approcher de Random à moins de cent coudées, sous peine de finir
en petit tas fumant ?

[21:26:11 12/12/12] PNJ-01 : *demi-sourire* Pas le quart du tiers de la moitié. *Bon, il sait compter, déjà.*
[21:27:25 12/12/12] @ Constantin : *vague
sourire, presque désolé* Je crains que vous ne le voyiez plus trop de
toute façon ... Il viendra sans doute vous expliquer ça lui-même. Et en
fait, vous pouvez bien l'approcher, si vous pouviez juste éviter de le
draguer .. Il résiste mal à la tentation, et a une très forte tendance à
se torturer l'esprit par la suite.

[21:29:22 12/12/12] Leith : *regarde
son verre en ravalant une bonne dizaine de répliques.* J'ai eu
l'occasion de m'en rendre compte par moi-même, et vous n'auriez pas eu
besoin de me le dire. Mais, bon, vous n'avez que ma parole sur ce point.

[21:29:32 12/12/12] @ Eliam : ...bien, bien, bien... alors vous allez réellement pouvoir m'aider.
[21:30:38 12/12/12] PNJ-01 : *hausse un sourcil, intrigué, et attend la suite.*
[21:31:37 12/12/12] @ Constantin : *hausse
un sourcil, manifestement dubitatif* Si je n'avais pas besoin de vous
le dire, alors comment expliquez vous ce qui s'est passé ?

[21:32:13 12/12/12] Leith : *vague sourire désabusé* C'est ce qui s'est passé qui me l'a appris.
[21:33:51 12/12/12] @ Constantin : Je
vois, si vous le dites. Votre parole me suffira alors, et oubliez ces
histoires de tas de cendre et tout, je n'ai encore jamais fait ça

[21:34:49 12/12/12] @ Eliam : ...j'aimerais
savoir si vous auriez des connaissances ...le plus fiable
possible...dans une ou plusieurs troupes de bandits... et quand je dis
troupe je parle de ces mecs qui arrivent a attaquer des petits chateaux,
pas de trois kikis qui pique les bourses des vielles dans les sentiers
de forêt.

[21:38:38 12/12/12] Leith : *rire
sans joie* Il y a un début à tout. Je ne vais pas m'excuser, monsieur
l'ange, je trouve ces histoires de fidélité parfaitement ridicules et
j'assume avoir dragué votre amoureux. Mais ça ne se reproduira plus.

[21:39:34 12/12/12] PNJ-01 : *se frotte le menton, souriant.* Ca se pourrait bien... Ca se pourrait très bien. Qu'est-ce que vous attendez de moi ?
[21:40:48 12/12/12] @ Constantin : Je
ne me souviens pas vous avoir demandé d'excuse *le ton devient
frigorifique* Que vous trouviez ces histoires ridicules, c'est vous que
ça regarde, ainsi que votre femme. Il est cependant plus prudent de ne
pas mélanger ceux qui trouvent ça ridicule, et ceux qui s'impliquent
dedans. Ca créé quelques soucis.

[21:41:38 12/12/12] @ Eliam : ...j'aimerais...en rencontrer, pour affaire, vous pourriez me servir de contact ?
[21:44:27 12/12/12] Leith : Fiancée.
*ton tranquille* Je viens de vous dire que ça ne se reproduirait plus.
*se lève* Nous n'avons plus rien à nous dire, j'imagine ?

[21:45:10 12/12/12] PNJ-01 : Je pourrais. Une petite commission serait la bienvenue pour mettre de l'huile dans les rouages.
[21:45:51 12/12/12] @ Eliam : ...votre stylet plus le fait que je ne vous envoi pas a la potence pour tentative de meurtre... ça irait comme commission ?
[21:46:27 12/12/12] @ Constantin : En
effet, plus rien. Je vais donc vous laisser *la silhouette du jeune
homme commence déjà à s'estomper, ses pieds semblent fusionnés avec son
ombre*

[21:48:46 12/12/12] PNJ-01 : *sourit,
narquois* Si vous recrutez toujours comme ça, doivent pas être bien
fiables, vos intermédiaires. Un stylet, je peux en acheter un neuf à
l'armurerie du coin. La potence, je peux y échapper en prenant la
tangente, comme d'habitude. Voulez renégocier ?

[21:49:56 12/12/12] Leith : *ébranlé, se rassoit et rumine des pensées moroses pendant un bon moment.*
[21:50:45 12/12/12] @ Eliam : ...deux cent pièces d'or une fois que vous aurez effectué ce que je vous demande, ça vous ira ?
[21:51:44 12/12/12] PNJ-01 : *réfléchit* Ca me va si vous me filez une avance. Disons vingt. Je déconne pas, faut les arroser, les types.
[21:52:14 12/12/12] @ Eliam : ...quinze.
[21:55:26 12/12/12] PNJ-01 : Marché conclu. *tend la main*
[21:56:02 12/12/12] @ Eliam : *lui sert la main sans le regarder puis y pose les pièces d'or*
[21:57:56 12/12/12] PNJ-01 : *empoche le pognon* Où je peux vous trouver quand les mecs seront appâtés ?
[22:01:28 12/12/12] @ Eliam : a cette même taverne, un mercredi et un dimanche sur deux, en alternance.
***

[22:23:03 12/12/12] Silas : *le
chevalier est toujours adossé au même arbre, une marque commence
d'ailleurs à se faire au sol, là où il assoit, mais il s'est
progressivement remit et semble tout à fait capable de se débrouiller
seul à voir le nombre de cadavre de lapin et autres ossements autour de
lui*

[22:25:57 12/12/12] Sigurd : *Une
fois encore, des piétinements rythmés et des appels en norrois
résonnent dans la forêt, tandis qu'une vingtaine de partisans burgondes
s'emploie à faire diversion - et accessoirement, à choper tout suiveur.
La grande femme apparaît, le visage neutre, et s'arrête à dix pas.*
Silas. *Est-ce un salut ? Peut-être...*

[22:28:11 12/12/12] Silas : Bonjour Sigurd *le ton est vaguement poli, il tend l'oreille* Morgause vous fait tant surveiller que ça ?
[22:30:20 12/12/12] Sigurd : *fait
oui de la tête* Morgause au courant que je vous donné baumes, et
Justinien aussi. Morgause veut attrape vous. Alors je précautionne.

[22:31:14 12/12/12] Silas : Je vois ça. Vous devriez arrêter, je m'en sors maintenant.
[22:32:11 12/12/12] Sigurd : *hausse
les épaules* Je fait ça juste deux fois. La dernière fois, vous dire,
plus besoin, alors je plus venir. Vous part voir Arthur ?

[22:35:41 12/12/12] Silas : Alors pourquoi le refaire ? *vague sourire* Oui, bien évidemment
[22:37:13 12/12/12] Sigurd : Pour
parle avec vous. *boudeuse, se rapproche de quelques pas.* Autrefois,
je été amie de vous. Et maintenant ? Vous changé beaucoup.

[22:41:38 12/12/12] Silas : IL n'y a pas de raison que ça ait changé, si ? *saisit son casque, posé à côté de lui, et le nettoie consciemment*
[22:43:17 12/12/12] Sigurd : Bon,
alors, vous pas étonne que je viens pour papote avec vous.
*s'accroupit, coudes sur les genoux.* Vous devenu quoi, tout ce temps ? A
part voyages ?

[22:44:02 12/12/12] Silas : RIen d'autres que voyages, quelques combats, j'ai été un peu partuot *très évasif*[22:44:54 12/12/12] Sigurd : Et tout d'un coup, vous revient pour tuer Morgause ? *ça n'a pas l'air très compréhensible pour la Burgonde*
[22:46:12 12/12/12] Silas : C'est exact oui, il fallait bien revenir. Je ne m'attendais pas forcément à ce que je trouverais[22:48:32 12/12/12] Sigurd : Oh. Mais pourquoi revenir ?
[22:49:24 12/12/12] Silas : J'avais dit que je le ferais, pour retravailler pour Arthur
[22:52:11 12/12/12] Sigurd : Vous pas si changé que ça, finalement. Toujours esprit de chevalier. *léger sourire*

[22:53:39 12/12/12] Silas : Je n'ai pas changé. *le ton est définitif*[22:55:35 12/12/12] Sigurd : *l'observe quelques secondes, réprime un soupir.* Peut-être. Logres a changé. *se lève* Je crois, cette fois c'est adieu.
[22:56:30 12/12/12] Silas : Si vous restez dans le coin, vous me reverrez sans doute quand je reviendrais avec le Roi
[22:57:26 12/12/12] Sigurd : Je pas reste. Je partir bientôt avec les Byzantins. Je garde du corps de princesses.
[22:59:04 12/12/12] Silas : Ah oui ? Alors adieu dans ce cas. *se redresse un peu*
[22:59:48 12/12/12] Sigurd : *s'approche et tend la main pour une poignée de main virile.* Je rien contre Morgause, mais quand même bonne chance.
[23:01:14 12/12/12] Silas : C'est elle qui va en avoir besoin. *ton tranquille, serre la main de la Burgonde*
[23:04:33 12/12/12] Sigurd : *coup
d'oeil subliminal aux traces de brulûres sur l'armure de Silas, reste
de la dernière confrontation avec Morgause. Silence prudent.* Adieu.
*coup d'oeil beaucoup plus appuyé au visage du Viking, comme pour le
graver dans sa mémoire, puis tourne les talons et disparaît sous les
arbres.*

Voir le profil de l'utilisateur

30 Re: Novembre et Décembre 2012 le Jeu 13 Déc 2012 - 12:33

[00:13:16 13/12/12] @ Eliam : *le
jeune duc aprente les rues d'un quartier plutot bourgeois du village,
vétu richement de noir et d'argent, ses longs cheveux noirs
impeccablement coiffés, il semble plus observer les gens qu passe que
réellement chercher a faire quelque chose*

[00:14:53 13/12/12] @ Eliam : arpente*
[00:19:02 13/12/12] Viviane : *une
personne le bouscule soudain. La jeune femme, bien qu'impeccablement et
richement vetue, semblait dans la lune* Oh, excusez-moi...

[00:21:34 13/12/12] @ Eliam : *ne
recule même pas sous le choc, lachant néanmoins un léger jurons*
...mais enfin vous pourriez...*la regarde, semblant a moitié agacé a
moitié calme puis soupire avec un sourire* ...non ce n'est rien, je ne
regardais pas non plus ou j'allais.

[00:27:23 13/12/12] Viviane : *l'inconnue esquisse un sourire avenant, ses yeux en amande brillant doucement* Merci pour votre indulgence, Sire.
[00:28:49 13/12/12] @ Eliam : Sire
? allons, je ne suis ...que...Duc *rit* ...Monsieur, ou Duc ça
suffira. et vous êtes ? que je puisse savoir envers qui je viens d'être
indulgent...*sourire amusé*

[00:35:18 13/12/12] Viviane : *reflechit un moment, comme si elle cherchait l'inspiration* Marquise de Broceliande. *son sourire s'etire*
[00:39:26 13/12/12] @ Eliam : ...tiens
donc ? j'ignorais qu'il y avait une marquise en brocéliande. *sourire
curieux* mais dans ce cas, enchanté *révérence un peu exagérée* ...je me
présente, Duc Eliam.

[00:47:46 13/12/12] Viviane : Marquise Judith. *lui rend une reverence un peu trop parfaite*
[00:49:55 13/12/12] @ Eliam : *sourit* il est toujours agréable de rencontrer de nouveau nobles visage, marquise. Qu'est-ce qui vous amène a Hengstone ?
[00:53:20 13/12/12] Viviane : J'aimais beaucoup Logres. Je suis venue voir comment c'est devenu.
[00:53:59 13/12/12] @ Eliam : ...hé bien vous allez avoir de l'occupation, il y a beaucoup de choses a voir. Ou logez vous ?
[01:00:22 13/12/12] Viviane : Pour tout vous dire, je ne sais pas encore. *grimace un peu* Auriez-vous une auberge a me conseiller ?
[01:02:42 13/12/12] @ Eliam : ...le
Lion d'Or et l'Auberge Douce Nuit, les meilleure si on a la bourse
nécessaire. Draps propres, bon service, petit déjeuner copieux. et
serviteur personnel.

[01:04:57 13/12/12] Viviane : Parfait ! Est-ce loin d'ici ? *sourire ingenu*
[01:06:55 13/12/12] @ Eliam : ...a trois rue au nord a gauche, par là *indique le carefour le plus proche* ...voudriez vous que je vous y conduise ?
[01:09:23 13/12/12] Viviane : Ce serait tres gentil de votre part. Si cela ne vous gene pas, bien sur ...
[01:10:12 13/12/12] @ Eliam : ...j'ai du temps libre, ça ne me gène pas. *sourire aimable, lui offre son bras*
[01:13:04 13/12/12] Viviane : *prend ce bras avec elegance* Vous etes bien galant. Alors, je vous suis !
[01:16:26 13/12/12] @ Eliam : ...c'est
la moindre des choses. *marche d'un pas tranquile vers la direction
indiquée* ...ou se trouve votre fief a brocéliande ? car hormis la forêt
elle même je ne connais pas bien cette régions... il faut dire que ce
n'est pas a coté.

[01:22:06 13/12/12] Viviane : C'est la foret. *petit rire, elle semble bien s'amuser de la situation* Un fief immense.
[01:25:22 13/12/12] @ Eliam : ...oh
je vois...donc vous êtes propriétaire des terre ou se cache
actuellement l'homme le plus recherché du royaume ? *ton aimable* ...un
conseille... contentez vous de dire a l'avenir que vous êtes marquise
sans préciser d'ou vous venez. Tout le monde n'est pas aussi ...galant
que moi. vous suivez ?

[01:28:49 13/12/12] Viviane : Je comprends. *lui fait un clin d'oeil* Je chasserais cet homme moi-meme mais ... il se cache admirablement bien.
[01:31:30 13/12/12] @ Eliam : ...bien sûr, je n'en doute pas, et puis avec l'aide de l'enchanteur il doit être encore plus difficile a trouver.
[01:35:34 13/12/12] Viviane : Merlin ... *a un sourire reveur* S'il l'aide, c'est qu'il a des raisons qui nous depassent.
[01:40:40 13/12/12] @ Eliam : ...oh
ça ne me dépasse pas vraiment, j'ai cotoyé arthur quelques fois quand
il était roi, je connais le topo: Arthur, élu des dieu, avec une
destinée divine, le roi qui apportera la lumière sur tout les peuples.
*hausse les épaules avec un sourire* ...J'irais peut-être brûler en
enfer pour l'avoir trahis mais je préfère le libre arbitre. Pourquoi les
dieux décideraient de nos souverains ? après tout si on est pas
d'accord avec eux tant pis... moi je trouve que mon pays est entre de
bonnes mains, n'en déplaise aux dieux. Mais je n'ai rien contre Arthur.
Je préfère juste sa soeur. *hausse a nouveau les épaules* ...pardon, je
parle beaucoup.

[01:47:22 13/12/12] Viviane : Chacun
son avis. Malheureusement, les dieux nous sont superieurs. Cela se
saurait si les Hommes connaissaient tous les secrets de l'univers, non ?
Donc, nous devons suivre tot ou tard. *ton doux*

[01:51:46 13/12/12] @ Eliam : ..oh
je ne dis pas le contraire mais avouez que chez les dieux aussi c'est
le bordel. J'ai personnellement la preuve de l'existence des anges
chrétiens, des dieux grecs, des démons, des légendes bretonne. Et quand
on voit Arthur parler de la quète du Graal, pour le dieu UNIQUE, aidé
par des divinitées celtes... c'est a se demander si on est les seuls a
ne pas connaitre tous les secrets de l'univers. Alors je préfère me
suivre moi, *sourit* ..l'auberge n'est plus très loin.

[01:53:45 13/12/12] Viviane : Oh ... dommage. *a vraiment l'air ennuye*
[01:54:19 13/12/12] @ Eliam : ...pourquoi donc ?
[02:02:51 13/12/12] Viviane : *hausse les epaules* J'apprecie votre compagnie.
[02:06:01 13/12/12] @ Eliam : merci,
la votre est agréable aussi. Nous pourrions boire un verre tous les
deux après que vous aillez réglé votre affaire de logement. *sourit*

[02:15:53 13/12/12] Viviane : Ce serait avec grand plaisir. Je ne connais personne ici. *sourit doucement*
[02:16:30 13/12/12] @ Eliam : ...et moi je connais presque tout le monde, ça compense *grand sourire, l'amène dans l'auberge*
***

[12:54:40 13/12/12] Gareth : *
Dans la cour de la citadelle au pieds du château, les pictes lèvent le
camp en silence. Gareth semble si pressé de partir qu'il aide chacun de
ses hommes à démonter leurs propres tentes. Le seigneur de guerre
semble avoir maintenant pris l'habitude d'abandonner sa cape de fourrure
ainsi que ses épaulières de chef de clan, ne portant qu'une sobre tenue
de combat terne, sinon l'espadon reposant dans son dos. *

[12:57:54 13/12/12] Siobhan : *la
lycane se fraie un chemin ai milieu de l'effervescence silencieuse, et
ce malgré les regards posés sur elle. Elle se campe à côté de Gareth et
l'observe avec calme* Alors. Pressé de partir guerroyer ?

[13:00:25 13/12/12] Gareth : Pressé
de me casser de cette merde puante. J'aime plus beaucoup cet endroit,
en fait. Les pierres sont les mêmes mais ils ont changés l'odeur de
l'encens. * hausse les épaules, demi-sourire, enveloppe une couverture
en pliant les genoux. *

[13:05:41 13/12/12] Siobhan : *léger
rire* Merci bien. C'est là que j'habite en partie. ... *soupire* Vous
pourrez pas toujours tout gérer par la force, seigneur. *fronce les
sourcils, ayant buté sur le titre* Beaucoup de choses le peuvent,
d'autres non.

[13:07:03 13/12/12] Gareth : *
Se tourne vers elle * ... Mais de quoi parlez-vous ? Pourquoi me parlez
vous de force ? Je m'en vais rejoindre Breggon, c'est tout. * fronce
les sourcils, empaquetant des trucs *

[13:10:11 13/12/12] Siobhan : De
bruits de couloirs trompeurs. Tant mieux. *se détend de façon visible*
Je puis donc vous offrir un verre éventuellement... Ou vous aider à
faire vos paquets si vous êtes vraiment à la bourre. Je m'y connais un
peu en campements.

[13:11:19 13/12/12] Gareth : Pourquoi voulez-vous m'offrir un verre, c'est votre patronne qui vous envoie ou quoi ? * se redresse, soupirant *
[13:16:22 13/12/12] Siobhan : ...
Ma reine est contrariée, effectivement. Mais elle au moins a compris
qu'on ne peut rien ordonner à un loup, fut-ce dans l'intérêt supérieur
des royaumes. *le ton s'est très nettement refroidi. Elle soupire*
Amusez vous bien, à Breggon. *fait demi-tour de façon si sèche que sa
cape en claque. N'importe qui pourra percevoir un agacement très net*

[13:22:26 13/12/12] Gareth : ...
* La regarde partir tout du long, hésitant quelque chose. * ... *
Puis tourne la tête sur le coté, hurlant à ses hommes * ... Combien de
temps ca doit prendre pour ranger vos slibards dans vos sac à mains,
merde allez on se bouge, ON SE BOUGE !!! * boucle un des sacs et le
balance dans une charette. Les hommes n'osent pas marmonner et se
concentre sur le sol et leurs rangement. *

Voir le profil de l'utilisateur

31 Re: Novembre et Décembre 2012 le Ven 14 Déc 2012 - 15:06

[14:10:43 13/12/12] Florimel : *Il
fait froid, même pour une Irlandaise, ce matin. Surtout perchée sur un
arbre sans pouvoir bouger pour se réchauffer. Maudissant silencieusement
Dremard pour la millième fois; Florimel souffle sur ses doigts bleus*

[14:12:32 13/12/12] Meridius : *
Un homme traverse la route légèrement pavé au dessous des arbres, enveloppé d"un grand manteau le couvrant jusqu’à la tête du froid. Il
marche à tâtons et semble frigorifié, un sac à dos de voyageur sur le
dos tenu en lanière par une main frissonnante. *

[14:15:14 13/12/12] Florimel : *la
voix féminine qui provient des arbres semble trembler. De froid, de
peur... Le fait est qu'une flèche se plante non loin des pieds de
l'homme, et qu'on lui dit* Holà. Droit de p-p-p-ppéage. Qu'avez vous
d-dans ce sac ?

[14:18:26 13/12/12] Meridius : *
L'homme encapuchonné s’arrête, bredouillant d'une voix faiblarde, ou
faussement faiblarde. * R-rien du tout... Je n'ai rien, laissez moi
p-passer maintenant. * contourne lentement la flèche *

[14:23:40 13/12/12] Florimel : *soupir
résigné. Re-flèche* Ecoutez. Je vous croirais bien mais... Je me pèle
depuis longtemps et ne puis rentrer qu'après un peu de butin. ... Donc
ça m'arrangerait que vous posiez ce sac et que je voie ce qu'il
contient. S'il n'y a rien d'exploitable, vous repartez tranquille. ...
Sinon, on tracte. *on entend distinctement l'arc se tendre*

[14:30:06 13/12/12] Meridius : *
Se retournant, il enlève sa capuche et découvre son uniforme militaire
argent et bleuté ainsi qu'un gladius brillant posé dans une de ses mains
croisés sur son torse. * ... Auquel vous feriez l'erreur de tuer un
Légat, ce qui obligerait ma compagnie de légionnaire à traquer mon
assassin en sachant qu'ils savent exactement ou je suis partit et par
quelle route, tout en comptant sur l'amitié de la reine Morgause et de
l'Imperator de Byzance. Et ai-je à préciser que la gladius ornemental
dans ma main m'est venu de vingts ans de légion et de guerre aux quatre
coins des continents chauds et froid de ce monde ou mon statut de légat
m'a été délivré par mes faits d'armes ? * incline la tête sur le coté,
regardant en l'air et décroisant les bras, faisant jouer la lame
romaine entre ses doigts patiemment *

[14:33:08 13/12/12] Florimel : ...
*léger blanc* Par tracter, j'entendais "discuter", m'sieur. J'ai encore
buté personne pour une histoire de pognon. *le ton est clairement plus
respectueux mais pas effrayé* ... Par contre, l'armure, c'est emmerdant
pour continuer à vous menacer. *soupire* Bon. Passez. J'attendrai le
prochain chaland.

[14:37:03 13/12/12] Meridius : Ou
alors, vous prenez ceci, et avec cela. * fouille dans son sac, en sort
deux pommes qu'il lance une à une, puis une pièce d'or. * ... Je vous
donne pas plus, jolie voleuse il me faut du reste pour revenir jusqu'au château. * Semble amusé de la situation, puis plisse les yeux * .. Vous
devriez essayez de trouver un travail, honnête.

[14:42:44 13/12/12] Florimel : Mon
fiancé me le dit, aussi. Mais c'est parce qu'il a peur que je me fasse
tuer. Ou arrêter. Ou arrêter puis couper une main, ou... Enfin, vous
voyez. *bruits divers, neige qui tombe. Une silhouette fine
encapuchonnée de bleu apparait* Mais je ne sais faire que tirer à l'arc.
Alors autant mon fiancé s'en moque, autant trouver du travail avec
ça... *soupire et ramasse les pommes et la pièce, sourire tout en
fossettes au soldat* Merci, messire Légat. Vous êtes gentil. ...
*curieuse* Vous habitez dans le camp non loin du château, c'est ça ? *a
semble t'il décidé de lui faire un brin de discussion sur le chemin*

[14:45:15 13/12/12] Meridius : C'est
ca, oui. Et n'allez pas cause du grabuge hein si vous allez-là bas,
plusieurs de mes hommes seront bien moins cléments à votre égard.
Surtout en ce moment. * remet son capuchon et range sa lame, frissonnant
* ... Vous n'irez pas faire de bêtises, n'est-ce pas ?

[14:49:07 13/12/12] Florimel : J'ai
l'air taillée pour l'attaque frontale de camp, vraiment ? *léger rire*
Nan. Je suis une voleuse bien éduquée, contrairement à certains. *on
sent le sourire dans sa voix* Et si la victime a pas de sous, elle
passe. Et si elle a qu'un peu de sous, on partage. C'est juste avec les
gens trèèèèès riches que je suis impitoyable. *réfléchit* Quand j'ai
fini de courir pour semer leurs gardes du corps. *rit, très contente de
sa "feinte"* Pourquoi surtout en ce moment ?

[14:52:17 13/12/12] Meridius : ...
Parce que la plupart d’entre eux n'ont plus rien à perdre, et que si
ils vous prennent juste la main dans le sac, il vous trancherais toute
les extrémités de votre corps sans hésiter. * Croise les bras en
serrant le manteau autour de lui de ce fait. * ... Faites attention à
vous, brigande. * semble craindre que la fille ne la suive *

[14:56:06 13/12/12] Florimel : ...
*grimace* Ca n'a pas l'air réjouissant comme idée. Les gens désespérés
sont un peu excessifs, parfois. ... Vous allez où ? C'est loin ? ...
J'vous dis ça parce que je suis curieuse, mais aussi parce qu'il y a du
mauvais temps qui arrive. Voudrais pas que vous finissiez congelé.

[14:57:48 13/12/12] Meridius : Je
sais ou je vais, je rentre à Hengstone, ce n'est plus très loin. *
Commence à marcher, ton neutre * Oui, oui, merci du conseil j’essaierai
de pas finir dans la gueule d'un troll des neiges. Ont dit qu'ils se déplacent avec la tempête.

[15:02:30 13/12/12] Florimel : *léger
rire* Quand même pas. Pour les Trolls, je veux dire. *lui emboîte le
pas* Je vous accompagne un petit peu, puis je bifurque. Ma maison est
plus à l'est. ... Et pourquoi vous m'avez pas coupé les quatre pattes et
la tête, vous ? ... Vous êtes le chef donc vous êtes plus calme ?

[15:06:35 13/12/12] Meridius : *
Rire rauque * ... On vas dire ca, oui. Non, disons plutôt que je tue
pas les jolies filles, c'est dommage. Et vous être trop jeune pour
mourir, aussi. Et vous avez plus l'air de risquer de vous blesser vous
même en essayant de voler un passant. * Regarde autour de lui, yeux
plissés par le vent et le froid *

[15:12:14 13/12/12] Florimel : *vexée*
Je tire très bien à l'arc ! J'ai fini seconde au tournoi ! ... Mais
c'est gentil pour le "jolie fille", en tous cas. *nouveau sourire à
fossettes* Vous cherchez un truc ? Je peux peut être vous guider.

[15:25:50 13/12/12] Meridius : *
Soupir * .. Non, je rentre à Hengstone, comme je vous l'ai dit. Je ne
doute pas que vous tirez bien à l'arc, vous savez bien viser le sol. *
sourire grimaçant, hâte un peu le pas *

[15:30:28 13/12/12] Florimel : *s'arrête,
véritablement vexée* Je vous ai dit que je tire pas dans les gens ! Il y
a des vieux et des enfants, sur cette route, bon sang ! ... *grommelle*
Bon. Ben à une autre fois, alors. *remet son capuchon en boudant
ostensiblement et se dirige vers les fourrés*

[15:32:06 13/12/12] Meridius : C'est
ca, fillette. A une autre fois. * Ne la regarde pas partir, regardant
droit devant lui tout en marchant, le temps peu clément alourdissant sa
démarche déjà peu courageuse par son long trajet. *

***

[19:05:59 13/12/12] Morgause : *Bureau
du R... de la Reine. Des hommes empressés sortent du bureau, porteurs
de rouleaux de parchemin. Gardant la porte, deux soldats ayant l'air de
s'ennuyer ferme. Dans le bureau, Morgause relit le traité qu'elle vient
de signer. Le sorcier à sa gauche murmure "Joli coup, madame"* Je sais.
Leurs terres sont peu fertiles. Ca a été facile.

[19:10:06 13/12/12] PNJ-02 : *bruits
de pas pressés dans le palais, un soldat profite qu'on vienne d'ouvrir
la porte pour entrer, esquivant facilement les gardes, il s'arrête un
instant pour reprendre son souffle ; en armure complète et ayant courut
jusqu'ici, il est exténué* Ma ... Majesté. Il y a ... important ...
dehors

[19:11:30 13/12/12] Morgause : *les gardes s'apprêtent à rattraper l'importun, lais la Reine les arrête* Qui es tu ? *Elle se lève* Qu'y a t'il dehors ?
[19:12:44 13/12/12] PNJ-02 : Thomase ! On patrouillait à la recherche de l'Armure Vivante et on a ... on a trouvé quelque chose. C'est dans la cour.
[19:14:16 13/12/12] Morgause : Je viens. *elle suit le garde, presque aussi vive que lui* Je dois m'attendre à quoi, au juste ?
[19:16:35 13/12/12] @ Hyrion : * Suit dans l'ombre des voutes sa nouvelle protégée. A l'affût. *
[19:18:30 13/12/12] PNJ-02 : Pas
... pas de bonnes choses *la blancheur de son teint n'est pas naturel,
et on comprend pourquoi en arrivant dans la cour, une petite troupe de
soldatn, tous dans le meme état, se trouve là. Ils tiennent pour la
plupart un cadavre, ramené sur leur dos, dans un état déplorable pour
certains qui ne sont pas en un seul morceau. Deux d'entres eux tiennent
encore un grand brancard, recouvert d'une toile apparemment récupéré
n'importe où*
C'est ... on a trouvé ça vers la sortie de la forêt ... On ... on en a ramené le plus possible
[19:20:13 13/12/12] Morgause : *marque
un temps d'arrêt* A vue d'oeil, comment sont ils morts ? *au sorcier
qui l'accompagne* Allez chercher Nyx ! Il y en beaucoup d'autres ?
*descend les escaliers à une vitesse.. ma foi très raisonnable si on
considère qu'elle n' a pas envie des descendre*

[19:22:39 13/12/12] PNJ-02 : Une ... une dizaine madame. Et ... une hache, sans aucun doute, une très grosse hache ...
[19:25:19 13/12/12] Morgause : ...
*pâlit violemment, serre les poings* L'espèce d'immonde... *sa voix
monte, se cassant presque dans un cri* ... *elle se reprend* Des
personnes reconnaissables ? .. Et qu'y a t'il sous ce drap ?

[19:27:25 13/12/12] PNJ-02 : C'est
... c'est le plus grave madame ... *il fait un signe à ses collègues et
ceux-ci retirent doucement le drap, un grand lycan est étendu sur le
brancard, le pelage clair et les yeux verts encore écarquillés, sa gorge
est ouverte si profondément qu'on y aperçoit les os brisés par le coup*

[19:28:40 13/12/12] Morgause : ... *pour le coup, elle recule en posant une main sur sa bouche* ... Quoi ?
[19:31:23 13/12/12] PNJ-02 : Il
était ... il était avec eux ... Les gens du coin disent qu'ils ont
entendus des cris monstrueux durant la nuit ... *le jeune homme baisse
les yeux, s'immobilisant dans l'escalier*

[19:35:37 13/12/12] Morgause : ...
*descend lentement les escaliers, regardant les visages des morts et
terminant par le lycan. Elle touche la fourrure avec précaution* Des...
*se voix est un peu cassée* Des survivants ?

[19:37:29 13/12/12] PNJ-02 : Personne madame ...
[19:38:44 13/12/12] Morgause : ... Des nouvelles des autres groupes ?
[19:39:31 13/12/12] PNJ-02 : On
en a croisé un en route, ils veulent suivre la piste ; ils pensent
qu'il est parti vers le port. Je leur ai recommendé d'être très prudent
... Pas de nouvelles des autres, mais ils n'étaient pas dans le même
coin

[19:44:16 13/12/12] Morgause : *attrape
le bras d'un garde du château complètement atterré* Fais envoyer des
pigeons. Ils doivent TOUS rentrer. Pas d'héroïsme. Cela ne doit pas se
reproduire. ... *sa voix se fait soudain entendre en tous coins de la
place du château, noire d'une foule silencieuse* Voyez. Voyez le monstre
que les partisans de Pendragon nous envoient. Il massacre les nôtres.
Il massacre nos alliés. ... Il ne mérite que notre colère. Plus de
pardon, plus rien. *sa voix redevient normale* Faites mander les
familles. Je les recevrai à toute heure. Allez déposer les corps dans la
grand salle. Faites sonner le glas.
[19:47:41 13/12/12] PNJ-02 : *on
s'agite autour de Morgause, exécutant les ordres, le soldat rejoint ses
camarades pour les aider à transporter le corps du lycan, ils se
dirigent vers la grande salle*

[19:49:00 13/12/12] Morgause : *les sorciers se rapprochent d'elle, elle murmure* Il est sensible à la magie. Ca va être à nous de jouer, messieurs.
[19:50:01 13/12/12] @ Hyrion : * Non loin, une femme sourit grandement en observant les sorciers entourant la reine. Se curant les dents puis, s'approche silencieusement et avec grâce près du brancard ou gît le
lycan. Fronçant les sourcils, elle pose une main sur le cadavre vers le
torse, et plisse les yeux. Glisse un regard de coté, puis penche la
tête. *

Voir le profil de l'utilisateur

32 Re: Novembre et Décembre 2012 le Ven 14 Déc 2012 - 15:34

[22:01:43 13/12/12] Perséphone : *autour
de la salle d'entraînement, un attroupement commence à se défaire, les
gens retournant à leurs occupations, la jeune femme qui occupe
actuellement la salle a en effet terminée, se passant une serviette dans
les cheveux pour éponger la sueur, elle est en tenue d'assassine noire,
ce qui explique sans doute la venue de tant de gens*

[22:04:42 13/12/12] @ Hyrion : *
Une douce fragrance parfumée pénètre la salle d'entrainement, ce qui détonne nettement avec l'odeur guerrière ambiante. La chaude douceur
provient de la femme entrant à petits pas légers dans la grande salle.
Une voix s’élève dans le dos de Perséphone, suave * ... Je me demandais
pourquoi un tel succès de vos cours martiaux, j'entrevois peut-être
maintenant délicieusement la réponse. * Un regard jaugeant de bas en
haut detaille Perséphone. *

[22:06:26 13/12/12] Perséphone : *la
jeune femme s'essuie consciencieusement le visage et le cou avant de se
tourner vers la nouvelle arrivante, bloquant une ou deux secondes en la
voyant, elle la jauge lentement* Oui, les gens se satisfont de peu de
chose

[22:11:23 13/12/12] @ Hyrion : * Évoluant dans la pièce, la femme ayant l'âge d'une très belle
trentenaire passe quelques doigts fins sur les murs, l'air de se balader et regarde vers Perséphone avec un charmant sourire aimable *
... Je ne suis pas d'accord avec vous voyons, il y'a beaucoup de chose à
voir pour se satisfaire... Mais, je m'égare ? * grand sourire * Je
tenais à faire la connaissance d'une des collaboratrices de la reine. Je
suis enchanté Perséphone.

[22:12:59 13/12/12] Perséphone : *les
yeux de la jeune femme suivent la trentenaire, s'attardant
tranquillement sur ses courbes, avant de reprendre un air tout à fait
normal quand elle s'adresse à elle* Ah ? Eh bien, moi de même .. madame ?

[22:16:20 13/12/12] @ Hyrion : *
Répondant d'un sourire je-vais-te-croquer-toute-crue-ma-belle, elle s’arrête et cille du regard une fois * ... Dame de Feu, je suis une
lointaine amie de Viviane.

[22:17:33 13/12/12] Perséphone : *léger sourire, la jeune femme ne sait visiblement pas trop comment réagir* Dame de Feu ? Vous n'avez pas de petit prénom ?
[22:23:45 13/12/12] @ Hyrion : *
Semble elle-même chercher, avec un petit sourire * Que diriez-vous de
...Aidana ? Cela est moins pompeux que la dame du Feu, et il faudra bien
que je m'en choisisse un. Je me ne nomme Aidana.

[22:25:01 13/12/12] Perséphone : *hausse un sourcil* Eh bien .. enchantée Aidana alors
[22:25:51 13/12/12] @ Hyrion : * Sourit grandement, inclinant la tête * .. Comment ressentez-vous la reine, en ce moment Perséphone ?
[22:26:28 13/12/12] Perséphone : Extrêmement fatiguée, elle s'accroche trop et devrait se reposer plus *a balancé tout ça sans la moindre hésitation*
[22:33:46 13/12/12] @ Hyrion : Nous
sommes du même avis ma chère, néammoins il faut faire preuve de
prudence car je crains que si la reine se donne un trop long repos, il
en ira de l'affaiblissement de son image et de son pouvoir. Car le
peuple à remis en doute bien des choses depuis le tournoi. Et le breton
moyen semble avoir l'art de ne pas comprendre bien des choses.
L'autorité naturelle de Morgause faiblit, ainsi si Arthur reviens, son
passage à travers le pays en sera facilité... Car, les gens remetront
beaucoups de choses en questions. La providence d'un retour inattendu
fait toujours bonne impression. * fixe Perséphone *

[22:37:51 13/12/12] Perséphone : Le
peuple remet peut-être des choses en questions, mais la plupart se
fichent éperdumment de qui est sur le trône, vous savez ... Je ne pense
pas que Morgause compte sur le peuple pour ralentir Arthur si ce dernier
revient

[22:42:27 13/12/12] @ Hyrion : Mais
sinon pourquoi règner ? Je pense quelle epprouve de l'empathir et de
l'amour pour sa tâche.Perdre le soutien d'un peuple peux être très
epprouvrant pour la force d'un être dirigeant. De ce fait je ne parle
pas des bretons, mais de notre chère Morgause. Si Arthur revient, il
serait mieux pour elle quelle puisse l'acceuillir sans être vouté par le
poids qui la ronge. Arthur verrait alors une occasion très facile,et un
plan à mettre en place simple. Je ne sais après-tout pas ce quelle
désire vraiment à propos de son demi-frère. Mais je suis ici pour
l'aider. * grand sourire . *
[22:43:18 13/12/12] Perséphone : Le mieux serait en effet d'avoir le soutien du peuple, mais je ne doute pas de ses capacités à l'obtenir *ton confiant*
[22:45:16 13/12/12] @ Hyrion : Bien... C'est ce que je voulais savoir, je vous remercie ma chère. * cille une fois du regard, fin sourire *
[22:49:25 13/12/12] Perséphone : Eh bien ... de rien *ne voit pas ce qu'elle a fait, mais bon*
[22:51:22 13/12/12] @ Hyrion : *
Semble lire dans son regard, elle lui sourit aimablement, voix douce et
malicieuse * ... Au revoir Perséphone,au revoir. * part sans accorder
d'autre regard et sans se retourner, s’éclipsant rapidement. *

[22:52:24 13/12/12] Perséphone : *la suit des yeux avec insistance, étrangement concentré sur le bas de son dos, puis ressort à son tour de la salle*
***

[23:46:49 13/12/12] Gareth : *
Se retourne dans son sommeil. Une fois. Puis deux, puis trois et enfin
se relève brusquement de sa couchette. Serrant les dents, il se masse le
crâne puis serre le poing, avant de bondit silencieusement du lit,
descendant d'un étage pour parcourir l'auberge endormie, il ouvre la
porte d'un coup de paume, grognant en se massant la tempe. * ... *
regardant le froid clair de lune, il tapote son crâne avec deux doigts,
comme si il souhaitait chasser un maux de tête persistant. *

[23:46:59 13/12/12] Gareth : de bondir *
[23:49:55 13/12/12] Viviane : *un
peu plus loin dans la cour pavée, assise sur un petit banc, une jeune
femme contemple elle aussi la lune. Son visage fin est rendu d'autant
plus pâle par la nuit claire ; ses yeux en amandes brillent d'une lueur
ténue. Elle ne réagit pas quand la porte s'ouvre, de toute évidence
absorbée par de quelconques pensées*

[23:52:15 13/12/12] Gareth : *
Relevant le regard en apercevant une personne non loin,il plisse les
yeux, fait quelques pas puis va s'assoir à l'autre extrémité du banc. S’éclaircit la gorge * ... Eh, vous... Vous allez attraper froid, à c't
heure.

[23:53:22 13/12/12] Viviane : *se tourne et hausse les sourcils en le reconnaissant, ne relevant pourtant pas* Pourrais-je vous retourner la remarque ?
[23:55:45 13/12/12] Gareth : * Grimaçant un sourire, il semble se contenir pour adoucir sa voix *
Vous savez, je suis plutôt du genre à avoir le sang chaud, voir
bouillonnant... Ça aide. * Très mince sourire, la regardant avec un air
de calme tout relatif, une main passée dans sa nuque nerveusement. *

[23:57:33 13/12/12] Viviane : *ressent sa colère contenue, mais ne le montre pas et continue d'une voix très douce* Pourquoi ne parvenez-vous pas à dormir ?
[00:02:52 14/12/12] Gareth : *
Grogne * .. J'arrive même à m’engueuler avec le sommeil. J'ai trop de
choses en tête, je veux quelque chose... Mais ca risque d'être mal, et
de tourner mal. Et de faire mal. Et puis la nuit, ca me repose pas, ca
m'excite. J'en ai mal à la tête. * se voute, coudes posés sur les
genoux * ... Et vous, que faites-vous là ?

[00:04:59 14/12/12] Viviane : *hausse
les épaules* Je voulais regarder la lune, elle est très belle cette
nuit. *a un sourire gentil* J'ai quelque chose contre la migraine, si
vous voulez.

[00:06:08 14/12/12] Gareth : *
Jette un lourd regard de travers pour la lune, serrant la mâchoire mais grimaçant un faux sourire * ... Contre la migraine ? Ah oui ? Je suis
preneur.

[00:07:09 14/12/12] Viviane : *sort de sa sacoche une petite fiole remplie d'un liquide clair comme de l'eau* Buvez ça.
[00:09:02 14/12/12] Gareth : * La prends et la boit cul sec, lui redonnant le flacon vide * ... Merci, Viviane. * Fronce les sourcils, espérant l'effet *
[00:12:07 14/12/12] Viviane : Ca
ira mieux dans quelques minutes. *range la fiole et repose ses mains
délicates sur ses genoux* De rien. *a un sourire léger et se tait, ne
sachant trop quoi ajouter*

[00:14:19 14/12/12] Gareth : * L'observe un moment, voix rauque * ... Savez-vous ou est Arthur, Viviane ?
[00:15:35 14/12/12] Viviane : Non.
*réponse aussi simple que son ton, elle ne semble même pas troublée par
la question* Vous désirez toujours vous venger, je suppose.

[00:19:51 14/12/12] Gareth : ...
Plus vraiment. Peux être... Peux être que j'aimerais reparler à ce garçon, comme avant, quand je le protégeais, à Kaamelott. Nous avions
parfois de bon souvenirs. * Regard vers le paysage * En un sens,
j'aimerais savoir, peux importe en bien ou en mal, j'aimerais savoir ce
qu'il devient.

[00:25:54 14/12/12] Viviane : *le
regarde un long moment, avant de murmurer* J'ignore où il se trouve,
Gareth. Mais je sais par diverses sources qu'il va bien. Peut-être un
jour vous rencontrerez-vous. *retrouve un peu de son sourire espiègle,
mais garde une voix douce* J'ignorais que mon philtre adoucissait les rancœurs. Votre crâne va mieux ?

[00:28:53 14/12/12] Gareth : Beaucoup
mieux oui. Votre potion, est impressionnante. * inspire, puis expire
bruyamment. * Les rancœurs, oarf, j'en ai un encore une charrette
pleine...Croyez-pas qu'on puisse me faire changer en cœur d’artichaut
en un clin d’œil. Ou coup de potion plutôt. *grogne, mais sourit à
demi *

[00:31:36 14/12/12] Viviane : Vous
m'avez souvent prouvé que non, effectivement. *a un petit rire* Mais je
suis rassurée ... heureuse que vous essayiez de tourner la page. Me
parler calmement comme vous le faites ... c'est encore plus courageux
que tout ce que vous avez fait jusque là. *baisse le regard*

[00:35:30 14/12/12] Gareth : *
Perd son sourire, puis l'observe un moment * ... Vous devez penser que
je suis un beau salaud, n'est-ce pas ? * penche la tête vers elle *

[00:36:46 14/12/12] Viviane : *fronce légèrement les sourcils* Que voulez-vous dire ? ...
[00:40:58 14/12/12] Gareth : *
Hausse les épaules * .. Je n'ai pas beaucoup de regrets vous savez. Et
j'estime avoir majoritairement fait de bonnes choses. Mais à vos yeux,
je dois être une brute sanguinaire qui se rachète une conduite auprès
d'un être divin tel que vous, en fait. * cherche son regard *

[00:45:59 14/12/12] Viviane : *rencontre
son regard et le soutient sans ciller, pourtant sans aucune
agressivité* Je n'en suis pas à des considérations si futiles. Je ne
vous en veux pour rien. Tout ce que je ressens en ce moment, c'est une
joie sincère. Votre humilité me touche. *sourit tout doucement*

[00:48:19 14/12/12] Gareth : *
A la vue de son sourire, ne peux s’empêcher d'esquisser le sien mais en
semblant se battre pour ne pas le montrer. Détournant le regard quand
il la fixe, murmurant * ... B-bien.

[00:51:21 14/12/12] Viviane : *remarque
son trouble mais ne le comprend pas. Elle ne cherche pas à le
comprendre d'ailleurs, ayant trop peur de gâcher le moment. Elle reporte
son regard sur la lune avec un silence poli*

[00:53:57 14/12/12] Gareth : * s’éclaircissant la gorge, une de ses mains tremble légèrement sur son genoux. Il
se relève lentement du banc * B-bon, et bien... Il se fait tard, et...
Je, je vais me reposer... Une... Une, longue route m'attends demain. *
se tourne à demi vers elle, regardant de biais *

[01:03:25 14/12/12] Viviane : *pose sur lui un regard, habité par cette étrange lueur qui le caractérise* Que votre nuit vous soit agréable, Sire.
[01:06:53 14/12/12] Gareth : * Acquiesce lentement, hésite puis dégrafe sa cape de fourrure pour la
poser légèrement sur les épaules de Viviane. * ... Vous êtes du genre
divin, ça change peut-être pas grand chose pour vous. Mais vous m'donnez
froid comme ça. * incline la tête, détournant les yeux à son regard,
murmurant avant de s'en aller vers l'entrée de l'auberge * ... Merci
Viviane, bonne nuit.

[01:09:24 14/12/12] Viviane : *le
suit du regard et murmure à peine* Bonne nuit. *ses mains resserrent la
cape autour de ses épaules, sans trop qu'elle s'en rende compte*

***

[12:12:22 14/12/12] Siobhan : *Dans
la grand salle, silencieuse pour l'occasion, les corps des défunts sont
exposés -plus ou moins, selon leur état- et des gens passent entre les
tables pour exprimer leur dernier respect aux morts. Devant celle où le
corps du lycan blond se trouve, deux silhouette : une féminine, et
l'autre plus petite, se tiennent là, en silence, depuis ce qui semble
être des heures. Le mélange de colère et de tristesse qui les enveloppe
dissuade les gens de leur parler, mais pas de venir saluer le défunt,
curieusement*

[12:16:41 14/12/12] Meridus : *
Passant entre les éplorés avec respect et mutisme, le Légat romain
regarde autour de lui avec semble t-il la vision d'un air de déjà vu, ce
qu'il le tends à souffrir pour les gens ayant perdu des proches qu'il aperçoit dans toute cette triste salle. Évoluant doucement jusqu’à
s'approcher du lycan blond ainsi que des deux femmes, il reconnait
Siobhan en fronçant légèrement les sourcils, reportant son regard sur le
lycan décédé, y cherchant le lien entre les deux personnes. Debout en
face d'elles, séparés par la table, il baisse toutefois le menton par
signe de respect, joignant ses deux mains devant lui, le dos bien droit
et la tête fléchie en avant. *

[12:26:50 14/12/12] Siobhan : *l'enfant
à côté de Siobhan lève au bout d'un moment des yeux bleus rougis de
larmes sur le Légat. Il l'observe un moment avant de tirer un peu sur la
main de la jeune femme. Semblant à ce toucher sortir d'une transe, le
jeune femme cille, se tourne vers l'enfant puis vers Méridius. Elle
semble mettre un instant à le reconnaitre, puis incline la tête* Légat.
Merci d'être venu communier avec nos morts.

[12:31:05 14/12/12] Meridus : J'ai
appris il y'a peu la funeste nouvelle. * voix douce et murmurante,
contourne le lit de mort et s'approche un peu. Regardant le cadavre
d'Arthéon avec tristesse et amertume. * ... Il était jeune.

[12:33:51 14/12/12] Siobhan : Oui.
Cela n'aurait pas dû... arriver. Même si on ne peut pas toujours les
protéger, ce n'est pas l'ordre des choses. ... Julian, tu as assez prié.
Va jouer un peu. *d'abord hésitant, le garçonnet finit par s'éloigner
en trottinant* ... Je les connaissais tous.

[12:35:58 14/12/12] Meridus : *
Regarde le garçonnet partir, ne peux s’empêcher de poser une main sur la
tignasse du garçon de façon paternaliste. Revenant à Siobhan, fronçant
les sourcils * ... Mais, qui à fait ça ?

[12:39:55 14/12/12] Siobhan : ...
Un... *reniflement de mépris* ancien chevalier d'Arthur. Il a tenté de
tuer nos roi et reine durant le tournoi et, vaincu par magie, s'est
enfui. ... Poursuivi, il a tué... Il nous manque encore des corps. *sa
voix se brise sur la fin de sa tirade, elle tente de se reprendre*

[12:45:33 14/12/12] Meridus : ...
Je, je suis profondèment desolé, capitaine. * pose une main amical sur
son epaule, la regardant avec compréhenssion * Les dissensions entre
les trônes et les reconquètes n'apportent que des tragédies.


[12:49:52 14/12/12] Siobhan : Oui.
Nous avions évité les guerres sur nos terres, et avions oublié le goût
de la colère. ... *a un sourire flippant* Je pense que cette fois ci, je
n'oublierai pas. *caresse doucement le pelage blond* Et certains
apprendront ce que ça fait d'être chassé comme un animal par une partie
des meutes d'Europe.
[12:52:32 14/12/12] Meridus : Répondre
à la vengeance par la vengeance ne fait aucun gagnant capitaine vous
savez ? Même si je vous comprends très bien. * laisse tomber sa main,
regardant le cadavre *

[12:56:03 14/12/12] Siobhan : Nous
étions en sécurité... Pour autant que des créatures comme nous peuvent
l'être. Et il vient. Et il tue mon enfant. ... Et l'imaginer vivant est
une torture de chaque instant. ... Ce sont des volontaires qui sont
allés le chercher. Des gars courageux. ... Des pères, des fils. Des
filles. ... Et il les a tués au nom d'une vision du monde. ... Il est
dangereux. Et les animaux dangereux, je m'y connais.

[13:02:17 14/12/12] Meridus : ...Comment
un être peut-il être aussi fort et dangereux ? Vous disiez qu'il été
chevalier, est-il humain ? * piqué par la curiosité sinon le dépit du
sujet *

[13:04:43 14/12/12] Siobhan : Il
s'agit d'un Viking. Autrefois protégé de l’Église, il en a été déchu
pour des raisons... que j'ignore. Et il est parti. Quand il est revenu,
c'était sous couvert d'un heaume. Et il a gagné le tournoi, en catégorie
"créatures". ... Bien que n'en étant pas une. ... La rumeur veut qu'on
envoie des sorciers à ses trousses.

[13:07:24 14/12/12] Meridus : Au
vu du carnage engendré, je doute qui les sorciers puissent faire mieux,
en tout cas sans perdre une majorité des leurs. Prendront-ils le risque
?

[13:14:10 14/12/12] Siobhan : Il
a semblé craindre la magie, en tous cas, lors du combat. Alors que tous
ont perdu, la reine l'a fait reculer. Et mis au tapis, au moins
quelques instants. *le ton est distrait, toujours fixé sur le lycan
blond* Je pense qu'il faudra des groupes mixtes afin de protéger le
sorcier ou la sorcière, puis de tuer... l'individu une fois celui ci
incapacité.

[13:16:39 14/12/12] Meridus : C'est une bonne tactique. * hoche de la tête, croisant les bras *
[13:18:49 14/12/12] Siobhan : ... Il faut espérer qu'elle suffise sinon, il faudra en recourir aux... *s'arrête*
[13:20:49 14/12/12] Meridus : * Penche la tête * ... Recourir aux ?
[13:24:14 14/12/12] Siobhan : A
des créatures tellement puissantes que je n'envisageais même pas leur
existence avant de me trouver en face de l'une d'elles. Et sa colère
sera sans doute grande...

[13:26:33 14/12/12] Meridus : ... Et béh. Je n'ose imaginer leurs puissance, dans ce cas. * hausse les sourcils *
[13:30:10 14/12/12] Siobhan : Le
mot "dragon" vous évoque t'il quelque chose ? *elle fait demi tour
calmement, se dirigeant vers la porte* Merci de m'avoir aidée à
refléchir, Légat. Vous m'avez été d'un réel secours.

[13:31:29 14/12/12] Meridus: Seulement
dans les contes pour enfants... Je ne savais pas que les dragons étaient des bestioles à se mêler des affaires politiques et de
vengeance. * La regarde partir * et bien, de rien...

Voir le profil de l'utilisateur

33 Re: Novembre et Décembre 2012 le Mar 18 Déc 2012 - 21:45

[12:40:14 18/12/12] Gareth : *
Dans le calme de midi, la maison de guérison baigne dans le silence
reposant des endormis et des blessés évanouis. Assis et vouté sur le
bord de son lit, Gareth à le visage tourné vers une fenètre ou rentre un
rai de lumière pâle du plein jour, innondant son visage aux yeux
eclipsés par le froid soleil d'hiver. Torse nu sinon son bandage epais
autour de sa taille, le picte baisse la tête lentement le sol et retient
une sorte de hoquet traduisant une sorte " Je crois que je vais
craquer, ne craque pas... " . Durci par un songe désagreable, son
visage et fermé et pensif, tandis qu'il masse sa côte involontairement
avec sa main dégommé et coupé de toute parts pour une raison inconnue. *

[12:41:02 18/12/12] Gareth : vers le sol * ( ca y'est ca commence, et puis la répétition du "une sorte" rah. )
[12:50:00 18/12/12] Siobhan : *le
Picte a soudain l'impression que quelque chose approche. Un genre de
sixième sens, comme celui qui apprend au guerrier que l'individu en face
en est un aussi, ou que quelqu'un l'observe dans une forêt déserte. Le
porte s'ouvre, et on conciliabule un moment, puis le responsable de
l'infirmerie laisse entrer Siobhan. Le jeune femme est en tenue
d'éclaireur complète, visiblement sur le départ. Elle s'approche du lit
de Gareth à grandes enjambées, et s'y assied avec douceur. Elle scrute
l'homme quelques secondes* Je pars vers chez vous pour prendre la mesure
de ce qui s'y passe. ... Je voulais vous le dire et... *son visage
s'adouçit* prendre un peu de vos nouvelles.

[12:57:56 18/12/12] Gareth : ( .. y' ma bouffé mon texte ce salaud. * inspire, recommence * )
[12:58:56 18/12/12] Siobhan : (.... C'est chiant, ça.)
[12:59:54 18/12/12] Siobhan : (*évente Gareth*)
[13:01:58 18/12/12] Gareth : *
Siobhan entrant dans la pièce et au fur et à mesure que celle-ci
s'approche de l'homme, ce dernier tourne la tête vers la fenètre à
l'opposé donc de la femme, ne lui offrant que sa nuque pour
interlocutrice. Un malaise pèse lourdement sur le picte, comme si
l'orgeuil et la superbe d'un aigle etait échoué car abbatu en plein vol
par une force indicible. Siobhan peut le sentir. Il lui réponds d'une
voix hachuré, à la limite de la brisure, déglutissant. * ... Je
pourrais simplement vous le dire, j'ai été le premier à en revenir hier.
Breggon est en feu, mon peuple en fuite, et mon rêve orphelin. Il n'y a
plus que des flammes... Un seul passage, un seul et unique passage de
l'armée Hun. ... * repète, murmurant * ... Un seul passage.

[13:09:04 18/12/12] Siobhan : ...
Je ne suis pas habilitée à vous en parler, mais je crois qu'on mobilise
des troupes. On envoie des convois de vivres vers la Carmélide pour
accueillir vos réfugiés et... des gens comme moi pour les orienter et
prendre la mesure de ce que les Huns comptaient faire. ... *la jeune
femme reste factuelle, avec une voix monocorde, puis elle reprend, cette
fois plus normalement* Les Huns sont un peuple universellement redouté,
Gareth. Il faut maintenant récupérer le plus possible de monde et
préparer une contre-offensive. *elle hésite, finit par plisser les yeux
comme si elle s'attendait à s'en prendre une, et pose une main sur
l'épaule de l'homme* Tout ce qui est détruit peut être reconstruit.

[13:14:38 18/12/12] Gareth : *
Finissant par se retourner graduellement vers elle tandis qu'il jette
un coup d'oeil à la main posé sur elle. Ettonnament, il pose la sienne
sur celle de Siobhan et la serre, comme convaincu ou voulant convaincre
de quelque chose. * ... Laissez-moi un jour, ou deux, et je vous
rejoindrais là-bas. Les Huns sont rapides, mais autant que les
forestiers pictes dans les arbres, et nos cavaliers des plaines. Ils
doivent être retrouvés, et rassemblés, ils sont en déroute. J'essairais
de remarcher au plus vite, pour vous rejoindre au plus vite.

[13:15:02 18/12/12] Gareth : à la main posé sur lui *
[13:15:13 18/12/12] Gareth : mais pas autant *
[13:17:27 18/12/12] Siobhan : Bien.
*elle esquisse un sourire* ... Hm. Dois je m'attendre au même type de
flèches que celle que vous avez reçue ? De la part des Huns et / ou de
celle de vos hommes. ... Vous n'êtes pas partis en très bons... termes
avec mes souverains. Mourir comme ça serait foutrement stupide.

[13:23:48 18/12/12] Gareth : *
Il semble réflechir * Non, je ne crois pas. Ces flèches etaient scellés
dans un coffre, et il n'y en avait que quatres. J'ai été trahi, on me
les à volés, et le fils de putain qui nous à doublés à eu la même idée
qu'Ulysse à Troie, mais sans cheval car il etait déja parmis nous. Je ne
saurais jamais comment il aura pu accèder à ces flèches, il lui en
reste donc trois. Je ne doute pas de vous et des vôtres, mais je suis
foutrement sûr de n'avoir été QUE chanceux d'y avoir survécu. Prevenez
vos lycans de surveillez les archers qu'ils rencontreront, celui-ci à un
oeil de faucon. * Grimace, se rappelant douloureusement l'impact,
massant son bandage, le front plissé. *

[13:26:09 18/12/12] Siobhan : Il
a perdu le bénéfice de la surprise : je me méfie de toutes façons de
l'ensemble de vos hommes, pour des raisons évidentes. *sourire froid*
Vous avez identifié votre voleur, ou il faudra que je me fie à mon flair
?

[13:31:59 18/12/12] Gareth : Bien-sûr,
je grave en memoire ceux qui m'entourent, hum... * fixe Siobhan, mais
réfléchi à travers elle * ... Il est jeune, très jeune. Ses cheveux
sont courts en batailles, brun. Petit mais très costaud, sans être
epais. Et il est rapide le pétiot, je ne sais pas qui l'a entrainé mais
il doit avoir une place de choix parmis le Khan des Huns, ou alors
c'etait un mercenaire de luxe. Car il etait bon en tout, ses acrobaties
et son art pour le camoufflage et le pistage etaient assez
impressionnante je dois dire. C'est une vrai couleuvre, il sait se
servir de l'environnement, et ne plus bouger d'un endroit, pour attendre
patiament son heure. Je pense qu'il sait tromper les odeurs, si je ne
m'abuse. * soupir *

[13:38:38 18/12/12] Siobhan : ...
Fantastique. *réfléchit un instant* Très bien. Pas de faiblesses
connues ? ... Pourquoi n'en avoir fait faire que quatre ? Manque de
temps ou d'argent ? *le ton s'est rafraichi*

[13:41:54 18/12/12] Gareth : *
Regarde de coté, ailleurs donc que vers elle * Ni l'un ni l'autre, la
production de ces flèches à été extremement compliquée, les autres
metaux produits etaient instables lors de la fonte et l'argent stabilisé
n'a reussi à durcir avec succès que sur quatres flèches seulement. Nous
n'espérions pas mieux, je faisais confiance aux miens et à mon
maitre-forgeron pour me les logers si quelque chose de dramatique
arrivait à Breggon à cause de moi-même et de ma première crise de poils.
* grogne *

[13:47:29 18/12/12] Siobhan : *hausse
un sourcil* Il esite des moyens moins radicaux que le suicide pour
apprendre à gérer cela, vous savez. ... *soupire* Enfin. Je puis saisir.
Je confie bien de poignards en argent aux gens qui me sont chers. ...
Le souci, c'est que tant que votre organisme n'aura pas éliminé tout
l'argent... Eh bien votre vitesse de cicatrisation est normale. Et dans
un poumon... c'est compliqué. *soupire* Et si vous pouviez éviter de
vous comporter comme un écolier pris en faute, ça m'aiderait. ... Il y a
autre chose de pire, que vous n'ayez pas encore dit ?

[13:53:09 18/12/12] Gareth : Non,
je crois que c'est tout Siobhan. * passe une bras derrière sa nuque et
pose sa tête sur son oreiller, regardant Siobhan un temps. * On
recolte ce que l'on sème pas vrai ? J'ai joué, j'ai perdu. Maintenant,
je vais reparer ce que je pourrais, moi-même surtout. La mort ne
m'effrai pas si elle vient, mais j'aurais tendance à lui dire quand il
s'agit des miens et de ce que je leurs ai donné. Ils ne meritent pas ca.

[14:00:19 18/12/12] Siobhan : Vous
avez toujours eu le sang chaud et une fierté exacerbée. *pas de
reproche dans le ton : simple constat des faits* Les gens... et les
loups... ne sont pas faits pour vivre seuls, même quand ils sont
responsables de vies et de régions. Ca rend fou. ... Prenez des
conseils. Acceptez le désaccord. ... Et faites faire la paix aux deux
moitiés de vous. *elle lui tapote la poitrine* Arrêtez de vous disputer
avec tout le monde, en commençant par vous. Vous émettez des émotions...
relativement insoutenables, de fait.

[14:03:24 18/12/12] Siobhan : (Sio dit qu'il faut signer : http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/protection-loup-france-urgence/9401 )
[14:05:30 18/12/12] Gareth : *
Attention, fait magique ! Paroles uniques ! * .... J'aurais du fait
ca depuis le début, vous avez raison. Je n'aurais pas du iconiser mon
règne, et par la force des armes. J'aisserais... J'aisserais, de faire
la paix avec tout. * Mince sourire un peu triste, regardant Siobhan avec
calme, fatigue, et une sorte de relative tendresse passagère. * ...
Vous y êtes pour quelque chose, vous savez que vous savez toujours fait
bouillonner quelque chose en moi à chaque fois que tentiez de me percer
et de me contrecarrer dans mes paroles, même par votre simple présence.

[14:06:15 18/12/12] Gareth : (
Ah mais je signe tout moi, et je voudrais bien aussi faire pèter à coup
de dynamite les bulldozers et le sur-bitumage, si j'pouvais. Hop. )

[14:09:21 18/12/12] Gareth : (
Oui je dit parce que j'ai été recèment assez affligé d'une reduction
assez indécente d'un parc naturel de ma région, tout ca pour une roccade
commerciale de merde. )

[14:12:28 18/12/12] Siobhan : ...
*parait déstabilsée, tente le sourire* Peut être parce que vous saviez
instinctivement que je ne vous reprocherais jamais votre libre-arbitre.
... Mais que par contre, je recommencerais à insister, la fois suivante
et celle d'après parce que... même s'il vous arrive de faire... du mal
aux gens, cela est tolérable en temps de guerre. Mais vous, c'est vous
que vous torturez. *fronce les nez* Et curieusement, cela me fait de la
peine. ... *toussote* Bien. Je vais tenter de retrouver votre voleur.

[14:12:52 18/12/12] Siobhan : (Et ils ont eu le droit da faire sauter une partie du parc naturel ? Oo)
[14:14:23 18/12/12] Gareth : ( Je sais pas, je crois que c'est toujours en cours de traitement/discussion. J'avais lu ca sur un journal de bistrot )
[14:17:42 18/12/12] Gareth : Je
sais... Je sais bien. * expire longuement, regard sombre tiré vers le
bas. Relevant le menton peu après * ... Siobhan, est-ce la capitaine
des eclaireurs qui est venue me voir... ou la femme, l'amie ?

[14:19:47 18/12/12] Siobhan : Le
capitaine des éclaireurs ne parlerait pas ressenti lycanthropique avec
un seigneur blessé non allié de sa reine. ... Je vous ai toujours
considéré comme un ami. ... *réfléchi* Et comme un hérisson, aussi.

[14:22:28 18/12/12] PNJ-01 : (oups)
[14:22:29 18/12/12] Gareth : *
Plisse les yeux, se gausant * Mmmh, je pique, mais je suis mignon. Un
bon point pour moi, il faut donc juste que je me rase de près. C'est
noté. * esquisse un sourire grimacant *

[14:23:34 18/12/12] Enyo : (hello)
[14:24:55 18/12/12] Gareth : ( Yallow )
[14:27:00 18/12/12] Siobhan : (Nyo ! *câlin*)
[14:27:38 18/12/12] Gareth : ( Eh allez, ca se tripote déja. * soupir * Smile )
[14:29:01 18/12/12] Siobhan : *se
lève* Vous noterez que je ne pose pas la question : la fait que je
sorte vivante de nos discussions m'avait toujours semblé de bon augure.
*se penche, lui tapote l'épaule* Nous vous attendrons. Ne déguisez pas
votre odeur, et nous vous retrouverons pour travailler ensemble.

[14:31:12 18/12/12] Gareth : Considèrez
que vous êtes une exception. * Revient à un visage brutal bien à lui,
et concerné. * ... J'y penserais, de toute manière j'aime pas me
cacher. Faites attention à vous Siobhan.


[14:34:44 18/12/12] Siobhan : Toujours. *s'incline de façon formelle* Seigneur Gareth, à très bientôt sur vos terres. *demi tour vers la porte*
[14:37:23 18/12/12] Gareth : ... Là ou l'herbe ne repoussera plus. * incline le menton, la regarde partir. *
***

[15:21:37 18/12/12] Calliopé : *Dans
le plus reculé des coins reculés de la forêt, une louve noire a
débarrassé de vieilles ruines souterraines des quelques gobelins qui y
avaient élu domicile, et s'est aménagé une niche spéciale déprime, où
elle passe de longues heures le museau posé sur les pattes avant, les
oreilles en berne. D'ailleurs, c'est justement ce qu'elle est en train
de faire à l'instant.*

[15:31:54 18/12/12] Siobhan : *des
pas se font entendre. Bientôt, des bottes brunes apparaissent dans le
champ de vision de Calli. Siobhan s'accroupit. Curieusement, son visage,
bien que marqué, n'est pas SI triste* ... J'ai failli ne pas te
trouver, petite louve. Viens. J'ai des nouvelles.

[15:33:30 18/12/12] Calliopé : *levait
une babine pour grogner quand l'essentiel de l'info lui parvient.
Levant une oreille en signe d'intérêt, elle se remet sur ses pattes puis
fixe sa mère de ses yeux émeraude.*

[15:37:15 18/12/12] Siobhan : Et
on ne PENSE même pas à grogner sur sa mère. ... *lui chope la fourrure
et se met nez à truffe* Tout n'est pas perdu. Le dragon, Alduor... est
venu. Et grâce au sang de dragon de ton frère... L'a fait revenir des
morts. ... Pas tout à fait identique à lui même, par contre.

[15:38:16 18/12/12] Calliopé : Wouf
? *semble vibrer d'impatience, les deux oreilles dressées cette fois.
Le sens est limpide : "Qu'est-ce qu'on attend ? On y va ? Hein, dis, on y
va ?"*

[15:39:57 18/12/12] Siobhan : *léger
rire, sacrifie dans un joyeux "crac ! "l'ensemble de ses vêtements et
commence à courir au ras du sol* Wif ! (Trad : "tu n'es pas encore
arrivée ? Limace !")

[15:41:09 18/12/12] Calliopé : *La langue sortie dans un grand sourire de loup, se lance dans la course avec entrain. Elle est rapide la garce...*
[15:41:30 18/12/12] Calliopé : (on doit avoir un de ces budgets fringues chez les lycans...)
[15:42:03 18/12/12] Siobhan : (Je pense qu'on va convertir un tailleur, tiens.)
[15:42:56 18/12/12] @ Leomyd : ( ou alors se mettre aux naturisme ^^)
[15:43:17 18/12/12] Calliopé : (on voudrait bien, Léo, mais je crois que les Bretons ne sont pas encore prêts)
[15:43:24 18/12/12] Siobhan : *au
bout de plusieurs minutes de course effrénée et de roulades dans les
herbes humides, arrivent en vue de la maison de Siobhan. Sans s'arrêter,
celle ci reprend peu à peu forme humaine, et stoppe devant la porte*
Hem. C'est une forme... Particulière, hein.

[15:45:27 18/12/12] Calliopé : *se
transforme à son tour ; on peut constater qu'elle s'est bien négligée
pendant les deux derniers jours, parce que même ses cheveux ultra-lisses
à concurrencer ceux d'Eliam sont nettement ébouriffés. Penche la tête
sur le côté :* Comment ça particulière ? C'est un dragon ? *regarde la
cabane, l'air de se demander si un dragon entrerait. Clairement pas.*

[15:47:50 18/12/12] Siobhan : Tsss.
*des doigts, démêle les cheveux de Calli* Ce sera un dragon. Pour
l'instant c'est... *bruit à l'intérieur. Comme un truc qui roule. Cri de
Julian : "Non, ce n'est PAS une balle !"* Oh merde. *entrée précipitée*

[15:48:41 18/12/12] Calliopé : *suit sa mère d'une fraction de seconde :* QU'EST-CE qui n'est pas une balle ?
[15:52:16 18/12/12] Siobhan : *les
petits loups jouent avec un... très gros oeuf, le fisant rouler avec la
truffe entre les pieds d'un Julian décomposé. Derrière les femmes, le
bruit de bois qui tombe : Sköll assistant à la scène vient d'en lâcher
tout le bois qu'il tenait* ... *un crinos brun fait à demi exploser le
chambranle de la porte, poussant Calliopé vers l'intérieur mais
enpêchant Sköll de rentrer* GGGGRRRRRRR !!!!

[15:54:23 18/12/12] Calliopé : Oh,
bon sang... Slaine, arrête ça tout de suite ! *elle aurait sûrement
fait quelque chose si un fou furieux ne l'avait pas percutée
par-derrière.* Qu... ? *manque de shooter dans l'oeuf puis reprend son
équilibre*

[15:54:41 18/12/12] Calliopé : (et c'est l'heure d'aller chercher le gnome, j're vite !)
[15:56:46 18/12/12] Calliopé : (ou alors c'est Sio le crinos brun et j'ai rien compris, pas grave ça passe quand même ^^)
[15:57:13 18/12/12] Siobhan : (Yep, mais c'est pô grave)
[15:58:52 18/12/12] Siobhan : *les
louveteaux se figent et s'aplatissent au sol, laissant l'oeuf libre de
terminer ses roulades dans les pieds de Calli. Julian dit d'une petite
voix "C'est vrai que c'est tentant... Et Arthéon il joue souvent avec
nous..."* .... Snort.

[16:11:02 18/12/12] Siobhan : (Coucou Scar ^^)
[16:20:07 18/12/12] Calliopé : (re et salut Scar !)
[16:21:20 18/12/12] Calliopé : *s'agenouille
et prend l'oeuf dans son giron... une vraie mère-poule.* Oh, Arthéon...
*ton à la fois plein de reproches et de soulagement.*

[16:25:25 18/12/12] Siobhan : *grondement
sourd de la part du crinos, puis retour à la taille humaine, regard
noir à Sköll* Tu devais pas les surveiller, toi ? ... *le lycan semble
vouloir riposter mais se tait* ... Ouais. Quatre pour toi tout seul...
J'aurais du les attacher tous ensemble en fait. *regard sévère aux
louveteaux qui s'esbignet dans la chambre* ... Tu t'y connais plus que
nous en oeufs. Alduor a juste dit de le mettre au chaud.

[16:29:58 18/12/12] Calliopé : *a
l'air à peine moins emmanchée que Siobhan avec l'oeuf dans les mains.*
Heu, les nôtres, on les laisse juste chauffer au soleil, et... *hausse
une épaule, renonce à poursuivre et se rapproche du feu sans lâcher
l'oeuf.* Vous avez essayé de le couver ? Remarquez que j'ai entendu
parler d'oeufs de dragon qui étaient carrément tenus au chaud DANS le
feu. Mais c'est... pas du genre fiable, comme info. *ne semble pas prête
à mettre Arthéon à cuire.*

[16:40:02 18/12/12] Siobhan : Il
nous a dit de le mettre à coté. Regarde, il y a un... un genre de nid
en pierres. ... Hm. Bon. Il ne nous reste plus qu'à... Attendre, alors.
Je suppose. ... *s'assied, tapote l'oeuf* ... Je vais avoir besoin de
vous. Je vais devoir vous laisser Arthéon et Julian. Il y a... La
guerre, au Nord, et je pars pour... un certain temps.

[16:46:57 18/12/12] Calliopé : *pose
l'oeuf dans son nid de galets et hoche la tête avec un grand sérieux,
puis se tourne vers Sköll.* Désolée, n'amour, je t'ai laissé tout gérer.
*geste balayant l'air de Sköll, qui pourrait vouloir dire "pas devant
ma belle-doche, merde" aussi bien que "tu es toute excusée".* On
s'occupe de tout ici, m'man, comptez sur nous.

[16:51:09 18/12/12] Siobhan : Je
sais que je le peux. ... Bon. Je vais... annoncer la nouvelle aux
petits. Ensuite, je passe au palais *gros sous entendu sur des gens à
voir* et je pars.

[16:52:21 18/12/12] Calliopé : *léger
sourire* Saluez le palais de ma part. Vous repassez par ici, ou on vous
saute au cou en sanglotant tout de suite ? *Sköll lève les yeux au
ciel*

[16:53:56 18/12/12] Siobhan : Les câlins larmoyants, c'est maintenant. Je vais être pressée.
[16:54:33 18/12/12] Siobhan : (Et je vais chercher les nains !)
[16:54:33 18/12/12] Calliopé : *ne sanglote pas, mais serre fort sa maman.* Je vous préviens, si vous mourez, je vous tue.
[17:58:45 18/12/12] Siobhan : *sourire
enfoui dans les cheveux de Calli* Je suis terrifiée par cette menace,
je ferai ce qu'il faut pour y échapper. *baiser sonore sur chaque joue*

[18:01:04 18/12/12] Calliopé : *tandis
que Calli lâche un rire étouffé qui a tout du camouflage de sanglot,
Sköll vient donner une accolade virile à sa chef de meute, lui tapotant
énergiquement le dos.* En temps de paix, Siobhan, c'est toi qui
commandes. Tu as donc intérêt à revenir dès que la guerre sera finie.
[18:11:11 18/12/12] Siobhan : Je ferai de mon mieux. ... *grande inspiration* Je vais en parler aux petits. *se dirige vers la chambre*

Voir le profil de l'utilisateur

34 Re: Novembre et Décembre 2012 le Mar 18 Déc 2012 - 21:48

[18:20:43 18/12/12] @ Constantin : *l'Empereur
est assis à un bureau dans sa chambre, rédigeant manifestement une
lettre, plusieurs sont déjà cachetés à ses côtés, et à voir la pile de
parchemin de l'autre côté, il y en a d'autres en attente*

[18:21:28 18/12/12] @ Constantin : (Je m'attendais à ce que le barbeau de Nyo apparaisse tiens, j'réponds ^^)
[18:22:14 18/12/12] Siobhan : *une
ombre silencieuse se glisse par la fenêtre et jette un coup d'oeil dans
la pièce. Voyant l'Empereur seul et nulle trace de Jade, elle fronce
les sourcils et cherche où est le piège*

[18:22:38 18/12/12] Calliopé : (au prochain post, quand ça sera re-chaud ^^)
[18:24:11 18/12/12] @ Constantin : (Ah ce sera re-chaud au prochain post ? :p)
[18:24:22 18/12/12] @ Constantin : (Répondu d'ailleurs ^^)
[18:24:32 18/12/12] Siobhan : (Va re-chercher du pop corn )
[18:25:32 18/12/12] @ Constantin : *l'Empereur ne semble pas entendre et finit de cacheter une lettre pour en entamer une nouvelle*
[18:27:46 18/12/12] Calliopé : (un coup de fil à passer et je m'y remets)
[18:27:51 18/12/12] Siobhan : *sort de derrière son rideau, les sens toujours aux aguets* ... *toussote*
[18:29:19 18/12/12] @ Constantin : *sursaute
presque, se retourne* Oh. Bonsoir Siobhan. *se relève* Je suis désolé
pour ce qui est arrivé à votre fils, mais soulagé que cela semble s'être
... un peu arrangé *vient l'enlacer un bref instant* je suis navré, je
suis un peu occupé ces derniers temps

[18:30:46 18/12/12] Calliopé : (bon ben a répond pas. *se met à ses rp fofo*)
[18:32:36 18/12/12] @ Constantin : (Petit bug, je le repost ^^)
[18:32:41 18/12/12] @ Constantin : (Sinon, il te convient celui de Const' ?)
[18:33:59 18/12/12] @ Constantin : (Voilà ^^)
[18:36:54 18/12/12] Calliopé : (voui ^^)
[18:37:29 18/12/12] Siobhan : *petit
sourire un rien fatigué, geste vers les parchemins* Je... vois cela.
Merci pour votre soutien. Effectivement, les choses semblent
s'arranger... Différemment, mais s'arranger. ... JE... pense que vous
êtes au courant, pour l'invasion Hune (??). ... Peut être mieux que
nous, même.

[18:40:12 18/12/12] @ Constantin : Non, justement, je n'étais pas au courant, c'est ce qui m'inquiètes, d'où ... *désigne les nombreuses lettres derrière lui*
[18:42:57 18/12/12] Siobhan : Oh.
*sourire presque convaincant* En ce cas, je vous donnerai des nouvelles
: je pars cette nuit pour les Hautes Terres de Breggon.

[18:44:31 18/12/12] @ Constantin : Oh. ... Oui, évidemment, pour vous battre ... Vous ferez attention, hein ? *léger sourire*
[18:47:35 18/12/12] Siobhan : Pour
nous renseigner, surtout. Il semblerait que les Huns aient planifié de
s'en prendre à Gareth en utilisant son côté lycan pour ce faire. Je me
sens concernée, du coup, évidemment.

[18:52:43 18/12/12] Siobhan : *le ton est totalement innocent*
[18:53:18 18/12/12] Calliopé : (miam time bisous à +)
[18:54:42 18/12/12] @ Constantin : (Désolé ^^)
[18:55:17 18/12/12] @ Constantin : Je vois ... Je vais tâcher d'en apprendre un maximum sur ces gens, ils n'auraient pas dû être autant au Nord ...
[18:57:15 18/12/12] Siobhan :
bien. ... *petite hésitation* On se voit à mon retour alors ? ... Je
crois que Julian aimerait bien vous voir, un peu. Si vous pouviez... Ce
serait gentil.

[18:58:11 18/12/12] @ Constantin : Je passerais dès que possible *petit sourire* Ne vous en faites pas *baiser sur la joue* Et on se voit à votre retour
[19:01:01 18/12/12] Siobhan : ..
*baisse la tête* D'accord. ... Je... *réfléchit, puis relève la tête et
plante des yeux à la fois peinés et un peu agacés dans ceux de
l'Empereur* ... J'ai dit ou fait quelque chose qui a déplu à Votre
Altesse ?

[19:01:15 18/12/12] Gareth : ( Re ! )
[19:01:30 18/12/12] Gareth : ( Ou bonjour ^^ )
[19:01:53 18/12/12] @ Constantin : *hausse un sourcil* Je ... je vous demande pardon ?
[19:03:06 18/12/12] Gareth : ( Je vais déclarer ma flamme à Léomyd. Ca, c'est un pavé ! * regarde son sujet * )
[19:03:40 18/12/12] Siobhan : *hausse
une épaule* Non rien. Vous êtes un peu froid. Différence culturelle,
sans doute. ... Ne travaillez pas trop tard. *se dirige vers la fenêtre*

[19:03:55 18/12/12] Siobhan : (On attend toujours le tien ♥️)
[19:04:16 18/12/12] @ Constantin : Il y a peut-être quelque chose ... mais sans doute différence culturelle aussi
[19:05:23 18/12/12] @ Constantin : (Et miam time ^^")
[19:05:52 18/12/12] Siobhan : Ah. *se retourne avec l'air curieux, se pose contre la fenêtre, dans une posture détendue* Quel est le souci ?
[19:07:23 18/12/12] @ Constantin : J'entends des rumeurs, on me raconte quelques trucs , à propos de vos .. fréquentations
[19:07:27 18/12/12] Gareth : ( Le mien ? Han han, ce sera la récompense quand vous aurez fait les vôtres. * swag-face, ou troll-face * )
[19:11:11 18/12/12] Siobhan : Mes
fréquentations ? *pour autant qu'il puisse en juger, sa surprise est
sincère* Il y a des gens qui vous menaceraient, vous ou les vôtres,
parmi mes fréquentations ?

[19:18:18 18/12/12] @ Constantin : Oh non, non. Rien d'aussi ... grave.
[19:19:14 18/12/12] Siobhan : Alors quoi ?
[19:20:18 18/12/12] @ Constantin : *semble
réfléchir à la façon d'annoncer la chose, finit par un soupir* Des gens
que vous mettez dans votre lit, pour être cru *en effet, ça paraît très
cru dans sa bouche*

[19:21:42 18/12/12] Siobhan : ..
*elle bat des cils* Mais heu... Ca pose un... souci ? Parce que vous...
*fronce les sourcils et semble se remémorer quelque chose*

[19:22:52 18/12/12] @ Constantin : Eh bien ... un peu *semble ne pas comprendre non plus* Je quoi ?
[19:27:54 18/12/12] Siobhan : *parle
lentement, comme pour bien se rappeler des choses* Nous avions discuté
de ce qui, pour nous, dans mon Clan, lie les deux parents d'un enfant.
Et nous avions convenu que je ne pouvais pas décemment prétendre à votre
main... pour diverses raisons. Dont le fait qu'il se peut que vous
deviez... prendre femme. De façon aofficielle. ... Et ensuite, lors du
tournoi, je vous ai parlé du gars qui voulait m'emmener boire un
verre... et plus, et je vous avais demandé votre position à cet égard
et... Votre réponse était quelque chose comme "en quoi suis je concerné
?" ... Donc... *a l'air perplexissime*

[19:28:29 18/12/12] Siobhan : Pourquoi cela pose t-il problème maintenant ?
[19:30:11 18/12/12] @ Constantin : ...
Ma réponse était "Je ne vois pas pourquoi vous me posez la question."
Et j'ai dis cela parce que ... je ne voyais pas pourquoi vous me posiez
la question. *ton calme* Et vous avez sans doute raison, ce n'est pas un
problème. Oubliez ça *fait mine de retourner à son bureau*

[19:30:15 18/12/12] Gareth : ( Han Sio elle se tapait l'empereur du monde ? Smile C'te cochone. Pardon. )
[19:31:12 18/12/12] Siobhan : (... Mais des fois tu LIS la CB ? Oo)
[19:32:21 18/12/12] Gareth : ( Je lis absolument/pratiquement toute les archives. Mais je me perds, je suis un petit poisson =__= )
[19:34:14 18/12/12] Siobhan : *claquement
de langue agacé, le rattrape en quelques pas et le retourne vers elle,
très clairement sans délicatesse particulière pour une fois. Elle plonde
son regard dans celui de Justinien* Dites la vérité. Et arrêtez le
langage édulcoré de politicien sinon je ne COMPRENDRAI pas.

[19:36:17 18/12/12] @ Constantin : *la
fixe un moment de ses yeux bleus, semblant chercher les mots* Cela me
pose problème, alors même que je sais que je devrais prendre femme, mais
vous savez que je ne le ferais pas de gaieté de coeur si je le devais
... J'ai conscience que cela paraitrait stupide, voir injuste, mais cela
me ... pose problème. Néanmoins, je comprendrai si ... cela doit être

[19:40:23 18/12/12] Siobhan : *fronce
les sourcils, ne le lâche pas : pour sûr, demain, il aura des bleus* En
fait... Cela ne "doit" pas être. *hausse les épaules* C'est juste plus
agréable que de méditer dans l'eau glacée ou aller me disputer avec des
ours. Si cela vous peine... Enfin, quand même pas, peut être... Si cela
vous contrarie, je ferai sans.

[19:42:02 18/12/12] @ Constantin : Je
préférerais, mais je ne veux pas vous ... contrarier, de la sorte *pose
sa main sur la sienne* Si vous pouviez desserer un peu

[19:44:01 18/12/12] @ Constantin : (Re Callio, hello Vivi' ^^)
[19:44:22 18/12/12] Viviane : (Hey hey ~)
[19:44:52 18/12/12] Siobhan : *cille,
le lâche immédiatement* Pardon. JE vous l'ai dit, c'est juste un
exutoire, pas une nécessité. ... Bon il va faloloir que je leur explique
de façon musclée, peut être, mais je devrais pouvoir gérer ça. *léger
rire, un peu triste* Et ça fait longtemps que vous êtes... contrarié par
ce fait sans m'en parler ?

[19:46:08 18/12/12] Gareth : ( Hey vous deux )
[19:46:46 18/12/12] Viviane : (Z'allez bien les fifous ? )
[19:47:34 18/12/12] @ Constantin : Pas de soucis *s'époussette vaguement la manche, vague sourire* Il vaut mieux ne pas le savoir, je pense ...
[19:47:52 18/12/12] Gareth : ( S'toi la fifou ! )
[19:48:10 18/12/12] Viviane : (Mais c'est un mot sympa ! >.<)
[19:50:42 18/12/12] Calliopé : (re et post n°1 fait ^^)
[19:52:21 18/12/12] @ Constantin : (Lu, je joue le barbeau aussi du coup ? ^^)
[19:54:56 18/12/12] Siobhan : (Salut Viv !)
[19:56:15 18/12/12] Gareth : ( Bon, y'a du rp ou bien ? On est cinq est y'a qu'un rp qui se déroule ! S'pas normal. )
[19:56:39 18/12/12] Siobhan : *lève
les yeux au ciel* Justinien. Quand vous vous claquemurez comme ça vous
me donnez envie de hurler. ... Et même pas pour le bon motif. Les gars
en face ont des armes en argent. J'aimerais bien que tout soit clair...
au cas où. *sui a dit que les lycans ne savaient pas jouer dans le
pathos ?*

[19:58:21 18/12/12] @ Constantin : *écarquille
brièvement les yeux, puis reprend, la voix clairement plus inquiète*
Vous ferez vraiment attention hein ? Vous voulez que Jade vienne ? De
toute façon, j'ai une légion prête depuis quelques temps autour
d'Hengstone

[20:04:00 18/12/12] Siobhan : *ses
yeux s'adoucissent* Je ferai attention. Et Jade est très bien là où
elle est... où que ce fut, du reste. *regarde autour d'eux* Elle est où ,
d'ailleurs ? *détourner l'attention de l'adversaire, phase 1 : tenté*
[20:05:05 18/12/12] @ Constantin : Dehors,
au-dessus de la chambre, elle surveille les entrées par la fenêtre
*petit sourire* Ne croyez pas que j'oublierais ainsi ... mais vous avez
raison. Faites attention tout de même.


[20:10:53 18/12/12] Siobhan : Toujours. *soupire* Et si je reviens, je demanderai des cours de traduction "être humain / empereur" à votre belle-fille.

[20:16:05 18/12/12] @ Constantin : Je
ne sais pas si elle pourra vous aider, mais vous pourrez toujours
essayer *petit sourire, finit par lui piquer un chaste baiser sur les
lèvres*

[20:35:54 18/12/12] Siobhan : Et
vous allez me laisser partir là dessus ? ... Si vous deviez partir à la
guerre, voilà ce que je ferais, moi. *elle attire à elle l'empereur
-qui peut sentir ses côtes plier- et l'embrasse de façon... largement
moins chaste* ... Différence de cultutre, définitivement. Bonne nuit.

[20:37:04 18/12/12] @ Constantin : *une main l'arrête, la tirant un peu vers lui* Vous partez dès maintenant ? *la question paraît innocente*[20:42:05 18/12/12] Siobhan : Je
ne sais pas. Jusqu'ici je ne me sentais pas... tout à fait la
bienvenue. Et je ne suis pas un chien de salon à quêter les caresses.
... Ou juste un peu.

[20:43:58 18/12/12] @ Constantin : Ce n'est pas ce que je propose *l'attire à lui, recule légèrement vers le lit*
[20:46:35 18/12/12] Siobhan : Que proposez vous ? *le ton est maintenant amusé*
[20:47:31 18/12/12] @ Constantin : Vous le savez bien *sourire amusé, se tourne avec elle, vers le lit*
[20:48:20 18/12/12] Siobhan : Je ne reste que parce que votre lit est meilleur que le mien. *sauvons l'honneur comme on peut*
[20:49:15 18/12/12] @ Constantin : Bien évidemment *sourire agrandie, fondu au noir*
***

[20:40:46 18/12/12] Arthur Pendragon : *les
vestiaires sont bondés de spécimens divers. Une foule conséquente s'est
amassée près des entrées vers l'arène, pour profiter du dernier combat
de la journée - un des plus attendus. Quand tout se termine, quelques
ovations et applaudissements retentissent. L'homme encapuchonné rentre
enfin, et est accueilli chaleureusement par la plupart des autres
participants ; il faut croire qu'il est devenu un genre de mascotte.
Cependant, l'inconnu se contente de remercier sobrement et se dirige
vers les points d'eau pour éliminer la poussière qui couvre sa cape*

[20:45:43 18/12/12] Morgause : *une
silhouette vêtue de blanc éblouissant était assise à côté des
vestiaires, la capuche plongeant son visage dans l'ombre. Elle s'avance
vers le héros du jour d'un pas léger* Messire ! Permettez moi de vous
offrir à boire ! *elle prend à sa taille un hanap ouvragé et l'emplit
d'eau pure. Les gens autour ricanent et se détournent pour donner un peu
de fausse intimité aux jeunes gens* ... Très joli combat.
[20:48:51 18/12/12] Arthur Pendragon : *l'homme
reste silencieux, on peut presque imaginer qu'il hausse un sourcil. Il
répond d'une voix tranquille mais neutre* Merci de votre compliment.

[20:49:15 18/12/12] @ Constantin : Bien évidemment *sourire agrandie, fondu au noir*
[20:52:38 18/12/12] Morgause : C'est tout naturel. Mais je m'interroge : pour quoi ne pas avoir sorti Excalibur ?
[20:57:27 18/12/12] Arthur Pendragon : *ne
semble pas plus surpris que ça - remarque, son visage étant invisible,
ce n'est qu'une supposition* Tout simplement parce qu'Excalibur est
entre les mains d'Arthur. Et qu'Arthur a disparu.

[21:02:02 18/12/12] Morgause : Je
suis encore capable de reconnaitre ces postures, après toutes ces
années, C'est ça quyi est étonnant. ... Combien de temps a passé ?
Quinze ans ? ... Et j'ai reconnu les parades dès la première fois où tu
es entré dans l'arène.

[21:06:21 18/12/12] Arthur Pendragon : *hausse
les épaules et trempe ses mains dans une cuve de pierre, frottant
jusqu'au bras, où quelques entailles sont visibles. Il ne dit rien ; on
peut se demander s'il réfléchit ou s'il l'ignore, tout simplement*

[21:09:39 18/12/12] Morgause : *vide
son hanap, le raccroche à sa ceinture* Pourquoi ne pas utiliser
Excalibur à son plein potentiel ? Tu pôurrais vaincre... la plupart des
gens. Et ceux que tu ne vaincrais pas par la force le seraient par la
crainte. A quoi joues tu ? Brocéliande est donc si jolie et les fées si
accortes ?

[21:10:39 18/12/12] Arthur Pendragon : *un rire lui échappe, il se contente d'une question* Comment va la Bretagne ?
[21:27:23 18/12/12] Morgause : *un
peu surprise* La Bretagne... va. Pas de famines, ces derniers temps
et... Pas trop de razzias. Ce n'est pas parfait mais... On y travaille,
on dira.

[21:32:55 18/12/12] Arthur Pendragon : *hoche
la tête* Alors c'est parfait. *secoue vaguement les mains pour les
sécher* Eh bien, tu as répondu toute seule à tes propres questions.
Charmant, n'est-ce pas ? *s'assoit sur un banc* J'ai l'impression qu'il
faut que j'intervienne pour que tu cesses de compliquer les choses ...
c'est un comble. *rit doucement*
[21:53:53 18/12/12] Morgause : ...
Et qu'en est il de... la légende ? Merlin, Viviane qui viennent me voir
et m'expliquer que tout ce qui est écrit adviendra ? .... Pourquoi es
tu venu, Arthur ? *la voix est douce à présent*

[21:59:44 18/12/12] Arthur Pendragon : Ils
ont raison. Ce qui est écrit adviendra ... encore faut-il que tu saches
ce qui est écrit. *voix paisible comme à son habitude* Je suis revenu
parce que ... j'ai voulu revoir Camelot. *son ton prend quelque chose
d'altéré, une certaine émotion* Ces terres me manquent, l'exil peut être
difficile quelques fois. Je voulais simplement revenir pour moi. Pas
pour le trône.

[22:02:42 18/12/12] Morgause : ...
*la femme en face de lui se détend, relâche son souffle* ... Ta,t que
tu restes dans cette optique, ta présence n'est pas... malvenue en ces
terres. Il m'arrive bien de regretter Tintagel ! *rire sec* Comment te
portes tu ? Bien semble t'il. Tu t'es étoffé.

[22:11:23 18/12/12] Arthur Pendragon : Je
croyais avoir montré un assez beau combat pour qu'on ne me pose pas de
questions futiles sur ma santé. Questions qui, venant de ta part,
m'amusent plus qu'autre chose.

[22:14:23 18/12/12] Morgause : *rire
froid* C'est vrai. J'ai tenté de te tuer, parait il. ... Si j'avais
essayé j'aurais réussi. Et nous le savons tous deux. ... Tant que tu
restes à l'écart du trône, ta santé m'importe.

[22:18:08 18/12/12] Arthur Pendragon : Comme c'est prévenant, grande soeur. *la voix n'a rien d'agressif, on y décèle même un certain amusement* Un vrai ange gardien.
[22:19:09 18/12/12] Morgause : Non. Moi, je suis le démon. Celle qui t'a spolié. Mère me le signale quand je fais l'erreur d'aller la voir. Tu lui manques.
[22:23:03 18/12/12] Arthur Pendragon : Content
de l'apprendre. *a au contraire l'air complètement détaché* C'est fou
de voir à quel point tu ressens le besoin de te dénigrer toute seule.
C'est pour prendre les devants ? Je ne m'apprête pas à t'insulter. Je
pense que tu en as assez sur la conscience pour avoir perdu de ta
dignité. *voix tranquille*

[22:25:41 18/12/12] Morgause : *secoue
la tête* La dignité est la seule chose que j'ai Arthur. Mon père a été
tué, Mère... ne m'aimait pas, j'ai été vendue à Loth... Ici, quand
j'arrive à faire quelque chose de bien... Cela me reconstruit. Et oui,
c'est pour prendre les devants. Ca ne fait pas moins mal, mais ça
déconcerte. ... A quoi ressembles-tu en ce moment ?

[22:35:39 18/12/12] Arthur Pendragon : A
ce à quoi je ressemblais auparavant. Rien n'a changé ... je crois même
que j'ai rajeuni. *rit un peu* Enfin, tu peux considérer que tu n'as
plus de frère. Ca devrait te soulager d'un poids supplémentaire.

[22:39:56 18/12/12] Morgause : *baisse
la tête* Cela devrait. ... Bonne chance pour la suite du tournoi. *demi
tour extrêmement rapide, se dirige vers un des couloirs*

Voir le profil de l'utilisateur

35 Re: Novembre et Décembre 2012 le Mer 19 Déc 2012 - 12:12

[23:34:58 18/12/12] Aisling : *assise
en tailleur au milieu de son petit appartement cossu, la vieille femme
semble en méditation profonde. C'est au bout de quelques minutes que
presque imperceptiblement, les bibelots encombrant le salon se mettent à
trembler. L'enchanteresse fronce les sourcils, ses mains serrant de
plus en plus fort une amulette en pierre de lune. Les tremblements la
gagnent, elle s'oblige à rester stoïque ; jusqu'à ce que l'amulette
s'illumine soudainement. Un rayon de lumière s'élance, brise une étagère
en ricochant et sort par la fenètre ouverte. Ouvrant aussitôt les yeux,
hagarde et essoufflée, la vieillarde quoique triomphante se demande ce
qu'elle a bien pu faire au juste*

[23:36:46 18/12/12] Aisling : (T'es un p'tit marrant toi.)
[23:40:03 18/12/12] Unravel : *
Aussitôt le sort partit vers la fenêtre, un " SHHHHBAAAAAAM "
dantesque se fait entendre, reveillant tout le patelain, les chiens
aboyants. Le calme tout relatif revenant un peu après le coup, quelque
chose frappe ( oui parce que quelqu'un n'emet pas le bruit d'un belier
quand il frappe ) à la porte, sonoriquement. * ....

[23:43:26 18/12/12] Aisling : *sursaute
et manque de s'étaler sur son tapis précieux, quelque peu terrifiée.
Reprenant contenance, elle jette un regard nerveux à sa clepsydre avant
de se redresser, et rajuste sa riche toilette* J'arrive, j'arrive ...
*ouvre non sans appréhension*

[23:44:49 18/12/12] Calliopé : (vais me coucher les loulous. Soyez pas sages.)
[23:45:28 18/12/12] Aisling : (=D Tchuss !)
[23:47:34 18/12/12] Unravel : *
La porte s'ouvre sur un buste, ainsi deux enooooormes pectoraux basanés
et aggressifs rien qu'a l'oeil. Le tout soutenant un cou de taureau,
une cascade de cheveux longs et noirs defilent sur des epaules largent
comme celles d'un troll. L'on ne voit pas de suite le visage du géant
barbare. Deux enormes mains sombres pendent mollement contre le pagne du
venu à la porte, enchainés l'une à l'autres part d'étranges menottes de
fer noires et lourdes. Une voix grogne au dessus d'Aisling, gutturalle
et distincte * .... Bonsoir. Dites, vous pourriez arrèter de balancer
des trucs dans les airs ? Je me suis pris un de vos feux follets en
pleine face.

[23:47:44 18/12/12] Unravel : ainsi que *
[23:47:58 18/12/12] Unravel : larges *
[23:51:26 18/12/12] Aisling : *lève
la tête et ... lève la tête, sa nuque menaçant de craquer. Les yeux
écarquillés, la pauvre magicienne commence à sincèrement regretter sa
fantaisie extraordinaire* Je ... oui, oui, bien sûr. J'ai dérapé, je ...
suis navrée, j'aurais dû fermer ma fenêtre. *son regard dérive de
nouveau vers la clepsydre, presque machinalement*

[23:55:38 18/12/12] Unravel : *
Pliant un genou pour se montrer à la lumière de l'entrée, le barbare
affiche un visage tout aussi exotique et mât, ses yeux noir de jais
fixant la vieille dame longuement avant de lâcher finalement * ...Bien,
content que cela soit réglé. Passez une bonne soirée madame.

[23:58:26 18/12/12] Aisling : *soutient
son regard un long moment* ... vous ne voulez pas rester pour une tasse
de thé ? *maudit aussitôt la jeune Aisling qui vient de parler à sa
place, mais de toute façon, le temps ne lui laisse plus le choix. Elle
s'empresse d'ajouter* Je ne vous oblige à rien.

[00:01:21 19/12/12] Unravel : *
Réfléchissant une seconde, il hausse ses larges epaules * ... Allez, va
pour le petit thé. Je n'avais rien d'autre à faire d'important de
toute facon

[00:01:30 19/12/12] Unravel : ( oups )
[00:02:51 19/12/12] Unravel : *
Réfléchissant une seconde, il hausse ses larges epaules * ... Allez, va
pour le petit thé. Je n'avais rien d'autre à faire d'important de toute
facon... Quoique, j'avais bien cette poutre à lancer sur une vache
mais...Arf, et puis non. C'est un jeu stupide de toute manière, il
faudrais que j'arrète ces mauvaises habitudes. Puis-je ? * passe une
jambe nue dans l'encadrement. *

[00:04:19 19/12/12] Aisling : Faites
comme chez vous ... prenez le fauteuil ici. *se mord la lèvre et se
dépêche de lui tourner le dos soi-disant pour préparer le thé, ses
cheveux blondissant à vue d'oeil* Lancer des poutres sur des vaches ?...
intéressant. Je n'en avais jamais entendu parler.

[00:09:12 19/12/12] Unravel : *
Ecrase allègrement le fauteuil ou il s'assoit, se dernier grincant dans
un râle de detresse. Observant la vieille femme, il ouvre la bouche en
grand, l'air inédit et hésitant. * ... Je ne voudrais pas vous alarmer
madame mais vous avez vos cheveux qui prennent de la superbe. Ou alors
c'est l'angle de lumière des torches. * incline la tête sur le coté. *

[00:12:01 19/12/12] Aisling : *se
tend visiblement - à moins que ce soit son dos qui se redresse, ses
petites mains tout d'un coup plus du tout ridées continuant de manipuler
la théière avec beaucoup plus de vigueur* Ce n'est pas un effet
d'optique. *a un sourire un peu crispé, elle se retourne pour apporter
le plateau, dévoilant un visage frais et mutin et des yeux d'un vert
vif* J'espère que vous aimez la bergamote ?

[00:16:56 19/12/12] Unravel : *
Cligne plusieurs fois des yeux, balbutiant * Mais, je... Vous....Ah, je
vois. Vilaine sorcière. * secoue la tête, puis la regarde, la trouvant
fort agréable à l"oeil. Le barbare ne sait que dire, hésitant * ...
Je... Je...

[00:19:57 19/12/12] Aisling : *pose
le plateau sur la table et s'installe face à lui avec grâce, esquissant
un sourire enfin libéré dans toute sa splendeur* Vous ?

[00:21:45 19/12/12] Unravel : *
Prends de deux doigts la tasse, faisant cliqueter bruyamment les
menottes, s'obligeant à avancer son autre main, mais il continue de
regarder la jeune femme avec pudeur, mais attirance. * Non, je... Je
vous remercie pour le thé, mademoiselle. * esquisse un sourire * Du
coup, mademoiselle maintenant ?

[00:24:34 19/12/12] Aisling : Mademoiselle
toujous. *son sourire prend quelque chose de mélancolique. Elle
l'observe à son tour, assez prudemment* Aurais-je des explications ou
c'est strictement personnel ? *désigne les chaînes d'un signe de tête*

[00:24:40 19/12/12] Aisling : *toujours ~
[00:26:59 19/12/12] Unravel : *
Regarde les chaines, puis elle, et sourit * ... Et bien, si vous me
revèlez le secret de ce qui ma surpris il y'a une minute, je vous dirais
le secret de ses chaines.

[00:31:48 19/12/12] Aisling : Vendu.
*prend sa propre tasse entre ses doigts fins, son regard pétille* Alors
... ce qui vous a surpris va être fini dans une demi-heure. *baisse les
yeux* Je suis sous le coup d'une malédiction depuis ... très longtemps.
Ceci est ma vraie apparence, je ne l'ai qu'entre minuit et une heure
chaque jour. Pour que ça s'achève, il faudrait que ... *soupire,
désabusée* Que j'aime et que je sois aimée. Une tare, en somme. *prend
une gorgée, timide* Voilà.

[00:37:32 19/12/12] Unravel : Et
bien, je...Hum. * la regarde * Vous êtes veritablement une très jolie
femme. Mais effectivement, entre minuit et une...Cette malediction est
restrictive. * soupir pour elle, puis la regarde avec un petit sourire *
... Ces chaines apparament indestructibles m'ont été mise de force par
un puissant sorcier. Celui-ci souhaitait faire de moi son chien de
garde, prêt à tordre les cous sous sa volonté. Mais il se trouve que je
reussi à m'echapper de son repaire, même avec ses chaines. Je me suis
frayé un chemin sanglant entre les tripes des sbires de ce sorcier,
jusqu'a la lumière du jour.

[00:41:17 19/12/12] Aisling : Oh
... vous avez un grand courage. *son sourire s'étire* Des chaînes
d'origine magique, alors. Je peux peut-être vous aider. Si jamais vous
revenez ... *détourne le regard, quelque peu intimidée*

[00:44:08 19/12/12] Unravel : Je
suis navré de vous paraitre assuré tel quel mais... Je doute fortement
que vous puissiez faire quoi que ce soit de ses chaines, j'ai déja
demandé à certaines personnes bien placés. Par contre... J'aimerais
revenir. Vous êtes d'une gentillesse ensorcelante. * esquisse un
sourire franc, cherchant ses yeux. *

[00:46:52 19/12/12] Aisling : *reporte
son regard sur le sien, et se mord la lèvre inférieure* Ca ne
m'empêchera pas d'essayer ... et vous n'êtes pas obligé de revenir. Je
sais que ma situation est répulsive ... *refoule par habitude la
tristesse qui remonte et garde le sourire* Pardonnez-moi.

[00:48:46 19/12/12] Unravel : Oh,
non, non non non... ! Je souhaiterais revenir, vraiment. S'ilvouplait,
dites-moi votre nom ? * semble s'être redressé, le barbare etant
totalement à l'écoute de chacun des mots de la femme *

[00:49:48 19/12/12] Aisling : *en
vient à rougir sous les yeux du géant, chose qui ne lui était pas
arrivée depuis un moment, et répond dans un murmure* Aisling. Et vous ?

[00:55:21 19/12/12] Unravel : *
Pose une main sur son torse, inclinant le menton * ... Je me nomme
Un'ravel. Enchanté Aisling...Enchanté. * aggrandit son sourire, puis
boit d'une traite son petit thé... Regarde lentement vers la lune à
travers la fenêtre, perdant un peu de son sourire *

[01:01:18 19/12/12] Aisling : *capte
son regard et soupire, non moins triste ; elle reprend le plateau et
lui tourne le dos pour aller le reposer. Cette fois, c'est le processus
inverse qui se déroule, si bien qu'elle s'occupe de la vaisselle non
sans difficulté*

[01:06:02 19/12/12] Unravel : ...
* Se relevant du fauteuil, le grand barbare s'approche d'Aisling, pose
une main epaisse et lourde sur la frèle paule... Puis la relâche,
murmurant * ... Les choses vont s'arranger pour vous, ne vous en faites
pas, il faut y croire. * tête baissé, s'en retourne vers la porte *

[01:09:40 19/12/12] Aisling : *frémit à son toucher et le suit du regard, parlant un peu trop vite* Vous partez déjà ?
[01:12:34 19/12/12] Unravel : Oui,
il le faut ! C'est etrange, maintenant j'ai tellement de choses qui me
traversent la tête... Je dois règler des choses, et parler à certaines
personnes, je dois faire vite. Je suis desolé. Je reviendrais au plus
vite, c'est promi. ... Je vous le promet. * hoche de la tête, sourire
rassurant, regard apaisant. Il detourne la tête, baisse celle-ci, et
sort de l'encadrement de la porte. Il ferme doucement cette dernière. *

[01:15:09 19/12/12] Aisling : *regarde
la porte fermée un long moment, puis lâche un long soupir et retourne à
son fauteuil, les épaules voûtés et le coeur lourd. D'expérience, elle
sait qu'il n'y aura pas de retour.*

Voir le profil de l'utilisateur

36 Re: Novembre et Décembre 2012 le Jeu 20 Déc 2012 - 10:04


[12:41:03 19/12/12] Unravel : .... BUUUULLIAAAAA !!!! * Rugissement glorieux, une poutre de maison vole à travers un champ humide du mauvais temps. La fronde immense tombe lourdement à un mètre d'une lourde vache qui se met à meuler de peur et se carapater à l'autre bout du paysage. Le géant Sarmate, complètement mouillé, approche ses deux mains enchainés de son visage et se plaque les cheveux en arrière, essayant de voir quelque chose au loin. * ... Mmmmhhh, pas terrible ce lancer, trajectoire mal dosé et vent d'est persistant. Allez, encore un ma vieille.
[12:41:31 19/12/12] Unravel : ( Coucou Sio ! )
[12:43:51 19/12/12] @ Constantin : (Hello ^^)
[12:43:57 19/12/12] Calliopé : *S'approche à grands pas, sanglée dans des chausses et un justaucorps de cuir noir qui ne sont pas sans rappeler son ancienne tenue d'éclaireur. Une fois à portée de voix, elle lance, d'un ton qui mêle allégrément affection et reproche :* Unravel.
[12:48:20 19/12/12] Unravel : * Le géant se tord le cou, regardant par dessus son epaule, tout sourire * ... Tiens, bonjour Calliopé. Tu ne devrais pas te ballader dans cette zone, c'est une vrai champ de tire, les militaires testent leurs ballistes et moi je teste mes poutres. Comment vas-tu petite femme ? * s'approche de quelques grands pas, ses cuisses nues faisant virevolter son pagne - ce faisant entrevoir parfois les choses bien faites de la nature - il appui ses deux grosses mains liés sur un de ses genoux, se penchant vers elle * ... Mmh ?
[12:50:35 19/12/12] Calliopé : Tu testes tes poutres ? Hum... Et tu es obligé de les tester sur le bétail ou sur les maisons des pécores ? Non, parce qu'à ce rythme-là, on a une famine doublée d'une émeute massive dans deux jours. *fronce un sourcil tout d'un coup* Depuis quand tu fais des phrases correctes, toi ?
[12:53:44 19/12/12] Siobhan : (Ayé, tout lu. ... J'm'ennuie. Vous avez pas assez écrit. *boude*)
[12:53:51 19/12/12] Unravel : Tu sais, je pense rendre service aux agriculteurs en leurs preparant déja leur betail pour l'abbatoir, les bouchers sont très content. Pas les laitiers par contre, mais comme ils sont con comme des ta... Hein ? * Hausse un sourcil * Hum, et bien, je... Je ne sais pas. Ah, si ! Il y'a eu un gigantesque fracas, une grande lumière et puis voilà. J'ai été touché par la grace il faut croire, j'en suis très satisfait pour le coup.
[12:53:52 19/12/12] Calliopé : (Sioooo j'ai une question, tu peux viender sur msn steuplé ?)
[12:54:42 19/12/12] Unravel : ( Sio, lâcheuse. On devait faire un rp Morg/Hyrionette hier , ou j'sais plus... Si c'est ca. Bref, je boude. )
[12:55:09 19/12/12] Siobhan : (J'arrive sur MSN !)
[12:55:22 19/12/12] Siobhan : (Méheu... J'avais dodo ! é.è)
[12:57:04 19/12/12] Calliopé : *sourit* Je pense que les abattoirs vont vite être submergés. Faudra faire fumer beaucoup de viande, cet hiver. *lui pouique le nez* C'était pas bien, de lancer des arbres sur les sangliers, en forêt ?
[13:01:59 19/12/12] Unravel : Si, si. * parle en voix de canard quand elle lui pouique le nez * ... Sauf que, je vois ca comme un degré d'evolution de mon art, un passage de proffessionalisation du jeu de poutre. Les vaches sont des cibles beaucoups plus interessantes car leurs reactions sont très passives, elles ne me derangent donc pas en me chargeant subitement comme les sangliers. * sourit fièrement *
[13:02:31 19/12/12] Unravel : ( En fait le sort d'intelligence il est relatif au degré de sa compréhenssion sur lui même et l'environnement, pas sur l'intellect. Arf. )
[13:03:09 19/12/12] Calliopé : (je vois ça )
[13:05:04 19/12/12] Calliopé : Vachte. Je t'avais jamais entendu prononcer un mot de sept syllabes. Et sans bafouiller, en plus. Fracas et lumière, tu dis ? ... Tu as été frappé par la foudre ?
[13:07:40 19/12/12] Unravel : * Faisant une moue dubitative, il prends avec ses deux mains Callioppé par la taille et la pose sur son epaule, faisant un siège avec son coude. Se met à marcher à travers le champ * ... Et bien, je n'en ai aucun souvenir vois-tu. Ca s'est passé la nuit dernière, mais je ne saurait dire ce qui m'est tombé sur la tête !
[13:09:53 19/12/12] Calliopé : ... Quoi que ce soit, il aurait pu aussi te libérer de ces foutues menottes, tant qu'à faire. Où tu m'emmènes ? *curieuse*
[13:12:57 19/12/12] Unravel : Je vais te montrer quelque chose. * marchant à des enjambés immense, il traverse la campagne en fredonnant tel un ogre paisible, passant de champs, en champs, enjambeant les clotures. *
[13:13:02 19/12/12] Siobhan : (J'ai trouvé comment tourner la malédiction d'Aisling. Merci à la caverne de la rose d'or !)
[13:13:29 19/12/12] Unravel : ( Han j'etais le seul à savoir. )
[13:14:09 19/12/12] @ Constantin : (Enyo a une réponse de Pers' ^^)
[13:14:30 19/12/12] Calliopé : D'accord, si ce n'est pas trop loin. Tu sais, maman est partie à la guerre, et je m'occupe de ses enfants en plus des miens.
[13:14:35 19/12/12] Calliopé : (\o/)
[13:18:22 19/12/12] Siobhan : (Unravel : ???)
[13:19:03 19/12/12] Unravel : Je sais. Regarde, nous y sommes... * montant une petite colline, Unravel désigne une série de figures immenses levées vers le ciel sur une colline. De grands poutres de bois, pliés, cassées et engeoncés à la manière d'un panneau d"Hollywood" antique, sont plantés dans le sol. Une phrase géante faite avec l'agencement des poutres mises debout ayant pour signifaction en breton " UNRAVEL VOUS ATTENDS BANDE DE TAPETTES. " Le géant se gonfle de fierté, déclamant * .... C'est uniquement si les choses tournent en notre défaveur et que l'ennemi arrive jusqu'a cette frontière. Ca voudra aussi pour les autres.
[13:21:31 19/12/12] @ Constantin : (J'aurais plutôt vu quelque chose du genre "Unravel va vous refaire le faciès de telle façon à ce que vos génitrices ne vous reconnaissent point, bande d'anthropomorphes dégénérés" :p)
[13:21:52 19/12/12] Unravel : ( Y'avait pas assez de poutres... )
[13:22:02 19/12/12] Siobhan : (Morgause dit qu'officiellement elle n'approuve pas... Mais qu'officieusement elle est allée se cacher dans sa chambre pour rire jusqu'à se rouler par terre)
[13:23:12 19/12/12] Unravel : ( Unravel prévient, si la garde démonte le panneau, va y avoir du sport. )
[13:24:04 19/12/12] @ Constantin : (Et Const' a aussi répondu à Enyo :p)
[13:24:32 19/12/12] Calliopé : *Calliopé contemple longuement l'assemblage, puis un léger tremblement se communique à l'épaule d'Unravel. De petits couinements lui échappent. Quelques secondes plus tard, il n'y a plus aucun doute : elle est en plein fou rire.* J'adore. Tu es sûr que les Huns savent lire ? Le breton ? Oh, on s'en fout. C'est génial ! *bisou sur le sommet du crâne.*
[13:24:41 19/12/12] Calliopé : (\o/)
[13:27:41 19/12/12] Unravel : * Rit à son tour, tout content, puis s'en retourne vers les champs à proximitivé d'Hengstone, fixant la citadelle, parlant bien clairement * ... Ils ne toucheront pas à un cheveux de la Maison. Mon jeu de poutre peux avoir des variantes contre cibles humanoides.
[13:28:38 19/12/12] Unravel : ( D'ailleurs voir une pluie de poutres te tomber sur la geule en tant qu'envahisseur qui arrive, ca dois être une expérience traumatisante. C'est le coté Monty Pythons. )
[13:31:09 19/12/12] Siobhan : (Ah non mais personne démonte rien. Morgause explique que ce n'est pas le moment de se prendre la tête avec de...... gentilles attentions quand l'ennemi est à nos portes, hein. ... Et elle retourne dans sa chambre en courant. Elle est space en ce moment...)
[13:36:02 19/12/12] Unravel : ( En apparté il reste des vilains garnement n'ayant pas posté leurs psychés sur mon divan ! )
[13:36:41 19/12/12] Calliopé : On en viendrait presque à espérer qu'ils arrivent... Ca détournera ton énergie des vaches et des bicoques. *lui tapote la nuque* J'peux descendre ? J'aime pas laisser ma smala toute seule trop longtemps.
[13:38:22 19/12/12] Unravel : Oh, oui bien-sûr ! * Se penche et la pose doucement sur le sol, puis se redresse de toute sa hauteur. * ... Allez, file. Quant à moi, je vais traverse la forêt jusqu'au nord, à la frontière. Mes yeux et ma force serviront mieux là-bas. File, file. * sourit gentilment *
[13:38:37 19/12/12] @ Constantin : (Tu n'es pas obligé de parler de toi à la troisième personne tu sais :p)
[13:39:29 19/12/12] Unravel : ( Buahah)
[13:42:00 19/12/12] Calliopé : (il paraît que pour une psychanalyse, faut être volontaire :p)
[13:43:52 19/12/12] Siobhan : (Propose un rétribution !)
[13:44:20 19/12/12] Calliopé : *se hausse sur la pointe des pieds pour planter un bécot sur la joue du géant* Prends soin de toi. Je t'interdis formellement de mourir, d'accord ? *se détourne et part à grands pas, toujours aussi peu gênée par la pluie battante.*
[13:46:01 19/12/12] Unravel : C'est promis. Toi aussi, Calli ! * grand salut des deux mains, part en trottinant dans les landes facon Conan le barbare, le pagne etant inclu du coup, mais pas la bande son eponyme. *

Voir le profil de l'utilisateur

37 Re: Novembre et Décembre 2012 le Jeu 20 Déc 2012 - 11:35

[14:01:35 19/12/12] Gareth : *
Dans la salle de repos complètement vide et triste à mourir, le
seigneur Gareth à un bras levé plaqué contre la pierre de la cheminée
d'ou il se rechauffe, torse nu et dans une posture desinvolte. Une
coupette contenant certainement du vin à la main, il sirote en grimacant
allègrement, tapotant une buche brulante du bout de sa botte, l'air
amer et agacé. *

[14:05:47 19/12/12] Morgause : *On
ouvre la porte, puis Morgause entre, accompagnée de son scribe et d'une
suivante. Elle s'assied non loin de la cheminée, et la suivante pose
une couverture sur ses genoux. Elle a l'air en manque de crack, pour
parler franc. C'est toutefois sur un ton calme et assuré qu'elle prend
la parole* Bien le bonjour, Seigneur Gareth. Je vois avec plaisir que
vous reprenez... que vous allez mieux.

[14:07:19 19/12/12] @ Deidre : *une
toute petite femme enveloppée dans une graaaaand manteau et accompagnée
en fond par une géante en armes traverse le village, puis s'en éloigne
un peu, avant de finir par toquer à l'huis de Leith et Flora. Elle tient
un panier dans les mains*

[14:08:59 19/12/12] Gareth : *
Se retournant rapidement, il affiche un visage grimacant et avec une
difficile politesse. Prends rapidement sa chemise posé à coté et se
rabhille, puis fait face à la reine, debout les mains jointes dans le
dos, dansant sur ses pieds * ... Ca se voit tant que ca ? Allez-y,vous
pouvez vous delectez de la situation si vous voulez. Je resterais pas
longtemps ici de toute manière, cette nuit je me casse.

[14:09:26 19/12/12] Leith : *Leith
ouvre, un marteau dans une main et quelques clous dépassant de sa
bouche. Perplexité totale. Il finit par s'ôter les pointes du bec, et
fait aller son regard de la rousse de poche à la rousse géante.* Madame ?

[14:12:32 19/12/12] Morgause : *appuie
sa joue contre sa main* ... Franchement. Je serais partie en vous
claquant la porte au nez, et blessée serais venue me faire soigner chez
vous, exprimant implicitement que pour le moment l'endroit est sur....
Vous vous moqueriez, vous ? ... Je suis déçue. J'apprécie qu'un homme de
guerre tel que vous juge mes lignes sûres, personnellement. Et je ne
vous chasse point. Il serait idiot que vous alliez regrouper vos hommes
avant d'être à même de les guider.

[14:12:43 19/12/12] Gareth : ( Owi Leith en ouvrier avec la salopette et rien dessous... <3 )
[14:13:14 19/12/12] Leith : (roooo Gareth ! je ne te connaissais point ces tendances Very Happy)
[14:13:37 19/12/12] @ Deidre : Bonjour Leith. *jette un oeil à l'intérieur* Je peux... entrer ? Je viens de... de la part de... *regard à Sigurd* de Random.
[14:15:30 19/12/12] @ Deidre : (Déjà que j'ai eu du mal à me remettre de Sköll en tablier avec rien dessous...)
[14:16:56 19/12/12] Gareth : De
une, je n'ai pas décidé de venir chez vous. Une femme m'a secourue, m'a
emmené ici. Vous devriez vous renseigner, et de deux, dès que je peux
faire un kilomètre sans bouffer la poussière faute de pouvoir respirer,
je pars regrouper tout mes hommes sous ma bannière. Je les guiderais,
j'ai pas besoin d'être à même, ou non. Je le ferais, reine Morgause. *
ton sec, visiblement extrèèèmement blessé en ce moment, dans son esprit
et son orgeuil. Ainsi il apparait plus comme un homme se cherchant une
force d'apparence plutôt que quelqu'un d'enervé, comme le chat tombant
de haut perdant ses repères un temps et s'essayant à retrouver sa
credibilité orgeuilleuse. *

[14:17:47 19/12/12] Leith : *Encore
plus perplexe, il se pousse cependant pour laisser entrer la princesse,
et attend que sa garde du corps ait suivi pour refermer.* Je... suis
pour le moins surpris qu'il vous ait choisie, vous, pour messagère,
madame... *La petite maison, apparemment, est vide, le barde mis à
part.* Je viens de faire de la tisane. Puis-je vous en proposer ?

[14:18:02 19/12/12] Gareth : ( Nan mais skôll on s'en fous. Il à pas pour condition physique Heath Ledger. prôfane, va. )
[14:18:57 19/12/12] Leith : (*prend la pose pour le poster pornogay*)
[14:22:58 19/12/12] Morgause : Tsss.
*lève les yeux au ciel* Pourquoi faut il toujours que vous me sautiez à
la gorge... surtout quand vous êtes le moins à même de le faire ? *le
ton se durcit* Croyez-le ou non, j'ai demandé à ce que l'on garde la
zone, et observe et ramène vos gens vers la Carmélide pour éviter les
massacres Huns. ... Même si à titre personnel je vous exaspère -et soyez
certain que je ne vous apprécie pas beaucoup non plus- pourriez vous
passer au-dessus de cela que nous puissions travailler ensemble comme
des dirigeants plutôt que de mourir ensemble comme des idiots ? *les
yeux de la reine brillent de fureur*

[14:25:20 19/12/12] @ Deidre : Volontiers.
*a l'air pour le moins nerveuse, semblant curieusement hésiter entre
Leith et Siggy pour le côté "lequel va m'en coller une". Elle s'assied
donc sur la chaise la plus proche de la porte, son panier sur les genoux
et sans enlever sa cape*

[14:27:35 19/12/12] Gareth : *
Regard de défi * ... Dans cette guerre, je n'aurais pas le choix. Mais
de toute manière, je crois qu'il est inutile de se demander ce que nous
ferons de nos propres moyen puisque votre grand ami Justinien se
chargera lui et ses légions de deblayer notre pays sans que nous
puissions le faire nous même, n'est-ce pas ? Nous aurons fier allure,
nous les seigneurs Bretons. * croise les bras, air méprisant *

[14:28:41 19/12/12] Leith : *La
géante se campe à côté de la porte et croise les bras, visage
impénétrable, dans le plus pur style bodyguard ; il ne lui manque plus
que les lunettes noires et l'oreillette. Leith sert tout de même trois
tasses et s'assied en face de la princesse.* Je suis tout ouïe, madame.

[14:33:21 19/12/12] Morgause : Oh.
Il est vrai que se faire massacrer en se défendant seul donne tellement
meilleure allure... Et que le concept d'allié vous est inconnu. Vous
êtes un bon chef de guerre, Gareth. Mais en période de consolidation,
vous ne valez pas tripette.

[14:36:03 19/12/12] @ Deidre : Merci.
Hm. *boit deux gorgées de tisane* Voilà. Random vous trouve... très
sympathique. ... En plus d'être mignon. Et... il est désolé des...
ennuis qu'il a, ou aurait pu vous créer en venant vous... Hm. Il est
désolé aussi de vous avoir, disons.... Hé bien caché certaines choses
et... en gros : pardon, pardon, pardon.

[14:36:17 19/12/12] @ Deidre : *le phrasé peut rappeler quelque chose à Leith*
[14:37:56 19/12/12] Gareth : Oh
non, juste le concept de lècher des culs d'étrangers passer pour le
pantin de service ne me donne guère envie. Vous conaissez l'adâge entre
seul et mal accompagné de toute manière. Je suis peut-être un bon chef
de guerre, mais il y'en à d'autre, alors rassemblez-les. Convoquez un
conseil de guerre, avec tout le monde, roi, seigneurs, chefs de clan,
tout le monde. Mais par pitié ne salissez pas la terre de Bretagne en
lui donnant les bequilles compatissante de Byzance. Morgause, je vous en
conjure.

[14:39:05 19/12/12] Gareth : ( Gareth, ce salopiot de nationaliste. )
[14:42:52 19/12/12] Leith : *comprend
de moins en moins, d'autant que la ressemblance entre Deidre et Random,
y compris dans les attitudes, vient pour lui de ce qu'ils sont de la
même famille.* Il vous dit... beaucoup de choses, on dirait. *Mais sans
doute pas qu'il la fait cocue avec son prince de mari, Leith se tient
donc coi.* Ce n'est cependant pas la peine de vous sentir coupable à sa
place.

[14:43:12 19/12/12] Morgause : *léger
rire* Je ne lèche le cul de personne. Il est amusant de constater que
pas un instant vous n'ayez songé que Justinien soit venu au départ pour
me demander quelque chose, à moi, et non le contraire. Pourquoi ? Juste
parce que je suis une femme ? ... Voyez vous, Logres fait parler de lui
dans le monde. Et Justinien était venu voir si cela fonctionnait. Et
pour me proposer alliance. *secoue la tête* De plus. A part les
informations que mon chef éclaireur n'aurait pas du vous donner, que
savez vous de ce qui se trame ? Rien. Cessez de penser pouvoir deviner
ce que je fais ou ne fais pas, Gareth.

[14:45:45 19/12/12] @ Deidre : A
sa pl... Non. Ce n'est pas tout à fait ça. ... *soupire* Peut être avez
vous remarqué durant le tournoi une demoiselle byzantine du nom de
Constance. Elle a arrêté de combattre après un duel très disputé de
magie, et ordinairement oeuvrait en infirmerie.

[14:47:06 19/12/12] Leith : *léger sourire* Oui, je me souviens d'elle. Gentille. Pourquoi ?
[14:47:55 19/12/12] @ Deidre : Elle vous rappelle personne ? *le ton est suppliant*
[14:49:21 19/12/12] Gareth : Desolé
mais je n'aime pas serre la main d'un collaborateur en sachant qu'il
aurait le pouvoir de raser mon pays en une matinée si il le voulait.
Nous ne sommes pas les alliés de Byzance Morgause, vos pactes ne sont
bon qu'a retarder le moment ou ou devrez danser sur la table de cet
empereur pour rembourser ce qu'il vous demandera plus tard pour nous
avoir aidés. Cela finira mal, et vous entrainerez la reputation de
Logres dans sa chute. Cessez de penser pouvoir prendre des gentilles en
songeant pas quels maux elles engendreront après. Je me méfie des toute
première bonnes intentions, elles sont souvent toute obligatoirement
remboursables, chez l'un ou chez l'autre. Derivez quelque chose de la
Bretagne, prostituez-là ne serait-ce qu'une minute pour de l'aide
extérieure... Et vous aurez tout les chefs de clan à la porte de
Hengstone, moi dans le cortège y compris.

[14:50:04 19/12/12] Gareth : des gentilles décisions *
[14:52:53 19/12/12] Leith : Eh
bien, comme tout le monde, je suppose, je me suis dit qu'elle devait
être une soeur illégitime de votre mari, parce que... *hausse les
épaules* A part la couleur des yeux... *se demande bien où elle veut en
venir et tambourine du bout des doigts sur la table, sans en prendre
conscience*

[14:54:42 19/12/12] Morgause : Eh
bien débrouillez-vous, alors. *la voix est douce* Vous avez refusé mon
amitié d'abord. Une alliance ensuite. Maintenant, vous refusez mon aide
parce qu'elle ne vous convient pas. Vous êtes têtu, borné, et
insupportable. Et pendant que vous vous comportez comme un enfant qui
geint parce que son jouet est vert et non bleu j'en suis réduite à
demander à LOTH !! de m'aider pour établir des stratégies de batailles
avec les rois et seigneurs de Bretagne, puisque la stratégie n'est pas
le point fort des dames, n'est ce pas. *le ton dégouté sur la fin dit
clairement ce qu'elle pense de cet état de fait*

[14:56:51 19/12/12] @ Deidre : *regard
à Sigurd, puis se penche vers Leith* Mon mari aime à tester des potions
créées par nos enchanteurs. Et il a le pouvoir de soigner. Nous avons
des potions qui permettent de changer d'apparence. ... Complètement, je
veux dire.

[15:00:28 19/12/12] Gareth : Je
ne vois le rapport avec le fait que vous soyez une femme, je parle au
chef d'état de Bretagne, là. Je suis picte, je vous le rapelle. Vous
auriez été homme que je vous aurais parlé avec la même similitude, je ne
fais condescendance du sexe de la personne. Ne secouez pas trop votre
sanglier de mari, si il doit réfléchir, pensez à lui donner sa collation
tout les quart d'heure. Je n'ai jamais compris pourquoi vous ne l'avez
jamais destitué d'ailleurs ? Il vous sert de pantin, lui aussi ? Les
choses de ce genre vous vont bien, Morgause. Vous ne demandez pas,
Morgause. Vous placez vos pions. Et entre nous ma p"tite... Il vaut
mieux un con qui marche que deux sages assis. Irez-vous au nord ce soir ?
Je ne crois pas, à moins que vous teniez à respecter votre petit coté "
oh non je suis une femme, je ne peux pas ". Là vous direz, que ferait
Logres si sa reine tombait en première ligne ? Et bien Logres se
souviendrait des rois qui menait leur peuple et leurs armées à la
bataille sur un cheval, pas à

[15:01:07 19/12/12] Gareth : cents
kilomètres dans une baignoire chaude à rédiger les lettres. Vous avez
fière allure, ma reine. * tape dans ses mains, allant pour sortir sur
le balcon. *

[15:03:03 19/12/12] Gareth : ( Dramaaa, embrouille Smile crépage de chignoooons )
[15:03:40 19/12/12] Leith : *regarde
Deidre, changé en statue, pendant un temps interminable sans bouger un
cil, puis lâche un rire nerveux et se pose une main sur les yeux.* C'est
pas vrai... *nouveau rire nerveux*

[15:04:52 19/12/12] Leith : (ouais Gareth ! parle-lui de Boadicée ! \o/)
[15:06:11 19/12/12] Morgause : *une
toute autre personne aurait la fumée qui lui sort par les oreilles.
Morgause, elle, a tout juste l'air très agacé. Elle suit Gareth dans un
froufroufroufrou de robe qui traduit sans peine son exaspération*
Pourquoi je ne l'ai pas destitué ? Mais parce que tous les rois ne sont
pas pictes, sombre crétin ! Et que quitte à avoir un âne à mes côtés,
j'aime autant qu'il ne me batte pas trop et se tienne à sa place ! Et
que si j'avais espoir que cela change quelque chose, j'irais, dans votre
fichu nord, malgré votre propension barbare à vouloir tuer mes gens !
*elle en tremble de fureur, et repousse la suivante qui tente de lui
poser une cape sur les épaules*

[15:08:37 19/12/12] @ Deidre : ...
Je suis... désolée, vraiment. Ce que j'ai fait est... peut être pas
impardonnable, mais au moins très mal. A divers points de vue. Dont le
fait que je vous aie menti sur... disons ma nature et que pour moi, ça
s'apparente à... *trébuche sur le mot* ... à un truc non consenti, vous
voyez ? *se tord les mains nerveusement* ... Je vous ai demandé pardon,
déjà ?

[15:12:06 19/12/12] Leith : *termine
de rire puis regarde la princesse s'embourber, presque attendri.* Je ne
vous cache pas que je vous trouve beaucoup plus sexy en Random.
*repouffe* Princesse, je n'ai jamais été amoureuse de lui... de vous...
alors vous n'êtes responsable que d'une très intense mais passagère
frustration, d'accord ? *reprend un peu de sérieux* En plus, votre mari,
qui est un type bien, ne m'a même pas réduit en petit tas de cendres
fumantes. Alors...

[15:13:08 19/12/12] Gareth : *
Se retourne, fulminant à son tour, furieux * ... Mais je ne les tues
pas vos gens, je vous comprendre que vous baffouez Logres, notre nation
légendaire sombre dans vos administrations de couloirs et votre
obscurantisme, vous ne pouvez pas gèrer quelque chose d'aussi important
avec les démons que vous vous trimballez dans votre vie privée, je suis
instable comme vous, mais je suis fort, et mon peuple en est devenue une
nation de sans-peur, de marcheurs dans la braise et de guerriers-nés !
Votre règne est obscurantiste, paresseux et sans aucun charisme ! On
vous sauve des défis, on vous envelloppe des magies et de soutien en
tout genre, vous vous trimballez un veritable cirque ambulant avec
lesquels vous ne seriez rien sans ! Retournez dans votre baignoire avec
vos migraines provoqués par des forces que vous n'avez pas à tripoter
comme une enfant gatée ou tout vous est dû !! * Appui sa main bien fort
à la place de son pansement qui d'ailleurs au vu du rouge s'etallant
graduellement sur le blanc,

[15:13:16 19/12/12] Leith : (*amoureux. Tss. Leith en follasse...)
[15:13:21 19/12/12] Gareth : s'est laissé perforé la blessure autrefois recousue. *
[15:14:35 19/12/12] Gareth : ( Drama en puissaaaance, violence conjugaaaaall, feux de la paaassssiooon, règlements de cooooomptes ! * Danse * Smile )
[15:17:49 19/12/12] Morgause : *s'en
étouffe* Obscurantisme ? C'est vous qui abattez à vous tout ce que vous
ne comprenez pas et qui vous effraie qui venez me taxer de cela ? Mais
c'est un comble ! Oui, vous tuez mes gens, des légions d'éclaireurs,
vous terrorisez ma potionneuse, laquelle vous sauve quand même la vie
malgré son côté à demi serpent -à demi divin, aussi, au cas où vos
oeillières vous auraient caché ça aussi- et quand vos guerriers-nés, on
veut les aider, hé bien non, il vous faut les gens que vous voulez,
sinon, ça ne compte pas ! ... La magie est en moi, Gareth tout comme
vous êtes... ce que vous êtes. A un moment, il faut l'accepter ou en
mourir. C'est à vous de voir, après tout.

[15:18:02 19/12/12] @ Deidre : (Baston ! ^^)
[15:19:39 19/12/12] @ Deidre : *écarquille
les yeux* Am.. ? Non mais j'espère bien ! Je sais que je suis
absolument adorable mais là quand même... De l'amour en deux
rencontres... *petit sourire timide* Oui, Const est un gentil et je lui
avais dit que vous... *tilte* 'ttendez. Il est venu vous voir ?

[15:21:32 19/12/12] Gareth : *
Rictus grimacant, machoire serré, tout en jetant un oeil à sa blessure
empirant * ... Si vôtre mère vous entendait, nous aurions bien des
choses à parler avec vous, Morgause ! * Déglutit, fait quelques pas vers
elle * Rah, poussez-vous donc . * tremble legèrement de la main
plaqué, bousculant très legèrement la reine et sa suivant, se dirigeant à
grands pas vers la sortie. *

[15:21:52 19/12/12] Gareth : et sa suivante *
[15:23:00 19/12/12] Leith : *fait
oui de la tête* Rigolez pas, princesse, vous avez jamais entendu parler
du coup de foudre ? Alors deux rencontres... Ca aurait pu, mais je suis
déjà amoureux. *lève une main* Pas d'inquiétude, on s'est juste envoyé
deux-trois mots un peu secs au sujet de nos conceptions opposées de la
fidélité. Ensuite, il y a eu le dragon, tout ça... Bref, nous sommes à
présent presque amis.

[15:23:18 19/12/12] Gareth : ( Ouais, j'aurais du lui parler de la Jeanne d'Arc des celtes, Boadicée. Tant pis ! Smile )
[15:24:26 19/12/12] Leith : (ooooh... je viens de m'apercevoir que Boadicée est une source d'avatars sigurdiens encore plus riche que Red Sonja...)
[15:24:48 19/12/12] Morgause : Laissez
ma mère hors de ça ! *onde de fureur brute qui sursauter la suivante*
Elle n'a qu'été le pantin de tous les hommes qui ont été dans son lit.
Je comprends qu'elle vous complaise. *le dépasse et ouvre la porte de la
terrasse d'une main tremblante d'exaspération* JE ne sais même pas
pourquoi je tente de dialoguer avec vous.

[15:26:46 19/12/12] @ Deidre : Tant
mieux. J'aurais détesté devoir lui faire la gueule pour vous avoir
menacé. ... Mais je l'aurais fait, sachez-le. ... Et, hem. Au sujet,
vous savez ? Du truc en plumes que je vous ai donné en partant ?

[15:29:07 19/12/12] Leith : *sourit* Merci... Oh, ça ? *sort de sa poche l'ornement emplumé*
[15:31:23 19/12/12] @ Deidre : *hoche
la tête* Ce que je vous ai dit, ça tient bien sûr toujours. Vous le
montrez à Sigurd *indique la géante rousse de la tête* et elle vous
conduira à l'un d'entre nous. ... Si vous avez un gros souci...
n'hésitez pas.

[15:32:53 19/12/12] Leith : *un
peu embarrassé* Je ne sais pas bien ce que j'ai fait pour mériter ça,
mais... C'est très gentil à vous. *hochement de tête à la géante, qui le
lui rend, toujours impassible*

[15:33:16 19/12/12] Gareth : Vous
savez très bien pourquoi je l'implique, au fond de vous même. Car je
parle d'une mère certainement décue des orientations de sa fille. Je
donnerais tout pour quelle vienne vous parler, et je prendrais un malin
plaisir à justement ne pas m'en mèler. * la regarde longuement,
blemissant malgré lui, il s'en va en ayant fait retomber sa fureur par
une voix froide et calme pour les derniers mots. * ... J'aurais aimé
jouté encore, mais j'en peux plus. Soyez fair-plaie, laissez cette joute
telle quelle, que je n'ai pas l'impression que vous ayez gagné contre
moi par K.O. * incline le menton difficilement, affichant un visage
trahi par une souffrance difficilement surportable, s'enva en empoignant
la porte d'une main tremblante, la laissant glisser puis retomber
contre la poignet. *

[15:41:30 19/12/12] @ Deidre : *hausse
les sourcils* Sans rire ? Vous voyez pas ? .... *léger rire* Vous sous
estimez votre... charme, on dira. Si vous m'aviez ne serait-ce que...
retenu un peu plus, j'aurais cédé : je suis ainsi faite. *hausse une
épaule* Par contre... J'en aurais été malade. ... Enfin, plus que je ne
le suis. Je suis ainsi faite.

[15:41:46 19/12/12] Morgause : Oui.
Mère aurait préféré que je couche avec mon frère pour donner un
héritier à Logres alors... *le regarde mieux, fronce les sourcils*
Asseyez-vous, plutôt. J'envoie chercher quelqu'un de totalement humain
pour vous soigner. *soupire d'exaspération* Nous nous redisputerons dès
que vous serez remis. *envoie sa suivante chercher des secours et
pousse le seigneur picte vers un fauteuil*

[15:44:20 19/12/12] Gareth : Non ! * bouscule soudainement la reine avec une force non retenu, d'un revers de bras. *
[15:47:45 19/12/12] Leith : *sourire
colgate puis haussement d'épaules* Vous aviez vraiment l'air très
malheureuse. Malheureux. Vous n'aimez pas violer les gens ? Moi non
plus... Même seulement une part d'eux-mêmes. *avance la main pour
toucher celle de la princesse, puis se ravise* Vous êtes... *secoue la
tête* Non, rien.

[15:47:53 19/12/12] Morgause : *vole
-il y a idée d'être aussi légère, merde ?- et va heurter d'abord un
fauteuil, puis le mur, avec juste un soupir stupéfait. Elle tente de se
relever, avec une grimace*

[15:49:09 19/12/12] @ Deidre : *rattrape la main qui s'enfuit avec un sourire Feliciadayesque* JE suis ?
[15:52:38 19/12/12] Leith : *laisse
rattraper sa main, jette un coup d'oeil à Sigurd et se penche avec un
sourire heathledgerien. Murmure :* Redoutablement adorable. *se lève et
adresse un grand sourire innocent à la Burgonde, qui ne bronche pas.*
Qu'est-ce que c'est ce panier, au fait ?

[15:53:19 19/12/12] Gareth : *
Air noir er furieux, semblant être touché par une legère fièvre sur le
moment, sifflant * ... Je n'ai pas besoin de votre aide ! Les plaies, ca
se cautérise au fer rouge pour de bon ! * se retourne vers la sortie
et s'arrète net. Hyrion est juste en face de lui, l'être affiche un
sourire immense, sa voix couvrant la pièce * ... " Humain, tu veux
bruler ta plaie, je vais t'y aider. " * Gareth hurle soudainement, la
main de la femme démone se plaquant et fumant contre le bandage du
seigneur picte, tandis qu'il est soulevé du sol par une force de
chaleur et téléporté dans un amas de souffre avec Hyrion. Le silence
s'en suivant est total. * ...

[15:56:34 19/12/12] @ Deidre : Diverses
choses qui sentaient bon et que j'ai piquées en cuisine. Une babiole
pour votre fiancée. Des trucs du genre. ... Une commande pour une soirée
de chant dans le cadre du jour le plus court de l'année. Ce genre de
trucs. *regard en coin à Sigurd, sourire amusé*

[15:57:52 19/12/12] Gareth : (
J'aime les doubles rp dans une chatbox, tandis que les uns prennent
calmement le thé en plaisantant dans une maisonette.... Bref xD En
séquence filmé, ca dois être bien psyché la double action. )

[15:58:27 19/12/12] Morgause : ...
*essaie une seconde, puis une troisième fois de se lever, la troisième
étant la bonne. Elle considère la pièce avec stupéfaction, puis se
laisse tomber sur une chaise, essuyant machinalement le sang qui coule
de ses lèvres blessées.* ....

[15:59:27 19/12/12] Morgause : (Et pour passer d'un état d'esprit à l'autre... C'est amusant. XD)
[15:59:47 19/12/12] Gareth : ( Oui, j'imaginais ce que tu endurais en écrivant xD )
[16:01:17 19/12/12] @ Deidre : (Heureusement
que Deidre, je l'ai bien en mains... Impossible de faire ça avec Cass
et Morgause. Une des deux finit en live sans aucun doute ^^)

[16:03:17 19/12/12] @ Hyrion : *
Réapparait peu de temps après, dans un souffle de chaleur plutôt
agréable, semblant plus flotter que marcher sur le sol, ne prennant pas
cette peine. La femme s'approche de Morgause et tapote la lèvre de ce
que Morgause à commencé à essuyer comme sang. Hyrion passe des longs
doigts fin dans les cheveux de Morgause pour les remettrent en place *

[16:05:22 19/12/12] Morgause : ...
Où... ? *regarde l'autre femme en essayant d'accomoder. Visiblement, la
dépense magique majeure plus la baffe, ça fait beaucoup en 24 heures*

[16:07:01 19/12/12] Leith : *se passe la main dans les cheveux avec un sourire gêné.* C'est... Beaucoup. Il ne fallait pas.
[16:07:49 19/12/12] @ Hyrion : ...
Là ou il désirait être depuis le début. Je ne suis pas une punitive,
mais je ne l'aurais pas laissé vous faire du mal. Mais j'etais loin, et
je ne suis pas arrivée exactement à temps ma chère. * Pose une main
reparatrice et chaude sur les siennes, l'autre main de l'avatar de feu
se posant sur la joue de la reine, agissant comme un lèger baume de
chaleur. *

[16:11:51 19/12/12] @ Deidre : Hey.
L'un des avantages à la princessitude, c'est que quand on rencontre des
gens bien sans qu'ils sachent qui on est... Eh bien on peut leur
montrer que parfois, être gentil, ça a du bon. *se lève, pose sa tasse
sur le coin de la cheminée* Mais j'ai assez abusé de votre temps. *lui
tend la main* Amis ?

[16:13:27 19/12/12] Leith : *lui serre la main* Avec plaisir. *hésite puis :* Vous n'allez pas reprendre de cette potion, n'est-ce pas ?
[16:14:35 19/12/12] Morgause : ...
*ferme les yeux et se détend, abaissant par là même ses défenses* Ce
n'est pas le coup qui m'a le plus blessée, c'est... *rire sec impliquant
des yeux humides* Enfin. Je suis ridicule. Une reine n'a ni à être
aimée, ni à être comprise. Elle doit juste... être obéie. ... Mais c'est
parfois fatigant. ... Merci d'être là.

[16:15:07 19/12/12] @ Deidre : *baisse les yeux* Ca ne servirait à rien qu'à mettre tout le monde dans l'embarras.
[16:18:35 19/12/12] Leith : Vous
êtes raisonnable. *léger sourire, puis à la Burgonde* Prenez bien soin
de madame. *grognement en réponse : "barde prend Sigurd pour grosse
courge ?" Leith, prudemment :* Mais pas du tout.

[16:19:09 19/12/12] @ Hyrion : Celui-ci
être une véritable epine dans votre pieds dites-moi. * petit sourire
taquin, cherche son regard, rassurante et complice. * Vous n'avez pas à
vous remettre en question, vous êtes la Reine. Il devra vous obeir
comme les autres. * s'assoit doucement près d'ellle, croisant les
jambes et se penchant toujours vers Morgause, une main douce posé sur le
bras de la jeune femme. *

[16:21:40 19/12/12] Leith : (encore 10 mn et je vais devoir y aller)
[16:23:10 19/12/12] @ Hyrion : Celui-ci est *
[16:23:16 19/12/12] @ Deidre : Je
ne suis pas raisonnable car je le regrette. ... un peu. *sourire
éclatant* Allez. Communiquez moi vos dates pour le dîner en musique, que
je puisse faire quelque chose d'indécemment fastueux pour occuper mes
journées. *remet sa capuche* Mes salutations à votre fiancée. *se dirige
vers le porte*

[16:24:43 19/12/12] Morgause : *la
regarde, finit par hocher la tête* Oui, sans doute. ... Je l'espère en
tous cas. J'espère que je n'aurais pas à l'éliminer. ... *frissonne* ...
Comment avez vous su que... qu'il se passait quelque chose si vous
n'étiez pas là ?

[16:26:10 19/12/12] Leith : Ah, vous aussi ?... Je le ferai, Altesse. Et les miennes au prince. *la regarde sortir, un zeste de nostalgie dans les yeux.*
[16:27:23 19/12/12] @ Hyrion : Je
ne vous insulterait pas en inventant que ce fût de l'intuition
féminine. * large sourire * Cependant, j'aime à garder mes petits
secrets, cela ajoute au charme vous voyez. * secoue une main lentement
comme un enventail à coté d'elle, rieuse. L'humeur de la djiin se
transmettant avec un charme surnaturel, la pièce parait déja plus gai. *

[16:27:37 19/12/12] Leith : (à plus tard, bisous !)
[16:30:42 19/12/12] @ Hyrion : ( biz Leith )
[16:30:54 19/12/12] Morgause : (A peluche ^^)
[16:33:42 19/12/12] Morgause : *a
presque un sourire, du coup, ce qui, pour léger que ce fut, est
exceptionnel* ... Et maintenant ? Que va t-il... se passer ? Il faut
convoquer les chefs de clan et... *essaie de se lever*

[16:36:31 19/12/12] @ Hyrion : Ne
faut-il pas que vous vous appuyez sur vos bonnes relations ? Autant
profiter de l'opportunité d'avoir des alliés de marque. L'Empereur
Justinien peux faire la guerre à vos coté, non ? Cela renforcerait
l'amitié entre Logres et Byzance ? * l'aide à se lever * Les chefs de
clans sont des barbares qui ne font que se cogner entres eux comme des
cerfs mâles.

[16:39:23 19/12/12] Morgause : Oui.
Mais Justinien ne restera pas éternellement en Logres. ... Il faut que
je trouve le moyen de faire.... avancer tout le monde d'un même front...
sans qu'il s'en rendent compte. ... Je ne suis pas sûre que vous ayez
misé sur le bon cheval, très chère.

[16:45:01 19/12/12] @ Hyrion : ...
Sans qu'ils s'en rendent compte ? Mmh, cela relève de la sorcellerie. *
rieuse * Mais je vous fait confiance pour prendre la meilleure
décision voyons, et je serais là pour epauler la force de votre moral et
de vos décisions... Je ne puis malheureusement pas influencer ni même
songer vos décisions même. Beaucoups d'amis dans l'autre plan me
pointeront du doigt en tant que tricheuse. * fait une petite moue
mignonne, levant les yeux au ciel *

[16:47:49 19/12/12] Morgause : *léger
rire, serre la main d'Hyrion* Rien que votre non-jugement me fait du
bien, voyez-vous ? ... Et je vais trouver. Je trouve toujours. *carre
les épaules, mais a toujours l'air un peu défraichie* ... Il y en
d'autres... comme vous, dans Logres ?

[16:55:23 19/12/12] @ Hyrion : *
Air interdit, sourire figé * ... Je n'ai pas le droit de le dire, ou de
le mentionner, il y'a des courants de savoir que vous, êtres de ce plan
ne devait pas au courant totalement. Cela est comme revèler le système
d'architecture d'une maison et le placement des gonds. Peu importe que
l'ami ou l'ennemi le sache, le fait est qu'ils sont revelés. Cela met
notre système en danger face à votre realité, les êtres que vous
conaissez, tel que moi, le sont pour une bonne raison et parce que il ne
s'y trouve aucun danger. Je n'en dirais pas autant d'autres "choses"
s'occupant de univers, dans l'ombre. * air neutre, fixant le vide, ce
faisant une image très inquiètante d'une créature pourtant divine
semblant bien fragile. * Oh, mais je m'égare. * esquisse un sourire *

[16:55:55 19/12/12] @ Hyrion : s'occupant de votre univers *
[16:59:47 19/12/12] @ Leomyd : ( salut ! )
[17:00:10 19/12/12] @ Hyrion : ( Hey Léo )
[17:01:44 19/12/12] Morgause : (Coucou !)
[17:03:36 19/12/12] @ Leomyd : ( ça va ? )
[17:04:17 19/12/12] Morgause : ...
*serre sa main, qu'elle n'a toujours pas lâchée* Je ne voulais pas vous
mettre dans l'embarras. Vous êtes l'un de mes rares soutiens, je ne
veux pas être une épine dans votre chair. ... M'accompagnerez vous
jusqu'à mon bureau, ou bien avez vous des choses... autres à faire ?
*elle s'appuie toujours sur Hyrion, démontrant ainsi une difficulté
toujours d'actualité*

[17:04:21 19/12/12] Morgause : (Vouip et toi ?)
[17:04:24 19/12/12] Morgause : (Et je re !)à
[17:05:01 19/12/12] @ Leomyd : ( mouarf ^^ ça peut aller )
[17:09:42 19/12/12] @ Hyrion : Morgause,
Morgause... * lui sourit doucement, effleurant son visage du bout des
doigts * ... Vous pouvez vous reposez, vous savez ? Nous y sommes déja,
dans votre bureau. * ... Et ils y sont, effectivement. Un seul
battement de cil de la reine à suffit à donner à son regard une pièce
différente, un décor changeant d'habit et de meubles à la vitesse du
rien, l'esprit ne pouvant discerner si ils avaient voyagés, ou non. Le
doute s'installe, mais le bureau de Morgause est bien là, ils s'y
trouvent. * ... Je reviendrais vite. * Lâche sa main lentement. *

[17:12:13 19/12/12] @ Leomyd : ( yo )
[17:12:18 19/12/12] Leith : (re, et salut Leo)
[17:25:00 19/12/12] @ Leomyd : ( cha va ? )
[17:33:13 19/12/12] Leith : (voui ! toi bof ?)
[17:33:58 19/12/12] @ Leomyd : ( roooh pas bof ^^ quelques soucis, rien de grave Smile )
[17:40:06 19/12/12] Morgause : (et re. )
[17:42:01 19/12/12] @ Leomyd : ( re )
[17:42:30 19/12/12] Morgause : (*fait un câlin à Léo ce qui, vu qui elle incarne, fait presque peur*)
[17:42:48 19/12/12] @ Hyrion : ( re, t'a vu ma dernière réponse Morg ? ^^ )
[17:43:01 19/12/12] Morgause : (Vouip ^^)
[17:43:41 19/12/12] Morgause : *air de regret* ... D'accord. ... Ne puis-je vous contacter ?
[17:45:52 19/12/12] @ Hyrion : *
Ne bougeant pas, elle lui sourit tendrement * ... Bien-sûr que vous le
pouvez. Il suffit de penser aussi fort que vous le pouvez, à moi. Ainsi
par la chaleur de mon nom et la flamme de mon evocation, vous
m'invoquerez de suite. * Se retire dans l'ombre tel un feux follet
allant se ballader dans le soir venue, sa figure disparaissant dans le
couloir ouvert et sombre sortant du bureau. *

[17:47:54 19/12/12] Morgause : *fait quelques part et se laisse tomber devant son bureau, telle une poupée sans fils*

Voir le profil de l'utilisateur

38 Re: Novembre et Décembre 2012 le Jeu 20 Déc 2012 - 11:38

[20:15:51 19/12/12] @ Eliam : *des
pas mal assurés résonnent dans le couloir et une main hésitante viens
ouvrir la porte des appartement, c'est celle du duc qui rentre dans la
pièce, le regard un peu flou.*

[20:15:57 19/12/12] @ Eliam : ( re Leith ! )
[20:17:51 19/12/12] Lileas : *Pendant
que Lileas est sagement occupé a grâter du papier sur un petit bureau,
l'air très très concentré. Elle sursaute légèrment lorsque la porte
s'ouvre, mais assez pour faire déraper sa mine sur le parchemin. Petit
soupire.En se retournant* Bons...*Elle le voit et fronce les sourcils*
Vous allez bien ?

[20:20:57 19/12/12] @ Eliam : *lève
un doigt comme pour assurer ses propos puis hoche la tête* ...ouais....
non... *air d'excuse* ...bon alors pour être honnête.... je vais très
bien, mais... je suis complètement saoul... du coup....*approche du
canapé et se laisse tomber dessus, a moitié assis, a moitié allongé*
...et...vous, la pèche ?

[20:23:42 19/12/12] Lileas : *le
regarde, l'air un peu désolé* Eliam....pourquoi vous me faites subir ça
hein ?... *hausse les épaules* Je vais bien. *remet le nez dans ces
bouquins puis relève le museau vers lui* Vous n'allez vomir hein ? J'ai
tout nettoyé il y a a peine une demi heure. Vous avez but...parce que
vous étiez malheureux et déprimé ? *presque triste*

[20:26:31 19/12/12] @ Eliam : ...subir
? ça va...je suis pas a poil au milieu de la salle de banquet. Je suis
juste bourré *soupire* ...non j'ai bû... j'ai bû pour décompresser un
peu, j'ai eu...une...groooosse journée. Et...non, je vomis que quand je
bois de la bière...

[20:28:26 19/12/12] Lileas : ...pas la peine d'être désagréable...si j'ai plus le droit de m'inquiéter....*referme ses livres sans rien ajouter.*
[20:30:40 19/12/12] @ Eliam : ...pardooon...
je voulais pas. En même temps c'est vous qui parlez de subir...
*redresse la tête* ...tiens je vous vois en double, z'êtes doublement
charmante. *sourire*

[20:32:25 19/12/12] Lileas : subir....ça
va...c'était un genre de blague. Je savais pas que l'alcool rendait
susceptible... *relève la tête en soupirant puis finit par
sourire*...c'est gentil. *rougit* Vous êtes presque mignon.

[20:36:59 19/12/12] @ Eliam : ...oulà...vous
m'avez pas vu essayer de monter sur mon cheval pour revenir au chateau,
c'était loin d'être mignon. *ricane* ...voulez pas venir me tenir
compagnie ? *tapote la place a coté de lui, ferme les yeux un instant
puis les ouvre, le regard un peu égaré*

[20:39:32 19/12/12] Lileas : *le
regarde ,amusée*...Mmmh...*réfléchit* oui. Vous êtes sur que je court
aucun risque ? ...*léger rire, viens s'asseoir prêt de lui et secoue la
tête en soupirant* Vous êtes irrattrapable mon cher.

[20:43:40 19/12/12] @ Eliam : ...*la
fixe autant qu'il lui est possible de fixer quelqu'un, souriant*
...vous risquez rien...*lui prend un main qu'il caresse doucement*
...Vous savez quand je me saoule d'habitude, je déprime.... là, ça va.

[20:45:50 19/12/12] Lileas : Vous
êtes sur hein ? Parce que si vous vous mettez à déprimer, je vais
déprimer aussi et là on va vraiment plus s'en sortir... *le regarde en
souriant puis lui embrasse la joue*...Oh, quelle douce odeur. *amusée*

[20:48:20 19/12/12] @ Eliam : *rit*
...non ça va je vous dis, vous êtes là, je suis bien. Bon je dis pas
que j'ai quelques idée bizarres qui me traverse l'esprit mais... pas des
trucs trop déprimants *sourit, laisse retomber sa tête sur l'accoudoir
du canapé*

[20:50:28 19/12/12] Lileas : *le
regarde avec inquiétude* idées bizarres, comment ça ? Et arrêtez de
faire tomber votre tête, j'ai l'impression que vous allez mourir. Et
j'aime pas ça.

[20:52:59 19/12/12] @ Eliam : *hausse
un sourcil* ...aaarg, je meurs...*ton taquin, redresse un peu la tête*
...tout a l'heure en rentrant par les jardins j'ai eu envie de me
baigner dans le bassin... puis d'aller me promener sur les toits... ça
et puis deux ou trois idées coquines d'ordre sexuel... *sourit*

[20:55:06 19/12/12] Lileas : Vous
avez le droit de marcher sur les toits mais pour les deux ou trois
dernières idées comptez pas sur moi...et sur personne d'autre
d'ailleurs. *lui tire la langue*

[20:57:39 19/12/12] @ Eliam : ...pourquoi ? vous savez même pas ce que c'est ... mes idées. *ton boudeur*
[20:58:47 19/12/12] Lileas : *léger rire* Oh mais ...je vous taquine. *le regarde en souriant* Enfin presque.
[21:04:46 19/12/12] @ Eliam : ...ah
oui ?... du coup je peux proposer mes idées... petite demoiselle ?*lui
pose doucement une main sur la joue, se redresse pour lui murmurer a
l'oreille une phrase un peu confuse évoquant des couvertures en
fourrures, le second étage des écuries, une baignoire, une tour de guet
vide et tout un passage sur le fait de " jouer aux chevalier et a la
princesse en détresse, mais tous nus"*... et du coup... j'ai pensé a
tout ça... balèze hein ?

[21:05:23 19/12/12] @ Eliam : ( re ! )
[21:05:40 19/12/12] Leith : (j'étais pas partie :p)
[21:07:39 19/12/12] @ Eliam : ( réflexe ^^ )
[21:11:51 19/12/12] Lileas : *hausse un sourcil* C'est presque intéressant...*pouffe de rire* Vous êtes dérangé hein....mais bon moi aussi, je crois.
[21:17:59 19/12/12] @ Eliam : ...ouais,
dérangé ! c'est le mot... je regarde tous ces gens toutes la journée...
et je me fais chier. Tous. a tous j'ai envie de leur dire que c'est des
connards ennuyeux... ou des connards tout court. et puis souvent après
je vais tirer a l'arc et ça va mieux.... parce que ça je maitrise, le
reste, personne le maitrise... *rit* ...c'est le plus amusant mais ça
déprime les gens, ça leur fait peur ce qui sort de l'ordinaire... et
c'est moi le taré qui va courir dans les bois avec les lycans, me battre
avec des type dans les tavernes, qui lance...lançait des parties de
cache cache tout nu pendant le banquet des première neiges.... *lui vole
un baiser tendre* ...z'êtes toute timide quand vous voulez vous, mais
je trouve que vous savez vous amuser.

[21:20:43 19/12/12] Lileas : Avec
vous ? Oui, je l'avoue. Ce qui vous prouve à quel point je vous aime.
Je crois que je serai capable de tout...enfin, tout es relatif hein, ne
me me mettez pas au défi de faire des choses vraiment bizarre, dérangé
et...je ne sais quoi d'autre.

[21:23:42 19/12/12] @ Eliam : ...*rit*
...D'ac... je met donc de coté l'idée de se baigner nus dans le bassin
des jardins... *la prend dans ses bras, lui dépose un baiser dans le
cou*

[21:24:59 19/12/12] Lileas : *petit rire* Oh...dommage. *rougit, amusée. Se blottit contre lui*
[21:31:29 19/12/12] @ Eliam : ...*hausse
un sourcil amusé, rit* ...ooooh... il fait un peu froid... dehors, en
ce moment...la neige, l'hiver, tout ça... mais si j'arrive a me lever
sans voir triple je sonne un grouillot et je nous fais couler un bain
énorme dans la salle de bain ! ça me fera désaouler...et...*sourire
charmeur* ...je pourrais vous parler plus en ...détails...de cette
histoire de chevaliers et de princesses en détresse...tous nus...*hoche
la tête, comme venant d'énoncer un plan génialissime*

[21:33:15 19/12/12] Lileas : *léger
rire* Vous êtes d'une bêtise...et je me sent obligé de vous écoutez au
lieu de réviser sagement...Vous êtes affreux. *rougit*oh... et ...ce
sourire...*enfouie sa tête dans son cou*

[21:35:02 19/12/12] @ Eliam : celui
là ? *sourire charmeur puissance max* ...d'une bétise oui, certes, mais
je n'ai qu'une parole... alors si le bain vous tente...

[21:35:50 19/12/12] Lileas : *lui met une main devant la bouche* Arrêtez ! ...et oui...ça me tente plutôt. *rougit*
[21:39:57 19/12/12] @ Eliam : *retire
doucement la main del a jeune femme, souriant toujours* ...pas envie
d'arrêter...*se redresse, la soulevant légèrement puis se lève et marche
vers la porte, trébuche, se relève, s'accroche a la porte, appelle un
grouillot, lui répète trois fois ce qu'il a a faire et reviens se
vautrer sur le sofa avec un sourire, manquant de trébucher a nouveau*
...je me rend pas compte... je suis parti du canapé il y a combien de
temps ? j'ai l'impression que je viens a peine de m'en lever... *rit
puis pose sa tête contre l'épaule de Lileas* ...ils vont nous faire
couler un bain... trop cool...

[21:40:20 19/12/12] @ Deidre : (Youk
! Je ne fais que passer ! Je reviens ! Et j'ai une idée pour Rilaaaath !
(Eliam, si tu as MSN, je suis en train de te laisser un message)

[21:42:05 19/12/12] @ Eliam : ( j'aaaiiiii ! )
[21:42:24 19/12/12] Lileas : ...deux minutes ? trois...*hausse les épaules* Bonne nouvelle pour le bain, merci. *lui caresse les cheveux*
[21:44:31 19/12/12] @ Eliam : ...ouaaaah... c'est la liqueur de poire qui me fait perdre la notion du temps, a chaque fois.
[21:45:57 19/12/12] Lileas : Pauvre
duc. Mais c'est pas grave de perdre la notion du temps, on se sent un
peu plus libre sans elle. finit par rire, tout en continuant ses
caresses*

[21:48:08 19/12/12] @ Eliam : ...ouais...*la
prend a nouveau dans ses bras* ...j'ai de la liquer de poire ici... si
vous avez vous aussi envie d'avoir l'impression que les secondes dures
des heures mais que les heures filent en une minutes... *rit*

[21:49:15 19/12/12] Lileas : Non
merci, ça serait bien qu'il y en est un sur les deux qui reste lucide
ici. Sinon on risque d'avoir des problèmes. *l'embrasse tendrement*

[21:49:57 19/12/12] @ Eliam : ...j'aime avoir des problèmes... *lui rend son baiser avec passion*
[21:51:52 19/12/12] Lileas : *lui rends son baiser* Mh...oui, mais pas moi...et puis vous êtes déja un peu mon problème.
[21:53:39 19/12/12] @ Eliam : ...ça
n'a pas l'air de vous déplaire...surtout quand je souris...ou que je
vous embrasse... ou...enfin vous savez...*rire un peu taquin, regard
tendre*

[21:55:36 19/12/12] Lileas : Non...non ça ne me déplaît pas...ça me rends folle. *lui sourit, a presque les yeux qui brilles.*
[21:57:16 19/12/12] @ Eliam : ...alors
on va aller prendre ce bain...je crois...il faut...juste m'aider a me
lever *lui caresse la joue en lui souriant tendrement*

[21:58:14 19/12/12] Lileas : *se lève et lui tire le bras* Allez espèce de tonneau ambulant...on y va ! ...*petit sourire*
[22:01:01 19/12/12] @ Eliam : *se
redresse, prenant un peu appuie sur l'épaule de la jeune femme puis
avance doucement vers la porte* ...tonneau ambulant ? ...noble et
distingué...tonneau ambulant. ça oui *digne*

[22:02:03 19/12/12] Lileas : Là vous n'êtes pas très noble et distingué, je suis désolé de vous le dire...
[22:04:03 19/12/12] @ Eliam : ...je compte bien... me distinguer... sous peu. *grand sourire, sort et se dirige vers les salles de bains*
[22:05:10 19/12/12] Lileas : Oh...arrêtez...je vais encore rougir. Enfin de toutes façons je vais pas tarder. *le suit d'un pas rapide*
[22:06:55 19/12/12] @ Eliam : ...z'êtes toute mignonne quand vous rougissez...*rit*
[22:07:32 19/12/12] Lileas : *rougit* Mais non...pas du tout. *arrive dans la salle, le bain est remplie* Bon.
[22:08:49 19/12/12] @ Eliam : ...si...*sourit en voyant le bain* ...aaaaah ! parfait ! *entreprent de retirer sa tunique*
[22:09:54 19/12/12] Lileas : *le regarde un instant avec, vraiment, les yeux qui brilles* Allez...* entreprend de retirer sa robe du coup*
[22:13:03 19/12/12] Leith : (... à plus tard ! Very Happy)
[22:13:30 19/12/12] @ Eliam : *jette
sa tunique dans un coin et retire le reste de ses vètements, se
dirigeant vers une armoire, chantonnant* ...du savon...a la lavande...

[22:15:03 19/12/12] Lileas : *rit* D'ou vous viens se gout de sentir la petite fille ? ...Pardon. Je suis méchante. *se déshabille*
[22:15:25 19/12/12] Lileas : *ce
[22:17:48 19/12/12] @ Eliam : ...très
méchante...j'adore la lavande, c'est tout *ton boudeur , se tourne vers
elle et sourit, la regardant se déshabiller* ...vous êtes toute belle.

[22:18:51 19/12/12] Lileas : *maintenant toute nue, rougit* Mais non, je le suis pas. *entre dans le bain*
[22:19:19 19/12/12] @ Eliam : *entre a son tour* ...mais si...venez *la prend dans ses bras*
[22:21:04 19/12/12] Lileas : *s'approche sans rien dire et se blottit contre lui en souriant*
[22:22:16 19/12/12] @ Eliam : *la couvre de caresse et l'embrasse, se laissant glisser dans l'eau jusqu'aux épaules avec un sourire détendu*
[22:24:15 19/12/12] Lileas : *lui caresse tendrement la joue et le couvre de baisers*...vous aime.
[22:25:12 19/12/12] @ Eliam : *lui sourit* ...je vous aime.
[22:27:00 19/12/12] Viviane : (Ah beh j'arrive au bon moment ! *sort le pop-corn histoire d'être discrète jusqu'au bout* Hello les gens ! =D)
[22:27:18 19/12/12] @ Eliam : ( saaalut ! )
[22:27:23 19/12/12] Lileas : Je ne vous croit, vous êtes trop saoul pour que je vous croit. *léger rire, le regarde en souriant*
[22:28:50 19/12/12] @ Eliam : ...je vous le redirais demain matin alors, au réveil. doucement...dans le creux de l'oreille *l'embrasse dans le cou*
[22:30:15 19/12/12] Lileas : C'est une très jolie perspective...*l'embrasse avec envie*
[22:31:31 19/12/12] @ Eliam : ...et une promesse.

Voir le profil de l'utilisateur

39 Re: Novembre et Décembre 2012 le Jeu 27 Déc 2012 - 14:38

[19:02:57 26/12/12] PNJ-02 : *Marchant
au bras d'Eliam et en pleine conversation apparemment agréable, vu son
sourire, Mélusine arpente les jardins de Hengstone.*

[19:05:21 26/12/12] @ Eliam : *souriant,
regardant un peu autour d'eux* ...en tout cas merci d'avoir accepté
pour la balade, je me suis dis que... hé bien, vous auriez peut-être
envie de marcher un peu. Votre labo dois parfois vous sembler bien petit
non ?

[19:06:48 26/12/12] PNJ-02 : Surtout que je suis... plutôt habituée au grand air, à la base. *soupire en pensant à son palais déserté.* Merci beaucoup, duc.
[19:08:20 26/12/12] @ Eliam : ...De
rien *grand sourire* ...votre compagnie est très agréable. Par contre
attendez vous a entendres toutes les rumeurs possibles sur cette balade.

[19:10:18 26/12/12] Lileas : *Lileas
est à l'écurie, elle quitte sa jument avec un visage sans sourire mais
pas triste pour autant. Elle avance d'un pas vif, observant tout de même
légèrement ce qui l'entoure. C'est là qu'elle voit deux silhouettes qui
se promène un peu plus loin, dont une qu'elle connait bien. Ah
tiens...Lileas viens de découvrir la jalousie, qu'elle exprime par un
froncement de sourcils.*

[19:12:00 26/12/12] PNJ-02 : *hausse
les épaules* Oh, les rumeurs... Tant que le comte ne les croit pas...
Tiens, ce n'est pas votre cousine ? *sourit à Lileas de loin*

[19:15:50 26/12/12] @ Eliam : *tourne la tête et sourit* ...ah, oui. *agite la main en souriant*
[19:17:48 26/12/12] Lileas : *Hausse
un sourcils..."Il à vraiment l'air idiot..." Mi amusée, mi- ...on ne
sait pas trop quoi, elle s'avance vers les deux.* Eliam, Dame
Mélusine...quelle joie de vous croiser !

[19:20:32 26/12/12] PNJ-02 : *sourire
chaleureux à la jeune femme. Ce qui est un comble pour un animal à sang
froid.* De même, demoiselle Alénor. D'autant que le duc n'arrête pas de
me parler de vous.

[19:21:34 26/12/12] PNJ-02 : (eeet
je dois vous laisser pour aller manger... ensuite j'ai négocié avec le
gnome qu'il aura droit à l'ordi... désolée pour le lâchage, bisous,
retour en fin de soirée !)

[19:21:45 26/12/12] @ Eliam : ...Dame Mélusine en viens presque a insinuer que je manque de conversation *rire un peu taquin* ...comment allez vous ?
[19:21:52 26/12/12] @ Eliam : ( on dit que Mélu les laisse? )
[19:22:30 26/12/12] PNJ-02 : (ok !)
[19:23:46 26/12/12] PNJ-02 : Mais
non, voyons. Vous parlez de ce qui vous intéresse, voilà tout. Encore
merci pour la promenade, duc, mais je dois y retourner... Si je n'éteins
pas le feu sous la décoction d'armoise, je devrai recommencer.
*s'incline* Bonne fin de journée ! *sourit et s'éloigne*

[19:23:50 26/12/12] PNJ-02 : (valaaa)
[19:24:29 26/12/12] Lileas : Aurevoir,
bonne fin de journée. *sourire polie* ...Et je vais plutôt bien. *La
regarde partir en fronçant les sourcils, puis reviens au Duc sans rien
ajouter.*

[19:26:49 26/12/12] @ Eliam : *la regarde, lui sourit* ...je sais a quoi vous pensez.
[19:28:37 26/12/12] Lileas : Bien
sûr que non. Et je peux déja vous dire que ce que vous pensez que je
pense et bien...ce n'est pas ce que je pense. *baisse la tête et regarde
ces pieds, l'air de rien.*

[19:30:16 26/12/12] @ Eliam : ...ah
oui ? *lui prend la main et lui pose une main sur la joue* ...je
penserais a la même chose si je vous voyais balader avec un jeune petit
noble au physique avantageux, votre main sur son bras. *sourit* ...c'est
humain.

[19:32:04 26/12/12] Lileas : Si
vous penseriez pareil dans le cas inverse alors j'ai raison de penser
ce que je pense...on est bien d'accord ? *hoche la tête* Bien.Bien.

[19:34:06 26/12/12] @ Eliam : ...*la
regarde, sourit mais semble un peu peiné* ...non, je me tromperais tout
autant que vous. Je ne vais rien faire avec cette dame, aussi charmante
soit elle. Je vous aime, vous.

[19:36:11 26/12/12] Lileas : Mais je le sais ça...*croise les bras* Ça ne m’empêche pas d'être...*hausse les épaules* ...je ne sais pas trop quoi.
[19:39:02 26/12/12] @ Eliam : ...jalouse ? *continue de sourire, lui caresse la joue*
[19:40:34 26/12/12] Lileas : Peut-être
bien. En plus elle est belle et...*soupire* surement très gentille et
intelligente et...amusante et drôle aussi. Et encore tout un tas de
trucs très bien. *le regarde avec un petit soupire*

[19:41:12 26/12/12] @ Eliam : ...vous êtes belle aussi, et vous avez tous ces trucs bien aussi. Je ne cesse de vous le dire.
[19:43:33 26/12/12] Lileas : Je
sais que vous ne me mentez pas mais j'ai toujours un peu de mal à le
croire. *léger rire* Désolé d'être comme ça...c'est bête et inutile;
surtout que vous ne me devez rien et que vous faites bien ce que vous
voulez, même des promenades.

[19:45:41 26/12/12] @ Eliam : ...je
vous l'ai dis, je ressentirais la même chose a votre place. ne vous en
faites pas. On découvre tous la jalousie un jour ou l'autre.

[19:47:44 26/12/12] Morgause : ('llo !)
[19:47:50 26/12/12] @ Eliam : ( re ! )
[19:48:14 26/12/12] @ Constantin : (Hello ^^)
[19:48:29 26/12/12] Lileas : C'est
surement mal mais j'aimerai bien vous voir jaloux un jour...*léger
rire* ...En effet, c'est vraiment méchant mais amusant, ce qui est du
coup encore plus méchant. *sourire gêné* Je suis en train de devenir
cruelle.

[19:48:32 26/12/12] Lileas : (coucou!)
[19:51:01 26/12/12] @ Eliam : ...non,
encore une fois je trouve ça humain. Mais ne vous faites pas de soucis,
je suis jaloux aussi parfois. BEaucoup de vos amies parlent de moi,
mais avant que notre couple soit connu de tous je n'étais pas le seul a
être le sujet de commentaires et compliments. Un comte gallois voulait
même me donner un quart de ses terres pour que je lui offre votre main.

[19:54:01 26/12/12] Lileas : *rit* Vraiment ? Mince...si j'avais su ! *soupire tragique*
[19:54:50 26/12/12] @ Eliam : *rit* ...il est obèse et alcoolique, vous avez raté un prince charmant incroyable.
[19:56:32 26/12/12] Lileas : Oh
ne m'en dites pas plus, je suis vraiment déçut. Je ne sais si je vais
survivre à ça, le regret me ronge cher ami...*le regarde en souriant *

[19:58:00 26/12/12] @ Eliam : ...je
peux devenir obèse et alcoolique si vous voulez, en plus d'avoir
l'homme idéal vous n'aurez plus a être jalouse de dame mélusine.

[19:59:42 26/12/12] Lileas : Bonne idée. *sourire affectueux* Je me sent bête quand je le dis mais je vous aime vous savez...
[20:02:47 26/12/12] @ Eliam : ...je vous aime aussi. *la serre contre lui, l'embrasse dans le cou*

Voir le profil de l'utilisateur

40 Re: Novembre et Décembre 2012 le Jeu 27 Déc 2012 - 14:41

[18:52:15 26/12/12] Lileas : (On ouvre ça comment ?^^)
[18:53:02 26/12/12] @ Eliam : ( ...Lil/Eliam se balade et tombent sur Mélu ? oooh non, l'inverse ! Mélu/Eliam se baladent et tombe sur LIl ! )
[18:53:39 26/12/12] @ Constantin : (Ou non ! Ad et Mélu se balade et tombe sur Eliam !)
[18:53:53 26/12/12] @ Constantin : (Ou mieux ! Melu, Eliam et Lil se balade et tombe sur le château !)
[18:53:56 26/12/12] Gareth : ( salut les ch"tios )
[18:54:02 26/12/12] @ Constantin : (Ou mieux, le château se balade et tombe sur ...)
[18:54:08 26/12/12] @ Constantin : (Salut Gareth ^)
[18:54:11 26/12/12] Lileas : (ou sur Yoda, enfin un truc classe quoi.)
[18:54:30 26/12/12] Lileas : (Eliam: j'aime bien ta seconde proposition.)
[18:56:05 26/12/12] @ Eliam : ( moi aussi... Mélu ça t'irais ? )
[18:57:28 26/12/12] PNJ-02 : (ça marche, je me ch... je change de couleur ^^)
[18:57:46 26/12/12] @ Eliam : ( ooki, et tu z'ouvre ou je ? )
[19:01:40 26/12/12] PNJ-02 : (allez, j'ouvre)
[19:02:57 26/12/12] PNJ-02 : *Marchant
au bras d'Eliam et en pleine conversation apparemment agréable, vu son
sourire, Mélusine arpente les jardins de Hengstone.*

[19:05:21 26/12/12] @ Eliam : *souriant,
regardant un peu autour d'eux* ...en tout cas merci d'avoir accepté
pour la balade, je me suis dis que... hé bien, vous auriez peut-être
envie de marcher un peu. Votre labo dois parfois vous sembler bien petit
non ?

[19:06:48 26/12/12] PNJ-02 : Surtout que je suis... plutôt habituée au grand air, à la base. *soupire en pensant à son palais déserté.* Merci beaucoup, duc.
[19:08:20 26/12/12] @ Eliam : ...De
rien *grand sourire* ...votre compagnie est très agréable. Par contre
attendez vous a entendres toutes les rumeurs possibles sur cette balade.

[19:10:18 26/12/12] Lileas : *Lileas
est à l'écurie, elle quitte sa jument avec un visage sans sourire mais
pas triste pour autant. Elle avance d'un pas vif, observant tout de même
légèrement ce qui l'entoure. C'est là qu'elle voit deux silhouettes qui
se promène un peu plus loin, dont une qu'elle connait bien. Ah
tiens...Lileas viens de découvrir la jalousie, qu'elle exprime par un
froncement de sourcils.*

[19:12:00 26/12/12] PNJ-02 : *hausse
les épaules* Oh, les rumeurs... Tant que le comte ne les croit pas...
Tiens, ce n'est pas votre cousine ? *sourit à Lileas de loin*

[19:15:50 26/12/12] @ Eliam : *tourne la tête et sourit* ...ah, oui. *agite la main en souriant*
[19:17:48 26/12/12] Lileas : *Hausse
un sourcils..."Il à vraiment l'air idiot..." Mi amusée, mi- ...on ne
sait pas trop quoi, elle s'avance vers les deux.* Eliam, Dame
Mélusine...quelle joie de vous croiser !

[19:20:32 26/12/12] PNJ-02 : *sourire
chaleureux à la jeune femme. Ce qui est un comble pour un animal à sang
froid.* De même, demoiselle Alénor. D'autant que le duc n'arrête pas de
me parler de vous.

[19:21:34 26/12/12] PNJ-02 : (eeet
je dois vous laisser pour aller manger... ensuite j'ai négocié avec le
gnome qu'il aura droit à l'ordi... désolée pour le lâchage, bisous,
retour en fin de soirée !)

[19:21:45 26/12/12] @ Eliam : ...Dame Mélusine en viens presque a insinuer que je manque de conversation *rire un peu taquin* ...comment allez vous ?
[19:21:52 26/12/12] @ Eliam : ( on dit que Mélu les laisse? )
[19:22:30 26/12/12] PNJ-02 : (ok !)
[19:23:46 26/12/12] PNJ-02 : Mais
non, voyons. Vous parlez de ce qui vous intéresse, voilà tout. Encore
merci pour la promenade, duc, mais je dois y retourner... Si je n'éteins
pas le feu sous la décoction d'armoise, je devrai recommencer.
*s'incline* Bonne fin de journée ! *sourit et s'éloigne*

[19:23:50 26/12/12] PNJ-02 : (valaaa)
[19:24:29 26/12/12] Lileas : Aurevoir,
bonne fin de journée. *sourire polie* ...Et je vais plutôt bien. *La
regarde partir en fronçant les sourcils, puis reviens au Duc sans rien
ajouter.*

[19:26:49 26/12/12] @ Eliam : *la regarde, lui sourit* ...je sais a quoi vous pensez.
[19:28:37 26/12/12] Lileas : Bien
sûr que non. Et je peux déja vous dire que ce que vous pensez que je
pense et bien...ce n'est pas ce que je pense. *baisse la tête et regarde
ces pieds, l'air de rien.*

[19:30:16 26/12/12] @ Eliam : ...ah
oui ? *lui prend la main et lui pose une main sur la joue* ...je
penserais a la même chose si je vous voyais balader avec un jeune petit
noble au physique avantageux, votre main sur son bras. *sourit* ...c'est
humain.

[19:32:04 26/12/12] Lileas : Si
vous penseriez pareil dans le cas inverse alors j'ai raison de penser
ce que je pense...on est bien d'accord ? *hoche la tête* Bien.Bien.

[19:34:06 26/12/12] @ Eliam : ...*la
regarde, sourit mais semble un peu peiné* ...non, je me tromperais tout
autant que vous. Je ne vais rien faire avec cette dame, aussi charmante
soit elle. Je vous aime, vous.

[19:36:11 26/12/12] Lileas : Mais je le sais ça...*croise les bras* Ça ne m’empêche pas d'être...*hausse les épaules* ...je ne sais pas trop quoi.
[19:39:02 26/12/12] @ Eliam : ...jalouse ? *continue de sourire, lui caresse la joue*
[19:40:34 26/12/12] Lileas : Peut-être
bien. En plus elle est belle et...*soupire* surement très gentille et
intelligente et...amusante et drôle aussi. Et encore tout un tas de
trucs très bien. *le regarde avec un petit soupire*

[19:41:12 26/12/12] @ Eliam : ...vous êtes belle aussi, et vous avez tous ces trucs bien aussi. Je ne cesse de vous le dire.
[19:43:33 26/12/12] Lileas : Je
sais que vous ne me mentez pas mais j'ai toujours un peu de mal à le
croire. *léger rire* Désolé d'être comme ça...c'est bête et inutile;
surtout que vous ne me devez rien et que vous faites bien ce que vous
voulez, même des promenades.

[19:45:41 26/12/12] @ Eliam : ...je
vous l'ai dis, je ressentirais la même chose a votre place. ne vous en
faites pas. On découvre tous la jalousie un jour ou l'autre.

[19:47:44 26/12/12] Morgause : ('llo !)
[19:47:50 26/12/12] @ Eliam : ( re ! )
[19:48:14 26/12/12] @ Constantin : (Hello ^^)
[19:48:29 26/12/12] Lileas : C'est
surement mal mais j'aimerai bien vous voir jaloux un jour...*léger
rire* ...En effet, c'est vraiment méchant mais amusant, ce qui est du
coup encore plus méchant. *sourire gêné* Je suis en train de devenir
cruelle.

[19:48:32 26/12/12] Lileas : (coucou!)
[19:51:01 26/12/12] @ Eliam : ...non,
encore une fois je trouve ça humain. Mais ne vous faites pas de soucis,
je suis jaloux aussi parfois. BEaucoup de vos amies parlent de moi,
mais avant que notre couple soit connu de tous je n'étais pas le seul a
être le sujet de commentaires et compliments. Un comte gallois voulait
même me donner un quart de ses terres pour que je lui offre votre main.

[19:54:01 26/12/12] Lileas : *rit* Vraiment ? Mince...si j'avais su ! *soupire tragique*
[19:54:50 26/12/12] @ Eliam : *rit* ...il est obèse et alcoolique, vous avez raté un prince charmant incroyable.
[19:56:32 26/12/12] Lileas : Oh
ne m'en dites pas plus, je suis vraiment déçut. Je ne sais si je vais
survivre à ça, le regret me ronge cher ami...*le regarde en souriant *

[19:58:00 26/12/12] @ Eliam : ...je
peux devenir obèse et alcoolique si vous voulez, en plus d'avoir
l'homme idéal vous n'aurez plus a être jalouse de dame mélusine.

[19:59:42 26/12/12] Lileas : Bonne idée. *sourire affectueux* Je me sent bête quand je le dis mais je vous aime vous savez...
[20:02:47 26/12/12] @ Eliam : ...je vous aime aussi. *la serre contre lui, l'embrasse dans le cou*
[20:03:19 26/12/12] Lileas : (et je vais apéroter ! A+ !!)
[20:04:21 26/12/12] @ Eliam : ( moi je mange bientot donc de même ! a plus )
[21:19:05 26/12/12] Lileas : (re?)
[21:19:43 26/12/12] @ Eliam : ( re )
[21:19:56 26/12/12] Lileas : (ça va toujours ?)
[21:20:31 26/12/12] @ Eliam : ( voui, et toi ?)
[21:21:00 26/12/12] Lileas : (Oui oui...si tu es dispo on peut poursuivre ou faire autre chose )
[21:22:31 26/12/12] @ Eliam : ( poursuivre un peu si tu veux, sinon camille peux croiser a nouveau mon pnj mystère, ou autre, si tu as des idées ou envie )
[21:23:22 26/12/12] Lileas : (...Je veux bien sortir Camille, avec plaisir même.)
[21:24:35 26/12/12] @ Eliam : ( avec le pnj ou un autre ? )
[21:28:39 26/12/12] Lileas : (euh pnj, il m'intrique ^^)
[21:29:39 26/12/12] PNJ-01 : ( j'ouvre ou tu ? )
[21:30:26 26/12/12] Lileas : (tu Smile merci !)
[21:32:19 26/12/12] PNJ-01 : *l'homme
en armure noire, toujours encapuchonné, ses yeux noir seuls éléments
visibles est accroupie sur le bord d'un toit au dessus d'une taverne
agitée, la main sur l'arbalète noire qu'il porte a sa ceinture*

[21:38:06 26/12/12] Camille : *La
jeune fille sort de l'auberge en riant et en chantant* "Il est une
auberge, une joyeuse vieille auberge Au pied d'une vieille colline
grise, Et là, on brasse une bière si brune..." *S'arrête soudainement
pour exploser de rire, se tourne vers la porte de l'auberge et secoue
vivement la main comme pour dire au revoir*

[21:41:51 26/12/12] PNJ-01 : *l'homme
semble hausser un sourcil puis soupirez, il se laisse tomber souplement
près de la jeune femme, se tournant vers la porte de la taverne, sans
la regarder* ...bien, vous en êtes sortie, n'y rentrez pas a nouveau.
J'ai a y faire, je ne veux pas avoir a vous sauver encore.

[21:43:54 26/12/12] Camille : *
fronce les sourcils et croise les bras* Aaaaah, le sauveur rabat joie
et mystérieux. * trottine vers lui* Vous allez y faire quoi ? Il y a des
méchantes à l'intérieur ? *air embêté*

[21:45:15 26/12/12] PNJ-02 : (re)
[21:45:38 26/12/12] PNJ-01 : ...surtout
des hommes saoul, certains plus méchants que d'autres. ne me génez pas.
*entre dans la taverne sous le regard halluciné d'un poivrot en sortant
en titubant*

[21:45:43 26/12/12] PNJ-01 : ( re ! )
[21:46:13 26/12/12] Camille : (re!)
[21:46:52 26/12/12] Camille : *le
suit* Oh ça va je vais pas vous gêner...devriez vous détendre. *regarde
par dessus l'épaule de l'homme, les yeux brillants de curiosité*

[21:49:45 26/12/12] PNJ-01 : *sans
se retourner*...vous parlez trop, et vous ne semblez pas a la hauteurs
de vos histoires. *l'homme avance vers le comptoir, attrape un homme
bien précis par les cheveux et lui frappe la tête contre le comptoir,
puis se penche vers l'oreille du type visiblement sonné pour y murmurer.
L'homme grogne et finit par indiquer un autre type qui se rue déjà vers
la sortie*

[21:51:07 26/12/12] Camille : *regarde
la scéne en souriant* Vous trouvez vraiment que je parle trop ? C'est
pas la première fois qu'on me le dit...c'est un défaut vous pensez ?
*regarde l'autre mec fuir en souriant*

[21:55:02 26/12/12] PNJ-01 : *le
type reçois un carreau d'arbalète dans la cuisse au moment ou il passe a
coté de camille, l'homme en armure frappe a nouveau la tête du premier
homme contre le comptoir et marche vers le second, s'adressant a
Camille* ...ça dépend, pour vos amis surement, moi je ne suis pas votre
ami. *attrape l'homme blessé se tordant de douleur par sa tunique et le
traine dehors, se tournant vers la salle une dernière fois* ...Si
quelqu'un me suit je lui tire dans la tête. *sort en trainant l'homme*

[21:56:10 26/12/12] Camille : *le regarde partir et hausse les épaules* J'aime le risque. Ce mec à fait quoi en fait ?
[22:00:37 26/12/12] PNJ-01 : ...il
a tenté d'étrangler une femme qui l'a repoussé. le mari a trop peur.
*soulève l'homme et lui noue les mains avec une fine corde noire avant
de le déposer contre le mur d'une maison. et de se retourner vers
camille* ...Le risque peut être des plus amusant, mais pas quand il vous
met en danger et me fait perdre mon temps. Savez vous au moins vous
servir de l'arme que vous portez ? *le ton est toujours neurtre, la voix
toujours grave*

[22:01:34 26/12/12] Camille : Bien
sur que je sais ! *fronçe les sourcils* Ce mec est une enflure...mais
si vous faites ça a chaque fois vous allez avoir du boulot, y'en a
partout des comme ça.

[22:14:23 26/12/12] PNJ-01 : ...je suis patient, et les nuits sont longues. *indique la hache de camille* ...montrez moi.
[22:15:58 26/12/12] Camille : ...Pfff...nooon. J'oserai pas, vous m'êtes sympathique. Et puis j'ai beaucoup trop but. *sourire* Un autre jour si vous voulez.
[22:16:42 26/12/12] PNJ-01 : ...alors jusque là je vous considèrerais sans défense, et donc génante.
[22:18:24 26/12/12] Camille : Gênante
? Faut pas exagéré...vous êtes insociable à ce point là ? *sourit* Je
suis peut être génante mais je suis gentille et ...de bonne compagnie.
Et je sais faire le poirier. *léger rire*

[22:21:56 26/12/12] PNJ-01 : ...je
suis impressioné *il ne le semble pas, le ton est toujours complètement
neutre* ...il est plus dur de se battre quand on doit protéger
quelqu'un dont on ne sait rien de sa capacité a se défendre. en cela,
oui, vous êtes génante. Et je ne suis pas insociable.

[22:22:58 26/12/12] Camille : Ba... au pire, ne me défendez pas. Je sais bien me débrouiller toute seule. Et puis au pire, je finirais morte...pas grave.
[22:25:00 26/12/12] PNJ-01 : ...j'essaye
d'arrêter les meurtrier et les bandits, si vous mourrez ce sera un
échec pour moi. Je ne vous laisserais pas mourir, mais je perdrais a le
faire. Certains ne font rien de risqué et subisse quand même les actes
des criminels.

[22:25:14 26/12/12] PNJ-01 : perdrais du temps*
[22:26:38 26/12/12] Camille : Aaaah...*hoche la tête* ...J'ai rien compris. *soupire* J'ai faim...pas vous ?
[22:27:28 26/12/12] PNJ-02 : (j'ai sommeil en fait. Neunuit !)
[22:27:42 26/12/12] Camille : (Bonneuh nuit !!)
[22:28:41 26/12/12] PNJ-01 : ( neunuit )
[22:29:45 26/12/12] PNJ-01 : ...si
je vous sauve vous qui vous mettez en danger par gout du risque je rate
peut-être l'occasion de sauver quelqu'un qui n'a rien demandé. *hoche
la tête* ...vous m'offrez le repas ? *le ton est simplement
interrogatif*

[22:31:18 26/12/12] Camille : ...Oui, je vous l'offre. Allez venez, vaux mieux manger que de faire des phrases trop longues.
[22:33:38 26/12/12] PNJ-01 : ...alors j'accepte. Je vous suit.
[22:34:47 26/12/12] Camille : Bien...vous
n'êtes pas si rabat-joie que ça finalement. Vous voulez manger chez moi
ou dans une taverne ? La taverne c'est moins risqué...au niveau
alimentaire de la chose.

[22:36:21 26/12/12] PNJ-01 : ...si je vois un criminel connu je vais l'arrêter. A vous de voir si vous voulez être au calme ou pas.
[22:38:18 26/12/12] Camille : Chez moi alors. Y'a pas de criminel là-bas, promis...*sourit et commence à marcher.*
[22:38:41 26/12/12] PNJ-01 : ...bien. *la suit* ...c'est loin ?
[22:40:14 26/12/12] Camille : Non. Vous savez c'est au dessus de la petite boutique d'armement... *sourit* C'est mon oncle qui la tien.
[22:41:07 26/12/12] PNJ-01 : ...je vois. belle boutique.
[22:42:22 26/12/12] Camille : Ouais
surement. Je suis contente qu'il est décidé de venir ici. J'aime bien
cet endroit. Et vous vous aimez bien le coin ou pas ?

[22:43:10 26/12/12] PNJ-01 : ...oui, j'aime beaucoup aussi.
[22:45:57 26/12/12] Camille : Vous
n'allez pas m'en dire plus sur vous n'est-ce pas ? *Il arrive enfin
vers la boutique. Elle ouvre doucement la porte* Faut faire doucement,
y'a le vieux qui dort.

[22:47:06 26/12/12] PNJ-01 : ...je porte un masque et un capuchon. Ce n'est pas pour faire joli. *la suit a l'interieur* ...je sais être silencieux.
[22:48:17 26/12/12] Camille : Pourquoi vous vous caché ? C'est pour donner un genre ou ...? *Elle monte à l'étage*
[22:49:43 26/12/12] PNJ-01 : ...pour
éviter que les gens que j'attaque ne me reconnaissent et envoi leurs
amis frapper a ma porte pour me tuer. Et aussi parce que c'est plus
marquant pour eux.... de ne pas savoir.

[22:51:42 26/12/12] Camille : Ouais
c'est pas faux. Mais c'est un peu énervant...de pas savoir à qui on
parle. *entre dans une petit pièce qui ressemble à une salle à manger
sans prétention.* Installez vous, j'vous amène des trucs.

[22:54:24 26/12/12] PNJ-01 : ...je
m'en doute. *entre et s'assoit, tire un petit couteau de sa ceinture
et taille une ouverture dans le tissu masquant le bas de son visage,
assez pour laisser entrevoir sa bouche*

[22:58:41 26/12/12] Camille : *revient avec un plat de viande et de la soupe.* Et si je vous fait boire ? Vous allez l'enlever votre masque ? *petit rire*
[22:59:42 26/12/12] PNJ-01 : ...non, mais je n'ai rien contre un verre. ça pourrait me permettre de me détendre un peu *pour une fois, il sourit un peu*
[23:00:59 26/12/12] Camille : D'accord ! *lui tends une bouteille et en prends une. S'assoit et boit.*
[23:04:26 26/12/12] PNJ-01 : *mange un peu par l'ouverture de son masque de tissu puis boit doucement* ...qu'est-ce que c'est ?
[23:06:39 26/12/12] Camille : Du
vin. *léger rire* Il viens de vers chez moi, dans le sud de l'ïle.
Quand on est partie on en a prit plein en réserve. Il est pas super mais
je l'aime bien quand même...il a le gout de mon enfance. *sourit*

[23:09:10 26/12/12] PNJ-01 : ...il est correct *boit et mange encore* merci pour le repas.
[23:11:03 26/12/12] Camille : Oh
de rien. Ça me fait plaisir. De toutes les façons je doit déjà trop
d'argent aux tavernes du village... du coup ça me fait faire
des...euh...économies...

[23:11:30 26/12/12] PNJ-01 : ...pourquoi y passer autant de temps ? *la fixe de ses yeux noirs*
[23:13:26 26/12/12] Camille : Parce qu'il y a du monde et que j'aime bien du coup...je rencontre des gens, je mange bien, ça m'amuse. *grand sourire*
[23:15:01 26/12/12] PNJ-01 : ...vous
y parlez fort, vous prenez des risques, vous vous vantez de savoir
faire beaucoup de chose. J'espère vraiment pour vous que vous savez vous
battre.

[23:16:12 26/12/12] Camille : Mais ne vous en faites pas. J'ai un talent particulier pour toujours m'en sortir...*mange avec appétit*
[23:17:09 26/12/12] PNJ-01 : ...mais pas en vous battant, n'est-ce pas ? *boit, mange un peu*
[23:18:07 26/12/12] Camille : Parfois, quand ça d'viens nécessaire...*hausse les épaules*
[23:20:25 26/12/12] PNJ-01 : ...bien. Enfin, tâchez de ne pas tomber sur plus fort, vous ne sembliez pas en bonne posture quand je vous ai sauvée.
[23:21:35 26/12/12] Camille : *grimace*
Ouais ça c'est pas faux...j'ai était conne sur ce coup. Mais même quand
j'me sent inférieur je continue de brailler plus qu'il ne
faut...*hausse les épaules*

[23:22:11 26/12/12] PNJ-01 : ..et vous n'avez pas peur ? il aurait put vous faire du mal, voir vous tuer.
[23:23:51 26/12/12] Camille : Justement,
plus j'ai peur plus je braille et plus je prends des risques...* fronce
les sourcils* J'm'en étais jamais rendus compte.

[23:26:00 26/12/12] PNJ-01 : ...ne tenez vous pas a la vie ? elle ne semble pourtant pas mauvaise, votre vie.
[23:27:14 26/12/12] Camille : Bien sur que j'y tiens mais si je la perds je m'en rendrais surement pas compte alors...*hausse les épaules*
[23:29:18 26/12/12] PNJ-01 : ...ce
n'est pas faux. mais l'autre jour, il ne s'agissait pas que de vous
faire tuer, vous le savez. Vous savez ce que cet homme voulait;

[23:30:47 26/12/12] Camille : *soupire* Et je vous l'ai déja dit, l'autre fois, j'ai pas gérée. Je le sais. Je vais faire gaffe à lui maintenant...
[23:32:13 26/12/12] PNJ-01 : ...et aux autres. Soyez simplement... plus prudente. *boit a nouveau*
[23:33:59 26/12/12] Camille : *fronçe les sourcils* Pourquoi vouloir à tout prix qu'il ne m'arrive rien ?
[23:36:03 26/12/12] PNJ-01 : ...parce que vous n'êtes ni un bandit, ni un criminel.
[23:38:11 26/12/12] Camille : ...Ah d'accord. Vous êtes un peu bizarre vous savez. Même beaucoup...mais c'est pas méchant hein...
[23:39:38 26/12/12] PNJ-01 : *léger rire* ...vous dites ça parce que je mange en armure et que j'arpente les rues la nuit pour maitriser les criminels ?
[23:41:01 26/12/12] Camille : Euh
ouais. Ca fait un peu...chevalier en collant justicier. C'est bizarre
et un peu ringard mais si c'est ce que vous aimez faire tant mieux hein
...*hausse les épaules* Chacun ces...occupations.

[23:43:32 26/12/12] PNJ-01 : ...ringard
? *hausse les épaules* ...oui, chacun ses occupations. Quelles
occupations avez vous a part courir les tavernes pour vous attirer des
ennuis ?

[23:44:48 26/12/12] Camille : Euh...j'élève des dragons et je collectionne les plantes rares. *grand sourire* C'est classe, je sais.
[23:45:58 26/12/12] PNJ-01 : ...mais est-ce vrai ? *la fixe de ses yeux sombres*
[23:48:58 26/12/12] Camille : On s'en fou de si c'est vrai ou pas...c'est ma réponse c'est tout. *le regarde en souriant avec un petit air de défi*
[23:50:25 26/12/12] PNJ-01 : *sourit aussi* ...interessant, comme point de vu. très interessant. Et du coup, comment fonctionen l'élevage de dragon ?
[23:52:04 26/12/12] Camille : Très
bien, et d'ailleurs quand j'y travaille je remercie Dame Nature de
m'avoir fait aimé supporter autant la chaleur. Les dragons sont des des
bêbêtes adorables qui sont souvent victimes de durs et injustes
préjugées....*petit soupire*

[23:52:23 26/12/12] Camille : *-aimé
[23:54:34 26/12/12] PNJ-01 : ...je vois. Et que fait vous une fois les dragons adultes ? organisez vous des combats ? les vendez-vous ?
[23:55:55 26/12/12] Camille : Oh
non, quelle horreur...je les laisse partir en ...retraite, quelque
part. Changer d'air...blabla...vous connaissez la chanson. *petit
sourire*

[23:57:17 26/12/12] PNJ-01 : ...oui, j'ai beaucoup d'experience dans l'élevage de dragon. *ton neutre* ...quand je ne m'occuper pas a dresser des golems.
[23:57:26 26/12/12] PNJ-01 : occupe*
[00:00:13 27/12/12] Camille : Oh intéressant ! *fait mine de réfléchir* Vous êtes fascinant !
[00:03:20 27/12/12] PNJ-01 : ...et
encore, je passe sous silence la partie ou je combat des démons...
mais ça c'est pour ne pas vous effrayer. *reste serieux, mais il semble
amusé*

[00:05:18 27/12/12] Camille : M'effrayer...me
prenez pas pour une ptite fille je vous prie... mon arrière grand oncle
du côté de ma mère était un démon. U brave et gentil démon.

[00:06:07 27/12/12] PNJ-01 : ...un gentil démon *hoche la tête* ...je combats uniquement les mauvais démons.
[00:07:52 27/12/12] Camille : Ah je ne les aime pas trop...sont perfides et mal élevés. *air de dégoûts*
[00:09:34 27/12/12] PNJ-01 : ...oui mais on les chasse facilement. Quand on sait comment faire.
[00:10:14 27/12/12] Camille : Oh vraiment ? Il faut que vous m’appreniez ça un jour...
[00:12:39 27/12/12] PNJ-01 : ...oui, parce que je suppose que vous croisez souvent des démons.
[00:13:42 27/12/12] Camille : Ca m'arrive...quand j'ai de la chance. *petit rire* Vous voulez autre chose, à boire, à manger ?
[00:14:51 27/12/12] PNJ-01 : ...je n'ai rien contre un peu de vin, il est sympathique.
[00:15:31 27/12/12] Camille : *le ressert* Je dois vous appeler comment du coup ?
[00:18:32 27/12/12] PNJ-01 : ...vous ne devez pas le faire. *sourit, boit* ...merci.
[00:19:08 27/12/12] Camille : Oh mais si...c'est nul sinon. J'ai le droit de vous donner un nom ?
[00:20:07 27/12/12] PNJ-01 : oui, vous avez le droit.
[00:23:13 27/12/12] Camille : Euh alors.... Gaël ? Non, ça fait débile...euh Roben ? Aaron ?
[00:24:17 27/12/12] PNJ-01 : ...peu m'importe. *lui sourit* ...ce que vous voulez.
[00:26:22 27/12/12] Camille : Degan, ça ressemble à démon. C'est jolie non ?
[00:26:52 27/12/12] PNJ-01 : ...si ça vous va, ça me va. *boit*
[00:29:59 27/12/12] Camille : Je
veux pas vous jeter dehors mais je vais aller me coucher. Vous pouvez
rester mais faut bien claquer la porte en sortant... *se léve*

[00:30:52 27/12/12] PNJ-01 : ...j'y vais. bonne nuit. *sourit et se lève* merci pour le repas. *la regarde une dernière fois et sort sans rien ajouter*
[00:32:56 27/12/12] Camille : Ouais,
c'est ça...bonne nuit. *le regarde partir* Bien, bien...quelle
charmante compagnie. *prends une bouteille et s'éloigne dans l'obscurité
d'un couloir.*

Voir le profil de l'utilisateur

41 Re: Novembre et Décembre 2012 le Jeu 27 Déc 2012 - 14:44

[01:10:32 27/12/12] PNJ-01 : *on
frappe a la porte de la maison de Pers' et cassandre, le jeune homme a
encore l'oeil un peu rouge et une cicatrice au coin de la lèvre, se
passant une main dans les cheveux, l'air géné*

[01:11:48 27/12/12] Perséphone : *une
jeune femme en tenue noire vient rapidement lui ouvrir le détaillant en
un éclair de ses yeux gris* Ewan ? Qu'est-ce qui vous est arrivé ?

[01:14:21 27/12/12] PNJ-01 : ...bagarre. *baisse les yeux un peu honteux*
[01:14:54 27/12/12] Perséphone : *écarquille les yeux* Vous ? Sans blague ?! *elle s'écarte vivement* Entrez donc
[01:18:58 27/12/12] PNJ-01 : *entre*
...j'en suis...je n'en suis pas fier, loin de là. JE me suis plus fait
frappé que battu... j'ai...donné un coup de poing et j'ai mal a la main
depuis en plus...*soupire*

[01:19:48 27/12/12] Perséphone : Vous
êtes pas habitué, c'est normal *l'installe à un siège* Alors, il vous
est arrivé quoi ? *va chercher des verres* Vous prenez quelque chose ?

[01:21:53 27/12/12] PNJ-01 : *s'ssoit*
...je veux bien du vin. *la regarde, soupirant un peu* ...mon mariage a
du enfin faire le tour de la ville parce que...Depuis quelque jour
je...enfin beaucoup de...d'anciens clients d'Enyo viennent me parler.
Deux surtout...en fait. L'un deux s'est montré insultant envers moi...
je l'ai simplement ignoré, l'autre s'est montré insultant envers...ma
femme, Enyo. Je ne me suis pas laissé faire et, on en est venus aux
mains.

[01:24:03 27/12/12] Perséphone : Je vois ... *sert donc deux verre de vin, en tend un au jeune homme* Vous vous êtes jamais battus avant ?
[01:25:49 27/12/12] PNJ-01 : *secoue la tête, boit* ...merci. non, jamais. pas même enfant.
[01:28:42 27/12/12] Perséphone : Forcément, c'est pas très pratique ... Z'avais l'air fort ? Ou bien sont juste plus baraqués ?
[01:33:20 27/12/12] PNJ-01 : ..moins...enfin...le
type était plus petit et...semblait moins musclé que moi mais... mon
coup n'a pas eu l'air de lui faire mal.

[01:35:59 27/12/12] Perséphone : Vous l'avez donner comment ?
[01:36:50 27/12/12] PNJ-01 : ...euh...j'ai...levé le poing vers sa tête...
[01:39:14 27/12/12] Perséphone : ... Montrez-moi
[01:40:19 27/12/12] PNJ-01 : *donne un coup de poing dans le vide, semblant plus tendre le bras que réellement frapper*
[01:42:47 27/12/12] Perséphone : ... Je vois. Bon ... Je pense que vous devriez apprendre un peu
[01:43:03 27/12/12] PNJ-01 : ...c'est ce que je suis venu vous demander.
[01:50:15 27/12/12] Perséphone : *léger rire* Vous avez bien fait de venir ... Suivez-moi *se redresse, va dans la cour*
***

[11:45:05 27/12/12] Siobhan : *dans
la petite maison dans la clairière, rien ne semble trop bouger. Et
effectivement, en zoomant sur l'intérieur, rien ne bouge. Sauf les
flammes d'un feu d'enfer. Le petit garçon assis juste à côté de la
cheminée, lui, ne bouge pas du tout. Par contre, qu'est ce qu'il cause
!* ... et là, tu es revenu et tu parlais dragon il parait. C'est super
impressionnant ça comme truc. Tu m''as montré, une fois ou deux. Sans le
dire à M'man. Ca fait mal aux oreilles, mais beaucoup ! ... Et puis il y
a aussi le jour où tu es venu jouer avec les triplés et moi et où il y
avait un ours...
*visiblement, ça dure depuis des plombes*
[11:49:07 27/12/12] Calliopé : *Une
petite jeune fille qui devait être en train de jouer au ninja, vu sa
combinaison de cuir noir, fait son entrée accompagnée de trois
louveteaux noirs qui viennent fureter partout, et surtout poser leur
truffe sur un gros, très gros oeuf. Mains sur les hanches, air sévère :*
Juste un bisou à ton ton Arthéon. Le premier qui s'avise de jouer au
ballon avec... *Une immense silhouette la couvre de son ombre, on entend
des craquements de phalanges, et les louveteaux s'immobilisent.* Voilà,
vous avez tout compris. Papa vous atomise. *va poser un bécot sur le
front du garçon.* Coucou, Julian. Rien de neuf ?

[11:50:54 27/12/12] Artheon : *les
écailles de l'oeuf semblent miroiter doucement, reflétant les flammes
de la cheminée, sa surface est bien plus chaude qu'à l'accoutumée*

[11:52:51 27/12/12] Siobhan : Il
brille, des fois. Et il est chaud. Mais je sais pas si c'est à cause du
feu... ou pour autre chose. ... Il n'y a plus de bois d'avance. *ton
d'excuse*

[11:59:09 27/12/12] Calliopé : *Sköll
ressort aussitôt pour aller chercher du combustible ; Calliopé s'assoit
en tailleur près de l'oeuf et y pose une main qu'elle retire aussitôt.*
Wouaah... Je me suis presque brûlée. Arthéon ? Ca va là-d'dans ? *Les
louveteaux s'approchent, oreilles dressées et truffe frétillante*

[12:01:11 27/12/12] Artheon : *pour une fois, la seule et unique réponse de l'oeuf est un craquement*
[12:02:05 27/12/12] Siobhan : *le
gamin fait presque un bond en arrière en blêmissant* Je l'ai pas fait
tomber, juré ! *il s'accroche au cou de sa grande soeur*

[12:07:21 27/12/12] Calliopé : Je
te crois, frangin... *beaucoup plus fort* Sköööll ! Reviens ou tu vas
rater l'éclosion ! *Le colosse revient effectivement à toute allure puis
se plante derrière sa femme et ses louveteaux, penché sur l'oeuf
presque à angle droit. Suspense ; même les petits ne bougent plus.*

[12:12:08 27/12/12] Artheon : *quelques
écailles s'écartent brusquement avec un nouveau craquement, un membre
effilé jaillit de l'oeuf avant de se déplier en une aile membraneuse aux
reflets verts-dorés qui s'appuie sur la paroi pour permettre à une
petite tête triangulaire de sortir de l'oeuf, les yeux encore fermés, un
cri strident s'échappent de la gueule du bébé*

[12:12:59 27/12/12] Siobhan : ..... Ohhhh... Il est jo... Il a faim, là, non ?
[12:14:44 27/12/12] Calliopé : Tu...
Tu crois ? Ca mange quoi, un bébé dragon ? *Visiblement, la louserpente
n'a pas eu le temps de potasser l'élevage de dragons... Au jugé, elle
va chercher de la viande fraîche et la coupe en fines lamelles, comme
elle ferait pour un serpenteau.* Julian, s'il a du mal à sortir de son
oeuf, tu pourrais l'aider ?

[12:17:39 27/12/12] Artheon : *nouveau
cri, un côté de l'oeuf vole en éclat au moment où la seconde aile se
déploie, le bébé s'extirpe lentement des débris, se dressant au-dessus
des morceaux restants, il finit par ouvrir des yeux dorés pour les
poser, d'abord sur Julian, puis sur les louveteaux, Calli, et Sköll*

[12:19:03 27/12/12] Siobhan : ... Pas besoin je crois... *il tend la main vers le dragon, paume vers vers le haut* 'rthéon ?
[12:20:28 27/12/12] Calliopé : *s'agenouille,
des lamelles de viande plein les mains et un grand sourire aux lèvres*
Coucou, frangin ! T'es bien beau, comme ça. Petite faim ? *tend le repas
improvisé. Sköll et les louveteaux se contentent de regarder de tous
leurs yeux.*

[12:22:52 27/12/12] Artheon : *se
tourne vers Julian en entendant son nom, sa tête dodelinant doucement,
il finit tout de même par observer les lamelles de viande, en prenant
une entre les dents, sans l'avaler*

[12:27:10 27/12/12] Siobhan : CHez certains oiseaux, les parents prémâchent les aliments... Faudrait peut être...
[12:32:50 27/12/12] Calliopé : Prémâchent
? Ah oui tiens, c'est une idée. *sans la moindre trace de dégoût, elle
mastique une des lamelles de viande puis présente le... résultat à
Arthéon. Les louveteaux lâchent en coeur un "wouuuu" équivalent à
"beuuuuurk", oreilles couchées.*

[12:35:09 27/12/12] Artheon : *observe
un instant le résultat prémaché, avant de tourner son regard doré vers
Calliopé, l'air de se demander ce qu'elle veut qu'il fasse avec ça. il
étend brutalement ses ailes et se laisse tomber dans les flammes de la
cheminée ... pour déposer sa lamelle sur une bûche, surveillant ensuite
la cuisson*

[12:39:44 27/12/12] Siobhan : ... C'est sur que les oiseaux font pas ça.
[12:40:45 27/12/12] Calliopé : *éclate de rire* Logique. *va se débarrasser du mélange viande-salive et revient.* Arthéon ?
[12:42:06 27/12/12] Artheon : *la
bête ressort des flammes sans avoir subit le moindre dommage, terminant
de gober sa lamelle de viande, il tourne son regard doré vers Calliopé,
avec un sifflement interrogatif*

[12:43:29 27/12/12] Calliopé : *se
penche vers le dragonneau* Encore un peu de viande, frangin ? *vu
qu'elle n'a rien dans les mains, il s'agit probablement d'un test de
compréhension.*

[12:45:45 27/12/12] Siobhan : *écoutant
discrètement la "conversation"le petit garçon tend discrètement la main
vers la tête du dragon. Pour la caresser semble t-il*

[12:47:38 27/12/12] Artheon : *la
bête fait non de la tête, du moins il semblerait, avant de se dresser
sur ses pattes arrière avec un léger cri, sa tête frôlant logiquement la
main du petit garçon*

[12:49:27 27/12/12] Calliopé : *Les
louveteaux s'approchent en couinant, se marchant un peu les uns sur les
autres. Eux, dès qu'il y a des câlins en perspective... Au-dessus, loin
au-dessus, Sköll tente vaillamment de cacher son attendrissement.*

[12:51:30 27/12/12] Siobhan : *petit
rire émerveillé* Tu crois qu'il y a beaucoup de lycans qui peuvent se
vanter de pouvoir caresser un dragon, Calli ? *est un peu submergé par
la marée poilue, mais ne semble pas en être gêné*

[12:54:56 27/12/12] Artheon : *le
petit dragon atteint à peine la taille d'un chat, et encore, en
comptant les ailes, il ne fourre donc sa petite tête triangulaire que
dans la fourrure d'un seul louveteau, le poussant gentiment du bout du
museau*

[13:01:20 27/12/12] Siobhan : Tu te souviens vraiment de nous ? ... De tout ? *prend le dragonnet aux bras sans écouter les protestations de ses neveux*
[13:03:07 27/12/12] Calliopé : Faites
attention quand même, les mômes... Si vous le contrariez, il pourrait
bien vous griller comme des steacks. *n'intervient pas plus que ça,
rassise en tailleur près du charmant tableau, et n'essayant pas de
cacher son sourire attendri, contrairement à son mari*

[13:05:16 27/12/12] Artheon : *le
cri de réponse du dragon semble autant affirmatif qu'interrogatif, les
yeux d'or passent de Julien à Calliopé, puis à Sköll, semblant tous les
reconnaître*

[13:08:16 27/12/12] Siobhan : Qu'est ce qu'il y a ?
[13:18:10 27/12/12] Artheon : *le
bébé semble chercher quelqu'un des yeux pendant un moment, avant de se
souvenir de quelque chose, il se calme alors, tournant son regard doré
sur Julian*

[13:22:40 27/12/12] Calliopé : Tu cherches maman, peut-être ? Elle, heu... elle sera bientôt de retour.
[13:29:57 27/12/12] Siobhan : *caresse le petit dragon entre les deux yeux* Elle travaille. On reste avec Calli, Sköll et les bébés.
[13:36:02 27/12/12] Artheon : *cela n'a pas l'air de déranger le petit dragon qui a un petit cri joyeux, se laissant caresser*
[13:42:17 27/12/12] Calliopé : *toussotement
près du plafond. La voix de Sköll, encore plus rauque que d'habitude,
s'élève : "Bon, y a toujours du bois à rentrer". Il sort, donc, refaire
le stock de combustible et essuyer une larme d'émotion à l'abri des
regards. Calliopé se joint aux demandeurs de câlins.*

[13:49:46 27/12/12] Artheon : *le
bébé tente un saut vers Calli, battant des ailes sans succès, il
réussit tout de même à atterir sur le bras de la jeune femme*

[13:51:06 27/12/12] Calliopé : Hééé, joli. Tu ne devrais pas tarder à voler. *bisou sur le museau*
[13:54:12 27/12/12] Artheon : *sifflemente joyeux, le petit dragon déploie ses ailes membraneuses*
[14:05:39 27/12/12] Siobhan : *Julian rit doucement* On va t'entrainer. Tu seras le dragon le plus rapide du coin en un rien de temps.
[14:09:17 27/12/12] Artheon : *cri de confirmation, il hoche longuement la tête*

Voir le profil de l'utilisateur

42 Re: Novembre et Décembre 2012 le Sam 29 Déc 2012 - 10:58

[17:16:53 28/12/12] Camille : J'oserai pas...mais j'y réfléchit.Promis. *prends le verre ,boit et se sert* Merci...
[17:19:06 28/12/12] Morgause : ...
Je pense que je préférerais mourir, en fait. ... *la servante entre
avec des entremets et une bouteille du vin, puis ressort sur un signe de
la reine. Celle-ci considère un instant la bouteille et les verres avec
un air perplexe presque comique, regarde Jade et pousse un soupir en se
levant pour servir* Ma bonne volonté me vaudra peut être la vie
sauve...

[17:19:52 28/12/12] Florimel : Bah
vous osez aller au lit et pas embrasser ? C'est marrant ça. ...
Servez-vous. *sourire canaille* On a eu de bonnes rentrées d'argent ces
derniers temps.

[17:20:03 28/12/12] @ Constantin : *léger rire, saisit son verre* Mon Mari avait l'habitude de promettre ça aux mortels ...
[17:21:24 28/12/12] Camille : *léger rire*...vous êtes vraiment méchante comme fille...et je dis méchante pour faire polie.
[17:22:28 28/12/12] Morgause : La survie ? Trop aimable. ... Et vous, vous leur promettiez quoi ?
[17:23:20 28/12/12] Florimel : Je
suis une voleuse. On laisse pas une voleuse seule avec de la
marchandise, c'est mal. Maintenant, je devrai ruser, c'est tout.

[17:24:55 28/12/12] Camille : Oh puis allez-y hein....c'est pas moi que ça énerve...*léger sourire*
[17:26:01 28/12/12] @ Constantin : Moloch
n'était pas un tendre, j'en ai bien peur *petit rire, vaguement
nostalgique* Je promettais la gloire et un nom gravé dans le firnament,
mais on ne me demandait pas grand chose.

[17:27:22 28/12/12] Florimel : Oui, mais c'est vous qui vous retrouvez à la rue ensuite... *sourire plein de dents*
[17:28:10 28/12/12] Morgause : Pourquoi ? La gloire n'intéressait pas vos fidèles ? *approche le plateau de sucreries de JAde*
[17:29:02 28/12/12] Camille : Oui mais je squat chez vous aprés...comme quoi la nature est bien faite...*sourire moqueur*
[17:32:28 28/12/12] Florimel : Vous
pourrez pas tout le temps, j'vous l'ai dit... ... Vous voulez que
j'essaie de demander à des gens, pour les baisers ? Si vous avez un
amoureux, vous irez plutôt squatter chez lui, ensuite.

[17:33:01 28/12/12] @ Constantin : Oh
si, mais ... Comment dire, ils étaient très centrés sur ... les mâles.
Et encore plus sur Moloch Baal, les autres ne faisaient que dériver
autour. Un peu le même phénomène que Zeus, mais en pire.

[17:34:38 28/12/12] Morgause : *sourire
amer* Je vois très bien le problème. ... Les hommes ne seraient pas si
pénibles... si on leur ôtait du crâne qu'ils nous sont supérieurs en
toute chose. ... Je ne pense pas être inférieure en quoi que ce fut à
Loth, par exemple. ... Sauf en force, évidemment. *sourire amer*

[17:34:59 28/12/12] Morgause : (ouais, elle sourit très amèrement, aussi)
[17:35:52 28/12/12] Camille : Mais j'ai pas besoin d'amoureux...j'irais dans les écuries du château ou chez Dremard....vous en faites pas.
[17:37:27 28/12/12] @ Constantin : *léger
sourire, vient tapoter le bras de la Reine* Allons, ils ne seraient pas
aussi manipulables s'ils savaient se méfier *grand sourire*

[17:37:40 28/12/12] Florimel : Aaaaah,
mais vous connaissez ce vieux machin ? *éclate de rire* Bon, ça va
alors. Vous êtes en sécurité, j'me fais plus de souci. ... C'est une
grande gueule et un soiffard absolu, mais un gars bien. Surtout avec les
petites filles.

[17:39:16 28/12/12] Camille : * fronce les sourcils* C'est moi que vous traitez de petite fille ? ...
[17:42:42 28/12/12] Morgause : *baisse
la tête pour cacher le franc sourire qui lui vient spontanément*
Certes. Et je vais avoir très bientôt besoin de cette faiblesse, donc...
Nous sommes d'accord.

[17:43:05 28/12/12] Florimel : *sourire provocateur* Qui d'autre ?
[17:43:53 28/12/12] Camille : ....Vous cherchez vraiment à vous faire détester....*secoue la tête*
[17:45:42 28/12/12] @ Constantin : Voyez ... mais ils finiront par apprendre, je le crains. Peut-être comprendront-ils alors.
[17:47:56 28/12/12] Florimel : *rit franchement* Vous protestez même pas. Je dois avoir raison.
[17:49:15 28/12/12] Camille : Pas du tout. Je suis une...jeune femme. *léger rire*
[17:49:33 28/12/12] Camille : (et je dois y aller ! a+ )
[17:51:43 28/12/12] @ Constantin : (A plus ^^)
[17:53:26 28/12/12] Morgause : (++ !)
[17:54:08 28/12/12] Morgause : Jamais. Même dans mille ans. ... Ou peut être les plus intelligents. Et encore. *regard en coin* Justinien, peut être ?
[17:55:02 28/12/12] @ Constantin : Justinien
est un homme politique, et un doué. Il se méfie de tout et tout le
monde, femme incluse *grand sourire* Ce sont les pires

[18:03:15 28/12/12] Morgause : *soupir mi-figue mi-raisain* Je crois que je vois de quoi vous voulez parler.
[18:04:17 28/12/12] @ Constantin : Remarquez que je ne me plains pas, il épargne beaucoup de boulot à ses gardes du corps *petit sourire*
[18:07:25 28/12/12] Morgause : Ah
? Oui, je suppose qu'il ne se met pas en danger inutilement. ... En
s'enfermant dans une pièce non sécurisée avec le garde du corps /
assassin d'un autre souverain ?

[18:07:54 28/12/12] Morgause : (autre souverain, par exemple ?)
[18:12:43 28/12/12] @ Constantin : (Hein ?)
[18:13:09 28/12/12] @ Constantin : Allons,
je vous ai dit que je vous rendrais le service que vous voudrez, quand
vous le désirez, ce n'est pas pour vous tuer avant *grand sourire*

[18:16:40 28/12/12] Morgause : (Fallait juste rajouter "par exemple" à la fin de ma phrase ^^')
[18:18:40 28/12/12] @ Constantin : (Ah xD)
[18:19:15 28/12/12] Morgause : Ca
risque de prendre beaucoup de temps. JE n'ai, pour le moment, jamais eu
à avoir recours à quelqu'un de votre profession actuelle. *si elle
ment, elle le fait avec aplomb. Si c'est vrai, c'est étonnant* ... De
plus, j'ai mauvaise grâce à accepter : je ne vous ai pas réellement
aidée.

[18:25:00 28/12/12] @ Constantin : Je vous rappelle que je n'ai pas que cette profession, je peux faire à peu près tout ce que vous voudrez *grand sourire*
[18:27:45 28/12/12] Morgause : *plisse
les yeux, récite* "Pêcheuse, voyageuse, soldate, maîtresse, chef de
guerre, meunière, marin, puis j'ai rejoint les Vikings, de là je suis
partie vers les terres glacés de Sibérie, puis vers la Chine, l'Inde,
leurs immenses montagnes et leurs moines guerriers, je suis revenus
ensuite, je suis devenue Assasine et c'est ainsi que j'ai recontré
Justinien." Ou à peu de choses près. .... C'est bien ça ?

[18:28:00 28/12/12] Morgause : (il y a une suite !)
[18:28:57 28/12/12] Morgause : ...
Il n'y a guère que les professions guerrières qui me seraient utiles.
*petit sourire* Sauf si vous voulez m'emmener pêcher un truc.

[18:31:30 28/12/12] @ Constantin : *léger sourire* Certes, mais je signalais simplement que vous n'étiez pas obligé d'utiliser ça pour tuer quelqu'un
[18:37:56 28/12/12] Morgause : C'est gentil à vous de le signaler. ... Je me demande qui j'aurai choisi, tiens... *ton rêveur*
[18:38:24 28/12/12] @ Constantin : *léger rire* Vous avez donc des idées ?
[18:41:02 28/12/12] Morgause : Je
ne vous cache pas qu'il y a un certain nombre de personnes qui me
posent souci. MAis j'essaie de faire avec. J'en ai au moins deux entre
lesquels j'hésiterais si j'étais tenue d'utiliser votre don.

[18:41:57 28/12/12] @ Constantin : POurriez-vous me donner leur nom dès maintenant ? Que je commence à me préparer, au cas où ?
[18:44:09 28/12/12] Morgause : *écarquille
les yeux* Non ! ... Je veux dire... Je ne vous utiliserai pas pour ça.
Pour moi, parce que je n'ai pas besoin de les éliminer physiquement pour
arriver à les contraindre. Et... pour vous, parce que vous m'êtes
sympathique. Et que je ne veux pas de ça entre nous.

[18:44:50 28/12/12] @ Constantin : *hausse un sourcil, sans réellement comprendre, mais acquisçe par politesse* Comme vous voudrez
[18:44:56 28/12/12] @ Eliam : ( yo ! )
[18:45:54 28/12/12] Morgause : Je sais c'est idiot. *sourire fatigué* Mais c'est comme ça. ... Les sucreries sont elles à votre convenance ?
[18:45:59 28/12/12] Morgause : (Youuuk !)
[18:46:25 28/12/12] @ Constantin : (Re ^^)
[18:46:42 28/12/12] @ Constantin : Délicieuse Majesté *pour preuve, elle gobe une petite gourmandise*

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum